+ Le chant du vario +

Forum de parapente

17 Septembre 2019 - 03:28:36 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Evolution BPC 2018  (Lu 4068 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
choucas
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me tombe sous la main
pratique principale: vol / site
vols: Drôle de question... vols
Messages: 649




WWW
« le: 01 Avril 2017 - 17:18:47 »

Salut

La commission formation et la commission sécurité finalisent un texte qui devrait entrer en vigueur en 2018. Un item de plus serait ajouter au BPC : le stage en milieu aménagé.
J'avais entendu parlé de ce projet suite à une réunion formation à Annecy à laquelle je n'étais pas convié.

Une pétition existe déjà : https://www.change.org/p/10894055/preview

Le texte qui l'accompagne :

Bonjour
Les commissions sécurité et formation vont présenter un texte en 2017 qui devrait entrer en vigueur dès 2018. Dans ce texte, l'obtention du BPC ne pourra se faire qu'à la condition de pouvoir justifier d'un stage en milieu aménagé.
Dans ce stage, le pilote devra à minima prouver sa maîtrise du tangage, du roulis, des 360°, des basses vitesses et des fermetures asymétriques.
Si d'un point de vue sécuritaire cette décision paraît juste, d'un point de vue égalitaire il ne l'est pas du tout. En effet il est difficile pour de nombreux pilotes de faire ce type de stage d'un point de vue géographique. Et lorsqu'on regarde le remplissage...
Je suis contre


A+
L

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Laurent Van Hille
DE parapente
DTE Ecole des Choucas (74)
Norby
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Rook2, Ultralite 3 et Bi SORA
pratique principale: vol / site
vols: 500 vols
Messages: 14



« Répondre #1 le: 01 Avril 2017 - 18:50:50 »

Hummm.... On sent fish ou pas ??
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
chatmalo
les_modos
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota 2
pratique principale: apprends à voler
vols: 500h pour 470 vols
Messages: 506



« Répondre #2 le: 01 Avril 2017 - 19:31:37 »

C'est pour aller chercher des }<☰☰(°> au fond du lac?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Avoir un esprit critique ne veut pas dire qu'il faut tout critiquer...
Barney_Gumble
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Base, Sigma7, Sora
pratique principale: cross
vols: X vols
Messages: 2



« Répondre #3 le: 01 Avril 2017 - 22:06:06 »

Dans les faits, je me suis déjà vu face au chantage du "SIV indispensable" pour validation du BPC. Les vrais incidents de vol ne comptent pas. Pas assez lucratifs. Du coup, je suis inscrit en SIV. Dans une autre école que celle qui exigeait un SIV pour valider le BPC (et qui venait d'ouvrir une formation SIV,  Cqfd). Meme après 17 ans de cross, j'apprendrais toujours un truc en vrac avec un bon technicien à la radio, mais de là à l'exiger pour le BPC, je suis moi aussi franchement contre.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend... On a raison de penser ce qu'on pense!
Guy67
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 122


« Répondre #4 le: 01 Avril 2017 - 23:24:51 »

Hummm.... On sent fish ou pas ??
Pour aujourd'hui !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
pierrot.capt
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: en bois avec des fils de fer
pratique principale: vol / site
vols: quelques un's vols
Messages: 74



« Répondre #5 le: 02 Avril 2017 - 00:01:19 »

....ouais ben aussi pour les vieux comme moi nous devrions refaire le SIV sous l'empire du "gibolin" pour voir nos réflexes si ils sont toujours ok....non mais ...alors.... trinquer  Cordialement . Pierrot capt . vrac
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

rien faire ...... mais le faire bien .
fat
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Agility 17, Delta 2 MS, Freestyle 3 20, Emilie 22, Aspen 3 24, BipBip 18, nano 14, pilpit 11
pratique principale: acro
Messages: 37



« Répondre #6 le: 02 Avril 2017 - 09:32:16 »

Quand tu vois comment est attribué le BPC je me dit que c'est pas vraiment utile de faire un siv.

Mais en  théorie ça me paraît indispensable d'associer un vrai examen avec un SIV pour un brevet qui se dit "confirmé" et qui permet d'aller à de la compet, du bi et de l'accompagnement. On ne parle pas, comme le BP, d'un brevet qui n'apporte pas gd choses si ce n'est de marquer la progression et de récolter une 1ère étoile (on est heureux  quand on la reçoit puis on la met dans une boite au fond d'un placard).

Le BPC c'est le dernier examen qui couvre le vol seul. En étant confirmé ça me paraît normal de savoir décoller et poser propre nickel dans n'importe quelle conditions (et savoir renoncer), d'avoir une petite expérience de vol et de savoir gérer des incidents de vol. Alors oui le SIV devrait faire partie du BPC de mon point de vue, comme ses critères d'intentions devraient être durcis et unifiés à chaque centre d'examen et j'irai jusqu'à le faire passer par les ligues ou la fédé... bref même principe que le permis de conduire ou l'ULM ...

Même réflexion avec la qbi... en pire car on est responsable de la vie de passagers. Je serai bcp plus strict sur les critères d'obtention et je rajouterai même un recyclage obligatoire tous les 5 ans par exemple avec la possibilité de se voir retirer temporairement sa qbi pour se remettre au niveau !

My 2 cents
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Triple Seven France
Invité
« Répondre #7 le: 02 Avril 2017 - 10:57:38 »


Si d'un point de vue sécuritaire cette décision paraît juste,

Même pas. Ou en effet, elle ne fait que "paraître".

Une fois de plus, SIV ou pas SIV ce n'est pas la question. A un moment donné, il faut se demander quelle est la signification qu'on met derrière un Brevet de Pilote Confirmé et ce qu'on veut en faire.
C'est à dire que plutôt que de faire des réponses au coup par coup à des problématiques imaginaires ou imprécises, en rajoutant des couches d'exigences sur des édifices de contraintes, il serait temps de définir une vision, une politique, et de mettre en œuvre les manières de la construire.
Est-ce qu'on veut faire des parapentistes réguliers des combattants surentrainés dont on fantasme qu'à force de sur-technicité ils seront aptes à répondre à toutes les situations improbables ou impossibles ? Doublés de commandants de fusées spatiales à l'aise avec la navigation inter-stellaire ?
Ou bien des pratiquants matures, à la tête suffisamment froide pour ne pas aller se mettre dans des situations qui les dépassent et qui envisagent l'activité de manière apaisée et sereine ?

Le parapente doit son succès à sa facilité d'accès et à sa simplicité. Si on va plus loin dans la voie toujours plus compliquée, toujours plus technique et toujours plus chère que certains nous dessinent actuellement, tout l'édifice peut très vite s'effondrer.
Je vois dans cette période de gros nuages noirs qui gonflent de partout au-dessus de notre fédération et de notre activité. Attention une fois de plus à ne pas nous tirer une balle dans le pied en prenant des mesures qui ne répondent qu'à nos peurs internes, pas forcément à la réalité.

P.S. J'ai d'ailleurs d'abord cru que ce message était un poisson d'Avril, c'est dire...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ottaflodna
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gin Explorer
pratique principale: apprends à voler
Messages: 168



« Répondre #8 le: 02 Avril 2017 - 11:20:59 »

En étant confirmé ça me paraît normal de savoir décoller et poser propre nickel dans n'importe quelle conditions (et savoir renoncer), d'avoir une petite expérience de vol et de savoir gérer des incidents de vol. Alors oui le SIV devrait faire partie du BPC de mon point de vue, comme ses critères d'intentions devraient être durcis et unifiés à chaque centre d'examen et j'irai jusqu'à le faire passer par les ligues ou la fédé... bref même principe que le permis de conduire ou l'ULM ...

C'est marrant comme une blague peut vite dégénérer en discussion sérieuse sur le chant du vario.

Si tu sais décoller et poser dans n'importe quelles conditions, tu n'a plus besoin de savoir renoncer! Inutile d'évaluer la capacité au renoncement (cf: <a href="http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=136343414&amp;server=vimeo.com&amp;fullscreen=1&amp;show_title=1&amp;show_byline=1&amp;show_portrait=0&amp;color=01AAEA" target="_blank">http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=136343414&amp;server=vimeo.com&amp;fullscreen=1&amp;show_title=1&amp;show_byline=1&amp;show_portrait=0&amp;color=01AAEA</a>)
Il faut en revanche ajouter une épreuve chronométrée de sortie de sa sellette, dans le noir le plus total et un atterrissage de précision dans une cible de 5 m de diamètre (cf. https://youtu.be/n23d26YpWoU).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Si vis pacem, para pentum.
stephb24
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: tempest bigolden2
pratique principale: vol / site
vols: 450 vols
Messages: 2


travailler moins pour voler plus


WWW
« Répondre #9 le: 02 Avril 2017 - 11:23:49 »

il faut toujours éviter de rentrer dans la psychose du plus blanc que blanc,
certes on peut arguer que cela nous permet de montrer aux autres que l'on prend des disposition et que l'on anticipe des risques potentiels, que l'on est vertueux, etc
mais comme un certains nombre de secteurs ont pu s'en apercevoir, la plupart du temps on nous impose des choses différentes de ce que l'on a mis en place, et quand on essaie de communiquer sur ce qui a été fait la réponse est le plus souvent "c'est bien beau, merci de l'avoir fait, mais en fait cela vient de vous et donc cela ne compte pas, par contre il faut que vous le gardez"
donc en définitive cela revient a se tirer une balle dans le pied "voir autre chose"

comme le dit triple 7 il est plus intelligent de se poser la question de ce que l'on veut obtenir, de façon large et objective,
et ensuite se poser la question des étapes pour l'obtenir.

quant a savoir s'il vaut mieux savoir plaquer les éléments de SIV en milieux sécurisé par atmosphère calme, ou avoir un sens de l'air suffisamment développé pour ne pas se mettre en l'air dans des conditions dangereuse ou tout du moins ne permettant pas un vol agréable,.... a chacun d'y apporter sa réponse en fonction de sa personnalité et son mental.

ceci dit l'un est mesurable immédiatement, pour l'autre c'est plus le long terme qui donnera des indices
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

dans un état totalitaire,
 tout ce qui n'est pas interdit est obligatoire
ottaflodna
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gin Explorer
pratique principale: apprends à voler
Messages: 168



« Répondre #10 le: 02 Avril 2017 - 11:51:31 »

il faut toujours éviter de rentrer dans la psychose du plus blanc que blanc,
certes on peut arguer que cela nous permet de montrer aux autres que l'on prend des disposition et que l'on anticipe des risques potentiels, que l'on est vertueux, etc
mais comme un certains nombre de secteurs ont pu s'en apercevoir, la plupart du temps on nous impose des choses différentes de ce que l'on a mis en place, et quand on essaie de communiquer sur ce qui a été fait la réponse est le plus souvent "c'est bien beau, merci de l'avoir fait, mais en fait cela vient de vous et donc cela ne compte pas, par contre il faut que vous le gardez"
donc en définitive cela revient a se tirer une balle dans le pied "voir autre chose"

comme le dit triple 7 il est plus intelligent de se poser la question de ce que l'on veut obtenir, de façon large et objective,
et ensuite se poser la question des étapes pour l'obtenir.

quant a savoir s'il vaut mieux savoir plaquer les éléments de SIV en milieux sécurisé par atmosphère calme, ou avoir un sens de l'air suffisamment développé pour ne pas se mettre en l'air dans des conditions dangereuse ou tout du moins ne permettant pas un vol agréable,.... a chacun d'y apporter sa réponse en fonction de sa personnalité et son mental.

ceci dit l'un est mesurable immédiatement, pour l'autre c'est plus le long terme qui donnera des indices

Quand j'ai passé mon BPC, j'ai eu un entretien avec l'examinateur, qui a cherché à savoir ce que j'avais fait dans ma vie de parapentiste, pourquoi je voulais passer ce brevet et pas mal d'autres trucs qui se traduisent assez mal à l'aide de croix dans une grille d'évaluation.
Mais ça me semble l'élément le plus important de l'examen (avec un bonus prise de conscience de tes points faibles, mais ce n'est pas forcément l'objectif d'un examen).

Du coup cette histoire de SIV obligatoire me semble d'un intérêt douteux. D'autant que si tu as fait un SIV à 35 vols ou un SIV après 5000 km de cross, ce ne sera certainement pas tout à fait le même programme... même si tu y mets les croix.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Si vis pacem, para pentum.
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 682



« Répondre #11 le: 02 Avril 2017 - 12:32:38 »

...
...
P.S. J'ai d'ailleurs d'abord cru que ce message était un poisson d'Avril, c'est dire...

Tout d'accord avec ton post, Vincent, et pas seulement avec ta dernière phrase.

Bon, comme on est le 2 avril on peut en faire dans tous les cas une discussion sérieuse et aussi intéressante plus d'ailleurs sur l'état d'esprit, la mentalité qui semble régner dans notre activité (au moins ici sur le fofo à la lecture des déjà quelques posts) que sur le SIV en général.

Qu'un SIV soit une expérience enrichissante, oui. Que ce soit une expérience impérative, certainement que non. Un et même des SIV ne sont jamais que des exercices fait sous contrôle dans un cadre très ordonné. Bref ils sont aussi artificiel toutes proportions gardées par rapport à la vraie vie de pilote que le sont actuellement les tests d'homologations par rapport aux comportements d'une aile dans sa vraie vie.

On peut même s'interroger si, pour certains pilotes, le fait de faire un SIV n'est pas accidentogène. J'en ai rencontré des pilotes qui pour avoir suivi un SIV se sont persuadé d'être "apte" toutes conditions de vol. Pour avoir eu l'occasion de voir la vidéo du SIV de l'un d'eux, je me dis que l'esprit humain et particulièrement celui de certains parapentistes est formidable dans sa capacité de dénégation de la réalité, fusse t-elle consultable sur vidéo.

La compétences d'un pilote à voler en sécurité tient bien plus dans sa capacité à réfléchir et prendre les bonnes decisions que dans celle de savoir tirer sur les ficelle de son jouet.

Et justement, puisqu'il y est fait allusion, c'est encore plus vrai en biplace. Le fait d'emmener un passager devrait avant tout exiger du pilote la conscience des risques et de la réalité de son environnement et à partir de là ; ne l'amener à décoller que si tous les voyants sont au vert et de voler que dans le cadre d'un plan de vol dont la seule priorité se veut le retour sain et sauf au sol.

Il suffit de lire les banques de données incidents et accidents en biplace pour s'apercevoir que ce n'est pas un SIV et une plus grande capacité supposé (ce n'est pas le SIV d'ailleurs qui peut le garantir) de gérer un incident de vol, qui pourrait être le remède mais que c'est bien et juste plus de reflexion et discernements qui serait nécessaire pour améliorer l'accidentalité.

Bref, je pense comme Vincent que notre activité file un mauvais coton en prônant une forme d'élitisme (aussi au travers du matériel) alors même qu'elle est devenue une activité grand-public.

Le vrai bénéfice que je reconnais au SIV c'est de démystifier d'une part les sorties du domaine de vol et d'autre part, mais cela ne marche pas pour tout le monde comme évoqué plus tôt, de donner un aperçu de ses vraies compétences mais aussi et surtout de ses capacités nerveuses en situation de stress plus intense que celui des vols habituels et communs.

Personellement, je pense que plutôt que d'imaginer rendre une formation quelle qu'elle soit obligatoire ce qui à mon avis ne peut que être contre-productif. Il serait plus profitable de s'interroger comment faire prendre conscience à chaque pilote ou il se situe réellement en termes de connaissances, compétences et capacités rapport à ses ambitions et imaginaire. Pour l'amener d'envisager volontaire et de façon motivée et réfléchie à se former de manière structurée.

A quoi servirait un SIV si d'autres pré-requis au vol de distance (par ex.) sont absents ?

Maintenant, vu que je pense toujours encore qu'il ne s'agit que d'un poisson d'avril de Laurent, je vais m'arrêter de m'enflamme plus.

Bon dimanche à tous,
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
fat
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Agility 17, Delta 2 MS, Freestyle 3 20, Emilie 22, Aspen 3 24, BipBip 18, nano 14, pilpit 11
pratique principale: acro
Messages: 37



« Répondre #12 le: 02 Avril 2017 - 13:18:54 »

C'est marrant comme une blague peut vite dégénérer en discussion sérieuse sur le chant du vario.

Malgré le fait que initialement c'était un post poisson d'avril, je ne trouve pas la réflexion inutile, vraiment.

Si tu sais décoller et poser dans n'importe quelles conditions, tu n'a plus besoin de savoir renoncer! Inutile d'évaluer la capacité au renoncement (cf: <a href="http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=136343414&amp;server=vimeo.com&amp;fullscreen=1&amp;show_title=1&amp;show_byline=1&amp;show_portrait=0&amp;color=01AAEA" target="_blank">http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=136343414&amp;server=vimeo.com&amp;fullscreen=1&amp;show_title=1&amp;show_byline=1&amp;show_portrait=0&amp;color=01AAEA</a>)
tu notera que j'ai bien précisé la notion de renoncement ...

Il faut en revanche ajouter une épreuve chronométrée de sortie de sa sellette, dans le noir le plus total et un atterrissage de précision dans une cible de 5 m de diamètre (cf. https://youtu.be/n23d26YpWoU).
Un slalom au sol pour le coup parait beaucoup plus pertinent.

bref pour résumer, je pense que la formation est trop laxiste sur le BPC. Mais si je prend un ton extrême, c'est simplement pour mettre l'accent sur mon sentiment.

Bonne journée à vous tous
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Stef7550
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
vols: +- 2 vols
Messages: 132


« Répondre #13 le: 02 Avril 2017 - 14:21:15 »

et le secours obligatoire en biplace, c'était aussi un poisson d'avril ?  Mr. Green
parce que la mesure est tout autant contre productive et pas moins absurde, de mon point de vue.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 648


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #14 le: 02 Avril 2017 - 15:57:28 »

et le secours obligatoire en biplace, c'était aussi un poisson d'avril ?  Mr. Green
parce que la mesure est tout autant contre productive et pas moins absurde, de mon point de vue.
1 d'autant que lorsque j'ai moi-même passé le BPC (et ça ne date pas d'hier), je me rappelle très bien qu'on nous avait demandé si on avait fait un SIV, et ceux pour qui ce n'étaient pas le cas se sont vus demandés de le passer comme condition nécessaire à l'obtention de leur brevet.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 682



« Répondre #15 le: 02 Avril 2017 - 18:08:41 »

et le secours obligatoire en biplace, c'était aussi un poisson d'avril ?  Mr. Green
parce que la mesure est tout autant contre productive et pas moins absurde, de mon point de vue.
1 d'autant que lorsque j'ai moi-même passé le BPC (et ça ne date pas d'hier), je me rappelle très bien qu'on nous avait demandé si on avait fait un SIV, et ceux pour qui ce n'étaient pas le cas se sont vus demandés de le passer comme condition nécessaire à l'obtention de leur brevet.

C'est votre point de vue et il est surement partagé. Pour autant, on peut aussi voir dans le secours, en bi comme en solo, l'ultime cartouche à tirer. Comme l'est aussi la ceinture de sécurité en auto ou le casque en moto, vélo et aussi... parapente.

Que l'on vous ai forcé la main pour obtenir le sésame BPC à passer par la case SIV, n'est pas étonnant dans votre coin de "paradis", ou le business du SIV est réel. Et même si ce n'est pas l’école su SIV qui vous donne le papelard, c'est un prêté pour un rendu.
Et est-ce que parce que les uns se sont vu forcé et l'on accepté, que pour autant cela doit s'imposer aux autres ?

Est-ce que plutôt que de vouloir obliger à un modèle d'apprentissage rigide comme cela se passe chez nos amis Allemands et Suisses, ne vaudrait-il pas mieux réfléchir pourquoi la formation structurée tout au long de notre pratique n'est pas une évidence pour tous ? Ne vaudrait-il pas mieux de réfléchir comment faire prendre conscience du bénéfice que l'on peut tirer à volontairement se placer dans une continue démarche d'apprentissage plutôt que de, à un moment, penser avoir atteint la maîtrise ? Ne faut-il pas pour être motiver à se former, être conscient de ses faiblesses.

La préfo et même toute la formation/qualification biplace est d'ailleurs assez efficace à ce propos. Dommage juste qu'après il arrive de nouveau le moment ou le pilote, Pro comme Asso, pense à nouveau avoir tout compris et d'être toujours maître de la situation, jusqu'au moment où...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
plumocum
les_modos
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Comme Man's et une palourde à vendre pachere
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 873



« Répondre #16 le: 02 Avril 2017 - 20:42:00 »

1 d'autant que lorsque j'ai moi-même passé le BPC (et ça ne date pas d'hier), je me rappelle très bien qu'on nous avait demandé si on avait fait un SIV, et ceux pour qui ce n'étaient pas le cas se sont vus demandés de le passer comme condition nécessaire à l'obtention de leur brevet.
Typique du mec frustré qui refait le monde à sa sauce juste parce qu'il détient une once de pouvoir. Il fait toujours passer les bpc cet autocrate?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Lololo
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Cayenne 4 - bi Sora
pratique principale: cross
vols: 1000+ vols
Messages: 3



« Répondre #17 le: 02 Avril 2017 - 20:58:15 »


C'est votre point de vue et il est surement partagé. Pour autant, on peut aussi voir dans le secours, en bi comme en solo, l'ultime cartouche à tirer. Comme l'est aussi la ceinture de sécurité en auto ou le casque en moto, vélo et aussi... parapente.

Bof, par exemple, de nouvelles études montrent que, ormis pour les enfants, le port du casque n'améliore pas la sécurité en ski...
Le coup du secours obligatoire ben bof... J'ai commencé le parapente à une époque où l'emport du secours était exceptionnel. Je suis pas persuadé que les statistiques étaient calamiteuses par rapport à aujourd'hui.
Même chose pour le siv. Je pense que la seule différence en terme d'accidents, c'est que quand tu t'y colles, tu sais mieux pourquoi (et c'est déjà pas mal !!!).
On ne vole vraiment pas de la même manière en sellette string, sans secours qu'avec tout le barda, en sortie de siv et en se croyant le champion du monde du décro...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Benoit 2R
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: emilie, boom9
pratique principale: acro
vols: quelques vols
Messages: 45


bip bip biiip


« Répondre #18 le: 03 Avril 2017 - 00:39:00 »

Je fais partie de la commission sécu et j'apprends cette décision ici-même ; pas top la comm interne.

Je suis contre toute obligation, néanmoins je suis pour que les prétendants au brevet soient capables de démontrer un minimum de maitrise du pilotage AUTONOME (pas téléguidé) comme le face planète sortie chandelle dans un axe prédéfini et des wings-over. Après, chaque pilote a son propre parcours et certains apprendront ça sans faire de stage quand il en faudra peut-être plusieurs pour d'autres.

Et en règle générale, je préfèrerai que la formation et les qualifications soient plus axés pilotage que capacité à faire du cross.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
remsouille
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: hook 3 zion 19 diamir 1 mystic 21 bigolden 3
pratique principale: autre (?)
Messages: 9


« Répondre #19 le: 03 Avril 2017 - 07:22:57 »

Tu fais pas partie de la commission premier avril c'est pour ça que t'est pas au courant.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
chatmalo
les_modos
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota 2
pratique principale: apprends à voler
vols: 500h pour 470 vols
Messages: 506



« Répondre #20 le: 03 Avril 2017 - 07:59:27 »

Je fais partie de la commission sécu et j'apprends cette décision ici-même ; pas top la comm interne.
Meme si ca fait débat c'était un
                                                               °
                                                              °
                                                               °
                                                              °
                                                               °
                                                }<☰☰(°>°
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Avoir un esprit critique ne veut pas dire qu'il faut tout critiquer...
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.033 secondes avec 23 requêtes.