+ Le chant du vario +

Forum de parapente

17 Septembre 2019 - 22:05:57 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2] 3 4 ... 14   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: décro tout seul  (Lu 77341 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Gilles
Invité
« Répondre #25 le: 09 Décembre 2008 - 21:59:21 »

Re,
Dix decros en stage SIV dont deux gérés dans toutes les phases de manière autonome.
Pourtant, pas encore osé en refaire un en dehors du SIV et maintenant que j'ai changé de voile et bien....le prochain décro ( volontaire ) sera au prochain SIV.
Pour infos, sur les dix decros le neuvième est parti en sucette, j'ai cherché la position la plus haute possible des mains et une main un poil trop haute et ça part en vrille/hélico presque twisté, abatée/fermeture asymétrique massive/autorot.......la, les prérequis sont les bienvenus ! effray
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Mathieu
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: cross
vols: jamais assez de vols
Messages: 74



« Répondre #26 le: 09 Décembre 2008 - 22:22:10 »

Concernant les prérequis c'est vrai que, comme leur nom l'indique, ils sont vraiment incontournables. C'est aussi ça le gros avantage du SIV, tu fais ça de manière progressive, en validant à chaque étape des acquis. Bref, tu dois pouvoir engager une autorot' sur au moins 2 tours et en sortir seul sans sketche avant de te lancer dans le décro. Idem pour la tempo, t'as intérêt à pouvoir arrêter net un gros shoot avant de décrocher, on sait jamais...  Mr. Green

Tiens, je pense à un autre point en faveur du SIV: je pense qu'au premier décro, on cumule un peu toutes les difficultés (à moins de le faire tôt sous une voile école, comme c'était le cas pour moi): tu connais pas le truc, tu peux stresser, et en plus avant de trouver la marche arrière tu dois passer par le décrochage maintenu, qui est le plus impressionnant parce que c'est là que ça te secoue le plus. Et crois-moi, au début, il te faudra du temps avant d'avoir l'assurance pour  maintenir le décro et remonter doucement les mains tout en notant la hauteur de tes commandes pour trouver ta marche arrière. C'est là que l'assistance radio t'aide beaucoup. Ensuite, une fois la marche arrière trouvée, c'est le début de la "facilité", tu peux faire décro, marche arrière et sortie en 3 temps, propre et rapide! Tu peux aussi t'amuser plus longtemps en marche arrière, etc. Tout ça sans subir les secousses du décro maintenu, le risque des commandes dissymétriques, etc.

Après, faut pas non plus psychoter avec ça, comme tout le monde l'a dit c'est pas sorcier et j'ajouterais que la plupart des voiles modernes sont très saines, avec des abattées pas forcément monstrueuses. Et globalement elles pardonnent très bien. La plupart du temps, même en faisant vraiment n'importe quoi, ça se termine par une belle détente et ça te sert de leçon...

Bref, quoi que tu choisisses, vas-y serein mais bien préparé et ça va le faire...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
frigorifix
les_modos
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: R11 & Enzo 2 (cross) BiGolden 2 Light (38)
pratique principale: cross
Messages: 43



WWW
« Répondre #27 le: 09 Décembre 2008 - 22:33:51 »

[...]
 alors vas-y, tente le coup, au dessus d'une belle barre rocheuse avec un pote pour te dire "vas-y mon gars envoie du gros"... mais franchement ça me semble pas bien malin !
Là j'en suis à demander l'avis des gens là-dessus, pas à le faire...
En tout cas merci pour la vidéo. (off topic: c'est fou comme les deux fois, le parachute met du temps avant de s'ouvrir  effray )
En toute sympathie, avec le coup de la barre rocheuse t'exagères hein Clin d'oeil. Bon je précise ma question en ajoutant "avec 1200m de gaz sous les pieds  très heureux

Sorry, j'ai en effet forcé le trait, mais je dois dire que je préfère y aller franchement puisque je pense qu'il vaut mieux éviter de tenter cette manœuvre seul ... (rien de personnel contre toi, juste une mise en garde on va dire).
Le décro c'est vraiment marrant comme beaucoup de pilotes arrivent en SIV avec les yeux rivés vers ce saint Graal ... alors que dans l'absolu, c'est utile à maitriser quand tu veux faire de l'acro et quand tu pilotes une voile très allongée qui aurait une grosse tendance à la cravate sur des asymétriques. Si tu voles sous une voile "normale" (DHV1-2, DHV2, 2-3 tranquille) et que ton objectif c'est le cross, le décro est pas vraiment une manœuvre essentielle à maîtriser (en tout cas nettement intéressante que la virage dynamique, la temporisation et la gestion du cap sur des fermetures asymétriques).


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
makumba961
Invité
« Répondre #28 le: 09 Décembre 2008 - 22:46:33 »

très interessante cette discussion, j'en suis pas encore là, mais j'en prend bonne note!  salut !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
compétiteur(trice) de haut vol
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 463




WWW
« Répondre #29 le: 10 Décembre 2008 - 08:09:20 »

ça se termine par une belle détente et ça te sert de leçon...
ouaip ... pas tout à fait non plus (et c'est là que le cursus SIV reste un poil trop limité fum )
quand tu détends tes suspentes la charge alaire de ton aile s'effondre ... (avec comme effet parasite que l'aile cabre pour justement compenser son excés de vitesse par rapport à sa charge alaire)
quand tu retends ben déjà tu peux rien qu'avec ça rentrer dans un décro dynamique (augmenté par le fameux parasite vu la ligne du dessus) ...
dont tu risque de sortir avec la fameuse légère détente (très certainement encore augmentée par le stress du sur incident)
lequel va engendrer un décro dynamique (qui risque d'être encore plus fort) ...

bref à partir d'un décro tout simple, tout anodin
* outre les cravates avec le risque d'autorot
* outre les figures non symétriques (risque d'autorot, risque de twist, risque de vrille...)
ben tu as le risque d'engendrer une chaine de décro dynamiques ... jusqu'au tapis
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
compétiteur(trice) de haut vol
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 463




WWW
« Répondre #30 le: 10 Décembre 2008 - 08:17:04 »

Si tu voles sous une voile "normale" (DHV1-2, DHV2, 2-3 tranquille) et que ton objectif c'est le cross, le décro est pas vraiment une manœuvre essentielle à maîtriser (en tout cas nettement intéressante que la virage dynamique, la temporisation et la gestion du cap sur des fermetures asymétriques).
ben ... mon premier vrai gros décro non volontaire, sans faire le con ni chercher les emm... c'est même pas en cross mais en vol local (pas encore parti en cross) avec une aile qui certes était 2-3 (sur la frontale accélérée) mais était DHV 1 à 1-2 sur toutes les autres figures ...
c'était la bonanza. (je vous laisse lire le test : http://www.para2000.org/wings/gin/bonanza-l-tests.html ) elle est 1-2 sur toutes les manœuvre de full stall ! c'était véritablement une aile "école" (très très facile) ... dans le domaine de vol ...
oui mais voilà ... un ouikend à chamoux les thermique étaient très fort. Ce jour là le jeumeu me mesure le thermique à +11m/s ...et la bonanza n'est pas entrée dedans : décro à l'entrée, assez bas sur les arbres...
et malgré sa note au DHV, la bonanza était une vicieuse en basse vitesse : sortie en feuille morte ou bien en détendant les suspentes (voir réponse précédente).. j'avoue que j'ai fait un peu d'huile (et heureusement que je m'étais déjà bien exercé à la connaître sur ce domaine de vol).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
gwen35
Rampant
*
En ligne En ligne

Aile: U sport S/Morpheus 21/Béta4 38
pratique principale: vol / site
Messages: 0


breton de Bretagne


WWW
« Répondre #31 le: 10 Décembre 2008 - 09:51:18 »

bon ben c'est bon la, il va plus avoir envie  Mr. Green
blague à part, même si j'ai appris seul le parapente j'ai préféré faire mes premiers décro en SIV, je trouve ça beaucoup plus engagé qu'un premier vol, par rapport à tous les risques déja évoqués que la figure se passe mal. sinon les B c'est déja une étape vers le décro, et la il y a beaucoup moins de risques, ça donne déja quelques repères (si la voile est saine dans cette config)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Ecole de parapente en Bretagne http://www.ouestparapente.com/
laurentgedm
les_modos
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeno, Agility, Diamir ForTwo
pratique principale: rampant passion
vols: plein de vols
Messages: 218



« Répondre #32 le: 10 Décembre 2008 - 10:30:46 »

sinon les B c'est déja une étape vers le décro, et la il y a beaucoup moins de risques, ça donne déja quelques repères (si la voile est saine dans cette config)

Ca j'ai déjà fait. Avec mon ancienne voile. C'était très simple, mais la voile ne sortait pas toujours de la parachutale (elle datait un peu), j'ai dû pousser les avants (ou accélérer) pour qu'elle revole. Faudrait le refaire avec la rush2.

En tout cas merci pour tous vos avis. Décidément j'aime bien ce forum où les gens argumentent correctement leurs idées avec une bonne orthographe. Bonne ambiance!!!  Clin d'oeil
Il y a eu peu de témoignages de 1ers décros volontaires en autonomie. C'est assez parlant.

Quant à savoir si je tenterai mon premier décrochage tout seul... l'avenir le dira. En tout cas c'est pas pour les prochains vols, car je ne me sens pas encore prêt... Ce sera peut-être lors du prochain stach' de pilotach'.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
eddie11
le "Jar Jar binz" de Narbonne
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: pitite U5
pratique principale: cross
vols: ne les comptes pas! vols
Messages: 0



« Répondre #33 le: 10 Décembre 2008 - 11:43:32 »

j'ai eu la fleme de tout lire,
alors perso je conais les freres hac qui l'ont fait comme des grands tout seul...
un collegue qui vole rarement qui sur des wing, oui oui!!, a reussi a decrocher sa P43 et fini par sortir a 10m sol a force que ji guelle remonte les mains, sequence emotion simpa!!

et meme apres un siv un pot a moi chaud bouillant envoie un decro et en fait passe a moins de 50cm de sont bord de fuite.... avec en dessous que des arbes a perte de vu, la nuit une heure aprés enfin le bonheur...

le decro je l'ai fais en siv c'etait le to!, j'ai failli sous la motivation d'un collegue envoyer des helico comme ca,avant le siv, et franchement heureusement que je l'ai pas fais, car deja lui c'est cartoné en le fesant, et vu les sketche du siv j'aurais pas fais mieux!

une bonne journée siv ca en apren!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

se faire plaisir en volant, quoi de mieux!
PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 324



WWW
« Répondre #34 le: 10 Décembre 2008 - 12:08:28 »

J'ai rien à dire sur le décro, mais je crois qu'il faut insister sur un point (je crois que Man's et Piwi l'ont légèrement évoqué plus haut) : il ne faut pas faire ça au-dessus d'un lac si on n'a pas l'assistance d'un bateau spécialement prévu pour faire la récup.

Le temps que les pompiers se déplacent et mettent une barque à l'eau, c'est en gros une demi-heure, à condition que quelqu'un ait vu la chute. Si l'eau est à moins de 10°C, cette baignade de 30 min suffit à provoquer une hypothermie sévère. Si l'eau est à moins de 5°C, il y a de forte chances que la noyade surviennent dans les 3 premières minutes de la baignade, à cause des mouvements désordonnés du corps qui subit le choc thermique et de la respiration qui s'accélère : impossibilité de nager et ingestion d'eau. En supposant que l'eau est suffisamment chaude, il y a toujours les risque de s'emmêler les jambes dans les suspentes, de ne pas réussir à sortir de la sellette (ce qui pose quelques problèmes pour maintenir la tête hors de l'eau)...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
manu
Invité
« Répondre #35 le: 10 Décembre 2008 - 12:50:33 »

oui et encore... ca c'est si tu fais secours. Si tu finis à la baille parce que tu es tombé dans l'aile ou que tu es en grosse autorot, l'eau ne servira pas à grand chose. Limite je préfère les arbres qui peuvent sur un coup de chance amortir. L'eau, pas besoin de chance, ça n'amortira rien du tout.
(PS : Y'a du vécu...)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
makumba961
Invité
« Répondre #36 le: 10 Décembre 2008 - 12:59:26 »

oui et encore... ca c'est si tu fais secours. Si tu finis à la baille parce que tu es tombé dans l'aile ou que tu es en grosse autorot, l'eau ne servira pas à grand chose. Limite je préfère les arbres qui peuvent sur un coup de chance amortir. L'eau, pas besoin de chance, ça n'amortira rien du tout.
(PS : Y'a du vécu...)
c'est pas la première fois que je lis ca, mais j'avoue ne pas comprendre... hein ?
on a tous deja fais des sauts de 10 ou 15 metres dans des rivières à partir d'un pont ce qui est parfaitement impossible sur terre, non? enfin si c'est possible mais avec une paire de fractures à la clé dans le meilleur des cas.
en plus, il me semble qu'en chute libre, d'une hauteur de 20 mètres, on doit rentrer dans l'eau à une vitesse d'environ 20m/s (pas fais de calcul)... ce qui doit correspondre à peu près à la vitesse de chute en décro... donc au final, je vois pas pourquoi l'eau serait aussi dangereuse que le sol... (en dehors bien sur du risque de noyade, d'hypothermie etc... Clin d'oeil )

une explication?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
thierry_c
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 269



WWW
« Répondre #37 le: 10 Décembre 2008 - 13:03:38 »

oui et non, il ne faut pas oublier que tu arrive aussi avec une composante de vitesse horizontal ! et c'est elle qui peu faire très très mal !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 324



WWW
« Répondre #38 le: 10 Décembre 2008 - 13:11:30 »

oui et non, il ne faut pas oublier que tu arrive aussi avec une composante de vitesse horizontal ! et c'est elle qui peu faire très très mal !
C'est vrai aussi ça, tiens  hein ?  On est à quel vitesse horizontalement en autorot ?

Mais sinon je crois qu'en plongeant de 15 m il vaut mieux déja avoir des chaussures aux pieds, bien serrer les jambes et arriver bien droit dans l'eau. Il vaut mieux ne pas faire un plat.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
manu
Invité
« Répondre #39 le: 10 Décembre 2008 - 13:13:38 »

Bah, moi ça me paraît assez logique en fait.
Note que je n'ai pas dit que sur terre c'était mieux ! J'ai dit que dans les arbres, t'avais sûrement plus de chance (tout comme je n'ai pas dit que les arbres sauvent la vie).

Quand tu arrives dans l'eau, tu ne le fais pas droit comme un I (comme quand tu plonges) mais bien à plat. Hors il est connu qu'avec la vitesse, tu ne pénètres pas dans l'eau : tu as tendance à rebondir et tu te fracasses. C'est sûr que ça sera peut-être mieux que du béton, m'enfin de là à sauver une vie, non. Je vois a peu près le pourquoi scientifiquement parlant mais je suis sûr que google donnera une réponse plus argumentée que la mienne.

Donc revenons-en à mes 2 cas de figure : tu tombes dans l'aile => pas loin de la chute libre, et peu de chance de tomber correctement dans l'eau (comme pour un plongeon). En autorot ou en 360, la chance de tomber correctement dans l'eau est encore plus faible et le taux de chute toujours important.
Quand je vois comme un simple plat peut faire mal en plongeant du bord du bassin, j'imagine très bien les dégâts possibles en plongeant de plus haut. Rajoute à ça en effet les risques liés à l'eau (noyade, hypothermie)...

Côté vécu :
bonne expérience : un pote un jour s'est trouvé surpris dans un gros 360 face planète avec sa sigma5. Il est entré en neutre spirale et n'a pas su en sortir ni tirer le secours. Il a fini dans les arbres de la réserve au bout du lac d'annecy : vivant sans nécessité les secours. Il n'avait rien du tout (contrairement à l'aile).
mauvaise expérience : plusieurs morts en stage SIV/pilotage du a des vracs non sortis et pas d'utilisation du secours (dont une fois sous mes yeux, je devais être facile 300m au-dessus du type et avec le vent relatif dans les oreilles et pourtant j'ai entendu l'effroyable bruit de l'impact dans l'eau).

EDIT : Grillé par Thierry et Pirk qui ont rédigé leur réponse en même temps.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
makumba961
Invité
« Répondre #40 le: 10 Décembre 2008 - 13:18:35 »

oui et non, il ne faut pas oublier que tu arrive aussi avec une composante de vitesse horizontal ! et c'est elle qui peu faire très très mal !
C'est vrai aussi ça, tiens  hein ?  On est à quel vitesse horizontalement en autorot ?

Mais sinon je crois qu'en plongeant de 15 m il vaut mieux déja avoir des chaussures aux pieds, bien serrer les jambes et arriver bien droit dans l'eau. Il vaut mieux ne pas faire un plat.
  mort de rire
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
makumba961
Invité
« Répondre #41 le: 10 Décembre 2008 - 13:28:16 »

Bah, moi ça me paraît assez logique en fait.
Note que je n'ai pas dit que sur terre c'était mieux ! J'ai dit que dans les arbres, t'avais sûrement plus de chance (tout comme je n'ai pas dit que les arbres sauvent la vie).

Quand tu arrives dans l'eau, tu ne le fais pas droit comme un I (comme quand tu plonges) mais bien à plat. Hors il est connu qu'avec la vitesse, tu ne pénètres pas dans l'eau : tu as tendance à rebondir et tu te fracasses. C'est sûr que ça sera peut-être mieux que du béton, m'enfin de là à sauver une vie, non. Je vois a peu près le pourquoi scientifiquement parlant mais je suis sûr que google donnera une réponse plus argumentée que la mienne.

Donc revenons-en à mes 2 cas de figure : tu tombes dans l'aile => pas loin de la chute libre, et peu de chance de tomber correctement dans l'eau (comme pour un plongeon). En autorot ou en 360, la chance de tomber correctement dans l'eau est encore plus faible et le taux de chute toujours important.
Quand je vois comme un simple plat peut faire mal en plongeant du bord du bassin, j'imagine très bien les dégâts possibles en plongeant de plus haut. Rajoute à ça en effet les risques liés à l'eau (noyade, hypothermie)...

Côté vécu :
bonne expérience : un pote un jour s'est trouvé surpris dans un gros 360 face planète avec sa sigma5. Il est entré en neutre spirale et n'a pas su en sortir ni tirer le secours. Il a fini dans les arbres de la réserve au bout du lac d'annecy : vivant sans nécessité les secours. Il n'avait rien du tout (contrairement à l'aile).
mauvaise expérience : plusieurs morts en stage SIV/pilotage du a des vracs non sortis et pas d'utilisation du secours (dont une fois sous mes yeux, je devais être facile 300m au-dessus du type et avec le vent relatif dans les oreilles et pourtant j'ai entendu l'effroyable bruit de l'impact dans l'eau).

EDIT : Grillé par Thierry et Pirk qui ont rédigé leur réponse en même temps.


merci pour vos réponses! pouce
j'avais effectivement complètement oublié quelques composantes: le fait de tomber en quasi chute libre dans sa voile de plusieurs centaines de mètres, et bas clairement, ca change rien...
le fait de taper verticalement (comme à la piscine) ou à l'horizontale (comme au parapente), ca change tout
et enfin, la selette, qui même si on tape verticalement, va faire bien mal au dos, à la nuque, (voire coup du lapin? Shocked ) puisque l'on ne pourra pas pénétrer dans l'eau aussi bien qu'on le souhaite.

et pis j'avais aussi oublié la composante horizontale...

donc au final, si j'ai bien pigé, l'eau (avec bateau à la clé) permet d'éviter les fractures et autres entorses que l'on se fait souvent à faible vitesse de chute sur terre (et en même temps abîmage de voile) mais ne change rien ou presque de la violence d'un choc à grande vitesse et sans bâteau peut même présenter un danger mortel de noyade???

maintenant que j'y pense, c'est vrai qu'avec mon access airbag, ca doit pas être évident de rester en surface sans la défaire... et la défaire, ca doit pas être évident Confus

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
manu
Invité
« Répondre #42 le: 10 Décembre 2008 - 13:37:20 »

donc au final, si j'ai bien pigé, l'eau (avec bateau à la clé) permet d'éviter les fractures et autres entorses que l'on se fait souvent à faible vitesse de chute sur terre (et en même temps abîmage de voile) mais ne change rien ou presque de la violence d'un choc à grande vitesse et sans bâteau peut même présenter un danger mortel de noyade???

C'est mon avis en tout cas. En SIV/pilotage, l'eau est là pour t'accueillir sereinement si tu termines sous le secours. Mais un bateau est préférable pour le reste (te sortir de là).

maintenant que j'y pense, c'est vrai qu'avec mon access airbag, ca doit pas être évident de rester en surface sans la défaire... et la défaire, ca doit pas être évident Confus

La problème des mousse et encore pire des airbags, c'est que ça a tendance à te faire le coup du canard : les fesses flottent en l'air et ça a tendance à te mettre la tête sous l'eau. en SIV, assez souvent, tu voles avec un gilet de sauvetage qui te sors pas trop mal la tête de l'eau quand même. Mais ce n'est pas toujours le cas. On n'avait pas de gilet en stage pilotage avec David et ils n'ont pas non plus de gilet lorsqu'ils font des compets d'acros. Mais c'est tout de même pas impossible de sortir la tête de l'eau et le bateau arrive vite donc l'effort est d'assez courte durée.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
frigorifix
les_modos
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: R11 & Enzo 2 (cross) BiGolden 2 Light (38)
pratique principale: cross
Messages: 43



WWW
« Répondre #43 le: 10 Décembre 2008 - 13:42:40 »

c'est vrai aussi ça, tiens  hein ?  On est à quel vitesse horizontalement en autorot ?

Selon la taille de la fermeture et la voile, entre 100 et 140km/h...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Gilles
Invité
« Répondre #44 le: 10 Décembre 2008 - 13:48:24 »

 salut !
Hum........sauter  de 10 et 15 mètres dans l'eau, c'est loin d'être anodin !
J'ai fait un douze mètres en cayon et si tu te loupes sur la position, ça peut finir en fauteuil tout simplement.
A 10 mètres, la vitesse à l'impact est de 50 km/h, à 15 mètres, elle est de 62 km/h.
C'est de l'eau et c'est donc 1000 kg/m3 que tu vas percuter à ces vitesses là.
Il faut donc mieux croiser les bras devant soit mettre une main sur une épaule, se servir de l'autre pour se boucher le nez ( sinon, détartrage des sinus garanti ) et arriver dans l'eau droit comme un I avec si possible les pieds tendus.
Avantages, on limite la surface à l'impact, on rentre plus loin dans l'eau et donc on augmente la phase de deccéleration.

En parapente, cette position n'est pas vraiment possible et généralement tu rajoutes à la vitesse verticale une composante de trajectoire; ce qui fait que tu percutes à plus de 100 km/H si t'es en autorot..........malheuresement ceux à qui cela est arrivé ne sont pas tous là pour en parler.
« Dernière édition: 10 Décembre 2008 - 15:39:58 par Gilles » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
compétiteur(trice) de haut vol
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 463




WWW
« Répondre #45 le: 10 Décembre 2008 - 13:51:57 »

La problème des mousse et encore pire des airbags, c'est que ça a tendance à te faire le coup du canard : les fesses flottent en l'air et ça a tendance à te mettre la tête sous l'eau. en SIV, assez souvent, tu voles avec un gilet de sauvetage qui te sors pas trop mal la tête de l'eau quand même.

et en SIV (normalement) on te fais retirer les mousses pour justement éviter le coup du canard
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
eddie11
le "Jar Jar binz" de Narbonne
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: pitite U5
pratique principale: cross
vols: ne les comptes pas! vols
Messages: 0



« Répondre #46 le: 10 Décembre 2008 - 13:52:38 »

l'eau bof bof comem manu, en siv un pot a fait une neutralité spirale apresune fermture sr un wing et jusqua l'eau j'etais a l'attero et ca a tapé fort... 3semaine d'hosto...

c'est clair que des arbres, meme petit cest mieux,
marc mon pot qui fesait des helico, enfin vrille sans savori faire a fait une autorot jusqu'au sol dans des petits arbuste, a part des egratignures n'a rien eu!! il a meme revolé desuite...

le decro franchement a evité seul...meme aprés un siv si on en a pas fais une bonne quizaine de propre, seul c'est la possibilité de se mettre une race...
<a href="http://www.dailymotion.com/swf/xx4qi" target="_blank">http://www.dailymotion.com/swf/xx4qi</a>

allez a la fin c'est la que elian se cartonne... bon je susi au debut sur la video le mec avec la artik...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

se faire plaisir en volant, quoi de mieux!
BenHoit
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 8, spiru XL et Metis 3 40
pratique principale: vol / site
vols: 1020 vols - 850h vols
Messages: 144



« Répondre #47 le: 10 Décembre 2008 - 14:06:07 »

C'est quoi comme voile pour engager aussi vite sur une fermeture d'1/3 ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
eddie11
le "Jar Jar binz" de Narbonne
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: pitite U5
pratique principale: cross
vols: ne les comptes pas! vols
Messages: 0



« Répondre #48 le: 10 Décembre 2008 - 14:09:57 »

epsilon4 mais regarde sa position dans la selette
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

se faire plaisir en volant, quoi de mieux!
pascamax
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: m6
pratique principale: cross
Messages: 2



WWW
« Répondre #49 le: 10 Décembre 2008 - 14:10:15 »

putain ça fait frissonner
c'est clair qu'un crash comme ça ca doit etre plus tranquille dans les arbres et fatal sur du dur...
il est totalement hypnotisé le gars... aucune action
il a raconté ce qui lui est passé par la tête ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pages: 1 [2] 3 4 ... 14   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.04 secondes avec 22 requêtes.
anything