+ Le chant du vario +

Forum de parapente

17 Juin 2024 - 20:01:26 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Gérer ressource pres du sol (attero)  (Lu 3834 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
LaoBan
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Koyot 4
pratique principale: vol / site
vols: 50 vols
Messages: 0


« le: 17 Avril 2023 - 14:27:45 »

Bonjour à tous,

Je découvre petit à petit toute la complexité du pilotage et je viens vers vous aujourd'hui pour avoir vos avis sur la manière de gérer une situation que j'ai pu rencontrer à l'atterissage.
J'ai une aile en A (koyot 4) et environ 50 vols à mon actif. J'ai mon brevet de pilote initial.

J'aimerai donc avoir vos avis sur la situation suivante où une petite bulle d'air m'a fait remonter alors que j'étais proche du sol :

Je suis dans ma finale face au vent, sorti de ma sellete, bras hauts. Je fais mon demi frein pour avoir un beau plateau.
Les conditions étants un peu turbulentes => je prends une petite bulle d'air qui me fait regagner 2m d'altitude avec une petite ressource.
Question : comment réagir ?

Instictivement sur le moment j'ai fais bras haut pour "repartir à 0" dans ma finale. Mais evidement ca n'a fait qu'accentuer l'abbaté qui suit la ressource par effet pendulaire.
J'ai donc pris un bel impact au sol (sans bobo pour cette fois).

Un grand merci d'avance pour vos retours !!
Simon
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum/EZ
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 245



« Répondre #1 le: 17 Avril 2023 - 14:55:27 »

Si tu étais, comme j'interprète ton post, déjà en palier (donc les pieds entre un et deux mètres sol) et non pas en entrée de finale. Ta bulle qui te fait prendre deux mètres en sus ne t'amène jamais qu'à trois voire quatre mètres (ce qui n'est pas rien certes). Mon avis est que probablement le mieux aurait été de garder ta position de frein et enchaîner depuis cette position soit si l'abatée est importante sur un freinage rapide et profond et maintenu, soit si l'abatée est légère d'attendre la reprise de vol et la consommation des deux ou trois mètres à perdre pour se retrouver à moins d'un metre sol pour là décrocher son aile pour le poser final (freinage à adapter fonction du zef de face, histoire d'éviter une deuxième ressource de x mètres)

Mais le fait est qu'il n'y a pas de méthode unique et infaillible, trop de paramètres fluctuants font que la seule vraie bonne reponses est : ça dépend.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
crossman (woman)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 209




WWW
« Répondre #2 le: 17 Avril 2023 - 16:38:15 »

ça dépend  1 ... mais je crois que le conseil assez universel est de garder la position mi-frein jusqu'à te retrouver à la bonne altitude pour te poser avec un moins beau plateau mais en sans taupes
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Lucas.CSH
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: cross
vols: Quelques vols
Messages: 97


WWW
« Répondre #3 le: 17 Avril 2023 - 16:43:00 »

Pas de bobo, cool !

Déjà anticiper, ton expérience, ta connaissance de l'attero, les messages des autres pilotes peuvent aider. Dans ce cas, le point d'aboutissement doit être choisi en conséquence (plus proche de l'entrée de terrain pour garde de la marge)

Si tu es trop bas, genre en cours d'arrondi, comme tu le précises,  tu es dans une phase ou tu devrais te trouver vraiment très bas, les pieds qui rasent le sol.
alors il est trop tard, tu maintiens le freinage et tu te prépares à freiner le plus possible pour maximiser l'arrondi avec la vitesse qui reste. Te préparer à amortir l'impact.
Il faut éviter ce que tu as expérimenté, l'impact pendant le retour pendulaire du pilote.


Si tu as vraiment trop anticiper l'arrondi, et que tu te retrouves à plusieurs mètres du sol (>5m je dirais au moins), tu peux relever doucement les mains. Et te préparer à faire un arrondi fort et rapide.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willitou
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: ikuma 3p
pratique principale: cross
vols: 1 vols
Messages: 344



« Répondre #4 le: 17 Avril 2023 - 18:06:37 »

Je me souviens de Didier Exiga qui indiquait de relever le freinage progressivement pour éviter l'abatée.

Pour 2m de bulles ; tu peux aussi ne rien faire  ange

Personnellement je ne fais jamais de palier ; à 10m sol je libère totalement mes freins comme une brute

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Michou
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar
pratique principale: apprends à voler
vols: 350 vols
Messages: 43



« Répondre #5 le: 17 Avril 2023 - 22:01:17 »

Salut!

Dans la situation que tu décris, si la ressource est conséquente, j'aurais tendance à relever mes mains au début de la ressource pour pouvoir mieux stopper l'abattée qui suit. Si tu relève les mains et que tu ne fais rien derrière, à mon avis le risque c'est que l'abatée te ramène rapidement et fortement au sol dans une trajectoire peu propice à un posé sans douleur. Donc je temporiserai/amortirai l'abattée dès que la voile revient au dessus de toi, puis selon la hauteur qui reste je relèverai les mains pour reprendre ma finale ou, si trop près du sol, je conserve le frein et tente un arrondi du mieux possible en me tenant prêt à poser un peu fort.
Mon point de vue de pilote (très) amateur.  trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Guy67
Invité
« Répondre #6 le: 18 Avril 2023 - 08:23:01 »

Finale « mi-frein » ?
Cette position n’est que pour anticiper l’arrondi, est donc d’une durée assez courte à une distance au sol faible (2-3 mètres).
Tu vas dire que lorsque le « vent » à l’atterrissage est établi il faut tenir sa voile. Certes là tu vas penser que tu es un champion. Après si tu fais la même démarche lorsque c’est bien calme, tu te transformes, un coup sur deux, en taupe.
On oublie vite que la vitesse est notre alliée dans ce cas.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
crossman (woman)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 209




WWW
« Répondre #7 le: 18 Avril 2023 - 13:22:39 »

Finale « mi-frein » ?


L’arrondi en deux temps
Dessin(s) : Laurent Van Hille © sur parapente360
Niveau jaune
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Guy67
Invité
« Répondre #8 le: 18 Avril 2023 - 14:12:08 »

Ce croquis représente bien ce que j'ai écrit.   ange
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
V'Ario
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: trois B : une rouge joueuse, une bleue light et un biplace
pratique principale: vol / site
vols: 250 vols
Messages: 18



WWW
« Répondre #9 le: 18 Avril 2023 - 14:41:35 »

Ce n'est que mon avis :
Quand il y a une probabilité de turbulence à l'attéro : oublier le palier et arrondir sur le dernier mètre
Lorsqu'il y a une brise établie, la vitesse-sol est déjà faible donc pas trop la peine de faire un freinage ultra-progressif en deux temps. Se mettre debout en milieu de finale (ça fait de la trainée), limiter la Vz juste avant de toucher le sol avec un arrondi rapide et c'est bien suffisant pour poser en douceur. c'est pas forcément beau, classe, ou fun... mais c'est safe.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
LaoBan
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Koyot 4
pratique principale: vol / site
vols: 50 vols
Messages: 0


« Répondre #10 le: 18 Avril 2023 - 14:47:43 »

Un grand merci à tous pour vos réponses argumentées.
Je comprends qu'il y a un certain nombres de cas de figures différents, c'est clair.
Mais vos réponses me permettent de mieux comprendre les facteurs importants à prendre en compte au moment où la situation arrive. Merci encore!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
coumeduger
Invité
« Répondre #11 le: 18 Avril 2023 - 16:47:11 »

Salut
Ma conviction est pétrie dans deux plâtres

Dont la plus violente expérience fut narée sur un autre fil : " TIREZ PAS SUR PIANISTE..."

http://www.parapentiste.info/forum/sites-de-vols/sites-du-mourtis-faces-sud-en-versant-nord-des-pyrenees-t33522.0.html;msg496748#msg496748

Mon conseil :

- Ne JAMAIS remonter les commandes
- Ne JAMAIS remonter les mains
- Ne JAMAIS penser " freinage " : c'est un mirage dans une telle situation !

Ma recommandation est de se concentrer sur l' état final recherché :

" posé PAS CASSÉ, c'est se crasher SALE mais  CONTENT ! "

- OUBLIER l'idée de poser en marchant
- penser ROULÉ-BOULÉ et coudes le long du corps.

Étaler la décélération dans le temps est la meilleure façon de crasher sa viande sans trop l'endommager !

- L'attero à côté de la piscine de St Beat est toujours opérationnel ?
Personnellement je ne sais plus mais si tu tiens à tes os, évite. J'ai vu devant mes yeux navrés un pilote excellent connaisseur du coin se fracturer le poignet (membre dérisoire qui casse immanquablement comme une allumette avec un bruit sec...) à Saint-Béat.
Préfère Boutx, qui est plus haut, ou Fos, qui est plus dégagé des turbulences.
<...>

Pour ce qui est de la gamelle de l' "excellent" pilote, il a été un peu présomptueux ce jour là

RÉCIT =

TIREZ PAS SUR PIANISTE ! Il va s’en charger lui-même…

Suite à une interpellation amicale, nous allons faire feu sur le conférencier dans l’intérêt général : on finirait sinon par penser qu’il sait tout sur tout et ne fait jamais d’erreur de jugement !

Et puis, il y a prescription et c’est pour la bonne cause : l’occasion de souligner les risques associés au vol lors du passage d’un front froid, même atténué !

Accrochez vos ceintures… C’est parti pour son crash en direct !

(Je relis les notes de mon carnet de vol… Pardonnez-moi si c’est un peu long : j’ai du mal. Il faut dire que j’apprenais alors à écrire de la main gauche, le bras droit étant HS pour quelques semaines…)

En cette fin de matinée chaude et ensoleillée, confiant comme jamais en mon habileté (c’était il y a longtemps…), je venais d’avertir par radio ceux qui étaient encore en vol de l’instabilité marquée de la masse d’air sur Saint-Béat, et qu’il était plus prudent d’aller poser dans la plaine de Fos (c’est toujours un sage conseil quand ça « watte »!)

C’est alors, mission accomplie, que je me suis convaincu, malgré tout, que je parviendrai à m’y poser sans bobo : sorte de « challenge personnel » avec moi-même (les pires…)

J’observai alors « scientifiquement » pendant près de vingt minutes la respiration saccadée de la « bête »…

Au top de l’affaiblissement soudain du thermique, je plongeais tel un aigle en 360 jusqu’au sol, sûr de mon fait.

Mon proto y restitua magnifiquement la vitesse emmagasinée par un dernier large wing, effectué en glissade sur la plume.

Le sol défilait quelques centimètres sous mes pieds sur ce long flair, débuté au ras de la lisière pour m’amener jusqu’au centre du champ; avec un tour de frein dans chaque main, prête à être abaissées à fond pour dissiper le peu d’énergie qu’il restait à l’aile, j’étais le roi du pétrole!

Quand en l’espace d’un instant, captée soudainement par un « dust » invisible, mon aile fit un bon prodigieux et commença immédiatement à partir en vrille !

J’étais totalement incrédule et éberlué : en regardant par-dessus mon épaule, je vis le sol… à une hauteur incroyable !

J’ai à peine senti la voile s’orienter vers lui…

J’ai pensé tout de suite : « roulé-boulé! »

Mais la chute était longue, beaucoup trop longue, de haut, beaucoup trop haut : je paniquais et sortis un bras… CRACK… Puis un gros choc à la tête et une (heureusement) très courte perte du son et de l’image… Nous interrompons notre programme…

Il faut dire que j’étais déjà à la bourre pour participer à Fos au pot de mariage de la fille d’un très bon ami et que ma voiture était garée devant le collège de Saint-Béat.

Mais là, je sentais déjà que j'allais être encore très en retard…



Moralité : bien d'accord avec Aime-P

Surtout que les travaux et surtout les nombreux terrassements causés par le chantier du tunnel ont bouleversé le secteur qui est méconnaissable autour du collège de Saint-Béat

A moins de vouloir monter un plan drague avec des infirmières urgentistes (préférer une clinique toulousaine), c'est Fos !

Et seulement après une bonne et compétente reco des lieux (route nationale, ligne téléphonique, ligne haute tension, canal, rivière, troupeaux, état des prés de fauche, présence de clôtures électrifiées invisibles du ciel, etc. <Cf. les explications et consignes à respecter dans le post du 09 Octobre 2014 - 14:14:41 car il n'y a pas d'atterro déclaré à Fos >

Conseils pétris dans l'expérience de deux plâtres  Clin d'oeil


PS1 : lire aussi une histoire de roulé-boulé " la vache et le carton "

PS2 : pour se crasher, on pourra toujours espérer mieux d'un épais airbag ou mousse-bag que d'une protection 'slim' d'un cocon chrysalide de marche-et-vole. A vous de voir.
« Dernière édition: 18 Avril 2023 - 17:07:41 par coumeduger » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
coumeduger
Invité
« Répondre #12 le: 18 Avril 2023 - 22:32:31 »

Un pied bloqué dans un trou ou un verrouillage musculaire inopportun se paient cash : malléoles, ligaments, fibule...

Un peu dépassé par les événements ou par une aérologie inattendue, une inversion soudaine de la brise en entrée de terrain, un gradient monstrueux, un déclenchement thermique en finale… ROULEZ !

1. bien redressé dans la sellette , choisissez un axe dégagé d’obstacles évidents,

2. joignez vos chevilles, genoux joints et légèrement fléchis, maintenez vos coudes le long du corps, et anticipez une belle roulade par l’avant et sur le côté,

3. concentrez vous alors uniquement sur le pilotage de votre aile et sa stabilisation, sans vous préoccuper de la vitesse de défilement du sol qui se rapproche, et quelque soit la direction de ce defilement (il est trop tard pour changer!)

4. effectuez normalement votre arrondi, plaquez vos mains contre la poitrine… et roulez… roulez… sans sortir un poil ni un poignet... jusqu’à l’arrêt complet du véhicule !

Voilà, tout est ok… Vous en êtes quitte pour un peu de nettoyage et... une franche rigolade.

Dans le doute, pensez " SALE et CONTENT plutôt que CASSÉ ! "  rapido
« Dernière édition: 18 Avril 2023 - 22:38:27 par coumeduger » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Michou
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar
pratique principale: apprends à voler
vols: 350 vols
Messages: 43



« Répondre #13 le: 19 Avril 2023 - 03:26:27 »

Mouais... hein ?
Perso je préfère tenter de piloter tant que l'aile n'est pas au sol et d'eviter une cascade créatrice de blessure. Tout le monde n'est pas parachutiste dans l'âme. Ou alors c'est de l'humour que je n'ai pas détecté... Razz
L'avenir me prouvera peut-être que j'ai tord mais pour le moment je vais bien.  Rigole
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ttof
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Spantik2 ; fusion2
pratique principale: vol / site
Messages: 6


« Répondre #14 le: 19 Avril 2023 - 09:04:46 »

Pour ma part j'essaie d'ancrer ce conseil excellent, justement parce que je ne suis pas para et aussi de moins en moins jeune...Mis en application à l'automne en alpage pas trop régulier sur une approche pas trop vent de face: un pti roulé-boulé et hop, debout.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.036 secondes avec 23 requêtes.