+ Le chant du vario +

Forum de parapente

16 Septembre 2019 - 23:31:12 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Récit de vol du samedi 2 avril 2005  (Lu 3108 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
marco
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1


« le: 07 Avril 2005 - 22:14:44 »

salut
je ne mets pas mon récit de vol pour me faire mousser lisez-le ou  ne le lisez pas (j'en ai rien à foutre) mais si ça peut servir d'expérience à quelqu'un tant mieux


Collet d?Allevard presque tout le monde  piwaille, préz et moi on est à la bourre quand on prend le télésiège pour les Plagnes on est presque en haut quand on recroise tout le monde qui redescend -« vent de cul »

Merde bon on descend quand même, histoire de faire notre propre analyse

-« bin quesce qu?ils racontent c?est travers gauche donc sud mais travers mais ça décolle quoi !!! »

On reste un petit moment on monte sur la crête bon effectivement c?est travers cul mais pas trop fort on redescend la tendance dominante est travers cul en bas aussi maintenant mais des créneaux de sud arrivent de temps en temps à passer

Devant sur le mamelon de la biroute (heu pardon, mais je me comprends) un thermique alimente la biroute quasi constamment avec ferveur  bon mes 2 acolytes sont hésitants moi je le sens pas trop mal malgré le gros doute transmis par tous les autres qui sont redescendus et par des conditions heuuuu inahbituelles; le déco travers cul n?est pas très risqué vu que l?on est sur la piste de ski on peut courir ; après 2 tentatives, je suis servi , j?ai couru environ 200metres (un peu moins en vérité) pour pouvoir décoller ;  dés que j?arrive dans le cirque,le vario se met en route, ça monte fort , large et assez haut 2400 env. un bonheur mes 2 compères déplient

Je me dirige vers le grand Charnier, ça monte tout le long de la crête  par contre dés que je me rapproche du charnier ça devient malsain mais c?est plus un sentiment qu?un fait réel jusqu?au moment ou la bandit se met à savonner doucement et a plomber  à -5m/s bon d?accord je me casse, je retourne sur la crête et au niveau du col je retrouve une pompe qui me monte à 2600 les copains n?ont toujours pas décoller j?n?aie pas de radio tant pis je me barre sur Valpelouse dés que je sors du thermique je me met à plomber grave mais j?ai du gaz je raccroche au niveau du déco

J?hallucine, de loin je croyais que la biroute était NORD en fait elle est sud plein pot je fais un bon virage pour rester dans la combe de gauche exposée au sud 2 virages après je choppe THE thermique de env.1750m je monte à 3200m si si 3200 entre +6 et +8.5 m/s du bonheur à l?état pur ; sous le gros cum qui s?est formé, l?horizon se trouble et ça commence à cailler sévère accéléro direction Chamoux ça monte encore pendant 2. 3 mn puis je récupère le taux de chute de croisière je n?ose pas serrer le relief donc je garde mon cap  mon taux de chute augmente je vise Champlaurent, à la moitié de la vallée des huiles je plombe assez fort je cherche quelque chose devant  le déco de Champlaurent  ya un petit truc mais bizarre je fais un ou 2 tours et je me barre pensant aller raccrocher la crête qui remonte au déco de Chamoux

 Que nenni, une masse d?air m?écrase, je plombe à -6 et avance à 55km/h, je vise l?attero  je cherche des champs entre lui et moi car un gros doute m?envahit

Non ça va le faire. A l?attero 2 parapentistes font des gonflages « c?est bizarre ils sont tournés face à Albertville alors que je suis toujours poussé au cul à 150m/sol »

Je surveille la biroute elle est tendue vers Albertville je fais un virage et me pose au milieu du terrain je garde la voile sur la tête et me rapproche des gonfleurs d?un coup je me prend la voile sur la gueule, la biroute est dans l?autre sens 15-20 km/h vindiou c?était juste ; les gonfleurs me confirment j?ai posé juste dans le bon créneau

En fait le coin est hyper thermique, une brise de 20 Km/h env. change de direction toutes les 5 mn terrible j?ai eu du bol

Une partie de l?équipe qui n?ont pas volé, arrive en voiture (jeumeu, florent,  jcg, joseph, seb + ?) ils ne vont pas pouvoir voler aujourd?hui !!!

A la radio de Jo, le piwaille arrive il a encore beaucoup de gaz on l?avertit il fait sa perte d?altitude au-dessus des champs de maïs coupé ou il n?y a pas de thermique soit disant

Fermeture 40% à 60 m sol il contrôle bien mais est obligé de poser hors terrain moindre mal ouf, le Préz s?est posé à la digue d?Allevard prés de sa voiture

L?équipe sort leurs voiles pour faire des gonflages une  vielle ITV approche elle a beaucoup de gaz au-dessus de l?aterro  après un bon moment il est en approche sa position sur le terrain est foireuse il se rapproche trop des arbres, fait un virage trop bas, ne surveille pas la biroute qui est en train de changer fermeture pas de contrôle crash vitesse du vent +vitesse de l?abatée+vitesse de la voile, l?impact est dur, la cabriole qui s?en suit également il a mal mais il est conscient (ou le contraire d?ailleurs)

Forte douleur à la colonne     allo pompier  évacuation hosto rien d?irrémédiable apparemment  

Voilà voilà j'ai raconté ça non pas pour  faire peur mais juste pour information d?une expérience supplémentaire
papouille
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
compétiteur(trice) de haut vol
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 461




WWW
« Répondre #1 le: 08 Avril 2005 - 14:05:34 »

Je confirme...
le vol était "raisonnable" d'Allevard jusquà la Rochette.

Mi chemin entre la rochette et chamoux, ça commence à devenir vraiment crainteux...
et la perte d'alitutude à Chamoux, c'était carrément le ponpon avec la moitié droite de l'attérro à ça montait à +4 m/s et la moitié gauche où ça descendait à -4 m/s.

Du coup j'ai préféré
1 ne pas continuer mon chemin même si j'étais en train de faire un beau plein à cahmoux
2 poser des questions pour savoir si ça avait des chances de bien se passer (quoi que ça soit le genre de truc qui conduise à un exces d'optimise : si un aute a réussi, j'tente ma chance)
3 garder un pilotage actif est descendre en trouvant une zone descendante plutot de que faire les oreilles (perte de manoeuvrabilité)
4 j'ai préféré risquer de me poser hors terrain (ce que j'ai finalement fait) plutot que de risquer de me poser dans la zone de cisaillement entre les 2 masses d'air. Je me suis donc éloigné au maximum (même un chouille de trop) de cette zone

ça m'a pas empêcher de fermer très violament...
(et je crois que j'étais sensiblement plus bas que 60 m/sol... j'aurais dis 10-20m/sol)en tout cas j'ai fait mon dernier virage bien trop bas pour essayer d'être un peu moins hors terrain (alors que la sécurité c'était de poser dans les mais)

ce que j'en retiens...
ben d'abord non aux habitudes Exclamation fut-elle celle de se poser à l'atterro, on s'en fout, le principal est de poser en vie
Ensuite... nous n'aurions ptêt pas du jouer les cadors. ça s'est bien passé pour nous... même si ça été vraiment limite et hors limite pour le gars en ITV (en plus je sais pas dans quel mesure je n'ai pas été le moteur qui l'a entrainé à chamoux aprés qu'on se soit croisé à Allevard où il aurait dû rester)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.02 secondes avec 23 requêtes.