+ Le chant du vario +

Forum de parapente

21 Novembre 2019 - 00:15:07 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
 21 
 le: Hier à 21:09:53 
Démarré par flipstaf - Dernier message par Tangocharly
Hello, après avoir lu le premier il y a quelques années, un ami me l'ayant prété, j'ai eu un rapide apercu de cette nouvelle mouture, qui semble avoir été sérieusement remanié , sur le fond comme sur la forme. Quelque part, ce n'est pas un mal, la première mouture ayant sérieusement vieillie....
Que lis-je ?
On m'aurait menti ?
Les lois de l'aérodynamique ne seraient plus les mêmes ?
Les principes sacrés de la thermodynamique seraient devenus obsolètes ?

J'ai l'exemplaire original, acheté en 1989, et à l'époque j'ai été littéralement happé par la lecture de cet ouvrage.
Il est vrai qu'à cette époque d'avant le Web, les ressources documentaires sur le sujet étaient très limitées, ou alors très techniques et pas à la portée du libériste moyen.
La pédagogie de Hubert Aupetit, les crobards de JP Budillon, et toutes ces anecdotes sur les pionniers qui nous ont précédés formaient un coktail unique et à mon goût délectable.
C'était pour moi une dimension nouvelle de la connaissance et de l'appréciation de l'univers qui nous entoure qui s'ouvrait à la lecture de ce livre.

J'espère que ce qui faisait toute l'originalité et tout le sel de ce bouquin mythique a été préservé.


Pas besoin d'ironiser.... en tout cas le ton et l'ambiance que j'avais découvert et apprécié à l'époque sont toujours bien là, anecdotes et récits inclus.

Je n'ai pas encore suffisament poussé la lecture pour avoir une vue globale des modifications ou remises à jour, pour peu que mes souvenirs des éditions précédentes le permettent.

Je ne suis pas seul à penser et parfois à avoir dit que cet ouvrage aurait à gagner d'un petit update (coucou Patrick !), cela semble chose faite, pour le bonheur de tous, inclus les nouveaux acquéreurs.


 22 
 le: Hier à 21:05:28 
Démarré par flipstaf - Dernier message par Tangocharly
Hello, après avoir lu le premier il y a quelques années, un ami me l'ayant prété, j'ai eu un rapide apercu de cette nouvelle mouture, qui semble avoir été sérieusement remanié , sur le fond comme sur la forme. Quelque part, ce n'est pas un mal, la première mouture ayant sérieusement vieillie....

Je viens de commander mon exemplaire, à suivre.
Est-ce qu'à ton avis cette réédition est intéressante pour quelqu'un qui a lu et relu la première version ? Il y a des apports nouveaux et fondamentaux ?

Hello, malheureusement je ne l'avais que lu, et pas relu... ca fait quelques années donc j'ai un peu oublié. En tout cas j'avais cherché à me le procurer, mais les couts étaient trop prohibitifs. Donc je ne peux pas te dire si les améliorations/modif amènent une vraie plus value, mais en tout cas je suis content de recommencer à lire cette nouvelle édition et l'avoir sur mon étagère !

 23 
 le: Hier à 20:15:31 
Démarré par papyon - Dernier message par papyon
ce qui est interressant c'est de mettre le prix par rapport au vol ou a l'heure de vol.
car si ca te coute 2k € par an pour 2 ploufs ou pour 100h c'est pas la meme chose.
Et alors, quelle différence sur le coût annuel ?
la différence ne se mesure pas en Euros mais en taille des boules  canap 

 24 
 le: Hier à 20:07:44 
Démarré par Le Buffle - Dernier message par Uke'n Fly
personnellement je pense que le mieux est que tu essayes les 2 ce n'est pas comme si tu devais essayer 15 voiles... seulement 2. et la seulement tu sauras celle qui te convient.

par contre si nico te conseille la susi 3 en 21m², tape dans la 21m² pas la 18m². nico sait ce qu'il fait.
j'ai une 16m² un ami a une 23m² ce ne sont pas du tout les memes programmes ni les memes PTV.

pour la pi2 a 78kg de PTV, pour le thermique mieux vaut la 23m² que la 19m².
 

je vole regulierement avec un ami en susi 3 23m² et l'autre en Pi2 23m², lors de nos vols, aucun des 2 ne pêche a cause de sa voile. au contraire ils tournent plutot bien.

 25 
 le: Hier à 20:01:14 
Démarré par Limonade67 - Dernier message par Masterpitrou
Citation
on me dit dans l'oreillette que la diamir a vue sa finesse evaluee sur un treuillage.
Finesse infinie alors. En air à peu près neutre la Diamir1 était entre 8 et 8,5 comme ses concurrentes à plus ou point 0,3 points (on va dire). Les gens et constructeurs honnêtes disent qu'il faut retrancher 1 point minimum à ce qui s'écrit dans les magazines ou ce qui se colporte ailleurs. Perso je pense que c'est carrément 1,5 voire plus désormais. Il suffit juste de le savoir et on vit très bien comme cela. Bon la finesse on s'en fou un peu quand même sauf quand il faut faire un vol balistique un peu tendu sur un vol montagne et qu'on veut s'éviter de la marche.

 26 
 le: Hier à 19:44:17 
Démarré par ventouxngn - Dernier message par plumocum
J'ai rien compris à vos histoires de sous-titres.
Ya moyen d'avoir des sous-titres en français de celle-là ? https://youtu.be/cWKsT9oqkIw

 27 
 le: Hier à 19:11:36 
Démarré par Limonade67 - Dernier message par wowo
    Pourtant, en choisissant  des matinées bien calmes, un peu comme celles bonnes pour les montgolfières et en se levant tôt il doit bien etre possible de mesurer la finesse des voiles pour savoir ou on en est.  Sur 365 jours il doit bien y avoir des matinées propices à  ce genre de mesures.  Je parle bien de finesse pure et pas de pénétration et de flotabilite.  En 5 ,6 fois ça  doit faire.

Une réponse à ta question fait par un grand Monsieur intervenant dans la conception de nos jouets et qui même si elle, la réponse, date de 2010 est toujours vraie aujourd'hui puisqu'elle s'est vue reprise pratiquement mots pour mots avec des slides à l'appui par le concepteur dans sa présentation ou il a laissé entendre ses doutes que même les ailes les plus performantes méritent réellement d'être créditer de 10 points de finesse. Ce qui laisse bien sur place à toutes les spéculations de combien de points de finesse on nous floue pour toutes nos ailes clairement et évidemment moins performantes.

 trinquer

Oups j'avais oublié de rajouter la citation à laquelle je faisais référence :

Salut,
je continue ma lecture de ce forum.
Voici un sujet bien intéressant.

A- pour information, La façon de nous procédons chez Ozone :

1- on ne fait de mesure qu'en comparatif (à 2 ou 3 voiles) en air calme avec GPS à altitude barométrique (Compeo+). Avoir strictement la même sellette, le même poids (très important), la même combi ou speed arm, la même position des bras. glisser côte à côte, à la même vitesse (si y'a une voile plus lente, faut lui mettre juste ce qu'il faut d'accelo pour avoir la vitesse de l'autre). Surtout ne pas se mettre en retrait d'une aile (effet de sillage positif ou négatif selon si on est derrière mais décalé ou juste derrière) ni au dessus (effet d'accélération sur l'intrados de la voile du dessous), mais vraiment côte à côte.  Ensuite trouver le bon air calme est très difficile mais on en trouve, parfois le matin, parfois le soir. Le bon air calme, c'est quand la voile ne bronche pas (et celle du voisin non plus) et que les voiles s'éloignent (verticalement) très progressivement l'une par rapport à l'autre. Ce différentiel de vitesse vertical n'est jamais super spectaculaire (sauf voile école contre R10!). C’est bien d'essayer de l'estimer pour consolider ensuite avec l'analyse des traces. Exemple: bras haut, si on voit le stabilo du voisin "couler" progressivement à environ 10cm/s ça équivaut à environ 1 point de finesse d'écart.
2- On analyse ensuite les traces en isolant la partie la plus lisse, la plus régulière. Attention, la précision des GPS non barométrique est faible. je dirais guère mieux que + ou - 0.2 pts de finesse à cause du "brouillage". Pas de problème avec le Compeo ou Compeo+, la trace déchargé par défaut inclue l'altitude barométrique (faut juste faire gaffe à bien se caler avant de décoller).
3- On répète le comparatif en air calme plusieurs fois en échangeant les voiles, pour être sûr, et on ne conclu que si on retrouve les mêmes valeurs.
4- On fait ensuite des comparatif en air « normal », en conditions thermiques, en simulant des situation de compétition (transition ½ accéléré en air calme, transition face vent, vent arrière, le long du relief), et en échangeant les voiles. Cette dernière partie demande vraiment beaucoup de vol avant de pouvoir isoler une vraie tendance statistique (pff, c’est pas une vie, on est obligé d’aller voler presque tous les jours !).  ça permet dans le même temps de comparer les voiles en thermiques (mania, taux de chute, pilotage) et le ressenti, le confort en transition ou la plume dans la falaise.
Notez qu’on ne fait pas de mesures en air agité, c’est déjà assez compliqué en air calme. Pour les R10, on aurait du mal à être crédible en annonçant des valeurs air agités !  on obtient un différentiel de finesse beaucoup plus gros en air agité qu’en air calme !
5- dernière étape sur ordi :  on se sert des mesures comparatives pour affiner nos coefficients théoriques de calcul de polaire absolue. Avec les années de mesures, ces coefficients finissent par se stabiliser, mais il faut parfois les remettre en cause avec l’arrivée de nouvelle techno, nouveaux profils, etc.   ça permet au final de pouvoir prédir de façon vraiment fine les perfos d’un projet sur le papier et perdre moins de temps et d’argent dans les protos.
6- l’étape ultime, c’est le comparatif le plus important, en situation réelle de compétition avec des dizaines de voiles autours. Une saison de compet est incroyablement riche en enseignements. Il me tarde d’attaquer 2010 !


B- mon conseil pour vos comparatifs en vue de l’achat d’une voile :

Essayer de comparer avec une voile reconnue par la communauté de la compétition (ou de la CFD) comme étant une valeure sûre en utilisant la technique décrite ci-dessus en air calme. Puis, si possible, en air agité. 
Ne chercher surtout pas à obtenir des valeurs absolues, c’est un peu illusoire et vous allez perdre votre temps.
Idéalement, essayer de vous faire prêter une voile pour le temps d’une manche (pas facile du tout !).
Ne pas comparer que les perfos, mais aussi votre confort en l’air, le sentiment de confiance que la voile vous procure en appuyant sur le barreau ou en thermiquant, la sensation de fatigue après le vol.

Et pour ce qui est des comparatifs entre propriétaires de voile : c’est quasi toujours du pipo, chacun affirmant souvent avoir la meilleure aile quoi qu’il arrive. Le mieux, pour ça, ce sont les résultats de compétition ou de cross !

A+
Luc

 trinquer

 28 
 le: Hier à 18:51:20 
Démarré par URSINOTORE - Dernier message par blabair
cône de suspentage changé ce jour (l'ancien été encore joli quand je l'ai coupé!!!!)
Ma voile à 220 heures et le tissu est encore bien banc! heureux de voir que que cette voile light vieillit tres bien pouce je la ferai réviser fin 2018.
 bisous
Bon bin voilà, 6 février 2019. La belle n'a pas volé depuis quelques mois.
Elle a maintenant 220heures + 55heures, soit un total de 275heures.
Test de porosité au milieu sur le bord d attaque : 490 s
Test de porosité au milieu sur l extrados a un mètre du BA > à 2000s, wahoo!
Tant qu une nouvelle voile ne me fait pas craquer, je la GARDE. Elle va durer encore longtemps cette belle GTO2 taille enfant.

Salut, aujourd'hui elle a 350h. Le cône a 130h.
Elle a fait encore une belle saison!
Je sais pas si je la fait reviser??? Je vais peut être la vendre si quelqu'un est intéressé par une voile légère et performante pour le cross salut !

 29 
 le: Hier à 18:28:07 
Démarré par papyon - Dernier message par Guy67
ce qui est interressant c'est de mettre le prix par rapport au vol ou a l'heure de vol.
car si ca te coute 2k € par an pour 2 ploufs ou pour 100h c'est pas la meme chose.
Et alors, quelle différence sur le coût annuel ?

 30 
 le: Hier à 18:17:51 
Démarré par Le Buffle - Dernier message par Le Buffle
Bonjour,  malgré les deux discussion existante sur la pi 2 et la susi 3, je n'ai pas réussi à trouver de réponses à mes questions... Pleure
On me recommande souvent ces deux voiles, et j'aimerai savoir leurs différence ou si c'est vraiment à peu prêt la même choses comme certain le dise ... pour ce qui est de la pi2 (19 et 23) et la susi3 en ( 18 et 21)  Yeux qui roulent

Merci bonne soirée

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.026 secondes avec 16 requêtes.
anything