+ Le chant du vario +

Forum de parapente

18 Juillet 2019 - 11:50:05 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
 21 
 le: Aujourd'hui à 00:26:20 
Démarré par anonymepp - Dernier message par xolivie
Tu en parles aux plongeurs qui connaissent bien le problème des variations de pression et du retentissement sur la pression des gaz qu'ils respirent (il me semble que c'est la loi de Dalton selon laquelle la pression absolue d'un mélange gazeux est égale à la somme des pressions partielles des gaz qui le composent) et des problèmes de narcose (entre autre) que celà peut générer.
Là le problème est inversé car la pression à 5000 m étant environ la moitié de celle à l'altitude du niveau de la mer (soit environ 1 bar pour simplifier) le mélange gazeux que nous respirons étant grosso merdo constitué de 20% d'oxygène et de 80% d'azote la pression d'oxygène que nous respirons au sol est d'environ 0,2 bars (1 bar * 0.2) et donc à 5000 m la pression d'oxygène respiré est d'environ 0,1 bar, soit la moitié, je ne suis pas certain que notre cerveau soit vraiment à l'aise avec la moitié de la dose habituelle d'oxygène  ivrogne

 22 
 le: Aujourd'hui à 00:10:50 
Démarré par anonymepp - Dernier message par Patrick Samoens
Théorie fumeuse de mon point de vue. Le manque d’oxygène ne vient pas d’un changement de la composition de l’air en fonction de l’altitude mais est directement lié à la baisse de pression. Que l’air du thermique vienne du sol ne change rien, à pression égale il contient autant d’oxygène que l’air aux alentours. 

Ps : doublé ! Clin d'oeil

 23 
 le: Aujourd'hui à 00:07:58 
Démarré par anonymepp - Dernier message par max06
C'est peut-être encore plus traitre en parapente et en deltaplane car en général la montée vers les couches d'air à risque d'hypoxie se fait en ascendance thermique, donc dans de l'air qui monte de beaucoup plus bas, plus oxygéné et moins froid que l'air dans lequel on va se retrouver une fois quitté le thermique. Les sensations à la fin de la montée ne sont probablement pas encore représentatives du manque d'oxygène et du froid qu'il va falloir envisager ensuite...
Plus oxygéné ?? Certainement pas, la proportion N2/02/Ar/CO2 est pratiquement invariable quelque soit l'altitude qui nous concerne (0-6 000m), la pression à l'intérieur du thermique est même légèrement moins importante que dans l'air environnant, sinon il n'y aurait pas d'élévation de la bulle.....
Il n'y a pas de manque d'oxygène dans le mélange respiré, juste une baisse de la pression qui fait qu'à chaque respiration la quantité d'O2 qui passe dans le sang est moindre qu'au niveau habituel.

 24 
 le: Hier à 23:38:14 
Démarré par anonymepp - Dernier message par airsinge
C'est peut-être encore plus traitre en parapente et en deltaplane car en général la montée vers les couches d'air à risque d'hypoxie se fait en ascendance thermique, donc dans de l'air qui monte de beaucoup plus bas, plus oxygéné et moins froid que l'air dans lequel on va se retrouver une fois quitté le thermique. Les sensations à la fin de la montée ne sont probablement pas encore représentatives du manque d'oxygène et du froid qu'il va falloir envisager ensuite...

En fait je pense même que dans le thermique on respire un air à peu près aussi oxygéné à 6000 m qu'à l'altitude d'où le thermique vient, à part la densité de l'air qui diminue avec l'altitude du simple fait de la diminution de la pression. Le problème est donc à prévoir après alors que la montée ne peut pas trop faire souci. Dilemme et tentation...

 25 
 le: Hier à 23:10:48 
Démarré par rafalpsud - Dernier message par fabrice
Et pendant ce temps, la bataille pourrait se gagner avec des insectes : la maladie de Lyme, surtout la tique, pourrait s'être échappée des labos américains.
https://www.newsweek.com/pentagon-weaponized-ticks-lyme-disease-investigation-1449737

 26 
 le: Hier à 23:06:03 
Démarré par Florentin - Dernier message par Uke'n Fly
Honnetement quelle boite serait assez folle pour sponsoriser un chien fou? oO

redbull fait de la sensation, oui mais si on regarde le nombre de morts c'est assez faible par rapport aux nombres d'evenements. ils assument la mort mais l'evitent clairement en evitant les chiens fous.

en tant que gerant, je pense a terme sponsoriser des pilotes mais clairement uniquement des personnes dont la securité est la priorité: je prefere un pilote dernier ou qui a abandonné qu'un pilote mort.

les morts red bull: 4... cela fait tres tres peu.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Red_Bull_(entreprise)#D%C3%A9c%C3%A8s_de_sportifs_li%C3%A9s_%C3%A0_la_marque


"Your safety cred
It’s fair to say that listing your close-calls, epics and crashes is not going to impress the selectors. It comes with the territory that most elite athletes will have had their share of hair-raising situations but race safety is paramount, so anything that demonstrates you can push the limits AND stay safe will impress. “For 10, 12, 14 days you run as fast and fly as far as you can and this makes you very tired. You need to be safe, even when you’re tired,” says Weber."
https://www.redbullxalps.com/news/7-things-to-put-on-your-red-bull-x-alps-application.html


De plus, c'est assez la mode de vouloir se faire sponsoriser un an de vacances. je ne vois pas trop l'interet qu'une entreprise pourrait avoir a sponsoriser les vacances d'un jeune adulte plutot que celles de ses propres employés ^_^
Ce n'est pas parce qu'on fait du parapente qu'on n'a pas les pieds sur terre Clin d'oeil

etant la plupart du temps a l'etranger et cotoyant un paquet de gens qui voyagent a l'annee, il n'y a pas besoin de se faire sponsoriser pour voyager: un ou deux etes a bosser l'ete (et ne pas depenser le reste de l'annee Clin d'oeil ) et en travaillant sur place ou en echangeant logement+nourriture avec un petit emploi, tu peux faire le tour, pas comme un prince mais sans mourir de faim.

j'ai meme des amis qui sont revenus plus riches que prevu parce qu'ils ont travaillé sur place et ils n'ont pas autant depensé que prevu.

il ne faut pas oublier non plus que personne ne donne de l'argent dans le vide: il faut prouver que c'est du concret et que tu es capable de gerer.
de ce que je lis et vois, ca manque clairement de consistance, de capacité et de maturité.

Il y a donc du travail a fournir, rien n'est gratuit ^_^

 27 
 le: Hier à 22:49:04 
Démarré par francoish - Dernier message par TamVL
Salut,
Il faut évidemment ouvrir un litige sans même essayer de négocier en y joignant une photo de la sérigraphie montrant que c'est un PA6B et non pas un PA6C. Aliexpress qui est l'intermédiaire et qui a consigné les fonds jusqu'à la finalisation de la transaction, remboursera sans problème. Ça m'est déjà arrivé et ça s'est toujours bien terminé sauf pour la perte de temps. Au club nous avons en tout 10 modules dans ce cas et je vous dis comment ça s'est passé mais je ne suis pas trop inquiet.
Bienvenue dans ce pays formidable où tout est possible ! Sourire

 28 
 le: Hier à 22:11:10 
Démarré par choucas - Dernier message par Michou
J'aime bien le gonflage et la maîtrise de la voile au sol. Je trouve ça ludique et je me rends compte que ça m'aide beaucoup au décollage.  D'ailleurs ces derniers temps j'en ai beaucoup moins fait et je sens bien que mes decos sont moins bien maîtrisé. 
Par contre je n'arrive pas à voir (en tout cas de manière consciente) ce que ça m'apporte en vol.  Peut-être qu'il faut voler dans des conditions rudes pour s'en rendre compte ?

 29 
 le: Hier à 21:50:32 
Démarré par pchat - Dernier message par pchat
bonjour
je viens de perdre un trousseau de clefsavec mes clés de voiture .au deco est ou Sud de Saint Hil vers 15h
si quelqu'un les retrouve il peut me contacter par téléphone au zero685223978
merci

 30 
 le: Hier à 21:16:39 
Démarré par choucas - Dernier message par Mon_nom_est
J'habite pas en montagne, j'ai un boulot à plein temps, donc finalement je vole relativement peu et suis loin d'être un cadors. Donc j'essaye chaque année (On va dire 5 fois en 7 ans d'autonomie) de repasser entre les mains d'un moniteurs. Ça tombe bien les écoles de France et de Navarre propose pleins de formule pour pilotes "brevetés", voyage; stage cross; pilotage en milieu aménagé; pilotage au sol.

De toute ces formules c'est de loin le stage de pilotage au sol qui m'a le plus apporté dans ma pratique quotidienne (Et pourtant je crois qu'une seule école est spécialisée dans cette formule).
Pour ceux qui connaissent pas c'est un stage de parapente avec interdiction de décoller dont le but est justement de perfectionner la technique de pilotage au sol dans du vent fort. J'y ai gagné deux choses

- Une technique de décollage adaptée à du vent fort. En gros le dernier jour du stage, le vent était suffisamment fort pour que le moindre relâchement dans la position suffise à décoller (ça se passe à la Dune qui pardonne pas mal de ce coté là). J'en suis revenu avec une technique adaptée aux sites de plaine où ça peut souffler fort c'est con mais ça fait la différence entre voler, et garder la voile dans le sac (voire même rater un déco sur un site étroit et coincer un bout de voile dans les arbres). J'avoue que depuis ce stage il y a eu deux fois où j'ai filé à l'attero dans les 5 minutes car si ça décollait nickel 100m au dessus du déco c'était limite à reculer (Le GPS est vraiment utile pour faire la différence)

- Un maîtrise de ma voile au sol directement transposable en l'air : Vous connaissez l’exercice classique : Assis par terre, voile au dessus de la tête. C'est con mais une fois que ce truc est maîtrisé c'est beaucoup plus facile de garder sa voile au dessus de la tête dans une masse d'air qui bouge un peu. Ça à l'air de rien, mais ça rassure beaucoup et probablement évite de se retrouver dans la merde en l'air. Je conçois bien que ce soit plus facile de garder sa voile au dessus de la tête assis par terre à la Dune que en l'air  14h en juin à St-André mais d'un autre coté je suis loin d'être un cador donc dans les conditions atomiques je reste tranquillement par terre

Bref je confirme le travail au sol ça apporte plein de choses, je dis pas qu'il faut faire un stage pour ça, mais comme toujours le regard d'un moniteur apporte pas mal de chose...


(P.S. les voyages, les stages cross c'est super sympas, les SIV apportent pleins de chose, mais je sens moins la corrélation entre maîtriser le 360 sortie-chandelle ou le décro et du vol site plan-plan)

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.021 secondes avec 15 requêtes.
anything