+ Le chant du vario +

Forum de parapente

18 Janvier 2021 - 06:08:46 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Vent fort : quelles limites ?  (Lu 900 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Willitou
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 18


« le: 11 Janvier 2021 - 12:35:03 »

Hello,

J'ai trouvé cette vidéo intéressante. Elle fait suite à une discussion sur un fil de mon club où un pilote confirmé et amateur de conditions velues (ce que laisse penser sa pratique) semblait banaliser auprès de pilotes moins expérimentés un vent de 30 km/h sur un site de plaine (donc pas laminaire).

A mon humble niveau, j'ai toujours trouvé qu'à Planfait autour de 20-25 km/h (qui plus est en thermique) ; il ne fallait pas s'endormir dans la sellette.
J'ai souvenir d'une journée "montagne -russe" où les ailes me faisaient penser à des kayak dans les rapides.

Et je ne parle pas des atterrissages.

https://www.youtube.com/watch?v=hxZt9s_GiGU
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
zéroteur (se)
*
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 72



« Répondre #1 le: 11 Janvier 2021 - 13:39:49 »

Salut

Les seules limites sont celles du pilote.

Et j'ai déjà entendu plein de pilotes avoir décollé dans 30, voir 35 km/h de vent. Par contre je ne l'ai jamais vu de mes yeux.
Les parapentistes ont souvent un ego surdimensionné.

Il est à mon avis plus important de "sentir" ses capacités à gérer une situation, que de se fier à l'information souvent très subjective d'une balise. Ou pire d'un anémomètre à main.

Et puis il faut aussi nuancer :
 - Décoller dans du vent fort
 - Voler dans du vent fort
 - Poser dans du vent fort

Pour le décollage on peut choisir. Pour le vol et l'atterrissage, on subit. Après le bon choix au décollage fera qu'on subira ou non l'aérologie en l'air et au posé.

Bref... Ne pas croire tous les héros survivants de Youtube. Se fier à son propre jugement dans la mesure où on sera seul à assumer nos décisions.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Participant interimaire.
edae
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Element X-Fire, Carrera+, Axis Vega 5, Diamir, Nearbirds Genesis
pratique principale: vol / site
Messages: 4



« Répondre #2 le: 11 Janvier 2021 - 14:01:30 »

Il est seul en vol et quand il se fait secouer, et même reculer, il abrège dès qu'il le peut en faisant les oreilles pour rejoindre le sol.

Question à deux balles, qu'en déduire de celui qui regarde (un pilote je présume), se mettre en vol ou pas ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
You 7
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Whizz 2 - Chili 2 - Airwave Harmony - ITV Alcor - GypaAile Carlit
pratique principale: vol rando
vols: 2 vols
Messages: 91



« Répondre #3 le: 11 Janvier 2021 - 14:35:51 »

se mettre en vol ou pas ?

Si ma femme me quitte, mon chien meurt et je suis ruiné: JE DÉCOLLE !!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 35



« Répondre #4 le: 11 Janvier 2021 - 15:07:37 »

Totalement raccord avec Laurent,   prof  pouce

Il ne peut pas y avoir de reponse unique et formelle. Ci-dessous deux exemples vidéos qui illustre bien combien les choses peuvent être différentes à l'arrivée alors qu'au depart, rien ne semblait vraiment différencier les contextes, les pilotes, leurs voiles, etc... Ah si peut-être... leurs compétences.

Et là le problème des différences de niveaux de compétences ne se situent pas qu'au fait de plus ou moins bien tirer sur les ficelles. Mais bien dans l'aptitude à analyser et interpréter pertinemment et en temps réels les exigences faites par les conditions et leurs évolutions.

Bon Ok là ce sont des conditions laminaires mais on peut sans doute facilement imaginer ce qu'une bonne dose de turbulences thermiques amènerait comme complications en sus.

<a href="http://www.youtube.com/v/7Of6WBfTP14&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/7Of6WBfTP14&rel=1</a>

<a href="http://www.youtube.com/v/D9dn5anUC7M&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/D9dn5anUC7M&rel=1</a>
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
choucas
professionnels
zéroteur (se)
*
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 72



« Répondre #5 le: 11 Janvier 2021 - 15:44:18 »

Bon Ok là ce sont des conditions laminaires mais on peut sans doute facilement imaginer ce qu'une bonne dose de turbulences thermiques amènerait comme complications en sus.

Salut

Ah d'ailleurs @Wilitou
Je ne comprends pas bien cette partie de ton post :
Citation
...un vent de 30 km/h sur un site de plaine (donc pas laminaire).

Pourquoi "en plaine" = pas laminaire ?

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Participant interimaire.
a-r-h
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Alpina 3
pratique principale: cross
vols: plusieurs vols
Messages: 19


« Répondre #6 le: 11 Janvier 2021 - 15:53:18 »


Pourquoi "en plaine" = pas laminaire ?


J'allais poser la même question...

Perso, pour mes cross de montagne, je ne vais plus chercher les thermiques sous le vent au-dessus de 15 km/h (sauf sites très protégés, en local, genre Montlambert). Passée cette limite, je trouve les turbulences vraiment trop moisies.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
brandi
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 13



« Répondre #7 le: 11 Janvier 2021 - 20:14:41 »

La force du vent importe peu, c est l ecart avec la vitesse bras haut de la voile qui compte.
En plaine il est courant de voir des pilotes utiliser leur accélérateur pour ne pas reculer, sachant que les voiles volent au moins à 35km/h ....
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
Willitou
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 18


« Répondre #8 le: 11 Janvier 2021 - 20:15:16 »

Quand je parle de nom laminaire j'exclue le bord de mer et je pensais au vol en plaine par opposition à la montagne ; une plaine qui peut être composée de collines et de forêts ce qui peuvent générer des turbulences ; la Beauce c'est encore autre chose.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
a-r-h
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Alpina 3
pratique principale: cross
vols: plusieurs vols
Messages: 19


« Répondre #9 le: 11 Janvier 2021 - 20:50:07 »

La force du vent importe peu, c est l ecart avec la vitesse bras haut de la voile qui compte.
En plaine il est courant de voir des pilotes utiliser leur accélérateur pour ne pas reculer, sachant que les voiles volent au moins à 35km/h ....

Ok, pour du laminaire donc.

Au-dessus de 15km/h sous le vent d'un relief, les turbulences deviennent généralement dangereuses pour le parapente.
Ce constat a d'ailleurs fait l'objet d'un article sur Parapente Mag de Marc Boyer (lui écrit à partir de 20km/h) :
https://www.soaring.fr/wp-content/uploads/2018/01/162_Voler_Sous_le_Vent.pdf

J'ai lu deux autres articles similaires, un sur XCmag (que je ne retrouve plus), l'autre de Max Pinot :
https://www.facebook.com/maxmixpinot/posts/au-vent-ou-sous-le-vent-une-notion-pleine-de-nuances-pilote-issu-de-la-plaine-ex/2576536169282884/

Etant entendu que, dans le doute, on ne doit pas voler sous le vent bien-sûr Sourire
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
brandi
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 13



« Répondre #10 le: 12 Janvier 2021 - 07:34:45 »

On peut aussi se poser la question comme cela, qu elle rafale est capable de supporter un parapente ?
Une rafale de 15km/h c est probablement déjà beaucoup.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
wowo
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 35



« Répondre #11 le: 12 Janvier 2021 - 09:12:55 »

On peut aussi se poser la question comme cela, qu elle rafale est capable de supporter un parapente ?
Une rafale de 15km/h c est probablement déjà beaucoup.

Tout dépend de quel secteur/quadrant elle vient cette rafale.

Voir à ce propos le chapitre "Poids d’une rafale dans le risque de fermeture ou de décrochage" dans dans les annexes du référentiel théorique au BPC de la FFVL.

https://www.google.com/url?q=http://www.lauravl.fr/wp-content/uploads/2018/03/Referentiel-Th%25C3%25A9orique-BPC.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwjQmb6Y95XuAhWCzoUKHcW1C_sQFjAAegQICRAB&usg=AOvVaw13OM28VbG4HCAqTv-nshC_

Plus la vitesse de la masse d'air est importante et turbulente du fait d'obstacles qu'ils soient solides comme un relief ou aèrologique tel un thermique fort par exemple. Plus on peut s'attendre à des rafales fortes. Et particulièrement dans les cas de cisaillements aèrologiques il n'y a rien de moins certain qu'ils viennent forcément de là d'où on les attend.

Vent fort est toujours un "danger" en plus, vent fort turbulent est toujours un "danger important" en plus de tous les dangers auxquels on se confronte dès que l'on décide de voler tel un oiseau que... l'on n'est pas.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
calvat1
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 2000 vols
Messages: 11


« Répondre #12 le: 12 Janvier 2021 - 18:01:06 »

  15 kmh sous le relief c'est ma limite mais ça peut dependre de la taille du thermique sous le vent. Bien bien gros on peut s'y mettre à l'abri  au centre mais bon .....
      Pour le laminaire je me rappelle à st Come près de Nimes. Je ne me serrais pas mis en l'air avec un vent pareil,  mais 1, 2 , 3, 4 locaux qui décollent et tout va bien,  bon et ben y a plus qu'à.    Une fois en l'air, tranquille,  et repose au déco sur la pointe des pieds sans problème. 25, 30 et plus sur certains sites c'est la norme.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 35



« Répondre #13 le: 12 Janvier 2021 - 18:47:18 »

  15 kmh sous le relief c'est ma limite mais ça peut dependre de la taille du thermique sous le vent. Bien bien gros on peut s'y mettre à l'abri  au centre mais bon .....
      Pour le laminaire je me rappelle à st Come près de Nimes. Je ne me serrais pas mis en l'air avec un vent pareil,  mais 1, 2 , 3, 4 locaux qui décollent et tout va bien,  bon et ben y a plus qu'à.    Une fois en l'air, tranquille,  et repose au déco sur la pointe des pieds sans problème. 25, 30 et plus sur certains sites c'est la norme.

Tous ça est sans doute très vrai pour toi Calvat1. Mais ce n'est pas pour autant vrai pour tout un chacun d'entre nous.

Un environnement donné peut faire que sous le vent même d'un relief plutôt doux et même avec seulement 10 Km/h de zef, une aile peut fermer et même fermer suffisamment pour mettre son pilote en danger suivant ses compétences pour gérer une telle situation de sortie du domaine de vol normal Par exemple sortie de déco du Treh avec du NW où des pilotes se sont déjà retrouvé dans les hauts arbres sous le déco quand la sanction n'était pas plus sévère comme avec un retour brutal à la pente.

Et idem pour ce qui est de la vélocité maximale qu'un pilote peut/sait gérer au déco, en vol et puis pour finir à son retour au sol. Tu donnes l'exemple de Saint-Côme que j'ai déjà pratiqué il y a une paires d'années et c'est vrai que c'est un site qui se pratique plutôt avec un zef bien établi tel un soaring en bord de mer. Mais c'est un site qui peut aussi se montrer piegeux si on est pas vigilant dans son plan de vol et ses placements dans la masse d'air.

Le vrai souci du vol dans du vent fort me semble là, plus que dans la compétence technique de bien tirer les ficelles, dans nos compétences à imaginer en permanence et de façon pertinente (bien sûr) les conséquences de nos évolutions et placements dans la masse d'air avec à l'esprit la conscience forte que tout peut s'accélérer très vite avec la vitesse accrue du zef.

Mon conseil, pour ceux que ça intéresse, est d'aborder très progressivement et d'abord sur des sites "faciles" et/ou à minima bien connu, les conditions de vent/brise de plus en plus forte. Sans oublier qu'il peut exister un monde en termes de turbulences entre la même force de vent de nature purement dynamique et la même force de vent/brise de nature thermodynamique.

Et toujours garder à l'esprit qu'arriver à décoller dans un vent que l'on trouve fort est une chose mais qu'un vol n'est réussi que lorsque l'on aura réussi aussi à se poser à nouveau en bonne santé.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
calvat1
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 2000 vols
Messages: 11


« Répondre #14 le: 12 Janvier 2021 - 19:04:12 »

 D'accords avec toi wowo,  il faut du temps pour se faire sa sauce d'acceptabilite des conditions de vols et même avec des années de pratique certains jours il vaut mieux aller se poser que d'insister.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
You 7
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Whizz 2 - Chili 2 - Airwave Harmony - ITV Alcor - GypaAile Carlit
pratique principale: vol rando
vols: 2 vols
Messages: 91



« Répondre #15 le: 12 Janvier 2021 - 19:29:29 »

On peut aussi se poser la question comme cela, qu elle rafale est capable de supporter un parapente ?


Je pense qu'une rafale de 12/7 ferait de jolis trous.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Charognard
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 14



« Répondre #16 le: 13 Janvier 2021 - 00:43:40 »


On peut aussi se poser la question comme cela, qu elle rafale est capable de supporter un parapente ?


Est-ce que c’est à la rafale de supporter le parapente ou au Parapente à supporter la rafale ?  hein ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
aerotibo
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Air Design Rise 4 (Ex Rise 3,Téquila 4, ex Alpha 5), Sellette Neo Stay Up
pratique principale: vol / site
vols: jamais assez de vols
Messages: 1



WWW
« Répondre #17 le: 13 Janvier 2021 - 08:58:29 »

Au décollage, c'est selon le niveau technique, l'expérience et les marges de chacun je pense.

En l'air, ma limite personnelle en soaring est de 5 km/h de vitesse/sol bras haut, ce qui me laisse environ + 12/13 kmh d'accélérateur pour aller poser. Cela reprèsente un vent d'un peu moins de 30 kmh.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.038 secondes avec 23 requêtes.
anything