+ Le chant du vario +

Forum de parapente

05 Décembre 2021 - 09:13:39 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2] 3 4 ... 64   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Très bientôt il sera trop tard pour l'avenir des enfants et petits- enfants  (Lu 100393 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
fabrice
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: VNH
pratique principale: autre (?)
vols: + que cela vols
Messages: 66



WWW
« Répondre #25 le: 18 Novembre 2017 - 20:12:13 »

L'objectif n'est pas de revenir en arrière, mais de limiter le réchauffement climatique globale et d'éviter une plus grosse catastrophe.
Si on continue comme aujourd'hui, ce sera +4,5-5°C en 2100.
En 2017 nous sommes à presque +1°C.
Plus on agit tôt, moins il y a besoin d'appuyer sur la commande.

Il y a quelques années, certains avaient calculés que les Français devraient vivre comme dans les années 70 pour avoir une empreinte de 1, cad que nous ne vivrions pas à crédit sur la planète.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

M@tthieu
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone M6 / Niviuk Artik 4 / Niviuk Roller 18 / Niviuk Zion 15 / Kortel Kamasutra 2 / Kortel Karver 2 / Ex (Ozone Mojo 4, Niviuk Hook 3, Spiruline L)
pratique principale: vol / site
vols: 1343 heures en 2238 vols
Messages: 179


So beautiful ! ;)


« Répondre #26 le: 18 Novembre 2017 - 20:32:37 »

Le jour où on épuise toutes les richesses de la terre avance chaque année  la prise de t?te
Le 2 août cette année !
http://www.overshootday.org
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser"
"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine... Elle est mortelle"
Voler n'est pas anodin
Mes débuts : https://youtu.be/ZD3afqWvaqw
piment
papoteuse(eur)
*
En ligne En ligne

Aile: Spantik M et M3
pratique principale: vol rando
Messages: 556


« Répondre #27 le: 08 Décembre 2017 - 00:03:07 »

Tain heureusement que mon jardin m'a donné assez de patates pour tenir jusqu'au 31 décembre!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piment
papoteuse(eur)
*
En ligne En ligne

Aile: Spantik M et M3
pratique principale: vol rando
Messages: 556


« Répondre #28 le: 17 Mars 2018 - 18:16:59 »

En fait j'étais pessimiste, les patates on vient de les finir aujourd'hui!   Tire la langue
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
thierry_c
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervures diamir 2, nervures diamir, ozone buz z
pratique principale: cross
vols: un certain nombre vols
Messages: 241



« Répondre #29 le: 17 Mars 2018 - 22:56:11 »

et pour le chine, ça fait partie des pays qui a le plus réduit sa production de co2, ok quand on part de loin c'est plus facile !
j'avais bien aimé le discoure d'une dirigeante indienne dans " before the flood" on est qui pour donné des conseilles? repartis sur le nombre d'habitant la pollution par habitant est bien inférieur en inde qu'en France et eux, en ce chauffant a la bouse de yakk et compagnie, ça fait bien longtemps qu'ils sont sur les enr !!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Gérard Menvussat
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: et moi
pratique principale: apprends à voler
vols: Plein beaucoup vols
Messages: 0



« Répondre #30 le: 18 Mars 2018 - 10:19:49 »

http://www.seuil.com/ouvrage/comment-tout-peut-s-effondrer-pablo-servigne/9782021223316

Pas super bien écrit (à mon avis) et un peu redondant quelquefois mais assez clair sur notre avenir dans le modèle actuel.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 320



WWW
« Répondre #31 le: 19 Mars 2018 - 08:36:51 »

J'allais citer Pablo Servigne aussi : https://www.youtube.com/watch?v=5xziAeW7l6w

Et aussi son compère un peu moins déprimant, Gauthier Chapelle, dont j'héberge un enregistrement audio d'une de ses conférences https://permapodcast.fr/podcast/biomimetisme-effondrement-et-entraide-par-gauthier-chapelle/

De leur point de vue, la phrase « Très bientôt il sera trop tard » est excessivement optimiste. Leur message est que le moment où on est passé en mode trop tard pour interrompre notre croissance exponentielle et converger vers un équilibre était entre les années 70 et 90. D'après eux, nous devons maintenant nous occuper de créer des « ilôts de résilience » qui pourront servir de noyaux pour reconstruire la société sur de bonnes bases après l'effondrement de celle-ci.

Àmha, leurs arguments sont assez crédibles pour qu'on les prenne au sérieux.

Après, je peux vous trouver à tout moment dans l'histoire humaine des gens qui disaient que notre mode de vie est intenable et qu'on va dans le mur. Ils ont tendance à simplement extrapoler à technologie constante. Parfois ils ont eu raison. Souvent ils ont eu tort. Je pense qu'on a quand même une grosse marge de manœuvre sur des choses qui sont purement du confort et qu'on pourrait abandonner très vite.

Moi j'ai arrêté d'être pessimiste le jour où j'ai commencé à m'intéresser de près à la permaculture (découvert grâce à ce forum Sourire ). C'est dingue le niveau de productivité qu'on pourrait atteindre, sans pétrole et en restaurant l'environnement avec un design intelligent qui s'inspire de la nature. Je pense que la prochaine révolution "industrielle" s'inpirera beaucoup plus profondément de la biologie. On commence à comprendre que nos capteurs photovoltaïques sont quelques ordres de grandeurs inférieurs en efficacité par rapport au potentiel de production de biomasse par la photosynthèse. On commence surtout à comprendre que la biomasse pousse d'autant mieux qu'on arrête de "l'aider" (labour, engrais...  la prise de t?te ).

En ce moment je lis Agriculture de régénération de Mark Shepard, et je me prend à rêver de remplacer ces putains de champs de maïs et de blé qui nécessite 15 calories de pétrole pour une calorie produite, par des rangées de noisetiers, pommiers, chataigniers .... entre lequel on pourrait mettre vaches, cochons, volailles, chèvres, légumes vivaces (asperges... etc), sans jamais retourner le sol ni amener un gramme d'engrais chimique ou de pesticide. Une seule phase de mise en place au début, puis 1000 ans de production.  Il parait que ça existe quelque part en Espagne, des noisetiers qui sont exploités depuis 1600 ans, avec de temps en temps une récolte de biomasse pour les faire repousser de la base.
« Dernière édition: 19 Mars 2018 - 08:48:45 par PiRK » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 320



WWW
« Répondre #32 le: 19 Mars 2018 - 08:40:12 »

Comme vision d'un avenir abondant et propre, j'aime aussi beaucoup la vision d'Andy Williams https://permapodcast.fr/category/andrew-williams/patterns/
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

air
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: bleue et verte. juste bien.
pratique principale: cross
vols: 2,24 vols
Messages: 141



« Répondre #33 le: 19 Mars 2018 - 17:15:03 »

J'allais citer Pablo Servigne aussi : https://www.youtube.com/watch?v=5xziAeW7l6w

En ce moment je lis Agriculture de régénération de Mark Shepard, et je me prend à rêver de remplacer ces putains de champs de maïs et de blé qui nécessite 15 calories de pétrole pour une calorie produite, par des rangées de noisetiers, pommiers, chataigniers .... entre lequel on pourrait mettre vaches, cochons, volailles, chèvres, légumes vivaces (asperges... etc), sans jamais retourner le sol ni amener un gramme d'engrais chimique ou de pesticide. Une seule phase de mise en place au début, puis 1000 ans de production.  Il parait que ça existe quelque part en Espagne, des noisetiers qui sont exploités depuis 1600 ans, avec de temps en temps une récolte de biomasse pour les faire repousser de la base.


En gros tu rêves d'une agriculture qui existait avant la mécanisation des années 30-40-50 (selon la région)..
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Limonade67
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Delta3
pratique principale: cross
vols: 867 vols
Messages: 222


Il faut changer l'État. D'urgence.


« Répondre #34 le: 19 Mars 2018 - 17:55:34 »

../...
 C'est dingue le niveau de productivité qu'on pourrait atteindre, sans pétrole et en restaurant l'environnement avec un design intelligent qui s'inspire de la nature. Je pense que la prochaine révolution "industrielle" s'inpirera beaucoup plus profondément de la biologie.
.../..

Je pense exactement le contraire.
Si aujourd'hui nous sommes si dépendant du pétrole c'est bien parce que le pétrole a fait exploser la productivité, et pas seulement dans l'agriculture.

Sans argumenter plus, il y a égalent un autre facteur...
Le métier de paysan est l'un des plus physique avec la mécanisation que l'on connait.
Combien voudraient encore faire ce métier sans l'aide du pétrole (des machines) ?
Je te propose de venir faire les vendanges chez moi en Alsace, sans tracteurs ...
Bon courage et pourtant les montagnes (collines verdoyantes) sont accueillantes ...

Il y a une différence entre optimiser son potager et nourrir 80 millions de personnes.
Loin de moi l'idée que l'on ne puisse rien améliorer, je pense juste que c'est beaucoup plus compliqué que ce que certains essayent de nous montrer.


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willow
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: R-light 3
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 800


« Répondre #35 le: 19 Mars 2018 - 19:51:06 »

J'allais citer Pablo Servigne aussi : https://www.youtube.com/watch?v=5xziAeW7l6w

En ce moment je lis Agriculture de régénération de Mark Shepard, et je me prend à rêver de remplacer ces putains de champs de maïs et de blé qui nécessite 15 calories de pétrole pour une calorie produite, par des rangées de noisetiers, pommiers, chataigniers .... entre lequel on pourrait mettre vaches, cochons, volailles, chèvres, légumes vivaces (asperges... etc), sans jamais retourner le sol ni amener un gramme d'engrais chimique ou de pesticide. Une seule phase de mise en place au début, puis 1000 ans de production.  Il parait que ça existe quelque part en Espagne, des noisetiers qui sont exploités depuis 1600 ans, avec de temps en temps une récolte de biomasse pour les faire repousser de la base.


En gros tu rêves d'une agriculture qui existait avant la mécanisation des années 30-40-50 (selon la région)..

ca a deja ete aborde sur ce forum, dans le fil sur la permaculture, c'est juste tout l'inverse, ne surtout pas revenir aux annees avant la mecanisation, mais se servir des connaissances actuelles pour optimiser la production, en variant celles-ci sur une meme surface, et avec un rendement global beaucoup plus important qu'en agriculture intensive.

De nombreux maraichers ont prouve ces dernieres annees que c'est tout a fait possible, sans l'aide de petrole, et sans travailler comme une brute, et en cultivant des surfaces moindres.

Les annees 30 - 40 etaient basees sur le modele actuel, monoculture, labour...beaucoup de choses pour lesquelles la recherche agronomique a prouve que ces pratiques etaient destructrices pour les sols et donc pour le rendement long terme.

Apres, il faut s'interesser un peu au sujet avant de vouloir le critiquer d'entree de jeu, sans avoir cherche a comprendre les fondamentaux...Sinon, on peut juste considerer que seul le dieu petrole peut sauver l'humanite, mais dans ce cas on est effectivement condamnes, il faut plus d'un million d'annees pour creer du petrole, et on a nique les reserves mondiales en 200 ans...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Quand tout sera privé, nous serons privés de tout" - Nicolas Matyjasik
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 384



« Répondre #36 le: 19 Mars 2018 - 20:18:16 »

De nombreux maraîchers ? Je vois bien la ferme du Bec Hellouin (et encore même ça, il faut prendre avec des pincettes) mais sinon il y en a d'autres qui produisent une vraie activité agricole ? Le système actuel demande qd même à une exploitation agricole de pouvoir pqyer ses charges comme n'importe quelle autre activité en france. C'est pas vraiment favorable au développement d'une production en permaculture qui nécessite du temps sans rendement au départ.
Bon, mais entre l'agriculture intensive pétrochimique faisant surtout le bonheur des tradeurs et les îlots expérimentaux en permaculture, il y a sûrement de nombreuses étapes. Avec peut-être des solutions un peu plus durables capable de produire sans systématiquement tout bousiller.  Clin d'oeil
Ne nous fachons pas.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Willow
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: R-light 3
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 800


« Répondre #37 le: 19 Mars 2018 - 22:41:01 »

Le Bec Hellouinn'est pas exempt de  critiques, et notamment celle de se servir de nombreux stagiaires pour degager un benefice.

La ferme de la Grelinette au Quebec, celle de Richard Wallner en Charente, celle de Zepp Holtzer en Autriche, les jardins de la fraternite a Mouscrons, les jardins partages de Detroit, le travail de Chritophe Koppel en Alsace, celui de CRASS en Angleterre, celui de Mathieu Dekartz dans le Var et maintenant dans le Cantal, tant d'autres pas forcement mediatisees...il y a des dizaines d'exemples de fermes et lieux de productions permacoles ou employant des techniques d'agroecologie qui marchent depuis des annees voire des decennies, encore faut-il se pencher sur le sujet, en allant un peu plus loin que le documentaire "Demain", c'est un sujet passionnant et plein d'avenir, car il y a encore beaucoup a decouvrir sur la vie du sol.

« Dernière édition: 19 Mars 2018 - 22:56:50 par Airtoysdealer » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Quand tout sera privé, nous serons privés de tout" - Nicolas Matyjasik
Willow
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: R-light 3
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 800


« Répondre #38 le: 19 Mars 2018 - 23:00:28 »

J'allais oublier, il faut aussi citer Konrad Schreiber qui s'adresse aux grosses surfaces agricoles, avec comme credo la reconstruction du sol pour augmenter la productivite, donc oui, je maintiens, il y a des debouches et des possibilites importantes dans ce secteur
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Quand tout sera privé, nous serons privés de tout" - Nicolas Matyjasik
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 384



« Répondre #39 le: 20 Mars 2018 - 00:36:53 »

La reconstruction du sol pour les grosses exploitations c'est pas de la permaculture, c'est une des étapes intermédiaires que j'indiquais plus haut entre les deux extrêmes  Clin d'oeil et pour le coup je suis en plein dedans donc intéressé. Pour info, entre autre, je ne laboure plus une partie de l'exploitation (mais pas tout car c'est pas si simple) et on utilise des techniques genre engrais verts, utilisation d'auxiliaires et toutes sortes de techniques qui n'ont pour objectif que d'éviter de tout pourrir en produisant suffisamment pour faire vivre l'exploitation.
Si tes convictions sont si fortes je ne peux que t'encourager à faire feu. Maintenant que tu t'es penché sur la technique je pourrais t'informer sur tout ce qu'il faut pour acceder au statut d'agriculteur parce que pour pouvoir produire,  dans l'ordre c'est la première chose. Et tu vas voir, rien que ça...ya du boulot  bisous
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Willow
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: R-light 3
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 800


« Répondre #40 le: 20 Mars 2018 - 06:06:46 »

pour l'instant, je suis dans une phase de mise en place, depuis 2 ans, je suis parti d'une pinede (donc de loin), jai abattu une 40taine de pins, desouche, reconstruit les restanques pierre par pierre, plante des fruitiers de toutes sortes (especes rustiques et agrumes resistants au froid, pas mal de fruits assez rares qui devraient avoir une valeur a la revente assez interessante si j'arrive a m'adresser a des restaurants par exemple), remis en valeur les vieux oliviers, mis en place des points d'eau (me reste a faire des mares alimentees par la phyto epuration), amende le sol (engrais vert et apport de fumier pour lancer le processus), monte quelques buttes meme si tout ne reposera pas sur cette technique, et je dois encore finaliser ma serre dans un vieux cabanon rehabilite, finaliser mes haies...encore pas mal de boulot mais on avance petit a petit.

Je commence a avoir une partie jardin qui ressemble a quelque chose, si dans l'etape 2 je peux degager un petit revenu de l'exploitation des fruitiers (transformation et vente en direct) ainsi que du potager, ca sera tant mieux, mais j'ai une famille a nourrir 9objectif no1), un credit pour me mettre la corde au cou, et une surface limitee, donc hors de question de faire n'importe quoi.
Et si un jour ma compagne est decidee a quitter ce coin ou tout est trop cher, je me verrais bien dans un coin plus calme, reprendre un petit bar resto epicerie et a ce moment la pourquoi pas essayer de fournir les produits de l'epicerie par mes propres moyens (ca c'est pour garder un reve)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Quand tout sera privé, nous serons privés de tout" - Nicolas Matyjasik
PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 320



WWW
« Répondre #41 le: 20 Mars 2018 - 08:03:00 »

J'ai parmis mes connaissances au moins 3 personnes qui sont en train de se reconvertir à des activités de maraichage en permaculture, et un qui s'est reconvertit à une activité de traction animale (principalement dans les vignes). Et je ne parle que des gens avec qui je communique régulièrement, si je compte les gens que je n'ai croisé qu'ine fois dans un stage d'apiculture ou dans un troc de graines, je suis vraiment optimiste concernant le développement des petites micro-fermes. Il n'y a vraiment pas que le Bec Hellouin et les fermes de ceux qui ont écrit des bouquins.

Personnellement, j'aimerais que ça aille encore plus loin dans la fragmentation des fermes et la décentralisation de la production. Mon terrain ne fait que 5000m2, et je n'y consacre qu'une demi-heure à une heure par jour en semaine plus un jour le weekend, et je produit déjà pas mal de surplus (courgettes, oeufs de poules et de canes, viande de volaille...) que je peux distribuer à ma famille et aux amis, et pourtant j'attend encore que mes 20 arbres et mes 20 arbustes plantés depuis mon arrivée commencent à produire leurs premiers fruits. Il y a un potentiel gigantesque si on laissait les particuliers plus facilement vendre leur production, comme une petite activité secondaire,  sans s'emmerder avec les statuts d'agriculteur ou de cotisant solidaire.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 384



« Répondre #42 le: 20 Mars 2018 - 08:29:07 »

sans s'emmerder avec les statuts d'agriculteur ou de cotisant solidaire.
En gros faire du black  Twisted
Ben voilà, c'est là où je disais que ces projets ont un petit côté utopique. Pour info, si je pouvais utiliser mon exploitation actuelle sans m'emmerder avec le statut d'agriculteur ça m'intéresse aussi. Mais attention hein je ne veux pas perdre ma protection sociale pour autant.
Je ne compte plus les stagiaires que nous avons eu avec des projets permaculture avec plein d'idées. Aucun ne l'a fait. Je vis dans une région et suis dans un secteur de l'agriculture où foisonnent les projets alternatifs. Je pourrais certainement développer les raisons pour lesquelles je ne suis pas convaincu surtout pour affirmer que ces projets peuvent être comparés à l'outil de production actuel. Mais ça reste des belles et nobles idées et ça n'est pas mon avis qui compte. C'est votre projet et ce que vous avez envie de faire de votre vie. Si vous voulez en faire votre activité professionnelle j'espère que vous êtes riche...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 528




WWW
« Répondre #43 le: 20 Mars 2018 - 09:20:04 »

sans s'emmerder avec les statuts d'agriculteur ou de cotisant solidaire.
En gros faire du black  Twisted
Ben voilà, c'est là où je disais que ces projets ont un petit côté utopique. Pour info, si je pouvais utiliser mon exploitation actuelle sans m'emmerder avec le statut d'agriculteur ça m'intéresse aussi. Mais attention hein je ne veux pas perdre ma protection sociale pour autant.
1
ceci dit il existe un statut de micro bénéficie agricole ... renseigne toi pouce
moi je dis 87% d'abattement ... si c'est pas de l'optimisation fiscale, je sais pas ce qui en est clown
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Hub
papoteuse(eur)
*
En ligne En ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 553



« Répondre #44 le: 20 Mars 2018 - 09:26:05 »

Über s'est pas encore mis sur le créneau (micro-économie, limite légal mais en tous cas pas "solidaire", aucune protection)?... Twisted
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 320



WWW
« Répondre #45 le: 20 Mars 2018 - 11:13:55 »

Über s'est pas encore mis sur le créneau (micro-économie, limite légal mais en tous cas pas "solidaire", aucune protection)?... Twisted
Si seulement, je serais preneur.
J'assume l'accusation d'utopisme, mais si vous suivez Pablo Servigne et Gautier Chapelle vous comprendrez que ce qui ressemble à de l'utopie est peut être la seule alternative viable , après le pétrole et la fin de la protection sociale centralisée.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 320



WWW
« Répondre #46 le: 20 Mars 2018 - 12:15:34 »

Après je comprends que pour un agriculteur installé qui a déjà ses 150 Ha a gérer, la conversion vers la permaculture ne va pas de soi. Mais avec les engrais verts, le non labour, le semis sous couvert, l'agrofoestrie.... on va déjà dans la bonne direction. On évite déjà les problèmes d'érosion et de destruction des sols, tout en restant dans une optique de mécanisation. Il y a aussi des projets de permaculture sur grandes surfaces. Celui dont je parlais avec les noisetiers, les Châtaigniers, les pommiers, les vaches... est un projet rentable aux États-Unis, de Mark Shepard. Il va jusqu'à cultiver du tournesol pour faire rouler son tracteur. Il a créé une coopérative pour ça, avec les agriculteurs de son coin, pour faire de la concurrence à Exxon.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 320



WWW
« Répondre #47 le: 20 Mars 2018 - 12:27:30 »

Mais avant de pouvoir faire le plein de son tracteur avec le tournesol qu'on produit soi-même, la première étape nécessaire c'est d'apprendre à utiliser son tracteur beaucoup beaucoup moins souvent Clin d'oeil
C'est la même chose avec l'autonomie individuelle, si on commence par s'habituer à consommer beaucoup beaucoup moins, ça devient beaucoup beaucoup plus facile de subvenir à ses propres besoins.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 384



« Répondre #48 le: 20 Mars 2018 - 13:24:46 »

Mais beaucoup d'agriculteurs, dans ma région en tout cas, sont déjà dans ces démarches.
Le modèle que tu cites plus haut aux usa est excellent mais je serais curieux d'en étudier le parcours, le financement, l'historique etc... Dans mon quotidien j'ai régulièrement des stagiaires venant du cfppa et donc en projet d'installation. Souvent des jeunes avec peu de moyens et beaucoup de bonnes idées. Le problème est qu'il faut en vivre et rapidement. Le système actuel ne permet pas les projets avec un rendement potentiel prévu plusieurs années après. Mais ce même système permet aux ja (jeunes agriculteurs) d'obtenir des aides conséquentes à l'installation. Je ne connais aucun autre secteur en France où il existe un tel système. Il favorise donc la création d'activité mais le revers de la médaille c'est qu'il implique un rendement de la nouvelle exploitation permettant à l'exploitant de se payer au moins le smic dès la première année. Si ce contrat n'est pas respecté il faut rembourser. Je suis curieux de connaître le rendement de ce que vous avez mis en place au bout d'une année et même  au bout de 2 voire 3 ans.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 528




WWW
« Répondre #49 le: 20 Mars 2018 - 13:41:53 »

Au sujet du (non) labour ... moi y a un truc que je ne comprends pas : l'homme néandertalien n'a pas inventé le labour pour occuper son dinosaure qui ne servait à rien la moitié du temps. S'il a ajouté cette tache supplémentaire à ses 35h syndicales c'est bien que ça lui a apporté quelque chose ! non ?

Dans ma Provence natale on a des sangliers qui naturellement retournent la terre pour chercher de la bouffe. Ce faisant ils aident les plantes qu'ils ne bouffent pas à pousser mieux, c'est reconnu.
Après, que l'agriculture moderne avec les moyens mécanique puissant aille trop profond ou bien ne sache plus adapter la profondeur de labour aux caractéristiques du champ, je peux le comprendre aussi.

du coup ... entre tout et rien est-ce que c'est pas un juste milieu qu'il faudrait viser ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Pages: 1 [2] 3 4 ... 64   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.05 secondes avec 25 requêtes.
anything