+ Le chant du vario +

Forum de parapente

24 Octobre 2021 - 21:52:16 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2 3  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Passer d'une voile A à B+...connerie ou bonne idée ?  (Lu 4243 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Ernicio
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Jomo
pratique principale: vol / site
vols: 90 vols
Messages: 22


« le: 21 Septembre 2021 - 10:30:45 »

Bonjour à tous !

Pour me présenter, jeune pilote Chambérien depuis plus d'un an, je vole sous Ozone Jomo depuis mi aout de l'année dernière.

Je suis a 100 vols pour entre 40 et 50h de vol, et après avoir réussi  mes premiers petits cross (jusqu'à 35km, plusieurs de + de 20), et mes longs vols (je tiens aisément + de 2H), j'ai commencé à ressentir l'envie de changer de voile. Pour affiner le pilotage, avoir une voile + vive et + performante, + joueuse.
Niveau pilotage, je maitrise les wings over, les 360, toutes les techniques de descente...bref, tout ce qu'on a le temps de voir dans le cadre du passage du BP + prépa BPC.

Avec 20 jours de stage, mes monos cet été m'ont dit : "tu peux tenter le passage direct sur une B+ très récente et a très bonne sécu passive type Ikuma 2 / Base 2 / Rise 4"

Ni une ni deux, Icare test, j'essaye la Air Design Vivo (B mid mais secu EN A) en bas / milieu de PTV. Et clairement, je trouve une différence bien trop limité par rapport à ma Jomo, du moins pas quelques choses qui justifierait de claquer plusieurs milliers d'euros. En discutant avec Nico d'Air Design, par rapport a mes envies, il m'a conseillé de tester la Rise, qui mélange reactivité et perfs d'une B+ avec secu passive d'une B mid.
Et coup du sort, je trouve une Rise 4 à très bon prix (2300e quasi neuve).

Après des tours sur les forums et des retex, je doute quand même de ce choix...surement trop tôt par rapport à mon expérience.

Mon programme sur les prochains mois, beaucoup de ploufs hivernaux (je vise entre 20 et 30), un volume limité au printemps (ski + conditions très fortes oblige) et une forte reprise début mai pour tout l'été, avec probablement un SIV + un stage perf cross.

Mon questionnement est :

Vaux mieux partir direct sur une B+ récente et connue pour être "sage", qui sera probablement ma voile pour les 3 prochaines années, type :
- Niviuk Ikuma 2
- BGD Base 2
- Air Design Rise 4

Ou sur une B mid récente aussi, type :
- Phi Beat
- Air Design Vivo (mais chargée en haut de PTV)
-???
Que je changerais probablement a la fin de la saison suivante.

Merci pour vos éclairages et retours d'expérience ! bravo
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
sylvain_p
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: 7 caissons
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 75



WWW
« Répondre #1 le: 21 Septembre 2021 - 11:15:52 »

Oh le marronnier!!! Clin d'oeil
La réponse que tu n'as pas envie d'entendre : penses tu pouvoir disposer d'une réponse fiable de la part d'inconnus trouvés sur un forum, qui ne te connaissent pas? Perso je pourrais demander des avis sur le choix de la couleur mais le reste c'est un choix à faire en son âme et conscience... C'est quand même un choix d'importance et (de mon humble avis) ce n'est pas le bon sens de procéder; si tu attends un assentiment il y'a un problème...
En fait c'est un peu le même genre de question que "est-ce que tu penses que je peux décoller?" posée sur un déco

Essaie la rise, provoque une ou deux manœuvres que tu maîtrises et les sensations en retour plus les avis des moniteurs que tu as apparemment déjà eu te décideront (peut être).

PS: tu oublies la ion, elle est chouette (en tout cas la 5). Je suis passé d'une mojo à une ion justement ; dur d'être limité par ce genre de voiles surtout dans nos régions alpines
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Ernicio
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Jomo
pratique principale: vol / site
vols: 90 vols
Messages: 22


« Répondre #2 le: 21 Septembre 2021 - 11:25:14 »

Le test de la Rise est prévu cette semaine  bravo

Autre qu'un "assentiment", je cherche surtout le retex de pilotes expérimentés, qui ont du vécu dans le "changement de catégorie", des gaps à franchir ou non...lire et comparer a mes ressentis pour me faire mon propre avis !

Et surtout ne pas faire de betises et ne pas me faire peur, tout en profitant un max soleil

Merci pour l'indication de la Ion, je vais aller regarder ça
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
DimitriM
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook 5
pratique principale: cross
vols: 500 vols
Messages: 58



« Répondre #3 le: 21 Septembre 2021 - 11:36:02 »

Salut

Je vais encore faire la pub de ma chouchoute (je vais finir par demander un contrat à Niviuk...)

Plaisanterie mise à part, pour moi, dans la progression des voiles plus perfs, il y a aussi le risque de cravate à prendre en compte (un camarade s'est fait un joli sketch à St André la semaine dernière, thermique sous le vent, 1/2 aile sur la tronche, départ en autorot, caravate, remise à plat, re-autorot, re-remise à plat, et là il a vu sa cravate et s'est éloigné du relief pour gérer ça. Et la Rush5 n'a pas un allongement scandaleux).

Du coup je préfère exploiter à mort une catégorie d'aile avant de changer au-dessus. Je fais assez régulièrement des cross assez sympa avec ma Hook5 (dont quelques 100+), les situations où j'ai senti que j'étais limité par les perfs de la voile sont somme toute assez rares (grandes transitions, remontée d'un relief face à une vilaine brise). On a pu comparer nos vitesses/glides avec un copain sur un grand cheminement et une transition assez long (il vole en Queen2, on est tous les deux assez chargés), la différence n'était pas flagrante. Mais on n'accélérait pas, et je sais que c'est là que je me ferai enfumer.

Avant de passer à la Hook , je volais sur Rush3, et sans m'être pris de sketch majeur, je n'étais pas super serein en dessous (c'est beaucoup dans la tête).

C'est un choix très personnel, d'autres préfèrent monter plus vite en allongement pour avoir plus de réactivité, de sensations avec la voile...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Deyabad
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Skywalk Masala 3
pratique principale: vol / site
vols: 170 vols
Messages: 74


« Répondre #4 le: 21 Septembre 2021 - 11:46:32 »

Je viens de passer d'une A vers une Ion 6 light, et pour avoir fait pas mal de transitions en compagnie de B+ la différence de plané est imperceptible. Après certains parleront de perfo dans la turbulence, etc ; peut être que ça fait une différence sur un long cross, je n'en sait rien, mais je suis sûr j'en ai pour longtemps avant d'exploiter pleinement le potentiel de la voile.
Perso j'aime également son accélérateur qui 'vrille l'aile' (le centre de la voilure est plus accéléré que les bouts d'ailes, afin de 'robustifier' l'ensemble), je le trouve facile à utiliser (pas trop dur) et efficace (prise de vitesse sensible au 1er barreau); du coup je l'utilise beaucoup plus souvent que sur ma A.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
PocketFred
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: apprends à voler
Messages: 119


« Répondre #5 le: 21 Septembre 2021 - 11:47:05 »

Perso, j'ai fait pareil.
- 18mois sur une "A+", passé à une B+.
- Je pensais gérer les W/O (gros LOL, 7ans après, je sais toujours pas les faire correctement).
- Je pensais gérer les 3-6 et autres techniques de desente rapide (ce n'est qu'après la formation pour le biplace en Suisse que j'ai vraiment appris à maitriser tout ça. Maitriser = les faire les "yeux fermés" avec sortie de manoeuvre sans un ° de tangage/ressource et dans l'axe que je veux; =/= j'ai essayé quelques fois en SIV et de mon côté et tout s'est bien passé.

Tout s'est plutot bien passé, mais je suis quand même passé à une B "un peu moins +" que ma première quand j'ai déménagé dans les alpes.

Je dirais donc go B+ mais inscrit toi directement à un SIV aussi, car quand ça part en cacahuette, c'est quand même plus pareil.  Et il suffit de se faire peur une fois. Il m'a fallut bien 2-3 saisons pour être à nouveau à l'aise suite à une frayeure en SIV...

Et malgré le manque de classification, regarde aussi du côté de Little Cloud avec la Gracchio, qui présente toutes les qualités d'une B+ mais qui pardonne quand même beaucoup quand le pilote arrive à court de talent!

Good luck
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Normalement, si t'es pas trop c*n, tu peux y arriver!
Rere38
crossman (woman)
******
En ligne En ligne

Aile: Niviuk Ikuma 2 + GTO 2 Light
pratique principale: autre (?)
vols: Plus qu'hier mais moins que demain ! vols
Messages: 175



« Répondre #6 le: 21 Septembre 2021 - 11:52:13 »

Salut Ernicio !

Je te mets le lien ci-dessous de mon vécu concernant le dilemme que j'ai eu il y a 1 an, le meme dilemme que toi Sourire

http://www.parapentiste.info/forum/ailes-de-progression/changement-de-programme-nouvelle-voile-t57375.0.html

Pour répondre avec du recul, et 1 an plus tard, je suis heureux de ne pas avoir céder à la tentation de partir sur une B+ à ce moment là.

À l'époque j'avais 80 ou 90 vols, j'avais moi aussi fait mes premiers petit cross de plus de 30km, je faisais régulièrement plus de 20km, j'avais déjà fais mon premier plaf à plus de 3000m (3400m au dessus de l'Obiou pour être précis).
J'ai eu une progression très rapide, une aisance sous la voile certaine, une appétence pour la pratique, mais surtout j'ai eu un accompagnement incroyable.
Des pilotes expérimentés, des amis, avec plusieurs milliers d'heures à leur actif, l'un d'entre eux ayant tournée en équipe de ligue, qui vole aujourd'hui encore en 2 ligne et de temps en temps en CCC. J'ai eu des moniteurs disponibles et bienveillants, que j'apprécie encore beaucoup aujourd'hui d'ailleurs.

Tout ça pour dire, que malgré mon accompagnement et mon aisance, je suis très heureux d'avoir su ravaler ma fierté et mon égo (car oui, il s'agit bien seulement de ça) pour passer en B tranquille.

Ton bagage technique te permet peut être de passer sous une B+, peut être pas ? tu parles de Wingover, tu es certain qu'il s'agit bien de cela ? pas plutôt de gros wing ? Le wingover est l'exercice le plus engagé avant le passage aux réelles manoeuvres d'acro.
Si tu maitrises les wing over, combien de fois est ce que tu t'es retrouvé dans une situation merdique ? (impossible d'apprendre cette manoeuvre sans ce prendre la voile sur la geule ou retomber dessous parce qu'on est trop tard dans le timing, ça arrive forcément quelques fois pendant l'apprentissage).
Si tu maitrises réellement les wingover avec ta EN A, laisse moi te dire qu'une B+ ça va te changer drastiquement et que tu as de bonnes chances de te faire une frayeur pas sympa du tout (c'est du vécu).

Tout ça pour dire, qu'à mon avis, la seule et unique question que tu dois te poser, pourquoi faire ?

Les B+ sont des voiles de cross, on les classe dans la catégorie "aile de loisir" car accessible à une majorité de pilote (tant que tout se passe bien, en sketch se sont pas du tout des ailes de loisir), se sont des voiles qui commencent à être équipé de sharknose, de jonc dans la longueur, avec plus de cellule, moins de corde et plus de rigidité elle demande à voler accélérer.
Se sont des voiles de cross pour pilote en progression n'ont plus dans l'apprentissage basique du parapente, mais bien dans l'apprentissage plus poussé du cross.

Enfin, pour ma part j'avais opté pour une ION 6 de chez Nova (tu trouveras mon avis sur la voile ci dessous), cette voile m'a permis de faire mes premiers 90 bornes, mes premières tentative de 100 bornes (échoué pas à cause de la voile !) mes premiers 4h30 5h de vol, elle m'a permis de passer mon premier vrai printemps en confiance sous une voile confortable et très perfo pour sa catégorie, elle m'a permis de faire mon premier SIV en confiance, mes premiers vrai Wing Over (et oui, meme en B- je suis déjà pas passé loin du cone de suspente car mauvais timing) de faire mes premiers décros ...
Bref de progresser en sécurité sans compromis !

Je suis passé sous une Ikuma 2 après avoir passé 60h de vole cette année sous la ION 6 et un peu plus de 100h de vol tout court (pour certain se serait encore trop tôt) car mes moniteurs et mon entourage m'ont validé le passage en B+. Par contre ils me l'ont tous dit, à moins de te lancer dans des transitions de 15km, ta Ikuma ne t'apportera pas grand chose de plus que ta Ion !

Donc je te repete la question, pourquoi faire ? Qu'est ce que tu attends de ta voile et de ta saison prochaine ?
À mon avis la priorité c'est de renforcer les acquis en allant te confronter à des conditions plus fortes en étant sous une voile toujours safe et suffisamment performante pour te balader sans soucis Clin d'oeil

PS : Concernant l'Ikuma 2 (mon avis sur la voile sur son fil dédié), j'ai vécu mon premier vrai sketch 1 mois après son achat. décrochage mal maitrisé, vrille à plat, shoot asymétrique, cravate, autorot, je termine mon sketch 55 secondes plus tard, 300m plus bas, et à 40m du sol.
Je sortais de SIV, les Décros avec ma Ion 6 étaient une formalité.
Fais moi confiance, la sortie de domaine de vol réelle d'une B+ est à des années lumières d'une B-.

Mon discours ne se veut pas moralisateur du tout ! je te connais pas, je t'ai pas vu volé, si ça se trouve t'es le futur Maxime Pinot.
je partage juste mon témoignage ! très heureux
De mon coté, je suis très heureux d'avoir choisir la voie de la patience, j'ai passé un printemps exceptionnel sous ma ION 6 et le passage en B+ 1 an plus tard n'était que du plaisir aussi !

mon commentaire sur la ION 6 :
http://www.parapentiste.info/forum/ailes-de-progression/nova-ion-6-t56005.0.html

Ceci étant dit, j'ai totalement confiance en Nicolas, et si tes moniteurs t'ont bien validé le passage en B+, la Rise 4 est une superbe machine, si j'avais pu rentrer dans le PTV je serais parti sur elle ! tu trouveras une fois encore mon avis sur la voile sur son fil dédié Sourire
Je l'ai trouvé plutôt agréable, plutôt safe, plutôt équilibré, maintenant je n'ai jamais vécu d'incident avec et je sais pas comment elle réagit dans un vrai sketch. Certainement comme toutes les autres B+, "vivement" Clin d'oeil
« Dernière édition: 21 Septembre 2021 - 12:03:51 par Rere38 » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willitou
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 592


« Répondre #7 le: 21 Septembre 2021 - 12:05:02 »

Citation
B+ récente et connue pour être "sage"
donc apparaît deux nouvelles catégories la B+sage et la B+méchante  hein ?

Citation
La Jomo 2 est basée sur la Mojo 6. Sûre, plaisante et facile, elle convient parfaitement aux pilotes nouvellement brevetés, aux pilotes de Cross occasionnels mais aussi aux pilotes plus expérimentés qui veulent une aile légère rassurante avec laquelle ils pourront s’embarquer pour toutes leurs aventures aériennes que ce soit en soaring, en thermique, en Cross…

Je crois qu'il n'y a pas de règle pour le changement puisque cela dépend du mental du pilote (lié à l'âge?), de son habilité, de son envie, de sa maturité et de son expérience.

Partir sur une B+ et conserver ta Jomo pour les conditions fortes pourquoi pas.
Rincer une Mmid (gentille ou méchante) puis monter en C.

J'ai mis 150h à ma Vivo cette saison et je me suis posé la question de passer en B+ et j'ai estimé que c'était prématuré au regard de ma pratique/expérience et de mon portefeuille.
J'ai estimé que ma progression ne passait pas par le changement de matériel (ok je rame en transition mais je m'en tape) mais par le travail d'analyse de l'environnement et ma montée en thermique.

Je préfère affiner mon pilotage avec avant d'envisager autre chose et j'estime qu'elle ne bride pas mes modestes ambitions.

Mais je vois autour de moi des progressions très rapides B+/cocoon au bout d'une saison qui se passe très bien.

A partir du moment où tu comprends où tu t'engages et que tu ne vas pas te mettre sous le vent dans un +8 a bout d'une semaine.











Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willitou
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 592


« Répondre #8 le: 21 Septembre 2021 - 12:19:14 »

Citation
Mon discours ne se veut pas moralisateur du tout ! je te connais pas, je t'ai pas vu volé, si ça se trouve t'es le futur Maxime Pinot.

Il me semble pas prêt pour la retraite et d'après ses écrits sur la pratique du cross il préconise un travail de fond très important avant d'aller faire du cross.

J'essaie de lui coller les basques dans les très petites conditions à Planfait ce qui très intéressant à observer.

Citation
S : Concernant l'Ikuma 2 (mon avis sur la voile sur son fil dédié), j'ai vécu mon premier vrai sketch 1 mois après son achat. décrochage mal maitrisé, vrille à plat, shoot asymétrique, cravate, autorot, je termine mon sketch 55 secondes plus tard, 300m plus bas, et à 40m du sol.

L'option secours était envisageable?





Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Ernicio
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Jomo
pratique principale: vol / site
vols: 90 vols
Messages: 22


« Répondre #9 le: 21 Septembre 2021 - 12:21:32 »

Merci pour tout ces retours, ça me fait de la matière à reflechir.

Pour répondre sur la maitrise des manœuvres, les retours d'amis étant passé sur B confortent ce que je lis :
- Faire des WO, des 360 avec de belles sorties, etc, sur une A, c'est plutot "facile" (ma Jomo est en + très amortie), mais quand on passe sous une vraie voile technique, la c'est une autre histoire hein ?

Je vais prendre le temps de bien tester la Rise, le vendeur étant de toute façon dans la même ville que moi.
Pour des raisons financières, il est clair que je vends ma Jomo instantanément,- pour le changement de voile ! Pas possible donc de garder ma Jomo pour les journées foireuses / fumantes du printemps.

Rere38, merci pour le partage de ton fil de discussion et d'expérience, c'est hyper enrichissant !

La diversité des avis m'assurent en tout cas plusieurs choses :

- Tester, tester et retester les voiles pour le ressenti
- L'importance de faire un stage de pilotage avec sa nouvelle voile
- Ne pas sur estimer mes capacités et le changement de catégorie : ce qui me semble facile avec une voile facile, sera sans doute bien plus complexe avec une voile technique
- Se sentir à l'aise avec sa voile >>>>>>>>>>>>>>>> bien plus important que les perfs de la voile elle même
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
edae
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Element X-Fire, Carrera+, Axis Vega 5, Diamir, Nearbirds Genesis
pratique principale: vol / site
Messages: 69



« Répondre #10 le: 21 Septembre 2021 - 12:32:42 »

Se sentir à l'aise sous sa voile... vaste question du fait qu'à un moment tu ne seras plus à l'aise qu'importe l'aile. Evidemment ce moment est lié à l'aérologie, l'aile et du nveau technique du pilote.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Rere38
crossman (woman)
******
En ligne En ligne

Aile: Niviuk Ikuma 2 + GTO 2 Light
pratique principale: autre (?)
vols: Plus qu'hier mais moins que demain ! vols
Messages: 175



« Répondre #11 le: 21 Septembre 2021 - 12:42:15 »

Citation
Mon discours ne se veut pas moralisateur du tout ! je te connais pas, je t'ai pas vu volé, si ça se trouve t'es le futur Maxime Pinot.

Il me semble pas prêt pour la retraite et d'après ses écrits sur la pratique du cross il préconise un travail de fond très important avant d'aller faire du cross.

J'essaie de lui coller les basques dans les très petites conditions à Planfait ce qui très intéressant à observer.

Citation
S : Concernant l'Ikuma 2 (mon avis sur la voile sur son fil dédié), j'ai vécu mon premier vrai sketch 1 mois après son achat. décrochage mal maitrisé, vrille à plat, shoot asymétrique, cravate, autorot, je termine mon sketch 55 secondes plus tard, 300m plus bas, et à 40m du sol.

L'option secours était envisageable?


Oui l'option secours était envisageable, elle aura meme été recommandé ..

J'ai sortie que des points positifs à cet incident, vraiment que du bons, y a pas eu de régression psychologique de mon coté et j'en suis sortie avec des pistes de travail.

Tout n'était que du bon, sauf ça, à aucun moment je n'ai songé, ni même pensé à tirer secours. Je crois même que j'avais oublié qu'il était là, ça aussi j'en ai sortie des pistes de travail ...

très formateur tout ça !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Rere38
crossman (woman)
******
En ligne En ligne

Aile: Niviuk Ikuma 2 + GTO 2 Light
pratique principale: autre (?)
vols: Plus qu'hier mais moins que demain ! vols
Messages: 175



« Répondre #12 le: 21 Septembre 2021 - 12:43:25 »

Se sentir à l'aise sous sa voile... vaste question du fait qu'à un moment tu ne seras plus à l'aise qu'importe l'aile. Evidemment ce moment est lié à l'aérologie, l'aile et du nveau technique du pilote.

 +1 au karma
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Eole74
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: ARAK
pratique principale: vol / site
vols: Beaucoup vols
Messages: 29


« Répondre #13 le: 21 Septembre 2021 - 20:02:02 »


Avec 20 jours de stage, mes monos cet été m'ont dit : "tu peux tenter le passage direct sur une B+ très récente et a très bonne sécu passive type Ikuma 2 / Base 2 / Rise 4"


A partir de la je pense que l'avis des moniteurs qui te connaissent doit etre fiable.
Eux connaissent tes capacités , moi pas
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Guy67
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: vol / site
vols: Quelques vols
Messages: 127


« Répondre #14 le: 21 Septembre 2021 - 22:04:30 »

100 vols sous une voile de début de carrière et sauter sur une voile faite pour de la distance… ?  Certes ton choix n’est pas celui des cadors de la XAlps ni des champions de ce forum, mais par expérience, la performance n’est pas liée qu’au matériel (qu’il soit considéré de sage ou non).
Si tes moniteurs te disent que c’est OK, alors ils considèrent (j’espère) que tu es compétent avec le matériel que tu utilise. Néanmoins, je suis étonné qu’il t’orientent directement vers un matériel de performance, alors que pour être performant il ne suffit pas de tourner plus ou moins vite en rond ou faire des waggas.
A chacun son truc et ses certitudes, sinon qu’à 100 vols on se sent souvent indestructible.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
En ligne En ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 809



« Répondre #15 le: 21 Septembre 2021 - 22:39:46 »

[...]
Avec 20 jours de stage, mes monos cet été m'ont dit : "tu peux tenter le passage direct sur une B+ très récente et a très bonne sécu passive type Ikuma 2 / Base 2 / Rise 4"
[...]
Après des tours sur les forums et des retex, je doute quand même de ce choix...surement trop tôt par rapport à mon expérience.
[...]
Vaux mieux partir direct sur une B+ récente et connue pour être "sage", qui sera probablement ma voile pour les 3 prochaines années, type :
[...]
Ou sur une B mid récente aussi, type :
[...]
Que je changerais probablement a la fin de la saison suivante.
[...]

Si tes moniteurs qui t'ont encadré sur 20 journée de formation t'ont tenu ces propos pourquoi demander confirmation sur un fofo où personne ne te connait. Probablement parce qu'un petit ange-gardien te souffle à l'oreille que...

Maintenant celà m'apparaît vraiment surprenant que des moniteurs donnent de tels "conseils". Maintenant il est connu que les conseilleurs sont rarement les payeurs.

Comment peux-tu penser qu'il existe des B"+" gentilles ou même seulement qu'il existerait des ailes gentilles et d'autres méchantes ? Une aile est un objet qui réalise un travail suivant comment on l'utilise. Si un bon peintre aura sans doute du mal à créer un chef d'oeuvre avec de mauvais pinceaux, le résultat du mauvais peintre même avec les meilleurs pinceaux sera certainement encore bien en-deça en termes de résultats. Tu peux remplacer peintre et pinceaux avec ce que tu veux, cela ne changera rien à l'affaire.

Les pentes des courbes, des exigences que différentes ailes imposent à leurs pilote sont toujours plus raides que celles de leurs performances. Penser que l'on puisse avoir le beurre et l'argent du beurre est illusoire.

Penser que l'on progresse parce que l'on monte en catégorie d'aile l'est tout autant.

Si tu penses que tu en as les aptitudes, toutes les mises en garde ici ne serviront à rien. Si tu doutes de tes aptitudes à gérer ce qu'une voile plus exigeante peut te supposer, tu as déjà tes réponses.

Seul petit vrai conseil que je me permets, si tu essaies des ailes pour choisir ta future. Fais le dans des conditions aérologiques les plus proches de celles que tu ambitionnes. Dans des conditions calmes d'automne et d'hiver, même une aile bien trop exigeante en thermiques de printemps/été peut te sembler être d'une "gentillesse" totale.

 trinquer




Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
_hugo_
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar
pratique principale: vol rando
vols: 300 vols
Messages: 39


« Répondre #16 le: 22 Septembre 2021 - 01:49:01 »

Salut !

Bonne question ; voici mon témoignage.

Je suis passé d’une A (Boléro) à une B+ (Soar, la Rise light) avec une petite marche sous une spantik 2 (~10h de vol), la B de Nervures.

Ça fait quand même une jolie marche, et avec le recul, même si des moniteurs me connaissant, après 2 ans de vol, environ 200h, me disaient que je pouvais passer directement en B+ car avais le niveau de pilotage pour… je ne sais pas si je recommencerai.  hein ?

Au final, sur mes 30 premières heures sous la Soar (fin d’hiver début de printemps), j’étais bien plus nerveux que sous ma A ou la Spantik…
Une aile light communique souvent plus que sa version plus lourde… et du coup la quantité d’infos transmise peut dérouter.
Du coup, plus de nervosité, plus de contact tout le temps, un peu moins de perf… pas forcément gagnant !

Bon après plus de 100h en dessous, je me sens vraiment bien et je vais la garder pour une centaine d’heures en plus en explorant bien le barreau avant de changer de gamme !

Au delà de l’aspect technique de pilotage, prends en compte l’aspect mental. Voler en conditions bien thermiques sous une vivo ou une rise sera différent : il te faudra plus contrôler l’aile, cela te demandera, au début au moins, d’y prêter plus attention et te laissera moins de temps pour réfléchir à la suite de ton vol.

Quand au gain de performance entre la vivo et la Soar… (ou rise) en partant du Granier pour une transition vers la Savoyarde… le copain en vivo était 50m plus bas à l’arrivée 10km plus loin…
C’était sans utiliser l’accélérateur, juste bras haut, léger vent dans le dos.

Pour gagner quelques mètres par km de transition, je ne suis pas sûr que le supplément d’information que te fournira une B+ vaille la sécurité passive en moins. 

Bon et puis j’ai fait mes premiers 90km en A, et des pilotes font des 200km en B… pas besoin d’avoir des guns pour faire des bornes ! rapido

Si tu vas en SIV prends quand même le temps de connaître un peu ton aile avant ! Histoire de ne pa passer 3 jours à faire des 36  parapente

C’est super toutes ces questions, tu fais bien de les poser  trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wagenzo
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: LM6
pratique principale: cross
vols: 2500 vols
Messages: 2



« Répondre #17 le: 22 Septembre 2021 - 08:14:13 »

ce qui est important c'est de s'écouter et d' échanger avec les personnes qui te connaissent bien, tu ne trouveras pas ta réponse ici chaque pilote à son expérience personnelle moi j'ai appris sous une C et suis passé au bout de 2 ans sous D puis voiles de compète!! si j'avais écouté les avis des gens qui ne me connaissais pas je n'aurais jamais progressé de la sorte...ton avis fais le avec ton entourage...je te souhaite de faire le bon choix et surtout garde en tête qu'il faut que ça reste un plaisir...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
airsinge
Invité
« Répondre #18 le: 22 Septembre 2021 - 10:10:48 »

Si wagenzo s'y met je vais pouvoir donner mon contre-exemple aussi :
Appris avec une DHV2 (qui serait une C aujourd'hui). Ça a l'intérêt de rendre exigeant et sensible au gonflage précis dès le début si on veut qu'elle arrive au dessus de la tête et y reste un peu le temps de décoller. Il n'y a pas eu de moniteur pour me mettre dans le droit chemin. Il n'y a pas eu de moniteur (ça c'était pas malin, mais les moniteurs de parapente qui ont si bien placé leur nouveau métier sont un peu beaucoup ceux qui ont fait que mon début de formation d'élève-moniteur en deltaplane a complètement périmé ! Je n'ai pas eu tout de suite envie de leur donner toutes mes économies de pauvre).

Dans mon cas cet apprentissage autodidacte sous voile chatouilleuse ne m'a peut-être pas aidé à être à l'aise dans la turbulence aujourd'hui encore, mais je suis persuadé que c'est surtout parce-que j'ai appris l'air en deltaplane pour commencer, sur plusieurs années de bonheur, en jurant que jamais je ne volerai sous un aéronef qui ferme (et qui ne peut pas avancer à 95 km/h)... Maintenant ça fait donc 25 ans qu'à chaque fois que ça menace de fermer au-dessus de moi ou que ça n'avance pas assez vite je me reproche de ne pas avoir écouté ma décision de deltiste initial... Mais je monte au déco avec 8 kg sur le dos au lieu de 32 et je pose dans des clairières sur des pentes bosselées. Je ne pourrai plus revenir en arrière.

En résumé, je ne déconseillerais pas au stade du pur gonflage en pente-école de s'essayer sur une aile sensible et vive et assez allongée (enC voire enD), histoire de voir si on est assez fin et sensible ne serait-ce qu'au gonflage, et pour affuter les exigences gestuelles, en plus de l'enA ou B "imposée" par l'école.

Mais au stade où tu en es tes apprentissages sont bien avancés et tu n'as l'habitude que d'une aile très amortie et peu communicante, donc seul les gens qui t'ont appriss, qui te voient encore voler, qui savent si tu as déjà eu à gérer des situations scabreuses, ont un avis intéressant à suivre.

« Dernière édition: 22 Septembre 2021 - 10:23:17 par airsinge » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Rere38
crossman (woman)
******
En ligne En ligne

Aile: Niviuk Ikuma 2 + GTO 2 Light
pratique principale: autre (?)
vols: Plus qu'hier mais moins que demain ! vols
Messages: 175



« Répondre #19 le: 22 Septembre 2021 - 12:31:39 »

Salut !

Bonne question ; voici mon témoignage.

Je suis passé d’une A (Boléro) à une B+ (Soar, la Rise light) avec une petite marche sous une spantik 2 (~10h de vol), la B de Nervures.

Ça fait quand même une jolie marche, et avec le recul, même si des moniteurs me connaissant, après 2 ans de vol, environ 200h, me disaient que je pouvais passer directement en B+ car avais le niveau de pilotage pour… je ne sais pas si je recommencerai.  hein ?

Au final, sur mes 30 premières heures sous la Soar (fin d’hiver début de printemps), j’étais bien plus nerveux que sous ma A ou la Spantik…
Une aile light communique souvent plus que sa version plus lourde… et du coup la quantité d’infos transmise peut dérouter.
Du coup, plus de nervosité, plus de contact tout le temps, un peu moins de perf… pas forcément gagnant !

Bon après plus de 100h en dessous, je me sens vraiment bien et je vais la garder pour une centaine d’heures en plus en explorant bien le barreau avant de changer de gamme !

Au delà de l’aspect technique de pilotage, prends en compte l’aspect mental. Voler en conditions bien thermiques sous une vivo ou une rise sera différent : il te faudra plus contrôler l’aile, cela te demandera, au début au moins, d’y prêter plus attention et te laissera moins de temps pour réfléchir à la suite de ton vol.

Quand au gain de performance entre la vivo et la Soar… (ou rise) en partant du Granier pour une transition vers la Savoyarde… le copain en vivo était 50m plus bas à l’arrivée 10km plus loin…
C’était sans utiliser l’accélérateur, juste bras haut, léger vent dans le dos.

Pour gagner quelques mètres par km de transition, je ne suis pas sûr que le supplément d’information que te fournira une B+ vaille la sécurité passive en moins. 

Bon et puis j’ai fait mes premiers 90km en A, et des pilotes font des 200km en B… pas besoin d’avoir des guns pour faire des bornes ! rapido

Si tu vas en SIV prends quand même le temps de connaître un peu ton aile avant ! Histoire de ne pa passer 3 jours à faire des 36  parapente

C’est super toutes ces questions, tu fais bien de les poser  trinquer

tout est dit je crois  Mr. Green
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willow
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: R-light 3
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 650


« Répondre #20 le: 22 Septembre 2021 - 12:51:06 »

Une aile light communique souvent plus que sa version plus lourde… et du coup la quantité d’infos transmise peut dérouter.
Du coup, plus de nervosité, plus de contact tout le temps, un peu moins de perf… pas forcément gagnant !

Tiens, pas sûr de te rejoindre sur ce constat.
Plus de communication, peut-être (et encore, j'en suis pas persuadé). Par contre moins d'amplitude de mouvements, donc au final, en ce qui me concerne, un gain de confort.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Tout est poison et rien n'est sans poison; la dose seule fait que quelque chose n'est pas un poison." Paracelse
_hugo_
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar
pratique principale: vol rando
vols: 300 vols
Messages: 39


« Répondre #21 le: 22 Septembre 2021 - 15:18:04 »

Une aile light communique souvent plus que sa version plus lourde… et du coup la quantité d’infos transmise peut dérouter.
Du coup, plus de nervosité, plus de contact tout le temps, un peu moins de perf… pas forcément gagnant !

Tiens, pas sûr de te rejoindre sur ce constat.
Plus de communication, peut-être (et encore, j'en suis pas persuadé). Par contre moins d'amplitude de mouvements, donc au final, en ce qui me concerne, un gain de confort.

J'ai pas dit que l'aile était plus exigeante à piloter, mais plus causante et (parfois donc) plus impressionnante dans le ressenti de la masse d'air (puis après on s'y fait et on le sent plus). Après c'est juste mon ressenti...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Ernicio
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Jomo
pratique principale: vol / site
vols: 90 vols
Messages: 22


« Répondre #22 le: 22 Septembre 2021 - 23:57:59 »

Merci à tous pour vos conseils, que je cherchais en premier lieu pour alimenter ma réflexion que trouver une réponse direct et engagée !

J'ai donc fais un choix que je confirmerais en test en vol + gonflage ce vendredi, c'est à dire que je vais tester et si je me sens a l'aise acheter une Rise 4, via une super occasion (a 2300 la voile presque neuve... !).
Si je me sens pas a l'aise au test en vol, je me rabat sur la Vivo.

Dans le cas d'achat de la Rise :
Voler a fond cet hiver, tenter de l'exploiter au max en plouf via des exercices

Si dans les conditions thermiques je ne me sens pas a l'aise malgré le travail de l'hiver, alors je rebasculerais rapidement sous une B classique (type Vivo) : je n'y perdrais quasiment pas d'argent a la revente / echange, et le temps passé en hiver a bosser des exos sur une Rise 4 de manière "safe" ne pourra avoir été que bénéfique pour mon pilotage.

Si je me sens a l'aise dans les conditions thermiques, alors c'est tout bénéfice pour moi : une belle étape dans ma progression, que j'envisage de toute manière en sécurité, mais je souhaite aussi progresser rapidement pour mon projet professionnel (être mono evidemment Tire la langue )
Une marche que je me sens de tenter, tout en oubliant pas qu'a 100 vols, c'est souvent la qu'on se sent indestructible et que je mettrais une particulière attention a ne pas aller voler dans du chimique printanier débile, qui de toute façon, voile A ou B+, ne sera pas a mon niveau (je ne compte pas sur la voile pour pardonner mon pilotage, quand je ne comprends pas ce qu'il se passe, je pose)


Merci a tous, je continuerais de nourrir ce fil de discussion, tant la question semble être dans de nombreuses têtes !

Mon choix de passer sur une voile type Rise est avant tout guidée par le plaisir de pilotage : j'ai testé une Vivo, et je n'ai pas tant apprécié, du moins, c'était très proche a de ma Jomo. Avant la performance, c'est le plaisir sous la voile qui m'intéresse parapente
« Dernière édition: 23 Septembre 2021 - 00:07:17 par Ernicio » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Guy67
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: vol / site
vols: Quelques vols
Messages: 127


« Répondre #23 le: 23 Septembre 2021 - 10:20:09 »

En fait tu vas acheter un prix, puis essayer de te convaincre.
C’est une manière de faire parmi d’autres.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Ernicio
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Jomo
pratique principale: vol / site
vols: 90 vols
Messages: 22


« Répondre #24 le: 23 Septembre 2021 - 11:04:56 »

Pas totalement, puisque si le test en vol n'est pas concluant, je ne la prends pas et me rabat sur un modèle plus gentil parapente


Mais il est clair que si je n'avais pas eu une telle occase avec possibilité de tester la voile et en plus d'avoir 5 mois devant mois pour faire du vol "exo" avec risque limité tout en sachant pertinemment qu'a tout moment je revends sans forcer la voile au même tarif, j'aurais peut être agi différemment Sourire


Je ne pense pas que c'est dans des conditions hivernales et sur des exercices en vol "simples" (loin de moi l'idée de refaire des W/O au premiers vols) que je risque de me mettre en vrac. Au printemps c'est une autre histoire sautillant
« Dernière édition: 23 Septembre 2021 - 11:14:33 par Ernicio » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: [1] 2 3  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.053 secondes avec 23 requêtes.