+ Le chant du vario +

Forum de parapente

16 Juin 2019 - 19:39:21 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: vol d'hiver  (Lu 1731 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Flyin Matmute
Invité
« le: 24 Janvier 2019 - 10:56:33 »

hello,
si comme moi votre voile attend sagement le Printemps pour faire chauffer ses cellules, vous êtes donc en manque et moi aussi. Alors pour combler ces longues journées d'attente (et pourtant courtes! un comble), je partage avec vous un récit écrit en Janvier 2015...



Le 24 Janvier 2015, Trento Italie.

Hier, on était le vendredi 23 Janvier et j’avais envie de voler. La dernière fois remonte à super longtemps, C’était quand déjà ? Un coup d’œil à mon carnet de vol (oui, oui toujours à jour ^^), ah oui quand même c’était le 6 Décembre dernier, il faisait froid-mouillé, déco boueux, atterro boueux. Une fléchette de 10 minutes glacées. J’avais moyennement kiffé. Et comme l’hiver n’est pas la saison idéale du parapente (froid glagla et peu/pas d’activité thermique), Titine est restée dans le placard. Mais cette semaine, ce sont les championnats du monde de parapente auquel participe mon idole, le grand Maître du ciel, j’ai nommé Honorin Hamard et je suis avidement la compète en parcourant les pages FB des uns et des autres, les blogs, Airtribune, les vidéos Youtube, bref. Ils m’ont ouvert l’appétit avec leurs grappes multicolores, leurs récits, leurs guns, mais quelle chance put*** ! faut aller à Roldanillo en Colombie pour se faire plaisir ? je checke la météo et je décide que non. Demain, à Bassano del Grappa, ça va être bon, ça se voit, ça se sent et j’ai enviiie de voler très heureux

Rendez-vous est pris avec @Michele Tomasi 8:30 en bas de chez moi, dur-dur pour la marmotte que je suis mais que voulez-vous, un vol, ça se mérite Sourire je prépare mes fringues, ma voile, mets le GPS à charger. Une fois au lit, je règle le réveil sur mon téléphone, 7h. Ouch ! Mais c’est pour aller voler donc ça l’fait.

Je me réveille comme une fleur et sans l’aide de mon réveil. Comme c’est beau. Mais comme c’est louche aussi. Un coup d’œil à l’heure, meeeeeeerde, il est 9 :05. J’ai un appel en absence de Michele + un SMS. Et bien sûr, le réveil que j’ai réglé hier ne fonctionne que du lundi au vendredi. LOOSE ULTIME. J’appelle Michele, je le textote. Bien sûr, il est parti depuis longtemps « c’est pas grave, ça arrive » je me mords les doigts de cette stupide erreur, me sent honteuse de l’avoir fait poireauter et en plus, j’ai bien sûr méga les boules de ne pas être en voiture avec lui. Un appel désespéré et un train plus tard ( !) je suis en voiture avec Stefano Bortolini. C’est bon Bassano, j’arrive.

Navette pour le déco, tutto ok. Visages familiers, étrangers, j’ai la boule au ventre. Deux mois sans voler, est ce que je sais encore décoller ? Je fais un petit check-up mental. Face voile ok. En l’air, tenir l’aile, ok. Enrouler. Attention au relief, aux autres, ok. Une fois sur le déco, je me prépare lentement. Je démêle consciencieusement mes suspentes (manquerait plus que je parte avec une clé !), je m’habille chaudement (pantalon de ski et tutti quanti). Stefano et moi sommes les deux derniers à décoller. J’ai pris le temps de regarder comment ça se passe en l’air. Il y a de quoi sortir et ça n’a pas l’air trop turbulent.

Décollage, allumage du vario. Oho… Le vario ne répond pas aux pressions répétées sur son bouton d’allumage, il va falloir faire sans. Zut ! Ça ne va pas être facile. J’écoute le vent, je sens mon aile. On se retrouve elle et moi après cette période de disette, quel plaisir. Ce n’est pas évident de revoler encore moins sans vario mais je suis par conséquent, super à l’écoute et je parviens à me maintenir, je « travaille la zone », tente de raisonner, d’observer les autres. Petit à petit je m’extrais. Déjà d’habitude, je ne suis pas une rapide mais là, sans vario, je prends mon temps, je fais les choses à mon rythme, sans pression. Je jette un coup d’œil à moi-même (si, si c’est possible) et je me dis « quel kiffe, je suis en l’air et je suis bien ». Parfois ça gigote un peu mais globalement, tout se passe bien et je trace mon bonhomme de chemin vers l’Est. Je fais mon point le plus haut à 1300 et quelques. Je vois bien que des mecs sont bien plus perchés que ça mais une forme de paresse (ou un manque de technique ?) me fait quitter les thermiques avant d’atteindre le plafond max. Je m’en moque un peu (j’ai déjà survécu ici en me maintenant entre 800 et 900 m sol, je ne vais pas faire ma difficile). Je repère quelques voiles de mon niveau aka des patates volantes sans cocon dessous mais nous ne sommes pas nombreux. Par contre, je vois passer -la plupart du temps au-dessus de moi –mais pas toujours ! des ailes élancées, des Enzo, des IP et Cie ça donne un faux air de Roldanillo à ce site italien. Ma foi, je ne m’en soucie guère et trace ma route. Je suis assez satisfaite de moi (en toute modestie), je me maintiens entre 1000 et 1200, quand je passe en dessous des 1000, je me dis que je suis à hauteur de déco, pas de panique donc mais un thermique serait le bienvenu. Sans vario, pas toujours évident de centrer. Alors là encore, je prends mon temps, fais les « essuie-glaces » observe autour de moi.

A un moment donné je croise une Enzo2 en sens inverse. C’est une blondinette qui pilote, j’ai une pensée pour Laurie Genovese qui bataille en Colombie. Je me fais également la réflexion qu’une Ferrari croisant une Clio donnerait la même impression. Ma Clio et moi, on continue vers l’Est, on est de moins en moins nombreux dans ce cas-là. Je me fais doubler par une Delta2. Normal. On se retrouve un thermique plus loin même que j’arrive à sa hauteur, je peux entendre son bip-bip ! En fait je m’en sors pas trop mal sans mon vario Sourire dans les mini transitions, je me décontracte les doigts (je suis bien couverte mais mes mains sont quand même mises à rude épreuve). Je suis agréablement surprise par ma condition physique, normalement sur les vols longs j'ai tendance à prendre cher au niveau du dos et des abdos (penchée en avant, à l'affut, tendue... et bim ! en plus, ma sellette est une altirando, légère certes mais pas ultra confort pour les vols de longue durée) mais là, je suis bien calée, merci la grimpe, j’ai le haut du corps tonique. Parfois je traverse de gros thermiques, je n’ai pas de bipbip affolé pour me le confirmer mais je le « ressens » et mon altimètre me le confirme, je croise parfois des trucs pas ultra sympa mais à aucun moment ne me prend mon aile sur la tête, l’hiver ne m’a pas fait oublier la maîtrise du tangage, ouf !

La Delta2 fait demi-tour, je suis une ouf, je continue ma route, je traverse encore une mini transition, je me tâte à accélérer, me ravise. Je fais du 37 km/h bras hauts (youhouhou), si j’accélère je dégraderai trop, j’essaye de trouver une ligne qui flotte bien, je pense à Hono et à tous ces grands champions qui pilotent aux élévateurs et naviguent comme des dauphins. Moi et ma Golden, on fait c’qu’on peut ! Sauf qu’à force de radasser et de faire ma flemmasse dans les thermiques opportuns, je finis par être basse. Où suis-je par rapport à la vallée principale ? suis-je à distance d’un atterro possible ? Devant moi une grosse montagne me tend les bras, j’aimerais bien y aller… Ne pense pas au retour me dis-je, vas le plus loin possible et advienne que pourra ! je survole des prés, je suis de plus en plus près. Si je ne trouve rien je vais devoir poser. A un moment donné, je dois ouvrir les yeux, je ne suis plus dans une démarche de vol, je dois basculer dans une approche pour poser. Je repère mon pré, les obstacles, quelques arbres, une mare. Les repérer oui mais ne pas se focaliser dessus sinon on fonce dedans. Un virage pour me mettre face au vent. Et hop posée comme une fleur dans une prairie. Deux marcheurs me regardent, les yeux écarquillés. Je leur fais signe que tout va bien. Je me suis juste vachée Sourire

J’ai volé 1h (plus ou moins), j’ai l’impression d’avoir fait le vol du siècle, en pliant mon aile, je chantonne, la congratule, « ma ptite Golden d’Amour » m’a encore envoyé du rêve (merci @sky dreams !), après démarre l’aventure «post-vol» : le stop ! Je suis chanceuse, trouve une voiture puis une deuxième et me voilà de retour à l’atterro, j’ai une de ces bananes !!! Je me repasse mon vol, le savoure en post-production. J’ai la fausse impression d’avoir fait des bornes mais c’est toujours comme ça et quand après coup, je regarde ma trace GPS, je me rends compte de la petitesse de ma performance. Je voudrais croire que j’ai fait 20 bornes mais en fait après coup d’œil sur xcplanner, il semblerait que je n’en ai fait que 12. Quand je pense qu’Honorin a couru une de ces manches à 47km/h de moyenne, j’ai vraiment une énoooorme marge de progression. 12 km en 1h ! Pas grave, je ne faisais la course avec personne. J’avais juste envie de voler, de sentir le vent relatif, de constater ma prise de hauteur en enroulant. Regarder ce qui m’entoure. Apprécier le soleil et son effet sur la masse d’air. J’ai pensé à mon ex compagnon, je lui en veux pour beaucoup de trucs mais je lui dois beaucoup pour le vol libre. J’ai pensé à nos champions, surtout à mon Grand Maître du Ciel, à mon stage BPC, au Printemps qui arrive… C’était mon premier vol de l’année 2015. Et je l’ai surkiffé très heureux


hâte de faire mon premier vol de l'année 2019 !

la Matmute
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
aerotibo
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Air Design Rise 3 (Ex Téquila 4, ex Alpha 5), Sellette Neo Stay Up
pratique principale: vol / site
vols: jamais assez de vols
Messages: 65



WWW
« Répondre #1 le: 24 Janvier 2019 - 11:37:40 »

Un plaisir de te lire !  bravo
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

xolivie
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Dudek Nemo xx
pratique principale: apprends à voler
vols: trop peu de vols
Messages: 55



« Répondre #2 le: 24 Janvier 2019 - 20:35:13 »

Merci Matmute toujours un plaisir de lire ta prose
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Chaque décollage est facultatif, mais l'atterrissage qui lui fait suite est toujours obligatoire...
Patrick Samoens
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
En ligne En ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 307



WWW
« Répondre #3 le: 25 Janvier 2019 - 09:50:12 »

Aussi passionnant que le récit d’un cross de 200 bornes. Comme quoi le PLAISIR est vraiment l’essence de notre activité. Merci pour ce bon moment.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
ororange
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: HOOK4, SKIN2P
pratique principale: vol rando
vols: 150 vols
Messages: 6


« Répondre #4 le: 04 Février 2019 - 17:36:38 »

Super récit, j'adore! J'ai eu l'impression de me balader tout là haut pendant des kilomètres avec toi!
Hâte que tu fasses ton premier vol 2019 pour nous raconter Clin d'oeil

Bons vols
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
pierrot.capt
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: en bois avec des fils de fer
pratique principale: vol / site
vols: quelques un's vols
Messages: 59



« Répondre #5 le: 04 Février 2019 - 23:29:17 »

.... 1 ....sympa comme compte rendu .... ça passe tout seul...
Cordialement . Pierrot capt .  voler
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

rien faire ...... mais le faire bien .
Drums
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Epic XS - Alpha 4 23 - Aska 17
pratique principale: vol / site
vols: 200 vols
Messages: 42



« Répondre #6 le: 04 Février 2019 - 23:55:30 »

"Je me repasse mon vol, le savoure en post-production."

Je fais la même chose ! Quand je vole une heure, je peux ensuite y repenser au moins 3 bonnes heures en décortiquant et en me repassant chaque moment... Avec un grand sourire...  Clin d'oeil

Merci pour le récit ! Je ne connais pas du tout ce site, mais je m'y suis crue pendant quelques minutes !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flyin Matmute
Invité
« Répondre #7 le: 05 Février 2019 - 19:22:37 »

j'ai bien plus d'heures de vol "dans ma tête" qu'effectives !  mort de rire après les journées de vol, je me repasse sans arrêt des images, des sensations, j'en ai besoin pour métaboliser les gros vols ou alors j'utilise des vols contemplatifs pour m'endormir le soir  dodo ^^

merci pour vos messages en tout cas, ça me fait chaud au cœur,

hâte de revoler,

La Matmute
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.024 secondes avec 23 requêtes.
anything