+ Le chant du vario +

Forum de parapente

28 Février 2021 - 11:32:53 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 2 [Toutes]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Voile Compacte et qui vole quand même un peu !  (Lu 2174 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« le: 13 Août 2020 - 20:14:55 »

Bonjour,

Je peine à trouver ma future voile pour les volrandos ou volbivouacs. (en vol de site j'ai une epsilon 7)

On parle souvent du poids des voiles mais quasiment jamais de la place quelles prennent dans les sac ... prof

Auriez vous des idées de voiles à proposer qui serait compact et permettant d'avoir un minimum de finesse.

Sachant que j'ai testé, sur plusieurs rando la skin 3 en 18 avec un PTV au taqué.

Super voile facile au déco ainsi qu'a l'attero mais parcontre je me suis trouvé un peu frustré par le manque de finesse.

ex: en décollant cote à cote de la massala 3 (pilote avec ptv milieu de fourchette) je me retrouve rapidement bien en dessous de celle-ci ...

La massala 3 aurait pu me convenir mais je la trouve encombrante ...

Des avis ..... salut !

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Cowa
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar XS, Volt 3 S SLSP
pratique principale: vol rando
vols: Un nombre certain de vols
Messages: 12





« Répondre #1 le: 14 Août 2020 - 09:24:55 »

Sympa de te retrouver ici Jeremy.
Il faudrait commencer par revoir tes priorités sur les qualités exactes que tu recherches.
Si voile légère, pliage + compact.
Si tu veux un peu de perf, tu oublies les monosurfaces, tu as fait le test...
Il te reste les voiles légères montagne, et si tu choisis celles qui acceptent les PTV élevés pour la surface réduite tu trouves ton bonheur.
Donc comme je te l'ai dit, je pense que la meilleure à ce jeu c'est la SuSi, et pour toi une 18.
Tu peux demander à Tof ce qu'il pense de la sienne en 21.

Pour le biv tu chiades un peu le pliage et un sac de 80l emmène tout ce dont tu as besoin.
Ma 21 rentre sans difficulté dans un sac cheminée montagne de 35l avec sellette et secours, casque, fringues...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
charli323
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Niviuk Artik 5 & Susi 3 18
pratique principale: cross
Messages: 10


« Répondre #2 le: 14 Août 2020 - 09:47:47 »

lorsque je cherchais ma voile de rando, j'ai beaucoup hésité entre une mono et une double surface légere, au final pour des raisons de fun et de plané, j'ai pris une Susi 3 18, à chaque vol je suis bluffé par le plané, ce dernier est pour moi supérieur à la massala 3 (j'avais sa version standard, une mescale 5).
la grosse différence avec la massala et une skin c'est le potentiel de vitesse, pour mon PTV de 88kg, je passe d'une vitesse bras haut de 40/41kmh à 57/58kmh. ça laisse une marge importante si tu te retrouve scotcher ...

edit : l'idée n'est pas "vendre" la susi plus qu'une autre, une nova batman doit très bien marcher aussi.
juste que d'après ton cahier des charges, je m'orienterai vers ces ailes montagne bi surface.

en terme de poids/encombrement, la susi 18 c'est 2.3kg et je la mets dans un sac à dos 30l avec sa selettre strig.
« Dernière édition: 14 Août 2020 - 10:04:13 par charli323 » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #3 le: 14 Août 2020 - 23:33:56 »

Merci Pascal et Charli323 pour vos retours ! très heureux

La Susis 18 est effectivement souvent plébiscité.

Ça peut être intéressant pour les randos jusqu'a 3000m. Mais pour décoller aux environs de 4000m avec un ptv qui tournerait ver 96kg, le sous-toilage peu devenir un sérieux handicape (On a eu quelques exemples en vidéo) banane qui s'?crase
Et généralement pour ces altitudes on essaie de choisir un jour avec peu ou pas de vent...

Alors pourquoi pas la 21 (c'est vrai que Tof m'en a fait de bons retours)... il faudrait que j'essaie !  parapente

Maintenant, ce n'ai pas pour faire mon psychorigide, mais je ne comprend pas toujours ces permissivités concernant les catégories d'homologations de ces voiles...

Je m'explique...

Sur une voile de site, si on passe sur une B+ on peu rapidement être montré du doigt comme quoi on est pas dans la bonne catégorie, et qu'il faudrait rester sur une voile B soft ou A (Alors je ne parle même pas du fait de passer sous une C avec une voile de site ... je passerais pour un inconscient....)

Sur une voile montagne, d'un coup il n'y a plus de problèmes, aucune importance que l'on soit en B+ ou en C (voir hors PTV d'une C)
Bon après, pour revenir sur la Susi 18 pour un PTV allant de 70 à 97kg, elle sera tout en B sauf en C pour le débattement aux commandes, la sortie de spirale engagée, la sortie de décrochage et la fermeture asymétrique. Mais au final ça reste une C !

Bien évidemment ce sont de configurations que l'on ne rencontrera jamais lors des vols rando, alors pourquoi m'en faire... Yeux qui roulent

Pour finir je suis bien conscient que seul un essaie de ces voiles en conditions montagne me permettra (peut-être !) d'y voir plus clair ....
Je n'ai plus qu'a me trouver une 18, 21 et la 23 ! Clin d'oeil voler


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #4 le: 15 Août 2020 - 01:17:23 »

Tu vas au Flying Light à St Gervais début octobre et tu demandes là-bas à Nicolas de te prêter les Susi pour les essayer !  pouce

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Cowa
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar XS, Volt 3 S SLSP
pratique principale: vol rando
vols: Un nombre certain de vols
Messages: 12





« Répondre #5 le: 15 Août 2020 - 19:05:15 »

Marc, on a sous main déjà tout ce qu'il faut et on connait aussi le bonhomme, ça aide.
Donc 23- Chef Oliv'
21- Tof
18- faut demander à Xav il va trouver ça par ici.

Jeremy, pour répondre à ta question existentielle dont nous avons débattu lors de la montée du jour (on peut discuter de cette merveilleuse rando vers le Chateau d'Oche....) je pense que tu es tout à fait en capacité de voler en B+ vu tout ce que tu fais, donc tu peux ouvrir ton choix vers + perf comme tu as vu aujourd'hui, Xi et Soar. Faudra juste rajouter un kilo... Et rester à une seule voile pour tout.
N'oublie pas qu'en montagne on vole surtout par aérologie plus calme, donc une B+ se gère plus facilement.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
choucas
professionnels
enrouleur(se) de thermique
*
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 112



« Répondre #6 le: 15 Août 2020 - 19:15:15 »

Salut

N'oublie pas qu'en montagne on vole surtout par aérologie plus calme, donc une B+ se gère plus facilement.

Je ne suis pas adepte de ces "généralités" qui sous-entendent que l'aérologie est tout le temps prévisible et que le pilote ne fait jamais d'erreur d'analyse.

Moi je dirais plutôt "n'oublie pas qu'en montagne on vole quand c'est calme, mais que quand on se loupe, c'est bien d'avoir le bon niveau pour gérer". Autrement dit. Tu voles avec la voile qui va à ton niveau.

D'autant qu'aujourd'hui, avec une B (même access), on fait des "vols de ouff".
Voilà. une réflexion sans jugement bien sûr, je ne suis ni au courant du niveau du pilote, ni du contenu des conversations de la montée.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Participant interimaire.
You 7
Invité
« Répondre #7 le: 15 Août 2020 - 20:02:28 »

Je suis d'accord avec toi Laurent.
Il faut penser qu'avec des voiles comme la Firebird Ninja, Weissmeir avait dépassé les 100 km en 1992 (?) avec une finesse de 7.

Alors les A de maintenant ...  Yeux qui roulent

Restons humbles.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
enrouleur(se) de thermique
*
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 112



« Répondre #8 le: 15 Août 2020 - 20:51:42 »

Salut

Je suis d'accord avec toi Laurent.
Il faut penser qu'avec des voiles comme la Firebird Ninja, Weissmeir avait dépassé les 100 km en 1992 (?) avec une finesse de 7.

Alors les A de maintenant ...  Yeux qui roulent

Restons humbles.
 trinquer

Alors moi c'est pas tant en termes de perfs que je réagis
Mais en montagne c'est pas pour rien qu'on y va quand c'est calme (enfin la plupart des pilotes). C'ets parce que quand c'est pas calme, c'est souvent pas cool du tout !

Donc autant une A c'est un peu mou et on préfère avoir une B, voir B+ pour avoir un petit kart au-dessus de la tête. Mais dans des conditions montagne "moisies", il est important d'avoir une aile qu'on maîtrise. Or l'aerologie est loin d'être évidente en général et particulièrement en montagne.

Donc dire (j'exagère, Cowa, ne m'en veux pas) : "tu peux prendre l'aile la plus technique, on vole toujours quand c'est calme"
Ben pour avoir entendu souvent ce type de discours et avoir observé quelques contre-exemples, j'évite systématiquement de conseiller une aile au-dessus du niveau de pilotage.
Il y a une vingtaine d'année et plus, aller chercher une aile plus perfo se justifiait pour plusieurs raisons :
 - Les perfs étaient franchement meilleures sur les ailes "sport" et "course"
 - Il y avait les ailes école (les plus sures) et les autres. Clair qu'on voulait vite passer à autre chose que les ailes école
 - On avait moins de connaissances et donc moins peur (c'est un peu subjectif, mais les anciens je crois me comprendront)
 - L'agrément de pilotage entre une aile facile et une aile sport était encore bien plus sensible qu'aujourd'hui.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Participant interimaire.
Cowa
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar XS, Volt 3 S SLSP
pratique principale: vol rando
vols: Un nombre certain de vols
Messages: 12





« Répondre #9 le: 16 Août 2020 - 08:34:48 »

Laurent je comprends ton point de vue et c'est tout à fait vrai.
Je réagis ainsi car je connais bien Jéremy et je l'ai vu se confronter à des aérologies moisies.
Bien sur que dans nos randos ce n'est pas ce que l'on cherche mais on peut s'y retrouver comme en début d'année en faisant un vol sous le vent bien pourri au dessus de la Chapelle d'Abondance.
Il a tout à fait le niveau pour une voile B+, ce qui lui ouvre le choix de trouver léger et perf.
Son epsilon commence à dater, son PTV ne correspond plus trop (à moins qu'il ait repris du poids...), comme c'est un pauvre soignant qui s'est dévoué pendant le confinement il n'a sans doute pas le budget pour 2 voiles, bien qu'il a essayé avec une Skin.

Ma solution pour lui est donc une voile unique, à la fois perf et légère pour être compactée en sac montagne.
Après multiples tâtonnements j'en suis revenu à ce schéma et je suis plus heureux en l'air que je n'ai jamais été...

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 0


Mary Poppins Club


« Répondre #10 le: 17 Août 2020 - 02:05:19 »

quand on conseille une susi 3 on ne conseille pas une taille de susi specifique mais une charge allaire.
par exemple mes amis sont plus chargé sous leur 21 que moi sous ma 16 ca change donc beaucoup de choses.

il faut prendre une susi3 en fonction de son PTV et de ses aspirations et oui passer en C en montagne n'est pas le meilleur choix.

j'ai aussi une B+ light de 2,99kg et clairement ce n'est pas le meme programme ni la meme compacité dans le sac (en meme temps pas la meme surface non plus)
oui je peux faire presque pareil avec la B+ qu'avec la susi3: les 2 voiles sont rapides et efficaces, vent fort OK poids voile OK facilité de decollage OK voile bien monobloc OK

la grosse difference sera dans les turbulences: la ou la susi3 passera sans reflechir, au contraire je devrais etre attentif et reactif sous la maestro (et aussi bien penser a me charger)
mais la susi ne fera pas 100km quand c'est pas fumant... et evidement sera plus compact dans le sac.

il faut apres savoir ce qu'on veut.
au final j'ai les deux car elles sont complementaires: la susi3 c'est la securité dans les turbulences (surtout chargee) et la maestro c'est pour voler loin (50km+)

le choix c'est surtout ton budget et tes attentes reelles. si tu voles, la susi3 te limitera forcement plus qu'une B+.  
et comme je l'ai deja dit choisi bien ta charge allaire sur la susi3 car sinon tu vas vite perdre beaucoup de metres a chaque virage ^_^
 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: 1 vol par mois pendant 20 ans ne fait pas un pilote mais un vieux.
Cowa
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Soar XS, Volt 3 S SLSP
pratique principale: vol rando
vols: Un nombre certain de vols
Messages: 12





« Répondre #11 le: 17 Août 2020 - 11:36:11 »

Un autre exemple, Butch, où "il faut" comme tu dis ne s'applique pas.
Je connais très bien Jérémy pour voler avec lui assez souvent, donc j'essaye de l'aider dans sa réflexion connaissant ses revenus, sa manière de voler, et en suivant nos discussions passées.
Lorsqu'il a cherché une voile montagne je lui ai déjà conseillé la SuSi plutôt qu'une mono, il a acheté une Skin, puis la revendu après quelques vols.
Il revient vers nous pour ne pas se tromper, donc je tente d'ouvrir sa réflexion sur une offre plus importante qui lui correspondrait bien à mon sens.
Ce ne sont surement pas nos exemples qui vont l'aider, mais nos connaissances de la production parapente en accord avec les conditions que l'on rencontre en Yaute dans notre pratique.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 0


Mary Poppins Club


« Répondre #12 le: 17 Août 2020 - 13:13:36 »


"il faut prendre une susi3 en fonction de son PTV et de ses aspirations et oui passer en C en montagne n'est pas le meilleur choix."

j'aurai vraiment du preciser "si tu prends une susi3, il faut  prendre une susi3 en fonction de son PTV  et de ses aspirations"  ? c'est a dire que ca marche tout le temps, conseiller une susi3 16 a un ptv 60 ou un ptv 90 c'est pas la meme implication c'est seulement cela que je dis.

je le dis a la fin: "le choix c'est surtout ton budget et tes attentes reelles." cad une type susi3 a la bonne charge allaire ou une b+ ou encore les 2.


je pense aussi aux personnes qui lisent le forum, qui ont besoin d'info et qui n'ont pas les infos du "off" .

mais je comprends pourquoi vous tapez direct dans la B+ :-p
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: 1 vol par mois pendant 20 ans ne fait pas un pilote mais un vieux.
TAUPE
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: TRIBE
pratique principale: cross
vols: +600 vols
Messages: 1


« Répondre #13 le: 17 Août 2020 - 14:09:00 »

Nervures Whizz 2http://www.nervures.com/fr/index.php?categorie=Produits&page=Parapente&produit=Whizz_2
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #14 le: 19 Août 2020 - 17:44:59 »

Merci pour vos différentes approches  pouce ....mais pas facile de faire un choix  la prise de t?te ....

Je pense que je vais jouer la carte de la sérénité, avec une voile tranquille en rando ... pas que je ne me sente pas de passer sous une B+  Yeux qui roulent

Mais c'est surtout que suivant les randos, le dénivelé cumulé, et l'altitude pouvant aller parfois à plus de 4000, je n'ai plus forcement toute mes forces et ma lucidité  Confus (Je noirci un peu le tableau !!) pour correctement gérer une voile qui demanderais trop d'exigence (sans parler du coté engagé de certains déco et des conditions météos parfois limites  averse  et le fait de ne pas avoir de secours pour la rando...)

Je pense de plus en plus, partir sur une B light de type HOOK 5 P ou équivalent, en fonction du tarif du neuf si pas le choix, ou occasions que je pourrait trouver...

La voile pourra quand même me servir sur site, bien que sur site, j'aurais aimé passer en voile plus performante B+ ... je prendrais patience .... dodo

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 83



« Répondre #15 le: 19 Août 2020 - 18:30:42 »

[...]
Mais c'est surtout que suivant les randos, le dénivelé cumulé, et l'altitude pouvant aller parfois à plus de 4000, je n'ai plus forcement toute mes forces et ma lucidité [...] pour correctement gérer une voile qui demanderais trop d'exigence (sans parler du coté engagé de certains déco et des conditions météos parfois limites et le fait de ne pas avoir de secours pour la rando...)
[...]

 quoi intéressant voire étonnant ton approche de la haute-montagne et du para-alpinisme, à > 4000 mètres d'altitude on peut appeler ainsi le rando-vol. Même la plus sécure des voiles ne protège pas des mauvais choix et décisions.

Bons choix, bonnes sorties et surtout... bon retours.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #16 le: 19 Août 2020 - 18:55:14 »

intéressant voire étonnant ton approche de la haute-montagne et du para-alpinisme, à > 4000 mètres d'altitude on peut appeler ainsi le rando-vol. Même la plus sécure des voiles ne protège pas des mauvais choix et décisions.

A mes yeux le plus difficile en haute montagne, c'est de renoncer au vol une fois que l'on a atteint le sommet visé, alors que cela est facile de le faire lors de vols rando en moyenne montagne !  hein ?

Cela m'est arrivé à quelques occasions avec mes amis et la décision n'est pas toujours facile à prendre car on sait que la descente sera longue, voire très longue, avec la voile sur le dos.
Je me souviens en particulier d'un renoncement au sommet du Mont-Blanc à cause d'un vent un peu trop fort (alors que le vol était peut-être possible) avec un retour à pied jusqu'à Chamonix !  effray
Nous étions arrivés en bas dans un état physique assez pitoyable.
Mais nous n'avons jamais regretté de ne pas avoir tenté le vol...
Cela fait partie du jeu !

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
charli323
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Niviuk Artik 5 & Susi 3 18
pratique principale: cross
Messages: 10


« Répondre #17 le: 19 Août 2020 - 19:13:20 »

J'ai le sentiment que tu te laisses trop influencer par la lettre qu'il y a l'homologation de ta voile, ce qui t'oriente vers des choix pas forcément des plus pertinents.

On a créé ces petits bijou de voile montagne, et je t'assure que c'est vraiment plus adapté qu'une aile "normale" b, même si light pour ce domaine.
Une susi (je parle d'elle car c'est une voile montagne et que je la connais mais il y en a d'autre), c'est nettement plus compact, d'une préparation enfantine, moins exigeante à décoller moins sensible au fermerture car grosse charge alaire.

Tu as visiblement suffisamment d'expérience pour gérer le petit surplus de roulis ou le débattement de commande un peu plus court si tu la charge fort, que peut avoir ce type d'aile.

Pour revenir à l'homologation, j'ai une susi 18 chargée à 90kg donc en C et une Artik 5 en C également, et pourtant les deux sont à des années lumière en terme d'exigence, prêter la susi à un pote qui est dégourdi et avec 30 vols au compteur ne me poserait aucun problème, l'artik ce ne pas absolument pas envisageable.

Rien qu'au décollage, vs une aile conventionnel, la susi c'est peu de suspentes, ça se démêle en 3sec, peu de joncs, peu de caissons, peu d'allongement, ultra light, sans inertie, bref tu prends les avant, c'est au dessus de ta tete, ça y reste avec très peu d'action. bref c'est plus simple qu'une aile "normale" quand bien même elle est en A.

bref si tu te prends une b low pour la montagne, et une B+ sur site, tu risques d'être déçu du gain de simplicité de la B low et déçu du gain de perf de ta B+...

Amha, il y a deux choix possible, soit deux ailes vraiment différentes, genre une montagne skin/susi/batman et une B+ chili4/rush etc
ou alors une b+ light genre une XI/soar mais pour le coup, voler en string, décoller en altitude et/ou sans secours devient plus engagé.


Concernant les propos de Lassalle, accepté de descendre à pieds est d'autant plus facile que ton matos est light, quand tu as trimbalé 10kg en haut, tu te dis "que c'est pas pour rien", quand tu as 1,8kg, ça reste décevant mais plus facile à accepter ...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #18 le: 19 Août 2020 - 19:29:12 »


Je me souviens en particulier d'un renoncement au sommet du Mont-Blanc à cause d'un vent un peu trop fort (alors que le vol était peut-être possible) avec un retour à pied jusqu'à Chamonix !  effray
Nous étions arrivés en bas dans un état physique assez pitoyable.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #19 le: 19 Août 2020 - 19:35:54 »

Il n’y a pas de citation de wowo dans le texte de mon message que tu cites et tu ne rajoutes rien.
C’est vraiment bizarre comme message !  hein ?

 trinquer

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #20 le: 19 Août 2020 - 20:20:19 »


Je me souviens en particulier d'un renoncement au sommet du Mont-Blanc à cause d'un vent un peu trop fort (alors que le vol était peut-être possible) avec un retour à pied jusqu'à Chamonix !  effray
Nous étions arrivés en bas dans un état physique assez pitoyable.


C'est pourquoi pour préparer un vol rando (ou plus justement de l'alpi vol) il faut bien entendu prévoir d'avoir suffisamment de jus pour redescendre avec la voile sur le dos ... Un excès de fatigue pourrait effectivement pousser a prendre de mauvaise décision dans le but d'éviter la descente a pied ! ..... Mais bon je m'éloigne du sujet principal .... Clin d'oeil

Au sommet d'une grosse ascension on peut ressentir la fatigue  dodo (sans qu'une éventuelle redescente à pieds soit vécue comme un calvaire ...) et que les conditions aérologiques soit tonic  fum (sans pour autant être mortel) ...
et là, je me dit qu'une voile exigeante en pilotage, ça ne serait pas forcement un avantage surtout avec la fatigue de la montée + une éventuelle aérologie turbulente (sans pour autant être dangereuse... car si les conditions dangereuses ou notre niveau de vol pas adapté.... on redescend à pied ...)

En bref j'ai une Epsilon 7 (presque 6kg !) en 28m2 pour mes 80kg et un PTV qui va osciller suivant ce que je fait, entre 90 et 100 kg. (Charge alaire qui tourne autour de 3,4 -3,2)
Cela ne n'empêche pas de faire de grosses rando ou un peu d'alpi...  mais j'aimerais quand même bien gagner un peu de poids sur la voile (Rien que 2 kg ça ne serait pas négligeable sur les longues sorties!), sans pour autant à avoir, à serrer les fesses dès que les conditions sont un peu fortes..... fum

J'ai pu essayer la Skin 3 c'est cool, c'est léger, ça décolle super bien j'ai beaucoup aimé. Mais si l'attero est un peu loin du deco et l'aérologie peu favorable, on peut vite se retrouver un peu cours pour rejoindre l'attéro prévu, d'autant plus que sans vouloir faire du cross, j'apprécie de pourvoir naviguer un peu à droite et à gauche, plutôt que rentrer en ligne droite au terrain. (Je ne suis pas adepte du run and fly !)

En tout cas merci pour tout vos commentaires, mais je pense que je vais laisser un peu décanter tout ça.
Je suis bien conscient qu'il n'existe pas de voiles parfaites, permettant de tout faire, mais là plus on avance dans le fils de discution et plus je me sent perdu ...  la prise de t?te
Je crois que pour le moment je vais continuer à utiliser mon epsilon de 5kg pour les volrando ! dent
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #21 le: 19 Août 2020 - 20:21:57 »

Il n’y a pas de citation de wowo dans le texte de mon message que tu cites et tu ne rajoutes rien.
C’est vraiment bizarre comme message !  hein ?

 trinquer

Marc

J'ai mis trop de temps à rectifier ma publication !!!   Tire la langue
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #22 le: 19 Août 2020 - 20:34:47 »

Et là, dans ton message précédent, on ne sait pas où se trouve ta réponse !
Il y a un bouton « Prévisualiser » qui permet de voir le message, avant de le publier, tel qu’il sera affiché, ce qui permet d’éviter ce genre d’erreur !

Marc
« Dernière édition: 19 Août 2020 - 20:41:12 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #23 le: 19 Août 2020 - 23:20:58 »

A mes yeux le plus difficile en haute montagne, c'est de renoncer au vol une fois que l'on a atteint le sommet visé, alors que cela est facile de le faire lors de vols rando en moyenne montagne !  hein ?
...
Je me souviens en particulier d'un renoncement au sommet du Mont-Blanc à cause d'un vent un peu trop fort (alors que le vol était peut-être possible) avec un retour à pied jusqu'à Chamonix !
Marc

Juste une petite précision : cette redescente du sommet du Mont-Blanc à pied sans avoir volé a eu lieu le 10 septembre 2000 (il y a donc 20 ans !).
Le matériel de vol léger n’existait alors pas et nous étions montés avec nos voiles "classiques".
Personnellement j'avais avec moi une Ambre de WindTech pesant 6,3 kg avec une sellette Altiplume de Sup'Air pesant 1,2 kg, soit 7,5 kg rien que pour la voile et la sellette (c'est le matériel que j'ai sur moi sur la photo d'un de mes décollages des Écrins qui me sert d'avatar).
Je ne sais pas quel était le poids de mon sac, mais certainement au moins 12 kg et j'avais quand même 53 ans !
Ces éléments expliquent en partie notre très grosse fatigue après cette descente interminable...
Il est clair que ce n'était pas le matériel le plus adapté pour des vols en haute montagne, mais j'ai fait pas mal de vols de paralpinisme (tous magnifiques) avec ce matériel !
Je n'avais alors qu'une seule voile et deux sellettes (l'Altiplume était nettement la plus légère des deux et je l'utilisais pour mes vols en montagne...).
Je n'ai acheté ma première voile légère (pas ultralégère d'ailleurs !), une Yéti1 de Gin, qu'en janvier 2004.
Et j'avais alors déjà réalisé avec mes amis des centaines de vols en moyenne ou en haute montagne avec du matériel de vol "classique".  pouce

Marc
« Dernière édition: 19 Août 2020 - 23:35:40 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #24 le: 20 Août 2020 - 07:36:58 »

Et là, dans ton message précédent, on ne sait pas où se trouve ta réponse !
Il y a un bouton « Prévisualiser » qui permet de voir le message, avant de le publier, tel qu’il sera affiché, ce qui permet d’éviter ce genre d’erreur !

Marc


Voila ce que c'est de répondre à la va vite ! quoi  Je suis un véritable boulet !! Confus
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeremIADE
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 7
pratique principale: vol rando
vols: 60/année vols
Messages: 0


« Répondre #25 le: 20 Août 2020 - 07:50:27 »


Juste une petite précision : cette redescente du sommet du Mont-Blanc à pied sans avoir volé a eu lieu le 10 septembre 2000 (il y a donc 20 ans !).
Le matériel de vol léger n’existait alors pas et nous étions montés avec nos voiles "classiques".
Personnellement j'avais avec moi une Ambre de WindTech pesant 6,3 kg avec une sellette Altiplume de Sup'Air pesant 1,2 kg, soit 7,5 kg rien que pour la voile et la sellette (c'est le matériel que j'ai sur moi sur la photo d'un de mes décollages des Écrins qui me sert d'avatar).
Je ne sais pas quel était le poids de mon sac, mais certainement au moins 12 kg et j'avais quand même 53 ans !
Ces éléments expliquent en partie notre très grosse fatigue après cette descente interminable...
Il est clair que ce n'était pas le matériel le plus adapté pour des vols en haute montagne, mais j'ai fait pas mal de vols de paralpinisme (tous magnifiques) avec ce matériel !
Je n'avais alors qu'une seule voile et deux sellettes (l'Altiplume était nettement la plus légère des deux et je l'utilisais pour mes vols en montagne...).
Je n'ai acheté ma première voile légère (pas ultralégère d'ailleurs !), une Yéti1 de Gin, qu'en janvier 2004.
Et j'avais alors déjà réalisé avec mes amis des centaines de vols en moyenne ou en haute montagne avec du matériel de vol "classique".  pouce

Marc

 pouce
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #26 le: 20 Août 2020 - 09:28:56 »


Voila ce que c'est de répondre à la va vite ! quoi  Je suis un véritable boulet !! Confus


Et tu t'es encore trompé avec ton tout dernier message (voir ci-dessus).
Tu as en effet répondu à nouveau à l'intérieur du message que tu cites.
Mais tu n'es pas un boulet !
Simplement tu n'as jusqu'à présent posté que très peu de messages sur le forum (8 en tout) et tu n'es pas encore habitué !

Lorsque l'on répond à un message en le citant, il faut simplement faire attention à écrire sa réponse à l’extérieur des "quotes" qui encadrent le message cité.

Je te conseille aussi d'aller dans ton profil, puis dans le menu "Modifier le profil".
Là tu sélectionnes l'option : "Par défaut, retourner dans les fils de discussion après avoir posté.".
Ainsi lorsque tu publies un message tu te retrouves justement avec ton message affiché à l'écran.
Tu as alors la possibilité de le modifier et/ou de le corriger avec le bouton "Modifier" (en haut et à droite du message) qui reste actif une vingtaine de minutes.
S'il y a une erreur de mise en page on s'en aperçoit instantanément et on a largement le temps de corriger le message.
C'est le métier qui rentre.  pouce

N'hésite surtout pas à continuer à poster des messages !

 trinquer

Marc

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Kriko
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Sector S, Mcc Insinia M, Macpara Pasha 38, Nova Ibex 15
pratique principale: cross
Messages: 0



« Répondre #27 le: 20 Août 2020 - 11:29:27 »

[...]
Mais c'est surtout que suivant les randos, le dénivelé cumulé, et l'altitude pouvant aller parfois à plus de 4000, je n'ai plus forcement toute mes forces et ma lucidité [...] pour correctement gérer une voile qui demanderais trop d'exigence (sans parler du coté engagé de certains déco et des conditions météos parfois limites et le fait de ne pas avoir de secours pour la rando...)
[...]

 quoi intéressant voire étonnant ton approche de la haute-montagne et du para-alpinisme, à > 4000 mètres d'altitude on peut appeler ainsi le rando-vol. Même la plus sécure des voiles ne protège pas des mauvais choix et décisions.

Bons choix, bonnes sorties et surtout... bon retours.

Des mauvaises décisions, certainement pas. Par contre, certaines voiles pardonnent mieux certaines approximations techniques (dues à l'altitude, la fatigue...) que d'autres. Les conséquences desdites approximations étant aussi différentes: sur un déco classique, si tu te fais doubler par ta voile au gonflage, tu l'affales et tu recommences. En haute montagne et sur un déco court/falaise c'est pas la même affaire... et c'est mieux aussi d'avoir une voile qui peut gonfler sans trop de problème dans pétole ou même léger cul. Tout ça pour dire que ça ne me semble pas déconnant de prendre une voile moins exigeante que dans sa pratique "courante".
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #28 le: 20 Août 2020 - 11:46:29 »


En haute montagne et sur un déco court/falaise c'est pas la même affaire... et c'est mieux aussi d'avoir une voile qui peut gonfler sans trop de problème dans pétole ou même léger cul. Tout ça pour dire que ça ne me semble pas déconnant de prendre une voile moins exigeante que dans sa pratique "courante".


Il faut quand même relativiser !
Les décollages en haute montagne ne sont pour ainsi dire jamais du type "très court" ou "falaise" !

Si on décolle du Mont-Blanc, du Dôme du Goûter, du Mont-Blanc du Tacul, des Grandes Jorasses, des Écrins (voir mon avatar), du Pelvoux, du Pic du Rif, du Pic Jocelme, de la Grande Ruine, de la Tête des Corridors... la pente de décollage est à chaque fois longue, en pente régulière, sans crevasses à proximité et sans falaise !
J'ai eu la chance immense de réaliser des dizaines de vols en haute montagne et je n'ai le souvenir que d'un seul décollage technique et "engagé" (je le savais en montant là-haut et c'est en particulier pour nous aider à décoller de là-haut que nous avions fait appel à un moniteur de parapente qui était aussi guide de haute montagne) : il s'agit du vol du sommet de l'Aiguille Verte.

Le souci en haute montagne est lié à la fatigue de la montée, au vent éventuellement plus fort que ce qui était annoncé, mais pour ainsi dire absolument jamais à des zones de décollage techniques et délicates.

A moins que tu aies des exemples à nous donner ? (à part le décollage nord de l'Aiguille du Midi, mais on y accède en téléphérique et ce n'est pas vraiment une véritable course d’alpinisme avec 15' à 20' seulement pour descendre l'arête et accéder au décollage...).

Mais il est vrai qu'il est tout à fait inutile et peu adapté de prendre une voile "pointue" pour aller voler en montagne si on n'a pas l'intention de partir en vol de distance.
Avec mes amis paralpinistes nous avons tous des voiles tout à fait "basiques", faciles à décoller, et nous ne faisons pas de vols de distance.  pouce

Marc
« Dernière édition: 20 Août 2020 - 11:57:13 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 83



« Répondre #29 le: 20 Août 2020 - 12:25:13 »

((@)) Kriko,

Mon post ne se voulait en aucun cas un contre-pied au fait de choisir une aile plutôt moins exigeante que ce dont on à l'habitude pour faire du paralpinisme. Au contraire j'abonde totalement dans ce sens car cela me semble définitivement faire partie des bonnes réflexions et décisions.

Non, c'était juste l'idée que l'on pouvait envisager le vol en paralpinisme dans l'esprit ci-après :

Citation
Citation de: JeremIADE le Hier à 17:44:59
[...]
Mais c'est surtout que suivant les randos, le dénivelé cumulé, et l'altitude pouvant aller parfois à plus de 4000, je n'ai plus forcement toute mes forces et ma lucidité [...] pour correctement gérer une voile qui demanderais trop d'exigence (sans parler du coté engagé de certains déco et des conditions météos parfois limites et le fait de ne pas avoir de secours pour la rando...)
[...]

Que j'ai interprété, peut être à tort, comme même si ; épuisé et avec des conditions météo limites et/ou un déco très engagé en l'absence de secours en envisage quand même de décoller et voler depuis une montagne à plus de 4000 mètres d'altitude. sous prétexte d'avoir une voile peu exigeante.

C'est là ou moi perso j' quoi
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Kingfisher
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Huapi montagne
pratique principale: apprends à voler
vols: Environ 50 vols
Messages: 0



« Répondre #30 le: 20 Août 2020 - 13:45:41 »

Je n'ai pas lu le débat sur le vol montagne mais comme voile légère qui vole bien il y a aussi la Whizz 2 de chez Nervures

http://www.nervures.com/fr/index.php?categorie=Produits&page=Parapente&produit=Whizz_2
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flyo
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Whizz 18, Goose 22
pratique principale: vol rando
vols: 300 vols
Messages: 4


« Répondre #31 le: 20 Août 2020 - 15:34:34 »

Je n'ai pas lu le débat sur le vol montagne mais comme voile légère qui vole bien il y a aussi la Whizz 2 de chez Nervures

http://www.nervures.com/fr/index.php?categorie=Produits&page=Parapente&produit=Whizz_2

Et pour le coup avec un suspentage court, un gonflage et une prise en charge probablement aussi bons voire meilleurs que sur la première du nom, elle est particulièrement indiquée pour les décos courts et engagés...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Kriko
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Sector S, Mcc Insinia M, Macpara Pasha 38, Nova Ibex 15
pratique principale: cross
Messages: 0



« Répondre #32 le: 20 Août 2020 - 15:47:50 »


En haute montagne et sur un déco court/falaise c'est pas la même affaire... et c'est mieux aussi d'avoir une voile qui peut gonfler sans trop de problème dans pétole ou même léger cul. Tout ça pour dire que ça ne me semble pas déconnant de prendre une voile moins exigeante que dans sa pratique "courante".


Il faut quand même relativiser !
Les décollages en haute montagne ne sont pour ainsi dire jamais du type "très court" ou "falaise" !

Si on décolle du Mont-Blanc, du Dôme du Goûter, du Mont-Blanc du Tacul, des Grandes Jorasses, des Écrins (voir mon avatar), du Pelvoux, du Pic du Rif, du Pic Jocelme, de la Grande Ruine, de la Tête des Corridors... la pente de décollage est à chaque fois longue, en pente régulière, sans crevasses à proximité et sans falaise !
J'ai eu la chance immense de réaliser des dizaines de vols en haute montagne et je n'ai le souvenir que d'un seul décollage technique et "engagé" (je le savais en montant là-haut et c'est en particulier pour nous aider à décoller de là-haut que nous avions fait appel à un moniteur de parapente qui était aussi guide de haute montagne) : il s'agit du vol du sommet de l'Aiguille Verte.

Le souci en haute montagne est lié à la fatigue de la montée, au vent éventuellement plus fort que ce qui était annoncé, mais pour ainsi dire absolument jamais à des zones de décollage techniques et délicates.

A moins que tu aies des exemples à nous donner ? (à part le décollage nord de l'Aiguille du Midi, mais on y accède en téléphérique et ce n'est pas vraiment une véritable course d’alpinisme avec 15' à 20' seulement pour descendre l'arête et accéder au décollage...).

Mais il est vrai qu'il est tout à fait inutile et peu adapté de prendre une voile "pointue" pour aller voler en montagne si on n'a pas l'intention de partir en vol de distance.
Avec mes amis paralpinistes nous avons tous des voiles tout à fait "basiques", faciles à décoller, et nous ne faisons pas de vols de distance.  pouce

Marc


Tu as raison Marc, en haute montagne il n'y a pas d'arbres et donc de la place. Les décos non officiels que j'ai pratiqués sont des décos rando de moyenne montagne, et là pour le coup des décos "mal pavés" on en a des caisses.Mon expérience (limitée) en haute montagne s'est toujours faite sans voler, skis de rando ou alpinisme.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Kriko
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Sector S, Mcc Insinia M, Macpara Pasha 38, Nova Ibex 15
pratique principale: cross
Messages: 0



« Répondre #33 le: 20 Août 2020 - 15:51:49 »

(((@))) Kriko,

Mon post ne se voulait en aucun cas un contre-pied au fait de choisir une aile plutôt moins exigeante que ce dont on à l'habitude pour faire du paralpinisme. Au contraire j'abonde totalement dans ce sens car cela me semble définitivement faire partie des bonnes réflexions et décisions.

Non, c'était juste l'idée que l'on pouvait envisager le vol en paralpinisme dans l'esprit ci-après :

Citation
Citation de: JeremIADE le Hier à 17:44:59
[...]
Mais c'est surtout que suivant les randos, le dénivelé cumulé, et l'altitude pouvant aller parfois à plus de 4000, je n'ai plus forcement toute mes forces et ma lucidité [...] pour correctement gérer une voile qui demanderais trop d'exigence (sans parler du coté engagé de certains déco et des conditions météos parfois limites et le fait de ne pas avoir de secours pour la rando...)
[...]

Que j'ai interprété, peut être à tort, comme même si ; épuisé et avec des conditions météo limites et/ou un déco très engagé en l'absence de secours en envisage quand même de décoller et voler depuis une montagne à plus de 4000 mètres d'altitude. sous prétexte d'avoir une voile peu exigeante.

C'est là ou moi perso j' quoi


Tout dépend de ce qu'on met dans "conditions météo limite"; une pétole ou un léger cul peut déjà bien te compliquer le décollage. Je ne pense pas que notre ami envisageait de décoller par 30 km/h de vent...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #34 le: 20 Août 2020 - 16:25:11 »


Tu as raison Marc, en haute montagne il n'y a pas d'arbres et donc de la place. Les décos non officiels que j'ai pratiqués sont des décos rando de moyenne montagne, et là pour le coup des décos "mal pavés" on en a des caisses.


Je ne sais pas dans quels massifs tu fais tes vols rando, mais j'en ai fait des tas (Bauges, Queyras, Ubaye, Briançonnais, Dévoluy, Embrunnais, Ecrins, Champsaur...) et nous avons toujours trouvé des zones dégagées et confortables à proximité immédiate des sommets ou des cols où nous sommes allés.
Je ne me souviens pas vraiment d'un décollage vraiment délicat et "mal pavé" à l'exception peut-être du décollage du sommet du Brec de Chambeyron (la pente sommitale est dégagée, mais peu inclinée et pleine de petits blocs de rochers).
Mais à part celui-là...

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Kriko
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nova Sector S, Mcc Insinia M, Macpara Pasha 38, Nova Ibex 15
pratique principale: cross
Messages: 0



« Répondre #35 le: 20 Août 2020 - 17:36:21 »


Tu as raison Marc, en haute montagne il n'y a pas d'arbres et donc de la place. Les décos non officiels que j'ai pratiqués sont des décos rando de moyenne montagne, et là pour le coup des décos "mal pavés" on en a des caisses.


Je ne sais pas dans quels massifs tu fais tes vols rando, mais j'en ai fait des tas (Bauges, Queyras, Ubaye, Briançonnais, Dévoluy, Embrunnais, Ecrins, Champsaur...) et nous avons toujours trouvé des zones dégagées et confortables à proximité immédiate des sommets ou des cols où nous sommes allés.
Je ne me souviens pas vraiment d'un décollage vraiment délicat et "mal pavé" à l'exception peut-être du décollage du sommet du Brec de Chambeyron (la pente sommitale est dégagée, mais peu inclinée et pleine de petits blocs de rochers).
Mais à part celui-là...

Marc

J'ai un souvenir ému d'un décollage sur les contreforts des Pyrénées, en Catalogne (côté espagnol) avec à peine la place de poser la voile, de la pierraille, une cassure en dessous qui ne m'inspirait guère confiance... bref, fallait pas se rater techniquement. Pas une grosse rando (2h de marche de mémoire) mais probablement mon décollage le plus stressant à ce jour (même si tout s'est passé nickel... tout propre, sauf bien sûr le fond du caleçon).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 271



« Répondre #36 le: 20 Août 2020 - 18:19:33 »

J'ai un souvenir ému d'un décollage sur les contreforts des Pyrénées, en Catalogne (côté espagnol) avec à peine la place de poser la voile, de la pierraille, une cassure en dessous qui ne m'inspirait guère confiance... bref, fallait pas se rater techniquement. Pas une grosse rando (2h de marche de mémoire) mais probablement mon décollage le plus stressant à ce jour (même si tout s'est passé nickel... tout propre, sauf bien sûr le fond du caleçon).

Ok, mais comme tu écrivais :
----------------
"Les décos non officiels que j'ai pratiqués sont des décos rando de moyenne montagne, et là pour le coup des décos "mal pavés" on en a des caisses."
----------------
On va peut-être arrêter là car nous sommes hors-sujet de ce fil !  pouce

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Masterpitrou
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Diamir 2, Whizz 20, Nano 12.5, Stromboli 42, Lhotse 28, Marboré
pratique principale: cross
vols: ne compte plus depuis l'année 1994 vols
Messages: 35



WWW
« Répondre #37 le: 20 Août 2020 - 19:17:32 »

Citation
Et pour le coup avec un suspentage court, un gonflage et une prise en charge probablement aussi bons voire meilleurs que sur la première du nom, elle est particulièrement indiquée pour les décos courts et engagés...


 
Est ce possible de faire encore mieux ? En tout cas je l'ai depuis sa sortie la Whizz 1 et toujours pas raté le moindre deco...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Kingfisher
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Huapi montagne
pratique principale: apprends à voler
vols: Environ 50 vols
Messages: 0



« Répondre #38 le: 20 Août 2020 - 20:24:34 »

Pour revenir au sujet initial donc la whizz 2 me paraît très adaptée. C'est une voile légère mais avec de bonnes qualités de vols. Nervures la classe d'ailleurs comme une voile hybride mélange entre un vrai parapente performant et une voile montagne pure.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Kingfisher
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Huapi montagne
pratique principale: apprends à voler
vols: Environ 50 vols
Messages: 0



« Répondre #39 le: 20 Août 2020 - 20:26:33 »

Citation
Et pour le coup avec un suspentage court, un gonflage et une prise en charge probablement aussi bons voire meilleurs que sur la première du nom, elle est particulièrement indiquée pour les décos courts et engagés...


 
Est ce possible de faire encore mieux ? En tout cas je l'ai depuis sa sortie la Whizz 1 et toujours pas raté le moindre deco...

Peut-être que tu peux nous en dire plus sur la compacité puisque c'est aussi le sujet ? J'avoue moi aussi aimé le matériel compact en rando, comme en alpi ou en vol.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flyo
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Whizz 18, Goose 22
pratique principale: vol rando
vols: 300 vols
Messages: 4


« Répondre #40 le: 20 Août 2020 - 21:05:43 »

Peut-être que tu peux nous en dire plus sur la compacité puisque c'est aussi le sujet ? J'avoue moi aussi aimé le matériel compact en rando, comme en alpi ou en vol.

La 18 occupe environ 20 litres (avec élévateurs drisse), la nouvelle version 18 litres en 20m2 d'après Nervures.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Géraud
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Whizz²
pratique principale: vol rando
vols: 100 vols
Messages: 34


-Corrélation n'est pas causalité-


WWW
« Répondre #41 le: 21 Août 2020 - 08:01:13 »

J'en suis à mon troisième vol avec la Wizz², un régal Sourire Elle rentre dans un sac d'alpi 40L avec sellette string et casque/doudoune/flotte/radio; le paquet complet fait 6kg c'est un régal ! Elle gonfle hyper facilement (Prêtée à ma petite sœur de 15ans qui avais jamais touché un parapente, à la première course elle gonflait et la gardais au dessus de la tête : c'est trop simple !)
J'ai testé le déco par vent de cul : pas de miracle faut courir, mais elle gonfle vraiment vite et bien !
Niveau compacité, j'ai la 22m² qui est donnée pour 27L mais faut faire un pliage propre à mon avis Sourire
Pour ce qui est de voler bien, je l'ai essayée par conditions plutôt calmes : c'est clairement plus typé performances d'un parapente que mini voile : j'ai pu tenir à peu près aussi bien qu'un autre pilote sous une Phi Beat (22m²) aussi (EN-B) Cette observation est valable pour la Whizz2 en 22m², à un PTV de 75kg environ : si tu prend la 20 chargée ça risque de plonger un peu plus !
Mais le virage étant immédiat et bien serré, il y a moyen qu'en thermique ça envoie ! cette aprèm je l'essaye avec, à priori, de meilleures conditions ; je ferai un retour sur son fil dédié Sourire 
parapente
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pour passer le temps quand ça vole pas, des vidéos de parapente dans les Pyrénées : https://www.youtube.com/channel/UCf6CbyFnr0nfK-N7PgdbOfw?view_as=subscriber
Pages: 1 2 [Toutes]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.068 secondes avec 23 requêtes.
anything