+ Le chant du vario +

Forum de parapente

08 Mars 2021 - 23:24:51 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Sondage
Question: Est-ce que vous êtes pour ou contre le revenu universel..?
Pour le revenu universel. - 31 (66%)
Contre le revenu universel. - 16 (34%)
Total des votants: 47

Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Êtes-vous pour ou contre le revenu universel...?  (Lu 5743 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cyrille74
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile:
pratique principale: vol / site
vols: vols
Messages: 48


« Répondre #50 le: 14 Novembre 2020 - 12:21:33 »

Je pose ça là :

<a href="http://www.youtube.com/v/omAk1gMyw7E&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/omAk1gMyw7E&rel=1</a>

Ou encore"We should be happier to have a job than to have our savings protected " Christine Lagarde

J'essaye de me garder de tomber dans le complotisme, mais force est de constater que si nos "élites" cherchaient à nous appauvrir pour mieux nous contrôler, elles ne s'y prendraient pas mieux.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: A fond la forme !
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 147


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #51 le: 14 Novembre 2020 - 12:30:47 »

Je pose ça là :
Et ?
"How our world COULD change" : ce sont des "prédictions" sur ce que pourrait être le monde en 2030, ça ne veut pas forcément dire que c'est ce que les "élites" veulent !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Plus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler - F. Nieztsche
Cyrille74
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile:
pratique principale: vol / site
vols: vols
Messages: 48


« Répondre #52 le: 14 Novembre 2020 - 12:36:18 »

Tu m'as rassuré, en plus ils prédisent qu'on sera heureux, tout va bien.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Cyrille74
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile:
pratique principale: vol / site
vols: vols
Messages: 48


« Répondre #53 le: 14 Novembre 2020 - 12:39:25 »

Prochaine étape :

https://www.labourseauquotidien.fr/bce-operation-grand-reset-lancee-christine-lagarde/

Moi ça me fait froid dans le dos.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 97




WWW
« Répondre #54 le: 14 Novembre 2020 - 13:16:53 »

ben ce n'es pas à moi qu'il faut le dire, mais à l'INSEE. Moi je ne suis que le messager, ni le message ni l'émeteur du message.
Mouais, quand tu dis :
C'est quand même fou cette idée répandue mais basée sur aucun fait ! (...)
Parce que moi quand je lis pleins de sources, j'arrive plutôt aux conclusions contraires.
ça dénote quand même un certain parti-pris...
N'oublie pas de citer aussi la fin de mon texte
Citation
Je ne vais citer que l'INSEE qui doit être le plus neutre politiquement



après ce n'est pas nouveau que
Comme d'hab, chacun ne voit que ce qui l'arrange
Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: A fond la forme !
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 147


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #55 le: 14 Novembre 2020 - 13:44:20 »

N'oublie pas de citer aussi la fin de mon texte
Citation
Je ne vais citer que l'INSEE qui doit être le plus neutre politiquement
Le problème avec l'INSEE, c'est qu'à force de vouloir être neutre, ça ne veut parfois plus rien dire, comme par exemple leur "indice du coût de la vie" complètement déconnecté de la vie réelle.

après ce n'est pas nouveau que
Comme d'hab, chacun ne voit que ce qui l'arrange
Clin d'oeil

Je ne vais pas dire le contraire Mr. Green trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Plus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler - F. Nieztsche
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
En ligne En ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 314



« Répondre #56 le: 15 Février 2021 - 13:39:36 »

A propos du "Revenu universel" (qui est l'objet de ce fil), voici un article d'aujourd'hui du journal "Le Monde" à ce sujet :

-----------------
Face à la détresse de la jeunesse, le retour du débat sur le revenu universel
Gouvernement et oppositions cherchent à promouvoir des mécanismes de revenu garanti, sans pour autant renoncer à ramener vers l’emploi cette « génération sacrifiée ».


Ce fut l’idée-phare de la campagne de Benoît Hamon, en 2017 : un « revenu universel » afin de lutter contre la précarité à l’ère du chômage de masse. Elle revient sur le devant de la scène à la faveur de l’épidémie de Covid-19, dont les répercussions économiques se font plus criantes à mesure que la crise s’éternise.

Etudiants dépourvus de petits boulots ou privés de premier emploi, intérimaires brutalement remerciés… Les jeunes, qui affluent dans les files d’attente des banques alimentaires, sont désormais considérés comme victimes à part entière. La crise a pesé deux fois plus sur le revenu des 20-25 ans, qui a chuté de 5 % à 10 % depuis l’été 2020, que sur celui du reste de la population française (+/– 0 % à − 5 %), alertait ainsi une étude du Conseil d’analyse économique publiée fin janvier.

C’est pour y remédier que les députés du Parti socialiste (PS), Boris Vallaud (Landes) et Hervé Saulignac (Ardèche), ont présenté une proposition de loi, qui devrait être débattue jeudi 18 février à l’Assemblée nationale dans le cadre de leur niche parlementaire. Leur idée est de créer un « minimum jeunesse ». Le principe : « un revenu de base » de 564 euros par mois à partir de 18 ans, et une « dotation universelle » en capital de 5 000 euros.

Ses promoteurs sont conscients du caractère symbolique de leur démarche – la proposition a déjà été refusée en commission. Les socialistes, longtemps réticents à un tel « RSA jeunes », au nom de la valeur travail chère à la gauche, plaidaient jusqu’alors pour des mesures d’accompagnement des jeunes précaires pour entrer sur le marché du travail. Mais ils le reconnaissent désormais : dans l’urgence de la crise sociale, il est nécessaire, selon eux, de combler une lacune de l’actuel revenu de solidarité active (RSA) : cette aide mensuelle de 564 euros (aide personnalisée au logement, APL, comprise) n’est aujourd’hui versée qu’à partir de 25 ans – sauf rares exceptions : avoir travaillé deux ans, être jeunes parents.

Les écologistes sont sur la même longueur d’ondes, avec leur « revenu citoyen ». Proposant une fusion du RSA et de la prime d’activité, ils veulent porter le montant de ce revenu minimum à 665 euros. Yannick Jadot l’a rappelé, dimanche 14 février sur BFM-TV : « Il faut ouvrir un revenu minimum aux jeunes en difficulté comme on le fait pour les adultes. Ils doivent pouvoir profiter des outils de protection sociale qui sont disponibles à condition qu’ils soient indépendants financièrement », a plaidé le député européen. Mais sans aller jusqu’au revenu universel d’existence (RUE) cher à Benoît Hamon et à son mouvement Génération.s.

Dans un ouvrage récent – Ce qu’il faut de courage. Plaidoyer pour le revenu universel (Equateurs, 256 p., 18 euros) –, l’ancien candidat à la présidentielle assure que son RUE, ouvert à tous sans condition dès 18 ans et dont la généralisation serait progressive, permettrait de « reconnaître la contribution de chacun dans la société ».

Comme le PS, une partie de la droite est en train de changer de pied. Mi-décembre 2020, dans un entretien à L’Obs, Aurélien Pradié, secrétaire général du parti Les Républicains (LR), plaidait pour un « revenu vital » de 715 euros versé à partir de 18 ans, qui « se substituerait à tous les autres dispositifs d’aide sociale » à condition d’avoir « consacré deux mois de sa vie à l’utilité sociale » (association, collectivité, intérêt général…).

Mais le 10 février, plus trace du projet dans le programme antipauvreté présenté par LR. Rétropédalage ? « Je ne l’ai jamais proposé dans notre plan pauvreté, c’est davantage une conviction de long terme », jure le numéro trois du parti, non sans admettre : « Le problème, c’est que le revenu universel, ce peut être une idée crypto-communiste ou néolibérale… » Et de mettre les points sur les « i » : « Ma proposition de revenu de base ne serait pas une dépense, car il se substituerait à la multitude d’aides sociales existantes », assure M. Pradié.

Les cadres de La France insoumise (LFI) sont, eux, prudents et sceptiques sur l’universalité. Eric Coquerel en convient : « Personne ne doit vivre en dessous du seuil de pauvreté : c’est pourquoi nous appelons à un revenu garanti. » Mais, estime le député de Seine-Saint-Denis, « un revenu universel donné à chacun quel que soit son revenu, ce n’est pas notre position, pour des raisons de justice sociale et parce que notre sujet, c’est le partage du temps de travail. Il ne faudrait pas que cette idée de revenu universel justifie que la société du plein-emploi n’est plus possible », prévient M. Coquerel.

Au sein de l’exécutif, on assure prendre le désarroi des jeunes à bras-le-corps, mais par un autre versant. Le plan « un jeune, une solution » (7 milliards d’euros au total) met depuis l’été 2020 l’accent sur la garantie jeunes pour les moins de 25 ans. Les bénéficiaires de ce dispositif, hérité de François Hollande, touchent jusqu’à 500 euros mensuels dans le cadre d’un accompagnement à l’emploi. Leur nombre devrait doubler en 2021, de 100 000 à 200 000 jeunes. Et la ministre du travail, Elisabeth Borne, planche sur une « garantie jeunes universelle », en fait un élargissement du dispositif existant.

« Nous comptons adjoindre une rémunération à tous nos autres outils d’accompagnement. L’objectif est d’arriver à un dispositif qui soit plus satisfaisant que le RSA jeunes avec, outre l’aide financière, un accompagnement personnalisé vers l’emploi », précise l’entourage de la ministre. Quant aux aides à l’embauche de jeunes et d’apprentis, censées se terminer fin mars, elles pourraient être prolongées jusqu’en fin d’année.

En revanche, le revenu universel d’activité (RUA) semble dans les limbes. Cet outil dont le but est de fusionner plusieurs prestations sociales (RSA, prime d’activité, APL…) afin d’en faciliter l’accès, était pourtant présenté avant la crise comme l’un des grands chantiers du quinquennat. « La vraie urgence est là, insiste Xavier Ragot, le président de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Le problème principal est le taux énorme de non-recours chez les bénéficiaires du RSA, d’environ 30 %. »

« Universaliser la garantie jeune, c’est la première étape du RUA. Le but n’est pas que tout le monde ait un revenu de base mais que chacun ait droit aux aides s’il en a besoin », indique Stanislas Guérini, le délégué général de La République en marche (LRM). Lui se dit opposé au revenu universel : « Je plaide dans cette période exceptionnelle pour aller plus loin avec la garantie jeune, l’ouvrir aux jeunes en études. C’est notre logique, celle de l’autonomie et de l’émancipation. » Reste à savoir si cela sera suffisant pour adoucir les bouleversements les plus rudes de cette crise inédite.

Audrey Tonnelier et Sylvia Zappi
-----------------

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ReedSmith
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: SuSI3 / Iota 2 / Artik 3
pratique principale: vol / site
vols: 250 vols
Messages: 17



« Répondre #57 le: 28 Février 2021 - 21:16:33 »

Benoit Hamon, c'est comme Mélenchon, avec le fric des autres il fait plein de choses.
Par contre, quand on regarde leur train de vie, on se dit qu'ils feraient bien de montrer l'exemple et distribuer à tout va ce qu'ils ont amassé.
Mme Hamon, cadre sup dans un groupe de luxe, LVMH pour ne pas le citer, Mélenchon riche à millions ... ça me fait marrer quand ils pronent le partage  Tire la langue
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Je ne suis pas un motard d'élevage !
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: A fond la forme !
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 147


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #58 le: 28 Février 2021 - 21:25:26 »

Mélenchon riche à millions
Riche à million -au singulier- plutôt, ce qui au bout de plusieurs dizaines d'années de travail n'est pas spécialement exceptionnel, et patrimoine composé en majeure partie de son appartement parisien :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/01/14/intox-sur-le-patrimoine-de-jean-luc-melenchon_5408938_4355770.html

(NB : Non MichM, je ne suis pas fan du personnage pour autant)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Plus nous nous élevons et plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler - F. Nieztsche
fabrice
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: VNH
pratique principale: autre (?)
vols: + que cela vols
Messages: 36



WWW
« Répondre #59 le: 28 Février 2021 - 21:40:48 »

Benoit Hamon, c'est comme Mélenchon, avec le fric des autres il fait plein de choses.
Par contre, quand on regarde leur train de vie, on se dit qu'ils feraient bien de montrer l'exemple et distribuer à tout va ce qu'ils ont amassé.
Mme Hamon, cadre sup dans un groupe de luxe, LVMH pour ne pas le citer, Mélenchon riche à millions ... ça me fait marrer quand ils pronent le partage  Tire la langue

ça c'est de "l'argumentation"!
On voit le même genre sur l'écologie : l'écologiste devrait vivre dans une grotte pour montrer l'exemple.... ce à quoi j'ai l'habitude de répondre que ceux qui sont contre l'écologie doivent avoir un pot-d'échappement débouchant directement dans l'habitacle de leur véhicule, avoir chez eux un espace pour recevoir les déchets les plus nocifs et surtout ne pas manger bio...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Cyrille74
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile:
pratique principale: vol / site
vols: vols
Messages: 48


« Répondre #60 le: 28 Février 2021 - 22:32:16 »

Ca ne vous a pas effleuré que de l'argent distribué "gratuitement" n'aurait aucune valeur? hein ?

J'ai vraiment du mal avec ce concept de revenu universel. Ca part d'un bon sentiment, mais comme on dit l'enfer est pavé de bonnes intentions.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
les_modos
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeolite gt
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 155



« Répondre #61 le: 01 Mars 2021 - 07:39:50 »

Ca ne vous a pas effleuré que de l'argent distribué "gratuitement" n'aurait aucune valeur? hein ?

T'façon l'argent n'a aucune valeur...
pour les pauvres gens  rapido
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Petit Toro
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ion 6 light
pratique principale: vol rando
vols: ? vols
Messages: 119



« Répondre #62 le: 01 Mars 2021 - 08:47:53 »

YAKA mettre le revenu universel en bitcoins.
En v'là une idée qu'elle est bonne.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
compétiteur(trice) de haut vol
*******
En ligne En ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 314



« Répondre #63 le: 01 Mars 2021 - 10:15:59 »

On ne va peut-être pas relancer le débat sur l'intérêt ou non d'un éventuel "revenu universel d'existence".
Pour ceux que cela intéresse, je conseille vraiment le livre que Benoît Hamon a consacré récemment à ce sujet :
"CE QU'IL FAUT DE COURAGE - Plaidoyer pour le revenu universel".
Editions Equateurs

Il explique de façon précise et détaillée comment pourrait être mis progressivement en place un tel dispositif, ses conséquences sur le plan sociétal, économique et financier et sur le marché de l'emploi....

Le constat actuel est assez affligeant.
Quelques exemples :
- la proportion du nombre de personnes passant sous le seuil de pauvreté ne cesse d'augmenter ;
- des centaines d'étudiantes (sans ressources) doivent choisir à certains moments chaque mois entre acheter de quoi se nourrir ou des protections menstruelles ;
- etc.
Sommes-nous vraiment un "pays du tiers-monde" alors que nous sommes en fait la 6e puissance économique mondiale ?

Différents États, ainsi que des élus de certains départements français, envisagent de mettre en place et de tester un tel dispositif.
Cela implique évidemment de remettre à plat le système actuel des différents types d'aides qui existent (RSA, allocations chômage...).
Il ne s'agit pas d'utopie, mais d'un possible outil de régulation sociale.
Personnellement je trouve l'idée vraiment très intéressante et innovante.

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ReedSmith
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: SuSI3 / Iota 2 / Artik 3
pratique principale: vol / site
vols: 250 vols
Messages: 17



« Répondre #64 le: 01 Mars 2021 - 10:22:40 »


ça c'est de "l'argumentation"!
On voit le même genre sur l'écologie : l'écologiste devrait vivre dans une grotte pour montrer l'exemple.... ce à quoi j'ai l'habitude de répondre que ceux qui sont contre l'écologie doivent avoir un pot-d'échappement débouchant directement dans l'habitacle de leur véhicule, avoir chez eux un espace pour recevoir les déchets les plus nocifs et surtout ne pas manger bio...

bah je pourrais aussi te répondre que ces mêmes soit disant écologistes doivent choisir leur bataille, faire ce qu'ils peuvent pour vivre leurs convictions mais surtout  laisser les autres vivre les leurs sans leur imposer leur façon de penser. Personnellement je fais mon possible pour polluer le minimum, par contre, habitant en pleine campagne, je suis tributaire de mon véhicule pour beaucoup de choses.
Je défie quiconque de vivre avec juste un vélo par chez moi, et tous ceux qui habitent en zone montagneuse te tiendront probablement un discours identique.

La transition, à mon sens, ne peut se faire que progressivement, on peut tous y mettre du notre.
Aujourd'hui, on est dans une bataille idéologique, mais pas du tout réaliste:  quand on voit comment les grand centre ville sont "débarrassés" des véhicules en réduisant les voies de circulation, je pense que dans quelques temps, ceux qui ont voté écolo s'en mordront les doigts...

Les belles promesses de villes propres, sans bruit et sans odeurs, vont se transformer, quand les problèmes de livraison viendront, en questions du genre "pourquoi tous les petits commerces ont disparu ? " et "pourquoi les entreprises ont déserté la proximité des grandes villes ?".  

Ce sont les mêmes bobos qui viennent ensuite s'installer à la campagne et raler parce que ça sent le purin ou que le coq chante tr&egrave;s heureux

Bref tout ça est hors sujet de ce fil, je ne pollue pas plus !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Je ne suis pas un motard d'élevage !
plumocum
les_modos
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeolite gt
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 155



« Répondre #65 le: 01 Mars 2021 - 10:53:00 »

surtout  laisser les autres vivre les leurs sans leur imposer leur façon de penser.
Ben...c'est justement ce qu'est en train de faire une bonne partie de l'humanité non ? Tire la langue
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
bidibip
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs vieilles bâches
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques-uns vols
Messages: 21


« Répondre #66 le: 01 Mars 2021 - 11:47:27 »

Je défie quiconque de vivre avec juste un vélo par chez moi, et tous ceux qui habitent en zone montagneuse te tiendront probablement un discours identique.

La transition, à mon sens, ne peut se faire que progressivement, on peut tous y mettre du notre.
Aujourd'hui, on est dans une bataille idéologique, mais pas du tout réaliste:  quand on voit comment les grand centre ville sont "débarrassés" des véhicules en réduisant les voies de circulation, je pense que dans quelques temps, ceux qui ont voté écolo s'en mordront les doigts...

Tu commences par "difficile de se déplacer en vélo à la campagne" et tu en viens très vite à "on peut plus circuler en voiture en centre-ville". Ca illustre assez bien le fossé entre des arguments pratiques et un discours excessif, idéologique ou autre...

Bien sûr, les solutions ne peuvent pas être les mêmes à la campagne et en ville. On ne fera jamais tout en vélo à la campagne, mais le tout-voiture en ville, c'est un non-sens total. Il suffit de se poster 5 mn aux heures de pointes au bord d'une rue passante: à peu près que des personnes seules qui font leur trajet quotidien au ralenti dans leurs 1500 kg de ferraille! Et pendant ce temps, d'autres bouquinent dans le bus ou gambadent à vélo en sifflotant!  Mr. Green Choisis ton camp camarade!

Ce qui n'est plus (ou ne devrait plus être) possible par contre, c'est de vivre à la campagne en profitant de l'espace, du calme (si possible non perturbé par les urbains le week-end), et de prendre régulièrement sa bagnole pour aller circuler facilement en ville. Encore une fois, choisis ton camp camarade! La campagne comme lieu de vie et d'activité, c'est top, mais comme banlieue confortable des centres urbains, c'est une hérésie égoïste et intenable.

Bref, hors-sujet effectivement, mais c'est toi qu'a commencé!  Tire la langue




Les belles promesses de villes propres, sans bruit et sans odeurs, vont se transformer, quand les problèmes de livraison viendront, en questions du genre "pourquoi tous les petits commerces ont disparu ? " et "pourquoi les entreprises ont déserté la proximité des grandes villes ?".  

Ce sont les mêmes bobos qui viennent ensuite s'installer à la campagne et raler parce que ça sent le purin ou que le coq chante tr&egrave;s heureux

Bref tout ça est hors sujet de ce fil, je ne pollue pas plus !
[/quote]
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ReedSmith
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: SuSI3 / Iota 2 / Artik 3
pratique principale: vol / site
vols: 250 vols
Messages: 17



« Répondre #67 le: 01 Mars 2021 - 12:03:01 »


Bien sûr, les solutions ne peuvent pas être les mêmes à la campagne et en ville. On ne fera jamais tout en vélo à la campagne, mais le tout-voiture en ville, c'est un non-sens total. Il suffit de se poster 5 mn aux heures de pointes au bord d'une rue passante: à peu près que des personnes seules qui font leur trajet quotidien au ralenti dans leurs 1500 kg de ferraille! Et pendant ce temps, d'autres bouquinent dans le bus ou gambadent à vélo en sifflotant!  Mr. Green Choisis ton camp camarade!

Ce qui n'est plus (ou ne devrait plus être) possible par contre, c'est de vivre à la campagne en profitant de l'espace, du calme (si possible non perturbé par les urbains le week-end), et de prendre régulièrement sa bagnole pour aller circuler facilement en ville. Encore une fois, choisis ton camp camarade! La campagne comme lieu de vie et d'activité, c'est top, mais comme banlieue confortable des centres urbains, c'est une hérésie égoïste et intenable.

il se trouve que c'est exactement ce que je fais ... Je vis à la campagne, mais je bosse sur Lyon, et c'est train + métro + à pieds !
Mais pour aller à la gare, je prends ma caisse, c'est obligatoire.

Allez, rendons le topic à son sujet initial !  trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Je ne suis pas un motard d'élevage !
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.049 secondes avec 25 requêtes.