+ Le chant du vario +

Forum de parapente

18 Septembre 2019 - 08:23:53 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Que faire en cas de départ twisté ?  (Lu 886 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
william_baptiste
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD WASP - AirDesign Vivo - Skywalk Masala 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 73



« Répondre #25 le: 01 Septembre 2019 - 20:00:41 »

Salut Albator,

J'ai connu aussi le départ twisté par vent fort et très forte pente ; je n'ai pas essayé de lutter et je me suis dé-twisté tranquillement.
L'expérience m'a servi de leçon.

Mes petites recettes :

1. truc idiot, j'ai acheté un anémomètre et je mesure régulièrement la vitesse du vent sur les décollages ; je me fais beaucoup "chambrer" mais je sais à peu près de quoi il relève et cela m'a permis de m'étalonner par rapport à mon ressenti et prendre des décisions au regard des limites que je me suis fixées.

2. sur les conseils des pilotes aguerris de mon club, je fais beaucoup de gonflage par vent fort pour bien maîtriser le trio pilote/voile/vent et j'ai beaucoup progressé.
Par exemple hier, 25-30 et j'ai arrêté quand des rafales à 40 me décollaient verticalement twisté à un mètre environ.
Le terrain est parfaitement dégagé, immense, en herbe et sans obstacle.
J'ai travaillé les techniques d'affalement d'urgence pour savoir correctement réagir si je me fais embarquer.

3. sur site, j'ai regardé la météo, et je fais ma petite mesure. Je regarde quelques décollages (j'adore). Si j'estime que c'est fort dans mon référentiel mais acceptable je déplie mon matériel,  je fais toujours un peu de gonflage avant pour me dégourdir. J'évalue mon état du jour et ces petits gonflages sont importants. Quand je décolle, je choisis l'endroit et le moment. Dans ma tête le décollage twisté involontaire est une possibilité (forte rafale soudaine) mais peu probable (quoiqu'on peut glisser facilement).

Le cas échéant j'agis comme Mon_nom_est le propose.

4. si je devais résumer, beaucoup de gonflage mais aussi je me pose la question "ai-je envie de voler avec ce vent?" ; truc idiot parfois en vol je me twiste pour regarder derrière-moi (vol du soir à deux j'observe ma suivante en vol) et au sol je peux essayer de me décoller twister (avec les précautions d'usage).

5. Je pense enfin que les décollages twistés que j'observe très souvent sur différents sites résultent d'un manque de travail au sol et d'un franchissement de ses propres limites même si souvent en l'air c'est beaucoup moins fort (par exemple le puy de Dôme).

A+ 

 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
albator13
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Niviuk Koyot 2
pratique principale: vol / site
vols: 200 vols
Messages: 42



« Répondre #26 le: 05 Septembre 2019 - 05:36:28 »

Belle séance de gonflage hier pendant une heure trente. Une moyenne à 15 km/h relativement turbulent avec des pics à 20 km/h.

J'ai pu tester et travailler pas mal de trucs donnés ici.

Il en ressort les points suivants :
  • un prégonflage en tenant les D d'une main permet dans ces conditions de vérifier l'état de son suspentage en toute sécurité
  • un gonflage en ne prenant que les A du centre, accompagné d'un léger recul, permet de monter la voile très doucement, sans à-coup. Éventuellement lorsque le vent se renforce, il est nécessaire d'aller sous la voile dès qu'elle commence à se lever
  • plusieurs tentatives avortées de gonflage cobra ou de tentatives de jouer avec la voile assis ou couché

Dès que le temps et mon emploi du temps le permet, je retourne travailler tout ça. Dès que les conditions s'y prêtent, j'expérimenterai cet acquis sur un déco.

Merci à tous pour vos conseils et le temps que vous m'avez accordé.  trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
M@tthieu
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone M6 / Niviuk Artik 4 / Niviuk Roller 18 / Niviuk Zion 15 / Kortel Kamasutra 2 / Kortel Karver 2 / Ex (Ozone Mojo 4, Niviuk Hook 3, Spiruline L)
pratique principale: vol / site
vols: 1123 heures 53 en 1668 vols
Messages: 440


So beautiful ! ;)


« Répondre #27 le: 05 Septembre 2019 - 07:14:30 »

Le gonflage est quelque chose que je n'aimais pas faire au tout début, car je ne voulais qu'une chose, voler et puis avec le temps, c'est devenu une nécessité (pouvoir décoller sans se faire arracher, traîner...), et cela a fini par devenir un jeu, donc j'essaie d'en faire plus (je reviens de Normandie et c'est le top, sinon en fin de journée quand c'est moins thermique). La répétition des situations venteuses devient plus familière et du coup le stress et l'appréhension diminuent et les gestes sont plus fluides et ça décolle mieux. Après toutes les techniques données sont bonnes. Il faut s'astreindre à les mettre en pratique régulièrement et évaluer si le vol en l'air sera un plaisir ou pas (scotché).
Enfin il y a le regard des autres. Se mettre dans sa bulle, et ne pas hésiter à descendre dans la pente, voire renoncer si on ne le sent pas.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser"
"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine... Elle est mortelle"
Voler n'est pas anodin
Mes débuts : https://youtu.be/ZD3afqWvaqw
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.027 secondes avec 24 requêtes.
anything