+ Le chant du vario +

Forum de parapente

22 Mars 2019 - 01:57:36 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2] 3 4   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: 2018 "Bilan accidentalité"...  (Lu 4828 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
papyon
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Insinia, Jedi 2
pratique principale: vol / site
vols: mille et un vols
Messages: 70


« Répondre #25 le: 10 Janvier 2019 - 11:28:37 »

Douze accidents mortels
Onze parapentistes,
Les voiles : 1 inconnue, 1 VNH (acro.), 2 EN-D, 3 EN-C, 4 EN-B (de mémoire des échanges sur le forum, toutes "B+")

Même si je suis persuadé qu'on peut se tuer en A il faut constater qu'il n'y en a pas
Pour le reste j'ai l'impression que les B sont sous représentées par rapport au "parc" d'ailes (mais j'ai une vision très partielle sur mes sites campagnols )
Mes questions pour ceux qui connaissent bien le marché :
1-quelle est la proportion de ventes A, B, C, D, VNH ?
2- y a t il bien une surmortalité C, D, VNH ? (que je ne peux que pifométrer) due à une inadéquation niveau pilote/aile et/ou utilisation beaucoup plus intensive de ces ailes par leurs pilotes ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Depuis que je suis allé au ciel
j'ai cessé de me désirer ailleurs (cf. A. Breton)
JustinBieber
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift4 / StayUp
pratique principale: vol rando
vols: 624 vols
Messages: 119



« Répondre #26 le: 10 Janvier 2019 - 13:16:41 »


Même si je suis persuadé qu'on peut se tuer en A il faut constater qu'il n'y en a pas


cette année parmis vos licenciés!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
papyon
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Insinia, Jedi 2
pratique principale: vol / site
vols: mille et un vols
Messages: 70


« Répondre #27 le: 10 Janvier 2019 - 13:56:39 »


Même si je suis persuadé qu'on peut se tuer en A il faut constater qu'il n'y en a pas


cette année parmis vos licenciés!!

 pouce c'est pas faux!  faudrait revoir les années précédentes (pas un seul de mes 4 gros cartons n'est dû au niveau des ailes   tomate  )
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Depuis que je suis allé au ciel
j'ai cessé de me désirer ailleurs (cf. A. Breton)
JustinBieber
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift4 / StayUp
pratique principale: vol rando
vols: 624 vols
Messages: 119



« Répondre #28 le: 10 Janvier 2019 - 13:59:40 »

toutes ces mini stats c'est du pipo de toute façon, le fait de se retrouver ou pas dans les 12 morts vient essentiellement du facteur chance
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
fabrice
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: VNH
pratique principale: autre (?)
vols: + que cela vols
Messages: 108



WWW
« Répondre #29 le: 10 Janvier 2019 - 14:20:24 »

Même si je suis persuadé qu'on peut se tuer en A il faut constater qu'il n'y en a pas
Pour le reste j'ai l'impression que les B sont sous représentées par rapport au "parc" d'ailes (mais j'ai une vision très partielle sur mes sites campagnols )
Mes questions pour ceux qui connaissent bien le marché :
1-quelle est la proportion de ventes A, B, C, D, VNH ?
2- y a t il bien une surmortalité C, D, VNH ? (que je ne peux que pifométrer) due à une inadéquation niveau pilote/aile et/ou utilisation beaucoup plus intensive de ces ailes par leurs pilotes ?
Si on prend toutes les statistiques, françaises ou non, sorties au moment du scandale fédéral sur les parapentes de compétition, il y avait même un peu moins d'accidents en VNH, c'était même la conclusion du Comité Directeur de juin 2011!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Mise en danger des compétiteurs parapente par  négligences, imprudences, abus répétés des dirigeants FFVL. Pourquoi a-t-on à la tête de la fédé ceux qui devraient être bannis à vie pour violation du Code Pénal ?
wowo
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 163



« Répondre #30 le: 10 Janvier 2019 - 14:28:12 »

Bien sûr que dans les années précédentes on trouvera des pilotes décédés sous des voiles EN-A.

Et aussi d'accord avec JustinBieber que ces 12 là ont eu moins de chance que la/les centaines qui auront été que plus ou moins gravement blessé. Centaines de pilotes "que" blessés qui eux même auront que été moins chanceux que les milliers qui n'ont que eux peur. Milliers qui eux auront eux moins de "chance" que tous les pilotes qui auront vécu une situation potentiellement dangereuse mais l'auront traversé sans vraiment prendre conscience de à combien ils étaient près d'avoir peur, se blessé voire mourir...

Mais surtout perso il me semble de plus en plus que si l'aile peut jouer un rôle "agravant" dans les suite d'un incident de vol qui peut conduire à l'accident, ce sont bien plus les decisions et actions du pilotes qui sont aux origines des accidents. Les 1ères étant bien entendu déjà le choix et l'acquisition du matériel de vol mais plus encore derrière ; L'aérologie dans laquelle on choisi d'aller voler. Ce qui doit forcément donner à réfléchir sur les connaissances et compétences acquises au-travers de la formation (qu'importe ici comment on s'est formé, la question étant de se former) pour ne pas comprendre et en tenir compte que certaines situations nous mettent potentiellement en danger de... mort.

La contribution de "Sebastien 15 ans" sur un autre fil du moment en est un exemple (avec son père et l'ami de celui-ci) comment le parapente peut être pratiqué dans un manque de conscience effarant sur les risques encourus.

Avec ça je ne prétends pas que tous ceux qui s'accidente sont dans de telles démarches irresponsables. Mais il me semble que nous sommes tous capables par moment de débrancher notre cerveau et nous mettre tous seuls dans des situations potentiellement mortelles.

Et c'est sur ce point, que Chamalo aborde déjà me semble t-il, que l'on devrait travailler, s'entraîner, s'eduquer, etc. A savoir, comment maîtriser notre esprit pour ne pas débrancher notre cerveau, pour rester tout le temps en toute occassion maître de celui-ci et non pas subir nos envies et autres manifestations d'ego et/ou frustrations ?

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Cowa
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Sails 9c, Advance Sigma 1, Bibeta 1, ITV Jedi 2, AD Pure, Ozone Ultralite 3, ITV Awak 2 Tandem, Ozone Viper 3, Paramania GTX, AD Volt 2 SL, Niviuk Klimber P 20, Niviuk Bi-Skin, Advance Pi2, AD Volt 3 SLSC
pratique principale: vol rando
vols: Souvent rando vols
Messages: 32



« Répondre #31 le: 12 Janvier 2019 - 10:43:35 »

Mon avis n'est pas que l'on débranche le cerveau avec l'expérience mais plutôt que l'habitude nous fait baisser notre niveau d'implication et de remise en cause.
Tout à fait ce que dit Wowo ici

Du coup et comme le dit fort à propos Vincent ; Dans la mesure ou l'homostasie du risque est un aspect des facteurs humains connus et que même si on ne peut l'empêcher en soi. Qu'est-ce qui nous empêche par contre de nous éduquer personnellement à déplacer en parallèle le curseur de notre concentration/vigilance.
C'est, je crois, justement ce qui fait la différence entre l'accident ou pas...
Avec l'expérience on fait de plus en plus de vols (la vitesse de progression du nombre de vols est différente selon les gens) et on vole plus souvent dans du fort. Du coup, même si on a plus de capacité à répondre il y a de facto plus de chance de rencontrer une situation pouvant aller à l'accident.
Donc avoir le bagage pour y répondre est très bien, mais pas suffisant, car encore faut-il ne pas se laisser surprendre. Un incident de vol pris très tôt est plus facile a récupérer... Voire même une incident de vol pris très tôt est juste du pilotage, alors qu'un incident de vol pris trop tard peu dépasser nos capacités de pilotage. Il ne faut pas confondre expérience et routine, il faut savoir (donc avoir l'expérience pour) trouver les indices permettant de rester en alerte, la routine endort, fait lâcher les commandes en sortie de déco, fait oublier ce déclenchement tourbillonnant, et la répétition de cette routine avec la diminution des réflexes qu'elle entraine (facteur aussi à considérer lors de l'augmentation de l'expérience l'age), peut mener à l'incident pris trop tard, qui dépassera nos capacités ou nos marges pourtant jugées acceptables.

Donc pour moi l'expérience protège, mais à condition de savoir garder la vigilance et d'être conscient de ses réelles capacités qui inévitablement varient et peuvent diminuer. Du coup, pour moi, un autre facteur clé est aussi la vitesse de progression, que l'on confond aussi souvent avec l'expérience. Quelqu'un qui se sera collé bcp de vol peut-être considéré comme expérimenté, mais à condition que ce ne soit pas en trop peu de temps... Il y a pour moi un équilibre qui fait qu'un pilote qui a fait 500 vols ne courra pas le même risque si ces vols ont été réalisés en 2 ans, 5 ans ou 20 ans... Celui qui les auras fait en 2 ans n'est pas mûr (il vole depuis pas assez longtemps) , celui qui les auras fait en 5 ans commence à l'être et celui qui les auras fait en 20 ans pourrait tomber de l'arbre (il vole pas assez souvent). Après cette idée ne reflète qu'une facette de l'accident, interviennent les fameuses adéquation pilote avec aile/conditions, forme/fatigue du moment, chance/malchance...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
ottaflodna
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gin Explorer
pratique principale: apprends à voler
Messages: 50



« Répondre #32 le: 12 Janvier 2019 - 12:57:35 »

Et aussi d'accord avec JustinBieber que ces 12 là ont eu moins de chance que la/les centaines qui auront été que plus ou moins gravement blessé. Centaines de pilotes "que" blessés qui eux même auront que été moins chanceux que les milliers qui n'ont que eux peur. Milliers qui eux auront eux moins de "chance" que tous les pilotes qui auront vécu une situation potentiellement dangereuse mais l'auront traversé sans vraiment prendre conscience de à combien ils étaient près d'avoir peur, se blessé voire mourir...

Mais surtout perso il me semble de plus en plus que si l'aile peut jouer un rôle "agravant" dans les suite d'un incident de vol qui peut conduire à l'accident, ce sont bien plus les decisions et actions du pilotes qui sont aux origines des accidents. Les 1ères étant bien entendu déjà le choix et l'acquisition du matériel de vol mais plus encore derrière ; L'aérologie dans laquelle on choisi d'aller voler. Ce qui doit forcément donner à réfléchir sur les connaissances et compétences acquises au-travers de la formation (qu'importe ici comment on s'est formé, la question étant de se former) pour ne pas comprendre et en tenir compte que certaines situations nous mettent potentiellement en danger de... mort.

La seule vraie grosse chaleur que je me suis mise, je pense que j'aurais pris la même crêpe en volant en A parce que je suis passé naïvement en l'ignorant sciemment dans un gros bouillon de cisaillements. La sortie aurait peut-être été un peu plus facile, mais je ne crois pas que ce soit significatif (j'avais 500m de gaz sous les pieds)

Toutes les voiles même avec la plus grande "sécurité passive"* permettent de se mettre dans une très mauvaise posture et je pense que savoir la reconnaitre à l'avance ET l'éviter sont plus utile que de savoir s'en tirer une fois dedans (l'idéal étant néanmoins de savoir également le faire).

Vivement le retour du  soleil

*bel oxymore, n'est-il pas?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Si vis pacem, para pentum.
Guy67
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 29


« Répondre #33 le: 12 Janvier 2019 - 15:18:18 »

 canap Des milliers de lignes (pages) pour essayer de comprendre comment un être humain va réagir en fonction de sont environnement. Pas de réponse satisfaisante hormis des théories basées sur des resentits ou des histoires perso...
Pour minimiser les accidents, il est évident qu’il faut minimiser les possibilités d’y arriver !
Peut-être insister qu’il faut pratiquer avec un cerveau plutôt qu’avec ses hormones/rêves ou peut-être plus radicalement interdire la pratique...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JustinBieber
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift4 / StayUp
pratique principale: vol rando
vols: 624 vols
Messages: 119



« Répondre #34 le: 12 Janvier 2019 - 17:09:33 »

Je pense que 12 décès sur cette année qui était très volable est un très bon chiffre. Ça prend même en compte des morts "exotiques" tel que le tracté de debut 2018 sauf erreur.
On a eu de tout cette année, du gros thermique, du vent, beaucoup d'orages aussi, de grandes journées de vol .. donc globalement je trouve que c'est très bon.

Pour diminuer encore il faudra finalement arriver a comprendre pourquoi dans un crash d'avion il y a parfois un miraculé ou encore sur la route, 2 40tonnes volent autour de la bagnole et cette derniere sort indemne.

12 c'est sans les accidents handicapants qui devraient être dans le même lot, combien d'accidents handicapants cette année?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
paraseb74
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M6-ML / Magnum 2/ ultralite 19 / freestyle 3-22
pratique principale: cross
vols: ... vols
Messages: 19



« Répondre #35 le: 12 Janvier 2019 - 17:20:31 »

Holla

Les ailes d'aujourd'hui sont un peu plus technique , à l'époque  du DHV  ou maintenant avec les lettre A,B,C,D  , la classification  correspondait à un profil de pilote !
 
Maintenant on ce retrouve avec des ailes de cross  à 6 d'allongement homologuée B .  rouleau ? patisserie  rouleau ? patisserie  rouleau ? patisserie

Pour le reste je pense que la sécurité passe par la formation , j' ai eu la chance pendant ma progression de voler avec de très bon pilotes connaissant mon niveau, qui n'hésitaient pas à me dire qu'il fallait aller poser , que ce n'était plus pour moi .

Les différents stages ( progression, cross , SIV , ) sont d'une importance capital pour ma part .  j' ai énormément progresser lors de mes 5 stages pilotages .
Par contre le prix exorbitant des stages SIV  devient un frein 190 euros la journée ,  la fédération devrait travailler dans ce sens !!! à une époque le notre club prenait en charge 50 euros  par SIV , mais par manque de moyens nous avons du arrêter .

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1132 vols
Messages: 321



« Répondre #36 le: 12 Janvier 2019 - 17:26:04 »


Peut-être insister qu’il faut pratiquer avec un cerveau plutôt qu’avec ses hormones/rêves ou peut-être plus radicalement interdire la pratique...


Interdire la pratique serait évidemment efficace, mais est-ce vraiment ce que l'on cherche ?
On peut aussi interdire les déplacements en voiture et il y aura alors moins d'accidents sur les routes...
En fait, malgré les actions sécurité mises en œuvre par la fédération depuis des années (dont les journées "Voler mieux" subventionnées par la fédération par exemple), on constate malheureusement que l'accidentalité de notre pratique est quasiment constante au fil des années alors que le nombre de pratiquants est également à peu près constant..

Sur les 8 dernières années (2010-2017) les statistiques fédérales indiquent ceci (déclarations d'accidents par des licenciés FFVL uniquement, ce qui ne compte pas les accidents survenus à des étrangers en France ou à des pilotes non licenciés FFVL).

Moyennes sur 8 ans (je n'ai pas intégré les données 2018) :

- 584 accidents déclarés par an (toutes activités et degrés de gravité confondus) ;
- parapente : 79,2 % de ces accidents, dont les plus graves bien sûr (on se fait moins mal en cerf-volant, en boomerang ou en kitesurf par exemple) ;
- pour les pilotes:
   . accidents matériels sans blessures : 170,4/an ;
   . blessures légères : 200,1/an ;
   . blessures graves (plus de 48 h d'hospitalisation) : 199,3/an ;
   . décès : 14,4/an, dont 11,6/an en parapente
- pour les passagers en biplace :
   . accidents matériels sans blessures : 24,5/an ;
   . blessures légères : 49,6/an ;
   . blessures graves (plus de 48 h d'hospitalisation) : 17,3/an ;
   . décès : 0,4/an (3 en 8 ans).

Ces chiffres sont tout simplement insupportables.
Alors que l'on se pose des questions pour essayer de les faire diminuer me semble légitime.
A moins que l'on ne se résigne à ce sinistre décompte chaque année ?

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1132 vols
Messages: 321



« Répondre #37 le: 12 Janvier 2019 - 17:32:03 »

Je pense que 12 décès sur cette année qui était très volable est un très bon chiffre. Ça prend même en compte des morts "exotiques" tel que le tracté de début 2018 sauf erreur.

Remarques :

1/ Si tu fais allusion à l'accident mortel en vol captif (corde fixe accrochée à l'arrière d'une voiture), et non pas en vol tracté comme tu l'écris, c'était début 2017 et non pas début 2018.
A moins que tu ne parles d'un autre accident, celui-ci en tracté ?

2/ Et à tes yeux 12 décès en 2018 est pour toi un "très bon chiffre".
On ne doit vraiment pas avoir les mêmes critères sur ce qu'est un bon ou un mauvais chiffre au sujet du nombre de décès liés à notre pratique.  hein ?
On dira aux familles et aux proches des pilotes décédés que 2018 est vraiment une bonne année : il n'y a en effet eu que 12 morts cette année !
Comment peut-on écrire des choses pareilles ?

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Guy67
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 29


« Répondre #38 le: 12 Janvier 2019 - 17:37:46 »


Peut-être insister qu’il faut pratiquer avec un cerveau plutôt qu’avec ses hormones/rêves ou peut-être plus radicalement interdire la pratique...


Interdire la pratique serait évidemment efficace, mais est-ce vraiment ce que l'on cherche ?
On peut aussi interdire les déplacements en voiture et il y aura alors moins d'accidents sur les routes...
En fait, malgré les actions sécurité mises en œuvre par la fédération depuis des années (dont les journées "Voler mieux" subventionnées par la fédération par exemple), on constate malheureusement que l'accidentalité de notre pratique est quasiment constante au fil des années alors que le nombre de pratiquants est également à peu près constant..
Alors qu’elle en est la conclusion ?
Problème humain ? Problème matériel ? Les deux mon général ?
Déjà accepter le risque, ensuite avoir un cerveau 🧠
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 163



« Répondre #39 le: 12 Janvier 2019 - 17:38:17 »

[...]
Pour minimiser les accidents, il est évident qu’il faut minimiser les possibilités d’y arriver !
Peut-être insister qu’il faut pratiquer avec un cerveau plutôt qu’avec ses hormones/rêves ou peut-être plus radicalement interdire la pratique...

Interdire une pratique amènerait sans doute juste que les gens aillent se tuer dans une autre pratique (encore) autorisée.
Par contre ; pratiquer avec un cerveau plutôt qu’avec ses hormones/rêves cela me semble être "la" solution et je me dis que si on est capable d'apprendre à tirer juste ce qu'il faut de ficelles (pour l'exemple) pour manipuler notre aile, on devrait être tout autant capable d'apprendre à tirer de notre cerveau les ressources pour gérer nos hormones et rêves. Histoire de ne se rien s'interdire mais sans en arriver à se priver de l'essentiel, notre vie.

Je pense que 12 décès sur cette année qui était très volable est un très bon chiffre. Ça prend même en compte des morts "exotiques" tel que le tracté de debut 2018 sauf erreur.
[...]
12 c'est sans les accidents handicapants qui devraient être dans le même lot, combien d'accidents handicapants cette année?

Si tu fais erreur, les accidents "attachés" c'était début 2017... le temps passe vite.

Mais surtout tu expliqueras aux familles, proches et amis de ces 12 victimes de 2018, que pour toi 12 est un "bon" chiffre quand on parle d'accidents mortels dans une activité avec si peu de pratiquants que le parapente.

Et tu mets le doigts sur d'autres chiffres qui se cachent sous cette pointe d'iceberg ; à savoir les handicapés à vie, les traumatisés aux convalescences interminables, etc.

Alors 2018 est certes moins "pire" que 2017 pour autant on ne peut/devrait pas s'en satisfaire voire se rassurer avec. Au contraire, il me semble que l'on devrait se dire que puisque cela peut être moins "pire", attelons nous a tenter de faire mieux en 2019 et ce dès le début de l'année.

Dans un brainstorming collectif à la recherche d'idées pour améliorer notre pratique et surtout notre approche de celle-ci, il y en existera peut-être quelques unes et même si ce n'est qu'une qui éviteront peut-être à quelques pilotes de figurer dans le tableau accidents de fin d'année et même si ce ne serait qu'un, cela naura pas été inutile.

Edit :
[...]
[...] Alors qu’elle en est la conclusion ?
Problème humain ? Problème matériel ? Les deux mon général ?
Déjà accepter le risque, ensuite avoir un cerveau 🧠
l

Perso, même si on peut digresser et disserter sur l'incidence du matériel dans l'accidentalité. Pour moi le souci est avant tout humain.
Et je ne pense pas qu'il faille accepter le risque ou les risque, justement non mon général.
Il faut accepter les dangers potentiels en ne faisant justement pas un déni à propos pour pouvoir en toute conscience de leur existence adapter notre pratique pour ne pas en faire des risques ou au moins les minimiser au maximum.

 trinquer
« Dernière édition: 12 Janvier 2019 - 17:48:10 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Patrick Samoens
professionnels
enrouleur(se) de thermique
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 143



WWW
« Répondre #40 le: 12 Janvier 2019 - 17:56:08 »

On ne doit vraiment pas avoir les mêmes critères sur ce qu'est un bon ou un mauvais chiffre au sujet du nombre de décès liés à notre pratique.  hein ?
On dira aux familles et aux proches des pilotes décédés que 2018 est vraiment une bonne année : il n'y a en effet eu que 12 morts cette année !
Comment peut-on écrire des choses pareilles ?

Marc

Peut être parce que justement on est entre pilotes et pas face à des familles ou des autorités.

On est tous d'accord sur le fait que même un seul accident est intolérable. Par contre dire que malgré une année où les conditions météorologiques ont entrainées des records en nombre de vol sur de nombreux sites (à Samoens c'est clair) ceci accompagné de conditions souvent fortes à très fortes, le résultat d'accidentologie est 'raisonnable' ne me parait pas délirant. Au vu des conditions j'aurais imaginé une année noire.

Personnellement c'est une mauvaise année, j'ai assisté en live à l'accident d'un moniteur fédéral avec qui j'encadrais un groupe. Beaucoup plus difficile que de lire une statistique. A se demander si le jeu en vaut la chandelle.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
wowo
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 163



« Répondre #41 le: 12 Janvier 2019 - 20:12:26 »

[...]
[...]
Personnellement c'est une mauvaise année, j'ai assisté en live à l'accident d'un moniteur fédéral avec qui j'encadrais un groupe. Beaucoup plus difficile que de lire une statistique. A se demander si le jeu en vaut la chandelle.

 Pas content  Je le connaissais aussi et avait eu l'occasion de l'apprécier en partageant aussi des moments de vol avec lui et du coup, j'ai ressenti une vraie peine à l'annonce de son accident et c'est justement cela, cette peine dont je ne peux/veux pas imaginer à quel point elle doit être pour ses vrais proches, qui m'a fait réagir ci-avant à l'image de Marc.

Que le plaisir indicible de voler vaille la chandelle, je n'en doute pas MAIS il me semble que l'on devraitt pouvoir en protéger plus la flamme en évitant ici ou là de la soumettre à des coup de vent pour lesquels elle n'est pas armé.

Je fais de la prose de comptoir mais je crois que des idées fortes (chacun les siennes) comme des images fortes peuvent nous aider à mieux cerner nos limites et ainsi rester dans un cadre encore "sûr".

Dans son accident, dont je ne connais pas les détails, je n'ai aucun doute sur le fait qu'il ne s'est pas mis consciemment en situation de risque et donc je ne peux que faire des supposition sur ce qui a pu l'amener à se retrouver dans ces circonstances et cette situation à l'issue fatale. Et le connaissant, connaissant ses compétences de pilote et sa vision plutôt porté sur la raison et la sécurité que l'ambition et la performance, je cherche à comprendre pourquoi lui (et d'autres) finissent tout de même à ne pas arriver à éviter le vol de trop. Je ne crois pas à la malchance, que aux erreurs.

Mieux comprendre comment fonctionne notre réflexion quand elle nous conduit à l'erreur, peut me semble t-il nous aider à peut-être apprendre à fonctionner différemment et nous eviter ces dites-erreurs.

Attention je ne prétends pas y arriver pour moi mais je suis convaincu que d'y réfléchir avant, pendant et après mes vols peut m'aider à y tendre. Et je me nourris aussi pour cela des visions des autres, qu'elles aillent dans un sens positif ou négatif de mon point de vue ne change rien à leur intérêt. Et c'est en cela que de telles discussions me semble intéressantes et constructives pour moi et... je l'espère pour d'autres.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
wefunk
Invité
« Répondre #42 le: 12 Janvier 2019 - 21:17:34 »

[...]
[...]
Personnellement c'est une mauvaise année, j'ai assisté en live à l'accident d'un moniteur fédéral avec qui j'encadrais un groupe. Beaucoup plus difficile que de lire une statistique. A se demander si le jeu en vaut la chandelle.

 Pas content  Je le connaissais aussi et avait eu l'occasion de l'apprécier en partageant aussi des moments de vol avec lui et du coup, j'ai ressenti une vraie peine à l'annonce de son accident et c'est justement cela, cette peine dont je ne peux/veux pas imaginer à quel point elle doit être pour ses vrais proches, qui m'a fait réagir ci-avant à l'image de Marc.

Que le plaisir indicible de voler vaille la chandelle, je n'en doute pas MAIS il me semble que l'on devraitt pouvoir en protéger plus la flamme en évitant ici ou là de la soumettre à des coup de vent pour lesquels elle n'est pas armé.

Je fais de la prose de comptoir mais je crois que des idées fortes (chacun les siennes) comme des images fortes peuvent nous aider à mieux cerner nos limites et ainsi rester dans un cadre encore "sûr".

Dans son accident, dont je ne connais pas les détails, je n'ai aucun doute sur le fait qu'il ne s'est pas mis consciemment en situation de risque et donc je ne peux que faire des supposition sur ce qui a pu l'amener à se retrouver dans ces circonstances et cette situation à l'issue fatale. Et le connaissant, connaissant ses compétences de pilote et sa vision plutôt porté sur la raison et la sécurité que l'ambition et la performance, je cherche à comprendre pourquoi lui (et d'autres) finissent tout de même à ne pas arriver à éviter le vol de trop. Je ne crois pas à la malchance, que aux erreurs.

Mieux comprendre comment fonctionne notre réflexion quand elle nous conduit à l'erreur, peut me semble t-il nous aider à peut-être apprendre à fonctionner différemment et nous eviter ces dites-erreurs.

Attention je ne prétends pas y arriver pour moi mais je suis convaincu que d'y réfléchir avant, pendant et après mes vols peut m'aider à y tendre. Et je me nourris aussi pour cela des visions des autres, qu'elles aillent dans un sens positif ou négatif de mon point de vue ne change rien à leur intérêt. Et c'est en cela que de telles discussions me semble intéressantes et constructives pour moi et... je l'espère pour d'autres.

 trinquer

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1132 vols
Messages: 321



« Répondre #43 le: 12 Janvier 2019 - 21:25:38 »

Nous avons eu l'AG annuelle de notre club hier soir.
A été évoquée l'évolution de l'accidentalité ces 3 dernières années des pilotes du club et des pilotes volant sur les sites que nous gérons.
En 2016 il y avait eu en particulier un accident dramatique (plus d'autres accidents) : un des meilleurs pilotes du club, particulièrement apprécié de tous, s'était tué juste après le décollage sur un site qu'il connaissait parfaitement.
En 2017 et 2018 on constate une très nette diminution des accidents : un seul un peu sérieux (survenu à un pilote de passage extérieur au club) et quelques très légers, ce qui correspond à une réelle décrue par rapport aux années précédentes.
On pense (et beaucoup de pilotes présents étaient d'accord avec ça) que l'accident mortel de 2016 a beaucoup marqué les esprits et a probablement modifié la façon de pratiquer d'un certain nombre de pilotes, en particulier de ceux qui volent beaucoup.
Il est vraiment dommage qu'il ait fallu passer par cet épisode dramatique pour qu'un certain nombre de pilotes remettent en cause la façon dont ils pratiquaient jusque là...
Il aussi été confirmé qu'il y a parfois un très faible écart entre un incident de vol, même sérieux, qui se termine bien, et un accident grave.

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
pierrot.capt
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: en bois avec des fils de fer
pratique principale: vol / site
vols: quelques un's vols
Messages: 27



« Répondre #44 le: 12 Janvier 2019 - 21:32:38 »

....."voler mieux"  ben oui Marc la FFVL a bien eu raison de faire cette chose avec les Club et les écoles   parapente  car si le nombre des  accidents reste important ceci aura évité son augmentation (avis perso) , pour le pilote qui a eu des soucis à Samoens je le connaissais aussi depuis pas longtemps , quinze jours avant son accident lors d'une journée dévidoir en plaine dans les Deux Sèvres nous avions échangés sur la sécurité.....comme quoi...
Patrick je trouve tes "interventions/remarques" assez justes en général et plus particulièrement sur le bilan accidentalité. .
Cordialement . Pierrot capt .  voler
« Dernière édition: 12 Janvier 2019 - 21:49:18 par pierrot.capt » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

rien faire ...... mais le faire bien .
fabrice
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: VNH
pratique principale: autre (?)
vols: + que cela vols
Messages: 108



WWW
« Répondre #45 le: 12 Janvier 2019 - 23:21:40 »

Pour mettre un peu les choses en perspective, 120 000 personnes meurent en France du tabac ou de l'alcool.
Pourtant le discours  et les actions gouvernementales ne me semblent pas du même niveau que vis à vis des 3-4000 de la route.

5 à 10 accidents mortels pour + de 10 000 dans une activité comme le parapente est acceptable, à mon avis.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Mise en danger des compétiteurs parapente par  négligences, imprudences, abus répétés des dirigeants FFVL. Pourquoi a-t-on à la tête de la fédé ceux qui devraient être bannis à vie pour violation du Code Pénal ?
ottaflodna
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gin Explorer
pratique principale: apprends à voler
Messages: 50



« Répondre #46 le: 13 Janvier 2019 - 22:07:59 »

Est-ce que les opérations voler mieux concernent aussi des sessions théoriques : météo, aerologie, etc?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Si vis pacem, para pentum.
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1132 vols
Messages: 321



« Répondre #47 le: 13 Janvier 2019 - 22:25:26 »

Est-ce que les opérations voler mieux concernent aussi des sessions théoriques : météo, aerologie, etc?

Absolument !

Voir ici :

http://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/2019%20-%20Courrier%20lancement_VM%202019.pdf

http://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/2019%20-%20Proce%CC%81dure%20subvention%20VM%202019.pdf


Voir aussi pièce jointe à ce message.

Marc

* 2019 - Fiche action et bilan Voler Mieux.xlsx (91.32 Ko - Téléchargé 6 fois.)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Jaimaile
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Rouge :-)
pratique principale: cross
vols: ++ vols
Messages: 11


« Répondre #48 le: 13 Janvier 2019 - 22:56:02 »

Marc Lassalle a écrit:

Citation
Il est vraiment dommage qu'il ait fallu passer par cet épisode dramatique pour qu'un certain nombre de pilotes remettent en cause la façon dont ils pratiquaient jusque là...

Je ne partage pas cette vision moralisatrice.

J'ai été également très touché par la perte de cet ami que nous avions en commun et pourtant, je n'imagine pas un instant avoir une pratique moins engagée. L'aérologie alpes du sud qui déchire à l'heure d'été est quelque chose qui me fait particulièrement vibrer depuis longtemps et je ne vois pas comment je pourrai m'en passer.. c'est tout simplement une drogue et ma vie me paraitrait bien triste sans ces doses d'adrénaline. Je sais parfaitement que ma vie est en jeu à chaque fois que je m'y frotte mais personne ne m'y oblige et c'est mon choix. Je fixe les limites de ce que je peux supporter en terme de baston je n’attends pas d'un club qu'il me dise de lever le pied. Désolé.
Pire encore, j'espère que c'est un accident de vol qui m'emportera et pas le cancer du pancréas.
Voilà qui ne va pas dans le sens de ton prêchi prêcha.

 canap
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1132 vols
Messages: 321



« Répondre #49 le: 13 Janvier 2019 - 23:10:04 »

Marc Lassalle a écrit:
Citation
Il est vraiment dommage qu'il ait fallu passer par cet épisode dramatique pour qu'un certain nombre de pilotes remettent en cause la façon dont ils pratiquaient jusque là...
Je ne partage pas cette vision moralisatrice.
J'ai été également très touché par la perte de cet ami que nous avions en commun et pourtant, je n'imagine pas un instant avoir une pratique moins engagée. L'aérologie alpes du sud qui déchire à l'heure d'été est quelque chose qui me fait particulièrement vibrer depuis longtemps et je ne vois pas comment je pourrai m'en passer.. c'est tout simplement une drogue et ma vie me paraitrait bien triste sans ces doses d'adrénaline. Je sais parfaitement que ma vie est en jeu à chaque fois que je m'y frotte mais personne ne m'y oblige et c'est mon choix. Je fixe les limites de ce que je peux supporter en terme de baston je n’attends pas d'un club qu'il me dise de lever le pied. Désolé.
Pire encore, j'espère que c'est un accident de vol qui m'emportera et pas le cancer du pancréas.
Voilà qui ne va pas dans le sens de ton prêchi prêcha.

Mais il ne s'agit pas de prêchi-prêcha et le club n'a jamais demandé à quiconque de "lever le pied" !
De quel droit d'ailleurs le ferait-il ?

Je signalais simplement que lors de l'AG du club, au moment où nous avons parlé d'accidentalité, des pilotes ont signalé que depuis l'accident mortel survenu en 2017 à notre ami pilote (accident qui nous a tous assez "secoués"), ils avaient quelque peu réduit leur degré d' "engagement" lorsqu'ils volent.

C'est juste un constat et non pas un conseil ou une histoire de morale.
Et chacun vole évidemment comme il le souhaite.
Je crois que tu n'as pas bien compris ce que j'ai écrit !

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2] 3 4   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.04 secondes avec 24 requêtes.
anything