+ Le chant du vario +

Forum de parapente

28 Février 2020 - 06:17:13 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 ... 8 9 [10]
 91 
 le: Hier à 08:56:53 
Démarré par Uke'n Fly - Dernier message par ottaflodna
Je profite de l'occasion pour réitérer mon conseil : faire un SIV est essentiel quand on change de catégorie de voile.
 trinquer

Je crois aussi que c'est une bonne manière de mesurer la taille de la marche. Passer sous une voile Sport (qui n'a pas de C à l'homologation mais qui n'est pas vraiment construite dans l'esprit de la catégorie B) m'a motivé à aller faire un tour en SIV.
Je n'ai pas été déçu du voyage, les chandelles étaient devenus des cierges de Pâques !

 92 
 le: Hier à 08:49:31 
Démarré par Uke'n Fly - Dernier message par ottaflodna
J'ai fait un SIV sur le tard, un peu sous contrainte.
Mouaip j'ai du faire tout ce que j'évite de faire en "pilotant".
Se sentir "plus armé" en sortant de ce type de w-e me semble être plus une utopie qu'une réalité.
Le SIV n'est qu'un outil parmi tant d'autres. Se sentir rassuré sur sa pratique parce que l'on a subi, osé faire des manœuvres au dessus d'un lac est un raccourci que je ne prendrais pas. Vu de ce que j'en vois, c'est trop souvent Disneyland, mais certes valorisant de dire que l'on a osé participé à ce stage.
Peut-être avant d'aller voir comment une voile réagit "hors domaine de vol", et de subir ses réactions, prendre le temps de se former pour éviter de se trouver dans ces conditions, mais là je rêve...

J'aurais pas mieux dit.
Si je devais utiliser les compétences mises en oeuvre pendant un SIV régulièrement (fermeture/autoro/décro), j’arrêterais le parapente sur le champ. Ce sont des outils de dernière chance pour moi, juste avant le secours......

Maintenant, souvent ces stages, de plus en plus appelé "stage de pilotage" d'ailleurs, permettent de développer d'autres aspect que l'incident de vol (sortie chandelle, accro etc.....). Ca c'est clairement intéressant.

À peu près pareil.
Pas très longtemps après mon premier et unique SIV (19 ans après mon 1er vol solo), j'ai pris mon 1er gros vrac avec autorotation. Je n'ai pas pensé "c'est bon j'ai fait un SIV" quand j'ai choisi de m'engager dans la zone pourrie où c'est arrivé, je voulais juste gagner 5 minutes pour rentrer plus vite à la bagnole avant que l'orage ne vienne (nominé aux Césars dans la catégorie"choix de merde")..

L'expérience glanée en SIV m'a surtout permis de garder la tête froide, de ne pas me laisser impressionner et dépasser par les évènements. J'y retournerai probablement pour améliorer mon pilotage et expérimenter quelques situations inconnues.

 93 
 le: Hier à 08:30:18 
Démarré par chatmalo - Dernier message par BenHoit
la conduite à tenir face à un rapace ne devait pas être si évidente pour tout le monde (bon la pièce jointe n'est pas ... jointe mais ça va arriver) :
Citation
Amis pilotes,

Suite à la vidéo publiée le 23 février 2020 montrant un parapentiste en vol percuté par un Aigle royal sous les falaises de Saint-Pancrasse à proximité du décollage de Saint-Hilaire-du-Touvet, il parait opportun de vous faire remonter quelques conseils utiles pour éviter tout risque d’accident et tout type de dérangement en cette période de très forte sensibilité.

Nous vous remercions de prendre connaissance de l'information jointe et de rester vigilants.

Bon vols à toutes et à tous,

La Ligue Auvergne-Rhône-Alpes.

 94 
 le: Hier à 08:19:45 
Démarré par MichM - Dernier message par piwaille
<a href="http://www.youtube.com/v/KdHDmHcVVv0&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/KdHDmHcVVv0&rel=1</a>

 95 
 le: Hier à 08:19:38 
Démarré par Uke'n Fly - Dernier message par Sagarmatha
106ème vol et 1er vol SIV en juin 2009, avec l'école qui m'avait initiée et perfectionnée (Grands Espaces à Talloires).
Corinne avait un vieux stress des familles, moi pas : je connaissais Victor Sebe, je savais que je me ferais des chaleurs mais qu'il n'y avait pas de danger, j'étais sereine.
J'ai détesté l'autorot mais il est si facile de ne pas y entrer et d'en sortir que cela ne m'a pas vraiment effrayée d'y être un jour confrontée en vol.
Corinne avait décidé de sortir le secours et elle avait volé en bikini et pieds nus. Grand moment de rigolade au déco avec un vaste public.
Ce stage sur 2 jours m'avait laissée sur ma faim parce que je n'avais pas étudié la vrille ni le décrochage, donc temporisé des abattées débonnaires sans aller jusqu'au shoot violent comme celui que j'avais encaissé en avril.

Passant l'année suivante de la paisible Joy (si bien nommée) à l'Artik, un nouveau SIV devint nécessaire pour bien l'apprendre, et j'en fis deux coup sur coup, cette fois avec David Eyraud, profitant des 3 jours de stage que nous avions gagnés au Raid Chamois en octobre 2009.
Ce fut formidable et j'ai encore plus détesté l'autorot.

Deux autres SIV enchaînés en 2012 pour me remettre d'équerre après deux accidents.
J'ai encore plus qu'avant vomi l'autorot.

Une séance de G-force en 2013 pour éduquer le mouvement de lancer du secours. J'ai détesté.

Dernier SIV en novembre 17 au débotté pour servir de "cobaye" à Seïko qui s'entraînait avant de passer sa qualif en français. Cette fois j'avais plus de 2000 vols dans la musette, je volais avec la Diamir et j'appris la descente en 360 avec oreille extérieure... en détestant toujours autant l'autorot mais Seïko ne me la fit pas faire.

Je profite de l'occasion pour réitérer mon conseil : faire un SIV est essentiel quand on change de catégorie de voile.
 trinquer

 96 
 le: Hier à 07:50:54 
Démarré par Uke'n Fly - Dernier message par fraclo
J'ai fait un SIV sur le tard, un peu sous contrainte.
Mouaip j'ai du faire tout ce que j'évite de faire en "pilotant".
Se sentir "plus armé" en sortant de ce type de w-e me semble être plus une utopie qu'une réalité.
Le SIV n'est qu'un outil parmi tant d'autres. Se sentir rassuré sur sa pratique parce que l'on a subi, osé faire des manœuvres au dessus d'un lac est un raccourci que je ne prendrais pas. Vu de ce que j'en vois, c'est trop souvent Disneyland, mais certes valorisant de dire que l'on a osé participé à ce stage.
Peut-être avant d'aller voir comment une voile réagit "hors domaine de vol", et de subir ses réactions, prendre le temps de se former pour éviter de se trouver dans ces conditions, mais là je rêve...

J'aurais pas mieux dit.
Si je devais utiliser les compétences mises en oeuvre pendant un SIV régulièrement (fermeture/autoro/décro), j’arrêterais le parapente sur le champ. Ce sont des outils de dernière chance pour moi, juste avant le secours......

Maintenant, souvent ces stages, de plus en plus appelé "stage de pilotage" d'ailleurs, permettent de développer d'autres aspect que l'incident de vol (sortie chandelle, accro etc.....). Ca c'est clairement intéressant.

 97 
 le: 26 Février 2020 - 23:58:15 
Démarré par Uke'n Fly - Dernier message par Charognard
Je n'en ai jamais fait, après 4 ans et demi et environ 150h de vol.

Depuis l'an dernier je commence à voler en conditions bien thermiques et à engager des 360 corrects (sans être face planète) donc j'y pense de plus en plus... mais je n'ai pas encre sauté le pas.


je venais d’acheter une voile homologuée "C", mais c'était en fait une "B" tranquille (une Faïal de Nervures avec un seul "C" dans le rapport d’homologation et quasiment que des "A")

C'est hors-sujet, mais ce raisonnement me semble douteux... Une voile homologuée "C" est une "C", même si elle n'a qu'un "C" et/ou une majorité de "A" !
On ne fait pas la "moyenne" des notes obtenues !

Je suis d’accord avec Marc.

Une aile qui n’aurait qu’un C sur l’asymétrique à 75% pilotée par un pilote qui n’a jamais monté de sa vie un accélérateur sur sa sellette, bien l’aile n’est pas une En C pour ce pilote.

 98 
 le: 26 Février 2020 - 23:32:54 
Démarré par Michou - Dernier message par Patrick Samoens
Fait toi une petite liste de tes objectifs et de tes envies pour ce stage (en restant réaliste Clin d'oeil ). Contacte les écoles du coin visé et laisse toi guider par ton feeling en fonction des réponses.

Les petites structures ont un côté familial sympa mais les grandes structures offrent souvent plus de souplesse dans l’adaptation aux niveaux et dans les calendriers.

Bon stages et bons vols !

 99 
 le: 26 Février 2020 - 23:14:11 
Démarré par Michou - Dernier message par JustinBieber
Tu as 2 écoles à Mevouillon (École de parapente des Baronnies et Esprit Parapente) dans le 26, c’est juste à côté de notre beau département.
Elles seront sûrement ouvertes pendant les vacances de Pâques.

 pouce

+ Les sites sont super, de tôt à très tard le soir  dent

 100 
 le: 26 Février 2020 - 22:49:02 
Démarré par Uke'n Fly - Dernier message par Lassalle

je venais d’acheter une voile homologuée "C", mais c'était en fait une "B" tranquille (une Faïal de Nervures avec un seul "C" dans le rapport d’homologation et quasiment que des "A")

C'est hors-sujet, mais ce raisonnement me semble douteux... Une voile homologuée "C" est une "C", même si elle n'a qu'un "C" et/ou une majorité de "A" !
On ne fait pas la "moyenne" des notes obtenues !


Je sais bien et on en a souvent parlé sur ce forum (se reporter aux fils de discussion en question).
Mais entre une "C" qui a 1 seul "C" et beaucoup de "A" et une "C" avec beaucoup de "C" et aucun "A" il n'y a pas photo.  pouce

Et le responsable de K2 (chez qui j'ai fait mon stage SIV) avait justement été un des deux testeurs officiels (selon le PTV) pour la Faïal.
Il m'a bien confirmé qu'elle avait un comportement hors domaine de vol très similaire à une "B".
Le seul "C" était en fermeture asymétrique à 75% accélérée et je n’utilise absolument jamais mon accélérateur, alors...
Avant d'acheter cette Faïal j'avais bien regardé en détail le rapport d’homologation de la voile et j'avais pris des conseils auprès de plusieurs pilotes.
Et je n'ai jamais subi avec cette Faïal une fermeture de plus d'1/4 de l’aile avec réouverture instantanée et cela a dû m'arriver 2 ou 3 fois seulement...

A l'inverse une voile comme la Carrera a réussi à obtenir l’homologation "B" et tout le monde a fait savoir qu’elle avait en fait le comportement d’une véritable "C".

 je sors

Marc

Pages: 1 ... 8 9 [10]
parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.025 secondes avec 16 requêtes.