+ Le chant du vario +

Forum de parapente

23 Septembre 2019 - 14:15:48 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les Récits de "Mes petits cross"  (Lu 5723 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« le: 20 Juin 2017 - 15:41:46 »

Salut,
De temps en temps (quand la météo chez les Chti permet de voler) je partage des récits sur le forum de mon club alors je me suis dit, pourquoi ne pas en faire un copier collé ici pour les partager aussi avec d'autres personnes.
J'ai remonté l'historique et profité de l'occasion pour relire le récit de mon tout premier cross en plaine il y a déjà 3 ans. (je vole depuis 2012).

Mon premier cross: Dimanche 29 juin 2014, le jour ou je quitte pour la premier fois mon petit bocal (La Comté 62)
Photo du site


Je viens de rentrer de stage initiation cross, mon idée ce week-end était de me reposer un peu, pas question donc de faire beaucoup de route, je privilégie la grâce matinée  dodo

Le dimanche après midi approche et j'ai tout de même dans un coin de la tête l'envie d'aller faire un petit tour sur La Comté qui se trouve à 15 minutes de chez moi principalement dans l'optique de m'aérer un peu et de voir les copains.
J'arrive donc sur place vers 15h et à mon grand étonnement je suis seul Sourire

Je monte tout de même au décollage sans la voile pour observer un peu.
J'appelle Hugues pour lui donner les informations sur place car je sais qu'il voulait venir également cet après midi.
Je prends une photo à ce moment.

Ciel voilé mais on remarque la fin du front froid et le ciel de traîne en approche.
Vent NO faible à ce moment 7km-h
Éclaircies à venir


Analyse météo faite après coup car c'est vrai que je venais plutôt en touriste aujourd'hui et que je n'attendais pas grand chose de cette journée à part prendre un bon bol d'air et dire bonjour aux amis avec si possible un petit vol !

Afin de comprendre la journée j'ai pris le temps ce soir de regarder en détails la météo.
Front froid qui nous passe dessus avec un vent de NO suivi d'une ligne de grain.


Vent 17-18 au sol en NO , 25 - 30 plus haut (On vole pas sans vent chez nous rouleau ? patisserie )



16h 17H, Hugues me retrouve sur place et un autre pilote.
Celui ci se met en l'air le premier, je prends le temps d'observer et de discuter avec Hugues qui comme à son habitude me donne des précieux conseils.
Je n'ai jamais volé en NO encore sur le site.
Il m'indique la combe à droite ou il y a forte chance de trouver le thermique, et de faire tout de même attention car ça bouge en l'air à cet endroit.

Je décolle, je fais quelques allers retours le temps de me mettre bien dans mon vol, je traverse la combe, c'est vrai que ça bouge pas mal, c'est du bon vol thermique de la Comté ! le soleil chauffe depuis une bonne demi heure et ça se ressent sur les bulles que je traverse...

Je passe 3, 4 fois à cet endroit sans enrouler et ce n'est pas très agréable, il faut tenir l'aile.
Je m'accroche,me dis qu'il y a quelque chose à faire, ce n'est pas si simple mais je m'accroche je fais 2, 3 huit dedans, je prends rapidement 50 mètres, à ce moment je suis alerté par une buse qui vole à proximité de moi et qui me lance des cris assez perçants ! j'ai l'impression que ma présence ne l'enchante pas vraiment !
Je reste concentré sur mon thermique et je suis assez haut maintenant pour enrouler et je visse Rigole

1 tour, 2 tour je me retrouve propulsé au dessus du décollage, youpi... je reste concentré, il est assez étroit je visse..
100 mètres, 200, 300, 400, 500
et me voila arrivé au fameux moment ou je me pose la question à savoir
Je continue à enrouler et dériver avec le vent , par contre je ne reviendrai plus au décollage....
Ou je rentre....
A vrai dire je ne réfléchi pas vraiment j'enroule à donf !!, c'est jouissif   quoi  soleil

Je ne lâcherai pas le thermique qui m’emmènera à 1000 mètres mais pas sous un nuage...
Je regarde de temps en temps le décollage que j'ai de plus en plus de mal à distinguer... je n'ai pas l'habitude de le voir de si haut !

il se dissipe doucement et monte de moins en moins je prends le temps à cet instant de zéroter... de dériver en réfléchissant à une trajectoire en regardant ce qui m'entoure dans ce superbe ciel...

Je ne pars pas directement vent de cul car il n'y a pas de nuage à cet endroit je vire 100 ou 200 m sur la droite et je vise la base d'un nuage.
Bip Bip j'arrive en dessous à 880 environ j'ai donc perdu 120m mais celui ci fait le boulot et j'enroule en dessous et je remonte à 990 mètres.

Je prends mon temps je ne me précipite pas, je dérive avec le vent je reste en dessous le temps qu'il me maintient et que je ne perd pas d'altitude...
Je profite du paysage malheureusement ce jour la, je n'ai ni caméra ni appareil photo !

Toujours sous mon nuage je décide de le quitter et me lance pour ma première transition et je vise un autre cum plus éloigné cette fois....
Je regarde une dernière fois le décollage...les éoliennes sont assez loin à ce moment la je me dit ça y est tu pars vers l'inconnu !!! Youpi ! je suis fou sous mon aile !  sautillant la première fois que je tourne le dos au site !

Je dois avoir fait une dizaine de KM déjà mine de rien et me voila vent de cul avec comme idée d'accrocher l'autre nuage et de passer 1 puis deux villages... Sourire
je transite et j'accroche le thermique à 710 mètres d'altitude.

C'est une bonne bulle que j'ai retrouvé et je me concentre de nouveau, c'est magique d'enrouler à cette hauteur et de se voir dériver à une folle vitesse Sourire je regarde les KM sur mon GPS et je commence à avoir de nouveau la banane, de 700m je dérive et remonte jusqu’à plus de 1000 mètres...
Encore une fois arrivé au moment ou je zerote je me laisse dériver un peu et je repars vent de cul direction l'autre nuage.

Le cross de plaine c'est géant Sourire nous n'avons pas le relief ni les paysages de montagne, mais je suis comme tarzan avec mes lianes virtuelles sous les nuages !
Je prends le barreau, je pousse ! j'ai une pensée pour les copains, et je me dis, la ça pousse ! ça pousse ! je suis grave content !
Je transite et j'accroche un dernier thermique sous un autre nuage.

Celui ci me montera à plus de 1200 m, 1240 je crois.... je reste prudent, c'est plutôt calme en l'air mais il y a quand même de certains cumulus plus épais je garde tout de même mes distances ....

Malheureusement j'ai plein de gaz, mais j'ai rattrapé le front froid et devant moi plus aucun cumulus à viser, c'est voilé et je pars donc vent de cul avec la certitude de ne plus aller bien loin... je regarde au sol tout est à l'ombre, au compteur j'ai passer les 20 km c'est déjà bien, je pars pour une longue transition avec l'idée de passer les 30 quand même Sourire

C'est dingue une fois plus aucun thermique ni nuage, même à 1200 mètres en 10 minutes tu te retrouves au sol, je vise la proximité d'un village, je cherche une pâture assez grande pour poser, et voila je me retrouve posé en douceur avec un grand sourire, je suis heureux !  bravo

Il y a rien de plus beau que de se retrouver perché à plus de 1000m /sol et voler d'un nuage en nuage la haut dans ce silence, juste le vent dans les oreilles, seul avec soi même... C'est la magie du parapente qui prend tout son sens...

J'appelle Hugues pour savoir s'il y a une récup possible, il me dit oui pas de problème.
Il me demande ou je suis je ne sais pas encore, mais je lui dis que j'ai fais 30 km, il me répète 30 km !!!! lol
hé ouai   voler


C'est le premier je m'en souviendrai
Il y a deux ans à peine j'apprenais à voler
L'année dernière j'enroulais mon premier thermique avec mon Alpha, cet année siv et je fais mon premier cross de 30km en plaine, c'est un grand pas en avant que je fais encore... Sans une superbe équipe et le partage au quotidien cela ne serai pas possible.
Merci à Hugues et Géry  pour l'enseignement qu'ils donnent aux élèves du club-école Razmotte.
www.doarama.com/view/6409
parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2013/vol/20149293




* lacomte.JPG (91.95 Ko, 1264x673 - vu 110 fois.)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #1 le: 20 Juin 2017 - 17:28:31 »

Je réitère au même endroit presque un an après jour pour jour.
juin 2015 et 42 km

Dans du bleu tout le long.
Souvent du petit thermique, beaucoup de zérotage et de dérive, de temps en temps du 1,5 ms et une fois du +3 constant. qui ma emmené à 1104 m
Le reste du temps j'ai bataillé entre 500m et 800m en visant les champs marrons, les villages et les bosquets.
Le plus dur a été de s'extraire !
J'ai dérivé dans du tout petit ! j'ai pris un bon thermique au relief de la Comté qui s'est vite atténué... j'ai continué de dériver avec lui jusqu’à 300, 400m... mais sans trop y croire car ça montait vraiment doucement et j'étais déjà loin derrière... Voyant que je n'arriverai plus à rentrer j'ai bataillé dans mon petit qui m'a tout de même emmené jusqu'a un peu au dessus de 800m.... et la j'ai tracé la route ! quel pied
Comme j’étais dans du bleu sans visualisation des ascendances, j'ai exploité au maximum tout ce que j'ai trouvé, même les mini bulles, et derivé dedans jusqu’à ce que le vario ne bip plus!
Meme en zerotant dans du 0,3 pendant 15 minutes avec la dérive c'est quelques km de gagné

A ce moment j'hésite franchement à continuer...
J'ai plus dérivé avec le vent que pris d'altitude ! je me vois finir au tas assez vite !
Pour maintenant je n'arriverai plus à rentrer... autant me battre jusqu'au bout et essayer de rester dedans...


J'ai bien fait d'insister ! ça monte! je m'accroche


Aller ça ne monte plus on trace !
Je décide de craber pour tenter d'éviter la TMA 3.1


Le moment magique ou tu regade pour une dernière fois le décollage, tu sais que tu ne reviendra plus


En quelques minutes, premier point bas, je regarde déjà ou je vais poser...
Je ne serai pas aller bien loin !


Je croise une bulle !
Aller y a un espoir que l'aventure continue ! on s'accroche.


J'ai repris un peu de gaz, mais pas tant que ça... je fonce ! direction le village.


Je reprend une bulle avant d'y arriver, heureusement j'allais être court.



GAZ repris, on fonce vers l'autre village... pas de nuage donc je vise les villes !



Le village est passé, mais rien au dessus... j'arrive de nouveau un peu bas.


Quand soudains:) bip bip
Quel bonheur d'enrouler et de continuer l'aventure ! on s'accroche




Et ça monte encore !


1104m, j'ai atteint le plafond du jour, dans du bleu
On pousse !


la vidéo de l'extraction
<a href="http://www.youtube.com/v/vDK4qrkQYOY&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/vDK4qrkQYOY&rel=1</a>




Malheureusement plus de batterie, plus d'image pour la suite.
Quelle aventure.



Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #2 le: 20 Juin 2017 - 17:51:03 »

Eté 2015, Compétition loisir ozone chabre open (ma première)

Manche 2 (le premier jour j'ai fais un tas comme la moitié des pilotes  la prise de t?te )

Aujourd'hui s'est déroulée la seconde manche de la compétition.
Tout le monde levé de bonne humeur et moi personnellement avec une motivation d'enfer de vouloir faire mieux qu'hier mélangé à un peu de doute... je me dis que si je me refais un tas comme hier je vais vraiment mal commencer cette compétition et le moral sera en décrochage  :woohoo:
Alors j'ai un peu la pression  :silly: Aujourd'hui je dois tout donner !

Passés par le camping, briefing, petit vent de NO en altitude, nous allons sur le déco de Chabre.


manche du jour.
Déco Chabre D21
Premiere balise B31 col saint ange le long de l’arête de Chabre
Ensuite B35 sur les antennes de beaumont
Puis se refaire le retour pour enfin aller poser sur A16 après Sisteron


Au déco quand nous arrivons les conditions s'installent doucement,
Nous assistons à plusieurs Dusts !
Attention aux voiles, à ne pas s'attacher à la sellette...
Pas loin de 6- 7 dusts en 1h.
On reste concentré  et prudent !

Hugues décolle
Djfly puis Alain et je suis enfin une dizaine de minutes ensuite.
Laurent me suivra rapidement



Le fait d'avoir attendu un peu les conditions se sont mieux installées, et les thermiques balisés, ce qui facilite l'extraction.
En revanche j'apprendrai rapidement que 10 minutes de retard c'est dur à récupéré par la suite...
Je ne reverrai plus Hugues de la manche, sauf au retour des antennes !
J'étais content de le croiser, je me suis dit un instant, je suis efficace , je l'ai rattrapé !...
mais non il avait bouclé l'antenne au bout et était sur le retour...

Première transition après le plaf au dessus du déco pour atteindre B31


Thermique sur la route


Transition vers B35


Et soudain dans la transition, accéléré
Bing, un bout d'aile sur la tronche...
Aller on ne s’arrête pas à ça! tu sais faire tu as du gaz ! aller on reprend l'accélérateur


J'irai jusqu'aux antennes , je ferai un plaf max du jour à 2750m.
Les thermiques étaient sympas, la plupart dans du bleu, parfois des barbules.

La complication de la manche était le retour une fois revenu jusqu'au déco cela allait, mais la suite était compliquée...

D'autant que les thermiques étaient un peu moins généreux et les plafs plus compliqués à assurer....
Cependant je me suis super bien sortit de plusieurs points bas dont 1 à 1150m dans une combe...
et un seconde pareille un peu plus loin...
Je me bats comme un lion déjà 3heures que je vole et je vois le goal se rapprocher...

Je ne lâche rien, la moindre bulle qui peut me sortir des points bas, combes, je la travaille, 15, 20 minutes, puis j'avance etc...
Je bataillerai sur le retour ainsi pour poser à 1 pauvre KM du Goal !
Goal assez compliqué face à la brise...

Laurent Fera le Goal !
Hugues Pose à 2km du Goal
Alain et Djfly posent à 5km du Goal.

La team était en forme, espérons que demain soit la même.




Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #3 le: 20 Juin 2017 - 18:03:47 »

Jour 3,



Je viens de poser et j'ai la banane Sourire
Je suis allongé au soleil dans l'herbe et je profite avec cette petite odeur d'herbe et des petites fleurs sur le terrain de l'attero...

Trop bon ce petit moment ou tu reviens au sol et que tu es super content du vol que tu viens de faire Sourire
Parce que la je suis très content, je viens de faire mon premier Goal !!! Sourire

Yeah, First Goal comme disent les british !
Je vais avoir droit aux applaudissement sous la tente au debrief!
Et je vais me boire quelques bonnes bières pour fêter ça !

Je n'aurai jamais pensé faire un goal si vite.
J'arrive ici il y a trois jours et je ne connais pas grand chose au vol de montage ou du moins juste un peu de theorie et peu de pratique, je sais juste enrouler mes petits thermiques de plaine moi Sourire !
Et la bing je bataille pour suivre cette fleche sur mon GPS et c'est super bon! Et motivant!

Le vol de groupe c'est quand même génial pour les transitions ça balise la masse d'air, tu sais rapidement ou aller et ou ne pas aller...
En hauteur tu mises sur les nuages, parfois ça fonctionne parfois tu ne trouves pas grand chose et tu as peur de perdre la centaine de mètres qui va te permettre de faire une transition confortable...
Et tu te retrouves à gratter sur une crête... Avec deux troispilotes, et tu vois une belle grappe 1000m au dessus de toi...la tu te dis merde j'ai merdé quelque part !

Alors la tu commences à regarder les gros champs en bas du relief...
Et tu fais tout pour ne pas y arriver !
Aujourd’hui j'ai fais deux points bas... Un soaring sur une crete ou j'ai bataillé une bonne demi heure pour en ressortir...

j'en suis ressorti tout juste je n'arrivais pas à aller plus haut donc j'ai sauté dans une transition ou je savais que j'arriverai en bas du relief... Mais bon... Parfois tu n'a pas vraiment le choix!

J'arrive à environ 300m sol, en vallée au pied de ma prochaine balise! ...
Je mise une dernière fois sur un champs de blé avec un bâtiment juste à coté...

Et je trouve un bon thermique sortie de nul part! Il m’emmènera à 2400m bien au dessus du relief ou je passe la balise!

À ce moment la je suis à mi parcourt...
La ou je devais poser, il y avais un gars qui me regardais qui venait de se faire plomber...
Je pensais le rejoindre et lui aussi j'imagine, il a du me suivre des yeux jusqu'au nuage Sourire

Hihi la c’était un moment magique, je passe en quelques minutes, de l émotion, ça y est c'est fini je n'irai pas plus loin je vais poser...
À ça y est je suis au plaf de chez plaf et le goal et possible!  soleil

je transite, je suis au dessus de tout le monde et je peux rejoindre tranquillement une grappe assez lointaine au dessus du prochain relief.

Plus loin je passerai au dessus d'hugues qui pose à 10km du Goal, il est au sol et me reconnait il m'encourage à la radio, aller Farid je te vois! Pousse tu vas le faire le goal...

À ce moment il reste encore deux difficultés
Refaire un plein au prochain relief.
Et le glide final à assurer...

J'arrive au prochaine relief pas tres haut, 200m au dessus à peine, un pilote me devance et une grappe juste au dessus donc je sais que ca va monter...

Je vois le pilote devant moi entrer dedans et se prendre des gros mouvements d'ailes...
Le thermique au relief est assez violent à cet endroit!
Et la quand tu vois ça, tu sais que dans 10 secondes c'est ton tour la machine à laver!!  parapente

Je rentre dedans et mon vario se met à hurler, je regarde mon aile tempo je visse...
Je me dis plus je serre plus c'est stable...
Mais celui ci etait un dur etroit et peteux!

Je ferme legé des deux cotés, j'en ressort merde, il faut y retourner!
l'ailes qui veux me doubler à gauche à droite... Tu la tiens et ta seule satisfaction d'etre la à ce moment la, c'est de voir le relief s'eloigner! Parce que C'est un peu chaud!

le goal se rapproche encore....
Je refais le plein mais pas jusqu'au nuage car le thermique ne se calme pas vraiment, d'autres le quittent... Je les suis ça me balisera la masse d'air devant...

Et c'est le glide final!
Je pousse car ca degeule, -3 et il reste 6 ou 7 km j'ai la chance de retrouver un petit thermique ou je reprendrai 200 ou 300m et je fonce une fois sur du goal!
La joie une fois le gps qui bip!

Voila voila...
Djfly vient de me rejoindre au goal.
Et alain doit se batte encore, il doit etre crevé deja 4h qu'il vole.
J'ai mis 3h15 je crois.
Et laurent je ne sais pas ou il est pour le moment.


Yeahh First Goal !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick Samoens
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 475



WWW
« Répondre #4 le: 20 Juin 2017 - 22:15:36 »

Merci pour ces récits pleins de fraîcheur.

Un détail me titille, en transition vent de cul en plaine tu parles souvent de pousser l'accélérateur. La logique voudrait au contraire de voler en privilégiant le taux de chute sauf en cas de grosse dégueulante.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
M@tthieu
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone M6 / Niviuk Artik 4 / Niviuk Roller 18 / Niviuk Zion 15 / Kortel Kamasutra 2 / Kortel Karver 2 / Ex (Ozone Mojo 4, Niviuk Hook 3, Spiruline L)
pratique principale: vol / site
vols: 1125 heures 41 en 1671 vols
Messages: 446


So beautiful ! ;)


« Répondre #5 le: 20 Juin 2017 - 22:33:18 »

Supers les différentes étapes et les photos Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser"
"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine... Elle est mortelle"
Voler n'est pas anodin
Mes débuts : https://youtu.be/ZD3afqWvaqw
Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #6 le: 20 Juin 2017 - 22:59:35 »

Merci pour ces récits pleins de fraîcheur.

Un détail me titille, en transition vent de cul en plaine tu parles souvent de pousser l'accélérateur. La logique voudrait au contraire de voler en privilégiant le taux de chute sauf en cas de grosse dégueulante.

Merci pour le retour, ta remarque est juste !  J'ai appris avec le temps à mieux gérer le barreau... j'avais une mauvaise utilisation lors de mes premiers cross par manque de connaissance, et aussi tenté d'aller vite...
J'ai compris que le cross de plaine à mon niveau pour aller le plus loin possible ce n'est pas forcement se dépêcher mais souvent l'inverse.
Et puis dans le groupe avec lequel je pratique, l'expression, tu pousses, tu pousses est un peu une phrase culte qui revient souvent dans nos discussions après vols... ca à du m'influencer  la prise de t?te

Je me suis calmé avec le barreau depuis, l'expérience commence à rentrer j'ai compris comment et pourquoi l'utiliser.
« Dernière édition: 20 Juin 2017 - 23:12:52 par fb25 » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #7 le: 20 Juin 2017 - 23:03:31 »

Supers les différentes étapes et les photos Clin d'oeil

merci  voler
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #8 le: 20 Juin 2017 - 23:34:22 »

Eté 2015 découverte et premier cross du coté de Chamonix. (je crois que les images que j'ai mise sont issues du vol du lendemain, j'ai un doute)

Aujourd'hui très belle journée, le conditions étaient bonnes pour tenter un beau vol, ou plutôt plusieurs.
Rdv 9h au bas du télécabine de Planpraz avec comme idée de faire un vol du matin et faire quelques exercices et profiter du gain.

Quelques 360 bien engagé, et des bon tangages pour réveiller les réflex. ça peut être utile !
Je suis avec ma nouvelle voile, L'advance Iota, 3 eme vols avec, Décollage facile, face voile comme dos voile.
C'est joueur, les wings sont font agréablement, ça répond vite à la commande.

On remonte avec cette fois comme objectif de tenir, on ne se fixe pas d'objectif, l'idée de d'essayer de monter déjà et de voir les conditions une fois au plaf.
Je décolle avec Hugues, Remy, Marc qui décollera un peu plus tard.

11h ça commence à sortir, je patiente un peu et j'en profite pour déjeuner.
Sur Planpraz les plafs sont annoncé 2700, avec une petite couche d'inversion au dessus de 2000.

Quelques minutes pour m'approprier la masse d'air et prendre confiance car je me souviens de ma grosse frontale lors du dernier vol ici.
Et voila que je commence à prendre du gain et exploiter les thermiques au relief.
Il faudra une petite demi heure pour survoler le Brévent à 3000m ! Pfffii c'est beau ici mais purée tu serres les fesses pour t'extraires du site  vrac




Il n'y a pas de mot pour dire à quel point c'est beau d'être si haut au dessus de ces magnifiques et immenses paysages...
Ces couleurs, la vue à des km, les lacs aux sommets.




Nous voila en route en direction de Flégère, je survole le lac blanc que j'ai grimpé à pied hier.
Ça monte moyen de ce coté, j'ai du mal à garder le gaz, je repart en direction du Brévent en survolant le relief à la recherche d'une bonne pompe..
Hugues et Remy sont déjà quelques km devant moi...

Au environs du déco, je retrouve un bon thermique qui m’emmène au nuage, je me rend compte qu'il ne fait pas chaud du tout à cette altitude  :ohmy:
Je peux refaire une transition en direction de l'aiguillette des houches, la bas je retrouverai Hugues Remy, Marc, et 2, 3 autres pilotes.
Ce petit groupe est un peu plus loin, mais reviendra vers moi pour refaire le plein,  je me reprend une bonne pompe jusqu'au nuage, 3100m !




Nous voila tous réunis au nuage, un petit point radio pour la direction à prendre, cette fois ce sera en direction du Prarion.
Et me voila dans une transitions de plusieurs KM avec un M6, deux M4, une autre iota...
La iota ne se fait pas ratatinée !, j'arrive certes avec un peu de retard mais je suis agréablement surpris.

J'en profite pour boire une bonne gorgé d'eau et la température de l'eau du camelbak est très fraiche ! ça confirme que ça caille au plaf !

A Prarion nous enroulons en groupe!, on refait le plein mais nous nous apercevons vite que ce ne sont plus les plafs du Brévent!, thermique moins généreux à cet endroit et moins haut...
2700, nous transitons en direction du Mont Joly...

A partir d'ici ça se complique...
Difficile de refaire le plein, c'est partis pour un bon moment de grattouille, de bataille...
Nous perdons quelques pilotes en routes qui nous suivaient...

Hugues et Marc n'arrivent pas à se refaire et rebroussent chemin en direction de passy en passant par tete noir...
Je m’accroche dans un thermique, mais au sommet du mont Joly, le vent météo est bien présent, et ça manque d'instabilité, Remy m'indique que ce n'est pas vraiment la peine de continuer dans cette direction nous n'arriverons pas à revenir et risquons de vacher.

Je pars en direction de st gervais, tete noir, passy... je m'accroche au relief pour ne pas me vacher à mi-chemin. pas grand chose sur le chemin...
Je retrouve Hugues et Marc qui sont en stand-bye.
Nous transitions ensemble sur Passy...




Hauteur du déco, difficile pendant un moment de monter plus haut il faudra un bon thermique au cailloux pour nous extraire...
déjà 3 bonnes heures de vol et une grosse envie de pisser !  :blink:
J'essaye d'aller vers Varan, ajouter quelques km ... je refais un bon plaf jusqu'au nuage... qui me fait continuer de quelques km vers cluses...

Au loin plus au Nord je vois des ailes sur un site... je ne sais pas le nom... je me dis qu'avec un dernier plaf j'arriverai à les rejoindres... mais je ne trouve pas le thermique...
Je fait demi tour, pour aller me vacher prêt de Passy...
Mais je me ferai dégueuler sur du -3ms sur plusieurs km... pas de thermique, trop de brise de vallée ou je suis....
Je me vache dan un grand champ.. en goutant à la brise de vallée de Salanche... ca souffle en bas !

Posé après 4h30 de vol et 48 kilomètres.
La découverte des sommets, de ces vallées.
C'est magique, envoutant, beau et effrayant à la fois toutes ces immenses montagnes

Demain on essaye de remettre ça journée équivalente.



« Dernière édition: 20 Juin 2017 - 23:39:50 par fb25 » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #9 le: 20 Juin 2017 - 23:45:58 »

Eté 2015 du coté de Saint Vincent, vacance entre potes.

Salut,

Aujourd'hui grosse journée !
Des plaf à plus de 3000.
36km de cross.

Des thermiques de folie comme je n'avais pas encore vu... heureusement bien organisés, mais j'ai découvert des nouveaux son de mon vario.
du +6 max enregistré sur 10 secondes mais surement des pics à plus de 7ms.
Thermiques plus fort que j'ai pu découvrir à Laragne et Chamonix cette année.
Du thermique propre mais qui t'envoie dans l'espace en 3 minutes chrono....

Vent meteo plus faible qu'hier, enfin vraiment du plaisir, le retour un peu contré plus difficile.

Superbe vol au dessus de ces beaux reliefs.
Les nuages qui tirent et tirent toujours !
Du grand saint Vincent comme je n'avais encore jamais vu.


On est bon quand même les plaineux, l'extraction n'est pas simple de saint jean de montclar. 2 pilotes sur 3 font un tas...
Les chti toujours au plaf du premier coup! Pas sans mal mais au plaf ! Meme tony!!

On a croisé un pilote hollandais qui fait de la compétition à l'attero qui dit: thermique fort ici!

Perso je me suis senti bien dans ces conditions fortes surement avec les heures de vols accumulées cette année en montagne, et la bonne symbiose que j'ai avec mon aile.

Un autre pilote a reconnu henri au deco, il était â chamery en juin
Il est reconnu de loin notre ami à moustache Sourire

Tony progresse bien et vient de faire son premier 15km.
Henri se porte bien aussi et se demande si son vario ne déconne pas à enregistrer du +7,6 ms  Tire la langue

Vol validé
parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2014/vol/20175497





Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #10 le: 21 Juin 2017 - 00:02:20 »

Une autre manche de Chabre en 2015

Voila des nouvelles de la manche du jour.
Aujourd'hui petit vent d'Ouest, avec une instabilité à la baisse en comparaison de ce que nous avons eu en début de semaine...   &eacute;claircie
Il avait préparé une manche de 85 kilomètre mais finalement nous n'aurons qu'une manche d'environ 40km.

Il fait chaud comme toujours
Nous arrivons au déco, la fournaise !


On perd de l’énergie rien qu'a rester assis au soleil, et en tant que bon compétiteur(du dimanche) nous sommes prêt à tout pour économiser nos forces Sourire


Nous sommes monté en mini navette, le temps que le grand bus amène les autres pilotes nous avons une heure à perdre, une petite digestion s'impose sous la fraicheur des arbuste.
Méditation et concentration  Tire la langue  Tire la langue  
Faut dire qu'on se cache ou l'on peut du soleil qui cogne vraiment...même si ça doit sentir un peu la pisse à cet endroit..


Le déco ouvre à 13h
Le Start à 13h30 sur la balise au milieu de la crête de Chabre.

Les pilotes ne se pressent pas pour décoller en vue des conditions, et les quelques pilotes qui se lancent nous font remarquer que l'extraction ne s'annoncera pas si facile.
Laurent décolle en premier ou Alain je ne sais plus...
Laurent fera déjà un beau point bas juste après avoir décollé... mais se concentrera et réussira à se refaire pour revenir dans la course.
Le reste de l'equipe décolle, la grappe se forme timidement au dessus du déco...

Quelques minutes plus tard je suis au plaf.. les plafonds sont timides aujourd"hui, 2000 environs max sur l'ensemble de la journée. (2800 en début de semaine).

Je transite vers la première balise et le start de la manche.


A mi chemin je rattrape une grappe.. je prends, tout est à prendre aujourd'hui ! car beaucoup sont déjà au tas...

La balise est faite, j'étais avec Hugues.
Le retour s'annonce compliqué, ca dégeule tout le long de la crete de Chabre...et il faut etre fin et patient pour pouvoir survivre !
Tout passe à l'ombre de longues minutes.
Dj fly fini posé...
Je gratte je gratte, je ne veux rien lacher, j'arrive à me maintenir, le soleil revient et je me trouve un bon thermique qu'au bout d'une dizaine de minute qui me renvoie à 2000m


Une fois à 2000m, plaf du jour, je n'irai pas plus haut, je me jete vers le volcan, le massif au loin.


Je trouverai un petit thermique en plaine pour me refaire de 200m environ de quoi arriver juste à hauteur du relief.
Hugues et Alain transiterons juste derrière moi, ils me suivent de prêt.
Laurent ne réussira pas la transition et posera en plaine.


Une fois au volcan (saint genis) pas évident non plus de trouver le thermique pour refaire le plein
Alain perdra pas mal de temps sur ce massif.

Hugues et moi arrivons à nous refaire et nous transitons sur le prochaine relief.
1900 à peine, nous n'arrivons pas à faire plus, on se jette en face.


Hugues arrive juste devant moi à 100 au dessus et ca fait la différence, il arrive à passer la crête et prend le thermique pour avancer de l'autre coté du massif.
Moi qui arrive sous le relief, je dois encore gratter de chez gratter, je trouverai le thermique mais moins généreux ! je n'arrive pas à prendre de quoi avancer vraiment de l'autre coté...


Je transite tout de même mais je descend le long du relief...
Je ne veux pas vraiment le contourner j'ai peur d’être sous le vent, à ce moment je me jette en plaine sur un champ de blé, c'est ma dernière chance de continuer. déjà 16h et les thermiques sont de moins en moins généreux, déja qu'ils ne l'étaient pas vraiment ...


Je fais un point bas à 300m sol environs et le thermique que j'espérais est la !
J'arrive à me refaire jusque 1900 !


1900, le max du thermique... je n'aurai rien de plus, je me jete dans ma dernière transition...



Le goal est en face au pied du massif à l'aerodrome d'Aspre.
Je poserai à 4km du goal... dommage.

Hugues postera à 2km
Alain postera au niveau de mon point bas juste avant.

Je suis content de moi, j'ai fais de mon mieux en vue des conditions du jour.

15 ou 17 pilotes feront le Goal.

Je termine 41em sur la manche, avec 37km
Je remonte un peu au général 62 em sur 123, dommage pour mon tas le premier jour car je suis régulier depuis et je remonte mon retard.
Hugues 37em sur la manche.

Il y aura encore 2 secours aujourd'hui et un poigné cassé il me semble.
La première manche il y avait eu 2 blessé également...
Beaucoup d'accidents je trouve.

Enfin bon, nous passons une magnifique semaine.
Ce soir nous avons été nous baigner dans la rivière derrière le gites

Ps: le doarama du vol, intéressant il y a Hugues et Alain également dessus.
www.doarama.com/view/391309
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #11 le: 21 Juin 2017 - 09:52:32 »

4 Aout 2016, retour en vacance du coté de Saint Vincent les Fort ou j'avais adoré y voler l'été dernier.

Salut tout le monde,

Me voici dans les Alpes depuis samedi, plus précisément du coté de Saint Vincent les forts.
Des vacances plutôt imprévues car cet été j'avais prévu autre chose que du parapente mais en dernière minutes j'ai du changer mes plans.
Bon c'est pas si grave, des vacances parapente c'est bien aussi  Rigole enfin pas vraiment que Parapente car je suis accompagné...  :whistle:

Samedi, petit point météo, bonne journée en prévision mardi et excellente mercredi  :silly:
C'est avec grand plaisir que je retrouve ces paysages et magnifique site de vol autour du la de serre ponçon...
Les souvenirs des vols de l'an passé avec Damien, Toto et Henry ou nous avions passé une semaine de rêve à voler tous les jours...

Lundi c'est baignade au lac pour gagner un peu de crédit vol.
Allongé sur la rive je regarde les ailes qui parcourent le ciel... et tous ces planeurs... je suis bien allongé sur ma serviette mais mon esprit est déjà la haut...

J'ai envie de réaliser un beau vol, de prendre du plaisir avant tout......
Mais aussi un peu d'appréhension car pas volé à la montagne depuis l'été dernier... et que les conditions ici sont ce qu'elles sont...  diable
voila donc Mardi 14h au déco de Saint Jean de Montlart dans l'objectif et de faire un vol sans grande ambition, simplement se faire plaisir, se remettre à l'aise avec le site que je connais, ses thermiques, rester dans du connu.
En quelque sorte un décrassage et on verra demain pour s'ajouter un petit défi si confiant!

4 ailes au déco, peu de monde, les conditions top, des petits cum se forment au loin sur la crête.
Je me prépare, je patiente un peu, une thermique passe, je décolle dans un bon cycle, je prends rapidement le thermique et en 5 minutes me retrouve au dessus de Dormiouse  :blink:
Youpi je sais encore enrouler tout va bien.



Je décide de longer le relief et d'aller me balader sur le territoire que je connais jusqu'à l'estrop. (un poil avant)
Les paysages la haut sont juste à couper le souffle, une fois 3000m c'est du relief à perte de vue...


Le lac, ses couleurs...

La haut j'ai un peu froid, j'ai la polaire et un tee shirt et c'est léger il me manque une couche !
Après 2, puis 3 thermiques je suis plus détendu en l'air malgré la masse d'air assez vivante.
C'est confiant que je continu mon vol jusqu'a l'estrop comme convenu puis décide de faire demi tour.
Je croise 2 parapentistes qui avait décollé 5 minutes dernière moi...
Ils continuent...
à ce moment je me demande si je suis ou non...  rapido
Une partie de moi en a envie, mais je choisi la raison, si je rentre ce sera déjà un beau premier vol !. je reste sur mes plans !.

Le ciel est un peu plus chargé, à plusieurs reprise je dois faire les oreilles pour garder mes distances avec les nuages, tout en faisant les plafs nécessaire pour continuer.



Me revoila au dessus du déco toujours avec un plaf conséquent.
J'ai adoré mon vol, la haut je lutte contre le froid depuis un bon moment. je décide de poser. après 2h15 de vol et 38km.

A l'attéro j'ai la banane, et déjà envie d’être à demain.
Je fais la connaissance des 2 pilotes qui finalement ont fait demi tour aussi et nous nous donnons rendez vous pour demain. plus tôt si possible.
On rêve tous les 3 d'aller jusqu'a Saint André !

parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20195291





Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #12 le: 21 Juin 2017 - 10:12:35 »

Le lendemain... 5 Aout 2016

Voila un long CR pour ceux que ça intéresse, je vous fait part de mes joies, de mes craintes, la totale.. le vol, les galères d'après vol  Clin d'oeil
Après ce vol sympa de mardi j'ai donc rendez vous avec Olivier et Hans au déco de montclar, la météo annonce une très bonne journée avec des plafs à 3400, un vent d'Ouest - Sud Ouest de 15-17 en altitude.



Je me lève ce mercredi matin pas vraiment en pleine forme, hier soir impossible de trouver le sommeil avant 3h du mat...  regardé les traces pour aujourd'hui, je n'arrête pas de penser au vol de la journée et celui qui m'attend demain..
J'ai en tête et comme rêve de tenter un aller retour saint andré comme notre ami Alain à réussi à faire il y a peu de temps, mais il a mis la barre assez haute le cochon !  Tire la langue

10h debout, quelques cafés, pris de doute un moment, est-ce que j'y vais, j'ai mal dormi...
Aller hop il faut y aller, un bon repas, ta quand même dormi 6 ou 7 heures gros flemmard  Fou
C'est la journée de la semaine à ne pas manquer!

Johanne me dépose à Montclar, sur la route je regarde la carte, j'entre quelques points gps, j'ai un mal de chien à garder en mémoire une cartographie 3D des reliefs après l'estrop...
Il y a trop de sommets à cet endroit, ils se ressembles tous  et ivrogne  comme à mon habitude j'étudie mal la zone avant le départ, du moins je devrai l'étudier plus et bien avant pas la veille...
Quelques traces en tête mais de mes derniers vols vers l'estrop j'ai du mal à faire la liaison entre les traces étudiées et ce que j'ai sous les yeux une fois sur place !

Dans ma tête il y a la crete à mouette de montclar à l'estrop, de l'autre coté la crete à mouette de saint andré et entre les deux, pleins de points compliqués à passer...!
Après quelques sms échangé le matin avec Alain il me conseil d'éviter cheval blanc si je suis bas..., ok je prend note.
Finalement je me retrouve au déco avec un seul point gps celui de saint andré ! le truc qui ne sert pas à grand chose...  :blink:

14h au déco comme convenu, pas très content de moi une journée pareil je devrai être sur place à midi pour etre pret à décoller à 13h !
Mais bon c'est comme ça !

Petit point avec Hans et Olivier, Hans connait bien le coin et rêve d'aller jusque st André également.
Olivier découvre la zone depuis 3 jours, il tentera de nous suivre.
Je demande à Hans s'il veut décoller au premier, il me dit non hier c'est toi qui t'es extrai le plus vite alors on compte sur toi...
ha ouai ? mince... bon ba ok...
et la haut tu repasses devant? non non on te suit...   Shocked

10-15 minutes à observer les cycles, attendre le bon moment pour décoller.. des voiles sont déjà bien loin...
L'extraction sera un peu plus compliqué qu'hier, on décolle tous les 3, on cafouille devant le déco on cherche rien....
10 minutes à zoner puis je trouve quelque chose qui me monte au sommet de Dormiouse, en bas Olivier et Hans galèrent un peu plus et finalement arrivent au sommet quand je serai déjà quelques km devant. J'ai pris un peu d'avance, il est déjà tard et je ne peux pas trop me permettre de stationner.

En l'air contrairement à hier je sens l'Ouest Sud Ouest qui contre pour avancer dans ma direction !
Ca ne vas pas m'aider !
Le vol se passe niquel jusqu'a l'estrop ou je "connais" la zone le temps de bien m'installer dans mon vol, aujourd'hui comme annoncé sur le papier les plafs sont plus haut qu'hier, et je passe la première moitié du vol à voler autour de 3000m en suivant le relief de haut mais en volant sous les nuages.
Je ferai mon plus haut plaf à 3362m !
J'ai retenu la leçon d'hier et je n'ai pas froid en l'air!

Quelques temps ensuite me voila à l'estrop, les choses sérieuses commencent et à partir de maintenant c'est l'inconnu.
Bien dans mon vol, et bénéficiant des très hauts plafs, je me lance, je suis toujours devant et Olivier et Hans sont à un thermique derrière moi en vue...On discute en radio et Go!

Je pars pour la première vraie transition de 3160m et arriverai sur le sommet voulu autour de 2300 2400m 20 minutes plus tard à pousser pousser..
A ce moment du vol que je me rends compte que ce ne sera pas simple je suis bien contré.. j'alterne entre l'accélérateur et prendre ce que je trouve sur le passage pour reprendre 100m par ci par la car je sens que la transition peu être juste.


C'est le seul genre de configuration de vol ou je regrette mon artik qui volait bien plus vite accélérée et parfois sur ce genre de vol cela fait la différence.
mais bon la iota reste une superbe aile, solide, et assez perf

C'est le seul genre de configuration de vol ou je regrette mon artik qui volait bien plus vite accélérée et parfois sur ce genre de vol cela fait la différence.
mais bon la iota reste une superbe aile, solide, et perf, suffisant pour moi.

En fin de transition Olivier qui m'observait de loin au plaf pas encore lancé dans la transition me contact et est douteux sur la suite, il me voit contré et se demande s'il ne vas pas faire demi tour.
Me demande si c'est encore loin...
Je raccroche le relief et continue, lui indique qu'en effet c'est un passage compliqué mais qu'ensuite ça va mieux.
Il tente et me rejoint ...
Hans ne réussira pas et se vachera en vallée

Plus loin je rencontrerai une autre difficulté, transiter de Thorame à Lambruise...


A thorame je pars avec 2500 j'ai du mal à trouver mieux je me lance et contré par le vent qui forci d'avantage au fur et à mesure de la journée, plus je pense une zone venturi qui n'aide pas je n'arrive pas à raccrocher.. je fuis un peu avant de me retrouver sous le vent et je tente une dernière chance sur un mamelon avant d'aller fuir en vallée si rien la bas...
à 1700 pour mon grand bonheur je remonte à plus de 3100m et je retente la transition, cette fois d'encore plus loin car j'ai dérivé par le vent d'ouest. mais j'accroche avec succès !
Super content, à ce moment du vol je pense que Saint andré est à porté ! mais je sais que le retour complet sera impossible, il est déjà tard et le vent se renforce!
A cet endroit je perd Olivier qui ne réussi pas la transition dommage !

Un peu plus loin le lac en vu, je refais un plaf et je prend le thermique le plus puissant de ces deux derniers jour, un vrai missile !, bien large, mais avec un noyau qui me fera parfois dépasser les 8ms, pour du 6 moyenné, on ne m'avait donc pas menti ! Saint andré c'est du costaud !.

Derniere ligne droite et je survole heureux le déco de saint andrée !
Un peu plus loin le lac en vu, je refais un plaf et je prend le thermique le plus puissant de ces deux derniers jour, un vrai missile !, bien large, mais avec un noyau qui me fera parfois dépasser les 8ms, pour du 6 moyenné, on ne m'avait donc pas menti ! Saint andré c'est du costaud !

Une fois au dessus du déco de saint andré je me sens encore en forme et j'ai envie de gratter encore quelques km pour la distance.
Pourtant un petit plongeon dans le lac me passe par l'esprit mais non je garde ça pour demain....
(si je savais la suite de l'histoire à l'avance j'aurai été poser prêt du lac sans hésiter !)

A ce moment du vol le vent me contre pas mal, et il est déjà 17h30-40.
Je me dis que si j'arrive à faire encore 15 ou 20km ce sera très bien.
je regarde le relief dans mon dos, j'ai envie de m'aider du vent pour continuer un peu... j'ai donc en tête ceci.


Malheureusement mes plans vont s'éteindre plus vite que prévu, et la tentative de retour sera brève lol
A l'approche du Mamelon de La Mure-Argent ( je ne sais pas exactement son nom) je vois au loin des rapaces enrouler, il me semble que c'est des vautours par leurs tailles, je m'approche d'eux et je trouve un petit truc, pas très puissant 1ms... je suis impressionné par le nombre je pense qu'il y en a un vingtaine partout autour de moi !
A ce moment du vol je pense que je perd un peu de lucidité je contemple les rapaces et pas assez attentif à ma position sur le mamelon et je me retrouve un peu dans l'effet bagnard et je me retrouve contré, et pris dans une dégeulante comme jamais, je regarde le vario -4,8 ms !
j'avance peu ! ! 8kmh... et le sol se rapproche comme jamais j'ai quelques secondes pour réagir.

Les options sont accélerer et fuir devant en vallée ou sur le coté.... je suis à 200m sol je me dit qu'accélérer la est pas raisonnable et j'ai pas envie de forcer si la dégeulante ne s'arrete pas je pourrai raser les arbres...

Faire demi tour et foncer vent de cul..... je regarde derrière c'est pas si accueillant que ça et peur d’être sous le vent ou effet venturi dans les gorges dans mon dos à gauche.

Je regarde en bas et finalement un grand et vaste alpage sous mes pied... pas un arbre et c'est plat!
Ce sera l'option la plus sur à ce moment pour moi... je décide donc de poser ici... la haut à 1700 m ! assez insolite de fini un cross de cette façon à cette altitude !
La haut le vent et tout de même soutenu et je pose sur place... sans secousse, j'arrive au sol, le sourire tout de même, la fin d'un grand vol et tout vas bien Clin d'oeil

J'appelle Johanne pour la rassurer.
Entre temps j'ai eu Olivier en Radio, il fait du stop pour rejoindre saint andré ou sa femme viendra nous chercher.

Et la grosse frayeur je suis au téléphone et j'entend aboyer ... je leve les yeux, 3 gros patous ( chien de berger) qui courent vers moi...
Ni une ni deux, je me détache j'abandonne le matériel et je saute au dessus de la barrière électrique !
Pour ceux qui ne verrai pas à quoi ressemble un patou voici une photo, ça fait la taille d'un ours ces trucs la ! c'est la haut pour protéger les troupeaux des loups, et ce n'est pas rare d'entendre qu'un randonneur s'est fait mordre...
Alors moi seul la haut 3 patous autour de moi j'ai vraiment le sentiment d’être dans la merde... de l'autre coté de la clôture sans mon matériel...
de plus j'ai l'impression que de l'autre coté de cette clôture c'est également un enclos à brebis que je vois au loin !

Je me fait discret dans la paille pendant 10 minutes allongé lol le temps que les chiens s'éloignent de mon matériel.
Comme une autruche de temps en temps je leve la tête  :blink: plus personne?
Hop je cours en 5 minutes je mets tout dans le sac, sans m'appliquer au pliage vous vous doutez bien... je force je force tout doit rentrer dans le sac comme ça au plus vite....
et la j'entend le bruit d'un quad. je lève les yeux et...
Miracle, des humains lol



C'est rassuré que je fais la connaissance des bergers, je m'excuse gentiment d’être sur le terrain et explique que je n'ai eu d'autre choix que d'atterrir içi...
Je leurs demande le chemin et m'invite à marcher en direction de la Mure...
Voyant que je ne suis pas rassuré par les chiens, ils se proposerons de me déposer un peu plus loin sur le mamelon.... ouf..  bravo
sourire revient et me voila à l'arrière de la brouette à moteur.


Une fois déposé... l'aventure n'est pas fini il me reste beaucoup de marche.
Jamais je ne trouverai le fameux chemin de terre qui descend à la Mure...
Je marche je marche pendant plus d'une heure en regardant mes arrières chaque fois que j'enjambe une barrière électrique...
Je descendrai même une foret de sapin en espérant arriver en bas au village et nos dans des gorges ou je ne sais quoi !


Une heure plus tard, c'est bien heureux que j'arrive au village.
J'ai soif, ma poche à eau et dans le fond du sac encore dans la sellette... j'ai pas envie ni le temps de tout plier correctement Olivier m'attend à saint andrée et m'indique qu'il y a un train pour digne à 19h45, et il est déjà 19h. (posé ) 17h45..

Dans le village je tombe sur une famille qui prend l'apéro dehors .... naturellement je vais gentiment demander un whisky
peu d'eau  lol

Je leur raconte mon histoire et on me propose gentiment de me déposer à la gare !
Super heureux, je vais avoir le train de justesse !
Il faut dire que je suis à 2h de route de saint vincent au moins et que je connais à peine Olivier, je ne suis pas sur qu'il vienne me récupérer ensuite si je n'arrive pas à prendre le train avec lui...

20 minutes plus tard, je retrouve mon compagnon de vol du jour Olivier à la gare..
Nous voila dans le train pour Digne, un train d'un seul wagon.
(Olivier si tu te reconnais ça ferai plaisir de refaire un vol avec toi à l'occasion!)


out les deux content de nos vols, nous voila enfin sur le chemin du retour...
Je rentrerai à saint vincent à 22h.
Nous prendrons le temps de boire une bière ensemble et de parler du vol...
nous rentrons tous heureux... chez moi à Minuit.

Je m'allonge épuisé.. mais difficile de trouver le sommeil après cette folle journée...

Lendemain matin 8h debout pour aller plier la voile j'avais mal au coeur pour elle.

parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20195480














« Dernière édition: 21 Juin 2017 - 10:25:30 par fb25 » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #13 le: 21 Juin 2017 - 10:27:57 »

Quelques jours plus tard le 08/08/16
Vol sympa aujourd'hui sur les Aravis, et découverte d'une partie des Aravis que je n'avais pas encore survolé, le Charvin. et venir poser sur Marlens.
Pas évident car ciel voilé une partie de l'après midi, du grattage dans des combes, du dynamique à ras des Alpages aidé la brise, parfois au bon moment des thermiques et nuages pour la transition du col des Aravis...

La plupart du temps sous les crêtes ...
En tous cas du bonheur...
Repérage des lieux et j'espère une journée fumante recoller tous ce puzzle... repasser sur la tournette, tour du lac etc...

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20195965


une vidéo du vol
<a href="http://www.youtube.com/v/9VJSTVD11aA&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/9VJSTVD11aA&rel=1</a>
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

M@tthieu
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone M6 / Niviuk Artik 4 / Niviuk Roller 18 / Niviuk Zion 15 / Kortel Kamasutra 2 / Kortel Karver 2 / Ex (Ozone Mojo 4, Niviuk Hook 3, Spiruline L)
pratique principale: vol / site
vols: 1125 heures 41 en 1671 vols
Messages: 446


So beautiful ! ;)


« Répondre #14 le: 21 Juin 2017 - 10:48:00 »

Ces récits me confortent dans l'idée que pour nous parapentistes de loisir, chaque cross est une aventure, rien n'est prévisible à l'avance, il y a des moments de tension, de joie, de souffrance, de doute et de délivrance. Bref, c'est beau et bon et on en redemande... on doit être tarés Rigole
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser"
"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine... Elle est mortelle"
Voler n'est pas anodin
Mes débuts : https://youtu.be/ZD3afqWvaqw
Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #15 le: 21 Juin 2017 - 13:44:10 »

10 Juin 2017

Salut,
Une journée à Revin et quelle journée ! ça mérite un récit.

Vendredi l'heure du point météo, tendance Sud et ça va voler un peu partout, et dans ce cas la il faut faire un choix... ou aller...?
Au départ j'étais partant pour aller sur Clecy ou Revin sur deux jours car les sites sont loin   Confus
avant de me coucher je pars dans l'idée d'aller au plus proche Olhain.. ça devrait voler et j'ai bien envie de regarder le tennis l'après midi...
Mais Tony ne l'entend pas comme ça et arrive à nous motiver pour aller sur Revin.... Faut dire qu'il à la motivation le Toto, et c'est pas 2, 3 ou 4h de route qui le dérange  Tire la langue
On part donc pour Revin.. de chez moi je passe prendre Franck qui se trouve à mi chemin c'est tout de même plus agréable de faire la route à deux..

6h debout, y a pas à dire un Reveil qui sonne si tôt un samedi matin même si c'est pour aller voler ça fait vraiment chier...   diable
Moi qui ne suis pas du matin, je prends la route la tête dans le cul pour un long, long trajet 3h de chez moi à Revin
Je retrouve Franck et tout de suite le trajet devient bien plus sympa

On arrive vers 10h45 sur Revin et on retrouve Hugues, Djfly, Tony et Guillaume qui sont déjà sur place en train d'enregistrer les balises et définir une manche.
On part sur la même de 55km de la compétition de la semaine dernière, trop de vent pour faire un triangle.
Je découvre ce magnifique site et son panorama, je n'étais encore jamais venu... c'est quelque chose ce site ! Les reliefs, la meuse.. ça envoie ce paysage !



Une dizaine de pilotes au déco, y a pas foule, on se prépare tranquillement, les conditions sont déjà en place et des pilotes sont déjà parti en cross.



Djfly, Hugues, Tony ont décollé, et je suis...
Toujours une petite appréhension de décoller sur un nouveau site, qui disparaît rapidement une fois installé dan mon vol.



J'ai avant tout envie de prendre du plaisir et de faire du thermique, je veux refaire le plein de sensations avant notre séjour dans les Alpes le mois prochain, je veux enrouler, sans forcement faire de la distance ni même partir en cross, on verra au feeling j'aimerai juste faire au moins un nuage et pas un plouf   mort de rire

En l'air il y a un vent plutôt soutenu et travers droit, on est bien contré.
Le premier quart d'heure est bien ensoleillé et nous sommes bien étagé.
Le groupe qui a décollé avant nous est au nuage, et nous nous bataillons dans les petits thermiques hachés et couchés que nous trouvons.



Rapidement on trouve une bulle un peu plus consistante que les autres qui m'emmènera à 900m, mais beaucoup de dérive et pas assez fort pour décider d'y rester... d'après Hugues il faut un bon 1100 pour partir

Je pousse pour rentrer   diable


Les 4 copains aussi poussent pour rentrer


S'en suivra une période d'environ 40 minutes souvent à l'ombre d'essuie glace proche du relief...  diable
C'est pas franchement très agréable, on est souvent serré l'un à l'autre, quand ça monte un peu d'un coté tous se jettent dans la bulle qu'on ne peut pas vraiment exploiter de part le monde et le fait qu'elle soit hachée...


C'est un peu la guerre pour survivre parfois mais on s'accroche, je me dis que c'est un mauvais passage et j'espère que les bons cycles suivront...
Une partie des pilotes du site finiront par poser à ce moment la, et ça se comprend, quand ça bouge un peu, avec du vent de travers et peu de thermique exploitable c'est pas le vol le plus agréable. ce n'est pas très turbulent pour autant et je me sens bien, alors j'insiste..

Peu de temp après le soleil revient... mais les thermiques sont toujours pourris  Pleure
Je prends 100, 200 avec du mal, faut enrouler à plat c'est du tout petit haché et ça dérive vite..
Quand soudain alors que je suis dans du +1 que je m'apprête encore une fois à quitter pour revenir au relief je rentre dans un noyau vraiment très puissant, le son de mon vario s'affole, les sons passent à l'aigu, le bout de l'aile flappe faut tenir l'aile mais pas trop faut lui redonner de la vitesse, j'incline je visse et je prends 200 mètres en enroulant très serré, et ça monte si vite qu'arrivé au moment ou je peux enrouler plus large, j'ai le tête qui tourne pendant quelques secondes   effray
je ne lache rien pour autant j'enroule plus large c'est plus homogène et confortable et c'est parti pour un ascenseur qui m’emmènera à 1400 mètres un peu en dessous du nuage.


Mon noyau était plus fort que les autres et j'ai rattrapé 2 pilotes au nuage, et Gery dans un autre thermique est environ 300m en dessous.


Djfly et moi


On discute ensemble en radio, je ne sais pas vraiment quoi faire à ce moment la... on est assez éloigné, ça ne parait pas sur le doarama mais je suis plus en recul et plus haut ce qui fait qu'on ne peut pas vraiment s'attendre...
Je dérive dans mon thermique, je repart même un peu au vent sous un nuage qui me permettra de reprendre 200 metres, Djfly monte dans du petit et dérive dans une autre trajectoire.. on décide de chacun prendre sa route.

Je galère avec mon GPS, faut dire j'ai pas utilisé la fonction balise depuis 2 ans et que parmi ces 3 flèches qu'il me propose censé faciliter mon parcours  :blink:
Entre la flèche de trajectoire directe
La flèche de trajectoire optimisée.
l'autre flèche dont j'ai oublié à quoi elle servait...
Evidemment les 3 me proposent un chemin différent...   la prise de t?te
j'option GPS je ressortirai la notice pour la prochaine

Je dérive sous le nuage en zérotant le temps de me décider....Evidemment la dérive fait que l'option rentrer au décollage a été naturellement éliminée de mes choix possibles   voler

Ma radio je ne sais pas pour quelle raison a aussi décidé à ce moment la de m'ennuyer, ça fait un claquement pas possible dans les oreilles qui m'oblige à l'éteindre.

A bas la technologie ! après tout c'est du vol libre et je suis libre   diable
Je prends mes couilles en main  et Je me retourne face à ce terrain inconnu qu'on pourrait qualifié d'un peu hostile à survoler, j'ai l'impression d’être au dessus de l'amazonie...


A partir de maintenant c'est l'aventure!
On tourne le dos au décollage et on sait qu'on ne reviendra pas   rapido
On espère aller le plus loin possible   ... mais généralement espérer ne suffit pas !   help
Faut se battre, ouvrir les yeux, et encore se battre  salut !

Le but est déjà de passer cette foret dont on ne voit pas le bout !
D'ici je vise ce nuage, avec à l'esprit ce point de chute si ça ne prends pas.


Ca prend et je refais le plein d'altitude, j'enroule à proximité de
Fumay qu'on voit bien en dessous, on voit même son décollage dans la trouée d'arbres.
Je me laisse dérivé, j'essaye de chercher Djfly mais on s'éloigne de plus en plus l'un de l'autre. et je ne le vois presque plus.



Je fini par quitter mon nuage (peut etre un peu tot?) pour celui un peu plus loin.. (avec du recul j'aurai pu rester encore dessous à dériver dans du 20 km/h, tant que ça zerote..
J'ai un peu de mal encore à optimiser mes décisions / transitions en plaine... mais j'essaye de progresser à chaque vol, ne pas refaire les mêmes erreurs.
En montagne on fait le plaf on part, on fait le plaf et on repart... y a pas de notion de dérive sous le nuage avec le vent... j'ai souvent tendance à partir trop vite de mon nuage... j'y travaille..
Rester sous un nuage actif qui dérive à 20km./h c'est de la distance "facile" et à prendre le plus possible.
Chaque fois qu'on quitte son nuage pour transiter soit vers un autre nuage... ou une autre zone.. c'est prendre un risque de finir posé dans les 5 minutes si on ne retrouve rien... et la tout va très vite.
Malheureusement un nuage ne reste pas actif éternellement, un moment donné il faut le quitter... et réussir à combiner l'ensemble pour prendre la meilleur décision.


Le temps de transiter, on prends la dégeulante..


RRrrrrr il ne donne rien, il est en train de se désagréger... j'ai beau le regarder, lui demander de m'aider... non il ne veut pas.


La ça descend vite..... faut que je me décide.. et en dessous c'est un peu la merde...
Soit je tente le nuage de droite il est pas très proche et je vais arriver bas en dessous... et je ne vois pas de terrain accueillant sur ma droite autour de la Meuse.. ca ne m'inspire pas trop..
Soit je tente l'autre trajectoire travers gauche mais pas de nuage à proximité... juste les trouées dans la foret un peu partout mais c'est déjà plus rassurant.
Soit je pose juste en dessous mais ce serait un sacré gachi j'ai encore plus de 1000m de gaz.


Je pousse à gauche  diable
Je serre les fesses , je pris le bon dieu pour trouver une bulle perdu au milieu de cette jungle et que ça me dégage de la et me remonte au ciel


Finalement je modifie ma trajectoire en cours de route.
Une fois sortie de la dégeulante, mon taux de chute et correct et surtout j'avance entre 60 et 70 km/h en fonction de si je pousse la barreau.
Le long glide dure tout de même 7 minutes ou je passe de 1550m à 765m, presque 800m de perdu..


La j'essaye de me diriger vers les zones contrastées au sol, tout en commençant à regarder ou je pourrai me vacher, mais il y a des bosquets, entourés de champs variés, foncés et clair, et un début d'habitations, j'y crois ! et je ne compte rien lâcher  Fou je trouve un petit truc, je ne le lâche pas... j'essaye de l'exploiter tant bien que mal pendant 9 minutes je suis entre 0,3m/s et 0,5m/s  

Il ne faut pas le perdre, j'essaye d'enrouler le plus à plat possible, tout en essayant de rester proche du petit noyau...


Après 10 minutes il devient plus consistant et généreux et monte franchement  
 
Le sourire revient est je sais que je vais refaire le nuage ! l'aventure continue   voler  j'exprime mas joie en l'air, quelques cris je suis de nouveau autour de 1600m


Je prends tout ce qu'il y a à prendre sur ce cross... même le petit ou je me laisse dériver... le ciel commence déjà à être moins facile, les cumulus généreux se font plus rares, c'est plus des barbules en formation que je trouve sur le chemin qui se forment aussi vite qu'ils disparaissent...

Les 35 minutes suivantes sont plutôt confort, je reste entre 1600 et 1000m à dériver sous barbules et nuages et je profite de la vue, je m 'hydrate, je me repose un peu en variant le sens de rotation car mon bras gauche commence à fatiguer.

Ensuite dans le ciel c'est le néant je pars pour un long glide de plusieurs minutes ou je ne prendrai rien pendant longggttempss... .
Je me dirige vers Dinant que je vois au loin et ou je distingue une carrière ! je suis sur que la bas je trouverai quelque chose mais c'est trop loin pour y arriver... je descend franchement et je dois de nouveau prendre une décision...

Je suis trop bas pour passer la ville et la Meuse... je regarde autour de moi les solutions et sur ma gauche se trouve les champs les plus foncés, en bordure d'un village avec des hangars, des petits bosquets... c'est la que je vais, hop virage à 45 degrés.... j'arrive franchement bas mais j'y crois....

On voit bien le changement de trajectoire sur cette capture, la Meuse, Dinant et sa carrière.



Mince j'y crois plus... je suis vraiment très bas j'ai repéré les terrains les plus vastes, les moins dangereux pour poser, mais je continue à espérer et chercher, ça grouille de lignes électriques ce secteur.
Je traverse le village et je sens que ça commence à zeroter... je cherche un peu et je trouve un petit truc ! au dernier moment car je suis à environ 280m / sol


La c'est franchement la guerre pour survivre, je bataille pendant 5 minutes, je dérive avec ce petit pet de mouche qui me maintient en l'air et m'éloigne du village... parfois je le perd, je reviens au vent et le retrouve, recherche son petit noyau... et pareil que tout à l'heure au bout de quelques minutes avec l'altitude il redevient plus organisé et c'est reparti pour l'aventure, je sais que je suis sauvé et encore une fois j 'exprime ma joie en l'air  
 bravo
Enfin sauvé pas encore complètement je ne dois pas le perdre pour réussir à passer la Meuse et Dinant car le thermique me dérive dessus !

Au bout d'un long combat de plusieurs dizaines de minutes avec ce petit thermique je fini par réussir à franchir la Meuse et la ville de Dinant qu'on voit à gauche ainsi que la carrière.


Après le point bas je mettrai 25 minutes dans ce thermique pour arriver de nouveau barbule à environ 1500m


L'aventure continue, mais ça sent la fin, le ciel se vide de ses derniers cum et les thermiques se font de plus en plus rares et petit.

Sur la gauche notre Balise de Goal sur le site des 7 Meuses la ou Gery ira poser !
A vrai dire en l'air je ne l'ai même pas vu je suis dans mon thermique encore dans cette bataille et je regarde dans l'autre direction à chercher ou aller ensuite...

Je choisirai d'aller plus à l'est la ou le vent me dérive...
Je vois un cum assez loin mais qui finira par se désagréger et ne donnera rien, je pars pour un long glide sur la zone dégagée ou je ne trouverai rien non plus...



J'arriverai assez bas dans une zone ou il y a une autoroute et juste derrière une ligne de TGV à franchir...
Par sécurité je gaspille mes 400m restants et je choisis un endroit sécurisé pour atterrir.


J'ai la banane et je suis heureux d'avoir fait ce vol qui était pour moi magnifique ou j'ai encore appris des choses.
Satisfait de mon pilotage dans du petit et la manière dont j'ai insisté dans certains endroits, tout ça est bénéfique pour les prochains vols.
J'ai transité de manière moins précipité que sur mon vol précédent à Chamery.. mais il y a encore et il y aura toujours des choses à améliorer !

Une fois posé j'apprends que Djfly vient de poser également au 7 Meuses à 10km d'ou je me trouve.
Je suis pris par 2 personnes en stop et je le retrouve une heure plus tard ! on à le sourire tous les deux !

Le retour fut aussi épic que le vol !  :woohoo:
C'est également ça qui est magique dans le cross... c'est que l'aventure ne se termine pas une fois posé.. le retour est souvent plus long que le vol en lui même... les fou rire, les anecdotes partagées, les rencontres font que l'on plane encore longtempssssss !

Merci à Franck et les autres pour la récup !
Distance 57km

la vidéo souvenir !
<a href="http://www.youtube.com/v/nSXIw04L0z8&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/nSXIw04L0z8&rel=1</a>
« Dernière édition: 21 Juin 2017 - 14:03:51 par Farid_Bz » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #16 le: 21 Juin 2017 - 17:12:31 »

Hello !
Récit de la journée d'hier, Dimanche 18 Juin 2017 à Letanne.

La météo est favorable en ce moment et nous avions aperçu ce créneau de vol depuis déjà quelques jours. Tous les assoiffés de thermique sont dans les starting block et le rendez vous est donné pour Letanne.
j'ai l'impression que la météo est plus clémente que les 2 années précédentes.

Rrrr  Pas content c'est pas encore ce week end que je vais me reposer, Letanne 3h30 de route   Fou
Organisation, la navette part  part de Lille avec Hugues, DJfly, Thomas, Guillaume, Alex, Tony
Avec Damien, Seb, Gilles on les retrouvera sur place.

c'est à 6h20 la tête dans le cul dans la voiture que je pars récupérer Seb et Damien, 8h chez Gilles...
Ambiance dans la voiture sympa avec quelques flottement du genre... purée, on est un peu dérangé d'aller voler si loin.... j'espère que ça vaudra le déplacement.. tous ça pour faire 2 ploufs


Juste avant d'arriver à Letanne, coup de téléphone de Franck... les gars je vous rejoins sur place
Sur la route je lis dans la notice le résumé sur les flèches de mon GPS  Shocked
c'est que c'est pas clair encore tous ça... je ne sais pas comment j'ai fais à Laragne il y a 2 ans pour ne rater aucune balise  j'étais moins con ou quoi ?  la prise de t?te

10h30 on arrive sur place, ça parait vide mais une grappe vient déjà de partir en cross
Décidément on arrive jamais trop tôt sur un site... enfin c'est plus simple si on habite à proximité tout de même ...


Le camion Razmotte arrive 15 minutes après nous...
Petit topo site des expérimentés aux pilotes qui découvrent. et un rappel pour les autres..


Le ciel bourgeonne depuis bientôt une heure déjà ça commence à titiller Gilles, aller les gars, faut y aller quand ça vole ! après on ne sait pas ce qui peut ce passer, ça ne volera peut être plus..


Il temps de manger et de commencer doucement à ce préparer.
L'heure pour les stressés d'aller lacher une pêche dans la foret comme dirait Seb  Tire la langue

C'est qu'il y a du monde de motivé aujourd'hui  Tire la langue la journée s'annonce prometteuse


Gilles n'avait pas tord le ciel se charge assez rapidement et tous passe à l'ombre. Le soleil arrive à faire quelques percées mais de courtes durées.
Les voiles s'étagent de moins en moins... Comme dirait Hugues on avait lm'impression d’être à Olhain au ras des arbres.
ça double à gauche à droite, au dessus, en dessous...
Les pilotes se mettent en l'air les uns après les autres et le site devient vite encombré  rouleau ? patisserie


Quand une pilote prend une bulle, tout le monde se jette dessus... ça gueule..
On se croirait à une manche de compétition... et ça devient assez compliqué

A ce moment je choisi plutôt l'option, je vole seul je trouve mes propres thermiques et j'explore les zones les moins peuplées...
Heureusement pour certains et malheureusement pour d'autres.. la nature est bien faite et une grosse dégeulante nous passera dessus et procédera à une massive sélection naturelle  en moins de 5 minutes 60% des ailes se retrouvent au sol...  parapente

A ce moment la moitié des pilotes Razmotte avaient décollé et aucun d'entre nous n'est au sol... pour notre plus grand bonheur   sautillant
Hugues qu'on imaginait déjà posé au ras des arbres proche de poser sera aidé par Damien qui lui indique du déco un thermique qui fait bouger les arbres.. Bingo il fonce dessus et ça remonte, il s'est bien battu !
C'est qu'on est pas des Razmotte pour rien ! avec un beau camion qui nous présente partout comme tel, il faut qu'on soit fidèle à notre réputation !


A peine le temps de souffler de ce "mode survie activé" qu'après la dégueulante s'ensuit The thermique ! mais pas le thermique de.... Le vrai ! celui qui te mets le coup de pied au cul quand tu entres dedans avec la sensation d'avoir l'estomac qui te tombe dans le caleçon...
Ça flappe, c'est difficile à enrouler de part le monde, on se gène, le thermique est pas agréable à enrouler faut se battre mais comme on se gène les uns les autres on ne fait qu' entrer et sortir... faut tenir l'aile à 700m ça me gonfle je décide de laisser partir cette grappe, voyant les autres nuages arriver au vent... je pousse à la recherche d'un autre thermique !


A ce moment la je suis quasiment seul en l'air  
La moitié à posé dans la dégeulante, l'autre moitié vient de s'extraire !
Hugues est passé en moins de 5 minutes de la cime des arbres au nuage..  parapente
seul au dessus du site



Au sol tout le monde n'a pas encore décollé, Damien etc..
Seb, Gilles, Tony, Thomas, sont dans cette première vague

Avec mon gain confortable je peux ratisser la zone, j'avance au vent, je prends ce que je peux à droite à gauche.
A peine 15 minutes pour s'extraire à nouveau... c'est toujours assez couvert le ciel mais les nuages nous aident pas mal ils sont bien actifs...
Sous les nuages qui sont très larges, ça monte dans différentes zones...
Damien dans un thermique..
Moi dans un autre un peu plus loin...
Les bulles se rejoignent avec l'altitude et on se retrouve sous la base du même nuage  trinquer
C'est bien fait la nature ça rapproche les gens  bravo

Naturellement quelques cris de joie... on arrive pas la haut sans mal et on ressent forcement le besoin d'extérioriser tout ça  dent



Sous ce large nuage c'est plutôt confort.. ça monte doucement... à peine 1m/s il fait frais, on est juste bien... je me repose et m'hydrate et je contemple un peu ces beaux paysages...
je me dis qu'au moins c'est déjà ça de pris.. j'aurai pas fais 7h de route dans la journée pour faire un tas..
Je continue de tourner... j'essaye de rester dans les zones qui ne descendent pas, et j'évite les zones qui montent de trop pour ne pas entrer dedans..


A mon grand étonnement au bout de quelques tours Damien me quitte déjà
Il doit être pressé ?  Rigole
Le matin dans la voiture on parlait justement du vol de groupe et le fait d’être patient pour laisser partir un pilote pour qu'il balise avant nous la masse d'air.. on appelait ça '"Celui qui craque"
La je me dis : ba Damien tu as craqué  Tire la langue
Je le regarde filer... et je reste bien encore 10 minutes la dessous... je suis bien... je profite de la dérive.
Parfois je fais quelques tours sans regarder les ailes parties devant et je n'arrive plus à voir dans quelles orientations elles se trouvent ?!
Heureusement le GPS indique le sens du vent et en regardant dans la dérive je vois ces petites ailes au loin qui se battent entre ville et nuage...

Après une bonne dizaine de minutes, je me décide à le quitter quand même ce nuage...
mais pas pour très loin, celui juste après  Rigole


A mon grand étonnement et plus mon plus grand plaisir je croise Franck ! au nuage
J'imagine la joie qu'il doit vivre à cet instant  Clin d'oeil et/ou le stress ?

Bravo pour avoir osé Franck!
Et bravo à Alex aussi que je n'ai pas reconnu en l'air mais surement croisé également !

Après la petite transition d'un nuage à l'autre ou je perd tout de même 300 mètres.
Je remonte mais pas sans mal.. le nuage est actif mais c'est tout petit moins de 1m/s... mais c'est confort...
Je grappille jusqu’à la base du nuage ou la visibilité s'affaiblie... un petit coup d'oreille... on dérive dans les zones qui zerottent.
Je suis à la traîne du reste du groupe mais j'ai envie de faire mon vol " à la cool".. en prenant le temps dans mes décisions.
La radio est encombrée 10 razmotteux qui s'expriment ça fait beaucoup de "blabla"  


A ce moment la 50 minutes se sont passées depuis l'extraction et nous sommes à environs 17-18km du décollage.
Au point rouge



Le ciel commence à s'ouvrir, se dégager.
Je quitte de nouveau ma zone de confort au nuage pour me jeter dans une transition.
Je vois des ailes au loin quelques km devant qui enroulent au dessus d'une ville et dans la lignée de la rue de nuage.. j'y fonce...

ça dégueule bien en quelques minutes je passe de 1350m à 513m   (353m/sol)  Confus
Je galère, à partir de maintenant c'est un autre cross... fini les zones ou ça monte partout.. c'est la guerre qui recommence
Je cherche à droite à gauche.. je fouille.. dérive du village... je regarde les ailes qui enroule au dessus, j’essaye de visualiser une colonne je remonte au vent.. je descend c'est la merde.. mais je fini par trouver un truc... c'était chaud...
J'entend à la radio qu'un paquet de pilotes ont posé, en effet encore une sélection naturelle aux premières "vraies difficultés"

e reconnais Damien et DJfly au dessus que j'ai rattrapé et qui visiblement ont bataillé aussi à cet endroit.
Les voir forcement me motive à ne rien lâcher... et c'est pas sans mal que je les rejoins !
Hiiaaaaa !
(DJfly)



Pendant un instant on est ensemble dans la même zone mais pas tout proche...
Damien repars je crois dans une direction plus tôt que moi, je perds de vu Gery aussi je me concentre sur mon gain j'essaye de faire le plaf

Mais quelques minutes plus tard je retrouve DJfly, même thermique, même hauteur, on enroule ensemble pour notre plus grand bonheur...
On se met cote à cote, on arrive à se parler DJfly prend des photos et se permet même de sortir une carte aéronautique en l'air  Shocked



(Moi)



On doit se trouver à 40% de ma distance.
Je ferai pratiquement tout le reste de mon vol en visuel avec DJfly.


Mais cet instant de plaisir et d’échange, de détente va être de courte durée
A partir de la moitié de mon vol ca devient encore plus compliqué...
Le ciel est de plus en plus dégagé au point que les cumulus se font rares. les thermiques sont tout de même encore matérialisés, mais j'arrive encore à bien m'en sortir en prenant mon temps.
Sur les 20 ou 30km que je parcours avec DJfly, on ne partagera plus les mêmes thermiques, toujours en décalé, Un coup DJfly en bas et moi en haut. enfin plutot deux trois coups DJfly en bas et moi en haut... et après inversement.
Parfois je le crois déjà posé... je le vois tout bas prêt du sol... de temps en temps je jette un œil mais il survie  diable
C'est qu'il a la niak en ce moment ! il enchaîne les cross, la force de l'age? une nouvelle jeunesse?  Tire la langue

Vers le km 57 on entend une voie à la radio...
On survole le village ou Damien est posé..; il nous reconnait, nous encourage ! il voit aussi DJfly posé  Yeux qui roulent

Mais non DJfly s'est refait ! Il de 100m/sol il se retrouve de nouveau à plus de 1000.
J'ai également passé une difficulté je me retrouve à 400m/sol je bataille.. je cherche... et je trouve un missile qui me renvoie à 1450m !


La je me dit que ça devient sérieux...
On vient de passer les 50km, est ce que je vais passer la malédiction des 57km qui me traine depuis 2 ans lol ?
Devant je sais que les cadors sont encore en l'air

Je m'hydrate, je mange une pompote   tr&egrave;s heureux
Je sais que c'est pas gagné, les thermiques sont plus difficile à trouver et le ciel se vide de ses derniers cum pour laisser place à des petits barbules..

Je fais au mieux pour les 15 km suivants... villages, barbules, c'est pas simple... je prends tout ce que je peux
Je quitte une zone industrielle ou je me maintient à 1000m pour un glide sans village, sans barbule, que des champs... Reins au fond !
Je ne trouve plus rien et je pose comme une fleur au milieu des champs.



Je pose... je savoure l'instant.. je bois, je me détache... je plane encore un peu...
Je regarde dans le ciel je cherche DJfly...
Il me bip en radio... "DJfly pour Farid 1000m au dessus d'une zone industrielle"
"Ouai DJfly bien reçu, je suis posé quelques km plus loin j'ai plus rien trouvé... accroche toi"

Je commence à remballer en me disant qu'il va peut être vite me rejoindre, je lui indique même ma position des fois qu'il voudrait me rejoindre Rigole
5 minutes passe et je vois DJfly me passer au dessus un peu plus au Nord à plus de 1300m  
Roooooo... Je lui balise tout depuis 30km et il me passe au dessus  Rigole  Rigole
Je lui indique que Thomas et Gilles on passé Reims et sont posés à Chamery



A mon grand étonnement 15 minutes après je vois déjà la navette me récupérer   pouce
Quelle organisation, équipe de choc!


Le temps de récupérer tout le monde et de se retrouver un moment pour notre plus grand plaisir et partager nos émotions

tous le groupe fera un cross! de 10 à 100km !
Le miens 76km

bravos et merci à tous !

parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20218963


Un dorarama avec les traces du jours
doarama.com/view/1427378







« Dernière édition: 21 Juin 2017 - 17:26:14 par Farid_Bz » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

M@tthieu
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone M6 / Niviuk Artik 4 / Niviuk Roller 18 / Niviuk Zion 15 / Kortel Kamasutra 2 / Kortel Karver 2 / Ex (Ozone Mojo 4, Niviuk Hook 3, Spiruline L)
pratique principale: vol / site
vols: 1125 heures 41 en 1671 vols
Messages: 446


So beautiful ! ;)


« Répondre #17 le: 21 Juin 2017 - 17:36:38 »

Joli vol dans la région champenoise. Vous avez du courage de faire plus de 3h de route pour aller au décollage et vous êtes super organisés avec une navette qui vous ramène...pas de souci de logistique... Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

"Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser"
"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine... Elle est mortelle"
Voler n'est pas anodin
Mes débuts : https://youtu.be/ZD3afqWvaqw
Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #18 le: 21 Juin 2017 - 17:41:14 »

Joli vol dans la région champenoise. Vous avez du courage de faire plus de 3h de route pour aller au décollage et vous êtes super organisés avec une navette qui vous ramène...pas de souci de logistique... Clin d'oeil

On a pas vraiment le choix si on veut espérer faire un peu de vol de distance...
les sites thermiques sont rares chez nous... juste de quoi enrouler un peu et garder ses acquis...  Yeux qui roulent
Sinon c'est du soaring  hein ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #19 le: 22 Juin 2017 - 09:44:44 »

J'en profite également pour demander aux pilotes de plaine qui ont plus d'expériences et des vols réguliers avec des distances conséquentes des conseils qui pourraient m’être précieux pour progresser dans ce domaine.
Ces deux dernières années j'ai pris un peu d'expérience et d'assurance, mais je sens qu'il y a encore bien de choses à améliorer pour un jour pouvoir espérer faire des vols de 100 - 150 km
Ce sont des distances qui ont été faites lors de 2 de mes 3 dernières sorties en plaine, donc réalisable.

Si je réfléchi rapidement aux progrès qui me viennent à l'esprit sur lesquels j'ai avancé et qui m'ont aidé du premier cross à maintenant:
 
-moins de précipitation, plus patient, utilisation de la dérive au nuage(plutôt que de partir de suite et de me jeter sans trop réfléchir).
-Meilleur analyse et observation pour mes directions à la recherche d'ascendances.
-meilleur gestion de l’accélérateur.
-Moins de stress, meilleur gestion de l'effort.

Si je fais le point sur mes deux derniers cross ce qu'il m'aurait permis d'aller plus loin avec ces conditions:

-Décoller plus tôt, s'extraire 1h à 1h30 avant m'aurait je pense permis de faire 20-25 km de plus. (certains l'ont fait)
-Difficulté à la gestion du froid, mon ambition et ma ténacité disparaissent petit à petit dans ces conditions ( je pense à un vol d'Avril  Shocked ) je pense au cocon et manchons, mais habitué à voler en sellette classique pied en dessous... j'ai testé une fois le cale pied j'avais de la fatigue dans les jambes je pense du au mauvais réglage.. mais ça m'a refroidis tout de même... mais je pense devoir y passer un jour..

Je ne pense pas que ma voile me limite au contraire je me sent très bien dessous et j'ai toujours été serein en l'air avec cette aile. juste limité face à la brise ou quand je dois remonter au vent, mais c'est pas souvent des cas que je rencontre.

D'autres pistes? je sais que l'expérience petit à petit devrait me permettre d'avancer petit à petit toujours un peu plus loin, mais si d'autres sont passé par la...



« Dernière édition: 22 Juin 2017 - 09:53:29 par Farid_Bz » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

ThibaultV.
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Enzo 2, Ozone LM6, Gradient Freestyle 2
pratique principale: autre (?)
vols: 1000 vols
Messages: 10


Belgian Red Eagles- Belgian Paragliding Young Team


WWW
« Répondre #20 le: 22 Juin 2017 - 15:07:02 »

Chouette les récits et bien écrit ! Continue !

Juste une petite correction, ce n'est pas la ville de Dinant sur ta photo mais Yvoir un gros village entre le site des 7 meuses (qu'on distingue en haut à gauche sous la drisse de frein) et Dinant.

Au bout d'un long combat de plusieurs dizaines de minutes avec ce petit thermique je fini par réussir à franchir la Meuse et la ville de Dinant qu'on voit à gauche ainsi que la carrière.



A bientôt sur un de nos sites belges !

Thibault
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

https://www.youtube.com/channel/UCeXY8LYk8GXwPQdDJdIKhOw

Belgian Red Eagles - Belgian Paragliding Young Team
Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #21 le: 23 Juin 2017 - 09:20:34 »

Salut,

Ha oui en effet.
Au plaisir Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #22 le: 25 Juin 2017 - 10:55:02 »

Une video du week end dernier

http://youtu.be/doVfPtNZL50

https://youtu.be/doVfPtNZL50
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

mhido
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Mistral 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 365 vols
Messages: 4


« Répondre #23 le: 28 Juin 2017 - 21:41:28 »

Génial tes récits Farid,

Vous avez du bol d'être une bonne équipe bien motivée.

Tes 100 bornes tu vas vite les faire si tu continues ainsi...

C'était un plaisir de t'avoir lu.

Mehdy



Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Farid_Bz
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota
pratique principale: cross
vols: De plus en plus... vols
Messages: 0



« Répondre #24 le: 10 Juillet 2017 - 10:11:04 »

Génial tes récits Farid,

Vous avez du bol d'être une bonne équipe bien motivée.

Tes 100 bornes tu vas vite les faire si tu continues ainsi...

C'était un plaisir de t'avoir lu.

Mehdy



merci Clin d'oeil bon vols à toi également
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.06 secondes avec 23 requêtes.
anything