+ Le chant du vario +

Forum de parapente

28 Novembre 2021 - 10:31:24 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Qu'attendons nous de nos clubs  (Lu 1404 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: 200 vols
Messages: 237



« le: 25 Février 2021 - 10:00:45 »

S'lut! salut !

Bientôt la période des AG, l'occasion de faire un état des lieux de nos clubs. Le notre cherche à se refaire une peau neuve et je me suis rendu compte que je manquais d'inspiration pour les idées de propositions ou de projets.
Du coup si vous souhaitez échanger sur ce que vous attendez d'un club de vol libre ou sur les bonnes actions que votre club met déjà en place c'est parti, lachez vous!

Pour le moment ce que j'attends d'un club:
les propositions de sorties tous niveaux (notamment pour l'accompagnement des pious-pious),
organisation de stages type SIV (tarifs de groupe, prise en charge financière, co-voiturage...),
pérennisations des sites de vols (conventions avec les propriétaires, communes, etc...),
propositions de soirées à thèmes (masqué, cuir-moustache, conférence météo, sécurité, ...) ce qui est l'occasion également de rencontrer les différents volants du coin

Et toi ami parapentiste, qu'attends-tu de ton club? trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 946



« Répondre #1 le: 25 Février 2021 - 14:34:07 »

La question me semble mal posée.

Est ce que l'on adhère à un club pour "esperer" quelque chose de lui, des autres adhérents de l'association ?

Ou adhère t-on à une association pour "partager" avec les adhérents du dit-club ?

Un club est ce que l'ensemble de ses adhérents font de lui et chacun en son sein peut et devrait en être un acteur. Ok, on sait bien que là, dit ainsi, il y a une bonne part d'utopie. Qu'au sein des associations comme au sein de la société en général, il faut de tout pour faire un monde. Des engagés et d'autres qui ie sont moins, des décideurs, des entrepreneurs, des travailleurs, des suiveurs et même des... profiteurs. Même ces derniers ont dans l'absolu une fonction car, l'expérience me l'a enseigné, ils jouent quelques peu un rôle d'aiguillon pour la motivation des trois premières catégories citées.

Alors je crois que pour la vie associative en général et pour une vie associative personelle réussie. Il faut, en reprenant en cela des paroles célèbres, non pas se demander ce que l'on peut espérer/attendre d'un club mais plutôt se demander ce que le club peut espérer/attendre de nous.

Si on admet ce postulat énoncé ci-dessus, alors la question peut-être quelle est la place, le role que ce club peut me proposer. Comme peut-il me permettre, fonction de ma personnalité, de m'épanouir en participant (activement) à sa vie associative.

Si je reprends les attentes que tu exprimes et que je partage pleinement :

Citation

Pour le moment ce que j'attends d'un club:
1)- les propositions de sorties tous niveaux (notamment pour l'accompagnement des pious-pious),
2)- organisation de stages type SIV (tarifs de groupe, prise en charge financière, co-voiturage...),
3)- pérennisations des sites de vols (conventions avec les propriétaires, communes, etc...),
4-) propositions de soirées à thèmes [...] ce qui est l'occasion également de rencontrer les différents volants du coin

Je me poserai les questions annexes :
1)- Quels rôles pourrais-je jouer dans les organisations de sorties tous niveaux. Si j'ai le bagage technique pourquoi ne pas envisager de jouer le rôle de "grand frère" voire de suivre un cursus fédéral > Qbi > Accompagnateur > Animateur > Moniteur. Et sinon pourquoi ne pas organiser totalement ou partiellement les aspects logistiques nécessaire à toute sortie, gestion des inscription, recherche des hébergements, etc.
2)- Idem pour la mise en place de l'information, des réservations, du suivi du financement (pilote, club, CDVL, Ligue) du covoiturage, de l'hébergement, etc.
3)- Idem pour la prise de contact, l'information, la négociation, les démarches avec les propriétaires, communes, etc. Les demandes de subventions pour boucler les budgets clubs pour les éventuels loyers et/ou travaux utiles voire nécessaires d'agencements des lieux.
4)- Proposer des soirées à thèmes est certainement dans ta liste l'élément qui demande le moins de compétences spécifiques. Bonne humeur et bonne volontés et un petit peu de temps à y consacrer sont le plus souvent suffisant. De plus cela peut permettre comme tu le dis fort pertinemment, permettre de rencontrer/connaître les autres volants du secteurs et de les faire adhérer à la vie associative pour en faire des acteurs à leur tour (sous-entendu, si ce n'est pas déjà le cas) plutôt que juste spectateurs/consommateurs.

Les clubs et clubs-écoles auxquels j'adhère ont tous su/pu m'offrirent de telles possibilités de m'épanouir et je les en remercient pour cela.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Guy67
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: vol / site
vols: Quelques vols
Messages: 153


« Répondre #2 le: 25 Février 2021 - 14:57:06 »

... Des engagés et d'autres qui ie sont moins, des décideurs, des entrepreneurs, des travailleurs, des suiveurs et même des... profiteurs. Même ces derniers ont dans l'absolu une fonction car, l'expérience me l'a enseigné, ils jouent quelques peu un rôle d'aiguillon pour la motivation des trois premières catégories citées.
...
Pas du tout d'accord avec ta troisième catégorie, c'est plutôt: "pourquoi je me fais chier pour ces c***!" Cela n'apporte rien au club sinon de la dépense d'énergie pour rien. Pour ceux là, le modèle "Club Med" pourrait être la bonne option.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Metafr
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Supair Eona 2
pratique principale: vol / site
vols: 45 vols
Messages: 12



« Répondre #3 le: 25 Février 2021 - 15:03:06 »

Salut,

Tiens c'est marrant c'est exactement la question que je me pose depuis quelques temps. Qu'est-ce qu'un "club" de parapente?
Je suis débutant, j'ai une trentaine de vols au compteur, pour environ 5h en l'air. J'ai fait 2 stages (un init + un perf) à l'issue desquels j'ai obtenu mon BI.
J'ai eu envie de progresser et je me suis naturellement lancé à la recherche d'un club dans ma région.
Et j'avoue que je suis un peu frustré pour ne pas dire déçu. Déception probablement due à l'image que j'avais d'un club sportif : une structure qui permet aux pratiquants de tout niveau d'apprendre et de progresser en recevant les conseils et l'enseignement de pratiquants confirmés voir de spécialistes.
Si l'accueil est souvent sympatoche, l'aspect enseignement n'est pas au rendez-vous surtout si vous êtes débutant. On aura tendance à vous orienter gentiment vers une école. Pourquoi? Je sais pas trop. Peur de faire concurrence à l'école du coin? Pas envie de s'occuper des débutants? Peut être des problème de responsabilités ? Bref, j'en sais rien.
Le club de parapente ne m'a donc pas paru être un club au sens sportif du terme, c'est peut être plus un "cercle de pilotes" la plupart du temps. Mais bon après je critique pas hein et puis c'est mon expérience perso surement pas universelle.
Donc à ta question " qu'attends-tu de ton club? " je répondrais simplement : développer l'enseignement et le conseil pour les  débutants. trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Fred
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 517




WWW
« Répondre #4 le: 25 Février 2021 - 15:09:48 »

La question me semble mal posée.
pour moi la question -au contraire- est super bien posée surtout quand je lis

Le notre cherche à se refaire une peau neuve et je me suis rendu compte que je manquais d'inspiration pour les idées de propositions ou de projets.

Je sais que j'ai une vision très "commerciale" et qu'un club et autres n'est pas là pour faire du bénéfice. Ne pas faire de bénéfice ne veut pas dire ne pas se bouger le c_l pour attirer les "clients". Pour moi un club, une association, une fédération DOIT se poser la question de savoir à quoi elle sert. Pourquoi les gens viendraient chez moi plutôt que chez le club d'à côté, l'association d'en face, voire ne pas prendre de licence.
Je pense qu'une fois qu'on a une mission claire, il est beaucoup plus facile de trouver des bénévoles pour passer à l'action. Je me souviens d'un ancien club où "on" avait décidé d'organiser une compet B-access. À partir du moment où il y a eu cette volonté, il y a eu des tas de bénévoles sur les différents postes.

Je pense que la première chose à attendre d'un club, c'est de savoir ce qu'il peut apporter. Dans ce sens, le club de Michou me séduit déjà beaucoup  pouce
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 517




WWW
« Répondre #5 le: 25 Février 2021 - 15:13:34 »

Le club de parapente ne m'a donc pas paru être un club au sens sportif du terme, c'est peut être plus un "cercle de pilotes" la plupart du temps.
1 peut être même plus un cercle de copains qui se trouvent être des parapentistes

Donc à ta question " qu'attends-tu de ton club? " je répondrais simplement : développer l'enseignement et le conseil pour les  débutants. trinquer

Dans l'esprit club (s'il y a cette volonté) ça peut être un simple échange de "bons procédés" :
* les pilotes aguerris se lèvent tôt et font la rot' aux débutants pour que ceux-ci puissent faire leur vol du matin et vol du soir
* en milieu de journée, les débutants font la rot' aux pilotes aguerris pour qu'ils puissent profiter des thermiques.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Metafr
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Supair Eona 2
pratique principale: vol / site
vols: 45 vols
Messages: 12



« Répondre #6 le: 25 Février 2021 - 15:18:16 »

Dans l'esprit club (s'il y a cette volonté) ça peut être un simple échange de "bons procédés" :
* les pilotes aguerris se lèvent tôt et font la rot' aux débutants pour que ceux-ci puissent faire leur vol du matin et vol du soir
* en milieu de journée, les débutants font la rot' aux pilotes aguerris pour qu'ils puissent profiter des thermiques.
1  moi je signe tout de suite !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Fred
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 946



« Répondre #7 le: 25 Février 2021 - 15:33:34 »

... Des engagés et d'autres qui ie sont moins, des décideurs, des entrepreneurs, des travailleurs, des suiveurs et même des... profiteurs. Même ces derniers ont dans l'absolu une fonction car, l'expérience me l'a enseigné, ils jouent quelques peu un rôle d'aiguillon pour la motivation des trois premières catégories citées.
...
Pas du tout d'accord avec ta troisième catégorie, c'est plutôt: "pourquoi je me fais chier pour ces c***!" Cela n'apporte rien au club sinon de la dépense d'énergie pour rien. Pour ceux là, le modèle "Club Med" pourrait être la bonne option.

Je suppose que tu voulais parler de la cinquième catégorie "les profiteurs" (?)

Alors bien sûr que dans l'absolu tu a raison et qu'il fallait me lire au second degré rapport à eux, ironie et provocation pour appuyer que ce type de comportements et personnages existe, parfois de façon inconsciente, parfois non.

Après et c'est là ou je fais référence à mon expérience de vie, c'est le fait que des éléments négatifs moins positifs dans un groupe amène parfois, le plus souvent même, un resserrement des liens et des motivations des autres pour agir de façon plus colective encore. Alors bien sûr il ne faut pas être aveugle et laisser faire...

Si le groupe des actifs fonctionne bien, les "profiteurs" finiront soit par se résoudre à n'être plus que suiveurs voire d'aller tenter leurs chances ailleurs. Mais en finalité ils ne seront jamais épanouis nulle part car toujours frustrés.


[...]
Si l'accueil est souvent sympatoche, l'aspect enseignement n'est pas au rendez-vous surtout si vous êtes débutant. On aura tendance à vous orienter gentiment vers une école. Pourquoi? Je sais pas trop. Peur de faire concurrence à l'école du coin? Pas envie de s'occuper des débutants? Peut être des problème de responsabilités ? Bref, j'en sais rien.
[...]

Pour qu'un club puisse proposer de tels services à ses adhérents, il y a une nécessité fondamental, à savoir disposer des "moyens" :
- Moyens humains avec des adhérents qui sont prêts à s'investir bénévolement dans d'abord un cursus de formation pour acquérir les compétences et prérogatives d'encadrement.
- Moyens financiers pour aider ces adherents bénévoles à réaliser leurs ambitions et engagements. Voire à rétribuer des encadrants professionnels.
Et forcément les moyens financiers ne tombent pas du ciel et ne peuvent exister encore une fois que si et seulement si des adhérents bénévoles s'engagent dans les démarches et actions pour créer ces "moyens".
Alors rejoints un club, celui de ton choix qui te semble le plus proches de ta personnalité, et investits toi avec les copains pour créer ces "moyens" nerf de guerre de toutes actions futures.

(@) Piwaille et Michou aussi du coup, ma longue tirade ne se voulait en aucuns cas une critique du club et ou de la démarche intellectuelle de Michou. Seulement mon avis que laisser entendre qu'un club est au "service" de ses adhérents me semble être une approche à l'envers. Qui si elle se banalise créera avec les "prestations" du clubs les catégories de "suiveurs" voire "profiteurs" auquelles j'ai fait allusion.

Vaste sujet...

Dans l'esprit club (s'il y a cette volonté) ça peut être un simple échange de "bons procédés" :
* les pilotes aguerris se lèvent tôt et font la rot' aux débutants pour que ceux-ci puissent faire leur vol du matin et vol du soir
* en milieu de journée, les débutants font la rot' aux pilotes aguerris pour qu'ils puissent profiter des thermiques.
1  moi je signe tout de suite !

Exemple type d'une "association" qui fonctionne, association de personnes où chacun apporte et partage ses capacités et compétences. Pour que cette association puisse aussi proposer et partager l'enseignement et le conseil pour les  débutants il faut juste que tous aient l'envie et la volonté de pousser le concept plus avant.

 trinquer

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 517




WWW
« Répondre #8 le: 25 Février 2021 - 16:15:57 »

((@)) Piwaille et Michou aussi du coup, ma longue tirade ne se voulait en aucuns cas une critique du club et ou de la démarche intellectuelle de Michou. Seulement mon avis que laisser entendre qu'un club est au "service" de ses adhérents me semble être une approche à l'envers. Qui si elle se banalise créera avec les "prestations" du clubs les catégories de "suiveurs" voire "profiteurs" auquelles j'ai fait allusion.

Vaste sujet...
trinquer
Sujet que nous avons abordé plusieurs fois notamment avec Michel aussi.
Je pense que fondamentalement nous sommes assez d'accord = un club ne fonctionne que s'il y a des bénévoles et des projets. Nous avons plutôt une différence sur l'ordre dans lequel les choses "doivent" arriver.
Des "profiteurs" comme tu dis il y en aura toujours. (ça fait des années que je dois être dans cette catégorie puisque je me suis inscrit à divers clubs sans rien apporter comme contribution hors ma cotisation)[d'un autre coté je ne demande rien en retour non plus sauf avoir accès à la licence fédérale]
de mes expériences, ces profiteurs, je les vois avec peut être un peu plus de bienveillance parce que j'ai vu qu'avec des projets forts, il est possible de les mobiliser.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
MichM
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: en attente
pratique principale: autre (?)
vols: ... vols
Messages: 1 243



« Répondre #9 le: 25 Février 2021 - 18:26:09 »


une asso comme paer exemple un club sportif se crée par un noyau de gens qui :
1) vont créer un comité directeur et des statuts pour insufler un esprit et un mode de fonctionnement
2) vont faire des actions avec les moyens financiers et humains dont ils disposent en fixant des priorités

Si tu y es adhérent "passif" et que ça ne te convient pas tu peux aller voir les autres clubs.
Si tu y es bénévole impliqué et que ça ne te satisfait pas : idem, et comme tu as l'esprit club tu peux même envisager d'en créer un.

Quant au mien, où je suis au cd depuis heuuu...  15 à 20 ans, je ne sais même plus : on propose des aides aux jeunes, aux filles, aux formations, des sorties avec accompagnateurs de une semaine ou plus un peu partout en Europe, et des rencontres conviviales ponctuelles sur un sujet (espaces aériens, pliage secours, ...)

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: 200 vols
Messages: 237



« Répondre #10 le: 25 Février 2021 - 18:58:52 »

Merci pour vos réactions.  Rigole
Wowo, je ne sais pas si la question est mal posée (peut-être pas tant que ça puisque tu as réussi à y réopndre Tire la langue ), mais je comprends qu'elle soit interprétable comme si elle venait d'un profiteur. Cela dit elle se veut ouverte à toute interprétation car plus les réactions seront variées et plus le "débat" sera riche.
Quoiqu'il en soit je suis tout à fait d'accord avec toi: une association est faite avec ce qu'on y apporte. Et on devrait tous se poser la question: qu'est-ce que je peux faire pour le club. Idéalement. Encore faut-il en avoir l'envie. Je comprends tout à fait Metafr car j'ai vécu à peu près la même chose quand j'ai pris contact en sortie d'école avec le club local: débutants circulez, y a rien à voir! (je caricature  tomate ) Et du coup en tant que débutant qui ne connait aucun parapentiste local, qui ne connait pas bien les sites, les conventions, bref qui ne connait pas grand chose en fait..., ben c'est pas évident de se dire qu'est-ce que je peux apporter à la communauté. Surtout si on est asocial comme moi. Mr. Green   et qu'on a l'impression de débarquer dans un cercle privé. Alors du coup on va voler dans son coin puisque finalement c'est aussi simple!

En revanche, si les anciens du clubs sont actifs et proposent des choses attractives pour les débutants qui se sentent ainsi intégrés à la communauté, ces mêmes débutants -profiteurs au début- vont grandir puis à leur tour auront l'envie de s'investir pour donner en retour.
Avant le parapente j'ai été membre actif d'associations et je n'ai jamais attendu que les nouveaux arrivés apportent quelque chose pour qu'ils puissent bénéficier des avantages de l'asso. Il me semble important que chacun donne ce qu'il veut sans attendre quoi que ce soit des autres. Quand on en a marre de donner on arrête et c'est tout.  Mais je pense qu'il est important pour les membres actifs de donner envie aux nouveaux arrivants de s'investir pour qu'ils se sentent intégrés et qu'ils n'aient pas juste l'impression de rejoindre un groupe de copains qui volent.
J'espère que le nouvel élan que je perçois de mon club me donnera l'envie et les moyens de m'y investir plus, mais pour le moment je fais mes vols rando plus ou moins de mon côté et ça fonctionne bien. Mais c'est dommage car je manque d'échanges avec d'autres volants (merci le fofo) et je me demande finalement qu'est-ce que le club pourrait m'apporter (et du coup que pourrais-je lui apporter en retour). D'où mon post pour m'ouvrir un peu sur des idées fraiches  parapente
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 946



« Répondre #11 le: 25 Février 2021 - 19:22:40 »

[...]
[...]
[...]Des "profiteurs" comme tu dis il y en aura toujours. (ça fait des années que je dois être dans cette catégorie puisque je me suis inscrit à divers clubs sans rien apporter comme contribution hors ma cotisation)[d'un autre coté je ne demande rien en retour non plus sauf avoir accès à la licence fédérale]
de mes expériences, ces profiteurs, je les vois avec peut être un peu plus de bienveillance parce que j'ai vu qu'avec des projets forts, il est possible de les mobiliser.

Non en fait, dans ma vision (étroite ?) tu n'es en rien un profiteur. Le profiteur je le verrai par exemple comme celui qui choisi d'adhérer une année à un club X parce que celui-ci organise un SIV ou toutes autres sorties "subventionnées" qui l'intéresse cette année là et qui l'année d'après ne renouvelle pas son adhésion pour se tourner vers un club Y parce que dans cette nouvelle année c'est ce club qui propose l'activité "subventionnée" qui l'intéresse.

Tu n'es pas non plus dans ma vision (étroite ?) un suiveur, puisque en finalité tu ne participes pas non plus comme "touriste" aux activités subventionnées ou non d'ailleurs que ton club organise. En fait tu fais partie d'une autre catégorie d'adhérents à laquelle je n'avais pas pensé précédemment et pour laquelle il ne me vient pas là tout de suite un terme pour la qualifier. Ceux qui adherent à un club parce que c'est un passage obligé pour se licencier volant au sein de la FFVL. Tu apportes "juste" ta cotisation au club mais tu ne lui demande non plus rien de plus qu'accéder à la licence pour avec ta vision/motivation pratiquer de façon plutôt individuelle ton activité sportive.

C'est d'ailleurs sans doute même la catégorie la plus représentée parmi les adhérents des clubs FFVL. Il suffit de voir les taux de participation à la très grande majorité des Assemblées Générales. A.G. ou par la force des choses les décideurs, entrepreneurs, travailleurs sont présents autants que possible puisqu'ils sont directement partie prenante dt forces vives de la vie associative du club. Souvent une bonne partie des suiveurs sont là aussi puisqu'ils sont intéressés par ce qu'il sera possible de suivre. Et même les profiteurs ont tendance à venir aux AG ppur être certain de ne pas manquer l'information de ce qu'il y aura potentiellement à profiter. Et pourtant il arrive que les quorums soient tout juste respecté pour valider ces A.G.

Enfin je pense, il me semble que tous nous pouvons ponctuellement fonction des circonstances, faire partie de n'importe laquelle de chacune de ces diverses catégories. Ou plutôt être en permanence un mix à proportions variable en continu de toutes ces catégories.

Et oui je suis raccord avec toi qu'avec la bonne ambiance, un spectateur (suiveur/profiteur) peut devenir un super acteur (décideur/entrepeneur/travailleur)

Il est juste bien qu'il existe suffisamment des trois 1ères catégories pour que tout simplement les trois dernières puissent aussi "attendre" quelque chose des clubs et associations et que l'ambiance profitable à tous puisse exister.

 trinquer

Edit : (((@))) Michou, tout raccord avec toi.

Les clubs et clubs-ecoles auxquels je tente de participer au mieux de mes moyens et possibilités, ont tous leurs spécificités qui les différencient les uns des autres. Mais tous sont animés à leurs façons par cette envie et motivation de permettre à tous leurs adhèrents de mieux vivre leurs passions pour le vol libre, ce depuis les plus débutants aux plus aguerris.

Il faut juste trouver ceux des clubs avec lesquels on est le plus apte à harmoniser, MichelM le dit très bien en peu de mots

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 340



« Répondre #12 le: 25 Février 2021 - 19:26:50 »

Salut,

Tiens c'est marrant c'est exactement la question que je me pose depuis quelques temps. Qu'est-ce qu'un "club" de parapente?
Je suis débutant, j'ai une trentaine de vols au compteur, pour environ 5h en l'air. J'ai fait 2 stages (un init + un perf) à l'issue desquels j'ai obtenu mon BI.
J'ai eu envie de progresser et je me suis naturellement lancé à la recherche d'un club dans ma région.
Et j'avoue que je suis un peu frustré pour ne pas dire déçu. Déception probablement due à l'image que j'avais d'un club sportif : une structure qui permet aux pratiquants de tout niveau d'apprendre et de progresser en recevant les conseils et l'enseignement de pratiquants confirmés voir de spécialistes.
Si l'accueil est souvent sympatoche, l'aspect enseignement n'est pas au rendez-vous surtout si vous êtes débutant. On aura tendance à vous orienter gentiment vers une école. Pourquoi? Je sais pas trop. Peur de faire concurrence à l'école du coin? Pas envie de s'occuper des débutants? Peut être des problème de responsabilités ? Bref, j'en sais rien.
Le club de parapente ne m'a donc pas paru être un club au sens sportif du terme, c'est peut être plus un "cercle de pilotes" la plupart du temps. Mais bon après je critique pas hein et puis c'est mon expérience perso surement pas universelle.
Donc à ta question " qu'attends-tu de ton club? " je répondrais simplement : développer l'enseignement et le conseil pour les  débutants. trinquer
Une erreur que font souvent les débutants c'est d'attendre une formation ou une prise en charge de la part d'un club. C'est surtout cela qui les motiverait pour adhérer à un club. Si on pousse se raisonnement plus loin, qu'y aurait il de motivant pour un vieux pilote à adhérer à un club ? Ben rien.
Tu as énuméré tout un tas de très bonnes raisons qui font que les anciens ne sont pas nécessairement là pour s'occuper des débutants.
Il faut donc se demander quel patrimoine commun un club peut apporter aux uns comme aux autres sans prendre en compte ces histoires de niveau ou de formation, parce que la vocation première d'un club, c'est pas spécialement l'accueil des nouveaux venus. Rien que la bonne gestion des sites et du matériel que l'on y trouve : balises, manches à air, entretiens des accès, fauchage des atterros, debroussaillages etc... sans compter une vraie entité signataire des baux, un groupe responsable pour négocier et défendre les intérêts des volants etc... Rien que ça c'est très largement suffisant me concernant pour répondre à la question de ce fil.
Pour les débutants qui viennent dans des clubs en nourrissant l'espoir d'une formation, il faut qu'ils trouvent des clubs/école.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Jaimaile
Invité
« Répondre #13 le: 25 Février 2021 - 21:29:44 »

Pour répondre à metafr

Pour un pilote expérimenté, il peut être dangereux juridiquement que de vouloir aider un pilote débutant dans la gestion de son vol. Cette responsabilité ne peut être endossée que par des moniteurs diplômés pour cela ou des accompagnateurs club mais dans un cadre de sorties programmées à l'avance et surtout pas improvisées... Il ne faut donc pas trop attendre des ainés dans ce domaine.

Par contre, ce qui est à mon avis la mission prioritaire des clubs c'est bien d'assurer la pérennité et l'entretien de nos sites d'envol. Sans site, pas de pratique.

Maintenir un site d'envol devient par moment un casse tête que les pratiquants n’imaginent même pas. Les empêcheurs de tourner en rond ne manquent pas ! Entre les militants LPO qui nous considèrent comme des parasites, les propriétaires qui craignent d'engager une responsabilité quelconque, ou les chasseurs qui ne veulent pas partager leur terrain de jeu.. ya du taf de diplomatie.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 946



« Répondre #14 le: 25 Février 2021 - 22:48:13 »

[...]
Pour un pilote expérimenté, il peut être dangereux juridiquement que de vouloir aider un pilote débutant dans la gestion de son vol. Cette responsabilité ne peut être endossée que par des moniteurs diplômés pour cela ou des accompagnateurs club mais dans un cadre de sorties programmées à l'avance et surtout pas improvisées... [...]
[...]

C'est pas tout à fait juste, c'est même plutôt faux.

En France il n'y a aucune obligation juridique d'être titulaire d'un diplôme de moniteur pour enseigner un sport en général et le parapente en particulier TANT QUE cet enseignement est fait "bénévolement" donc sans aucune rétribution financière.

Le diplôme professionnel de moniteur parapente permet d'être rétribué et aussi de trouver à s'assurer en responsabilité civile spécifiquement rapport au risque de se voir traîné au tribunal par un cllient qui estime que le moniteur est responsable des torts qu'il lui serait advenu alors qu'il était en formation auprès de lui.

Pour les moniteurs fédéraux de la FFVL c'est idem, leur diplôme leurs permets de bénéficier de la couverture en responsabilité civile de la fédération. Mais c'est uniquement une obligation édictée par la FFVL. Si on trouve à s'assurer par ailleurs en responsabilité civile pour ce risque spécifique, il n'y a comme dit, aucune obligation de diplôme tant que l'on "enseigne" gratuitement.

Et forcément tous ceci est tout aussi vrai pour le fait de jouer le rôle d'accompagnateur voire d'animateur ou encore biplaceur.

Alors oui il y a la question d'être assuré ou non spécifiquement rapport au risque d'être tenu pour responsable de torts occasionné à autrui en voulant partager sa passion.

Mais là on peut d'une part déjà se rappeler que l'on est en tant qu'adulte responsable d'absolument tout ce que l'on decide et fait. Toutes nos décisions et actions nous engagent. Il n'y a vraiment pas besoin pour cela de souhaiter partager sa passion du vol libre.

Maintenant si votre ami se blesse dans l'activité alors même qu'il a choisi librement de vous faire confiance rapport aux conseils que vous lui prodiguer gratuitement ET qu'il ne se sent plus tellement être votre ami au point de vous demander réparation jusque devant un tribunal. Forcément qu'alors la question se posera ; Avez vous tout fait comme il fallait ? Si la réponse est oui, alors il n'y a pas à spychoter.

Bien sûr si on doute de faire les choses comme il faut, il vaut mieux s'abstenir. Mais alors il faut aussi vraiment se poser la question si on fait tout comme il faut dans toutes nos autres actions du quotidien ou l'on pourrait se faire reprocher des torts à autrui et pour lesquel on n'est pas forcément assuré par une assurance Responsabilité Civile adhoc.

Par exemple est-ce que le simple fait de faire la navette à un couple de pilote vers le déco. Avec une discussion à batons rompus sur les conditions aerologiques du jour que l'on trouve absolument top. Puis malheureusement un accident fatal arrive à l'un des deux du couple, parce qu'ils n'avaient absolument pas le niveau pour ces conditions "top". Et le survivant du couple qui vous attaque en Justice parce que ce serait votre avis exprimé sur les conditions du jour qui les auraient décidé à voler.

Vous vous douter quand même qu'il n'y aura pas besoin de vous retourner vers votre RC fédéral.

Mais avez vous vraiment peur d'être tenu pour responsable ?


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
thierry_c
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervures diamir 2, nervures diamir, ozone buz z
pratique principale: cross
vols: un certain nombre vols
Messages: 241



« Répondre #15 le: 25 Février 2021 - 23:34:38 »

Salut,

Tiens c'est marrant c'est exactement la question que je me pose depuis quelques temps. Qu'est-ce qu'un "club" de parapente?
Je suis débutant, j'ai une trentaine de vols au compteur, pour environ 5h en l'air. J'ai fait 2 stages (un init + un perf) à l'issue desquels j'ai obtenu mon BI.
J'ai eu envie de progresser et je me suis naturellement lancé à la recherche d'un club dans ma région.
Et j'avoue que je suis un peu frustré pour ne pas dire déçu. Déception probablement due à l'image que j'avais d'un club sportif : une structure qui permet aux pratiquants de tout niveau d'apprendre et de progresser en recevant les conseils et l'enseignement de pratiquants confirmés voir de spécialistes.
Si l'accueil est souvent sympatoche, l'aspect enseignement n'est pas au rendez-vous surtout si vous êtes débutant. On aura tendance à vous orienter gentiment vers une école. Pourquoi? Je sais pas trop. Peur de faire concurrence à l'école du coin? Pas envie de s'occuper des débutants? Peut être des problème de responsabilités ? Bref, j'en sais rien.
Le club de parapente ne m'a donc pas paru être un club au sens sportif du terme, c'est peut être plus un "cercle de pilotes" la plupart du temps. Mais bon après je critique pas hein et puis c'est mon expérience perso surement pas universelle.
Donc à ta question " qu'attends-tu de ton club? " je répondrais simplement : développer l'enseignement et le conseil pour les  débutants. trinquer
Une erreur que font souvent les débutants c'est d'attendre une formation ou une prise en charge de la part d'un club. C'est surtout cela qui les motiverait pour adhérer à un club. Si on pousse se raisonnement plus loin, qu'y aurait il de motivant pour un vieux pilote à adhérer à un club ? Ben rien.
Tu as énuméré tout un tas de très bonnes raisons qui font que les anciens ne sont pas nécessairement là pour s'occuper des débutants.
Il faut donc se demander quel patrimoine commun un club peut apporter aux uns comme aux autres sans prendre en compte ces histoires de niveau ou de formation, parce que la vocation première d'un club, c'est pas spécialement l'accueil des nouveaux venus. Rien que la bonne gestion des sites et du matériel que l'on y trouve : balises, manches à air, entretiens des accès, fauchage des atterros, debroussaillages etc... sans compter une vraie entité signataire des baux, un groupe responsable pour négocier et défendre les intérêts des volants etc... Rien que ça c'est très largement suffisant me concernant pour répondre à la question de ce fil.
Pour les débutants qui viennent dans des clubs en nourrissant l'espoir d'une formation, il faut qu'ils trouvent des clubs/école.
pas forcement d'accord, même si un club n'a pas vocation a enseigner, il y a quand même un accompagnement qui peut être fait !
une fois sortie de stage souvent les débutant ce retrouve un peu seul !
certain club (comme le club st hil) a mis en place des journée pour accompagner ces "débutant", une fois les "debutant" integré, ce je que je constate c'est qu'ils intègres plus facilement les  autres sorties !
franchement c'est quand même bien confortable pour eux !!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 946



« Répondre #16 le: 25 Février 2021 - 23:53:05 »

Citation
Enseignement bénévole
Article SPORTS 6/04/2016

Enseignement bénévole

Il n’est pas nécessaire d’être en possession d’un diplôme pour enseigner bénévolement.


ATTENTION toutefois :

Est considérée comme enseignement rémunéré, toute activité qui donne droit à des dispenses horaires, avantages en nature, frais non justifiés, etc. …
Par exemple : au sein de votre entreprise, votre patron vous donne 3h sur votre temps de travail, pour animer ou encadrer des séances sportives, vous êtes alors considéré comme un professionnel et vous devez posséder un diplôme reconnu pour ladite discipline.

Même en cas d’enseignement bénévole, votre responsabilité peut-être engagée si vous ne maitrisez pas les principes de sécurité de la discipline et que, de ce fait, les pratiquants se blessent de façon grave.
Par exemple : Vous demandez à vos « élèves » d’accomplir des gestes techniques trop complexes pour leur niveau de pratique et ceux-ci se blessent, entraînant des incapacités de travail, les organismes tels que la Sécurité Sociale, les mutuelles d’assurance, etc., soumises à des frais conséquents, rechercheront la responsabilité du club et de l’enseignant, donc la vôtre.

L’article L 212-8 du Code du Sport dit (extrait) :

« Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende le fait pour toute personne :

D’exercer contre rémunération l’une des fonctions de professeur, moniteur, éducateur, entraîneur ou animateur d’une activité physique ou sportive ou de faire usage de ces titres ou de tout autre titre similaire sans posséder la qualification requise au I de l’article L. 212-1 ou d’exercer son activité en violation de l’article L. 212-7 sans avoir satisfait aux tests auxquels l’autorité administrative l’a soumise. »

Les diplômes fédéraux

Vous avez acquis des connaissances dans une pratique sportive et vous désirez enseigner bénévolement, vous pouvez tout à fait le faire sans qualification (titre ou diplôme inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles), mais nous ne saurions trop vous recommander de vous rapprocher d’une fédération agréée ( voir notamment les articles L131-8 à L131-13 du Code du sport) qui s’occupe de cette discipline.

Chaque fédération dispense des formations et délivre des diplômes « fédéraux » qui sont la reconnaissance d’une certaine maitrise des fondamentaux de la discipline et des facteurs associés (principes d’animation, évolution pédagogique, psychologie, anatomie, biomécanique, etc.…).

http://ile-de-france.drjscs.gouv.fr/spip.php?article873

Et aussi :

https://www.yonne.gouv.fr/layout/set/print/Politiques-publiques/Jeunesse-sports-et-vie-associative/Sports/Etablissements-Baignades-Educateurs/L-encadrement-des-Activites-Physiques-et-Sportives

Puis en matière de sport, il existe aussi une notion d'acceptation des risques par le sportif qui fait qu'il ne peut ester en Justice avec un espoir de succès pour être indemnisé au titre d'une Responsabilité Civile que si la faute de l'autre sportif est grave et caractérisé.

C'est un sujet très intéressant à explorez que de chercher à comprendre quand et pourquoi on est ou pas "responsable".
« Dernière édition: 26 Février 2021 - 00:15:18 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: 200 vols
Messages: 237



« Répondre #17 le: 26 Février 2021 - 00:18:47 »

pas forcement d'accord, même si un club n'a pas vocation a enseigner, il y a quand même un accompagnement qui peut être fait !
une fois sortie de stage souvent les débutant ce retrouve un peu seul !
certain club (comme le club st hil) a mis en place des journée pour accompagner ces "débutant", une fois les "debutant" integré, ce je que je constate c'est qu'ils intègres plus facilement les  autres sorties !
franchement c'est quand même bien confortable pour eux !!!

Voilà c'est tout à fait ça! Pas besoin d'encadrement à proprement parler. Une sortie organisée pour découvrir un site, apporter quelques infos sur l'aérologie et les spécificités locales, aider à la prise de confiance ou juste rencontrer des volatiles locaux... Après le jeune pilote reste autonome avec sa voile. Mais au moins il se sent intégré au groupe.  pouce
A contrario,pour exemple, quand j'ai pris contact avec le club pour la première fois et que j'ai demandé s'il y avait des sorties adaptées aux débutants, on m'a répondu qu'en général les sorties organisées étaient plutôt sur les créneaux des cadors et que si je voulais voler avec des débutants je pouvais toujours proposer une sortie moi même. En matière d'intégration on fait mieux.  Neutre   Bon, je suis peut-être mal tombé, mais c'est aussi pour ça que je m'intéresse à ce qui se fait ailleurs, pour avoir des idées si un jour je décide de m'investir et de faire avancer le schmilblik..
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 340



« Répondre #18 le: 26 Février 2021 - 07:56:40 »

Salut,

Tiens c'est marrant c'est exactement la question que je me pose depuis quelques temps. Qu'est-ce qu'un "club" de parapente?
Je suis débutant, j'ai une trentaine de vols au compteur, pour environ 5h en l'air. J'ai fait 2 stages (un init + un perf) à l'issue desquels j'ai obtenu mon BI.
J'ai eu envie de progresser et je me suis naturellement lancé à la recherche d'un club dans ma région.
Et j'avoue que je suis un peu frustré pour ne pas dire déçu. Déception probablement due à l'image que j'avais d'un club sportif : une structure qui permet aux pratiquants de tout niveau d'apprendre et de progresser en recevant les conseils et l'enseignement de pratiquants confirmés voir de spécialistes.
Si l'accueil est souvent sympatoche, l'aspect enseignement n'est pas au rendez-vous surtout si vous êtes débutant. On aura tendance à vous orienter gentiment vers une école. Pourquoi? Je sais pas trop. Peur de faire concurrence à l'école du coin? Pas envie de s'occuper des débutants? Peut être des problème de responsabilités ? Bref, j'en sais rien.
Le club de parapente ne m'a donc pas paru être un club au sens sportif du terme, c'est peut être plus un "cercle de pilotes" la plupart du temps. Mais bon après je critique pas hein et puis c'est mon expérience perso surement pas universelle.
Donc à ta question " qu'attends-tu de ton club? " je répondrais simplement : développer l'enseignement et le conseil pour les  débutants. trinquer
Une erreur que font souvent les débutants c'est d'attendre une formation ou une prise en charge de la part d'un club. C'est surtout cela qui les motiverait pour adhérer à un club. Si on pousse se raisonnement plus loin, qu'y aurait il de motivant pour un vieux pilote à adhérer à un club ? Ben rien.
Tu as énuméré tout un tas de très bonnes raisons qui font que les anciens ne sont pas nécessairement là pour s'occuper des débutants.
Il faut donc se demander quel patrimoine commun un club peut apporter aux uns comme aux autres sans prendre en compte ces histoires de niveau ou de formation, parce que la vocation première d'un club, c'est pas spécialement l'accueil des nouveaux venus. Rien que la bonne gestion des sites et du matériel que l'on y trouve : balises, manches à air, entretiens des accès, fauchage des atterros, debroussaillages etc... sans compter une vraie entité signataire des baux, un groupe responsable pour négocier et défendre les intérêts des volants etc... Rien que ça c'est très largement suffisant me concernant pour répondre à la question de ce fil.
Pour les débutants qui viennent dans des clubs en nourrissant l'espoir d'une formation, il faut qu'ils trouvent des clubs/école.
pas forcement d'accord, même si un club n'a pas vocation a enseigner, il y a quand même un accompagnement qui peut être fait !
une fois sortie de stage souvent les débutant ce retrouve un peu seul !
certain club (comme le club st hil) a mis en place des journée pour accompagner ces "débutant", une fois les "debutant" integré, ce je que je constate c'est qu'ils intègres plus facilement les  autres sorties !
franchement c'est quand même bien confortable pour eux !!!
Si je prends l'exemple de mon club.
Au départ il s'est constitué d'une bande de pilotes qui ont un truc en commun : le vol. À force il s'est créée une dynamique. Maintenant ce club propose de multiples outils, et aussi entre autres numériques. Et des réunions régulières qui permettent à chacun de participer et notamment aux débutants de venir faire connaissance. Ce système permet aussi aux gens de créer des liens en fonction de leurs niveaux et ça marche très  bien comme ça. Il faut prendre en compte que l'on ne retrouve pas les niveaux hétérogènes en fonction des heures sur un même site et que les pilotes chevronnés sont rarement là quand volent les débutants. Je gère une entreprise et éventuellement j'y fais du prosélytisme, pour moi ça n'est pas l'objectif d'un club. Maintenant ce club propose de multiples ateliers 'tyrolienne/pliage secours/groupement pour révisions/ etc... qui intéresseront aussi les débutants. Ils pourront aussi y rencontrer des expérimentés qui leurs donneront des indications importantes sur les sites, mais l'erreur est de croire que les autres sont là pour les accueillir. Et oui, quand on débute, il y a bien un moment où il faut fournir un petit effort mais c'est justement cette démarche qui favorise leur intégration.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: 200 vols
Messages: 237



« Répondre #19 le: 26 Février 2021 - 08:39:01 »

Je comprends ce que tu veux dire Plumocum , mais s'il est plus facile de rencontrer d'autres volatiles de son niveau en traînant au deco ou sur les réseaux sociaux  je comprends que des pilotes n'aient pas envie de s'investir en club.  Chez nous il y a un parapentiste (confirmé ) qui a créé un groupe whatsapp pour favoriser les échanges inter-pilotes car du côté du club il y avait une réelle carence. 
C'est pourquoi les réunions que proposent ton club me paraissent intéressantes.  Ce sont des réunions avec des thèmes en particulier et animées ou juste une occasion de se rencontrer et boire une bière ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
thierry_c
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervures diamir 2, nervures diamir, ozone buz z
pratique principale: cross
vols: un certain nombre vols
Messages: 241



« Répondre #20 le: 26 Février 2021 - 09:02:35 »

si je prend l'exemple de grenoble, c'est pas les clubs qui manque!
a l’époque on avait un club qui était petit et constitué d'un groupe de pote, ça brassait pas mal entre nous mais pas évident pour les débutant, pour des raison d'organisation interne on a du fermé le club, je suis parti dans un autre club mais la même si c'est un club connu j'ai pas aimé l’ambiance, j'ai changé et j'ai trouvé bien sympa le club st hil ou j'ai pu m'investir personnellement en passant l'accompagnateur l'animateur club.
en gros si le club ne te convient pas a tu regardé pour un autre club?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: La meilleure que j'ai jamais eu entre les mains.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 340



« Répondre #21 le: 26 Février 2021 - 09:05:34 »

Je comprends ce que tu veux dire Plumocum , mais s'il est plus facile de rencontrer d'autres volatiles de son niveau en traînant au deco ou sur les réseaux sociaux  je comprends que des pilotes n'aient pas envie de s'investir en club.  Chez nous il y a un parapentiste (confirmé ) qui a créé un groupe whatsapp pour favoriser les échanges inter-pilotes car du côté du club il y avait une réelle carence.  
C'est pourquoi les réunions que proposent ton club me paraissent intéressantes.  Ce sont des réunions avec des thèmes en particulier et animées ou juste une occasion de se rencontrer et boire une bière ?
C'est ue reunion mensuelle programmée d'office tous les 1ers jeudi de chaque mois dans la même salle.
Les bières et le saucisson sont de la partie mais ça permet surtout d'entretenir la dynamique des actions en cours. Ça marche super bien. Après chaque réunion un petit cr est envoyé à tous les membres. Ça permet aussi à n'importe qui de proposer rapidement d'autres actions où le club peut servir de support.
Le watsapp c'est vraiment bien et ça permet aux gens de se coordonner pour les rencards vols. Ça marche vraiment bien, par contre ça a tué le forum.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
DimitriM
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook 5
pratique principale: cross
vols: 500 vols
Messages: 65



« Répondre #22 le: 26 Février 2021 - 09:27:38 »

Hello

Je suis dans un club francilien, et la dynamique est assez différente des clubs alpins j'ai l'impression : nous sommes plus loin des sites, ça demande donc de la logistique d'aller voler, le réflexe est donc souvent d'aller voler avec des copains du club pour réduire les frais. Du coup on se retrouve avec une assez bonne dynamique :

-On a eu jusqu'à il y a quelques années un groupe, "les bondoufleux", qui allait faire du gonflage à Courcouronnes (qu'on appelait à l'époque Boudoufle), à peu près tous les week-ends où c'était praticable. Un animateur de club s'occupait du groupe, venait très régulièrement donner quelques conseils aux débutants, et faisait aussi ce taff d'accompagnateur sur les sorties sur site. Une crème quoi.

-On a un groupe Youmethem (un espèce de réseau social fait pour les sorties sportives), qui permet de s'organiser notamment pour les sorties à la journées. C'est souvent sur ce support qu'on échange avec les éventuels débutants motivés, pour leur dire si la sortie du jour leur est adaptée ou pas, en fonction des conditions mais surtout du site. En général si ça vole en champagne (posé entre les piquets de vignes), ça fait un peu le tri.

-On organise en général environ 5 sorties longues par an, ça peut être en SIV vers Rouen, ou des sorties à la montagne (Alpes du Nord, St André, Puy de Dôme, Andalousie, Maroc...) La plupart des sorties sont organisées par la même personne, qui a l'air d'adorer ça (sinon il n'en ferait pas autant !). Lors de ces sorties on ouvre au maximum aux débutants, avec le système des expérimentés qui font la rot le matin, les débutants qui vont chercher les vachés l'après midi, s'occupent d'aller chercher la bouffe chez le traiteur... Ces sorties sont hyper riches, on passe une semaine ensemble et c'est donc le moment idéal pour échanger sur la pratique de chacun.

-On organise (enfin organisait  Pas content ) une réunion mensuelle, où on aborde différents thèmes (présentation de site, discussion sur du matos, décorticage d'un incident, débriefings de sorties, communication sur actions club/CDVL/ligue/fédé...). On a fourni un bon contingent de bénévoles sur ces différentes instances, ça aide à avoir du lien !

-On a une mailing list, plutôt dédiée aux échanges techniques et aux discussions de fond (bon avec la mise à l'arrêt des réunions mensuelles elle est un peu moins vivante ces derniers temps), et un whatsapp destiné au partage de photos, de conneries.... Pas de facebook, on a quelques alergiques dans le club Tire la langue

-Egalement pas mal d'achats groupés de matos, bouquins, abonnements

Cette dynamique existe grâce à l'investissement d'un noyau dur qui est élu au comité directeur, mais il y a également régulièrement des initiatives de membres qui n'y sont pas du tout. On a une centaine de membres, dont notre part de membres "fantômes" qu'on ne voit que pour la prise de licence, mais ça c'est le lot de tous les clubs.

Du coup, ayant toujours pratiqué dans ce cadre, je m'imagine mal avoir une pratique dans mon coin (surtout à l'époque où je débutais)... Mais la situation est forcément différente pour ceux qui vivent proches des sites.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: 200 vols
Messages: 237



« Répondre #23 le: 26 Février 2021 - 09:51:16 »

@Thierry,  il n'y a qu'un seul club à proximité.  Le suivant n'est pas très très loin mais gère un autre secteur de vol.  Je n'ai pas envie de changer car si la dynamique du club ne m'a pas séduit,  j'ai envie de soutenir les actions locales (relations publiques,  pérennisation des sites... ). À moi d'essayer d'apporter ma part pour faire évoluer les choses.  Aujourd'hui la plupart des contacts entre les para locaux tournent autour de la navette,  mais comme je monte à pieds aux decos,  je m'exclue un peu. 
J'aime bien les idées de reunions mensuelles, ça permet j'imagine de créer et maintenir du lien et donc de la dynamique.   pouce
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 946



« Répondre #24 le: 26 Février 2021 - 10:55:41 »

Le club qui m'est géographiquement le plus proche parmi les quatre que je fréquente et même s'il n'est pas mon club de licence, propose (hors période Covid pour certains éléments) :

- Un site internet, avec un forum et un WhatsApp pour échanger.

- Un RdV mensuel pour les adhérents où la bonne humeur autour de bières saucissons et chips, permet de faire passer de vive voix et visu les informations rapport aux activités du club
-Avec des interventions et présentation de sujets pédagogiques par les MF du club mais pas que. En effet le choix aussi d'ouvrir cette possibilité de partager ses connaissances à tous les membres du club qui s'en sente l'envie (avec l'appui des MF) donne une dynamique nouvelle à ces moments de partage.
- Idem pour des REX sur des incidents/accidents "remarquables" survenus à des adhérents quand ils sont Ok pour cela et de préférence avec leur présence active.
- Des cours théoriques formels par les MF en fonction des demandes exprimés par les adhérents mais aussi des interventions typées telles ; parachutes de secours, intervention des secours, etc.

- Une session annuelle de passage des parties theoriques des brevets fédéraux ouverte à tous les pilotes quel que soit leur club.

- Des sessions pliage de secours dans un Gymnase loué pour l'occasion (3 dimanches matins)

- Des sorties-club sur une semaine avec hebergement et logistique organisée ouverte à tous les adhérents, deux en principe, une dans les Alpes françaises, l'autre dans les Dolomite. Un minimum d'autonomie des pilotes est nécessaire car si des MF sont éventuellement de la partie, ces sortie ne se veulent pas encadrées. Mais tout le monde est prêt à conseiller et aider les moins aguerris.

- Plusieurs sorties pour les pilotes deja autonomes organisées au pied levé en saison sur les sites régionaux sur une journée ou le weekend fonction de la météo ou chacun s'occupe de son dodo et pitance.

- Des weekend rallongés si le calendrier le permet, sessions écoles pour les pilotes disposant d'un matériel perso adhoc, depuis sortie initiation (niveau orange) jusqu'à l'initiation cross (niveau marron)

- Une semaine longue pour les pilotes d'un niveau vert foncé à bleu (d'un samedi au dimanche de la semaine d'après) baptisée "Au Fil du Vent" au mois de mai sur le principe d'une sortie de 5 à 7 jours glissants sur la période pour aller voler là ou les conditions s'y pretent encadré par des MF pour s'initier ou se parfaire en vol thermique et Xc.

Nota : Le club a décidé il y a trois ans de se défaire de tout son matos de prêt (sauf biplace) qui servait pour faire de l'initiation. Il redirige les candidats à l'initiation parapente vers les écoles OBL et aussi vers les autres clubs-ecoles de la région en fonction des disponibilités et moyens des candidats

- Organisation de SIV avec aides financières aux pilotes.

- Gestion et prêt d'un biplace pour les candidats à la Qbi mais aussi pour faire voler leurs proches (Charte club à propos)

- Gestion d'un site sensible.

- Organisation logistique de revision prapentes.

- Etc.

Les autres clubs que je fréquente, 2 en Grand-Est + 1 en Occitanie, proposent en finalité peu ou prou les mêmes choses avec juste leurs particularités liées aux spécificités des contextes qui leurs sont propres, club-école plus riches en moyens financier et/ou humains avec matériel de prêt et moniteur-Pro en sus des MF plus nombreux, accompagnateurs, animateurs, etc.
 


Mais tout ceci n'est possible que parce que des bénévoles s'engagent pour et cela ce n'est pas fait en un ou deux ans. On ne peut pas imaginer que chronologiquement un club puisse proposer de telles choses avant de disposer des bénévoles engagés nécessaires pour. Un club est ce que les adhérents en font. Bien sûr que les nouveaux venants ne peuvent pas et n'ont pas à tout de suite être des éléments moteurs pour cela. Mais ils ne devraient pas pour autant s'imaginer qu'un club est une entité à leurs services.

 trinquer
« Dernière édition: 26 Février 2021 - 11:00:50 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.101 secondes avec 24 requêtes.