+ Le chant du vario +

Forum de parapente

18 Octobre 2019 - 20:16:07 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Reprise du vol après accident  (Lu 4364 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
tartifli
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: sigma 9
pratique principale: cross
vols: 340 vols
Messages: 0



« le: 15 Septembre 2018 - 20:08:22 »

Salut à tous

Ce dimanche 5 Août dernier j'ai pris ma boîte. La première.
Je ne fais pas le détail des causes ici, il y aurait long à dire. Mais il me semble important de préciser que ce n'est pas un souci de technique de pilotage, mais d'un moment de déconcentration qui m'a obligé à me vacher, et dans la précipitation j'ai mal analysé l'aérologie de ma vache.
J'ai tapé sur mes pieds, dans le pendulaire, voile ouverte.
Pour info, un talon et une vertèbre en 4 morceaux chacun. Mais là n'est pas le sujet.

Je vous expose cela pour demander à ceux qui sont passés par là, dans la mesure où je veux reprendre le vol quand il sera temps, si vous avez des conseils, des réflexions, des récits de vos propres phases de reprise.
Je mène ma propre réflexion, sur ma pratique, mon "engagement", et j'aimerais bien connaître vos histoires.

Bons vols à tous

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
cyrille
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: artik 3 / beep bip / lhotse
pratique principale: cross
vols: 20 ans vols
Messages: 6



« Répondre #1 le: 15 Septembre 2018 - 21:03:50 »

Salut !

2 vertèbres "fracturées tassées" D12L1 et fracture de l epaule ; 3 mois de corset H24 (sauf pour la douche) dont 2 mois d'interdiction de position assise, et 5 semaines le bras en écharpe.

J ai eu la chance de perdre connaissance et au passage la mémoire complète des événements... black out total sur l'incident de vol et l impact (je sais juste que j'allais reposer au deco)... du coup aucune peur rétrospective je revole sans appréhension depuis.

j ai quand même changé de voile pour n'avoir aucun flip en vol.

Je me suis préparé à la reprise avec un objectif : être assez en forme physique (musculature du dos) pour rester mini 4h dans la sellette au printemps suivant, pour la saison des cross.

il y avait du boulot, après 3mois de corset j'avais perdu toute musculature et plus de 10kg (moins de 65Kg pour 1m86).

Ça m a laissé tout l'hiver pour faire de la marche, des abdos, de la piscine (j y allais 2 fois par semaine le matin avant le boulot). J ai systématiquement fait le double de tout ce que me préconisait le kiné.

Et aussi j'ai respecté à la lettre les recomandations des médecins sur le corset et la posirion assise... c'est pas drôle de manger debout, et j ai mis presque 2 mois à dormir comme il faut : dormir sur le dos avec un corset qui te cambre c'est pas top - sur le côté impossible avec le bras en écharpe !

J étais vraiment motivé par un objectif que je m'étais fixé..

C est ce que je te conseille : un objectif et du boulot !!

Bon courage pour ta convalescence...


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Denis_13
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift 5
pratique principale: cross
vols: beaucoup mais pas assez de vols
Messages: 151


« Répondre #2 le: 15 Septembre 2018 - 21:04:39 »

en attendant des temoignages de personnes dans ce cas (je croise les doigts je n'ai pas encore eu d'accident corporel)
même si je ne suis pas dans ton cas, pour avoir eu des accidents de vols grave quand même
(mais sans consequence corporelle donc) et pour avoir eu des tas de proches dans ton cas,
il me semble que la clef c'est de voler QUE pour le plaisir.
Ca parait bête mais en cherchant des vols superbes et tranquille
notre bocal de confiance grimpe....
Mais pour ca il faut dire adieu aux journées moyennes, celles un peu trop fortes,
celles trop ci ou trop ca.
Faire d'autres sports, passer plus de temps avec ses proches, et il ne restera
plus que des vols superbes...
Adieu les vols avec trop de vent météo, les vols trop proches des orages
et des conditions trop anemiques.
Avec le plaisir la confiance revient, se fixer des objectifs simples, des jeux
de plusieurs heures sur des sites protégés dans de bonnes conditions , les vols
dans du météo trop fort appartiendront au passé et pour moi le bocal de confiance
s'est très vite re rempli.

Maintenant ce n'est que mon expérience, et je n'ai pas été impliqué physiquement,
ce qui probablement doit encore rendre bien plus intense la difficulté.
Pour ca d'autres témoigneront sans doute mais ca dependra sans doute du mental, de l'âge de
chacun, du contexte et donc de chaque individu.
Mais il y a sûrement des pistes à suivre.
Je te souhaite une excellente reprise.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 840



« Répondre #3 le: 15 Septembre 2018 - 22:21:35 »

Salut,

Comme Denis, j'ai eu le bonheur jusqu'à présent d'être épargné par l'accident corporel en parapente. Maintenant comme lui, j'ai des amis qui ont eu moins de chance et se sont fait mal voire très mal. Tous ont revolé derrière mais jamais plus comme avant (quoique pour un cela n'est peut-être pas tout à fait vrai...)

Il me semble que denis te donne déjà une vraie recette pertinente pour comment reprendre quand tu sentiras le moment à nouveau venu :
[...]
il me semble que la clef c'est de voler QUE pour le plaisir.
Ca parait bête mais en cherchant des vols superbes et tranquille
notre bocal de confiance grimpe....
Mais pour ca il faut dire adieu aux journées moyennes, celles un peu trop fortes,
celles trop ci ou trop ca.
Faire d'autres sports, passer plus de temps avec ses proches, et il ne restera
plus que des vols superbes...
Adieu les vols avec trop de vent météo, les vols trop proches des orages
et des conditions trop anémiques.
Avec le plaisir la confiance revient, se fixer des objectifs simples, des jeux
de plusieurs heures sur des sites protégés dans de bonnes conditions , les vols
dans du météo trop fort appartiendront au passé et pour moi le bocal de confiance
s'est très vite ré-rempli.

[...]

Après et c'est comme le dit aussi Denis, un avis tout perso qui ne saurait être universel. Le fait de clairement avoir identifié les causes (probables) de ton accident et en assumant la part personnelle de responsabilité, donc sans accuser la "fatalité" (malchance, pas de chance, fautes des autres, etc.) on élimine d'une certaine façon le coté mystérieux (ou dit autrement inconnu/inévitable) des circonstances et de fait on s’évite de s'enfermer dans une phobie de la possibilité que cela se reproduise.
Si on sait pourquoi quelque chose est arrivé, on est bien mieux armé pour éviter de le reproduire. Le simple fait de venir ici sur le forum narrer ta mésaventure me semble déjà un signal fort que tu es dans cette démarche de lucidité et de conscience réaliste.

Donc laisse toi le temps pour soigner ton corps et si l'envie existe, ton psychisme se sera soigné aussi pour t'offrir encore l'indicible plaisir de voler libre.

 pouce
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 448



« Répondre #4 le: 15 Septembre 2018 - 22:34:09 »

Comme Denis, j'ai eu le bonheur jusqu'à présent d'être épargné par l'accident corporel en parapente. Maintenant comme lui, j'ai des amis qui ont eu moins de chance

Que lis-je?  Serait-il possible qu'une part de chance intervienne?
Je suis surlecuté, là.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
BombeurJean
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Oui.
pratique principale: apprends à voler
vols: eiuqa vols
Messages: 64



« Répondre #5 le: 16 Septembre 2018 - 08:21:20 »

Talon gauche sorti du pied, fractures pied droit, fracture épaule gauche. Première bonne nuit 4 mois plus tard et c'est pas systématique.
Les causes, je les connais, les ai comprises et admises; comme toi on dirait et c'est une bonne chose je pense !

Avant tout, pas de pression (y'en aura forcément un moment où un autre). Choisis bien tes conditions qui te mettront en confiance. Si tu as quelqu'un avec qui tu voles souvent, ça peut être sympa qu'il soit là.
Le vol viendra quand il viendra. Si tu peux faire un peu de gonflage assis avec une petite surface, ça détend un peu..!
Je rejoins Cyrille sur la rééduc. Motivation + mental = bonne et rapide guérison. Rêve, pense, vis !

Excellent rétablissement !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
cumulus
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Mentor 3 / Sol Sycross One
pratique principale: vol / site
Messages: 16



« Répondre #6 le: 16 Septembre 2018 - 08:31:51 »

Je suis passé par la case accident..... il y a plus de 15ans mais je m'en rappelle comme hier.

Sans épiloguer sur les faits, c'est pas le but de ce post, grosse fermeture, réouverture face a la pente, impact, le mousse bag a fait ce qu'il pouvait mais fracture et tassement des vertèbres.

Il est vrai que l'on se remet en question, par rapport a l'activité, par rapport a son conjoint, par rapport a son boulot...... il n'y a pas que le parapente dans la vie

Je suis passé par un stage auprès d'une école réputée, en expliquant bien ma situation, ma démarche, mes envies.
Les premiers ploufs ont été terribles...... je pouvais a peine tenir les commandes tellement les mains tremblaient, mais le moniteur était là avec une voix paisible.....

Mais aujourd'hui, j'ai toujours envie de voler.....avec une voile, des objectifs adaptés a mon niveau     
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 840



« Répondre #7 le: 16 Septembre 2018 - 10:20:55 »

Comme Denis, j'ai eu le bonheur jusqu'à présent d'être épargné par l'accident corporel en parapente. Maintenant comme lui, j'ai des amis qui ont eu moins de chance

Que lis-je?  Serait-il possible qu'une part de chance intervienne?
Je suis surlecuté, là.

 Tire la langue Si tu avais lu comme il faut mes contributions sur le fofo dans les retours d'incidents/accidents. Tu aurais retenu que ma vision est ; que la malchance n'a rien à avoir dans leurs survenues mais que heureusement ici ou là la chance nous sauve les miches. Mais que pour autant on ne peut pas raisonnablement compter sur la chance pour nous sauver des embrouilles ou l'on se fourre tout seul et que derrière, cela ne fera pas moins mal (à part à l'ego peut-être) si on cherche à se deresponsabiliser en accusant une malchance qui n'y est pour rien dans 99,97 % des cas.

Et surtout partager la responsabilité avec la "malchance" ne permet pas d'identifier totalement les circonstances et causes de l'incident/accident et d'y trouver des remèdes. Du coup soit en repart dans l'activité la fleur au fusil prêt à recommencer... aussi ce que l'on a fait faux. Soit on choisi peut-être d'abandonner l'activité faute d'avoir vraiment compris ce qui nous est arrivé et ne voulant pas devoir voler en se demandant si c'est une journée de chance ou de malchance pour cela.

Pour ce que j'ai retenu du post originel de Tartifli, celui-ci n'est pas du tout dans cette reflexion de "chance, pas de chance" et qu'au contraire il est dans une approche réaliste et réfléchie de sa future reprise d'activité.

 trinquer
« Dernière édition: 16 Septembre 2018 - 10:29:33 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
ororange
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: HOOK4, SKIN2P
pratique principale: vol rando
vols: 150 vols
Messages: 14


« Répondre #8 le: 16 Septembre 2018 - 10:42:16 »

Bonjour,

Je suis passée par la case accident aussi. Pas en parapente mais en VTT, il y a 11 ans. Quelques similitudes même si la gravité n'est pas la même, d'où mon intervention sur le forum. 30 points de sutures, crâne fêlé (pas de casque, hum hum), la face comme un crumble, perte de connaissance (je ne me souviens pas de l'accident, juste de voir l'obstacle et de me dire "oh oh..."). 15 jours immobilisée. Mais c'est fou de voir comme le corps se remet de ce qu'on lui fait subir, du moment qu'on fait bien la rééduc préconisée et qu'on lui donne un peu d'attention.

En tous cas, cet accident aurait pu être évité. Et comme wowo, je ne crois pas à la malchance. J'étais sur la fin de la rando, la dernière descente. Et j'ai relâché l'attention parce qu'il me restait que ces 500 derniers mètres. J'étais bien contente d'être accompagnée sur cette sortie car mon collègue a pu prévenir les secours. Mais ça me sert de leçon dans tous les instants de ma vie, en voiture, à vélo, en parapente, etc. Je ne relâche pas (dans toute la mesure du possible) mon attention jusqu'à ce que la dite activité soit terminée.

J'ai repris le VTT après ça (avec un casque !) dès que j'ai pu, pour démystifier tout ça. Après quelques sorties avec mon ancien vélo (qui avait vachement moins subi que moi), j'ai quand même changé de bolide et ça m'a fait du bien. J'ai eu cette phase où je ne voulais plus faire de vélo seule. Aujourd'hui, même si la pratique du parapente a largement pris le dessus sur le VTT, je fais quand même quelques sorties vélo seule, pas trop engagées. 

En tous cas, je te souhaite un bon rétablissement et surtout de te remettre au parapente quand tu jugeras le moment revenu.
Bon courage,
O.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
tartifli
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: sigma 9
pratique principale: cross
vols: 340 vols
Messages: 0



« Répondre #9 le: 16 Septembre 2018 - 10:52:11 »

Salut à tous, et merci pour vos retours d'expérience.

En fait, je crois que j'ai peur d'avoir peur, à la façon de cumulus.
Ce qui me rassure, c'est que tout vient d'une erreur de concentration et d'analyse, et non pas d'un défaut technique, du coup ce n'est pas le pilotage en lui-même qui m'a mis dedans. Je fais ce distingo sur l'origine de l'accident pour voir ce qui a pêché et qui donc peut être un défaut à travailler. Ce qui me rassure aussi est qu'à aucun moment je n'ai eu peur. L'adrénaline surement, et le fait que jusqu'à une seconde du sol, tout allait pas si mal que ça. J'ai juste vécu la dernière seconde en me disant qu'en fait ça allait taper fort. Ben là j'avais juste!

Tous vos témoignages concordent, chacun à sa manière, à des conclusions que j'avais en tête, et que j'avais concentré autour des thèmes de l'excès de confiance, du rognage de marge, de l'obj qui se chiffre en kil, et de la course à celui qui a la plus grosse. Et c'est autour de ça que je réfléchis beaucoup en ce moment. Imaginez-vous que cette année, pour la première fois, je m'étais demandé, à deux reprises, si je n'allais pas un peu loin dans la confiance et la diminution de mes marges... eh ben j'ai eu la réponse à la troisième! J'ai plusieurs fois hésiter à venir raconter mon carton sur le forum, ayant peur de ne rien apporter de très intéressant, et risquant de faire un sujet à polémiques supplémentaires. Mais ce point me parait pouvoir servir à d'autres: j'ai bel et bien pressenti, quelques semaines avant mon accident, que je faisais vraiment très confiance à ma technique...

Pour moi l'objectif est clair: revoler début Mars avec ma chère et tendre, à l'occasion de nos anniversaires. Elle vole depuis un peu plus d'un an, du coup mes vols seront dédiés au plaisir d'être ensemble en l'air, avec des beaux paysages, des oiseaux et de beaux plafs.

Puisque je suis là, je tire un coup de chapeau plein de reconnaissance à Jean Christophe G, mon "sauveteur" sur les lieux, ancien parapentiste, avec des réflexes remarquables de premiers secours, aux pompiers, au PGHM (Fred S si tu me lis Clin d'oeil ) et au global du système de santé français, et en particulier à la neurochir d'Annecy.

Bon c'est pas tout ça, moi j'ai des abdos à faire!

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Nicolas - AirDesign France
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: AirDesign
pratique principale: autre (?)
vols: depuis 89, que des beaux vols
Messages: 465



WWW
« Répondre #10 le: 16 Septembre 2018 - 11:21:14 »

Salut Tartifli,

Ton prochain plouf t'apportera énormément de plaisir! Et peut-être qu'il te suffira pour prendre conscience qu'on peut voler tranquillement sans pression et adorer ça! De ce point de vue, je rejoins complètement Denis_13... sauf sur les conditions "anémiques". On peut se faire super plaisir sans passer 4 heures en vol, et certains glissements matinaux le long du relief entre les barbules naissantes (ou disparaissantes) sont des vraies merveilles, même sur 20 minutes!
Bon rétablissement à toi!
Nico

(J'ai bien cassé y'a bien longtemps, et j'essaie au mieux de ne pas oublier qu'il n'y a pas que la course au km ou le tirage de bourre avec les copains qui font que j'adore voler, loin de là! - d'ailleurs j'ai arrêté la course aux km et je m'en porte tellement bien!).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nico
Cowa
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Sails 9c, Advance Sigma 1, Bibeta 1, ITV Jedi 2 M, AD Pure SM, Ozone Ultralite 3 21, ITV Awak 2 Tandem 38, Ozone Viper 3, Paramania GTX 25, AD Volt 2 SL SM, Niviuk Klimber P 20, Niviuk Bi-Skin 31, Advance Pi2 19, AD Volt 3 SLSC S, Skyman S.E.Race 20 et 17
pratique principale: vol rando
vols: Un nombre certain de vols
Messages: 133



« Répondre #11 le: 16 Septembre 2018 - 11:30:13 »

Mon expérience rejoint la tienne, mais en avance et en retard.
En 90 pour mon 30ème vol, par excès de confiance et pour faire plus que bien, j'ai voulu faire un S de plus que poser au bout du terrain. Posé fesses, D12 en l'air, 4 mois d'arrêt mais diagnostic bien tardif, soit 5 jours et 600kms en voiture plus tard. Je ne me souviens pas avoir fait beaucoup de rééducation mais comme j'étais bien sportif, j'ai revolé au printemps suivant après avoir fait du ski.
Et comme on ne comprend jamais tout à fait, je me suis refait la même quasiment 28 ans plus tard, mais cette fois le bilan est plus important avec D2 à D5 fracturées et D7 écrasée. Merci la protection de limiter les dégâts. Je me suis tellement cassé que j'ai une gestion particulière de la douleur, ainsi j'ai plié, je suis rentré à la maison puis après une nuit de m.... je suis allé à l'hosto le lendemain matin.
La voile n'y est pour rien, je n'ai pas saisi la possibilité de poser travers même en roulé-boulé pour tenter le face au vent (environ 10-15) dans un tout petit périmètre. Mais attitude passive, une main qui ne remonte pas quand l'autre met en virage, décro et contact dos de 6-7m. 
Maintenant aussi corset, au moins arrêt pour 4 à 5mois. Je ne tiens pas assis très longtemps mais j'arrive à gérer la douleur sans antalgique.
Ma difficulté est de ne pas pouvoir sortir en montagne mais il faut prendre son mal en patience.
Pourtant tout est clair, dès que possible, autorisé par le chirurgien, je repars pour la marche et la rééducation en piscine.
J'ai décidé de ne pas reprendre le ski cet hiver, ni la moto car le dos est passif sur les chocs qu'il vaut mieux éviter.
Par contre il va bien falloir pouvoir rouler en voiture...
Et si je peux marcher, je revolerai pour descendre, cela est clair dans ma tête.
Je m'en veux de ne pas avoir choisi la facilité et de ne pas avoir pu prendre un peu de recul dans la situation critique pour anticiper que j'étais passif donc dominé par la vole et la situation.
Je pense que je vais quand même diminuer le volume de mes activités, pour pouvoir en faire plus longtemps....
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
tonton cratere
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor2
pratique principale: vol / site
vols: sais plus vols
Messages: 14


« Répondre #12 le: 16 Septembre 2018 - 13:15:17 »

Salut
Pour moi comme Cyrille et Cowa, le corset en carbone,( après un petit voyage en helico) façon tortue ninja (enfin c’est comme ça qu’on pourrait se voir mais en fait c’est plutôt papy en fin de carrière…) et une belle plaque en métal fixée sur la colonne à tout jamais…
Reprise quand l’envie est revenue et la forme physique, avec le même plaisir qu’avant et une voile d’occas plus sage.
La peur, pas plus ni moins qu’avant, même si ça reste dans un coin du cerveau.
Faut juste être patient, c’est long tout ce chemin de croix médical, pesant pour l’entourage familial, mais ça fini par s’arrêter……
Bon courage à toi !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Denis_13
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift 5
pratique principale: cross
vols: beaucoup mais pas assez de vols
Messages: 151


« Répondre #13 le: 16 Septembre 2018 - 21:24:39 »

...
...
De ce point de vue, je rejoins complètement Denis_13... sauf sur les conditions "anémiques". On peut se faire super plaisir sans passer 4 heures en vol, et certains glissements matinaux le long du relief entre les barbules naissantes (ou disparaissantes) sont des vraies merveilles, même sur 20 minutes!
...
...

Oui c'est vrai que je me suis mal exprimé, sur les "conditions anémiques" sur le moment mon idée était aussi de réserver du temps à d'autres choses (aux proches, à d'autres activités) et mettre l'accent sur les vols qu'on veut vraiment faire et qui nous apportent le plus de plaisir. (mais c'est vrai que ça peut très bien être certains vols "anémiques" qui peuvent être grandioses eux aussi. Concernant la durée mon idée est d'essayer aussi de passer un maximum de temps dans des conditions douces. Mais je suis complètement d'accord que des "petits vols" même de quelques minutes dans de toutes petites conditions sont quelques fois splendides.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Aliend
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: de poulet
pratique principale: apprends à voler
vols: jamais assez de vols
Messages: 28


« Répondre #14 le: 17 Septembre 2018 - 10:27:27 »

Salut,

Passé par là aussi en milieu de saison l'année dernière.
Si je peux donner un conseil c'est d'attendre d'être réellement prêt physiquement avant de revoler.
J'ai appliqué les conseils de l'orthopédiste et ne m'y suis remis qu'avec son feu vert,l'esprit tranquille quant à la consolidation (pour le mental c'est autre chose...).

Ce n'est qu'une question de temps,pas besoin de brûler les étapes,il faut reprendre quand on est prêt et pas avant.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
armorfly
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: artik 4
pratique principale: cross
vols: 1200 vols
Messages: 12


« Répondre #15 le: 17 Septembre 2018 - 10:55:46 »


...Tous vos témoignages concordent, chacun à sa manière, à des conclusions que j'avais en tête, et que j'avais concentré autour des thèmes de l'excès de confiance, du rognage de marge, de l'obj qui se chiffre en kil, et de la course à celui qui a la plus grosse. Et c'est autour de ça que je réfléchis beaucoup en ce moment. Imaginez-vous que cette année, pour la première fois, je m'étais demandé, à deux reprises, si je n'allais pas un peu loin dans la confiance et la diminution de mes marges... eh ben j'ai eu la réponse à la troisième! J'ai plusieurs fois hésiter à venir raconter mon carton sur le forum, ayant peur de ne rien apporter de très intéressant, et risquant de faire un sujet à polémiques supplémentaires. Mais ce point me parait pouvoir servir à d'autres: j'ai bel et bien pressenti, quelques semaines avant mon accident, que je faisais vraiment très confiance à ma technique...

Pour moi l'objectif est clair: revoler début Mars avec ma chère et tendre, à l'occasion de nos anniversaires. Elle vole depuis un peu plus d'un an, du coup mes vols seront dédiés au plaisir d'être ensemble en l'air, avec des beaux paysages, des oiseaux et de beaux plafs...

passé par là moi aussi (L 1 et épanchement rénal) J'ai surtout suivi quelques mois après moi la convalescence de Thomas Gury qui quand à lui s'est remis à fond dans le circuit PWC. Ce qui m'a interrogé sur la façon dont on fixe ses marges et ses objectifs. Chez Thomas l'objectif est clair: revenir au plus haut niveau et il est déjà en route pour la superfinale si je ne me trompe pas.
Après avoir dégusté les joies de l'immobilisation je comprends mal comment on peut pousser encore plus loin ses marges ? Même s'il y en a qui le font
Mais l'avis de Thomas serai important à connaître (il a développé ses ressentis sur facebook lors de sa convalescence
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wleger
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Rise2, Mentor3, BiGolden 2
pratique principale: vol / site
vols: 1000 vols
Messages: 31



WWW
« Répondre #16 le: 17 Septembre 2018 - 11:00:58 »

désolé si mon intervention n'est pas directement lié à la question du post: tu n'indiques pas le traitement que tu as pour la consolidation de ta vertèbre, mais pour info, avec du matériel d'osteosynthese , tu ne peux pas avoir de certificat médical... donc si c'est le cas ta remise en vol pourras être longue... ou il te faudra changer tes habitudes : quitter ton club FFVL , passer chez le vieux campeur...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 840



« Répondre #17 le: 17 Septembre 2018 - 11:21:10 »


...Tous vos témoignages concordent, chacun à sa manière, à des conclusions que j'avais en tête, et que j'avais concentré autour des thèmes de l'excès de confiance, du rognage de marge, de l'obj qui se chiffre en kil, et de la course à celui qui a la plus grosse. Et c'est autour de ça que je réfléchis beaucoup en ce moment. Imaginez-vous que cette année, pour la première fois, je m'étais demandé, à deux reprises, si je n'allais pas un peu loin dans la confiance et la diminution de mes marges... eh ben j'ai eu la réponse à la troisième! J'ai plusieurs fois hésiter à venir raconter mon carton sur le forum, ayant peur de ne rien apporter de très intéressant, et risquant de faire un sujet à polémiques supplémentaires. Mais ce point me parait pouvoir servir à d'autres: j'ai bel et bien pressenti, quelques semaines avant mon accident, que je faisais vraiment très confiance à ma technique...

Pour moi l'objectif est clair: revoler début Mars avec ma chère et tendre, à l'occasion de nos anniversaires. Elle vole depuis un peu plus d'un an, du coup mes vols seront dédiés au plaisir d'être ensemble en l'air, avec des beaux paysages, des oiseaux et de beaux plafs...

passé par là moi aussi (L 1 et épanchement rénal) J'ai surtout suivi quelques mois après moi la convalescence de Thomas Gury qui quand à lui s'est remis à fond dans le circuit PWC. Ce qui m'a interrogé sur la façon dont on fixe ses marges et ses objectifs. Chez Thomas l'objectif est clair: revenir au plus haut niveau et il est déjà en route pour la superfinale si je ne me trompe pas.
Après avoir dégusté les joies de l'immobilisation je comprends mal comment on peut pousser encore plus loin ses marges ? Même s'il y en a qui le font
Mais l'avis de Thomas serai important à connaître (il a développé ses ressentis sur facebook lors de sa convalescence

La réalité que le parapente comme la vie d'ailleurs, n'ont rien de démocratique (CFQD : dans le sens ou l'on serait tous égaux devant eux)

Nous ne sommes ni aussi passionné quoique l'on veut en penser, ni capable du même engagement et bien pas muni des mêmes capacités (ça c'est plus facile à croire, il me semble)

Thomas est un pilote que j'admire sans pour autant être un exemple que je tenterai de suivre et là il n'y ni fausse humilité de ma part et encore moins critique à son encontre, juste du pragmatisme.

Il me semble important de chacun trouver sa motivation et réalité dans sa pratique. Je pense sincèrement qu'après un coup dur, pas que en parapente d'ailleurs, il faut s'octroyer le droit au questionnement et au doute et se donner le temps d'y trouver ses propres vraies réponses.

Avec le temps, tout s'en va. Il faut juste espérer et tenter de faire en sorte que ce soient les doutes avant l'envie pour redonner sa pleine place au plaisir.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
armorfly
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: artik 4
pratique principale: cross
vols: 1200 vols
Messages: 12


« Répondre #18 le: 17 Septembre 2018 - 11:47:14 »

Quand je dis que je comprend mal, je parle pour moi mais je peux affirmer que lors de ma convalescence j'ai fais évoluer mes objectifs et j'ai été surpris de mon mental.
Sinon, j'accepte qu'un compétiteur se met des objectifs très élevé mais Thomas ne parle pas d'augmenter ses marges. Thomas dit vouloir augmenter sa concentration dans toutes les phases et dit "voir différemment les arbres"  Mr. Green 

Je veux seulement signaler comme tu le dis Wowo, que nous ne sommes pas tout pareils devant l'adversité et que chacun met son curseur d'engagement là où bon lui semble. Je postais surtout car dans la tendance des posts précédents (à part Cowa) les personnes disaient avoir baissées leurs objectifs suite à un accident et avant que ça n'arrive on est en droit de s'interroger sur notre réaction post-trauma et en fait une fois dedans les questions ne se posent plus pareilles
Donc bonne convalescence à Tartifli et laisse toi surprendre par ta capacité de résilience. 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
BombeurJean
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Oui.
pratique principale: apprends à voler
vols: eiuqa vols
Messages: 64



« Répondre #19 le: 17 Septembre 2018 - 12:37:23 »

Hum, baisser les objectifs...

Non ! Pour ma part, ils ne sont clairement pas baissés. Je suis dans une phase de progression et les objectifs sont toujours là. Ce qui va changer [pour moi], c'est la manière de les atteindre. Oui, ça revient presque à dire qu'on ne se pose pas les questions de la même façon ( j'approuve ).

Effectivement, le rapport au relief est complètement différent et est en constante évolution : hier, 3e vols depuis mon crash/ma reprise. Décollage niquel, je m'éloigne tout de suite du relief et "gratte" beaucoup qu'avant. Finalement, thermique un peu plus loin, je retourne vers le relief et enroule un très bon pétard en gardant un oeil sur le relief mais dans un coin de ma tête, pas envie de passer sous le vent du thermique au dessus du relief ( 200m de gaz à ce moment ). Je dirais bien 80% du vol hors du relief hier, et forcément vu que je ne peux pas atterrir debout ni trop vite, repose en haut oblige. Et bien étonnamment, tout en étant très concentré sur le pilotage bien sur, je n'ai pas eu d'appréhension au relief dans cette phase d'atterrissage.

Tout ça pour dire que le mental joue énormément, en découle une bonne concentration.
Tartifli, confiance dans le mental. Tu revoleras quand tu devras voler !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
tartifli
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: sigma 9
pratique principale: cross
vols: 340 vols
Messages: 0



« Répondre #20 le: 17 Septembre 2018 - 13:11:00 »

désolé si mon intervention n'est pas directement lié à la question du post: tu n'indiques pas le traitement que tu as pour la consolidation de ta vertèbre, mais pour info, avec du matériel d'osteosynthese , tu ne peux pas avoir de certificat médical... donc si c'est le cas ta remise en vol pourras être longue... ou il te faudra changer tes habitudes : quitter ton club FFVL , passer chez le vieux campeur...

Je confirme que j'ai bien deux broches et 8 vis... Tout le monde confirme que c'est rédhibitoire pour le certificat médical ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wleger
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Rise2, Mentor3, BiGolden 2
pratique principale: vol / site
vols: 1000 vols
Messages: 31



WWW
« Répondre #21 le: 17 Septembre 2018 - 13:27:13 »

https://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/2015_Conditions_m%C3%A9dicales_et_contre-indications_0.pdf
dans la partie appareil locomoteur...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
popol
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: MiniGoose, Goose XL
pratique principale: apprends à voler
vols: 50 vols
Messages: 0


« Répondre #22 le: 17 Septembre 2018 - 14:29:33 »


Je confirme que j'ai bien deux broches et 8 vis... Tout le monde confirme que c'est rédhibitoire pour le certificat médical ?



Non ce n'est pas rédhibitoire, mais avec des conditions particulières. Il faut faire une demande au médecin de la FFVL qui demande des documents supplémentaires et accorde oui ou non la possibilité de prendre la licence  Clin d'oeil .
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
tartifli
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: sigma 9
pratique principale: cross
vols: 340 vols
Messages: 0



« Répondre #23 le: 17 Septembre 2018 - 15:05:09 »


Je confirme que j'ai bien deux broches et 8 vis... Tout le monde confirme que c'est rédhibitoire pour le certificat médical ?



Non ce n'est pas rédhibitoire, mais avec des conditions particulières. Il faut faire une demande au médecin de la FFVL qui demande des documents supplémentaires et accorde oui ou non la possibilité de prendre la licence  Clin d'oeil .


Et sinon il faut prendre une assurance ailleurs, type vieux campeur, c'est ça la parade ?

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Nicolas - AirDesign France
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: AirDesign
pratique principale: autre (?)
vols: depuis 89, que des beaux vols
Messages: 465



WWW
« Répondre #24 le: 17 Septembre 2018 - 15:26:24 »


Je confirme que j'ai bien deux broches et 8 vis... Tout le monde confirme que c'est rédhibitoire pour le certificat médical ?



Non ce n'est pas rédhibitoire, mais avec des conditions particulières. Il faut faire une demande au médecin de la FFVL qui demande des documents supplémentaires et accorde oui ou non la possibilité de prendre la licence  Clin d'oeil .


Et sinon il faut prendre une assurance ailleurs, type vieux campeur, c'est ça la parade ?



Et... il est prévu que tu gardes le matos dans le dos? Moi il a été enlevé au bout de 12 mois. Mais rien n'est systématique, ça dépend surement de la fracture, du matos lui-même, du chirurgien, et de l'âge du capitaine patient...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nico
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.041 secondes avec 23 requêtes.