+ Le chant du vario +

Forum de parapente

23 Octobre 2019 - 05:57:00 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2 3 ... 5   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: CA M'ENERVE !!!!!  (Lu 7540 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Patrick Samoens
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 549



WWW
« le: 13 Mai 2019 - 20:25:27 »

Récit du jour, ce matin sur le site de Samoens.

Vent fort en altitude prévu par toutes les météos, alerte orange vent fort sur le département, neige qui vole sur les sommets à 1900 m, balise à 45 de moyenne 75 en rafale au Salève. Tous les voyants sont au rouge foncé ! Sur Samoens vent faible et changeant au décollage grâce à la bulle d'inversion qui nous tient miraculeusement à l'abri.

Je suis en séance de gonflage sur l'aire de pliage de Samoens et je vois arriver deux voiles. La première s'offre un copieux hors terrain alors que les conditions ne sont pas difficiles. Je demande au pilote si il a une idée des conditions dans lesquelles il a volé. Réponse "je suis débutant il faut demander à mon fils qui arrive. Que les conditions étaient bonnes car le vent était faible au décollage. Que j'avais tort de les traiter de dingos". Le fils était au courant et cela ne le gênait pas de voler sous 90 km/h de vent juste au dessus avec le risque de rafales jusqu'au sol. Ils n'ont aucune conscience d'être des miraculés.

J'ai vraiment pété les boulons au risque de passer pour un bourru de fond de vallée, je leur ai expliqué que leur façon de voler relève de la débilité pure et simple. On a le droit de faire une erreur d'analyse, pas de prendre des risques sciemment ou d'ignorer les règles de prudence élémentaires.

Il ne faut pas s'étonner de la multiplication d'accidents en cette période. Les conditions sont extrêmement dures, les vents sont puissants, les gradients de températures forts, les jours volables sont rares. Malgré cela je vois les pilotes en reprise décoller à 15 h au maximum de l'activité thermique.

L'analyse aérologique du pilote 'moyen' est vraiment trop faible et leurs objectifs de vol ne correspondent absolument pas à leur niveau technique. C'est désolant !  la prise de t?te
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 857



« Répondre #1 le: 13 Mai 2019 - 20:35:38 »

Récit du jour, ce matin sur le site de Samoens.

Vent fort en altitude prévu par toutes les météos, alerte orange vent fort sur le département, neige qui vole sur les sommets à 1900 m, balise à 45 de moyenne 75 en rafale au Salève. Tous les voyants sont au rouge foncé ! Sur Samoens vent faible et changeant au décollage grâce à la bulle d'inversion qui nous tient miraculeusement à l'abri.

Je suis en séance de gonflage sur l'aire de pliage de Samoens et je vois arriver deux voiles. La première s'offre un copieux hors terrain alors que les conditions ne sont pas difficiles. Je demande au pilote si il a une idée des conditions dans lesquelles il a volé. Réponse "je suis débutant il faut demander à mon fils qui arrive. Que les conditions étaient bonnes car le vent était faible au décollage. Que j'avais tort de les traiter de dingos". Le fils était au courant et cela ne le gênait pas de voler sous 90 km/h de vent juste au dessus avec le risque de rafales jusqu'au sol. Ils n'ont aucune conscience d'être des miraculés.

J'ai vraiment pété les boulons au risque de passer pour un bourru de fond de vallée, je leur ai expliqué que leur façon de voler relève de la débilité pure et simple. On a le droit de faire une erreur d'analyse, pas de prendre des risques sciemment ou d'ignorer les règles de prudence élémentaires.

Il ne faut pas s'étonner de la multiplication d'accidents en cette période. Les conditions sont extrêmement dures, les vents sont puissants, les gradients de températures forts, les jours volables sont rares. Malgré cela je vois les pilotes en reprise décoller à 15 h au maximum de l'activité thermique.

L'analyse aérologique du pilote 'moyen' est vraiment trop faible et leurs objectifs de vol ne correspondent absolument pas à leur niveau technique. C'est désolant !  la prise de t?te

 1
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
air
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: bleue et verte. juste bien.
pratique principale: cross
vols: 2,24 vols
Messages: 112



« Répondre #2 le: 13 Mai 2019 - 23:46:16 »

Récit du jour, ce matin sur le site de Samoens.

Vent fort en altitude prévu par toutes les météos, alerte orange vent fort sur le département, neige qui vole sur les sommets à 1900 m, balise à 45 de moyenne 75 en rafale au Salève. Tous les voyants sont au rouge foncé ! Sur Samoens vent faible et changeant au décollage grâce à la bulle d'inversion qui nous tient miraculeusement à l'abri.

Je suis en séance de gonflage sur l'aire de pliage de Samoens et je vois arriver deux voiles. La première s'offre un copieux hors terrain alors que les conditions ne sont pas difficiles. Je demande au pilote si il a une idée des conditions dans lesquelles il a volé. Réponse "je suis débutant il faut demander à mon fils qui arrive. Que les conditions étaient bonnes car le vent était faible au décollage. Que j'avais tort de les traiter de dingos". Le fils était au courant et cela ne le gênait pas de voler sous 90 km/h de vent juste au dessus avec le risque de rafales jusqu'au sol. Ils n'ont aucune conscience d'être des miraculés.

J'ai vraiment pété les boulons au risque de passer pour un bourru de fond de vallée, je leur ai expliqué que leur façon de voler relève de la débilité pure et simple. On a le droit de faire une erreur d'analyse, pas de prendre des risques sciemment ou d'ignorer les règles de prudence élémentaires.

Il ne faut pas s'étonner de la multiplication d'accidents en cette période. Les conditions sont extrêmement dures, les vents sont puissants, les gradients de températures forts, les jours volables sont rares. Malgré cela je vois les pilotes en reprise décoller à 15 h au maximum de l'activité thermique.

L'analyse aérologique du pilote 'moyen' est vraiment trop faible et leurs objectifs de vol ne correspondent absolument pas à leur niveau technique. C'est désolant !  la prise de t?te

L'ours du Chablais  canap  je sors
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
chatmalo
les_modos
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota 2
pratique principale: apprends à voler
vols: 500h pour 470 vols
Messages: 567



« Répondre #3 le: 14 Mai 2019 - 00:48:55 »

La prochaine fois conseilles leur de prendre leur assurance hors FFVL et laisse faire la sélection naturelle très heureux je sors

Je suis d’accord avec toi, c’est lamentable... j’espere que tu auras pu être juste assez bourru pour les faire réfléchir et pas trop pour simplement passer pour un ours sécuritaire.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Avoir un esprit critique ne veut pas dire qu'il faut tout critiquer...
Sagarmatha
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Diamir (n°8 et n°211), U-Turn Everest 21, Niviuk Artik2, Air Design UFO 18 et Ozone Ultralite 19
pratique principale: vol / site
vols: 2180 vols
Messages: 280



« Répondre #4 le: 14 Mai 2019 - 01:45:26 »

Ta as tout à fait raison, Patrick, ces mecs-là étaient des inconscients et des gugusses comme ça se foutent de faire prendre des risques insensés aux secours quand ils se sont croûtés. Je crains donc que ta leçon n'ait pas été entendue et qu'il faudra une catastrophe, une vraie, pour leur faire prendre conscience des risques qu'il y a à voler n'importe comment.
Le pire c'est qu'on va quand même les chercher, ces gugusses !
 trinquer

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Charognard
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 613



« Répondre #5 le: 14 Mai 2019 - 02:24:16 »

Non mais ça va pas !  rouleau ? patisserie

Vivre et laisser vivre.

Tu dois vraiment être un bourru de fond de vallée.    je sors
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 540




WWW
« Répondre #6 le: 14 Mai 2019 - 09:06:06 »

 salut !

Désolé, je vais faire du hors sujet en plus en découpant le message pour juste faire apparaitre ce que je veux et sans respecter l'idée ce que tu as dit
Je suis en séance de gonflage sur l'aire de pliage de Samoens
[...]
90 km/h de vent juste au dessus avec le risque de rafales jusqu'au sol.
ça m'interpelle aussi ... s'il y a risque de rafales jusqu'au sol, ne prenais tu pas, toi même, des risques en réalisant une séance de gonflage ?
J'imagine que tu surveillais l'évolution comme le lait sur le feu...Je peux aussi penser que c'est ce que pense faire le fils

D'autre part ne serait-ce pas une image que tu donnes à tes élèves ? Tous les voyants sont au rouge, mais y a moyen de moyenner en restant "sagement" en dessous ?

Je ne veux juger personne ... je pense que nous avons tous et collectivement développé un part de négation des risques.
- ça commence par le fait de faire croire que le parapente n'est pas dangereux
- ça continue par le fait de (rêver de) vouloir rendre cette activité accessible à tout le monde
- ça continue avec nos petits deals qui permettent de jouer +/- quand les voyants sont au rouge
- ça fini avec l'accidentologie effroyable (et dont une bonne partie des pratiquants ne se rend même pas compte à quel point elle est catastrophique)

Je vais faire mon mea culpa : même sur le chant du vario, nous laissons faire. La rubrique des accidents est trop souvent l'expression d'émotions et verrouille les analyses techniques. Je laisse certaines réactions qui empêche les analyses techniques avoir lieu (des réflexions du style : "la bidoche est encore chaude, ce n'est pas le moment d'incriminer le pilote qui était un gars formidable" [j'ai un peu forcé le trait pour montrer comment l'émotion empêche l'analyse froide mais raisonnée])
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 697



WWW
« Répondre #7 le: 14 Mai 2019 - 09:12:14 »

C'est une ambiance générale. C'est particulièrement manifeste dans les Alpes lors des périodes de vent du Nord fort.
Le jour (je ne sais plus lequel c'était) où le vent de Nord était le plus fort, plein de gens de mon club sont partis voler à Montlambert. Des gens de tous niveaux. Certains qui volent depuis 30 ans et qui savent très bien que chaque année ils jouent un peu plus, encore un peu plus... Et les suiveurs qui n'ont pas encore fait toutes les conneries et qui voient donc l'intérêt de les faire. Plus ou moins conscients de vaguement quelque chose, mais après tout, puisque les autres y vont... et donnent rendez-vous...

Sur le WhatsApp du club ça s'est fini ainsi :
un qui a volé puis qui est rentré chez lui à quelques km---> "Rafale de malade chez moi ! Et je vois deux voiles en l'air à Chamoux."
C'est joueur hein de se mettre en l'air sans savoir sur quel trajet vont passer les rafales de malade... Tout ça pour un vol de merde.

C'est un système. Les écoles y participent, forcément. Lorsqu'on a un site protégé, on ne va pas annuler deux semaines de travail pour cause de vent de Nord fort. Alors on va faire voler les élèves le matin tôt. Et les "pilotes" "autonomes" qui entrent dans l'activité voient des voiles en l'air dès 8h du matin, des voiles qui montent dès 9h... Donc ça vole. donc on met dans la tête des gens que la journée volable n'existe pas. Même si ce n'est pas ce qu'on veut faire passer. Même si on tartine les élèves d'un autre message pédagogique, ce qu'ils en retiendront c'est qu'on peut toujours se démerder à voler.

Autour de moi ça vole par toutes conditions de vent, ça vole en avant des fronts puisque la météo a prédit que ça ne rentrerait qu'à telle heure. Ça vole alors qu'il pleut fort à vue du décollage. Ça vole entre deux averses. Ça vole sous l'averse car au lieu de descendre ça montait en avançant. Rien n'arrête le vol, les calculs et les connaissances de certains sont de plus en plus pointus pour exploiter les micro-créneaux.
Pourtant certains ont déjà tout fait, avec des milliers d'heures de vol, tout vécu en l'air. Mais non, s'ils n'ont pas pu voler pour raison professionnelle depuis une semaine, alors c'est insupportable de ne pas tenter l'infime possibilité qu'il peut y avoir de se mettre en l'air ! Faire autre chose, ne rien faire ? Impensable ! Et si les autres volent et que je n'en suis pas ? !

C'est un système et c'est un fonctionnement psycho-collectif. Il y a de l'égo, de la valorisation de l'image de soi, de l'effet de groupe et de la peur de l'abandon... entre autres... C'est un ensemble, une culture dans laquelle les appels à moins d'émotivité, à une pratique apaisée, à un esprit moins combatif et compétitif, sont totalement (mais alors totalement) inaudibles.
Car les mêmes qui hier volaient sous l'averse s'indignent lorsqu'ils apprennent que d'autres l'ont fait aujourd'hui sans eux ! Lorsque les autres ont les mêmes pratiques que moi, ils sont fous. Mais si moi je fais la même chose, c'est que j'ai d'excellentes raisons (sous-entendu, moi j'ai les compétences pour faire face, eux sont juste des malades inconscients).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 540




WWW
« Répondre #8 le: 14 Mai 2019 - 09:24:42 »

1 Vincent, c'est très bien dit

et au delà du  forum de parapente , j'ai fait moi même toutes ces c*nneries que tu racontes
- partir en cross alors que ça ne volait que dans la bulle de montlamb', approche en marche arrière au 2e barreau de la bonanza
- voler sous la flotte (ça c'était avec la Fidji) à en tremper le vario resté dans la pochette, dans la sellette
- voler sous le grésille
- la neige
... c'est pas grave, finalement ce sont même des histoires drôles puisque je suis passé au travers sans la moindre égratignure
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
fraclo
enrouleur(se) de thermique
*****
En ligne En ligne

Aile: Pleins.......
pratique principale: cross
vols: Pas assez !! vols
Messages: 148


« Répondre #9 le: 14 Mai 2019 - 09:25:16 »

A mon premier stage, mon moniteur me disait, tu verras, le parapente pardonne beaucoup et heureusement......
Et année après année, je trouve cette remarque de plus en plus pertinente.

De plus en plus j’hallucine des remarques des gens autour de moi qui trouvent presque normal voir valorisant de voler dans les conditions que vous décrivez.
J'hallucine de la question sur "comment sont les conditions" d'un pilote en reprise le 15 avril à 14h .......

Je n'ai pas l'assise ni la crédibilité d'un moniteur pour remettre les pendules à l'heure ou pousser les coup de gueule, alors souvent je m'abstiens, mais franchement je me dis que dans la distribution de l'information/formation, certain sont bien passé à coté.......
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
brandi
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 340



« Répondre #10 le: 14 Mai 2019 - 09:40:20 »

 1  Alpyr, petite correction (je pense) de ta prose qui mériterait d'être diffusée.
Donc ça vole. donc on met dans la tête des gens que la journée non volable n'existe pas.

mais franchement je me dis que dans la distribution de l'information/formation, certain sont bien passé à coté.......
En pédagogie lorsqu'on répète 3 fois quelque choses et que ce n'est pas compris, ça ne sert à rien de le répéter une quatrième fois c'est à l'enseignant de se remettre en cause et de modifier son discours.

Je ne suis pas étonné de ce qu'a vu Patrick, quand on n'est pas habitué de la montagne et qu'on voit régulièrement des vols dans l'inversion sous un vent fort, et ça même dans les écoles, on peut penser que ça va le faire, syndrome de l'optimisme illusoire cautionné par les sachants.


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
BenHoit
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 8 et Metis 3 40
pratique principale: vol / site
vols: 1020 vols - 850h vols
Messages: 174



« Répondre #11 le: 14 Mai 2019 - 09:41:25 »

en matière d'exemple : qd des bi (pros ou pas) tournent hier (14/05) sur Allevard vers 13h00 ... mais Allevard c'est protégé du Nord ....
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 697



WWW
« Répondre #12 le: 14 Mai 2019 - 09:43:47 »

petite correction (je pense) de ta prose
Donc ça vole. donc on met dans la tête des gens que la journée non volable n'existe pas.


Oui merci : non volable, la journée non volable !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
Gillesf
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD Base S
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 600 vols
Messages: 73



« Répondre #13 le: 14 Mai 2019 - 09:49:13 »

Il est vrai qu'on voit de plus en plus de gens voler à toutes les heures du jour et dans des conditions toujours plus fortes et le plus souvent sans être conscient des dangers qu'ils encourent.  Yeux qui roulent

Probablement que j'en fait aussi partie... Envie de voler, peur de manquer un des trop rares créneaux favorables, insertion d'un créneau pour voler dans un planning professionnel ou personnel tendu, frustration d'être au sol si je vois des voiles en l'air qui ne semblent pas se faire secouer;  sentiment d'avoir acquis les connaissances et le niveau de pratique suffisants, matériel plus "confortable" en conditions agitées, habitude de se faire secouer, voile plus sures .... ce qui est une bêtise car en cas d'impacte, ce n'est pas elle qui va m'éviter de me faire mal...  hein ?

Il est vrai que trop d'entre nous semblent maintenant considérer le vol en parapente comme une activité comme les autres : on programme, on fait, il est normale pour un être humain de voler, il est normal pour un parapente d'être en l'air par 30 km/h de vent, à n'importe quelle heure. Puisque nous savons tous que certains sont capables de traverser l’Himalaya avec des plaf à +8000, de crosser plus de 400km dans la journée, de traverser les Alpes en moins d'une semaine avec du vent à 70km/h en altitude.... alors nous le commun des mortels on se croient capable d'un faire au moins le quart.  Embarassé

Et puis on veut tout avoir tout cuit sans avoir besoin de réfléchir par soi même. On regarde la prévision qui dit globalement bonne orientation et vitesse. Sur place ça ressemble globalement à la prévision alors go !  Peu importe si c'est turbulent, si l'évolution ou les nuages à l'horizon ne sont pas ceux prévus.

On a vu le même phénomène dans la plongée : tant qu'il fallait "calculer ses paliers, son lest et son autonomie soit même" à la main, avec des brevets demandaient de bonnes capacités et connaissances tant intellectuelles que physiques, l'activité ne se développaient pas trop, et les pratiquants restaient pour majorité des plongeurs niv 1 et 2  conscients des risques et de leurs limites.

Avec l'arrivée des ordinateurs, plus besoins de calculer, et donc de comprendre "comment cela marche et les risques". Un bip te dis si tu peux monter ou pas, et si ça va trop vite. L'activité s'est démocratisée et "tout le monde" peut plonger. On voit même des gens qui n'ont rien à y faire, bluffés par l'apparente facilité, en totale inconscience des risques, se mettre en danger, et mettre leurs collègues aussi par la même occasion.

En tant qu'enseignant de plongée, j'ai trop souvent des élèves peu ou pas impliqués dans les cours théoriques. Alors qu'on leur explique ce qui leur permet de "survivre ponctuellement dans un environnement qui n'est pas naturel pour eux", ce qu'ils doivent faire et pourquoi. Trop souvent, tout ce qu'ils veulent c'est plonger et voir et faire en 3 cours la plongée que des pros ont mis des années à réaliser ...  Yeux qui roulent      
« Dernière édition: 14 Mai 2019 - 10:03:33 par Gillesf » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

On va pas griller les étapes pour continuer à se faire plaisir longtemps
Nico7374
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: ITV Boxer
pratique principale: apprends à voler
vols: Pas assez... vols
Messages: 80


« Répondre #14 le: 14 Mai 2019 - 09:59:05 »

Le problème de l’acquisition des notions pour savoir si ça vole ou si ça ne vole pas est a mon avis (ou en tout cas dans mon expérience personnel), la plus grande des difficultés d'un débutant.
Les écoles nous enseigne très bien à savoir décoller, choisir une trajectoire, atterrir ect mais, à mon sens, beaucoup moins à l'analyse métrologique...
Alors je vous vois déjà venir : faut pas attendre que tout tombe tout cuit, faut ce renseigner, s'auto former, discuter ect ect mais dans la vrai vie c'est pas si facile.....
Je suis de nature très prudente en para. J'attend des heures au déco pour que "ça se calme". Je passe à l'attéro avant d'aller au déco, je regarde le vent météo (internet, balise FFVL) avant de décoller, j'attend d'avoir un régime d'alimentation du déco très soft et je n'hésite pas à abandonné si je ne le sent pas.... Malgré tout j'ai déjà été à 2 doigts de me faire ....
C'était au Sapenay (73). Pas trop de vent à l'attéro,  le déco était correctement alimenté, le vent météo étaient presque nul mais je ne le sentait pas.... On a attendu un bon moment au sommet et au bout d'un moment on se dit qu'il n'y a aucun voyant au rouge, ni même au orange et qu'on va faire un petit plouf. On prépare les voiles et la un groupe repart à pied en nous disant de ne pas décoller. Que ça rentre et que les conditions vont être pourris. Ni 1 ni 2 on replis. Pendant ce temps un autre parapentiste arrive en nous demandant pourquoi on replis. On lui explique qu'un groupe qui avait l'air compétant nous avait dis que les conditions étaient pourris. Je me rappel encore de sa femme (qui n'avait pas l'air d’être parapentiste), lui dire "mais non chéri, là c'est bon pour toi, tu décolle dans ces conditions". Le mec à décollé. Quand nous sommes arrivé à Chindrieux, nous avons croisé ce mec sur le bord de la route. Je me suis arrêté pour lui demander comment c'était passé le vol. Le mec c'était fait explosé et avait posé au niveau de la croix (soit quelques 100ène de metre en horizontale du déco).
Moralités : pas facile d'avoir les bons voyants quand on est débutant (même si en ce moment c'est quand même pas bien compliquer dans le 74 pour ne même pas se poser la question vu le vent....)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Comme Man's.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 038



« Répondre #15 le: 14 Mai 2019 - 10:43:26 »

Non mais ça va pas !  rouleau ? patisserie

Vivre et laisser vivre.

Rigole
Mieux : Vivre et laisser mourir.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
laurentgedm
les_modos
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeno, Agility, Diamir ForTwo
pratique principale: rampant passion
vols: plein de vols
Messages: 241



« Répondre #16 le: 14 Mai 2019 - 10:50:46 »

C'est une ambiance générale. C'est particulièrement manifeste dans les Alpes lors des périodes de vent du Nord fort.
Le jour (je ne sais plus lequel c'était) où le vent de Nord était le plus fort, plein de gens de mon club sont partis voler à Montlambert. Des gens de tous niveaux. Certains qui volent depuis 30 ans et qui savent très bien que chaque année ils jouent un peu plus, encore un peu plus... Et les suiveurs qui n'ont pas encore fait toutes les conneries et qui voient donc l'intérêt de les faire. Plus ou moins conscients de vaguement quelque chose, mais après tout, puisque les autres y vont... et donnent rendez-vous...

Sur le WhatsApp du club ça s'est fini ainsi :
un qui a volé puis qui est rentré chez lui à quelques km---> "Rafale de malade chez moi ! Et je vois deux voiles en l'air à Chamoux."
C'est joueur hein de se mettre en l'air sans savoir sur quel trajet vont passer les rafales de malade... Tout ça pour un vol de merde.


Autant, si tu parles des débutants qui font des choix non éclairés, je peux comprendre ton laïus. Mais pour le reste... si un vieux briscard qui connaît très bien le coin, fait son analyse et décide de se mettre en l'air, puis fait son vol qui se passe bien et rentre chez lui heureux, c'est que quelque part son analyse était bonne (ou alors il a eu du bol). Mais par honnêteté tu devrais accorder le bénéfice du doute : TU n'y serais pas allé, mais peut-être que tu as moins de connaissances / d'expérience que lui, tout simplement.
Si à 20km de là quelqu'un parle de fortes rafales, ça ne veut pas dire que le pilote dont je parlais est inconscient, mais ça confirme qu'il avait choisi le bon endroit! Et, oui parfois c'est surprenant.

Tu parles d'un système pousse-au-crime. C'est ton point de vue, moi je n'ai pas du tout cette impression...
Il y a plein de jours où ça ne vole pas et où personne ne tente rien. Je pense que tu as un petit biais de sélection / de confirmation dans ta vision de l'attitude des autres.

Il y a 3 attitudes possible quand on décide de ne pas aller voler, et que d'autres y vont avec succès:
1/ ce sont des fous, ils vont se faire mal tôt ou tard, leur attitude est dangereuse
2/ MON analyse a été plus conservative que nécessaire cette fois-ci
3/ je m'en fiche, ce jour ne m'intéressait pas, ils ont tenté et ça a marché, tant mieux pour eux.

J'ai l'impression que tu es souvent dans le 1, en tout cas ton message montre cette attitude. Perso je suis plus souvent dans 2 et 3, mais je ne dis pas que c'est mieux, parfois j'en souffre.
Mais, bref, ce que je veux dire c'est que personne n'a la vérité vraie de ce qui est "une ambiance générale pas bonne".

Je précise que dans le cas du 1er post, de Patrick, je ne sais pas si les mecs avaient analysé quoi que ce soit ou s'ils ont eu un gros coup de bol; ça changerait fort mon avis sur ces mecs. (mais j'étais pas là --> avis neutre)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
brandi
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 340



« Répondre #17 le: 14 Mai 2019 - 11:21:01 »

Il y a 3 attitudes possible quand on décide de ne pas aller voler, et que d'autres y vont avec succès:
1/ ce sont des fous, ils vont se faire mal tôt ou tard, leur attitude est dangereuse
2/ MON analyse a été plus conservative que nécessaire cette fois-ci
3/ je m'en fiche, ce jour ne m'intéressait pas, ils ont tenté et ça a marché, tant mieux pour eux.

J'ai l'impression que tu es souvent dans le 1, en tout cas ton message montre cette attitude. Perso je suis plus souvent dans 2 et 3, mais je ne dis pas que c'est mieux, parfois j'en souffre.
Mais, bref, ce que je veux dire c'est que personne n'a la vérité vraie de ce qui est "une ambiance générale pas bonne".

Si tu es dans le 2 et 3 c'est peut être parceque tu es souvent dans les fous du 1  canap

moi je suis plutot 1 et 3.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
piment
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Spantik M et M3
pratique principale: vol rando
Messages: 535


« Répondre #18 le: 14 Mai 2019 - 11:38:00 »

Citation
Tu dois vraiment être un bourru de fond de vallée.

Le comité des bourrins de fond de vallée dont je suis l'un des membres distingué s'inscrit en faux, il ne fait pas partie de cette honorable confrérie, trop sensible, trop soucieux d'autrui, trop d'empathie. Un vrai bourru de fond de vallée dans une telle situation ne va pas voir les mecs pour leur dire que ça craint, il va voir les mecs pour leur gueuler de dégager de son pré et piétiner les voiles avec son 4x4!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 701


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #19 le: 14 Mai 2019 - 11:41:09 »

Perso je suis plus souvent dans 2 et 3,

moi je suis plutot 1 et 3.

Ah ben moi je suis plutôt entre 1 et 2, il y en a pour tous les goûts ! Sourire
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 697



WWW
« Répondre #20 le: 14 Mai 2019 - 11:49:49 »

Totalement inaudible.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
air
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: bleue et verte. juste bien.
pratique principale: cross
vols: 2,24 vols
Messages: 112



« Répondre #21 le: 14 Mai 2019 - 11:56:35 »

Totalement inaudible.
Cela rappelle in post de Flying Enclume sur les stat 2019
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 701


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #22 le: 14 Mai 2019 - 12:06:11 »

Totalement inaudible.
Pas totalement. C'est comme ça que je prends le post de Laurentgedm par rapport au tien.

Par exemple, aujourd'hui, Nord marqué sur St Hil, certains sont allés voler (et ont probablement regretté leur choix), mais la majorité des pilotes est resté sagement à faire autre chose. A te lire, tout le monde serait allé voler.

Là où je te rejoins, c'est que parfois, certains enthousiastes entraînent dans leur optimisme forcené des gens qui n'ont pas leur expérience, et qui du coup se mettent à voler dans des conditions qui leur auraient paru involables autrement, et que cela fausse leur jugement pour la suite.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
Flying Koala
compétiteur(trice) de haut vol
*******
En ligne En ligne

Aile: Anakis 3
pratique principale: apprends à voler
vols: Trop trop peu de vols
Messages: 331



« Répondre #23 le: 14 Mai 2019 - 13:01:38 »

Hello,

Ce post est super intéressant car il met en lumière une des principales difficultés du parapente qui est la différence entre le risque perçu et le risque réel.

Typiquement, il serait instructif de mesurer l’accidentologie (notamment la plus grave, hospitalisation longue ou pire) lors de ces journées considérées comme moisies par un consensus de pilotes expérimentés et celle des journées unaniment considérées comme volables.

Quand on regarde les commentaires sur les accidents graves, il est rare que les conditions apocalyptiques soient retenues comme facteur d’explication. Il est vrai aussi qu’il y a beaucoup moins d’heures de vols effectuées les journées moisies que lors des journées « idéales ».

Mais n’y aurait-il pas pour ce qui prennent le risque de se mettre en l’air ces journées limites des changements de comportements (extrême vigilance, marge importante par rapport au caillou, capacité accrue à interrompre le vol...) qui seraient induits par le risque aérologique qu’ils perçoivent?

A contrario, les « conditions parfaites » n’induiraient-elles pas des prises de risques inconscientes par rapport aux capacités réelles du pilote et aux qualités de son équipement?

En tous cas, en ce qui me concerne, je crains d’avoir souvent une distorsion de jugement entre mon risque perçu et mon risque réel.

FK.

« Dernière édition: 14 Mai 2019 - 13:08:25 par Flying Koala » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Les Eucalyptus sont mes amis
Patrick Samoens
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 549



WWW
« Répondre #24 le: 14 Mai 2019 - 13:08:32 »

salut !

Désolé, je vais faire du hors sujet en plus en découpant le message pour juste faire apparaitre ce que je veux et sans respecter l'idée ce que tu as dit
Je suis en séance de gonflage sur l'aire de pliage de Samoens
[...]
90 km/h de vent juste au dessus avec le risque de rafales jusqu'au sol.
ça m'interpelle aussi ... s'il y a risque de rafales jusqu'au sol, ne prenais tu pas, toi même, des risques en réalisant une séance de gonflage ?
J'imagine que tu surveillais l'évolution comme le lait sur le feu...Je peux aussi penser que c'est ce que pense faire le fils

D'autre part ne serait-ce pas une image que tu donnes à tes élèves ? Tous les voyants sont au rouge, mais y a moyen de moyenner en restant "sagement" en dessous.

Je vois une énorme différence entre voler dans de telles conditions et faire du gonflage sur le plat. Parier sur 15 secondes de calme ou 15 minutes. En gonflage, si une rafale passe, on laisse sa voile au sol. En vol pas moyen de dire pouce, il faut assumer jusqu’au sol.

Sinon je suis d’accord avec le fond de vos messages, à force de rendre l’activité accessible à tous on la rend accessible à n’importe qui !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
Pages: [1] 2 3 ... 5   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.037 secondes avec 22 requêtes.
anything