+ Le chant du vario +

Vols (parapente) => Récits => Discussion démarrée par: M@tthieu le 14 Septembre 2013 - 15:07:07



Titre: Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 14 Septembre 2013 - 15:07:07
Après un stage init et deux stages perfs en août à l'école de vol de Barrême, après deux voiles et l'achat d'une voile, la Mojo 4 (celle-là même qui...bref c'est du passé), je me retrouve avec un petit bagage de 20 vols dont 2 de soaring de plus de 30 minutes.
Ce matin, que faire ? Je regarde la météo et décide de partir à 6h30 dans la nuit et d'aller vers Saint André les Alpes, une nouvelle destination, avec mon nouveau matériel flambant neuf; j'attends jusque vers 7h30; personne. je me dis tant pis, je monte au décollage du Chalvet voir ce qu'il se passe. Sur la petite route goudronnée en montant, je vois une voile : c'est le bon chemin !
Je vais jusqu'au bout de la route, (je saurai plus tard que c'est le déco ouest et personne, je reviens sur mes pas et je vois un autre déco (le nord) avec du monde !  Une école (Aérogliss) et d'autres parapentistes qui viennent en navette. J'écoute, je regarde, je demande. Je retrouve une fille - Camille - qui gentiment m'explique où est l'atterro et la zone du cône d'évolution. Un peu de brise, je défais mes affaires et le vois les élèves de l'école partir un à un. Tout seul de mon côté je fais ma prévol. Encore plus concentré que d'habitude car personne ne sera là pour vérifier mes suspentes ! C'est un peu angoissant. Je demande gentiment à un monsieur comment changer la fréquence de la radio et me voilà calé sur la fréquence de l'école pour avoir les dernières informations de vent à l'atterro puisque les élèves sont guidés par un moniteur en bas. Puis j'entends que le vent tourne. Je suis don la petite troupe avec ma voiture en entassant ma sellette et ma voile en bouchon dans la voiture et j'arrive au déco ouest. Les voiles sont étalées, le déco est immense. Je refais ma prévol avec la même minutie; je me pose la question de savoir si je vais faire ce vol en autonomie complète...Et je me dis que je dois juste faire attention aux deux phases essentielles du déco et de l'atterro et que j'ai appris et emmagasiné suffissament d'informations pour y aller seul sans moniteur, sans radio. Certes le site n'est pas connu mais j'avais fait le tour de l'atterro au lever du soleil et suivi des yeux l'approche de deux élèves. J'en ai assez d'attendre et je suis prêt. J'attends qu'un élève parte et je le suivrai ;) Il est à peine 9h45, les conditions sont calmes et idélaes pour un vol à plusieurs inconnues. Je me lance, la voile gonfle bien et je la regarde, je temporise, je charge la ventrale et je cours !: tout ce que j'avais appris s'est mis en place et .. je décolle "merci Mon Dieu, c'est super !!" je décide de suivre la voile précédente mais à un moment il descend, descend pour se poser certainement... je décide de rentrer sur Saint André à l'atterro principal. Je navigue entre les deux crêtes en plein milieu (mon sens de la symétrie ?) Mon altitude baisse, je vois la route, les voitures, mes mains sont en haut. Rein à faire, je descends, j'ai bien pensé survolé le petit pierrier sur la gauche, au cas où .. et je décide de filer tout droit car je vois l'atterro.  :coucou:

Je passe dans le venturi, la voile est stable, les suspentes bien arrangées, peu de roulis, nickel sauf que je trouve que je descends trop vite... L'atterro est en vue mais je dois survoler les maisons, la ligne téléphonique, la route et enfin le champ. Je ne pourrai jamais jamais de PTU ou PTS ou PTS, je n'ai qu'à espérer que... les maisons sont dangereusement proches, je regarde où me poser si jamais je en tenais plus en l'air, un champ vert sur la gauche, un espace de pelouse entre deux maisons. Je me rappelle le conseil "entre toutes les solutions, choisis la moins pire". Mon altitude baisse inexorablement et je sais que c'est l'altitude d'entrée dans le champ d'atterrissage d'habitude... Mais là il me reste encore 200 mètres à parcourir. Prêt à virer à gauche ou à viser en face entre les deux murs... Une petite bouffée me fait remonter de quelques mètres ouf...suffisamment pour franchir les maisons, la route, la ligne téléphonique et voilà le début de l'atterro, on va éviter les buissons, je regarde la manche à air, je vire un poil sur ma droite pur être face au vent, je mets en vitesse max, j'oublie de sortir de la sellette mais l'atterrissage n'est pas brutal, juste posé sur la sellette, soutenue par mes deux pieds...Ouf merci l'ange gardien qui veille sur moi !  :eclaircie: je suis posé sans encombre. Camille l'amie de tout à l'heure vient aux nouvelles avec son copain qui m'explique mon erreur : "ça dégueule dans la vallée, j'aurais du choisir de rester près du relief plutôt et d'éviter le venturi".  :tomate:

J'ai appris que les élèves que je suivais au début s'étaient posés au terrain de Moriez et que j'avais sans le vouloir fait la transition réservée aux plus aguerris (dont je ne suis pas encore)
Pendant tout ce périple, mon esprit était occupé. Il n'y a eu que les premières minutes euphoriques d'avoir réussi le décollage et d'avoir profité de la vue sur le lac. Ensuite préoccupé par mon altitude. Mais une fois posé, je me dis que je n'ai pas paniqué, que j'étais prêt à toute éventualité et que j'avais finalement bien fait d'enchaîner les 3 stages en suivant pour accroître mes sensations et capacités d'analyse en éliminant le stress légitime des premières fois (et des suivantes quand ça bouge un peu).
En tout cas une grande fierté, impression d'être totalement libre sur un lieu inconnu et sans aide radio. C'est grisant, euphorisant et stressant. Inquiétant aussi mais diablement efficace pour être encore plus vigilant, ne pas répéter les erreurs.
Je m'en souviendrai longtemps...  :dent:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 14 Septembre 2013 - 18:25:23
Bravo en tous cas d'avoir été capable de "t'extraire" suffisamment de ton objectif premier (rejoindre l'attero coûte que coûte) pour envisager et te construire des solutions de secours (regarder les vaches possibles). 

C'est un excellent réflexe et, à moi en tous cas, ça ne m'est pas toujours facile, et j'ai fait une ou deux erreurs en me laissant obnubiler par le plan initial.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 14 Septembre 2013 - 20:34:55
Merci mais disons que je voulais anticiper au cas où ça se passerait mal...et être prêt à atterrir sans me faire mal. J'ai même pensé que le toit du supermarché (plat) pouvait être envisageable sauf qu'il ne supporte peut-être pas le poids d'une personne...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gillesf le 16 Septembre 2013 - 13:50:15
Pour un premier plouf solo, et donc la découverte du "Eh merde, ça ne ce passe pas tout à fait comme prévu, on fait quoi là ?", tu n'as pas trop mal gérer.  :bravo:

On y est tous passé et pas toujours avec autant de réussite.  :oops:

Tu as aussi appris que l'impatience à voler (on l'a tous !) n'est pas toujours une bonne chose : peut-être qu'en observant bien les autres tu aurais vu la zone de "dégueulage" et celles ou cela tenait mieux. Avec le temps et l'expérience, le regard s'affine .  ;)

En tous cas, que d'émotions !  :pouce:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 16 Septembre 2013 - 14:03:37
L'addition des facteurs de risques n'est jamais une bonne chose.

Faire son premier vol en autonomie sur un site inconnu dans une aérologie vivante, c'est accumuler 3 facteurs. Va y mollo, la vie d'une pilote est longue (si on fait pas l'idiot en cours de route !  ;) ), tu as tout le temps de découvrir des choses nouvelles plus progressivement.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 16 Septembre 2013 - 14:42:33
Plus: "nouveau matériel flambant neuf"...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 16 Septembre 2013 - 15:08:07
Ben oui, 1er vol en autonomie, decouverte du site, et nouveau materiel... ca fait beaucoup.
On dit qu'il est raisonable de ne pas faire plus d'une nouveauté par vol... la ca fait plus  :D
Faut s'avoir etre patient des fois.
Et sinon du coup cette Mojo ?

Norbert


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 16 Septembre 2013 - 21:59:47
Oui les amis, je conçois que cela fasse pas mal de facteurs nouveaux... j'essaierai d'en tenir compte la prochaine fois. C'est une aventure en fait à chaque fois !!
Concernant la Mojo 4, pas de problème en vol (l'aérologie est laminaire aussi pour l'instant). Je commence à intégrer le débattement des commandes. Toujours un peu de mal avec sa vivacité de montée une fois qu'elle a dépassé 30° (paresseuse au début de la montée). Je suis allé faire du gonflage face voile cet après-midi après mes deux ploufs solos du matin  :soleil: (encore des émotions au décollage avec une clef..., un recentrage raté et un décollage avec vent de travers mais c'est passé !). La Joy était plus intuitive et facile à monter... La sellette par contre est super : réactive, confortable.
Une question se pose : je ne veux pas brûler les étapes et je ne veux pas finir à l'hosto mais pour progresser, il faut bien s'enlever tous les garde-fous commodes non ? (plus de moniteur, plus de radio...). Ce matin, deux parapentistes confirmés m'ont aidé et donné confiance mais ce ne sera pas toujours le cas... Quant aux vols eux-mêmes, plus de hauteur, contournement de la montagne en collant à 10-15 mètres et plus de vallées, un peu de roulis à la sortie du venturi mais PTU/PTS nickels et atterros dignes d'un bon (en courant dès que je touche le sol ! première fois que je fais ça...) Et pour les ascendances et les premiers petits thermiques ? comment "apprendre" (en sécurité). Je n'avais personne avec moi pour mes deux vols de ce matin, trop loin (et trop hauts). j'ai mené ma barque comme je le pouvais...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 16 Septembre 2013 - 22:09:49
 karma+ M@tthieu, il me semblait bien que ton récit me disait quelque chose  ;) , on s'est parlé samedi à st andré (je m'appelle Franck et je fais 2 mètres)  lors de ce premier vol en autonomie, on en parlait avec un ami (matthieu) lui aussi présent, pour un premier vol en autonomie chapeau car de ce déco, on ne voit pas l'attéro et le vol peut paraître long avant de le voir et de savoir que l'on y arrive en finesse  :mrgreen: , continues de te faire plaisir en volant  :vol:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MLES le 16 Septembre 2013 - 22:31:42
 :coucou: et oui tu as même eu le droit pour te récompenser ( et quelle récompense) de faire un tour en Duster pour remonter chercher ta voiture.Ouaaaaah la chance  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 16 Septembre 2013 - 22:40:14
Ah les gars, le monde est petit ;) vive internet !! J'ai passé le bonjour à Stéphane de votre part. Le Duster - une première - MERCI !
Le soir, c'était trop fort, j'ai arpenté le déco pendant 1h30 et j'ai décidé en regardant certains se faire arracher au décollage de ne pas déplier ma voile. Je ne regrette pas même si en, haut cela avait l'air plus calme. J'ai refait deux ploufs ce matin : un depuis le déco nord et le deuxième depuis le déco ouest (un peu aidé par de gentils parapentistes car vent de travers). J'ai moins perdu d'altitude (en restant au-dessus des arbres à 10-15 mètres) mais j'ai hésité entre vitesse max et finesse max... DU coup j'ai juste gardé le contact et sur le deuxième plouf, j'ai même repris de l'altitude au niveau des maisons (ça a du bon l'expérience...) MLES et Yeager au plaisir (ainsi qu'à Matthieu). Ha^te de prendre les premières ascendances et thermiques...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lassalle le 17 Septembre 2013 - 10:18:44
Avec les voiles actuelles la finesse max se trouve en général dans la même position que la vitesse max, alors hésiter entre les 2, je ne comprends pas bien ????

Marc Lassalle


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gillesf le 17 Septembre 2013 - 11:22:58
karma+ M@tthieu,.... (je m'appelle Franck et je fais 2 mètres) 

 :roll: Pfff.... Y'a vraiment pas de quoi s'en vanter : pour un grand, 2 mètres, c'est pas si terrible que ça.  :sors:

PS, je pense que Mathieu devait vouloir dire meilleur taux de chute, mais  chûûûûût..... :ppte:  :ppte:  Il vole à son rythme, c'est le principale. :bravo:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lassalle le 17 Septembre 2013 - 11:53:16
Avec les voiles actuelles la finesse max se trouve en général dans la même position que la vitesse max, alors hésiter entre les 2, je ne comprends pas bien ????

Marc Lassalle

Peut-être as-tu voulu dire que tu hésitais entre finesse max et taux de chute mini, ce qui a effectivement un sens !

 :trinq:

Marc Lassalle


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 17 Septembre 2013 - 15:07:35
Citation
Une question se pose : je ne veux pas brûler les étapes et je ne veux pas finir à l'hosto mais pour progresser, il faut bien s'enlever tous les garde-fous commodes non ? (plus de moniteur, plus de radio...). Ce matin, deux parapentistes confirmés m'ont aidé et donné confiance mais ce ne sera pas toujours le cas...
Citation
Et pour les ascendances et les premiers petits thermiques ? comment "apprendre" (en sécurité).
Salut Mathieu concernant tes deux interrogations ci-dessus j'ai à peu près les mêmes. Voici les réponses de mon moniteur:
Comment apprendre à piloter sans se mettre en danger?
En faisant du pilotage au sol.
Comment aborder le thermique en sécurité?
Pas de vol thermique avant d'avoir fait un siv.
Alors je sais je sais bcp vont hurler. Mais l'idée n'est pas si absurde...
Et puis si comme moi tu veux quand même commencer gentiment avant de faire un siv. C'est une question d'horaire. commence par te mettre en l'air vers 17h puis essaye 16h30 ou 16h le jour d'après. Si tu t'es pas trop fait bastonné et que tu as pu enroulé du pas trop méchant essaye plus tôt encore le jour d'après.
Attention tout de même c'est pas parce qu'on prend confiance qu'on se met pas dans des conditions qu'on ne sait pas gérer.
Bien à toi.
Fly safe


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 17 Septembre 2013 - 15:56:09
OULA...

"Pas de thermique avant d'avoir fait un SIV": c'est sans doute un peu extrême... même si je comprends l'idée: dès le moment où on vole en thermique, il faut être prêt à se prendre des fermetures. Pourtant, si on choisit des conditions pas trop fortes (et ça c'est possible, surtout si on est un minimum encadré), et si on sait comment réagir en cas de fermeture (avec une aile école: ne rien faire à part garder son cap), on peut quand même aborder sereinement le vol en thermique gentils sans avoir tâté de l'autorotation, non?
Ton moniteur, là, il refuse les élèves en perf 2 s'ils n'ont pas été se mettre en vrac au-dessus du lac?

Et pour ta "question d'horaire", je m'insurge. Un jour n'est pas l'autre, et il n'y a pas de plus grande erreur que de croire que les conditions du mardi seront identiques à celles du lundi à la même heure!!!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 17 Septembre 2013 - 16:13:46
Citation
Et pour ta "question d'horaire", je m'insurge. Un jour n'est pas l'autre, et il n'y a pas de plus grande erreur que de croire que les conditions du mardi seront identiques à celles du lundi à la même heure!!!
MMMh j'aurai dû peut être rajouter: en évaluant les bouffes thermiques au déco pour voir si les conditions sont équivalentes...
Citation
Ton moniteur, là, il refuse les élèves en perf 2 s'ils n'ont pas été se mettre en vrac au-dessus du lac?
Non il fait travailler des wings (pas over) du tangage les approches et d'autres exo de pilotage, il fait changer de site, fait des vols de restit' et te dis d'aller enchainer les ploufs jusqu'à avoir 80 ou 100 vols et il t'emmène en SIV.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 17 Septembre 2013 - 16:38:07
Pourquoi pas... il y a une certaine logique là-derrière.
Mais il coûte cher ton moniteur ;-)

Perso, je pense que les accidents des débutants ne sont pas nécessairement dûs à un manque de SIV!
Cela dit, pour certains pilotes au mental un poil fragile, savoir fermer son aile avant de voir son aile se fermer, peut éviter certains "traumas"...



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 17 Septembre 2013 - 16:54:28
Perso, je pense que les accidents des débutants ne sont pas nécessairement dûs à un manque de SIV!
Cela dit, pour certains pilotes au mental un poil fragile, savoir fermer son aile avant de voir son aile se fermer, peut éviter certains "traumas"...

C'est vrai qu'un vrac a un côté traumatisant au départ, la première fois que je me suis pris une demi-aile sur la tronche je suis allé poser direct alors que la ré-ouverture fut instantanée et que j'étais loin de tout obstacle. D'un autre côté il n'y a pas besoin d'être en SIV pour apprendre à fermer son aile. Prévol (entre autre) fait faire des exercices de fermeture asymétrique très tôt dans la progression (avec les deux A extérieurs, d'abord fermeture/ouverture directe, ensuite fermeture maintenue avec contre-sellette dès le départ puis fermeture maintenue en se laissant tomber sur un demi-tour puis contre-sellette) et ça démystifie pas mal le truc même si c'est bien différent d'un vrai vrac non sollicité.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 17 Septembre 2013 - 16:58:29
Citation
Mais il coûte cher ton moniteur
Non pas forcément, l'idée c'est de faire ses armes en volant en club et de revenir le voir...
Mais c'est sûr que de toutes les façons il sait bien que tu vas quand même les essayer les gentils thermiques. L'idée c'est surtout de dire: attention aux conditions fortes de millieux de journée parce que tu ne sauras pas gérer une sortie du domaine de vol... Et puis il reste pas mal de choses pour s'amuser et progresser doucement, le soaring, la restit', les gentils thermiques de fin d'après midi... Tout en travaillant les exos qu'il t'a enseigné.
Perso je trouve l'idée pas mal même si je crève d'envie de me mettre dans des conditions un peu plus fortes qui me permettrons de voler plus longtemps.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 17 Septembre 2013 - 17:01:50
Citation
Prévol (entre autre) fait faire des exercices de fermeture asymétrique très tôt dans la progression (avec les deux A extérieurs, d'abord fermeture/ouverture directe, ensuite fermeture maintenue avec contre-sellette dès le départ puis fermeture maintenue en se laissant tomber sur un demi-tour puis contre-sellette) et ça démystifie pas mal le truc même si c'est bien différent d'un vrai vrac non sollicité.
oui on fait ça aussi chez Pégase...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 17 Septembre 2013 - 17:21:05
A mon avis, à ce stade de début d'autonomie c'est plus un problème de lecture des conditions que de niveau technique de pilotage qui pose problème.

Oui on peut tout à fait aborder le vol en thermique avant de faire un SIV, il "suffit" de choisir des conditions adaptées et c'est là que le bat blesse. Pour lire les conditions aérologiques, il faut de l’expérience pour mettre en adéquation ce que l'on observe avec ses connaissances. Naturellement cette expérience est ce qui manque à un "jeune pilote".

Mon conseil est de voler en semi autonomie pendant un long moment en profitant de l'expérience d'un bon pilote, d'un accompagnateur de club (c'est très exactement son rôle) ou d'un moniteur ( en général nous ne sommes jamais avares de conseils mêmes gratuits  ;) ). Un avis sur les conditions du jour, un conseil sur l'objectif du vol et un débriefing autour d'une bière sont des atouts pour progresser rapidement et en sécurité.

Cela n’empêche pas de se faire le grand frisson d'un vol en autonomie complète quand les conditions sont clairement très calmes.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 17 Septembre 2013 - 17:37:39
salut,

plus de 200 vols aujourd'hui, 80% du temps en conditions thermiques ou en ascendance dynamique, et jamais fait de SIV. Par la même occasion, pratiquement jamais fait de fermeture sauf au début de mon apprentissage, je devais avoir 20-25 vols. J'avais fait une frontale, dans le Cantal, en thermique encadré (vol de fin d'après midi encore un peu turbulant). Puis, 30-35ème vol peut-être, deux grosses asymétriques d'affilés à Courtet. Vous savez, les conditions bien moisis de Courtet, quand t'y vas par nord fort, et que tu montes au dessus de la forêt, sur la partie herbeuse et que tu fais défoncer...

Depuis plus aucune fermeture, sauf un début de frontale samedi dernier à St hil, au dessus du funi, mais il a suffit de rattraper le mou dans les commandes et de relâcher pour que cela soit enrayé dès le début. Souvent des ailes qui flappe un peu, mais je suis en milieu de fourchette sur la montana, et sur une 24, je suis sur que ca broncherais pas.

Bref, tout ça pour dire qu'une aile ça se pilote, avant de devoir sortir l'artillerie lourde des manœuvre de secours apprise en SIV (autorot, décro...). Et je ne suis pas d'accord pour dire qu'on apprend le thermique en faisant du travail au sol... Comme on apprend pas à piloter une bagnole simplement en tirant des freins à main sur un parking.

Attention, je suis pas en train de dire que je suis plus fort que les autres, invincible, et que le SIV ne sert à rien. D'ailleurs on ira peut-être en faire un l'an prochain.

Seulement, dès gens qui ont fait des SIV très rapidement dès le début de la progression et qui se sont mis des vracs, j'en connais quelques uns. En revanche je connais aussi d'autres gonzes qui n'ont jamais fait de SIV, et qui font nettement plus attention peut-être aux conditions dans lesquels ils se mettent. Et ceux la, ne se sont jamais fait mal.

Tu as toute latitude pour aller voler en ascendance sans prendre de risque inconsidérés, même avec peu de vol. Le tout est d'abord d'avoir compris la notion de tangage et de temporisation d'une abattée. Et aussi de comprendre qu'il faut laisser voler ton aile. Jamais tâter les basses vitesses en thermiques à ton niveau, toujours voler avec de le vitesse, quitte à tenir moins facilement. Mais au moins tu as de la réserve.
Puis voler en étant gainé sous ton aile prêt à contrer à la sellette.

a++


Titre: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 17 Septembre 2013 - 17:55:04
salut,

plus de 200 vols aujourd'hui, 80% du temps en conditions thermiques ou en ascendance dynamique, et jamais fait de SIV.
(...)
 Et aussi de comprendre qu'il faut laisser voler ton aile. Jamais tâter les basses vitesses en thermiques à ton niveau, toujours voler avec de le vitesse, quitte à tenir moins facilement. Mais au moins tu as de la réserve.
Puis voler en étant gainé sous ton aile prêt à contrer à la sellette.

a++

Oui ça se tiens aussi...
Mais j'ai rien inventé, dans mes propos. Hein? Un moniteur que bcp viennent voir de partout...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 17 Septembre 2013 - 19:29:45
si tu parles de Pégase, Pierre ne m'a jamais tenu ce discours dans toutes les discussions que j'ai pu avoir avec lui. M'enfin je n'ai pas été son élève, juste un "client"

Ailleurs on me disais aussi "pas de vol en ascendance tant que tu ne sais pas descendre" (entendre par la connaître des manœuvres de descentes rapides). Si tu vas par là, ça se tient également ...

Seulement :
- Jusqu'à présent j'ai souvent eu plus de mal à monter qu'à descendre.
- Si tu empêches à tous les pilotes qui ne savent rien faire d'autres que les petites oreilles de voler en ascendance, y'en aura surement plus de la moitié qui n'auront plus que le droit de faire des ploufs.
- Enfin, avant d'enseigner les techniques de descentes rapides, il vaut déjà mieux enseigner l'aérologie, apprendre aux pilotes à étudier la topographie d'un lieu pour savoir repérer les zones de descendances...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 17 Septembre 2013 - 21:26:25
Je ne suis pas là pour donner des noms mais je t'assure que c'est aujourd'hui le discours du principal moniteur de Pégase. Aujourd'hui Pierre n'enseigne plus énormément.
Je trouve quand à moi que ce discours tient la route. Mais le siv n'est évidemment pas la clef du vol thermique ce n'est pas ce qu'ils disent non plus. Ils disent simplement qu'il faut un peu plus d'expérience que 20 ploufs pour se lancer en thermique. En tout cas le vol en thermique n'est pas l'axe principal d'enseignement pour les débutants chez pégase et je trouve que ça se tient. Voilà tout.
Après chacun fait son petit bonhomme de chemin et prend ses responsabilités. On fait du vol libre après tout !
Cheers!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 17 Septembre 2013 - 21:30:38
- Jusqu'à présent j'ai souvent eu plus de mal à monter qu'à descendre.
...

j'étais comme toi au début, frustré de pas être en l'air à 13h en plein mois d’août quand tous les cadors partent faire leurs chti cross de 100bornes ...mais un jour viendra où tu seras content d'aller poser vite et pour tout un tas de raison d'ailleurs. Souvent une grosse envie de pisser (elle aussi arrivé pour tout un tas de raison),  les premières fermetures en thermiques, une rentré d'ouest ou de sud (souvent malsaine dans les py), une crampe au bras tellement tu enroule depuis 2-3h, une poussiere dans l'oeil, ou je ne sais encore quel rdv, bref c'et pas les raisons qui manque de vouloir poser vite...
du coup on m'a toujours appris les manœuvres en air calme, oreilles, grandes oreilles, accelerateur, 360 de plus en plus fort, ect  car quand tu commences à les faire dans la "baston" un peu fatigué ben t'es bien content d'avoir ça dans tes automatismes. C'est mon petit avis qui n'engage que moi mais pour une fois je pense que nos mentors du CDV ne pourront qu’acquiescer


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 18 Septembre 2013 - 15:12:05
Citation
j'étais comme toi au début, frustré de pas être en l'air à 13h en plein mois d’août quand tous les cadors partent faire leurs chti cross de 100bornes ...

Je n'ai personnellement jamais été frustré de quoique ce soit en parapente. La notion de plaisir découle de ce qu'on est capable de maitriser. Voler au dessus de ses limites techniques dans une masse d'air trop forte pour son niveau, ce n'est pas du plaisir, mais que de la prise de risque inutile.
Si tu veux faire 100km au départ de st hil, mieux vaut partir tôt et savoir faire les bons choix tactiques (se mettre en attente, connaître les altitudes de transitions...), tout en sachant piloter dans une aérologie qui se met en place. Bref, cela concerne les bons pilotes, pas les pilotes du dimanche dont je fais partie.

Citation
mais un jour viendra où tu seras content d'aller poser vite et pour tout un tas de raison d'ailleurs. Souvent une grosse envie de pisser (elle aussi arrivé pour tout un tas de raison),  les premières fermetures en thermiques, une rentré d'ouest ou de sud (souvent malsaine dans les py), une crampe au bras tellement tu enroule depuis 2-3h, une poussiere dans l'oeil, ou je ne sais encore quel rdv, bref c'et pas les raisons qui manque de vouloir poser vite...
du coup on m'a toujours appris les manœuvres en air calme, oreilles, grandes oreilles, accelerateur, 360 de plus en plus fort, ect  car quand tu commences à les faire dans la "baston" un peu fatigué ben t'es bien content d'avoir ça dans tes automatismes. C'est mon petit avis qui n'engage que moi mais pour une fois je pense que nos mentors du CDV ne pourront qu’acquiescer

Le prérequis du cross en conditions fortes est bien évidemment de maitriser tout les aspects techniques du pilotage, et notamment les méthodes de descente rapide, cela semble évident.

Mais, pour l'instant, personne ne parle de se retrouver à 14h à st andré, ou ça monte partout à +5m/s quand on est débutant.

Donc je maintiens que pour la moment la première difficulté pour le vol en ascendance, c'est déjà d'arriver à se maintenir en l'air, à enrouler à peu près correctement en restant dans le thermique et à réussir à s'extraire des couches merdiques qu'on rencontre parfois au déco.

Après, ce dont tu parles, ce n'est qu'un problème d'analyse et de mauvais choix à départ :

- Une rentrée de vent, en tout cas par chez nous dans les alpes autour de Grenoble, cela s'anticipe avec la météo. Et de toutes façons un jeune pilote ne vas pas voler en thermique si il y a du vent
- La crampe au bras, ben, tu vas poser avant de commencer à avoir mal, car voler 3h ne s'improvise pas sans entrainement. On commence par voler 30 minutes, puis 1h, puis...
- Un rendez vous ? on ne vole pas si l'on est en condition de stress. "Je dois être à l'heure à mon rdv, donc je me dépêche de descendre" : c'est réellement un danger qui poussera à faire des mauvais choix. Par exemple décoller quand même parce que descendre à pied te mettra en retard à ton RDV.
- La poussière dans l’œil, c'est lunette ou masque si tu es sensible à ça.
- L'envie de pisser se gère en l'air.

Tout ces exemples me font penser à ce que l'on rencontre dans les causes d'accident du travail (c'est en partie mon job). L'idée étant donc de prévenir plutôt que de guérir.

a++


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 18 Septembre 2013 - 16:17:14
- L'envie de pisser se gère en l'air.

C'est à dire ?  ROTFL


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 18 Septembre 2013 - 16:21:55
Debout dans la selette en twist pour pas se pisser dessus. Mais bon, le principe, c'est que tu vas pisser avant et que tu éviter de boire 1/2 litre de thé ou de café avant de décoller. Perso, jamais eu ce problème, même sur plus de 2h de vol.

Si tu as un soucis de vessie, ben faut passer au penilex


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 18 Septembre 2013 - 16:25:29
je pensais pas soulever autant le débat mais je suis à 100% d'acccord avec :
Citation
"pas de vol en ascendance tant que tu ne sais pas descendre"
Si tu veux tenir en thermique, il faut bien accepter la turbulence, le thermique est un générateur de turbulence par définition (c'est un BE qui me l'as dit)
Et quand tu te retrouves à faire les (grandes)oreilles dans la machine à laver (pas forcement en mode essorage) et que ca monte encore, l'envie de pisser montera elle aussi  ;)



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 18 Septembre 2013 - 16:47:45
Debout dans la selette en twist pour pas se pisser dessus. Mais bon, le principe, c'est que tu vas pisser avant et que tu éviter de boire 1/2 litre de thé ou de café avant de décoller. Perso, jamais eu ce problème, même sur plus de 2h de vol.

Ça on est bien d'accord que ça s'anticipe, c'est le côté "ça se gère en l'air" qui me faisait rigoler ^_^


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 18 Septembre 2013 - 18:07:20
Debout dans la selette en twist pour pas se pisser dessus. Mais bon, le principe, c'est que tu vas pisser avant et que tu éviter de boire 1/2 litre de thé ou de café avant de décoller. Perso, jamais eu ce problème, même sur plus de 2h de vol.

Ça on est bien d'accord que ça s'anticipe, c'est le côté "ça se gère en l'air" qui me faisait rigoler ^_^

Ca te fait rire, mais il y a eu des dizaines de conversations sur le sujet rien que sur ce forum ! (ça devient un vrai problème sur les longs vols qu'il faut savoir gérer à défaut de pouvoir l'anticiper pour certains)


Bon sinon, c'est marrant de voir l'évolution de la formation chez Pégase. Du temps où j'ai appris (en partie) chez eux , le discours officiel, c'était plutôt "Un SIV ça sert à rien avant d'avoir 300 vols" et le vol thermique était assez vite abordé, en fonction de l'aisance du pilote (ce qui, a mon humble avis, est une bonne idée, ça permet de démystifier et d'apprendre les bons gestes en étant encadré).


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 18 Septembre 2013 - 21:04:57
Citation
Du temps où j'ai appris (en partie) chez eux , le discours officiel, c'était plutôt "Un SIV ça sert à rien avant d'avoir 300 vols"

De la à dire qu'on pousse au SIV parce que c'est ce qui rapporte le plus, il n'y a qu'un pas que je n'ose pas franchir  :lol:

Blague à part, je ne pense pas que ce soit ça. M'enfin clairement il y a de la surenchère entre les écoles qui proposeront le "meilleur SIV" et cela se tire un peu la bourre entre les cadors d'annecy, les challengers isérois...

Je suis quand même convaincu qu'on a intérêt à être déjà bien dégrossi au niveau pilotage et expérience pour tirer pleinement profit du SIV.
Il faut pas que le SIV deviennent l'endroit ou l'on apprend les trucs de bases qui devrait être enseigné dans une perf, comme simuler une fermeture en tirant un élévateur, faire du tangage, ou faire les grandes oreilles quoi...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 18 Septembre 2013 - 21:06:57
un débriefing autour d'une bière sont des atouts pour progresser rapidement et en sécurité.


Je ne bois pas d'alcool ni de bière. Ca expliquerait peut etre pourquoi je progresse si lentement.
Demain j'm'y mets!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Graf Ulrich von Bek le 18 Septembre 2013 - 21:50:42
Salut, On a tous appris à marcher entre 8 mois et 2 ans, on l'a fait chacun à notre rythme et pour la plupart d'entre nous on se demerdre pas trop mal .... Et je ne connais aucun gamin, ayant fait un stage de saut en longueur pendant son apprentissage, qui marche mieux que les autres ...

Un stage SIV en début d'autonomie!  pourquoi faire ?


M@tthieu  :pouce:  ton récit , ca me rappel de bons souvenirs !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 18 Septembre 2013 - 22:11:54
Salut, On a tous appris à marcher entre 8 mois et 2 ans, on l'a fait chacun à notre rythme et pour la plupart d'entre nous on se demerdre pas trop mal .... Et je ne connais aucun gamin, ayant fait un stage de saut en longueur pendant son apprentissage, qui marche mieux que les autres ...

Un stage SIV en début d'autonomie!  pourquoi faire ?

La pédagogie de l'essai erreur fonctionne bien quand on est à moins d'un mètre du sol, plus haut cela présente des risques certains !  :mdr:

Tu apprends à marcher en te mettant des centaines de gamelles, pour apprendre à voler nous sommes contraint à de plus grosses marges de sécurité. Le stage en "milieu sécurisé" permet d'approcher certaines limites sans mettre la vie du pilote en jeu.

Attention, si je défend l'intérêt des stages SIV, je suis contre leur systématisation. Pour ce genre de chose, il faut un certain état d'esprit. Certains pilotes peuvent l'aborder rapidement dans leur progression et en tirer de grands bénéfices. Je connais de nombreux pilotes de tout niveaux qui ne feront jamais de SIV car ce n'est pas dans leur optique du vol.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 18 Septembre 2013 - 22:13:06
J'ai certainement mélangé les régimes de vol... Mais vous allez me dire si je me trompe : vitesse max (mains aux poulies), finesse max (mains entre oreilles et épaules), taux de chute mini (mains entre épaules et poitrine), basse vitesse (en dessous de la poitrine) et décrochage (encore plus bas)...
En fait si on a un vent de face et vent de cul, le régime de vol n'est pas le même que l'on veuille aller le plus loin possible. Si j'ai bien compris la polaire des vitesses : pour aller le plus loin possible (rejoindre l'atterro) avec vent de face, il faut être en vitesse max, et si vent de cul, il faut être à taux de chute mini. Est-ce bien cela ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 18 Septembre 2013 - 22:23:56
Sur ce chapitre, tu auras tout juste sur le QCM !  :pouce:

Juste un petit commentaire : Sur les voiles récentes, plus on monte en gamme plus la vitesse de finesse max est haute. Sur une voile école ou loisir c'est comme tu le dit avec un poil de frein, sur les ailes performances c'est mains hautes.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 18 Septembre 2013 - 22:33:58
Citation
Une question se pose : je ne veux pas brûler les étapes et je ne veux pas finir à l'hosto mais pour progresser, il faut bien s'enlever tous les garde-fous commodes non ? (plus de moniteur, plus de radio...). Ce matin, deux parapentistes confirmés m'ont aidé et donné confiance mais ce ne sera pas toujours le cas...
Citation
Et pour les ascendances et les premiers petits thermiques ? comment "apprendre" (en sécurité).
Salut Mathieu concernant tes deux interrogations ci-dessus j'ai à peu près les mêmes. Voici les réponses de mon moniteur:
Comment apprendre à piloter sans se mettre en danger?
En faisant du pilotage au sol.
Comment aborder le thermique en sécurité?
Pas de vol thermique avant d'avoir fait un siv.
Alors je sais je sais bcp vont hurler. Mais l'idée n'est pas si absurde...
Et puis si comme moi tu veux quand même commencer gentiment avant de faire un siv. C'est une question d'horaire. commence par te mettre en l'air vers 17h puis essaye 16h30 ou 16h le jour d'après. Si tu t'es pas trop fait bastonné et que tu as pu enroulé du pas trop méchant essaye plus tôt encore le jour d'après.
Attention tout de même c'est pas parce qu'on prend confiance qu'on se met pas dans des conditions qu'on ne sait pas gérer.
Bien à toi.
Fly safe
A mon avis, à ce stade de début d'autonomie c'est plus un problème de lecture des conditions que de niveau technique de pilotage qui pose problème.

Oui on peut tout à fait aborder le vol en thermique avant de faire un SIV, il "suffit" de choisir des conditions adaptées et c'est là que le bat blesse. Pour lire les conditions aérologiques, il faut de l’expérience pour mettre en adéquation ce que l'on observe avec ses connaissances. Naturellement cette expérience est ce qui manque à un "jeune pilote".

Mon conseil est de voler en semi autonomie pendant un long moment en profitant de l'expérience d'un bon pilote, d'un accompagnateur de club (c'est très exactement son rôle) ou d'un moniteur ( en général nous ne sommes jamais avares de conseils mêmes gratuits  ;) ). Un avis sur les conditions du jour, un conseil sur l'objectif du vol et un débriefing autour d'une bière sont des atouts pour progresser rapidement et en sécurité.

Cela n’empêche pas de se faire le grand frisson d'un vol en autonomie complète quand les conditions sont clairement très calmes.
salut,

plus de 200 vols aujourd'hui, 80% du temps en conditions thermiques ou en ascendance dynamique, et jamais fait de SIV. Par la même occasion, pratiquement jamais fait de fermeture sauf au début de mon apprentissage, je devais avoir 20-25 vols. J'avais fait une frontale, dans le Cantal, en thermique encadré (vol de fin d'après midi encore un peu turbulant). Puis, 30-35ème vol peut-être, deux grosses asymétriques d'affilés à Courtet. Vous savez, les conditions bien moisis de Courtet, quand t'y vas par nord fort, et que tu montes au dessus de la forêt, sur la partie herbeuse et que tu fais défoncer...

Depuis plus aucune fermeture, sauf un début de frontale samedi dernier à St hil, au dessus du funi, mais il a suffit de rattraper le mou dans les commandes et de relâcher pour que cela soit enrayé dès le début. Souvent des ailes qui flappe un peu, mais je suis en milieu de fourchette sur la montana, et sur une 24, je suis sur que ca broncherais pas.

Bref, tout ça pour dire qu'une aile ça se pilote, avant de devoir sortir l'artillerie lourde des manœuvre de secours apprise en SIV (autorot, décro...). Et je ne suis pas d'accord pour dire qu'on apprend le thermique en faisant du travail au sol... Comme on apprend pas à piloter une bagnole simplement en tirant des freins à main sur un parking.

Attention, je suis pas en train de dire que je suis plus fort que les autres, invincible, et que le SIV ne sert à rien. D'ailleurs on ira peut-être en faire un l'an prochain.

Seulement, dès gens qui ont fait des SIV très rapidement dès le début de la progression et qui se sont mis des vracs, j'en connais quelques uns. En revanche je connais aussi d'autres gonzes qui n'ont jamais fait de SIV, et qui font nettement plus attention peut-être aux conditions dans lesquels ils se mettent. Et ceux la, ne se sont jamais fait mal.

Tu as toute latitude pour aller voler en ascendance sans prendre de risque inconsidérés, même avec peu de vol. Le tout est d'abord d'avoir compris la notion de tangage et de temporisation d'une abattée. Et aussi de comprendre qu'il faut laisser voler ton aile. Jamais tâter les basses vitesses en thermiques à ton niveau, toujours voler avec de le vitesse, quitte à tenir moins facilement. Mais au moins tu as de la réserve.
Puis voler en étant gainé sous ton aile prêt à contrer à la sellette.

a++
Beaucoup de réponses (que je n'attendais pas ! MERCI) SIV ou pas SIV : là est une des questions pour commencer à thermiquer...
SI j'ai bien compris, SIV = simulation d'incident de vol et non stage d'initiation à la voltige. Or en thermique, je rencontrerai des conditions parfois houleuses; le thermique pourra même m'éjecter, provoquer une fermeture etc...si je n'ai aps été habitué à gérer ces incidents, comment m'en sortir ? Je veux dire qu'en lisant vos réponses et ce forum, et en me documentant (je suis en train de lire l'excellent "Parapente Plus" de Gérald Delorme que l'on m'a gentiment prêté et que je cherche à acheter), je peux avoir une réponse intellectuelle mais mon corps, mon cerveau seront-ils prêts à affronter ces incidents que seul un stage SIV peut mettre en scène ?
Certains vont dire qu'avec un stage thermique où un moniteur va progressivement me mettre dans des thermiques faibles au début, plus forts à la fin de la semaine, je vais m'habituer à contrer ces effets indésirables ? Mais de tels stages existent-ils ? Car à part choisir une heure appropriée, qui est vraiment sûr de la force du thermique dans lequel un débutant va être lancé ?
Sinon une autre réponse m'a été suggérée : voler, voler, voler et vers 80-100 vols de plus en plus dynamiques, je serai en mesure - par l'expérience - d'aller dan le thermique, sans stage d'aucune sorte car je saurai comment réagit ma voile, je saurai comment adapter mon pilotage, prévenir une fermeture, , anticiper une frontale...
J'aimerais prolonger une analogie faite avec la voiture : on a son permis tout neuf (passé en province); comment affronter le périphérique parisien et le tour de l'Arc de Triomphe sans dommage ? Je vous parle de cette expérience car malgré des dizaines de milliers de kms en conditions tranquilles (la province), ce fut un cauchemar cette traversée de Paris. Par contre la deuxième fois que je k'ai fait ça allait mieux et la troisième encore mieux et maintenant, je n'ai plus peur d'y aller franco. Mais si je ne m'étais pas confronté de suite à la terrible situation de vouloir sortir à une porte alors qu'on est encore sur la file du milieu et que personne ne vous laisse passer, j'y serais encore et ce ne sont pas les micro-embouteillages des villes moyennes de province qui m'y ont préparé... Autrement dit, pour aller thermiquer (et faire plus tard des cross), ne faut-il pas s'être préparé au "pire" et y aller gaiement plutôt que d'accumuler les vols "calmes" ? je sais je suis têtu...


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Graf Ulrich von Bek le 18 Septembre 2013 - 22:35:00
Salut, On a tous appris à marcher entre 8 mois et 2 ans, on l'a fait chacun à notre rythme et pour la plupart d'entre nous on se demerdre pas trop mal .... Et je ne connais aucun gamin, ayant fait un stage de saut en longueur pendant son apprentissage, qui marche mieux que les autres ...

Un stage SIV en début d'autonomie!  pourquoi faire ?

La pédagogie de l'essai erreur fonctionne bien quand on est à moins d'un mètre du sol, plus haut cela présente des risques certains !  :mdr:

Tu apprends à marcher en te mettant des centaines de gamelles, pour apprendre à voler nous sommes contraint à de plus grosses marges de sécurité. Le stage en "milieu sécurisé" permet d'approcher certaines limites sans mettre la vie du pilote en jeu.

Attention, si je défend l'intérêt des stages SIV, je suis contre leur systématisation. Pour ce genre de chose, il faut un certain état d'esprit. Certains pilotes peuvent l'aborder rapidement dans leur progression et en tirer de grands bénéfices. Je connais de nombreux pilotes de tout niveaux qui ne feront jamais de SIV car ce n'est pas dans leur optique du vol.

Mon raccourci avec l'apprentissage de la marche n'était peut etre pas le plus approprié j'en conviens.
cependant je ne parle pas des stages d'aprentissages classiques init, perf, perf 1, perf 2 etc mais du SIV qui je trouve (mais c'est effectivement très personnel comme sentiment) ne dois pas faire partie du cursus d'apprentissage( bien qu'en parapente, à part quelques "martiens", nous sommes en apprentissage permanent).
Faut tous simplement pas bruler les étapes. et le SIV c'est une fois que l'autonomie est aquise dans la plupart des conditions de vols.

Mais c'est vrai que chacun vole et apprends comme il veut . Je n'ai certainement pas de lecon à donner à qui que ce soit, mais m'interroge sur cette nescessité d'aller "trop vite".


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 18 Septembre 2013 - 22:52:07
Sur ce chapitre, tu auras tout juste sur le QCM !  :pouce:

Juste un petit commentaire : Sur les voiles récentes, plus on monte en gamme plus la vitesse de finesse max est haute. Sur une voile école ou loisir c'est comme tu le dit avec un poil de frein, sur les ailes performances c'est mains hautes.
Merci, j'ai compris que les voiles étaient différentes alors et que les régimes de vol vitesse max et finesse max pouvaient coïncider...
Allez une autre tranche de vie de parapentiste débutant : hier, j'ai voulu faire du soaring au-dessus de Barcelonnette (briefé par un ex-moniteur de parapente avoisinant les 8000 vols). Je décolle bien malgré un léger vent de travers nord-est, je tourne quart droite pour rejoindre la falaise bien au-dessus des arbres, je gagne légèrement de la hauteur mais pas assez à mon goût, je rentre dans la zone déjà à l'ombre, je fais demi-tour gauche à une dizaine de mètres de la falaise mais en-dessous de la crête pour espérer revenir sur le déco encore au soleil est espérer monter; mais je descends inexorablement (virage gauche trop serré sans doute, restitution peu importante), vent de face, entre finesse max et vitesse max, je descends tellement vite que j'abandonne l'idée de faire du soaring, je pense ne même plus avoir le temps de rejoindre l'atterro sur ma droite, je vois un plan d'eau et un parc de loisirs à traverser, pas envie de me noyer avec ma belle voile ou de me prendre des personnes et arbres, je vois des arbres à gauche, et un chemin (celui qui menait au déco) et des maisons bordant le chemin. Situation déjà vécue... Je décide de vacher en bordure du chemin sur l'herbe dans une bande étroite de 4-5 mètres mais je n'ai pas intérêt à me louper car les maisons se rapprochent. Pas de bouffée salvatrice pour me remonter, j'atterris à 1m du chemin, face au vent, un peu sur la sellette...la voile passe par-dessus moi car je ne peux courir (buisson devant moi). Je ne me suis rien fait, la voile est intacte, les suspentes un peu accrochées au buisson, la sellette a fait son office. Très content d'avoir vaché pour la première fois sur une bande très étroite sans bobo mais déçu encore une fois d'être descendu trop vite. L'ami redescendait en voiture et m'a pris au passage m'expliquant que j'avais été trop gourmand, que j'aurais du faire demi-tour tout de suite pour rejoindre la zone ensoleillée et monter. Et que l'aérologie n'était pas top. Encore une belle expérience mais à chaque fois je frôle la correctionnelle. Heureusement, j'ai du mental et du sang-froid et je ne pense pas à la "cata". Mais c'est pénible de descendre quand on veut (et qu'on peut monter). La parapentiste qui m'a précédé a juste fait son plouf et a atterri au bon endroit. Mais elle n'a pas perdu de temps à vouloir gagner les hauteurs (il était 18h45). Ai-je un apprentissage "normal" ou est-ce que j'en veux trop à mon 24° vol ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Graf Ulrich von Bek le 18 Septembre 2013 - 23:02:12
Ai-je un apprentissage "normal" ou est-ce que j'en veux trop à mon 24° vol ?

C'est déjà super que tu te poses ce genre de question .... Tu en a voulu plus que ce que ton expérience te permettait ( analyse des conditions) mais tu as très bien géré le reste et ton vachage a été propre.
Prise de risque importante, bonne gestion, et prise de conscience avec annalyse.
Ne va quand meme pas trop vite ... 


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 19 Septembre 2013 - 01:02:32

Ai-je un apprentissage "normal" ou est-ce que j'en veux trop à mon 24° vol ?


À lire tes récits ici, je dirais que oui, tu en veux trop.

Tu as du zapper le cours théorique sur le cône de sécurité. À tout moment de ton vol, tu dois imaginer un cône tête en bas dont la pointe est sur l'atterro, et dont la pente correspond à ta finesse sol + aléas (descendance...). C'est à dire que selon le vent, ton cône sera plus ou moins penché. Et toi, tu dois rester en permanence à l'intérieur de ce cône. Pour faire court, tu dois toujours être au moins à finesse + aléas d'un atterro. En cross, tu passes d'un cône à l'autre. C'est vrai que c'est un incontournable dans l'apprentissage du vol à voile, mais c'est parfois moins abordé en parapente.

L'impression que tu donnes, c'est que tu voles, et que tout d'un coup, tu te demandes où et comment tu vas te poser. Cette préoccupation, tu dois l'avoir à tout moment de ton vol : "si je devais me poser maintenant, je ferais quoi ?"

Sur ton vol de St André, tu sors du cône, et tu rejoins l'atterro grâce à une ascendance salvatrice.

Sur ton vol de Barcelo, soit tu sors du cône, soit ton nouveau cône est pointé sur un atterro clairement pas à ton niveau. En plus, (ça fait un moment que je ne suis pas allé à Barcelo), mais ça posait très bien à l'époque sur la pente école d'Ubaye parapente.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 19 Septembre 2013 - 09:19:13

Euh, normalement, pour les premiers vols, ça se passe beaucoup mieux que ça. Genre, on ne pose jamais sur la sellette, et toujours sur un attéro officiel...
J'ai l'impression que tu es en train de faire un peu nimp...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 19 Septembre 2013 - 10:03:38
à chaque fois je frôle la correctionnelle.
Ce qu'il y a de bien, c'est que tu le dis toi-même, on est pas obligé de te caresser dans le sens du poil pour (essayer de) te faire admettre tes erreurs comme certain(s) vidéaste(s) du forum ;)
Si je puis me permettre un conseil, arrête de te mettre dans le rouge pour tes premiers vols en autonomie, va sur des sites que tu connais et que tu as déjà pratiqué, où l'atterro est accessible en finesse (voire visible) du déco, et commence par enchaîner les ploufs, ça te fera travailler ta gestuelle au déco et ta précision à l'atterro (essaye de viser une cible), et tu pourras prendre tes marques en l'air sur ce que tu peux faire ou pas avec ton aile en terme de distance, maniabilité, etc ;  tu auras tout le temps d'aller faire du soaring une fois que tu auras les bases !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MLES le 19 Septembre 2013 - 14:13:58
Citation
Ce qu'il y a de bien, c'est que tu le dis toi-même, on est pas obligé de te caresser dans le sens du poil pour (essayer de) te faire admettre tes erreurs comme certain(s) vidéaste(s) du forum Clin d'oeil
Si je puis me permettre un conseil, arrête de te mettre dans le rouge pour tes premiers vols en autonomie, va sur des sites que tu connais et que tu as déjà pratiqué, où l'atterro est accessible en finesse (voire visible) du déco, et commence par enchaîner les ploufs, ça te fera travailler ta gestuelle au déco et ta précision à l'atterro (essaye de viser une cible), et tu pourras prendre tes marques en l'air sur ce que tu peux faire ou pas avec ton aile en terme de distance, maniabilité, etc ;  tu auras tout le temps d'aller faire du soaring une fois que tu auras les bases !
karma+


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lassalle le 19 Septembre 2013 - 14:50:30
Sur ce chapitre, tu auras tout juste sur le QCM !  :pouce:

Juste un petit commentaire : Sur les voiles récentes, plus on monte en gamme plus la vitesse de finesse max est haute. Sur une voile école ou loisir c'est comme tu le dit avec un poil de frein, sur les ailes performances c'est mains hautes.

Bonjour,

Dans la quasi totalité des essais de voiles il est indiqué que la finesse max est obtenue en général à vitesse max (ou juste un poil en-dessous), y compris pour des voiles école ou sortie d'école.
Pour des voiles perfo il est même parfois indiqué que la finesse max est obtenue en étant légèrement accéléré (donc au-delà de la vitesse max sans accélérateur) !

Cela a bien changé par rapport aux anciennes voiles (plus de 10 ou 15 ans) pour lesquelles la finesse se dégradait sérieusement en se mettant à vitesse max.
Les polaires sont maintenant beaucoup plus "plates" à vitesse élevée qu'avant.

Il est clair qu'avec du vent arrière, la finesse max / sol est obtenue en freinant la voile (décalage vers la droite de la courbe de la polaire) et ceci est d'autant plus vrai que le vent est soutenu (ceci est possible jusqu'à la vitesse correspondant au taux de chute mini, mais pas en-dessous de celle-ci !).
Avec du vent de face la finesse max / sol est obtenue à vitesse max, voire à vitesse max avec accélérateur en fonction de la force du vent et de la polaire de la voile...
Pour beaucoup de voiles la finesse / air se dégrade (parfois rapidement) avec l'usage de l'accélérateur (mais celui-ci peut bien sûr être très utile !).
Ce phénomène est beaucoup plus faible pour les voiles perfo, ce qui explique leurs avantages lors des transitions (vitesse élevée tout en conservant une très bonne finesse), mais on sait qu'elles ont aussi des inconvénients en matière de maîtrise et de pilotage (niveau du pilote !), sinon tout le monde volerait sous des EN-D ou des VNH (Voiles Non Homologuées) !

 :trinq:

Marc Lassalle


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 19 Septembre 2013 - 15:29:33
Citation
Or en thermique, je rencontrerai des conditions parfois houleuses; le thermique pourra même m'éjecter, provoquer une fermeture etc...si je n'ai aps été habitué à gérer ces incidents, comment m'en sortir ?

En fait tu confonds apprendre à piloter en thermique et apprendre à gérer un incident de vol.

C'est pas parce que tu sais gérer une fermeture en SIV, que tu ne vas pas te prendre l'aile sur la tronche en thermique si tu pilotes comme un cochon.

Tu sembles prendre le problème à l'envers. Après déjà à comprendre le fonctionnement de ton aile dans une masse d'air vivante. A comprendre les notions d'ascendances, de dégueulantes, les mouvements de tangage, de roulis... Cela ne s'apprend pas en étant sur une pente école, encore moins en SIV. Cela s'apprend progressivement en choisissant des moments ou la masse d'air est vivante sans être trop turbulente.

Il faut impérativement t'entourer de pilotes qui soit capables de te dire réellement si les conditions sont adaptées à ton niveau ou pas. C'est à mon avis le plus délicat au début de l'apprentissage. Il faut arriver à trouver quelqu'un qui est à peu près fiable. Éviter le bon pilote qui ne vas pas se rendre compte que l'aérologie est trop technique pour toi et a contrario le pilote qui, au déco, se fait les pires scénario parce qu'il n'a toujours pas digéré un sketch passé. Et qui attendra presque la nuit pour décoller tellement il est flippé dès que l'aile bouge un peu.

Si tu préfères avoir un moniteur, tu vas voir une école et tu demandes à faire un stage perf ou tu aborderas le thermique et ou tu apprendras les principes du vol en ascendance.

Ton récit à Barcelonnette démontre que tu n'arrives pas encore à faire les bons choix et à te focaliser sur ce qui est important à ton niveau de progression
Et cela est valable tout au long de la vie de pilote.
Avant de commencer à réfléchir à comment on va tenir en l'air, on estime déjà à vue de nez ses chances de rejoindre l'attéro officiel. En vol sur site, il faut se donner une limite. Par exemple, je gratte en dynamique, mais quand je vois que je suis par exemple 100m sous le déco, il faut que je pense à rentrer à l'attéro.

Il ne faut pas oublier une chose. Tu voles sur un site FFVL, avec l'autorisation du propriétaire pour l'atterrissage (voir un terrain loué par le CODEVOLI). C'est pas pour aller se vacher à 100m dans un terrain potentiellement sensible parce que tu as fais une "connerie".

Se vacher c'est réservé pour le cross, et si on peut éviter et trouver un attéro officiel, c'est toujours mieux.

Bien penser à respecter les règles, d'abord, et surtout ne pas négliger les choses de bases en parapente, qui sont la perte d'altitude et la prise de terrain, avant de penser aux ascendances.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 20 Septembre 2013 - 08:17:33
Citation
Or en thermique, je rencontrerai des conditions parfois houleuses; le thermique pourra même m'éjecter, provoquer une fermeture etc...si je n'ai aps été habitué à gérer ces incidents, comment m'en sortir ?

En fait tu confonds apprendre à piloter en thermique et apprendre à gérer un incident de vol.
C'est pas parce que tu sais gérer une fermeture en SIV, que tu ne vas pas te prendre l'aile sur la tronche en thermique si tu pilotes comme un cochon.(...)
Il faut impérativement t'entourer de pilotes qui soit capables de te dire réellement si les conditions sont adaptées à ton niveau ou pas. C'est à mon avis le plus délicat au début de l'apprentissage. Il faut arriver à trouver quelqu'un qui est à peu près fiable. (...)
Bien penser à respecter les règles, d'abord, et surtout ne pas négliger les choses de bases en parapente, qui sont la perte d'altitude et la prise de terrain, avant de penser aux ascendances.

 :+1:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 20 Septembre 2013 - 22:38:55
Je vous remercie pour tous ces conseils qui me sont profitables pour me mettre un peu plus de plomb dans la tête et me rendre compte au fond de moi - non pas que je fais n'importe quoi mais que je dois voler plus plus avec une marge de sécurité : ne pas mettre la charrue avant les boeufs, ne pas aller plus vite que la muisque, Je vous raconterai un jour mon 26° vol épique. Faites m'y penser quand je serai à mon 100° vol ! Je m'entoure de personnes compétentes pour progresser, c'est juste un peu de fougue que je dois maîtriser : ne pas insister quand cela ne va pas, prendre une marge de sécurité vis à vis du relief et des obstacles, ne pas regarder ces obstacles d'ailleurs, se donner une limite.
Je peux néanmoins vous assurer que sur les ploufs du matin sur terrain inconnu, je progresse (en sécurité - sachant que l'expérience vaut 100 discours ou théories). Je consigne d'ailleurs tout sur un carnet de vols. ET je débriefe à chaque fois ce qui allait, ce qui allait moins bien. J'ai fait mes deux premiers soarings en école, et je continue en ce moment avec des BE donc cela devrait le faire. D'ailleurs je sens que je progresse techniquement, sensitivement et mentalement. Après ma nature de motard très expérimenté (circuit et courses) prend parfois le dessus et je me laisse parfois gagner par l'euphorie du'une situation que je suis encore loin de maîtriser mais j'y travaille et mon entourage technique proche aussi !!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 20 Septembre 2013 - 23:06:35
mon 26° vol épique...
pareil ! :trinq:
 a trop vouloir faire comme les oiseau, j'avais oublié qu'il fallait pas poser dans les arbres :vrac:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 21 Septembre 2013 - 08:20:52
mon 26° vol épique...
pareil ! :trinq:
 a trop vouloir faire comme les oiseau, j'avais oublié qu'il fallait pas poser dans les arbres :vrac:


Euh... intuition ? ou...  :ppte:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 21 Septembre 2013 - 15:59:22
Ecoutez, je suis tellement content d'avoir volé 1h45 à Ceillac en thermodynamique que je me devais de vous dire à quel point j'ai la banane d'avoir ressenti plein d'informations depuis ma sellette jusqu'aux commandes  qui durcissent et le cabrage en entrant dans le thermique un peu secoué ! Magique... Ca rassure et je peux donc vous dire que oui je sais ce qu'est un arbre et se poser sur ses branches ! Mais sans dommage ni pour moi ni pour la voile et le PGHM est super !! Carpe Diem ;-)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 21 Septembre 2013 - 17:03:31
Mais c'est un troll ou quoi ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 21 Septembre 2013 - 17:32:33
En effet, soit c'est un troll, soit c'est un con.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 21 Septembre 2013 - 17:38:36
 :fume:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 21 Septembre 2013 - 21:42:04
Mais c'est un troll ou quoi ?
C'est quoi un troll ? Je dis ce que j'ai fait c'est tout. Quand je lis des récits de personnes, je ne mets pas leur parole en doute. J'aimerais que le même égard me soit porté.
En effet, soit c'est un troll, soit c'est un con.
N'est-ce pas monsieur Julien ? Je ne te juge pas, je ne te connais pas. Merci de faire de même. Je suis sur un forum de parapentiste ou pas ? Avec des idées larges et neuves ou pas ?
Je ne vois pas ce qu'il y a de troll ou de con à faire une erreur (regarder l'obstacle) et se retrouver en haut d'un arbre alors que je montais bien avec un gain de 300 mètres (eh oui l'euphorie), et je ne vois pas ce qu'il y a de troll ou de con de rester à enquiller les petits thermiques de Ceillac par une calme après-midi de septembre...
Je n'aime pas l'esprit de certains... Si cela ne vous plaît pas, ne lisez pas. Maintenant j'ai toujours la GoPro branchée donc si vous voulez vérifier...de toute façon il y a des témoins dans les deux cas.
Eh oui c'étaient mes vols 26 et 31.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 21 Septembre 2013 - 21:47:07
;-) tu débarques quand même sur le forum avec tambours et trompettes pour clamer haut et fort que tes premières dizaines de vols ressemblent à tout sauf à des débuts paisibles en parapente.

Personnellement, tu me fais un peu peur. Ne te fais pas mal...!
Tu as une longue vie de parapentiste devant toi, à condition de prendre le temps de progresser... lentement!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 21 Septembre 2013 - 21:56:42
;-) tu débarques quand même sur le forum avec tambours et trompettes pour clamer haut et fort que tes premières dizaines de vols ressemblent à tout sauf à des débuts paisibles en parapente.

Personnellement, tu me fais un peu peur. Ne te fais pas mal...!
Tu as une longue vie de parapentiste devant toi, à condition de prendre le temps de progresser... lentement!
Je sais. je ne me suis fait pas peur mais je sais que je dois être plus concentré et ne pas céder à l'émotion grisante. J'y travaille. Et cet après-midi, en atterrissant, je n'étais pas aux anges mais juste hyper satisfait d'avoir pu enrouler et faire des allers et venues patiemment. Cela a payé mais les sensations étaient moins grisantes.
Merci en tout cas de ta prévenance. Je suis aussi motard et je sais qu'un bon motard, comme un bon parapentiste est un vieux motard ou vieux parapentiste...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 21 Septembre 2013 - 22:02:07
25 vols et 2 non-accidents. Un non-accident n'est pas un vol normal. C'est un vol où tu échappes à l'accident grâce à un énorme coup de bol (St André et Barcelo). Et à ce titre, il ne doit pas être débriefé comme un vol normal.

Tu viens ici nous demander conseil, et le forum d'une seule voix t'explique que tu t'enflammes trop vite. Tu as l'air de comprendre.

Et 2 jours plus tard, tu nous racontes que tu t'es mis dans un arbre à Ceillac !!!  :affraid:

Alors ouais, ça paraît totalement surréaliste que tu n'aies pas mis en œuvre les bonnes résolutions que tu écrivais ici vouloir prendre, que tu te retrouves perché dans un sapin, que ça fasse venir un hélico, et que tout ça semble te faire bien rigoler...

Et ça paraît tellement hallucinant qu'on te prend pour un troll...

Allez, un coup de wikipedia...
"En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Usenet_et_Internet)

Allez, mon conseil du jour : retourne en école, et demande à faire un stage axé sur la sécurité et l'autonomie.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 21 Septembre 2013 - 22:18:38
Ne le prends pas mal, mais tu m'inspires... ;)

Maintenant j'ai toujours la GoPro branchée

Y avait pas que la GoPro de branchée... :canape:

Et si tu débranchais la GoPro et branchais le cerveau ?

(au temp des premiers parapentistes; les paysans se moquaient d'eux en disant "tout dans le fluo, rien dans le cerveau",  de nos jours on peut remplacer "fluo" par "GoPro")


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 21 Septembre 2013 - 22:27:22
25 vols et 2 non-accidents. Un non-accident n'est pas un vol normal. C'est un vol où tu échappes à l'accident grâce à un énorme coup de bol (St André et Barcelo). Et à ce titre, il ne doit pas être débriefé comme un vol normal.

Tu viens ici nous demander conseil, et le forum d'une seule voix t'explique que tu t'enflammes trop vite. Tu as l'air de comprendre.

Et 2 jours plus tard, tu nous racontes que tu t'es mis dans un arbre à Ceillac !!!  :affraid:

Alors ouais, ça paraît totalement surréaliste que tu n'aies pas mis en œuvre les bonnes résolutions que tu écrivais ici vouloir prendre, que tu te retrouves perché dans un sapin, que ça fasse venir un hélico, et que tout ça semble te faire bien rigoler...

Et ça paraît tellement hallucinant qu'on te prend pour un troll...

Allez, un coup de wikipedia...
"En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Usenet_et_Internet)

Allez, mon conseil du jour : retourne en école, et demande à faire un stage axé sur la sécurité et l'autonomie.
Il y a erreur de chronologie, aujourd'hui à Ceillac, mon vol de 1h40 s'est très bien passé. L'arbre (sans hélico) c'était il y a deux jours à Barcelo. Mais bon, j'ai compris ce qu'était une distance de sécurité et l'importance du regard (en parapente). Il me fallait ça pour comprendre car je le savais déjà (intellectuellement).


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 21 Septembre 2013 - 23:02:54
avant propos : J'espère que les vieux buzards du  lcdv ne pourront qu'acquiesser les paroles du petit moineau que je suis.. :forum: et  :bisous: à tous

Je comprends les réactions et des uns , et des autres et égallement du premier intéressé ayant découvert le parapente de manière "atypique" moi même (entendez hors écoles). je comprends facilement sa fougue. mais à la différence de toi, Matthieu, je ne partait pas en l'air sans avoir le plan de vols "idéal" tracé à l'avance par mes accompagnateurs aguerris, qui m'avait initié à cette p**** de drogue qu'est la parapente ! Et cela, jusqu'à ce que j'ai une bonne centaine de vols. Aujourd'hui à un peu plus de 200, je prends encore l'avis des compagnons du jour, avant, pendant et surtout après le vol  autour d'une bonne petite  :trinq:
on a tous eu plus ou moins un sktech, une frayeur ou un doute un jour (c'est dingue la biere fait parler?? a consommer avec moderation !) c'est aussi pour ça qu il faut le débriefé, l'analyser, l'anticiper, surtout le comprendre. Alors la vidéo, ça sert, c'est sur, mais ça sert aussi à avoir la tête ailleurs, et si personne ne peut te dire : là t'aurais du...
mais tout cela se passe en Real life. Le parapente est un sport d'équipe et il y a des clubs et des pros qui sont là pour ça, et beaucoup deviennent rapidement des amis: allez on s'en remet une? :trinq:

Sinon, je propose en conclusion à ce débat : un kit de débranchage.
si tu penses que c'est utile, moi je m'en passe, un arbre ç'est toujours un de trop

Bon vols



Ps : je suis pas vraiment fier de mon eucalyptus en corse...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 22 Septembre 2013 - 07:53:26

En même temps, des pilotes qui ont enchaîné les incidents (et accidents), j'en connais plusieurs... qui n'ont pas l'honnêteté de Matthieu et se gardent bien de raconter leurs "exploits"!  :+1:

Mais là Matthieu tu dois te créer une routine du "vol sans encombre", le vol dont tu sais d'avance qu'il se passera sans souci, sur site connu en condition gentilles. Pour ne pas être à la limite! Flirter avec les limites, tu auras le temps de le faire plus tard (ou pas, c'est selon) quand tu auras le niveau pour retomber sur tes pattes sans souci.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 22 Septembre 2013 - 20:45:28
Désolé si tu trouves que le mot "con" est un peu fort, mais je t'assure, c'est en tout amitié que je dis ca...  :clown:

Bref, tu viens deux fois nous parler de tes vols qui sont déjà très limites pour un pilote qui n'en a qu'une vingtaine. On te donne des conseils pour ta progression. Et la tu reviens pour nous raconter que tu t'es mis cette fois ci aux arbres.

Franchement, admet que c'est grotesque, voir même carrément navrant...

La connerie dans ton cas, c'est pas de te mettre aux arbres, ça peut arriver, mais de venir nous le dire quoi.




Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Septembre 2013 - 21:45:35
Dire les choses telles qu'elles sont sans se mentir, sans paraître "meilleur" que ce qu'on est, je ne sais pas faire. En débutant on fait tous des erreurs et j'ai le "tort" de les dire. Mais si je racontais qu'aujourd'hui j'ai fait 4 petits vols à Barcelonnette et Saint Pierre des Forts, que par extrême prudence, je ne me suis ni approché des arbres, ni de la falaise et que j'ai perdu de l'altitude, comment qualifieriez vous ces 4 vols ? Je les nomme quelconques même s'ils m'ont appris à améliorer mes atterrissages (nickel à Saint Pierre des Forts pourtant entre un camping, des arbres et le lac...). La vie de parapentiste est faite de vols tranquilles heureusement ! Mais il manque de l'adrénaline parfois. C'est bien ce que vous recherchez non ? ;-)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Rem. le 22 Septembre 2013 - 21:55:27
Non, pas specialement. Je dirais la concentration plutot...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: piment le 22 Septembre 2013 - 21:56:19
Saint Vincent, pas Saint Pierre, non?
Saint pierre c'est des corps...
sinon si tu cherches l'adrénaline, nul doute que tu vas la trouver en parapente, juste avant d'en prendre une bonne!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Septembre 2013 - 22:07:25
Oui Saint Vincent des Forts...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 22 Septembre 2013 - 22:10:03
Mais il manque de l'adrénaline parfois. C'est bien ce que vous recherchez non ? ;-)
Perso, je préfère plutot les effets des endorphines après un bon vol ;)
Si tu ne fais du parapente que pour l'adrénaline, fais plutôt de la chute libre par exemple, tu perdras moins de temps ; en parapente, on cherche avant tout... à voler, tout simplement !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Septembre 2013 - 23:13:05
J'ai déjà fait de la chute libre : trop rapide !! Par contre l'histoire de voler, pas mal ;) je vais consolider mes bases (atterrissage et décollage) et puis petit à petit je bifurquerai vers les cross et l'acrobatie !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Septembre 2013 - 23:19:31
Non, pas specialement. Je dirais la concentration plutot...
Oui quand je suis très concentré (pas euphorique ou grisé par exemple) tout se passe bien !! Mais je dois dire que mes mésaventures n'ont eu que du bon :
- ce soir à Saint Vincent des Forts, atterrir pour la première fois sans radio sur une bande de terre (la plage) découverte au fur et à mesure que je faisais mes S, avec l'eau à droite, les arbres du camping à gauche, les petits bungalows de bois et même les petites décorations en bois, c'était sport mais sans encombre car j'avais su vacher sur une bande deux fois plus étroite et plus "dangereuse". L'épisode de Barcelo m'a été bien utile pour ne pas stresser et faire ce que je devais faire.
- Perdre de l'altitude et devoir aller poser près du camping, a été finalement la bonne décision car peur des arbres, et de la falaise proche, je ne m'en suis pas rapproché (alors qu'il y avait une TRES grande marge de sécurité) grâce à l'épisode de l'arbre. Je sais que j'aurais pu me faire très mal à Saint Vincent.
Bref, mes mésaventures sont utiles et me seront / sont utiles techniquement et mentalement; attention, je ne veux pas dire que je devais être à la limite pour progresser mais au moins j'y vois un côté très positif.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 23 Septembre 2013 - 08:32:50
et puis petit à petit je bifurquerai vers les cross et l'acrobatie !


Je pense que nous attendons les récits avec autant d'impatience que d'appréhension.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 23 Septembre 2013 - 10:00:37
et puis petit à petit je bifurquerai vers les cross et l'acrobatie !


Je pense que nous attendons les récits avec autant d'impatience que d'appréhension.

Pas sur, je préfère les histoires qui se terminent bien !  ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 23 Septembre 2013 - 18:06:07
Allez un petit compte rendu de ma journée pour vous montrer que je ne suis pas si con que j'en ai l'air ! (je dis tout sans artifice). Direction Ceillac vers 11h. Toute petite brise. Personne en l'air. Je vais manger puis l'école parapente05 m'offre la navette car ils n'ont qu'un biplace. C'est très sympa de leur part ! Je fais tranquillement ma prévol puis regarde le biplace s'élever mais à cause des conditions il redescend vite. La brise s'installe mais je préfère attendre encore. Je regarde la cime des arbres au dessus mais cela bouge peu. 1h plus tard, c'est un peu mieux mais je pense que ce ne sera qu'un petit plouf. Caméra branchée, radio au cas où puis le vario qu'on m'a prêté et je le lance seul dans l'azur. Je monte un peu et le vario va m'aider à quantifier mes gains et pertes. J'ai repéré les endroits où ça thermique un tout petit peu et j'essaie aussi de profiter de la brise de vallée. Je vais jouer au chat et à la souris pendant 1h55. Revenir aux mêmes endroits où j'ai senti la sellette bougeotter, avec la confirmation du vario. Je fais les virages les plus à plats possibles et j'observe qu'en effet je vire très lentement mais en gagnant quelques mètres ou en n'en perdant pas. Deux autres parapentistes se joignent à moi mais ils nz feront pas mieux voire moins bien. Après m'être vraiment concentré, mon gain maximum sera de +280 mètres. Les deux autres voiles se sont posées et je continue à voler. Seul, l'espace pour moi tout seul ! Je change mon circuit pour voir où les ascendances pourraient se trouver mais je reste à 20 bons mètres des arbres. A un moment je perds vites 30 mètres. Tout à refaire. Pas grave, j'ai le temps et la patience. Puis les bulles disparaissent, la brise a l'air de faiblir, je perds régulièrement de l'altitude et décide de me poser. Beaucoup de difficultés à descendre, je me fais ballotter à 20 mètres du sol alors qu'en haut c'était bien calme.. . Je fais ma PTS impeccable. Je descends en faisant du sur place et à 2 mètres c'est parfait face au vent. A peine je touche terre, une violente rafale me fait tournoyer sur ma droite, je suis ventre à terre et je cherche à freiner la voile. Ouf mais je peste car sans cet atterrissage tout aurait été parfait ! Pourtant j'avais fait les choses comme il faut. Enfin je ne sais comment parer ça la prochaine fois car ça fait tâche.. Mais quel beau 37ème vol ! Comme quoi en me concentrant c'est nickel.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 23 Septembre 2013 - 22:02:32
le biplace s'élever mais à cause des conditions il redescend vite.(1)..  Je fais les virages les plus à plats possibles. .(2).. +280 mètres.(3).. l'espace pour moi tout seul ! (4)....je perds vites 30 mètres. (5) Tout à refaire.(6) ... je me fais ballotter à 20 mètres du sol alors qu'en haut c'était bien calme.Je descends en faisant du sur place .(7). A peine je touche terre, une violente rafale me fait tournoyer sur ma droite, je suis ventre à terre et je cherche à freiner la voile. .(8)... ça fait tâche..(9).

Mille escuse , là aussi je serais tenté de dire que tu trolle le forum...mais merci de me faire réviser mon BPC !
1 - un biplace qui redecent vite : il a vendu x minutes de vol, un passager malade, des conditions pourris sont tout un tas de raisons pour pas s'attarder : "time is money", à l'inverse c'est pas parcequ'un bi vole que ca le fait !
2 - les virages à plat, oui mais au debut on m'a surtout parler de vitesse, de 'dynamisme', bref pourquoi s'acharner à virer à plat, certes on augmente les perfs en thermique mais on peut partir aussi en vrille...vitesse=sécurité
3 - +280m ok, mais par rapport à quoi? si personne (même pas les bi) ne tiennent comment fais tu?
4- le ciel pour toi tout seul... oui c'est cool mais tu ne voleras pas toujours seul (sauf en cas d'orage vu ta dévotion à Eole)
5- -30m , soit c'est un rouleau, soit une degeulante, pitetre aussi la raison pour laquelle tu es seul en l'air...
6- tout a refaire...ou pas!
7- je me fais balloter à 20m/sol en faisant du sur place...c'est un peu contracdictoire avec le fait que tu dises qu'il y est plus de brise
8- pour la fin de l'attero, tant que la voile est pas dans le coffre de la voiture, il faut rester vigilant.
9- ca fait tache : CQFD
et 10- bon apparemment t'es vivant, merci pour ta franchise et désolé pour la mienne !

mais par pitié rencarde toi un peu sur les conditons/niveau la prochaine fois, certes tout ca va te servir d'experience, moi aussi je suis passé par là, mais à mon 37eme vols je chercher peut etre pas a tenir mais plutot a apprendre des choses simples comme les oreilles par exemple, ou l'usage de l'accélrateur, les bon appuis selettes, le rhytme de tangage, etc, etc... et rarement (jamais) en conditions turbulentes!


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 23 Septembre 2013 - 23:00:53
Je descends en faisant du sur place et à 2 mètres c'est parfait face au vent. A peine je touche terre, une violente rafale me fait tournoyer sur ma droite
Plutôt qu'une "violente rafale", ça serait pas plutôt un freinage fort mal venu (dans la brise forte -descente en "surplace"!-, on n'enfonce pas les freins comme un bourrin au toucher-sol, au contraire, on relève les mains pour laisser la voile voler le temps de se retourner pour pouvoir courir vers elle et l'affaler), et surtout disymétrique?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: nairolf le 23 Septembre 2013 - 23:52:17
Salut Matthieu , je suis passé à l'attéro de Ceillac ce matin à 11 h c'est vrai que la brise était encore faible  , c'est bien que tu ais pu quand même voler , moi je repartais après ces quelques jours super
dans ce coin splendide ou j'ai d'ailleur fait plus de rando que de parapente , mais j'ai bien aimé le vol de samedi avec des conditions super pour mon premier vol à Ceillac .
C'était sympa de voler avec toi et ton "coach" qui m'a très amicalement donné les indications de base concernant le site et que j'ai ensuite suivi dans une petite transition de l'autre coté de l'entrée de la vallée
du Cristillan ou il ma encore attendu est est venu me montrer la bonne zone d’ascendance  sur cette petite crête  alors que je peinait un peu à la trouver .
A vrai dire j'ai beaucoup apprécié son attitude ayant eu plus l'expérience jusqu'à présent de me retrouvé tout seul en l'air et chacun pour soi , malgré le fait d’être venu voler avec des pilotes expérimenté et
connaisseur du site .....
Donc encore merci à lui,  je te charge de transmettre.
Bonne progression à toi  et ne te bile pas à propos de certains propos qui n'aurait pas du être tenu te concernant , on est toujours le con de quelqu'un....
et même si toi tu t'es mis au arbres , au moins tu ne donne pas l'impression de te raccrocher au branches .....(en toute amitié hein.... :clown: )

Quand au dernier message de cyril arnaquis , je me demande vraiment si là il ne s'agit pas d'un troll....(renvoi au lien de Gilles Silberzahn)

1 - un biplace qui redecent vite : il a vendu x minutes de vol, un passager malade, des conditions pourris sont tout un tas de raisons pour pas s'attarder : "time is money", à l'inverse c'est pas parcequ'un bi vole que ca le fait !
Ca peut vouloir dire aussi qu'il avait vendu un vol court , que la brise n'était pas encore bien installée , que effectivement le passager veut poser , pourquoi dis tu que ça fais tout un tas de raison pour
ne pas s'attarder ??
2 - les virages à plat, oui mais au debut on m'a surtout parler de vitesse, de 'dynamisme', bref pourquoi s'acharner à virer à plat, certes on augmente les perfs en thermique mais on peut partir aussi en vrille...vitesse=sécurité
  Il dit qu'il vire à plat car l’ascendance est faible à un moment donné  donc pourquoi ne lui demande tu pas ce qu'il entends exactement par virage à plat au lieu de dire
  qu'il s'acharne à virer à plat et qu'il risque la vrille ???
3 - +280m ok, mais par rapport à quoi? si personne (même pas les bi) ne tiennent comment fais tu?
   Ok on t'explique , 280m c'est par rapport à son altitude de départ  , et pour le bi retour au début , la brise n'était pas installée , ou le passager voulait pisser point barre.
4- le ciel pour toi tout seul... oui c'est cool mais tu ne voleras pas toujours seul (sauf en cas d'orage vu ta dévotion à Eole)
    Tu insinues qu'il va se mettre en l'air par temps d'orage (alors qu'il n'a pas encore posté la vidéo.... :mdr: )
5- -30m , soit c'est un rouleau, soit une degeulante, pitetre aussi la raison pour laquelle tu es seul en l'air...
    Bien alors toi quand tu perds 30 mètres tu va vite poser , eh ben dis donc tes vol doivent pas être bien long...
6- tout a refaire...ou pas!
    bien sur toi tu serais posé
7- je me fais balloter à 20m/sol en faisant du sur place...c'est un peu contracdictoire avec le fait que tu dises qu'il y est plus de brise
  Oui mais dans ce cas de figure si les conditions mto était similaire à celle de samedi c'était laminaire en haut et plutôt turbulent
  a l'attéro donc il n'y a pas de contradiction juste peut-être une erreur d'expression...
8- pour la fin de l'attero, tant que la voile est pas dans le coffre de la voiture, il faut rester vigilant.
   Merci pour le conseil on va mettre en pratique (dommage ,j'ai pas de coffre sur mon fourgon)
9- ca fait tache : CQFD
   :tomate:
et 10- bon apparemment t'es vivant, merci pour ta franchise et désolé pour la mienne !
  Et en plus tu t'excuses , c'est cool ça , (en toute amitiée hein... :clown: )
 

Allez salut Matthieu, bon vole et fait gaffe à toi 


   


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 00:44:44
Salut Matthieu , je suis passé à l'attéro de Ceillac ce matin à 11 h c'est vrai que la brise était encore faible  , c'est bien que tu ais pu quand même voler , moi je repartais après ces quelques jours super
dans ce coin splendide ou j'ai d'ailleur fait plus de rando que de parapente , mais j'ai bien aimé le vol de samedi avec des conditions super pour mon premier vol à Ceillac .
C'était sympa de voler avec toi et ton "coach" qui m'a très amicalement donné les indications de base concernant le site et que j'ai ensuite suivi dans une petite transition de l'autre coté de l'entrée de la vallée
du Cristillan ou il ma encore attendu est est venu me montrer la bonne zone d’ascendance  sur cette petite crête  alors que je peinait un peu à la trouver .
A vrai dire j'ai beaucoup apprécié son attitude ayant eu plus l'expérience jusqu'à présent de me retrouvé tout seul en l'air et chacun pour soi , malgré le fait d’être venu voler avec des pilotes expérimenté et
connaisseur du site .....
Donc encore merci à lui,  je te charge de transmettre.
Bonne progression à toi  et ne te bile pas à propos de certains propos qui n'aurait pas du être tenu te concernant , on est toujours le con de quelqu'un....
et même si toi tu t'es mis au arbres , au moins tu ne donne pas l'impression de te raccrocher au branches .....(en toute amitié hein.... :clown: )

Quand au dernier message de cyril arnaquis , je me demande vraiment si là il ne s'agit pas d'un troll....(renvoi au lien de Gilles Silberzahn)

1 - un biplace qui redecent vite : il a vendu x minutes de vol, un passager malade, des conditions pourris sont tout un tas de raisons pour pas s'attarder : "time is money", à l'inverse c'est pas parcequ'un bi vole que ca le fait !
Ca peut vouloir dire aussi qu'il avait vendu un vol court , que la brise n'était pas encore bien installée , que effectivement le passager veut poser , pourquoi dis tu que ça fais tout un tas de raison pour
ne pas s'attarder ??
2 - les virages à plat, oui mais au debut on m'a surtout parler de vitesse, de 'dynamisme', bref pourquoi s'acharner à virer à plat, certes on augmente les perfs en thermique mais on peut partir aussi en vrille...vitesse=sécurité
  Il dit qu'il vire à plat car l’ascendance est faible à un moment donné  donc pourquoi ne lui demande tu pas ce qu'il entends exactement par virage à plat au lieu de dire
  qu'il s'acharne à virer à plat et qu'il risque la vrille ???
3 - +280m ok, mais par rapport à quoi? si personne (même pas les bi) ne tiennent comment fais tu?
   Ok on t'explique , 280m c'est par rapport à son altitude de départ  , et pour le bi retour au début , la brise n'était pas installée , ou le passager voulait pisser point barre.
4- le ciel pour toi tout seul... oui c'est cool mais tu ne voleras pas toujours seul (sauf en cas d'orage vu ta dévotion à Eole)
    Tu insinues qu'il va se mettre en l'air par temps d'orage (alors qu'il n'a pas encore posté la vidéo.... :mdr: )
5- -30m , soit c'est un rouleau, soit une degeulante, pitetre aussi la raison pour laquelle tu es seul en l'air...
    Bien alors toi quand tu perds 30 mètres tu va vite poser , eh ben dis donc tes vol doivent pas être bien long...
6- tout a refaire...ou pas!
    bien sur toi tu serais posé
7- je me fais balloter à 20m/sol en faisant du sur place...c'est un peu contracdictoire avec le fait que tu dises qu'il y est plus de brise
  Oui mais dans ce cas de figure si les conditions mto était similaire à celle de samedi c'était laminaire en haut et plutôt turbulent
  a l'attéro donc il n'y a pas de contradiction juste peut-être une erreur d'expression...
8- pour la fin de l'attero, tant que la voile est pas dans le coffre de la voiture, il faut rester vigilant.
   Merci pour le conseil on va mettre en pratique (dommage ,j'ai pas de coffre sur mon fourgon)
9- ca fait tache : CQFD
   :tomate:
et 10- bon apparemment t'es vivant, merci pour ta franchise et désolé pour la mienne !
  Et en plus tu t'excuses , c'est cool ça , (en toute amitiée hein... :clown: )
 

Allez salut Matthieu, bon vole et fait gaffe à toi 


   
Ca fait plaisir de voir des gens en chair et en os et pas seulement derrière leur clavier car - et je t'en remercie - je ne suis pas la tête brûlée que certains auraient tendance à interpréter...
Je vais me faire un malin plaisir à répondre à Cyril Arnaquis :
1. Si Cyril Arnaquis avait bien lu, je suis parti une heure après le premier biplace découverte. Il a fait un plouf, puis est remonté. Ensuite je me suis lancé (et lui aussi ensuite) car il m'a suggéré de partir au cas où la brise deviendrait trop forte et a ajouté texto "en solo tu devrais monter plus que nous"
2. Mes virages étaient bien plats (la voile tournait sur place) et il n'y avait pas de danger de vrille; c'est comme si on prenait le vent pleine face, ça n'avance pas mais on gagne de l'altitude (ou on n'en perd pas) alors qu'avec des virages anglés on perd de l'altitude et l'aile n'étant plus horizontale, là le départ de vrille pourrait être amorcé
3. +280 mètres par rapport au déco cong pas par rapport au niveau de la mer mdr
4. La passagère bi avait une option découverte et le biplceur faisait de beaux virages dynamiques assez rapides et il visitait toute la zone, pas moi qui me concentrait sur ma montée. Cela aurait été fastidieux pour la passagère de tourner en rond ...
Je constate que Cyril est un pur jaloux mdr car il n'a certainement pas du faire ce que je fais au bout de 30 vols mais bon passons... Samedi à Ceillac, j'avais dit qu'il y a avait une quinzaine de voiles et c'était stressant car ça tournait de partout. Aujourd'hui lundi personne, c'est serein et flippant aussi (ah la solitude...lol)
Pour l'orage, bah à moins de me faire surprendre mais non je n'a pas envie de battre le record d'altitude (9300 mètres et des poussières). Nairolf tu as raison; je posterai une video de l'orage mdr
5. -30 mètres mon petit Cyril ça se perd tellement vite sans rouleau et sans dégueulante (je suis resté sur le c$ôté déco entre l'arête et la combe pour ceux qui connaissent); c'est juste qu'un virage trop rapide, une erreur de trajectoire et on ne prend pas la bulle thermique, une vitesse un peu trop rapide vent de cul et tu les as tes 30 mètres. Je suppose que tu as déjà expérimenté ça ou tu es un cador du thermique...mais je n'ai que 36 vols pardon...
6. Eh oui tout à refaire car je pensais - à juste titre - pouvoir remonter.
7. exact pour l'explication Nairolf; d'ailleurs un grand parapentiste comme Cyril n'a jamais connu des conditions calmes en haut et agitées à l'atterro ? Bah si. Moi plusieurs fois et à Ceillac c'était le cas samedi et aujourd'hui. On descend avec peine, et à 20 mètres environ, ça bouge tant que ça peut, on essaie de stabiliser sa voile et ça bouge fort. Les vrais spécialistes me contrediront et m'instruiront : ça ne s'appelle pas un cisaillement ? La direction du vent au déco était plutôt ouest et à l'atterro, c'était plutôt nord. A un moment donné les deux masses d'air se croisent non ? ou par un coup de baguette magique on passe d'une masse d'air à l'autre sans s'en apercevoir ?
8. J'étais très vigilant, et très concentré car ça bougeait toute la descente. je me suis fait surprendre et là peut-être que Hub a raison, mais je n'ai pas relevé les mains, car dimanche à Barcelonnette, en finale, je mets les mains en haut, puis je commence à freiner, je freine à fond et là je reste à un demi- mètre au-dessus du sol environ comme suspendu et je relève les mains et là paf, pas de gradient... heureusement j'avais sorti les pieds. Donc faut que je m'adpate aux conditions changeantes. Pour la dissymétrie, je ne sais pas...c'est la première fois que ça m'arrive de me faire retourner comme ça à l'atterrissage . J'étais plein face au vent en face de la manche à air.

En résumé, je ne mitonne pas, je dis comme d'hab ce que j'ai vécu et merci à Nairolf d'avoir apporté ses lumières car lui a volé à Ceillac et samedi les conditions étaient meilleures pour monter qu'aujourd'hui. Ca thermiquait bien plus car la sellette ne s'est pas cabrée aujourd'hui comme samedi. Je me suis régalé à essayer de progresser et de valider certains acquis de samedi seul sans radio !
EN ce qui concerne les bougons genre Cyril, je suppose que ça doit faire mal au ventre d'avoir des débutants de 30 vols lui en mettre plein la vue... désolé pour ta jalousie et ta mesquinerie.
En ce qui concerne les appuis sellettes, je n'ai fait que ça (les virages à plat on les a comment d'après toi ?). Les oreilles j'en ai fait 3 de suite pour descendre. J'ai aussi fait roulis, tangage, virage dynamique, ouverture de porte et 360... ah mince c'était aussi au programme de mon stage perf 1 et 2 pendant les voles 2 à 19.
Au niveau des conditions, je ne pouvais demander mieux qu'ua biplaceur de l'école de parapente qui m'a dit "c'est bon, la brise s'installe, ça va le faire." et samedi j'avis déjà eu un briefing de la zone à ne pas dépasser à basse altitude.
les conditions turbulentes il n'y en avait pas aujourd'hui et ça ne montait pas des masses; d'ailleurs les deux autres parapentistes venus me rejoindre ont du se lasser, car ils ont replié assez vite quand on connait e site, c'est vrai que ce n'était pas thermique pour dépasser le sommet). moi je me suis amusé comme un fou à essayer de gratter des mètres, à comprendre la masse d'air et l'effet sur la sellette, les commandes.
Nairolf, c'est dommage que l'on se soit ratés... A 11h15, je mangeais une omelette au restaurant avant de monter vu que c'était bien plus faible que samedi. J'ai appelé François, le super guide dont tu parles et il m'a félicité pour mes progrès et ma ténacité. Venant de lui, ça ne peut que faire plaisir !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 00:47:19
Ah j'oubliais pour les aigris et les grincheux :
- soit je me fait casser du sucre sur le dos car je ne prends pas assez de marge de sécurité (et je peux comprendre)
- soit je me fait casser du sucre car je progresse sans incident (vol tranquille en somme)
 Finalement, vous n'avez pas fini de ronchonner et de grimacer avec moi mdr.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: alexbuisse le 24 Septembre 2013 - 07:34:10
Je constate que Cyril est un pur jaloux mdr car il n'a certainement pas du faire ce que je fais au bout de 30 vols mais bon passons...
[...]
EN ce qui concerne les bougons genre Cyril, je suppose que ça doit faire mal au ventre d'avoir des débutants de 30 vols lui en mettre plein la vue... désolé pour ta jalousie et ta mesquinerie.
[...]

Tu vois, c'est ça le problème avec ton attitude. Tu as eu une progression extrêmement rapide et tu en es très fier. Bah oui, le parapente c'est pas si difficile et surtout ça pardonne beaucoup, en particulier avec les ailes modernes. Mais cette progression, elle se paie aussi, et tu le sais toi-même : tu as déjà fait plus de vols limites et grillé de jokers en 30 vols que beaucoup en 300.

Je vois ça aussi en alpinisme, des gens qui découvrent l'activité, découvrent que c'est surtout du mental et que techniquement, ce n'est souvent pas si dur, et se retrouvent dans des courses de haut niveau en un an ou deux, sans prendre le temps de gagner l'expérience et la capacité de jugement qui sont indispensables passé un certain niveau d'engagement. Ils pensent être des cadors de l'alpi, naturellement talentueux, et même si c'est au moins partiellement vrai, ce n'est jamais suffisant. Du coup, quand quelque chose commence à mal aller, ils se retrouvent désemparés d'un coup, et ça finit en hélico (si ils ont de la chance).

Le parapente, comme l'alpinisme, c'est pas une compétition. La masse d'air comme la montagne sont infiniment plus fortes que n'importe quel Ueli Steck ou Chrigel Maurer, donc a fortiori de toi et de ta maigre expérience. Le seul moyen de devenir un vieux parapentiste ou alpiniste, c'est de rester humble et de connaître ses propres limites (ce qui n'empêche pas de chercher à les repousser bien sûr). Et vu ce que tu racontes, ce n'est vraiment pas ton cas.

Donc de deux choses l'une : ou alors tu réalises un peu tout ça, tu arrêtes de te mettre en l'air pour de mauvaises raisons et tu ne considères pas automatiquement que toute personne qui ose te critiquer est jalouse, et tu ralentis un peu ta progression pour consolider tout ça. Ou alors tu continues comme tu es, et vu comme c'est parti, tu vas faire des gros wing-overs avant ton 50ème, tenter une SAT ou un décro avant le 80ème et finir dans ta voile/secours (si tu as de la chance) avant le 100ème. Et tu vas aussi te mettre en l'air dans des conditions pour crosseurs aguerris, te retrouver dans un air violent et devoir gérer un départ en autorot à 100m des sapins.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 24 Septembre 2013 - 08:41:52
Désolé d'avoir un peu sur-interpretter tes propos mais je suis content d'avoir fait réagir, c'était un peu le but, et le résumé volontairement tronqué de ton récit me fait toujours dire que tu prends des risques, vu les points sur lesquel TU as mis l'accents.
Sache que je ne suis pas jaloux, je vole pour moi et mon petit plaisir,  si demain tu deviens le nouveau Chrigel, je ne saurai dire autre chose que bravo et voir les autres au dessus de moi même à 2 vols, je ne saurais dire que t'en mieux, je me focaliserai plus sur le "comment" ils ont fait (ou non-fait) plutôt que "pourquoi pas moi" ou "il a trop de chance". Bref je ne pense pas être bougon mais plutôt assez réservé sur tes analyses (du moins comment tu les décris).

Ensuite je suis le dernier placé pour donner des leçons, pour moi la correction de nairolf est tout aussi vrai que mes commentaires, à la différence que lui était apparement présent sur le site et qu'il le connait. Ca marque surtout le cruel manque de détails pour tout un tas de point qui laisse planer le doute dans ton récit et J'ai juste voulu ammener une réflexion sur ce que tu raccontes (apparemement réussi vu les post suivant) et pas pour casser du sucre sur ton dos ( sinon je le dirais pas là ). Je trouve juste à la lecture de ton récit que tu veux aller vite en besogne. Des gars comme toi, j'en connais d'autres et qui n'ont pas la même "échelle du risque" que moi. C'est juste qu'il me font peur quand je les voit se mettre en l'air ou que je les croise coincé face au vent car il n'ont pas d'accelerateur, quand il finisse hors terrain sans raison apparente, quand il décroche à 3m sol dans le gradient, quand il mange un arbre, etc.... Et pourtant demain ça sera peut etre les futurs champions du monde... sauf si ils se pètent qq choses (et si j'ecris tout ca vous l'aurez compris, c'est que j'ai pas envie que ça arrive). Sache aussi que à mes débuts j'étais (et je le suis peut etre encore) considéré moi aussi comme un "candidat" au sketch vu que j'ai appris hors écoles (mais pas tout seul...). Mais si il y a bien un truc mortel en parapente, c'est bien l'excès de confiance.

Pour l'exemple, je croise deux voile sur mon site fétiche il y une quinzane de jour. c'est plein ouest (au lieu de NO qu'il faudrait) 2 pilotes ne maitrisant que leurs peurs arrivent, je leur dit que moi à leurs place , j'éviterais ce vols dangereux et que peut etre si il n'y a pas de "loco", c'est peut etre pas pour rien. ils pourraient faire du gonflage plutot que ce plouf hasardeux... j'avais pas fini de dire ça que le premier se mets en l'air, direction la bordure du champs de tournesol, et si il avait eu des olives dans les fesses je pense qu'il aurait fait de l'huile. Le second me dit alors qu'il va gonfler un peu (ouf) mais 30min plus tard , il se mettra en l'air (j'étais partis) et on me dira qu'il a fini dans les arbres...et tout les deux se sentait "autonome".

Des exemples comme ça malheureusement il y en a un peu trop, le parapente m'a appris à etre humble face à mes capacités et celles de mon matos (peut etre moi dans mes post, je vous l'accorde !). C'est peut être pas le cas de tout le monde. Confiant dans leurs bécanes et dans leurs courage...et malheureusement aussi trop confiants sur les aptitudes du PGHM à récuperer quelqu'un.

bons vols et gardez la tête froide !

 :trinq: et  :forum:

ps :pour revenir sur un point soulevé:  je vous invite à regarder http://moncarnet.parawing.net/cyrilgensac (http://moncarnet.parawing.net/cyrilgensac). vous vous ferez peut etre une idée de ma petite expérience.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 09:02:41
Si j'ai fait des erreurs de débutants (et qui n'en n'a pas fait), je ne veux ni être un champion, ni montrer que je suis indestructible car je ne suis qu'un être fragile. Par contre, repousser les limites un peu plus chaque jour oui. C'est l'unique condition de progrès.
En moto, j'ai acheté une 125, fait du circuit (le plus dur Lédenon pour ceux qui connaissent) avec, me suis tolé avec (on m'a poussé), ai fait quelques courses, j'ai progressé grâce à ça. Si j'avais attendu de faire des longs périples tranquilles et d'accumuler des milliers de kilomètres avant de tenter quoi que ce soit, je n'aurais pas le pilotage sûr et efficace que j'ai (frotter le genou par terre et prendre  beaucoup d'angle) sur circuit ou sur route ouverte, sur route montagneuse avec ou sans passagère. Et pourtant, si je sais rouler à 280, je sais que je ne serai jamais champion et ça ne m'intéresse pas d'être le meilleur mais de maîtriser en toute circonstance (gravillons, chien qui traverse une route, voiture qui prend toute la route ou souci mécanique - me suis retrouvé sans frein dans une petite descente à 140. Idem pour le parapente. je donne - mais le clavier et internet sont dangereux pour cela - l'impression d'être un kamikaze et si je manque d'expérience , elle s'accélère avec (malheureusement) des épisodes peu glorieux. Je m'en suis voulu d'avoir fait venir le PGHM et leur ai répété que j'ai été désolé car ils n'avaient pas à perdre du temps avec des imprudents. Maintenant j'évite de loin les arbres et falaises - au risque de perdre de l'altitude - mais la confiance reviendra et je trouverai la bonne distance pour profiter de la brise de pente sans me mettre en danger. Pour certains, il suffit de le dire. Moi apparemment, j'ai besoin de le vivre pour l'imprégner mais je suis suffisamment raisonnable pour m'apercevoir qu'on ne fait pas la même erreur deux fois. j'analyse, je cherche, je demande. C'était l'unique raison pour laquelle je me suis inscrit sur ce forum, pour partager et profiter des conseils, pas pour recevoir des coups sur la tête (bien que certains soient bienveillants et salvateurs et protecteurs) ou me faire insulter. Après j'aurais pu me faire mes petites expériences seuls sans rien dire mais comme personnellement, je ne suis pas avare en aide (quand je peux dans mes domaines), je trouve cela naturel. C'est pour cela que je pousse les potes qui viennent d'acheter leur bécane de se mettre dans le grand bain du circuit tout de suite et de prendre les bons réflexes en quelques semaines, mais cela nécessite une prise de risque importante dès le départ. Certains refusent, certains acceptent et ils me remercient ensuite. En parapente, le fait d'aligner les dizaines de ploufs en atmosphère du matin, avec radio e quoi cela va-til permettre de progresser (mise à part l'expérience réussie des décos et atterros sur le site connu. j'ai voulu la même démarche en parapente que j'ai eue en moto sauf que je m'entoure de très bons connaisseurs aguerris (et ex-moniteurs de surcroît). Je ne suis pas du genre à monter à un déco, sortir ma voile et regarder la manche à air. Que ce soit à Saint André ou à Saint Vincent, à chaque fois, je demande des conseils sur l'aérologie, sur les pièges à éviter en précisant que je suis un débutant et ensuite j'avise de partir ou pas sachant que je suis l'adage "il vaut mieux regretter d'être au sol que regretter d'être en l'air".


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 24 Septembre 2013 - 09:10:58
Ah j'oubliais pour les aigris et les grincheux :
- soit je me fait casser du sucre sur le dos car je ne prends pas assez de marge de sécurité (et je peux comprendre)
- soit je me fait casser du sucre car je progresse sans incident (vol tranquille en somme)
 Finalement, vous n'avez pas fini de ronchonner et de grimacer avec moi mdr.

Ceux que tu juges comme grincheux sont juste des pilotes qui voient bien que tu es totalement en excès de confiance et qui te conseillent plus ou moins habilement de faire gaffe. Ton attitude est très classique chez les jeunes pilotes, jugeant de ta prise de risque avec une confiance excessive, tu ne te rend même plus compte des risques que tu prends. La différence dans ton cas est que tu viens en faire le récit sur ce forum, ne t'étonne donc pas de ne pas recevoir des félicitations unanimes. Les pilotes qui te lisent réagissent car nous te sentons en danger.

Le deuxième choix serait de s'en battre les rouleaux en attendant que la dure et inéluctable loi de la gravité te rattrape. Ce serait assez cynique !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 24 Septembre 2013 - 09:15:42
En parapente, le fait d'aligner les dizaines de ploufs en atmosphère du matin, avec radio e quoi cela va-til permettre de progresser
Visualiser et intégrer (au point de ne plus avoir trop à y penser, et de ne plus se louper - sauf surprise majeure) :
- le cône d'autonomie
- le plan de vol
- l'approche et le freiné final
- le rayon de virage obtenu pour un certain dosage de commande/sellette
- la plage de vitesse, le contrôle du tangage
- le contrôle de la voile au sol, le ressenti lors du gonflage, accélération, prise en charge, correction de cap
- ...
On ne devient pas concertiste sans faire ses gammes.  Et on se fait plus mal avec un parapente qu'avec un piano.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tartifli le 24 Septembre 2013 - 09:22:08
Salut Matthieu
juste un petit mot, pour apporter des éléments de compréhension aux remarques qui te sont faites.
1- tout le monde te le dit, et je vais faire de même, tu ne mettras que très peu de temps à connaître un volant qui, par excès de confiance au cours de sa 2eme année de pratique par exemple, se met un gros carton et passe qq temps à l’hôpital, au mieux. Par les discours que tu tiens, on reconnait ce cas de figure, donc on essaie de prévenir. Tu as surement des potes qui trouveront pas ça très drôle d'aller à l'hosto t'amener des biscuits.
2- du coup, à te lire, on se (re)dit que le danger est tout proche, et même si en l’occurrence il semble surtout proche de toi, il l'est de nous tous. Tu joues donc le miroir, tu nous renvoies tous à nos prises de risques (chacun avec ses marges, sa témérité propre, et son assurance un peu péremptoire du "je sais ce que je fais") et donc à notre manière de les assumer. Et c'est parfois complexe. Quand tu te mets en l'air à 30 vols avec personne qui tient autours de toi et que tu restes en l'air, c'est surement que tu as du talent, c'est aussi surement que tu prends plus de risques.
3- Quand tu te mets en l'air dans des conditions fortes (n'arrive pas à descendre, attero à la verticale...) là encore, tu fais miroir. Soit tu nous renvoies à notre frustration de ne pas nous mettre en l'air quand on pressent des conditions un poil au dessus de nos compétences, soit à notre capacité de nous tromper et à surestimer ces compétences de pilotes, à se mettre en l'air et à frôler l'accident comme ça t'arrive de temps en temps.

Donc au final, personne ne t'en veux. Ca ne changera pas notre vie si on apprend que tu t'es fait les 2 tibia-péroné et 1 vertèbre hier.
Ca fait juste chier, parce qu'on se dit que comme tu partages notre passion, tu dois pas être un mauvais bougre.
Ca fait juste chier, parce qu'on se dit qu'il faut qu'on t'évite d'être un danger contre toi même si tel est bien le cas.
Mais quelque part, ça fait aussi chier parce que tu représentes une part de chacun de nous, même infime, qui ne nous mets pas à l'aise.

Juste un dernier mot, à la relecture, je vois que j'ai bien généralisé comme un crétin, alors remplace le "on" et le "nous" par "je" ou "moi".


PS: quel age as-tu?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 24 Septembre 2013 - 09:28:33
soyez cool les gars !

Bon , Mathieu , je me revois dans tes récits , mais je suis une femme donc j'y vais plus doucement .
J'ai fait mon 1er SIV à 70 vols aprés avoir commis une erreur de débutante ( que je suis toujours ) j'ai volé sous le vent .... Je me suis bien fait secouée et j'ai eu peu peur , j'avoue . Mais pas de fermeture ou frontal ou quoi que ce soit , mais ca aurait pu ... Donc feu patate pour le SIV  ! J'ai bosser les fermetures , départ en autorot et les contres ! ouf ca fait du bien ! A faire ! ( je dois avoir 150 vols  maintenant et j'ai fait 2 SIV en 2 ans  et j'en ferai d'autres ;) )

Pour le vol en thermique , j'ai commencer à enrouler les premiers en fin d'aprés midi quand ils sont plus doux ( selon saison biensur ) JE veux progresser en douceur et je rajoute une nouveauté a la fois ...

Je ne me mets pas en l'air sous prétexte que d'autres pilotes sont aux nuages ... Je regarde comment ils évoluent , la vitesse a laquelle se déplacent les nuages , l'appréciation des plus expérimentés sur le déco, j'essaie d'analyser la masse d'air au mieux possible et je mets mon euphorie de coté car elle m'a pousser a la faute d'analyse ( sous le vent ) .

Sur le forum , tu as des anciens , mais s'ils peuvent heurter ta sensibilité par moment dis toi qu'ils le font pour te secouer car ils ne veulent pas qu'un parapentiste se mettent un vrac ( il y en a assez ...) à cause d' euphorie !  N'oublies pas :  "Un bon pilote est un vieux pilote  ;) "

Bon les gars par contre on évite les INSULTES svp ! :grrr:            :-P   Merci

Voilà j'ai rajouter une petite touche feminine ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 10:08:31
soyez cool les gars !

Bon , Mathieu , je me revois dans tes récits , mais je suis une femme donc j'y vais plus doucement .
J'ai fait mon 1er SIV à 70 vols aprés avoir commis une erreur de débutante ( que je suis toujours ) j'ai volé sous le vent .... Je me suis bien fait secouée et j'ai eu peu peur , j'avoue . Mais pas de fermeture ou frontal ou quoi que ce soit , mais ca aurait pu ... Donc feu patate pour le SIV  ! J'ai bosser les fermetures , départ en autorot et les contres ! ouf ca fait du bien ! A faire ! ( je dois avoir 150 vols  maintenant et j'ai fait 2 SIV en 2 ans  et j'en ferai d'autres ;) )

Pour le vol en thermique , j'ai commencer à enrouler les premiers en fin d'aprés midi quand ils sont plus doux ( selon saison biensur ) JE veux progresser en douceur et je rajoute une nouveauté a la fois ...

Je ne me mets pas en l'air sous prétexte que d'autres pilotes sont aux nuages ... Je regarde comment ils évoluent , la vitesse a laquelle se déplacent les nuages , l'appréciation des plus expérimentés sur le déco, j'essaie d'analyser la masse d'air au mieux possible et je mets mon euphorie de coté car elle m'a pousser a la faute d'analyse ( sous le vent ) .

Sur le forum , tu as des anciens , mais s'ils peuvent heurter ta sensibilité par moment dis toi qu'ils le font pour te secouer car ils ne veulent pas qu'un parapentiste se mettent un vrac ( il y en a assez ...) à cause d' euphorie !  N'oublies pas :  "Un bon pilote est un vieux pilote  ;) "

Bon les gars par contre on évite les INSULTES svp ! :grrr:            :-P   Merci

Voilà j'ai rajouter une petite touche feminine ;)
J'apprécie cette douce touche féminine de sérénité et de sagesse. Je sais bien que parfois (et oralement on me l'a dit) les pilotes confirmés et expérimentés n'ont pas envie de voir un piou piou se mettre en vrac. Si tôt du moins... Finalement ne vaut-il pas mieux faire des erreurs dès le début ?  :D  J'ai prévu un CIV printemps prochain. Tu l'as fait où ? Tu en as été contente ?
Finalement, le forum a du bon, on vient pour des conseils techniques et cela finit en philosophie (ou en pugilat  :dent: ) mais je sais bien pouir les pratiquer qu'en réel autour d'un verre on a une perception très différente des personnalités !
Pour ma part, je veux progresser en douceur mais rapidement en emmagasinant le plus possible d'expérience en un espace temps très court ! (je ne sais pas si je pourrai voler cet automne et hiver avec le boulot...) contradictoire ? non !  :grat:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 24 Septembre 2013 - 10:11:48
Citation
En parapente, le fait d'aligner les dizaines de ploufs en atmosphère du matin, avec radio e quoi cela va-til permettre de progresser (mise à part l'expérience réussie des décos et atterros sur le site connu.

On te parle pas de multiplier les ploufs toujours sur le même site, mais de faire un maximum de plouf ou vol en air calme sur la plus grande variété de site possible. C'est de la que viendra l'expérience qui te permettra de poser ton parapente en toutes circonstances, de construire une approche sans trop avoir à y réfléchir.
Si un jour tu veux faire du vol rando, et poser sur des terrains parfois techniques, c'est primordial.

Tu mélanges le fait de faire des ploufs en radio en école, et de faire des vols seuls en air calme.

Citation
j'ai voulu la même démarche en parapente que j'ai eue en moto sauf que je m'entoure de très bons connaisseurs aguerris (et ex-moniteurs de surcroît)

Je me suis aussi entouré de très bon pilotes, le problème, c'est que tous ne sont pas capables de juger de ton niveau réel ! Et si tu leur racontes tes exploits, ils vont peut-être s'imaginer que tu es aguerris alors que ce n'est pas le cas, et ils risquent de t'entrainer dans des vols ou tu vas te faire peur.


Citation
Je ne suis pas du genre à monter à un déco, sortir ma voile et regarder la manche à air

C'est pourtant la première chose à faire que de regarder la manche à air...

Citation
Que ce soit à Saint André ou à Saint Vincent, à chaque fois, je demande des conseils sur l'aérologie, sur les pièges à éviter en précisant que je suis un débutant et ensuite j'avise de partir ou pas sachant que je suis l'adage "il vaut mieux regretter d'être au sol que regretter d'être en l'air".

Encore une fois, le problème c'est que tu n'es pas encore capable, avec une si faible expérience, de juger si les conditions sont adaptées ou pas à ton niveau.
A 30, 40, (ou plus) vols, on a pas encore ce discernement qui permet de vraiment analyser les conditions et de pas se faire surprendre par une masse d'air qui nous dépasse.
Même des bons pilotes font parfois des erreurs d'analyses...

La seule chose que tu dois faire pour le moment, c'est voler dans des créneaux, soit en air calme, soit en fin/début de journée quand il n'y a que peu d'ascendance, ou alors seulement de la restitution, ou du dynamique tranquille. En l'occurence, pas quand les bi sont en l'air, surtout à Ceillac...

J'y ai volé l'an passé à Ceillac, en aout, avec pourtant un bagage de 150 vols environ, et ben j'ai attendu sagement la fin de journée pour décoller, vers 18h30-19h00. Quand les bi ont posé, après avoir fait des plafs à 4000m et des décos dans une brise à 40km/h... A ce moment la, les solos commençaient juste à se mettre en l'air...
Avant, seul les pros volaient...

Moi on m'a dis une chose qui résume bien tout ca : en parapente, il est très facile de se faire peur, et beaucoup plus difficile de reprendre confiance ensuite.

++



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 24 Septembre 2013 - 10:13:27
Citation
Pour ma part, je veux progresser en douceur mais rapidement en emmagasinant le plus possible d'expérience en un espace temps très court !

Je crois que décidément t'as vraiment rien compris et t'es vraiment dans le déni le plus total.

J'abandonne avec toi... t'es vraiment trop à la masse.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 10:13:44
Ah j'oubliais pour les aigris et les grincheux :
- soit je me fait casser du sucre sur le dos car je ne prends pas assez de marge de sécurité (et je peux comprendre)
- soit je me fait casser du sucre car je progresse sans incident (vol tranquille en somme)
 Finalement, vous n'avez pas fini de ronchonner et de grimacer avec moi mdr.

Ceux que tu juges comme grincheux sont juste des pilotes qui voient bien que tu es totalement en excès de confiance et qui te conseillent plus ou moins habilement de faire gaffe. Ton attitude est très classique chez les jeunes pilotes, jugeant de ta prise de risque avec une confiance excessive, tu ne te rend même plus compte des risques que tu prends. La différence dans ton cas est que tu viens en faire le récit sur ce forum, ne t'étonne donc pas de ne pas recevoir des félicitations unanimes. Les pilotes qui te lisent réagissent car nous te sentons en danger.

Le deuxième choix serait de s'en battre les rouleaux en attendant que la dure et inéluctable loi de la gravité te rattrape. Ce serait assez cynique !
Je comprends et vous remercie sincèrement - même si vous ne me connaissez pas - de l'inquiétude que mes récits peuvent provoquer chez vous. Je fais en sorte de ne pas surestimer mes capacités (instinct de conservation ?). Oui c'est vrai j'ai confiance, excès ? je ne sais pas mais si j'avais peur de mes capacités ou peur tout simplement de ce qui peut m'arriver, je crois que je ne volerai pas...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 24 Septembre 2013 - 10:50:59
Je sais bien que parfois (et oralement on me l'a dit) les pilotes confirmés et expérimentés n'ont pas envie de voir un piou piou se mettre en vrac. Si tôt du moins...
ni si tôt, ni si tard...bref personne n'a envie de voir un "camarade" se foutre en l'air, car dans cette activité fragile, tout carton est une remise en cause des "libertés" que l'on a...voir les postq au sujets des accidents ça floode assez là dessus
Citation
Pour ma part, je veux progresser en douceur mais rapidement en emmagasinant le plus possible d'expérience en un espace temps très court ! (je ne sais pas si je pourrai voler cet automne et hiver avec le boulot...) contradictoire ? non !  :grat:
Oui c'est condradictoire mais rien ne t'empeche de faire des ploufs l'hiver, nottament dans les stations de ski avec en général de super dénivellé (Luchon par exemple) pour justement pratiqué les exercices, que tu sembles ignorés, et dont parle très bien Hub:
Citation de: Hub
Visualiser et intégrer (au point de ne plus avoir trop à y penser, et de ne plus se louper - sauf surprise majeure) :
- le cône d'autonomie
- le plan de vol
- l'approche et le freiné final
- le rayon de virage obtenu pour un certain dosage de commande/sellette
- la plage de vitesse, le contrôle du tangage
- le contrôle de la voile au sol, le ressenti lors du gonflage, accélération, prise en charge, correction de cap
- ...
On ne devient pas concertiste sans faire ses gammes.  Et on se fait plus mal avec un parapente qu'avec un piano.

Dans c'est ploufs, on apprends plus de choses en 5min que pendant 10m dans la tabasse, à juste garder la voile ouverte, ce qui est d'autant plus facile que les voiles de débutant pardonne et donne un faux sentiment de maitrise de l'engin (je critique pas c'est juste mon vécu)

A vouloir aller vite (je vais pas te jeter la pierre pour ça, j'ai les mêmes envies) tu risques de te rater ou à minima de rater des choses essentielles pour ta progression, aussi rapide soit elle.
Après si tu veux faire un SIV (et non un CIV ?), tu vas te rendre compte que certes tu auras moins peur mais n'oublie jamais qu'avec une aérologie turbulente, c'est bien différent que provoqué au dessus d'un lac, le matin en air calme...

enfin au risque de passer pour le grincheux de service : oui je prends des risques quand je me mets en l'air mais je ne vole pas pour surmonter une peur (ou pire pour avoir peur) ou me dire je suis plus fort car je domine la peur plus que hier...certains appelleront ça du courage, de la maitrise...moi je parlerai plutot d'inconscience...et dieu sait que j'en ai eu beaucoup à mes débuts!




Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 11:17:15
En parapente, le fait d'aligner les dizaines de ploufs en atmosphère du matin, avec radio e quoi cela va-til permettre de progresser
Visualiser et intégrer (au point de ne plus avoir trop à y penser, et de ne plus se louper - sauf surprise majeure) :
- le cône d'autonomie
- le plan de vol
- l'approche et le freiné final
- le rayon de virage obtenu pour un certain dosage de commande/sellette
- la plage de vitesse, le contrôle du tangage
- le contrôle de la voile au sol, le ressenti lors du gonflage, accélération, prise en charge, correction de cap
- ...
On ne devient pas concertiste sans faire ses gammes.  Et on se fait plus mal avec un parapente qu'avec un piano.

D'accord, j'intégrerai ça lors des mes prochains vols du matin, ils seront plus techniques.
Salut Matthieu
juste un petit mot, pour apporter des éléments de compréhension aux remarques qui te sont faites.
1- tout le monde te le dit, et je vais faire de même, tu ne mettras que très peu de temps à connaître un volant qui, par excès de confiance au cours de sa 2eme année de pratique par exemple, se met un gros carton et passe qq temps à l’hôpital, au mieux. Par les discours que tu tiens, on reconnait ce cas de figure, donc on essaie de prévenir. Tu as surement des potes qui trouveront pas ça très drôle d'aller à l'hosto t'amener des biscuits.
2- du coup, à te lire, on se (re)dit que le danger est tout proche, et même si en l’occurrence il semble surtout proche de toi, il l'est de nous tous. Tu joues donc le miroir, tu nous renvoies tous à nos prises de risques (chacun avec ses marges, sa témérité propre, et son assurance un peu péremptoire du "je sais ce que je fais") et donc à notre manière de les assumer. Et c'est parfois complexe. Quand tu te mets en l'air à 30 vols avec personne qui tient autours de toi et que tu restes en l'air, c'est surement que tu as du talent, c'est aussi surement que tu prends plus de risques.
3- Quand tu te mets en l'air dans des conditions fortes (n'arrive pas à descendre, attero à la verticale...) là encore, tu fais miroir. Soit tu nous renvoies à notre frustration de ne pas nous mettre en l'air quand on pressent des conditions un poil au dessus de nos compétences, soit à notre capacité de nous tromper et à surestimer ces compétences de pilotes, à se mettre en l'air et à frôler l'accident comme ça t'arrive de temps en temps.

Donc au final, personne ne t'en veux. Ca ne changera pas notre vie si on apprend que tu t'es fait les 2 tibia-péroné et 1 vertèbre hier.
Ca fait juste chier, parce qu'on se dit que comme tu partages notre passion, tu dois pas être un mauvais bougre.
Ca fait juste chier, parce qu'on se dit qu'il faut qu'on t'évite d'être un danger contre toi même si tel est bien le cas.
Mais quelque part, ça fait aussi chier parce que tu représentes une part de chacun de nous, même infime, qui ne nous mets pas à l'aise.

Juste un dernier mot, à la relecture, je vois que j'ai bien généralisé comme un crétin, alors remplace le "on" et le "nous" par "je" ou "moi".


PS: quel age as-tu?
Ok pour le miroir et ce que je renvoie d'approximations. Je comprends tout à fait que cela peut faire froid dans le dos quand - pilotes expérimentés - on a pu passer au travers ou voir ces potes se fracasser et se faire mal - par manque de vigilance et d'attention.
Vous savez que cela peut faire très mal et je ne le soupçonne pas. Alors avoir aussi peu d'expérience et déjà quelques incidents à mon actif...je comprends que cela puisse faire réagir et mettre mal à l'aise.
Pour mon âge, aux environs de 36 (je ne compte plus et je ne voudrais pas décevoir Carole !! mais dans certaines situations, 20 et dans d'autre 50... entre témérité, passion, enflammage et réflexion et sagesse...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: gof38 le 24 Septembre 2013 - 13:49:46
Vu que je me fais chier au boulot, je m'y met aussi.
Je ne te connais pas, et personnellement je trouve le discours genre "que des ploufs du matin jusqu'à 100 vols" un peu excessif. Si tu es un peu dégourdi et informé (de l'aérologie, de la mécavol), il est tout à fait possible de voler rapidement en thermique sans se mettre dans le rouge. En revanche, il ne faut pas se laisser griser et négliger ses approches et déco.

Dans le coin où tu voles, les brises peuvent être très forte, prends vraiment de la marge par rapport à ça. A 25 km/h, on fait un beau soaring, à 40 km/h on fait un beau cratère. A cette période de l'année, la probabilité de rencontrer le gros thermique qui t'explose est de plus en plus faible (mais pas nulle).

Tu es pile au moment de la progression où tout va plutôt bien (même s'il reste quelques erreurs de jugement), c'est en général là qu'on se fait mal par excès de confiance ou de négligence.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 24 Septembre 2013 - 16:45:59
soyez cool les gars !

Bon , Mathieu , je me revois dans tes récits , mais je suis une femme donc j'y vais plus doucement .
J'ai fait mon 1er SIV à 70 vols aprés avoir commis une erreur de débutante ( que je suis toujours ) j'ai volé sous le vent .... Je me suis bien fait secouée et j'ai eu peu peur , j'avoue . Mais pas de fermeture ou frontal ou quoi que ce soit , mais ca aurait pu ... Donc feu patate pour le SIV  ! J'ai bosser les fermetures , départ en autorot et les contres ! ouf ca fait du bien ! A faire ! ( je dois avoir 150 vols  maintenant et j'ai fait 2 SIV en 2 ans  et j'en ferai d'autres ;) )

Pour le vol en thermique , j'ai commencer à enrouler les premiers en fin d'aprés midi quand ils sont plus doux ( selon saison biensur ) JE veux progresser en douceur et je rajoute une nouveauté a la fois ...

Je ne me mets pas en l'air sous prétexte que d'autres pilotes sont aux nuages ... Je regarde comment ils évoluent , la vitesse a laquelle se déplacent les nuages , l'appréciation des plus expérimentés sur le déco, j'essaie d'analyser la masse d'air au mieux possible et je mets mon euphorie de coté car elle m'a pousser a la faute d'analyse ( sous le vent ) .

Sur le forum , tu as des anciens , mais s'ils peuvent heurter ta sensibilité par moment dis toi qu'ils le font pour te secouer car ils ne veulent pas qu'un parapentiste se mettent un vrac ( il y en a assez ...) à cause d' euphorie !  N'oublies pas :  "Un bon pilote est un vieux pilote  ;) "

Bon les gars par contre on évite les INSULTES svp ! :grrr:            :-P   Merci

Voilà j'ai rajouter une petite touche feminine ;)
J'apprécie cette douce touche féminine de sérénité et de sagesse. Je sais bien que parfois (et oralement on me l'a dit) les pilotes confirmés et expérimentés n'ont pas envie de voir un piou piou se mettre en vrac. Si tôt du moins... Finalement ne vaut-il pas mieux faire des erreurs dès le début ?  :D  J'ai prévu un CIV printemps prochain. Tu l'as fait où ? Tu en as été contente ?
Finalement, le forum a du bon, on vient pour des conseils techniques et cela finit en philosophie (ou en pugilat  :dent: ) mais je sais bien pouir les pratiquer qu'en réel autour d'un verre on a une perception très différente des personnalités !
Pour ma part, je veux progresser en douceur mais rapidement en emmagasinant le plus possible d'expérience en un espace temps très court ! (je ne sais pas si je pourrai voler cet automne et hiver avec le boulot...) contradictoire ? non !  :grat:




Alors pour le SIV , je les ai fait a Annecy chez FLYEO . Le 1er en octobre dernier avec la frousse au ventre  :oops:  exo : gros tangage , fermeture , et dép en autorot avec sortie chandelle , ensuite , 360 ++  , wing over ,  Mais une fois posée , j'avais la banane et pressée de remonter , bref pur kiffe , si bien que 6 mois aprés j'y suis retournée ! Ca fait du bien !

tu veux progresser en douceur , ca c'est top , mais emmagasiner le plus possible d'expérience en un espace trés court , la je vais te dire STOP ! Prends le temps , rien ne presse ! Losque je filme mes vols , vive la gopro , je prends le temps en la visionnant ,d'analyser mes erreurs . L'apprentissage d'un parapentiste se fait à vie , on ne fait pas la course ! tu brules déja les étapes en voulant faire trop vite . Modère ta gourmandise sinon tu vas faire une crise de foie  :mrflood: lol


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Septembre 2013 - 23:00:26
Merci Carole pour tes infos ! j'en ferai un c'est sûr ! histoire de voir jusqu'où peuvent aller le couple bonhomme/voile sous contrôle (avec des moniteurs).
Sinon je me suis mal exprimé mais "apprendre en un minimum de temps" ne veut pas dire que je fais al course (contre qui ou quoi ?), non j'ai une capacité à emmagasiner des informations et à m'en souvenir très rapidement et à apprendre. J'ai toujours appris comme ça (moto, golf, escalade) à haute dose.
Sinon journée sans histoire aujourd'hui : Ceillac encore : 4h01 de vol à partir de 13h35. Il commençait à faire froid aux pieds immobilisés et je ne savais pas si l'aérologie allait tenir avec la température qui baissait. De la bonne restitution pourtant... J'aurais pu tenir une petite heure de plus MAIS j'ai écouté vos conseils, donc je me suis posé. Je voulais reposer au déco mais je n'avais pas analysé précisément le site . Pourtant j'ai eu le temps de le survoler !! mais je voyais mal si c'était en pente ou pas. La vario-alti m'a indiqué un gain maximum de 470 mètres donc très satisfait même si je n'ai pas pu dépasser le sommet de la montagne. Ce sera pour la prochaine fois. Je me suis amusé à trouver inlassablement les petits thermiques dont un à gauche du déco qui montait bien à +6. Ca bougeait de partout, ça ballottait, ça tanguait. J'ai laissé faire avec juste un peu de frein pour temporiser les tangages (ça me rappelait l'exercice de tangage à l'école Haut les Mains, exercice à réaliser le 8° vol) et bien en appui sur le dossier de la dorsale, ça passait. j'y suis retourné plusieurs fois histoire de m'accoutumer aux sensations assez bizarres et dérangeantes et quand j'en avais assez, je sortais. Magique de grimper d'un coup aussi haut, de se faire chahuter et de contrôler la voile. Pour les sceptiques, j'étais prêt à contrer à la sellette au cas où il y aurait eu une fermeture. Je respirais bien pour évacuer le léger stress et rester détendu aux commandes en étant concentré à 100%. Prochaine étape monter encore plus haut pour pouvoir envisager une première transition. L'atterrissage - après ce qui a été dit hier soir - s'est fait sans problème. j'ai bien fait attention aux différentes étapes et à freiner symétriquement. Chose étrange, vers 17h un parapentiste doué faisait de belles figures au-dessus du déco, genre wings et je le regardais avec émerveillement. J'ai surpris ma voile à faire les demi-tours d'elle-même sans que j'y prête attention !! Comme en voiture où on se croirait en pilotage automatique ! Incroyable. Je ne perdais même pas d'altitude et cela a bien duré un quart d'heure ! Le faisais-je inconsciemment, la voile semblait téléguidée. Je me sentais bien sans tension et tout se passait sans que je contrôle..."la zone" (en golf, ça s''appelle comme ça, en parapente je en sais pas). j'étais tout seul quasiment tout l'après-midi; deux parapentistes qui m'ont suivi au décollage sont montés bien bien plus haut et on du aller faire une transition, car je ne l'es ai pas vus ré-atterrir. Le ciel pour moi tout seul (faut en profiter). pas de radio, pas d'oiseau, pas de cumulus ou autre nuage, juste le vent, la voile, la sellette et ces mots du forum de faire gaffe. J'ai fait gaffe. Le plus dur a été d'aller remonter à pied rechercher la voiture au déco. la prochaine fois, je pose au déco ! Ne vous inquiétez pas, mes vacances s'achèvent cette semaine et je ne vais plus pouvoir beaucoup voler...le dimanche mais où ? L'Aube n'a pas ces sommets magiques !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 24 Septembre 2013 - 23:25:45
A ce niveau là on ne peut même plus appeler ça du troll tellement c'est gros...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 25 Septembre 2013 - 00:31:37
Je ne te conseille pas Ceillac pour commencer à apprendre à poser au déco. Trop technique. Il faut passer très près des arbres, parfois avec les oreilles, et l'arrière du déco est une cuvette avec des jolis pierriers qui font bobo aux chevilles et au reste aussi.

Attends d'avoir un beau déco grand, convexe et herbeux à l'aérologie simple pour faire tes premiers pas dans cet exercice.

Et en attendant... marche, ou fais-toi déposer au déco par d'autres parapentistes.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 25 Septembre 2013 - 07:05:37
A ce niveau là on ne peut même plus appeler ça du troll tellement c'est gros...



Pourquoi tu réagis comme ca ? Tu le connais ?

qu'est ce qui te dérange dans ses récits ? Fais nous comprendre ta vision s'il te plait ?

Personne ne le connait personnelement mais certain se permette de l'insulter ! Prenez le temps de connaitre les gens  avant de les juger surtout derriere un clavier ! :grrr:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 25 Septembre 2013 - 08:07:14
A ce niveau là on ne peut même plus appeler ça du troll tellement c'est gros...
Ce n'est pas grave Carole, laisse tomber ce genre de commentaire qui n'a de valeur que celle de son posteur... si ce monsieur veut une photo de l'écran du Vario-alti, pas de problème. Par contre pour les témoignages assermentés d'huissiers mdr...il peut me les payer et je lui refais quand il veut (dans les mêmes conditions) ah si le restaurateur qui m'a vu arriver à la tombée de la nuit après avoir plié la voile.
Je sais ce que j'ai fait, je sais ce que j'ai vécu. Ce n'est pas mon style d'inventer (la preuve j'ai dit noir sur blanc ce qui m'était arrivé en incidents.)
----> Gilles : ok pour l'atterrissage au déco, je vais essayer déjà avec celui de Saint Vincent bien agencé sans caillou et sans sapin à côté ! J'ai vu que le gars qui faisait des figures remontait par devant en ventant du côté de l'attero, arrivait à la hauteur du plateau et faisait un demi-tour face au vent. Une autre fois il a longé le déco par derrière et est venu se poser sur le plateau supérieur en parachutage.



Pourquoi tu réagis comme ca ? Tu le connais ?

qu'est ce qui te dérange dans ses récits ? Fais nous comprendre ta vision s'il te plait ?

Personne ne le connait personnelement mais certain se permette de l'insulter ! Prenez le temps de connaitre les gens  avant de les juger surtout derriere un clavier ! :grrr:




Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 25 Septembre 2013 - 08:12:07
Pourquoi tu réagis comme ca ? Tu le connais ?

qu'est ce qui te dérange dans ses récits ? Fais nous comprendre ta vision s'il te plait ?

Personne ne le connait personnelement mais certain se permette de l'insulter ! Prenez le temps de connaitre les gens  avant de les juger surtout derriere un clavier ! :grrr:

Rien n'est crédible... Il a fait 40 vols et on en est à plus de 4H en l'air. Bientôt il va nous apprendre qu'il vient de faire un cross de 100 km !


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 25 Septembre 2013 - 08:24:25
Rien n'est crédible... Il a fait 40 vols et on en est à plus de 4H en l'air. Bientôt il va nous apprendre qu'il vient de faire un cross de 100 km !
peut etre l'infinity avant la Noël... :shock: mais c'est vrai que c'est de plus en plus louche :grat:


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 25 Septembre 2013 - 08:33:13

Rien n'est crédible... Il a fait 40 vols et on en est à plus de 4H en l'air. Bientôt il va nous apprendre qu'il vient de faire un cross de 100 km !



Tu as des gens qui progressent très vite dans tous ce qu'ils touchent !  J'ai un copain qui fait du parapente que depuis 1 ans , qui vole déja en Delta 2  depuis plusieurs mois et qui a fait sa 1ere compète le week end dernier . Il vole super bien , et il a deja pas mal de petits cross a son actif . Il a pour avantage de faire beaucoup de speed riding, du kite et il a une faculté d'absortion d'information et une facilté d'exécution déconcertante ! il y en a comme ca ...

J'ai eu le plaisir d'avoir Mathieu au téléphone hier soir afin de le découvrir un peu . Il était éssouflé et j'entendais qu'il était en train de plier son aile tout en me racontant son vol !

On évolue tous certes,  mais chaqun a son rythme . Biensur que moi aussi ses récits me touche car meme moi au bout de 2 ans de vols je n'ai pas fait 4h consécutif avec du +6 au fesse ! ( Sauf en bi : Cross de 7h , 122 km en triangle et +8  j'ai la video  :dent: )

Les gars je vous propose que fin octobre , on se retrouve a st andré les alpes pour un p'tit week end vol entre parapotes  :speedy:  :jump:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 25 Septembre 2013 - 09:00:01
Je suis d'accord avec toi Carole, il y en a qui progresse (très) vite et je ne peux etre que admiratif devant un tel "talent". le problème ne vient pas de là. moi même étant habitué à la glisse, j'ai fait plus en un an que le retraité qui découvre ça et qui pourtant, à tout le temps pour voler.

entendu dans la bouche d'"ancien" : le nouveau arrive, et vu qu'il n'a pas de schéma pré établis, de contraintes ou de préjugés, et surtout un bon feeling, ben s'est normal qu'il poudre tout le monde...

Le hic c'est qu'à vouloir aller trop vite (aussi bon soit t il) il risque de faire comme Icare : "Mais Icare, grisé par le vol, oublie l'interdit et prenant trop d'altitude, la chaleur fait fondre progressivement la cire. Ses ailes finissent par le trahir et il meurt précipité dans la mer" (dixit wikipedia). On associe Icare au vol (cf coupe Icare) mais on n'oublie trop souvent la fin de l'histoire...

et ce serait avec plaisir que je ramènerai mon chiffon dans les alpes histoire de me faire pleins de nouveau parapotes...mais ce sera l'année prochaine !

allez bons vols à tous



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 25 Septembre 2013 - 09:05:00
Considérer un post comme écrit par un Troll n'est pas insulter quelqu'un.  C'est simplement suspecter une supercherie, de plus en plus manifeste en l'occurrence.  Le gars doit bien s'amuser de provoquer nos réactions, de plus en plus loin, pour voir jusqu'où on va s'arrêter, comme dirait Coluche.

Il est possible que même lorsque "M@tthieu" nous racontera qu'il a enroulé avec Felix Baumgartner jusqu'à la Lune pour y faire un 18 trous en wingsuit, certains le croiront encore.

Mais comme il subsiste un doute, je me dois par correction de m'excuser auprès de l'auteur s'il est réel et si son expérience n'est pas fabriquée.  L'important, c'est de savoir que les deux sont possibles.

Et pour terminer, pour ceux qui n'ont pas l'habitude d'un forum (je suis habitué à un autre, pas celui-ci), sachez que la règle d'or est :  don't feed the troll.  La seule manière de ne pas perdre de temps est de ne plus répondre.

Bonne journée et bons vols sur Mars à tous.

PS. Je vous ai raconté mon vol en bi avec Vanessa Paradis ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 25 Septembre 2013 - 09:09:55
Ne t'inquiète pas Carole, je fais du parapente pour moi et pas pour les autres. Si être bien accompagné en vol rt boire un verre à l'atterro, c'est bon. Ensuite les grincheux, les jaloux, les dubitatifs, les incrédules je n'écoute pas. Ils seraient plus enclins à croire que je me suis mis dans les arbres que j'ai glissé pendant 4h dans l'air. Une fois su'on a pigé comment prendre les bulles et les ascendances on peut rester autant qu'on veut. Les conditions hier étaient très bonnes. Bonne journée aux râleurs, je vais voler à Vallouise pour découvrir un autre lieu. Je suis peut-être doué finalement ! Le don énerve toujours ceux qui ne l'ont pas mdr


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 25 Septembre 2013 - 09:21:36
Voici la photo de l'alti-vario hier. Parce que je ne mens pas et parce que cela ne servirait à rien de me faire mousser et parce que j'ai autre chose à faire que de raconter des choses qui ne seraient pas vraies. Les sceptiques, passez votre chemin et allez critiquer ailleurs voir si j'y suis mais votre mauvaise foi m'agace profondèment.
C'est bizarre que vous ne m'ayez pas demandé de photo de mon poser involontaire sur l'arbre... vous êtes prêts à croire un incident malheureux (ah l'erreur de débutant qui va à la catastrophe) mais par contre un VOL sans histoire de 4h01 après 36 vols cela vous défrise le bord d'attaque...vous me faites pitié certains...
(http://i71.servimg.com/u/f71/11/35/91/11/2013-010.jpg)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 25 Septembre 2013 - 09:30:04
c'est dommage tout ca ...J'espere que le jour ou je ferai un exploit , vous ne penserez pas que c'est un Troll  :?

Mathieu , continue de te faire plaisir , mais gardes a l'esprit que Dame Nature a tous les pouvoirs et que tu n'es que poussiere face a elle ! Donc restes humble , toujours !
Prends le temps d'écoutez les anciens  !

Assures toi  aussi , d'avoir des barres de céréales , chocolat de l'eau car les longs vols puisent beaucoup d'énergie  et repose toi !

Bises à tous de la part de Blanche -Neige  :P


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: piment le 25 Septembre 2013 - 10:29:08
Bon après y a rien d'extraordinaire non plus, si je me souviens un gars a décollé du Cervin pour son 4ème vol, alors à 36 vols rester 4h en l'air au même endroit, suffit que ça monte et ne pas en avoir marre...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 25 Septembre 2013 - 10:33:21
Considérer un post comme écrit par un Troll n'est pas insulter quelqu'un.
et
mais gardes a l'esprit que Dame Nature a tous les pouvoirs et que tu n'es NOUS SOMMES que poussiere face a elle !
:+1:

Pour éviter tout risques de ce que tu semble appeller une calomnie (émettre un doute, c'est différent de traiter quelqu'un de menteur...) il y a un moyen simple : investir dans un GPS (ou n'importe quel smartphone équipé d'une appli comme gaggle, mytracks ou xcsoar, le mien m'a couté 9€ !) et vu ta progression rapide tu risques d'en avoir besoin pour déclarer bientot à la CFD.

Le "je vais leur prouver que..." est rarement récompensé par dame Nature comme le dit si bien Carole

Etmoi je veux bien voir la vidéo du sketch dans l'arbre, vu qu'il y a pas de bobo, ca serait comme souvent très instructif.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 25 Septembre 2013 - 10:43:45
à 36 vols rester 4h en l'air au même endroit, suffit que ça monte et ne pas en avoir marre...
:+1: je ne vois rien d'exceptionnel non plus et ça me rappelle les débuts où on est tout content de rester des plombes au même endroit, sans jamais s'ennuyer ! :)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 25 Septembre 2013 - 11:38:18
Merci de penser que ce n'est ni exceptionnel, ni un exploit ouf.. Par contre oui j'envisage l'achat très prochain d'un alti-vario-gps Flymaster Gps. Si vous avez un plan.. ;-)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 25 Septembre 2013 - 12:00:04
Rien n'est cohérent dans le discours de ce bonhomme, à commencer par les dates et le nombre de vols.

Il nous parle de ces vols 26 et 31 (le 31ème ou il était dans les arbres secouru par le GHM de ceillac), le 21 septembre. Puis de son 37ème vol le 23 septembre. Donc 6 vols en 2 jours... mouais... et la il nous parle de son 36ème vols de 4h, le 24 septembre...

C'est un mythomane, ou alors un joyeux farceur.

Le 18 septembre, il y a un accident de parapente assez grave à ceillac d'ailleurs, d'un pilote belge (vu dans le daubé). Aucune trace du sauvetage de notre ami Matthieu...



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 25 Septembre 2013 - 12:09:46
Oui, alors que moi, j'ai des preuves.

(http://img4.hostingpics.net/pics/410075Biplaceparadis.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=410075Biplaceparadis.jpg)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 25 Septembre 2013 - 12:20:49
tiens on dirait le site du Belvédère, avec le pic saint michel en arrière plan.

J'y vais d'ailleurs cette aprèm (et ca c'est véridique !)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 25 Septembre 2013 - 13:08:19
Pauvre Julien, tu as de la chance que je me sois perdu sur la route de Vallouise, du coup j'ai fait une pause déjeuner et regardé le forum. 6 vils en deux jours, c'est possible. Il suffit d'aller à l'école de parapente de Barcelonette. Ils font 3 navettes le matin. Ensuite Ceillac un plouf, un soaring de 20 minutes et un vol de 45 minutes avec François ça fait 3 chez moi. 3+3=6. Je ne pensais pas que tu aimais tant avoir de détails sur ma vie de parapentiste mais ce n'est pas à Ceillac que le PGHM m'a sauvé mais à Barcelonnette, Jausiers pour être plus précis. Ca te va ? Ton incredulité me fait de la peine mais bon si tu veux continuer à voir en moi un troll ou un menteur, libre à toi mais par pitié va faire tes remarques ailleurs... Surtout quand on veut faire croire qu'on est détective et qu'on a cru déceler une incohérence dans mes propos. Je tiens mon carnet de vol et mes enregistrements Gopro à ta disposition mais là tu paies ton verre car tu as bien tort de ne pas croire ce qui n'est que banal pour une progression de passionné qui a du temps. Je te laisse à ta médiocrité intellectuelle et je vais aller voler, ce que je sais un tout petit peu faire depuis que j'ai découvert le parapente début août et il me reste tant de choses à découvrir. Par contre sur ce forum tu fais partie de ceux qui ne sont vraiment pas intéressants. Je pensais non pas ramasser des louanges ou critiques mais des conseils (de prudence je les ai eus) mais plutôt technique pour monter plus haut , pour enrouler mieux et tenter mes premiers cross. Las, 3 fous hélas ce n'est pas avec des gens comme toi que je  progresserai. Bien dommage


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: guy le 25 Septembre 2013 - 14:47:29
Oui, alors que moi, j'ai des preuves.



Mouai tu sais avec l'informatique moderne on peut faire des photomontages très réalistes alors si ça ce trouve c'est même pas toi  :trinq:  :mdr:


guy


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 25 Septembre 2013 - 14:50:45
Elle aurait pas un peu grossi, Vanessa ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 25 Septembre 2013 - 14:53:54
Si si, ne le répétez pas, mais on était hors PTV.

Guy, je t'interdis de remettre en question la véracité de mon photo-montage.  Bon, j'arrête paske là on va vraiment flooder  ROTFL


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 25 Septembre 2013 - 16:52:27
...
En moto, j'ai acheté une 125, fait du circuit (le plus dur Lédenon pour ceux qui connaissent) avec, me suis tolé avec (on m'a poussé), ...
...

 :tomate: Mauviette t'as freiné tôt ...  ROTFL

Blague à part, si tu as la Gopro avec toi dans tous ces vols, fais nous un montage de tous ces moments hots. Tu ne seras pas déçu par la réaction de la communauté du 
:forum:

Bonne soirée, :trinq:


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Moa le 25 Septembre 2013 - 17:34:27
Tu ne seras pas déçu par la réaction de la communauté du 
:forum:

Tout dépends de ce que tu entends par pas déçu ... (j'ai souvenir d'un post assez récent dans lequel tu as un peu participé wowo... :canape: )


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 25 Septembre 2013 - 20:38:03
Citation
mais là tu paies ton verre car tu as bien tort de ne pas croire ce qui n'est que banal pour une progression de passionné qui a du temps.

Mouarf, payer un verre à un mythomane juste pour l'entendre raconter des balivernes... Je préfère largement inviter mes potes à la cabane de l'aigle comme ce soir...

++


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: aileF le 25 Septembre 2013 - 21:01:08
La cabane c'est plus ça depuis que Bétina n'est plus là  :cry:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 25 Septembre 2013 - 22:05:55
C'est oµ ça la cabane ?  C'est loin de la Belgique ?

Je pense pouvoir affirmer qu'on est hors propos et que c'est pas grave.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: aileF le 25 Septembre 2013 - 22:33:36
C'est oµ ça la cabane ?  C'est loin de la Belgique ?
+45° 7' 26.71", +5° 35' 31.12"
la cabane de l'aigle à Lans en Vercors:
(http://img545.imageshack.us/img545/4624/2coe.jpg)
oui, c'est un peu loin de la Belgique.

Je pense pouvoir affirmer qu'on est hors propos et que c'est pas grave.

oui, c'est du flood, mais ce fil est bon pour l'oubli de toute façon.

au choix :
- 1 - parce que comme le clame la populace Matthieu est un troll mythomane auquel cas, le mieux est de laisser tomber ce fil de discussion dans l'oubli pour ne pas lui donner raison (au troll)

ou bien :

- 2 - parce que la populace s'acharne sur un petit gars enthousiaste, motivé et qui ne mesure pas forcement bien combien peut paraître arrogante sa façon bien naturelle de raconter sa passion, auquel cas, le mieux est de laisser tomber ce fil de discussion dans l'oubli pour ne pas lui donner raison (à la populace)

je dis ça je dis rien (c)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 25 Septembre 2013 - 22:55:46
J'applaudis, j'arrête de flooder, et merci pour les coordonnées. karma+


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Derob le 25 Septembre 2013 - 23:37:31
@aileF  karma+


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 26 Septembre 2013 - 07:05:15
Franchement les mecs vous etes décevant !

Julien garde ta méchanceté pour tes potes stp !  ou va voler ca va t'aerer les neurones !

Je lis vos propos a tous et a part vous acharner sur Mathieu je ne vois rien d'autre !!! Jusqu'a lui dire qu'il a fait un montage sur son vario ! LA FRANCHEMENT ! :bang:

Mais vous avez quels ages pour réagir comme ca ?

Quand vous faites paraitre vos exploits , on vous demande des preuves ? On est sur un FORUM POUR ECHANGER NOS EXPERIENCES ,  nos conseils , PARTAGER ! Pas pour faire justice ou jouer ls déctective privé !

Pffff Je comprends mieux pourquoi les femmes sont aussi rare sur le site !  :grrr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 26 Septembre 2013 - 08:04:23
Mea culpa, la photo du vario ne s'affichait pas chez moi jusqu'à maintenant ! Ce ne serait donc pas un troll mais juste un pilote plutôt doué et téméraire...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 26 Septembre 2013 - 08:45:02
- 2 - parce que la populace s'acharne sur un petit gars enthousiaste, motivé et qui ne mesure pas forcement bien combien peut paraître arrogante sa façon bien naturelle de raconter sa passion, auquel cas, le mieux est de laisser tomber ce fil de discussion dans l'oubli pour ne pas lui donner raison (à la populace)

je dis ça je dis rien (c)
[/quote]












Perso je partage cette option


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 26 Septembre 2013 - 08:46:55
Mea culpa, la photo du vario ne s'affichait pas chez moi jusqu'à maintenant ! Ce ne serait donc pas un troll mais juste un pilote plutôt doué et téméraire...



 :trinq: 


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 26 Septembre 2013 - 09:25:01
Ne t'inquiète pas Carole, je fais du parapente pour moi et pas pour les autres. Si être bien accompagné en vol rt boire un verre à l'atterro, c'est bon. Ensuite les grincheux, les jaloux, les dubitatifs, les incrédules je n'écoute pas. Ils seraient plus enclins à croire que je me suis mis dans les arbres que j'ai glissé pendant 4h dans l'air. Une fois su'on a pigé comment prendre les bulles et les ascendances on peut rester autant qu'on veut. Les conditions hier étaient très bonnes. Bonne journée aux râleurs, je vais voler à Vallouise pour découvrir un autre lieu. Je suis peut-être doué finalement ! Le don énerve toujours ceux qui ne l'ont pas mdr

Bonjour M@athieu,

C'est en effet un point qu'oubli les grincheux, quand on aime, on ne compte pas, faire 4 h n'est pas un problème, j'ai fait plusieurs vol de +3 h sans aucun problème et même 1 h 53 sous la voile école ! On n'est doué ou pas et puis c'est tout. :trinq:

Continue sans t'occuper des mauvaises langues, le but est bien de s'amuser à voler en sécurité et  :forum:

Bon vol, Jean-Nono :ppte:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 26 Septembre 2013 - 09:54:43
Citation
La cabane c'est plus ça depuis que Bétina n'est plus là

bah c'est vrai que le tenancier est pas super bavard, mais l'ambiance reste un peu la même. On y croise tjs des gens sympas, c'est le principal :-)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 26 Septembre 2013 - 10:24:34
...
Je lis vos propos a tous et a part vous acharner sur (...) je ne vois rien d'autre !!! Jusqu'a lui dire qu'il a fait un montage sur son vario ! LA FRANCHEMENT ! :bang:

Mais vous avez quels ages pour réagir comme ca ?

Quand vous faites paraitre vos exploits , on vous demande des preuves ? On est sur un FORUM POUR ECHANGER NOS EXPERIENCES ,  nos conseils , PARTAGER ! Pas pour faire justice ou jouer ls déctective privé !

Pffff Je comprends mieux pourquoi les femmes sont aussi rare sur le site !  :grrr:

 karma+

C'est très vrai ce que tu dis Carole. A croire que la vérité et le savoir (bien sûr) ne seraient que du coté des uns et jamais de celui des autres. De même que le droit de dire ce qu'ils pensent.
 :prof:

Il n’empêche que l'attitude de "certains" jeunes (en expérience) pilotes "doués" et surtout sans doute téméraires est facteur de risques.  :vrac:

Il serait aussi désolant si on pense que quelqu’un se met en danger, de ne pas le lui dire, non ? Peut-être faudrait-il juste que le discours employé soit moins source de thermiques pour moins emballé nos varios verbaux et que après l'avoir dit une fois (chacun quand même) Eh ben, on laisse l'enthousiaste raconter ses aventures comme il lui plait. En espérant bien sûr qu'il puisse le faire longtemps sans  :taupe:

Bonne journée,


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jbx le 26 Septembre 2013 - 15:55:20
Sinon journée sans histoire aujourd'hui : Ceillac encore : 4h01 de vol à partir de 13h35. Il commençait à faire froid aux pieds immobilisés et je ne savais pas si l'aérologie allait tenir avec la température qui baissait. De la bonne restitution pourtant...

Bravo pour ton vol mais fait gaffe : décoller à 13h35, c'est prendre des risques, surtout quand on a une trentaine de vols.
et pis si t un troll, c'est pas grave ...chu pas sectaire  ROTFL

Si la température baissait et si ton vol s'est arrêté à 17h36, je ne pense pas qu'il s'agit d'un vol de restit car la restitution est souvent tardive.
Voir http://www.paraglidingforum.com/viewtopic.php?t=55431 (http://www.paraglidingforum.com/viewtopic.php?t=55431)

Je voulais reposer au déco mais je n'avais pas analysé précisément le site. Pourtant j'ai eu le temps de le survoler !! mais je voyais mal si c'était en pente ou pas. La vario-alti m'a indiqué un gain maximum de 470 mètres donc très satisfait même si je n'ai pas pu dépasser le sommet de la montagne. Ce sera pour la prochaine fois. Je me suis amusé à trouver inlassablement les petits thermiques dont un à gauche du déco qui montait bien à +6. Ca bougeait de partout, ça ballottait, ça tanguait. J'ai laissé faire avec juste un peu de frein pour temporiser les tangages (ça me rappelait l'exercice de tangage à l'école Haut les Mains, exercice à réaliser le 8° vol) et bien en appui sur le dossier de la dorsale, ça passait. j'y suis retourné plusieurs fois histoire de m'accoutumer aux sensations assez bizarres et dérangeantes et quand j'en avais assez, je sortais. Magique de grimper d'un coup aussi haut, de se faire chahuter et de contrôler la voile. Pour les sceptiques, j'étais prêt à contrer à la sellette au cas où il y aurait eu une fermeture. Je respirais bien pour évacuer le léger stress et rester détendu aux commandes en étant concentré à 100%. Prochaine étape monter encore plus haut pour pouvoir envisager une première transition ...

Voulant progresser vite, j'ai du tout de même réaliser 50 à 100 vols en conditions calmes avant d'affronter du thermique. Ce n'était pas gênant car je voulais pratiquer les différentes facettes du parapente et je trouvais que le soaring (dynamique ...parfois un peu thermo) sur dunes & falaises était fantastique ...jusqu'à y faire des vols de 5 heures.
Par la suite, 100 à 200 vols en thermique doux (<+3) et du soaring ...ben tous les jours quand c'était possible :  sortant du taf, je pouvais décoller 30 mn après  :speedy:  et rester de 16h à 20h sur les falaises ...en faisant des pauses, on n'est pas des brutes   :trinq:
Donc je ne saurai trop te conseiller le soaring qui est très instructif notamment pour le pilotage sellette, la précision de trajectoire et la sécurité/sérénité en vol ...avec des vols parfois très longs entre 1 cm et 4 m d'altitude, c bien grisant le razemotte sur du sable. Sur les falaises, c un peu moins tranquille car on peut se retrouver sous le vent, quand ce dernier tourne.
Ensuite, après 4 ans de parapente, j'ai pu affronter du + 6 en Espagne et le fameux vent du sud  au Pays basque car c'est une configuration dangereuse mais très porteuse puisqu'on vole au nord des PY.
Ton + 6 était sans doute dans une masse d'air mélangée donc pas aussi virulent que ceux qu'on trouve habituellement. S'il y a du + 6 ...c souvent que le - 6 n'est pas loin; et passer de l'un à l'autre peut être délicat -> donc, méfiat.

Mon 1er + 6, ma voile, très sécure, a affronté un mur et a été éjectée sans pourvoir y entrer ...j'ai du revenir à la charge en accélérant. Et oui ma 2ème voile était niveau sortie école, et je l’ai bien malmené après 3 ans passés sous une autre voile école (une poutre ou un bateau ...infermable sauf dans des sous-le-vent violents  :vrac: )

L’adéquation pilote/voile est primordiale …et chercher toujours la perf n’est pas souvent opportun surtout aujourd’hui ou les voiles école sont si performantes …et faire 100 km avec une finesse 7/8 est tout à fait réaliste (avec un paquet de vols en poche quand même, sinon on va au carton …mais on n’est plus limité par le matériel ...après c suivant le site & conditions aéro bien sur) .
Donc, on peut faire rapidement plein de vols et des vols longs à condition de respecter des étapes de progression, sinon le carton n'est pas loin.

Reposer au déco est une action que l'on réalise après avoir une bonne expérience en vol car il s'agit souvent d'une aérologie mouvementée au déco et ce dernier n'étant pas aménagé comme un atéro, on a moins de marges de manœuvre d'autant qu'on pose souvent dans une pente.
Après, certains décos sont aisés pour cela mais ils semblent minoritaires.

80 % des accidents ont lieu au déco ou à l’atéro, il faut faire un paquet de vol pour maitriser ces 2 phases de vol … donc avant de partir en cross, il vaut mieux savoir attérir sur tous types de terrain avec tous types d’aérologie …donc souvent opportun d’apprendre tout cela sur un seul et même site.
On a du te parler des 3 « facteurs risques » sur lesquels on ne doit avoir qu’une inconnue :
Voile/site/météo …ma réflexion va dans ce sens.
Donc c possible de progresser vite avec beaucoup de vols ...à la Réunion, les débutants peuvent facilement tenir en l'air 3h presque chaque jour.
débutant, j'allais assez souvent à Piédrahita mais je me limitais sur les premièrs séjours à des vols du matin et du soir (des fois c involable tellement ça tape au déco ...en général entre 13H30 & 15h et g cumulé avec des bi pilotés par des potos moniteurs et une fois je me suis fait radioguidé par un cador ...par la suite j'y suis retourné chaque année jusqu'à 3 semaines sur place et g sympathisé avec les chasseurs de thermique avant de me lancer dans le cross ...assez contemplatif et solitaire car je cherche plus à faire un beau vol qu'une distance au taquet)

Donc, beaucoup de choses sont possibles à condition de prendre le temps de bien les assimiler et d'être accompagné ou aidé.

J'ai surpris ma voile à faire les demi-tours d'elle-même sans que j'y prête attention !! Comme en voiture où on se croirait en pilotage automatique ! Incroyable. Je ne perdais même pas d'altitude et cela a bien duré un quart d'heure ! Le faisais-je inconsciemment, la voile semblait téléguidée. Je me sentais bien sans tension et tout se passait sans que je contrôle ...

Et oui, une des leçons à apprendre est de se méfier de soi …et de son regard.
Pour tout ce qui se pilote, tu vas là ou te porte ton regard …à trop te focaliser sur un obstacle, tu risques de le percuter.
Dans certains cas, tu mets ton esprit en mode automatique, en pilotant par réflexe …ou en laissant naviguer la voile …gaffe à ne pas être trop « détaché » mentalement par rapport à la situation.
Ensuite …ton parapente a « une vie propre » et se trouve attiré ou repoussé par telle masse d’air …parfois tu le laisses faire et il trouve le thermique comme un grand …mais bon, il faut rester conscient de tout ce qui se passe, même si on peut être détendu (normalement pas trop dans du + 6).

la prochaine fois, je pose au déco ! Ne vous inquiétez pas, mes vacances s'achèvent cette semaine et je ne vais plus pouvoir beaucoup voler...le dimanche mais où ? L'Aube n'a pas ces sommets magiques !

Apprends à bien maitriser déco & atéro avant de reposer au déco …sinon il y a des choses que tu n’auras pas intégré lors de tes futurs  cross …et ça risque d’être délicat d’apprendre ça in situ et rétroactivement.
Disons qu’il vaut mieux apprendre un max de situations différentes sur un site que tu connais bien pour ne pas se faire peur sur un site inconnu avec une aérologie moisie.
 Pour voler, parfois un promontoire suffit … et il y a toujours la solution du treuillé (se former correctement car    risqué         (http://rculm.niceboard.com/t1467-accident-mortel-de-parapente-a-villeneuve-au-treuil-3-mars))



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: nairolf le 26 Septembre 2013 - 16:30:15
Franchement les mecs vous etes décevant !

Julien garde ta méchanceté pour tes potes stp !  ou va voler ca va t'aerer les neurones !

Je lis vos propos a tous et a part vous acharner sur Mathieu je ne vois rien d'autre !!! Jusqu'a lui dire qu'il a fait un montage sur son vario ! LA FRANCHEMENT ! :bang:

Mais vous avez quels ages pour réagir comme ca ?

Quand vous faites paraitre vos exploits , on vous demande des preuves ? On est sur un FORUM POUR ECHANGER NOS EXPERIENCES ,  nos conseils , PARTAGER ! Pas pour faire justice ou jouer ls déctective privé !

Pffff Je comprends mieux pourquoi les femmes sont aussi rare sur le site !  :grrr:


 karma+  en plus si j'avais vu un troll à Ceillac je l'aurais reconnu ....
J'ai vu des marmottes , des aigles , des vautours , des gypaètes ,
aussi un joli dahu proche du col Girardin  mais des trolls que nenni....... :grat:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 26 Septembre 2013 - 19:16:43
Merci Carole, Nairolf pour votre soutien moral ! Merci jbx (et d'autres avant) pour tes conseils de prudence et conseils tout court - ce sont les sortes de posts qui me font avancer !
Oui Wowo, je veux garder mon enthousiasme et témérité sans tirer trop sur la corde. D'ailleurs mes incidents précédents m'ont incité à la prudence :
-hier je vais à Granon, mais ne connaissant ni l'aérologie, ni les pièges, le vent météo forcissant, et n'ayant vu personne pour discuter, le vent dans la vallée étant asse fort, je n'ai même pas sorti ma voile. Trop d'inconnues. Mais que certains le croient ou pas, j'ai toujours fait ça (je n'a pas volé à Saint André un soir, jugeant les conditions trop fortes pour moi malgré la trentaine de pilotes en l'air. On a été deux à être redescendus avec la navette. Sans regret après 1h30 d'observation sur le déco.
Aujourd'hui deux petits ploufs de 20 minutes tranquilles, histoire de bien décoller et de bien atterrir ! Les conditions n'étant as thermiques, ni à Barcelonnette ce matin, ni à Ceilllac en milieu d'après-midi.
Merci aux gens de bonne volonté de ce forum qui me critiquent à bon escient et qui croient à ce que je dis sans mettre ma parole en doute et sans user d'un langage limite...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 26 Septembre 2013 - 23:38:34
Alors toi tu te tapes 1h30 de bagnoles pour faire barcelonnette - ceillac pour aller refaire un plouf l'aprèm ? t'es motivé


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 27 Septembre 2013 - 08:23:44
Alors toi tu te tapes 1h30 de bagnoles pour faire barcelonnette - ceillac pour aller refaire un plouf l'aprèm ? t'es motivé

Quand on aime, on ne compte pas !

J'ai bien fait 360 km en moto pour voler sur un autre site dans la journée. J'étais épuisé le soir mais quelle belle journée de vol.

Continue et amuse toi autant que possible en sécurité, tu es sur le bon chemin.

Bon vol, Jean-Nono


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 27 Septembre 2013 - 08:29:25
Alors toi tu te tapes 1h30 de bagnoles pour faire barcelonnette - ceillac pour aller refaire un plouf l'aprèm ? t'es motivé
Par le col de Vars avec personne sur les routes, une petite heure et oui je suis motivé, ça ne se voyait pas ? lol. Avant-hier 300 kms pour aller de Barcelonnette au Granon au norde de Briançon, personne et je ne connaissais pas le coin, donc je me suis abstenu (en plus vent météo forcissant avec les balises FFVL), j'ai tenté Vallouise (en me perdant mdr), idem personne, et retour à Barcelonnette via Ceillac car plus de vent.
Je voudrais d'ailleurs remercier Marc Lassalle pour son excellent article sur parasavoie.free.fr (article paru dans Parapente Mag de août-septembre 2005°pour les tuyaux sur les sites atour de Briançon, même si j'ai été déçu que les remontées mécaniques ne marchent pas mdr (pas la saison !!)
Mais j'y reviendrai. cela m'a fait faire une belle promenade et de belles photos.
Quand je fais quelque chose, je le fais à fond pour ne rien regretter. Je verrai dans l'Aube si je peux voler sinon va falloir que je cherche dans le Jura ou les Vosges car la région parisienne, je n'y crois pas trop...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 27 Septembre 2013 - 08:30:19
Alors toi tu te tapes 1h30 de bagnoles pour faire barcelonnette - ceillac pour aller refaire un plouf l'aprèm ? t'es motivé

Quand on aime, on ne compte pas !

J'ai bien fait 360 km en moto pour voler sur un autre site dans la journée. J'étais épuisé le soir mais quelle belle journée de vol.

Continue et amuse toi autant que possible en sécurité, tu es sur le bon chemin.

Bon vol, Jean-Nono
Capre Diem est ma devise ;)
Merci pour tes encouragements !  Je ne compte pas d'autant plus que mes vacances se terminent et il ne me reste plus que cette journée à Ceillac où j'ai décidé de dormir... Bye bye les belles montagnes.. Mais je reviens à la Toussaint à Saint André les Alpes en espérant que ça volera fin octobre.. Si vous avez des tuyaux sur la météo en général à cette époque... L'Espagne ?


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lassalle le 27 Septembre 2013 - 10:02:27
Je voudrais d'ailleurs remercier Marc Lassalle pour son excellent article sur parasavoie.free.fr (article paru dans Parapente Mag de août-septembre 2005) pour les tuyaux sur les sites atour de Briançon, même si j'ai été déçu que les remontées mécaniques ne marchent pas mdr (pas la saison !!)

Bonjour,

Il y avait bien eu un article sur les sites de vol autour de Briançon paru dans Parapente Mag (n° 101 - 2005), mais je n'en étais pas l'auteur.
J'avais juste rédigé une annexe à cet article présentant quelques vols rando que je pratique dans le coin, et qui ne s'atteignent justement pas en remontées mécaniques (c'est le principe des vols rando !).

Sur le site "parasavoie.free.fr" que tu cites je ne retrouve pas cet article.
Peux-tu indiquer le lien, s'il te plait ?

Merci.

Amicalement.

Marc Lassalle


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 27 Septembre 2013 - 12:25:34
marc, je suis retombé la dessus par une recherche sur google sur le cormet de roselend (ouvert ou pas d'ialleurs ?)

http://parasavoie.free.fr/plans/france-73-beaufortin.htm (http://parasavoie.free.fr/plans/france-73-beaufortin.htm)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 27 Septembre 2013 - 12:42:20
Je viens de décoller au-dessus de Granon, ça arrache les thermiques... Pas assez de finesse pour rejoindre l'atterro de Serre Chevalier, j'ai préféré atterrir sur la prairie ! Le lien est http://parasavoie.free.fr/plans/france-05-briancon.htm


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lassalle le 27 Septembre 2013 - 14:22:29
Le lien est http://parasavoie.free.fr/plans/france-05-briancon.htm

Ok merci.

Il y a bien mon nom au bas de l'article, mais ma signature ne correspond en effet qu'à la partie : "Vols Rando et Montagne".
Le reste de l'article est de la rédaction de Parapente Mag.
Il faut rendre à chacun ce qui lui appartient !

Marc Lassalle


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Septembre 2013 - 11:03:23
Hé bien voilà, je suis de retour dans l'Aube (10) pour le boulot. 10 heures de trajet par Gap et Grenoble, histoire de profiter encore un peu des magnifiques paysages. Le ciel n'était pas bleu mais gris hier donc pas trop de regrets mais le blues quand même... :averse:
Mes deux derniers vols furent brefs mais riches en émotions et enseignements.
Le premier au Granon, vent d'ouest calme sauf au déco (situé juste en-dessous des baraques militaires) : mes 4 compagnons étaient 4 deltas rencontrés la veille à Ceillac. On discute aérologie locale; ils attendent des conditions forcissantes. Moi non...  :? Sur le promontoire, à 7 mètres du bord du déco pas de vent et à 3 mètres c'est du 20-25.
Je m'installe après prévol, je m'avance dos voile, la voile monte bien et là une grosse bourrasque, la voile part sur la droite, j'arrête tout.
Devant mes 4 spectateurs attentifs et coopératifs, je n'en mène pas large...
Deuxième prévol, je m'avance avec plus de précautions, la voile gonfle bien, je lâche les avants, je commence à courir et là je suis éjecté à 3 mètres en arrière, la voile a soudainement pris tout le vent et m'a totalement arraché. Je suis passé sur la tête d'un delta et ai eu peur en essayant de me recentrer sur la voile, car je n'avais plus pied...
Ils m'aident à me réinstaller, une fille (toujours gentilles les filles  :ange: ) me dit que ce n'est pas grave si je ne vole pas. Je lui dit :"encore une fois sinon j'arrête". Ils m'aident à me réinstaller et j'attends le calme. Je souffle bien, me concentre encore plus. J'aurais du faire du face voile mais je ne le maîtrise que sur la pente école (je sais quoi faire cet hiver... du gonflage face). Là vaut mieux faire ce que à quoi je suis habitué. Concentration extrême, je marche doucement, la voile se gonfle, je regarde la voile, temporise et la freine beaucoup plus fort que la fois précédente au cas où, je sens la portance et je cours et hop 3 mètres de course (après c'est le vide) et me voilà parti. Bien plus calme en l'air. Je ne prendrai pas assez d'altitude, mais planerai pendant 15 minutes, pas assez de hauteur pour rejoindre Serre Chevallier - ou trop d'émotions au déco - je décide d'atterrir près du petit lac pour ceux qui connaissent. Un peu plus qu'un plouf mais j'ai perdu beaucoup trop d'énergie et d'influx au décollage pour tenter l'atterro dans la vallée près de la route et des maisons, d'autant plus que va se poser le problème de remonter en faisant du stop...Je pose nickel sans indication de biroute et plie. Une gentille dame et sa fille me prennent en stop pour remonter ! On discute randonnée et parapente, boulot et vacances. :bravo: Je rejoins mes amis deltas qui attendent encore un peu qu'il y ait plus de vent. Ils ont vu que ça ne tenait pas dans la direction de la bergerie et changent leur plan de vol. J'en regarde deux partir et décide de finir mon été et mon 41° vol sera à Ceillac - dans une atmosphère plus tranquille. J'arrive vers 15h30. J'y découvre des gens qui viennent de poser, Sophie, Franck. Les conditions sont délicates et bizarres, ça dégueule et ça ne tient pas. Seuls 3 sont très hauts après avoir profité d'un beau cum. :pouce:

 Un parapentiste ferme près d'une combe et termine dans les arbres sans dommage. Je me dis que ce sera le dernier plouf tranquille pour finir en beauté. Je monte à pied (que c'est lourd un sac de parapente...). 25 minutes d'effort en compagnie de Pierre, co-pilote à Air France. 250 vols parapente à son actif mais il n'a jamais fait de cross. Arrivé au déco, je transpire, profite des rayons du soleil pour me mettre torse nu, faire sécher mon t-shirt trempé et discuter avec le parapentiste redescendu de l'arbre.

On observe le vent. La manche à air est bizarre : ils m'expliquent que c'est dû à un thermique juste devant le déco. On observe : c'est cyclique : rien, puis ça grossit, puis très fort et puis de nouveau calme. C'est impressionnant (et magiquement rigolo). Je décide d'observer et de comprendre, de minuter les passages. En plus il y a le vent météo au-dessus qui est du nord calme mais bien présente et la brise habituelle qui vient de la vallée, présente mais pas aussi régulière avec des fois rien du tout ! Ensuite le vent fait tourner la manche de 270°, selon Pierre cela semblerait être le vent qui rebondit sur la colline de droite et qui aurait provoqué la fermeture, le parapentiste étant sous le vent des arbres à gauche du déco vers la combe. Le malheureux parapentiste regarde et acquiesce en disant que c'est vrai, il n'a pas assez analysé l'aérologie de la journée et est allé trop loin sur la gauche du déco. Je m'aperçois qu'il y a les balises FFVL, les trois ou quatre sites météo et la météo hypra-locale que même les locaux ont parfois du mal à déchiffrer pour tirer partie des conditions du jour. Monter, descendre, plouf, cross, tout dépend d'un bout de brise, de vent, de thermique et d'une analyse hyper précise de ce qui peut se passer à l'instant T. AU bout d'une trentaine de minutes, Pierre range sa voile. Trop compliqué pour lui, il préfère rentrer d'autant plus que le parapentiste qui a fermé vient de décoller, monter de 5 mètres puis encore de 20 mètres en quelques secondes devant nous. L'ascenseur est bien là !  :vol:
Puis il a eu de la peine à redescendre, se faisant secouer à une dizaine de mètres de l'atterro en ratant le champ et en traversant la route entre deux voitures qui heureusement ne roulaient pas vite et l'avaient vu. Pour ma part, je me dis que mon dernier vol sera juste un plouf et me prépare tranquillement, pensant que le temps jouait en ma faveur. Passé 17h, ce sera plus calme. J'ai le temps. Je suis seul sur le déco. Je savoure ces derniers instants de mon dernier plouf qui doit conclure une tranche de vie entamée début août avec un stage init à Haut les Mains, deux stages perfs, l'achat (non prévu) d'un ensemble voile, sellette, secours, mon premier vol en autonomie, mes premières frayeurs, mon premier vachage, premier arbre, les posts sur ce forum qui m'ont valu des commentaires allant de très sympas à franchement désagréables voire hostiles et déplaisants  :fume: .

Les conseils de prudence légitimes des plus expérimentés, les gens rencontrés en vrai si cools et si passionnés, admiratifs de ce que je pouvais produire et faire, au bout de 30-40 vols, partir sur des décos et atterros inconnus à des dizaines de kms, seul, avec ma petite voile, mes espoirs, ma maigre expérience (mais grandissante à chaque vol car jamais identiques), ma foi et ma confiance, mon mental peu altéré par les différentes discussions, critiques, expériences vues et vécues. Je sais que la vie est fragile et celle d'un parapentiste au bout de ses suspentes encore plus fragile. On ne joue pas avec la Nature, on ne défie pas les vents, on ne tire pas sur la corde raide, tous ces adages et conseils rappelés par Carole :eclaircie:  (je te suis infiniment reconnaissant de me transmettre ta passion et tes conseils de prudence patiemment distillés et... intégrés  :pouce: ) tu es un ange !  :rando:

Me voici seul vers 17h30, l'esprit traversé par tous ce moment forts. Je ne connaissais pas le parapente début août et me voilà là la voile étalée, la prévol effectué 3 fois pour plus de prudence, je veux que le dernier vol de septembre soit beau, bon et tranquille (enfin pas trop quand même) en tout cas je veux atterrir en toute sécurité. L'ombre s'étend sur l'atterro, la manche à air continue de valser doucement à 270 degrés. j'ai intégré ses changements d'humeur. Je regarde le ciel si accueillant, des nuages qui s'étirent au milieu du bleu du sud, les montagnes majestueuses avec quelques plaques de neige, les sapins - mes amis. Je ne reverrai pas ces paysages avant un bon mois. Il faut que ce dernier vol ait lieu, je ne reculerai pas, dussé-je attendre la douce brise du soir et la longue accalmie des vents qui vont nécessairement se coucher. Je sais que je vais atterrir à l'ombre mais que va-t-il se passer durant le vol ? Je regarde les limites que je me suis fixé : rester entre l'arête de droite et ne pas aller sous le vent des arbres à gauche, profiter du thermique devant et voir ce que cela va donner, faire attention en redescendant à la possible inversion de brise. Le ciel est calme, je souffle profondément, je remercie Dieu de me donner ces moments si incroyables : le ciel pour moi tout seul face à ce que je dois faire. Le village en bas s'allume avec la nuit qui tombe. Je branche la GoPro, l'ati-vario, la radio, je vérifie une dernière fois les suspentes, les possibles clés, mes attaches. C'est bon, je pars. Je me rappelle ce qui m'est arrivé ce matin au Granon. Différent ce soir mais c'est après que je verrai...La voile monte lentement, je la stabilise tranquillement, la regarde avec tendresse, 3 secondes au-dessus de ma tête, aucune clé, aucune cravate, tout est en place. C'est la première fois que je stabilise la voile au-dessus de ma tête aussi longtemps, elle semble me dire qu'elle est prête à voler, je suis prêt aussi, je cours et m'envole. Le thermique est toujours là devant, je monte instantanément. Thermique ou pas car cela cesse au bout de 15 mètres, je prends néanmoins de l'altitude et je commence mes essuie-glaces en restant sur mon plan de vol, je ne retrouve pas le thermique au-dessus du déco, c'était peut-être juste du dynamique. Je suis vite à plus de 100m au-dessus et là commence un combat intense entre les dégueulantes, les remontées, le vent météo, la brise. ce n'est pas un rodéo comme j'ai pu le ressentir il y a quelques jours avec la sellette qui se cabre, non des turbulences sans arrêt genre rodéo sur une vache énervée et non un cheval fougueux, mais un rodéo qui ne laisse pas de répit. Que c'est bon de se battre, de monter, de descendre, des sensations devenues familières. Un coup à 120m, un coup à 80. Je savais ce qui allait m'attendre. Pas de gros pic mais des ondulations incessantes comme une barque sur une mer agitée mais jamais dangereuse.  :ppte:

 J'essaie de retrouver les ascendances des jours précédents mais elles n'y sont pas, elles sont ailleurs, je les trouve mais je redescends aussi brusquement, je resserre les virages pour tenter le coeur de l'ascendance, le vario m'indique des pics à +3 fréquemment, je le sens, c'est là mais je n'arrive pas à y rester. Je reste stable en moyenne à 120 mètres, je cherche mais ne trouve plus, je repars dans le combat mais sans grimper. je regarde le chrono, 20 minutes. Finalement, cela aura été plus qu'un gentil plouf, un beau vol agité, qui génère des sensations nouvelles et qui accroît mon expérience. Je suis plus que satisfait, je décide d'abandonner les armes, car je ne monterai pas plus haut et me battre encore pendant des minutes pour pas grand chose ne me dit rien, je préfère rester intact émotionnellement, et lucide pour le dernier atterrissage de septembre car je sais que cela ne sera pas si facile. Donc je sors du ring et prends mes branches de lunettes entre les dents car la pénombre est trop grande. Je n'ose pas lâcher une commande car ça bouge trop. Ca fera un défi supplémentaire : ne pas desserrer les dents !! :dent: Je peine contre la brise d'ouest, je tangue, ça secoue; cisaillements ou pas, je mobilise tout mon esprit pour rester au contact et essayer de stabiliser la voile quand elle fait des siennes, j'essaie de me détendre, de souffler profondément, de me caler sur la sellette et sentir les appuis dorsaux pour stabiliser l'ensemble. Je surveille mon point d'aboutissement, je voie ma voiture qui m'attend dans la pénombre. PTU ou S, tout est bon pour perdre de l'altitude, ne pas se laisser dériver, rester dans le cône d'approche. Je me fais encore secouer à une dizaine de mètres puis face au vent, le calme plat, je descends face au vent, vitesse max, puis je commence à freiner, super, je freine tout et touche le sol des pieds, je cours, je veux aller vers la voiture comme les bons avec la voile sur la tête, je relève trop les bras et là paf, la vile passe devant moi dans un grand bruit; tant pis. Je saurai la prochaine fois !!
Mais quel bon dernier vol, le 41° dans le sud.  :soleil: J'ai encore appris, j'ai encore ressenti, je sais que j'aime me battre, je sais que je suis fait pour ces combats où ça bouge sans arrêt. Que c'est bon le parapente. Je sais que tout ce que j'ai vécu intensément, y compris mes incidents n'avaient qu'un but : me faire aimer le parapente dans ses formes les plus diverses, l'aventure, me mettre du plomb dans la tête. Je suis fait pour aller de l'avant, foncer avec précaution, apprendre avec avidité. Je sais que je suis doué pour ce sport et les incidents m'ont appris à respecter les limites (distance avec les obstacles) et dame Nature. Tout en repliant très soigneusement la voile (je ne sais pas combien de temps elle restera enfermée dans son sac) et en y mettant tout l'amour que j'ai pour ce sport, je me suis encore retourné sur le soleil qui laissait son empreinte sur les montagnes, le vent qui était dans mes oreilles quelques minutes auparavant. Merci mon Dieu de m'avoir fait découvrir ce sport, ses dangers et sa beauté. l'an prochain, c'est sûr un CIV (avec toi Carole !), et mes premières ascensions au-dessus des sommets, pour faire mes premiers cross. J'ai tout l'hiver pour faire du gonflage, voler dans l'est de la France dans les rares journées avec le bon vent et sans pluie...Ma confiance et mon mental sont au plus hauts, sachant que le plus grand danger vient de moi. Sachant cela je sais que ma progression sera encore meilleure. Moi qui avait peur début août de me lancer dans le vide en me demandant ce qui allait pouvoir me tenir en l'air, deux mois plus tard, j'ai tellement appris, tellement vécu que j'attends avec impatience de découvrir d'autres joies, d'autres sommets, d'autres intensités. :coucou:  :coucou:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: aileF le 29 Septembre 2013 - 11:53:28
ho que oui, elle est aussi lourde que confortable cette foutue Kamasutra.
c'est un SIV que tu veux faire, pas un CIV. (que ce soit pour cimulation ou ctage, le c ne marche pas  ;) ).

c'est une belle conclusion de fin de saison. Tu as bien engrangé depuis ton init !
Si je peux me permettre quelques petit conseil, en rentrant dans ton Est, trouves-toi un club (ça offre des opportunités de vol et de progression insoupçonnées), vas voler l'hiver, ce sont des conditions intéressantes aussi et qui permettent une autre approche de l'air et surtout de prendre du recul sur tes précédents vols et probablement d'en avoir une autre lecture.
Si tu en as le courage, et vu tes nombreux posts, je dirais oui, fais-toi un compte sur parawing.net (par exemple), enregistre tes vols, commentes les, c'est un bon outil pour suivre sa propre progression et la partager si besoin/envie. Et c'est aussi un bon outil pour voir quand et comment ça vole ailleurs. (la cfd est tres bien pour ça aussi, mais plus élitiste du point du vue de quelqu'un qui ne crosse pas ou  pas encore beaucoup.
Au printemps, l'an prochain, et surtout parce que c'est ton premier, pars du principe que tu as TOUT oublié, ce serait dommage de te prendre une caisse bêtement alors que tu est sur une telle courbe de progression. Les conditions de printemps ne sont pas celles d'Aout/Septembre.

Laurent


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Septembre 2013 - 12:07:26
Merci Aile F.  :pouce: Désolé pour CIV (je fais aussi de la civilisation dans mon boulot lol). Je vais suivre ton conseil également donné par d'autres dont Carole de rejoindre un club et voler avec eux. Engranger des informations sur d'autres masses d'air, d'autres conditions, d'autres lieux me sera très profitables et si quelqu'un peut me donner des tuyaux sur l'est et le grand est je suis preneur pour faire des week-ends parapentes (Vosges, Jura), apprivoiser davantage ma voile, la connaître mieux. Prendre du recul évidemment, car tout n'a pas été parfait, loin de là, lire sur le parapente (j'ai commandé et reçu deux bouquins de Gérald Delorme). Et pour mon premier vol de printemps, ce sera le matin, dans une atmosphère calme et comme si je reprenais à zéro. Je ferai confiance à mon corps et cerveau pour retrouver toutes les sensations petit à petit. Ca me fait la même chose avec la moto : au sortir de l'hiver, j'ai l'impression de ne plus savoir tenir un guidon. Au bout de 2 ou 3 sorties, c'est reparti. Le corps humain est magique. AU lieu d'aller à Dubai bronzer en janvier comme l'an dernier, j'irai certainement en Espagne ou Portugal,voler une semaine (si vous avez des tuyaux là aussi je suis preneur !). Je vais aussi aller sur le site dont tu parles ;)
Sinon à la Toussaint, j'ai prévu une semaine à Saint André les Alpes : judicieux ou pas (pour la météo) ? J'ai attrapé votre virus  :init:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: aileF le 29 Septembre 2013 - 14:33:34
Toulouse Parapente organise un stage Portugal au printemps. ya des années ou la météo le fait pas, mais ils (xavier et JP) connaissent le pays comme leur poche et savent ou aller voler pourque le kiff soit au rendez-vous. Ambiance, paysages et vol au rendez-vous. Et la bouffe... pfew, ça donne envie de pas repartir.



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Septembre 2013 - 14:37:24
Merci, je vais voir ça. j'ai aussi vu qu'un annonceur du forum faisait des semaines au Maroc ! Il n'y a plus qu'à... ;) c'est bon tout ça... pfiou...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Graf Ulrich von Bek le 29 Septembre 2013 - 22:48:17
Salut Mathieu et  :pouce:  pour tes résumés "romans" qui doivent comme à moi, rappeler pleins de bons souvenirs à beaucoup d'entre nous !

Dans plusieurs de tes "résumés romans" tu expliques que tu as besoins de souffler, de faire le vide pour éviter le "mauvais stress" de s'installer, un truc tout bête et très efficace que j'adopte c'est de boire une gorgée de flotte (citronée pour enlever le gout dégeulasse du plastique des camel B). l'hydratation permet au muscles de ne pas se tendrent, on reste actif sans etre tendu ni crispé, effet collatérale du stress. c'est peut etre psychosomatique mais ca marche très bien pour moi et plusieurs de mes potes.....

Bon courage pour la reprise, et bons vols hivernaux... pour une reprise tranquille au printemps.... :ppte:

Thierry 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: nairolf le 29 Septembre 2013 - 23:27:30
Salut Matthieu
 
Très bonne reprise pour toi après cet été riche en émotion et en expérience ,
Comme le dit aileF l'automne et l'hiver sont aussi des périodes intéressante pour voler bien que différentes .
Bon vol  :pouce:
 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Septembre 2013 - 23:42:29
Merci les amis.  :ppte: La reprise va être dure demain matin; j'ai la voile bien rangée dans l'armoire dans la chambre, la sellette dans le salon, les bouquins de parapente sur la table de chevet, les rêves plein la tête, que dis-je, ce ne sont plus des rêves puisque je les ai vécus !  :bravo: j'ai les vidéos, les photos de cet été exceptionnel. Mon enthousiasme doit vous faire sourire car vous avez vu cela il y a longtemps, mais c'est tellement fort. Je vais pouvoir voyager encore plus "utile" : au lieu d'emporter mon maillot de bain, mon baudrier ou mes clubs, ce sera voile et sellette. Je cherche déjà des destinations ensoleillées pour l'hiver qui paraît prometteur  :soleil:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 30 Septembre 2013 - 00:09:48
...
... j'ai les vidéos, les photos de cet été exceptionnel. ...
...

 :coucou: Bon ben, il ne te reste plus qu'à nous poster ces photos et vidéos... :trinq:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Septembre 2013 - 00:19:46
Oui mais il faut faire des coupes et un beau montage. Ca va me prendre quelques jours...J'espère que Movie Maker suffira !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: zannett le 15 Octobre 2013 - 18:06:27
Eh ben ??!! Movie Maker n'a pas suffit ? :)  Et moi qui ai suivi ce fil avec tant d'intérêt et je pense ne pas être le seul  ;)

Quelle frustration !  :sors:

Bon vols mec


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 15 Octobre 2013 - 19:13:36
Je vous promets que cela sera fait mais des dizaines d'enregistrements à couper, mettre bout à bout, sans que ce soit fastidieux à regarder... Rien que les 4 premières vidéos il faut plus d'une heure pour les charger par vidéo avant de faire quoi que ce soit dessus... Serais-je meilleur pilote que monteur vidéo ? Mdr ! Et le week-end dernier j'ai fait deux ploufs avec des heures de parawaiting samedi un vent de 4 km/h voire nul et dimanche trop fort... Dire qu'avant je fonçais sans réfléchir... Je me déçois lol


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 15 Octobre 2013 - 21:00:23
Moi aussi je suis déçu...

... y'avait plus d'ambiance ici quand tu faisais nimp.

Recommence stp!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 15 Octobre 2013 - 23:26:55
Moi aussi je suis déçu...

... y'avait plus d'ambiance ici quand tu faisais nimp.

Recommence stp!
ROTFL
Si c'est ton cas, je n'ai pas envie d'être le bouffon de certains.. :P J'ai pu faire quelques petites erreurs de débutant qui n'a pas froid aux yeux mais en aucun cas je n'ai voulu amuser la galerie, juste raconter mes premiers vols en solo autonome. Je ne regrette d'ailleurs pas car j'ai appris beaucoup de choses en très peu de temps. En ce moment, de retour dans mon département sans montagne, dur avec des dénivelés de 65 à 125 mètres et à part du soaring à basse altitude car rien ne monte...d'autant plus que je me méfie des arbres maintenant et je suis un peu loin - m'a-t-on dit pour profiter de la brise. Pourtant il semblerait que le gradient soit plus élevé à 25 m des arbres qu'à 5...
Pour le nimp donc tu vas devoir attendre  :mrgreen: qu'ai-je à mettre sous la main ? trois gonflages ratés, deux ploufs de moins de 5 minutes, des rencontres parapentistes très sympas, du parawaiting et deux tentatives ratées de face voile par vent légèrement de travers forcissant et abandon.
Ah si j'ai adoré arriver dans le petit village de Saint Martin sur Armançon, chercher le déco en demandant aux chasseurs, aux habitants levés, et garer ma voiture pour aller au déco à pied; en ce dimanche matin l'air était frais, rien à voir avec le sud d'il y a quelques semaines. J'avais le bip bip du vario pour me tenir compagnie dans le petit chemin sous les arbres qui montait, montait. Arrivé en haut de la forêt je me suis perdu et après avoir tourné en rond, suis arrivé au lieu enfin... Un parapentiste rencontré rapidement la veille à Bar sur Aube m'a reconnu, il m'a demandé si j'étais seul et puisque j'étais là s'est décidé à déplier sa voile. Il ne voulait pas voler seul alors que cela ne me dérange pas d'être face au vide dans la solitude et le silence. Il a voulu tester la masse d'air, a décollé de suite. J'en ai profité pour manger mon sandwich et j'aurais du attendre car le vent commençait à tourner sud-sud-est. Il a trouvé l'air malsain et a atterri de suite. Tu connais la suite. On est allé à 30 kms sur un lieu mieux orienté et là je l'ai vu se faire traîner deux fois par la voile, le genre de sketch (il l'avait dit avant en plus...) qui refroidit les ardeurs... N'ayant pas envie de devenir un héros inutile, j'ai attendu et au moment où j'ai décollé, j'ai senti la brise stopper net. Les arbres se sont bien rapprochés, et hop virage à droite et descente. J'étais le dernier à atterrir (et à avoir décollé...) et je croyais avoir fait une erreur mais on m'a dit que personne ne tenait donc j'ai eu le bon réflexe de ne pas insister... j'ai encore appris ce week-end !  :pouce: savoir faire du face voile dans le fort en descendant à mi-pente par exemple...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 16 Octobre 2013 - 09:49:08
Salut M@thieu,

Très bien, tu apprends bien et c'est une bonne chose. Continue dans cette voie et ne t'occupe pas des râleurs.

Bon vol et soaring, Jean-Nono


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Octobre 2013 - 10:24:08
Ca y est les amis (et détracteurs  :mrgreen: ), tout un week-end sur la vingtaine de vidéos à éplucher, à trier, à couper. Movie Maker est un bon petit logiciel gratuit même si limité pour certaines choses (deux pistes audios ce serait bien !). Montage, collage, musiques (libres de droit !), j'en ai passé du temps. Résultat une vidéo de plus de 20 minutes car j'ai voulu que ce soit un souvenir de mes meilleurs moments, (y compris les moins bons... oui cela paraît paradoxal...mais cela en fait partie).
Cela m'a permis de voir le chemin accompli... 8) depuis mon premier vol (non filmé snif..) jusqu'à mon vol de 4h01 et tout ce qu'il me reste à accomplir : face voile, décollage dans des créneaux de vent de plus en plus forts, montées en thermique, plaf, cross, figures d'acrobatie etc... le tout en gardant une marge de sécurité. Mais la hardiesse , la ténacité, la compréhension et l'avidité de comprendre sont mes facteurs de progrès et ma force.
Mais comme personne n'est parfait (j'ai même mis des décollages ratés sur la vidéo, c'est dire que je n'ai pas de "bonne image" à donner et de bonne impression à laisser - tant mieux si c'est le cas mais sinon on me prend comme je suis..) je mesure mes lacunes, se remettre en cause à chaque fois, faire son débriefing personnel, mettre le tout sur un carnet et regarder ce qui ne va pas, travailler ses points faibles et rester émerveillé devant cette prodigieuse opportunité qu'offre le parapente : se lancer dans l'air libre et jouer avec le vent (euh des fois c'est le vent qui se joue de mes 20 mètres carrés de tissu et du petit bonhomme dessous).
Je voudrais remercier toutes les personnes physiques que j'ai rencontrées sur les décos, les inconnus venus m'aider, me conseiller lors de mes vols autonomes, les personnes d'un jour et de toute une vie, anciens moniteurs, passionnés.  :soleil: qui m'ont donné de leur temps et partagé un peu de leur science.

Pour les narquois, les jaloux ou simplement les personnes de mauvais esprits, les grincheux, les rabats-joie, les persécutés  :P dans tout ce que j'ai écrit depuis le début sur ce forum, je n'ai rien à cacher, je n'ai jamais menti, j'ai fait tout ce que j'ai dit et je ferai tout ce que j'ai dit que j'entreprendrai plus haut. Je ne suis qu'un parapentiste débutant qui a quelques qualités sensitives et d'analyse n'ayant pas froid aux yeux et qui comme vous aime voler et sentir la terre devenir plus petite; prendre du recul et de la hauteur, la meilleure chose que l'on puisse faire dans cette activité et dans la vie de tous les jours. :pouce:

Pour la qualité du montage vidéo, ce n'est qu'une deuxième (après une de moto), alors pareil, je suis preneur de conseils et de critiques constructives. Ce n'est pas la peine de perdre du temps à dire que j'ai photoshopé ou quoi d'autre stupide  :grrr: 
En résumé, si vous prenez autant de plaisir à voir cette vidéo que j'ai eu de bonheur de voler et de joie de rassembler ces souvenirs alors mon but est atteint. Pour les autres, je ne peux plus rien faire pour vous !!  :grrr2:  ROTFL

http://www.youtube.com/watch?v=ZD3afqWvaqw&feature=youtu.be (http://www.youtube.com/watch?v=ZD3afqWvaqw&feature=youtu.be)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 22 Octobre 2013 - 10:28:46
C'est un fake, j'ai vérifié sur Hoax buster !

Je rigole, Matthieu, bons vols.

Michel


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Octobre 2013 - 10:45:00
C'est un fake, j'ai vérifié sur Hoax buster !

Je rigole, Matthieu, bons vols.

Michel

 ROTFL

Merci à toi aussi et un jour qui sait on volera peut-être ensemble et tu auras plein de choses à apprendre... Au fait j'ai dissimulé mon épisode amoureux avec l'arbre  :vrac: au milieu pour que certains cherchent ardemment...en fait c'est par ordre chronologique  :-P
Après avoir vu et revu cet incident, j'en ai déduit que je ne me suis pas laissé assez de marge, que j'aurais du laisser les arbres à une dizaine de mètres sur ma gauche. je croyais honnêtement que j'allais pouvoir passer (comme la première fois) mais je suis descendu un tout petit peu, j'ai ensuite trop focalisé sur l'arbre sans même essayer de vouloir l'éviter et qui dit regard... sur le coup je pensais prendre au plus court mais voilà il m'a manqué un peu de patience pour refaire un aller-retour ou deux et je serais allé au sommet (que je voyais et qui m'a finalement trop excité...)  :boude:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 22 Octobre 2013 - 10:48:39
alors bravo pour la patience du montage :pouce:

ceci dit je me permettrais de te mettre en garde pour tes prochains vols, la notion de vitesse (air, of course) étant primordiale en parapente : lève les mains !!
Profite donc de la saions hivernale pour potasser la théorie si tu veux vraiment comprendre le "pourquoi du comment" et tendre vers la vrai autonomie.
et derniers conseils : évite de reprendre le 1mai à 14h...

Allez bon vols et prudence !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 22 Octobre 2013 - 11:21:42
p'tite remarque de ma part : j'ai pas vu d'accélérateur branché ? si c'est bien le cas et vu que tu commences à voler dans du vent fort, il serait peut être temps d'en mettre un : ça te donnerait une petite marge de sécurité en cas d'erreur d'analyse avant le déco !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Octobre 2013 - 11:34:50
alors bravo pour la patience du montage :pouce:

ceci dit je me permettrais de te mettre en garde pour tes prochains vols, la notion de vitesse (air, of course) étant primordiale en parapente : lève les mains !!
Profite donc de la saions hivernale pour potasser la théorie si tu veux vraiment comprendre le "pourquoi du comment" et tendre vers la vrai autonomie.
et derniers conseils : évite de reprendre le 1mai à 14h...

Allez bon vols et prudence !


Merci pour les conseils. Oui je vais essayer de voler cet hiver pour ne pas perdre la main dussé-je me geler !! J'ai déjà 5 bouquins que j'ai commencé à lire (voire dévorer) : Le parapente de Pierre-Paul Mégénoz, Le manuel du vol libre de la FFVL, voler en parapente et parapente plus de la belle plume Gérald Delorme et enfin Le vol en thermique de Burkhard Martens pour apprendre et essayer d'assimiler.

p'tite remarque de ma part : j'ai pas vu d'accélérateur branché ? si c'est bien le cas et vu que tu commences à voler dans du vent fort, il serait peut être temps d'en mettre un : ça te donnerait une petite marge de sécurité en cas d'erreur d'analyse avant le déco !
Oui bien vu ! je vais demander à ce qu'un gentil chevronné me le réinstalle et le règle (on l'avait enlevé car il me gênait lors des sessions sur pente-école, j'ai de trop petites jambes !! :bang:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 22 Octobre 2013 - 11:44:26
Bon je vais faire le rabat joie de service...

J'ai pas eu le courage de me taper les 22 min de vidéos... J'ai parcouru en diagonale, mais de ce que j'ai vu : une compile de posés à l 'arrache (vent de cul et sur le cul), des mains super basses, un gars dans un arbre...
Donc je dois faire partie des autres (ceux qui ne prennent aucun plaisir à voir cette vidéo) et tu ne peux donc rien pour moi  ;), mais fait gaffe j'ai l'impression que tu surestimes allègrement tes capacités!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: f@b le 22 Octobre 2013 - 13:37:36
je tape au hasard et je tombe sur un déco à Saint Vincent avec une mauvaise prévol (commande de frein enroulée autour de l'élévateur)... fais gaffe quand même. :bisous:  (promis : je ne regarde pas la suite)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tommy n le 22 Octobre 2013 - 13:45:37

 un jour qui sait on volera peut-être ensemble et tu auras plein de choses à apprendre

le gars a qui tu parles, il vole depuis 13 ans....




a 12:40 , l arbre : c 'est telephoné, ça se voit depuis un moment que tu vas t'y mettre... si tu etais aussi doué que tu le prétends tu l aurais vu aussi et tu l'aurais evité.

ATTERIS mec, et...

 http://www.youtube.com/watch?v=W7pzHx4asrE


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 22 Octobre 2013 - 13:54:00
a 12:40 , l arbre : c 'est telephoné, ça se voit depuis un moment que tu vas t'y mettre... si tu etais aussi doué que tu le prétends tu l aurais vu aussi et tu l'aurais evité.

C'est clair que quand je vois cet arbrissage, je me demande si tu vois en 3D...

... sans rire, il y a plein de gens que n'y arrivent pas, et qui galèrent en parapente (pour construire une approche, etc)!

Là, pour le coup, quand on voit la vidéo on a l'impression que tu vas dans l'arbre volontairement.

Bien sûr c'est toujours plus facile de critiquer quand on a un support vidéo.
N'empêche, Matthieu, avant de te mettre au cross et à l'acro (dans longtemps STP; ne grille rien de rien du tout par pitié), je te conseille d'aller faire un tour à la dune du Pyla pour apprendre à mesurer ta distance en situation de proximité, et à adopter un pilotage adapté. Si possible, pas quand il y a trop de monde; car les arbres ont un avantage sur les pilotes humains: ils ne te gueulent pas dessus en cas de collision...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 22 Octobre 2013 - 14:09:54

 un jour qui sait on volera peut-être ensemble et tu auras plein de choses à apprendre

le gars a qui tu parles, il vole depuis 13 ans....

je pense qu'il fallait comprendre "tu auras plein de choses à m'apprendre


bon sinon c'est normal de faire des erreurs au début et c'est vrai que c'est un peu fouillis sur la vidéo genre les approches par exemples

mais bon tu vas progresser  ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 22 Octobre 2013 - 14:27:05
Mais la hardiesse , la ténacité, la compréhension et l'avidité de comprendre sont mes facteurs de progrès et ma force.
C'est tout ? :mrgreen:
(pour info, il y a une qualité pas mal pour un parapentiste, c'est l'humilité, notamment face aux éléments)

Bon comme je pense que pas mal de personne ne manqueront pas de (continuer à) commenter les actions, je vais me contenter de faire quelques retours sur ça :
Pour la qualité du montage vidéo, ce n'est qu'une deuxième (après une de moto), alors pareil, je suis preneur de conseils et de critiques constructives. Ce n'est pas la peine de perdre du temps à dire que j'ai photoshopé ou quoi d'autre stupide

Comme l'ont laissé entendre Lololo et d'autres, 20 minutes, c'est beauuuucoup trop long ! Résultat, au bout de 2 minutes, j'ai zappé vers le milieu de la vidéo pour tomber pile sur le moment où tu te manges ton arbre !
Le montage de 20 minutes, garde le pour toi comme souvenir de tes aventures, mais pour une diffusion sur le web, à moins qu'il n'y ait une histoire passionnante ou des images somptueuses, il ne faut pas que ça dure plus de 5 minutes, idéalement 3 à 4 minutes. C'est super dur à faire, car on aimerait garder toutes les images vu qu'elles nous plaisent toutes, mais en réalité il y a plein de passage que tu pourrais couper, comme les plans avant que tu décolles où ceux juste après avoir décollé où il ne se passe rien par exemple. Ensuite (c'est un point de vue personnel), les vidéos avec la gopro sur le casque, même si ça permet de voir un peu ta gestuelle il y en a des milliers et c'est plus sympa avec des plans extérieurs (de ce coté là, ta vidéo ne commence pas trop mal).
Sinon, je ne vois pas trop où on pourrait dire que tu as "photoshopé" ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BiBeb le 22 Octobre 2013 - 14:29:27
àmha, pour l'instant, vole loin du relief (et donc des arbres), ça t'évitera des bricoles (juste pour remettre les choses en contexte je te fais un schéma : quand tu frôles un arbre, tu peux très bien accrocher d'une simple suspente de stabilo, être alors arrêté net d'un côté, grosse rotation, chute, impact, fauteuil). Se dire je suis super fort et je vais tous les pourrir en cross et en acro, ça marche dans les films, dans la vraie vie, il faur du temps. (et les parapentistes ne pensent qu'à voler plus haut, plus loin, plus fort que leurs potes, ce qui n'est pas bon).
Soigne bien tes pré-vols : suspentes libres, pas de tour de sellette, accélérateur bien branché (fais toi aider par un monit), aiguilles ok, maillons ok, attaches ok ; ritualise tout ça en intégrant ce que l'expérience va t'apporter (ex ici : freins libres)(rituels pour éliminer les sources de déconcentration, ne parle jamais à personne pendant ta préparation : c'est ta vie et ton vol, les autres c'est pour la bière en bas; rituel à élaguer au besoin (perso, sauf commande expresse en bi sinon je ne m'emm... pas avec APN et consors).
Sois clair sur ton plan de vol : à ton niveau, tu sais où tu vas atterrir (et c'est normal !!! pas de honte hein !), tu sais donc où tu feras ta PTU en fin de vol (ce qui t'éviteras aussi de frotter les arbres).
Dernier conseil, évite de voler seul : trouve des potes expérimentés et sérieux (surtout pas des gars qui se la pètent) ou plutôt, prends encore un moniteur pour l'instant (pareil pas de honte : ça te permettra de progresser tranquillement sans te faire mal... dis-toi que si tu te blesses, ta régression en para va être colossale).
J'espère que tu sauras te prendre bien en main...
Dernier détail : bien des pilotes aguerris ne se sont jamais pris d'arbres.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Derob le 22 Octobre 2013 - 15:23:42
Le montage de 20 minutes, garde le pour toi comme souvenir de tes aventures, mais pour une diffusion sur le web, à moins qu'il n'y ait une histoire passionnante ou des images somptueuses, il ne faut pas que ça dure plus de 5 minutes, idéalement 3 à 4 minutes.

Je comprends ça ; mais personnellement, petit padawan du vol libre, ça m'a vraiment intéressé toutes ces séquences. Dans les vidéos des plus expérimentés, tout est facile, on ne voit pas les difficultés. Ici, je vois et compare mes impressions sur les 3 difficultés que vous ne connaissez sans doute plus trop : déco, aterro avec estimation de prise de terrain, estimation du taux de chute (ça va passer l'arbre ou pas ?) et trajectoire. J'ai ressenti ses vols comme si j'y étais. Je peux aussi comparer à ce que j'aurais fait. Ca ne me fait pas ça quand je vois des gars reposer au déco tranquillou avec des techniques qu'il ne faut surtout pas que j'utilise encore, ou des derniers virages hyper bas à l'aterro.
Merci "d'oser" exposer cette vidéo M@tthieu, elle me sert  karma+  . Je dis oser, parce que le parapentiste du chant du vario est parfois grognon  :forum:
En regardant ta vidéo, j'ai entendu Eole-moniteur dans mon oreillette à plusieurs reprise :
* "Lache ces putains d'élévateurs, bordel !"
* "Vache ! Mais tourne à droite ça va jamais passer."
* "L'autre gugusse qui me parle au déco, il est très gentil et serviable, mais il me les brise menu : je me concentre là"
* "Mets qu'est-ce que c'est que ce torchon que j'ai derrière moi alors que je décolle dos voile ?"
* "Tiens, pas toujours de belles tempo avec vérification des DEUX côtés de la voile pendant le déco, alors que dos voile." (et pas de vérif après le déco non plus).
* "Mais comment il fait pour récupérer sa voiture quand il vole sur des sites tout seul ?"
* "Il est où le point d'atterrissage sur la plage, je ne l'ai pas en visuel !".
* "Il est pas un peu haut là pour son approche ? Ah non, c'est bon.  :grat: "

Quant aux commentaires, j'apprends que moi aussi, je dois avoir tendance à avoir les mains trop basses : c'est surement parce que tant qu'on plouffe, on a envie de faire durer un peu le vol et on se met plus près de taux de chute mini...  :vol:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: f@b le 22 Octobre 2013 - 18:32:44
 karma+ Derob ! ton oreillette interne me plaît bien !


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 22 Octobre 2013 - 19:00:37
je te conseille d'aller faire un tour à la dune du Pyla

Précision: quand je disais ça, c'était pour te suggérer un truc bien hein. Pas pour te "casser".

Vu tes "axes de progression" (entendre, défauts) mis en évidence dans la vidéo, et vu tes objectifs/ambitions, ça me semble bien plus prioritaire qu'un stage SIV ou autre!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Octobre 2013 - 20:03:18
Bon je vais faire le rabat joie de service...

J'ai pas eu le courage de me taper les 22 min de vidéos... J'ai parcouru en diagonale, mais de ce que j'ai vu : une compile de posés à l 'arrache (vent de cul et sur le cul), des mains super basses, un gars dans un arbre...
Donc je dois faire partie des autres (ceux qui ne prennent aucun plaisir à voir cette vidéo) et tu ne peux donc rien pour moi  ;), mais fait gaffe j'ai l'impression que tu surestimes allègrement tes capacités!

Je regarderai attentivement ces mains super basses (je suppose à l'atterro donc risque de décrochage). Pour les atterros vent de cul, il faut bien que je m'entraîne pour les fois où je vacherai en pleine campagne sans manche à air et arbres pour m'indiquer dans quelle direction souffle le vent... :sors: plus sérieusement, sur le coup on me l'a dit, oui donc j'essaierai d'y faire gaffe...
Mes capacités sont ce qu'elles sont mais je suis raisonnable quand il ne faut pas voler, je ne vole pas même si je vois des gars en l'air. Après cela fait partie de mon caractère de foncer quand je le sens (mais j'ai un instinct de conservation)

je tape au hasard et je tombe sur un déco à Saint Vincent avec une mauvaise prévol (commande de frein enroulée autour de l'élévateur)... fais gaffe quand même. :bisous:  (promis : je ne regarde pas la suite)

Oui cela m'est arrivé plus d'une fois d'avoir un tour de frein (main gauche le plus souvent, faut que je fasse plus attention. C'est comme un gentil parapentiste qui m'a dit que ma voile était brouillon (corolle mal faite donc j'y veillerai plus dans l'avenir d'autant plus que cela ne facilite pas le gonflage)


 un jour qui sait on volera peut-être ensemble et tu auras plein de choses à apprendre

le gars a qui tu parles, il vole depuis 13 ans....




a 12:40 , l arbre : c 'est telephoné, ça se voit depuis un moment que tu vas t'y mettre... si tu etais aussi doué que tu le prétends tu l aurais vu aussi et tu l'aurais evité.

ATTERIS mec, et...

 http://www.youtube.com/watch?v=W7pzHx4asrE

A quoi tu voyais que j'allais m'y mettre ?
Je n'ai jamais dit que j'étais doué (si pour les arbres) et je sais que j'ai tellement de choses à apprendre, à vérifier, à ingurgiter. J'ai dit que j'avais certaines capacités qui me faisaient aller de l'avant et apprendre.
Si j'avais voulu montrer que j'étais doué, j'aurais enlevé tous les passages douteux et vous n'auriez eu qu'une belle compilation de supers moments où tout va bien.. ce n'est pas mon style de paraître...


 un jour qui sait on volera peut-être ensemble et tu auras plein de choses à apprendre

le gars a qui tu parles, il vole depuis 13 ans....

je pense qu'il fallait comprendre "tu auras plein de choses à m'apprendre


bon sinon c'est normal de faire des erreurs au début et c'est vrai que c'est un peu fouillis sur la vidéo genre les approches par exemples

mais bon tu vas progresser  ;)

Oui je ne peux que progresser et je suis désolé j'avais oublié le "m'". Je ne suis pas du genre à enseigner quoi que ce soit en parapente !! encore moins à un chevronné - mille excuses !  :oops:
Ce serait sympa de me dire où c'est fouillis les approches !
Des fois le vent vous contre ou tourne bref...

Mais la hardiesse , la ténacité, la compréhension et l'avidité de comprendre sont mes facteurs de progrès et ma force.
C'est tout ? :mrgreen:
(pour info, il y a une qualité pas mal pour un parapentiste, c'est l'humilité, notamment face aux éléments)

Bon comme je pense que pas mal de personne ne manqueront pas de (continuer à) commenter les actions, je vais me contenter de faire quelques retours sur ça :
Pour la qualité du montage vidéo, ce n'est qu'une deuxième (après une de moto), alors pareil, je suis preneur de conseils et de critiques constructives. Ce n'est pas la peine de perdre du temps à dire que j'ai photoshopé ou quoi d'autre stupide

Comme l'ont laissé entendre Lololo et d'autres, 20 minutes, c'est beauuuucoup trop long ! Résultat, au bout de 2 minutes, j'ai zappé vers le milieu de la vidéo pour tomber pile sur le moment où tu te manges ton arbre !
Le montage de 20 minutes, garde le pour toi comme souvenir de tes aventures, mais pour une diffusion sur le web, à moins qu'il n'y ait une histoire passionnante ou des images somptueuses, il ne faut pas que ça dure plus de 5 minutes, idéalement 3 à 4 minutes. C'est super dur à faire, car on aimerait garder toutes les images vu qu'elles nous plaisent toutes, mais en réalité il y a plein de passage que tu pourrais couper, comme les plans avant que tu décolles où ceux juste après avoir décollé où il ne se passe rien par exemple. Ensuite (c'est un point de vue personnel), les vidéos avec la gopro sur le casque, même si ça permet de voir un peu ta gestuelle il y en a des milliers et c'est plus sympa avec des plans extérieurs (de ce coté là, ta vidéo ne commence pas trop mal).
Sinon, je ne vois pas trop où on pourrait dire que tu as "photoshopé" ;)

le but de cette vidéo était multiple : d'abord faire taire ceux qui me traitent de troll en prouvant que je n'avais rien inventé. ensuite, une vidéo souvenir compilation avec les hauts et les bas pour moi et ceux qui m'ont aidé à progresser. Il n'y avait aucun souci esthétique - malheureusement - il faudra que je trouve un autre emplacement que le casque... mais pédagogique : pour moi et pour que les autres puissent critiquer : j'ai déjà eu la position des mains, les prévols,  les atterros. Je suis là pour progresser pas pour montrer ce que je sais faire de mieux et où il n'y aurait rien à dire (ça serait suspect pour un débutant l'intitulé de ma vidéo.

àmha, pour l'instant, vole loin du relief (et donc des arbres), ça t'évitera des bricoles (juste pour remettre les choses en contexte je te fais un schéma : quand tu frôles un arbre, tu peux très bien accrocher d'une simple suspente de stabilo, être alors arrêté net d'un côté, grosse rotation, chute, impact, fauteuil). Se dire je suis super fort et je vais tous les pourrir en cross et en acro, ça marche dans les films, dans la vraie vie, il faur du temps. (et les parapentistes ne pensent qu'à voler plus haut, plus loin, plus fort que leurs potes, ce qui n'est pas bon).
Soigne bien tes pré-vols : suspentes libres, pas de tour de sellette, accélérateur bien branché (fais toi aider par un monit), aiguilles ok, maillons ok, attaches ok ; ritualise tout ça en intégrant ce que l'expérience va t'apporter (ex ici : freins libres)(rituels pour éliminer les sources de déconcentration, ne parle jamais à personne pendant ta préparation : c'est ta vie et ton vol, les autres c'est pour la bière en bas; rituel à élaguer au besoin (perso, sauf commande expresse en bi sinon je ne m'emm... pas avec APN et consors).
Sois clair sur ton plan de vol : à ton niveau, tu sais où tu vas atterrir (et c'est normal !!! pas de honte hein !), tu sais donc où tu feras ta PTU en fin de vol (ce qui t'éviteras aussi de frotter les arbres).
Dernier conseil, évite de voler seul : trouve des potes expérimentés et sérieux (surtout pas des gars qui se la pètent) ou plutôt, prends encore un moniteur pour l'instant (pareil pas de honte : ça te permettra de progresser tranquillement sans te faire mal... dis-toi que si tu te blesses, ta régression en para va être colossale).
J'espère que tu sauras te prendre bien en main...
Dernier détail : bien des pilotes aguerris ne se sont jamais pris d'arbres.

On ne va pas parler des arbres, je sais pourquoi - après débiefing - je les ai pris. Un coup de chance l'arbre n'était pas mortel. Maintenant, j'ai tellement peur des arbres qu'on me dit de m'en rapprocher car je m'éloigne du relief et je perds de l'altitude et je dois aller poser (Saint Vincent et dans mon département notamment). Je suis d'accord avec toi pour le manque de concentration quand une jolie femme te parle sur le déco.. :grrr:
Je compte encore faire des stages et pour ce qui est des vols seuls ou pas seuls, cela ne dépend pas de moi... mais je demande toujours conseil avant d'ouvrir mon sac sur un déco nouveau.

Le montage de 20 minutes, garde le pour toi comme souvenir de tes aventures, mais pour une diffusion sur le web, à moins qu'il n'y ait une histoire passionnante ou des images somptueuses, il ne faut pas que ça dure plus de 5 minutes, idéalement 3 à 4 minutes.

Je comprends ça ; mais personnellement, petit padawan du vol libre, ça m'a vraiment intéressé toutes ces séquences. Dans les vidéos des plus expérimentés, tout est facile, on ne voit pas les difficultés. Ici, je vois et compare mes impressions sur les 3 difficultés que vous ne connaissez sans doute plus trop : déco, aterro avec estimation de prise de terrain, estimation du taux de chute (ça va passer l'arbre ou pas ?) et trajectoire. J'ai ressenti ses vols comme si j'y étais. Je peux aussi comparer à ce que j'aurais fait. Ca ne me fait pas ça quand je vois des gars reposer au déco tranquillou avec des techniques qu'il ne faut surtout pas que j'utilise encore, ou des derniers virages hyper bas à l'aterro.
Merci "d'oser" exposer cette vidéo M@tthieu, elle me sert  karma+  . Je dis oser, parce que le parapentiste du chant du vario est parfois grognon  :forum:
En regardant ta vidéo, j'ai entendu Eole-moniteur dans mon oreillette à plusieurs reprise :
* "Lache ces putains d'élévateurs, bordel !"
* "Vache ! Mais tourne à droite ça va jamais passer."
* "L'autre gugusse qui me parle au déco, il est très gentil et serviable, mais il me les brise menu : je me concentre là"
* "Mets qu'est-ce que c'est que ce torchon que j'ai derrière moi alors que je décolle dos voile ?"
* "Tiens, pas toujours de belles tempo avec vérification des DEUX côtés de la voile pendant le déco, alors que dos voile." (et pas de vérif après le déco non plus).
* "Mais comment il fait pour récupérer sa voiture quand il vole sur des sites tout seul ?"
* "Il est où le point d'atterrissage sur la plage, je ne l'ai pas en visuel !".
* "Il est pas un peu haut là pour son approche ? Ah non, c'est bon.  :grat: "

Quant aux commentaires, j'apprends que moi aussi, je dois avoir tendance à avoir les mains trop basses : c'est surement parce que tant qu'on plouffe, on a envie de faire durer un peu le vol et on se met plus près de taux de chute mini...  :vol:

 :+1:

C'était exactement le but !! j'aurais mis une vidéo parfaite, cela aurait montré quoi ? RIEN ! j'ai pris le partie - non pas d'amuser la galerie (pas marqué bouffon) - mais de livrer les moments essentiels de mon été sachant que l'on reproduit souvent les mêmes erreurs (donc à identifier et à corriger) et comme je n'avais pas tout le temps quelqu'un avec moi pour faire un debrief, je voulais la livrer (à mes risques et périls mais j'assume) pour que les yeux aguerris des nombreux parapentistes de bonne volonté m'aident à progresser.
Et je trouve certaines remarques fort pertinentes !
Tu as vu où je voulais en venir. Quand je regarde - en ce moment - des vidéos d'incident - je cherche où il y a eu l'erreur et ne pas la faire moi-même en imaginant être dans les mêmes conditions (je pense à la vidéo en Catalogne avec le gars qui se fait traîner par les rouleaux etc...)
Voir des champions c'est beau mais cela ne m'apprend rien.

je te conseille d'aller faire un tour à la dune du Pyla

Précision: quand je disais ça, c'était pour te suggérer un truc bien hein. Pas pour te "casser".

Vu tes "axes de progression" (entendre, défauts) mis en évidence dans la vidéo, et vu tes objectifs/ambitions, ça me semble bien plus prioritaire qu'un stage SIV ou autre!
T'inquiète je l'avais bien pris comme ça quoique le Pyla ça use les voiles prématurément..avec le sable non ?
Pour le stage SIV c'est de toute façon prévu...il faudra bien que je sache ne pas me gaufrer en me battant contre les thermiques...
Qu'appelles-tu axe "entendre" ?

Voilà je rentre du boulot et je suis bien content que certains m'aient parlé en MP ou sur le forum. je le répète, je ne suis pas le troll que certains disaient que j'étais. Je ne suis pas doué puisque je me mets dans des situations fort embarrassantes (ou je me mettais) je n'ai pas la vidéo de mon premier vachage par exemple mais cela m'aurait bien appris ainsi que celle où lors de mon premier vol en autonomie je vole trop bas à Saint André. Mais c'est ce que j'appelle l'expérience et personne ne peut dire que je cache la vérité ou que je veux apparaître meilleur que je ne suis.

Certains m'ont fait pointer certaines de mes lacunes et pour que je les comprenne afin de ne pas les re-commettre. Je suis certain que ces erreurs m'ont fait progresser et s'il ne faut pas en abuser, c'est aussi par les erreurs que l'on devient moins mauvais !

Je ne voulais pas être le piou-piou qui à 50-70 vols n'avait que des ploufs à son actif sur le même déco ou le même atterro ou dans le même genre de conditions laminaires peu fortes.
Parce qu'au final malgré toutes mes carences existantes je suis fier de ce que j'ai pu visiter comme coins et faire comme choses différentes. Ce n'est pas de l’orgueil mal placé, c'est le moteur de la progression. Et quand j'ai peur de me vautrer, je ne vole pas. Car je sais désormais par expérience ce que ça peut donner de devoir vacher sur un chemin, rencontrer un arbre ou perdre de l'altitude à vitesse V.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 22 Octobre 2013 - 20:12:24
J'écrivais "entendre" dans le sens de "c'est-à dire". Peu importe.

Oui le pyla use sûrement un peu les ailes, mais rénove les pilotes; et un pilote fin sous une aile légèrement sablée est toujours plus en sécurité qu'un débutant sous une voile neuve!

Je crois vraiment que ce sera plus efficace qu'un SIV pour toi. Disons, que tu iras beaucoup plus loin et avec plus d'aisance lorsque tu feras ton SIV, une fois que tu seras à l'aise au sol dans toutes les phases...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tommy n le 22 Octobre 2013 - 20:38:38
des que ta voile part à gauche et que tu contres pas (12:30), on voit que ta trajectoire t amene dans CET arbre là (12:39), soit environ 80 m avant l'impact.

la premiere chose à faire, avant de penser aux cross et à l'acro, est d'etre maitre de ta trajectoire!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 22 Octobre 2013 - 22:43:52
Oui je suis d'accord pour la mauvaise trajectoire. Je pensais que j'allais passer au-dessus quitte à mettre un coup de pied dedans comme au tout début et ouis j'ai vite perdu deux mètres d'altitude.. Fatal. J'aurais du dessiner la trajectoire à droite de l'arbre avec mes yeux et cela serait passé.. Manque de patience croyant qu'il n'y aurait plus de gradient si je m'écartais... Grosse erreur...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 22 Octobre 2013 - 23:07:25
Je suis là pour progresser pas pour montrer ce que je sais faire de mieux et où il n'y aurait rien à dire (ça serait suspect pour un débutant l'intitulé de ma vidéo.
et
j'aurais mis une vidéo parfaite, cela aurait montré quoi ? RIEN ! j'ai pris le partie - non pas d'amuser la galerie (pas marqué bouffon) - mais de livrer les moments essentiels de mon été sachant que l'on reproduit souvent les mêmes erreurs (donc à identifier et à corriger) et comme je n'avais pas tout le temps quelqu'un avec moi pour faire un debrief, je voulais la livrer (à mes risques et périls mais j'assume) pour que les yeux aguerris des nombreux parapentistes de bonne volonté m'aident à progresser.

Je ne t'ai pas dit de ne mettre que les parties où ta gestuelle est parfaite, au contraire ;  je te disais qu'il y avait certaines longueurs qui n'apportaient rien et que tu pouvais les supprimer pour te concentrer sur ce que tu veux vraiment montrer (que ce soit bien exécuté ou à travailler) : par exemple (parmi tant d'autres) , tu peux virer les quinze secondes où tu tournes la tête dans tous les sens au déco de St Vincent avant de décoller avec un tour de frein...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 22 Octobre 2013 - 23:52:16
Le gars se fait arracher en dos voile au Granon et veut aller faire direct un SIV donc...  :grat:

Tu devrais peut-être commencer par la base quand même...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: JC - MARSEILLE PARAPENTE le 23 Octobre 2013 - 00:20:38
Moi j ai bien aimé, tu te fais plaisir et tu le fais bien passer, c est cool

T as effectivement les mains un peu basses en sortie de Deco mais surtout... Tu ne sors absolument pas de ta sellette a l atterrissage, ça craint parce que tes jambes sont les meilleurs amortisseurs et comme tes attero  sont encore un peu rudes, ça devrait te servir. C est ton appuis au sol qui te fais sortir de ta sellette et cela ne devrait pas.

Tu viens aussi chercher un peu des appuis sur les élévateurs en vol, évite, ça masque beaucoup de sensations

Bises

Jc


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 23 Octobre 2013 - 01:25:31
pour les tours de freins, et pour que ca ne t'arrive plus :

- face voile : tu pars des maillons avec ta paume de main sur l'elevateur et tu glisses jusqu'a trouver les dragonnes
- dos voile :  idem sauf que le mouvement est vers le bas

et dans tous les cas, tu laches plus (ou tu refais cette partie de prevol)

bons vols


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 23 Octobre 2013 - 13:42:25
J'ai aucune idée de comment tu étais sur circuit en moto et ni de pourquoi tu as arrêté la moto, mais visiblement tu n'as pas encore intégré qu'en parapente tu n'es pas sur du bitume qui ne bouge pas et avec lequel tu peux prévoir des trajectoires au millimètre, mais dans une masse d'air en perpétuel mouvement (sauf peut être tôt le matin), qui demande de voler avec des marges, de l’anticipation et de l'humilité pour être en sécurité.

Quoi qu'il en soit, ta vidéo me fait peur, peur pour toi et peur pour les gens que tu croiseras en l'air ou au sol. Sur cette vidéo ta façon de voler est dangereuse pour toi (mais ça après tout c'est ton problème), mais aussi pour les autres... Le PGHM ils sont sympas, mais en même temps il serait peut-être mieux que tu prennes plus de marges pour éviter qu'ils se déplacent.

J'espère vraiment que cet hiver tu prendras ton temps pour apprendre et surtout pour relire les 8 pages précédentes de ce post et prendre enfin conscience que tu ne passeras pas toujours à coté, car si tu continue comme ça la chance va te lâcher et tu vas finir en vrac contre une falaise, en bas d'un arbre ou au bord d'un lac avec le pied entre deux rochers et un tibia/péroné à 90°...

Je n'ai qu'assez peu de vols de plus que toi et donc certainement aucune légitimité pour te donner des conseils. C'est pour ça que je ne fais que donner mon ressenti à la lecture de tout ça et à la vue de ta vidéo et que pour les conseils, je ne ferais que te conseiller de relire tout ce qui t'a été conseillé par les plus expérimentés.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 23 Octobre 2013 - 22:46:05
J'ai aucune idée de comment tu étais sur circuit en moto et ni de pourquoi tu as arrêté la moto, mais visiblement tu n'as pas encore intégré qu'en parapente tu n'es pas sur du bitume qui ne bouge pas et avec lequel tu peux prévoir des trajectoires au millimètre, mais dans une masse d'air en perpétuel mouvement (sauf peut être tôt le matin), qui demande de voler avec des marges, de l’anticipation et de l'humilité pour être en sécurité.

Quoi qu'il en soit, ta vidéo me fait peur, peur pour toi et peur pour les gens que tu croiseras en l'air ou au sol. Sur cette vidéo ta façon de voler est dangereuse pour toi (mais ça après tout c'est ton problème), mais aussi pour les autres... Le PGHM ils sont sympas, mais en même temps il serait peut-être mieux que tu prennes plus de marges pour éviter qu'ils se déplacent.

J'espère vraiment que cet hiver tu prendras ton temps pour apprendre et surtout pour relire les 8 pages précédentes de ce post et prendre enfin conscience que tu ne passeras pas toujours à coté, car si tu continue comme ça la chance va te lâcher et tu vas finir en vrac contre une falaise, en bas d'un arbre ou au bord d'un lac avec le pied entre deux rochers et un tibia/péroné à 90°...

Je n'ai qu'assez peu de vols de plus que toi et donc certainement aucune légitimité pour te donner des conseils. C'est pour ça que je ne fais que donner mon ressenti à la lecture de tout ça et à la vue de ta vidéo et que pour les conseils, je ne ferais que te conseiller de relire tout ce qui t'a été conseillé par les plus expérimentés.
Je n'ai pas arrêté la moto. Rouler à 280 c'est encore autre chose par rapport au parapente. Tout va un peu plus vite et j'ai toujours besoin de cette dose d'adrénaline... Et tu as raison, la trajectoire au millimètre sur circuit ce n'est pas pour le parapente où la masse d'air est fluctuante et imprévisible. En passant, je n'étais pas mauvais sur circuit, dans les bons moyens ou les confirmés les plus faibles - le chrono étant la seule valeur admise pour être qualifié de bon voire très bon pilote. Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi et les autres; par exemple samedi dernier la masse d'air était laminaire mais assez forte (25 km/h environ), il y avait du monde en l'air, j'ai veillé aux priorités et j'ai préféré au moment où ça forcissait m'écarter du relief et aller poser car de toute façon ça ne montait pas. Quant au PGHM, tu reliras mes posts de l'époque (sur ce post), j'ai été assez penaud pour leur dire 4 ou 5 fois que j'étais désolé de les faire se déplacer pour un novice imprudent, ce à quoi ils ont répondu qu'ils étaient là pour ça, qu'il y avait pire que moi comme imprudent. Du coup, je leur ai ramené un gâteau au chocolat à la caserne le lendemain et ils étaient étonnés mais cela m'a permis de savoir qu'on ne pouvait jouer avec les deniers de l'état, qu'il y avait des cas plus graves à gérer... Ce fut une bonne leçon. Quant à l'incident de l'arbre, je sais que ça date déjà. La vidéo par contre remet les choses en place et je me rappelle de la volée de bois vert (et des doutes de certains) de l'époque. A Saint Vincent des Forts et même à Ceillac, j'étais trop loin de la falaise et des arbres (par peur sans doute), à chaque fois, je me suis fait descendre et ai du aller poser ou pas pris de hauteur. La confiance reviendra c'est certain... ça prouve que les incidents m'ont mis du plomb dans la tête et tant pis si le vol est plus bref.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: moogly le 23 Octobre 2013 - 23:09:50
A te lire, comme première avec 45 vols il ne te manque plus que le largage du secours et l'aspiration par un cunimb.
J'ai pas de leçon à te donner, mais fais gaffe quand même...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 23 Octobre 2013 - 23:15:09
Le gars se fait arracher en dos voile au Granon et veut aller faire direct un SIV donc...  :grat:

Tu devrais peut-être commencer par la base quand même...
Je ne t'apprendrai pas qu'un SIV c'est en l'air et que ça n'a rien à voir avec les décos. Je ferai un SIV au printemps et si je me fais encore arracher (pas comme toi car tu as l'air d'être un super pro et je pense que tu ne t'es jamais fait arracher  :pouce: ) cela n'aura rien à voir avec le fait de faire des 360 ou autre récupération de fermeture...
Ensuite j'étais au déco avec des deltistes sur le coup de 13h-14h et ils attendaient le vent fort et j'en ai bien profité de ce vent...
Moi j ai bien aimé, tu te fais plaisir et tu le fais bien passer, c est cool

T as effectivement les mains un peu basses en sortie de Deco mais surtout... Tu ne sors absolument pas de ta sellette a l atterrissage, ça craint parce que tes jambes sont les meilleurs amortisseurs et comme tes attero  sont encore un peu rudes, ça devrait te servir. C est ton appuis au sol qui te fais sortir de ta sellette et cela ne devrait pas.

Tu viens aussi chercher un peu des appuis sur les élévateurs en vol, évite, ça masque beaucoup de sensations

Bises

Jc

Oui pour les élévateurs, mauvaise habitude à effacer. La sellette aussi, faut que je sorte (je le fais car la sellette prend à chaque fois en plus...

pour les tours de freins, et pour que ca ne t'arrive plus :

- face voile : tu pars des maillons avec ta paume de main sur l'elevateur et tu glisses jusqu'a trouver les dragonnes
- dos voile :  idem sauf que le mouvement est vers le bas

et dans tous les cas, tu laches plus (ou tu refais cette partie de prevol)

bons vols

Merci pour tes (vos) conseils ! C'est constructif tout ça (pas comme certains) et la vidéo c'est bien pour ça !Je n'ai pas caché mes défauts et erreurs, mais je préfère dans ce sens...plutôt que de ne montrer que du politically correct...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 23 Octobre 2013 - 23:20:07
A te lire, comme première avec 45 vols il ne te manque plus que le largage du secours et l'aspiration par un cunimb.
J'ai pas de leçon à te donner, mais fais gaffe quand même...
C'est drôle ce que tu dis, car lors d'un plouf du matin, on m'a fait simuler de tirer la poignée rouge...
Les cunimb, faut s'en méfier. La première fois que j'ai vu une vidéo de parapente, c'était l'Allemande qui est montée à 9000 mètres et qui était congelée... Ce n'est pas un hasard !!
Sinon oui je fais gaffe mais ça ne me dérange pas d'avoir fait ces erreurs très tôt. Plus tard vers 200 ou 300 vols cela aurait été peut-être encore plus dangereux ! (c'est comme chuter en moto, vaut mieux que cela soit au début à petite vitesse plutôt qu'au bout de 3 ans à 300. Au moins là je sais que je suis prévenu vu que j'ai expérimenté !
Il me reste une cravate, une belle clé en vol :lol: (euh non pas :lol:)  :vrac:  :(
Et je ferai gaffe. D'ailleurs depuis que je lis les mises en garde je me trouve vraiment mou du mental...trop de parawaiting !  :P


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tommy n le 23 Octobre 2013 - 23:47:00
j'ai repensé à ton arbrissage, y a un autre truc qui m' a fait voir avant toi que tu allais t'y mettre.

si je ne m abuse la topographie du lieu ne jouait pas en ta faveur, en effet ton arbre est situé sur un plateau un peu en retrait d'une falaise. Imagine ton air qui bute sur la falaise, il se met a monter parce qu il ne peut pas aller ailleurs, c 'est l'ascendance dynamique. Mais lorsque tu as une rupture de pente, tu as formation de rotors, il s'agit d'un rouleau qui crée une dégueulante quelques metres derrière la falaise.

c'était donc une zone ou typiquement on evite de se foutre, en parapente tirer droit ça marche pas, ce qui marche c'est de rester dans l ascendance et meme si tu dois parcourir deux fois plus de chemin tu seras toujours plus rapide qu'en tirant droit le cul dans les arbres. en parapente tu vas tellement lentement qu ta trajectoire est très grandement influencée par la masse d'air, c'est meme l'aéronef le plus sensible à ce phénomene. En bref comme on te l'as dit plus haut, tes trajectoires doivent êtres larges pour pallier à cette grande incertitude.

plus tard lorsque tu connaitras un site par coeur, tu pourras réduire tes distances au relief sans réduire tes marges puisque tu pourras "predire" comment se comporte l'air devant toi. et encore plus tard tu pourras meme appliquer ces acquis sur des sites inconnus et faire de beaux cross.

par exemple sur mon site que je connais par coeur je n'hésite pas à waggater pendant toute la descente quand ça plouffe ou enrouler serré à 30 m du sol, mais lorsque je vol ailleurs je deviens une véritable gonzesse je m'approche rarement à moins de 100 m du relief, je suis plus sur la défensive.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 24 Octobre 2013 - 08:51:40
Bonjour M@thieu,

Pour les arbres, je les ai pratiqué après 240 vols, avant il n'y en avait pas ! J'ai appris à mes dépends (un poignet) qu'ils étaient dangereux, maintenant je sais. Comme quoi, il n'est jamais trop tard pour apprendre, mais j'aurai préférer le savoir avant, car malgré les connaissances que j'avais déjà, je me suis piégé tout seul (c'est ma faute et j'assume !).

La progression est lente au début, j'ai fait quelques erreurs comme toi, qui n'en a pas fait ! La seule chose importante, c'est d'écouter les remarques constructives et de voler le plus possible pour acquérir de l'expérience sur différents sites.
Bien sûr, le gonflage au sol est une étape très formatrice que j'adore. Sentir le vent, jouer avec, positionner sa voile exactement où l'on veut, corriger d’instinct... C'est vraiment un plaisir pour moi en tout cas.
Pour le sable, j'ai testé deux fois et je n'aime pas trop; appuis au sol difficile, roche, morceau de verre... Ce n'est pas le pied. Bon ce n'est pas le Pilât, un beau site (lui).
Par contre, le vol de falaise en dynamique, c'est une très bonne école de pilotage de précision. Je me suis amuser des heures à frôler la parois ou voler au-dessus de la crête, tester l'accélérateur et atterrir sur la plage (entre des nudistes, étrange !). Cela m'a permis d'apprendre à contrôler ma voile et de passer à quelque dizaine de centimètre de la parois pour remonter, frôler l'herbe et se positionner exactement sur une trajectoire définie.
Pour finir, le vol en condition thermique est aussi un grand plaisir, mais c'est plus difficile surtout avec des petits teigneux qui te secoue comme un prunier. Il m'est arrivé de me poser pour attendre des conditions meilleurs.
Les gros thermiques mollassons te monte facilement au plafond dans une petite grappe, c'est un grand moment de plaisir sous nos bout de chiffon.
J'ai tester aussi le vol dans une convergence avec mon instructeur, un moment très sympathique à jouer avec la base des nuages et laisser passer le gros nuage noir qui nous empêchait d'atterrir, avec en prime une inversion de vent de 180° à l'atterrissage dans les 50 dernier mètres ! Une très bonne leçon de pilotage et de maitrise.

Je ne dirais qu'une chose, continue en apprenant le plus possible. Le SIV est aussi une bonne étape de progression, attention quand même à l'apparente facilité, c'est un piège qu'il faut éviter pour voler longtemps.

Bon vol et bon apprentissage. Jean-Nono


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 24 Octobre 2013 - 09:42:16
Citation
Je ne t'apprendrai pas qu'un SIV c'est en l'air et que ça n'a rien à voir avec les décos. Je ferai un SIV au printemps et si je me fais encore arracher (pas comme toi car tu as l'air d'être un super pro et je pense que tu ne t'es jamais fait arracher  pouce ) cela n'aura rien à voir avec le fait de faire des 360 ou autre récupération de fermeture...
Ensuite j'étais au déco avec des deltistes sur le coup de 13h-14h et ils attendaient le vent fort et j'en ai bien profité de ce vent...

Arrête de bruler les étapes. Va faire un SIV quand tu maitriseras les bases du parapente.
Avant de faire un stage de conduite sur glace avec sa bagnole, on apprend déjà à se servir du frein, de l’accélérateur et de l'embrayage.

Ta progression en parapente ne sera qu'un feu de paille à ce rythme la.



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Octobre 2013 - 12:58:14
j'ai repensé à ton arbrissage, y a un autre truc qui m' a fait voir avant toi que tu allais t'y mettre.

si je ne m abuse la topographie du lieu ne jouait pas en ta faveur, en effet ton arbre est situé sur un plateau un peu en retrait d'une falaise. Imagine ton air qui bute sur la falaise, il se met a monter parce qu il ne peut pas aller ailleurs, c 'est l'ascendance dynamique. Mais lorsque tu as une rupture de pente, tu as formation de rotors, il s'agit d'un rouleau qui crée une dégueulante quelques metres derrière la falaise.

c'était donc une zone ou typiquement on evite de se foutre, en parapente tirer droit ça marche pas, ce qui marche c'est de rester dans l ascendance et meme si tu dois parcourir deux fois plus de chemin tu seras toujours plus rapide qu'en tirant droit le cul dans les arbres. en parapente tu vas tellement lentement qu ta trajectoire est très grandement influencée par la masse d'air, c'est meme l'aéronef le plus sensible à ce phénomene. En bref comme on te l'as dit plus haut, tes trajectoires doivent êtres larges pour pallier à cette grande incertitude.

plus tard lorsque tu connaitras un site par coeur, tu pourras réduire tes distances au relief sans réduire tes marges puisque tu pourras "predire" comment se comporte l'air devant toi. et encore plus tard tu pourras meme appliquer ces acquis sur des sites inconnus et faire de beaux cross.

par exemple sur mon site que je connais par coeur je n'hésite pas à waggater pendant toute la descente quand ça plouffe ou enrouler serré à 30 m du sol, mais lorsque je vol ailleurs je deviens une véritable gonzesse je m'approche rarement à moins de 100 m du relief, je suis plus sur la défensive.

Alors là un super grand merci pour ces explications techniques concernant l'aérologie près des arbres et des falaises ! Beaucoup plus constructif que les donneurs de leçons bornés qui me considéraient comme un menteur, un troll ou un rigolo (voir plus bas).
Toi et d'autres me font avancer car ils me font comprendre ce qu'il se passe, ce qu'il peut se passer, ce qu'il s'est passé. Pourquoi descend-on subitement, pourquoi est-on décalé vers la droite ou la gauche ? Dans mon arbrissage, j'ai nettement senti que je me faisais pousser gentiment vers l'a gauche, j'ai cru (à tort) que j'allais passer au-dessus mais on le voit aussi à la caméra, je descends; je crois alors que je n'étais plus sous l'influence de la brise dynamique et perte d'altitude. D'ailleurs une fois dans l'arbre, je ne sentais quasiment plus de vent. Si c'était à refaire, je ne le referai plus et resterai  bien à droite, sachant ce que j'encours comme sanction. C'était la première fois également que j'allais sur ce site. Mais c'est l'apprentissage in situ et non pas seulement une connaissance livresque ou intellectuelle.
Par exemple dimanche dernier, je pose la question à un local "puis-je atterrir sur le déco ?" (déco très large et plat). Sans me demander mon niveau de vol, il me donne les dangers possibles inhérents : arbres qui font des rouleaux (rotors ?), bosse du déco qui fait des rouleaux et la nécessité impérieuse de garder les freins, la difficulté de ne pas se mettre mains trop bases, de gérer l'altitude, le mode parachutal. Bref après toutes ces explications illustrées (topographie et aérologie du moment), j'ai préféré poser en bas. Mais c'est vrai que pour mon caractère, il n'y a rien de pire que de dire "t'as que 40 vols, pose en bas et c'est tout."
Bah oui, je suis un rebelle si on ne m'explique pas... je l'aurais tenté  :dent: sauf que j'ai attendu de voir ce que faisaient des pilotes plus expérimentés et un sur 3 a fini arraché par un rouleau à 20 mètres derrière...
Mais j'ai choisi la meilleure solution pour moi ce jour-là en TOUTE connaissance de cause. Je ne suis pas si taré que le net le laisse penser...

Bonjour M@thieu,

Pour les arbres, je les ai pratiqué après 240 vols, avant il n'y en avait pas ! J'ai appris à mes dépends (un poignet) qu'ils étaient dangereux, maintenant je sais. Comme quoi, il n'est jamais trop tard pour apprendre, mais j'aurai préférer le savoir avant, car malgré les connaissances que j'avais déjà, je me suis piégé tout seul (c'est ma faute et j'assume !).

La progression est lente au début, j'ai fait quelques erreurs comme toi, qui n'en a pas fait ! La seule chose importante, c'est d'écouter les remarques constructives et de voler le plus possible pour acquérir de l'expérience sur différents sites.
Bien sûr, le gonflage au sol est une étape très formatrice que j'adore. Sentir le vent, jouer avec, positionner sa voile exactement où l'on veut, corriger d’instinct... C'est vraiment un plaisir pour moi en tout cas.
Pour le sable, j'ai testé deux fois et je n'aime pas trop; appuis au sol difficile, roche, morceau de verre... Ce n'est pas le pied. Bon ce n'est pas le Pilât, un beau site (lui).
Par contre, le vol de falaise en dynamique, c'est une très bonne école de pilotage de précision. Je me suis amuser des heures à frôler la parois ou voler au-dessus de la crête, tester l'accélérateur et atterrir sur la plage (entre des nudistes, étrange !). Cela m'a permis d'apprendre à contrôler ma voile et de passer à quelque dizaine de centimètre de la parois pour remonter, frôler l'herbe et se positionner exactement sur une trajectoire définie.
Pour finir, le vol en condition thermique est aussi un grand plaisir, mais c'est plus difficile surtout avec des petits teigneux qui te secoue comme un prunier. Il m'est arrivé de me poser pour attendre des conditions meilleurs.
Les gros thermiques mollassons te monte facilement au plafond dans une petite grappe, c'est un grand moment de plaisir sous nos bout de chiffon.
J'ai tester aussi le vol dans une convergence avec mon instructeur, un moment très sympathique à jouer avec la base des nuages et laisser passer le gros nuage noir qui nous empêchait d'atterrir, avec en prime une inversion de vent de 180° à l'atterrissage dans les 50 dernier mètres ! Une très bonne leçon de pilotage et de maitrise.

Je ne dirais qu'une chose, continue en apprenant le plus possible. Le SIV est aussi une bonne étape de progression, attention quand même à l'apparente facilité, c'est un piège qu'il faut éviter pour voler longtemps.

Bon vol et bon apprentissage. Jean-Nono

Merci de me faire partager ton expérience et ton cheminement et de me "comprendre" et effectivement, je pense être assez intelligent pour savoir intégrer des remarques, des conseils, des explications (mais pas des interdictions ou remarques non constructives).
Je ne cherche pas à me mettre en l'air et mes 44 petits vols ne sot pas des ploufs, mais à part les 2 vols de 2 heures et celui de 4h, il y a une telle quantité d'informations que mon cerveau et mon corps ont emmagasiné que je sais que c'est mon mode de fonctionnement. C'est comme ça que je deviendrai comme les plus aguerris d'entre vous.

Citation
Je ne t'apprendrai pas qu'un SIV c'est en l'air et que ça n'a rien à voir avec les décos. Je ferai un SIV au printemps et si je me fais encore arracher (pas comme toi car tu as l'air d'être un super pro et je pense que tu ne t'es jamais fait arracher  pouce ) cela n'aura rien à voir avec le fait de faire des 360 ou autre récupération de fermeture...
Ensuite j'étais au déco avec des deltistes sur le coup de 13h-14h et ils attendaient le vent fort et j'en ai bien profité de ce vent...

Arrête de bruler les étapes. Va faire un SIV quand tu maitriseras les bases du parapente.
Avant de faire un stage de conduite sur glace avec sa bagnole, on apprend déjà à se servir du frein, de l’accélérateur et de l'embrayage.

Ta progression en parapente ne sera qu'un feu de paille à ce rythme la.


Je sais qu'il y a une limite à respecter. Dans les deux dernières semaines, j'ai du faire 9 heures de parawaiting pour deux vols de 3 et 18 minutes, donc je sais que je ne pars pas dans n'importe quelle condition. Et je sais aussi qu'il y a des domaines où je ne suis pas nickel (prévol, atterrissage) mais non seulement ceux qui ont 100 vols et plus ne sont pas parfaits certainement de ce côté mais en plus, attendre d'être parfait pour tenter autre chose, je risque d'attendre longtemps...
Quant à ton exemple il est très mal choisi (ou plutôt très bien choisi !).
J'ai eu comme deuxième moto, une 125 après 6 mois de 80 et je suis allé faire un stage sur circuit avec moins d'un an de permis et ensuite j'ai roulé sur circuit seul. C'est là qu'un 1000 m'a accroché pour me faire l'extérieur sur le vibreur. Je sais désormais qu'il faut serrer le vibreur  :+1: pour ne pas voir un énergumène faire l'andouille. Je sais aussi -par expérience - qu'on n'essaie pas de faire un freinage appuyé en descente sous la pluie pour taxer un gars. je l'ai payé d'une glissade. Maintenant, je sais doser les freins sous la pluie etc etc... je pourrais multiplier les exemples qui sont gravés et qui sont de l'expérience. Je te raconte ma vie dont tu n'as rien à faire mais pour te dire que sans ces incidents de parcours (bras en sang pendant une nuit, levier de frein cassé qui empêche de repartir...) j'ai pu après moins d'un an de permis m'aligner en Promosports 125 sur deux épreuves du championnat de France où j'ai terminé 25 et 38 (sur 105). C'est comme ça que je progresse dans tout ce que je fais (compétition d'escalade après 3 mois par exemple).
Rassure toi  ROTFL je n'envisage pas de compétition de parapente. Je préfère aller jouer seul avec les nuages et le vent (mais c'est une autre vision) et puis il faudrait que j'habite dans une région montagneuse et ventée pour voler tous les jours... :roll:
Je connais mon mode de fonctionnement qui n'est pas le tien, mais je respecte le tien. Ce serait bien de ne pas avoir d'idée préconçue sous prétexte que cela a marché pour toi et pour tes copains.J'ai rencontré un parapentiste super sympa avec 250 vols et qui n'a pas osé affronter une masse d'air instable (voir pages précédentes). C'était son choix. J'ai décidé d'y aller après une heure d'observation et je me suis battu comme jamais. Au bout de 20 minutes, j'ai senti - avec le soleil couchant - que c'était bon, je pouvais reposer en faisant attention à l'inversion de brise. Il ne m'est rien arrivé. Atterrissage sur les pieds, vent de face, un vol nickel.Ben voilà je sais ce dont je suis capable, mais c'est en repoussant chaque jour ses limites qu'on progresse.
Dernière chose, ton exemple de stage de conduite sur glace est tellement MAL choisi !!
Je préfère faire un stage avant de rencontrer une plaque de verglas qui va m'envoyer dans le décor. Ton stage après, c'est trop tard. Pareil pour le SIV. Il vaut mieux devancer que subir...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tommy n le 24 Octobre 2013 - 13:33:06
tout dépend de ce que tu attends de ton siv, pour ma part, ayant fait un peu de planeur et d'avion, j'etais vraiment chagriné qu on ne nous enseigne pas (ou au moins faire expérimenter) les sorties du domaine de vol. En planeur ou avion, on apprend à recuperer un décrochage avant meme d apprendre à se poser. Alors certes avec une voilure rigide un décrochage est presque un non événement par rapport au parapente.

Toujours est il que pour moi le siv fut un moyen de démystifier ces sorties du domaine de vol. en aucun cas je ne cherchais à améliorer mon pilotage parce qu'effectivement à 25 vols je n avais pas le bagage pour comprendre les situations dans les lesquelles j'ai été teleguidé. Mais après ce stage j'avais déjà vécu des fermetures, des vrilles et des décros et ainsi j'ai pu appréhender sereinement le printemps suivant.

Sinon à force de lire le forum, j'aurais jamais osé approcher d'un thermique. Ce stage n'a pas fait de moi un meilleur pilote car j'etais trop jeune pilote, par contre il m'a permis de me libérer de cette peur de l'inconnu qu'étaient ces sorties du domaine de vol.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: clement_lyon le 24 Octobre 2013 - 14:12:46
Idem pour moi :
- 1er SIV à 100-120 vols : Je commençais à voler dans des conditions plus fortes, en pleine phase de sur-confiance en moi.
Ce SIV m'a permis de progresser un peu, mais surtout de voir ce qu'il se passe hors domaine de vol, comment on y arrive, comment "ca" sort.

-J'en ai refait un plus tard, quand je commençais à vraiment faire des cross sympatiques. Pas du tout le mm programme : Je suis allé bcp moins loin en dehors du domaine de vol, mais c'était surtout du pilotage : être précis, comprendre chaque phase, etc.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yannorlo le 24 Octobre 2013 - 14:43:36
Merci Matthieu pour ce post et pour ta vidéo. Tes erreurs ou approximations sont les nôtres et les confronter au regard averti des plus aguerris en fait un post très pédagogique je trouve. On y aborde toutes les phases du vol et relance le débat du SIV dès les premiers vols. Tous les instructeurs ou moniteurs que j'ai eu l'occasion de croiser sont unanimes à ce sujet, un SIV ne peux faire que du bien, étant donné qu'il sera adapté au niveau de chaque participant. Alors c'est sur qu'en début de progression on n'ira probablement pas au décrochage et que l'on risque plutôt de faire du tangage amélioré mais si on en a la possibilité, les moyens et l'envie ... Pour ma part je vais déjà consolider mes maigres bases avant de le faire et travailler en autonomie les petits exercices appris au cours de ma progression. C'est sur que du coup les thermiques vont encore attendre un peu avant que je m'y frotte...mais c'est un choix personnel.
Concernant la vidéo, je me permet d'y apporter mon modeste ressenti, étant donné que tu l'a mis pour ça  :trinq: Ce qui m'interpelle le plus c'est ta préparation de voile et tes décollages en général. Que tu parte dos voile avec une aile en boule  ... je trouve pas ça bien sérieux, mais surtout, tu décolle sans même jeter un coup d'œil au risque de partir avec une belle clé  :affraid:
Dans notre région les sites et les occasions de faire de beaux vols sont plus rares que dans les jolies montagnes de notre pays, mais le vent y est régulièrement présent et il n'en faut pas plus pour avoir une très belle gestuelle au deco, adaptée a la force du vent présent. Donc mon conseil à deux balles avant de repartir à saint André : gonfle gonfle gonfle, par tous les temps, en toute occasion et le plus régulièrement possible. Ça coûte rien, ça peux se faire tous les jours (ou presque) et tu verra ta progression faire un bon en avant...
Après ça m'inquiète  de te voir seul sur des decos et de te voir prendre la décision de voler, même si je me doute que cela devait être tôt le matin (enfin j'espère  :D ) L'analyse est sans doute ce qui me fait le plus peur dans cette discipline, enfin ceci dit je dois être peureux car moi, mon premier vol en autonomie......ben je ne l'ai pas encore fait !!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: clement_lyon le 24 Octobre 2013 - 14:51:17
Je viens de relire pas mal de posts que j'avais sauté depuis ta dernière vidéo.

Je suis plutôt bienveillant, envers toi depuis le début de ce fil, en me disant qu'il est tout à fait possible de progresser assez rapidement, et en voulant croire à ce que tu dis sur le recul par rapport à l'activité et par rapport à tes limites.

Mais quand meme, pour moi, il faudrait que tu te remette sérieusement en cause, toi et ta pratique.  :bang:

Quelques explications :
arette- Comme le dit Tommyn, ton arbrissage, on le voit venir de loin. Quand on est proche du relief, on se met pas dans des souricières comme ce plateau. Tu dis que Tommyn est le premier à être constructif sur les causes de cet arbrissage, mais d'autres l'ont évoqué. je pense que tu n'as pas assez de recul et d'experience pour avoir compris les remarques.
D'ailleurs, juste avant l'arbrissage, on te voit te faire enfermer au dessus d'un chemin, derrière des arbres : C'est complètement idiot comme positionnement : Ca ne peut que dégueuler à cet endroit là, et tu as eu du bol d'en ressortir.
On te voit plusieurs fois à raz des arbres : A chaque fois, c'est vraiment limite. En général, ca ne sert à rien d'être aussi proche. En montagne, les ascendances sont en avant ou au dessus des arêtes. Ca tombe bien : qui dit arête dit possibilité de s'écarter facilement si ca plombe. Lit le livre "vol en thermique" que tu as acheté. Tout est expliqué dedans.

-Ta prévol, franchement, tu n'as pas d'excuse. C'est ce qu'on apprend en premier. Dos voile, tu as un moins bon contrôle visuel. Ca coute quand meme pas grand chose d'étaler correctement la voile, tirer un peu sur les freins pour les mettre bien au clair et avoir une voile bien étalée. Libre a toi d'attendre d'avoir une clé, ou une montée dissymétrique dans du vent fort qui te fera faire un retour à la pente. A ce moment là, tu pourra dire que tu sais par expérience qu'il faut faire une bonne prévol et bien étaler son aile... mais rien ne t'empèche de nous écouter avant!

- L'accélérateur : Surtout si tu vol en plaine, c'est indispensable de l'avoir connecté à chaque vol. C'est une sécu. C'est bête de s'en passer. Je ne fais jamais aucun vol sans avoir connecté mon accéléro. J'ai déjà vu des gars se faire reculer faut d'accélérateur connecté. Pour le régler, fais toi aider par quelqu'un dans ton club ( si tu n'as pas de club, c'est le moment, avec les AG qui approchent, de te renseigner et d'en trouver un par chez toi). tu t'assied dans la selette, au sol, voile et accelerateur connecté. ton pote tire les élévateurs vers le haut (comme si tu était en vol). Il faut qu'il y ai un peu de mou dans cette position.
Ensuite, tu tend l'accélérateur, tjr dans la meme position, pour régler la course. En 9h de parawaiting, tu avais 90x le temps de régler ton accélérateur... C'est bête de s'en passer.

- Après, pour le reste, très bien de vouloir voler et progresser viter. Le fait que tu vol sur plein de sites est un gros + pour ton experience. Mais prend le temps de bien murir ton experience. Ce n'est pas parce que tu as volé 4h sur site que tu as acquis une énorme expérience (pas plus que c'est parce que qqu'un a 200 ploufs sur le meme site à son actif qu'il a fortement progressé). Parfois, 1 aprem d'attente avec un plouf de 4 mins à la clé est plus riche d'enseignement. varie les experience, mais vas y doucement.

- Contrairement à la moto (que je ne connais pas), en parapente, c'est pas parce qu'on acquière de l'experience qu'on va plus vite et qu'on a plus d'adrénaline. au contraire. Le parapente pardonne beaucoup au débutant. Par contre, quand ca part en sucette, tu peux te faire bcp plus mal avec une voile de début sur un petit site qu'avec une vol de cross dans un haut massif.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Octobre 2013 - 18:06:55
tout dépend de ce que tu attends de ton siv, pour ma part, ayant fait un peu de planeur et d'avion, j'etais vraiment chagriné qu on ne nous enseigne pas (ou au moins faire expérimenter) les sorties du domaine de vol. En planeur ou avion, on apprend à recuperer un décrochage avant meme d apprendre à se poser. Alors certes avec une voilure rigide un décrochage est presque un non événement par rapport au parapente.

Toujours est il que pour moi le siv fut un moyen de démystifier ces sorties du domaine de vol. en aucun cas je ne cherchais à améliorer mon pilotage parce qu'effectivement à 25 vols je n avais pas le bagage pour comprendre les situations dans les lesquelles j'ai été teleguidé. Mais après ce stage j'avais déjà vécu des fermetures, des vrilles et des décros et ainsi j'ai pu appréhender sereinement le printemps suivant.

Sinon à force de lire le forum, j'aurais jamais osé approcher d'un thermique. Ce stage n'a pas fait de moi un meilleur pilote car j'etais trop jeune pilote, par contre il m'a permis de me libérer de cette peur de l'inconnu qu'étaient ces sorties du domaine de vol.

Ce que j'attends de mon futur SIV, me mettre dans des conditions que je trouverai en l'air quand j'affronterai des gros thermiques, apprivoiser ma voile dans des situations complexes et donc mieux la connaître, gérer des situations d'urgence sans stresser et ne pas sur-piloter, savoir que qui peut le plus peut le moins et apprendre de nouvelles choses.
J'ai surligné en rouge une phrase que je ne comprends pas : est-ce le forum qui te fait ne ps "oser" ?  Parce que personnellement, heureusement que je ne connaissais pas le forum avant de me jeter en l'air !!! j'en serai encore au vol du matin ou du soir. :P

Merci Matthieu pour ce post et pour ta vidéo. Tes erreurs ou approximations sont les nôtres et les confronter au regard averti des plus aguerris en fait un post très pédagogique je trouve. On y aborde toutes les phases du vol et relance le débat du SIV dès les premiers vols. Tous les instructeurs ou moniteurs que j'ai eu l'occasion de croiser sont unanimes à ce sujet, un SIV ne peux faire que du bien, étant donné qu'il sera adapté au niveau de chaque participant. Alors c'est sur qu'en début de progression on n'ira probablement pas au décrochage et que l'on risque plutôt de faire du tangage amélioré mais si on en a la possibilité, les moyens et l'envie ... Pour ma part je vais déjà consolider mes maigres bases avant de le faire et travailler en autonomie les petits exercices appris au cours de ma progression. C'est sur que du coup les thermiques vont encore attendre un peu avant que je m'y frotte...mais c'est un choix personnel.
Concernant la vidéo, je me permet d'y apporter mon modeste ressenti, étant donné que tu l'a mis pour ça  :trinq: Ce qui m'interpelle le plus c'est ta préparation de voile et tes décollages en général. Que tu parte dos voile avec une aile en boule  ... je trouve pas ça bien sérieux, mais surtout, tu décolle sans même jeter un coup d'œil au risque de partir avec une belle clé  :affraid:
Dans notre région les sites et les occasions de faire de beaux vols sont plus rares que dans les jolies montagnes de notre pays, mais le vent y est régulièrement présent et il n'en faut pas plus pour avoir une très belle gestuelle au deco, adaptée a la force du vent présent. Donc mon conseil à deux balles avant de repartir à saint André : gonfle gonfle gonfle, par tous les temps, en toute occasion et le plus régulièrement possible. Ça coûte rien, ça peux se faire tous les jours (ou presque) et tu verra ta progression faire un bon en avant...
Après ça m'inquiète  de te voir seul sur des decos et de te voir prendre la décision de voler, même si je me doute que cela devait être tôt le matin (enfin j'espère  :D ) L'analyse est sans doute ce qui me fait le plus peur dans cette discipline, enfin ceci dit je dois être peureux car moi, mon premier vol en autonomie......ben je ne l'ai pas encore fait !!

Tu as tout à fait raison, on me l'a signalé en MP. Je dois faire un effort sur ma corolle. Par contre je mets beaucoup de temps pour démêler et enlever toute clé ou cravate et je vérifie deux fois plutôt qu'une.. ce qui me met parfois en "retard" (le bon créneau). Je suis conscient du fait que j'aurais moins d'échec si je positionne parfaitement ma voile en corolle, elle gonflera mieux, je perdrai moins de distance et donc de temps et je pourrais checker mieux une fois qu'elle sera au-dessus de ma tête alors que sinon, j'ai à peine le temps de gonfler et de me lancer...
Les heures de vol en solo étaient le matin ou l'après-midi ou le soir selon le vent et l'aérologie du moment. Cela ne me fait pas peur de voler seul car c'était un mal nécessaire. Avoir quelqu'un à la radio ou qui te surveille, c'est confortable mais tu comptes toujours sur quelqu'un au lieu de ne compter que sur toi. C'est très formateur et le mental grandit !

Je viens de relire pas mal de posts que j'avais sauté depuis ta dernière vidéo.

Je suis plutôt bienveillant, envers toi depuis le début de ce fil, en me disant qu'il est tout à fait possible de progresser assez rapidement, et en voulant croire à ce que tu dis sur le recul par rapport à l'activité et par rapport à tes limites.

Mais quand meme, pour moi, il faudrait que tu te remette sérieusement en cause, toi et ta pratique.  :bang:

Quelques explications :
arette- Comme le dit Tommyn, ton arbrissage, on le voit venir de loin. Quand on est proche du relief, on se met pas dans des souricières comme ce plateau. Tu dis que Tommyn est le premier à être constructif sur les causes de cet arbrissage, mais d'autres l'ont évoqué. je pense que tu n'as pas assez de recul et d'experience pour avoir compris les remarques.
D'ailleurs, juste avant l'arbrissage, on te voit te faire enfermer au dessus d'un chemin, derrière des arbres : C'est complètement idiot comme positionnement : Ca ne peut que dégueuler à cet endroit là, et tu as eu du bol d'en ressortir.
On te voit plusieurs fois à raz des arbres : A chaque fois, c'est vraiment limite. En général, ca ne sert à rien d'être aussi proche. En montagne, les ascendances sont en avant ou au dessus des arêtes. Ca tombe bien : qui dit arête dit possibilité de s'écarter facilement si ca plombe. Lit le livre "vol en thermique" que tu as acheté. Tout est expliqué dedans.

-Ta prévol, franchement, tu n'as pas d'excuse. C'est ce qu'on apprend en premier. Dos voile, tu as un moins bon contrôle visuel. Ca coute quand meme pas grand chose d'étaler correctement la voile, tirer un peu sur les freins pour les mettre bien au clair et avoir une voile bien étalée. Libre a toi d'attendre d'avoir une clé, ou une montée dissymétrique dans du vent fort qui te fera faire un retour à la pente. A ce moment là, tu pourra dire que tu sais par expérience qu'il faut faire une bonne prévol et bien étaler son aile... mais rien ne t'empèche de nous écouter avant!

- L'accélérateur : Surtout si tu vol en plaine, c'est indispensable de l'avoir connecté à chaque vol. C'est une sécu. C'est bête de s'en passer. Je ne fais jamais aucun vol sans avoir connecté mon accéléro. J'ai déjà vu des gars se faire reculer faut d'accélérateur connecté. Pour le régler, fais toi aider par quelqu'un dans ton club ( si tu n'as pas de club, c'est le moment, avec les AG qui approchent, de te renseigner et d'en trouver un par chez toi). tu t'assied dans la selette, au sol, voile et accelerateur connecté. ton pote tire les élévateurs vers le haut (comme si tu était en vol). Il faut qu'il y ai un peu de mou dans cette position.
Ensuite, tu tend l'accélérateur, tjr dans la meme position, pour régler la course. En 9h de parawaiting, tu avais 90x le temps de régler ton accélérateur... C'est bête de s'en passer.

- Après, pour le reste, très bien de vouloir voler et progresser viter. Le fait que tu vol sur plein de sites est un gros + pour ton experience. Mais prend le temps de bien murir ton experience. Ce n'est pas parce que tu as volé 4h sur site que tu as acquis une énorme expérience (pas plus que c'est parce que qqu'un a 200 ploufs sur le meme site à son actif qu'il a fortement progressé). Parfois, 1 aprem d'attente avec un plouf de 4 mins à la clé est plus riche d'enseignement. varie les experience, mais vas y doucement.

- Contrairement à la moto (que je ne connais pas), en parapente, c'est pas parce qu'on acquière de l'experience qu'on va plus vite et qu'on a plus d'adrénaline. au contraire. Le parapente pardonne beaucoup au débutant. Par contre, quand ca part en sucette, tu peux te faire bcp plus mal avec une voile de début sur un petit site qu'avec une vol de cross dans un haut massif.

Je suis d'accord avec plein de remarques et si tu lis bien, j'en tiens compte (Tommyn n'était pas le seul heureusement (ou je me suis mal exprimé) et je remercie les pilotes confirmés qui ont pris de leur temps pour me distiller leurs conseils et critiques constructives. Par contre Tommyn est un des rares (il n'était pas le seul) à m'expliquer(ou me faire comprendre) cette histoire de rotors, de cassure de pente etc...

Pour l'accélérateur, je sais mais je ne voulais pas toucher à quelque chose de ma sellette sans supervision d'un confirmé mais ils étaient tous en l'air...cela sera fait pour Saint André dimanche !! :bravo:

Sinon je te (vous) promets que je n'ai as envie de me mettre en vrac...j'ai aussi envie de vivre longtemps et en bonne santé et pouvoir raconter mes aventures sur le forum  :)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 24 Octobre 2013 - 19:00:54
Ce que j'attends de mon futur SIV, me mettre dans des conditions que je trouverai en l'air quand j'affronterai des gros thermiques, apprivoiser ma voile dans des situations complexes et donc mieux la connaître, gérer des situations d'urgence sans stresser et ne pas sur-piloter, savoir que qui peut le plus peut le moins et apprendre de nouvelles choses.
Ce n'est pas une mauvaise démarche, mais il y a un hic dans ce que tu dis: "me mettre dans des conditions que je trouverai en l'air quand j'affronterai des gros thermiques" ===> les conditions de SIV, tu les connais déjà, c'est plouf laminaire.
Après, c'est sûr que c'est toujours bon d'apprendre à piloter plutôt que conduire un parapente.

Le conseil qu'on te donne, de ne pas faire ce SIV trop tôt, c'est pour que tu puisses en profiter un maximum. En avoir pour ton argent, quoi.
Bref, selon moi il y a des étapes préliminaires à un stage de pilotage, à déterminer selon les pilotes... mais tu fais ce que tu veux. Le SIV n'est néfastes que pour ceux qui se croient invincibles quand ils en sortent; pour tous les autres, c'est tout bénef.



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 24 Octobre 2013 - 19:08:05
Les heures de vol en solo étaient le matin ou l'après-midi ou le soir selon le vent et l'aérologie du moment. Cela ne me fait pas peur de voler seul car c'était un mal nécessaire. Avoir quelqu'un à la radio ou qui te surveille, c'est confortable mais tu comptes toujours sur quelqu'un au lieu de ne compter que sur toi.
Il ne s'agit pas de voler "encadré", il s'agit de voler "entouré".  Qu'il y ait quelqu'un qui te voie éventuellement te crasher et donne l'alerte.  Même une "bête" cheville cassée sur un faux pas au déco ou à l'attéro (ça arrive, crois-moi, même sur de bêtes exercices de gonflage à plat), eh ben c'est pas mal quand même d'avoir quelqu'un pour appeler les pompiers...
T'es tout seul sur un site, tu te mets une boîte plus ou moins sévère sans témoin, ça peut devenir très galère, très ennuyeux, très douloureux, très dangereux, très létal.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tommy n le 24 Octobre 2013 - 19:27:30
Les heures de vol en solo étaient le matin ou l'après-midi ou le soir selon le vent et l'aérologie du moment. Cela ne me fait pas peur de voler seul car c'était un mal nécessaire. Avoir quelqu'un à la radio ou qui te surveille, c'est confortable mais tu comptes toujours sur quelqu'un au lieu de ne compter que sur toi.
Il ne s'agit pas de voler "encadré", il s'agit de voler "entouré".  Qu'il y ait quelqu'un qui te voie éventuellement te crasher et donne l'alerte.  Même une "bête" cheville cassée sur un faux pas au déco ou à l'attéro (ça arrive, crois-moi, même sur de bêtes exercices de gonflage à plat), eh ben c'est pas mal quand même d'avoir quelqu'un pour appeler les pompiers...
T'es tout seul sur un site, tu te mets une boîte plus ou moins sévère sans témoin, ça peut devenir très galère, très ennuyeux, très douloureux, très dangereux, très létal.

 :+1:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 24 Octobre 2013 - 20:09:39
Je comprends Laurent...
J'aimerais poser une question à tous ceux qui savent (ou croient savoir  :-P  qui ont de l'expérience (que je n'ai pas et pour cause !) pourquoi est-ce que votre discours est si sécuritaire envers moi (je sais que vous ne voulez pas que je me fasse mal, que vous avez déjà vu des "inconscients" comme moi se la "jouer" et finir en vrac avec des jambes ou bassins cassés et rien que pour ça je devrais vous être reconnaissant  de me titiller, de me houspiller, de me mettre en garde. Je suppose - même si parfois la manière est maladroite et autoritaire (ce qui est contraire à ce que j'aime car je déteste tout ce qui est ordre et ton de donneur de leçon), je suppose donc que vos propos que j'ai souvent combattus dans ce post sur la forme plus que sur le fond étaient de nature à me préserver de ma fougue , de mon inexpérience etc... et je vous en suis reconnaissant car ayant comme tout le monde un 6° sens de conservation, j'aurais en plus eu l'extraordinaire chance de me faire pointer du doigt, ce qui dans une hésitation me fera opter pour la solution la plus sage... :ppte:
Je voudrais donc vous poser cette question : pourquoi un loisir apparemment si dangereux (vous le présentez comme ça) s'appelle "vol libre" ? Je voulais aussi vous demander pourquoi n'importe quel quidam peut sur internet ou dans un magasin spécialisé acheter - sans qu'on lui demande quoi que ce soit - acheter une voile ENC, END et pourquoi cette même personne pouvait se lancer de n'importe quel déco (officiel ou pas), de n'importe quelle hauteur et par n'importe quelle condition aérologique sans que rien ni personne ne lui demande quoi que ce soit !!!
Je voulais savoir pourquoi - et je ne m'estime pas victime car je fais partie de ceux qui estiment que le dialogue est nécessaire et utile et formateur - j'en prends plein la tête alors que j'ai - je crois - l'honnêteté intellectuelle de raconter tout ce que je fais et de le "prouver" par des vidéos sans rien édulcorer, sans rien transformer. Car honnêtement, si j'avais voulu, je n'aurais rien dit, j'aurais menti sur mon nombre de vols, j'aurais mis de belles vidéos ou photos de mes vols avec la photo du 4h01, tout le monde m'aurait pris pour un bon parapentiste et basta...
J'aurais aimé savoir pourquoi mes inexpériences font couler tant d'encre alors même que j'ai pris la peine de faire un stage init, deux stages perfs, acheté une voile sage et que je sais pertinemment -pour en avoir vu à Saint André - que des parapentistes font autant de bourdes (sinon plus) que moi, que vous certainement déjà aguerris et ayant commis certainement des erreurs (sans le dire), alors même que vous devez connaître des gens qui ont appris à voler sur la tas avec des copains et des potes sans moniteur, sans rien, par un beau jour de printemps...

N'ayez crainte, je ne me sens pas victime (sinon je n'écrirais pas autant et j'ai les épaules larges et le mental bien accroché), je m'interroge sur la valeur des assertions parfois lues et assumées alors même que tout le monde sait pertinemment que je ne suis - comme l'a dit quelqu'un à juste titre - peut-être que le reflet de la plupart de vos expériences passées, de vos peurs et doutes.
Je pourrais aussi parler des vidéos Youtube qui montrent des sketches, des accidents, des drames de parapente mais bon ça irait encore plus loin...car ces mêmes vidéos rencontrent un franc succès !!

Prenez un sport comme la moto (que de vidéos d'accidents..), de snowboard, de ski hors-piste... Je ne fréquente pas ces forums ne faisant pas ces sports mais pour la moto que je connais bien, il n'y a pas ce miroir et pointage de doigt, cette surenchère sécuritaire "ouh le vilain" quand on avoue humblement que l'on s'est gauffré ou pris un pv à haute vitesse.
Qui voulait de l'animation ? Laurent ? la voilà !! sans rancune (je ne le suis pas)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 24 Octobre 2013 - 21:16:03
Citation
pour la moto que je connais bien, il n'y a pas ce miroir et pointage de doigt, cette surenchère sécuritaire "ouh le vilain" quand on avoue humblement que l'on s'est gauffré ou pris un pv à haute vitesse.

Les exploits en moto sur route ouverte diffusés sur youtube, ne sont qu'une beauferie, où la surenchère est permanente dans la connerie. Avec des gens qui se garderont bien de mettre en garde les autres de leur bêtises. Ce sont les jeux du cirque moderne, ou l'on encourage le n'importe quoi.

Estimes-toi heureux que dans notre sport, des gens te donnent des conseils élémentaires de prudence et sont un peu plus intelligents.

Ce que tu n'as pas encore intégré, c'est que tu as aucun recul sur l'activité parapente. On ne devient pas parapentiste en 2 mois de vol. Tu veux devenir bon rapidement. Mais pense que le parapente est un sport d'expérience et que cela s'inscrit sur plusieurs années de pratique.

Cela me fait penser à Laird Hamilton qui disant dans une vidéo, ironiquement, "je débute à peine" (il avait pourtant 25 d'expériences au moins). C'est cette humilité la qu'il faut avoir à mon avis si l'on veut durer dans l'activité, savoir toujours se remettre en cause et progresser tout le long de sa "carrière" de volant.

Ton SIV ne t'apprendra pas à piloter en ascendance, à enrouler une thermique proprement, à tenir ton aile, à te placer dans la masse d'air. Ce que ça va t'apprendre, c'est éventuellement sortir d'une autorotation suite à une assymétrique. Ou mieux encore, faire une marche arrière de sécu pour reconstruire ton aile. Très bien.
Et si le pépin t'arrive à 50m du sol parce que tu pilotes comme un cochon ? tu ferras quoi avec ton SIV ? Tu visseras jusqu'au sol et tu impacteras. Comme plein d'autres avant toi malheureusement.

Alors oui, on est pas tous égaux, certains progressent bien plus vite que d'autre et iront bien plus loin. Ceux qui ont un passé de sportif et qui ont l'habitude de piloter des engins divers et variés (vélo, moto, ski,...) ont peut-être les sensations un peu plus affutées.
Peut-être que certains sont jaloux de ta progression d'une apparente rapidité.

Mais bref, je crois qu'il faut que tu arrêtes de te torturer l'esprit et de venir te justifier à chaque post, car encore une fois, tu n'as pas de recul. Dans 2 ou 3 ans, tu en auras déjà nettement plus, et tu regarderas tes posts en te disant "qu'est ce que je pouvais dire comme connerie ! j'avais rien compris en fait"

a++


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 24 Octobre 2013 - 21:31:56

Vol libre veut simplement dire "vol sans moteur".

Quant à l'extraordinaire liberté de pratique, je suis d'accord avec toi, c'est presque louche!
Mais:
1- ce n'est pas comme ça dans tous les pays
2- profitons-en tant que c'est possible... et pour ça, prévenons les petits jeunes pleins de fougues mais sans expérience qu'il ne faut pas cramer d'étape! ;-)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 24 Octobre 2013 - 22:22:38
J'aimerais poser une question à tous ceux qui savent (ou croient savoir  :-P  qui ont de l'expérience (que je n'ai pas et pour cause !) pourquoi est-ce que votre discours est si sécuritaire envers moi

Tout simplement par ce qu'en parapente ceci n'est pas possible très longtemps :
Je pourrais multiplier les exemples qui sont gravés et qui sont de l'expérience.

Comme on dit bien souvent de quelqu'un qui a eu un "non accident" : lui il a usé une vie sur ce coup là...
Quand tu as fini dans ton arbre en bord de falaise, ce jour là tu as usé une vie aussi. Exactement la même situation aurait pu faire que plutôt que de finir en haut d'un arbre, une branche aurait pu accrocher tes suspentes de manière asymétrique, te faire partir en auto-rotation et aboutir à ce que tu te bouffe la falaise de plein fouet.

Je suis complètement d'accord avec toi pour dire que l'apprentissage par l'erreur est un des meilleurs apprentissages, car on se souvient toujours très bien des enseignements apportés par nos erreurs, mais en parapente c'est malheureusement trop souvent trop tard après une erreur, et ils serait dommage que ce soit les autres qui apprennent de ta prochaine erreur et que toi tu ne sois plus là pour apprendre...
Les choses dites autrement, une glissade sur le bitume ça laisse des cicatrices pour ce souvenir, une glissade depuis une sellette, ça ne laisse des souvenirs qu'aux autres.

Voilà pourquoi nous sommes aussi sécuritaires, par ce qu'on ne veut pas que notre vol libre ne devienne plus si libre que ça à cause de règlements édités suite à des accidents et surtout par ce qu'on ne veut pas que tu sois cet accident.

Effectivement on ne s'y prends pas comme il faut en te hurlant dessus sans explications et ça tu as bien raison de le souligner, mais cette réaction est provoquée par ton côté "chien fou".


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 25 Octobre 2013 - 01:22:05
Matthieu
les questions que tu pose plus haut, je pense que tu connais en toi-meme les reponses, tu sais que tu prend des (trop de) risques (on te l'as dit mais tu dois aussi le sentir au fond de toi)...
je ne suis pas persuade que tu es si sur de toi, et tes propos me font penser que tu cherches un peu la confiance, a te persuader a tout prix que tu es dans le droit chemin...un genre de conditionnement mental

j'ai justqu'ici lu ton fil, repondu et essayer de te donner des petits tuyaux, en ne cherchant pas a te prendre en frontal, mais la plupart des pilotes confirmes (dont je ne suis pas) te le disent: ne crois pas que parce que tu vas pousser tes limites, tu vas avoir une progression exponentielle...le parapente, cest un sport a maturation, c'est un fait, on ne peut que l'accepter...ou se faire mal :?
il n'y a pas que les heures de vols accumulees, les conditions tendues rencontrees, les accidents evites...il y a aussi le temps qui doit passer sur tout ca pour bien integrer tous ces parametres, et devenir un bon pilote

Lis les fils des accidents, tu verras que meme des pilotes aguerris ne comprennent souvent que tardivement les causes de leurs accidents, apres une periode de latence necessaire a une bonne analyse


donc, mon conseil (le meme que les autres) : PREND LE TEMPS et recherche uniquement le plaisir...c'est l'essence meme du parapente

 :trinq:


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 25 Octobre 2013 - 07:50:45
J'aimerais poser une question à tous ceux qui savent (ou croient savoir  :-P  qui ont de l'expérience (que je n'ai pas et pour cause !) pourquoi est-ce que votre discours est si sécuritaire envers moi

Tout simplement par ce qu'en parapente ceci n'est pas possible très longtemps :
Je pourrais multiplier les exemples qui sont gravés et qui sont de l'expérience.

Comme on dit bien souvent de quelqu'un qui a eu un "non accident" : lui il a usé une vie sur ce coup là...
Quand tu as fini dans ton arbre en bord de falaise, ce jour là tu as usé une vie aussi. Exactement la même situation aurait pu faire que plutôt que de finir en haut d'un arbre, une branche aurait pu accrocher tes suspentes de manière asymétrique, te faire partir en auto-rotation et aboutir à ce que tu te bouffe la falaise de plein fouet.

Je suis complètement d'accord avec toi pour dire que l'apprentissage par l'erreur est un des meilleurs apprentissages, car on se souvient toujours très bien des enseignements apportés par nos erreurs, mais en parapente c'est malheureusement trop souvent trop tard après une erreur, et ils serait dommage que ce soit les autres qui apprennent de ta prochaine erreur et que toi tu ne sois plus là pour apprendre...
Les choses dites autrement, une glissade sur le bitume ça laisse des cicatrices pour ce souvenir, une glissade depuis une sellette, ça ne laisse des souvenirs qu'aux autres.

Voilà pourquoi nous sommes aussi sécuritaires, par ce qu'on ne veut pas que notre vol libre ne devienne plus si libre que ça à cause de règlements édités suite à des accidents et surtout par ce qu'on ne veut pas que tu sois cet accident.

Effectivement on ne s'y prends pas comme il faut en te hurlant dessus sans explications et ça tu as bien raison de le souligner, mais cette réaction est provoquée par ton côté "chien fou".





 karma+



Matthieu tu sais que je n'ai rien contre toi , on a beaucoup parlé au tel  , tu es très speed . Je suis jeune pilote et mon euphorie du début a failli me coûter la vie ... Alors je sais dans quel état d'ivresse tu es . Mais justement , poses toi les bonnes questions . " Pourquoi tous ces pilotes bien plus expérimentés me mettent tant en garde ?" Pourquoi font t'ils tant couler d'encre a mon sujet ? Pourquoi à part 2 ou 3 ils s'acharnent à me redescendre de mon nuage ? etc......  Poses toi juste les bonnes question !

Vol Libre , OK  mais si c'était dans la nature humaine de voler , on aurait des ailes ....


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: moogly le 25 Octobre 2013 - 13:11:35
Salut Mathieu,
Tu sembles penser que parce que l'état ne nous réglemente pas ou peu, c'est sans danger. Cela me parait un peu hasardeux. Bien sur que légalement tu peux acheter une En D, mais normalement tu ne trouveras pas un vendeur sérieux pour te la vendre. Il reste encore heureusement, surtout en montagne, un certain nombre de domaine où tu peux risquer ta vie légalement, cela reste de ta responsabilité. Tu peux par exemple t'aventurer à ski dans un couloir d'avalanche avec le drapeau noir hissé et juste après d'importantes chutes de neige. C'est à toi et uniquement à toi de savoir jusqu'où tu es prêt à engager ta vie pour assouvir ta passion. Le risque zéro n'existant jamais dans notre activité. Encore une fois je ne suis pas la pour te donner des leçon, mais il me semble bon d'engager sa viande en toute connaissance de cause. Il m'arrive comme beaucoup de voler dans des conditions où les livres où des personnes plus prudentes disent de ne pas voler, le tout est de savoir mesurer ce risque et de l'accepter comme tel.
Le seul problème que je vois donc dans ton discours es que avec si peu d'expérience tu ne me semble pas à même de mesurer ce risque et donc tu le prends sans forcément en avoir conscience.
 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Thomas B le 28 Octobre 2013 - 08:47:57
Hier j'ai rencontré Mathieu sur Saint André pour la seconde fois.

La première fois était il y a quelques semaines lorsque, arrivé pour un vol du soir avec ma femme en biplace, on décide de redescendre en voiture parceque l'on trouvait qu'il y avait trop de vent. Ca n'empéchait pas de nombreux pilotes de "tenter le coup" et la majorité d'entre eux de finir en vrac.
Ce soir là, Mathieu nous avait questionné sur les conditions puis... nous avait demandé si il restait de la place pour le redescendre. Le Mathieu que j'ai rencontré ce soir là n'est pas le Mathieu que vous décriez sur ce forum. Le Mathieu que j'ai rencontré est quelqu'un de questionneur et qui fait parti des "bons pilotes" qui ont choisi de redescendre ce soir là. Il ne fait pas parti de l'immense majorité de ceux qui n'ont pas le niveau et qui ont "tenté le coup".

Hier midi a St André ça souflait de manière soutenue, et ce n'était pas prévu. J'ai à nouveau rencontré Mathieu et on a fait une navette à quatre pilote. Sur les quatres, nous sommes deux à avoir décollé. En l'air les conditions était très bonnes mais encore une fois, le décollage bien ventillé. J'étais en solo j'ai choisi de décollé.

A voir les ailes monter dans une aérologie calme, cela a certainement donné envie à de nombreux pilotes qui attendaient sur le déco. Et vu du haut, le spectacle était...lamentable... Encore une fois, bien peu ont le niveau suffisant pour décoller avec plus de 20km/h. Alors quand il y a 25km/h c'est le drame. J'ai notament eu beaucoup de peur lorsqu'un biplace a coté de moi, plume à plume...décide de décoller au moment ou je quitte les pieds du sol. Peur également lorsqu'il reta sa tempo et qu'il se prend une méga frontale avec un roulé boulé sur sa passagère. Une cascade bien trop violente de mon point de vue qui aurait pu être dramatique pour la passagère.

En l'air il y a des cumulus assez bas, l'étage supérieur se rempli : les conditions semblent se dégrader un instant. La moitié des pilotes vont poser par précaution. J'en fait parti...Fausse alerte. On est au sol.

Mathieu fait encore une fois parti des "bons pilotes" consciens de leur niveau et qui décide de ne pas décoller. En prime il nous redescend la voiture :-)

On remonte pour le vol du soir, les conditions sont fantastiques. C'est calme au décollage et ça monte en l'air. Là Mathieu décolle et je le vois voler pour la première fois. On se gave à quatre pilotes, seuls au dessus du Chalvet. Le paysage qui nous est offert par les nuages est magnifique.

On pose tous sereinement et on va boire une bierre.

Le Mathieu que j'ai rencontré est un pilote prudent, peut-être a-t-il eu des excés de confiance par le récent passé. Peut-être que l'interprétation des écris est pas forcément évidente, peut-être aussi que certains ne vole pas suffisament.

Bon ma femme m'apelle, je vais me préparer on va se faire un biplace à saint andré. Peut-être verrons nous Mathieu voler !

Thomas.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 28 Octobre 2013 - 09:06:33
Bonjour Thomas B,

Merci pour ces bonnes nouvelles, c'est intéressant d'avoir un œil extérieur qui permet de confirmer ce que je pensais déjà.

Bon vol et covoiturage quand c'est trop fort. Jean-Nono



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 28 Octobre 2013 - 09:11:49
Thomas :
Tu penses donc qu il est normal et prudent pour un pilote (somme toute assez) debutant de dire que c est pas bien grave de voler sous la pluie ??


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 10:08:55
Hello !

J'étais aussi sur st andré , et j'ai également vu Matthieu au déco ouest du Chalvet ! Effectivement ca soufflé trop fort et il n'est pas le seul pilote a avoir renoncer a voler à ce moment là , beaucoup sont redescendu , moi comprise .


Et il  a décollé bien plus tard car je l'ai vu posé ( d'ailleurs  Matt , ca va tes genoux ? lol )
Pierre , un local bien habitué du site m'a dit ( et ca a lancer la houle dans la navette )que tu a failli décoller avec tes élévateurs à l'envers , ne néglige pas ta prévol !!!  :grrr:  :grrr2:

 



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 10:10:29
Thomas :
Tu penses donc qu il est normal et prudent pour un pilote (somme toute assez) debutant de dire que c est pas bien grave de voler sous la pluie ??




Personne n'a voler sous la pluie ... d'ailleurs il n'a même pas plu  :P


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 28 Octobre 2013 - 10:25:00
Personne n'a voler sous la pluie ... d'ailleurs il n'a même pas plu  :P

Etonnant :
Une première... Voler sous la pluie ! Il faut faire sécher la voile maintenant.. :-(

et
Primo quand j'ai décollé il n'y avait pas de goutte, secundo en atterrissant des pilotes confirmés m'ont dit que ce n'était pas grave et qu'il ne fallait pas fermer et qu'ils étaient tous passés par là (...) La voile a super bien réagi et juste un peu lourde en bas pour l'atterrissage. Rien de méchant


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 10:39:08
Oh malheureux ,  3 mini gouttes ! ca va c'était pas le déluge non plus faut arreter ! Et puis il a recu 3 gouttes en vol , pas avant sinon il aurait bien évidement pas sorti sa voile !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 28 Octobre 2013 - 11:47:00
Les histoires de ce pilote forment un vrai psychodrame.

Citation
Pierre , un local bien habitué du site m'a dit ( et ca a lancer la houle dans la navette )que tu a failli décoller avec tes élévateurs à l'envers , ne néglige pas ta prévol !!!

et la tu parles encore de matthieu ? C'est une blague ?


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 12:00:44
Les histoires de ce pilote forment un vrai psychodrame.

Citation
Pierre , un local bien habitué du site m'a dit ( et ca a lancer la houle dans la navette )que tu a failli décoller avec tes élévateurs à l'envers , ne néglige pas ta prévol !!!

et la tu parles encore de matthieu ? C'est une blague ?



 Je ne parle pas DE Matthieu mais A Matthieu !   et non c'est pas une blague ! A peine arrivé sur le site j'ai déjà des retours le concernant  ! Je connais presque tout le monde la bas et comme il m'a demander auprés de certains parcequ'il ne me voyait pas ... voila les échos qui m'ont été apportés


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 28 Octobre 2013 - 12:31:03
Les histoires de ce pilote forment un vrai psychodrame.

Citation
Pierre , un local bien habitué du site m'a dit ( et ca a lancer la houle dans la navette )que tu a failli décoller avec tes élévateurs à l'envers , ne néglige pas ta prévol !!!

et la tu parles encore de matthieu ? C'est une blague ?

Que fais-tu encore sur ce fil à part décrier ce que tu ne connais pas ?
Alors oui hier j'ai dit que j'avais atterri sur les mains mais c'était les chevilles, genoux et mains car je flare était nickel et ensuite j'ai remonté les mains et voilà je sais quoi faire. Avant je ne faisais pas de flare donc je n'avais jamais posé sur les mains. Ensuite ce matin, personne à l'atterro et donc le temps étant magnifique, j'ai décidé de me payer une journée de remise à niveau (certains diraient remise en question mdr) donc jours avec l'école. Premier plouf, roulis tangage et deuxième soaring puis tangage encore plus appuyés avec David que beaucoup connaissent. Résultat très bon au deuxième car je freinais trop la voile au premier exercice. Au troisième beaucoup plus d'amplitude et 20 minutes sur la face sud que je ne connaissais pas. Élévateurs à l'envers ça ne décolle pas. Je confirme :P c'est pas pareil qu'une clef...
Ce midi je suis heureux comme un pape, bien volé, rectifié certains défauts. Dommage Thomas est arrivé juste à l'heure du repas mais je le verrai en l'air avec sa chérie. Dommage que je n'ai pas volé avec Carole hier. Mais suis content que ceux qui étaient sur place savent que je suis raisonnable et pas une tête brûlée. Ceux-là même qui doutaient de mes récits sont le(s) mêmes qui dénigrent alors stp va voir ailleurs si ça vole.  :ppte:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 28 Octobre 2013 - 13:19:05
les flaires, en général, je les fini sur les pieds? :grat:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tartifli le 28 Octobre 2013 - 13:20:45

Bon ben maintenant je crois que c'est clair.

On a d'un côté un gars qui a envie de dire au monde sa passion pour le parapente, d'exister auprès des volants, et de se faire mousser en racontant et mettant en scène ses premiers vols. En gentil petit gars qui en fait des caisses, raconte un peu des conneries histoire de susciter des réactions, et dans le secret espoir que ses lecteurs pensent de lui qu'il est ultra doué, précoce, bon pilote.

De l'autre on a une communauté qui comprend de ces récits que le gars fait n'imp, encore et toujours, malgré les recommandations (il fait des flare maintenant!  :bang: ) et qui semble se foutre complètement de tout, y compris de nous. Donc ça énerve la sus-citée communauté.

Voilà, maintenant c'est clair pour moi, je vais arrêter de lire ce fil et l'autre en cours qui est du même tabac.

Bons vols à tous

PS: j'ai eu un très bon patron à un moment dans ma vie qui disait: à la chasse aux emmerdes on est jamais bredouille.
Je me répète souvent ça...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: zannett le 28 Octobre 2013 - 15:19:09
Hello !

Arrêtez moi si je me trompe mais flare, appliqué au parapente, n'est autre qu'une traduction ou un équivalent en anglais d'arrondir donc je ne vois pas trop ce qu'il y a de bizarre ou d'inquiétant à en faire. En revanche j'avoue que l'explication de Mathieu sur ladite manoeuvre est un peu floue ...  :grat:

Bons vols à tous,

Laurent


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: n0n0sse le 28 Octobre 2013 - 15:23:33
On a d'un côté un gars qui a envie de dire au monde sa passion pour le parapente, d'exister auprès des volants, et de se faire mousser en racontant et mettant en scène ses premiers vols. En gentil petit gars qui en fait des caisses, raconte un peu des conneries histoire de susciter des réactions, et dans le secret espoir que ses lecteurs pensent de lui qu'il est ultra doué, précoce, bon pilote.

De l'autre on a une communauté qui comprend de ces récits que le gars fait n'imp, encore et toujours, malgré les recommandations (il fait des flare maintenant!  :bang: ) et qui semble se foutre complètement de tout, y compris de nous. Donc ça énerve la sus-citée communauté.
Je crois que tu as bien résumé le problème  karma+


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 28 Octobre 2013 - 15:53:02
Arrêtez moi si je me trompe mais flare, appliqué au parapente, n'est autre qu'une traduction ou un équivalent en anglais d'arrondir donc je ne vois pas trop ce qu'il y a de bizarre ou d'inquiétant à en faire. En revanche j'avoue que l'explication de Mathieu sur ladite manoeuvre est un peu floue ...  :grat:

Plus que le terme "flare", c'est surtout l'histoire de l'arrondi qui oblige à poser sur les mains qui m'a un peu surpris...

Sinon pour la définition, j'ai "The flare is the transition from downward flight to level flight just before landing." donc on est d'accord qu'il s'agit stricto-census de faire un palier avant l'atterrissage.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 17:02:43
J'ai vu Matthieu posé normalement pas de flare lol  , je ne dirai juste qu'une chose à Matthieu , travaille ton posé , en regardant bien la manche a air et de sortir de ta sellette un peu plus tot pour pouvoir receptionner le sol sur tes 2 pieds  :pouce:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: rascasse le 28 Octobre 2013 - 18:41:34
Sacré Mathieu!!! :jump:
ne pourrais tu pas, nous poster quelque petites vidéos de tes "exploits"?
Histoire de rigoler un peu. :mrgreen:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 28 Octobre 2013 - 18:44:48
Je suis assez d'accord avec l'analyse de Tartifli sauf que je n'ai rien envie de faire mousser du tout !
Je suis passionné comme vous, j'exprime les choses avec la vigueur de mon enthousiasme de débutant et c'est mal interprété (ou mal exprimé) mais rappelez-vous au début, peu croyaient ce que je faisais.. Mytho, troll, rêveur, tout y est passé notamment JulienF que je ne porte pas dans mon coeur alors qu'il ne m'a jamais vu, rencontré et vu voler. Le forum s'est ensuite enflammé en me tombant dessus  :grrr:
Alors que j'ai toujours été sincère. Il y avait mieux comme accueil non ?
Et pour ne rien arranger j'ai accumulé des petits incidents en 3 mois et moins de 50 vols alors que d'autres (qui se gardent bien de le dire...) l'ont fait à plus de 100 vols ou jamais même ! Que voulez-vous j'ai été toujours précoce  :mrgreen: (je rigole).
Sous les yeux de David 2 atterrissages NICKEL cet après-midi et ce soir sur les jambes en courant avec la voile encore gonflée derrière comme les bons... :bravo:  
On a discuté de mes atterrissages limite genoux ou mains. C'est lui qui a employé le terme de flare (ou arrondi comme le précise Zannett. J'arrivais bien mains hautes, je longeais le sol et hier par exemple, je freine à fond, vitesse quasi nulle à environ un petit mètre du sol, je relevais les mains et paf la voile passe devant parce que je n'étais pas sorti complètement de la sellette... Donc atterrissage sur les pieds puis genoux (vers l'avant) et mains hier soir pour amortir et me relever (sans m'écrouler par terre). Cela est arrivé car vent nul.

 Évidemment avec un peu de vent cela ne se passait pas tout à fait comme ça. Donc cet après midi et ce soir suis complètement sorti de ma sellette, freiné un peu plus tôt au début du flare progressivement et jusqu'en "bas" (les commandes de la Mojo sont longues et mes bras petits, il a été suggèré que je fasse un tour de frein pour palier cela mais pour l'instant avec un peu de vent ce soir c'était parfait.  :pouce:

Sinon aujourd'hui 4 vols dont 3 soarings face sud et ouest, une transition vers la vallée pour finir dans l'humidité tombante et pas de Carole pour témoigner de mes progrès en atterrissage !  :oops:

Que dire sinon que cette journée a été géniale, riche encore en enseignements avec un vario qui fait brrrbouuuh et le tour d'après qui fait bip, une guerre d'usure qui épuise mentalement mais que c'est bon de ne pas rejoindre directement l'atterro. François m'a dit que j'avais bien volé, Pierre de m'écarter plus longtemps à l'avance pour la priorité et Philippe un conseil sur la position des mains.

 :trinq: c'est mon 50ème vol ! Heureux !  :ppte: je vais boire une mousse et me faire mousser là avec une blonde  :trinq: bonne soirée !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 18:57:53
Sinon aujourd'hui 4 vols dont 3 soarings face sud et ouest, une transition vers la vallée pour finir dans l'humidité tombante et pas de Carole pour témoigner de mes progrès en atterrissage !  :oops:



Ah désolée , je suis venu samedi et dimanche ( c'est la que je t'ai vu sortir trop tard de ta sellette  et paf ! lol ) mais le lundi , j'avais des obligations quand même ! lol je suis pas prof moi et puis j'ai des enfants  ! si si

David est un très bon moniteur  !  ( Je l'ai eu ) 

Je pense que vous avez eu une bonne météo car la semaine s'annonce moins clémente et la parawaiting pointe son nez .

Par contre , si tu veux toujours voler au Maroc en janvier , je te conseille de potasser le QCM et de passer le BP !

Amuse toi bien et bon vol



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 28 Octobre 2013 - 18:59:31
Sacré Mathieu!!! :jump:
ne pourrais tu pas, nous poster quelque petites vidéos de tes "exploits"?
Histoire de rigoler un peux. :mrgreen:






Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: rascasse le 28 Octobre 2013 - 21:23:41
Je mettrais volontiers les miennes, mais a chaque tentative de téléchargement ça foire lamentablement.
c'est ma connexion, ou moi, qui est un peu lente .;;
C'est dommage, croyez moi. ;)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Zebu le 28 Octobre 2013 - 21:30:20
On a discuté de mes atterrissages limite genoux ou mains. C'est lui qui a employé le terme de flare (ou arrondi comme le précise Zannett. J'arrivais bien mains hautes, je longeais le sol et hier par exemple, je freine à fond, vitesse quasi nulle à environ un petit mètre du sol, je relevais les mains et paf la voile passe devant parce que je n'étais pas sorti complètement de la sellette... Donc atterrissage sur les pieds puis genoux (vers l'avant) et mains hier soir pour amortir et me relever (sans m'écrouler par terre). Cela est arrivé car vent nul.

C'est le métier qui rentre  :taupe:

 :prof: Plus sérieusement, à ton niveau il ne s'agit plus de "freiner à fond", mais d'effectuer un freinage progressif pour dissiper la vitesse emmagasinée sans pour autant créer une ressource, puis relever légérement les mains, juste ce qu'il faut pour garder la voile au-dessus de la tête (mais pas trop pour pas qu'elle ne te double). Si c'est bien dosé, cela permet de poser à l'arrêt et sans courir, même sans vent.

Un freinage trop timide fera que ta voile ralentit et finit par s'enfoncer sans avoir perdu toute sa vitesse horizontale. Ca te fera glisser / courir / tomber / finir en roulé-boulé, selon la vitesse. 

Un freinage trop franc te fera remonter avant de retomber au sol avec une vitesse verticale qui peut être importante - d'où l'importance de sortir le train d'atterrissage, les jambes amortiront ca bien mieux que ta colonne vertébrale, surtout avec un mousse-bag. Et s'il reste de la vitesse horizontale, c'est parfois dur de ne pas finir sur les genoux ou les mains (attention aux poignets, bien fragiles aussi).

Et bien sur, on n'oublie pas que "vent de cul, vitesse accrue"...

Comme dit Carole, la météo de demain n'est pas annoncée super, mais après ca devrait s'arranger.
Profites-en bien, avec les moniteurs d'apérogliss t'es entre de bonnes mains !

 :rando:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 28 Octobre 2013 - 21:52:29
On a discuté de mes atterrissages limite genoux ou mains. C'est lui qui a employé le terme de flare (ou arrondi comme le précise Zannett. J'arrivais bien mains hautes, je longeais le sol et hier par exemple, je freine à fond, vitesse quasi nulle à environ un petit mètre du sol, je relevais les mains et paf la voile passe devant parce que je n'étais pas sorti complètement de la sellette... Donc atterrissage sur les pieds puis genoux (vers l'avant) et mains hier soir pour amortir et me relever (sans m'écrouler par terre). Cela est arrivé car vent nul.

C'est le métier qui rentre  :taupe:

 :prof: Plus sérieusement, à ton niveau il ne s'agit plus de "freiner à fond", mais d'effectuer un freinage progressif pour dissiper la vitesse emmagasinée sans pour autant créer une ressource, puis relever légérement les mains, juste ce qu'il faut pour garder la voile au-dessus de la tête (mais pas trop pour pas qu'elle ne te double). Si c'est bien dosé, cela permet de poser à l'arrêt et sans courir, même sans vent.

Un freinage trop timide fera que ta voile ralentit et finit par s'enfoncer sans avoir perdu toute sa vitesse horizontale. Ca te fera glisser / courir / tomber / finir en roulé-boulé, selon la vitesse. 

Un freinage trop franc te fera remonter avant de retomber au sol avec une vitesse verticale qui peut être importante - d'où l'importance de sortir le train d'atterrissage, les jambes amortiront ca bien mieux que ta colonne vertébrale, surtout avec un mousse-bag. Et s'il reste de la vitesse horizontale, c'est parfois dur de ne pas finir sur les genoux ou les mains (attention aux poignets, bien fragiles aussi).

Et bien sur, on n'oublie pas que "vent de cul, vitesse accrue"...

Comme dit Carole, la météo de demain n'est pas annoncée super, mais après ca devrait s'arranger.
Profites-en bien, avec les moniteurs d'apérogliss t'es entre de bonnes mains !

 :rando:
Merci pour ces précisions écrites. David (super moniteur en passant - je suis bien d'accord avec Carole -voix calme et pondérée, explications claires et abondantes) m'a effectivement parlé de cette ressource que je créais; mon freinage n'était pas progressif et le lever de mains était un peu trop franc.
En freinant progressivement à la fin du premier tiers du flare (je n'ai pas peur de laisser les bras hauts le plus longtemps possible - quelques mauvaises expériences de freinage trop tôt hum...m'ont persuadé d'accepter la vitesse) et en sortant vraiment les jambes, ça marche.
Pour le vent de cul, suite aux remarques faites après ma vidéo, je regarde deux fois la manche à air. le problème c'est quand deux manches indiquent deux directions différentes !! véridique à Saint André, un local m'a dit de ne me fier qu'à celle près de la route et non celle près du lac. Du coup j'ai regardé où posaient les autres (Panurge inside ?  :mrgreen: )
Cette journée de piqûre de rappels m'a fait beaucoup de bien. Au dernier vol, David m'a dit "tu es autonome ou ?..." j'ai répondu "autonome". Il m'a dit "bien". J'ai préféré partir encore dos voile (alors que j'aurais pu y aller face voile - cela aurait été bien pour mon 50° vol mais j'ai peu de référence en face voile.) et je suis allé faire des aller-retours sur la face ouest. Les autres sont partis poser; je suis resté le plus possible en soaring et puis à un moment donné, ça ne donnait plus avec les repères visuels et l'aide du vario, j'ai préféré rejoindre le lac au lieu de devoir atterrir à Moriez. J'ai même réussi à passer le col assez haut et plus que 4 voiles qui me précédaient. Me suis fait un peu secouer en traversant la ligne du venturi mais je m'y attendais et puis finesse max face au vent de sud dominant. 11 km/h de vitesse le temps de laisser les 4 voiles se poser et hop, grand sourire à l'arrivée avec trois ou quatre gars qui étaient partis avec moi et qui m'avaient regardé atterrir : mais non sur les jambes et propre cette fois-ci  ;)
Je viens de regarder la météo pour demain; il va y avoir des fenêtres dans l'après-midi...enfin j'espère !! c'est bon tout ça  :ppte:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 29 Octobre 2013 - 07:58:01

Je suis passionné comme vous, j'exprime les choses avec la vigueur de mon enthousiasme de débutant et c'est mal interprété (ou mal exprimé) mais rappelez-vous au début, peu croyaient ce que je faisais.. Mytho, troll, rêveur, tout y est passé notamment JulienF que je ne porte pas dans mon coeur alors qu'il ne m'a jamais vu, rencontré et vu voler. Le forum s'est ensuite enflammé en me tombant dessus  :grrr:
Alors que j'ai toujours été sincère. Il y avait mieux comme accueil non ?
Et pour ne rien arranger j'ai accumulé des petits incidents en 3 mois et moins de 50 vols alors que d'autres (qui se gardent bien de le dire...) l'ont fait à plus de 100 vols ou jamais même ! Que voulez-vous j'ai été toujours précoce  :mrgreen: (je rigole).
Sous les yeux de David 2 atterrissages NICKEL cet après-midi et ce soir sur les jambes en courant avec la voile encore gonflée derrière comme les bons... :bravo:  
On a discuté de mes atterrissages limite genoux ou mains. C'est lui qui a employé le terme de flare (ou arrondi comme le précise Zannett. J'arrivais bien mains hautes, je longeais le sol et hier par exemple, je freine à fond, vitesse quasi nulle à environ un petit mètre du sol, je relevais les mains et paf la voile passe devant parce que je n'étais pas sorti complètement de la sellette... Donc atterrissage sur les pieds puis genoux (vers l'avant) et mains hier soir pour amortir et me relever (sans m'écrouler par terre). Cela est arrivé car vent nul.

 Évidemment avec un peu de vent cela ne se passait pas tout à fait comme ça. Donc cet après midi et ce soir suis complètement sorti de ma sellette, freiné un peu plus tôt au début du flare progressivement et jusqu'en "bas" (les commandes de la Mojo sont longues et mes bras petits, il a été suggèré que je fasse un tour de frein pour palier cela mais pour l'instant avec un peu de vent ce soir c'était parfait.  :pouce:

Sinon aujourd'hui 4 vols dont 3 soarings face sud et ouest, une transition vers la vallée pour finir dans l'humidité tombante et pas de Carole pour témoigner de mes progrès en atterrissage !  :oops:

Que dire sinon que cette journée a été géniale, riche encore en enseignements avec un vario qui fait brrrbouuuh et le tour d'après qui fait bip, une guerre d'usure qui épuise mentalement mais que c'est bon de ne pas rejoindre directement l'atterro. François m'a dit que j'avais bien volé, Pierre de m'écarter plus longtemps à l'avance pour la priorité et Philippe un conseil sur la position des mains.

 :trinq: c'est mon 50ème vol ! Heureux !  :ppte: je vais boire une mousse et me faire mousser là avec une blonde  :trinq: bonne soirée !

Ben disons aussi qu'heureusement que chaque débutant nous raconte pas en détail chacun de ses vols comme ça, parce qu'autrement y'aurait de quoi se pendre  :mrgreen: Disons que c'est pas monstre passionnant!
D'un autre côté, personne ne m'oblige à lire.
[MODE "vieux con" ON]
Mais comme la teneur des fils du LCDV(pour moi je précise) est en chute libre depuis quelque temps, je viens sur les fils ou j'ai des chances de rigoler un peu, comme celui-là...
Tout ça pour dire que j'ai un peu la nostalgie du temps ou des mecs comme Armant venaient discuter sur le fofo... Maintenant, c'est un peu plus pauvre je trouve. D'ailleurs la majorité des gars que j'apprécie et qui postaient des trucs intéressant (toujours à mes yeux) n'apportent plus que des petites contributions distillées au compte goutte.
"C'était mieux avant"
[MODE "vieux con" ON]


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 29 Octobre 2013 - 08:35:24
Pour le décollage, n'hésite pas à travailler le face voile en pente école, tu verras qu'une fois que tu auras bien enregistré le geste tu ne voudras plus décoller que en face voile par ce qu'au moins en face voile tu vois réellement ce qui se passe au dessus de ta tête. Et puis comme tu as tendance à poser ton aile un peu comme un chiffon, ça te permettra de bien contrôler s'il y a des clés des cravates et si elle monte bien symétriquement.
Le face voile te permettra aussi de voir que ça ne sert à rien de vouloir mettre trop d'énergie dans le gonflage et du coup tu sauras exactement ce qu'il faut mettre pour le dos voile.
Souvent quand on commence en face voile on a tendance à tirer sur les élévateurs en fléchissant les bras sans bouger le buste et du coup ça donne de l'énergie à l'aile, mais si c'est pas suivi avec le buste elle gonfle pas bien. Du coup les fois d'après on veut tirer encore plus fort sur les bras pour lui donner encore plus d'énergie, mais ça marche pas mieux ou ça part en travers et c'est difficile de corriger car l'aile n'écope pas bien (à cause de l'à-coup non suivi). Et le jour ou on comprend qu'il suffit de partir avec les 4 avants centraux tendus (il faut un peu essayer quelle est la bonne tension) et de gonfler simplement en basculant le buste en arrière avec les bras un peu fléchis c'est la révélation, ça va gonfler tout seul. En plus le fait de mettre le buste en arrière crée un déséquilibre, qui te fait marcher en arrière et te permet de poursuivre le gonflage comme il faut. Et comme ça tu gonflera en douceur et super propre...
Après le second truc c'est trouver comment piloter l'aile quand elle monte (les commandes inversées c'est pas évident de chopper le coup de suite)...
Enfin, si tu as trouvé comment gonfler propre et en douceur et comment piloter ton aile pour qu'elle monte bien au dessus de ta tête bien symétrique, le dernier truc c'est la temporisation. Souvent, les premières fois qu'on en arrive là, on tombe dans le piège de la précipitation, on cherche à se retourner, pas forcément dans le bon sens ou alors trop vite, ou on temporise pas bien et ça foire... Mais en fait le secret là c'est une bonne temporisation qui va te donner tout le temps qu'il te faut pour te retourner proprement, sans te faire de cheville, dans le bon sens, avec tout le temps qu'il faudra pour charger proprement ta ventrale et faire une jolie course d'élan en courant comme une autruche (des grands pas amples)...
Et là... LÀ tu seras content de toi, par ce que tu auras fais un super décollage, bien propre, bien en sécurité et que tout le monde aura trouvé joli... Si tu pratique ça souvent en pente école, que ça devient des automatismes (en pente tu peux même t'amuser à faire ça sans regarder ton aile, juste pour la ressentir), tu sauras décoller partout proprement.
La pente école n'est jamais une perte de temps... Les conditions ne sont pas bonnes, ça t'inspire pas, va faire de la pente, fais des gonflages, et une fois que tu as ton aile au dessus de la tête, tu ne la regarde plus, tu essayes de la ressentir, d’anticiper ses mouvements, de la piloter au feeling... Ça te donnera autant voir même plus d'expérience qu'un vol.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 29 Octobre 2013 - 08:58:25
Pour le décollage, n'hésite pas à travailler le face voile en pente école, tu verras qu'une fois que tu auras bien enregistré le geste tu ne voudras plus décoller que en face voile par ce qu'au moins en face voile tu vois réellement ce qui se passe au dessus de ta tête. Et puis comme tu as tendance à poser ton aile un peu comme un chiffon, ça te permettra de bien contrôler s'il y a des clés des cravates et si elle monte bien symétriquement....
...
La pente école n'est jamais une perte de temps... Les conditions ne sont pas bonnes, ça t'inspire pas, va faire de la pente, fais des gonflages, et une fois que tu as ton aile au dessus de la tête, tu ne la regarde plus, tu essayes de la ressentir, d’anticiper ses mouvements, de la piloter au feeling... Ça te donnera autant voir même plus d'expérience qu'un vol.

Tout a fait d'accord, le gonflage te permettra de maitriser ta voile en toute circonstance. Cela demande du temps, mais quel plaisir.

Bon vol bien gonflé. Jean-Nono :ppte:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: zannett le 29 Octobre 2013 - 09:16:01
Salut Mathieu,

Vraiment ravi de savoir que tu t'éclates avec David. C'est effectivement un instructeur en or. Ravi également de constater que tu peux faire la transition vers St André depuis le déco Ouest sans te mettre en danger comme la première fois.

Si tu en as l'occasion je t'invite à discuter météo avec David. Tu pourras constater que c'est un passionné du sujet et tu apprendras un max de trucs. Si jamais tu pourras lui passer le bonjour de Laurent , son élève stage Perf traducteur français/anglais, il comprendra  :)

Enjoy St André et bons vols
Laurent


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Octobre 2013 - 10:08:47

Ben disons aussi qu'heureusement que chaque débutant nous raconte pas en détail chacun de ses vols comme ça, parce qu'autrement y'aurait de quoi se pendre  :mrgreen: Disons que c'est pas monstre passionnant!
D'un autre côté, personne ne m'oblige à lire.
[MODE "vieux con" ON]
Mais comme la teneur des fils du LCDV(pour moi je précise) est en chute libre depuis quelque temps, je viens sur les fils ou j'ai des chances de rigoler un peu, comme celui-là...
Tout ça pour dire que j'ai un peu la nostalgie du temps ou des mecs comme Armant venaient discuter sur le fofo... Maintenant, c'est un peu plus pauvre je trouve. D'ailleurs la majorité des gars que j'apprécie et qui postaient des trucs intéressant (toujours à mes yeux) n'apportent plus que des petites contributions distillées au compte goutte.
"C'était mieux avant"
[MODE "vieux con" ON]

Tout à fait d'accord avec toi !! je ne suis qu'un débutant peu passionnant comme plein d'autres pourquoi c'est tombé sur moi ?  :grat:
Par contre si les fights te font rigoler  :mrgreen: (euh pas mes erreurs...) ;)

Pour le décollage, n'hésite pas à travailler le face voile en pente école, tu verras qu'une fois que tu auras bien enregistré le geste tu ne voudras plus décoller que en face voile par ce qu'au moins en face voile tu vois réellement ce qui se passe au dessus de ta tête. Et puis comme tu as tendance à poser ton aile un peu comme un chiffon, ça te permettra de bien contrôler s'il y a des clés des cravates et si elle monte bien symétriquement.
Le face voile te permettra aussi de voir que ça ne sert à rien de vouloir mettre trop d'énergie dans le gonflage et du coup tu sauras exactement ce qu'il faut mettre pour le dos voile.
Souvent quand on commence en face voile on a tendance à tirer sur les élévateurs en fléchissant les bras sans bouger le buste et du coup ça donne de l'énergie à l'aile, mais si c'est pas suivi avec le buste elle gonfle pas bien. Du coup les fois d'après on veut tirer encore plus fort sur les bras pour lui donner encore plus d'énergie, mais ça marche pas mieux ou ça part en travers et c'est difficile de corriger car l'aile n'écope pas bien (à cause de l'à-coup non suivi). Et le jour ou on comprend qu'il suffit de partir avec les 4 avants centraux tendus (il faut un peu essayer quelle est la bonne tension) et de gonfler simplement en basculant le buste en arrière avec les bras un peu fléchis c'est la révélation, ça va gonfler tout seul. En plus le fait de mettre le buste en arrière crée un déséquilibre, qui te fait marcher en arrière et te permet de poursuivre le gonflage comme il faut. Et comme ça tu gonflera en douceur et super propre...
Après le second truc c'est trouver comment piloter l'aile quand elle monte (les commandes inversées c'est pas évident de chopper le coup de suite)...
Enfin, si tu as trouvé comment gonfler propre et en douceur et comment piloter ton aile pour qu'elle monte bien au dessus de ta tête bien symétrique, le dernier truc c'est la temporisation. Souvent, les premières fois qu'on en arrive là, on tombe dans le piège de la précipitation, on cherche à se retourner, pas forcément dans le bon sens ou alors trop vite, ou on temporise pas bien et ça foire... Mais en fait le secret là c'est une bonne temporisation qui va te donner tout le temps qu'il te faut pour te retourner proprement, sans te faire de cheville, dans le bon sens, avec tout le temps qu'il faudra pour charger proprement ta ventrale et faire une jolie course d'élan en courant comme une autruche (des grands pas amples)...
Et là... LÀ tu seras content de toi, par ce que tu auras fais un super décollage, bien propre, bien en sécurité et que tout le monde aura trouvé joli... Si tu pratique ça souvent en pente école, que ça devient des automatismes (en pente tu peux même t'amuser à faire ça sans regarder ton aile, juste pour la ressentir), tu sauras décoller partout proprement.
La pente école n'est jamais une perte de temps... Les conditions ne sont pas bonnes, ça t'inspire pas, va faire de la pente, fais des gonflages, et une fois que tu as ton aile au dessus de la tête, tu ne la regarde plus, tu essayes de la ressentir, d’anticiper ses mouvements, de la piloter au feeling... Ça te donnera autant voir même plus d'expérience qu'un vol.

Merci pour ces conseils, c'est en effet la prochaine étape indispensable. J'aurais pu tenter hier mon premier face voile car le vent n'était pas for, mais le créneau était bon pour le dos voile et je ne voulais pas le rater et voler. La pente école gonflage va me faire du bien... J'ai déjà fait du face voile 3 après-midi, donc la technique est comprise (assimilée euh non...) mais je me suis fait un genou quand la voile a fait un 180 degrés. Au lieu d'aller vers la voile, j'ai voulu résister et crac... :( le genou. Du coup, depuis un peu d'appréhension.
Je sais déjà prégonfler  ROTFL

Salut Mathieu,

Vraiment ravi de savoir que tu t'éclates avec David. C'est effectivement un instructeur en or. Ravi également de constater que tu peux faire la transition vers St André depuis le déco Ouest sans te mettre en danger comme la première fois.

Si tu en as l'occasion je t'invite à discuter météo avec David. Tu pourras constater que c'est un passionné du sujet et tu apprendras un max de trucs. Si jamais tu pourras lui passer le bonjour de Laurent , son élève stage Perf traducteur français/anglais, il comprendra  :)

Enjoy St André et bons vols
Laurent

Pas de problème, je passerai le message dès que je le vois. Pour la transition, oui, j'ai progressé. Les aller-retours pour gagner un peu de hauteur et passer sans encombre.  :D  Ca fait du bien de voir que malgré tout  ROTFL je comprends et applique. J'ai même pris de la hauteur à la sortie du venturi. J'ai hésité à aller plus loin mais j'ai été sage et suis rentré avec une belle PTU.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Thomas B le 29 Octobre 2013 - 18:54:07
Salut Mathieu,

Profites bien de cette semaine pour travailler ton face voile à l'atterro entre les deux vols. Tu as vu, en demandant, les pilotes de saint andré sont souvent de bons conseils. Tu peux aussi profiter des précieux conseils de RV du Clair Logis qu'ils laissent trainer de temps à autres entre deux plats.

Si tu tentes un face voile à l'ouest, il y a un risque majeur, c'est celui de te retourner dans le mauvais sens. Ca semble couillon vu du clavier, mais en débutant c'est assez courant. Or le déco Ouest décolle rapidement et en cas d'erreur tu te retrouves en l'air. Considère systématiquement que pour commencer tu feras des erreurs. Je ne peux te conseiller, de tenter tes premiers "face voile" sur le déco sud (avec les conditions qui vont avec), où tu auras plus de temps pour corriger en cas d'erreur.

Comme je te l'ai dit, je pense que pour débuter il faut bien plus d'heures de travail au sol, que d'heures passée en l'air. Disons qu'une bonne centaines d'heure dans la région me semble normal.

Enfin, as-tu repéré ta suspente de stabilo et de quelle couleur est-elle ? Je te laisse potasser la réponse si tu ne sais pas de quoi il s'agit. Sur le forum par exemple.Ca te permettra de constater qu'en cherchant bien au travers de la forêt d'énervés, ce forum est aussi rempli de précieux conseils.

Vu le temps, on s'est balladé pour profiter des belles couleurs Automnale et on est rentré chez nous. Sans doute nous reverras-tu en fin de semaine aprés le passage du front   :soleil:
La météo pessimiste semble bien s'arranger.

Passes le bonjour à Pierre !

Thomas.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Octobre 2013 - 19:06:57
J'ai passé la journée à l'intérieur. Ca n'a pas volé trop bouché, trop humide, désolant  :( Vidéos des championnats d'Europe à Saint André, le manuel du vol libre sur ce dont tu parlais ce matin (décrochage et incidents de vol) et vidéos de face voile pour m'imprégner. Je vais tenter mes premiers face voile demain matin ;) au déco où il y a de la place.
Je ne comprends pas la suspente de stabilo..la jaune (frein ?)
Merci pour ta passion communicative, tes précieux conseils et j'espère à avant samedi !
Bonnes recherches nucléaires ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: f@b le 29 Octobre 2013 - 19:15:26
J'ai mangé une omelette aux sanguins ramassés à l'atterro hier, un petit café derrière ça et hop j'étais au boulot.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Octobre 2013 - 19:30:24
J'ai mangé une omelette aux sanguins ramassés à l'atterro hier, un petit café derrière ça et hop j'étais au boulot.
:trinq: C'est quoi les sanguins? des champignons ? Certains ont profité de la journée pour aller à la chasse aux champi mais je n'ai pas de bottes...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 29 Octobre 2013 - 21:53:28
J'ai mangé une omelette aux sanguins ramassés à l'atterro hier, un petit café derrière ça et hop j'étais au boulot.

On apprécie ou pas la prose de M@tthieu mais franchement tu n'as pas autre chose à f..... que de venir sur son fil pour te moquer ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 29 Octobre 2013 - 22:03:49
J'ai mangé une omelette aux sanguins ramassés à l'atterro hier, un petit café derrière ça et hop j'étais au boulot.

On apprécie ou pas la prose de M@tthieu mais franchement tu n'as pas autre chose à f..... que de venir sur son fil pour te moquer ?
T'inquiète, je commence à avoir l'habitude des désespérés du clavier qui squattent les posts des autres - ah jalousie...quand tu nous tiens ! mais j'ai bon coeur, j'ai répondu en toute politesse avec le même ton, j'accueille les SDF du clavier qui se sentent oisifs. Perso, quand un post ou un posteur ne me plaît pas, je ne le lis pas, je ne lui réponds, pas, je ne poste surtout pas mais apparemment, certains aiment bien se faire du mal  :mdr:  :mdr:


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: f@b le 29 Octobre 2013 - 22:29:34
bon, j'étais parti pour être encore un peu plus moqueur, alors je m'autocensure.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 29 Octobre 2013 - 23:45:11
Salut Mathieu et tout les autres!
Apparement c'est the topic où il faut etre !
Bon alors, Jalousie, y'a pas, ca tout le monde ici, même les plus jeunes, ils ont la maturité de l'homme volant pour éviter ce genre de comportment prépubère. Le parapente est un sport qui n'aime pas la compétition (même si elles sont chouettes..;tiens je vais lancer un post dessus :lol: ).
tu compares souvent tes récits au monde le moto, ici c'est le monde de la météo.
Contrairement à la moto, sport mécaniques par excellence, sauf déluges, on roule pas (enfin les vrai motards, pas ceux qui reprennent le break familial à la première goutte)
En parapente parfois il fait beau, mais.... :banane:  Nous sommes plus comme les skippers de bateau perdu sur l'océan, pars ! seul et vogue heu vole !
Bien sur, les récits de marin c'est toujours sympa, car même avec un frêle esquif on peut traverser les oceans (y parait qu'on la fait à la nage). Mais rien ne te dit que l'iceberg ou l'ouragan n'est pas devant sous ton nez, tellement gros que tu le vois pas...la compétition elle est là. Toi contre les éléments naturel, impondérable par excellence, l'invisible, le hasard, le doute, la fatalité diront certains...
Bref assez flooder sur les marins et les analogies parfois trompeuse...
Passons à l'autre sujet : Les récits oui, je suis le premier lecteur mais je pense que amha, à la vue de la sécheresse actuelle des autres sujets, et le fait que aujourd'hui tout est plus normatif qu'avant, leur place ici, j'entends ceux d'un jeune plein de fougue (certes méritée) et cela sur un domaine public, choque certains, moi compris, car le parapente est entaché du qualificatif "sport extreme", choses réfutés par 99% des pilotes et pas seulement les papys qui volent encore à 80 balais! Ce qui est sur c'est que ça casse l'image que des passionnés se font chier de dire à longeur de journée que l'on peut apprendre sans froler les arbres, les vaches et autres tubes métalliques ...
Alors Oui on peut aussi envoyer du gros en parapente, mais ca demande talent ET apprentissage ET météo, ca se fait pas du jour au lendemain et pas tout seul dans son coin de facon empirique suite à des retours sur un forum lambda. :grat:
un dernier conseils pour être moins dans la polémique, tourne toi vers la relaxation, ton temps de cerveau disponible aux vols et l'analyse en sera avantagé. et je serais ravi de lire tes récits tout aussi détaillés dans des topics plus intéressant du genre : "mon premier triangle FAI de 75 bornes en autonomie complète" la je pense que la polémique sera moins grande, mais le chemin est je pense assez long.
En entendant , je te souhaite beaucoup de bons vols et attends avec impatience tes nouveaux récits.

Cyril


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Octobre 2013 - 07:48:12
bon, j'étais parti pour être encore un peu plus moqueur, alors je m'autocensure.

Tu peux y aller... on est tout ouïe...met de l'animation !! ;)

Salut Mathieu et tout les autres!
Apparement c'est the topic où il faut etre !
Bon alors, Jalousie, y'a pas, ca tout le monde ici, même les plus jeunes, ils ont la maturité de l'homme volant pour éviter ce genre de comportment prépubère. Le parapente est un sport qui n'aime pas la compétition (même si elles sont chouettes..;tiens je vais lancer un post dessus :lol: ).
tu compares souvent tes récits au monde le moto, ici c'est le monde de la météo.
Contrairement à la moto, sport mécaniques par excellence, sauf déluges, on roule pas (enfin les vrai motards, pas ceux qui reprennent le break familial à la première goutte)
En parapente parfois il fait beau, mais.... :banane:  Nous sommes plus comme les skippers de bateau perdu sur l'océan, pars ! seul et vogue heu vole !
Bien sur, les récits de marin c'est toujours sympa, car même avec un frêle esquif on peut traverser les oceans (y parait qu'on la fait à la nage). Mais rien ne te dit que l'iceberg ou l'ouragan n'est pas devant sous ton nez, tellement gros que tu le vois pas...la compétition elle est là. Toi contre les éléments naturel, impondérable par excellence, l'invisible, le hasard, le doute, la fatalité diront certains...
Bref assez flooder sur les marins et les analogies parfois trompeuse...
Passons à l'autre sujet : Les récits oui, je suis le premier lecteur mais je pense que amha, à la vue de la sécheresse actuelle des autres sujets, et le fait que aujourd'hui tout est plus normatif qu'avant, leur place ici, j'entends ceux d'un jeune plein de fougue (certes méritée) et cela sur un domaine public, choque certains, moi compris, car le parapente est entaché du qualificatif "sport extreme", choses réfutés par 99% des pilotes et pas seulement les papys qui volent encore à 80 balais! Ce qui est sur c'est que ça casse l'image que des passionnés se font chier de dire à longeur de journée que l'on peut apprendre sans froler les arbres, les vaches et autres tubes métalliques ...
Alors Oui on peut aussi envoyer du gros en parapente, mais ca demande talent ET apprentissage ET météo, ca se fait pas du jour au lendemain et pas tout seul dans son coin de facon empirique suite à des retours sur un forum lambda. :grat:
un dernier conseils pour être moins dans la polémique, tourne toi vers la relaxation, ton temps de cerveau disponible aux vols et l'analyse en sera avantagé. et je serais ravi de lire tes récits tout aussi détaillés dans des topics plus intéressant du genre : "mon premier triangle FAI de 75 bornes en autonomie complète" la je pense que la polémique sera moins grande, mais le chemin est je pense assez long.
En entendant , je te souhaite beaucoup de bons vols et attends avec impatience tes nouveaux récits.

Cyril

Cyril et les autres, je pense qu'il y a eu des maladresses de communication de part et d'autre. Ayant eu affaire au départ à des gens suspicieux, mettant de suite en doute ce que je disais  :evil: alors qu'il n'y avait que du vrai, "vous" avez voulu tempérer mes ardeurs pour me mettre en garde. Puis "vous" avez polémiqué sur mes capacités etc...etc... j'aime bien l'humour et l'auto-dérision (pas vraiment de sur-ego) tant qu'il n'y a pas de mauvaise foi persistante. Ici et là certains ont compris, confirmé (après m'avoir vu) que je n'étais pas un taré et pour aller dans ton sens, souvent sous la voile qui glisse dans l'air, je me dis que j'ai bien de la chance de voler et je sais à quel point je suis fragile et vulnérable, petit bonhomme de 50 kgs dans l'immensité du ciel, à la merci de n'importe quel rafale, confluence ou thermique malicieux. Donc j'aime oser, j'aime me battre et me dépasser -dans la limite de mes capacités et de l'aérologie du jour. Ca je le sais, je le sens au fond de moi. En regardant la vidéo de TV5 sur les championnats 2012 à Saint André, il y a un commentaire de Philippe Lamy que j'aime bien et que j'ai fait mien depuis longtemps (et pas que dans le parapente, das le sport en général que je pratique avidement : roller en rampe, moto, escalade..."Le parapente est une activité où l'on ne peut pas tricher, ni avec les autres, ni avec soi." Et il explique pourquoi... :pouce:

Quant à la moto, je commence à saisir la différence (pas de trajectoire au millimètre, zone de mouvement fluctuante et pas aussi stable en l'air qu'au sol)
Bons vols à tous, je me prépare pour aller voler. J'en parlais souvent (je le ferai beaucoup moins) à cause de la notion de danger qui ne m'effraie pas même à très haute vitesse le genou par terre et de la manière dont j'ai progressé en moto, en repoussant les limites à chaque fois.

Quant au premier cross, je ne me priverai pas de relater cet épisode. L'an prochain avec les thermiques qui vont bien... :ppte: (je sais pas à midi en plein mois d'août).  :P
Je raconterai mon premier SIV d'abord !!

J'avoue que hier sur les derniers posts, j'aimais bien provoquer.. :dent: j'ai malheureusement fini ma puberté  :(

Bons vols à tous ! j'y vais là...  :)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 30 Octobre 2013 - 09:13:14
Hummm ca m'a l'air d'etre bon en + aujourdhui ..... je me tate pour monter .....


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 30 Octobre 2013 - 09:15:44
Arggghhhhhhhhh ... dur dur d entendre ca du boulot !!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Zebu le 30 Octobre 2013 - 09:24:59
C'est pas un peu tôt pour être au boulot ?
 :sors:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 30 Octobre 2013 - 09:29:49
C'est pas un peu tôt pour être au boulot ?
 :sors:


les gens du sud sont énervant


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: zannett le 30 Octobre 2013 - 10:48:47
  karma+  Cyril Anakis !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Octobre 2013 - 12:58:39
 
Hummm ca m'a l'air d'etre bon en + aujourdhui ..... je me tate pour monter .....
Oui c'est tranquille. Une légère brise en est / sud est qui m'a permis de faire 3 ploufs, de valider des détails vus lundi avec David et de partir deux fois pour la première fois en face voile ! Je ne suis plus vierge !  :bravo:


Titre: Re&nbsp;: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 30 Octobre 2013 - 13:24:51
C'est vrai que ton parcours est vraiment atypique. Des vols de 4h mais c'est la première fois que tu fais un face voile??? Dingue... Moi quand je fais mes petits Thermos tranquille y'a du zef au deco et le face voile  s'impose de lui même...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 30 Octobre 2013 - 13:46:41
J'ai mangé une omelette aux sanguins ramassés à l'atterro hier, un petit café derrière ça et hop j'étais au boulot.
:trinq: C'est quoi les sanguins? des champignons ? Certains ont profité de la journée pour aller à la chasse aux champi mais je n'ai pas de bottes...
Oui ce sont des champignons... :-) : http://mycorance.free.fr/valchamp/champi184.htm

Je ne comprends pas la suspente de stabilo..la jaune (frein ?)
Non la suspente de stabilo n'est pas la même que celles de frein. La suspente de frein est attachée en plusieurs endroits tout au long du bord de fuite et c'est celle qui te permet de diriger ton parapente à l'aide des commandes de frein (c'est loin d'être la seule façon bien sûr ;-) ), la suspente de stabilo quant à elle est attachée en plusieurs points (3 ou 4 en général) à l'extrémité de ton aile (que l'on appelle aussi le stabilo) et cette suspente est celle sur laquelle tu peux tirer pour essayer de défaire une cravate (quand ton stabilo est coincé dans les suspentes) : http://www.parapenteconfluence.be/imag/terminologie.gif (on voit le stabilo à gauche et la suspente de frein à droite).


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Thomas B le 30 Octobre 2013 - 18:16:01
J'ai mangé une omelette aux sanguins ramassés à l'atterro hier, un petit café derrière ça et hop j'étais au boulot.
:trinq: C'est quoi les sanguins? des champignons ? Certains ont profité de la journée pour aller à la chasse aux champi mais je n'ai pas de bottes...
Oui ce sont des champignons... :-) : http://mycorance.free.fr/valchamp/champi184.htm

Je ne comprends pas la suspente de stabilo..la jaune (frein ?)
Non la suspente de stabilo n'est pas la même que celles de frein. La suspente de frein est attachée en plusieurs endroits tout au long du bord de fuite et c'est celle qui te permet de diriger ton parapente à l'aide des commandes de frein (c'est loin d'être la seule façon bien sûr ;-) ), la suspente de stabilo quant à elle est attachée en plusieurs points (3 ou 4 en général) à l'extrémité de ton aile (que l'on appelle aussi le stabilo) et cette suspente est celle sur laquelle tu peux tirer pour essayer de défaire une cravate (quand ton stabilo est coincé dans les suspentes) : http://www.parapenteconfluence.be/imag/terminologie.gif (on voit le stabilo à gauche et la suspente de frein à droite).

Du coup je me permet de compléter.

La suspente de stabilo et donc la suspente sur laquelle il peut être important de tirer en cas de cravate. C'est pourquoi, généralement elle est d'une couleur différente des autres suspentes. Ainsi, en cas de cravatte, tu peux facilement et rapidement la différenciée des autres suspentes.
Alors, il est généralement bienvenue de la repérée en l'air ou pendant la séance de gonflage par le jour où tu eu auras besoin.

Dans les exercices bienvenus, tu peux aussi prendre l'habitude de faire des "poignées témoins" à chaque vol. Il s'agit de venir attraper (sans la tirer...) ta poignée de secour en l'air. Ca te permettra de dégainer plus vite en cas de pépin. Tu verras que les premières fois tu vas la chercher et ensuite ta main viendra se poser directement dessus.

Bien joué pour tes premiers gonflages face voile sur le décollage SE. C'est effectivement sur ce décollage qu'il fallait faire tes premiers essais.

Question météo, tu es au bon endroit pour la semaine. Pas grand chose à faire par chez nous si ce n'est des ploufs/rando...

Thomas.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Octobre 2013 - 21:40:45
C'est vrai que ton parcours est vraiment atypique. Des vols de 4h mais c'est la première fois que tu fais un face voile??? Dingue... Moi quand je fais mes petits Thermos tranquille y'a du zef au deco et le face voile  s'impose de lui même...
Je me suis fait un ligament du genou sur la pente école (Julien F, tu veux l'irm ?)  :mdr: et il m'a fallu du temps pour oublier le traumatisme de la douleur..
Du coup j'ai du faire l'impasse sur certains vols calmes en l'air mais ventés au décollage d'où le retard. Mais 5 face voile aujourd'hui réussis ! ;-) conditions très calmes. Petit à petit les automatismes viendront... Gonflage gonflage.. ;-)
Edit : les 4h c'était à Ceillac, doux et laminaire le jour où.. Parti en dos voile sans souci.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Octobre 2013 - 21:49:15
Merci les gars pour la suspente Stabylo. Je vais voir ça de plus près demain. Thomas c'est vrai que c'est calme mais je m'amuse comme un fou à faire du face voile, des tangages et roulis appuyés. J'ai pas osé refaire une crevette mais c'était passé lors d'un de mes vols du premier stage perf. Au grand dam du moniteur... Je ferai donc juste les petites oreilles pour engager du roulis à la sellette. Exercice conseillé par David. Parce que je faisais du roulis à la commande... Il m'a expliqué le danger de fermeture du côté intérieur... Pourtant je ne voulais pas faire de wings.. Pas encore ! Lol. Tu m'as expliqué pourquoi et j'attendrai le SIV de printemps (lessive de printemps ?  :mdr: Sinon mangé avec... Pierre ! Il m'a donné des conseils ;-) c'est bon les vacances parapente !


Titre: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 31 Octobre 2013 - 12:20:25
.


Titre: Re&nbsp;: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 31 Octobre 2013 - 12:20:45
Citation
Mais 5 face voile aujourd'hui réussis ! ;-) conditions très calmes. Petit à petit les automatismes viendront... Gonflage gonflage.. ;-)
Edit : les 4h c'était à Ceillac, doux et laminaire le jour où.. Parti en dos voile sans souci.

Cool. Contant pour toi! Moi je commence à bien m'éclater en gonflage face et dos voile. Le jeu est vraiment plaisant. Par contre faire durer un peu le vole j'en rêve... Peut être que j'en aurait l'occaz l'année prochaine.
Sinon pour les wings. Dans mon école ils nous font rajouter de la commande léger. À mon avis pas besoin d'attendre le siv si tu passes pas over. Si tu vois que tu montes haut, tiens ton ailes extérieure et dissipe l'énergie en tenant ton virage. Tu verras ça se fait bien. En tout cas pour moi pas de soucis. J'ai remarqué que je monte trop haut quand la commande arrive trop tard. N'hésite pas à la mettre tôt. Mieux vaut trop tôt que trop tard...
Enfin voilà de se que j'en ai compris.
Bon vol!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: guy le 31 Octobre 2013 - 14:46:02
faisez gaffe les gars les wing over c'est pas anodin quand même. :vrac: on en a vu ce mettre des belles tôles. :coucou: 


guy


Titre: Re&nbsp;: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: mrzef le 31 Octobre 2013 - 16:34:57
faisez gaffe les gars les wing over c'est pas anodin quand même. :vrac: on en a vu ce mettre des belles tôles. :coucou: 


guy
On ne parle pas de wings "over" !!!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 31 Octobre 2013 - 17:57:49
Citation
Mais 5 face voile aujourd'hui réussis ! ;-) conditions très calmes. Petit à petit les automatismes viendront... Gonflage gonflage.. ;-)
Edit : les 4h c'était à Ceillac, doux et laminaire le jour où.. Parti en dos voile sans souci.

Cool. Contant pour toi! Moi je commence à bien m'éclater en gonflage face et dos voile. Le jeu est vraiment plaisant. Par contre faire durer un peu le vole j'en rêve... Peut être que j'en aurait l'occaz l'année prochaine.
Sinon pour les wings. Dans mon école ils nous font rajouter de la commande léger. À mon avis pas besoin d'attendre le siv si tu passes pas over. Si tu vois que tu montes haut, tiens ton ailes extérieure et dissipe l'énergie en tenant ton virage. Tu verras ça se fait bien. En tout cas pour moi pas de soucis. J'ai remarqué que je monte trop haut quand la commande arrive trop tard. N'hésite pas à la mettre tôt. Mieux vaut trop tôt que trop tard...
Enfin voilà de se que j'en ai compris.
Bon vol!
Pour faire durer le vol il faut un peu de brise quand même ou du thermique comme cet après midi ! Déco sud ouest de Saint André, je vais seul sur la droite, je trouve 2 thermiques, j'enroule en 360 et me retrouve à +280 mètres du déco. Un seul monte plus haut que moi, 3 pilotes me rejoignent mais restent en dessous et puis un nuage cache le soleil.. Cause à effet ? Je ne monte plus. Une petite dizaine de pilotes sont avec des vautours du côté sud-ouest, de l'autre côté de la crête. Je le dis chouette. Ascendance. Le temps d'arriver tous ont disparu et je descends. Certains ont trouvé plus haut et je file me poser. 40 minutes de vol trop bonnes quand même !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 01 Novembre 2013 - 09:54:50
Bonjour M@thieu,

Et oui le plaisir des thermiques et du soleil, et aussi les pièges. Il est inutile d'aller vers un groupe qui monte, tu arrivera souvent trop tard, le thermique ne donnera plus, sauf si tu est vraiment très haut par rapport à eux !

Le mieux est de regarder le sol, trouver des différences de couleurs, sol clair/foncé ou le thermique se forme et se déclenche. C'est le plus difficile après le pilotage... Mais quel pied de monté dans les gros bien établi, les petits teigneux sont moins confortables avec secousses et petite fermeture des extrêmes, voir plus, attention danger.

Bon vol thermique, Jean-Nono


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 05 Novembre 2013 - 00:41:07
Salut Matthieu, salut à tous,

J'interviens car j'en ai gros sur le cœur de voir ce forum partir constamment dans des pugilats insensés.

Je suis ce post depuis le début, et je suis passé par tous les états en le lisant.
Au début : le doute, soulevé à outrance par certains... un troll?
Mais ayant parcouru ce forum de long en large, je sais que beaucoup de gens ne font que critiquer les autres, de manière peu constructive.
J'ai continué de lire avidement tous les posts, ai vu la vidéo "résumé" de 20 minutes... et ne réagis que maintenant.

J'ai commencé le parapente en mai 2012 avec un stage init' puis 20 vols avec moniteurs, et ai commencé à voler en solo depuis le printemps 2013.
66 vols aujourd'hui, comme Matthieu.

J'ai bouffé des arbres et des ronces après des déco foireux (la 1ere fois pour ce qui aurait dû être mon 3ème vol solo), j'ai volé dans des conditions fortes, très fortes dans l'optique d'un plouf alors que je n'avais qu'une vingtaine de vols à mon actif. J'ai volé alors qu'un hélico était dans la zone (Cf. le post "un de plus à St Hil' "). J'ai fait du gonflage par vent fort (30km/h), et me suis fait trainer sur une dizaine de mètres. J'ai fait un hors terrain de près d'un kilomètre. J'ai frôlé les arbres à St Hil' un soir sur ce qui était mon 1er soaring. J'ai volé sous quelques gouttes de pluie.

Listées ci-dessus pelle-mèle et non exhaustivement toutes mes "bourdes", autant de jokers grillés.
(Et là les excités du forum de dire "Encore un inconscient!")

Si je liste ces incidents, ce n'est ni pour tendre le bâton, ni pour prouver que l'on peut s'en sortir en toutes circonstances.
J'aurais très bien pu y rester, et j'en suis très conscient. J'ai pris des risques, je les ai identifiés, je me suis corrigé en fonction.

J'en cite plus d'un en disant que chacun va à son rythme, que chacun a une manière d’appréhender différemment le parapente.
J'ai fait des conneries, et m'en suis rendu compte. Tout comme Matthieu.
J'ai aussi énormément appris. Tout est bien noté dans mon petit carnet, avec en rouge les erreurs, et en gras les points à revoir.
A chaque fois, j'ai fait un pas de plus vers ma propre sécurité car j'en ai parlé avec des pilotes autour de moi, et ai pu en tirer des conclusions.
A aucun moment ceux-ci ne m'ont traité d'inconscient, ne m'ont insulté, ne se sont moqués. J'en ai tiré des conséquence, et ai augmenté tant que faire se peut mes marges de sécurité.
J'ai eu des moments de doute intense, de perte de confiance après quelques décollages "hasardeux", et le fait d'en parler autour de moi à été salvateur.

Je me reconnais dans les récits de Matthieu, et c'est grâce à ce genre de récits que je peux aiguiser mon sens critique vis-à-vis de notre passion commune, car je vois ses erreurs comme si elles étaient les miennes.
J'apprends énormément aussi en lisant les différents conseils que chacun veut bien prodiguer.

Donner des conseils, oui. Sermonner, non.

Si Matthieu a choisi le forum pour s'exprimer, ne lui jetez pas la pierre. Il a probablement besoin de partager, et certainement besoin de vos conseils.
Et Matthieu, si certains ont besoin de te faire remarquer que tu te mets en danger (et j'ai bien compris que tu savais mesurer ce danger), ne leur jette pas la pierre non-plus, ils ont probablement peur pour toi, et pour leur passion.
Quant aux autres que Matthieu ou ce fil énervent... passez votre chemin, allez voler, mais cessez de pourrir ce forum qui est une mine d'information malgré les digressions en tout genre.

Bon...je nourris le troll en écrivant tout ça, car depuis 2 pages, les choses se sont enfin tassées on dirait!

Merci à Matthieu pour nous livrer son vécu de manière sincère.
Merci aux autres intervenants pour leurs conseils avisés et éclairés.
 :forum:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 09:09:23
Je m'autoquote  ;) :
:pouce:
Tiens j'aimerais bien voler et boire un verre avec toi ! En plus vu on a les mêmes approches car je me sentais presque seul lol. Heureusement j'ai rencontré et discuté avec des parapentistes du forum qui m'ont raconté certaines de leurs mésaventures et ouf... Personne n'est parfait à part...  :mrgreen: ! Et tu me fais penser à quelque chose que j'avais  :mrgreen: occultée : le carnet. Je consigne tous mes vols mais à chaque fois je note si mes décos et atterros sont ok ou à revoir et pourquoi. J'aime comprendre et analyser ce qui n'est pas allé. C'est essentiel me semble-t-il pour progresser, se débriefer honnêtement soi-même, ne pas se mentir. Étonnamment ont devient plus "prudent" et plus fort, on comble ses points faibles et on renforce ses points forts ! Et le fait d'en discuter avec des personnes ayant plus d'expérience conforte des impressions, comportements, ou les modifie. C'est en tout cas comme ça que je fonctionne et ce pourquoi j'avais décidé de dire tout de but en blanc sur ce forum. J'ai été navré par plusieurs posts censeurs et donneurs de leçons, déçu par des attitudes circonspectes qui mettaient mes vols et expériences en doute, qui me jugeaient sans même me donner un crédit de sincérité (obligé de faire une photo du vario pour prouver...) et il y a des personnes-que je respecte-qui plus ou moins adroitement m'ont mis en garde contre moi-même à juste titre parce qu'ils ne voulaient pas que je me fasse trop mal un jour (sauf  :mrgreen: mais je m'en bas les élévateurs) et je leur en suis gré d'avoir allumé une petite lampe..
Maintenant pour les ploufs que je trouvais trop monotones j'ai trouvé de quoi justifier ce que d'aucuns considéraient comme ultra nécessaires : je cherche le 100% déco et atterro parfaits en cherchant une cible à l'atterrissage (facile à Saint André !), en faisant les choses proprement et dans les règles de l'art. Ce n'est presque jamais le cas... Il y a toujours un truc qui n'est pas satisfaisant comme le recentrage sous la voile, la porte de sortie du déco qu'on a élargie, arriver trop court ou trop long..

Et puis en vol, je répète les exercices appris et surveillés de tangage, virage dynamique et enchaînements de virages pour ce printemps arriver prêt pour un SIV (Flyeo ou K2 m'a-t-on fortement suggèré) et arriver aux wings, wing-overs, question figures, fermetures, décro, frontale et vrille question incidents Pour la première année, je pense que ce ne sera pas mal. Ce n'est que comme ça que je conçois ma progression et je suis en accord avec moi-même ;-) car je me remettrai en question systématiquement. Et je n'oublierai pas le plouf et le gonflage (cet hiver)! Bref maturation dense ;-)
Merci pour ton post et ton honnêteté concernant ton expérience et retour d'expériences.
P.S: la vérité est-elle toujours bonne à dire ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 05 Novembre 2013 - 09:19:11
(...)
J'ai bouffé des arbres et des ronces après des déco foireux (la 1ere fois pour ce qui aurait dû être mon 3ème vol solo), j'ai volé dans des conditions fortes, très fortes dans l'optique d'un plouf alors que je n'avais qu'une vingtaine de vols à mon actif. J'ai volé alors qu'un hélico était dans la zone (Cf. le post "un de plus à St Hil' "). J'ai fait du gonflage par vent fort (30km/h), et me suis fait trainer sur une dizaine de mètres. J'ai fait un hors terrain de près d'un kilomètre. J'ai frôlé les arbres à St Hil' un soir sur ce qui était mon 1er soaring. J'ai volé sous quelques gouttes de pluie.
(...)
Je ne vais pas relancer le débat, mais je n'adhère pas à ce discours et je pense qu'il est utile de préciser que c'est loin d'être la seule manière de progresser en parapente.
Ca marche peut être avec certains mais avec (beaucoup) d'autres, c'est la meilleure solution pour se faire peur et arrêter rapidement l'activité (volontairement ou contraint par une blessure).
D'expérience (situation vécue ...), ça ne sert à rien de mettre en garde ces individus qui feront leur expérience à base de secours, arbres et autres joyeusetés avant de se faire vraiment peur et/ou vraiment mal (après avoir fait peur aux autres).

Pas de morale de ma part, juste pour signaler qu'il y a d'autres façons de progresser et que les jeunes volants qui lisent ne se sentent pas obligés de suivre le même chemin (les arbres, aspiration par un gros noir et autres trucs exotiques sont en option)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Michel Mons le 05 Novembre 2013 - 09:29:26

Pas de morale de ma part, juste pour signaler qu'il y a d'autres façons de progresser et que les jeunes volants qui lisent ne se sentent pas obligés de suivre le même chemin (les arbres, aspiration par un gros noir et autres trucs exotiques sont en option)



 karma+

Amis parapentistes qui débutez l'activité :  ceci est un sport à risque.  Lire tout ceci vous tourne peut-être la tête.  Chacun sa pratique, mais la maturation est essentielle, tout comme la conscience des raisons profondes qui nous poussent à voler.

Pour le bonheur et l'éclate ?  Génial.

Pour être regardé, aimé ?  Danger.

Il y aura toujours des survivants pour vous dire qu'un apprentissage à la sauvage forme un profil de volant hors-norme.

C'est pas faux.

Au loto, tous les gagnant ont joué.

Michel


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 09:31:22
Un accident est si vite arrivé.... :tapette:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 09:34:12

Pas de morale de ma part, juste pour signaler qu'il y a d'autres façons de progresser et que les jeunes volants qui lisent ne se sentent pas obligés de suivre le même chemin (les arbres, aspiration par un gros noir et autres trucs exotiques sont en option)



 karma+

Amis parapentistes qui débutez l'activité :  ceci est un sport à risque.  Lire tout ceci vous tourne peut-être la tête.  Chacun sa pratique, mais la maturation est essentielle, tout comme la conscience des raisons profondes qui nous poussent à voler.

Pour le bonheur et l'éclate ?  Génial.

Pour être regardé, aimé ?  Danger.

Il y aura toujours des survivants pour vous dire qu'un apprentissage à la sauvage forme un profil de volant hors-norme.

C'est pas faux.

Au loto, tous les gagnant ont joué.

Michel
Tu as raison Michel, on ne fait pas de parapente pour être aimé ou admiré ou je ne sais quoi... sinon on fait autre chose - genre des burns ou des wheelings devant les terrasses de café !  :grrr:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 09:38:15
(et j'ai bien compris que tu savais mesurer ce danger)

C est precisement la le probleme. Tout son discours montre qu il en est tres loin.
Quand on raconte (avec son experience) qu'un decro c est pas si grave, il suffit d attendre d etre sous la voile et de remonter lentement les mains, c est assez manifeste.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 09:44:48

Un accident est si vite arrivé.... :tapette:
[/quote]


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 05 Novembre 2013 - 09:49:19
Tu ne m'as pas compris BenHoit : il ne s'agit en aucun cas de prouver qu'il faut bouffer de la branche obligatoirement dans sa progression, ou de dire que le niveau d'engagement doit être élevé. Au contraire, et je te rejoins, il faut EVITER les incidents, et PRENDRE DE LA MARGE.
Le but de mon propos : dire que grâce à la franchise et l’honnêteté, on peut progresser. Si j'avais gardé ces mésaventures pour moi, bien qu'essayant de prendre du recul sur chacun de mes vols en les consignant et relisant dans mon journal de vols, je n'aurais 1)pas forcement compris quelles avaient été mes erreurs (un oeil extérieur ça aide toujours, ça voit ce qu'on ne voit pas de l'intérieur même avec le meilleur ressenti du monde) 2)pas forcément compris quoi faire pour éviter à l'avenir de reproduire telle ou telle erreur 3)très probablement perdu confiance et arrêté (par moi -même ou par un arbre, qui sait?)

Je précise aussi que j'aurais très bien pu écrire mon post précédent sans faire cette liste. Qu'au début j'en avais HONTE. Avant d'en parler autour de moi, j'en avais HONTE. Et que si je n'étais pas allé plus loin, si je m'étais tu, retour aux 3 points sus-cités.

Mon message est pour les forumeurs débutant ou non : faites-nous part de votre expérience, n'ayez pas peur des réactions intempestives de certains, personne ne va vous manger, tous veulent que vous voliez bien, en sécurité, en bonne santé.

A bientôt, dans les airs ou autour d'une bière! (ou les deux jsuis pas sectaire, mais dans cet ordre sinon je vais me faire taper : alcool interdit en l'air!!!!))



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 05 Novembre 2013 - 10:01:17
@Akira : je ne suis pas sûr qu'il en soit si loin (d'avoir compris vos remarques).
Mais, et je me fais encore l'avocat du diable, il vaut mieux pour lui en parler plutôt que de s'aller jeter dans le trou tout seul sans conscience ni état d'âme.

Pour ce qui est du décro (et surtout la SORTIE de décro), je ne l'ai pas tenté, ne le tenterai pas tout seul (hors SIV), mais je suis très reconnaissant aux forumeurs du CDV d'avoir décrit la manœuvre qui semble simple si on ne fait que la lire. Mais je suis pas con, je pense que Matthieu non plus, lire la manœuvre et la réaliser sont deux choses différentes. Ca me rassure de l'avoir dans la tête, de l'avoir déjà visualisé, au cas où un jour, sans le vouloir, je décroche. Je sais qu'il ne faut pas relever les mains aussitôt, et comme il l'a si bien décrit (à croire qu'il comprend les choses, ça vous étonne???), il faut attendre d'être stabilisé et remonter doucement et symétriquement le mains, et reconstruire la voile... avant le "shoot" quand elle va revoler... mais faut que je relise ça encore et encore!!!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 10:01:17
Pour ma part , je n'ai fais qu'une erreur en 2 ans : A mes environs 50 vols , j'ai volé sous le vent ...si si .... erreur d'analyse dûe à mon excé de confiance en moi .( j'avais dévelloppé dans un autre topic )

J'ai eu la chtouille de ma vie et depuis ....je fais terriblement attention . Et j'écoute beaucoup les conseils des plus expériementés car oui ca sert ! Ils ont vécu des évenements qui ont sans aucun doute marqué leurs débuts ...Donc oui leur mise en garde , leur conseils et meme leurs coup de gueule sont à prendre en considération .






Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 05 Novembre 2013 - 10:04:11
(...) J'ai eu la chtouille (...)

Ce sont des choses qui arrivent  ROTFL


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 10:04:29
C'est vrai Carole et le parapente pardonne (heureusement...). Mais faut pas trop tirer sur la corde. C'est pour ça que j'ai voulu refaire deux journées avec David. Cela m'a fait du bien de revoir des fondamentaux.
Mais tu vois c'est étrange, à Barcelonnette vers mon 30-35° vol (je n'ai pas mon carnet sous la main), j'étais si confiant dans mes sensations de départ dos-voile que je partais voile légèrement de travers. J'étais en autonomie mais le moniteur qui supervisait les élèves avec qui j'avais pris la navette me dit "ta voile n'est pas exactement en face du vent et je lui dis "oui mais c'est fait exprès pour m'obliger pour les jours où le vent est légèrement de travers sur le déco..". Recentrage parfait juste après la montée de la voile, bonne tempo et go. Et en bas à l'atterro le moniteur me dit "ça se voit que tu es très sensitif et tu as raison de corser un peu les vols du matin pour emmagasiner de l'expérience et du feeling si tu le sens bien"
Depuis que je fréquente ce forum  :mrgreen: les doutes s'insinuent dans ma capacité à être performant... et tu as bien vu que parfois je fais des bourdes...  :bang:
Faut que je me ressaisisse et me dise que je suis bon ! et ne penser qu'à mes meilleurs moments; c'est de l'auto-suggestion ou la méthode Coué mais je marche aussi comme ça; ne pas laisser de place au doute ! alors je ne lirai plus les jugements négatifs qui polluent la confiance (par contre les conseils et commentaires constructifs oui j'en veux bien)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 10:13:21
"oui mais c'est fait exprès pour m'obliger pour les jours où le vent est légèrement de travers sur le déco..". Recentrage parfait juste après la montée de la voile, bonne tempo et go. Et en bas à l'atterro le moniteur me dit "ça se voit que tu es très sensitif et tu as raison de corser un peu les vols du matin pour emmagasiner de l'expérience et du feeling si tu le sens bien"

Je ne comprends pas ta remarque ...
Il me semble que si le vent est de travers sur le deco, on etale la voile face au vent ... et pas face a la pente.
C est pas comme ca qu on te l a appris ?

Meme si le vent est de travers sur le deco, il n y a pas de raison de ne pas gonfler face au vent ... 


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 10:13:30
C'est vrai Carole et le parapente pardonne (heureusement...). Mais faut pas trop tirer sur la corde. C'est pour ça que j'ai voulu refaire deux journées avec David. Cela m'a fait du bien de revoir des fondamentaux.
Mais tu vois c'est étrange, à Barcelonnette vers mon 30-35° vol (je n'ai pas mon carnet sous la main), j'étais si confiant dans mes sensations de départ dos-voile que je partais voile légèrement de travers. J'étais en autonomie mais le moniteur qui supervisait les élèves avec qui j'avais pris la navette me dit "ta voile n'est pas exactement en face du vent et je lui dis "oui mais c'est fait exprès pour m'obliger pour les jours où le vent est légèrement de travers sur le déco..". Recentrage parfait juste après la montée de la voile, bonne tempo et go. Et en bas à l'atterro le moniteur me dit "ça se voit que tu es très sensitif et tu as raison de corser un peu les vols du matin pour emmagasiner de l'expérience et du feeling si tu le sens bien"
Depuis que je fréquente ce forum  :mrgreen: les doutes s'insinuent dans ma capacité à être performant... et tu as bien vu que parfois je fais des bourdes...  :bang:

Faut que je me ressaisis se et me dise que je suis bon ! et ne penser qu'à mes meilleurs moments; c'est de l'auto-suggestion ou la méthode Coué mais je marche aussi comme ça; ne pas laisser de place au doute ! alors je ne lirai plus les jugements négatifs qui polluent la confiance (par contre les conseils et commentaires constructifs oui j'en veux bien)





Matt , N'oublies pas une chose , sous ta voile , tu es tout seul face a la décision que tu prendras ...Personne ne rattrappera la boulette que tu feras en vol si ce n'est toi ! Le forum ne volera pas a ta place ! Donc prend tout les commentaires , conseils , préjugé, ou autre en compte ! Fais ton petit tri car il y a du bon dans tous ..si , si , je te l'assure apres ca peut etre une question d'égo que de le refouler...

Ne te penses pas meilleur qu'un autre , on vole comme on est  , reste juste toi ...
Soit humble .


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 05 Novembre 2013 - 10:15:51
(...) J'ai eu la chtouille (...)

Ce sont des choses qui arrivent  ROTFL
Autre maladie, liée à l'apprentissage en parapente, il y a, en plus de la peur,une pathologie méconnue, c'est la chaude pisse : tu sais quand tu as eu tellement chaud au cul que tu te fais dessus.... :sors:
sérieusement il faut écouter les 2 messages: ceux qui poussent à se surpasser et ceux qui poussent à se calmer : ca s'appelle l'équilibre et en général la nature aime bien :eclaircie:

a part ca, sortez couvert (il fait  froid et je suis déjà dehors :coucou: )


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 10:17:32
"oui mais c'est fait exprès pour m'obliger pour les jours où le vent est légèrement de travers sur le déco..". Recentrage parfait juste après la montée de la voile, bonne tempo et go. Et en bas à l'atterro le moniteur me dit "ça se voit que tu es très sensitif et tu as raison de corser un peu les vols du matin pour emmagasiner de l'expérience et du feeling si tu le sens bien"

Je ne comprends pas ta remarque ...
Il me semble que si le vent est de travers sur le deco, on etale la voile face au vent ... et pas face a la pente.
C est pas comme ca qu on te l a appris ?




Oui , tu te rajoutes une difficulté supplémentaire ( J'imagine que c'était au déco ouest de st andré en + ..) Je te préconise de bien travailler tes décos dos et face voile avant de rajouter une difficulté alors que tu ne maitrise pas  le face voile !


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 10:19:11
(...) J'ai eu la chtouille (...)

Ce sont des choses qui arrivent  ROTFL
Autre maladie, liée à l'apprentissage en parapente, il y a, en plus de la peur,une pathologie méconnue, c'est la chaude pisse : tu sais quand tu as eu tellement chaud au cul que tu te fais dessus.... :sors:
sérieusement il faut écouter les 2 messages: ceux qui poussent à se surpasser et ceux qui poussent à se calmer : ca s'appelle l'équilibre et en général la nature aime bien :eclaircie:

a part ca, sortez couvert (il fait  froid et je suis déjà dehors :coucou: )





 :mdr:  :mdr:  :mdr:  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 10:26:10
Tu ne m'as pas compris BenHoit : il ne s'agit en aucun cas de prouver qu'il faut bouffer de la branche obligatoirement dans sa progression, ou de dire que le niveau d'engagement doit être élevé. Au contraire, et je te rejoins, il faut EVITER les incidents, et PRENDRE DE LA MARGE.
Le but de mon propos : dire que grâce à la franchise et l’honnêteté, on peut progresser. Si j'avais gardé ces mésaventures pour moi, bien qu'essayant de prendre du recul sur chacun de mes vols en les consignant et relisant dans mon journal de vols, je n'aurais 1)pas forcement compris quelles avaient été mes erreurs (un oeil extérieur ça aide toujours, ça voit ce qu'on ne voit pas de l'intérieur même avec le meilleur ressenti du monde) 2)pas forcément compris quoi faire pour éviter à l'avenir de reproduire telle ou telle erreur 3)très probablement perdu confiance et arrêté (par moi -même ou par un arbre, qui sait?)

Je précise aussi que j'aurais très bien pu écrire mon post précédent sans faire cette liste. Qu'au début j'en avais HONTE. Avant d'en parler autour de moi, j'en avais HONTE. Et que si je n'étais pas allé plus loin, si je m'étais tu, retour aux 3 points sus-cités.

Mon message est pour les forumeurs débutant ou non : faites-nous part de votre expérience, n'ayez pas peur des réactions intempestives de certains, personne ne va vous manger, tous veulent que vous voliez bien, en sécurité, en bonne santé.

A bientôt, dans les airs ou autour d'une bière! (ou les deux jsuis pas sectaire, mais dans cet ordre sinon je vais me faire taper : alcool interdit en l'air!!!!))



 :pouce: je te rejoins sur tout ce que tu dis; on n'a jamais dit qu'il fallait se prendre des arbres pour progresser mais quand on fait des erreurs (qui n'en fais pas ? qui n'en n'a pas fait ?) il faut les analyser. D'où l'expression "progresser par l'erreur' mais ça ne veut pas dire qu'on cherche les erreurs pour progresser !! ce serait insensé.
Par contre il y a plein de pilotes qui ne dévoilent pas leurs erreurs de peur d'apparaître comme des branques ou des fous et pourtant même parmi ceux qui sont des donneurs de leçons et qui après 300 vols ont oublié qu'ils ont fait des bourdes... je suis certain qu'ils savent que rien n'a été toujours parfait dans leurs vols.

Pour ma part , je n'ai fais qu'une erreur en 2 ans : A mes environs 50 vols , j'ai volé sous le vent ...si si .... erreur d'analyse dûe à mon excé de confiance en moi .( j'avais dévelloppé dans un autre topic )

J'ai eu la chtouille de ma vie et depuis ....je fais terriblement attention . Et j'écoute beaucoup les conseils des plus expériementés car oui ca sert ! Ils ont vécu des évenements qui ont sans aucun doute marqué leurs débuts ...Donc oui leur mise en garde , leur conseils et meme leurs coup de gueule sont à prendre en considération .





Tiens en parlant de voler sous le vent, vendredi soir de la semaine dernière; déco ouest de Saint André, un léger vent de sud-sud-ouest vers la fin de la journée, je m'élance, fais quelques aller-retours pour essayer de prendre de la hauteur, passe au-dessus de la combe, fais quelques virages pour essayer de prendre le vent, et puis me dirige vers la face sud pour voir s'il y a la confluence de la veille. Quelques aller-retours sur l'arête, je suis secoué dans le sens face sud---->ouest mais je ne perds pas d'altitude, j'insiste. Je suis pris dans une masse d'air malsaine, ça bouge en roulis surtout, je me bats pour temporiser les mouvements, ça le fait mais en regardant le vario, je vois que me battre ne sert à rien car je m'enfonce au bout du 3° passage; la lumière se fait plus basse, j'en suis à mon dernier vol de la semaine, autant bien finir (d'autant plus que le déco vent nul n'a pas été une promenade de santé) et donc direction atterro.
En en discutant avec Thomas B. Je serais peut-être passé sous le vent de l'arête et il m'explique qu'on n'est pas obligés d'être près d'un sommet pour voler sous le vent. Ca le fait avec une arête aussi !  Les mouvements ressentis étaient certes désagréables mais en fait juste des petits cisaillements. Car il y avait aussi un vent de sud (conforté par le vent à l'atterro).J'avais toujours un oeil sur la voile au cas où... Hé bien j'ai encore appris quelque chose ;) c'est ce qui compte pour moi ! Progresser en faisant des "erreurs involontaires", les analyser et comprendre. Le dire ou ne pas le dire, je suis pour le parti de ne pas être hypocrite...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 05 Novembre 2013 - 10:33:45






Et bien moi je m'en serai bien passé de mon erreur , j'ai failli renoncé ...l'effet machine à laver en plein essorage ...non tres peu pour moi , je préfererai me ramassé les genous sur un déco .... Car aprés cet incident la perte de confiance fut grande

Heureusement depuis pas le moindre incident et meme pas une fermeture en vol . !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 10:35:21
"oui mais c'est fait exprès pour m'obliger pour les jours où le vent est légèrement de travers sur le déco..". Recentrage parfait juste après la montée de la voile, bonne tempo et go. Et en bas à l'atterro le moniteur me dit "ça se voit que tu es très sensitif et tu as raison de corser un peu les vols du matin pour emmagasiner de l'expérience et du feeling si tu le sens bien"

Je ne comprends pas ta remarque ...
Il me semble que si le vent est de travers sur le deco, on etale la voile face au vent ... et pas face a la pente.
C est pas comme ca qu on te l a appris ?

Meme si le vent est de travers sur le deco, il n y a pas de raison de ne pas gonfler face au vent ...  


Il devait y avoir 10-15 degrés d'angle pas plus..
Oui on m'a appris à gonfler face au vent !
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec, d'où l'idée de progresser (dos-voile) en mettant un peu d'angle dans des conditions calmes en n'étalant pas la voile face au vent quand on a le temps, quand on se sent bien etc...


"oui mais c'est fait exprès pour m'obliger pour les jours où le vent est légèrement de travers sur le déco..". Recentrage parfait juste après la montée de la voile, bonne tempo et go. Et en bas à l'atterro le moniteur me dit "ça se voit que tu es très sensitif et tu as raison de corser un peu les vols du matin pour emmagasiner de l'expérience et du feeling si tu le sens bien"

Je ne comprends pas ta remarque ...
Il me semble que si le vent est de travers sur le deco, on etale la voile face au vent ... et pas face a la pente.
C est pas comme ca qu on te l a appris ?




Oui , tu te rajoutes une difficulté supplémentaire ( J'imagine que c'était au déco ouest de st andré en + ..) Je te préconise de bien travailler tes décos dos et face voile avant de rajouter une difficulté alors que tu ne maitrise pas  le face voile !

C'était à Barcelonnette et pas à Saint André. Pour le dos-voile ça allait les sensations donc possible de rajouter une petite difficulté. Le face-voile, tu sais bien que ce n'est que cette semaine que j'ai commencé à le faire sur un vrai déco (pas en pente école) et m'envoler !
Le corps et le cerveau ont malheureusement des souvenirs; le ligament lors de l'arrachage sur la pente-école m'a fait redouter ce moment longtemps. Il m'a fallu attendre mon 52° vol. Et j'ai tout l'hiver pour gonfler et m'entraîner.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 10:36:39






Et bien moi je m'en serai bien passé de mon erreur , j'ai failli renoncé ...l'effet machine à laver en plein essorage ...non tres peu pour moi , je préfererai me ramassé les genous sur un déco .... Car aprés cet incident la perte de confiance fut grande

Heureusement depuis pas le moindre incident et meme pas une fermeture en vol . !

 :pouce:

Moi c'était une machine à laver mais au remplissage  :mrgreen: ou alors une machine fatiguée !



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 10:38:35
(...) J'ai eu la chtouille (...)

Ce sont des choses qui arrivent  ROTFL
Autre maladie, liée à l'apprentissage en parapente, il y a, en plus de la peur,une pathologie méconnue, c'est la chaude pisse : tu sais quand tu as eu tellement chaud au cul que tu te fais dessus.... :sors:
sérieusement il faut écouter les 2 messages: ceux qui poussent à se surpasser et ceux qui poussent à se calmer : ca s'appelle l'équilibre et en général la nature aime bien :eclaircie:

a part ca, sortez couvert (il fait  froid et je suis déjà dehors :coucou: )

Oui la nature aime bien l'équilibre, l'alpha et l'omega, le yin et le yang ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 05 Novembre 2013 - 10:40:25
Oui on m'a appris à gonfler face au vent !
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec, d'où l'idée de progresser (dos-voile) en mettant un peu d'angle dans des conditions calmes en n'étalant pas la voile face au vent quand on a le temps, quand on se sent bien etc...
C'est bien ce que dit Akira, en situation normale, si le vent n'est pas face à la pente, tu étales face au vent (donc travers pente), tu gonfles face au vent (donc travers pente) et tu cours dans la pente.
Donc ton exercice de gonfler vent de travers volontairement n'est pas représentatif de ce que tu devrais faire en situation normale.

Citation
Il ne s'agit en aucun cas de prouver qu'il faut bouffer de la branche obligatoirement dans sa progression, ou de dire que le niveau d'engagement doit être élevé. Au contraire, et je te rejoins, il faut EVITER les incidents, et PRENDRE DE LA MARGE.
J'ai bien compris que prendre les arbres n'était pas volontaire. mais j'entends trop souvent qu 'il y a 2 types de pilotes : ceux qui se sont déjà mis aux arbres et ceux qui vont y aller.
Perso (et pourvu que ça dure) je ne crois pas que ce soit une fatalité ! Si tu prends le temps de faire tes ploufs en situations variées sans griller les étapes, que tu sais renoncer qd c'est pas pour toi, je reste convaincu que tout le monde peut les éviter (au prix d'une frustration certaines fois mais c'est toujours moins chiant que de défaire les noeuds dans les ronces ou d'envoyer la voile (ou le bonhomme) en réparation)!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 10:42:50
Citation
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec

Je ne comprends toujours pas ce que tu veux dire. Le vent dominant n est pas toujours face ... mais face a quoi ?
Si tu installes ta voile face au vent (ce qui me semble est la premiere chose a faire), le vent est par definition de face, non ? Et cela que le vent soit travers deco ou pas, ca ne change rien.

Je comprends bien l exercice mais ton histoire de travers deco me laisse penser que tu n as pas vraiment compris la difference de cap entre le gonflage et la course d elan.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 05 Novembre 2013 - 10:45:22
Citation
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec

Je ne comprends toujours pas ce que tu veux dire. Le vent dominant n est pas toujours face ... mais face a quoi ?
Si tu installes ta voile face au vent (ce qui me semble est la premiere chose a faire), le vent est par definition de face, non ? Et cela que le vent soit travers deco ou pas, ca ne change rien.

Je comprends bien l exercice mais ton histoire de travers deco me laisse penser que tu n as pas vraiment compris la difference de cap entre le gonflage et la course d elan.
Oui on m'a appris à gonfler face au vent !
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec, d'où l'idée de progresser (dos-voile) en mettant un peu d'angle dans des conditions calmes en n'étalant pas la voile face au vent quand on a le temps, quand on se sent bien etc...
C'est bien ce que dit Akira, en situation normale, si le vent n'est pas face à la pente, tu étales face au vent (donc travers pente), tu gonfles face au vent (donc travers pente) et tu cours dans la pente.
Donc ton exercice de gonfler vent de travers volontairement n'est pas représentatif de ce que tu devrais faire en situation normale.

oui enfin n'exagerons pas, il y a aussi des flemards (j'en fais partie), et parfois le vent tourne legerement, on ne remet pas toujours la voile dans l'axe, on compense au gonflage et basta...

au treuil, ca arrive egalement assez frequement, on se met dans l'irientation du cable, et on compense par la suite

ca n'est pas un conseil pour les debutants, mais c'est assez courant que cette situation se produise


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 10:46:58
.
Bon allez ... ca suffit pour moi maintenant  :canape:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 05 Novembre 2013 - 10:48:23
Akira ta boite à MP est pleine...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 10:49:56
Sorry Pipou, je vais faire le menage  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 05 Novembre 2013 - 10:51:26
.
Bon allez ... ca suffit pour moi maintenant  :canape:
\

j'ai dit une connerie?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 10:53:44
non non t inquiete pas  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 10:55:58
Citation
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec

Je ne comprends toujours pas ce que tu veux dire. Le vent dominant n est pas toujours face ... mais face a quoi ?
Si tu installes ta voile face au vent (ce qui me semble est la premiere chose a faire), le vent est par definition de face, non ? Et cela que le vent soit travers deco ou pas, ca ne change rien.

Je comprends bien l exercice mais ton histoire de travers deco me laisse penser que tu n as pas vraiment compris la difference de cap entre le gonflage et la course d elan.

Désolé, c'est certainement de ma faute car je m'explique mal..

Ce que je voulais dire (et Willow16 a compris les subtilités de ma mauvaise communication  :mrgreen: ), c'est que parfois, la voile n'est pas étalée face au vent, mais de travers (par paresse..) donc on gonfle "de travers" mais bien sûr la course d'élan se fait face au vent. Enfin je crois  :mrgreen:


Citation
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec

Je ne comprends toujours pas ce que tu veux dire. Le vent dominant n est pas toujours face ... mais face a quoi ?
Si tu installes ta voile face au vent (ce qui me semble est la premiere chose a faire), le vent est par definition de face, non ? Et cela que le vent soit travers deco ou pas, ca ne change rien.

Je comprends bien l exercice mais ton histoire de travers deco me laisse penser que tu n as pas vraiment compris la difference de cap entre le gonflage et la course d elan.
Oui on m'a appris à gonfler face au vent !
Mais des fois le vent dominant n'est pas toujours en face... Donc obligé de composer avec, d'où l'idée de progresser (dos-voile) en mettant un peu d'angle dans des conditions calmes en n'étalant pas la voile face au vent quand on a le temps, quand on se sent bien etc...
C'est bien ce que dit Akira, en situation normale, si le vent n'est pas face à la pente, tu étales face au vent (donc travers pente), tu gonfles face au vent (donc travers pente) et tu cours dans la pente.
Donc ton exercice de gonfler vent de travers volontairement n'est pas représentatif de ce que tu devrais faire en situation normale.

oui enfin n'exagerons pas, il y a aussi des flemards (j'en fais partie), et parfois le vent tourne legerement, on ne remet pas toujours la voile dans l'axe, on compense au gonflage et basta...

au treuil, ca arrive egalement assez frequement, on se met dans l'irientation du cable, et on compense par la suite

ca n'est pas un conseil pour les debutants, mais c'est assez courant que cette situation se produise
Tu expliques mieux que moi ce que je voulais dire ! l'essentiel étant au final de décoller proprement...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Novembre 2013 - 11:00:03
Ce que je voulais dire (et Willow16 a compris les subtilités de ma mauvaise communication  :mrgreen: ), c'est que parfois, la voile n'est pas étalée face au vent, mais de travers (par paresse..) donc on gonfle "de travers" mais bien sûr la course d'élan se fait face au vent. Enfin je crois  :mrgreen:

Justement non. La course d elan se fait face la pente, c est le gonflage qui se fait face au vent.
Je ne crois pas que ce soit qu un probleme d expression.

C est l inverse de ce que tu decris qui doit se faire :
- on gonfle face au vent
- on court face a la pente


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 11:01:32
.
Bon allez ... ca suffit pour moi maintenant  :canape:
Moi aussi faut que j'aille bosser quand même !!
Je ne vous raconterai mes déboires de démêlage de suspente, de face voile (j'ai lu plein de posts donc je sais quoi faire et ses variantes) avec les élévateurs (dans quel sens etc...). Il n'y a que pour le retournement que ça va, car j'ai pris le sens des gauchers (alors que je suis droitier !) mais je ne combats pas ce sens devenu très naturel pour moi... oui je suis atypique... sorry  :oops:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 05 Novembre 2013 - 11:37:27
Akira,
il me semble avoir vu un bon gros paquet de déco où le vent tourne (même légèrement) toute les 5 minutes, à mon avis tu y mets un peu de mauvaise volonté


Matthieu,
le sens de retournement n'a rien à voir avec les droitiers ou gauchers c'est une question de pied d'appel comme pour les goufy et regular en skate, snowboard ou surf

continu dans ta progression  :ppte:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 12:22:24
Akira,
il me semble avoir vu un bon gros paquet de déco où le vent tourne (même légèrement) toute les 5 minutes, à mon avis tu y mets un peu de mauvaise volonté


Matthieu,
le sens de retournement n'a rien à voir avec les droitiers ou gauchers c'est une question de pied d'appel comme pour les goufy et regular en skate, snowboard ou surf

continu dans ta progression  :ppte:
:pouce: Merci. C'est fou quand même, un moniteur m'avait obligé à me mettre dans le sens de retournement des droitiers (face à la voile - de gauche à droite en disant que la main la plus forte devait tenir les avants). Je n'ai pas voulu l'écouter...du coup il m'a abandonné  :mrgreen:  et je me suis dépatouillé comme j'ai pu sur la pente école. Heureusement, ce n'était pas le moniteur principal  :P
Ensuite un autre m'a dit de faire comme quand je mettais ma voile en bouchon.  ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 05 Novembre 2013 - 12:35:15
ce n'est pas si simple , je te conseil lorsque tu aura quelques séances de gonflage, de (continuer encore et encore) mais aussi de t'entrainer à le faire dans l'autre sens

il y a aussi plein d'autres exercices comme se fermer une demi aile et garder la voile au dessus de la tete et rouvrir et pleins d'autres encore


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 05 Novembre 2013 - 22:17:47
C'est fou quand même, un moniteur m'avait obligé à me mettre dans le sens de retournement des droitiers (face à la voile - de gauche à droite en disant que la main la plus forte devait tenir les avants.
Etonnant comme conseil... D'autant plus que là pour le coup, ce qui détermine avec quelle main tu tiens les avants c'est le très léger décalage que tu as avec le vent, si le vent vient dans ton dos avec de temps en temps des petites bouffes légèrement décalées, tu vas devoir piloter d'un côté avec la main qui n'a pas les avants. Donc c'est pas toujours dans la même main que tu dois avoir les avants.

Pour le côté de retournement, moi je choisis toujours le même par contre.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 22:49:03
Oui tu l'as dit.. D'autant plus qu'il voulait que je pilote face voile élévateurs non croisés comme si c'était un cerf-volant.. Autant dire qu'après 30 minutes de cerf-volant, j'ai eu toutes les peines du monde élévateurs croisés. D'où une certaine réticence à faire du face voile.. Heureusement d'autres personnes m'ont redonné des trucs simples pour pratiquer un peu plus. Ce n'est que la semaine dernière que j'ai décollé en face voile pour la première fois..


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 05 Novembre 2013 - 22:53:33
En étant parti avec ce handicap c'est normal... C'est plus difficile de démarrer en croisé, mais au moins ça permet d'apprendre les bons gestes dès le début.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 23:01:36
Je voulais essayer directement en croisant à vouloir "jouer" avec une vieille voile. Ca ne réussissait pas. Il m'a alors demandé de la prendre en direct façon cerf-volant pour ressentir la voile mais le cerveau s'est vite conditionné et pour le déconditionner.. C'est étonnant d'ailleurs à quel point le corps et le cerveau enregistrent des sensations nouvelles et à quel point il est dur d'oublier ce qu'il vient de ressentir...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: fred aiki le 05 Novembre 2013 - 23:12:49
[/quote]
Tiens en parlant de voler sous le vent, vendredi soir de la semaine dernière; déco ouest de Saint André, un léger vent de sud-sud-ouest vers la fin de la journée, je m'élance, fais quelques aller-retours pour essayer de prendre de la hauteur, passe au-dessus de la combe, fais quelques virages pour essayer de prendre le vent, et puis me dirige vers la face sud pour voir s'il y a la confluence de la veille. Quelques aller-retours sur l'arête, je suis secoué dans le sens face sud---->ouest mais je ne perds pas d'altitude, j'insiste. Je suis pris dans une masse d'air malsaine, ça bouge en roulis surtout, je me bats pour temporiser les mouvements, ça le fait mais en regardant le vario, je vois que me battre ne sert à rien car je m'enfonce au bout du 3° passage; la lumière se fait plus basse, j'en suis à mon dernier vol de la semaine, autant bien finir (d'autant plus que le déco vent nul n'a pas été une promenade de santé) et donc direction atterro.
En en discutant avec Thomas B. Je serais peut-être passé sous le vent de l'arête et il m'explique qu'on n'est pas obligés d'être près d'un sommet pour voler sous le vent. Ca le fait avec une arête aussi !  Les mouvements ressentis étaient certes désagréables mais en fait juste des petits cisaillements. Car il y avait aussi un vent de sud (conforté par le vent à l'atterro).J'avais toujours un oeil sur la voile au cas où... Hé bien j'ai encore appris quelque chose ;) c'est ce qui compte pour moi ! Progresser en faisant des "erreurs involontaires", les analyser et comprendre. Le dire ou ne pas le dire, je suis pour le parti de ne pas être hypocrite...
[/quote]


Tu peux aussi être sous le vent du thermique notamment celui qui déclenche dans le combe sud, c est assez classique a cet endroit si tu tournes trop tard....


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 05 Novembre 2013 - 23:38:04
C'est l'effet Bagnard ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 05 Novembre 2013 - 23:58:35
Un thermique monte en son centre, et est entouré par des descendances.
Pour y rentrer ou en sortir, tu passes forcement dans ces descendances.
Or si le vent décale ce thermique, et que tu sors sous le vent de celui-ci, le vent te contrera pour y rerentrer et te fera rester plus longtemps dans la descendance : tu perdras donc plus d'altitude en sortant sous le vent qu'au vent d'un thermique.
Se retrouver dans cette zone de descendance sous le vent du thermique est appelé l'effet bagnard.
Me trompe-je?


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 06 Novembre 2013 - 08:21:20
Oui tu l'as dit.. D'autant plus qu'il voulait que je pilote face voile élévateurs non croisés comme si c'était un cerf-volant.. Autant dire qu'après 30 minutes de cerf-volant, j'ai eu toutes les peines du monde élévateurs croisés. D'où une certaine réticence à faire du face voile.. Heureusement d'autres personnes m'ont redonné des trucs simples pour pratiquer un peu plus. Ce n'est que la semaine dernière que j'ai décollé en face voile pour la première fois..



Je peux savoir quel moniteur t'as dit ca ??????????


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 06 Novembre 2013 - 08:36:03
Tu ne le connais pas. Il s'appelle Ed. On ne s'est pas bien entendus..même si très sympa côté humain. Côté pédagogique ça ne passait pas...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 06 Novembre 2013 - 08:36:53
Tu ne le connais pas. Il s'appelle Ed. On ne s'est pas bien entendus..même si très sympa côté humain. Côté pédagogique ça ne passait pas...


C'est un moniteur d'où ?




Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 06 Novembre 2013 - 08:45:18
Il n'est pas de la région et je ne peux pas t'en dire plus (c'est quand même son gagne pain) et par correction pour lui... Enfin tu comprends. Mais ce n'est pas un moniteur BE que je conseillerai, en tout cas pas pour un débutant. Par exemple pour le face voile, il voulait que je me mette légèrement en décalage pour savoir qu'un côté allait monter plus vite et donc le freiner avec l'index.. Tu comprends en tout cas pourquoi j'ai mis tant de temps à faire du face voile et que tout reste à faire.. (sans compter il est vrai mon arrachage de ligament sur la pente école car faute de ma part, j'ai voulu résister au lieu d'aller vers la voile pour qu'elle s'affale...) mais c'est l'apprentissage par l'expérience !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 06 Novembre 2013 - 09:06:32
S'il le faut ton Ed parcoure  le forum tout les jours :mdr:

Moi je croise toujours mes élévateurs du meme coté . Mais je fais énormément de gonflage par presque tout les vents afin d'affiner un max ( Dans mon club on me nomme "la reine du gonflage" ou la " fanatique du gonflage"  Je mets ma voile dans tout les sens ( bouchon , en banane pour la lever en cobra etc.. ,  selon le vent qu'il y a j'adapte, et je joue ... De face voile au retournement , en créant des fermetures ou autres , bref je continue de gonfler autant que possible meme qd ca vole pas , je m'y mets et puis l'avantage c'est que ca me faire fondre mes p'tits kilos , superflux biensur  :canape: 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: rascasse le 06 Novembre 2013 - 10:05:45
bah oui,c'est plutôt une bonne méthode de gonflage que de se décaler très légèrement, tu as un
côté qui monte légerment plus vite, connu a l'avance, tu le freine si besoin.
 mais en général c'est pas nécessaire.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: piment le 06 Novembre 2013 - 10:16:17
+1 avec rascasse, c'est pas idiot du tout, je faisais ça avec la Sigma4 qui avait tendance à monter très vite, en se décalant un peu du côté de la main qui tient le frein ça fait que la voile monte plus vite du côté opposé, du coup tu contrôles sa montée au frein et tu la calme si nécessaire.
Avec mes voiles suivantes qui étaient moins énervées au gonflage c'était plus nécessaire.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: fred aiki le 06 Novembre 2013 - 12:08:02
Oui tu l'as dit.. D'autant plus qu'il voulait que je pilote face voile élévateurs non croisés comme si c'était un cerf-volant.. Autant dire qu'après 30 minutes de cerf-volant, j'ai eu toutes les peines du monde élévateurs croisés. D'où une certaine réticence à faire du face voile.. Heureusement d'autres personnes m'ont redonné des trucs simples pour pratiquer un peu plus. Ce n'est que la semaine dernière que j'ai décollé en face voile pour la première fois..



Je peux savoir quel moniteur t'as dit ca ??????????


Pour les premiers essais de gonflage face voile d un débutant , il est classique que l on face piloter face voile et freins décroisés , c est déjà assez difficile comme ça ;

Après ça n en fait pas une technique efficace de décollage face voile, quoique , certains maitrisent bien le changement de mains avant retournement ( un moniteur de St André et pas le moins bon... préfère gérer la montée de son aile en décroisée quand la la brise est très forte et son changement de mains est un modèle du genre),

 y a beaucoup de techniques possibles : un ou deux élévateurs , un ou deux freins ou pas du tout (un élévateur dans chaque main et les freins en dragonne, etc) a toi de trouver la tienne et de bosser au sol , comme Carole (Bizzzzz), pas du jeu avec l aile , mais des vraies séquences de décollage : positionner , prégonfler , gonfler , tempo , retournement , trois pas et on recommence ....

Ca dépend aussi du site et de la brise au déco , quand c est faible c est un autre problème : pourquoi pas dos voile : Aie Ouille faut que je bosse le dos voile je suis pas tranquille , même en biplace  lol mais bon avec nos ailes modernes , ça monte  face voile avec un poil de brise, tant mieux

Perso , je me décale aussi pour faire monter le bout d aile que je tiens au frein, et quand y a doute , déco rafaleux droite gauche , je tiens entre deux doigts la suspente du frein que j ai en dragonne au cas où.

Le plus dur en parapente , c est de savoir qui on est .... écouter tout et tout le monde et ensuite trier et faire ses propres choix


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 06 Novembre 2013 - 14:26:31
Par exemple pour le face voile, il voulait que je me mette légèrement en décalage pour savoir qu'un côté allait monter plus vite
Ça par contre, effectivement c'est une très bonne technique, que j'utilise régulièrement quand le vent/la brise est soutenu/e au déco. Par contre les commandes de freins décroisées c'est pour moi une mauvaise technique à apprendre créatrice de mauvais réflexes et potentiellement dangereuse si elle est utilisée pour de vrai.


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Thomas B le 07 Novembre 2013 - 13:56:36

Oui tu l'as dit.. D'autant plus qu'il voulait que je pilote face voile élévateurs non croisés comme si c'était un cerf-volant.. Autant dire qu'après 30 minutes de cerf-volant, j'ai eu toutes les peines du monde élévateurs croisés. D'où une certaine réticence à faire du face voile.. Heureusement d'autres personnes m'ont redonné des trucs simples pour pratiquer un peu plus. Ce n'est que la semaine dernière que j'ai décollé en face voile pour la première fois..

...

Perso , je me décale aussi pour faire monter le bout d aile que je tiens au frein, et quand y a doute , déco rafaleux droite gauche , je tiens entre deux doigts la suspente du frein que j ai en dragonne au cas où.

+1 d'autant plus lorsque je suis en bi : les deux avant dans ma main et la main gauche avec son propre frein en dragone et le frein droit entre les doigts. Après s'il faut corriger deux fois pendant la montée parce que les thermiques devant le déco foute la grouille, il faut gagner en dextérité ou bien refuser le vol thermique.
En général je ne me décale pas, mais j'ai tendance à tirer les avants dans la direction qui fera accéléré le bout d'aile droit lors de l'écopage (bout d'aile gauche face à moi).
C'est une bonne technique puisqu'elle vient naturellement avec l'exercice. Mais avant ça, mieux vaut être à l'aise avec toutes les autres technique. Déjà face voile face au vent. Ca demande pas mal de pratique que de placer convenablement son aile face au vent lorsqu'il est faible. Pas la peine non plus de travailler le cobra si le face voile, aile en bouchon, n'est pas parfait.
Il y aussi le gonflage aux oreilles qui est intéressant et à plusieurs les course au gonflage, trap trap gonflage, footbal gonflage.

Autre exercices interessant, avancer vers ton aile sans la faire tomber puis la maintenir entre la parachutale et le décrochage sans toucher le sol avec le bord de fuite. Cela permet de ressentir la juste pression dans les avants.

...
Le plus dur en parapente , c est de savoir qui on est .... écouter tout et tout le monde et ensuite trier et faire ses propres choix

+1 encore...comme je te le disais à Matthieu, je pense pas qu'il y ait une seule technique...c'est le nombre d'heure de gonflage qui compte. Les choix deviennent évident ensuite...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 07 Novembre 2013 - 20:31:44
Merci pour tous ces conseils et exercices que je vais m'empresser de mettre en pratique dès que je pourrais...je me ferai ma propre technique qui marchera (presque) tout le temps.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 31 Décembre 2013 - 19:51:23
Je devrais changer le titre mais bon...
Dernier jour de l'année 2013 : 77 et 78° vols  :bravo:

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20131215.jpg)

Gonflage face voile hier (avec une autre technique, les A dans la main droite et non plus dans la main gauche ou dans chaque main) et aujourd'hui, les sensations et automatismes commencent à venir (13-20 km/h). Ca n'arrachait pas, j'ai juste pris les A centraux pour que la voile se lève doucement. Stabilisation au-dessus de la tête après le retournement, recentrage, sensation de la portance (je commence à comprendre...l'histoire de freiner/mettre les mains un peu plus haut)... Ce n'est pas trop tôt !
La voile me sustente au bord du déco (100 m de dénivelé)et hop, c'est parti !
Ce matin, vers 11h j'étais seul, le vent soufflait assez fort comme prévu par météo-parapente  :pouce:  j'ai tenu 40 minutes car j'étais en quête d'un thermique qui me narguait et je me suis trop éloigné des arbres et  :vrac: dépose obligatoire.
Vers 12h30, le vent a un peu faibli mais météo-parapente a prévu un renforcement. On attend ou pas ? Des copains sont là, un part . Allez hop je m'élance tant pis si ça ne tient pas. Déco face-voile nickel, je commence à faire des aller-retours...le long du relief en laissant le bout de la voile à environ 5 m des arbres (toujours cette appréhension de me trouver trop près) et 2-3 mètres au-dessus.
Au final, ce fut gavesque !!  :pouce:
2h48 de vol. Lessivé, hypoglycémie en vol. Je tiens les deux commandes avec une seule main pour ouvrir ma poche et prendre une barre de céréale. Mais ç n'y fait rien, les jambes qui flageolaient. Je n'avais pas mangé depuis 8h du matin...  Un gain par rapport au déco de 154m soit 402 m.. Et puis des sensations nouvelles : l'oreille de la voile qui claque, dérivé par le thermique (ou les rafales de vent je ne sais pas comment interpréter..) des dégueulantes. Les bons conseils des potes qui me font remonter de -34m à +60m en quelques minutes (tourner quand ça continue de monter au lieu de vouloir insister et longer le plus proche possible tout le long des arbres). Je me suis battu, j'en ai bavé mais finalement ça l'a fait et je n'étais pas ridicule en haut. Après j'ai regardé où certains montaient pour les imiter. Ou essayer.. Je me suis aperçu de ce que pouvait être des bouts de thermique, en forme, en taille, altitude, espace, volume.. En fait aucune idée préconçue à avoir. Et ça peut s'interrompre à tout moment... sauf quand on le sent à la sellette ou à la voile qui claque. C'est effrayant mais si bon.. Et je n'ai pas hésité à rentrer dedans  notamment celui presque au dessus du déco sur la gauche. Ca bougeait dans tous les sens..
pas du tout comme celui que j'avais enroulé à Saint André, doux et calme.
Là il fallait se battre tout le temps.
Mais pfiou quel beau dernier vol !  :bravo:  :bravo:
En photos, le dernier jour de l'année :

Le chemin qui monte vers le déco :

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20131212.jpg)

Le ciel bleu qui s'annonce un 31 décembre !!  :soleil:

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20131213.jpg)

Presque prêt à partir : du bon vent, quelques nuages qui laissent le soleil chauffer le relief

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20131216.jpg)

Déco désert, c'est super ! j'adore voler quand il n'y a personne ;) le ciel pour moi tout seul !! :coucou:

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20131214.jpg)

Il y a d'autres posts pour cela, mais à quelques heures de 2014, je souhaite le meilleur pour la nouvelle année et beaucoup de bons et beaux vols !!  :trinq:
:ppte: Voler c'est magique !  :ppte:  

Beaucoup d'encre a coulé depuis début août mais rien, je ne regrette rien; merci pour vos critiques et encouragements. La somme de toutes ces pages que je consulte de temps en temps font / feront de moi un parapentiste plus sûr et plus performant pour toujours plus de plaisir : pourquoi toujours plus haut, plus loin ? ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yannorlo le 01 Janvier 2014 - 17:12:43
Salut Matthieu. Ça ressemble à saint Martin le site c'est ça  ? Merci pour ton récit.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 01 Janvier 2014 - 17:34:45
Citation
2h48 de vol. Lessivé, hypoglycémie en vol. Je tiens les deux commandes avec une seule main pour ouvrir ma poche et prendre une barre de céréale. Mais ç n'y fait rien, les jambes qui flageolaient. Je n'avais pas mangé depuis 8h du matin...

Toujours aussi malin à ce que je vois...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 18:19:52
Le temps que j'écrive ce long récit, j'ai vu deux messages s'inscrire et j'y réponds :

- oui Yannorlo, c'est bien Saint Martin et aujourd'hui aussi.
- JulienF, stp, pour 2014, prend de bonnes résolutions, désinscris toi de ce fil et ne viens plus pour mettre tes commentaires négatifs qui nuisent à ton bien-être et à ta santé mentale. Pour éviter que tu polémiques inutilement, j'ai décidé de rajouter - pour toi et autres personnes similaires - des impressions d'écrans faites à 18h qui laissaient présager une journée aussi belle qu'hier. Quant aux erreurs que j'ai commises (hier la fringale), aujourd'hui, de ne pas avoir eu de boule de cristal, je sais les reconnaître et prévoir... et j'en commettrai d'autres certainement contrairement à TOI le parapentiste parfait, qui a toujours tout fait bon, à qui il n'est jamais rien arrivé et qui doit avoir une vie bien monotone pour ne rien raconter de sa vie parapentiste !!
Si je t'avais écouté depuis le début, j'en serais encore à mes petits ploufs tranquilles. Je devrais encore m'excuser d'avoir fait un vol de 4h01 à Ceillac avec moins de 40 vols etc etc... Mais vois-tu de août 2013 à décembre 2013, j'en ai vécu des choses et je me sens plus fort et déterminé. c'est en allant de l'avant que l'on arrive à progresser. Bref...

La situation dans laquelle j'ai été aujourd'hui, je crois que sans mon passé parapentiste assez intense, je ne m'en serais pas sorti; je me serais affolé, j'aurais sur-piloté, je n'aurais pas su vacher, bref... et dire que tu disais qu'il ne fallait pas que je fasse de SIV...  :mrgreen: stp pour 2014... merci de m'oublier.

Fin de l'aparté qui n'aurait pas lieu d'être mais bon JulienF vient toujours au mauvais moment...

Si j'ai décidé de raconter mon vol d'aujourd'hui, ce n'est pas pour me vanter, il n'y a pas de quoi, je ne suis pas nécessairement fier (comme mon arbrissage) mais dans tout ce que l'on fait, il y a nécessairement des imperfections et des leçons à tirer (c'est comme les vidéos que je trouve intéressantes - pédagogie !). Après la météo n'est pas une science exacte... Faut s'adapter...

Bon il faut absolument que je vous raconte le vol du Jour de l'An ! il m'en est arrivé des choses...bien malgré moi !

Ce matin, je ne devais pas aller voler (copies obligent). En plus hier, j'avais super volé et j'étais un peu fatigué (abdominaux car sellette trop en arrière). Bref. Je jette un coup d'oeil sur les divers sites météo. Ca souffle en SE puis cela tournera en S vers  13h. Au niveau de la force du vent, les prévisions s'accordent entre 18 et 25 km/h. Quelques rafales à 30.

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/meteo-10.jpg)

Et puis ensuite ça se calmera :

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/meteo-11.jpg)

Allez hop, c'est le Premier de l'An. Il faut que j'inaugure cette année avec un vol ou deux, histoire d'accrocher le chiffre rond de 80 vols.

Je petit-déjeune rapidement, prend plusieurs barres de céréales et file. 63 kms de route. Phil Collins en fond musical. Le soleil brille, le ciel est bleu.  :soleil:

J'ai beaucoup de chance. Je monte au déco à pied, la biroute est bien orientée. Ca souffle plus qu'hier mais c'est conforme aux prévisions; Environ 17-20. Un coup de fil d'un copain Guillaume qui me conseille de me mettre à mi-pente si ça arrache. Je me prépare, déchire un peu à l'avance l'enveloppe des barres de céréale que je mets dans la poche supérieure. J'essaie de tout prévoir par rapport à hier où j'avais eu un coup de fringale. Allez hop j'en mange une; je règle ma sellette pour être moins couché et plus vertical et arrive Daniel un parapentiste. Moi je suis harnaché, il va me regarder décoller. Tant pis même si je préfère être seul (la pression  :( ) je décide de faire le vide, souffler un bon coup, coup d'oeil à la biroute, la voile est bien préparée , juste les oreilles ne sot pas ouvertes pour gonfler le centre d'abord et ne pas me faire surprendre par la force. Je prends uniquement les A centraux pour la même raison. Je lève un peu les A, la voile se lève trnaquillement, je la stoppe un tout petit peu en haut, je me retourne, je sens la tension et la portance. Tout va bien, c'était doux et progressif.  :pouce: ça sert d'avoir des bons conseillers et de comprendre ce qu'il se passe. Je m'élève et je dis "à tout à l'heur" à mon camarade du jour.

Je prend de la hauteur très vite, même pas besoin d'aller-retour comme hier !  :lol: , ça bipe, je fais du sur-place, ça bipe... quelques petits demi-tours quasi inutiles devant le déco et ça bipe encore, je longe un peu le relief, cherche les ascendances. Elles me trouvent tout de suite; je ne monterai pas à 150 m comme hier, non mais par contre je monte beaucoup plus vite et je descends tout aussi vite. Je cherche mes points de repères. Le soleil commence à être caché par les nuages. En bas, je vois Daniel se préparer. Je commence à faire du sur-place, je me dis que je vais pouvoir utiliser l'accélérateur. Là je vais batailler un peu avec mes pieds, pour le trouver et ensuite pour le mettre sur un pied. je n'y arriverai pas avec les deux; je l'ai mal fixé à la sellette et au lieu de voir le bout droit, j'ai le bout rond. Tant pis. Il y a un décalage et je compenserai avec les bras.

A une hauteur de 100-110 m je me dis que je vais continuer à monter comme hier voire battre un "record" perso; non je redescends et poussé par le vent de sud qui a tourné.  :evil:
Je vois Daniel essayer de gonfler mais la voile retombe mal à chaque fois et cela a l'air plus fort que moi il y a quelques minutes., vent de travers au déco. je n'arrive pas à revenir sur le déco. Je me fais descendre jusque 30 m au-dessus des arbres à gauche, là où on m'a dit qu'il ne fallait pas aller hier à cause des rouleaux. J'essaie de gagner la "vallée" (le devant) mais je n'y arrive pas, je recule. J'entends la voile se fermer, je suis ballotté - lacets et tangages. Faut que je descende coûte que coûte. Accélérateur à fond (jambes tendues) et je vois 5-6 km/h parfois rien.... une dégueulante me fait chuter à 30 m au-dessous . ca tombe bien, je me retrouve comme hier comme quand j'essayais de faire des aller-retours pour monter. je longe donc les arbres et remonte vers le déco. Ca monte, ça monte, c'est dingue.  :(

Je saurai plus tard que c'est la force du vent sur le relief et les arbres. Je croyais que c'était un énorme thermique.. En à peine 200 m je suis à hauteur du déco, je le dépasse, la biroute est dans un axe pas folichon et ça a l'air fort. Daniel est en train de ranger sa voile dans sa voiture. Je ne pourrais pas reposer au déco, je vais poser à l'atterro juste en face, en bas, petit-tour quart gauche et là bip bip, ça monte à 1.2 m/s, Je passe de +10 à +90. En temps normal, j'aurais été ravi mais je sens qu'il va falloir que je me batte. Je me débrouille pour avoir l'accélérateur dans le bon sens mais c'est de travers. Tant pis, j'ai un pied dedans c'est déjà pas mal. Je me fais dériver vers la gauche, vers ces fameux arbres et cette zone qu'il faut éviter. Purée, je suis à fond et je n'avance pas, je recule. je regarde le soleil qui a disparu, les nuages qui forment une couche épaisse. je suis seul dans le ciel et personne ne peut m'aider sauf Dieu !
Aide toi et le ciel t'aidera. Je réfléchis à ce que je pourrais faire; je tente de revenir sur l'avant mais je ne peux pas. Le côté gauche de la voile se ferme dans un énorme bruit. je me rappelle un  écrit du forum "le bruit du tissu"; là c'est une grosse claque et tout de suite après, je descends à 2 m/s, ça buzz, purée, je suis mal, je vais me prendre les arbres si ça continue à descendre. J'essaie d'aller vers la droite pour revenir sur l'atterro officiel mais le vent du sud est trop fort. Pour la première fois, je me dis, "purée pas à l'hosto un 1er de l'an pour commencer l'année, il n'y a pas de PGHM dans le coin en plus." Je souffle un bon coup, j'essaie de me rappeler les conseils de Serge, un moniteur "fais tout pour rester sous et au centre de ta voile". Quitte à dériver autant dériver là où je veux. Donc atterrir sur l'endroit pas conventionnel mais testé hier. JC avait dit de faire attention aux rouleaux (que je n'avais pas sentis hier, pas de gradient).  Alors je dérive en crabe dans cette zone où le vent du sud aura beaucoup moins de force et il faudra que je fasse gaffe...au reste. Là je me vois ballotté entre les arbres de droite et ceux de gauche qui approchent à grande vitesse, je contre à la sellette tout ce que je peux, je mets de la commande, et vire pour atterrir dans le champ choisi, je déborde , je reviens, la voile du côté droit ferme et ouvre, quelle est la moins pire de solutions  ? Les arbres, les maisons ou le sol ?  :vrac:

Je me dis le sol, alors je me mets à vitesse mini, je perds de l'altitude très rapidement, déjà je ne me prendrai pas le haut des arbres, je suis dans le bon couloir - très large - une cinquantaine de mètres. le danger des arbres étant passé, je vais juste atterrir tranquillement. Je suis à environ 10 m du sol, je sors de la sellette et me prépare à avancer vers une bute montante. Et là, plus rien côté droit, je chute comme si tiré par une main, je ne sais pas ce que je fais, je contre de l'autre côté  où je tire la commande gauche, j'en sais rien à vrai dire, ça se rétablit, je suis horizontal à 3 m du sol-vitesse et axe stables, ouf je respire et là, je suis de nouveau ballotté de droite à gauche. Ca fait du roulis, un peu de lacet et le sol est là, réception, j'accompagne et la voile m'entraîne à droite. Je tombe sur mes pieds sans un bobo, sans une entorse, je suis juste posé. Merci Mon Dieu.  :eclaircie:
Qu'est-ce que j'ai eu peur (rétroactivement), car tout le temps j'étais en train d'essayer de piloter et d'essayer de stabiliser.



Daniel arrive en voiture, je suis en train d'enlever mes affaires, dégrafer la sellette.
Il m'explique que j'ai subi l'effet venturi, l'effet des rouleaux (la butte en face de moi) et puis des trucs, bref...
Je n'en menais pas large en haut. Il m'annonce que quand il a plié la voile la balise annonçait 30 km/h avec des rafales à 54. Je comprends mieux ce que j'ai vécu.

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/mataoc10.jpg)

Evidemment, me connaissant, je n'ai pas eu le temps d'avoir peur, juste des doutes.
j'ai fait ce que j'ai pu pour me vacher dans un endroit safe en tenant compte de ce que je savais faire et des conditions météorologiques changeantes. J'étais prêt à toute éventualité - aidé par le destin - car je n'aurais rien pu faire contre des rouleaux encore plus méchants.

Je trouve que j'ai bien piloté, je ne me suis pas affolé. j'aurais du accepter de me faire reculer encore plus loin derrière pour éviter les rouleaux de la butte. Mais je n'aurais plus eu de vent contre enfin je n'en sais rien. Je ne voulais pas tomber comme une merde.

Daniel m'a expliqué que j'aurais du rentrer plus tôt (ce que j'avais l'intention de faire), que j'aurais du avoir une radio (je l'avais mais éteinte..), et que je n'aurais pas du voler seul (mais les prévisions météo n'étaient pas méchantes). J'ai beaucoup appris, j'ai piloté intensément, j'ai subi, je me suis fait peur (en haut pas dans le feu de l'action).
Ca y est des voeux de 2014 se sont réalisés mine de rien. Et plus vite que prévus. Je n'en suis pas nécessairement fier car ce n'est pas ce que je voulais pour un vol de Premier de l'An. mais j'ai combattu et j'ai pris les solutions les moins périlleuses.
79 vols et je n'atteindrai pas les 80 aujourd'hui, j'ai eu assez d'émotions aujourd'hui; d'autant plus que le ciel est devenu mauvais, le vent forcissait même en bas.

Ce n'est pas la peine de me faire la morale. je suis en phase d'apprentissage et d'emagasinnage de sensations et réflexes et si vous regardez météo-parapente, cela devait rester aux alentours de 20-23...(Julien F, regarde c'est Saint Martin dans le vert à 15h !!)

Je rajoute pour certains incrédules qui me traiteraient de mytho pfff, l'historique de la balise de Tonnerre aujourd'hui : j'ai décollé vers 12h15, malheureusement juste avant le pic car à 12h06, c'était du 18.

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/balise12.jpg)

Ah j'oubliais : merci Ozone pour cette Mojo 4. Daniel m'a dit qu'il l'avait vu gigoter, se fermer et ...RIEN ! je l'aime cette voile...  :pouce:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 01 Janvier 2014 - 19:04:25
. Aller, c est la nouvelle annee, y a relache.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 19:21:19
Bah relâche du côté des prévisions oui ! ("réalité-fiction" pour faire écho à ton message effacé, qui n'a jamais été surpris par un brusque changement de météo IMPREVU ? même météofrance annonçait du 18km/h toute l'après-midi...) Bon bref, t'as raison c'est la nouvelle année !! nouveaux défis ! mdr


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 01 Janvier 2014 - 19:29:27
Bonjour M@thieu,

Très bien, tu as encore appris et c'est bien l'essentiel, cool.

Le vent et les arbres sont de mauvais amis, c'est sûr. La météo n'est pas une science exacte, même en observant longtemps, tu peux te faire avoir. C'est bien le problème du parapente, si les conditions sont changeantes, c'est assez facile de s'abstenir. Mais quand c'est un changement brusque, impossible de prévoir et tu te fais avoir ! Cela c'est assez bien passé pour toi, super ! Je n'ai pas eu la même chance, mais c'est du passé. Le plus important, c'est de comprendre ce qu'il s'est passé et d'en prendre une leçon de vol ou de vie...

Bon vol pendant cette nouvelle année 2014.
Jean-Nono


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: lereseaudepp le 01 Janvier 2014 - 20:14:44
Bonjour M@tthieu,

je vais essayer de rester constructif .... car j'ai bien peur que peu de monde te conseille sur ce récit.
Avant de commencer : tous les parapentistes ont un sac "chance" qui contient un nombre donné de cailloux
A lire ton récit ce 1er Janvier tu as enlevé beaucoup,beaucoup de cailloux de ton sac (je te rassure moi aussi j'en ai consommé mais plus tard dans ma progression).
 
Premièrement seules les personnes sur place peuvent débriefer avec toi ..... c'est à dire pas grand monde (il y a certainement une raison).

Je vais me contenter de débriefer ton analyse météo car tout était prévisible : ton parapente aurait du rester dans le coffre de la voiture.
Sur meteo-parapente il faut lire la courbe : Vent / Alti.
A 100 m sol les prévisions de vent étaient entre 35 km/h et 40 km/h.
Sur la copie de ton écran Météociel semblait indiquer une moyenne de 25 km/h avec des rafales à plus de 45 km/h.
Si mon analyse théorique est bonne laisse moi donner mon avis personnel : il faut être inconscient pour se mettre en l'air avec ces prévisions.
Ton analyse météo du jour était très mauvaise !
Dans ces conditions de vol ton prochain SIV ne t'apportera rien me semble t'il.

Déjà hier j'ai failli réagir mais comme beaucoup de lecteurs du forum plus personne ne réagira : voler seul ce n'est pas une bonne pratique surtout en tant que débutant. Etre seul sur un site connu = danger !!!

Note : dans ton récit du jour il y a d'autres choses à analyser ... mais tu as la phrase magique sur ta connaissance : "enfin je n'en sais rien".





Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 01 Janvier 2014 - 20:45:00
Déjà hier j'ai failli réagir mais comme beaucoup de lecteurs du forum plus personne ne réagira : voler seul ce n'est pas une bonne pratique surtout en tant que débutant. Etre seul sur un site connu = danger !!!
Tout est dit.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 01 Janvier 2014 - 22:34:52
[HS] Man's : boîte à MP full...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 22:51:09
Bonjour M@tthieu,

je vais essayer de rester constructif .... car j'ai bien peur que peu de monde te conseille sur ce récit.
Avant de commencer : tous les parapentistes ont un sac "chance" qui contient un nombre donné de cailloux
A lire ton récit ce 1er Janvier tu as enlevé beaucoup,beaucoup de cailloux de ton sac (je te rassure moi aussi j'en ai consommé mais plus tard dans ma progression).
 
Premièrement seules les personnes sur place peuvent débriefer avec toi ..... c'est à dire pas grand monde (il y a certainement une raison).

Je vais me contenter de débriefer ton analyse météo car tout était prévisible : ton parapente aurait du rester dans le coffre de la voiture.
Sur meteo-parapente il faut lire la courbe : Vent / Alti.
A 100 m sol les prévisions de vent étaient entre 35 km/h et 40 km/h.
Sur la copie de ton écran Météociel semblait indiquer une moyenne de 25 km/h avec des rafales à plus de 45 km/h.
Si mon analyse théorique est bonne laisse moi donner mon avis personnel : il faut être inconscient pour se mettre en l'air avec ces prévisions.
Ton analyse météo du jour était très mauvaise !
Dans ces conditions de vol ton prochain SIV ne t'apportera rien me semble t'il.

Déjà hier j'ai failli réagir mais comme beaucoup de lecteurs du forum plus personne ne réagira : voler seul ce n'est pas une bonne pratique surtout en tant que débutant. Etre seul sur un site connu = danger !!!

Note : dans ton récit du jour il y a d'autres choses à analyser ... mais tu as la phrase magique sur ta connaissance : "enfin je n'en sais rien".





je te remercie pour ton analyse constructive. Une  !! Mais je n'ai plus l'écran de Météociel de ce matin qui indiquait du 20-25 sans rafale (il y avait ça : --- dans la colonne rafale). J'ai mis l'écran de Météociel de 18h.
Si tu regardes bien (merci météo-parapente qui ne change pas ses écrans - Saint Martin était dans une zone jaune (20-25) puis verte (13-20). Météo France  avait indiqué 18 km/h sans rafale. Exactement comme hier (en légèrement plus fort). C'est pour ça que j'ai fait les 60 kms, sinon je me serais abstenu (je l'indique dans mon introduction) pour plusieurs raisons. Mais voilà ça a changé très très vite...

Par contre là où toi tu me fais avancer, c'est sur cette courbe vent/alti. Je viens juste de la découvrir. Je ferai attention de ce côté-là.

Une seule personne était là. Les autres étaient occupées à manger le repas du Nouvel An en famille, ce qui est bien normal... A quelques minutes près elle aurait pu décoller comme moi. Si la voile n'était pas montée de travers deux fois au gonflage.
Donc pour l'analyse météo -si quelqu'un peut me dire comment faire pour trouver ce qui était en cache) j'ai encore les mêmes sites consultés à 9h sur ma tablette, je suis sûr que j'avais JUSTE !! d'ailleurs le copain qui m'a conseillé de gonfler à mi-pente si je me faisais arracher (ce qui n'a pas été le cas) ne m'a pas dit DANGER (il connaît très bien ce site).

Pour ma connaissance "RIEN" je le sais que je n'en suis qu'au début d'une longue carrière même si j'apprends vite à me débrouiller en ayant ce principe à l'esprit : "faire en sorte d'être centré sous sa voile"

Par contre ce que j'aurais aimé savoir, c'est que faire si cela se reproduisait ? se laisser dériver au loin ? faire les oreilles pour être moins sujet au vent en hauteur ? mais si je fais oreilles et que je traverse un thermique comme cela a été le cas ?

Bref....je ne suis pas plus avancé..
Ceux à qui c'est arrivé, disons au bout de plus de 100-200 voire 300 vols, tu leur dirais quoi ? J'aimerais que ce soit la même chose pour moi, débutant ou pas;(d'aillleurs même à 300 vols, je serai encore débutant) il faut bien une première fois non ? alors moi, cela s'est fait sans que je le veuille à 79 vols (mais on me disait déjà le même genre de remarque non constructive à 30 vols...).

Je ne suis pas de ceux qui vont changer une aile ENA pour une ENB histoire d'aller plus vite au bout de 50 vols; je ne suis pas de ceux qui veulent faire une QBI après 100 vols etc etc... Je crois bien qu'avec votre expérience de centaines de vols vous ne vous rappelez pas que vous avez sans doute fait des fautes; que tout le monde a fait des erreurs. Mais personne ne s'en vante. Moi j'en parle pour avancer.
Et il y a quelque chose que j'aimerais en 2014 : c'est qu'à part dire que c'était dangereux et inconscient et stupide et...il y ait des critiques constructives comme la tienne, où on apprenne.

EDIT : après un debriefing téléphonique de 30 minutes, il apparaîtrait que j'aurais du faire comme j'ai fait, c'est à dire poser dans la zone à l'abri du vent du sud mais ne pas vouloir revenir vers cette butte quitte à marcher un peu plus pour ne pas subir les rouleaux.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 22:56:02
Déjà hier j'ai failli réagir mais comme beaucoup de lecteurs du forum plus personne ne réagira : voler seul ce n'est pas une bonne pratique surtout en tant que débutant. Etre seul sur un site connu = danger !!!
Tout est dit.


Ca c'est trop bizarre quand même ! il y a du danger partout avec vous !  :mrgreen: quand il y a trop de voiles en l'air danger, quand il y a personne danger, quand c'est sur un site connu, danger et sur un site inconnu danger  ROTFL je savais bien qu'il fallait que je prenne option pétanque  :grat:

On ne va pas réitérer les joutes de 2013 mais à force de dire que c'est dangereux, on se plante car il y a un certain manque de confiance qui vous mine le moral. Et j'ai traversé une période où je me posais trop de questions, et où je pensais que je ne valais rien. Alors même si c'est vrai laissez moi progresser comme je l'entends !!  :pouce:
Donc  :bravo: vive le DANGER  :bravo:  :P   


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 23:00:32
Bonjour M@thieu,

Très bien, tu as encore appris et c'est bien l'essentiel, cool.

Le vent et les arbres sont de mauvais amis, c'est sûr. La météo n'est pas une science exacte, même en observant longtemps, tu peux te faire avoir. C'est bien le problème du parapente, si les conditions sont changeantes, c'est assez facile de s'abstenir. Mais quand c'est un changement brusque, impossible de prévoir et tu te fais avoir ! Cela c'est assez bien passé pour toi, super ! Je n'ai pas eu la même chance, mais c'est du passé. Le plus important, c'est de comprendre ce qu'il s'est passé et d'en prendre une leçon de vol ou de vie...

Bon vol pendant cette nouvelle année 2014.
Jean-Nono

Tu es un sage Jean-Nono, désolé que tu aies eu moins de chance que moi (quoiqu'un ligament interne croisé qui saute lors d'un gonflage c'est pas mal non plus...) Mais je crois que tu (et quelques autres) ont compris ma philosophie. On apprend tout le temps et c'est cela qui compte. De toute façon quand c'est son heure, c'est son heure, qu'on traverse la route ou qu'on dorme... :( un copain motard est décédé en allant chercher une truite à l'eau qui venait de lui échapper : hydrocution alors qu'il aurait pu se tuer dix fois en bécane... RIP .
J'aurais hâte de te rencontrer et de voler avec toi ! Meilleurs voeux à toi et de très bons vols où on apprend plein (sur le parapente et sur soi !)


Titre: Re&nbsp;:
Posté par: akira le 01 Janvier 2014 - 23:01:32
Faire en sorte d etre centré sous la voile est bien le conseil le plus bizarre que j ai entendu. Suis je le seul a penser cela ? Le parapente etant pendulaire, tu sera toujours rappele vers le centre sous ta voile ... et cela par la gravité bien plus vite que par n importe quelle action de pilotage.

Envoyé de mon GT-N7000 en utilisant Tapatalk


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 23:08:18
C'est un moniteur DE qui m'a expliqué ça ! plus de 7.000 vols à son actif ... ce qu'il voulait dire et que je n'ai pas développé (sans trahir sa pensée j'espère), c'est de faire en sorte de ne pas rajouter d'actions qui me déstabiliseraient et entraîneraient des multiples incidents de vol comme twist, fermeture, frontale, décrochage, auto-rotation... et cet après-midi, je regardais bien ma voile en la temporisant la plus possible quand ça ballottait de droite à gauche, de l'avant vers l'arrière...en utilisant la sellette et/ou les commandes avec des mouvements souples. Ca m'a aussi sauvé d'une cata.


Titre: Re : Bonne lecture pour toi avant la prochaine fenêtre de tir
Posté par: paul le 01 Janvier 2014 - 23:41:50
C'est du Castellan et tu trouveras quelqu'un pour te traduire dans le texte si ça ne passe pas comme cela : http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13685
<doc reproduit avec l'autorisation de l'éditeur>
NB : le pilote espagnol dont il est question a survécu


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 01 Janvier 2014 - 23:43:28

il y a du danger partout avec vous !  :mrgreen: quand il y a trop de voiles en l'air danger, quand il y a personne danger, quand c'est sur un site connu, danger et sur un site inconnu danger  ROTFL je savais bien qu'il fallait que je prenne option pétanque  :grat:
ben ça peut s'expliquer ....

quand il y a trop de voiles en l'air danger

si il y a trop de monde en l'air alors effectivement, danger, ça tourne dans tout les sans et de façon anarchique, pas vraiment une situation facile a gérer, et le plus gros risque ça reste la collision...

quand il y a personne danger

bon la je dirais que ça dépend quand même, mais si t'arrive a st hil et qu'il y a personne, alors effectivement c'est qu'il faut pas y aller ...
maintenant le pb c'est sur les sites peux fréquenté. il va falloir beaucoup analyser la chose et pour ça faut pas mal d'experience. même les vieux de la vielle peuvent ce faire avoir...

quand c'est sur un site connu, danger
oui car on a la fâcheuse tendance a ce poser moins de question car le faite de connaitre le site donne une illusion de facilité ...


sur un site inconnu danger

on peut ce retrouver face a certain piège aerologique non négligeable et dont on aurais même pas pensé ...

je savais bien qu'il fallait que je prenne option pétanque  :grat:
alors ça,  c'est une question de choix  :mrgreen:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 01 Janvier 2014 - 23:45:37
man's est un des contributeurs expérimenté de ce forum, et je trouve dommage de ne pas écouter ses conseils....

oui, voler est dangereux, et comporte des risques. Matthieu tu n'es pas forcé de lire, et je pense qu'effectivement la plupart des pilotes expérimentés qui interviennent sur ce forum vont te laisser progresser à ta façon. Pour les autres pilotes "débutant" ou pas qui liraient ce fil, je conseille le bouquin suivant:
http://www.formation-facteurs-humains.fr/manuel-facteurs-humains-pour-les-liberistes/

et le site suivant  

cf. http://www.mentalpilote.com/cest-quoi/

plusieurs fils sur ce forum font référence à ce site et aux facteurs humains.

petit extrait:

Quels sont les risques ?

En tant que pilote vous êtes plus vulnérable si vous n’êtes pas conscient des risques qui vous menacent. Si la dimension du risque n’est pas intégrée dans votre esprit, il est probable que votre comportement de prudence ne sera pas à la hauteur des enjeux de sécurité. En aviation légère, si on prend en référence la conduite automobile, les risques sont plus importants. Chaque activité possède un niveau de risque et des risques qui lui sont spécifiques. Il faut le savoir et l’accepter mais le point essentiel que vous devez retenir c’est que votre niveau de sécurité dépend principalement de vous.

Quelles sont les deux grosses différences entre la conduite automobile et le pilotage ? La première est qu’en voiture vous avez des lignes jaunes, des lignes blanches, des limitations de vitesse, des feux… Autant d’éléments qui sont là pour que vous restiez à l’intérieur de certaines limites. En vol par contre les limites les plus importantes c’est à vous de les déterminer, c’est à vous de tracer les lignes à ne pas franchir. Ensuite vous prenez votre voiture tous les jours, dans toutes les conditions, pour vous rendre où vous voulez, dans 99,99% des fois. En aviation de loisir régulièrement vous devez renoncer à vos projets.
 
Si par malheur tu te retrouves en l'air, alors qu'il vallait mieux corriger des copies, et que tu te fais reculer, il faut absolument éviter de se retrouver sous le vent de quelques obstacles que ce soit, et donc craber, dériver, vers un endroit dégagé si c'est encore possible. si obligé de passer sous le vent d'un obstacle, alors il vaut mieux essayer d'y passer dessus avec le plus de gaz possible et de s'en éloigner au maximum pour ne pas subir les turbulences associées. Plusieurs posts sur ce forum racontent des épisodes de reculades ...

Bonne Année, et qu'elle nous soit belle  :vol:  


Titre: Re 2 : Re : Bonne lecture pour toi avant la prochaine fenêtre de tir
Posté par: paul le 01 Janvier 2014 - 23:55:20
C'est du Castellan et tu trouveras quelqu'un pour te traduire dans le texte si ça ne passe pas comme cela : http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13685
<doc reproduit avec l'autorisation de l'éditeur>

Compléments et illustrations de situations voisines, en français cette fois (que les éditions Rétine à laquelle j'ai contribué un temps, me pardonnent ces reproductions sauvages mais bien utiles ici pour illustrer quelques cas documentés):

http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13196

http://lesailesdumourtis.unblog.fr/files/2009/04/vollibreno251juin97.pdf

Ce sont des pièges redoutables pour un parapente quel qu'il soit et qui doivent inciter à renoncer au moindre doute, constat d'une évolution rapide ou d'un phénomène physique optique inattendu et/ou surprenant, comme cela t'a été fort justement conseillé plus haut




Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 01 Janvier 2014 - 23:57:28
J'écoute tous les conseils pertinents (sauf certains qui m'exaspèrent et qui se reconnaîtront) et parce qu'ils ont BEAUCOUP plus d'expérience que moi, je les écouterai un peu plus car ils sont toujours là pour en parler ;-)
Tu vois j'aime bien ton dernier conseil. Je sais maintenant ce qu'une petite butte de 10 mètres peut engendrer comme rouleaux à 25-30 km/h alors qu'hier (mais je suis arrivé plus haut sur cette butte) avec un vent à 13-17 km/h aucun vent (gradient). Je crois qu'il faut multiplier par 7 la distance d'influence de l'obstacle pour ne plus être sous le vent..
Bonne année à toi également et plein de vols beaux et mémorables !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 02 Janvier 2014 - 00:03:00
C'est du Castellan et tu trouveras quelqu'un pour te traduire dans le texte si ça ne passe pas comme cela : http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13685
<doc reproduit avec l'autorisation de l'éditeur>

Complément et illustrations de situations voisines, en français cette fois (que les éditions Rétine à laquelle j'ai contribué un temps, me pardonnent cette copie sauvage mais bien utile ici): http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13196

C'est du Castellan et tu trouveras quelqu'un pour te traduire dans le texte si ça ne passe pas comme cela : http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13685
<doc reproduit avec l'autorisation de l'éditeur>

Complément et illustrations de situations voisines, en français cette fois (que les éditions Rétine à laquelle j'ai contribué un temps, me pardonnent cette copie sauvage mais bien utile ici): http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13196

C'est du Castellan et tu trouveras quelqu'un pour te traduire dans le texte si ça ne passe pas comme cela : http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13685
<doc reproduit avec l'autorisation de l'éditeur>

Complément et illustrations de situations voisines, en français cette fois (que les éditions Rétine à laquelle j'ai contribué un temps, me pardonnent cette copie sauvage mais bien utile ici): http://www.parapentiste.info/forum/index.php?action=dlattach;topic=23245.0;attach=13196

Merci pour le lien que je téléchargerai demain depuis le PC car là ça met "impossible d'ouvrir le fichier"


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 02 Janvier 2014 - 00:08:17
mais si t'arrive a st hil et qu'il y a personne, alors effectivement c'est qu'il faut pas y aller ...
Ou alors que c'est le 1er de l'an et que tout le monde cuve encore de la fiesta d'hier. Mais effectivement ça fait drôle d'être le seul en l'air à St. Hil... :)

Matthieu, il faut aussi que tu fasses gaffe de ne pas prendre pour argent comptant les prévisions météo, car comme leur nom l'indiquent, ce ne sont que des prévisions... De plus elles ne tiennent généralement pas compte des spécificités des sites. Rien ne vaut la connaissance des habitués... Et puis quand tu voles en soaring, ça veut dire que tu voles dans des conditions proches de ce qui n'est plus volable (une faible variation des conditions peut te mettre dans des conditions dangereuses). Et tu dois d'autant plus être très vigilant sur l'évolution de ces conditions et te poser au moindre indice de renforcement.
Il est tout à fait possible que les conditions se soient renforcées trop vite pour que tu réagisses, mais il est encore plus possible que tu aies manqué, ou sous-estimé, certains indices. Si tu veux te servir de ton expérience du jour, refais toi ton vol et cherche quels indices tu aurais pu négliger quelques minutes avant que ça tourne au roussi.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 02 Janvier 2014 - 00:22:24
Je sais maintenant ce qu'une petite butte de 10 mètres peut engendrer comme rouleaux à 25-30 km/h alors qu'hier (mais je suis arrivé plus haut sur cette butte) avec un vent à 13-17 km/h aucun vent (gradient). Je crois qu'il faut multiplier par 7 la distance d'influence de l'obstacle pour ne plus être sous le vent..
Gaffe aux règles toutes faites de ce genre. L'effet d'un obstacle sur le vent dépend de la forme et de la hauteur de l'obstacle et de la force du vent. Tu peux très bien avoir une petite butte arrondie qui ne fait rien par 13-17 et qui provoque (exactement au même endroit) de gros rouleaux par 25-30... À partir d'un certain débit d'air, les filets d'airs qui se plaquaient au profil de la butte en un écoulement laminaire finissent par passer en écoulement turbulent et font des rouleaux... Et chaque obstacle à un débit maximum à partir duquel il génère des turbulences... Et pour ta butte c'est peut être tout simplement entre 13-17 et 25-30 que ça se joue et donc ça peu n'avoir rien à voir avec l'endroit.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: swaxis38 le 02 Janvier 2014 - 00:36:47
À partir d'un certain débit d'air, les filets d'airs qui se plaquaient au profil de la butte en un écoulement laminaire finissent par passer en écoulement turbulent et font des rouleaux...

c'est le "décollement de la couche limite" en méca des fluides, on parle plus de vitesse d'écoulement que de débit  ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 02 Janvier 2014 - 00:40:29
Pardon pour mon erreur de terminologie, la physique me donnant des boutons en terminale, je suis parti en bio :D et merci d'avoir corrigé ;) .


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 02 Janvier 2014 - 01:29:58
Je n'arrive vraiment pas à comprendre comment on peut accumuler une telle quantité d’ânerie dans une activité, et surtout venir fanfaronner à chaque coup sur le forum. Juste pour tendre le bâton pour se faire battre.

Te rends tu compte que rien n'est cohérent dans ta pratique du parapente ?

Depuis quand prend-t-on la décision de voler depuis son fauteuil uniquement après avoir regardé météo-parapente ?!
Vu ton (in)expérience, tu ne devrais même pas avoir l'idée de voler si tu te retrouves seul sur un site fréquenté.

Et le pire c'est que tu restes persuadé que ta progression en parapente par tâtonnement et essais-erreurs est cohérente... Avant de voler on essaye déjà de comprendre comment fonctionne l'aérologie d'un site, l'écoulement du vent, les déclenchements thermiques potentiels...

Tu sais, ça pardonnera pas toujours. Mais comme tu es persuadé d'avoir raison, je te laisse continuer à pérorer ca m'amuse personnellement beaucoup.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 02 Janvier 2014 - 05:51:13
mais si t'arrive a st hil et qu'il y a personne, alors effectivement c'est qu'il faut pas y aller ...
Ou alors que c'est le 1er de l'an et que tout le monde cuve encore de la fiesta d'hier. Mais effectivement ça fait drôle d'être le seul en l'air à St. Hil... :)

Matthieu, il faut aussi que tu fasses gaffe de ne pas prendre pour argent comptant les prévisions météo, car comme leur nom l'indiquent, ce ne sont que des prévisions... De plus elles ne tiennent généralement pas compte des spécificités des sites. Rien ne vaut la connaissance des habitués... Et puis quand tu voles en soaring, ça veut dire que tu voles dans des conditions proches de ce qui n'est plus volable (une faible variation des conditions peut te mettre dans des conditions dangereuses). Et tu dois d'autant plus être très vigilant sur l'évolution de ces conditions et te poser au moindre indice de renforcement.
Il est tout à fait possible que les conditions se soient renforcées trop vite pour que tu réagisses, mais il est encore plus possible que tu aies manqué, ou sous-estimé, certains indices. Si tu veux te servir de ton expérience du jour, refais toi ton vol et cherche quels indices tu aurais pu négliger quelques minutes avant que ça tourne au roussi.
Je te promets que les prévisions météorologiques étaient concordantes et que je n'ai pas eu de feu rouge de la part des habitués par téléphone quand je leur ai envoyé un texto pour leur dire quelles étaient les conditions météorologiques au déco et en bas (biroutes). Maintenant - et je pense que ça se reproduira - les conditions météorologiques peuvent radicalement changer (je me rappelle de la pluie à Saint André juste après avoir decollé), ou formation d'un cumulo-nimbus...
Et ce que tu dis m'interpelle. C'est pour cela que j'avais écrit le récit de cette journée mémorable que je ne regrette pas d'avoir vécue. Non pas pour fanfaronner comme se plaît à l'écrire un mec avec qui je ne volerai jamais mdr mais pour débriefer et avancer. Et une des choses que je voulais savoir, sinon je l'aurais pas demandé c'est quand ça change brusquement comme hier, que faire avant que ça sente le roussi comme tu dis. Je crois l'avoir dit dans mon récit. Je vois le parapentiste ne pas pouvoir décoller, puis ranger sa voile. Je faisais du surplace. J'avais déjà eu l'intention de me poser..
Je crois qu'à la première dégueulante quand j'ai réussi à relonger la pente et les arbres au lieu de remonter vers le déco, j'aurais du me poser dans n'importe quel champ... Mais l'atterro officiel était un peu plus loin. Tu connais la suite.. Que je ne regrette pas d'avoir vécue. Car cela s'est finalement bien terminée et que ça m'a forcé  à piloter activement. Mais je te remercie, c'est comme ça que je fais. Je débriefe ce qui a pu m'arriver et refais chaque instant (que j'ai en vidéo) pour analyser, comprendre. Si tu regardes le schéma de l'historique de la balise, ça s'est renforcé d'un coup... Après bah j'ai essayé de gérer comme je pouvais. Si la prochaine fois ça se reproduit, j'essaierai à mi-pente de faire les oreilles quitte à  atterrir dans le premier champ cultivé ou pas (j'y connais rien) ... Quoique ça donnerait une piètre image des parapentistes qui ne respectent pas le travail des autres) alors ben... Dernier recours. Di j'avais vraiment pu reprendre du gaz comme hier (au moins 150m) j'aurais eu plus de solutions..


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 02 Janvier 2014 - 06:42:57
Je n'arrive vraiment pas à comprendre comment on peut accumuler une telle quantité d’ânerie dans une activité, et surtout venir fanfaronner à chaque coup sur le forum. Juste pour tendre le bâton pour se faire battre.

Te rends tu compte que rien n'est cohérent dans ta pratique du parapente ?

Depuis quand prend-t-on la décision de voler depuis son fauteuil uniquement après avoir regardé météo-parapente ?!
Vu ton (in)expérience, tu ne devrais même pas avoir l'idée de voler si tu te retrouves seul sur un site fréquenté.

Et le pire c'est que tu restes persuadé que ta progression en parapente par tâtonnement et essais-erreurs est cohérente... Avant de voler on essaye déjà de comprendre comment fonctionne l'aérologie d'un site, l'écoulement du vent, les déclenchements thermiques potentiels...

Tu sais, ça pardonnera pas toujours. Mais comme tu es persuadé d'avoir raison, je te laisse continuer à pérorer ca m'amuse personnellement beaucoup.

Moi je n'arrive pas à comprendre comment tu es encore là à écrire sur ce fil qui te déplaît tant. On n'a pas la même manière de penser et méthode de voler. Soit. Laisse moi faire comme je le veux, comme je te laisse faire ce que tu veux. Tu as quoi 200 vols et tu fais la morale comme si tu étais diplômé ou si tu avais fait des compétitions. J'ai vu tes voeux pour 2004 mais malheureux des cross à moins de 200 vols, c'est de la folie  :mrgreen:
Mais mon pauvre si je collectionnais tous tes posts négatifs depuis le mois d'août me concere, j'aurais arrêté le parapente depuis longtemps.
Bah non. Ma cohérence vient du fait que oui je me mets dans des situations parfois délicates - par inexpérience, par manque de savoir - mais si je n'avais pas fait tout ce que j'ai fait en 79 vols, je n'aurais pas le niveau de pilotage que j'ai maintenant pour me sortir d'affaire (y compris avec un brin de chance je l'avoue mais tous les vieux de la vieille me le disent, il en faut toujours un peu) : la bonne bouffe au dernier moment, le bon champ qui se présente, l'arbre qui amortit bien etc.. Ca ne veut pas dire qu'il faut tirer le diable par la queue...  :prof:

Quand je fais un récit, ce n'est pas pour pérorer. Quand je poste une vidéo d'un incident ce n'est pas pour me moquer ou montrer du doigt, c'est pour comprendre, essayer d'analyser.

Ce que je n'aime pas chez toi, c'est de croire qu'il y n'y a que ta manière de faire qui est la bonne. Bah non. Désolé il y en a des dizaines. Ceux qui me critiquent positivement (en donnant des explications le font pour me faire progresser et éviter le pire pour la prochaine fois). Toi tu postes pour ne rien dire. Tu es inutile car tes critiques ne me font pas  avancer.  :grrr:

J'ai vécu tellement de choses techniques et mentales depuis août que je suis FIER de ce que j'ai accompli au final. Non pas fier de m'être mis dans des situations inconfortables mais fier d'avoir su gérer. Sauf l'arbre car en regardant encore la semaine dernière la vidéo, je me demande pourquoi je suis allé droit dessus. Un regard à droite et hop ça passait. Mais cela n'était pas fortuit. Maintenant à chaque fois que je vois des arbres je me méfie, à chaque fois que je vois une falaise je me méfie car je sais qu'un coup de vent peut me rabattre dessus.. C'est ça que je cherche à faire : tirer parti de chaque expérience vécue intensément, que cela me serve.

Y compris les vidéos des autres. Pourquoi ? Je marche comme ça, je progresse comme ça. C'est tout. Toi tu progresses comme tu veux. C'est ton truc mais je ne viens pas te juger. Toi tu juges avant de comprendre mon mode de fonctionnement. Quand je t'aurais dépassé en nombre de vols tu continueras à faire le donneur de leçons.. Mais je ne sais pas si tu as vécu la moitié des choses que j'ai  vécues. Manifestement pas... C'est bien dommage. Ou alors tu en as tellement honte que tu n'oses pas le dire.  :affraid:

Quand je parle à des potes - il y en a sur ce forum - et dans la vraie vie, ils me disent de faire attention et m'expliquent mon erreur de pilotage ou de jugement ou d'analyse.
C'est un apprentissage par l'erreur si tu veux l'appeler comme ça mais c'est un apprentissage efficace.
Maintenant tu n'étais pas là (et même si tu l'avais été, je m'en serais moqué lol :mrgreen:) quand j'ai décollé, les conditions étaient bien. Daniel le parapentiste s'est dépêché de sortir sa voile. Il a commencé à gonfler. Ca veut bien dire que ça volait. C'est pigé ? Il a même dit "c'est dommage qu'il n'y ait pas plus de monde" ce sur quoi j'ai répondu "ils sont à table en famille pour le Nouvel An" mais je préférais largement être au déco. Chacun fait ce qu'il lui plaît. Par rapport à la veille, le vent était légèrement plus fort sans être rafaleux. On savait que ça allait changer (en plus faible) et que cela allait peut-être tourner comme la veille pendant plus de 3h. C'est tout. Donc feu vert. Même endroit, même genre de prévisions je repars. Après je commence à savoir ce que j'aurais pu faire (mais pas grâce à toi ça c'est certain).
C'est comme ça que j'apprends, que je me forge une technique, un mental, une expérience, une panoplie d'outils de réflexion et d'analyse. Anticiper si possible mais surtout s'adapter à ce qu'on vit sans aller pleurer "qu'est-ce que je fais ici, j'aurais pas dû". Je ne pleurniche pas. J'ai une situation à gérer, je fais ce que je peux pour gérer en prenant les solutions les moins pires et ensuite une foi posé (ou arbrissé) j'essaie d'analyser, de comprendre avec l'aide de ceux qui veulent bien. Je ne suis pas sur un forum de parapente pour recevoir des leçons de morale comme les tiennes. Si j'en voulais je prendrais un forum de philo ou de psy. Mais tu ne l'es pas assez (psy)...
Pour terminer, mon décollage a été parfait dans du 18-20 km/h. Prévol nickel, vérification méticuleuse, corolle bien faite, bonne disposition par rapport au vent, face voile bien exécuté sans hâte, montée douce, pas de tour de frein. Parfait. En pédagogie il y a aussi ça pour progresser la valorisation. Tu n'as pas dû être beaucoup valorisé dans ta pratique ou ton enfance à donner des leçons de morale à tout bout de champ) alors je me valorise (ou je fanfaronne si tu préfères) mais par rapport aux remarques qui ont été faites sur mes vidéos de cet été, j'ai travaillé et le résultat commence à ressembler à quelque chose. ;-) c'est ce que tu appelles l'apprentissage par l'erreur. Certainement mais ça marche. La preuve..


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 02 Janvier 2014 - 08:39:42
(automodération aussi nommée .)
finalement, vu que comme je l'écrivais ça sert à rien, autant ne rien écrire ....


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 02 Janvier 2014 - 09:14:25
Daniel le parapentiste s'est dépêché de sortir sa voile. Il a commencé à gonfler. Ca veut bien dire que ça volait. C'est pigé ?
Je ne réagis que sur ce point. Je ne connais pas ton Daniel mais le monde du parapente est aussi plein de gens nuls en aérologie et qui se mettent en danger par leur ignorance, même avec des années d'expérience.
Quand un mec sort sa voile ça ne veut pas dire que ça vole: ton récit en est la preuve: le mec sort son aile, n'arrive pas à gonfler, range sa voile, puis vient te faire la morale.
De même, quand quelqu'un renonce ça ne signifie pas nécessairement que ça ne vole pas...

Et puis ce Daniel, s'il a vraiment plus d'expérience que toi, tu aurais dû le laisser se mettre en l'air avant toi. Un fusible, qu'on appelle ça. Et ce n'est jamais le plus débutant qu'on envoie en fusible!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 02 Janvier 2014 - 09:41:46
Quitte à décider de voler à partir de prévision météo autant le faire bien.

Sur météo parapente tu as le vent au sol , le vent moyen dans la couche convective et le vent au sommet, il y a aussi des informations plus précises mais restons la dessus.
Le vent au sol c'est pour le décollage ensuite c'est le vent moyen dans la couche convective que tu dois regarder , pour le vent au sommet c'est quand tu seras grand.

Ensuite en hiver la convection se met en place de manière moins progressive qu'en été , le gradient est plus marqué.
c'est pour cela que le vent est monté d'un coup lorsque la convection c'est mise en route , il y avait bien du vent fort en l'air. 

En tout cas je suis bien content de ne pas être ton ami , je n'aime pas ramasser les copains , ça m'arrive malheureusement deux/trois fois par an, c'est plus souvent des imprudents que des malchanceux ou des téméraires.
 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 02 Janvier 2014 - 09:45:46
 :coucou:  Matthieu
je n'ai rien contre toi, au contraire j'adore tes récits qui me rappellent la joie des débuts (les miens étaient beaucoup moins "foufou")
par contre des fois j'ai peur pour toi
du coups je citerai voici une phrase qui pourrait te garder en bonne santé (puisqu'on t'a déjà qu'il faut éviter de vol seul)

"renoncer c'est déjà piloter"

c'est d'ailleurs dans la partie théorique du brevet et oui c'est un acte de pilotage dur car il va contrecarre tout nos plan sur la comète et nos rêves  de vol magnifique, en plus des fois d'autres sont déja en l'air et ça fou les boules

autre chose dès que ça commence à merder le seul objectif est de poser safe car les conditions merdique arrivent souvent par vagues et de plus en plus grosses , pareille pour un vol de 2h en local en hypoglycémie ... autant poser manger puis redécoller le tout avant de se sentir faible


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 02 Janvier 2014 - 09:50:15
Moi ce que je trouve incroyable c'est que ce fil en soit a sa 14 ème page.
On a tous, je crois, compris que Matthieu veut avoir une progression rapide. Plusieurs lui font remarquer que c'est de la connerie. Bon ben voila tout est dit.
On a d'un côté des gens qui veulent absolument se positionner en sauveurs et d'un autre quelqu'un qui sous couvert d'un besoin de partager son expérience,  ne semble pas vouloir tenir compte de ces avertissements...
Alors moi je me pose la question suivante, qu'est ce que ça peut vous faire que Matthieu se cartonne ou devienne champion du monde dans 10 ans? S'il cartonne la semaine prochaine, ben tant pis, il a été assez prévenu,  me semble t-il. Et puis s'il devient un super pilote rapidement, tant mieux.
C'est vrai que ça fout les jetons de voir qu'un parapentiste a fait plus de conneries a 100 vols que beaucoup d'autres a 1000 vols, mais bon s'il est a l'aise avec ça... Moi perso je m'en fout, tant qu'il vient pas me faire des cagades qui me mettent en danger, un pilote peut bien faire se qu'il veut de sa couenne.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 02 Janvier 2014 - 10:11:08
Mon avis c'est que ce qui ne plait pas à ceux qui te gueulent dessus, c'est ce genre de choses :

J'ai vécu tellement de choses techniques et mentales depuis août que je suis FIER de ce que j'ai accompli au final. Non pas fier de m'être mis dans des situations inconfortables mais fier d'avoir su gérer. Sauf l'arbre car en regardant encore la semaine dernière la vidéo, je me demande pourquoi je suis allé droit dessus. Un regard à droite et hop ça passait. Mais cela n'était pas fortuit. Maintenant à chaque fois que je vois des arbres je me méfie, à chaque fois que je vois une falaise je me méfie car je sais qu'un coup de vent peut me rabattre dessus.. C'est ça que je cherche à faire : tirer parti de chaque expérience vécue intensément

Tu ne devrais pas être "fier" de ça, mais simplement reconnaissant d'avoir autant de chance de bien t'en sortir. "Ta méthode" comme tu la nomme n'est pas une bonne méthode et c'est aussi ça que les gens te reprochent de ne pas comprendre. C'est une méthode qui est une bonne méthode quand il n'y a pas de risques, quand il n'y a pas de conséquences à l'erreur ; le parapente n'est pas un sport où l'erreur est sans conséquences. Continuer à fonctionner comme ça c'est aller droit vers l'accident, bon nombre de gens essayent de te prévenir, même ceux que tu énerves et dont tu dis qu'ils ne sont pas constructifs.
Au tout début de la pratique, la fougue du débutant, la magie du vol fait que parfois on veut aller trop vite et on agit comme toi, mais maintenant que tu commences à avoir une certaine expérience tu ne devrais plus faire ce type d'erreur... Tu sais largement quels sont les dangers du parapente maintenant et ce changement de conditions si brusque soit-il qui aurait dû être évident pour toi tu aurais dû l'anticiper, il aurait dû te paraître tout aussi probable que ton air tissage te paraît maintenant évident...
Donc ok c'est pas de ta faute, ce le vent qui a changé, c'est pas de ta faute c'est pas toi qui maitrise le vent, c'est pas de ta faute puisque quelqu'un d'autre pensait que ça volerait... Mais en fait si c'est de ta faute, complètement de ta faute, car avec l'expérience que tu avais avant de prendre la décision de décoller tu savais que le vent pouvait changer rapidement, tu savais que ce qu'on ne maitrise pas il faut s'en méfier encore plus, et tu savais que c'est pas par ce que quelqu'un fait quelque chose que ça veut dire que les autres peuvent le faire.
Tu dois changer ta méthode d'apprentissage maintenant, assimiler que l'erreur à des conséquences, qui peuvent être parfois complètement disproportionnée par rapport à une toute petite erreur et prendre beaucoup plus de marges de sécurité dans ta pratique, surtout vis à vis de ce que tu ne maitrise pas. Tu n'auras pas toujours de la chance et si tu poursuit en ce sens tu auras un accident, que je te souhaite non grave (comme ce fut le cas pour ton arbrissage), mais c'est certain que tu en auras un autre. Tu dois aussi prendre conscience que tous les incidents que tu as eu sont des accidents à part entière, et penser un peu plus aux conséquences qu'ils auraient pu avoir et il te paraîtra évident que tu dois changer ta méthode.
Enfin, si beaucoup de gens te disent que tu n'apprends rien, que tu ne comprends rien, ils ne te parlent pas de savoir qu'il faut faire gaffe aux arbres après s'être mis dedans, qu'il faut faire gaffe aux rouleaux après avoir vu ce que c'était, mais ils te parlent du fait que beaucoup essayent de te faire comprendre que TU DOIS CHANGER TA MÉTHODE et que ça tu ne le comprends pas... Je te souhaite vraiment de le comprendre avant de finir dans un plâtre, dans un fauteuil ou encore dans une boîte, ce que bien sûr je ne te souhaite pas...


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 02 Janvier 2014 - 10:20:25
J'ai vécu tellement de choses techniques et mentales depuis août que je suis FIER de ce que j'ai accompli au final. Non à chaque fois que je vois une falaise je me méfie car je sais qu'un coup de vent peut me rabattre dessus

Ah oui j'ai lu un truc là-dessus dans le Dauphiné: les vents rabattants. Ca fait peur!
 :lol:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 02 Janvier 2014 - 10:57:47
J'ai vécu tellement de choses techniques et mentales depuis août que je suis FIER de ce que j'ai accompli au final. Non pas fier de m'être mis dans des situations inconfortables mais fier d'avoir su gérer. Sauf l'arbre car en regardant encore la semaine dernière la vidéo, je me demande pourquoi je suis allé droit dessus. Un regard à droite et hop ça passait. Mais cela n'était pas fortuit. Maintenant à chaque fois que je vois des arbres je me méfie, à chaque fois que je vois une falaise je me méfie car je sais qu'un coup de vent peut me rabattre dessus.. C'est ça que je cherche à faire : tirer parti de chaque expérience vécue intensément


Tu as beaucoup volé, beaucoup appris. C'est bien. Par essais-erreur et c'est moins bon. Et tu voudrais avoir appris encore plus et plus vite. Alors fais gaffe.

Vouloir progresser trop vite en parapente, c'est un moyen pour devenir rapidement un crack de la discipline: c'est sûr. C'est aussi un bon moyen de faire son trou dans les annales de l'accidentologie. C'est enfin une possibilité de se faire peur et d'abandonner une ou plusieurs facettes du vol libre parce qu'on s'y est fait une trouille bleue.

Et ce n'est pas de la légende parapentesque, je ne te parle pas de "on dit". Je connais personnellement 5 personnes qui ont voulu progresser très rapidement, et dont on s'est dit avec les potes plus raisonnables: ça va progresser très vite ou faire très mal.
Bilan après 6 ans: 2 très bons pilotes (pour le moment, ils sont passés entre les gouttes. Mais ils ont déjà tâté du lancé de secours)
                         2 gros méchants cartons avec plusieurs mois d'arrêt de pratique (pas eu le temps de lancer le secours)
                        1 pote qui s'est fait un peu trop secouer, qui a fait le bilan et qui a revendu sa Delta2, son U Sport et son Avax pour ne plus voler qu'en rando en air calme.

Personnellement je trouve que ça fait beaucoup de "déchet", et je trouve que pour moi le jeu n'en vaut pas la chandelle. Si pour toi ça vaut le coup alors vas-y, mais vas-y les yeux ouvert en sachant que tu as en gros une chance sur deux de ne pas récolter ce que tu espères.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: guy le 02 Janvier 2014 - 11:19:22
ben moi je trouve qu'il s'en est pas mal sorti de sa galere. :coucou:
Bien sur il y a eu des erreurs d’analyse mais son bon sens son mental et la mise en application de ce qu'il sait déjà faire lui ont permis
de poser sans bobo et c'est déjà pas mal.
A mon sens on ne peut pas dire qu'il a cramer un joker au contraire ses erreurs précédentes lui ont permis appréhender la suite de son vol
même si on ne peut pas dire que l'apprentissage essais/erreurs est le plus sécuritaire de tous :trinq: 



 


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 02 Janvier 2014 - 11:41:50
Mathieu, Comme dit et répété sur ce fil, il est super frustrant pour les personnes qui t'incitent à faire plus attention de se faire rembarrer comme tu le fait. Tu prétends dans ton discours tenir compte des avertissements et des conseils et tu viens chaque mois nous raconter des histoires où l'inconscience est totale. Tes méa culpa après tes erreurs sont gâchés par l'impression que tu donnes d'être au fond très content de toi.

Contrairement à ce que dit Lololo, il est difficile de se foutre du fait qu'un apprenti pilote sympathique et passionné se cartonne surtout quand on le sait avant.

Je réitère donc une nouvelle fois mon conseil de te rapprocher d'une bande de pilotes ou d'un club pour profiter de l'expérience des autres sans avoir à refaire toutes les erreurs faites et refaites par nos prédécesseurs.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 02 Janvier 2014 - 11:56:04
Mathieu, Comme dit et répété sur ce fil, il est super frustrant pour les personnes qui t'incitent à faire plus attention de se faire rembarrer comme tu le fait. Tu prétends dans ton discours tenir compte des avertissements et des conseils et tu viens chaque mois nous raconter des histoires où l'inconscience est totale. Tes méa culpa après tes erreurs sont gâchés par l'impression que tu donnes d'être au fond très content de toi.

Contrairement à ce que dit Lololo, il est difficile de se foutre du fait qu'un apprenti pilote sympathique et passionné se cartonne surtout quand on le sait avant.

Je réitère donc une nouvelle fois mon conseil de te rapprocher d'une bande de pilotes ou d'un club pour profiter de l'expérience des autres sans avoir à refaire toutes les erreurs faites et refaites par nos prédécesseurs.

Bonjour

Je suis de l'avis de Patrick. Mais peut-être un peu plus direct. Va voir une école. Ou un club école. Voler avec des potes ne t'apprendras pas les bases dont tu as besoin. Il est vrai que tu peux faire ce que tu veux. Tu es libre comme l'air. Mais le jour où comme d'autres malheureusement, la planète te prouvera qu'elle est la plus forte, il sera trop tard.

Tes récits ne prouvent absolument pas que tu cherches à progresser. Ils prouvent en revanche que tu as un facteur chance au dessus de la moyenne !!

Bons vols
Laurent


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 02 Janvier 2014 - 12:02:07
moi je reprends une bière et des chips et j'attends avec impatience de voir l'épisode suivant : M@tthieu écoutera t il plus des pros ou va t il les renvoyer dans leur 22 comme julienF ???
ça me rappelle les romans photos : on doit pouvoir faire 20 pages sans que la situation ne bouge ...


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 02 Janvier 2014 - 12:29:20

Contrairement à ce que dit Lololo, il est difficile de se foutre du fait qu'un apprenti pilote sympathique et passionné se cartonne surtout quand on le sait avant.

Attend Patrick, j'ai pas dit que c'etait facile!
Mais comme je suis super balaise, j'ai decide que je m'apittoierais pas sur quelqu'un que je ne connais pas et qui malgres les avertissements n'en fait qu'a sa tete. On n'a jamais sauve quelqu'un contre sa volonte.
D'un autre cote, ca me saoule aussi ceux qui s'enervent contre lui alors que de toutes manieres, c'est evident que ca ne sert a rien (15 pages de ping pong entre des gaziers qui s'enervent et un qui raconte des pseudo exploits a se faire pipi dessus, je vois pas comment ca peut s'arreter!)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 02 Janvier 2014 - 13:47:21
Bonjour M@tthieu,

je vais essayer de rester constructif .... car j'ai bien peur que peu de monde te conseille sur ce récit.
Avant de commencer : tous les parapentistes ont un sac "chance" qui contient un nombre donné de cailloux
A lire ton récit ce 1er Janvier tu as enlevé beaucoup,beaucoup de cailloux de ton sac (je te rassure moi aussi j'en ai consommé mais plus tard dans ma progression).
 
Premièrement seules les personnes sur place peuvent débriefer avec toi ..... c'est à dire pas grand monde (il y a certainement une raison).

Je vais me contenter de débriefer ton analyse météo car tout était prévisible : ton parapente aurait du rester dans le coffre de la voiture.
Sur meteo-parapente il faut lire la courbe : Vent / Alti.
A 100 m sol les prévisions de vent étaient entre 35 km/h et 40 km/h.
Sur la copie de ton écran Météociel semblait indiquer une moyenne de 25 km/h avec des rafales à plus de 45 km/h.
Si mon analyse théorique est bonne laisse moi donner mon avis personnel : il faut être inconscient pour se mettre en l'air avec ces prévisions.
Ton analyse météo du jour était très mauvaise !
Dans ces conditions de vol ton prochain SIV ne t'apportera rien me semble t'il.

Déjà hier j'ai failli réagir mais comme beaucoup de lecteurs du forum plus personne ne réagira : voler seul ce n'est pas une bonne pratique surtout en tant que débutant. Etre seul sur un site connu = danger !!!

Note : dans ton récit du jour il y a d'autres choses à analyser ... mais tu as la phrase magique sur ta connaissance : "enfin je n'en sais rien".



Quitte à décider de voler à partir de prévision météo autant le faire bien.

Sur météo parapente tu as le vent au sol , le vent moyen dans la couche convective et le vent au sommet, il y a aussi des informations plus précises mais restons la dessus.
Le vent au sol c'est pour le décollage ensuite c'est le vent moyen dans la couche convective que tu dois regarder , pour le vent au sommet c'est quand tu seras grand.

Ensuite en hiver la convection se met en place de manière moins progressive qu'en été , le gradient est plus marqué.
c'est pour cela que le vent est monté d'un coup lorsque la convection c'est mise en route , il y avait bien du vent fort en l'air.  

En tout cas je suis bien content de ne pas être ton ami , je n'aime pas ramasser les copains , ça m'arrive malheureusement deux/trois fois par an, c'est plus souvent des imprudents que des malchanceux ou des téméraires.
 


Alors en ce qui concerne les prévisions météorologiques, comme je ne suis pas quelqu'un de bête (sinon je n'écrirais pas autant sur le forum, je ferais mes vols de mon côté sans rien dire et sans rien demander à personne et puis peut-être que j'irais mourir sur un arbre tout seul...), j'ai regardé ce matin cette histoire de couche convective sur météo-parapente et effectivement c'était de belles couleurs corsées qui n'avaient plus rien à voir avec le vert d'en bas. Et je vous REMERCIE.
Je vous remercie donc vous qui m'avez parlé des prévisions météos d'avoir mis le doigt sur quelque chose que je ne regardais pas vraiment, étant plus préoccupé par le vent au sol (est-ce que je vais pouvoir décoller) mais comme maintenant, j'arrive quand même à monter  :bravo: à plus de 150 m au-dessus du déco en "hiver" (il faisait doux), c'est un onglet qui ne m'échappera plus.
Donc OUI, je comprends le "ça sentait le roussi" :

A 13h la couche convective :

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/meteo-12.jpg)

J'ai donc du batailler dans des vents de 47km/h environ. C'est certainement pour cela que même accéléré, je reculais... Sur un post antérieur où j'avais mélangé vitesse / vent , vitesse/ sol, on avait estimé la vitesse maxi de ma voile aux alentours de 45 km/h, ce qui concorde...
Au moins c'est positif, l'onglet "vent couche convective3 me servira.

Une petite question : à l'atterro, l'altimètre indiquait 152 m et au déco, 253 m, et je suis grimpé hier à 110m maxi.
 Quand on voit vent au sol et la courbe vent/altitude :

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/meteo-14.jpg)

C'est l'altitude par rapport au sol en bas ou par rapport au déco ?
Exemple sur le graphe ci-dessus, à 13h, heure à laquelle, je me suis mis en l'air (sans jeu de mot) : il y a 20 /36 / 41 / 46 / 51 (qui correspond à 500m) mais ces 500m c'est quoi ? l'altitude par rapport au sol de la ville (Tanlay) considérée ?
Quand je bataillais à 110m au-dessus du déco, c'était en fait (110+101) ou (100+101+152m) les 101m étant le dénivelé ? L'alti m'a indiqué une altitude maxi de 360m. Je pose cette question pour plus tard dans l'année quand je ferai mes premiers cross et que je monterai bien plus haut...
(en passant, cette expérience dure mais qui se termine bien  :pouce:  a débouché sur des choses que j'aurais à savoir quand je grimperai à plus de 1500m !! il faudra donc que je me réfère à ces graphes d'altitude / vent pour prévoir...)

:coucou:  Matthieu
je n'ai rien contre toi, au contraire j'adore tes récits qui me rappellent la joie des débuts (les miens étaient beaucoup moins "foufou")
par contre des fois j'ai peur pour toi
du coups je citerai voici une phrase qui pourrait te garder en bonne santé (puisqu'on t'a déjà qu'il faut éviter de vol seul)

"renoncer c'est déjà piloter"

c'est d'ailleurs dans la partie théorique du brevet et oui c'est un acte de pilotage dur car il va contrecarre tout nos plan sur la comète et nos rêves  de vol magnifique, en plus des fois d'autres sont déja en l'air et ça fou les boules

autre chose dès que ça commence à merder le seul objectif est de poser safe car les conditions merdique arrivent souvent par vagues et de plus en plus grosses , pareille pour un vol de 2h en local en hypoglycémie ... autant poser manger puis redécoller le tout avant de se sentir faible

Oui je sais "Renoncer c'est aussi progresser" me disait Stéphane de Haut les Mains.   :grrr2:

En résumé, car j'aime bien synthétiser...
- je n'aurais pas du voler hier si j'avais fait attention au graphe alti/vent et si j'avais regardé l'écran de la couche convective (le vent en l'air)
- ou alors sachant ce qui m'attendait en haut (vers les 100 m) rester à faire du soaring pas plus haut que .. ? 60 m (altitude à laquelle j'arrivais à revenir contre le vent du sud) et redescendre aussitôt et remonter et redescendre.
- être plus à l'écoute de mes sensations : voir que je n'avance plus sans accélérateur, c'est le maxi, il faut redescendre d'un cran
- éviter d'être sous le vent de quoi que ce soit (ou à distance respectable)

En ce qui concerne les fermetures, étaient-elles dues aux thermiques ou est-ce que le vent violent peut aussi fermer un bout d'aile ? Il me semble que c'était du thermique car de suite quand je sortais dudit thermique, ça dégueulait fort (2 m/s au vario).

Les points positifs :
- je suis là sain et sauf pour en parler (je sais certains vont dire pendant combien de temps  ;)  - le plus longtemps possible
- je sais gonfler par 20-25 km/h  :pouce:
- je sais me dépatouiller en conditions de vent fort (le mental y est pour beaucoup je pense et c'est ce que je veux garder)
- j'ai une bonne étoile (certains vont dire des jokers mais je n'y crois pas aux jokers... quand c'est votre tour...) ou plutôt un bon ange gardien !
- j'ai acquis de l'expérience de pilotage (ah quand un simulateur ?)

Maintenant pour répondre dans le désordre dont les réponses viennent de s'afficher :
- j'écoute les pros (ceux dont c'est leur métier)
- j'écoute ceux qui ont le même état d'esprit battant et batailleur, qui sont passés par les mêmes envies, les mêmes doutes, la même soif d'apprendre et de comprendre
- je suis dans un club, ça y est (licence 2014 prise avec assurance RC, IA, rapatriement et tout  le toutim !!); je vole avec une bande potes (quand ils sont là); ils m'aident, me font progresser,me donnent des conseils, me racontent leurs récits épiques - certains et on se comprend très bien avec quelques-uns ! il y en a qui essaient de me temporiser, d'autres qui me disent qu'ils ont passés par là aussi bref...

- si chaque mois, je viens raconter des récits (vrais), ce n'est pas pour que vous preniez du poids à boire de la bière et manger des chips  ROTFL (bonjour le PTV après), c'est pour demander des conseils. je le fais certainement maladroitement, car j'énonce tout sans omettre de détails. Je pourrais simplement ouvrir un fil du genre "comment analyser la météo de météo-parapente" ? ou "que faire quand on est reculé" ?
Je ne sais plus qui disait qu'il sortait toujours quelque chose de bien de quelque chose de mal.. bah voilà; si j'occulte certaines remarques inutiles, il est sorti certaines choses qui me serviront; comme je regarde les conseils donnés depuis le mois d’août et ils sont consignés dans ma mémoire et un carnet (l'histoire du tour de frein, de ma corolle mal faite ou de ma voile mal disposée, du vide à créer lors de la prévol et du décollage etc... j'enregistre, j'enregistre. Et je progresse dans mes actions(voir mes voeux pour 2014). Après  étant donné que je découvre d'autres choses (rase-mottes, waggas, cross et que sais-je je reviendrai faire mon récit d'une aventure. mais si je voulais me glorifier honnêtement, je ne raconterais que mes vols où il n'y a rien eu non ? en disant, vous voyez que je suis un bon pilote ?

Non je viens à chaque fois - non pas pour fanfaronner - mais parce qu'il y a eu un problème NOUVEAU à résoudre. Depuis le temps que je suis dans l'Aube et que j'ai volé une bonne vingtaine de fois sans raconter ma vie, c'est que tout s'est bien passé non ? C'est cette trajectoire que j'ai. C'est sûr que si à chaque fois, je venais vous dire "je ne comprends pas, je me suis pris un arbre" ou "je n'arrive pas à gonfler ma voile qui part de travers" (parce que la disposition au sol était aléatoire) là oui, je comprendrais que je sois irrécupérable. non à chaque fois c'est une aventure nouvelle.  :ppte:

- alors oui l'apprentissage par l'erreur n'est pas certainement la meilleure des manières d'apprendre. Mais cela en est une et certains le vivent ou l'ont vécu ainsi. je ne cherche pas l'adhésion mais certains comprennent ma démarche Je ne cherche pas la merde, je m'y suis mis à la suite de diverses raisons (manque d'analyse, de vigilance, de marge de sécurité). Je tente ensuite d'en comprendre les raisons.
Rassurez-vous je ne bois pas avant de voler, et je ne fume pas de joint :bu: donc... je ne serai pas un vrai pilote d'accro (référence à ce que j'ai pu entendre dire ici et là) donc je viendrai pas pour voir pour ça déjà !!

-Je persiste à croire que j'ai beaucoup appris en 79 vols (je disais déjà ça à 40... et on me tirait déjà dessus). Alors peut-être que je crois plus en ma foi, en moi et en mon ange gardien que la moyenne (c'est pour faire écho à Laurent Choucas) mais je peux vous assurer que quand je me prépare, je regarde l'air, les feuilles des arbres, les biroutes, les prévisions et si je le sens bien j'y vais. je faisais ça quand je commençais à voler en autonomie à Saint André en air calme du matin et on me critiquait déjà parce que j'avais perdu de l'altitude et fait du rase-motte maison avant de me poser sans encombre. Mais au fond de moi si j'étais revenu à de l'extrême raisonnable où on avance petit vol après petit vol, JAMAIS je n'aurais fait tout ce que j'ai fait (avec des incidents il est vrai). je ne crois pas que je sois plus fort que la moyenne, je ne crois pas que je sois invincible (déjà chuté en moto et accident de voiture avec coma). Non, mais comme dit Guy j'ai certaines qualités (celles de mes défauts certainement) qui me permettent d'affronter des choses inconnues, nouvelles et donc nécessairement plus "dangereuses".

- Je n'ai pas envie de faire partie de la rubrique nécrologique à cause du parapente dans les 50 prochaines années (quand je vois ce que Schumacher vit alors que c'est un excellent skieur, pilote auto et moto, cavalier... nul n'est à l'abri) mais philosophiquement parlant, je ne me dis pas "je vais progresser aujourd'hui en tentant ceci ou cela", non je vole. Et puis il n'arrive rien, ou il arrive des trucs. par contre ce que je n'aimerais pas du tout (je quitterais le parapente pour ça), c'est me dire "j'ai 200 vols, 200 ploufs, je suis entier, tout va bien". je sais bien qu'on apprend à chaque plouf (d'ailleurs après un mois sans voler, un plouf est énorme !!) mais ce n'est pas comme ça que je conçois l'idée de pratiquer mon parapente. tant mieux pour certains s'ils aiment la plénitude de voler sans se poser de questions, même déco ou les mêmes familiers, mêmes heures de décollage, mêmes conditions de vent etc...
Non honnêtement, cela ne me conviendrait pas. il me semble que pour que j'avance dans la vie, que j'avance dans ma pratique du parapente, je dois parfois me confronter à des choses nouvelles et - Dieu merci - je progresse.
Regardez, je vais bientôt partir au Maroc et à Ténérife. J'ai vu que parfois les conditions pouvaient être venteuses avec des gars se faire arracher. J'ai vu des gars se faire arracher à Saint André. Je me suis abstenu ce jour-là mais je me suis dit qu'il fallait que je progresse au gonflage, que je continue à voler dans des conditions plus ventées pour ne pas causer de souci à l'organisation du Maroc ou de Ténérife, à mes copains de Troyes qui viennent voler avec moi. Je ne cesse d'avoir à coeur de me perfectionner et de m'enhardir. C'est comme ça que je compte continuer à progresser pour un jour voler à Saint André en milieu d'après-midi (j'ai pas encore dit début d'après-midi) et faire mes premiers cross.
Mais ce n'est pas en me faisant peur sans arrêt ou en me critiquant sans arrêt que cela résoudra des choses (à moins de vouloir se disculper de toute "responsabilité"). De toute façon si un jour la peur me gagne, je ne volerai pas. C'est juste une appréhension qui me maintienne à flot et à l'écoute des conditions que je dois avoir, pas la peur au ventre parce qu'on a entendu tel ou tel récit. C'est le positivisme éclairé et lucide que je veux pas du négativisme.

Hier je me suis dit "temps calme, personne" je vais essayer de ré-atterrir au déco comme j'en ai longtemps observés faire le 31. J'ai analysé les deux voies possibles d'accès au déco, imaginé le vent (qui soufflait déjà), les rouleaux que les arbres allaient engendrer, imaginé ma trajectoire, voir comment j'allais entrer en crabe sur le déco et à quelle altitude, les mouvements tranquilles de frein et en cas d'échec à avoir une porte de sortie pour repartir dans la pente.
Bon les conditions vous le savez maintenant n'étaient pas top. Et je ne le sentais pas. Ce sera pour une autre fois dans des conditions plus douces et laminaires. Mais si j'avais été tête brûlée... non non je ne suis pas entièrement taré. je ne sais pas si vous sentez la différence... :mrgreen:

Je vous souhaite sincèrement une bonne année 2014 avec plein de vols mémorables et autant de plaisir que je prends de plaisir (c'est bien le moteur non ?) et je terminerai par une citation :

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/paulo_10.jpg)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 02 Janvier 2014 - 13:51:28

Contrairement à ce que dit Lololo, il est difficile de se foutre du fait qu'un apprenti pilote sympathique et passionné se cartonne surtout quand on le sait avant.

Attend Patrick, j'ai pas dit que c'etait facile!
Mais comme je suis super balaise, j'ai decide que je m'apittoierais pas sur quelqu'un que je ne connais pas et qui malgres les avertissements n'en fait qu'a sa tete. On n'a jamais sauve quelqu'un contre sa volonte.
D'un autre cote, ca me saoule aussi ceux qui s'enervent contre lui alors que de toutes manieres, c'est evident que ca ne sert a rien (15 pages de ping pong entre des gaziers qui s'enervent et un qui raconte des pseudo exploits a se faire pipi dessus, je vois pas comment ca peut s'arreter!)
Tu fais erreur, les exploits ne sont pas de ce rang...Les infirmiers, les pompiers, les médecins font des exploits, ils sauvent des vies tous les jours. Les loisirs (ski, voltige, courses, parapente, base jump...) tout cela ne sont pas des exploits, ce sont des passe-temps inutiles, qu'on aime certes mais inutiles.
Un exploit est quelque chose qui transcende les valeurs morales et humaines. Cela n'a rien à voir avec le sport, le loisir, le passe-temps.
Quant à te faire pipi-dessus, je connais des bonnes marques de couche-culottes si tu veux  ROTFL


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 02 Janvier 2014 - 14:20:07
et ça continue!!!

c'est bien de jouer au ping-pong en interieur quand ça vole pas!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 02 Janvier 2014 - 14:22:14
et ça continue!!!
c'est bien de jouer au ping-pong en interieur quand ça vole pas!
si tu veux, je partage mes chips et doit y avoir d'autres bières au frigo !
PS : y a une rediff ici : http://www.parapentiste.info/forum/ailes-de-debut/bonjours-mojo-4-pour-debuter-vous-en-pensez-quoi-t29730.0.html;msg421534#msg421534 (http://www.parapentiste.info/forum/ailes-de-debut/bonjours-mojo-4-pour-debuter-vous-en-pensez-quoi-t29730.0.html;msg421534#msg421534)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 02 Janvier 2014 - 14:37:55
Oui enfin moi j'arrête.
Je vais relancer un sujet de vaste recherche sur internet
Ca fera pas 14 pages, mais tout le monde va apprendre qqchose. Surtout moi.

A tout desuite


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 02 Janvier 2014 - 14:47:29
Oui enfin moi j'arrête.
Je vais relancer un sujet de vaste recherche sur internet
Ca fera pas 14 pages, mais tout le monde va apprendre qqchose. Surtout moi.

A tout desuite

 karma+

Salut Laurent, j'attends avec impatience pour lire autre choses que ...

Bonne et heureuse année à tous et faites gaffe à vous ...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 02 Janvier 2014 - 15:03:22
(@) Matthieu

mon employeur te prie de bien vouloir faire plus concis...ca me prend des plombes a lire ta prose et il parait que la rentabilite de l'entreprise s'en ressent  :sors:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 02 Janvier 2014 - 15:09:41
((@)) Matthieu

mon employeur te prie de bien vouloir faire plus concis...ca me prend des plombes a lire ta prose et il parait que la rentabilite de l'entreprise s'en ressent  :sors:

tu peux me faire un resumé stp, je suis pas au travail et j'ai la flemme de tout lire. j'ai juste vu les dessins de meteoparapente et je me demande comment ça a pu voler!
Les previsions c de la théorie mais la quand meme ça peut dissuader (surtout a voir le défilé de perturbations d'en ce moment!)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 02 Janvier 2014 - 15:10:42
L'altitude indiquée sur météo parapente est l'altitude par rapport au niveau de la mer.

En résumé, car j'aime bien synthétiser...
- je n'aurais pas du voler hier si j'avais fait attention au graphe alti/vent et si j'avais regardé l'écran de la couche convective (le vent en l'air)
C'est exactement ça...
- ou alors sachant ce qui m'attendait en haut (vers les 100 m) rester à faire du soaring pas plus haut que .. ? 60 m (altitude à laquelle j'arrivais à revenir contre le vent du sud) et redescendre aussitôt et remonter et redescendre.
Non par ce que là encore tu ne laisse aucune place à la variabilité à l'aléatoire... À l'imprévu.
- être plus à l'écoute de mes sensations : voir que je n'avance plus sans accélérateur, c'est le maxi, il faut redescendre d'un cran
Non la non plus, même remarque qu'au dessus... Pas assez de marge, quand tu n'avances plus c'est déjà trop tard.
En ce qui concerne les fermetures, étaient-elles dues aux thermiques ou est-ce que le vent violent peut aussi fermer un bout d'aile ? Il me semble que c'était du thermique car de suite quand je sortais dudit thermique, ça dégueulait fort (2 m/s au vario).
Les fermetures étaient tout simplement dues aux turbulences générées par le vent, il n'y avait très certainement aucun thermique, c'était des ascendances dynamiques.
- je sais me dépatouiller en conditions de vent fort (le mental y est pour beaucoup je pense et c'est ce que je veux garder)
C'est en disant ça que tu montres que tu n'apprends rien concernant ton comportement... Soit humble bordel!!! Tu as survécu, un point c'est tout... Tu ne sais pas te dépatrouiller du tout, dans des rouleaux avec autant de vent tout et n'importe quoi peut arriver, des trucs où tu t'en sort et d'autres où tu fini avec quelques vertèbres en moins et trainé au sol comme une merde. Ton comportement n'a peut être même pas compté pour 1/4 du résultat... Arrête de vouloir sortir du positif là où il n'y en a pas. Tu n'aurais JAMAIS dû aller voler ce jour là et c'est la seule chose à résumer de ce vol. Point.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 02 Janvier 2014 - 15:37:18
C'est en disant ça que tu montres que tu n'apprends rien concernant ton comportement... Soit humble bordel!!! Tu as survécu, un point c'est tout...

C'est assez direct, mais je suis totalement d’accord avec le fond du message.  ;)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 02 Janvier 2014 - 15:38:28
((@)) Matthieu

mon employeur te prie de bien vouloir faire plus concis...ca me prend des plombes a lire ta prose et il parait que la rentabilite de l'entreprise s'en ressent  :sors:

AH AH ! pareil pour moi


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 02 Janvier 2014 - 16:37:44
Les infirmiers, les pompiers, les médecins font des exploits, ils sauvent des vies tous les jours.

Pour le parapente je sais pas,  mais en tout cas pour miss France, t'es prêt!!! :P


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 02 Janvier 2014 - 20:19:24
Tu ne comprends rien aux prévis météo, tu confonds dynamique et thermique, tu fais encore une pré-vol de merde en montant ton accélérateur comme un roumain, tu te prends des fermetures car tu ne gères pas encore ta voile en tangage...
Mais tu continues quand même de penser que c'est grâce à tes "actions" que tu t'en sors. Je me demande vraiment comment on peut avoir un égo aussi démesuré.

Je suppose que tu dois raisonner de la même manière quand tu prends ta voiture ou ta moto, tu roules certainement trop vite par rapport à la normale, tu n'adaptes surement pas ta vitesse aux conditions de circulations, persuadé que c'est ton "pilotage" qui te sauve.

Bref, tu n'est qu'un danger public qui ne dois son salut qu'à la sécurité passive du matériel, rendu idiotproof pour des gens de ton espèce.

Pourquoi je continue à venir poster ici ? parce que ça m'amuse drôlement de te voir te justifier sans cesse de tes âneries. ET ça m'amuse encore plus de remettre de l'huile sur le feu pour que tu rédiges des messages de 100 lignes que plus personne ne prend le temps de lire, ou alors en diagonal.

Tu n'es simplement qu'un troll, un fanfaron, un amuseur de galerie. Le genre de personnage qui fait rire au début, mais qui devient vite très pathétique.

Je te dirais une dernière chose. Le parapente, c'est pas accumuler le plus possible de vols en une année quelques soit les conditions. Parfois, c'est clairement pas un jour pour voler et tu ne gagnes rien à y aller. Tu risques juste de perdre. Mais comme tu es persuadé que plus tu te mettras en danger, plus tu progresseras...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 02 Janvier 2014 - 20:41:40
 :mdr:  :mdr:  :mdr:  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: David Blues le 02 Janvier 2014 - 21:43:31
LE Romancier fou a encore frappé !

Merci Mathieu de me faire rire !

Je mange mes chips et attend de voir tes prochaines frayeurs "maitrisé" !

Laissez le faire, volez comme un fou , progresser vite, donné toute sa foie à la météo graphique et instrumentale , chacun ses problèmes .. C'est assez radical mais bon ..
On a beau dire les choses les gens continuent d'en faire qu'a leurs têtes, de faire des erreurs et bien ils payeront le fruit des erreurs et ça sera plus notre problème !

 :mrgreen:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 02 Janvier 2014 - 23:02:56
Bon, heuuu.... je crois que là y'a tout eu: les claxons, les gyrophares, les alarmes, les clignotants rouges et oranges, les messages d'alerte et j'en oublie.... Maintenant, si tout le monde est des cons qui n'y connaissent rien et ne font rien qu'à t'emm...bêter à te dire que tu devrais lever un peu le pied et écouter voire te former un peu plus..... alors on ne peut plus rien pour toi.


Si, un dernier petit truc:
Regardez, je vais bientôt partir au Maroc et à Ténérife.
  :prof:
Les secours au Maroc ne sont pas les secours de France. Y'a pas d'hélico et quasi pas d'ambulance. Y'a une vieille bagnole pourrie sur des pistes défoncées, quand c'est pas juste un âne.... Alors réfléchis bien aux conséquences d'un cartons dans ces conditions-là.... Avec une guibolle pétée c'est franchement douloureux, avec une vertèbre en vrac tu risques le fauteuil roulant.

Maintenant, vas-donc  :vrac:  on sera quelques uns à prier pour toi...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 03 Janvier 2014 - 00:20:20

Maintenant, si tout le monde est des cons qui n'y connaissent rien et ne font rien qu'à t'emm...bêter à te dire que tu devrais lever un peu le pied et écouter voire te former un peu plus..... alors on ne peut plus rien pour toi.


Marrant, je disais ça à la première ou deuxième page de ce fil… On a été au moins 3 pros à le lui dire (je dis ça parce qu'il dit qu'il écoute les pros…). Et 14 pages plus loin, c'est toujours la même musique…

Allez, je repars en immersion…  :bisous:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 03 Janvier 2014 - 01:12:00
Bon, heuuu.... je crois que là y'a tout eu: les claxons, les gyrophares, les alarmes, les clignotants rouges et oranges, les messages d'alerte et j'en oublie.... Maintenant, si tout le monde est des cons qui n'y connaissent rien et ne font rien qu'à t'emm...bêter à te dire que tu devrais lever un peu le pied et écouter voire te former un peu plus..... alors on ne peut plus rien pour toi.


Si, un dernier petit truc:
Regardez, je vais bientôt partir au Maroc et à Ténérife.
  :prof:
Les secours au Maroc ne sont pas les secours de France. Y'a pas d'hélico et quasi pas d'ambulance. Y'a une vieille bagnole pourrie sur des pistes défoncées, quand c'est pas juste un âne.... Alors réfléchis bien aux conséquences d'un cartons dans ces conditions-là.... Avec une guibolle pétée c'est franchement douloureux, avec une vertèbre en vrac tu risques le fauteuil roulant.

Maintenant, vas-donc  :vrac:  on sera quelques uns à prier pour toi...
Merci, je suis aussi croyant ;) mais je pars avec aironeparapente donc je serai encadré !  :pouce: et puis j'ai pris l'assurance rapatriement  ROTFL


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jlg le 03 Janvier 2014 - 01:30:28
... et puis j'ai pris l'assurance rapatriement  ROTFL

Et merde, ça va encore doubler l'an prochain cette option...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 03 Janvier 2014 - 01:53:51
tu fais encore une pré-vol de merde en montant ton accélérateur comme un roumain


desole d'etre pinailleur, mais c'est quoi un montage a la roumaine, parce qu'a priori Coconea le monte pas trop mal, de ce que j'ai pu en voir lors de la X-Alps...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 03 Janvier 2014 - 02:31:09
J'écoute tous les conseils pertinents (sauf certains qui m'exaspèrent et qui se reconnaîtront) et parce qu'ils ont BEAUCOUP plus d'expérience que moi, je les écouterai un peu plus car ils sont toujours là pour en parler ;-)
...


(@) M@tthieu,  :coucou:

Le problème est que tu considère comme exaspérant tous ceux qui n'abondent pas dans ton sens. Même et surtout ceux qui tentent de te donner des conseils pertinents. Même et surtout ceux qui ont BEAUCOUP plus d'expérience que toi, tu ne les écoutes pas et pourtant ils sont toujours là pour en parler ';-(
  :bang:
Car Laurent, Patrick, Gilles sont des Pros du parapente et de son enseignement et des pilote comme Man's, La Brune, Julien et d'autres ont des réelles connaissances, du vécu et de l’expérience. Et pourtant leurs messages qu'ils soient directs ou diplomatiques n'arrivent visiblement pas à t'atteindre. Alors que, et qu'importe leurs formes, ils ne se veulent sur le fond que des mises en garde amicales (car il n'y a que des amis pour s’inquiéter et ne pas être indifférent du sort d'autrui) sur la dangerosité non pas de la pratique du parapente mais bien de ton enthousiasme inconscient doublé d'un manque évident d'humilité.
 

...
Si, un dernier petit truc:
Regardez, je vais bientôt partir au Maroc et à Ténérife.
  :prof:
Les secours au Maroc ne sont pas les secours de France. Y'a pas d'hélico et quasi pas d'ambulance. Y'a une vieille bagnole pourrie sur des pistes défoncées, quand c'est pas juste un âne.... Alors réfléchis bien aux conséquences d'un cartons dans ces conditions-là.... Avec une guibolle pétée c'est franchement douloureux, avec une vertèbre en vrac tu risques le fauteuil roulant.
...

 :pouce:
Je rejoins totalement La Brune, pour y avoir été 7 x 15 jours, qu'au Maroc plutôt que l'hélico c'est au bourricot que tu auras droit pour rejoindre la civilisation si tu te cartonnes. J'exagère à peine, j'y ai connu une Batave qui s'est fracassée au Djebel Lekst près de Tafraout, soit à peine ~140 km d'Agadir et qui a mis plus de six heures pour se retrouver en salle d'opération avec ses fractures qui allaient de l'omoplate au tibia en passant par péroné, cotes, bassin, fémur et genou... La quand je parlais de fracassée, je n'exagérais pas et la pauvre à morflée avant d'avoir droit à sa morphine. Je l'ai entendu crier sa douleur et ses copains pleurer leurs incapacités à lui venir en aide. Note que si l'organisation avec laquelle tu pars fera tout pour minimiser les risques d'accidents, ce sera toujours toi qui sera avec tes connaissances et capacités aux commandes de ta voile et surtout accroché en dessous en cas de vrac. Ce sera toujours toi qui auras mal si tu merdouilles une fois et une seule fois de trop.
 :sos:
En ce qui concerne Tenerife, j'y étais aussi déjà. Les secours y sont bien organisé, si tu es capable de les joindre et en Espagnol si possible. Mais le mieux restant tout de même d’éviter à avoir à y recourir (je pense que tu seras d'accord au moins sur ce point) Tu devras te méfier de l'aérologie particulière de toute ile en générale mais aussi de la technicité toute particulière des lieux d'atterrissage de Tenerife où un moment inattention aura vite fait de te faire atterrir finir au mieux dans une serre géante où une bananeraie, au pire dans un canyon escarpé où une façade d'immeuble si ce n'est une ligne THT.
 :affraid:
Ceci étant dit, tu es libre de vivre ta passion et même ta vie comme tu l'entends. En toute sincérité, je pense que si tu ne mets pas un peu d'eau dans ton vin et que tu ne te donne pas la peine d'écouter les pilotes d’expérience qui ne veulent que ton bien, elles risquent d'être courtes et douloureuses toutes deux. Et ce sera sans doute et malheureusement, ton silence sur le forum qui nous donnera de tes nouvelles.
 :forum:
Je te souhaite de bons et agréables séjours et plein de bons vols, mais ... fais gaffe à toi.

Bonne nuit,


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 03 Janvier 2014 - 02:35:58

Maintenant, si tout le monde est des cons qui n'y connaissent rien et ne font rien qu'à t'emm...bêter à te dire que tu devrais lever un peu le pied et écouter voire te former un peu plus..... alors on ne peut plus rien pour toi.


Marrant, je disais ça à la première ou deuxième page de ce fil… On a été au moins 3 pros à le lui dire (je dis ça parce qu'il dit qu'il écoute les pros…). Et 14 pages plus loin, c'est toujours la même musique…

Allez, je repars en immersion…  :bisous:
Alors si tu as bien suivi le fil - et j'aimerais savoir parmi mes détracteurs et opposants notamment un certain JF... si au bout de 4 mois :
- un stage init
- deux stages perfs
- deux journées perfs
- une inscription
ce n'est pas au-dessus de la moyenne des débutants en parapente ?
- voile neuve ENA qui correspond exactement à mon PTV (oui car certains achètent des voiles pas trop pour leur PTV et sans nécessairement un certificat de révision (il suffit de voir les annonces...)

BREF, pour 4 mois de pratique assez régulière, et l'inscription dans un club avec des gens qui connaissent le parapente, l'aérologie et le coin, je pense que je suis loin du portrait que certains aimeraient me voir endosser à savoir celui d'un casse-cou qui ne pense qu'à se faire mal voire se tuer. C'est PENIBLE !!!  :grrr:  :grrr:

C'est un forum parapente, je cherche des conseils et si vous vous plaignez qu'il y a 16 pages, c'est que la moitié des pages c'est pour dire la même chose et ne faire que critiquer.
Certes je n'ai pas envie d'être un parapentiste pantouflard qui aligne ses petits ploufs parce que je cherche autre chose dans le parapente.

Alors je vais vraiment me la péter : je suis doué ! je n'ai rien à apprendre de personne sur ce forum ! je suis un super pilote avec une grosse progression et je veux être un champion de parapente ! Ca vous va ? Vous êtes contents ? Ce que certains ont mis 500 vols à découvrir, je l'ai découvert en moins de 80 !

Qu'est-ce que je peux rajouter ? certains me font ch...
Je raconte une histoire vécue (bizarre on me traite plus de troll), je demande des conseils mais à part pour les infos sur les onglets "couche convective" PERSONNE ne m'a dit au sujet des questions que je posais : la dérive, le 360, les oreilles etc... NON ! alors si c'est pour dire que je finirai dans une caisse à sapin, rassurez-vous vous aussi !

C'est quand même dingue non ! SI vous en avez marre de ce sujet, ne le lisez pas, n'y répondez pas mais ne radotez pas comme des petits vieux à l'image de JulienF qui se veut donneur de leçons avec ses 200 vols et qui n'a rien d'autre à faire que de me lire et d'en rajouter des tonnes.

Quant aux pros que je respecte davantage, si un gars vient vous voir un beau jour en disant "voilà un jour par vent fort, je me suis trouvé à dériver, qu'est-ce que j'aurais du faire ?", vous allez lui faire la leçon en disant "ben t'avais qu'à pas sortir ta voile ? t'as combien de vols ? ah ben tu vas te tuer..."

A vous entendre il y a le bien et le mal, je suis le mal.Jj'ai qu'à écouter ceux qui ont plus de vols et fermer ma gueule. Bah non je n'ai pas envie de fermer ma gueule car combien ont fait des conneries dans leur vie de parapentiste ? tous ! Alors au début, on me disait "bah tu fais mal tes prévols, tu fais des tours de frein, retourne à l'école" ou "tu te fais arracher ou tu fais des vols de 4h mais tu es un mytho" ou "tu ferais mieux de faire des ploufs" bref... que des âneries.

La preuve, 40 vols après j'ai encore progressé et je viens avec des questions nouvelles parce que confronté à des situations nouvelles. Si dans 4 mois, je viens avec une question sur le "plaf" ou sur une mauvaise transition, sur une figure acrobatique, vous allez dire quoi ? "avec tes 150 vols tu es débutant et tu devrais pas faire de cross?" ou "tu veux aller plus vite que..." que qui d'ailleurs ? que vous, votre voisin ? votre copain ? Mais qu'est-ce que je m'en fous !!

Je ne suis pas là pour juger mais pour poser des questions. Vous ne voulez pas y répondre, n'y répondez pas mais arrêtez avec votre morale à deux sous en mélangeant le mépris à la condescendance à l'ironie. C'est bon j'ai compris.  Le parapente est par définition un sport à risque. Alors ne transmettez pas vos angoisses à ceux qui veulent progresser de manière moins conventionnelle. La peur est contagieuse et limitante.

Après je préfère le discours de ceux qui disent "soit il devient un très bon parapentiste très vite ou soit il finit dans une boite en sapin, laissez-le faire" OUI laissez-moi faire. A ma manière. Pas à la vôtre qui est certes sécuritaire mais c'est bon. J'ai une conscience, je vole avec un casque (sur le fil du casque combien pourraient alors être traités d'inconscients !!!), avec des gants, avec des chaussures de montagne renforcées et avec une RC (ah combien ont déblatéré sur cette RC pour quelques euros... pitoyable) et une IA.

On est sur le forum de la pensée unique ici ? ou c'est le forum du vol libre ? Libre = liberté = liberté de penser et d'agir.
Mais quand on parle à des parapentistes dans la vraie vie, combien il y en a qui ont fait des conneries (y compris les pros), combien il y en a qui ont flirté avec la limite...et sans s'en vanter, autour d'une bière ils racontent leurs histoires, leurs mésaventures. Et vous les bien-pensants, qu'est-ce que vous racontez le plus, le vol sans histoire ou l'anomalie ? Sur les centaines de vols faits, lesquels vous rappelez-vous ? les ploufs insignifiants ou ceux qui ont été différents ? et quelles vidéos vous fait le plus ch... ? les vols où ils ne se passent rien ou les situations critiques ? et alors vous les traitez de fous à longueur de journée ?
C'est désespérant...

Pour Julien F qui ne m'a jamais vu voler ou décoller, les fermetures peuvent arriver sans qu'il y ait tangage. Je ne confonds pas dynamique et thermique, je posais la question. Et les gens de mon espèce comme tu dis, et bien ils te disent "m...". Je n'ai pas vocation à faire rire ou pleurer. Je suis là uniquement parce qu'on fait la même activité.
Quant à continuer à vouloir mettre de l'huile sur le feu, tu es bien tombé car je ne suis pas pompier de vocation. Mais cela prouve à quel point tu es un être niais car non seulement tu lis en travers (et de travers) ce que j'écris mais en plus tu ne les comprends pas, donc finalement si'il y a du matériel pour idiotproof, il y a aussi des gens sans cervelle. A choisir, je préfère être à ma place qu'à la tienne.
Une fois pour toutes, je ne cherche pas à me mettre dans des situations délicates mais si j'y suis hé bien il faut en sortir et débriefer. J'ai déjà débriefé l'histoire des couches convectives (mais bien sûr ce n'est pas grâce à toi! je me demande même si tu le savais puisque tu sembles être si malin...).

Pour moi le parapente - comme d'autres loisirs pratiqués, à savoir, golf, moto, escalade, sports de combat - c'est accumuler le plus d'expérience possible, donc voler le plus possible, car le corps, le cerveau ont besoin d'énormément d'informations pour gérer et progresser, mettre en place des schémas,des réflexes. Et dans des conditions différentes, des  lieux différents, des périodes différentes et des conditions à difficulté croissante. Un point c'est tout.
 
J'en veux pour preuve - et selon tes discours cela devait être le cas au début c'est à dire, tes ? 100 premiers vols ? -  :P  que le gus qui n'a volé que sur un seul site, toujours au mêmes heures calmes (matin et fin d'après-midi) même s'il a 200 vols, il ne sert à rien et sera complètement décontenancé voir aura peur sur un nouveau site. J'en ai rencontré et je ne veux pas être ce type de parapentiste.

C'est mon parti que l'on a 10 ou 500 vols. J'ai commencé à 21. Certains ont commencé après leur premier stage init (sur ce forum)... et je ne leur gueulerai même pas dessus c'est leur choix !

Mon choix est clair : je n'ai pas la vérité mais c'est comme ça que je fonctionne le mieux : la progression n'est pas due à une quantité de vols identiques, elle est due à une capacité d'adaptation de la personne à des situations diverses. Donc faut varier. 3 stages, deux journées perfs, 14 endroits différents et 79 vols en 4 mois et quelques péripéties qui me seront très utiles à chaque instant.

Toi et les autres qui me décriez vous faites comme vous voulez, volez dans votre monde aseptisé et à la pensée unique si vous voulez. Je m'en fous alors laissez moi en paix. Quand j'aurai le temps, je ferai une collection de tes propres âneries repérées sur ce forum, et tu feras moins le malin à vouloir me donner des leçons.

Et pour finir ce sont les conditions plus "dangereuses" qui font progresser. Car sinon tout parapentiste (et je parle aussi aux pros) qui se respecte n'irait jamais jouer dans les thermiques à 1h de l'après-midi. il a bien fallu qu'ils commencent une fois à 17h puis 16h, puis 15h etc.. eh bien voilà, c'est pareil pour moi. On ne peut progresser qu'en se mettant "en conditions plus difficiles" petit à petit. Pareil pour les autres sports à risques. Si tu n'as pas compris cela, avec ton long passé de parapentiste mdr, t'es mal barré.

Parce qu'il se fait tard, finalement je vais me vanter (pour une fois tu auras raison) : après 4 mois de parapente on peut jouer avec des vents de 45km/h, c'est très facile, la preuve je l'ai fait.
Comme ça là oui tu auras toi et certains autres raison de me pointer du doigt et sortir votre morale sécuritaire à outrance. Mais ce genre de phrases, je ne l'ai jamais dite, jamais pensée. Et pour ceux qui me connaissent dans la vraie vie, ils savent que j'ai des lumières qui s'allument et qui me disent de ne pas voler SI je ne le sens pas. Un  :coucou: à eux ! Le 1er  janvier, je le sentais : l'ignorance est reine !! :mrgreen:

Purée une vidéo de mon vol du 31 décembre... il ne se passe rien, je la mets quand même ?  :grrr2:

http://youtu.be/GqnAnIlBPTU (http://youtu.be/GqnAnIlBPTU)

Voyons ce que Julien F va trouver à redire ? main droite, main gauche, accélérateur, barre de céréale... ah merde la GoPro, ah elle n'est pas sur le casque, non à côté du vario, c'est plus sécurit (les suspentes) eh oui je vous écoute certains malgré ce que vous pensez... Conditions météo ? allez 13-18 km/h au déco; 20-32 en l'air je crois. Tout le monde volait.  :bravo: c'est trop, pas assez ? ah bon... 2h48 dans ces conditions, non ? il bluffe, c'est un mytho, un bouffon.. bah oui désolé la batterie de la Gopro ne dure pas plus qu'1h et j'avasi pas envie de changer la batterie en plein vol (tiens à faire...) bref... tu vois (vous voyez) que je peux être aussi bêtes que vous, c'est assez facile d'ailleurs l'ironie, la méchanceté et le côté obtus :mdr:  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 03 Janvier 2014 - 02:47:50
J'écoute tous les conseils pertinents (sauf certains qui m'exaspèrent et qui se reconnaîtront) et parce qu'ils ont BEAUCOUP plus d'expérience que moi, je les écouterai un peu plus car ils sont toujours là pour en parler ;-)
...


((@)) M@tthieu,  :coucou:

Le problème est que tu considère comme exaspérant tous ceux qui n'abondent pas dans ton sens. Même et surtout ceux qui tentent de te donner des conseils pertinents. Même et surtout ceux qui ont BEAUCOUP plus d'expérience que toi, tu ne les écoutes pas et pourtant ils sont toujours là pour en parler ';-(
  :bang:
Car Laurent, Patrick, Gilles sont des Pros du parapente et de son enseignement et des pilote comme Man's, La Brune, Julien et d'autres ont des réelles connaissances, du vécu et de l’expérience. Et pourtant leurs messages qu'ils soient directs ou diplomatiques n'arrivent visiblement pas à t'atteindre. Alors que, et qu'importe leurs formes, ils ne se veulent sur le fond que des mises en garde amicales (car il n'y a que des amis pour s’inquiéter et ne pas être indifférent du sort d'autrui) sur la dangerosité non pas de la pratique du parapente mais bien de ton enthousiasme inconscient doublé d'un manque évident d'humilité.
 

...
Si, un dernier petit truc:
Regardez, je vais bientôt partir au Maroc et à Ténérife.
  :prof:
Les secours au Maroc ne sont pas les secours de France. Y'a pas d'hélico et quasi pas d'ambulance. Y'a une vieille bagnole pourrie sur des pistes défoncées, quand c'est pas juste un âne.... Alors réfléchis bien aux conséquences d'un cartons dans ces conditions-là.... Avec une guibolle pétée c'est franchement douloureux, avec une vertèbre en vrac tu risques le fauteuil roulant.
...


 :pouce:
Je rejoins totalement La Brune, pour y avoir été 7 x 15 jours, qu'au Maroc plutôt que l'hélico c'est au bourricot que tu auras droit pour rejoindre la civilisation si tu te cartonnes. J'exagère à peine, j'y ai connu une Batave qui s'est fracassée au Djebel Lekst près de Tafraout, soit à peine ~140 km d'Agadir et qui a mis plus de six heures pour se retrouver en salle d'opération avec ses fractures qui allaient de l'omoplate au tibia en passant par péroné, cotes, bassin, fémur et genou... La quand je parlais de fracassée, je n'exagérais pas et la pauvre à morflée avant d'avoir droit à sa morphine. Je l'ai entendu crier sa douleur et ses copains pleurer leurs incapacités à lui venir en aide. Note que si l'organisation avec laquelle tu pars fera tout pour minimiser les risques d'accidents, ce sera toujours toi qui sera avec tes connaissances et capacités aux commandes de ta voile et surtout accroché en dessous en cas de vrac. Ce sera toujours toi qui auras mal si tu merdouilles une fois et une seule fois de trop.
 :sos:
En ce qui concerne Tenerife, j'y étais aussi déjà. Les secours y sont bien organisé, si tu es capable de les joindre et en Espagnol si possible. Mais le mieux restant tout de même d’éviter à avoir à y recourir (je pense que tu seras d'accord au moins sur ce point) Tu devras te méfier de l'aérologie particulière de toute ile en générale mais aussi de la technicité toute particulière des lieux d'atterrissage de Tenerife où un moment inattention aura vite fait de te faire atterrir finir au mieux dans une serre géante où une bananeraie, au pire dans un canyon escarpé où une façade d'immeuble si ce n'est une ligne THT.
 :affraid:
Ceci étant dit, tu es libre de vivre ta passion et même ta vie comme tu l'entends. En toute sincérité, je pense que si tu ne mets pas un peu d'eau dans ton vin et que tu ne te donne pas la peine d'écouter les pilotes d’expérience qui ne veulent que ton bien, elles risquent d'être courtes et douloureuses toutes deux. Et ce sera sans doute et malheureusement, ton silence sur le forum qui nous donnera de tes nouvelles.
 :forum:
Je te souhaite de bons et agréables séjours et plein de bons vols, mais ... fais gaffe à toi.

Bonne nuit,

Nos messages se croisent car je veille tard. Que ce soit Ténérife ou le Maroc, j'y vais encadré ! Marco et Michel que tout le monde connaît. Crois-tu qu'ils vont nous lancer dans des conditions dantesques ? qu'ils vont prendre un risque ?
Non je ne pense pas et la seule envie que j'aurais c'est de me faire plaisir sur des sites magiques et ramener de belles photos et vidéos, rencontrer des gens sympas et d'une autre langue et civilisation. Je n'y vais pas pour me fracasser, sinon je n'aurais pas pris une organisation, j'y serais allé à l'arrache avec des infos du net...
Je n'y vais pas non plus pour tester les secours et les hôpitaux... rassure toi. Le premier email que je leur ai envoyé il y a plus de deux mois c'est : mon nombre de vols, ce que je savais faire et pas. Est-ce que c'est possible de voler là-bas ? Marco m'a dit pour Ténérife que 40 vols c'était trop peu et qu'il fallait gérer le face-voile. Michel m'a dit qu'il fallait que je fasse attention mais qu'on m'aiderait à décoller dos voile et qu'il avait une école en France donc l'habitude des débutants.
Quelques mois plus tard, j'ai le double de vols, je sais faire du face voile (mieux qu'il y a deux mois, c'était pas dur!!); j'ai renvoyé un email à Marco, il m'a dit OK alors surtout si je fais le Maroc avant.
Non je n'ai pas envie de cartonner... on me dira fais ci, fais ça, ne va pas ici, ne va pas là, j'obéirai (comme j'ai toujours obéi aux pros qui m'avaient en charge).
Quant à l'humilité, hé bien, je te propose un jour (je ne sais pas où tu habites) de voler ensemble et de  boire un verre, tu verras que je ne suis pas orgueilleux. J'ai une conception de la progression, c'est tout. Maintenant - grâce au forum et aux vidéos - j'ai changé mes mauvaises habitudes de prévol, j'ai fait du gonflage, j'ai mis la caméra en bas etc etc... si ce n'est pas écouter les gens alors que faut-il ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 03 Janvier 2014 - 04:19:06
(ah combien ont déblatéré sur cette RC pour quelques euros... pitoyable) et une IA.


allez juste la dessus, car je me sens vise, ca n'est pas parce que le fric te degueule des poches que c'est le cas de tous...et si j'ai pris part au debat sur les RC, c'est que je pense qu'il y a a redire sur le fond, je ne suis pas de ceux qui acceptent tout sous pretexte que j'ai de l'argent, et mes propos sont, je l'espere, toujours respectueux de mes interlocuteurs (du moins jusqu'a ce qu'on me chatouille).

tu ne veux pas etre juge, commence par ne pas juger toi-meme...ecoute Gilles et (re)lis Kant   ;)  ou bien repense a Jesus (meme si je meprise la religion, j'ai quelques restes) : "Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis"


allez,  :trinq:  en attendant la suite de ce long roman


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 03 Janvier 2014 - 09:10:19

Matthieu, tu nous rappelles un ancien membre du forum qui avait exactement la même attitude que toi, persuadé d'être super doué etc. Il a cartonné plusieurs fois pour des erreurs mégadébiles et des lacunes terribles en pilotage, et s'est calmé un peu ces derniers mois. Du coup, il est devenu un peu pédagogue avec les gens qui se croient surdoués et il sait leur causer, mais ce n'est pas le cas du commun des pilotes.
Lui aussi, criait à l'injustice et était exaspéré par les mises en garde.
Toi tu as l'impression de découvrir le parapente (et la gestion du mental pilote, par soi-même et via le dialogue avec les autres) mais les "anciens" du forum et du parapente en général en ont vu d'autres. Comprends que c'est pénible de voir l'histoire se répéter et surtout, de connaître la fin...

J'aime bien tes récits, les chouettes, ceux où tu décris le bonheur que tu as eu à voler dans des conditions adaptées à ton niveau. Il te faudra des centaines de vols comme ça, sans incident, sans mise dans le rouge, pour pouvoir t'auto-proclamer "doué" sans faire peur à tout le monde.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 03 Janvier 2014 - 09:19:32

J'aime bien tes récits, les chouettes, ceux où tu décris le bonheur que tu as eu à voler dans des conditions adaptées à ton niveau. Il te faudra des centaines de vols comme ça, sans incident, sans mise dans le rouge, pour pouvoir t'auto-proclamer "doué" sans faire peur à tout le monde.

tout à fait d'accord , quand ça se passe bien c'est plaisant à lire et pour que ça le reste il faut continuer dans des conditions cools sans pour autant etre des ploufs

Matthieu, j'ai du louper tes questions sur les oreilles, 3-6, dérives .... sinon j'y aurai répondu (avec mon vécu, mon éxpérience, mon ressentit)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: laurentgedm le 03 Janvier 2014 - 09:28:45
Libre = liberté = liberté de penser et d'agir.
Non. Libre = sans moteur, mais on ne l'a pas assez dit (seulement 14000 fois).

Pour ce qui est de la pensée unique que tu évoques tu découvriras que ce n'est pas vrai, du moins pas sur tous les sujets.
Mais sur certains thèmes, il y a, disons, "consensus" ;-)



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 03 Janvier 2014 - 09:31:02
il est vraiment, il est vraiment ........ phénoménal lalalalala  .... il mériterait, il mériterait ..... d'être dans l'journal lalalalalal

juste une réponse courte :
ou c'est le forum du vol libre ? Libre = liberté = liberté de penser et d'agir.
tiens le marronnier de l'été en hiver ?

Je suis là uniquement parce qu'on fait la même activité.
non

La peur est contagieuse et limitante.
certes ... et parfois salvatrice

Sur les centaines de vols faits, lesquels vous rappelez-vous ? les ploufs insignifiants ou ceux qui ont été différents ? et quelles vidéos vous fait le plus ch... ? les vols où ils ne se passent rien ou les situations critiques
ceux où j'ai pu profiter de thermiques tout doux dans une masse d'air calme (sans vent) en fin de journée avec un coucher de soleil sur la montagne après une montée à pieds au déco. Certainement pas ceux où je me bats pour rejoindre l'attero entier !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Derob le 03 Janvier 2014 - 09:58:35
ceux où j'ai pu profiter de thermiques tout doux dans une masse d'air calme (sans vent) en fin de journée avec un coucher de soleil sur la montagne après une montée à pieds au déco. Certainement pas ceux où je me bats pour rejoindre l'attero entier !

Yes !     :soleil:
http://www.youtube.com/watch?v=7OKldTBzTmU
snif !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 03 Janvier 2014 - 11:45:04
Bon, je m'étais promis d'intervenir avec parcimonie sur ce fil surréaliste, mais je craque, je remets 5 balles dans le flipper :
Matthieu, je te demande de prendre bien le temps de lire et intégrer les lignes suivantes, de ne pas les prendre mal, même si je vais être un peu direct, car même si on ne se connaît pas, je te dis ça en toute amitié.

Tout d'abord, arrête de te croire persécuté et de croire que tout le monde s'acharne contre toi. S'il y a autant de réactions plus ou moins virulentes, c'est parce que tu écris des choses effrayantes sans t'en rendre compte,
parce que tu crois savoir beaucoup de choses alors que tu en sais peu (ce qui est normal à ton niveau), que tu crois avoir de l'expérience alors que tu n'en a pas et enfin que tu ne sembles accepter les remarques que seulement des gens qui te caressent dans le sens du poil. Ce n'est pas pour te "casser du sucre sur le dos" comme tu l'as écrit, que tout le monde réagit, mais au contraire par bienveillance. Et il ne s'agit pas de "pensée unique", comme tu l'as aussi écrit, mais de bon sens.

Comme l'ont dit Laurent ou La Brune, tu nous rappelles des gens qui ont voulu aller trop vite, et qui se sont fait (bien) mal et/ou ont arrêté.... C'est un schéma classique !
Après une première phase où tu semblais te mettre dans le rouge assez systématiquement, tu semblais avoir compris qu'en parapente, qu'on le veuille ou non, la progression demande du temps, souvent de l'encadrement si on veut qu'elle soit efficace, et tu nous avais rassuré. Quand tu donnes tes durées de vol à la minute près ("4h01"), ou l'altitude au mèttre près, c'est mignon, ça fait sourire, et ça nous rappelle nos débuts où chaque mètre de gain, chaque seconde comptaient... Mais tu nous as à nouveau glacé le sang avec ton récit du premier de l'an.
Quand on lit :
Purée, je suis à fond et je n'avance pas, je recule. je regarde le soleil qui a disparu, les nuages qui forment une couche épaisse. je suis seul dans le ciel et personne ne peut m'aider sauf Dieu !
(...)
"purée pas à l'hosto un 1er de l'an pour commencer l'année, il n'y a pas de PGHM dans le coin en plus."
(...)
quelle est la moins pire de solutions  ? Les arbres, les maisons ou le sol ?
(...)
Merci Mon Dieu.
C'est juste effarant, croyant ou pas, s'en remettre à Dieu n'est PAS une option en parapente, pas plus que de partir du principe que son heure sonnera bien un jour !
Tu demandes ce qu'il aurait fallu faire une fois pris au piège, mais ton erreur, c'est de t'être mis dans cette situation prévisible, par manque de connaissance météo et aérologique, de te baser sur une seule source (il faut croiser les infos, aucun site n'est fiable à 100%), et comme il te l'a été déjà dit, tu t'en es sorti uniquement parce que tu as eu un bol monstre. Il est fort à parier que même les meilleurs pilotes n'auraient pas volé ce jour là. D'ailleurs... qui d'autre à part toi a volé ce jour là ?

Ensuite tu nous dis que tu ne voleras pas si tu as peur, mais aussi :
Je n'en menais pas large en haut.
puis
Evidemment, me connaissant, je n'ai pas eu le temps d'avoir peur, juste des doutes.

Ben faut savoir ! Il n'y a pas de honte à avoir peur, la peur c'est bien souvent ce qui te sauve la peau. Pas plus qu'il n'y a de honte à voler accompagné (sur place, pas par texto) de personnes expérimentées qui sauront te dire si tu peux y aller ou pas, car oui, le parapente est une activité dangereuse, si on te le dit, ce n'est pas pour t'emmerder ; la quinzaine de morts annuelle en France nous le rappelle malheureusement, comme ceux qui ont plus de chances en ne se faisant "que" mal (dont je fais partie). Et quand il y a du danger dans une activité, on met toutes les chances de son coté, quitte à ne pas voler certains jours.

Ensuite, il ne faut pas t'étonner que certains te disent que tu fanfaronnes ou que tu manques d'humilité quand tu dis des choses comme :
je crois que sans mon passé parapentiste assez intense, je ne m'en serais pas sorti
ou ça :
Ma cohérence vient du fait que oui je me mets dans des situations parfois délicates - par inexpérience, par manque de savoir - mais si je n'avais pas fait tout ce que j'ai fait en 79 vols, je n'aurais pas le niveau de pilotage que j'ai maintenant pour me sortir d'affaire
ou ça :
J'ai vécu tellement de choses techniques et mentales depuis août que je suis FIER de ce que j'ai accompli au final. Non pas fier de m'être mis dans des situations inconfortables mais fier d'avoir su gérer
ou ça :
C'est un apprentissage par l'erreur si tu veux l'appeler comme ça mais c'est un apprentissage efficace.
ou ça:
j'ai certaines qualités (celles de mes défauts certainement) qui me permettent d'affronter des choses inconnues, nouvelles et donc nécessairement plus "dangereuses".
(et je passe sur ton post écrit tard cette nuit...)

S'il ne fallait pas te caresser dans le sens du poil pour que tu daignes lire ce qu'on t'écrit, je te dirais "nan mais, Juste lol quoi !", mais je vais essayer d'être un peu plus pédagogue. Encore une fois, en parapente, la progression demande du temps. 80 vols, ça ne veut rien dire, et surtout, quand on a moins d'une demi-saison de vol, il est impossible d'avoir assez d'expérience pour pouvoir juger de l'aérologie. Encore une fois, ne va pas croire que parce que tu as eu le bol de te sortir d'une situation délicate, ça veut dire que tu sais la gérer, ce n'est pas vrai !

Enfin, je te dirais que les expressions du style "je suis un battant et un batailleur", "aller vers la performance", sont à proscrire, du moins à ton niveau. Les valeurs du parapente ce sont d'abord la patience, la persévérance, l'humilité, le renoncement, et dans un deuxième temps et pour certains seulement (qui le veulent, mais aussi qui le peuvent, ce n'est malheureusement pas donné à tout le monde), l'engagement, la volonté ou la performance.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 03 Janvier 2014 - 11:51:33
Alors si tu as bien suivi le fil - et j'aimerais savoir parmi mes détracteurs et opposants notamment un certain JF... si au bout de 4 mois :
- un stage init
- deux stages perfs
- deux journées perfs
- une inscription
ce n'est pas au-dessus de la moyenne des débutants en parapente ?
- voile neuve ENA qui correspond exactement à mon PTV (oui car certains achètent des voiles pas trop pour leur PTV et sans nécessairement un certificat de révision (il suffit de voir les annonces...)

BREF, pour 4 mois de pratique assez régulière, et l'inscription dans un club avec des gens qui connaissent le parapente, l'aérologie et le coin, je pense que je suis loin du portrait que certains aimeraient me voir endosser à savoir celui d'un casse-cou qui ne pense qu'à se faire mal voire se tuer. C'est PENIBLE !!!  :grrr:  :grrr:

Il y a un monde entre entendre, écouter et comprendre les choses. Tu en a beaucoup entendu lors de tes stages. Tu en a compris une partie concernant le pilotage, et apparemment à peine écouté ce qui concerne la sécurité, la progression et l'aérologie....

Tu ne penses pas consciemment à te faire mal (du moins je l'espère). Mais tu ne vois pas ou tu ne veux pas voir qu'à vouloir aller trop vite tu prends des risques que NOUS on juge énormes parce qu'on a déjà vu des potes dans ce même cas de figure, et qu'on a vu ce que ça a donné!
Je te souhaite d'être encore de la communauté parapentesque pour qu'on puisse en rediscuter dans quelques années autour d'une  :trinq: , une fois que la sagesse l'expérience te sera venue.


On est sur le forum de la pensée unique ici ? ou c'est le forum du vol libre ? Libre = liberté = liberté de penser et d'agir.
Mais quand on parle à des parapentistes dans la vraie vie, combien il y en a qui ont fait des conneries (y compris les pros), combien il y en a qui ont flirté avec la limite...et sans s'en vanter, autour d'une bière ils racontent leurs histoires, leurs mésaventures. Et vous les bien-pensants, qu'est-ce que vous racontez le plus, le vol sans histoire ou l'anomalie ? Sur les centaines de vols faits, lesquels vous rappelez-vous ? les ploufs insignifiants ou ceux qui ont été différents ? et quelles vidéos vous fait le plus ch... ? les vols où ils ne se passent rien ou les situations critiques ? et alors vous les traitez de fous à longueur de journée ?
C'est désespérant...

Ben oui, il y a une pensée unique qui dit qu'entre potes, quand il y en a un en danger on ne laisse pas seul dans la merde...... on va l'aider..... même si ce qu'on a à lui dire n'est pas toujours du plus agréable. C'est d'ailleurs à ça qu'on reconnait les vrais potes: ils sont capables de te dire les chose en face pour ton bien, même si ça doit faire un peu mal. Les autres sont juste des faux-derches....

Et si on parle plus de nos vracs et de nos conneries entre nous, c'est pour essayer d'éviter que d'autres les refasses. Pas pour nous la jouer "superman". Tous ceux que je connais le dise clairement: "on s'est mis un gros vrac, avec une pu....rée de bonne frayeur, on a grillé un joker et c'est passé pas loin de la correctionnelle, et on n'est pas prêt de recommencer volontairement une connerie de ce genre".

Bien sûr on peut toujours se retrouver surpris par de l'inattendu. Toi, pour un an d'expérience de vol, tu as franchement accumulé!!!! Trop de flou, trop d'inattendu, trop de conditions de vol trop au-dela de tes capacités.

Pour moi le parapente - comme d'autres loisirs pratiqués, à savoir, golf, moto, escalade, sports de combat - c'est accumuler le plus d'expérience possible, donc voler le plus possible, car le corps, le cerveau ont besoin d'énormément d'informations pour gérer et progresser, mettre en place des schémas,des réflexes. Et dans des conditions différentes, des  lieux différents, des périodes différentes et des conditions à difficulté croissante. Un point c'est tout.

On est bien d'accord pour le constat de base: il faut énormément d'informations pour gérer. Maintenant, trop d'informations tue l'information. Ces multiples fermetures que tu t'es pris ce jour-là, ce n'est pas uniquement dû à l'aérologie! Ce n'est que la manifestation externe du fait que tu étais dépassé par toutes ces informations de la masse d'air. Tu n'as rien compris à ce qui s'est passé en l'air ce jour-là. Tu as rajouté trop d'inconnues dans ton vol, et tu n'étais plus en capacité d'interpréter les informations transmises par ta voile et donc incapable d'anticiper et même de réagir correctement. En tant que sportif pratiquant pas mal de sport différents tu devrais avoir déjà constaté que la mise en place de schémas et de réflexes est longue et demande de très nombreuses répétitions!!! Plutôt que de chercher à tout prix à tenir en l'air et à thermiquer, du plouf et du gonflage te serait serais plus profitable pour le moment.

J'ai appris à voler avec Sandie Cochepain (loin d'être une brèle, et qui n'a plus à faire preuve de ses capacités ni de son expérience). Et elle nous a toujours dit: on ne rajoute qu'une seule inconnue à chaque fois. Et pas de thermique avant au moins 150 vols. Je l'ai écoutée.
Ce qui ne m'a pas empêché de progresser assez rapidement (Q Bi à 3 ans de vol). Si je ne suis pas compétiteur, ni sous EN D, ce n'est que parce que MOI j'estime que ça n'en vaut pas le coup comparé aux risques que ça me ferait prendre dans ma pratique.

Avec ton expérience: seul en l'air: 1ere inconnue
                             vent fort: 2eme inconnue
                             surpris par une aérologie non anticipée: 3eme inconnue
                             1ere repose au déco: 4eme inconnue.
==> beaucoup trop pour n'importe quel pilote. Tu t'en sors indemne par pure chance, tu peux embrasser ta voile: elle est super gentille.

Une seule inconnue à chaque fois. Même encore aujourd'hui, je ne teste pas simultanément une nouvelle voile et une nouvelle sellette. Et quand j'essaye du nouveau matériel, c'est dans des conditions plutôt cool. Maintenant ça peut être dans des sites que je ne connais pas, mais avec un déco et un atéro vastes et pas piégeux (pour ça faut demander aux locaux).


Voyons ce que Julien F va trouver à redire ? main droite, main gauche, accélérateur, barre de céréale... ah merde la GoPro, ah elle n'est pas sur le casque, non à côté du vario, c'est plus sécurit (les suspentes) eh oui je vous écoute certains malgré ce que vous pensez... Conditions météo ? allez 13-18 km/h au déco; 20-32 en l'air je crois. Tout le monde volait.  :bravo: c'est trop, pas assez ? ah bon... 2h48 dans ces conditions, non ? il bluffe, c'est un mytho, un bouffon.. bah oui désolé la batterie de la Gopro ne dure pas plus qu'1h et j'avasi pas envie de changer la batterie en plein vol (tiens à faire...) bref... tu vois (vous voyez) que je peux être aussi bêtes que vous, c'est assez facile d'ailleurs l'ironie, la méchanceté et le côté obtus :mdr:  :mdr:

Pour ma part rien à redire. Les conditions sont bonnes, tu n'es pas seul en l'air: tu t'es fait plaisir et c'est super! Et je suis sûr que ce vol dont tu as compris quasi toutes les phases t'as fait progresser bien plus que ton tour de machine à laver dont tu n'as rien compris sauf que ta voile est franchement gentille.

Quand à l'ironie, la méchanceté..... on a tout essayé pour te mettre en garde: la gentillesse, la franchise, la rigolade, passer par des gens de très grande expérience (Laurent et Patrick). Alors comme le message ne passait pas on a essayé l'ironie et le côté méchant..... Et le côté obtus je l'assume complètement: tant que tu continueras à te mettre en danger comme tu le fais, je continuerais à te le faire remarquer. On verra bien qui sera le plus obtus des deux. N'oublie juste pas que la terre a toujours été plus obtuse que nous: elle a toujours refusé de s'écarter devant un parapentiste, même en détresse... Je te souhaite qu'elle ne soit pas le juge de paix de notre concours de mauvaise tête.

 :bisous:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 03 Janvier 2014 - 12:11:58
C'est un forum parapente, je cherche des conseils et si vous vous plaignez qu'il y a 16 pages, c'est que la moitié des pages c'est pour dire la même chose et ne faire que critiquer.
Certes je n'ai pas envie d'être un parapentiste pantouflard qui aligne ses petits ploufs parce que je cherche autre chose dans le parapente.

Alors je vais vraiment me la péter : je suis doué ! je n'ai rien à apprendre de personne sur ce forum ! je suis un super pilote avec une grosse progression et je veux être un champion de parapente ! Ca vous va ? Vous êtes contents ? Ce que certains ont mis 500 vols à découvrir, je l'ai découvert en moins de 80 !

Qu'est-ce que je peux rajouter ? certains me font ch...
Je raconte une histoire vécue (bizarre on me traite plus de troll), je demande des conseils mais à part pour les infos sur les onglets "couche convective" PERSONNE ne m'a dit au sujet des questions que je posais : la dérive, le 360, les oreilles etc... NON ! alors si c'est pour dire que je finirai dans une caisse à sapin, rassurez-vous vous aussi !

Quant aux pros que je respecte davantage, si un gars vient vous voir un beau jour en disant "voilà un jour par vent fort, je me suis trouvé à dériver, qu'est-ce que j'aurais du faire ?", vous allez lui faire la leçon en disant "ben t'avais qu'à pas sortir ta voile ? t'as combien de vols ? ah ben tu vas te tuer..."

Je vais repasser une couche: je ne te donnerais AUCUNE indication sur la façon de faire des 3-6, ni sur les oreilles ou la dérive.  :prof:  Tu as déjà du mal à gérer un vol simple, je ne te donnerais pas d'indications qui te donneraient la possibilité de te rapprocher encore un peu plus du carton (une inconnue de plus dans ton vol...).

Le jour où tu te feras de nouveau dériver, soit tu seras accompagné par un ou des pilotes d'expérience qui vont te conseiller en radio en direct, soit tu n'as rien compris à ce que l'on vient de te dire  :grrr:  et tu t'es foutu en l'air seul alors que tu n'avais de nouveau rien à y faire....


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 03 Janvier 2014 - 12:43:52
@matthieux :tomate:

Bon je me sens obliger de réagir! Matthieux tu crains! je me permet de dire ça car j'ai lu ton dernier BLABLA très très critique envers nous les vieux croutons trop (trés) prudent et donneurs de leçon

L'interet de la progression c'est pas "d’être face a des situations (conditions) inconnues pour progresser"
L'inconnu te fais réagir sans trop comprendre ce qu'il t'arrive, à posteriori.
Bon apparemment tu as la science infuse et tu te sorts de touts ces plans foireux avec brio (et chevilles qui enflent à chaque fois)

Il faut s’habituer à des situations (conditions) connues pour que ton cerveau ait le temps de prendre des repères et travailler dans l'anticipation....

A j'ai oublié de te dire quelque chose:  SOIT PRUDENT BORDEL! :taupe:
et  :forum: pour égayer les journées pluvieuses


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 03 Janvier 2014 - 13:14:16
(@) Man's, La Brune, Patrick, Laurent, Wowo...

merci a vous d'etre la, de perseverer, et meme si ca profite pas a Mathieu, ca profite a d'autre dont je fais partie...vos message plein de bon sens nous rappelle qu'il faut rester humble, a mon avis la regle premiere pour devenir un bon parapentiste

donc un grand merci les "anciens", c'est en grande partie ca que je recherche sur le forum, de l'experience intelligente au service des autres (en gros ce que je nai plus par le biais de mon club, etant trop loin)

 :pouce:  et  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Droledoiselle le 03 Janvier 2014 - 13:23:19
Beau cas pathologique ce Mathieu, il semblerait.
Toute discussion  semble stérile...si ce n'est le plaisir qu'il doit prendre à mettre le feu au forum...
Moi j'dis ça...mais j'dis rien...
Merci à ceux qui lui ont répondu. Nous, les débutants, apprenons ainsi beaucoup. Mais quel courage et quelle patience vous avez !!!
Quand il s'agit de sauver une vie...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tinois17 le 03 Janvier 2014 - 13:55:21

J'ai appris à voler avec Sandie Cochepain (loin d'être une brèle, et qui n'a plus à faire preuve de ses capacités ni de son expérience). Et elle nous a toujours dit: on ne rajoute qu'une seule inconnue à chaque fois. Et pas de thermique avant au moins 150 vols. Je l'ai écoutée.

Je suis ok avec une seule inconnu à la fois. Concernant le premier thermique je trouve ce genre de conseil un peu léger... je vol en plaine (bord de mer charente maritime), premier plaf (750m) au 11e vol (en treuillé) avec un larguage à 250m sous une bolero. J'ai à peine 100 vols et vol régulièrement en thermique. J'ai déclaré mon premier cross à mon 43e vol (24 bornes toujours en plaine). Et je ne me suis jamais fait de frayeur au point de me chier dessus en l'air.

Ce que je veux dire par la c'est que je rejoins mathieu sur le fait qu'il y a des gens qui ont une capacité d'apprentissage au pilotage, aux analyses etc... plus grande que d'autres. Nous ne sommes pas tous égaux.

Comme en grimpe, par exemple avec Dave GRAHAM qui a croité régulièrement du 7b après 6 mois d'activité.

La patience, le renoncement, l'écoute sont des grandes qualités que l'on doit savoir acquérir pour voler en sécurité. Je suis d'accord mais n'oublions pas que nous ne sommes pas tous égaux et que certains peuvent évoluer plus vite que d'autre.

J'ai cette même impression sur ce forum que certaines personnes tiennent un discours hermétique. Je pense que Mathieu a compris les grandes lignes et moyennes lignes de la sécurité de l'apprentissage. A mon sens l'erreur qu'il a pu commettre c'est de cumuler les inconnus dans un vol. Mais rajouter une inconnue régulièrement évite de stagner et surtout de progresser. Comme dans tout pour prgresser il faut savoir se mettre dans une difficulté que l'on pense pouvoir gérer. Si l'on accepte pas ça on stagne et pour certain on se fait chier.

A bon entendeur


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tinois17 le 03 Janvier 2014 - 13:59:52
J'oubliais je connais une fille du forum qui a une année d'activité environ, plus de 400 vols, qui a le brevet de pilote confirmé et qui envoi pas mal en acro. Insouciante? Je ne sais pas. Doué? Certainement!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 03 Janvier 2014 - 14:05:04
enrouler un thermique en plaine apres etre treuiller et nettement moins uns situation a """"""risque"""""" que découvrir l'activité thermique près d'un relief avec les risques de turbulence et de gradient qu'engendre le sol.

Qu'en pense tu tinois17?

De plus sur une base de treuil, tu es rarement seul, tu peux parler aerologie avec les autres pilotes...

edit: pour la fille dont tu parle, est est autodidacte? ou elle a progressé en groupe?


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 03 Janvier 2014 - 14:05:30

Quant aux pros que je respecte davantage, si un gars vient vous voir un beau jour en disant "voilà un jour par vent fort, je me suis trouvé à dériver, qu'est-ce que j'aurais du faire ?", vous allez lui faire la leçon en disant "ben t'avais qu'à pas sortir ta voile ? t'as combien de vols ? ah ben tu vas te tuer..."


Là je reviens dessus quand même. C'est un peu facile de sortir des remarques de leur contexte. Je me suis tapé 14 pages de discuss pour comprendre cet acharnement dont tu semblais être victime (enfin il ne m'a pas fallu les 14 pages pour comprendre, mais par respect, avant de répondre en général je lis).

Je parlerai pas pour LES PROS, mais moi je réponds à cette phrase aussi agressive qu'inutile.
Un gars qui vient me voir pour s'obstiner à dire que SA méthode est la bonne, je lui dis de changer d'école !!! Que peut-être il trouvera un meilleur feeling avec un autre pédagogue. Et sans hésitation, un gars qui vient pour la 10ème fois me narrer ses expériences comme tu le fais, sans dire qu'il va se tuer, je lui dis que ça va mal finir...

Dans une autre intervention, tu demandais les vols dont on se souvient : Moi c'est un vol de 96 kms en 1994 entre Chablais et Aravis. Je me souviens de beaucoup d'autres très beaux vols... Un vol avec plaf à 4300 m en biplace, un biplace dans la vallée du Giffre de 45 kms avec mon fils de 6 ans, ... mais curieusement, les vols qui se sont mal fini (j'en ai vécu deux, malheureusement), j'en garde des souvenirs très flous.

Je n'essaye pas de te faire changer d'avis. Mais je te demande de respecter d'avantage les gens qui te répondent. Ils ont eux aussi le droit d'avoir une opinion.

A+
Laurent


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 03 Janvier 2014 - 14:05:47
Comme en grimpe, par exemple avec Dave GRAHAM qui a croité régulièrement du 7b après 6 mois d'activité.

Dave a croite en 7b ... en falaise sportise, certainement pas en trad (sur coinceurs).
D ailleurs on peut suivre ton analogie ... les progres est trad sont bien plus longs qu en couenne sportive.
Et c est bien ca la difference. Le niveau d engagement en escalade sportive est nul (j ai pratique tres longtemps) ... ce qui n est pas du tout le cas en parapente.

En escalade sportive, tu peux tres bien aller dans du 8b avec un niveau de 7a, il n y a pas le moindre risque.
Par contre, va dans du E4 en etant debutant en trad et tu vas risquer tres gros.

C est pareil en para ...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: piment le 03 Janvier 2014 - 14:08:13
Citation
Concernant le premier thermique je trouve ce genre de conseil un peu léger... je vol en plaine (bord de mer charente maritime), premier plaf (750m) au 11e vol (en treuillé) avec un larguage à 250m sous une bolero. J'ai à peine 100 vols et vol régulièrement en thermique. J'ai déclaré mon premier cross à mon 43e vol (24 bornes toujours en plaine). Et je ne me suis jamais fait de frayeur au point de me chier dessus en l'air.

Peut-être que Sandie parle pour son coin, la plaine et les versants sud de Cham c'est pas forcément la même mayonnaise... Décolle de la Flégère à l'heure des thermiques et va faire un tour jusqu'à l'aiguillette des Houches, à 11 vols, tu vas vomir ton petit dej...
;-)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 03 Janvier 2014 - 15:57:44
J'oubliais je connais une fille du forum qui a une année d'activité environ, plus de 400 vols, qui a le brevet de pilote confirmé et qui envoi pas mal en acro. Insouciante? Je ne sais pas. Doué? Certainement!


euh, c'est possible ca, il me semblait qu'il y avait des delais minimum entre les brevets, meme pour les surdoues, y compris les surdoues charentais??


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 03 Janvier 2014 - 16:07:09
Je crois pas. Cette histoire d u an, c etait pour la Qbi non ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 03 Janvier 2014 - 16:11:42
apres verification sur le site FFVL, il semble que ce soit possible, et que cette histoire d'un an ne soit effectivement que pour la Qbi...n'empeche que ca fait un peu drole pour une activite a maturation de voir quelqu'un, meme des plus brillants, brevete confirme au bout d'un an  :?



http://parapente.ffvl.fr/system/files/2007+LES+TROIS+BREVETS+DU+VOL+LIBRE_1.pdf


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 03 Janvier 2014 - 16:17:38
J'oubliais je connais une fille du forum qui a une année d'activité environ, plus de 400 vols, qui a le brevet de pilote confirmé et qui envoi pas mal en acro. Insouciante? Je ne sais pas. Doué? Certainement!
c'est peut être la même que j'ai croisé a la flying light !
si c'est le cas, effectivement belle progression, mais "encadré" et elle est quand même bien posé et elle réfléchis pas mal aussi bien au sol qu'en l'air !
elle bosse a cham et fait pas mal de rotation pour enchainer plouf et run d'acro !!!

e ca fait un peu drole pour une activite a maturation de voir quelqu'un, meme des plus brillants, brevete confirme au bout d'un an  :?

moi ça ne me choque pas, 400vol meme en un ans ça permet quand meme de voir beaucoup de situation differente, et les vol de l'aiguille du midi c'est pas des vol de mn meme si ça plouf !!!

pour revenir au sujet, pour mes souvenir de vol, que des beau vol, un peu partout mais ceux écourté car pas bien en l'air ou ceux ou je me suis pris un vrac, effectivement m'en souvient pas plus que ça ...

après un certain nb de vol, tu développe des automatisme en l'air qui te permettent de rajouté des inconnu sereinement. c'est ce qui te manque actuellement. même si tu en a l'impression, tu ne les a pas encore.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 03 Janvier 2014 - 16:23:37
J'oubliais je connais une fille du forum qui a une année d'activité environ, plus de 400 vols, qui a le brevet de pilote confirmé et qui envoi pas mal en acro. Insouciante? Je ne sais pas. Doué? Certainement!


euh, c'est possible ca, il me semblait qu'il y avait des delais minimum entre les brevets, meme pour les surdoues, y compris les surdoues charentais??

C'est tout à fait possible, mais un brevet ne donne pas l'expérience.

Ce genre de pilote surdoué est typiquement le genre de pilote qui se font bouler en Qualification biplace. Jeunes pilotes n'ayant que deux étés de pratique (n'ayant donc vécu qu'un printemps parapentesque), très à l'aise, acrobate, bonne gestuelle (contrairement aux "vieux pilotes"  ;) ). Mais pas assez d'expérience ni de recul pour assumer la responsabilité de l'emport d'un passager.

Chacun progresse à son rythme et quelques surdoués grillent facilement les étapes. Il n’empêche qu'ils restent de "jeunes pilotes", rien ne remplace le temps.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: clement_lyon le 03 Janvier 2014 - 16:27:01
Boaf,

Ca ne me choque pas :
- On voit effectivement des nouveaux dans l'activité qui ont énormément de temps pour voler, qui sont doués et qui progressent vite (en cet unique point, je rejoint certaines remarques de Mathieu)
- On voit aussi des pilotes qui volent beaucoup depuis longtemps mais qui nous font peur à chaque vol.
- Pour passer les brevets, il faut quand même potasser un minimum et être proche d'une structure de formation. donc, si on le fait en 1 an, c'est qu'on est sacrément investit.

Après, sans connaitre la fille, avec 400 vols en plaine, et pas mal d'acro, elle doit effectivement bien toucher dans ces domaines. Le brevet confirmé ne me semble pas du tout déconnant. C'est pas pour ca qu'il faudra qu'elle arrive en terrain conquis dans de gros massifs, avec des régimes de brises, du vent météo, de gros dénivelés et de gros contrastes...

Passer la Qbi, et la responsabilité qui va avec, c'est autre chose.

Un point primordial dans tous ca, c'est à mon avis l'humilité (vis-à-vis de son niveau et des "performances" relatives qu'on peut faire, des personnes qu'on rencontre et qui peuvent nous apporter bcp qq soit leur niveau, de la "nature" et des conditions). Et là... je suis assez éloigné de Mathieu


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 03 Janvier 2014 - 16:28:03
euh, c'est possible ca, il me semblait qu'il y avait des delais minimum entre les brevets, meme pour les surdoues, y compris les surdoues charentais??

Non il n'y a plus aucun délais. Même pour la QBi.
Le motif (valable d'ailleurs) c'est qu'il ne sert à rien de maintenir un règle si tous ceux qui en ont besoin la contourne par la voie des dérogations. Et "ceux", ce sont entre autre des pilotes qui volent depuis longtemps et qui passent tous leurs brevets en un coup pour aller à la QBi

Voir fascicule de l'élève biplaceur http://www.parapente-mieussy.com/theorie/Textes-federaux-FFVL/2013%20-8-%20%20Fasc%20eleve%20bi%20parapente.pdf (http://www.parapente-mieussy.com/theorie/Textes-federaux-FFVL/2013%20-8-%20%20Fasc%20eleve%20bi%20parapente.pdf) p6

A+
Laurent


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chounier le 03 Janvier 2014 - 16:35:48
une bonne synthèse:

http://www.efvl.fr/sites/efvl.fr/files/3%20-%20FH%20Fiche%20Synth%C3%A8se%20Attitude%20VL.pdf (http://www.efvl.fr/sites/efvl.fr/files/3%20-%20FH%20Fiche%20Synth%C3%A8se%20Attitude%20VL.pdf)

www.efvl.fr/sites/efvl.fr/files/5%20-%20FH%20Fiche%20Synth%C3%A8se%20Ressources%20VL.pdf (http://www.efvl.fr/sites/efvl.fr/files/5%20-%20FH%20Fiche%20Synth%C3%A8se%20Ressources%20VL.pdf)

et merci a tous les anciens qui nous font partager leur expérience...le sol arrivant bien assez vite quand ça merde malgré l'humilité et l'écoute de leur conseils..je sais de quoi je parle cette saison, et je m'en sors super bien donc toujours rester humble...on est pas fait pour voler au départ!!!

bon vols à tous !!!


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: claire05 le 03 Janvier 2014 - 17:12:28
J'oubliais je connais une fille du forum qui a une année d'activité environ, plus de 400 vols, qui a le brevet de pilote confirmé et qui envoi pas mal en acro. Insouciante? Je ne sais pas. Doué? Certainement!
Comme il ne doit pas y avoir beaucoup de filles qui ont autant accumulé de vols que moi l'année dernière j'imagine que c'est de moi qu'Adrien parle...  :coucou:
Alors je reprends : Insouciante? Je ne pense pas. Douée? Je ne sais pas. Acharnée? ça oui!
J'habite Chamonix, ce qui permet de voler très souvent, toute l'année, et jamais seule... Même si je ne fais plus de vols encadrés depuis un moment, il y a beaucoup de gens, notamment des pros et/ou bons acrobates, qui me donnent régulièrement des conseils, et que je remercie bien au passage... (et puis quand on vole au dessus de la ville on est visible... il y a toujours un pote pour voir ce que tu fais même quand tu pensais passer inaperçu!)
J'ai passé le BPC après 1 an et demi, soit 2 étés de vol et bien 450 vols. C'est court je sais, mais ce n'est qu'un bout de papier, il m'ouvre les portes de la compétition pour emmagasiner plus d'expérience en cross, mais ce n'est pas parce que je l'ai que je vais me croire plus douée!
D'ailleurs je reste trouillarde : la preuve, je n'ai pas volé aujourd'hui, ça ne m'inspirait pas, même si il y a eu quelques voiles en l'air cet après-midi...
Enfin puisqu'il est question de conditions pour se mettre en l'air, je précise que j'ai attendu plus de 200 vols tranquilles (ploufs, restit ou thermiques d'automne) avant d'oser décoller de Planpraz plus tard que 12 ou 13h... (et à vrai dire je n'envisage toujours pas de décoller de Planpraz en milieu d'après-midi au printemps...)
Bons vols en sécurité à tous!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tinois17 le 03 Janvier 2014 - 17:19:08
 :bravo: !!

Moi je dis que t'es doué et que t'en as dans la culotte! Bon l'automne prochain on se refait Organya ou l'andalousie maintenant que tu connais!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Van Hurlu le 03 Janvier 2014 - 17:20:06
Je pense qu'un peu de "trouille" est une bonne chose pour notre activité
cela oblige à réfléchir, évaluer et comprendre

.... et cela apporte tellement de satisfaction quand on arrive à la dominer  :vol:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 03 Janvier 2014 - 17:24:19
Un vieux post de l'ami surfair mais on ne peut plus d'actualité :

(...)
C'est un commentaire destiné aux "jeunes" pilotes qui liront demain ou dans plusieurs années cette discussion.

Ce cas de figure, je le vois chaque année en plusieurs exemplaires.
Là heureusement c'est un incident de vol majeur qui s'est bien terminé, il y avait la place.
De ces incidents majeurs, nous en avons chaque année chez nous qui se terminent dans les arbres. De temps en temps, un gars moins en veine que les autres touche le sol avec de plus ou moins graves conséquences...
Ce que je veux dire c'est arrêtez d'être pressés, arrêtez de griller les étapes.
Arrêtez de vouloir partir en cross sans expérience. Arrêtez de vous jeter en aérologie forte sans gros bagage.
Arrêtez de voler les pattes tendues sur un cale-pieds parceque c'est à la mode.
Arrêtez de vous mettre dans des sellettes cocon alors que vous débutez à peine l'activité.
Arrêtez de croire que parce que vous avez trois années de vol derrière vous cela vous donne la maîtrise du ciel.
Arrêtez de vous griller.

Ralentissez, baissez le rythme, prenez le temps, révisez les objectifs à la baisse : j'en ai marre de voir les mecs s'écraser.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tinois17 le 03 Janvier 2014 - 17:27:01
euh, c'est possible ca, il me semblait qu'il y avait des delais minimum entre les brevets, meme pour les surdoues, y compris les surdoues charentais??

Quel intêret de ce détail à la con mis a part chercher la merde? Je comprends Mathieu dans certains de ces propos. Ca reflète le niveau de certains posteurs... (je sais je n'étais pas obligé mais ça fait du bien).


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: swaxis38 le 03 Janvier 2014 - 17:31:54
boaaaarf tu es bien enervé toi...! fait longtemps que tu n'as pas volé?  ;)  si tu suivais un peu les interventions de Willow sur  :forum:   tu verrais que c'est pas trop le genre à faire de la provoc ou de l'aggression gratuite...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tinois17 le 03 Janvier 2014 - 17:35:18
Mdr. Non c'est juste un constat d'une réponse faite tu vois toi. Bref le constat d'une des mentalités de ce forum.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tinois17 le 03 Janvier 2014 - 17:40:52
Mathieu fait ce qui te semble bon pour kiffer tes vols et progresser. De toute manière dès lors que les choses sortent légèrement des cases tu passes pour un abruti.

Je parle d'une personne avec une progression atypique, celle ci intervient et bizarrement y a plus personne qui bronche.  :forum:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Man's le 03 Janvier 2014 - 17:46:16
Bref le constat d'une des mentalités de ce forum.
Une autre mentalité de ce forum consistant à tout prendre au premier degré,  même les petites vannes gentillettes ;)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 03 Janvier 2014 - 17:47:21
Je parle d'une personne avec une progression atypique, celle ci intervient et bizarrement y a plus personne qui bronche.  :forum:
Ben un indice :
- elle arrive sans en rajouter
- elle est humble
...
...
...
- C'est une fille et ça, ça change tout  :P


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 03 Janvier 2014 - 17:50:21

J'ai appris à voler avec Sandie Cochepain (loin d'être une brèle, et qui n'a plus à faire preuve de ses capacités ni de son expérience). Et elle nous a toujours dit: on ne rajoute qu'une seule inconnue à chaque fois. Et pas de thermique avant au moins 150 vols. Je l'ai écoutée.

Je suis ok avec une seule inconnu à la fois. Concernant le premier thermique je trouve ce genre de conseil un peu léger... je vol en plaine (bord de mer charente maritime), premier plaf (750m) au 11e vol (en treuillé) avec un larguage à 250m sous une bolero. J'ai à peine 100 vols et vol régulièrement en thermique. J'ai déclaré mon premier cross à mon 43e vol (24 bornes toujours en plaine). Et je ne me suis jamais fait de frayeur au point de me chier dessus en l'air.

Ce que je veux dire par la c'est que je rejoins mathieu sur le fait qu'il y a des gens qui ont une capacité d'apprentissage au pilotage, aux analyses etc... plus grande que d'autres. Nous ne sommes pas tous égaux.

Comme en grimpe, par exemple avec Dave GRAHAM qui a croité régulièrement du 7b après 6 mois d'activité.

La patience, le renoncement, l'écoute sont des grandes qualités que l'on doit savoir acquérir pour voler en sécurité. Je suis d'accord mais n'oublions pas que nous ne sommes pas tous égaux et que certains peuvent évoluer plus vite que d'autre.

J'ai cette même impression sur ce forum que certaines personnes tiennent un discours hermétique. Je pense que Mathieu a compris les grandes lignes et moyennes lignes de la sécurité de l'apprentissage. A mon sens l'erreur qu'il a pu commettre c'est de cumuler les inconnus dans un vol. Mais rajouter une inconnue régulièrement évite de stagner et surtout de progresser. Comme dans tout pour prgresser il faut savoir se mettre dans une difficulté que l'on pense pouvoir gérer. Si l'on accepte pas ça on stagne et pour certain on se fait chier.

A bon entendeur

Certes! Le premier thermique pas avant 150 vols est une règle très générale, à adapter en fonction de la personne en face. Pour certains ce sera plus tôt, pour d'autres plus tard. Il faudrait retenir qu'il ne faut pas se précipiter tout de suite sur le vol thermique dès la sortie d'init' comme cela se fait de plus en plus.

Je sais qu'il y a des gens extrêmement doués, mais Patrick le dit fort bien: en 1 an de vol, on n'a vu qu'un printemps. Et on n'a que 12 mois de recul sur les conditions aérologiques et leur évolution (ce qui à mon sens est le plus difficile à cerner et à anticiper en vol). Il manque une expérience "dans le temps". D'ailleurs en 7 ans de pratique plus que régulière j'en apprend encore à chaque vol. Même d'un plouf en site connu.

Un des tords que semble avoir Matthieu, c'est de considérer qu'une situation qu'il a croisé une fois sans que ça finisse au Urgences est une situation maitrisée. Ce n'est pas le cas. Ce n'est pas parce qu'il a survécu à un vol d'hiver dans du vent trop fort qui finit par un posé dans les rouleaux, sans mal, qu'il peut considérer qu'il peut maintenant décoller avec 30km/h de vent au printemps un jour de grand beau.... Hors c'est l'impression qu'il nous donne quand on le lit.

Le fait de ne rajouter qu'une seule inconnue à chaque fois n'autorise pas à rajouter une inconnue à chaque vol! Le temps que cette inconnue soit identifiée, que les sensations soient enregistrées, que les réactions soient bien calées et automatisées, etc.... ça prend du temps!!! Ca demande de la patience. Tu parles d'escalade: quand tu arrives à ton niveau taquet, combien de temps passes-tu à travailler LE mouv' qui te coince dans la voie? Longtemps. Est-ce que tu considères pour autant que tu stagnes? C'est la même chose en parapente: tu peux passer des mois à travailler la même chose. Ce n'est pas de la stagnation: c'est de l'intégration. Et le jour où ce sera digéré intégré dans les circuits tu pourras passer à l'étape suivante, d'autant plus facilement que tu n'auras pas de lacune(s) dans tes basiques et que tu te sentiras à l'aise et détendue plutôt que nerveuse et potentiellement dépassée.

Et quand on fait un parallèle entre parapente et escalade, je suis parfaitement d'accord avec ce qu'en dit Akira!


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: swaxis38 le 03 Janvier 2014 - 17:50:35
Mathieu fait ce qui te semble bon pour kiffer tes vols et progresser. De toute manière dès lors que les choses sortent légèrement des cases tu passes pour un abruti.

Je parle d'une personne avec une progression atypique, celle ci intervient et bizarrement y a plus personne qui bronche.  :forum:

Il n'y a rien dans l'intervention de Claire qui peut faire penser qu'elle se mette en danger, alors que c'est tout autre chose coté Matthieu...

Donc tu attends quoi comme réaction?

évidemment qu'il y a certaines progressions qui sont atypiques, mais là le sujet c'est plutot les innombrables sonnettes d'alarme que Matthieu nous narre et que lui ne veut pas interpreter comme telles....



Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 03 Janvier 2014 - 19:32:49
J'oubliais je connais une fille du forum qui a une année d'activité environ, plus de 400 vols, qui a le brevet de pilote confirmé et qui envoi pas mal en acro. Insouciante? Je ne sais pas. Doué? Certainement!
Comme il ne doit pas y avoir beaucoup de filles qui ont autant accumulé de vols que moi l'année dernière j'imagine que c'est de moi qu'Adrien parle...  :coucou:
Alors je reprends : Insouciante? Je ne pense pas. Douée? Je ne sais pas. Acharnée? ça oui!
J'habite Chamonix, ce qui permet de voler très souvent, toute l'année, et jamais seule... Même si je ne fais plus de vols encadrés depuis un moment, il y a beaucoup de gens, notamment des pros et/ou bons acrobates, qui me donnent régulièrement des conseils, et que je remercie bien au passage... (et puis quand on vole au dessus de la ville on est visible... il y a toujours un pote pour voir ce que tu fais même quand tu pensais passer inaperçu!)
J'ai passé le BPC après 1 an et demi, soit 2 étés de vol et bien 450 vols. C'est court je sais, mais ce n'est qu'un bout de papier, il m'ouvre les portes de la compétition pour emmagasiner plus d'expérience en cross, mais ce n'est pas parce que je l'ai que je vais me croire plus douée!
D'ailleurs je reste trouillarde : la preuve, je n'ai pas volé aujourd'hui, ça ne m'inspirait pas, même si il y a eu quelques voiles en l'air cet après-midi...
Enfin puisqu'il est question de conditions pour se mettre en l'air, je précise que j'ai attendu plus de 200 vols tranquilles (ploufs, restit ou thermiques d'automne) avant d'oser décoller de Planpraz plus tard que 12 ou 13h... (et à vrai dire je n'envisage toujours pas de décoller de Planpraz en milieu d'après-midi au printemps...)
Bons vols en sécurité à tous!

et c'est donc bien avec toi que j'ai randonné a la flying light  :)


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: claire05 le 03 Janvier 2014 - 19:55:49
et c'est donc bien avec toi que j'ai randonné a la flying light  :)
:coucou:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 03 Janvier 2014 - 20:46:00

Purée une vidéo de mon vol du 31 décembre... il ne se passe rien, je la mets quand même ?  :grrr2:

http://youtu.be/GqnAnIlBPTU (http://youtu.be/GqnAnIlBPTU)

... 2h48 dans ces conditions, non ?

Bonjour Mathieu,

Pas mal, j'ai fait un plouf de 2 minutes sur la plage, pas de vent et 15 minutes pour remonter sur le déco. Mais c'était le dernier vol de l'année alors, un petit effort pour ces 2 minutes de bonheur. :ppte:

Bonne année 2014 avec de bons vols. :trinq:

Bon vol, Jean-Nono


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 03 Janvier 2014 - 21:41:06

Alors je reprends : Insouciante? Je ne pense pas. Douée? Je ne sais pas. Acharnée? ça oui!
J'habite Chamonix, ce qui permet de voler très souvent, toute l'année, et jamais seule... Même si je ne fais plus de vols encadrés depuis un moment, il y a beaucoup de gens, notamment des pros et/ou bons acrobates, qui me donnent régulièrement des conseils, et que je remercie bien au passage... (et puis quand on vole au dessus de la ville on est visible... il y a toujours un pote pour voir ce que tu fais même quand tu pensais passer inaperçu!)
J'ai passé le BPC après 1 an et demi, soit 2 étés de vol et bien 450 vols. C'est court je sais, mais ce n'est qu'un bout de papier, il m'ouvre les portes de la compétition pour emmagasiner plus d'expérience en cross, mais ce n'est pas parce que je l'ai que je vais me croire plus douée!
D'ailleurs je reste trouillarde : la preuve, je n'ai pas volé aujourd'hui, ça ne m'inspirait pas, même si il y a eu quelques voiles en l'air cet après-midi...
Enfin puisqu'il est question de conditions pour se mettre en l'air, je Je meprécise que j'ai attendu plus de 200 vols tranquilles (ploufs, restit ou thermiques d'automne) avant d'oser décoller de Planpraz plus tard que 12 ou 13h... (et à vrai dire je n'envisage toujours pas de décoller de Planpraz en milieu d'après-midi au printemps...)
Bons vols en sécurité à tous!


(@) Claire, un  karma+  pour toi non pas pour tes 500 vols ou ton BPC mais pour ton enthousiasme et ta motivation raisonnée et mature. Félicitation à toi et pleins de beaux vols pour 2014 et toutes les années suivantes. Le Karma+ je te le mets dès que la fonction le permet à nouveau (j'ai pas d'internet d'ici demain jusqu'au 12 janvier, sorry !

Je me suis permis de mettre en gras ou en couleur tous les dires à Claire qui font la différence entre son post et ceux de l'ami M@athieu. Ceci pour répondre à Tinois17, pourquoi les réactions ne sont pas les mêmes.  :pouce:

Après comme déjà dit, chacun est libre de penser ce qu'il veut de ces 17 pages. Moi je reste convaincu que même les messages les directs, les plus critiques envers M@thieu ne se veulent que des messages bien-pensés dans l'espoir de lui éviter ce que l'on voudrait tous éviter, le vol en trop.
Et si on veut prétendre que ces messages bien pensés sont mal-dits, alors on peut aussi admettre (je pense) qu'il peut-être mal-entendus. :grat:

L'avenir finira de toute façon à donner raison ou aux uns ou aux autres.

Faites du vol-libre et pas la guerre ! :forum:

Bonne soirée,



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 03 Janvier 2014 - 21:51:23
Un vieux post de l'ami surfair mais on ne peut plus d'actualité :

(...)
C'est un commentaire destiné aux "jeunes" pilotes qui liront demain ou dans plusieurs années cette discussion.

Ce cas de figure, je le vois chaque année en plusieurs exemplaires.
Là heureusement c'est un incident de vol majeur qui s'est bien terminé, il y avait la place.
De ces incidents majeurs, nous en avons chaque année chez nous qui se terminent dans les arbres. De temps en temps, un gars moins en veine que les autres touche le sol avec de plus ou moins graves conséquences...
Ce que je veux dire c'est arrêtez d'être pressés, arrêtez de griller les étapes.
Arrêtez de vouloir partir en cross sans expérience. Arrêtez de vous jeter en aérologie forte sans gros bagage.
Arrêtez de voler les pattes tendues sur un cale-pieds parceque c'est à la mode.
Arrêtez de vous mettre dans des sellettes cocon alors que vous débutez à peine l'activité.
Arrêtez de croire que parce que vous avez trois années de vol derrière vous cela vous donne la maîtrise du ciel.
Arrêtez de vous griller.

Ralentissez, baissez le rythme, prenez le temps, révisez les objectifs à la baisse : j'en ai marre de voir les mecs s'écraser.
Effectivement ça colle parfaitement, et c'est très sage. Ça ne sert à rien de vouloir courir toujours plus loin, il faut répéter pour maîtriser et surtout se faire plaisir.


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 03 Janvier 2014 - 21:58:26
((@)) Claire, un  karma+  pour toi non pas pour tes 500 vols ou ton BPC mais pour ton enthousiasme et ta motivation raisonnée et mature. Félicitation à toi et pleins de beaux vols pour 2014 et toutes les années suivantes. Le Karma+ je te le mets dès que la fonction le permet à nouveau (j'ai pas d'internet d'ici demain jusqu'au 12 janvier, sorry !

 :coucou:  voila c'est fait,


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 03 Janvier 2014 - 22:15:55

                                                                                :koi:

                                        

                                                            :coucou: BONNE LECTURE M@TTHIEU :coucou:
                                                                            :canape:







Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 03 Janvier 2014 - 22:40:37
et c'est donc bien avec toi que j'ai randonné a la flying light  :)
:coucou:
petit hs
sympa votre voyage qui a suivi la flying light ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: summer le 03 Janvier 2014 - 23:49:58
avec 18 pages !! Matthieu va devenir la véritable Star du champ du vario  ;)

 :coucou:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: swaxis38 le 04 Janvier 2014 - 00:32:42

Purée une vidéo de mon vol du 31 décembre... il ne se passe rien, je la mets quand même ?  :grrr2:

http://youtu.be/GqnAnIlBPTU (http://youtu.be/GqnAnIlBPTU)


ben il rame ce post ou bien? ya un coup de mou là...!

c'est celle-là qu'il fallait nous mettre pas celle où il ne se passe rien ! allez je remets une pièce et je reprends des chips  :sors:

http://www.youtube.com/watch?v=faY9zwCUsYc




Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 04 Janvier 2014 - 00:53:18
Matthieu, si il te reste 50cl d'huile d'olive, je suis preneur ...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 04 Janvier 2014 - 00:55:21
je ne connais pas le site mais de ce que j'ai crus voir sur la vidéo le site fait une sorte d'arc de cercle avec le deco dans le creux, c'est ça?
si c'est ça, juste avec un placement différent on peux sortir du venturi et dégager de cette situation ...


pour le reste no coment...


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 04 Janvier 2014 - 01:38:53

Purée une vidéo de mon vol du 31 décembre... il ne se passe rien, je la mets quand même ?  :grrr2:

http://youtu.be/GqnAnIlBPTU (http://youtu.be/GqnAnIlBPTU)


ben il rame ce post ou bien? ya un coup de mou là...!

c'est celle-là qu'il fallait nous mettre pas celle où il ne se passe rien ! allez je remets une pièce et je reprends des chips  :sors:

http://www.youtube.com/watch?v=faY9zwCUsYc




LE cachotier... :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: summer le 04 Janvier 2014 - 10:16:00
Avant de voler : il vaut mieux analyser avant faire ! , que de faire et après seulement analyser !

car suivant l'aérologie et son niveau une fois en l'air il peut être trop tard  :sos:  :banane:

juste une question : il t-on servi à quoi tes stages Matthieu  :grat: 

à bon entendeur  ;)



Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 04 Janvier 2014 - 10:23:47
euh, c'est possible ca, il me semblait qu'il y avait des delais minimum entre les brevets, meme pour les surdoues, y compris les surdoues charentais??

Quel intêret de ce détail à la con mis a part chercher la merde? Je comprends Mathieu dans certains de ces propos. Ca reflète le niveau de certains posteurs... (je sais je n'étais pas obligé mais ça fait du bien).

((@)) Tinois,,

au cas ou tu aurais pas vu, mon pseudo c'est Willow 16...va-y, cherche...oui, tu as trouve, je suis charentais, ca se voulais une touche d'humour, desole que tu n'ai pas percute  :trinq:

merci a Swaxis pour le soutien, j'evite effectivement autant que faire ce peu de faire des remarques deplacees, par contre de l'humour a la con, souvent pas drole, c'est un peu ma specialite... :canape:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Van Hurlu le 04 Janvier 2014 - 10:26:36
"Dieu" et "Chance" ne sont pas de la sécurité passive  :bang:

... et se faire un gros vrac avec un "très bon mental" n'empêche nullement de se péter les vertèbres  :mrgreen:


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 04 Janvier 2014 - 10:32:42
euh, c'est possible ca, il me semblait qu'il y avait des delais minimum entre les brevets, meme pour les surdoues, y compris les surdoues charentais??

Quel intêret de ce détail à la con mis a part chercher la merde? Je comprends Mathieu dans certains de ces propos. Ca reflète le niveau de certains posteurs... (je sais je n'étais pas obligé mais ça fait du bien).

(((@))) Tinois,,

au cas ou tu aurais pas vu, mon pseudo c'est Willow 16...va-y, cherche...oui, tu as trouve, je suis charentais, ca se voulais une touche d'humour, desole que tu n'ai pas percute  :trinq:

merci a Swaxis38 (tu serais pas dans l'Isere des fois  ;) ) pour le soutien, j'evite effectivement autant que faire ce peu de faire des remarques deplacees, par contre de l'humour a la con, souvent pas drole, c'est un peu ma specialite... :canape:


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 04 Janvier 2014 - 10:34:50
c'est celle-là qu'il fallait nous mettre pas celle où il ne se passe rien ! allez je remets une pièce et je reprends des chips  :sors:
:mdr:


Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: claire05 le 04 Janvier 2014 - 18:54:39
petit hs
sympa votre voyage qui a suivi la flying light ?
Je voulais te répondre en mp mais ta boite est pleine alors je continue HS ici... Oui c'était top, de toute façon Organyà c'est le paradis ça ne peut que être bien!  :vol:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 04 Janvier 2014 - 19:15:42
bon ben je vais vider ma boite alors :speedy:  :canape:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pierrot capt le 04 Janvier 2014 - 20:56:08
.....et ben quel feuilleton ...... c'est la suite de 2013 ?.....super , ben c'est comme à la télé alors....super le forum , vivement la suite  :ppte:   :vrac:   :fume:    :vrac:   :ppte:   :vol:   :trinq:  . Cordialement . Pierrot capt .  :dent:   :forum:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chounier le 04 Janvier 2014 - 21:01:45
"Dieu" et "Chance" ne sont pas de la sécurité passive  :bang:

... et se faire un gros vrac avec un "très bon mental" n'empêche nullement de se péter les vertèbres  :mrgreen:

petite question de débutant débrouillé(...finalement autant que ce post serve a ça...) en imaginant rencontré ces condition par inadvertance en l'air à savoir gros vent de face avec semble-t-il pas mal de rouleaux...comment on s'en sort ???
- accélérateur fond de barreau ???
- oreilles et pilotage à la sellette ???

effectivement sinon essayer de fuir le zone turbulente (venturi, relief...)

bref moi ne comptant ni sur dieu (faut pas non plus qu'il se vexe hein si il lit ces pages...) ni sur la chance...je suis preneur de vos conseils et de vis tuyaux


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 04 Janvier 2014 - 21:21:42
Ben premièrement ça n'arrive pas par inadvertance, bien regarder la météo avant d'aller voler, bien observer en vol l'évolution des conditions et garder des marges et pas miser sur la chance...
Après si t'a raté une ou des étapes et que tu te retrouves là dedans, fuir au plus vite les zones dangereuses (venturi, zones sous le vent, relief, arbres...), oreilles et accélérateur et si ça passe pas se laisser déporter et fuir le plus loin possible sous le vent pour s'éloigner au plus loin des zones de turbulences en pilotant tout ce que tu peux.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 04 Janvier 2014 - 21:27:34
Ben premièrement ça n'arrive pas par inadvertance, bien regarder la météo avant d'aller voler, bien observer en vol l'évolution des conditions et garder des marges et pas miser sur la chance...
Après si t'a raté une ou des étapes et que tu te retrouves là dedans, fuir au plus vite les zones dangereuses (venturi, zones sous le vent, relief, arbres...), oreilles et accélérateur et si ça passe pas se laisser déporter et fuir le plus loin possible sous le vent pour s'éloigner au plus loin des zones de turbulences en pilotant tout ce que tu peux.
... et la, c'est de la survie! :vrac:


des qu'on sent que ça forcit, il fo fuire le plus tot possible, oui, le plus tot possible  :speedy:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 04 Janvier 2014 - 21:39:40
Chounier, c'est  parceque qu'on n'a pas la bonne réponse à ta question qu'on fait tout pour éviter qu'un pilote se retrouve dans cette situation.



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 04 Janvier 2014 - 23:11:45
Disons que pour ce genre de situation il est evident que le plus simple c'est de ne pas se mettre dedans. 
Après,  effectivement,  il faut essayer de se sortir du ventury. Pour ça,  il ne fait pas oublier que globalement,  plus l'altitude diminue,  plus il sera marqué et que donc, il est relativement simple et rapide de voir si ça va faire ou non... Une option peut éventuellement être de se barrer vent de cul pour profiter du peu d'altitude qui reste pour essayer de s'eloigner au max des rouleaux tout en ayant encore un peu de marge.
En tout dernier recours, il me semble que viser un arbre avec le minimum de vitesse sol est préférable que lutter coute que coute, quand on a pas le niveau, dans du sous le vent a essayer de poser "propre". Franchement avoir a stopper des mouvement de voile en mettant les mains sous le cul alors que t'es a 20m sol, c'est le genre d'expérience qui fait réfléchir sur sa pratique et sur sa non analyse de placement!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: nairolf le 05 Janvier 2014 - 01:10:31

Et bien lors d'un vol ce printemps j'ai pas réussit à monter suffisamment dans le thermique avant le passage d'un col  et je me suis fait décaler assez rapidement derrière le relief avec trop peu d'altitude  en enroulant un thermique bien couché dans un flux accéléré par la proximité du col.
 Voyant que en continuant comme cela je risquais de me retrouver sous le vent de la crête , j'ai fais le choix d'aller me placer au milieu du venturi  c'est à dire entre les deux relief car au niveau du col il y avait une petite possibilité de pose avant les arbres , j'ai écarté la fuite derrière, dans le vent, le plus loin possible car après de toute façon il n'y avait plus que les arbres comme attéro .
J'ai fait ce choix également , car dans le venturi , je n'avançais presque plus mais l'air était peu turbulent , en accélérant j'ai pu me poser a la limite des arbres au milieu du col ,
mais il ne restait pas beaucoup de marge.
Je sais que je n'aurais pas du me mettre dans cette situation et que j'aurais du partir chercher des thermiques loin devant pour passer suffisamment éloigné par devant au niveau du col , quitte à poser peu
après si je ne trouvais rien .
j'ai complétement sous-estimé les effets de l'accélération du vent entre les deux relief et à proximité .   
ma porte de sortie était un peu limite , mais sur le moment j'ai pensé que le thermique que j'enroulais pourrais me monter assez mais  en trois ou quatre tour j'étais déjà trop loin derrière , et trop bas pour pouvoir revenir .

 


Titre: Re&nbsp;: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 05 Janvier 2014 - 07:55:36
La règle en soaring, si tu commences à avoir du mal à avancer, c'est d'utiliser l'accélérateur, mais pour aller te poser immédiatement.

Dans ce cas, l'accélérateur, c'est ta sécurité.

Si tu continues de voler, avec l'accélérateur, tu n'auras plus de sécurité en cas de nouvelle augmentation du vent.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 05 Janvier 2014 - 09:38:52
Ce qui n'est pas très clair dans le récit de Matthieu c'est s'il a continué d'utiliser son accélérateur jusqu'à la fin du vol.
Il dit bien qu'il s'aperçoit relativement rapidement qu'il n'avance plus, utilise l'accélérateur pour tenter de rejoindre l'atterro "offciel" mais n'y arrive pas ...
Puis, à un moment, je crois comprendre qu'il ne tient son accélérateur qu'avec un pied (?) ... est-ce qu'il tend son accélérateur pendant toute la dernière phase de vol ? ... tout en mettant du frein pour "stabiliser" son aile ? Si c'est le cas, il faut qu'il sache le profil de la voile est fragilisé, et que le risque de fermeture augmente très fortement.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: lereseaudepp le 05 Janvier 2014 - 10:07:51
A lire et a mediter .....

Dès le prėambule M@thieu pourra trouver des axes de progression.
La bible de PPM qui semble 'simple' est une source infinie de comprehension thėorique.

http://www.vzdynamic.fr/la-technique/la-pratique/accelerateur-pour-pilotes-normaux‘/

En cherchant sur Internet on apprend très vite que le site où volait m@thieu semble dangereux à l'arrière de la crête.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 05 Janvier 2014 - 10:21:41
A lire et a mediter .....

Dès le prėambule M@thieu pourra trouver des axes de progression.
La bible de PPM qui semble 'simple' est une source infinie de comprehension thėorique.

http://www.vzdynamic.fr/la-technique/la-pratique/accelerateur-pour-pilotes-normaux‘/

En cherchant sur Internet on apprend très vite que le site où volait m@thieu semble dangereux à l'arrière de la crête.

 karma+  pour le site


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 05 Janvier 2014 - 15:24:03
A lire et a mediter .....

Dès le prėambule M@thieu pourra trouver des axes de progression.
La bible de PPM qui semble 'simple' est une source infinie de comprehension thėorique.

http://www.vzdynamic.fr/la-technique/la-pratique/accelerateur-pour-pilotes-normaux‘/

En cherchant sur Internet on apprend très vite que le site où volait m@thieu semble dangereux à l'arrière de la crête.

 karma+  pour le site

Ouai, sauf que je vois une erreur (en dehors du petit schéma où il s'est trompé de couleur dans la légende) :

Citation
Deux exemples…

Juste pour comprendre ce qui se passe en théorie…

Rafale de face l’angle d’incidence augmente d’un seul coup, la voile ralentit pour s’adapter,...

C'est l'inverse, une rafale de vent de face va provoquer une diminution de l'angle d'incidence (mais surtout une augmentation du vent relatif), et non pas une augmentation de l'angle d'incidence.

Norbert


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 05 Janvier 2014 - 15:41:44



Ouai, sauf que je vois une erreur (en dehors du petit schéma où il s'est trompé de couleur dans la légende) :

Citation
Deux exemples…

Juste pour comprendre ce qui se passe en théorie…

Rafale de face l’angle d’incidence augmente d’un seul coup, la voile ralentit pour s’adapter,...

C'est l'inverse, une rafale de vent de face va provoquer une diminution de l'angle d'incidence (mais surtout une augmentation du vent relatif), et non pas une augmentation de l'angle d'incidence.

Norbert

bien vu  ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 05 Janvier 2014 - 16:03:42
salut

Euuuh NON !!!

une rafale de vent de face =
augmentation de l'angle d'incidence et augmentation du vent relatif

L'effet est une ressource suivie d'une abattée plus ou moins prononcée.

A+
Laurent


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 05 Janvier 2014 - 16:26:41
salut

Euuuh NON !!!

une rafale de vent de face =
augmentation de l'angle d'incidence et augmentation du vent relatif

L'effet est une ressource suivie d'une abattée plus ou moins prononcée.

A+
Laurent

laurent avec tout le respect que je te dois, en cas de rafale ascendante, oui augmentation de l'incidence et vent relatif c'est logique mais en cas de rafale de face pp menegoz écrit en page 89 diminution de l'incidence et augmentation du vent relatif  :grat:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Janvier 2014 - 16:32:01
salut

Euuuh NON !!!

une rafale de vent de face =
augmentation de l'angle d'incidence et augmentation du vent relatif

Houla ... T es sur de toi la,  Laurent ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 05 Janvier 2014 - 16:45:29
En fait, la rafale s'additionne au vent relatif, c'est donc comme quand on accélère. Diminution de l'incidence et risque de frontale.



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 05 Janvier 2014 - 16:54:21
Hihi je suis avec mes chips (il faut que je pense à en garder pour le brésil) à compter les points, pour l'instant 2 à 0
 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 05 Janvier 2014 - 17:40:30
pour les rafales (et autres ...) cf documents ffvl ici: http://www.efvl.fr/documents_pedagogiques (premier document slide 6)
ascendante, arrière, de face, et descendante ...
à chacun sa variation d'incidence  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 05 Janvier 2014 - 17:50:50
J'ai trouvé une image pas mal qui décrit cela sur le web:

(http://www.poupetvollibre.com/blog/wp-content/uploads/2009/11/rafale5-1024x1009.jpg)

Faudra rajouter cela a tes cours et ton site (tres bien d'ailleurs :+1: ) existant Laurent  :P

Norbert


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 05 Janvier 2014 - 18:35:43
salut

Euuuh NON !!!

une rafale de vent de face =
augmentation de l'angle d'incidence et augmentation du vent relatif

Houla ... T es sur de toi la,  Laurent ?

Oui, je suis sur de moi.

Regardez bien le dessin de PPM
On est tous d'accord que l'angle d'incidence est entre le plan de l'aile et la trajectoire ???
Alors en cas de rafale de face, l'angle entre le trait rouge (nouvelle VR) et le plan de l'aile est plus important que le trait noir.
Je recherche MES schémas et je les joints tout de suite.

A+
Laurent



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 05 Janvier 2014 - 18:41:04
http://www.unilim.fr/suaps/files/2013/03/Rafale.jpg
Dixit la FFVL elle meme.


En cas de rafale de face, l angle au contraire diminue ...
Le nouveau vent relatif est le trait NOIR pas le trait rouge (dans le composition de vecteurs du tableau).


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: choucas le 05 Janvier 2014 - 18:49:13
Salut

Oui, je dirais bien que c'est pour voir si vous suivez, mais là c'est juste une erreur honteuse de ma part.
En plus je l'ai dessiné sur un bloc avant de m'enfoncer  :roll:

Puis j'ai été vérifier sur mon doc http://www.parapente-mieussy.com/theorie/apprendre-a-voler3-1-1.pdf (http://www.parapente-mieussy.com/theorie/apprendre-a-voler3-1-1.pdf) page 43

Bon ben je vais me cacher maintenant.

A+
Laurent


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 05 Janvier 2014 - 19:43:37
Salut

Oui, je dirais bien que c'est pour voir si vous suivez, mais là c'est juste une erreur honteuse de ma part.
En plus je l'ai dessiné sur un bloc avant de m'enfoncer  :roll:

Puis j'ai été vérifier sur mon doc http://www.parapente-mieussy.com/theorie/apprendre-a-voler3-1-1.pdf (http://www.parapente-mieussy.com/theorie/apprendre-a-voler3-1-1.pdf) page 43

Bon ben je vais me cacher maintenant.

A+
Laurent

 :mdr:   :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 05 Janvier 2014 - 20:30:47
Ce qui commence à m'inquiéter, c'est que l'auteur du fil est muet. J'espère que les annonciateurs du carton ont pas eu raison! :?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 06 Janvier 2014 - 02:47:35
t'en fait pas Lololo, le profil de Mathieu est actif le 05/01 (j'ai regarde ca moi aussi ca m'inquietait...)

(@) Mathieu, n'y vois pas de l'espionnage, mais une fois de plus de l'attention bienveillante d'un parapentiste a un autre parapentiste

 :trinq:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 06 Janvier 2014 - 12:31:07
Ce qui commence à m'inquiéter, c'est que l'auteur du fil est muet. J'espère que les annonciateurs du carton ont pas eu raison! :?

Il digère et prépare sa réponse...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Farid_Bz le 06 Janvier 2014 - 15:48:34
Cela m’étonnerai qu'a l'avenir Mathieu continu de partager avec autant d'enthousiasme ses prochains vols vu la tournure qu'a pris ce fil de discussion.



Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: julienF le 06 Janvier 2014 - 16:46:56
Cela m’étonnerai qu'a l'avenir Mathieu continu de partager avec autant d'enthousiasme ses prochains vols vu la tournure qu'a pris ce fil de discussion.

Pour l'instant nos injonctions et invectives ne l'ont jamais dissuadé de revenir nous voir, bien au contraire...



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 06 Janvier 2014 - 18:40:16
en plus sur les derniers postes il y a des éléments intéressant pour les "débutant'


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 06 Janvier 2014 - 20:46:55
Cela m’étonnerai qu'a l'avenir Mathieu continu de partager avec autant d'enthousiasme ses prochains vols vu la tournure qu'a pris ce fil de discussion.


C'est sûr qu'il en a pris plein la tête à la fois des  :tomate: mais aussi des  :prof: et des encouragements aussi malgré tout ! et ce fil est intéressant à plus d'un titre. Si plusieurs d'entre nous sont intervenus, c'est que les récits de Matthieu (et les réponses successives) ne nous laissent pas indifférents. Beaucoup se reconnaissent plus ou moins dans la découverte passionnée que nous raconte Matthieu avec ses premiers vols. J'espère que Matthieu et (d'autres "débutants") verront dans tous ces posts l'intention des plus expérimentés d'éviter à un amoureux aveuglé par l'éclat de sa nouvelle passion que celle-ci ne se transforme en expérience traumatisante ...

et pour la route, quelques proverbes:

Dans l'aviation, un vieil adage précise : une nouveauté à la fois !

Il y a des vieux pilotes et il y a des pilotes audacieux. Cependant, il n'y a pas de vieux pilotes audacieux:
Apprenez par les erreurs des autres. Vous ne vivrez pas assez longtemps pour toutes les faire vous-même.

Dans la bataille en cours entre les objets en tissus avançant à des dizaines de km/h et le sol immobile, le sol n’a encore jamais perdu:
Souvenez vous que la gravité n’est pas une mauvaise idée. C’est la loi. Une loi sans appel.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 08 Janvier 2014 - 16:42:29
Et bien , ce fil a fait " couler beaucoup d'encre "....

Moi j'aimerai dire plusieurs choses messieurs , si vous me le permettez ...je serai concise rassurez vous !

Tout d'abord , Oui Mathieu est un débutant passionné car en lisant ses récits on pourrait presque s'y croire ( Je trouve qu'il a une belle écriture .... Un futur romancier pourquoi pas  :) Il nous témoigne de ses expériences qui je vous rappelle que lorsque l'on débute , tout ce que l'on fait nous parait extraordinaire puisqu'on " VOLE". Et forcément au début on est pleins d'enthousiasme .

Lui raconte tout ! Et oui biensur certaine chose vont nous choquer , normal , nous avons un  "peu " plus d'expérience alors cela nous fait réagir , sauf que , nous aussi on a une fois manquer d'analyse , nous aussi une fois , on a commit des erreurs et on en commettra certainement d'autres .... en espérant pas cramer nos jokers .

J'aimerai bien que vous tous ici sur ce fil , vous racontiez vos 'petites " erreurs , celles qui ont manquer d'innondé votre calçon  :lol:  promis en échange je vous raconterai celles qui m'ont fait innondé ma petite culotte  :P  :trinq:

Allez c'est a vous  !


Ps : Mathieu , travailles ton analyse stp , sur ton dernier récit tu cumules pas mal de facteur risque . La bonne équation c'est 1 seul à la fois  :speedy:






Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 08 Janvier 2014 - 16:53:41
- gonflage en vent trop fort ... suivu d'un decollage twiste pas prevu ... yoyo entre 1m et 10m avant de poser dans un arbre.
- premier vol apres les stages en 2003 avec une voile de 1994 non revisee (sans secours et selette string) : j ai fait des 360 bien engage (pas tres malin). Je me suis fait engueule a l attero d Arbas (je remercie ceusse qui m ont tire les oreilles).
    ensuite on a fait controler la voile ... les A ont casse a 13kg (gros joker en moins).

Apres je me suis serieusement calme  :canape:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 08 Janvier 2014 - 16:58:36
 karma+  Merci Akira      :bravo:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Van Hurlu le 08 Janvier 2014 - 17:21:40
Bien sur que des conneries j'en ai fait plein  :mrgreen:

une parmi tant d'autres : à mes débuts (environ 80 vols)
Je voulais essayer une Eden 4 avant de l'acheter
le vent était trop fort au déco, plein d'anciens de mon club rongeaient leur frein et patientaient une éventuelle baisse.
3 pilotes d'un autre club (des bien meilleurs que moi) ont décollé quand même en nous disant qu'on étaient des dégonflés.
ni une ni deux, je décolle à leurs suite.
dès que je suis en l'air je comprends que j'ai fait une connerie (ils avaient des ailes bien plus rapide que la mienne)
à fond sur l'accélérateur j'avance à 5 km/h sol
j'essaie d'avancer vers l'attero, mais le vent se renforce encore et je commence à dériver en crabe en reculant
+ mega grosse fermeture asymétrique + gros changement de cap + grosse perte d'altitude
je suis debout sur l'accéléro en faisant les oreilles et de l'huile
je recule toujours en perdant rapidement de l'altitude
je suis au dessus des arbres
je rentre dans un gradient
je me remet a avancer légèrement et pose dans un mouchoir de poche entre les arbres

en me jurant que dorénavant j'écouterai les anciens  :roll:

j'ai acheté l'Eden4 dans la foulée et sur ce seul essai  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 08 Janvier 2014 - 18:07:53
Bonne idée, Carole! Rien que pour l'exemple. On a tous fait des conneries. Qui se sont souvent bien terminées par chance plus qu'autre chose.


1er sketch: 2 ans de vol, j'ai en prêt la voile du club (une MCC Boréa) que je surchargeais de bien 15 kg. Déco de Houéville, un déco NE en plaine qui ressemble à rien mais qui booste bien genre +5/6 direct dès le départ, au printemps. Les biplaceurs du club qui se font satelliser 900m plus haut à peine sortis du déco, et moi en pleine surconfiance qui me dit: "voile tranquille, je suis surchargé, ça va bien rentrer dans l'thermique, allez zou!!!".
Pis à peine parti prise de 200m à reculon au dessus du déco, dégagé à gauche et 1/2 voile en sortant de la pompe. Je me ravance tant bien que mal (appuie sur l'accélo dans du bien remuant comme ça...), et je tire sur les oreilles pour descendre. En plein sous le vent d'un autre thermique. Bonne grosse parachutale. Je relâche les oreilles, ça revole. Ouf... Je regarde bien mes A, persuadé de m'être trompé et de ne pas avoir tiré les bonnes suspentes, et rebelote: oreilles, parachutale. A moins de 100m/sol. La main sur le secours, et d'un coup la voile shoote et revole. Le temps de gérer l'abattée, fin du sketch à environ 30m/sol. Je n'ai pas vu le sol arriver aussi vite, heureusement que l'abattée n'est pas partie en c....e ensuite parce que j'aurais fait cratère.
Conclusions: pas besoin d'être super pilote pour deviner les conneries faites: surconfiance, mauvaise estimation du thermique et de mon niveau. Pas vu arriver le sol....

2ème sketch: 5 ans de vol (comme quoi on peut encore faire des conneries "tard"). Colline de Sion (déco SO en plaine). 30-35km/h laminaire, ciel gris, pas soleil. Je suis seul au déco. 3 mois que vole avec ma Red (EN C). Je reste au sol bien une heure à analyser. C'est fort, mais laminaire. "Un p'tit soaring" que j'me dis. Et en l'air. Décollé sur place: normal avec ce vent. Et là, ça monte. 50m. 100m. Et plus ça monte plus c'est fort... Je regarde le GPS qui me dit: 2km/h. Alors j'appuie sur le barreau. Et le gps qui dit: "2, 1, 0, 1"..... Ca reculait... Tout en continuant à monter. Et plus je montais moins j'avançais. J'ai fini à fond d'accélo à moins d'1 km/h: 45 min pour ravancer d'1 km, et descente en gros 3.6 pleine dérive. Posé dans des vergers à reculon, mais heureux.
Erreur faite: oubli du phénomène de compression qui fait que quand tu as 30km/h au déco, c'est souvent plus au dessus. J'avais aussi le choix (plus sage que de ravancer et descendre en 3.6 sauvage) de me dégager en crabant du relief du plateau de Sion pour me poser dans la plaine, mais la flemme de faire du stop pour revenir (et pas envie d'arriver en retard au taf...). 


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Derob le 08 Janvier 2014 - 18:08:37
J'aimerai bien que vous tous ici sur ce fil , vous racontiez vos 'petites " erreurs , celles qui ont manquer d'innondé votre calçon  :lol:  promis en échange je vous raconterai celles qui m'ont fait innondé ma petite culotte  :P  :trinq:

Bonne idée ça !  karma+ Carole

Peu de vols encore, et donc pas encore de grosse frayeur.
*) A Arbas aussi (décidément !) : c'était mon tout premier vol hors école, un bon mois sans voler après l'obtention de brevet init. Je n'avais encore jamais volé sur ce site, mais ceux avec qui j'allais voulaient voler là-bas. Un petit tour à pour repérer l'aterro avant de monter. Les pilotes expérimentés expliquent vite fait l'approche (genre "les S au dessus des arbres vert et tu poses"). J'ai pas osé poser "des questions cons". Du coup, j'ai foiré mon approche, je suis arrivé un peu haut, et dans une situation que je n'avais jamais connu : pas un pet de taupe de brise à l'atterro ! Du coup, j'ai survolé tout l'aterro et elle ne voulait pas descendre cette p#&t@n de voile ! J'ai touché le sol au pied de l'arbre tout au fond, à 50cm du grillage : la voile s'est affalée en partie dans l'arbre ensuite. Maintenant, je fais gaffe à bien prendre des repères précis pour les aterros pas encore connus, et je tanne les parapotes de questions tant que je n'ai pas exactement compris ce qu'ils racontent.
*) Le même jour, au col de la core, une super restit et du monde en vol rase-motte. Je décide de ne pas voler et de m'entrainer pour mes premiers face voile. Je me positionne dans la pente, la voile monte impecc tout droit, tempo pour l'arrêter... en hop me voilà en marche arrière à 2m du sol qui s'éloigne peu à peu. Pas de grande frayeur, la voile était bien stable et j'ai détwisté tranquillement, mais ça fait bizarre de se retrouver en vol quand tu ne l'avais pas prévu : et comment on pose maintenant !?

Voilà, ça ne casse 3 pattes à un vautour, pas eu besoin de changer de slip. Plutôt des trucs pas prévus que de grosse frayeur, la carrière est encore courte.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 08 Janvier 2014 - 18:15:35

Lui raconte tout ! Et oui biensur certaine chose vont nous choquer , normal , nous avons un  "peu " plus d'expérience alors cela nous fait réagir , sauf que , nous aussi on a une fois manquer d'analyse , nous aussi une fois , on a commit des erreurs et on en commettra certainement d'autres .... en espérant pas cramer nos jokers .


Je pense que personne ici ne lui reproche de faire des erreurs. Tu le dis toi-même, on en a tous fait.

Mais que dirais-tu si, après que tu viennes de lui conseiller "un seul facteur de risque à la fois", tu lises 2 jours plus tard qu'il vient de voler sur un nouveau site avec une nouvelle voile et tout seul à son 29e vol ?

Eh bien, tu te demanderais si ce n'est pas simplement un troll, comme j'ai été le premier à me le demander dans ce fil alors qu'il faisait déplacer le PGHM 3 jours après qu'un certains nombres ici lui ait conseillé de ralentir sur la prise de risques et la rapidité de la progression.

L'autre souci, c'est qu'on peut lui donner un avis technique (analyse météo, gestuelle, etc.), mais dès que quelqu'un lui fait la moindre remarque personnelle, il rejette l'interlocuteur en bloc en disant qu'il n'est pas constructif. Or, dans notre activité, c'est en écoutant tous les intervenants (et même les moins constructifs qui ne sont là que pour te mettre le nez dans ton caca) qu'on arrivera à tirer quelque chose d'un débrief.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Van Hurlu le 08 Janvier 2014 - 19:11:10
Je pense que personne ici ne lui reproche de faire des erreurs. Tu le dis toi-même, on en a tous fait.

La différence, pour moi, c'est qu’après mes "conneries" (j'en ai cité qu'une, mais comme vous tous j'en ai fait plusieurs)
je n'ai pas pensé que j'avais maîtrisé la situation ... bien au contraire cela m'a rendu prudent et humble ... et à l'écoute des plus aguerris que moi.

c'est pour cela que je ne comprends pas l'attitude de M@thieu


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 08 Janvier 2014 - 20:40:02
Je comprends que cela vous énerve , vous avez fait votre devoir de le mettre en garde , maintenant Je pense qu'il faut le laisser se faire comme un grand .. Peu etre que ca derniere frayeur le calmera et fera de lui un parapentiste humble et à l'écoute des " Anciens " J'ai essayer de lui téléphoner , mais je tombe directe sur la messagerie , j'espere qu'il va bien et qu'il est juste envahi de copies a corrigées

Merci en tout cas d'avoir témoigné de vos casquettes .

Pour ma part , voilà maintenant 2 ans que je vole et j'ai moi aussi eu la bétise du débutant (e) :

Vers mes 40/50 vols a peu prés , je suis a st andré les alpes et je décolle en ouest ... Je vois au dessus de la pointe du chalvet 2 parapotes enrouler avec 2 vautours ! Je veux me joindre à leur danse . Je décide de passer au dessus du perrier qui habituellement est un ascenceur ... Mais sans comprendre pourquoi , je me fais descendre inexorablement et impossible de partir en vallée ou de raccrocher au relief  . JE décide , de passer le col des roubines et de me raccrocher en sud ( Oui je sais !) J'ai fait ma blonde bien débutant , dans mon euphorie de pilote autonome j'en ai oublié l'analyse  !!!!! JE me suis faite secouer comme jamais , la peur au ventre ! La voile flappée mais pas de fermeture ni frontale , mais p****** ca bouge grave dans tout les sens , je tremble comme une feuille , les larmes aux yeux mais je tiens bon afin de ne pas trop laisser les émotions prendre le relais car PERSONNE ne pilotera cette voile a ma place !

J'ai donc demander de l'aide en radio ( heureusement bien chargée et toujours prés de mon épaule comme une sorte de Jiminy Cricket ;) )

Au final , après plus de 20 minutes à me prendre des roustes sous le vent , je pose sagement les jambes tremblante , mais VIVANTE

L'analyse de cette journée , qui m'a value un retour encadré afin de remonter mon capital confiance qui en avait pris un sacré coup :

Je n'ai pas fait d'erreur dans un premier temps car je me suis retrouvée sous le vent du thermique , ( effet  bagnard ) Je me suis faite appuié , ca sentait fortement le sapin .

Mon erreur a été de passer le col des roubine et de me raccroché au sud ( vent d'ouest .... ) Je suis donc passer sous le vent et le chalvet n'est pas une petite montagne ...

Malgré tout j'ai su piloté mon aile afin d'anticipé les fermetures , frontal etc ... et un joker de cramer ....!

Comme quoi , ne nous emballons pas nous les jeunes fougueux de bout d'chiffon ! Prenons le temps de l'analyse, que ce soit au déco  mais aussi lors du vol .

Depuis j'ai fait 2 SIV et passé les 160 vols et plus de frayeurs mais je vous garantie que je ferai tout pour ne plus mouillé ma pt'ite culotte :ppte:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 08 Janvier 2014 - 21:49:43
... Je regarde le soleil qui a disparu, les nuages qui forment une couche épaisse....  Daniel m'a expliqué que j'aurais du rentrer plus tôt ...

Bon la météo avait bien annoncé du renforcement et Daniel avait raison.
Tu aurais dû te poser quand tu as constaté que les nuages s'organisaient en couche épaisse. Parce que dans ce cas on peut penser que le vent accélère dans la couche coincée entre les nuages et le sol.
Les conditions en vol évoluent souvent par rapport au moment du déco. Il faut toujours avoir ca en tete et y etre attentif pendant le vol.
Alors si tu veux, ajoute ce constat aérologique a ton experience, et aussi une installation correcte de l'accelerateur quand on s'attend a avoir du vent fort.
Tu voles en autonomie, oui, mais pas encore autonome. Pas encore....


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 09 Janvier 2014 - 00:17:19
allez, a mon tour (c'est pas con et instructif ta proposition Carole) :

vol avec les potes en Malaisie, genre petite competition officieuse. L'idee, car on peut pas fraire grand chose ici, c'etait de decoller, prendre un peu de gaz (j'ai dit un peu, c'est une toute petite bute de soaring), filer sur une autre bute devant, revenir sur la premiere, puis filer dans le fond sur une troiseme, et enfin revenir au premier point. Le premier rendu gagne le cocotier, sachant qu'on avaoit autant de tentative que voulu, jusqu'a ce qu'un d'entre nous boucle

Bon, j'etais bien, asssez confiant et assez haut au dessus de la deuxieme colline, je me suis dit que je passais en finesse au dessus de la premiere pour aller chercher la troisieme...ca a fini dans un phare de 4x4 gare sur le cote, quand j'ai vu que finalement, ben ca passait pas (pas de beaucoup...mais ca passait pas, donc un bisou a la voiture a environ 60km/h  :affraid: ) - hopital , 3 points sur la joue, qui etait moins costaud que le pahre

debriefing : plus de tirage de bourre sur ce genre de spot non ouvert et sans altitude, garder des marges en permanence, se rappeler avant chaque deco que je suis loin d'etre bon et que mon but pour chaque vol est de me faire plaisir avant tout


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 06:46:10
allez, a mon tour (c'est pas con et instructif ta proposition Carole) :



Merci Willow16  ;) De raconter ses "petites" mésaventures  peut etre une thérapie de la raconter et une lecon de vie ... Le fait de l'écrit , inconsciement vous exorcisez ce vol qui se mémorise dans un coin de votre tete ce qui a été fait et qui ne doit plus se reproduire . Et bien sur une fois l'analyse fait , comprise et mémorisée , vous fait comprendre qu'a un moment précis , le mental ou le corps n'a pas était dans le vol .

Donc Oui raconter cela fait du bien de retranscrire ce que l'on a ressenti ...

François Gerin-Jean ( Aérogliss 04 ) a dit une chose très vrai , " En vol , on ne peut pas tricher car on est face a soit même , comme face a un miroir , on vole comme on est " Et c'est bien pour ca que les émotions sont décuplées .

On vole , mais ca ne sera jamais naturel , sinon on aurait des ailes ..Le ciel n'est pas notre élément . Donc même en l'air , il faut garder les pieds sur terre  :ppte:

PS ; Si vous n'avez pas tout compris à mon message , n'oubliez pas une chose , c'est que je suis une femme  :mdr: 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: flaille le 09 Janvier 2014 - 09:33:30
allez, "petite erreur" puisqu il faut bien ouvrir le compteur 2014 ;)
- avril 2008:
- une semaine apres mon stage init
- Voile tout juste achetee.
- second vol en solo, 7eme vol au total.
- Montlambert
- journee surfumante, vent secteur sud/ouest
- pas de secours
- pas de licence/assurance
- pas de radio
- pas de vario
- telephone decharge
- pas d accelo
- un sourire radieux aux levres  :mrgreen:
- j enroule le thermos devant le deco comme si j avais fais ca depuis 5 ans
- montee au nuage => aspire dans le nuage
- je veux faire les oreilles mais je claque une frontale en prenant les mauvaises suspentes
- je decide de ne plus faire les "oreilles" car les sensations ne ressemblent pas a celles du stage init
- je sors enfin du nuage, branche face au vent en direction de chambe
- nouveau thermique, j enroule je sais pas trop comment et persiste face au vent
- j approche de la savoyarde et me dis que ce serait pas mal de revenir
- retour a montlamb
- re base de buage
- pi comme j ai ma voiture au deco, je  me dis que ca peut etre sympa d essayer d y reposer
- j y repose (reposer a montlamb par journee thermique et vent d ouest pour ceux qui connaissent pas, c est pas ultra recommande!)
- vivant
- sans une egratignure
- trop facile le parapente  :P
- mes amis me proposent d aller a chamoux en face
- "OK cool si c est aussi peinard que montlamb"
- vol de 2 heures
- pose vertical dans la brise 500m au nord de l attero

- quelques vols en sursis plus tard, alors que je m apprete a decoller par 30 de vent travers sur un site lorrain, des mecs viennent me voir, me stoppent et me reapprennent le parapente petit a petit.
- quelques semaines plus tard, je prend conscience du fait que j ai tutoye la mort pendant plusieurs semaines sans m en douter. etrange sensation de se savoir survivant de maniere retrospective.






Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 10:01:06
 karma+  Merci Flaille


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 09 Janvier 2014 - 10:34:44
maintenant Je pense qu'il faut le laisser se faire comme un grand .. Peu etre que ca derniere frayeur le calmera et fera de lui un parapentiste humble et à l'écoute des " Anciens "
Malheureusement ceux que j'ai rencontré avec les mêmes symptômes (bien moins atteint tout de même) ont changé  leur comportement qu'après une grosse douleur (voir plusieurs) , tous les incidents sans bobo les a conforté dans leur bonne étoile.

Une de mes conneries en vidéo , c'est plus facile de raconter 4 ans après

Bloqué par le vent dans un venturi , il n'était pas question que je passe sous le vent.

- je fais les oreilles accélérées, ça n'avance  pas , ça arrête de monter
- je fais les grandes oreilles accélérées, ça ne descend pas , ça n'avance pas.
- je fais les grandes oreilles accélérées + wing ,ça descend un peu , ça recule
- je fais une oreille + fermeture asymétrique maintenue ,ça descend bien

Le posé sans bobo est un grand coup de moule.
la vidéo (à partir de 26 secondes)
www.youtube.com/watch?v=ZhHddFPUiDA&feature=youtu.be&t=26


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 11:43:58
Super Brandi , merci pour ce partage constructif !  :forum:  karma+


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 13:15:07
Je pense que personne ici ne lui reproche de faire des erreurs. Tu le dis toi-même, on en a tous fait.

La différence, pour moi, c'est qu’après mes "conneries" (j'en ai cité qu'une, mais comme vous tous j'en ai fait plusieurs)
je n'ai pas pensé que j'avais maîtrisé la situation ... bien au contraire cela m'a rendu prudent et humble ... et à l'écoute des plus aguerris que moi.

c'est pour cela que je ne comprends pas l'attitude de M@thieu


Tu viens de le dire Hurlu , tu ne cites qu'une connerie parmis plusieures ! Tu as eu la tête dure avant de comprendre !
 Je pense que M@thieu en fera d'autres des conneries avant de reelement comprendre .

Pour moi , perso , une seule a suffit , mais je suis une femme ;) ...


Tiens le voilà ton karma+


Et oui je mets des Karmas car finalement c'est etre humble que de raconter des bétises faites par manque de cervelle ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Farid_Bz le 09 Janvier 2014 - 14:15:47
Salut Brandi,

je reconnais le site d'Osmoy :)
J'y suis allé cette année.

http://vimeo.com/70746903


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 09 Janvier 2014 - 14:37:46
Je peux en ajouter quelques unes comme mon premier "mini cross" à 7 vols, comme Flaille (On va croire que c'est le chiffre magique!). Bref déco Forclaz, Lanfonnet, dents de Lanfon, et pan sous le vent du Veyrier avec une vieille Agena pourrie... J'ai trouvé ça rigolo comment ça bougeait! Très con quoi.
Autrement à une centaine de vol j'ai changé pour une flying planet syrius qu'était un peu vicelarde et surtout bien bien neutre spirale! Donc comme j'étais toujours bien con con, je faisais des 360 face planète depuis un moment avec mon agena et ben rebelote avec la syrius. Sauf que contrairement à l'agena, quand je remonte la main, ça reste face planète. Voyant le sol se rapprocher je me dis que je vais pas taper sans rien faire (en plus dans la maison du plombier  :mrgreen: ) et donc logiquement si avec la main intérieure il se passe rien, c'est qu'il doit y avoir une truc à faire avec la main extérieur. A ça je suis sorti rapidement du 36, une de ces chandelles toute bien désaxée suivie d'une attaque oblique des familles et d'une fermeture à 75% le tout à 30 m sol. Je me souviens revoir les copains au bistrot lever la tête et être affolé au bruit que ça à fait en rouvrant...
J'ai mis la voile en boule et je suis aller me cacher dans mon ax car y'en avait 2-3 qui me cherchaient pour me passer une branlée  :oops:

Donc pas de soucis pour raconter nos conneries (j'ai moi même raconté en plus un arbrissage des familles sur le forum), on en a tous fait! Le soucis c'est quand un parapentiste qui à 70 vols en raconte autant (voire plus!) qu'un gars qui vole depuis 10 ans... Et j'ai toujours su que le fait d'être passé entre les gouttes c'était de la chance et pas du talent!


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 16:04:17
J'ai mis la voile en boule et je suis aller me cacher dans mon ax car y'en avait 2-3 qui me cherchaient pour me passer une branlée  :oops:

Donc pas de soucis pour raconter nos conneries (j'ai moi même raconté en plus un arbrissage des familles sur le forum), on en a tous fait! Le soucis c'est quand un parapentiste qui à 70 vols en raconte autant (voire plus!) qu'un gars qui vole depuis 10 ans... Et j'ai toujours su que le fait d'être passé entre les gouttes c'était de la chance et pas du talent!





Et bien il y en a qui ont besoin de plus de temps ...


N'oubliez pas une chose , on ne le connait pas , on ignore qu'il y est et c'est pas vraiment derriere un écran qu'on peut juger . Je l'ai vu vite fait a st andré , et je pense comme d'autre , qu'il est juste maladroit sur la facon qu'il a de raconter ses vols ( il n'enpreinte pas toujours les termes juste , un peu marseillais l'garcon ! )

Le temps fera son œuvre et lui seul aura raison ou pas de lui ...
Mais s'il vous interpelle autant au dela du fait que vous voulez le mettre en garde , c'est que vous vous voyez en lui !

Vous avez tous au moins fanfaroner auprés de vos potes de vols et voir meme de vos amis et famille ,de vos speudo exploits de volatile .


A chaque fois , après un vol , on va tous se boire un coup entre parapotes  ! Les visages sont détendu , la bonne humeur est présente et les premiers se lancent à raconter leurs vol du jour ...J'écoute cette conversation qui ressemble a une courses entre couilles et a celui qui aura fait mieux , ou pire ...lol  mais qui aura atteind le graal ?

Messieux , soyez simplement humble , faites part de vos expériences et de la lecon que vous en tirer .  vous aurez contribuer à  protègé un oisillon un peu trop téméraire .



Merci Lololo  karma+


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 09 Janvier 2014 - 16:19:25
je reconnais le site d'Osmoy :)

http://vimeo.com/70746903

Bonjour Farid,
Je suis hors sujet mais y a un truc que tu pourrais m'expliquer STP? Tu n'enroules pas le thermique, tu restes face au vent , a l'aplomb du déco. Bon qqus wings a gauche a droite.
Dans cette situation, le diametre du thermique , qui décale, ne doit pas etre si large, tu aurais deja du sortir par devant! Comment expliquer que tu es toujours dedans, et donc que tu montes presque vertical??


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Farid_Bz le 09 Janvier 2014 - 16:54:25
Salut jloux,

je ne serai t'expliquer avec certitude, mais en me souvenant de cette journée je me rappelle qu'a mon arrivé sur site c'était trop fort pour décoller nous avions du attendre une bonne heure pour que ça devienne "volable. les prévisions étaient prévues à la baisse pour l'après midi.
Ensuite c'était beaucoup de cycles,quelques minutes assez fort puis cela devenais "plutôt faible".
"plutôt faible" car le site ayant un faible dénivelé, est volable avec un vent assez soutenue.

Il fallait donc attendre le bon cycle pour décoller et tenir un moment. (Sinon c'est remonter la pente et ainsi de suite... ce que j'ai fais 4-5 fois, c'est bien pour la forme).
Je suis parti dans un cycle sur la vidéo. je n'ai pas enroulé car je n’avançais pas dans ces cycles, accentué par le vent météo je restait sur place. je n'ai pas enroulé pour ne pas dériver, mes chances étaient nul pour ensuite pouvoir avancer et revenir à hauteur du décollage. ( arbres derrière etc... partir en cross n'était pas au programme).

Pourquoi je suis resté autant de temps dedans sans me retrouver au devant.
Je pense parce que la pompe devait être relativement puissante et de ce fait pas trop couché par le vent.
Je montais donc sur place dans un thermique plutôt verticale / diagonale, ce qui expliquerai le temps resté dedans...

S'il le thermique avait été moins puissant il aurait été plus couché par le vent météo et j'en serai sorti plus rapidement au devant.

Voila comment je l'ai compris.



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: sylk le 09 Janvier 2014 - 17:12:57
parce qu'il était Très large à mon avis vers le mois de juin/ juillet on a eu des journées un peu comme ça
ça montait des briques  :ppte:


bon sinon mon grain de sel (mésaventure)

je volais seul depuis un an déjà et c'était l'époque où les spiru venaient de sortir, je me suis rapproché d'une école pour une initiation

en gros le moniteur m'a fait faire 4 ou 5 gonflages puis m'a (presque littéralement) jeté dans le trou
il m'a fortement aidé à décoller en me poussant alors que je ne le sentais pas
début de vol bien stressé... en plus c'est très réactif (comparé à ma bache de 27 m²) alors qu'il disait c'est comme ta yogi
au bout d'un moment j'ai  trouvé la réativité de la voile assez ludique puis est venu le temps de l'attérro (la seule instruction que le mono m'avait filé était de faire une longue finale

c'est ce que je fais mais, probleme sur la finale, j'avais laissé passer un débutant en para pendant l'approche et dans la finale je le rattrape à toute allure, le terrain est long mais pas large et du coups je fais un dernier virage pour raccourcir mais bien trop bas lorsque je me remet dans l'axe l'aile plonge et j'impacte ... j'ai oublié la douleur à la cheville (qq jours) mais mon dos s'en souvient encore

bref c'est le pilote et lui seul qui doit décider quand décoller
depuis j'ai horreur qu'on m'aide sur la préparation de ma voile et au déco


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 18:31:46
Merci Sylk  karma+

Et oui les toutes premieres sensations !

Je te rejoinds sur le fait que je ne veux pas d'aide non plus sur ma prépa . A partir du moment ou je me prépare , je suis dans ma bulle ,  dans mon vol ....


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 09 Janvier 2014 - 19:16:19
Bonjour Farid,
Je suis hors sujet mais y a un truc que tu pourrais m'expliquer STP? Tu n'enroules pas le thermique, tu restes face au vent , a l'aplomb du déco. Bon qqus wings a gauche a droite.
Dans cette situation, le diametre du thermique , qui décale, ne doit pas etre si large, tu aurais deja du sortir par devant! Comment expliquer que tu es toujours dedans, et donc que tu montes presque vertical??

Pour le hs , au point ou en est , c'est plus un defouloire d'hiver qu'autre chose.
Pour le cas de fb25, les plaines au vent se vident de leur air chaud , ce qui forme une colonne fixe jusqu'au nuage.Si le pilote reste dans la zone de son passage il monte sans enrouler.

Pour en revenir  à la securité ce site est très fréquenté , si les locaux ne sont pas là ce n'est pas parcequ'il y a une galette des rois , il ne faut éviter de voler si on n'a pas compris pourquoi.
Cela est valable pour les sites habituellement fréquentés avec peu de pilotes locaux ce jour là.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: py le 09 Janvier 2014 - 20:04:51
pour continuer dans le HS,  qq moments de soliltude pour moi et/ou les "encadrants" / "accompagnants" :
- premier "grand vol" en init, j'ai volé sous une 24m² (au lieu de 28). y avait eu un micmac de sac la veille.
- deuxieme "grand vol" ... le premier stagiaire qui part n'avait pas sa radio allumée. pas de bobo, il a improvisé un attero correct. ensuite le vent est passé cul au deco, personne d'autre n'a volé ce jour là.
- premier "vol autonome" sur un petit site de soaring; arraché par une rafale, essai de posé travers pente, mes lacets se coincent dans les boucles des chaussures avec les pieds croisés, à peine le temps d'arracher le tout, je pose avec 1/3 de voile dans un bosquet. pas de bobo, 30mins de démelage.
- cinquieme "grand vol", la monitrice estime mal la brise et me fait poser 50m sous le vent du terrain (qui heureusement etait un champ, interdit mais accueillant)
- premier vol "sortie club" sur un site de soaring, un des accompagnants finit dans les arbustes en voulant reposer au déco. pas de bobos, mais 1h de demelage.
- premier vol a la forclaz en "sortie club". nappes de brumes passageres; plan de vol vers doussard plutot simple pour un vol du matin ... mais je decolle dernier en perdant de vue mes collegues ... j'ai fini pas loin de la piste cyclable, et surtout des maisons, tres loin de l'atterro! content qd meme d'avoir atteint la berge du lac sans avoir à nager
- deuxieme vol a la forclaz (le lendemain), un des accompagnants se fait accrocher par un autre volant ... secours, attero dans un champ, pas de bobo pour lui; fracture de la cheville pour l autre
- premier vol a chamoux (2 jours plus tard), une stagiaire "init" finit dans un arbre, pas de bobo, mais intervention des pompiers pour la descendre ...
...

bref, on démarre bien insouciant/naif, on ne comprend pas bien  tous les emm{(@)~#  possibles dont les autres essayent de nous parler ...  :prof:  :bang:
et au fur et a mesure on réalise concretement  ...  :affraid:  :grat:
et (normalement) on se met à mieux réfléchir, à plus s'appliquer, à essayer d'anticiper, ... ;)



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 20:58:19
lol et ben dis donc toutes ces petites mésaventures ! Heureusement sans gravité , c'est cool ;) Merci Over  karma+


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 09 Janvier 2014 - 21:42:08
Cela m’étonnerai qu'a l'avenir Mathieu continu de partager avec autant d'enthousiasme ses prochains vols vu la tournure qu'a pris ce fil de discussion.





Je serai de toi ne n'en serai pas si sur !

M@thieu est actuellement au Maroc , et je suppose que lorsqu'il rentera, il aura une foule de chose à raconter  :speedy:


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Farid_Bz le 09 Janvier 2014 - 21:54:22
Cela m’étonnerai qu'a l'avenir Mathieu continu de partager avec autant d'enthousiasme ses prochains vols vu la tournure qu'a pris ce fil de discussion.





Je serai de toi ne n'en serai pas si sur !

M@thieu est actuellement au Maroc , et je suppose que lorsqu'il rentera, il aura une foule de chose à raconter  :speedy:

Je pense aussi, enfin j'espère qu'ils nous racontera ses beaux vols accompagnés de belles images :)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 09 Janvier 2014 - 23:07:47
Aller, je mets ma fiereté en veilleuse et je vous raconte ma boulette au gonflage.

Ce jour là, après 3 jours de migraine , tout est rentré dans l'ordre, et dans ces cas là je me sens euphorique, prêt a bouffer le monde.
Les caissons me démangent et je vais faire du gonflage,seul, dans un champ présentant un petit dénivelé qui doit autoriser qques sauts de puces.
Le soucis c'est que le vent est pas mal fort et un peu rafaleux; et a cet endroit précis il y a quelques beaux chênes devant qui abritent du vent sur la pente certes, mais génèrent des rotors.
L'analyse est claire, on est d'accord que ça peut pas le faire, la voile doit rester dans le coffre de la voiture. C'est mon analyse du moment, c'est aussi ce que me dit une petite voix a l' interieur. Elle le crie même très fort, croyez moi, a cet instant où je jette le sac d'équipement par dessus la clôture et que je déballe le matériel. Mais ma grosse voix de rouleur de mecanique aura le dernier mot.
Quelques minutes après, un rafale me soulève en l'air d'un petit metre, sur le coté droit, et me laisse retomber aussitot, du coté gauche, et sur la cheville correspondant qui fait un drôle de bruit quand le pied se couche presque a angle droit.

Resultat, une belle entorse qui m'éloigne du parapente pendant 6 longs mois. On est en situation de vol dés qu'on est attaché a la voile, et en danger meme les deux pieds au sol.

Moralité, quand l'analyse et l'intuition convergent aussi fortement, il faut avoir l'humilité de s'abstenir surtout quand personne ne vous met la pression.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Patrick Samoens le 09 Janvier 2014 - 23:33:13
Ce post tourne au confessionnal !  :lol:

Oui, nous avons tous fait des âneries par méconnaissance ou par excès de confiance. L'important est de les reconnaitre pour pouvoir en tirer profit. C'est bien ce que la plupart des détracteurs reprochent à Mathieu, il donne l'impression de ne pas se rendre compte de ses bêtises ou de les minimiser.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Joris HART le 10 Janvier 2014 - 00:34:46
Alee hupla, je vous raconte aussi une de mes bétisses.

Je pense que j'avais 25 vols... (je ne suis pas sur)

C'était le début du printemps à Reinhardsmunster mais ce jour là, il y avait plus de vent que d'habitude.
J'ai décollé et j'ai voulu suivre des pilotes plus expérimentés avec ma petite Ion. Et hup, j'enroule un thermique  :ppte:

Et là ça commence.

-Je sors sous le vent du thermique
-je me retourne face plaine mais ça n'avance pas. (je suis dans l'effet bagnard du thermique)
-J'accelère à fond mais ça n'avance pas  :sos:
-Je rentre dans le veturi. Deuxieme barreau mais j'avance pas  :sos: J'étais sur de me prendre un sapin.
-à 50 m des arbres ma voile commence de nouveau à avancer mais elle bouge beaucoup  :vrac: (sous le vent)
-Je vois qu'une possibilité ----> Le jardin du garde forestier.
-Heureusement j'ai bien atterit dans son jardin  :affraid:

Après ce vol là, je me suis bcp calmé et je suis devenu beaucoup plus raisonable. J'ai aussi appris à bien faire mes analyses et à décider moi même de voler. ( :prof:  N'écoutez pas les autres quand ils te poussent à voler, C'est toi qui est en dessous de ta voile !!  :prof:  )


Titre: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 10 Janvier 2014 - 06:25:40

Ce post tourne au confessionnal !  :lol:


Ou autre... Moi, j'imaginais Carole déguisée en maîtresse d'école un peu stricte, distribuant ses karma+ à qui vient avouer sa faute.

Mais bon, si tu la préfères en bonne sœur au confessionnal, c'est toi qui vois... Chacun ses fantasmes après tout.

:rotfl:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 06:49:28
Ce post tourne au confessionnal !  :lol:

Oui, nous avons tous fait des âneries par méconnaissance ou par excès de confiance. L'important est de les reconnaitre pour pouvoir en tirer profit. C'est bien ce que la plupart des détracteurs reprochent à Mathieu, il donne l'impression de ne pas se rendre compte de ses bêtises ou de les minimiser.



Je comprends Patrick , mais ce que j'essaie de vous dire à tous , c'est que quoiqu'il arrive , Mathieu va surement s'en ramasser d'autres ( pas grave  , je lui souhaite biensur ) Et qu'a vous lire , on a l'impression d'une course entre couilles ... quoi ? ca vous choque ?  :mdr:  Non plus sérieusement , vous pouvez prodiguer des conseils , après ce qu'il fera sous sa voile n'engagera que lui ! ( On ne peut pas sauver le monde . )

C'est pour cela que j'ai proposer que chacun aille de sa petite histoire , qui peut etre constructive pour chacun d'entre nous . C'est facile de dire derrière son écran : " t'aurai pas du faire ca ou çà , t'es inconscient , moi j'aurai fait comme ca et blablabla ..."

 Il débute , il manque encore de réflexes pour anticipé et d'analyse , c'est pour cela qu'en parlant de nos bétises de Début , on peut , montrer que bien de personnes ont eu la tête dure avant de comprendre leurs erreurs et de les avoir cumuler ( heureusement sans gros bobos ) avant d'arriver a " gérer" .


OUi , les garcons ! J'y mets ma graine de Nana !  lol

C'est ce que je constate , en vous lisant !  et ca manque cruellement de femmes ici ! Maitresse d'école , ou bonne sœur ...Je ne suis qu'une maman ( Célibbbbbbbbbbbbbbb en plus  ) ..est ce mon instinct maternelle qui parle ?

Imaginez moi avec des ailes je préfère ;)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 06:55:50
Alee hupla, je vous raconte aussi une de mes bétisses.
http://www.geonaute.com/pas les autres quand ils te poussent à voler, C'est toi qui est en dessous de ta voile !!  :prof:  )



Merci J-Hart , Je me retrouve completement dans ton récit , puisque j'ai vécu la meme chose ! Et depuis plus aucune bétise d'analyse depuis  !
Perso une seule m'a suffit .. karma+


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pierrot capt le 10 Janvier 2014 - 07:37:57
Début du feuilleton le 14/09/2013.........c'est pas mal , et puis la "série" ce modifie vers la confession de chacune et chacun......super.... pente école ce jour avec mon neveu Yoann et des copains ....bons vols à ceux qui pourront le faire aujourd'hui....Cordialement . Pierrot capt .  :ppte:  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 08:06:57
Gilles Silberzahn  ta boite est pleine  :bang:


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: py le 10 Janvier 2014 - 08:31:36
C'est pour cela que j'ai proposer que chacun aille de sa petite histoire , qui peut etre constructive pour chacun d'entre nous . C'est facile de dire derrière son écran : " t'aurai pas du faire ca ou çà , t'es inconscient , moi j'aurai fait comme ca et blablabla ..."
karma+
c'est vrai que si tout le monde (y compris les "pros" et les instances fédé) jouait un peu plus la transparence, ca éviterait les mêmes approximations parfois facheuses  :ange:

y a toujours ce meme constat de misère http://federation.ffvl.fr/actus/base-donn-es-non-accidents
donc autant que ce fil serve un peu à combler ...


Titre: Re&nbsp;: Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 10 Janvier 2014 - 09:19:13
Gilles Silberzahn  ta boite est pleine  :bang:

Ça y est, j'ai fait le ménage.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 10 Janvier 2014 - 10:40:02
Allé, moi aussi j'm'y mets...

Rien de très vilain, mais vu que c'était pour la première sortie de mon alpha5 toute neuve, c'est marquant...

Donc une aile toute neuve, quelques vols au compteur après avoir fait Init, P1 et P2 durant l'été, et le premier W-E après la réception de l'aile temps pourri tout gris avec des possibilités de vent marqué... Nous voilà quand même partis sur notre site de vol favori, pour aller sniffer les conditions et voir si ça vole ou pas... Le temps d'arriver là bas, le sud rentre dans la vallée et cela devient trop fort pour les petits pious pious que nous sommes. Donc on décide de sortir quand même l'aile pour faire du gonflage... Ça se passe relativement bien, malgré le vent forcissant (on avait fait pas mal de pente école pendant nos stages), jusqu'au moment où  :vrac:  une rafale me fait perdre mes appuis, me traine en mode kitesurf, me rapproche des arbres au bord du déco et au moment où j'arrive à affaler l'aile... Elle coiffe un arbre faisant à peine 1m de moins que la hauteur du cône de suspentage... Résultat, l'alpha5 toute neuve est d'un coté de l'arbre, moi de l'autre et les suspentes emmêlées dans l'arbre  :bang: ... Bon ben c'était le point de départ de 1h passé dans l'arbre à sortir suspente par suspente pour refaire passer l'aile par dessus l'arbre en essayant de casser le moins de branches possibles, accroché à un tronc de 5 cm de diamètre dans un vent dont les rafales forcissaient autour des 30/40 km/h...
Et bien le lendemain j'ai redécouvert que j'avais des abdos, des deltoïdes et des dorsaux... Par ce que pendant une heure accroché à un tronc si fin que la moindre prise d'angle risquait de faire casser et balloté dans les rafales, faut gainer!! :sos:

Voilà... Depuis pas d'autres sketchs notables, j'essaye d'être prudent et pourvu que ça dure... :)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 11:00:11
 :bravo:    Super Chatmalo   karma+



Merci les garcons de faire part de toute çà , c'est génial ! et tellement plus intéressant  :bisous:  bisous de moi


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jyerre le 10 Janvier 2014 - 11:11:46

Ce post tourne au confessionnal !  :lol:


Ou autre... Moi, j'imaginais Carole déguisée en maîtresse d'école un peu stricte, distribuant ses karma+ à qui vient avouer sa faute.

Mais bon, si tu la préfères en bonne sœur au confessionnal, c'est toi qui vois... Chacun ses fantasmes après tout.

:rotfl:

Pardonnez-moi ma sœur parce que j'ai pêché par orgueil, ou omission de mes capacités réelles - etc..

1) C'était en mai 90, je volais depuis 9 mois - déjà une centaine de vols, l'hiver en Savoie ayant été clément. Sous une Evasion 1127. Journée entre potes à Bisanne; à l'époque on posait à Villars s/ Doron entre l'église et la route, atterro pas commode pour ceux qui l'ont pratiqué. On jouait à celui qui pose le plus loin au bout du terrain c-a-d le plus près de la route, ligne, maison... Bref on jouait au + con ! Et ça a été MOI !
Trop long, j'adopte la technique du pumping chère à P. Bérod et bien sûr je décroche à 3 m du sol. Résultat : luxation d'astragale, réduction sous anesthésie, 5 semaines de plâtre et 3 mois sans voler. Même pas eu peur, mais bobo et honte... :oops:

2) 2 ans plus tard, et qq vols dont je suis sorti indemne: le Maïdo, novembre, 8h du mat, Aile de K Genair 512; ça fume déjà comme toujours là-bas. Déco R&Roll avec 2 aides pour éviter l'arrachage. A peine lâché, je prends 50 m sans rien faire que me cramponner aux élévateurs. Pas habitué aux boulets pimentés des Tropiques, sueurs froides, je me décale en avant du relief et je commence - enfin- à redescendre ....vers les parois très accueillantes du cirque. Et je suis les parois dans la lessiveuse, la trouille au ventre, secoué comme pas possible au passage de chaque ravine. Je dois être aussi vert que ma voile dont les caissons - fermés - de bout d'aile jouent un air de séga à l'accordéon. :affraid:  Jamais vécu ça avant. Après une demie heure de rase kékés que je regarde de haut en paniquant à l'idée de devoir m'y vacher, je finis pas atterrir au milieu des rochers, entier, soulagé, les jambes coupées, bien loin en amont dans la Rivière des Galets. 1 heure de marche dans la chaleur avant d'apercevoir l'atterro officiel et de me faire engu..par les types de l'école locale par ce que je ne répondais pas aux appels radio...Evidemment, la mienne n'était pas branchée.. Conclusion immédiate : ne pas péter + haut que son...et brancher sa radio, entre autres..
J'ai revolé depuis au Maïdo...en restant sur la crête. Vol magnifique.

3) 94 ou 95, je ne sais plus. Qq beaux vols plus tard dont je suis.. (idem). Edel Apollo 27, la voile qui savait voler toute seule (heureusement pour moi)
Fin d'après-midi d'été à l'Ebaudiaz, à l'heure du soaring facile et où on peut raccrocher les crêtes jusqu'au Grand Arc . Déco en premier; fanfaron, je prends le thermique devant le déco et repasse au-dessus des copains qui se préparent en leur criant "salut les nains" et je file vers l'épaulement au N/E pour essayer de grimper à la Petite Lanche. J'enroule, j'enroule, très près des sapins, trop près des sapins, DANS les sapins. Dans l'euphorie et peut-être à cause d'un manque de lucidité dû à la fatigue d'une journée de travail, j'avais, mal -pas du tout - apprécié la dérive due au vent de vallée. Résultat : pas de bobo, découpe des suspentes au couteau pour récupérer la voile, sciage des branches au couteau Suisse qui ne me quitte pas, descente d'Ecureuil Bondissant le long des 15 m du tronc plein de résine, décrochage du chiffon déchiré à la nuit tombée par les copains et pour couronner le tout on croise, en redescendant chercher une corde, l'équipe de pompiers d'Albertville, alertée par un quidam de la vallée qui m'avait vu aux jumelles ramasser les pommes de pin!
Bilan financier # 4000 FF (pour les djeuns : 600 roros) : resuspentage total, changement de panneaux; j'ai revolé avec l'Apollo sans aucun problème et même fait qq petits cross sympas.
Conclusion : enrouler LOIN du relief et des sapins et pas faire le malin avant d'avoir posé proprement. Même pas eu peur, mais honte... :oops:




4)début des années 2000,  et qq vols dont je suis... (idem) Après-midi d'août, Cormet de Roselend, quand c'était encore un site libre (sic)
UP Soul, un poil surtoilé après amaigrissement dû à la chaleur tropicale. Parti tranquillou pour un soaring peinard. Déco Ni-Cr; et je vais et je viens... entre les 2 bouts de la combe. ça monte un poil, j'avance pas des masses, mais bon je ne recule pas, jusqu'à ce que, curieux, je tire vers la gauche par ce que ça semblait monter un peu plus. Mais là, ça monte plus et ça recule dans le venturi du petit col; oreilles: rien à faire ça recule toujours. Coup d'œil vers l'arrière : Oh! les vilains rochers qui se rapprochent. Je me retourne avant le crash final au milieu des blocs mais pas dessus :vrac:  Coup de pot ! Presque pas peur, mais honte... :oops:



Bon je ne suis pas "mon pote pasdoué" quoique ça pourrait. Je viens de revendre ma Mentor 2, vous comprenez maintenant pourquoi
Je vole toujours - peu, je ne suis pas un aigle - et ne l'ai jamais été, j'ai grillé pas mal de jokers, je commence à vieillir, donc je vole très prudemment. D'ailleurs  je vais sans doute prendre une A pour tenir compagnie à  mon Huapi montagne, si je veux vieillir encore un peu et profiter de ma retraite. :rando: 
Sans doute certains Savoyards m'auront reconnu ; je les salue en souvenir des bons moments passés ensemble et en l'air
Rémi






Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: piwaille le 10 Janvier 2014 - 11:18:14
Pardonnez-moi ma sœur parce que j'ai pêché par orgueil, ou omission de mes capacités réelles - etc..
:koi: oula toi t'en veux deSSS  :bisous: de carole


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 11:29:13

Ce post tourne au confessionnal !  :lol:


Ou autre... Moi, j'imaginais Carole déguisée en maîtresse d'école un peu stricte, distribuant ses karma+ à qui vient avouer sa faute.

Mais bon, si tu la préfères en bonne sœur au confessionnal, c'est toi qui vois... Chacun ses fantasmes après tout.

:rotfl:

Pardonnez-moi ma sœur parce que j'ai pêché par orgueil, ou omission de mes capacités réelles - etc..

1) C'était en mai 90, je volais depuis 9 mois - déjà une centaine de vols, l'hiver en Savoie ayant été clément. Sous une Evasion 1127. Journée entre potes à Bisanne; à l'époque on posait à Villars s/ Doron entre l'église et la route, atterro pas commode pour ceux qui l'ont pratiqué. On jouait à celui qui pose le plus loin au bout du terrain c-a-d le plus près de la route, ligne, maison... Bref on jouait au + con ! Et ça a été MOI !
Trop long, j'adopte la technique du pumping chère à P. Bérod et bien sûr je décroche à 3 m du sol. Résultat : luxation d'astragale, réduction sous anesthésie, 5 semaines de plâtre et 3 mois sans voler. Même pas eu peur, mais bobo et honte... :oops:

2) 2 ans plus tard, et qq vols dont je suis sorti indemne: le Maïdo, novembre, 8h du mat, Aile de K Genair 512; ça fume déjà comme toujours là-bas. Déco R&Roll avec 2 aides pour éviter l'arrachage. A peine lâché, je prends 50 m sans rien faire que me cramponner aux élévateurs. Pas habitué aux boulets pimentés des Tropiques, sueurs froides, je me décale en avant du relief et je commence - enfin- à redescendre ....vers les parois très accueillantes du cirque. Et je suis les parois dans la lessiveuse, la trouille au ventre, secoué comme pas possible au passage de chaque ravine. Je dois être aussi vert que ma voile dont les caissons - fermés - de bout d'aile jouent un air de séga à l'accordéon. :affraid:  Jamais vécu ça avant. Après une demie heure de rase kékés que je regarde de haut en paniquant à l'idée de devoir m'y vacher, je finis pas atterrir au milieu des rochers, entier, soulagé, les jambes coupées, bien loin en amont dans la Rivière des Galets. 1 heure de marche dans la chaleur avant d'apercevoir l'atterro officiel et de me faire engu..par les types de l'école locale par ce que je ne répondais pas aux appels radio...Evidemment, la mienne n'était pas branchée.. Conclusion immédiate : ne pas péter + haut que son...et brancher sa radio, entre autres..
J'ai revolé depuis au Maïdo...en restant sur la crête. Vol magnifique.

3) 94 ou 95, je ne sais plus. Qq beaux vols plus tard dont je suis.. (idem). Edel Apollo 27, la voile qui savait voler toute seule (heureusement pour moi)
Fin d'après-midi d'été à l'Ebaudiaz, à l'heure du soaring facile et où on peut raccrocher les crêtes jusqu'au Grand Arc . Déco en premier; fanfaron, je prends le thermique devant le déco et repasse au-dessus des copains qui se préparent en leur criant "salut les nains" et je file vers l'épaulement au N/E pour essayer de grimper à la Petite Lanche. J'enroule, j'enroule, très près des sapins, trop près des sapins, DANS les sapins. Dans l'euphorie et peut-être à cause d'un manque de lucidité dû à la fatigue d'une journée de travail, j'avais, mal -pas du tout - apprécié la dérive due au vent de vallée. Résultat : pas de bobo, découpe des suspentes au couteau pour récupérer la voile, sciage des branches au couteau Suisse qui ne me quitte pas, descente d'Ecureuil Bondissant le long des 15 m du tronc plein de résine, décrochage du chiffon déchiré à la nuit tombée par les copains et pour couronner le tout on croise, en redescendant chercher une corde, l'équipe de pompiers d'Albertville, alertée par un quidam de la vallée qui m'avait vu aux jumelles ramasser les pommes de pin!
Bilan financier # 4000 FF (pour les djeuns : 600 roros) : resuspentage total, changement de panneaux; j'ai revolé avec l'Apollo sans aucun problème et même fait qq petits cross sympas.
Conclusion : enrouler LOIN du relief et des sapins et pas faire le malin avant d'avoir posé proprement. Même pas eu peur, mais honte... :oops:




4)début des années 2000,  et qq vols dont je suis... (idem) Après-midi d'août, Cormet de Roselend, quand c'était encore un site libre (sic)
UP Soul, un poil surtoilé après amaigrissement dû à la chaleur tropicale. Parti tranquillou pour un soaring peinard. Déco Ni-Cr; et je vais et je viens... entre les 2 bouts de la combe. ça monte un poil, j'avance pas des masses, mais bon je ne recule pas, jusqu'à ce que, curieux, je tire vers la gauche par ce que ça semblait monter un peu plus. Mais là, ça monte plus et ça recule dans le venturi du petit col; oreilles: rien à faire ça recule toujours. Coup d'œil vers l'arrière : Oh! les vilains rochers qui se rapprochent. Je me retourne avant le crash final au milieu des blocs mais pas dessus :vrac:  Coup de pot ! Presque pas peur, mais honte... :oops:
javascript:void(0);


Bon je ne suis pas "mon pote pasdoué" quoique ça pourrait. Je viens de revendre ma Mentor 2, vous comprenez maintenant pourquoi
Je vole toujours - peu, je ne suis pas un aigle - et ne l'ai jamais été, j'ai grillé pas mal de jokers, je commence à vieillir, donc je vole très prudemment. D'ailleurs  je vais sans doute prendre une A pour tenir compagnie à  mon Huapi montagne, si je veux vieillir encore un peu et profiter de ma retraite. :rando: 
Sans doute certains Savoyards m'auront reconnu ; je les salue en souvenir des bons moments passés ensemble et en l'air
Rémi









Maitresse d'école qui distribue des bon points ...ah ca me plais bien çà ! Et vous seriez mes petits écoliers chéris  :bisous:      karma+


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 11:30:55

 :koi: oula toi t'en veux deSSS  :bisous: de carole
[/quote]


Avoue , t'adore ca toi aussi !!!!! :ppte:




Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Derob le 10 Janvier 2014 - 11:38:22
Pardonnez-moi ma sœur parce que j'ai pêché par orgueil, ou omission de mes capacités réelles - etc..
:koi: oula toi t'en veux deSSS  :bisous: de carole

Ben moi, j'ai pas eu droit +1 bisous de la maîtresse, le pardon de soeur Carole... à moins que ce ne soit la piqure de l'infirmière  :boude: Tiens, personne n'a parlé dees menottes de la policière de l'air !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 10 Janvier 2014 - 12:18:38
 :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen: Dès qu'une femme est là vous pouvez pas vous empêcher de faire les joli-coeurs...  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 10 Janvier 2014 - 13:27:23
Déja  karma+  carole pour cette idée

Bon allez, je m’y colle aussi sinon maîtresse carole va me donner une fessée  :mrgreen:

Promis carole, à Gourdon, la prochaine fois, je t’étale ta voile   :mdr:

Un jour, J’étais monté à un déco à pied et arrivé en haut, vent fort, rafaleux attente d’une heure et demi, je décolle, je décolle pas, les conditions ne changent pas et je me dis, non je ne redescends pas à pied, ça va le faire, à peine décollé, parti comme un bouchon, oreilles, accélo quand ça ne turbulait pas trop et descente vertical terrain

Une fois aussi, à vouloir enrouler trop bas, je n’étais plus en finesse d’aucun terrain  vachable, juste pour m’accueillir de très beaux pins, je ne dois mon non arbrissage qu’a 3 petites bulles salvatrices, et oui on les compte dans ces cas là pour rejoindre, une zone posable

Et une petite dernière, c’était la finale des championnats d’Europe de vol à voile et la zone au dessus du déco donnait dans l’espace ou les planeurs rentraient à leur nid dans leur glide final, je venais de faire un point bas entre 70 et 50 m sol et j’enroule un thermique qui me propulse, un autre puis arrivé à 1900 m, je me dis incroyable,  l’euphorie m’ayant grisé, je n’ai pas suffisamment regarder en enroulant car  j’ai bien vu le bob du pilote, ce jour là, on a grillé tous les deux un joker, on était tous les deux fautifs

En bref, ce que j’en retiens pour ma part,

•   ne pas vouloir voler à tout prix, je me dis franck, tu as la chance de pouvoir réaliser plus de 100 vols par an, ce n’est pas le cas de tout le monde, continue de te faire plaisir, tu voleras une prochaine fois et c'est cela aussi qui fait le charme du vol.
•    être toujours en finesse d’un terrain vachable
•   Toujours garder la contempl’action lors de son vol comme aimait à le dire Philippe Nodet, dans le vol il y a la contemplation certes mais aussi l’action, ne pas oublier de piloter, regarder l’espace dans lequel on évolue.


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 13:35:21
Pardonnez-moi ma sœur parce que j'ai pêché par orgueil, ou omission de mes capacités réelles - etc..
:koi: oula toi t'en veux deSSS  :bisous: de carole

Ben moi, j'ai pas eu droit +1 bisous de la maîtresse, le pardon de soeur Carole... à moins que ce ne soit la piqure de l'infirmière  :boude: Tiens, personne n'a parlé dees menottes de la policière de l'air !



J'ai homis de te donner une bonne image  karma+  voilà c'est fait ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 10 Janvier 2014 - 13:35:39
Wouarf! Ce fil prend une bonne tournure en 2014!

Plus de commentaires présomptueux ou vachards. Plus de reglements de comptes entre deux conseils autoritaires.!

Chacun y va de son couplet dans l'humilité et la contrition. Les  :bisous:  s'echangent a tout va!

Ce pôv Matthieu va plus reconnaitre le forum a son retour du Maroc! J'ai hate!


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 13:42:19
Déja  karma+  carole pour cette idée

Bon allez, je m’y colle aussi sinon maîtresse carole va me donner une fessée  :mrgreen:

Promis carole, à Gourdon, la prochaine fois, je t’étale ta voile   :mdr:

Un jour, J’étais monté à un déco à pied et arrivé en haut, vent fort, rafaleux attente d’une heure et demi, je décolle, je décolle pas, les conditions ne changent pas et je me dis, non je ne redescends pas à pied, ça va le faire, à peine décollé, parti comme un bouchon, oreilles, accélo quand ça ne turbulait pas trop et descente vertical terrain

Une fois aussi, à vouloir enrouler trop bas, je n’étais plus en finesse d’aucun terrain  vachable, juste pour m’accueillir de très beaux pins, je ne dois mon non arbrissage qu’a 3 petites bulles salvatrices, et oui on les compte dans ces cas là pour rejoindre, une zone posable

Et une petite dernière, c’était la finale des championnats d’Europe de vol à voile et la zone au dessus du déco donnait dans l’espace ou les planeurs rentraient à leur nid dans leur glide final, je venais de faire un point bas entre 70 et 50 m sol et j’enroule un thermique qui me propulse, un autre puis arrivé à 1900 m, je me dis incroyable,  l’euphorie m’ayant grisé, je n’ai pas suffisamment regarder en enroulant car  j’ai bien vu le bob du pilote, ce jour là, on a grillé tous les deux un joker, on était tous les deux fautifs

En bref, ce que j’en retiens pour ma part,

•   ne pas vouloir voler à tout prix, je me dis franck, tu as la chance de pouvoir réaliser plus de 100 vols par an, ce n’est pas le cas de tout le monde, continue de te faire plaisir, tu voleras une prochaine fois et c'est cela aussi qui fait le charme du vol.
•    être toujours en finesse d’un terrain vachable
•   Toujours garder la contempl’action lors de son vol comme aimait à le dire Philippe Nodet, dans le vol il y a la contemplation certes mais aussi l’action, ne pas oublier de piloter, regarder l’espace dans lequel on évolue.





Mon cher Franck , mon ami   :floodstop:   Non j'déconne  ! Merci pour ta contribution  !
Ps : appele moi plus souvent stp ! FB c'est bien mais le tel c'est meilleur ;)  :bisous:      karma+


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 13:44:58
Wouarf! Ce fil prend une bonne tournure en 2014!

Plus de commentaires présomptueux ou vachards. Plus de reglements de comptes entre deux conseils autoritaires.!

Chacun y va de son couplet dans l'humilité et la contrition. Les  :bisous:  s'echangent a tout va!

Ce pôv Matthieu va plus reconnaitre le forum a son retour du Maroc! J'ai hate!



 :soleil:  Et avoue que c'est bien meilleur quand même ! et on se sent lègé ... On pourrait presque s'envoler sans boutd'chiffon :vol:



Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 10 Janvier 2014 - 13:46:11
Déja  karma+  carole pour cette idée

Bon allez, je m’y colle aussi sinon maîtresse carole va me donner une fessée  :mrgreen:

Promis carole, à Gourdon, la prochaine fois, je t’étale ta voile   :mdr:

Un jour, J’étais monté à un déco à pied et arrivé en haut, vent fort, rafaleux attente d’une heure et demi, je décolle, je décolle pas, les conditions ne changent pas et je me dis, non je ne redescends pas à pied, ça va le faire, à peine décollé, parti comme un bouchon, oreilles, accélo quand ça ne turbulait pas trop et descente vertical terrain

Une fois aussi, à vouloir enrouler trop bas, je n’étais plus en finesse d’aucun terrain  vachable, juste pour m’accueillir de très beaux pins, je ne dois mon non arbrissage qu’a 3 petites bulles salvatrices, et oui on les compte dans ces cas là pour rejoindre, une zone posable

Et une petite dernière, c’était la finale des championnats d’Europe de vol à voile et la zone au dessus du déco donnait dans l’espace ou les planeurs rentraient à leur nid dans leur glide final, je venais de faire un point bas entre 70 et 50 m sol et j’enroule un thermique qui me propulse, un autre puis arrivé à 1900 m, je me dis incroyable,  l’euphorie m’ayant grisé, je n’ai pas suffisamment regarder en enroulant car  j’ai bien vu le bob du pilote, ce jour là, on a grillé tous les deux un joker, on était tous les deux fautifs

En bref, ce que j’en retiens pour ma part,

•   ne pas vouloir voler à tout prix, je me dis franck, tu as la chance de pouvoir réaliser plus de 100 vols par an, ce n’est pas le cas de tout le monde, continue de te faire plaisir, tu voleras une prochaine fois et c'est cela aussi qui fait le charme du vol.
•    être toujours en finesse d’un terrain vachable
•   Toujours garder la contempl’action lors de son vol comme aimait à le dire Philippe Nodet, dans le vol il y a la contemplation certes mais aussi l’action, ne pas oublier de piloter, regarder l’espace dans lequel on évolue.





Mon cher Franck , mon ami   :floodstop:   Non j'déconne  ! Merci pour ta contribution  !
Ps : appele moi plus souvent stp ! FB c'est bien mais le tel c'est meilleur ;)  :bisous:      karma+

 :bisous:

Wouarf! Ce fil prend une bonne tournure en 2014!

Plus de commentaires présomptueux ou vachards. Plus de reglements de comptes entre deux conseils autoritaires.!

Chacun y va de son couplet dans l'humilité et la contrition. Les  :bisous:  s'echangent a tout va!

Ce pôv Matthieu va plus reconnaitre le forum a son retour du Maroc! J'ai hate!



 :soleil:  Et avoue que c'est bien meilleur quand même ! et on se sent lègé ... On pourrait presque s'envoler sans boutd'chiffon :vol:



 :pouce: 


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 14:03:49
Si certains veulent + me connaitre , voici ma chaine youtube avec quelques unes de mes videos

http://www.youtube.com/user/Frany150976?feature=watch



Au plaisir de vous croiser sur un déco ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Thomas B le 10 Janvier 2014 - 15:26:57
Allé la mienne, assez récente.

J'avais achété ma première aile en sortie d'école, en haut du PTV, il y a 4 ans. Je n'avais pas pensé que je ferai un jour des cross et ajouter 2L d'eau, la combi, un sandwich, le vario...et tout autres grigri des airs. Me voilà donc assez rapidement avec 5 Kg au dessus du PTV max.
Je n'avais pas pensé non plus que parapente c'est des vols, des rando vols mais aussi des  :trinq:  des reto et des vacances roblochon.
Bref...Au final je me retrouve en septembre 2013 avec 15kg au dessus du PTV max. Malgrès cela, je me sentais bien à mon aise sous mon aile où les décro et décro-dynamique commenceait à ne plus avoir beaucoup de secret. J'avais tout de même remarqué depuis quelques temps que la finesse de mon aile avait pris un sacré coup dans la gueule. Elle était pourtant révisée chaque année sans problèmes....ce qui me laissait penser que mon surpoids devait certainement modifier le profil de mon aile.

Ce jour là je part en cross, mon plané entre deux thermique est lamentable mais je me sens bien sous mon aile que je connais très bien et j'avance doucement sans me faire trop de souci. Aprés 1h30 de vol, je fais un point bas et je trouve Le thermique sous Le cumulus. j'enroule avec joie mais il commence à me secouer la couane puis mon vario ce met à bien hurler. Je vois un copain qui transite vers ma pompe, initialement bien plus haut que moi, en un tour j'ai l'impression de le voir descendre. D'un autre coté les barbules approches à vive allure et le cumulus vu de dessous me semble devenu bien gros et opaque. Je décide de sortir du thermique, je me met face au vent et je sais que, compte tenu qu'il me brasse et qu'il monte bien, en sortant je vais certainement m'en prendre une.
Effectivement, c'est ni une fermeture, ni une frontale que je me suis pris, ça ressemblait plutôt à un rouleau de printemps. Et un rouleau de printemps, ça ne vole pas. Je tombe alors du ciel les 4 patte en l'air.

Bien content d'avoir tant investi dans les SIV. Sans aucune réflexion de ma part, en 4 secondes environ mes mains sont venues attraper les maillons, l'aile s'est mise en marche arrière et j'ai pris la première porte de sortie. Peut-être un coup de chance que tout ce soit bien passé dans le calme et la sérénité...

Au vario j'ai mesuré une chute de 80m environ. Mon copain qui transitait vers moi a vu toute la scène et à confirmer la chute du ciel. Il a préféré se barrer. pour moi, de l'intérieur ça m'a paru en fait moins spectaculaire que ce qu'il m'a raconté. Et pourtant je suis assez sensible.
Sur le moment pas une goutte de sueur, à aucun moment je n'ai pensé à faire secours. J'avais environ 2000m de gaz.
Mes quelques minutes après j'ai trouvé étonnant de faire un si gros vrac avec une aile sortie d'école. J'ai pris conscience que la dégradation de la finesse de mon aile, du à mon poids était un signe annonciateur de ce genre de sketch. Et si j'avais eu la même chose à 100m sol ? Aurai-je pensé au secours ?

Je me suis posé pour me remettre en question. J'ai plié et j'ai piqué une tête dans la durance. Puis, pendant que je faisais du stop, j'ai décidé de changer d'aile pour trouver quelque chose de plus adapté à mon PTV.
Je pensais être prudent, mais visiblement pas suffisamment. Quelque Kg au-dessus du PTV ça passe mais 15 kg c'était bien trop.




Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 10 Janvier 2014 - 15:47:10
euh, si je dis pas de connerie (sinon les bons me reprendrons de volee  :mrgreen: ), un surpoids ne degrade pas la finesse, mais augmente la vitesse...

donc si tu sens que ta voile a perdu en finesse, c'est peut-etre plus l'usure et le calage que le PTV qu'il faut remettre en cause

bon, en meme temps, si tu change de voile, ca revient au meme, sauf pour le potentiel futur acheteur

 :trinq:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 16:06:45
euh, si je dis pas de connerie (sinon les bons me reprendrons de volee  :mrgreen: ), un surpoids ne degrade pas la finesse, mais augmente la vitesse...

donc si tu sens que ta voile a perdu en finesse, c'est peut-etre plus l'usure et le calage que le PTV qu'il faut remettre en cause

bon, en meme temps, si tu change de voile, ca revient au meme, sauf pour le potentiel futur acheteur

 :trinq:

Il me semble qu'un surpoid entraine une dégradation du taux de chute non ? Une aile chargée volera plus vite certe ..mais si tu l'allège ton taux de chute ta finesse te  sera plus favorable .. bon je dis peux etre une bétise mais ca me semble logique


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Derob le 10 Janvier 2014 - 16:13:14
euh, si je dis pas de connerie (sinon les bons me reprendrons de volee  :mrgreen: ), un surpoids ne degrade pas la finesse, mais augmente la vitesse...

donc si tu sens que ta voile a perdu en finesse, c'est peut-etre plus l'usure et le calage que le PTV qu'il faut remettre en cause

bon, en meme temps, si tu change de voile, ca revient au meme, sauf pour le potentiel futur acheteur

 :trinq:

Il me semble qu'un surpoid entraine une dégradation du taux de chute non ? Une aile chargée volera plus vite certe ..mais si tu l'allège ton taux de chute ta finesse te  sera plus favorable .. bon je dis peux etre une bétise mais ca me semble logique

Non, non : tu descends plus vite car tu vas plus vite (mètre par seconde), mais avec le même angle de plané (finesse).
edit : (en condition calme, vol droit, toussa toussa)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 10 Janvier 2014 - 16:16:29
je viens de faire une recherche, et je crois que j'ai bon :

la finesse est une caracteristique intrinseque de la voile, independante du poids, donc a PTV plus fort, ca vole plus vite, et tu as un taux de chute plus important (compense par ta vitesse accrue)

http://www.parapentiste.info/forum/techniques-de-base-du-pilotage/ptv-et-finesse-t17463.0.html

[edit]

grille par Derob   :trinq:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Van Hurlu le 10 Janvier 2014 - 16:24:55
la finesse est une caracteristique intrinseque de la voile, independante du poids, donc a PTV plus fort, ca vole plus vite, et tu as un taux de chute plus important (compense par ta vitesse accrue)

y a toujours une limite aux bonnes choses
si tu accroche deux éléphants adlutes dessous
m'étonnerai pas que la finesse en prenne pas un gros coup  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 10 Janvier 2014 - 16:28:34
ok, avec 2 elephants, quelle que soit la voile, ca tombe, (relis le post que j'ai joint, c'est evoque avec des enclumes)

mais dans les limites du raisonnable, la finesse ne change pas....et normalement, on vole dans les limites du raisonable(20 kg au dessus disons), plus qu'avec des elephants  :P


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 17:01:43
Ca me parait tellement énorme 15kg au dessus du ptv ... j'aurai jurer que ca dégraderait la finesse ...autant pour moi si je me suis trompée ..


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Thomas B le 10 Janvier 2014 - 17:23:43
la finesse est une caracteristique intrinseque de la voile, independante du poids, donc a PTV plus fort, ca vole plus vite, et tu as un taux de chute plus important (compense par ta vitesse accrue)

y a toujours une limite aux bonnes choses
si tu accroche deux éléphants adlutes dessous
m'étonnerai pas que la finesse en prenne pas un gros coup  :mdr:

Effectivement, en théorie la finesse ne dépend pas du PTV. Mais ça c'est en théorie et limité à un domaine de PTV.
Il me semble que Nervure a fait d'ailleurs des essais en chargeant fortement une aile pour les soldats. Et la conclusion est quelle n'a pas la même finesse.

Ca flood un peu mais je crois qu'il n'est pas nécessaire d'accrocher un éléphant pour voir les effets (moi seul suffit). Pour 2 à 5 Kg au dessus du PTV max, ça suit la théorie. D'ailleurs mes premiers cross où je n'étais pas si lourd, c'était pas mal du tout sur les transitions : une bonne finesse et une bonne vitesse.

Autant, avec une aile de 4 ans de vol et 15 Kg au-dessus du PTV max, il y a de forte chance que le profil de l'aile se trouve déformée par le poids. J'imagine que ces choses là sont étudiées pour que la tenue du profil est conservée dans la limite du PTV. Aprés, il est certain qu'on est hors domaine de vol et que le changement de comportement doit bien varier d'une conception d'aile à l'autre.

Disons, que j'étais sur une charge alaire type minivoile...et le minivoile n'ont pas 9 de finesse.

bonne soirée



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 10 Janvier 2014 - 18:16:34
Et bien merci à tous pour cette lumiere apportée à cette  question !


Mais revenons à nos moutons ...ou plutôt à nos euphories de débuts qui nous ont valu  quelles frayeurs sans gros bobos  :ppte:

Un autre volontaire ?


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 10 Janvier 2014 - 22:29:20
quand d'autres regardent Toute une histoire et Sophie Davant, nous nous avons LCDV et Carole  :canape:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 10 Janvier 2014 - 23:15:59
'tain, mais vous allez  :floodstop: ce fil, oui, avec vos histoires de confessional et de maîtresse douteuse?
Ici, c'est le fil avec le goudron et les plumes pour M@tthieu.
Si vous voulez un fil sado-maso à vous, créez vous le vôtre, viendez pas saloper celui-ci, namésanblag !  :grrr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 11 Janvier 2014 - 07:58:41
(http://www.culturomonde.com/images/poker.gif)

Ben justement, comme il n'y a plus personne pour mettre le goudron et les plumes rapport à cause du Maroc ben ils continuent avec les autres personnages... Ils se font un trip Lucky-Luke, c'est à celui qui tire le plus vite...  ROTFL

(http://www.bedetheque.com/media/Versos/LuckyLukePubEtPastiches8pub.jpg)


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 11 Janvier 2014 - 08:31:58
'tain, mais vous allez  :floodstop: ce fil, oui, avec vos histoires de confessional et de maîtresse douteuse?
Ici, c'est le fil avec le goudron et les plumes pour M@tthieu.
Si vous voulez un fil sado-maso à vous, créez vous le vôtre, viendez pas saloper celui-ci, namésanblag !  :grrr:





Et ben justement Hub , si tu nous faisais part de tes premières mésaventures . Et oui je suis la maitresse d'école qui remarque vite les vilains garçons au fond de la classe ! A ton tours chenapan ! Raconte nous


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 11 Janvier 2014 - 08:33:46
(http://www.culturomonde.com/images/poker.gif)

Ben justement, comme il n'y a plus personne pour mettre le goudron et les plumes rapport à cause du Maroc ben ils continuent avec les autres personnages... Ils se font un trip Lucky-Luke, c'est à celui qui tire le plus vite...  ROTFL

(http://www.bedetheque.com/media/Versos/LuckyLukePubEtPastiches8pub.jpg)


Justement profitons de son absence pour reprendre ce forum à son utilisation initial plutôt qu'une courses entre couilles !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Klou le 11 Janvier 2014 - 10:21:28
'tain, mais vous allez  :floodstop: ce fil, oui, avec vos histoires de confessional et de maîtresse douteuse?
Ici, c'est le fil avec le goudron et les plumes pour M@tthieu.
Si vous voulez un fil sado-maso à vous, créez vous le vôtre, viendez pas saloper celui-ci, namésanblag !  :grrr:

excellente intervention :mdr:  :bravo:

Bon pour en revenir à ce fil, j'adore; pleins de rebondissements et de points de vus différents, bravo à Mathieu, Lololo, Gilles ,La Brune, Willow 16, Van Hurlu, Carole et tous les autres pour leurs interventions aussi différentes que rigolotes ou constructives.

Quand à moi, je boucle ma valise et je me casse au sooooooleil... :dent:  :soleil:  :bravo:  :coucou: 


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 11 Janvier 2014 - 12:17:58
'tain, mais vous allez  :floodstop: ce fil, oui, avec vos histoires de confessional et de maîtresse douteuse?
Ici, c'est le fil avec le goudron et les plumes pour M@tthieu.
Si vous voulez un fil sado-maso à vous, créez vous le vôtre, viendez pas saloper celui-ci, namésanblag !  :grrr:

excellente intervention :mdr:  :bravo:

Bon pour en revenir à ce fil, j'adore; pleins de rebondissements et de points de vus différents, bravo à Mathieu, Lololo, Gilles ,La Brune, Willow 16, Van Hurlu, Carole et tous les autres pour leurs interventions aussi différentes que rigolotes ou constructives.

Quand à moi, je boucle ma valise et je me casse au sooooooleil... :dent:  :soleil:  :bravo:  :coucou: 






Profites bien ! ché po ou tu va mé   ........ Eclates toi !    :bisous:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 14 Janvier 2014 - 22:56:44
HOU! HOU! Y A QUELQU'UN???....
...........M@TTHIEU REVIENS! TU NOUS MANQUES!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Klou le 14 Janvier 2014 - 22:58:25
Profites bien ! ché po ou tu va mé   ........ Eclates toi !    :bisous:

Merchi beaucoup, Chuis à Ténérife et cha voooole:soleil:  :bravo:  :bisous:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 14 Janvier 2014 - 23:07:18
Profites bien ! ché po ou tu va mé   ........ Eclates toi !    :bisous:

Merchi beaucoup, Chuis à Ténérife et cha voooole:soleil:  :bravo:  :bisous:

envoie nous des thermiques et bons vols  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jean-Nono le 14 Janvier 2014 - 23:53:39
Bonjour tous,

C'est pas juste, je suis au soleil et cela ne vol pas, vent fort d'est et nord, aucun site pour s'amuser... Un peu de bronzage en attendant de meilleur condition... :soleil:  :tomate:  :fume:

Bon vol à ceux qui peuvent, Jean-Nono :ppte:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 15 Janvier 2014 - 00:13:48
HOU! HOU! Y A QUELQU'UN???....
...........M@TTHIEU REVIENS! TU NOUS MANQUES!

Hé bien les gars, que de changements en une semaine d'absence... Je reviens d'une semaine en Tunisie avec une amie chère ;-) et je pars voler au Maroc vendredi avec 4 Troyens et aironeparapente.com.
Au retour, je ferai certainement un compte-rendu du séjour mais pas sûr que je mettrai tous les détails..si vous voyez ce que je veux dire. Je fais du parapente et forumise pour me détendre, pas pour me prendre la tête..  Sinon je suis content que certains racontent avec franchise leurs petites mésaventures.. ;-) j'ai été trop franc pour ma part je crois bien ! Bons vols !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 15 Janvier 2014 - 00:45:33
Je ne pense pas que tu sois trop franc, mais plus que tes récits sont encore frais au moment où tu les écrit, du coup tu manques peut-être un peu de recul pour analyser correctement tous les aspects de tes vols... ce qui est perçu comme de l'inconscience...
Prends soin de toi, pense à prendre de la marge, plus de marge encore, et encore plus si tu voles sur des sites inconnus, notamment au Maroc!

Et pour ma part en ce qui concerne les mésaventures parapentesques, je vous invite à lire mon récit : http://www.parapentiste.info/forum/incidents-accidents-de-parapente/un-de-plus-a-st-hilaire-t30823.0.html (http://www.parapentiste.info/forum/incidents-accidents-de-parapente/un-de-plus-a-st-hilaire-t30823.0.html)
Je rajoute à ça 3 décos foireux à Poleymieux, le tout en une année... 2 ronçages et 1 arbrissage... heureusement toujours juste en dessous du déco, j'ai pas du être à plus de 2m de haut... pas de bobo, ni pour moi ni pour la voile! Les détails une autre fois, sur un autre fil, quand j'aurais le courage, le temps, l'envie de l'écrire...
A+ et bons vols à tous!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 15 Janvier 2014 - 08:42:30
Je découvre petit à petit vos mésaventures ou erreurs et c'est cool de la part de Carole. Ca me déculpabilise ! Lol. Disons que la perception de mon "inconscience" pour certains vient comme tu le dis de récits trop frais (mais j'ai aussi peur que les détails m'échappent), de mots peut être mal choisis et d'une fréquence d'erreurs que la plupart des personnes ici n'ont pas connues en 80 vols. Mais on m'a toujours dit que j'étais précoce ;-) en tout cas je n'ai pas envie de mourir jeune...


Titre: Re&nbsp;:
Posté par: akira le 15 Janvier 2014 - 08:44:01
Bon ben en fait non ... ca n a rien changé.

Envoyé de mon GT-N7000 en utilisant Tapatalk


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 15 Janvier 2014 - 12:10:44
Je découvre petit à petit vos mésaventures ou erreurs et c'est cool de la part de Carole. Ca me déculpabilise ! Lol. Disons que la perception de mon "inconscience" pour certains vient comme tu le dis de récits trop frais (mais j'ai aussi peur que les détails m'échappent), de mots peut être mal choisis et d'une fréquence d'erreurs que la plupart des personnes ici n'ont pas connues en 80 vols. Mais on m'a toujours dit que j'étais précoce ;-) en tout cas je n'ai pas envie de mourir jeune...



ouais Tu reviens faire ton beau aprés le message que tu m'as envoyer !!! Mdr Tout ca pour sauver ton "p'tit"
 cul !


Titre: Re : Re&nbsp;:
Posté par: MCarole le 15 Janvier 2014 - 13:02:25
Bon ben en fait non ... ca n a rien changé.

Envoyé de mon GT-N7000 en utilisant Tapatalk




 karma+


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 15 Janvier 2014 - 14:26:06
Akira ta boite est pleine !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 15 Janvier 2014 - 14:31:52
Akira ta boite est pleine !

C'est marrant c'est la phrase qui revient tout le temps dans tous les posts en ce moment ! :mrgreen:
Un peu lourd dingue quand meme (pas toi Carole bien sur :D , mais la gestion des MP apres la RAZ...  :roll: )

Norbert


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 15 Janvier 2014 - 14:47:39
J ai fait du menage mais je suis pas certain que ca suffise. Comment on peut voir le taux de remplissage de la boite ?


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 15 Janvier 2014 - 21:21:40
En bas à gauche de la page de consultation des MPs tu as une barre avec un pourcentage.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Jérémie LeCouvert le 15 Janvier 2014 - 23:08:09
ouais Tu reviens faire ton beau aprés le message que tu m'as envoyer !!! Mdr Tout ca pour sauver ton "p'tit"
 cul !

De pardon ? Pourquoi ce revirement soudain ?!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: aileF le 16 Janvier 2014 - 00:48:37
ça part complètement en couille ce fil.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: nairolf le 16 Janvier 2014 - 01:11:03
ça part complètement en couille ce fil.

Oui mais pas n'importe quelle couilles , là ont parle de couilles de course ;)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Joris HART le 16 Janvier 2014 - 13:05:36
 :sucette:


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 16 Janvier 2014 - 18:16:44
ouais Tu reviens faire ton beau aprés le message que tu m'as envoyer !!! Mdr Tout ca pour sauver ton "p'tit"
 cul !

De pardon ? Pourquoi ce revirement soudain ?!

Même pas drole! tout se passe en MP maintenant  :(


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 16 Janvier 2014 - 18:28:35
Que des cachottiers, dommage l'époque est à la lecture divertissante...  ROTFL


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Gilles Silberzahn le 16 Janvier 2014 - 20:30:16
Pour vous éclairer un peu, Carole et moi avons eu un petit moment d'angoisse devant le silence de M@tthieu sur le forum alors que son séjour au Maroc n'était prévu selon ses dires qu'à partir de ces jours ci. On a un peu "investigué" tous azimuths pour nous assurer qu'il était pas resté pendu à un arbre (ou autre) sans que personne s'en aperçoive.

Donc, la reprise de contact avec M@tthieu a pu être un peu difficile...


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 16 Janvier 2014 - 21:40:52
:sucette:
Juste avant mon départ demain au Maroc (voir un fil sur les voyages / voler au Maroc), je viens lire ce qu'il se passe un peu interloqué par la manière dont ce fil évolue).
Comme je suis franc, je donne juste ma version. Je suis parti en Tunisie avec une amie très  :bisous: une petite semaine et auparavant, j'en avais un peu MARRE des attaques persos, des moralisateurs etc, ce que j'ai dit par SMS à Carole qui m'a appelé 3 ou 4 fois et laissé quelques messages. Donc silence radio, car pour moi le parapente est un loisir, le forum, un lieu de détente et pas un moment de prise de tête.
Ensuite cela s'est envenimé par SMS entre Carole et moi d'où son message. qui aurait du rester du domaine du privé mais bon.
Elle m'avait défendu jusque là et j'ai eu le malheur de lui rappeler deux ou trois choses qui m'avaient irrité à l'époque de Saint André en septembre. Si vous voulez j'ai l'intégralité des MS croustillants depuis le début...  ROTFL
Elle est passée dans le camp de mes ennemis mais perso j'en ai RIEN à faire. Je vole d'arbre en arbre pour me faire plaisir,  :ppte:  pour progresser à ma manière et à la vitesse que je veux. Je sais que les conseils de certains resteront dans un coin de ma tête pour ne pas aller trop loin. Mais vous voyez tout est relatif : la progression, le nombre de vols, la durée des vols, les acrobaties, les incidents, les erreurs... ça dépend du nombre de jokers que l'on possède  :ppte: et j'en ai un tas en réserve ! NANANERE (provoc inside je sais).
Plus sérieusement, une petite anecdote toute fraîche de Tunisie qui montre qu'il faut surtout prendre du recul par rapport à notre monde aseptisé fait d'assurance, de règles et je ne sais quoi...
En 1400 kms, mon amie s'est faite arrêter 4 fois au volant de la voiture de location et moi une fois. A chaque fois, on nous demandait notre ... passeport !
En prenant le taxi pour l'aéroport, on boucle notre ceinture et là le chauffeur hurle "non, pas la ceinture" et de nous expliquer qu'en Tunisie, mettre sa ceinture c'est qu'on respecte la loi et donc qu'on a quelque chose à se reprocher... d'où les 5 fois où on s'est faits arrêter... cqfd. Il n'y a pas plus d'accidents en Tunisie qu'en France (c'est comme rouler à 270 sur certaines portions d'autoroute allemandes - pas plus dangereux)
Pourquoi cette anecdote, parce que selon l'endroit où on habite, selon le passé que l'on a eu, la vision des choses peut être totalement opposée et peut avoir des effets contraires.

Ma vision est opposée à celle de plusieurs ici - pros y compris - personne n'a la vérité. Elle varie selon les personnes. Et pour terminer avant de vous laisser pendant 15 jours, dans le film "Le cercle des poètes disparus" à l'origine de ma vocation de prof, une phrase m'est restée comme adage personnel : "Deux routes s'offraient à moi, et là j'ai suivi celle où on n'allait pas, et j'ai compris toute la différence." c'est tout le programme de ma life.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 16 Janvier 2014 - 21:45:48
Ah j'ai oublié de mettre la vidéo de mon exploit / inconscience / folie / acte de bravoure / démonstration de pilotage  :mdr: / moment de chnace / joker time  du 1er janvier 2014 (rayer la mention inutile...) :

http://www.youtube.com/watch?v=faY9zwCUsYc (http://www.youtube.com/watch?v=faY9zwCUsYc)

Internet c'est tellement bon, vue 114 fois sans que je ne fasse de pub ! ah les petits curieux du LCDV...non je ne suis pas encore dead... un jour (pourvu que ce ne soit pas à cause du tabagisme passif de mon amie active... :mrgreen: )


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 16 Janvier 2014 - 22:00:58
on dirait Gensac  :+1:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tartifli le 16 Janvier 2014 - 22:11:34
:sucette:
...
Comme je suis franc, je donne juste ma version. Je suis parti en Tunisie avec une amie très  :bisous: une petite semaine et auparavant, j'en avais un peu MARRE des attaques persos, des moralisateurs etc, ce que j'ai dit par SMS à Carole qui m'a appelé 3 ou 4 fois et laissé quelques messages. ...
Ensuite cela s'est envenimé par SMS entre Carole et moi d'où son message. qui aurait du rester du domaine du privé mais bon.
Elle m'avait défendu jusque là et j'ai eu le malheur de lui rappeler deux ou trois choses qui m'avaient irrité à l'époque de Saint André en septembre. Si vous voulez j'ai l'intégralité des MS croustillants depuis le début...  ROTFL
Elle est passée dans le camp de mes ennemis mais perso j'en ai RIEN à faire. Je vole d'arbre en arbre pour me faire plaisir,  :ppte:  pour progresser à ma manière et à la vitesse que je veux. Je sais que les conseils de certains resteront dans un coin de ma tête pour ne pas aller trop loin. Mais vous voyez tout est relatif : la progression, le nombre de vols, la durée des vols, les acrobaties, les incidents, les erreurs... ça dépend du nombre de jokers que l'on possède  :ppte: et j'en ai un tas en réserve ! NANANERE (provoc inside je sais).
... Il n'y a pas plus d'accidents en Tunisie qu'en France (c'est comme rouler à 270 sur certaines portions d'autoroute allemandes - pas plus dangereux)...
Ma vision est opposée à celle de plusieurs ici - pros y compris - personne n'a la vérité. Elle varie selon les personnes. Et pour terminer avant de vous laisser pendant 15 jours, dans le film "Le cercle des poètes disparus" à l'origine de ma vocation de prof, une phrase m'est restée comme adage personnel : "Deux routes s'offraient à moi, et là j'ai suivi celle où on n'allait pas, et j'ai compris toute la différence." c'est tout le programme de ma life.

Comme quoi les résolutions c'est vraiment de la connerie.
Je m'étais promis de ne plus jamais lire les épanchements de M@tthieu, mais seulement quelques unes des réponses faites.
Et là je craque, je lis, et je me suis bien marré!
C'est d'une suffisance, d'une impudence (Carole) et d'une bêtise, au dernier paragraphe ça frise le JCVD!!! Encore!!!!



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 16 Janvier 2014 - 22:21:53


Comme quoi les résolutions c'est vraiment de la connerie.
Je m'étais promis de ne plus jamais lire les épanchements de M@tthieu, mais seulement quelques unes des réponses faites.
Et là je craque, je lis, et je me suis bien marré!
C'est d'une suffisance, d'une impudence (Carole) et d'une bêtise, au dernier paragraphe ça frise le JCVD!!! Encore!!!!



Tiens ça me fait penser à deux citations de Coluche :

- Avoir l'air con peut être utile, mais l'être vraiment serait plus facile.
- Il est voluptueux de passer pour un idiot aux yeux des imbéciles


Allez bons vols !!  :init:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 16 Janvier 2014 - 22:22:50
Oh putain c'est reparti! Et en fanfare!


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: tartifli le 16 Janvier 2014 - 22:30:31

Et dans le cercle des poètes disparus ils se foutaient de la fidélité aux textes et aux auteurs?
Ou c'est comme toujours l'envie de parler trop vite, trop fort et à trop de monde?

"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" c'est de Georges COURTELINE.





Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 16 Janvier 2014 - 22:33:03
moi je reprends une bière et des chips et j'attends avec impatience de voir l'épisode suivant : M@tthieu écoutera t il plus des pros ou va t il les renvoyer dans leur 22 comme julienF ???
ça me rappelle les romans photos : on doit pouvoir faire 20 pages sans que la situation ne bouge ...
Benhoit, passes moi les chips stp je vais chercher la bière au frigo  :speedy:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Benji le 16 Janvier 2014 - 22:38:26
Coucou,

Juste pour sur ce point:
Il n'y a pas plus d'accidents en Tunisie qu'en France (c'est comme rouler à 270 sur certaines portions d'autoroute allemandes - pas plus dangereux)
Pourquoi cette anecdote, parce que selon l'endroit où on habite, selon le passé que l'on a eu, la vision des choses peut être totalement opposée et peut avoir des effets contraires.
je ne suis pas sur que cela soit totalement vrai à croire ce tableau : http://4.bp.blogspot.com/-oRJZ3RM3hLo/UlFSYYQUvqI/AAAAAAAACrs/O6ystZbzrV0/s640/taux+de+mortalit%C3%A9+monde.jpg
Mais bon, j'ai l'impression que ce n'est pas la première incongruité lue dans ce thread (n'ai lu qu'un post sur 10, pas saisi tous les sous entendus, digression sans meme parler des trahisons de une telle envers bidule).

Have fun, fly safe (pour le premier je suis rassuré, pour le second, je miserai pas un kopek là dessus :o )

Benjamin


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Hub le 16 Janvier 2014 - 22:43:52
La claaaasse !  :shock: (http://www.freesmileys.org/smileys/smiley-sick007.gif)


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: thierry_c le 16 Janvier 2014 - 23:29:45
moi je reprends une bière et des chips et j'attends avec impatience de voir l'épisode suivant : M@tthieu écoutera t il plus des pros ou va t il les renvoyer dans leur 22 comme julienF ???
ça me rappelle les romans photos : on doit pouvoir faire 20 pages sans que la situation ne bouge ...
Benhoit, passes moi les chips stp je vais chercher la bière au frigo  :speedy:

que de rebondissement, vous avez de la place sur le canap...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 16 Janvier 2014 - 23:31:03
Je découvre petit à petit vos mésaventures ou erreurs et c'est cool de la part de Carole. Ca me déculpabilise ! Lol. Disons que la perception de mon "inconscience" pour certains vient comme tu le dis de récits trop frais (mais j'ai aussi peur que les détails m'échappent), de mots peut être mal choisis et d'une fréquence d'erreurs que la plupart des personnes ici n'ont pas connues en 80 vols. Mais on m'a toujours dit que j'étais précoce ;-) en tout cas je n'ai pas envie de mourir jeune...



Le but n'étant pas de te déculpabiliser , le but est de parler de chose plus constructive que de ta personne !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Van Hurlu le 17 Janvier 2014 - 00:29:03
Mais vous voyez tout est relatif : la progression, le nombre de vols, la durée des vols, les acrobaties, les incidents, les erreurs... ça dépend du nombre de jokers que l'on possède

Au risque de te décevoir, et au cas où tu n'aurais pas encore bien compris.  :bang:
Personne n'a de Joker, c'est juste une image, une façon de parler. Les Jokers ça n'existe pas
Le parapente n'est pas un jeu vidéo, on n'a pas plusieurs vies.


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 17 Janvier 2014 - 00:36:28
...
Ensuite cela s'est envenimé par SMS entre Carole et moi d'où son message. qui aurait du rester du domaine du privé mais bon.
Elle m'avait défendu jusque là et j'ai eu le malheur de lui rappeler deux ou trois choses qui m'avaient irrité à l'époque de Saint André en septembre. Si vous voulez j'ai l'intégralité des MS croustillants depuis le début...  ROTFL
Elle est passée dans le camp de mes ennemis mais perso j'en ai RIEN à faire.
...


Oui oui on veut, l'hiver est encore long ! Ne me prive(z) pas de mon feuilleton favori, haine déboire et beauté(e) (le dernier adjectif pour Carole)

Trop bon  ROTFL


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Willow16 le 17 Janvier 2014 - 00:39:05

Elle est passée dans le camp de mes ennemis


juste vite fait (faut que j'aille bosser), essaye 5 minutes d'imaginer que tu n'as pas d'ennemis ici...on est pas en guerre sur le forum

Essaye, serieux, ca pourrait changer un peu ta perception des interventions...

 :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: ManuPak le 17 Janvier 2014 - 08:23:17
Ne ratez pas les prochains épisodes de la saga :

"M@tthieu décolle dos voile à Quixada (sinon c'est trop facile)"
"Mon premier biplace, avec Teddy Riner (Saint André, juillet 2014)"
"M@tthieu achète une R11 sur le Bon Coin"
"M@tthieu passe la SAT (avec sa nouvelle R11)"
"Mes premiers cross dans les zones tribales du Pakistan"
"Pal Takats t'es pas cap' ! le défi de M@tthieu"

On me signale également pour la fin de l'année un "Vol bivouac en Corée du Nord"

Coté rentrée litterraire, un très prometteur livre d'entretiens entre M@tthieu et Jean-Claude Vandamme, préfacé par Paulo Coelho (Nietzsche était pas dispo), sur la vie, l'air, l'engagement, les camions Volvo, les ceintures de sécurité...

Une nouvelle un peu préoccupante : Chuck Norris hospitalisé pour un "gros coup de blues" suite à la lecture des exploits de M@tthieu.

A suivre aussi dans la presse parapente, l'interview de Chrigel Maurer : "Pourquoi j'ai choisi d'être l'assistant de M@tthieu pour la X-Alps 2015".

Enfin, à paraître prochainement, le très attendu "Comment se faire plein d'ami(e)s sur Internet" par M@tthieu et Olive M.

Stay tuned !

 :sors:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Lololo le 17 Janvier 2014 - 08:30:42

Enfin, à paraître prochainement, le très attendu "Comment se faire plein d'ami(e)s sur Internet" par M@tthieu et Olive M.

Assez inégale mais c'est là, elle m'a bien fait marrer!  :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 17 Janvier 2014 - 08:45:06
 karma+  pour tout le pack


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 17 Janvier 2014 - 08:56:37
Benhoit, passes moi les chips stp je vais chercher la bière au frigo  :speedy:
j'en ai plus .... dégouté ... j'ai tout consommé en attendant le retour de JCVD et là, au moment où ça repart plus fort .... je suis à poil .... DE-GOU-TE

Par contre, je sais pas pourquoi vous répondez : c'est plus un Troll, c'est au delà. L'épisode sur la Tunisie, j'ai A-DO-RE ... sont forts ces scénaristes qd même !


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 17 Janvier 2014 - 09:01:12
 :mdr:

karma+  pour tout le pack


Normal c est Manupak!
 karma+
Qui a dit "qui aime bien, châtie bien" ... À méditer!

Norbert


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 17 Janvier 2014 - 09:09:56

Au risque de te décevoir, et au cas où tu n'aurais pas encore bien compris.  :bang:
Personne n'a de Joker, c'est juste une image, une façon de parler. Les Jokers ça n'existe pas
Le parapente n'est pas un jeu vidéo, on n'a pas plusieurs vies.













 karma+


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 17 Janvier 2014 - 09:24:14
attention de pas mettre d'ironie dans vos propos ( http://www.courrierinternational.com/article/2014/01/09/ceci-est-un-point-d-ironie (http://www.courrierinternational.com/article/2014/01/09/ceci-est-un-point-d-ironie) ) cela pourrait etre mal pris, d'un cote comme de l'autre... :taupe:

donc @Mathieu : Calme toi....personne ne t'en veux ici, la plupart comme moi, espere juste que tu ne seras pas le énième parapentiste à la voile en torche qui fera une pub énorme aux écoles de parapente dans les colonne "faits d'hiver" et justifieront tous les traifs d'assurance.

 (@) tous les autres : laissez le faire, ignorez le, ou si vous préférez, vous pouvez aussi le regarder à l'heure de l'apéro (seulement si vous avez biere et chips, sinon ça sert à rien)

qui sommes nous pour l'interdire de nous faire rire et/ou pleurer? et même si il viendrait à faire ici publiquement l'apologie d'une frange extreme et intégriste, marquant à l'évidence un grand shisme théologien au sein de la communauté du vol libre. nous ne pouvons pas l'interdire, comme il ne peut pas nous interdire de nous moquer de la situation. (Je le connais même pas Mathieu)
-> Ha mince, je me trompe peut etre encore de post   :canape:

plus en rapport : moi aussi, je me suis fait parfois appelé "le candidat" par des collègue sur un ton plein d'affection parcequ'il se trouve que je suis un peu fou fou aussi..je leurs dits souvent que "c'est calculé" et que je "maitrise" jusqu'au jour où l'un d'entre eux me dira peut être: "je te l'avais dit". Mais je trouve que ton inconscience est quand même bien plus grande. quand tu dis: "43-47 km/h , je cherche un endroit moins exposé au vent" je me dit que tu n'as pas tout compris non plus. Je te laisse alors ce message remplis de haine, écrit par un jaloux, nauséabond raciste , tueur de reves et de liberté et puis surement un peu mal baisé tant qu'on y est:
                 la Terre, si tu la prends dans la gueule elle bougera pas...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Christian-Luc le 17 Janvier 2014 - 09:39:13
Une nouvelle un peu préoccupante : Chuck Norris hospitalisé pour un "gros coup de blues" suite à la lecture des exploits de M@tthieu.

je suis allé faire une petite visite à Chuck à l'hosto (sa chambre est pas loin de celle de Valérie)... Entre deux sanglots, il m'a confié: " y a plus de respect. pourtant je lui ai tout appris "


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 17 Janvier 2014 - 09:52:48
(((@))) ManuPak :   :mdr:  :mdr:  karma+

Pour le vol bivouac, j'aurais plutôt attendu un vol à travers les deux Corées du Sud vers le Nord avec traversée de la frontière en vol  :mrgreen:

Au début ça m'a énervé les conneries de M@tthieu...
Puis je me suis dis que s'il ne comprenait rien il ne le faisait peut être pas exprès alors j'ai essayer d'aller dans son sens et d'avoir des interventions constructives et de lui expliquer pourquoi on lui disait tel et tel truc...
Mais en fait il s'en fout tellement de ce qu'on lui raconte et il s'entête tellement dans sa vérité qu'il ne partage qu'avec lui même et son rôle de bouffon (au sens moyenâgeux de terme et non pas au sens de la banlieue) que ça en est arrivé à ce qu'il devienne un divertissement...

 :jump: Moi aussi j'veux une place sur le canap, j'apporte des chips, des pizz et du coca!! :jump:

Continue comme ça M@tthieu tu nous fais bien rire :mdr:


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 17 Janvier 2014 - 10:00:18
Je te laisse alors ce message remplis de haine, écrit par un jaloux, nauséabond raciste , tueur de reves et de liberté et puis surement un peu mal baisé tant qu'on y est:

Pour quelqu'un qui s associe au combat de l'instrumentalisation de la victimisation, tu montres que tu manies l instrument a la perfection.


Titre: Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 17 Janvier 2014 - 10:46:15
qui s associe au combat l'instrumentalisation de la victimisation
merde je savais pas. avec quoi on se bat dans ce combat? des mots, des quenelles, des lois, des AK47, des arcs, des guili guili?
 faut venir avec les siens ou c'est fourni par la direction de course? 

et puisque tu parles de combat: pouvez vous me dire si on peut faire un lotosportif dans celui qui oppose Mathieu(victime de son égo) et Mère Nature (victime tout court), la cote est de combien? il y a un arbitre? Qui prends les paris? il y a une sexe tape de Mathieu et Carole ou mieux celle de Mathieu et l'arbre (celle là elle m'exite encore plus)? même si ça n'a rien a voir c'est juste pour savoir si le poulain n'est pas trop fatigué avant le duel.

Citation
tu montres que tu manies l instrument a la perfection.
(A part le fait que j'aimerais que ma femme en dise autant :clown: )
la connerie sémantique et en effet est un domaine où je rayonne, je l'avoue :oops:  merci de l'avoir remarqué :trinq:


sinon j'avais pas vu que dès que j'ouvrais la bouche il y avait un combat à mener, je suis surement alors un "warmaker", c'est sur d'ailleurs j'y retourne: "Attends moi Sancho, les moulins n'ont qu'à bien se tenir"






Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 17 Janvier 2014 - 10:57:02
la connerie sémantique et en effet est un domaine où je rayonne, je l'avoue :oops:  merci de l'avoir remarqué :trinq:

Pas vraiment non.
Cette logorrhée indigeste peine a cacher ta difficulte d assumer tes propres contradictions.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pipou le 17 Janvier 2014 - 10:59:00
on va se détendre un peu les gars... si vous avez des comptes à régler, ya soit le fil de la quenelle, soit les MP... le fil ici est déjà assez pourri par le flood! :floodstop:
le mieux serait de  :trinq:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 17 Janvier 2014 - 11:10:00
 :+1:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: akira le 17 Janvier 2014 - 11:14:13
Avec plaisir, je ne suis pas a l origine de la contamination de ce fil.
Mais je plaide volontiers coupable de ne pas avoir cesse de l alimenter.

Je vais essayer de m en abstenir.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MCarole le 17 Janvier 2014 - 11:19:14
Et si on en revenait à nos exploits du début ! Ceux qu'on a eu et qu'on l'on a plaisir à les raconter !

( de toute facon l'autre est parti se confesser au maroc donc on est tranquille pour 15 jours !! :jump:  :jump:  :jump:  :jump:  :jump:  :jump:  :jump: )


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 17 Janvier 2014 - 11:58:24
Citation
Cette logorrhée indigeste peine a cacher ta difficulte d assumer tes propres contradictions
 :grat: nauséabond et indigeste, ca va ensemble? :bang:
je comprends pas où est ma contradiction? je suis ni ceci ni cela bien au contraire (cette phrase ne veut rien dire comme beaucoup de propos, dont les miens)

Citation
De temps en temps ça peut être une bonne chose de rappeler aux pilotes qu'ils sont seuls responsables de leurs décisions
c'est la seule chose que je trouve sensé depuis bien des posts. Et quand bien même la décision du pilote est pourrie

Bon allez, j'en resterai là et mon cerveau malade est reparti s'indigner de la sodomisations des mouches au Bangladesh  :tomate:






Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: La Brune le 17 Janvier 2014 - 12:05:19
Outch!!!!


Ben vivement que ça revole, qu'on aille se  :trinq:  après un bon  :ppte:  voire un  :vrac:  pour M@tthieu.... (désolé M@tthieu, fallait rester un peu dans l't'aime l'thème).

Ce sera mieux que  :twisted:  ou  :P  voire  :grrr:  .....

 :sors:

 :coucou:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: MLES le 17 Janvier 2014 - 15:52:49
[ftp][/( de toute facon l'autre est parti se confesser au maroc donc on est tranquille pour 15 jours !! sautillant  sautillant  sautillant  sautillant  sautillant  sautillant  sautillant ftp]
  karma-  ( pour " l'autre") vraiment pathétique ce fil


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: blabair le 17 Janvier 2014 - 16:02:10
Ne ratez pas les prochains épisodes de la saga :

"M@tthieu décolle dos voile à Quixada (sinon c'est trop facile)"
"Mon premier biplace, avec Teddy Riner (Saint André, juillet 2014)"
"M@tthieu achète une R11 sur le Bon Coin"
"M@tthieu passe la SAT (avec sa nouvelle R11)"
"Mes premiers cross dans les zones tribales du Pakistan"
"Pal Takats t'es pas cap' ! le défi de M@tthieu"

On me signale également pour la fin de l'année un "Vol bivouac en Corée du Nord"

Coté rentrée litterraire, un très prometteur livre d'entretiens entre M@tthieu et Jean-Claude Vandamme, préfacé par Paulo Coelho (Nietzsche était pas dispo), sur la vie, l'air, l'engagement, les camions Volvo, les ceintures de sécurité...

Une nouvelle un peu préoccupante : Chuck Norris hospitalisé pour un "gros coup de blues" suite à la lecture des exploits de M@tthieu.

A suivre aussi dans la presse parapente, l'interview de Chrigel Maurer : "Pourquoi j'ai choisi d'être l'assistant de M@tthieu pour la X-Alps 2015".

Enfin, à paraître prochainement, le très attendu "Comment se faire plein d'ami(e)s sur Internet" par M@tthieu et Olive M.

Stay tuned !

 :sors:

 :mdr:  ROTFL  :mdr:  ROTFL  :mdr:  ROTFL  :mdr:   :pouce:

mais késkon se marre sur ce fil!!!!!! :forum:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Boya le 17 Janvier 2014 - 16:06:59
Ah oui et manupak ! J ai adorer ta prose  :mrgreen:  :mdr:  :pouce:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Franck74370 le 17 Janvier 2014 - 16:17:36
 :soleil:  :soleil:  :soleil:
 C'est un bonheur se fil...... :forum:
 :bravo:  :bravo:  :bravo:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Roofus le 17 Janvier 2014 - 16:43:38
.  :mrgreen:


Titre: Re : Re : Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: urububerlu le 18 Janvier 2014 - 18:50:14
Benhoit, passes moi les chips stp je vais chercher la bière au frigo  :speedy:
j'en ai plus .... dégouté ... j'ai tout consommé en attendant le retour de JCVD et là, au moment où ça repart plus fort .... je suis à poil .... DE-GOU-TE


Par contre, je sais pas pourquoi vous répondez : c'est plus un Troll, c'est au delà. L'épisode sur la Tunisie, j'ai A-DO-RE ... sont forts ces scénaristes qd même !

Pas de post sur ce fil aujourd'hui? ... mais ça ne va pas là ! Comment va t on faire pour arriver à 50 pages avant la fin de l'hiver ?

Allez, je rajoute mon tit grain de sel, je l'assume totalement inutile, mais j'espère tout de même que tu ne te sentiras pas persécuté ni dénigré ni... ni... il s'agit juste d'un peu d'humour alacon certes, mais juste un peu d'humour. En fait en lisant le post en copie ci-dessus, je me suis posé une question existentielle ...MAIS QU'EST CE QU'IL Y A AU DELA D'UN TROLL ??? Du coup, je me suis empressé de demander à mon pote Wiki, et, si j'ai bien tout comprendu la leçon :
Au delà d'un Troll, c'est un Orque !!!  Ca expliquerait tout d'ailleurs. Voir le court extrait de Wikipedia sur les orques joint ci-dessous :   :mrgreen:

... Les orks dans Warhammer 40,000 (souvenirs souvenirs pour les adeptes des jeux de rôles...)

...Les Orks sont divisés en clans, qui ont chacun des particularités culturelles mais aussi physiologiques. ... Le terme « Brikolos » désigne l’ensemble des « castes » spécialisées : les Mékanos (armurie, vehicule et tout ce qui touche à la mécanique et à la physique : ce sont les « scientifiks »), les Médikos (médecins et scientifiques), les Bizarboyz (psykers dangereux car incapables de contrôler leurs pouvoirs) et les Fouettards (qui ont la charge des sous-espèces orkoïdes, les gretchins, ou grot, et les snotling). Ces Orks apprennent par l’erreur, en faisant des expérimentations, même si le patient (pour le Médiko) ou le testeur (pour le Mékano) n’est pas d’accord (ce qui est souvent le cas…).

Contrairement à ce qu’il pourrait paraître, les Orks ne sont pas débiles, encore moins stupides. Ils ont juste une vision plus directe des événements qui composent leur vie...


J'en conclus donc (et j'espère que vous serez du même avis, au vu de la bibliographie étoffée étayant mon argumentaire imparable) que Matthieu, tu n'est pas un TROLL, contrairement à ce que certains ont pu insinuer de manière fallacieuse, mais tu es bel et bien d'un authentique ORC !!!

A y est vous avez tout lu ? Ben dites donc zètes motivés ! Je vous avais pourtant prévenu que c'était totalement inutile !
Allez, je te souhaite plein de bons  :vol:  sans  :vrac: ni :fume:  puis je  :sors:

PS : à mon humble avis de débutant qui n'a que 50 vols environ, j'ai eu le plaisir prendre des cours avec Gilles et je l'ai trouvé de très bon conseil !





Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: wowo le 18 Janvier 2014 - 19:21:18
 :bravo: Bienvenus à l'Orc M@thieu,

et un  karma+  à la perspicacité de Urububerlue.

Bonne soirée,


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 18 Janvier 2014 - 23:06:07
juste pour alimenter le fil (50 pages avant la fin de l'hiver: défi relevé!) mais aussi pour faire rire (ou au moins sourire, un peu) :

tout d'abord bravo à la Mlle C  :pouce:  d'avoir jouer les Fées aux mileux des coqs, orcq , trolls, hobbit, ou autre yétis.Parce que quoi qu'on en dise, en vertu des lois fondamentales de la physique quantique appliquée au vol libre, ils ne sont pas aptes à voler sans magie noire  :twisted:

Ensuite pour ce qui est de mon "premiers vols en autonomie complète" (c'est bien ça le titre du fil? oui/non?), entendez alors le premier vol hors pente école sans téléguidage laser, satellite ou radio voilà ce qu'il en est du mien ( c'est aussi chiant à lire que bien d'autres fils donc patience et courage sont de rigeur)

  De fou et joyeux guerrier de la table d'orientation (était elle ronde??) m'ont accompagné dans cette noble quète. M'aidant grâce à de sournoise formule magique :"" si ca tire à gauche, tu vas vers elle et tu charge bien la ventrale"". Ces Gandalfs en puissance m'ont alors aider en vérifiant l'état de mon fidèle destrier (en fait c'était une altéa ), faisant un signe de croix ostentatoire avec moi pour vérifier l'ajustement de son armure (bon ça protège pas vraiment et c'est un poil sérrée aux cou**** ) .Je m'élança alors tête baissé, sans peur et sans reproche ( ben ouais sinon, ca craint) vers la quête chère à ce bon vieux "I care" (les anglais l'appelle d'ailleurs "je m'inquiète" )
  De mal en coui*** droite, en mal à la coui*** gauche, j'ai du choisir bien vite entre les deux côtés, aussi obscur et rempli de force qu'ils soient, je ne serais plus le père de personne, Luke désolé :averse:
  Une zone safe se profile, c'est bien elle, la Terre du milieu, du milieu car elle est entre la route et le ruisseau donc , je filais les bras en l'air, connaissant enfin les douceurs du ballbusting, gavais à l'adrénaline et par une incroyable envie de pisser. N'écoutant alors que la voix de l'anneau, une petite alliance sympa, qui me rappelle sans cesse que j'ai finalement des reproches et la trouille. Je m'appliqua alors à freiner pour porter le coup de grace en dynemma,  un peu travers pente, mais tellement heureux d’Être vivant... et aussi fier qu'un zombie  :?

 Ce fut à ce moment là que j'ai sombré dans le mystique.
 :prof: Ce jour là, l'éternel con qui est en moi m'est apparu et me dit : "recommence crétin c'est trop fun", ceux à quoi je répondis "ok" sans trop de délai :ange:

Je vis alors en chacun des chevaliers du saint Empire du Thermos, un gourou potentiel, pour me guider vers la lum euh... le plaf. Une Vision sacerdotale (ou sacàdossale) qu'est le vol. Ceci impliquant sacrifice et abnégation, renoncement et dévotion. (Ha ouais quand même :grat: ). Je m'empressa de signer le registre des ELFFVL et acheta le DVD cantique (vous voyez le rapport avec la physique quantique du début , vous? moi non plus... :P )

  Parmis c'est Elfes au grands coeurs je me suis rendu compte qu'il pouvait se cacher des trolls, des coqs et des pigeons, tous très attachés à leurs montures et leurs boulets. La cohabitation se passe bien dans l'ensemble dans cette basse cour , où ♫ô félicité♫, le symbole de ce Saint Empire n'était pas l'Aigle mais bien la Buse :init: .
La sournoiserie du troll me fit me rendre compte rapidement que forcement les coquineries du coq et les plumes du pigeon n'était jamais loin du seau de goudron servant à l'enduction (l'induction étant réservé à ceux qui tane le cuivre).

Heureusement pour moi, j'arriva au meilleur moment dans les ordres car le livre pieux qui disait autant :taupe: que  :sucette:, encouragea les fameux chevaliers de la lcdv à restaurer le dogme originel et à mener bataille contre l'ennemi du parapentiste qu'est l'ennui.

C'est aujourd'hui encore eux que je écoute quand je recommence ce combat et que je charge la graisse qui me sert de ventrale . Seul dans mon hermitage aérodynamique, je cherche toujours la véritable ascension , entre les dégeulantes et les dégueulis. mais sans la peur et le reproche, juste patience et prudence.
Car très vite parfois, même à Foix, les première fois, avec le foie un peu malade, la foi du capitaine de ce Titanic cérébral en prends un coup. l'Iceberg d'air chaud faisant sauté le caisson étanche d'un couple twisteur aussi rapide que soudain. Votre destrier vous lache soudain. Vous n'avez pas d'équerre oblique pour contrer l'attaque du côté obscur de la Farce.
A ce moment là l'Eternel con qui est en moi, j'ai eu beau l'appellé, il répondit pas des masses à mes prières.

Je compris alors qu'il ne fallait pas croire en lui mais en Aile.
alors j'ai remis un peu en cause ma foi, la cherchant au plus profonds de moi et de ce p****de barreau que j'avais pas attaché.

Cette croyance basé sur le fait que les poules ne volent pas et qui implique tout autant que son origine ovipare de longues palabres le soir lors du bivouac :bu:

En tout cas je me pose toujours autant de questions spirituelles :
  Vaux t il mieux une vache qu'un veau? sachant que les trolls aussi peuvent se vacher , personnellement je viserais plutôt le cul d'un veau.c'est pervers mais j'ai une RCA = youpi !
  Vaux t il mieux des piquets en aluminium de fer ou en bois d'arbres ? idées d'un minorité d'extrémiste qui souhaiterait interdire aussi ceux en ciment de béton
  Vaux t'il mieux une petite biroute bien placé qu'une grosse mal orienté ? Enfin la reconnaissance de la vitesse de la lumière dans le débat sans renier les origines de la pomme de Terre
  Vaux t'il mieux s'amuser à lire ou écrire sur ce forum ou regarder la météo pour demain? Ca me permettrait de me rassurer en me disant qu'il pleut peut être  :(  

Le mystère reste entier...

Mince, j'ai plus de chips au paté et de boisson alors j'espère avoir trollé, fllodé et amusé ceux qui sont là autant qu'ils m'amuse.
Bon alors n'oublié pas les vrais vérités vrai : quelques soit la marque et la couleur de votre voile : elle sont régit par les même lois de la Nature.
Trouvé l' "I care" qui est en vous.  :trinq:

moi je vais vite faire autre choses qu'écrire autant de conneries devant un écran? J'ai d'autre aventures qui m'attendent et c'est plus facilement résumable même pour les amateurs de SF ou de Roman photos à l'eau de pluie 2.0
   :coucou:-->   :bu: -->  :grrr: --> :boude: (vous êtes ici) --> :oops: --> :bisous: --->XXX ou pas ?--> 8) ---> :dodo:
 
edit : XXX


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: rushrush le 19 Janvier 2014 - 01:30:43
(http://i1.kym-cdn.com/photos/images/original/000/173/659/46183%20-%20animated%20did_not_read_lol%20gif%20image_macro%20lol_didnt_read%20meme%20rainbow_dash%20tl%253Bdr.gif)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 19 Janvier 2014 - 09:39:52
 :+1:  coincoin


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 19 Janvier 2014 - 09:56:22
 :mrgreen:  ROTFL  :mdr:  :forum: , mais vivement que ça vole quand même, on écrira moins de conneries!! :D


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: yeager le 19 Janvier 2014 - 10:48:38
:mrgreen:  ROTFL  :mdr:  :forum: , mais vivement que ça vole quand même, on écrira moins de conneries!! :D

t'as raison, ici dans le sud, il pleut averse depuis 2-3 jours et ça continue, on va finir par voler en parachutale  :mrgreen:



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 19 Janvier 2014 - 12:10:33
ou en para..pluie !
Mary Poppins le faisait bien  ;)

Norbert


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: pierrot capt le 19 Janvier 2014 - 12:13:39
yeager....ici aussi il tombe des cordes , je sais pas si Thomas a essayé ce nouveau "truc" "a plaid against the rain"  prix 180 euros sans les velcros (20 euros) qu'il faut poser "pénard" à la maison.... il y a un plan d'accroche avec pour le type d'aile ...acheté Mardi dernier avec Yoann93 , c'est vraiment une "révolution "pour le parapente , enfin pouvoir voler quand il tombe de la pluie.....c'est bien marqué "Warning"....enfin : ne pas utiliser par temps orageux........ nous faisons dans une heure mouvement  sur site pour voir ce que ça donne . Cordialement . Pierrot capt .  :banane:  :fume:  :banane:  :trinq:  


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 19 Janvier 2014 - 16:43:11
ou en para..pluie !
Mary Poppins le faisait bien  ;)

Norbert
:mdr:

Une pionière du vol libre... que de record à son palmarès (dont le nombre de rediffusion TV à Noel)
Il semble qu'elle exploitait le thermique bien raide du ramoneur comme personne  :oops:
notamment avec le fameux proto Supercalifragilisticexpialidocious
dont voici quelques caractéristiques :
Allongement : 1
finesse : anglaise
taux de chute : nul (comme mon post)
nombre de celluloid : 24/s
PTV : 60kg / 2t (container magique en option)
 

 c'est bien elle qui a inventé les joncs ....en fanon de baleine.

 Mary Poppins :  :+1:

( :tomate: )


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 19 Janvier 2014 - 21:43:10
Premier soaring atlantique jusqu'à la nuit et première repose au déco. 2014 s'annonce  :+1:

Quelles couleurs magnifiques !

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/dsc06110.jpg)

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/dsc06111.jpg)

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/dsc06210.jpg)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 20 Janvier 2014 - 08:49:32
les photos sont sympas

Citation
et première repose au déco
vu le site t'es un peu obligé à marée haute?


ok j' :floodstop:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: chatmalo le 20 Janvier 2014 - 10:13:32
Si tu regardes bien les photos, il y a des endroits où tu as 1 ou 2 mètres de plage pour poser... Puis sinon l'eau n'a pas l'air très profonde en bord de plage... :canape: ... :sors:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: brandi le 20 Janvier 2014 - 10:53:26
les photos sont sympas

T'es gentil , je vois deux photos de cailloux prisent depuis le sol , et une autre prise de la plage avec une lumière blafarde et un parapentiste flou.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 20 Janvier 2014 - 10:57:44
les photos sont sympas

Citation
et première repose au déco
vu le site t'es un peu obligé à marée haute?


ok j' :floodstop:

C'est quoi la marée haute ?  :mrgreen:
Allez je suis d'excellente humeur  :lol: le moniteur avait dit qu'on pouvait atterrir sur la plage en bas mais de faire attention à la voile quand elle retomberait donc j'ai préféré la solution du haut d'autant plus que c'était laminaire (ah le bord de mer !)
Sinon c'est la plage d'Aglou vers Tisnit au sud d'Agadir  pour localiser le spot.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 20 Janvier 2014 - 10:59:06
les photos sont sympas

T'es gentil , je vois deux photos de cailloux prisent depuis le sol , et une autre prise de la plage avec une lumière blafarde et un parapentiste flou.

Citation
Quelles couleurs magnifiques !


Pour ma défense je suis daltonnien   :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: BenHoit le 20 Janvier 2014 - 10:59:44
Tifnit peut être ou Tiznit (vous logez à Mirleft ?) ?


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 20 Janvier 2014 - 11:02:23
Pour ma défense je suis daltonnien   :mdr:

je confirme... c'est le seul habillé avec des rayures jaunes et noires au déco !
 :mdr:

Norbert


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 20 Janvier 2014 - 11:07:46
tu dis des bétises, elle sont oranges très clairs et anthracites très foncés, c'est pas pareil :P


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 23 Janvier 2014 - 16:58:46
Petit jeu : je suis très bien entouré, mais par qui ?

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140110.jpg)


Rien que cette vue avec 20 degrés vaut...  :ppte:

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140111.jpg)


Oui, oui, j'ai fait la cible : 1000 points, ce sont mes traces de chaussures à l'atterrissage  :coucou:

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140112.jpg)

Quelle vue pour aller déjeuner et manger du poisson grillé !

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140113.jpg)


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 23 Janvier 2014 - 19:30:54
Erwan et Gerald Delorme ?

Norbert


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 23 Janvier 2014 - 19:41:10
à gauche j'aurais dis TOAD  :canape:
(http://www.kessho.net/squidoo/super-mario-toad-costume.gif)
PS: gros respect à GéraLd, ma première littérature parapentesque :pouce:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: Norby le 23 Janvier 2014 - 19:44:46
Merci !  :grrr: correcteur orthographique  !


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: cyril anakis le 23 Janvier 2014 - 19:48:03
 :mdr:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: jloux le 23 Janvier 2014 - 20:02:00
M@thhieu vin diou, sois prudent, on te l'a assez répété mets un casque!
Ah qu'est ce que je suis trop con, c'est juste pour la photo sourire. Ha ben tout est parfait par ailleurs alors.


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: urububerlu le 24 Janvier 2014 - 17:13:17
A y est on a passé la moitié, on est à 26 !
Plus que 24 ! Encore un petit effort il ne reste que 2-3 mois avant le début de la saison prochaine ! Mais si mais si, soyons optimistes, ça volera avant juillet cette année.
Au fait, mettez des photos ça tient plus de place !

Ca part encore c..ille ... remarquez, pour un fil sur lequel on fait une course de c :koi: illes c'est peut être normal !

Allez demain lever 4h   :dodo:  pour être prêt à partir au déco avant que les nuages n'arrivent !    si tout va bien  :speedy:  :ppte:  :vol:   2000m  :dent:

ok  :floodstop: 



Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Janvier 2014 - 22:26:09
Erwan et Gerald Delorme ?

Norbert
Gagné !!
 karma+


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 30 Janvier 2014 - 22:58:20
A la veille de rentrer en France, un petit message pour dire que les 15 jours au Maroc se sont très bien passés : je suis VIVANT ! et pas d'os cassés, elle est pas belle la vie ?  :mrgreen:
J'ai beaucoup appris avec Aironeparapente, Michel et Erwan,qui m'ont aidé à perfectionné mon face-voile, dans le vent sur la plage de Legzira. Beaucoup de beaux vols (Legzira et l'arche surprenant surtout avec 5-6 voiles en l'air, des mini-dunes le long de l'océan pas plus hautes que 20 m, Tizi-n-Test grandiose avec des thermiques qui envoyaient déjà bien) et pas mal de pluie malheureusement...qui nous auront cloué 5 jours au sol.
J'ai rencontré quelques parapentistes des ailes des Baronnies et leur bonne humeur collective, leurs talents  ainsi que leur sens de l'accueil éthylique  :trinq:  et ça c'était vraiment  :pouce: plus d'autres parapentistes isolés ou en couple (ah Yuki... :bisous: ou l'inénarrable Gérald Delorme).
Voilà le Maroc en janvier pour moi, c'était 30% rencontres, 30% paysages magnifiques et conditions de vol différentes, 40% aventures en tout genre (dans un prochain épisode).
Evidemment, nous n'avons pas pu voler à Aguergour et les explications données par Michel, ressenties par les Marocains et les autres professionnels du parapente m'ont conforté dans le sentiment que si UNE seule personne ne montrait pas de bonne volonté, la situation pourrait perdurer... Le temps est suspendu au Maroc dans la quantité et dilué dans l'immobilisme de certaines personnes locales qui pourraient montrer leur autorité et faire en sorte de développer le secteur économique du parapente. C'est bien dommage car Aguergour est un site vraiment idéal pour voler (je le comparerais à ce que je connais - Saint André les Alpes). Larges possibilités de vol et infrastructures hôtelières existantes à l'atterro.
Je vous laisse et mettrai davantage de photos plus tard quand je serais reposé et remis de maux d'estomac...




Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: stepson le 31 Janvier 2014 - 10:53:23
ainsi que leur sens de l'accueil éthylique
à ce sujet, j'ai toujours été surpris de la quantité d'alcool produite au Maroc !
même si la manne des touristes représente un gros potentiel de consommateur, il y a trop d'alcool produit par rapport à la capacité d'absorption moyenne du touriste ...
(
quand je serais reposé et remis de maux d'estomac...
... même quand ceux ci font des efforts pour consommer local.

bref, il faut bien au final que le musulman trinque aussi  :trinq: pour absorber la production locale d'alcool ...  :twisted:


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: f@b le 31 Janvier 2014 - 10:58:43
Matthieu parle de l'accueil éthylique des pilotes baronniards


Titre: Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: M@tthieu le 31 Janvier 2014 - 15:00:47
Accueil soft quand même... tout est dans la mesure ! ;) en tout cas très difficile de trouver une goutte de Whisky ou de rhum au Maroc ! ça ne fait pas de mal du reste...


Titre: Re : Re : Mon premier vol en autonomie complète !
Posté par: stepson le 31 Janvier 2014 - 20:58:04
Matthieu parle de l'accueil éthylique des pilotes baronniards
oui mais il les a bien rencontré au Maroc ;-)
un truc amusant au Maroc, c'est la quantité de gens enrhumés qui vont acheter des paquets de mouchoirs en papier et qui ressortent de l'échope avec un gros sac en papier craft qui doit au moins contenir 50 paquets de mouchoirs.... ou .... 1 bouteille...



Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: JC - MARSEILLE PARAPENTE le 31 Janvier 2014 - 21:25:18
Smecta quand tu nous tiens.....


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: didier.f le 01 Février 2014 - 20:24:21
petite précision, nous les membres du club des ailes des baronnies avons consommé seulement le soir aprés le coucher du soleil des boissons alcoolisées dans le seul but thérapeutique
de désinfection de nos appareils digestifs d'ailleurs aucun de nous n'a eu le moindre désagrément gastrique ,nous avons unanimement apprécié ce cher Matthieu (bise à toi )
et sommes impatients de partager des vols et des soins du soir avec lui ...     
:forum:  


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: Van Hurlu le 01 Février 2014 - 22:02:16
(@) didou
Vous avez appris à M@tthieu à chercher la Lune avec le GPS ?
comme cette fois à Annecy ou après le SIV on a ....  :mdr:

Maintenant, je suis tout à fait rassuré pour la formation de M@tthieu
Il va bientôt pouvoir passer sa qualif "vol de nuit"
 :roll:


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: Berchouet le 01 Février 2014 - 23:30:40
T'inquiète pas Van hurlu il m'a promis qu'il passerait nous voir très prochainement  :ppte:


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 01 Février 2014 - 23:40:01
Smecta quand tu nous tiens.....

Content de t'avoir rencontré en live et j'espère que ton rendez-vous a été fructueux !
petite précision, nous les membres du club des ailes des baronnies avons consommé seulement le soir aprés le coucher du soleil des boissons alcoolisées dans le seul but thérapeutique
de désinfection de nos appareils digestifs d'ailleurs aucun de nous n'a eu le moindre désagrément gastrique ,nous avons unanimement apprécié ce cher Matthieu (bise à toi )
et sommes impatients de partager des vols et des soins du soir avec lui ...     
:forum: 

Merci !! le plaisir fut partagé et j'attends avec impatient d'enrouler et crosser avec vous cet été !
Je me suis aperçu que j'avais eu des maux d'estomac dès que je n'ai plus touché au rhum et au pastaga...

((@)) didou
Vous avez appris à M@tthieu à chercher la Lune avec le GPS ?
comme cette fois à Annecy ou après le SIV on a ....  :mdr:

Maintenant, je suis tout à fait rassuré pour la formation de M@tthieu
Il va bientôt pouvoir passer sa qualif "vol de nuit"
 :roll:

On a failli, mais on n'avait pas les clefs du 4*4 !  :roll:

Sinon pour faire hurler les moralistes et bien-pensants sécuritaires (oups j'avais promis de ne pas provoquer  :mrgreen: ), j'ai cratérisé (je sais ce que veut dire ce terme maintenant) et dans la série, on apprend par l'expérience et pas dans les livres, j'ai volé sous le vent de l'ascendance en tournant sous le vent et non au vent (je le saurai maintenant) et testé l'effet Bagnard (c'était obscur dans les manuels de vols) avec une chute à 3.2 m/s (ça fait bizarre).  j'ai aussi atterri en mode "cross" deux fois à un endroit pas prévu (on atterrit où on peut parfois et donc je suis prêt à atterrir n'importe où.  :mrgreen: ). J'ai fait une cabriole au décollage de Mzouda à cause d'un caillou que j'ai voulu sauter - le même qui a fait chuter Yuki (ah Yuki, qu'elle est belle... :bisous: en plus elle fait la Coupe du Monde pour ne rien gâcher), j'ai atterri vent de cul sans dommage et puis j'ai fait de très beaux vols sans histoires avec des thermiques qui montaient à +1,8 m/s et j'ai rencontré une bande de potes formidables  :pouce: que je verrai dès que les examens seront terminés (vers la fin juin ou avant).
J'ai fait un petit résumé sur un autre fil que je copie-colle :


De retour hier vendredi après 14 jours passés au Maroc avec Airone parapente, je me dépêche de faire un compte-rendu avant la rentrée lundi...
Le Maroc est un pays superbe, je l'ai trouvé bien plus beau que la Tunisie : plus de paysages variés, plus de montagnes, collines, reliefs, lacs.
Des villages innombrables se nichant ici et là et se confondant parfois avec la terre de la montagne.
Des habitants souriants quand on passait dans leurs rues, jamais agressifs et malgré leur pauvreté matérielle apparente, leur richesse était sans dans leur gentillesse.
Le contraste est frappant : nous "nantis" européens sur des routes en voie de se construire ou juste achevées traversant des villages rudimentaires, des marchés où se mêlent les différentes essences et odeurs, les carcasses de mouton jouxtant les  régimes de bananes sur des sols pas propres du tout et où les services d'hygiène ne passeront jamais. Qu'importe, c'est le Maroc que l'on apprécie, qu'on aime... ou pas.
Contraste en voyant les centaines d'ânes, principal moyen de locomotion arpenter les champs avec une charrue derrière, et quand les personnes ont plus d'argent, ce sont d'antiques 405 ou Renault 12 qui avancent péniblement sous la surcharge. Ici point de contrôle technique ou de respect de la législation routière.
Le Maroc en 2014 c'est une sorte de parenthèse si rafraîchissante pour nous Français habitués à râler. Même si les forces de l'ordre ne sont jamais loin, on vit dans une autre époque, une autre civilisation à 3h30 de Paris.
Michel d'Airone nous a bien montré l'autre facette du Maroc, pas celle du parapente, pas celle de Marrakech, non celle du Maroc rural que nous avons traversé et sillonné d'Aguergour à Legzira.

La météo n'a pas été aussi bonne que l'on aurait pu l'espérer. Du 17 au 31 janvier : 3 jours de pluie, un jour avec trop de vent. Un jour de transition sud-nord. En regardant mon carnet de vol, j'ai volé 10 jours et 14 vols soit une moyenne de un vol par jour. Pas si mal mais le parapentiste est toujours exigeant !
Au-delà des jours de vols, ce sont les températures qui ont été difficiles à supporter, le soir surtout à Aguergour. En janvier, il faut vraiment des duvets 0/+5 degrés maximum. C'est la première fois que je dormais dans mon duvet -10 / +5 degrés avec écharpe, bonnet et je n'étais pas le seul. L'humidité des derniers jours ne permettait pas de faire sécher la serviette.
Heureusement les rayons de soleil auparavant ont montré la puissance de la latitude marocaine  : vous prenez le petit-déjeuner sur la terrasse du gîte de Latifa vers 8h30 avec équipement de ski et dès que le soleil apparaît, il tape si fort qu'au bout de quelques minutes vous enlevez tout ce qui est superflu pour finir torse nu à 10h du matin ! c'est incroyable cette chaleur qui vous envahit au fur et à mesure que le disque solaire apparaît au-dessus de la montagne d'Aguergour !
La nourriture fut excellente chez Latifa et très bonne ailleurs (Mirleft). Certes dans les derniers jours, j'eus l'estomac en vrac mais je fus le seul à en souffrir. L'eau est toujours en bouteille. Les tagines et couscous divins. Quantité et qualité !

Les sites de vols faits la première semaine : le nid d'Aigle, Aglou Plage, Legzira, les dunes en face du nid d'aigle furent somptueux en qualité et quantité, jusqu'à 4 vols à Legzira (depuis le haut).
Ayant été plus tributaires de la météo et des distances, les vols de la deuxième semaine ont été moins fréquents mais pas moins beaux : Mzouda, Tizi-n Test, Ait Ourir. Seuls les trajets en 4*4 (Tizi-n-Test notamment) étaient certes magnifiques mais longs. D'autant plus qu'on devait y voler deux fois mais la météo capricieuse en avait décidé autrement.
Airone nous a donné - en deux semaines - un aperçu des vastes possibilités du Maroc en terme de parapente. Beauté magique des couleurs, des sites et des paysages même si je serais resté un peu sur la faim la deuxième semaine.
Le staff humain d'Airone est parfait : Michel - passionné de parapente, d'aviation, de parachutisme, érudit de l'histoire du parapente, d'histoire du Maroc et d'histoire tout court. D'humeur toujours égale ces 15 jours, sa voix grave et bourrue cache une passion intacte et a cette image paternelle qui vous comprend, qui sait vous parler, vous rassurer et qui enseigne super bien (trop bien !) la théorie.
Erwan, son fils, vice-champion du monde par équipe en 2007 - excusez du peu - est facétieux (on vous dira pourquoi), fin technicien, patient dans l'exposé de ce qu'il attend de nous, rassurant, sachant réprimander quand ça ne va pas et s'adapter aux différents gus en face de lui et sachant encourager quand ça s'améliore. Quelqu'un de posé et à l'écoute des attentes.
Un père et un fils qui se complètent, pas si opposés mais avec deux personnalités différentes qui communiquent et font tout pour que le séjour se passe le mieux possible.
Hamid, assistant est une personne qui a été essentielle, toujours là, toujours agréable, humble, dispos et prêt à aider aux décollages. Sans lui, je n'aurais pas pu décoller aussi vite (et donc prendre les thermiques aussi rapidement). Mais aussi prévenant et courtois, un élément essentiel de l'équipe avec qui discuter de tout et de parapente était un réel plaisir.
Rachid, son frère toujours gentil et agréable.
 
Les décos que nous avons pratiqués étaient très bien entretenus, certes pierreux mais pas de mauvaise surprise... ah si des gros cailloux sur une traj...(vous liez peut-être cela dans le post de mes aventures!) Les atterros étaient soient la plage (Legzira), soit un oued asséché (Mzouda), soit une toute petite zone dégagée (le nid d'aigle) soit... bref ! (vous lirez ça dans mon post de mes aventures !). Donc en faisant attention à sa voile, pas de problème, même si l'air océanique ou le sable c'est comme faire du soaring en Normandie ou à la Dune du Pyla. Ca peut se remplir de sable... ou pas !

Il y a eu quelques bulles thermiques - dont nous avons bien profité - mais pas des trucs de ouf non plus. Le vent a été correct sauf qu'il n'était pas là où il devait être parfois !!  :mrgreen:

En résumé, voler avec Aironeparapente OUI !  :bravo: j'ai personnellement beaucoup progressé en pilotage, sensations, précision d'atterrissage, vols différents (jouer avec le vent le long de dunes de 20 m de haut pas évident au départ).
Voler en janvier ? c'est la seule chose que je changerai : plutôt septembre-octobre ou mars-avril. Car la pluie et la fraîcheur au Maroc en janvier c'est assez déprimant...et difficile à supporter.

Le séjour n'a pas été parfait à cause de cette météo capricieuse et où les distances sont longues. Donc partir au moins deux semaines si vous pouvez pour ne pas être trop déçus et alterner océan et intérieur (Atlantique et Atlas).

Pour finir (je mettrai des photos plus tard) rencontrer des gars comme les joyeux lurons des Baronnies, cela rend le séjour  :pouce:   :trinq:


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: JC - MARSEILLE PARAPENTE le 01 Février 2014 - 23:44:05
Salut à tous,


J'ai enfin rencontré Matthieu. Je vous le recommande à tous, c'est vraiment un chouette type, j'ai adoré !!

Bises

Jc

ps : Matthieu, tu te balance pour le cumin ou je le fais !!!!!


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 01 Février 2014 - 23:49:14
La fine équipe à l'atterrissage de Mzouda :

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140114.jpg)


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 01 Février 2014 - 23:51:25
Salut à tous,


J'ai enfin rencontré Matthieu. Je vous le recommande à tous, c'est vraiment un chouette type, j'ai adoré !!

Bises

Jc

ps : Matthieu, tu te balance pour le cumin ou je le fais !!!!!

Merci  !   8)

Vas-y balance, le ridicule ne tue pas !! et comme tu as vu, je suis "naïf" (enfin, crédule, car encore confiance dans a bonté de l'homme)


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: JC - MARSEILLE PARAPENTE le 02 Février 2014 - 00:02:04
Nan toi d'abord...


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 02 Février 2014 - 00:07:00
Nan toi d'abord...
Si tu insistes...je commence et tu termines !

Souffrant depuis Tizi-n-Test de maux à l'estomac, dus à ? l'altitude, le froid, la fatigue, les légumes, le thé trop fort ? bref...Hamid, assistant d'Airone me propose de boire du coca avec du cumin pour calmer mes douleurs.
Arrivés au gîte de Latifa, je me prépare un nouveau cocktail coca+cumin et là Erwan arrive...

A toi de finir ! ;)


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: JC - MARSEILLE PARAPENTE le 02 Février 2014 - 00:14:45
Ben ben là.... carrément Erwan lui indique un vieux remède Berbère pour stopper net tous les troubles gastriques....

SNIFER du cumin !!

Oui oui.....


IL L'A FAIT !!

Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu des berbère rire autant !!


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 02 Février 2014 - 00:22:29
Après avoir bien ri, il fallait bien manger et bien boire !!

(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140115.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140116.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140117.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140118.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140119.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140120.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140121.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140122.jpg)
(http://i58.servimg.com/u/f58/11/35/91/11/20140123.jpg)


Titre: Re : Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: MLES le 02 Février 2014 - 09:29:36
Ben ben là.... carrément Erwan lui indique un vieux remède Berbère pour stopper net tous les troubles gastriques....

SNIFER du cumin !!

Oui oui.....


IL L'A FAIT !!

Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu des berbère rire autant !!
:mdr:  :mdr:  :mdr: sacré M@thieu vivement que l'on te revois du côté de St André :pouce:


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: Florentoutang le 18 Février 2014 - 15:24:43
Je suis tombé sur ce post tout à l'heure, j'ai lu les 5 premières pages environ et je voulais quand même réagir parce que j'ai bien rigolé quand même... (désolé si je réponds avec quelques mois de retard, je suppose que m@thieu s'est un peu calmé ?)

J'ai un vol (un seul), duquel je ne suis pas trop fier, je vais raconter un peu le sketch...

On a décidé d'aller voler au Revard avec mon paternel (qui m'a toujours accompagné en vol même si on ne prend pas souvent les radios), deux copains de longue date (dont un qui a presque fait ses débuts avec mon père et Piwaille à la fin des années 90), et Akira qui venait de l'autre bout de la France.

Le déco était pile au niveau de la couche d'inversion, et on a du attendre 1h et demi, voire deux heures avant d'avoir un créneau face. Des bi commerciaux décollaient et foiraient leurs décos systématiquement (souvent 3 tentatives avant d'y arriver), et il y en à même un qui a envoyé chier mon père quand il le conseillait. Bref, je suppose que les gars étaient des pros (on fait pas des bi commerciaux sinon...), mais j'ai pas peur de dire que leur décollages étaient vraiment dégueulasses (désolé s'ils me lisent sur le forum).

Mon  père décolle en bi avec un pote du lycée (c'était cet été, on était tous frais sortis du bac), avec la voile qui traîne grave de travers sur la prise d'élan. Mon père n'étant pas de la dernière pluie, je savais que le déco serait sportif, mais j'avais VRAIMENT envie de voler, et puis avec le bagage technique que je me trimbale grâce à mes heures de gonflages (pour vous donner une idée, ça fait deux jours que je passe devant la fenêtre à voir si le vent se lève pour prendre la voile, et aller sur le coin de gonflages à 30 minutes de vélo avec la voile sur le dos).

Je décide de m'y aller, prépa correcte, tout est ok.

Je lève la voile en face voile (il me semble), elle est parfaite, petite tempo qui passe bien, bonne prise d'élan, et ça vole. Comme d'hab, le déco est selon moi vraiment beau.

Sortie de déco, je me prends tout le vent météo (je le suppose météo car il avait la même orientation à l'aterro, je me rappelle plus du blabla des balises météo) venant de droite (le déco était alimenté grâce à un thermique vu la tête que tirait la manche à air).
J'était encore pendu comme un saucisson dans ma sellette, en train de penser à m'installer.

Problème: je me mange une grosse asymétrique (à cause du vent supposé météo venant de droite). N'ayant pas la présence d'esprit de pomper ma commande pour empêcher la fermeture, ni la contrer tôt pour garder le cap, je dévie et me retrouve à foncer sur la falaise sous le déco, je contre comme un grand malade à la sellette tout en pompant à mort ma commande droite pour rouvrir le plus vite possible.
Grâce à ce contre de la gloire et de la chance absolue, je me retrouve à penduler le cul à 2 mètres de la falaise seulement, la voile rouvre pendant ce temps, et je me recentre (alors que la voile était encore en virage vers la gauche) pour passer ENTRE (la voile devait être au niveau de la cime) les deux arbres qui m'attendaient à bras ouverts.

Accéléré, je décide de foncer le plus vite sur l'atterro, et à cause du gros stress que j'avais, je gère mal mon approche et fais un hors terrain (j'ai posé dans le petit champ carré entouré d'arbres et à côté d'une maison juste au sud de l'atterro).

Je regarde mon téléphone, essaye de joindre Akira, encore au déco, pour lui dire que tout va bien, je rejoins l'atterro avec la voile en bouchon, et joue à faire un peu de gonflages (je suis un grand fan) en attendant que mon père pose avec mon pote.
Pendant ce temps, je reçoit un message d'Akira (une fois qu'il a posé, ou en vol, je sais pas, me disant en gros "Ouaaaaah la monstre fermeture que tu t'es prise, j'ai hésite à décoller tellement j'avais le moral dans les chaussettes !".

Peu après, mon père pose et me dis qu'en l'air c'était vraiment pourri, et que des sketches, j'en aurais d'autres, l'important étant d'en tirer des leçons.

Conclusions:

-Le vol d'après, à Aiguebelette, je me suis repris une grosse fermeture, et je l'ai géré comme il se devait.
-Je suis devenu très très humble quant à mon niveau, et vérifie plus consciencieusement que les conditions se rapprochent au maximum de mes capacités.
En revanche, ce sketche, même s'il m'a vraiment traumatisé (je me fais encore dessus quand je sens uns bullette), je ne m'en passerais pas, car c'est grâce à lui que j'ai le plus appris dans ma vie de parapentiste, principalement sur moi même.


Je sais que mon avis sur les vracs fera polémique, mais à chaque fois que je vois des personnes décoller en jouant la carte de la chance, ou poser en se tassant les vertèbres, je me dis qu'il lui faudrait une bonne saloperie comme j'ai eu pour les calmer...

En tout cas, petite pensée pour Akira, Marco et Nystao qui ont du avoir un peu les boules ce jour là, m'ayant accompagné à presque tous mes vols depuis que je vole en autonomie ;)


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: wowo le 18 Février 2014 - 20:09:24
(@) Florentoutang, un  karma+  pour ta maturité à ton jeune age et un  karma-  pour ton pére qui t'a laissé décoller au vu des conditions pourries. Je déconne... quoique...

Je vous souhaite pleins de bons vols ensemble,


Titre: Re&nbsp;:
Posté par: Florentoutang le 18 Février 2014 - 23:50:39
Il est parti quelque chose comme 1 minute avant moi, je suis parti dans le cycle suivant, et on n'avait pas chargés les radios.
Et puis je savais que les conditions étaient pas top, mais ça faisait pas vraiment peur pour le coup, la seule surprise était le vent de droite qui m'a bien eu, mais le reste du vol (pour moi) n'avait rien de bien extraordinaire niveau turbulances, vu que c'était pas au niveau de la couche d'inverdion. Même si je voulais continuer le vol, j'aurais pas pu, car j'ai pas croisé plus de deux thermiques sur la route de l'atterro.

Envoyé de mon HTC One X en utilisant Tapatalk


Titre: Re&nbsp;:
Posté par: akira le 19 Février 2014 - 08:02:20
A la decharge de flo et du jeumeu, j ai pas eu de conditions particulièrement pourries sur mon vol. Je suis alle poser a doussard et le vol c est plutôt bien passé. C etait un peu haché mais rien de bien mechant.

Envoyé de mon GT-N7000 en utilisant Tapatalk


Titre: Re&nbsp;:
Posté par: Florentoutang le 19 Février 2014 - 09:56:23
Même pas au plaf ? Mon père m'a dit qu'il s'était quand même battu en l'air. Moi vu que je suis rapidement descendu j'ai pas senti grand chose...

Envoyé de mon HTC One X en utilisant Tapatalk


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: akira le 19 Février 2014 - 10:05:52
Ben je crois pas l'avoir vu souvent le plaf. J ai fait du cross en mode stealth ... under the radar.  :mrgreen:


Titre: Re&nbsp;:
Posté par: Florentoutang le 19 Février 2014 - 18:05:32
On a toujours dit que t'es gonflé à l'Helium ;) (on déviiiie !  xD)

Envoyé de mon HTC One X en utilisant Tapatalk


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 11 Mars 2014 - 21:59:31
Non je suis vivant !  :bravo:   99° vol aujourd'hui à Bar sur Aube :  ça soufflait vraiment bizarrement. Une fois nord-est, une fois est. Des rafales et puis plus rien. Il m'a fallu une bonne heure pour m'ajuster aux conditions et gonfler proprement sans me faire arracher ou devoir courir car subitement plus de vent. Une heure en l'air à me battre avec le vent qui soufflait parfois fort (+3 km/h avec l'accélérateur à fond) ou beaucoup moins (+14 km/h sans accélérateur) dans la même direction. Des bulles thermiques à +2 m/s et des dégueulantes à -1.5 m/s. C'était un bon combat pour mon petit niveau, au point d'en avoir le mal de mer !!! ça tanguait, ça brassait, bref.. Je suis descendu tranquillement en m'avançant et ai pris ces magnifiques photos. Gain d'un peu plus de 210 mètres et pas mal de sensations expérimentales enregistrées.
Vendredi gain de 405 m !  :pouce:

(http://i60.tinypic.com/mhynpc.jpg)

(http://i59.tinypic.com/345yem9.jpg)

(http://i61.tinypic.com/2rq2g74.jpg)

Ensuite un delta et deux autres parapentes sont partis une fois que j'avais atterri. Leurs conditions avaient l'air plus calmes dixit un parapentiste.[/quote]


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: Thomas B le 12 Mars 2014 - 15:14:13
Salut Matthieu,

C'est ton premier printemps. Garde à l'esprit qu'en parapente les saisons commencent par les conditions les plus techniques : fin d'hivers, début de printemps.
Pas l'idéal pour la reprise en toute séxurité...c'est comme ça. Faut faire avec.

Chez nous aussi ça a repris avec des conditions bien tonique quelques fois. Souvent d'ailleurs des conditions bizarrement inattendue. C'est la période où, sans plus d'expérience, il est bon de ne pas faire le fusible ;-)
Et elle annonce la période des cross et des méga plaf !  :ppte:

A bientôt,

Thomas.

ps : t'es tu inscris en SIV pour cette année ?


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 12 Mars 2014 - 15:29:36
Ah c'est pour ça ! C'était assez désagréable comme sensations czr il fallait tenir la voile sans arrêt mais en m'éloignant du relief c'était plus calme. Le problème est que j'étais seul sur le site au départ et j'ai juste voulu attendre un bon créneau de départ mais au miins j'ai appris. ;-) Pour le SIV, je pensais mais j'ai une préférence pour un stage thermique et cross avec aironeparapente.com. Cela va dépendre de mes disponibilités surtout. Je me suis laissé dire que si le SIV serait encore plus profitable l'an prochain en me lançant dans des conditions de plus en plus instables. Après je peux en avoir besoin dès maintenant.. Fermeture asymétrique ? Décrochage, frontale ? Ca doit arriver souvent au printemps hors du bocal ?


Titre: Re : Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: clement_lyon le 12 Mars 2014 - 16:26:46
Fermeture asymétrique ? Décrochage, frontale ? Ca doit arriver souvent au printemps hors du bocal ?

Non, pas si tu pilote correctement ta voile.
Et surtout, pas forcement hors du bocal ! Je dirais même au contraire puisque la nature humaine fait qu'on est plus concentré lorsqu'on arrive dans une nouvelle zone que lorsqu'on est dans la même combe depuis 1/2heure.

Par contre, effectivement, au printemps, tu vas rencontrer plus de thermiques forts, de brusques changement d'incidence, de gros varios, ... Il faut y être préparer, ou alors penser à voler un peu plus tot ou un peu plus tard.


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: julienF le 12 Mars 2014 - 23:02:30
Citation
Fermeture asymétrique ? Décrochage, frontale ? Ca doit arriver souvent au printemps hors du bocal ?

Ah oui bien entendu ! il ne se passe pas un vol sans que je me prenne deux ou trois fermetures, dont une avec autorot, cravate et qui m'oblige à passer par la case décro pour faire un reset de l'aile ! Le parapente, c'est un truc d'homme !  :sos:
Non mais sérieux !!  :floodstop: , tu crois vraiment que le vol en ascendance, c'est se mettre des vracs à chaque tour ?! :bu:

Plus sérieusement, tout ça ne veut rien dire. Le printemps... ce vieux mythe... Bon certes les conditions sont plus fortes au printemps, mais franchement ce n'est pas la saison qui rend les conditions de vols plus ou moins moisis...
Je vais te trouver des journées de printemps exceptionnelles, sans vent météo, avec des belles ascendances larges, des beaux varios et des beaux plafs ou même un pilote débutant ++ pourra voler sans soucis. Puis aussi je vais te trouver des belles journées d'automne bien moisies, avec du vent météo et des thermiques bien hachés, de beau cisaillement ou tu te retrouves à te faire branler la tronche pendant tout le vol !

Il faut bien comprendre que le parapente, c'est jamais pareil.

Déjà, tu as volé à Bar/Aube en thermique avec du météo rafaleux parfois très fort puisque tu n'avançais pas. Te rends tu comptes que d'avancer à 3km/h accéléré à fond, ça signifie que par moment le vent est à quasi 45km/h !! (supposé que ta voiles vole à 48 km/h grand max, pour une EN B).

C'est énorme et ce n'est pas du tout recommandé pour commencer le thermique.
Avec le vent météo, il suffit de 15km/h pour se retrouver dans une sale posture. Si tu te retrouves sous le vent, tu le sens bien passer !

Pour le SIV, je ne peux que aller dans ton sens pour une fois. Apprend d'abord à sentir l'aile correctement avant d'aller en SIV. Ce ne sera que profitable. C'est mon point de vue que certains ne partageront pas, mais je le dis et le redis, un SIV quand on est débutant je considère que ça n'est pas nécessaire et que c'est parfois contre productif (excès de confiance notamment dans la progression).

A mes débuts en thermique, j'ai pris quelques fermetures, une frontale en école au Plomb du Cantal, puis quelques temps après, deux belles asymétriques à 10 minutes d'intervalle à Courtet avec des conditions thermique d'automne forte et avec du météo (N moderé).
A ce moment la je n'avais pas encore bien intégré le pilotage en thermique, notamment sur le tangage j'étais pas dans le bon timing.

Après ça j'ai commencé à réfléchir sur ma pratique et à apprendre surtout à ne pas me faire surprendre par des conditions qui n'était pas adaptées à mon niveau. J'ai donc évité les thermiques en Est du matin souvent peu installés, évité de voler en thermique avec du météo, privilégié des longs vols en thermodynamique pour bien intégrer le tangage, les entrées de thermiques, apprendre à virer efficacement à la sellette, apprendre surtout à garder toujours une bonne réserve de vitesse...

Bref les fondamentaux.

Je dirais que désormais la grosse difficulté que tu vas rencontrer en parapente, c'est de savoir choisir les bons moments ou tu pourras voler en ascendance en relative sécurité. Et que ces vols soient agréables et te fassent réelement progresser dans ton pilotage.
Le problème c'est que "survivre en parapente", dans des conditions velues, en y comprenant rien ou presque, c'est une très mauvaise méthode pour progresser.
Tu vas bouffer tout ton mental, peut-être te faire peur, voir te dégouter de l'activité. Et pour autant le fait de pas avoir d'incident de vol ne sera pas du à ton pilotage, mais à un coup de bol et à l'amortissement de ton aile.

Il faut sortir d'un vol en se disant que tu as compris ce qui venait de se passer, que tu as optimisé au mieux les conditions. Mais pas sortir d'un vol lessivé et juste se dire "posé vivant posé content"...

Plutôt qu'un stage cross, je pense que l'idéal à ce stade de progression serait de faire du biplace péda en thermique. Pour voir si ce que tu fais est bon.
Le cross de toutes façons c'est pour plus tard.
Avant de crosser, il faut savoir déjà se vacher, savoir faire un plafond et partir en transition au bon moment, comprendre l'aérologie dans son ensemble, et pas seulement l'aérologie au déco... Aussi, bien comprendre la notion d'engagement dans le cross, demi-tour impossible, parfois passage clé ou tu ne peux pas te poser en cas de loupé... Tu n'en es pas encore là.

a+


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: deuchiste le 13 Mars 2014 - 10:31:24
Bien résumé !
 karma+


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: Soaring138 le 13 Mars 2014 - 10:37:42
 :bravo:  Julien !


Titre: Re : Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: py le 13 Mars 2014 - 13:15:18

Déjà, tu as volé à Bar/Aube en thermique avec du météo rafaleux
...
Et pour autant le fait de pas avoir d'incident de vol ne sera pas du à ton pilotage, mais à un coup de bol ...

et quand le bol n'y est pas ...  :(   :bang:
http://www.lest-eclair.fr/faits-divers-justice/bar-sur-aube-il-chute-lors-d-une-sortie-en-parapente-ia0b0n197031
Publié le 12/03/2014 ... Blessé suite à sa brutale descente d’une dizaine de mètres, cet habitué a été pris en charge par les sapeurs-pompiers de Bar-sur-Aube et les équipes du Smur avant d’être transporté au centre hospitalier de Troyes. ...

bon rétablissement à l'interessé,



Titre: Re : Re : Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: f@b le 13 Mars 2014 - 13:19:35

Déjà, tu as volé à Bar/Aube en thermique avec du météo rafaleux
...
Et pour autant le fait de pas avoir d'incident de vol ne sera pas du à ton pilotage, mais à un coup de bol ...

et quand le bol n'y est pas ...  :(   :bang:
http://www.lest-eclair.fr/faits-divers-justice/bar-sur-aube-il-chute-lors-d-une-sortie-en-parapente-ia0b0n197031
Publié le 12/03/2014 ... Blessé suite à sa brutale descente d’une dizaine de mètres, cet habitué a été pris en charge par les sapeurs-pompiers de Bar-sur-Aube et les équipes du Smur avant d’être transporté au centre hospitalier de Troyes. ...

bon rétablissement à l'interessé,



On est repassé en mode "over" ex sigma ?


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 13 Mars 2014 - 13:21:38
Nos messages se croisent  :mdr:



Ah oui bien entendu ! il ne se passe pas un vol sans que je me prenne deux ou trois fermetures, dont une avec autorot, cravate et qui m'oblige à passer par la case décro pour faire un reset de l'aile ! Le parapente, c'est un truc d'homme !  :sos:
Non mais sérieux !!  :floodstop: , tu crois vraiment que le vol en ascendance, c'est se mettre des vracs à chaque tour ?! :bu:

Plus sérieusement, tout ça ne veut rien dire. Le printemps... ce vieux mythe... Bon certes les conditions sont plus fortes au printemps, mais franchement ce n'est pas la saison qui rend les conditions de vols plus ou moins moisis...
Je vais te trouver des journées de printemps exceptionnelles, sans vent météo, avec des belles ascendances larges, des beaux varios et des beaux plafs ou même un pilote débutant ++ pourra voler sans soucis. Puis aussi je vais te trouver des belles journées d'automne bien moisies, avec du vent météo et des thermiques bien hachés, de beau cisaillement ou tu te retrouves à te faire branler la tronche pendant tout le vol !

Il faut bien comprendre que le parapente, c'est jamais pareil.

Déjà, tu as volé à Bar/Aube en thermique avec du météo rafaleux parfois très fort puisque tu n'avançais pas. Te rends tu comptes que d'avancer à 3km/h accéléré à fond, ça signifie que par moment le vent est à quasi 45km/h !! (supposé que ta voiles vole à 48 km/h grand max, pour une EN B).

C'est énorme et ce n'est pas du tout recommandé pour commencer le thermique.
Avec le vent météo, il suffit de 15km/h pour se retrouver dans une sale posture. Si tu te retrouves sous le vent, tu le sens bien passer !

Pour le SIV, je ne peux que aller dans ton sens pour une fois. Apprend d'abord à sentir l'aile correctement avant d'aller en SIV. Ce ne sera que profitable. C'est mon point de vue que certains ne partageront pas, mais je le dis et le redis, un SIV quand on est débutant je considère que ça n'est pas nécessaire et que c'est parfois contre productif (excès de confiance notamment dans la progression).

A mes débuts en thermique, j'ai pris quelques fermetures, une frontale en école au Plomb du Cantal, puis quelques temps après, deux belles asymétriques à 10 minutes d'intervalle à Courtet avec des conditions thermique d'automne forte et avec du météo (N moderé).
A ce moment la je n'avais pas encore bien intégré le pilotage en thermique, notamment sur le tangage j'étais pas dans le bon timing.

Après ça j'ai commencé à réfléchir sur ma pratique et à apprendre surtout à ne pas me faire surprendre par des conditions qui n'était pas adaptées à mon niveau. J'ai donc évité les thermiques en Est du matin souvent peu installés, évité de voler en thermique avec du météo, privilégié des longs vols en thermodynamique pour bien intégrer le tangage, les entrées de thermiques, apprendre à virer efficacement à la sellette, apprendre surtout à garder toujours une bonne réserve de vitesse...

Bref les fondamentaux.

Je dirais que désormais la grosse difficulté que tu vas rencontrer en parapente, c'est de savoir choisir les bons moments ou tu pourras voler en ascendance en relative sécurité. Et que ces vols soient agréables et te fassent réelement progresser dans ton pilotage.
Le problème c'est que "survivre en parapente", dans des conditions velues, en y comprenant rien ou presque, c'est une très mauvaise méthode pour progresser.
Tu vas bouffer tout ton mental, peut-être te faire peur, voir te dégouter de l'activité. Et pour autant le fait de pas avoir d'incident de vol ne sera pas du à ton pilotage, mais à un coup de bol et à l'amortissement de ton aile.

Il faut sortir d'un vol en se disant que tu as compris ce qui venait de se passer, que tu as optimisé au mieux les conditions. Mais pas sortir d'un vol lessivé et juste se dire "posé vivant posé content"...

Plutôt qu'un stage cross, je pense que l'idéal à ce stade de progression serait de faire du biplace péda en thermique. Pour voir si ce que tu fais est bon.
Le cross de toutes façons c'est pour plus tard.
Avant de crosser, il faut savoir déjà se vacher, savoir faire un plafond et partir en transition au bon moment, comprendre l'aérologie dans son ensemble, et pas seulement l'aérologie au déco... Aussi, bien comprendre la notion d'engagement dans le cross, demi-tour impossible, parfois passage clé ou tu ne peux pas te poser en cas de loupé... Tu n'en es pas encore là.

a+
2014 étant une année paire, je n'ai pas envie de me prendre la tête avec quiconque sur ma pratique du parapente (cela ne veut pas dire que je ne suis pas preneur de conseils quoique mes écrits puissent laisser croire) mais à 99 vols (bientôt le chiffre magique de 100), je sais ce que je cherche dans le parapente et on cherche des choses différentes toi et moi ! Je ne cherche pas nécessairement des vols tranquilles si je suis en forme et en mode "warrior" ce jour-là ! Il y a des fois où j'ai envie de faire du soaring tranquille voire un plouf si je suis fatigué, si c'est la fin d'une journée difficile et si j'ai juste envie de m'aérer l'esprit. Mais si je suis en pleine forme physique et mentale, bastonner n'est pas pour me déplaire. Mes trois derniers vols à Bar cette semaine n'ont pas été de tout repos, je le savais mais je m'y attendais et quand j'en ai eu marre (même eu le mal de l'air à force de monter et descendre, de tanguer et de temporiser - à la fin de cette heure de bataille, je temporisais sans m'en apercevoir, car les mouvements de ma voile étaient amortis dès le début, je me suis aperçu qu'une légère poussée sous un côté de la sellette ou au contraire cette mini sensation de tombée d'un côté de la sellette, une variation du vent relatif sur le visage, un tressaillement de la voile, une légère bouffée de chaleur ou au contraire de froideur - étaient des entrées ou sorties du thermique (ou thermodynamique) confirmées par le vario et ça c'était inégalable comme expérience sensorielle), je suis descendu au bout d'une heure et cela tombait bien, cela forcissait pour ma voile et mon niveau, quasiment tous les autres parapentistes sont allés se poser une demie-heure après.
"Connais toi toi-même" et mon mode d'apprentissage est par l'expérience (et par l'erreur...non fatale). Alors je ne cherche pas à mettre ma vie en danger, mon instinct de conservation étant une lampe qui s'allume (vendredi dernier, je décide d'accélérer ma descente avec les oreilles pourtant j'étais bien à 608 m mais j'avais... faim !! :mrgreen: ) mais j'apprends beaucoup plus dans des vols non paisibles que dans des vols sans histoire (où on apprend aussi je le concède en jouant avec le vent, en tentant des choses (ressources, mini waggas) et en ressentant la voile etc...). c'est mon mode d'apprentissage et de progression. Même si je dois ressortir quasi lessivé (je garde toujours à l'esprit que je dois garder une réserve pour l'atterrissage).
Donc me connaissant et connaissant mon mode de fonctionnement, je ne serai jamais dégoûté par mon mental qui se bouffe. Au contraire il se renforce car je sors de situations compliquées que j'ai réussi à gérer. (ah oui j'entends déjà dire certains"quel égo, il se la pète, il ne doit sa survie qu'à la chance" mais je les laisse dire et j'écoute plutôt les conseils avisés et les critiques de ceux qui m'ont vu voler dans les mêmes conditions, sachant pertinemment que je me suis fait une réputation usurpée de casse-cou fou qui,va au casse-pipe. Je ne cherche pas l'incident et n'en veux pas si possible. Après il y a la malchance... Un pilote de 36 ans s'est cassé le coccyx hier rabattu vers le relief par une rafale de vent.

Pour le stage cross, ce sera après le stage thermique et si l'école estime que je suis prêt à enrouler, à faire le plaf, les transitions etc... comme tu le décris. Mais c'est la suite logique me semble-t-il. Après se poser n'importe où bah je sais presque le faire  :mrgreen:  (smiley inside) et pour te faire hurler  :mdr: au Maroc, après un joli soaring à Ait Ourir, je m'aventure haut (comme les autres) mais au lieu de remonter au vent, je tourne dans l'autre sens et ... dans le mille, ce qui n'était qu'une expression entendue une fois par un crosseur et lue sur quelques bouqins est devenue réalité sonnante et trébuchante : je parle de l'effet bagnard car je me suis retrouvé sous le vent du thermique avec une descente à plus de 4 m/s sans pouvoir quoi que ce soit, juste choisir le lieu d'atterrissage le moins mauvais, ce qui fut fait (chance ou pas chance?). Voilà. Je ne dis pas que j'en suis fier, (quoique certains vont en penser et en rajouter) après débriefing et visionnage de la vidéo, Erwan m'a expliqué ce qu'il s'était passé, Michel m'a montré sur un croquis ce que pouvait être l'effet bagnard et voilà. J'ai appris. Maintenant, je me méfie d'être sous le vent de l'ascendance, ce que je ne savais pas. Mais expérimentation aidant, je ne regrette pas ce que j'ai vécu durant mes 99 premiers vols  :ppte: après tu en penseras ce que je crois mais c'est la réalité.

Bons vols à toi et à tous et se faire plaisir c’est ça c'est le principal non ?


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: akira le 13 Mars 2014 - 13:30:24
Ahhhhh ... on commencait a s ennuyer !!


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 13 Mars 2014 - 14:20:53
Je sais ... lol


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: laurentgedm le 13 Mars 2014 - 14:26:44

Tsss... il falsifie les nombres, tout ça pour nous faire de l'ambiance. Sacré Matthieu.

Nan mais là c'est le printemps hein, plus besoin d'animer le forum!


Titre: Re : Mes premiers vols en autonomie
Posté par: M@tthieu le 13 Mars 2014 - 15:14:13

Tsss... il falsifie les nombres, tout ça pour nous