+ Le chant du vario +

Forum de parapente

19 Juin 2019 - 13:53:11 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Nombre de vol stage initiation  (Lu 1632 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
plumocum
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: palourde
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 545



« Répondre #50 le: 13 Juin 2019 - 13:31:39 »


j'ai appris a voler a l'etranger et la-bas pour avoir le droit légal de faire un grand vol il faut entre autres prouver une 50aine de decollages d'une pente ecole (colline de 20 m à 100m)
alors forcement quand tu arrives a ton premier grand vol ca se passe plutot bien.
quoi Dis nous vite où c'est qu'on le déconseille vivement à ceux qui seraient tentés.

Citation
quand je vois qu'en france on vole parfois des le 3 ieme jour, oui ca fait tres produit de consommation & promene-couillons.
sauf vot'respect je trouve cette remarque un tantinet condescendante à l'égard du système français.
La réalité c'est que les gens qui se payent un stage init l'entendent en général comme un stage découverte et non comme une volonté claire d'apprendre à voler. C'est bien souvent le retour de ce premier stage qui sera déclencheur, ou pas.
Je ne vois pas quel problème il y a dans le déroulement moyen des stages init en France : quelques jours de pente puis quelques grands vols totalement encadrés réalisés dans des conditions parfaitement calmes. Serait-ce ci dangereux et irresponsable que ça comme pratique ?
Perso lorsque j'ai fait mon premier stage, les gars ont dû se casser la tête pour réussir à nous placer 2 grands vols en fin de stage et ils ont eu raison. Je pense que je serais revenu extrêmement frustré de revenir sans avoir volé et que peut-être l'année d'après j'aurais été tester autre chose.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
pierrot.capt
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: en bois avec des fils de fer
pratique principale: vol / site
vols: quelques un's vols
Messages: 61



« Répondre #51 le: 13 Juin 2019 - 13:41:02 »

.....  1  avec plumocum , perso , débuté en plaine sur une petite pente école d'environs 20m sur deux trois W-E et ensuite au treuil sur 5m de hauteur et sur 200/300m de long.... cela démarrait aussi le matin du Samedi et du Dimanche ....après deux trois essais à basse "altitude" hop largage à environs 300m.... et retour en direction du départ ce qui avec les ailes d'époque n'était pas garantie .......
Cordialement . Pierrot capt .  voler
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

rien faire ...... mais le faire bien .
Sagarmatha
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Diamir (n°8 et n°211), U-Turn Everest 21, Niviuk Artik2, Air Design UFO 18 et Ozone Ultralite 19
pratique principale: vol / site
vols: 2095 vols
Messages: 220



« Répondre #52 le: 13 Juin 2019 - 14:08:51 »

C'est là l'argument très fort de l'école Flyeo de Doussard avec des UFO 18 : les stagiaires apprennent si vite à manoeuvrer et gérér cette voile évidente et magique, sur une pente misérable du Semnoz, qu'ils volent dès le matin du 2e jour à Planfait, quand c'est encore cul et que les écoles de Talloires ne sont pas encore montées, puis attendent la brise quand on arrive pour faire le 2e vol.
Avec 5 jours de météo parfaite, fin août / début septembre, on fait 6 vols par jour, 4 de Planfait et 2 de Montmin. Aucune école "normale" ne peut en faire autant et pour avoir souvent volé avec les stages des Grands Espaces quand il restait de la place dans le minibus, mon record fut de 6 vols dans la journée : un vol-rando du matin puis 5 avec le groupe incomplet de l'école.
Je ne pense pas qu'un école puisse faire ça avec 7 stagiaires.
---
C'était pour dire haut et fort que Flyeo a là un avantage incontournable... en finissant la journée sur l'atterro de Doussard, après avoir atterri, avec une séance de gonflage. Dans cet exercice, il n'y a pas plus facile qu'une petite voile du genre UFO pour apprendre, tant elle se gonfle facilement et tant elle est facile à piloter.
Quand on passe à une "vraie" voile, tout est à réapprendre mais on a des bases techniques et des ressentis qui vont énormément y aider.
En vol, passer d'une UFO à une voile-école doit être très simple (je n'ai pas vécu cette transition) et donc un novice peut sans complexes faire un stage perf après avoir fait un stage init avec Flyeo sous UFO.
---
Evidemment, la question se pose autrement au printemps et au début de l'été, quand il y a de l'air... du moins en apparence, parce que les écoles ne font pas voler leurs élèves aux heures "fortes", vols biplaces pour les moniteurs, frustration pour les élèves, Gilles a parfaitement décrit son vécu, qui fut aussi le mien et celui de beaucoup d'autres. Là encore, les 4 vols du matin avec l'UFO "enterrent" les 2 vols des écoles "standard", et après une séance de géographie, de physique de l'atmosphère, de mécavol ou de vidéos, Flyeo emmène les stagiaires faire du gonflage (une minute à pied depuis l'école) ou faire un vol du soir, le bonheur intégral.
---
Je ne saurai trop recommander cette façon de débuter, parfaite pour les alpinistes et les randonneurs, qui n'exclut pas de se perfectionner avec un vrai parapente et une autre école.
Et Fabien n'est pas un plaisantin, c'est un des meilleurs professionnels du SIV. Il fait donc du SIV jusqu'à fin juin, puis quand c'est interdit il fait de l'initiation / UFO pour reprendre ensuite le SIV, ce qui n'exclut pas des biplaces.
---
Il reste une école à Annecy dont je n'ai encore rien dit : Libre Envol. C'est une toute petite structure, animée par Didier Gougeon, avec qui Corinne a débuté. A l'époque ils étaient deux mais Hubert repartit en Ardèche pour y monter une école.
Je l'aime bien Didier, et Corinne adore le taquiner.
Didier a toujours peu de stagiaires et il coopère avec tel ou tel moniteur, ponctuellement, selon les besoins. Sa micro-structure lui permet une grande souplesse d'adaptation et il n'est pas absurde de débuter avec lui : la qualité de l'enseignement est la même, ses tarifs sont les mêmes mais on vole un peu plus parce qu'on attend moins.
---
Je ne connais (et assez bien) que les écoles du bassin d'Annecy. La structure de Seïko / Charles Cazaux au Grand Bornand est orientée vers le SIV, et le cross en juillet-août, je ne vois d'ailleurs pas comment des débutants pourraient décoller au Lachat.
---
J'ai croisé d'autres écoles lors de mes déplacements avec Espace 3D, quand j'assistais Philippe Paillet pour la logistique, et j'ai déjà dit ici tout le bien que je pense de sa pratique mais bien que connaissant évidemment tous ses moniteurs je n'ai jamais assisté ses stages init à l'époque, dont la méthodologie est évidemment la même qu'ailleurs, Philippe était DT des Grands Espaces avant de se mettre à son compte et il était déjà avec Damien à Mieussy dans les années héroïques.
 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Uke'n Fly
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Prion 3 XS
pratique principale: vol rando
Messages: 20



WWW
« Répondre #53 le: 13 Juin 2019 - 14:58:09 »

quoi Dis nous vite où c'est qu'on le déconseille vivement à ceux qui seraient tentés.

comme c'etait evident pour moi, je n'avais pas precisé : une 50aine de ploufs sur collinette pour pouvoir voler legalement en grand vol avec l'ecole Clin d'oeil
pour y voler legalement "seul" (cad sans prof, en condition douces et validées par un pilote present au deco), il faut passer un premier examen complet de pilote debutant avec des pre-requis plutot restreignants Clin d'oeil

d'un point de vue securité, c'est plutot optimum que de mettre des pre-requis pour chaque etape de la formation ^_^
d'ailleurs pour voler plus, j'ai utilisé le fait que je sois souvent en france puisqu'ici on n'a juste besoin d'une voile pour voler Clin d'oeil

Citation
sauf vot'respect je trouve cette remarque un tantinet condescendante à l'égard du système français.
La réalité c'est que les gens qui se payent un stage init l'entendent en général comme un stage découverte et non comme une volonté claire d'apprendre à voler. C'est bien souvent le retour de ce premier stage qui sera déclencheur, ou pas.
Je ne vois pas quel problème il y a dans le déroulement moyen des stages init en France : quelques jours de pente puis quelques grands vols totalement encadrés réalisés dans des conditions parfaitement calmes. Serait-ce ci dangereux et irresponsable que ça comme pratique ?
Perso lorsque j'ai fait mon premier stage, les gars ont dû se casser la tête pour réussir à nous placer 2 grands vols en fin de stage et ils ont eu raison. Je pense que je serais revenu extrêmement frustré de revenir sans avoir volé et que peut-être l'année d'après j'aurais été tester autre chose.

tu confirmes donc l'aspect marketing de faire du promene couillons Clin d'oeil

apres chacun ses choix de vie, je vise la competence, la securité et l'autonomie, d'autres visent la balade assistée ^_^
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me tombe sous la main
pratique principale: vol / site
vols: Drôle de question... vols
Messages: 438




WWW
« Répondre #54 le: 13 Juin 2019 - 15:10:39 »

C'est là l'argument très fort de l'école Flyeo de Doussard avec des UFO 18 : les stagiaires apprennent si vite à manoeuvrer et gérér cette voile évidente et magique, sur une pente misérable du Semnoz, qu'ils volent dès le matin du 2e jour à Planfait, quand c'est encore cul et que les écoles de Talloires ne sont pas encore montées, puis attendent la brise quand on arrive pour faire le 2e vol.
Avec 5 jours de météo parfaite, fin août / début septembre, on fait 6 vols par jour, 4 de Planfait et 2 de Montmin. Aucune école "normale" ne peut en faire autant et pour avoir souvent volé avec les stages des Grands Espaces quand il restait de la place dans le minibus, mon record fut de 6 vols dans la journée : un vol-rando du matin puis 5 avec le groupe incomplet de l'école.
Je ne pense pas qu'un école puisse faire ça avec 7 stagiaires.

Aaaaah Viviane... Ce que tu peux m'énerver quand tu écris ce genre de chose.  Yeux qui roulent
OK, Flyeo est certainement la meilleure école pour apprendre à voler avec une mono surface. Mais il FAUT ABSOLUMENT AJOUTER : Que c'est réservé aux gens sportifs, qui ont peu d’appréhension et uniquement avec une voile light qu'est l'UFO par exemple. Mais même si l'UFO est très accessible en terme de mise en oeuvre, il reste que c'est en pente école qu'on apprend à voler. Encore faut-il une pente école qui vole un minimum. Rien ne sert de traîner sur une "pente école misérable". Là on est d'accord.

Ah et je passe sur la très bonne pub que tu fais en précisant que le premier vol (donc juste après la pente école et donc découverte de la 3D) se fait vent de cul à Planfait pour être avant les autres écoles qui elles n'ont rien compris au film. Belle  mentalité, ça donne envie  Clin d'oeil
Mais bon comme je te connais, que les autres écoles sont aussi d'Annecy et que à Annecy tout est top, j'imagine que tu voulais dire : "chez Flyeo, on se lève tôt pour profiter de tous les créneaux de vols"

Et donc pour finir sur ce premier paragraphe, il y a moyen de faire 6 vols par jour. 4 de Planfait et 2 de Montmin. L'UFO est une machine qui n'est pas soumises aux contraintes aérologiques de l'après-midi ? QUand c'est fort, seules les autres ailes fermes ? Ou alors c'est du 7 h 00 - 21 h 00 ? Les deux me dérange. Voler dans des conditions moisies de 14 à 17 h 00 c'est chaud et faire 4 ou 5 journées d'affilée de 12 heures, ça doit disjoncter un peu de temps en temps quand-même. Mais bon ils sont tellement bons à Annecy que ...  Cool ça passe tranquille.

C'était pour dire haut et fort que Flyeo a là un avantage incontournable... en finissant la journée sur l'atterro de Doussard, après avoir atterri, avec une séance de gonflage. Dans cet exercice, il n'y a pas plus facile qu'une petite voile du genre UFO pour apprendre, tant elle se gonfle facilement et tant elle est facile à piloter.
Quand on passe à une "vraie" voile, tout est à réapprendre mais on a des bases techniques et des ressentis qui vont énormément y aider.
En vol, passer d'une UFO à une voile-école doit être très simple (je n'ai pas vécu cette transition) et donc un novice peut sans complexes faire un stage perf après avoir fait un stage init avec Flyeo sous UFO.

Eh bien justement nous avons une atelier rando-parapente. Mais que nous avons volontairement dissocié de l'apprentissage du parapente. Parce que nous voulons que nos élèves pilotes aient une culture parapente avant de se tourner vers une activité plus spécifique (rando ou speed ou cross ou acro, ...). Et pour avoir une culture parapente qui tienne la route, il faut pratiquer et pratiquer et pratiquer encore en pente école.
Bien sûr il faut voler. Mais les retours en pente école sont réguliers chez nous. On a même adapté un tarif spécial perfectionnement pente école pour que nos élèves hésitent moins à y retourner.

On sent bien ton discours passionné. Mais dans le cadre d'un stage initiation ou débutant, faire une matinée de pente école ou même une journée, c'est justement sur ce point que l'enseignement du parapente évolue et doit encore évoluer. Prôner cela (dans le cadre d'un stage débutant) est un non sens total.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Laurent Van Hille
DE parapente
DTE Ecole des Choucas (74)
Willow
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Flow Cosmos / Nervures Lol
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 587


« Répondre #55 le: 13 Juin 2019 - 18:03:56 »

je prends ce fil un peu tardivement

Pour insister sur la frustration ou non de faire des grands vols quand on ne connaît pas encore les sensations liées, je vous fais par de mon expérience perso: j'ai appris en club école, donc je n'ai payé que ma licence et l'inscription au club, ce qui peut expliquer la suite (le temps consacré à la formation). Mon moniteur m'a fait faire du gonflage 4 week-ends d'affilée, soit 8 jours car j'ai de suite accroché et je venais dès que possible. Ça n'est donc qu'au bout d'un mois et beauuuuucoup de pratique au sol qu'un dimanche matin, on m'a accroché au treuil et que mon mono, qui m'avait auparavant expliqué qu'on ferait des petits sauts de puce successifs, m'a dit dans le creux de l'oreille: oublie, on te treuille là-haut d'entrée de jeu. Je n'ai même pas eu le temps d'appréhender, il avait suivi ma progression et savait que ma gestuelle était ok pour me monter à 200m direct. Malgré la peur dans la phase de treuillage, j'ai pris un immense plaisir. J'ai ensuite enchaîné beaucoup de petits vols treuillés (3 à 10 minutes en moyenne), enquillant parfois jusqu'à 10 vols par jour, ce qui m'a permis de parfaire les décos, la phase de treuillé, le largage, et l'attéro, avec quelques exercices en vol. Le fait de pouvoir répéter les décos et attéros a été une bonne chose car c'est deux des phases les plus dangereuses du vol, rapport à la proximité du sol. Inutile de dire que j'ai énormément bossé le dos voile, treuil oblige.

Tout ça pour dire que, pendant toute la phase d'apprentissage en gonflage, soit un mois sans jamais voler (je n'ai pas fait de bio pédago, le mono préférait emmener ma copine de l'époque Yeux qui roulent ), je n'ai jamais ressenti de frustration de ne pas voler, le plaisir du jeu sous la voile me comblait, et j'ai eu le temps d'envisager la suite sereinement. Je suis conscient que ce parcours est assez atypique car il y a peu de club-écoles, mais, me concernant, c'était juste totalement adapté à mes attentes.

[edit]

le choix du club-école n'était pas financier, bien que ça ait fortement arrangé mon porte-feuille, mais uniquement car la seule école à moins de 200km de chez moi, qui était à 30km, était une structure club-école. Aujourd'hui, le moniteur a décidé de changer sa pédagogie, il envoie les élèves en école et ne prend la main qu'après le stage initiation. Moins de stress, il ne récupère que des élèves motivés.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

ex Airtoysdealer
thierry_c
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 181



WWW
« Répondre #56 le: 13 Juin 2019 - 21:09:47 »

et puis il y a grand vol et grand vol !
une ecole sur un site avec 300m de deniv et une rotation rapide ne fait forcement pas le meme nb de vol qu'une sur site avec 700m de deniv et une rot longue !!!
isere savoie et haute savoie, on a l'avantage d'avoir une quantité de site non négligeable et on peut donc facilement changer de site , mais c'est pas forcement le cas de tout les secteur...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
Sagarmatha
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Diamir (n°8 et n°211), U-Turn Everest 21, Niviuk Artik2, Air Design UFO 18 et Ozone Ultralite 19
pratique principale: vol / site
vols: 2095 vols
Messages: 220



« Répondre #57 le: 14 Juin 2019 - 00:26:11 »

Tu ne m'as pas BIEN lue, Laurent, et tu t'énerves pour pas grand chose.
J'ai bien précisé que la période de la fin août était propice à ce genre de stage et qu'il en était autrement en avril-mai... simplement parce qu'il n'y a pas de stages init chez Flyeo, Fabien faisant du SIV.
On ne peut pas être au four et au moulin, n'est-ce pas ?
---
Je ne te reproche rien, ce travers est courant et ma prose est assez dense et précise pour que d'aucuns en zappent quelques détails.
Tes critiques sont toujours pleines de bon sens et tout à fait recevables.
 trinquer  (je t'en paierai une quand je passerai à Mieussy)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me tombe sous la main
pratique principale: vol / site
vols: Drôle de question... vols
Messages: 438




WWW
« Répondre #58 le: 14 Juin 2019 - 10:51:52 »

Tu ne m'as pas BIEN lue, Laurent, et tu t'énerves pour pas grand chose.
J'ai bien précisé que la période de la fin août était propice à ce genre de stage et qu'il en était autrement en avril-mai... simplement parce qu'il n'y a pas de stages init chez Flyeo, Fabien faisant du SIV.
On ne peut pas être au four et au moulin, n'est-ce pas ?
---
Je ne te reproche rien, ce travers est courant et ma prose est assez dense et précise pour que d'aucuns en zappent quelques détails.
Tes critiques sont toujours pleines de bon sens et tout à fait recevables.
 trinquer  (je t'en paierai une quand je passerai à Mieussy)

Salut

Oh si si Viviane j'ai bien lu ta prose dense et précise...
Mais la date à laquelle on fait 6 vols par jour dès le deuxième jour avec des décos vent de cul ne change rien au fait que je n'approuve pas cette méthode.
Que ce soit en avril ou en août.

Et oui je serais ravi d'en discuter à Mieussy ou à Annecy (j'y passe de temps en temps tout de même)
 trinquer

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Laurent Van Hille
DE parapente
DTE Ecole des Choucas (74)
plumocum
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: palourde
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 545



« Répondre #59 le: 14 Juin 2019 - 11:56:15 »

comme c'etait evident pour moi, je n'avais pas precisé : une 50aine de ploufs sur collinette pour pouvoir voler legalement en grand vol avec l'ecole Clin d'oeil
Bha oui, mais non. Moi j'appelle ça de l'attrape pigeon.
Citation
pour y voler legalement "seul" (cad sans prof, en condition douces et validées par un pilote present au deco), il faut passer un premier examen complet de pilote debutant avec des pre-requis plutot restreignants Clin d'oeil

d'un point de vue securité, c'est plutot optimum que de mettre des pre-requis pour chaque etape de la formation ^_^
C'est juste une question de point de vue, ça n'en fait pas une vérité.
La preuve :
Citation
d'ailleurs pour voler plus, j'ai utilisé le fait que je sois souvent en france puisqu'ici on n'a juste besoin d'une voile pour voler Clin d'oeil
Tu n'as l'air ni mort ni blessé  Tire la langue

Citation
tu confirmes donc l'aspect marketing de faire du promene couillons Clin d'oeil
Non toujours pas. Le bi c'est un promène couillons. Là on te vend un stage avec une possibilité de le finaliser avec un à plusieurs vols. C'est plutôt honnête. Je voudrais bien voir une école vendre un stage avec la promesse de ne faire que de la sueur sur pente école.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Uke'n Fly
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Prion 3 XS
pratique principale: vol rando
Messages: 20



WWW
« Répondre #60 le: 14 Juin 2019 - 14:45:36 »

dans certains pays les pentes ecoles sont de superbes petites collines totalement herbeuses de 20m a 100m de haut qui volent dans toutes les directions et qui ont des champs sans limites ni arbres pour atterrir ^_^
rien a voir avec les pentes ecoles des alpes ^_^

donc tu voles mais pas sur des differences de hauteur de 500 a 1000 m ^_^
et tu peux raler autant que tu veux c'est la loi locale: pas plus de 100m pour les 50 premiers decos ^_^

et pas de deco haut autonome sans licence obtenue grace a un examen ^_^

quant à prendre exemple sur mes decos autonomes en france, c'est pas le meilleur exemple: en montagnard j'ai bien preparé mes premiers vols autonomes (choix de conditions faciles et choix optimal du lieu) et avec mes plus de 50 mini ploufs dans des conditions de vents tres differentes + de nombreuses heures de gonflage, j'etais largement au niveau pour ces conditions la (cad faciles et sans risque)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: 40 vols
Messages: 89



« Répondre #61 le: 14 Juin 2019 - 16:05:41 »

Citation
j'ai appris a voler a l'etranger et la-bas pour avoir le droit légal de faire un grand vol il faut entre autres prouver une 50aine de decollages d'une pente ecole (colline de 20 m à 100m)

"l'étranger", je ne connais pas ce pays. C'est où? mort de rire

Peux-tu préciser de quel pays tu parles?

Est-ce que l'accidentalité y est meilleure ou pire qu'en France ? (formation plus longue et sécurit')

Est-ce que les écoles ne galèrent pas à trouver des stagiaires assez motivés et assez friqués pour payer pendant plus d'un mois la formation avant de pouvoir espérer faire un vrai vol?
En france il y a déjà beaucoup de monde rebutté par l'aspect financier et chronophage de l'activité alors dans les conditions que tu décris je me pose sérieusement la question. Ce n'est pas de la provoc', je suis sérieusement intéressé par ton expérience et les questions qu'elle m'inspire.
Merci si tu apporter des précisions;  trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Michel
wowo
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 361



« Répondre #62 le: 14 Juin 2019 - 16:20:22 »

Alors sans préjuger de quel pays il s'agit pour Uke'n Fly mais ne serait-ce que pour les Allemands et Suisses les formations "obligatoires" pour être en droit de voler libre sont bien plus couteuse et probablement plus longues que pour nous Français, quoique je connais aussi des compatriotes pour lesquels leurs formations furent longues et couteuses mais... de leurs volontés.

Pour les Allemands, les Suisses je connais moins, cela ne les empêche pas d'être la nation la plus riche en volants et aussi de présenter une accidentalité meilleure rapport à nous frenchies pour les indices de gravité les plus importants (pour les indices de gravité plus faibles je n'ai pas vérifié)

La vraie question est : est-ce mieux ou non une formation plus en longueur (sans considération ici du coût ni de l'aspect obligatoire ou non) pour construire des pilotes veritablement autonomes et question subsidiaire si on répond oui à la première ; Pourquoi visiblement en France ou on a le libre choix, la formation jusqu'à "l'autonomie" est somme toute plutôt parmi les plus courtes.

[mode provoc : on]
Sommes nous Français définitivement tellement meilleurs pilotes qu'ailleurs ?
[mode provoc : off]

 trinquer
« Dernière édition: 14 Juin 2019 - 16:25:33 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Guy67
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 70


« Répondre #63 le: 14 Juin 2019 - 16:39:14 »

...
En france il y a déjà beaucoup de monde rebutté par l'aspect financier et chronophage de l'activité alors dans les conditions que tu décris je me pose sérieusement la question...
C'est pour ça que j'ai abandonné le yachting...
 canap
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: palourde
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 545



« Répondre #64 le: 14 Juin 2019 - 16:51:04 »

Sauf que la question initiale porte sur le nb de vols faits en stage init. Pas à savoir si les Pétaouchnoquais sont meilleurs pilotes que nous.

Après, que certains pays aient une législation interdisant les vols de plus de 100m pour les 50 premiers décos. C'est une autre discussion. Faut croire qu'ils estiment qu'on se fait moins mal en tombant de 99m que de 101. Grave débile comme loi  canap
Heureusement les Français n'ont que des pilotes débiles mais c'est par choix, pas comme les autres où ils ont des pilotes trop doués mais qui ont des lois qui les obligent à être débile.

 rapido pas taper pas taper.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
wowo
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 361



« Répondre #65 le: 14 Juin 2019 - 19:12:54 »

Est-ce qu'un fil de discussion(s) ne doit et ne peux que porter sur l'éventuelle question initiale ou le propre d'une discusion n'est-il pas justement justement d'échanger en élargissant le débat ?

Citation
Discussion : Une discussion est un processus itératif fait d'échanges interactifs d'informations entre plusieurs personnes, au moins entre deux personnes. Interactif ne signifie pas forcément numérique, mais qui relève de l'interaction. Il y a discussion lorsque chacune des parties réagit aux signaux de l'autre partie. (source : Wikipédia)

Dans le fil de la discussion présente, Michou pose une question annexe à laquelle Guy et moi, chacun dans son style, apporte des réponses qui ne donne ni raison ni tort au fonctionnement étranger indiqué par Uke'n Fly.

La mienne de réponse ouvre sur une autre question annexe à laquelle (bien que ce ne soit pas la question initiale) tu te sens obligé de repondre dans ton style, merci pour ta participation à la discussion et aussi de démontrer combien il est facile de répéter soi-même ce que l'on "reproche" aux autres.

 mort de rire

Ça doit vraiment pas bien voler en ce moment...

 trinquer

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
plumocum
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: palourde
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 545



« Répondre #66 le: 14 Juin 2019 - 20:56:31 »

merci pour ta participation
Merci.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Uke'n Fly
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Prion 3 XS
pratique principale: vol rando
Messages: 20



WWW
« Répondre #67 le: 14 Juin 2019 - 21:54:38 »

je parle de la hongrie.

un deco de 100m max ne veut pas forcement dire 100m direct et pas non plus une falaise de 100m Clin d'oeil ce sont des collinettes et au final on n'est jamais tres haut et les conditions sont faciles.
cf
pente ecole
https://www.youtube.com/watch?v=5drn7-gEHy0
https://www.youtube.com/watch?v=QariSv8oILw

exemple de decollage "haut" (la difference est pas flagrante Clin d'oeil juste plus d'arbres, de lignes electriques et de rochers )
https://www.youtube.com/watch?v=H1kQF0pKiX8
ou un decollage "haut" dans ... budapest
https://www.youtube.com/watch?v=vjP4csL9zec
autre exemple de decollage 'haut' pres du balaton
https://www.youtube.com/watch?v=uodCVPo5pdA

c'est tres joli mais quand on a l'habitude de decoller en yaute c'est fort peu aerien ^_^


pour l'accidentologie je ne sais pas, de mon experience ca finit un peu trop souvent dans les arbres, souvent du au fait que l'on doive voler dans du vent fort si on veut pas plouffer pendant 2min (on trouve pas toujours le thermique adequat pour durer), par contre peu d'accidents graves car c'est tres encadré. j'ai vu plus souvent l'helico en yaute qu'en hongrie, et je connais plus d'accidentés en yaute qu'en hongrie.

a la question "est ce que cela ameliore la securité", je dirais que vu la configuration des decos (les vrais, cad pas les pentes ecoles, cad petits, bas, turbulents, rocheux et besoin de bcp de vent) et vu l'esprit chien fou de certains, il faut bien ca pour limiter la casse ^_^

apres j'y ai aussi rencontré de bons pilotes avec la sagesse nécessaire.

ce qui est aussi interressant est que chaque voile est immatriculee avec un controle technique annuel obligatoire, d'un point de vue securité c'est a mon avis essentiel. (etant donné l'obligation, le cout est bien moindre qu'en france c'est 30euro le controle de base).


il existe des stages express pour l'examen debutant sur ... 10 jours oO
une 50aine de ploufs ca peut se faire assez vite, j'arrivais a en faire jusqu'a 14 par jour... (je suis une machine a remonter la pente quand je suis motivé ;-p )

« Dernière édition: 14 Juin 2019 - 22:15:37 par Uke'n Fly » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piment
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Spantik M et M3
pratique principale: vol rando
Messages: 272


« Répondre #68 le: 14 Juin 2019 - 23:14:03 »

Citation
'ai appris a voler a l'etranger et la-bas pour avoir le droit légal de faire un grand vol il faut entre autres prouver une 50aine de decollages d'une pente ecole (colline de 20 m à 100m)
alors forcement quand tu arrives a ton premier grand vol ca se passe plutot bien.

Ouais super... Perso en 1987 quand j'ai commencé à apprendre en école des décos pente école j'ai du en faire une cinquantaine dans le week end, la pente école devait faire dans les 30m de déniv avec une pente à 30° et le but du jeu les potes et moi c'était de bourriner en remontant voile en chou fleur sur l'épaule pour refaire un tour de manège genre cours cours lâche les avants..... freine freine!
Autant dire qu'on savait gonfler et décoller à peu près autant qu'en arrivant mais ça faisait rien, on était jeunes et solides... si ça merde tu accélères et ça passe!

Après j'ai du mal à voir la différence entre un vol de 100m de déniv en "pente école" et ce que tu appelles un grand vol?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Uke'n Fly
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Prion 3 XS
pratique principale: vol rando
Messages: 20



WWW
« Répondre #69 le: 14 Juin 2019 - 23:49:04 »

entre des ploufs avec les potes et des ploufs avec un prof qui corrige il y a une sacree difference Clin d'oeil

vu que le pointillisme, je suis allé cherché les elements exacts:

collinette ecole: 60m max de hauteur, terrain dégagé, sans obstacles, où les exercices peut être interrompu en toute sécurité avant de commencer.

Grand vol: 100m min de hauteur, pas de zone continue entre le deco et l'atterro (oui car comme on peut le voir dans les videos les pentes ecoles peuvent etre enormes)

A1: 15 ploufs min en plané simple
A2: 15 ploufs min en freinage + virages
A3: 10 vols hauts min avec precision d’atterissage
A4: 2 oreilles min

tout cela validé par le prof bien entendu.

les pre requis de l’examen pratique pilote debutant: min 10 sites différents, min 40 petits ploufs (collinette ecole), min 10 grands vols ou min 40 treuils dont au moins 7 de plus de 200 mètres, vent de 3 a 4 m/s max.

cet examen parapro2 permet de voler "en autonomie" avec un prof present.

puis en prouvant 10h de vol dans les conditions precedentes, le niveau pilote debutant, equivalent au parapro 3,  permet de voler en autonomie en petites conditions avec du vent de 3 a 4 m/s max avec malgre tout obligatoirement un pilote confirmé validant ces conditions avant chaque decollage.


a noter que c'est la version siresz, il y a plusieurs (j'en connais 2) grosses associations de vol libre definissant des examens et leurs conditions (comme FFVL, UCPA, ...)
« Dernière édition: 15 Juin 2019 - 00:05:50 par Uke'n Fly » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.037 secondes avec 23 requêtes.