+ Le chant du vario +

Forum de parapente

28 Février 2020 - 06:23:44 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
 21 
 le: Hier à 18:55:18 
Démarré par La cigale - Dernier message par wowo
[...]
S'il m'arrive quelque chose de grave, en parapente ou ailleurs, je pense qu'ils me trouveront peu-être quelque chose que j'avais pas prévu ou pour lequel je ne pourrai pas me défendre.
Bref je pense que les RC ne sont pas un truc qui m'assureront à coup sur qu'on ne me vende pas la totalité de ce que j'ai + prise mensuelle sur salaire jusqu’à ma mort, même si j'ai fait "tout bien".
[...]

Rapport à cela, il n'y a pas trente six solutions :

- Soit tu ne fais plus rien car dans tous ce que tu fait, tu es responsable (biplace certes mais aussi, voiture, maison, travail, etc.)

- Soit tu continus ta vie et toutes tes activités mais avec toujours l'idée en tête que tu es responsables en tous ce que tu fais et décides et en cela tu prends toutes les précautions possibles en te donnant les moyens pour. Exemple si pour une rando-vol biplace donnée, l'emport du secours pose un problème, tu ne la fais pas. Ou si tu te décide quand même de la faire sans emporter le secours, tu le fais en connaissance de cause que dans le cas d'un accident ou le secours aurait pu minimiser les conséquences tu risques un éventuel recours au Pénal même si la RC interviendra. Car la victime, ses proches ou même seulement l'Autorité Judiciaire auront considéré que tu as sciemment fait prendre un risque qui aurait pu être évité à la victime. Maintenant il est probable que dans un accident où le secours aurait pu être utile, si le passager y perd sa vie, le pilote en fera sans doute de même.

Là j'ai pris l'exemple du secours mais c'est pareil pour l'état du matos. Soit il est conforme aux attentes normales que l'on peut/doit en avoir, soit il ne l'est pas. Soit tu es apte à en juger et prêt à assumer de devoir défendre ton aptitude devant qui de droit, soit tu ne l'es pas. Dans ce dernier cas, soit tu prends la précaution logique de le faire vérifier par quelqu'un de compétent qui accepte la responsabilité d'en attester devant qui de droit le cas échéant.

Etc. pour toutes les autres décisions qu'il faut prendre si on accepte volontairement de prendre une responsabilité telle qu'être pilote-biplace.

Ok, mais aucun rapport avec le sujet ici   hein ?

Aucun, c'était pour illustrer que les parties adverses sont prêtes à tout. Y compris si elles semblent au-dessus de tout soupçon.

C'est pourquoi je dis qu'il ne faut pas donner d'arguments inutiles à un assureur, quel qu'il soit. Il l'utilisera à coup sûr contre toi, même si ça n'a aucun rapport avec l'accident.

J'évoque cet exemple car ça ne concerne que moi, mais malheureusement des cas du même genre j'en connais trop. Dans beaucoup de domaines.

Effectivement des cas de ce genre existent et on risque dans tous les domaine d'y être confronté. Tout le monde essaye de plutôt toucher de l'argent que d'en donner et les assurances ne sont pas des bons samaritains, plutôt avec les banquiers les pires loups du monde des affaires. Ceci étant...

Comment penser que les préconisations de la FFVL qui ne sont que le bon sens minimal à mettre en œuvre.  pour assurer la meilleure sécurité possible dans l'activité. Que de telles préconisations soient des "arguments" dont les assureurs auraient besoin pour se défausser. D'abord ils ne peuvent pas se défausser, tout au plus ils peuvent entreprendre des démarches pour tenter de retrouver leurs bille en trouvant des failles exploitables au Pénal. Seulement s'ils trouvent ces failles dans le comportement du pilote-biplaceur, c'est bien alors que ce pilote n'aura pas fait ce qu'il aurait fallu. N'est-il pas normal à ce moment d'avoir à assumer (Idem que pour les chauffards, etc.)

Il me semble que si on décide d'agir d'une certaine façon que l'on sait pertinemment en-dehors des clous, il faut alors être conscient que l'on peut être mis face à ses responsabilités. Fillon et sa Pénélope doivent aussi en ce moment y réfléchir.

Mais surtout comment peut-on espérer que d'autres devraient assumer nos responsabilités personnel sous prétexte qu'ils ont acceptés de 's’investir bénévolement dans l'organisation d'une activité sportive et de loisir tel que le vol libre. Ou encore qu'ils devraient dans le cadre de cette mission pour laquelle ils ont été élus, ils devraient mettre en risque l'activité (par faute d'assureurs ou de tarifs d'assurances par trop élevés) et in-fine la pratique du plus grand nombre pour surtout ne pas entraver la "liberté" d'une minorité.

Parce que si on me répond ici que c'est la majorité qui est opposée aux décisions d'organisation et d'ordonnancement du vol libre en France telles qu'elles sont prises par les bénévoles actuels en charge de cela. Je répondrais que les membres de cette majorité s'organisent pour prendre les rêne de la fédération délégataire et nous montre qu'ils sont plus apte à défendre notre vol libre à tous.

 forum de parapente

 22 
 le: Hier à 18:25:48 
Démarré par Cactus - Dernier message par SUPAIR
Bonjour à tous,

Pour clarifier les choses, l’usine de Gradient en République Tchèque est à l’arrêt et ne produit plus aucune voile Gradient ou Supair. La production des ailes Supair fabriquées jusqu’à présent en République Tchèque ( STEP et SORA2 38 ) se fait désormais en Thaïlande avec les autres voiles de la gamme Supair.

Maeva

 23 
 le: Hier à 17:59:10 
Démarré par La cigale - Dernier message par gof38
Ok, mais aucun rapport avec le sujet ici   hein ?

Aucun, c'était pour illustrer que les parties adverses sont prêtes à tout. Y compris si elles semblent au-dessus de tout soupçon.

C'est pourquoi je dis qu'il ne faut pas donner d'arguments inutiles à un assureur, quel qu'il soit. Il l'utilisera à coup sûr contre toi, même si ça n'a aucun rapport avec l'accident.

J'évoque cet exemple car ça ne concerne que moi, mais malheureusement des cas du même genre j'en connais trop. Dans beaucoup de domaines.

 24 
 le: Hier à 17:55:17 
Démarré par plumocum - Dernier message par Pseudonyme
3

 25 
 le: Hier à 17:54:58 
Démarré par plumocum - Dernier message par Pseudonyme
2

 26 
 le: Hier à 17:54:21 
Démarré par plumocum - Dernier message par Pseudonyme
1

 27 
 le: Hier à 17:18:30 
Démarré par MichM - Dernier message par airsinge
Oui, enfin quand-même, casser sa pipe sans avoir eu le courage d'avouer les coulisses de la trouvaille "... pirouetteu, cacahuetteu ...", c'est limite incorrect  très heureux

Reviens t'expliquer l'artiste (comme on ne dit pas souvent) !

 28 
 le: Hier à 17:08:53 
Démarré par La cigale - Dernier message par Lassalle
OK, désolé d'avoir mal compris
sinon pour les assurances; oui, c'est peu-être çà le fond du problème en fait.
Pour les "petits" trucs pour lesquels j'ai eu affaire à eux, leur attitude et leurs actions ont été proches et même très proches pour ne pas dire plus de l'escroquerie.  
C'est certainement pour ça que, pour ma part, j'ai le doute.
S'il m'arrive quelque chose de grave, en parapente ou ailleurs, je pense qu'ils me trouveront peut-être quelque chose que je n'avais pas prévu ou pour lequel je ne pourrai pas me défendre.
Bref je pense que les RC ne sont pas un truc qui m'assureront à coup sur qu'on ne me vende pas la totalité de ce que j'ai + prise mensuelle sur salaire jusqu’à ma mort, même si j'ai fait "tout bien".
Mais j'avoue que c'est très subjectif.

Comme cela a été dit à de nombreuses reprises, les RC couvrent systématiquement tous les frais (y compris par exemple ceux occasionnés par les chauffards sur la route qui prennent l'autoroute à contre-sens et qui provoquent des morts, à condition qu'ils soient assurés bien sûr !).

L'assureur fédéral a déjà dû payer des dommages et intérêts (montants décidés en justice) de plusieurs centaines de milliers d'euros à des victimes (ou ayant-droits) d’accidents en biplace pour lesquels le pilote avait bien été jugé responsable de l'accident.
Et aucun pilote de biplace, responsable d'un accident grave, n'a eu à payer quoi que ce soit sur son argent personnel.
C'est bien pour cela que la fédération a de plus en plus de mal, lors des appels d'offres, à trouver des assureurs acceptant de couvrir le risque biplace.

Marc

 29 
 le: Hier à 16:52:58 
Démarré par La cigale - Dernier message par La cigale
OK, désolé d'avoir mal compris
sinon pour les assurances; oui, c'est peu-être çà le fond du problème en fait.

Pour les "petits" trucs pour lesquels j'ai eu affaire à eux, leur attitude et leurs actions ont été proche et même très proche pour ne pas dire plus de l'escroquerie.   

C'est certainement pour çà  que, pour ma part, j'ai le doutes.
S'il m'arrive quelque chose de grave, en parapente ou ailleurs, je pense qu'ils me trouveront peu-être quelque chose que j'avais pas prévu ou pour lequel je ne pourrai pas me défendre.
Bref je pense que les RC ne sont pas un truc qui m'assureront à coup sur qu'on ne me vende pas la totalité de ce que j'ai + prise mensuelle sur salaire jusqu’à ma mort, même si j'ai fait "tout bien".

Mais j'avoue que c'est très subjectif.

 30 
 le: Hier à 16:46:42 
Démarré par Cactus - Dernier message par ottaflodna
Pour ceux (moi) qui comprennent rien au business ?
c'était prémédité ? intérêt pour SupAir ?

gradient qui n'a plus sorti de best-seller depuis l'aspen4


Pas de best-seller ?  Yeux qui roulent
Freestyle 3, Agility, Bi Golden 3… des superbes ailes !

Comme les machines AirCross de Gibus. Mais pour un public quand-même franchement restreint en nombre. Du coup c'est difficile de gagner sa vie avec des niches.

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.03 secondes avec 15 requêtes.
anything