+ Le chant du vario +

Forum de parapente

21 Septembre 2019 - 22:17:42 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 2 [3] 4   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le biplace à la FFVL  (Lu 2455 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
william_baptiste
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD WASP - AirDesign Vivo - Skywalk Masala 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 74



« Répondre #50 le: 12 Septembre 2019 - 00:13:42 »

Hello,

Je pense que la QBi n'est pas assez sélective et que beaucoup de biplaceurs associatifs sont des dangers ambulants par manque de pratique.

J'ai assisté à des scènes qui heureusement se sont bien terminées mais la catastrophe a été évitée de peu.
Par exemple, décollage au treuil par vent très fort, le pilote se pose difficilement et en marche arrière ; décollage à Marlens entre deux averses ; l'équipage glisse sur l'herbe mouillée et la passagère en short finie dans les ronces ; Puy de Dôme biplace associatif par vent beaucoup trop fort ; le passager a subi au moins cinq tentatives de décollages et retourné la moitié du décollage.
Des décollages dos voile qui ne décollent jamais, des face voiles qui traversent les décollages et des atterrissages qui creusent des tranchés...

En filigrane, l'incapacité à renoncer pour un grands nombres de raisons (ne pas décevoir son passager, impressionner son passager, ...).

Ces exemples on en voit tout les weekends ; les biplaceurs c'est très dichotomique : ou excellent ou excellemment mauvais !

Les biplaceurs pro du Puy de Dôme qui affichent plusieurs milliers de décollages font face très régulièrement à des décollages un peu chaud (rarement et c'est très bien géré) ; beaucoup moins souvent à l’atterrissage donc les biplaceurs du dimanche je préfère ne pas regarder ...

Un biplaceur se doit d'être excellent parce qu’il engage une vie qui n'est pas la sienne et le coup du "je ne fais ça qu'en conditions calmes le matin à 08h00" c'est un aveu d'incompétences.


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
les_modos
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Comme Man's et une palourde à vendre pachere
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 887



« Répondre #51 le: 12 Septembre 2019 - 08:19:14 »

Fichtre, quel tableau !  quoi
À ce niveau là l'urgence, ça n'est plus une meilleure sélection qu'il faut, c'est une interdiction totale.  mort de rire
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Mathieu
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: cross
vols: jamais assez de vols
Messages: 74



« Répondre #52 le: 12 Septembre 2019 - 08:20:54 »

J'essaye : l'inadéquation entre ce que pense pouvoir maitriser le pilote et la réalité ???? (et ça peut toucher un excellent pilote comme une chèvre)
D'où le fait que, pour moi, le critère des compétences techniques est certes important mais bcp plus facile à appréhender que la maturité du pilote qui devrait prévaloir (savoir renoncer face à la pression du groupe par exemple).

Et le fait que je préfère confier qqun à un pilote moins chevronné techniquement mais mieux dans sa tête (si j'en trouve un qui a les 2, tant mieux !) Clin d'oeil

Je ne comprends pas pourquoi tu opposes les compétences techniques et le niveau d'analyse et de maturité. A priori, un pilote qui s'est construit un gros bagage technique aura acquis par la même occasion de bonnes capacités d'(auto)analyse, non? A moins que l'expérience de vol ne fasse que des pilotes trop sûrs d'eux et trompe-la-mort?

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
duplo
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: c-
pratique principale: autre (?)
vols: v vols
Messages: 43


« Répondre #53 le: 12 Septembre 2019 - 08:49:01 »


... dangers ambulants
... décollage au treuil par vent très fort
hein ?  hein ?  tu pourrais demander au treuilleur de nous donner sa version ??
à moins que tu parles de ce "treuilleur" là : https://youtu.be/_e0hyludCRg?t=93


les biplaceurs c'est très dichotomique : ou excellent ou excellemment mauvais !
c'est bien connu, le monde se divise entre ceux qui font des phrases péremptoires, et ceux qui brassent des exemples flous !?  help  banane qui s'?crase
ah ben non, là c'est les mêmes  Pas content


Fichtre, quel tableau !  quoi
À ce niveau là l'urgence, ça n'est plus une meilleure sélection qu'il faut, c'est une interdiction totale.  mort de rire
effectivement !
et encore, il est sympa, il nous a épargné le couplet sur les journaiistes-sensationalistes qui inventent des problèmes là où il n'y en a pas, pour ternir l'image de l'excellence  ange https://www.lamontagne.fr/orcines-63870/actualites/deux-blesses-dans-un-accident-de-parapente-au-sommet-du-puy-de-dome_12412190/




Citation
ma petite lutte sur ce que tu nommes un complot ... a fini par payer ...
hein ?
il y en a vraiment qui ne doutent de rien...
Nous avons un hologramme de Mélenchon sur ce forum

histoire d'élargir le scope de ta lorgnette de références :
https://www.anticor.org/
https://www.transparency.org/country/FRA
https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/08/2738438-la-cour-des-comptes-egratigne-le-sport-francais.html
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
BenHoit
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 8, spiru XL et Metis 3 40
pratique principale: vol / site
vols: 1020 vols - 850h vols
Messages: 145



« Répondre #54 le: 12 Septembre 2019 - 09:17:21 »

Je ne comprends pas pourquoi tu opposes les compétences techniques et le niveau d'analyse et de maturité. A priori, un pilote qui s'est construit un gros bagage technique aura acquis par la même occasion de bonnes capacités d'(auto)analyse, non? A moins que l'expérience de vol ne fasse que des pilotes trop sûrs d'eux et trompe-la-mort?

Je n'oppose pas les compétences techniques et la maturité : il faut des compétences techniques (aucun doute là dessus) mais je pense qu'on se focalise trop la dessus et qu'on pourrait avoir un niveau d'exigence technique raisonnable (où s'arrête-t-on ?) et tenter d'évaluer en plus la maturité : je vois pas mal de jeunes pilotes (jeunes dans l'absolu et jeunes dans la pratique) qui ont cette QBi bcp trop tôt (et pour ça, ils ont les compétences techniques puisque validées par un jury sur une grille d'évaluation).

Les exemples de william_baptiste me font bien "rire" car, pour la plupart, c'est peut être un pb de compétence mais vu la description, c'est surtout un pb de non renoncement !

Comment évaluer la maturité d'un pilote ? Peut être en posant des questions ouvertes sur ce thème ? Au lieu de présenter et décrire un cross, on pourrait présenter les dernières fois où on a renoncé sur un déco (ou en l'air en allant poser alors que d'autres persistent) et pourquoi ?

Et comment avancer ? pourquoi y a-t-il si peu de session de recyclage bi et si peu de candidats à ce recyclage ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
MichM
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: en attente
pratique principale: autre (?)
vols: ... vols
Messages: 766



« Répondre #55 le: 12 Septembre 2019 - 09:53:36 »


La cour des comptes, grand centre d'expertise du sport, c'est bien connu.

Tu as oubié le moustachu de Mediapart et le tableau sera complet

 la prise de t?te
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
BenHoit
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 8, spiru XL et Metis 3 40
pratique principale: vol / site
vols: 1020 vols - 850h vols
Messages: 145



« Répondre #56 le: 12 Septembre 2019 - 10:06:37 »

A moins que l'expérience de vol ne fasse que des pilotes trop sûrs d'eux et trompe-la-mort?

J'ai oublié cette partie dans ma réponse ... Désolé
J'ai vu (encore récemment) qques très bons (voire top) pilotes très sûrs de leur capacité à tout gérer jusqu'à ce que la réalité les rattrape ...
La maitrise technique peut conduire à accepter des conditions inadaptées (peut-on appeler ça homéostasie du risque ?).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
MichM
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: en attente
pratique principale: autre (?)
vols: ... vols
Messages: 766



« Répondre #57 le: 12 Septembre 2019 - 11:26:30 »


La cour des comptes, grand centre d'expertise du sport, c'est bien connu.

Tu as oubié le moustachu de Mediapart et le tableau sera complet

 la prise de t?te


Et tant qu'à faire dans les marroniers, celui-là va être vite réglé :

toute la saison sportive duplo & Co se plaignent sur les forums "plus de démocratie dans les clubs / ligues / fédés".

Et quand les clubs / ligues / fédés font appel au bénévolat pour avoir du sang neuf, coup classique : y'a plus personne...

duplo & Co préfèrent tapoter sur les forums et Facebouc.

Les gilets jaunes du sport, en quelque sorte.


 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
william_baptiste
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD WASP - AirDesign Vivo - Skywalk Masala 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 74



« Répondre #58 le: 12 Septembre 2019 - 11:46:35 »

J'en ai tiré une leçon à mon propre usage.
Je ne fais plus de treuil et encore moins de vol biplace (comme passager).

Une séance de treuil avec 30 km/h avec rafales et travers piste. Les frileux et les raisonnables n'ont pas dépliés mais trois volontaires (suicidaires?) ont répondu à l'appel.
Décollage improbable, montée avec décalage invraisemblable, fermetures sur fermetures et largage d'urgence.
N'en déplaise à duplo.

Pour revenir à la question initiale, ne pas prendre l'assurance dont le montant est ridicule individuellement (pour des garanties effectivement pas très élevées),  c'est prendre le risque de ne pas faire jouer le principe de mutualisation donc d'inciter les assureurs à jeter l'éponge ou à fortement différencier le tarif.

Le parapente est une activité mal couverte et sans extension en cas d'accident entraînant un arrêt de travail ; la perte de salaire rajoutera à la douleur.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 683



« Répondre #59 le: 12 Septembre 2019 - 12:40:07 »

[...]
Une séance de treuil avec 30 km/h avec rafales et travers piste. Les frileux et les raisonnables n'ont pas dépliés mais trois volontaires (suicidaires?) ont répondu à l'appel.
Décollage improbable, montée avec décalage invraisemblable, fermetures sur fermetures et largage d'urgence.
[...]

Il me semble quand même que là, on n'est pas à priori face à un manque de compétences mais bien plus à une méconnaissance/inconscience des risques et/ou limites (raisonnables) d'usage de nos aéronefs mous en toiles et ficelles.

[...]
Pour revenir à la question initiale, ne pas prendre l'assurance dont le montant est ridicule individuellement (pour des garanties effectivement pas très élevées),  c'est prendre le risque de ne pas faire jouer le principe de mutualisation donc d'inciter les assureurs à jeter l'éponge ou à fortement différencier le tarif.
[...]

En quoi ce serait contraire à l'esprit de la mutualisation que de ne pas souscrire une IA optionelle qui ne correspond pas aux besoins d'assurances optionnelles que l'on ressent personnellement. Avec ton raisonnement il faudrait aussi impérativement souscrire aux garanties "materiel" et "juridiques", etc.

La mutualisation du coût de nos garanties en termes d'assurance, principe que je soutiens totalement, est pour ma part dans l'acceptation que mon assurance obligatoire (RCA, biplace dans mon cas) coûte peut-être plus cher que si son prix était calculé de façon individualisée rapport au souscripteur.

[...]
Le parapente est une activité mal couverte et sans extension en cas d'accident entraînant un arrêt de travail ; la perte de salaire rajoutera à la douleur.

L'IA passager comporte t-elle une garantie "perte de salaire" ? je n'en ai pas souvenir.

Le plus simple si on ne veut pas faire courire de risques de pertes de salaires à son éventuel passager biplace, la solution est de ne voler qu'avec des retraités.
Plus serieux, si on ne veut pas être "responsable" des torts que l'on pourrait éventuellement occasionner à son passager. La seule solution fiable à 100% est de ne pas faire de biplace.
Après on prenant toutes les marges et précautions souhaitables, en renonçant dès qu'un doute existe sur l'existence et "dimensions" de ces marges. Il me semble quand même possible de partager l'indicible plaisir de voler avec des passager sans spychoter sur notre responsabilité, juste l'avoir en permanence à l'esprit, en être conscient.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
BenHoit
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon 8, spiru XL et Metis 3 40
pratique principale: vol / site
vols: 1020 vols - 850h vols
Messages: 145



« Répondre #60 le: 12 Septembre 2019 - 13:22:13 »

Plus serieux, si on ne veut pas être "responsable" des torts que l'on pourrait éventuellement occasionner à son passager. La seule solution fiable à 100% est de ne pas faire de biplace.
Après on prenant toutes les marges et précautions souhaitables, en renonçant dès qu'un doute existe sur l'existence et "dimensions" de ces marges. Il me semble quand même possible de partager l'indicible plaisir de voler avec des passager sans spychoter sur notre responsabilité, juste l'avoir en permanence à l'esprit, en être conscient.

A vrai dire, me concernant, c'est qque chose que je n'avais pas estimé avant de passer la QBi et d'emmener mes premiers baptêmes : la dimension psychologique de se dire que si je merde, je risque de blesser mon passager qui n'avait rien demandé.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
william_baptiste
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD WASP - AirDesign Vivo - Skywalk Masala 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 74



« Répondre #61 le: 12 Septembre 2019 - 13:49:10 »

Je grossis le trait mais un passager développeur informatique qui se casse le poignet ou le cuisinier qui finit avec une grosse entorse c'est un demi salaire qui l'attend sans une bonne mutuelle.
Et je parle pas des croisés.

Et si vous emmenez votre patron en biplace et vous lui cassez le bassin, avec l'existence d'un plafond 2738,19 euros, il va vous massacrer ... (donc un maximum hors mutuelle de 1369,10)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3053

Cet aspect doit quand même être envisagé sérieusement ; comme l'excellence du pilotage et de sa maturité.

En tant que passager, j'ai apprécié une descente en SAT mais j'étais sûr du pilote (le zéro risque n'existe) et il s'était imposé plus de 1000 SAT réussis avant de se lancer.
Par contre, j'ai vite arrêté de jouer le cobaye avec les aspirants biplaceurs (écarteurs vrillés et mousquetons non fermés mal positionnés) et autres envies d'impressionner le passager avec 15 vols.

Pour finir sur ce sujet et retourner à ma pente école ; étant actuaire chez l'assureur qui nous couvre, je ne suis pas totalement objectif sur le sujet.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me tombe sous la main
pratique principale: vol / site
vols: Drôle de question... vols
Messages: 655




WWW
« Répondre #62 le: 12 Septembre 2019 - 14:20:50 »

Je grossis le trait mais un passager développeur informatique qui se casse le poignet ou le cuisinier qui finit avec une grosse entorse c'est un demi salaire qui l'attend sans une bonne mutuelle.
Et je parle pas des croisés.

Et si vous emmenez votre patron en biplace et vous lui cassez le bassin, avec l'existence d'un plafond 2738,19 euros, il va vous massacrer ... (donc un maximum hors mutuelle de 1369,10)

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3053

Cet aspect doit quand même être envisagé sérieusement ; comme l'excellence du pilotage et de sa maturité.

En tant que passager, j'ai apprécié une descente en SAT mais j'étais sûr du pilote (le zéro risque n'existe) et il s'était imposé plus de 1000 SAT réussis avant de se lancer.
Par contre, j'ai vite arrêté de jouer le cobaye avec les aspirants biplaceurs (écarteurs vrillés et mousquetons non fermés mal positionnés) et autres envies d'impressionner le passager avec 15 vols.

Pour finir sur ce sujet et retourner à ma pente école ; étant actuaire chez l'assureur qui nous couvre, je ne suis pas totalement objectif sur le sujet.



Euh l'IA c'est si le passager est responsable. C'est rare quand-même.
On a obligation de résultat pour tout le vol sauf les moments où le passager est actif (déco et atterro... et encore l'atterro c'est plutôt difficile de prouver que le passager est responsable).
Donc si le pilote est responsable, on est sur de la RCA. Les valeurs changent !

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Laurent Van Hille
DE parapente
DTE Ecole des Choucas (74)
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 017



« Répondre #63 le: 12 Septembre 2019 - 16:55:25 »


Euh l'IA c'est si le passager est responsable. C'est rare quand-même.
On a obligation de résultat pour tout le vol sauf les moments où le passager est actif (déco et atterro... et encore l'atterro c'est plutôt difficile de prouver que le passager est responsable).
Donc si le pilote est responsable, on est sur de la RCA. Les valeurs changent !

A+
L

Je ne comprends pas comment tu peux affirmer cela  ! hein ?

L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances, que le pilote ou le passager soit responsable !
La RC est effectivement activée si le pilote est responsable (ce qui est le cas dans l'immense majorité des cas) ; les montants liés à l'IA se cumuleront avec ceux obtenus par la RC et ces montants peuvent être en effet très différents en fonction de la gravité de l'accident.
Mais ces montants s'additionnent, que le passager soit responsable ou pas !

Marc
« Dernière édition: 12 Septembre 2019 - 17:15:34 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 017



« Répondre #64 le: 12 Septembre 2019 - 17:07:33 »

Je grossis le trait mais un passager développeur informatique qui se casse le poignet ou le cuisinier qui finit avec une grosse entorse c'est un demi salaire qui l'attend sans une bonne mutuelle.
Et je parle pas des croisés.
Et si vous emmenez votre patron en biplace et vous lui cassez le bassin, avec l'existence d'un plafond 2738,19 euros, il va vous massacrer ... (donc un maximum hors mutuelle de 1369,10)
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3053
Cet aspect doit quand même être envisagé sérieusement ; comme l'excellence du pilotage et de sa maturité.

En cas d'accident grave pour le passager, il est tout à fait clair que les montants versés au titre de l'IA passager deviennent complètement anecdotiques par rapport à ceux qui sont versés au titre de la RC biplace.
Le coût de l'IA passager est faible, mais ses garanties sont faibles aussi.

Il y a eu des cas d'accidents en biplace dans lesquels le passager est devenu handicapé à vie et où il n'a pu continuer à exercer son métier.
Dans ces cas-là les dommages et intérêts décidés par la justice (et payés par l'assureur) se sont montés, pour plusieurs accidents, à plusieurs centaines de milliers d'euros.
A ma connaissance un accident au moins a entraîné le versement à la victime de plus d'un million d'euros.
Il est évident que dans de tels cas le versement lié à l'IA passager est totalement symbolique.

Et c'est à cause de tels accidents (et de leurs conséquences financières) que la fédération a de plus en plus de mal à trouver des assureurs acceptant de couvrir le risque biplace et c'est bien sûr pour cela que le coût de la RC biplace augmente au fil des années.

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 658


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #65 le: 12 Septembre 2019 - 17:46:30 »

L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances, que le pilote ou le passager soit responsable !
Comme j'en ai fait le témoignage plus haut, cette affirmation est inexacte ; c'était il y a quelques années et je ne sais plus si nous avions déclaré ma passagère comme responsable ou non (elle n'avait pas couru pendant la phase de décollage et nous avions fini dans les souches) , mais en tout cas je me rappelle très bien que l'IA n'a pas été versée à ma passagère alors qu'elle s'était cassé le poignet et était travailleuse indépendante sur ordinateur et avait eu plusieurs jours d'arrêt.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 017



« Répondre #66 le: 12 Septembre 2019 - 18:02:28 »

L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances, que le pilote ou le passager soit responsable !
Comme j'en ai fait le témoignage plus haut, cette affirmation est inexacte ; c'était il y a quelques années et je ne sais plus si nous avions déclaré ma passagère comme responsable ou non (elle n'avait pas couru pendant la phase de décollage et nous avions fini dans les souches) , mais en tout cas je me rappelle très bien que l'IA n'a pas été versée à ma passagère alors qu'elle s'était cassé le poignet et était travailleuse indépendante sur ordinateur et avait eu plusieurs jours d'arrêt.

Sur le document fédéral "Guide des licences et assurances 2019", au paragraphe IA passager, il n'est absolument pas mentionné une quelconque responsabilité ou non du passager !

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 658


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #67 le: 12 Septembre 2019 - 18:36:01 »

Je réagissais sur la partie "L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances" de ta phrase, qui est donc fausse, puisqu'elle n'a pas été versée à ma passagère.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
william_baptiste
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD WASP - AirDesign Vivo - Skywalk Masala 3
pratique principale: vol / site
vols: 300 vols
Messages: 74



« Répondre #68 le: 12 Septembre 2019 - 19:39:24 »

Bonsoir,

Le versement est lié au taux d'IPP.

https://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/2019_Notices_information_l%C3%A9gale_assu_2019.pdf (cf. page 5).

Il n'intervient pas au niveau des IJ en cas d'arrêt de travail.
Donc si le passager n'a pas une bonne mutuelle et qui n'exclue pas la pratique du parapente ; même un accident bénin peut se révéler désagréable au plan financier.

En cas de gros pépin, c'est le procès assuré. Si la faute du biplaceur n'est pas démontrée sa RC ne jouera pas et le passager handicapé peut se trouver dans une situation vraiment difficile.

En fait, c'est la même chose pour un pilote ... plutôt la mort que le handicap lourd.
Les individuelles accidents sont vraiment symboliques et c'est un vrai sujet : que se passera-t-il en cas de rupture du ligament croisé qui vous immobilise 6 mois?

Je m'en vais de ce pas lire en détail ma double couverture mutuelles ...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me tombe sous la main
pratique principale: vol / site
vols: Drôle de question... vols
Messages: 655




WWW
« Répondre #69 le: 12 Septembre 2019 - 20:34:41 »


Euh l'IA c'est si le passager est responsable. C'est rare quand-même.
On a obligation de résultat pour tout le vol sauf les moments où le passager est actif (déco et atterro... et encore l'atterro c'est plutôt difficile de prouver que le passager est responsable).
Donc si le pilote est responsable, on est sur de la RCA. Les valeurs changent !

A+
L

Je ne comprends pas comment tu peux affirmer cela  ! hein ?

L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances, que le pilote ou le passager soit responsable !
La RC est effectivement activée si le pilote est responsable (ce qui est le cas dans l'immense majorité des cas) ; les montants liés à l'IA se cumuleront avec ceux obtenus par la RC et ces montants peuvent être en effet très différents en fonction de la gravité de l'accident.
Mais ces montants s'additionnent, que le passager soit responsable ou pas !

Marc

Salut

Les débats tournaie'nt il me semble vers une IA qui couvre tout... ou plutôt rien. Comme l'arrêt de travail, ... mais c la RC pilote qui prend ça en charge.

C'était juste cette précision, que tu as faite en dessous de mon message

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Laurent Van Hille
DE parapente
DTE Ecole des Choucas (74)
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 683



« Répondre #70 le: 12 Septembre 2019 - 21:22:18 »

(@) Marc, ou vas tu chercher ;
Citation
"L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances"
ou encore quand tu affirmes "tout de suite"
Le versement des garanties de l'IA répond comme toute indemnisation à dew regles précise et le fait que pour les dommages corporels il existe un taux d'IP comme critère. Le "tout de suite" est éliminé d'office et repoussé à minima à l'après-consolidation et l'expertise médicale pour déterminer ce sus-dit taux d'IP.

Après à tous les pilotes biplaceur prenez acte de cet article 4 des CGV de notre RCA "fédérale" :

Citation
Montant des garanties
5 000 000 € par sinistre, tous dommages confondus, y compris :
- L’extension Responsabilité Civile Admise à l’égard des passagers
(dommages corporels), limitée à 115 000 EUR (cent quinze mille euros) par
personne transportée,

Qui s'interprete pour moi, sauf erreur, qu'au delà de ces 115 000 € de prise en charge des dommages corporels occasionés au passager, le reste s'il y lieu sera du ressort des fonds propres du pilote responsable. Cela devrait dans les années à venir certainement donner lieu à de gros contentieux juridiques.

[Mode sarcasme : on] Il est préférable sans doute pour le bien-être futur de la famille du pilote-biplace que celui laisse la vie dans l'accident ou il fracasse pour plusieurs centaines de milliers d'euro son passager, histoire que la dette s'éteigne avec le "responsable" et que sa famille garde un toit au-dessus de ses têtes. [Mode sarcasme : off]

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
duplo
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: c-
pratique principale: autre (?)
vols: v vols
Messages: 43


« Répondre #71 le: 13 Septembre 2019 - 07:52:55 »

...
Et tant qu'à faire dans les marroniers, celui-là va être vite réglé :
...
duplo & Co préfèrent tapoter sur les forums et Facebouc.
mort de rire   help 
en terme de "tapotage" y a pas photo, avec tes 750+ trollsmessages sur ce forum, on est dans le top du top du marronier !  Yeux qui roulent 
 
et puisque que tu sembles intéressé par la vie associative, n'hésite pas à réorienter ton oisivetétemps libre pour participer activement : https://www.anticor.org/regions/grand-est/bas-rhin/



allez zou, que tout ça parte au flood Pas content


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 017



« Répondre #72 le: 13 Septembre 2019 - 09:38:36 »

((((((@)))))) Marc, ou vas tu chercher ;
Citation
"L'IA est toujours versée quelles que soient les circonstances"
ou encore quand tu affirmes "tout de suite"
Le versement des garanties de l'IA répond comme toute indemnisation à dew regles précise et le fait que pour les dommages corporels il existe un taux d'IP comme critère. Le "tout de suite" est éliminé d'office et repoussé à minima à l'après-consolidation et l'expertise médicale pour déterminer ce sus-dit taux d'IP.

Après à tous les pilotes biplaceur prenez acte de cet article 4 des CGV de notre RCA "fédérale" :

Citation
Montant des garanties
5 000 000 € par sinistre, tous dommages confondus, y compris :
- L’extension Responsabilité Civile Admise à l’égard des passagers (dommages corporels), limitée à 115 000 € (cent quinze mille euros) par personne transportée,

Qui s'interprete pour moi, sauf erreur, qu'au delà de ces 115 000 € de prise en charge des dommages corporels occasionés au passager, le reste s'il y lieu sera du ressort des fonds propres du pilote responsable. Cela devrait dans les années à venir certainement donner lieu à de gros contentieux juridiques.

[Mode sarcasme : on] Il est préférable sans doute pour le bien-être futur de la famille du pilote-biplace que celui laisse la vie dans l'accident ou il fracasse pour plusieurs centaines de milliers d'euro son passager, histoire que la dette s'éteigne avec le "responsable" et que sa famille garde un toit au-dessus de ses têtes. [Mode sarcasme : off]


Salut !  salut !

Quelques précisions :

1/ J'ai répondu à Laurent pour préciser que le versement de l'IA n'était pas lié à la responsabilité du passager dans l'accident comme il l'affirmait.

2/ J'ai effectivement mal rédigé ce que j'ai dit sur l'IA.
- elle n'est versée rapidement qu'en cas de décès ;
- sinon elle n'est versée que lorsque les conditions de son versement sont acquises.
Il est écrit dans le document fédéral :
--------------------
Conditions particulières en cas d’invalidité permanente
Franchise : 10 % d’IPP - Capital x 2 à partir de 51 % d’IPP.

--------------------
Et cela peut prendre du temps.
Et l'IA ne couvre donc pas les entorses à la cheville !  Rigole

3/ Concernant la limite de 115 000 € pour la RC passager, cela veut dire ceci.
Si les dégâts subis par le passager sont inférieurs à cette somme, le règlement se fait directement entre l'assureur et la victime.
Si le montant du préjudice est supérieur à cette somme, il faut exercer un recours en justice de façon à ce que celle-ci évalue le montant des dommages et intérêts dont doit bénéficier la victime.
Et cette somme est versée au passager par l'assureur et non pas par le pilote (heureusement !).
Dans le cas des accidents à plusieurs centaines de milliers d'euros que j'ai évoqués plus haut, c'est bien l'assureur qui a payé ces sommes et non pas le pilote !
Si un pilote biplaceur avait effectivement le risque (en cas d'accident grave survenu à son passager) d'avoir à payer de sa poche plusieurs centaines de milliers d'euros, plus personne n'effectuerait de vols en biplace.
Et sur ce point wowo tu te trompes dans ton message.
C'est bien parce que c'est l'assureur qui doit payer ces sommes parfois très importantes que plusieurs d'entre eux, lorsqu'ils répondent aux appels d'offres de la fédération, ne veulent plus couvrir le risque biplace.

 trinquer

Marc
« Dernière édition: 13 Septembre 2019 - 09:44:27 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me tombe sous la main
pratique principale: vol / site
vols: Drôle de question... vols
Messages: 655




WWW
« Répondre #73 le: 13 Septembre 2019 - 10:20:32 »

1/ J'ai répondu à Laurent pour préciser que le versement de l'IA n'était pas lié à la responsabilité du passager dans l'accident comme il l'affirmait.


Bonjour Marc.

Non je n'ai pas du tout dit ça. Je sais bien que l'IA n'est pas liée à la responsabilité du passager ou du pilote et qu'elle est indépendante.

Les débats ont commencer à tourner autour des couvertures légères de cette IA. Notamment en termes de perte de salaire... Qu'elle ne couvre pas.  Mais l'IA est une complémentaire à la RCA biplace.
Et vu la faible implication du passager, il est très probable en cas d'accident que la RCA du pilote couvre l'ensemble des dégâts.
On en était venu à un point où j'avais l'impression que l'IA était devenue la RCA.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Laurent Van Hille
DE parapente
DTE Ecole des Choucas (74)
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 017



« Répondre #74 le: 13 Septembre 2019 - 12:15:13 »

1/ J'ai répondu à Laurent pour préciser que le versement de l'IA n'était pas lié à la responsabilité du passager dans l'accident comme il l'affirmait.

Bonjour Marc.

Non je n'ai pas du tout dit ça. Je sais bien que l'IA n'est pas liée à la responsabilité du passager ou du pilote et qu'elle est indépendante.
L

Salut !  salut !

Tu as écrit ceci (cf. ton message plus haut) :
------------------
Euh l'IA c'est si le passager est responsable. C'est rare quand-même.
 --------------------

J'ai dû mal comprendre alors !  pouce
Ce n'est pas grave, mais c'est bien ce que tu as écrit !

 trinquer

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 2 [3] 4   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.057 secondes avec 24 requêtes.