+ Le chant du vario +

Forum de parapente

27 Février 2020 - 07:44:38 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Bien se caler dans sa sellette dans un thermique turbulent  (Lu 756 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« le: 14 Février 2020 - 14:38:12 »

Bonjour à tous,

Tout est dans le titre. J’aimerais connaître les différents « trucs » mis en œuvre par les uns et les autres pour se caler dans sa sellette alors qu’on enroule un thermique turbulent.

Personnellement, lorsque je commence à enrouler, je glisse ma main et l’avant-bras le long des élévateurs du côté où je tourne. Lorsque l’assiette qui me convient est atteinte, je saisis l’élévateur. La main extérieure reste libre et je l’utilise, ainsi que le positionnement de mon corps dans la sellette, pour me rééquilibrer à chaque « coup de pied » au ciel que je me prends.

Et vous ?

Merci d’avance
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Xanarz
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD Punk ML
pratique principale: apprends à voler
Messages: 59


"Il est trop tard pour être pessimiste."


« Répondre #1 le: 14 Février 2020 - 15:25:12 »

Si ca turbule, n'est ce pas plutot car tu es mal place dans le thermique ?

Pour ma part lorsque j'ai du mal a centrer, le mot d'ordre c'est rester grouper, et redresse pour un pilotage sellette plus efficace. le placement de mes mains sur les elevateurs vient plus en terme de confort ensuite, lorsqu'installe dans mon thermique.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
airsinge
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: apprends à voler
vols: depuis longtemps déjà des vols
Messages: 77



« Répondre #2 le: 14 Février 2020 - 15:54:15 »

Vous m'avez l'air de faire pareil (tout en croyant que non).

Moi je ne fais pas deux fois pareil et ça me fatigue peut-être un peu plus... Je ne m'appuie jamais vraiment sur rien de la sellette ou des élévateurs en me disant que je vais vraiment pouvoir tout ajuster et amortir au mieux à chaque instant mais je ne jurerais pas que ça paye vraiment de manière optimale... Le "facteur humain" est parfois dépassé par la richesse de l'information et ça n'est probablement pas si utile que ça de piloter en détail une fois que ça enroule correctement... Chais pas, c'est un peu subtil pour rentrer dans des phrases ces moments là, non ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« Répondre #3 le: 14 Février 2020 - 16:06:17 »

Si ca turbule, n'est ce pas plutot car tu es mal place dans le thermique ?

Pour ma part lorsque j'ai du mal a centrer, le mot d'ordre c'est rester grouper, et redresse pour un pilotage sellette plus efficace. le placement de mes mains sur les elevateurs vient plus en terme de confort ensuite, lorsqu'installe dans mon thermique.

Peu importe. La question reste la même.

En réalité, les turbulences évoquées, je les rencontre sur des thermiques proches du relief quand la masse d’air est encore mal organisée.

Bref...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Charognard
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 140



« Répondre #4 le: 14 Février 2020 - 16:10:51 »

Pour un thermique à droite, je transfère tout à droite sauf les 2 bras que j’envoie à gauche.

J’ai une position couché dos. J’envoie la tête vers l’arrière à droite et laisse pendre ma langue à droite.

Parfois, les 2 mains sont à l’intérieur des élévateurs. Le dos de la main extérieure peut s’appuyer sur l’intérieur de l’élévateur pour éviter de me faire éjecter.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
Xanarz
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD Punk ML
pratique principale: apprends à voler
Messages: 59


"Il est trop tard pour être pessimiste."


« Répondre #5 le: 14 Février 2020 - 16:27:09 »

Si ca turbule, n'est ce pas plutot car tu es mal place dans le thermique ?

Pour ma part lorsque j'ai du mal a centrer, le mot d'ordre c'est rester grouper, et redresse pour un pilotage sellette plus efficace. le placement de mes mains sur les elevateurs vient plus en terme de confort ensuite, lorsqu'installe dans mon thermique.

Peu importe. La question reste la même.

En réalité, les turbulences évoquées, je les rencontre sur des thermiques proches du relief quand la masse d’air est encore mal organisée.

Bref...

Bref, je t'ai donne mes trucs, a savoir rester grouper et redresser pour un pilotage sellette plus efficace.

Si c'est pres du relief, mal organise, peut etre que ce n'est pas exploitable, ou justement que tu te poses la question de comment te placer dans la sellette alors qu'il faudrait surtout mieux se placer dans le thermique...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« Répondre #6 le: 14 Février 2020 - 17:26:18 »

J’ai bien compris à réponse Xanarz. Mais en supposant que tu te positionne toujours bien dans le thermique, il doit bien exister des jours dans ta pratique de parapentiste chevronné  Rigole  où tu es confronté a du tout petit teigneux et où ça branle dans les sens. Supposons que tu n’aies pas le choix, qu’il n’ya ait rien d’autre, que fais-tu pour ne pas te faire chahuter dans ta sellette, pour ne pas tirer sur tes freins de manière intempestive lors que tu te prends une turbulence ? Enfin, voilà c’était ça ma question de base.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Xanarz
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD Punk ML
pratique principale: apprends à voler
Messages: 59


"Il est trop tard pour être pessimiste."


« Répondre #7 le: 14 Février 2020 - 17:42:03 »

Je ne pense pas etre plus chevronne que toi Clin d'oeil

Mais je pensais interessant de soulever le cote mal place ( qui m'arrive aussi souvent ) et le fait que parfois dans du petit, bah on n'aura pas de reponse type.

Du coup dans ces conditions, groupe et redresse, et j'ai une posture bizarre car je m'appuie sur les elevateurs. Je veux dire par la qu'en gardant les commandes en main, mais poignets se posent sur les elevateurs, sans les saisir, sans que ce soit handicapant pour le ressenti de la masse d'air.

si je dandinne dans tous les sens, mon objectif premier est d'etre alerte au sketch, de par la proximite du sol parfois lorsque pres du relief par exemple.

On a pas parle de la ventrale, pour ma part j'aime l'avoir desseree a fond. J'ai essaye de la resserrer, mais quand ca filtre, ca ne me rassure pas plus, bien au contraire, je me sens aveugle et inconscient de la masse d'air dans laquelle j'evolue. Peut etre que tu pourrais optimiser ton reglage sellette ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Poisson Kangourou
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: ITV Jedi 2
pratique principale: vol rando
vols: ~300 vols
Messages: 38


« Répondre #8 le: 14 Février 2020 - 18:30:53 »

Appui dorsal. Genoux écartés dans la sellette (assise) si pas besoin de mettre le poids d'un côté. Si besoin d'en mettre, alors, surtout ne pas croiser les jambes (on le regrette en cas de fermeture).
Au niveau mains, j'évite de saisir les élévateurs, ou alors pas les deux (comme toi) mais avec l'auriculaire et l'annulaire, je fais une sorte de crochet pour guider la main le long de l'élévateur, éviter d'avoir les mains qui se baladent et pour être prêt à saisir les élévateurs si besoin.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 146



« Répondre #9 le: 14 Février 2020 - 18:52:30 »

(@) Albator13, je veux bien tenter de partager ma façon d'enrouler mais il me faut quand même admettre que tes explications sur les contextes que tu evoques, me laisse quelque peu dubitatif, en effet :

[...]
[...]
[...]les turbulences évoquées, je les rencontre sur des thermiques proches du relief quand la masse d’air est encore mal organisée.
[...]

[...], il doit bien exister des jours dans ta pratique de parapentiste chevronné où tu es confronté a du tout petit teigneux et où ça branle dans les sens. [...]

Si les thermiques qui te posent question sont "tout petit" dans le sens faible du terme comment peuvent-ils être si teigneux et turbulents ? Idem, il est rare quand même que des thermique "encore" mal organisé soit très fort et donc il sont certainement turbulents mais dans une proportion plutôt raisonnable. Maintenant le qualificatif "tout petit" signifie sans doute pour toi, étroit ?

Seulement avec cette dernière hypothèse, je trouve couillu de les enrouler "proche du relief" et encore plus de le faire avec une main, fusse celle de l'intérieur du virage, statique (bloquée)sur l'élévateur.

Personnellement il me semble que si déjà on choisi de tenter d'exploiter du thermique étroit et teigneux en l'enroulant proche du relief, l'impératif est dans le pilotage et non dans le confort le temps de s'éloigner du relief et sans doute trouver un noyau allant en s'élargissant.
De ce fait perso je tenterai d'avoir une position plutôt vers l'intérieur de la sellette si j'enroule mais avec les bras souples et non coincé histoire de ressentir un maximum ce qui se passe au niveau de la voile. D'essayer aussi de virer plutôt sur la tranche de façon serré plutôt qu'à plat (tans pis pour la Vz) histoire de rester dans le noyau et de donner un maximum de cohérence à la voûte. D'être aussi (bis) très sensible et actif dans le pilotage du cadencement.

Si vraiment cela m'est trop "inconfortable" il existe sans doute qu'une conclusion qui est que ; soit ce thermique est définitivement trop difficile à exploiter ou que je ne suis définitivement pas capable de l'exploiter (les deux hypothèses pouvant se cumuler)

Dans tous les cas le danger est de se retrouver trop en bordure et de se prendre une fermeture voire si trop freiné dans un virage à plat de risquer un départ en négatif. Dans les deux cas, proche du relief cela peut mal se finir.

Ressentir le thermiques comme trop voire seulement très turbulent est quand même le plus souvent le clignotant d'alerte de notre mental pour nous dire : /!\ ATTENTION JE NE SUIS PEUT-ÊTRE PAS À MA PLACE ICI !.

Quand vraiment je le ressents ainsi, je préfère déjà me dégager du relief voire si c'est la seule façon d'espérer rester en l'air, aller me poser. Car le lendemain je peux toujours encore y retourner... si je suis encore en bonne santé.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« Répondre #10 le: 14 Février 2020 - 19:04:58 »

Par « tout petit » j’entends étroit. Le genre de thermique on enroule avec un rayon de l’ordre de 15 ou 20 mètres. Étroit pour moi bien  sur, pas pour des as.

Ensuite, proche du sol, aux alentours de 50 mètres peut-être.

J’aurais dû préciser, désolé d’avoir été aussi vague.  Embarassé j’es père que tu seras moins dubitatif désormais.

Ce n’est pas tant le confort qui m’interrogeait mais plutôt un placement dans la sellette qui permette d’absorber efficacement les remous et les réactions parasites susceptibles d’être engendrées.

Voilà. En espérant avoir été assez clair cette fois-ci.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« Répondre #11 le: 14 Février 2020 - 19:05:23 »

Appui dorsal. Genoux écartés dans la sellette (assise) si pas besoin de mettre le poids d'un côté. Si besoin d'en mettre, alors, surtout ne pas croiser les jambes (on le regrette en cas de fermeture).
Au niveau mains, j'évite de saisir les élévateurs, ou alors pas les deux (comme toi) mais avec l'auriculaire et l'annulaire, je fais une sorte de crochet pour guider la main le long de l'élévateur, éviter d'avoir les mains qui se baladent et pour être prêt à saisir les élévateurs si besoin.

Merci très clair.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« Répondre #12 le: 14 Février 2020 - 19:05:54 »

Je ne pense pas etre plus chevronne que toi Clin d'oeil

Mais je pensais interessant de soulever le cote mal place ( qui m'arrive aussi souvent ) et le fait que parfois dans du petit, bah on n'aura pas de reponse type.

Du coup dans ces conditions, groupe et redresse, et j'ai une posture bizarre car je m'appuie sur les elevateurs. Je veux dire par la qu'en gardant les commandes en main, mais poignets se posent sur les elevateurs, sans les saisir, sans que ce soit handicapant pour le ressenti de la masse d'air.

si je dandinne dans tous les sens, mon objectif premier est d'etre alerte au sketch, de par la proximite du sol parfois lorsque pres du relief par exemple.

On a pas parle de la ventrale, pour ma part j'aime l'avoir desseree a fond. J'ai essaye de la resserrer, mais quand ca filtre, ca ne me rassure pas plus, bien au contraire, je me sens aveugle et inconscient de la masse d'air dans laquelle j'evolue. Peut etre que tu pourrais optimiser ton reglage sellette ?

Ah oui, je visualise mieux maintenant. Merci beaucoup Xarnarz
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
bruno3166
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gypaaile CARLIT, ITV ALCOR, Airwave HARMONY, Skywalk CHILI 2
pratique principale: vol / site
vols: Boucouboucou vols
Messages: 139



WWW
« Répondre #13 le: 14 Février 2020 - 19:06:52 »

 Shocked C'est quoi un thermique ? Shocked
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

SI VIS PACEM => PARAPENTUM
wowo
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 146



« Répondre #14 le: 14 Février 2020 - 19:26:51 »

Par « tout petit » j’entends étroit. Le genre de thermique on enroule avec un rayon de l’ordre de 15 ou 20 mètres. Étroit pour moi bien  sur, pas pour des as.

Ensuite, proche du sol, aux alentours de 50 mètres peut-être.

J’aurais dû préciser, désolé d’avoir été aussi vague.  Embarassé j’es père que tu seras moins dubitatif désormais.

Ce n’est pas tant le confort qui m’interrogeait mais plutôt un placement dans la sellette qui permette d’absorber efficacement les remous et les réactions parasites susceptibles d’être engendrées.

Voilà. En espérant avoir été assez clair cette fois-ci.

Oui ce sont des précisions utiles même si c'est ainsi qu'il me semblait t'avoir compris.

Alors sans rien dénier de ce que j'ai écrit précédemment, je rajouterais que justement il faut accepter les mouvements normaux de l'aile et aussi du coup, du pendule que nous sommes nous pilotes dans notre sellette 7 mètres plus bas. Il ne faut pas se raidir ou se caler au risque de ne plus suffisamment ressentir la mase d'air et sa voile et de justement pas suffisament piloter ou a contrario de surpiloter. Il faut rester souple avec son corps et... son esprit.

Aussi que 50 mètres sol ce n'est pas grand chose, une sortie du domaine de vol de son aile et on risque d'être vite au sol ou à minima coincé dans le relief avec tous les risques inhérents (rouleaux, etc.)

Bons vols,

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
albator13
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Rise 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 17



« Répondre #15 le: 15 Février 2020 - 08:19:55 »

Merci wowo
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 26



« Répondre #16 le: 17 Février 2020 - 16:54:23 »

Normalement quand on sent qu'on est un peu dépassé, ou qu'on va l’être ou qu'on sent bien que çà peut fermer d'un moment à l'autre, on doit verrouiller avec les avants bras de chaque coté des élévateurs, et pour cela on doit de redresser.

Dans cette position une perte brutale de la portance sur une demie aile se traduit par le contact de l'avant bras coté de l'élévateur opposé et :
-On évite de tomber coté fermeture (et donc la meurtrière auto rot).
-On vole avec le coté portant.
-On permet au coté fermé de ré-ouvrir.
-on peut continuer à piloter avec les commandes(plus ou moins).

Perso c'est la procédure que j'adopte, mais il y a un truc que je n'ai jamais lue nulle part; c'est qu'en se penchant en avant on perd les sensation dorsale et on a la sensation (réelle d’ailleurs ) d’être assis sur le tranchant d'un couteau si on est pas pendu à l'un des avant bras.
Pour ma part je n'ai pas trouvé de "remède" à cela et c'est bien dommage car çà met mon système d'équilibre en état d'alerte permanent et c'est assez générateur de stress.
il y a bien la solution de se mettre debout mais après il faut rentrer le train et çà crée un moment de faiblesse dans le pilotage.
j'ai une sellette Strike; (çà se rapproche du Hamac).
il n'y a pas ce pb avez les string ou les sellettes assises. Cependant le vol semi couché et quand même beaucoup plus jouissif et je crois aussi que les sensations sont plus fines.

Par curiosité , j'aimerai savoir si je suis le seul connaitre cette situation, et si d'autres ont trouvé une solution à ce pb qui est somme toute mineur.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Charognard
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 140



« Répondre #17 le: 17 Février 2020 - 18:23:23 »

Moi je trouve que le système de triangulation de ma Range x-alps agit suffisamment vite que même avec une demi aile fermée, mon poids même tombant se retrouve très rapidement supporté par le côté ouvert.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
wowo
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 146



« Répondre #18 le: 17 Février 2020 - 21:39:06 »

En fait je répondais à ce post d'Albator :

[...]
En réalité, les turbulences évoquées, je les rencontre sur des thermiques proches du relief quand la masse d’air est encore mal organisée.

et du coup, à propos de ce que dit La Cigale ici :

Normalement quand on sent qu'on est un peu dépassé, ou qu'on va l’être ou qu'on sent bien que çà peut fermer d'un moment à l'autre, on doit verrouiller avec les avants bras de chaque coté des élévateurs, et pour cela on doit de redresser.
[...]

Ok si on est haut et loin du relief et capable de bien évaluer l'eventuelle perte d'altitude qu'un sketch non-maitrisé peut entrainer mais à ras du relief... il me semble définitivement plus important d'être en capacité (et convaincu de l'être) d'empécher tout sketch et en cas de doute de dégager du relief et de la zone qui pose question.

Maintenant même haut dans le ciel je suis d'avis que si "on est un peu dépassé, ou qu'on va l’être ou qu'on sent bien que çà peut fermer d'un moment à l'autre," il est sans doute avisé d'aller voir ailleurs voire d'aller se poser si nécessaire (en pilotant bien sûr comme La Cigale le préconise ou autrement pourquoi pas) Car des exemples ne manquent de 400 mètres et plus de descente en cascade d'incidents ou autorotation sans jamais arriver à reprendre le contrôle de l'aile voire pas même de lancer le secours pour des pilotes qui se sont peut-être verrouillés dans leurs sellettes ou à leurs élévateurs et qui par la même se sont aussi verouillés l'esprit.

On peut être en danger en restant dans une une situation compliquée que l'on pense maitriser MAIS on est assurément en danger en restant dans une situation compliqué ou l'on doute déjà d'être capable de la maitriser.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.172 secondes avec 22 requêtes.
anything