+ Le chant du vario +

Forum de parapente

09 Juillet 2020 - 19:18:30 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Encore un qui fini aux arbres.  (Lu 1558 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
prunkdump
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: ITV Dolpo 2
pratique principale: rampant passion
Messages: 5



« le: 26 Juin 2020 - 21:00:36 »

Ha lala Je suis dégouté Fou Moi qui prend toujours beaucoup de marge sur mes vol. Jamais eu un seul incident depuis mes début il y a 6 ans. Sur un site où j'ai plus de 50 vols...  hein ? Comment j'ai pu finir aux arbres hier (jeudi 25 juin 2020) ?

Je me permet de poster mon récit ici afin d'essayer de tirer le plus d'enseignement possible sur mon incident. Et essayer de comprendre mes erreurs principales. Surtout qu'avec beaucoup de chances je n'ai rien eu. Pas une égratignure ange

Si par hasard certains connaissent. L'incident s'est produit sur le site de Brison près de Bonneville en Haute-Savoie. Ce n'est malheureusement pas un site très fréquenté mais on y croise des écoles. Je vous ai mis une photo en pièce jointe avec une croix où j'ai eu ma fermeture et une où j'ai pris les arbres. C'est une site orienté nord-est. Donc pour les vols le matin.


Mon analyse météo :
Hier pourtant je n'ai rien vu. Les pressions sont plutôt hautes, pas de vent en altitude. Il fait chaud dès le matin en basse couche, le gradient thermique est faible. Les balises ne donnent rien de plus de 10km. Il ne semble pas y avoir de dominante sur le vent météo.

Je vais vérifier l'attéro à 10h. La brise est en place mais très faible. Juste des petites bouffées d'ouest, le sens de la brise montante en vallée de l'Arve.

Je monte au déco à 10h15. Pas d'activité thermique notable non plus. La brise de pente se montre par moment mais la plupart du temps il n'y à rien. Je m'attends à un gros plouf. Derrière au loin sur les faces sud (le site est orienté nord-est) il y a bien quelques cumulus assez bas. Certain se développent verticalement. C'est la seule petite alerte que j'ai eu. Mais comme ils étaient très peu nombreux je me suis pas inquieté plus.

La tendance du vent météo, même si elle était très faible, était presque dans le bon sens (très léger nord ouest). Même si la tendance en France est sud.

Le début de vol et les premiers thermiques :
Je décole assez facilement en attendant le bon cycle. Le début du vol est calme. Il y a une petite falaise à l'est du déco (le déco est juste en haut à droite de la photo) où je vais tenter de trouver quelques thermiques sans trop d'espoir.

Arrivé sur la face rocheuse, finalement c'est presque en place. A chaque passage je choppe une bulle qui me monte à +2 pendant 4-5 secondes. Et le temps que je fasse demi-tour elle est à nouveau là.

Je prends beaucoup de plaisir sur ce début de vol où j'ai la sensation de me "battre" pour rester en l'air sans rien rencontrer de violent. Aucun des thermiques ne me surprend. Et pourtant en général je m'éloigne très vite quand c'est pas bien lisible.

Le "dernier" thermique :
Je suis maintenant pas mal au dessus de la falaise. Je dirais 60 mètres au dessus. J'ai le relief à gauche et je vole vers l'ouest.

Juste en amont de la falaise le relief est beaucoup moins raide (on peux y marcher, j'en sais quelque chose  Confus cf la suite) et il est boisé. Je me dis qu'il faut maintenant que j'aille gratter sur cette face.

C'est peut-être là mon erreur principale hein ? Je suis allé me mettre trop tôt derrière le thermique de la falaise à exploiter la face moins raide. Mais bon ça marche... Je monte encore à +2m/s sur cette face et je vole légèrement vers la gauche pour suivre le relief.

La fermeture :
A ce moment je suis certain d'être bras haut. Avec peut-être un très léger point de contact. Je me fais alors secouer, les élévateurs "oscillent" puis je me sens tomber.

Malheureusement là je n'ai pas compris Pleure  Je n'ai pas trouvé la sensation si violente. Je ne me suis pas senti tomber si fort que ça (pas de gros stress). Je n'ai pas senti de grosse bascule arrière pouvant faire penser à une frontale.

Mais je vois l'ombre de mon parapente et je vois qu'il n'est plus du tout sous pression. Au niveau des sensations je me sens en parachutale. Mais comme je ne l'ai jamais expérimenté en SIV je ne peux pas le confirmer. En tout cas ça m'a paru long. Mais ça ne l'a peut être pas été tant que ça  hein ?

Ensuite ma demi-aile droite me fait faire un 120° gauche vers le relief. Je suis en recherche de vitesse vers le relief. La voile s'est réouverte mais je vois de suite qu'une fois la ressource passée je n'aurais pas le temps de sortir. Finalement quand la resource finie je suis dèjà sous les cimes des arbres devant moi.

Je décide de suite (peut-être parce j'étais débordé  Pleure) de me préparer à l'arrondi dans les arbres. Arrivé dans la forêt je suis mains basses.

Dans l'arbre :
Après mes souvenir ne sont pas très précis. Mais je me suis retrouvé bien accroché en haut d'un arbre à 8m de haut environ. L'arbre était malheureusement sans branches en dessous de moi.

C'est le seul moment où j'ai eu le temps d'avoir peur. Il fallait décider, soit de rester accroché à ce niveau sans appuis. Soit de descendre au plus vite. Mais je sens très vite que je ne tiendrais pas plus de 10 minutes ainsi et je decide de me laisser glisser le plus "vite" possible tant que j'ai assez de force pour freiner ma descente dans l'arbre en le serrant.

Au bout de 2-3m le parapente commence à m'empêcher de descendre mais comme je force encore beaucoup je ne sais pas si la résistance sera suffisante pour me porter.

Ce fut le moment le plus desagréable où chaque fois que je bougeais je descendais de quelques cm. Mais en même temps j'avais de moins en moins de forces pour résister.

Au final arrivé à 4-5 m de haut je suis à peu près stabilisé.

Ici il y a clairement un enseignement à retenir pour moi. Je n'ai rien pour me vacher à l'arbre. Et j'ai un harnais qui ne s'ouvre pas. Je lance mon secours par principe mais je vois de suite que ça sera très compliqué de l'utiliser pour descendre. Déjà parcequ'il va falloir remonter dans l'arbre de 1m pour sortir de la sellete puis ensuite descendre sans aucune assurance. Et je me rappelle à ce moment qu'il y a pas mal d'accidents avec des parapentistes qui essayent de descendre par leurs propres moyens.

La suite est moins riche en enseignement. J'appelle les pompiers. Je ne suis pas accessible facilement de la route. Ils appellent l'hélico. Ca m'a foutu un coup ça aussi Embarassé Voir tout ce que je faisais mobiliser. Les pompiers sont déposés dans le champs le plus proche et ils viennent me rejoindre.

J'aurais été bien rassuré aussi avec une dragonne pour mon portable. A un moment il est tombé entre mes jambes dans la sellete.

J'ai été très impressioné de la connaissance "parapentesque" des pompiers  pouce  Il m'ont fait installer une vache plus haut dans l'arbre au dessus de moi. Ils avaient un genre de triangle avec trois mouquetons pour les attacher à ma sellette et le troisième à une corde qui passe dans la vache pour me hisser. Le deuxième pompier m'a fait passer une cordellette dans les mousquetons des élévateurs. Ainsi l'un tirait pour me soulever. L'autre tirait sur la voile pour la faire descendre. Ainsi cela m'a permi d'avoir assez de mou pour me détacher de la voile.

Je suis rentré ensuite à pied jusqu'au champs et en helico jusqu'à la route  :oops:x2

Les réflexion que j'ai pu identifier :
Il y a peut être des indicateurs météos que je n'ai pas su voir ? Ou des indices météo que je n'ai même pas regardé.

Je suis peut-être allé trop vite vers la pente derrière la falaise et donc derrière ses thermiques. Mais comme ça montait je ne saurais pas le dire pour l'instant.
Je vous met une photo du site en pièce jointe.

Je suis incapable de dire si j'ai eu une frontale ou une asymétrique. La sensation de parachutale me fait penser à une frontale. Mais je n'ai pas nettement senti la bascule arrière.

Et surtout je ne me vois pas agir sur les commandes au point de créer une telle vrille. Je n'ai pas l'expérience du SIV pour différencier la vrille et l'autorotation. Mais il me semble qu'une asymétrique ne m'aurais pas donné cette sensation de chute (je répète que je n'ai pas fait de SIV pour le confirmer).

Je ne sais pas si j'aurais pu créer uen telle vrille avec très peu de commande. En tout cas je n'ai pas appliqué la méthode de me tenir aux élévateurs. Le déséquilibre dans la sellete m'aurait-il fait mettre un peu de commande côté relief ?  hein ?

Voilà n'hésitez pas si vous avez le courage de lire mon récit et si quelque chose d'évident en ressort. Pour moi la suite c'est de toute façon révision de la voile, stage de reprise et peut-être un peu de SIV selon mon état mental.

Merci d'avance.

Baptiste.


* brison_acc.jpg (137.69 Ko, 1000x1333 - vu 224 fois.)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

edae
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Element X-Fire, Carrera+, Axis Vega 5, Diamir, Nearbirds Genesis
pratique principale: vol / site
Messages: 120



« Répondre #1 le: 26 Juin 2020 - 21:16:01 »

Merci pour ton retour de cette aventure involontaire marquante. Et sans les arbres tu y serais arrivé comment au sol, en relative douceur ou plutôt avec un taux de chute élevé ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
prunkdump
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: ITV Dolpo 2
pratique principale: rampant passion
Messages: 5



« Répondre #2 le: 26 Juin 2020 - 21:29:46 »

Merci pour ton retour de cette aventure involontaire marquante. Et sans les arbres tu y serais arrivé comment au sol, en relative douceur ou plutôt avec un taux de chute élevé ?

Quand je suis arrivé dans les arbres la voile volait normalement. Sans les arbres je posais.

J'ai oublié de préciser que ma voile est une A (ITV Dolpo 2) et ma sellette est une Kortel Kruyer. C'est une sellete très amortie. Je ne saurais dire si c'est un avantage ou un inconvénient. En tout cas il est difficile d'avoir une action sellete nette. Une reflexion de plus pour moi  hein ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

SeCanto
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift 4
pratique principale: apprends à voler
vols: >300 vols
Messages: 29



« Répondre #3 le: 27 Juin 2020 - 07:56:15 »

Ca confirme l'idée que je me fais de ce décollage : je trouve ce déco dangereux. (j'habite à Mont-Saxonnex et je vois le déco de Brison depuis mon balcon).
Je n'y ai pas encore volé et je pense que j'irai jamais.
Pour ceux qui ne connaissent pas  en gros c'est un site du matin sauf que la face exposée au soleil est opposée à la face exposée à la brise de vallée.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui plutôt qu'un jour où il fait beau !
Tipapy
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tenor
pratique principale: apprends à voler
vols: Ne compte plus depuis 1996 vols
Messages: 413


« Répondre #4 le: 27 Juin 2020 - 09:09:32 »

Heureux que tu termines sans bobos et que tu fasses un récit exhaustif de ta mésaventure.
Tu dis que sur la France, la tendance était Sud, et tu avais du Nord Est au déco. 
Après le sauvetage, as tu noté si l'orientation générale de la brise était la même qu'au moment du décollage ou avait elle changé ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Ça peut toujours être pire, donc tout va bien.
Citation de Daniel François
Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: La même que Plumocum
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 720


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #5 le: 27 Juin 2020 - 09:32:59 »

Ca confirme l'idée que je me fais de ce décollage : je trouve ce déco dangereux. (j'habite à Mont-Saxonnex et je vois le déco de Brison depuis mon balcon).
Je n'y ai pas encore volé et je pense que j'irai jamais.
Pour ceux qui ne connaissent pas  en gros c'est un site du matin sauf que la face exposée au soleil est opposée à la face exposée à la brise de vallée.
Ça voudrait donc dire qu'on peut y voler tôt le matin pour un plouf avant que la brise soit en place, ce qui expliquerait la présence d'écoles sur ce site. L'ami Prunkdump y serait donc allé trop tard et se serait retrouvé sous le vent de la brise ?

En tout cas, merci Baptiste pour le retour d'expérience, et content que tu ne te sois rien fait.
Il ne faut pas avoir de scrupules à utiliser les secours dans de telles conditions, c'est justement ce qui justifie qu'on ait un tel service dans nos montagnes !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
prunkdump
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: ITV Dolpo 2
pratique principale: rampant passion
Messages: 5



« Répondre #6 le: 27 Juin 2020 - 10:00:30 »

Ca confirme l'idée que je me fais de ce décollage : je trouve ce déco dangereux. (j'habite à Mont-Saxonnex et je vois le déco de Brison depuis mon balcon).
Je n'y ai pas encore volé et je pense que j'irai jamais.
Pour ceux qui ne connaissent pas  en gros c'est un site du matin sauf que la face exposée au soleil est opposée à la face exposée à la brise de vallée.

Pourtant Secanto j'avais plus de 50 vols sur ce site et je n'ai jamais eu de problèmes au décollage. Il est seulement étroit. Mais il suffit de renoncer si la voile monte pas bien dans l'axe.

La veille il y a une école de Samoens qui est venu dessus avec deux camions de stagiaires. Je ne pense pas que ce site soit particulièrement malsain pour voler. Et on y voit pas si rarement des parapentistes plus expérimentés y aller entre 10h30 et 11h30 pour un vol thermique qui s'arrête au plus tard à 12h.

Ca confirme l'idée que je me fais de ce décollage : je trouve ce déco dangereux. (j'habite à Mont-Saxonnex et je vois le déco de Brison depuis mon balcon).
Je n'y ai pas encore volé et je pense que j'irai jamais.
Pour ceux qui ne connaissent pas  en gros c'est un site du matin sauf que la face exposée au soleil est opposée à la face exposée à la brise de vallée.
Ça voudrait donc dire qu'on peut y voler tôt le matin pour un plouf avant que la brise soit en place, ce qui expliquerait la présence d'écoles sur ce site. L'ami Prunkdump y serait donc allé trop tard et se serait retrouvé sous le vent de la brise ?

En tout cas, merci Baptiste pour le retour d'expérience, et content que tu ne te sois rien fait.
Il ne faut pas avoir de scrupules à utiliser les secours dans de telles conditions, c'est justement ce qui justifie qu'on ait un tel service dans nos montagnes !

Et oui Man's ça je ne peux pas le nier. Sur mes 50 vols sur ce site à peine une dizaine étaient des vols thermiques et j'ai volé plus tard que d'habitude. Et les écoles, lorsqu'elle viennent, c'est effectivement pour des ploufs. Il y a donc peut-être un piège thermique sur ce site que je n'ai jamais rencontré jusqu'à maintenant et qui est peut-être connu des pilotes expérimentés. mais il y a bien des parapentistes qui font du vol thermique en milieu de matiné sur ce site.

Mais c'est vrai, surtout en début d'été où le soleil est moins à l'est, c'est la face sud-est qui est exposée alors qu'on vole nord-est. Je ne sais pas si mon vrac est venu d'un roulot de brise sur la face sud-est. Ou le fait que je soit allé derrière le thermique de la petite falaise. Je sais pas si on la voit bien sur la photo. Elle fait toute la partie de gauche, du creux, jusqu'à l'extrémité du relief.

Heureux que tu termines sans bobos et que tu fasses un récit exhaustif de ta mésaventure.
Tu dis que sur la France, la tendance était Sud, et tu avais du Nord Est au déco. 
Après le sauvetage, as tu noté si l'orientation générale de la brise était la même qu'au moment du décollage ou avait elle changé ?

Et non Tipapy malheureusement l'explication ne semble pas venir de là. Le vent météo est resté nord-ouest faible toute la matinée du 25 et n'a pas dépassé 10km/h.
https://balisemeteo.com/balise_histo.php?&interval=2&idBalise=32&marks=false
Et la brise d'ouest ne s'est pas levé très fort non plus le matin.

C'est très frustrant de ne pas comprendre à ce point ce qu'il m'est arrivé  Embarassé

Surtout que j'arrive pas trop mal à me remémorrer mes sensations. Mais impossible avec mon expérience de savoir si :
-> J'ai eu une frontale et qu'avec le déséquilibre j'ai malheureusement mis un peu de commande à gauche qui m'a fait partir un vrille.
-> ou si j'ai eu une asymétrique que je n'ai pas contré.

Malheureusement ( ? hein ? ) je n'ai pas regardé ma voile mais plutôt mon cap. Mais ensuite c'est parti à 120° à gauche rapidement.

Merci beaucoup  !

Grâce aux vidéos de Laurent on peut voir la météo de cette journée ici
<a href="http://www.youtube.com/v/jPuh2Ez0Uxk&rel=1" target="_blank">http://www.youtube.com/v/jPuh2Ez0Uxk&rel=1</a>
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

SeCanto
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swift 4
pratique principale: apprends à voler
vols: >300 vols
Messages: 29



« Répondre #7 le: 27 Juin 2020 - 10:14:49 »


Pourtant Secanto j'avais plus de 50 vols sur ce site et je n'ai jamais eu de problèmes au décollage. Il est seulement étroit. Mais il suffit de renoncer si la voile monte pas bien dans l'axe.

La veille il y a une école de Samoens qui est venu dessus avec deux camions de stagiaires. Je ne pense pas que ce site soit particulièrement malsain pour voler. Et on y voit pas si rarement des parapentistes plus expérimentés y aller entre 10h30 et 11h30 pour un vol thermique qui s'arrête au plus tard à 12h.


Je savais pas que les écoles y viennent. Je vais peut-être revoir mon jugement alors.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui plutôt qu'un jour où il fait beau !
plumocum
les_modos
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeolite gt
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 913



« Répondre #8 le: 27 Juin 2020 - 10:17:42 »

Je crains fort que le forum ne puisse t'apporter de réponses précises concernant ton incident parce que les intervenants ne peuvent se fier qu'à ce qu'ils imaginent au travers de ton descriptif.
Si je peux me permettre quelques remarques :
Tu indiques
Citation
Je monte encore à +2m/s sur cette face et je vole légèrement vers la gauche pour suivre le relief.

La fermeture :
A ce moment je suis certain d'être bras haut. Avec peut-être un très léger point de contact. Je me fais alors secouer, les élévateurs "oscillent" puis je me sens tomber.
en théorie ça n'est pas une situation à être bras haut : ça monte et tu es proche du relief. Il y a tous les ingrédients pour voler avec un peu de frein.

Citation
Malheureusement là je n'ai pas compris Pleure  Je n'ai pas trouvé la sensation si violente. Je ne me suis pas senti tomber si fort que ça (pas de gros stress). Je n'ai pas senti de grosse bascule arrière pouvant faire penser à une frontale.

Mais je vois l'ombre de mon parapente et je vois qu'il n'est plus du tout sous pression. Au niveau des sensations je me sens en parachutale. Mais comme je ne l'ai jamais expérimenté en SIV je ne peux pas le confirmer. En tout cas ça m'a paru long. Mais ça ne l'a peut être pas été tant que ça  hein ?
En théorie, sur un incident de vol il faut lever les yeux pour voir la configuration de la voile. Mais on peut comprendre que dans le stress et proche du sol, le regard se focalise sur le sol et le point d'impact ou pour évaluer l'urgence de lancer le secours. Malheureusement dans ce cas l'on ne connait pas la situation au dessus de sa tête et c'est pourtant ça qui va déterminer les actions à mener.
Pour toi comme pour le lecteur, il est impossible de connaitre la configuration de la voile à ce moment précis. Une grosse asymétrique peut donner l'impression de chuter, mais normalement tu ressens une très forte bascule latérale dans ta sellette 'en tombant' du côté fermé (sauf à avoir une sellette croisillonnée). En théorie cette bascule doit être vigoureusement contrée au corps pour remettre tout l'appui du côté porteur puis ensuite à la commande pour conserver le cap. Ce contrôle à la commande peut se montrer finaud afin de ne pas décrocher ce qui vole encore.

Citation
Ensuite ma demi-aile droite me fait faire un 120° gauche vers le relief. Je suis en recherche de vitesse vers le relief. La voile s'est réouverte mais je vois de suite qu'une fois la ressource passée je n'aurais pas le temps de sortir. Finalement quand la resource finie je suis dèjà sous les cimes des arbres devant moi.
Le gros départ en rotation tend à confirmer qu'il s'agit à ce moment d'une assym.


Concernant ta remarque quant au choix de sellette, il faut prendre en compte qu'une sellette plus instable amplifie les sensations de transferts droite/gauche et le contact avec la voile mais en revanche amplifie les erreurs de pilotage (genre absence de contre).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Cowa
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD Volt 3 SLSC S
pratique principale: vol rando
vols: Un nombre certain de vols
Messages: 119



« Répondre #9 le: 27 Juin 2020 - 13:17:05 »

Le même jour à 25kms de toi j'ai eu la même mésaventure (je crois), c'était juste un peu plus tard 14h30.
Je me suis retrouvé bloqué sous le vent d'un gros thermique de direction SW alors que le vent était bien NW juste avant.
En fait ce thermique était tellement fort qu'il n'a pas permis à ma Volt de traverser, d'abord ralenti puis carrément en descente verticale avec les commandes toutes molles, la voile est bien restée ouverte.
J'avais de la hauteur donc j'ai pris le temps, et j'en suis sorti en tournant à droite donc vers le dynamique.

Quoi qu'il en soit le premier réflexe est je pense de vérifier si la voile réagit d'un côté, si possible en s'éloignant du relief, mais surtout pas de descendre les 2 mains bien sur.
Mais ce n'est que mon avis de mauvais pilote...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Là où il y a la volonté, il y a un chemin... Jamais le même en l'air !
Il vaux mieux regretter un vol que l'on n'a pas fait, qu'un vol que l'on a fait !!!
prunkdump
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: ITV Dolpo 2
pratique principale: rampant passion
Messages: 5



« Répondre #10 le: 27 Juin 2020 - 18:56:43 »

Le même jour à 25kms de toi j'ai eu la même mésaventure (je crois), c'était juste un peu plus tard 14h30.
Je me suis retrouvé bloqué sous le vent d'un gros thermique de direction SW alors que le vent était bien NW juste avant.
En fait ce thermique était tellement fort qu'il n'a pas permis à ma Volt de traverser, d'abord ralenti puis carrément en descente verticale avec les commandes toutes molles, la voile est bien restée ouverte.
J'avais de la hauteur donc j'ai pris le temps, et j'en suis sorti en tournant à droite donc vers le dynamique.

Quoi qu'il en soit le premier réflexe est je pense de vérifier si la voile réagit d'un côté, si possible en s'éloignant du relief, mais surtout pas de descendre les 2 mains bien sur.
Mais ce n'est que mon avis de mauvais pilote...

En tout cas cela confirme que c'était une journée tonique. Même si normalement quand même il devrait y avoir une grosse différence entre 10h15 et 14h30.

Mais c'est je genre de sensation que j'ai eu. Mais pas de thermique violent avant cela. Même si "violent" est subjectif.

Si je peux me permettre quelques remarques :
Tu indiques
Citation
Je monte encore à +2m/s sur cette face et je vole légèrement vers la gauche pour suivre le relief.

La fermeture :
A ce moment je suis certain d'être bras haut. Avec peut-être un très léger point de contact. Je me fais alors secouer, les élévateurs "oscillent" puis je me sens tomber.
en théorie ça n'est pas une situation à être bras haut : ça monte et tu es proche du relief. Il y a tous les ingrédients pour voler avec un peu de frein.

Un grand merci Plumocum pour ces remarques. Il faut bien que je tire quelque chose de cet incident. Effectivement je pensais à priori que sur les A modernes le bras haut était préférable en général.

C'est déjà un premier enseignement à en tirer. Tenir davantage sa voile en condition irrégulières.

En théorie, sur un incident de vol il faut lever les yeux pour voir la configuration de la voile. Mais on peut comprendre que dans le stress et proche du sol, le regard se focalise sur le sol et le point d'impact ou pour évaluer l'urgence de lancer le secours. Malheureusement dans ce cas l'on ne connait pas la situation au dessus de sa tête et c'est pourtant ça qui va déterminer les actions à mener.
Pour toi comme pour le lecteur, il est impossible de connaitre la configuration de la voile à ce moment précis. Une grosse asymétrique peut donner l'impression de chuter, mais normalement tu ressens une très forte bascule latérale dans ta sellette 'en tombant' du côté fermé (sauf à avoir une sellette croisillonnée). En théorie cette bascule doit être vigoureusement contrée au corps pour remettre tout l'appui du côté porteur puis ensuite à la commande pour conserver le cap. Ce contrôle à la commande peut se montrer finaud afin de ne pas décrocher ce qui vole encore.

Cette remarque m'interroge fortement aussi. Lorsque vous volez avec suffisamment de marge au sol vous regardez immédiatement votre voile dès que ça secout ? C'est sur que d'avoir le visu doit apporter beaucoup d'information. Mais je n'ai pas du tout ce reflexe.

Surtout que dans cet incident, en me fiant uniquement à mes sensations je n'ai pas détecté la fermeture.

Effectivement ma sellete est croisillonnée et le retour sellette est donc faible (et donc l'action aussi). Cela veut dire qu'en cas d'asymétrique il faut absolument que j'agisse de façon nette à la commande. Il n'y a pas d'autre solution.

Un grand merci encore pour ces remarques.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

lereseaudepp
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Aspen 4
pratique principale: cross
vols: 700 heures vols
Messages: 47



« Répondre #11 le: 27 Juin 2020 - 19:29:07 »

Lors de mon stage SIV les instructions étaient claires: asymétrique provoquée tu dois pouvoir sortir par un contre sellette (dynamique) sans toucher à la commande .. quelque soit la sellette.

Le contre sellette avec appui dynamique ce n était pas ce je pensais ...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le monde est minuscule, le paysage défile et ma vie bascule
edae
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Element X-Fire, Carrera+, Axis Vega 5, Diamir, Nearbirds Genesis
pratique principale: vol / site
Messages: 120



« Répondre #12 le: 27 Juin 2020 - 19:36:10 »

Si tu veux mieux comprendre ce que peut faire ton aile et les réactions à avoir un SIV est certainement une piste envisageable. Maintenant tu sais qu'en volant avec une gentille A à 10h15 du matin et en étant un pilote précautionneux tu peux malgré tout cela finir par être suspendu à 8m du sol dans une position scabreuse.

Il y a peu j'ai eu mon premier vrac jusqu'au sol et je suis resté dans une attitude trop passive en me contentant de ce qui me semblait suffisant. Après coup j'ai bien idée de ce que j'aurais dû faire et à quel moment. Je retiens la leçon.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
plumocum
les_modos
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeolite gt
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 913



« Répondre #13 le: 27 Juin 2020 - 20:33:53 »

Cela veut dire qu'en cas d'asymétrique il faut absolument que j'agisse de façon nette à la commande.
Non. La première action est un rapide coup d'oeil et si c'est à moitié fermé, transferer vigoureusement la charge sur le côté ouvert et gainant le corps et en pliant les jambes sous le cul (avec une sellette en position assise c'est beaucoup plus facile). Il faut intégrer que lorsqu'une partie de l'aile est fermée, il y a augmentation de la charge alaire sur la partie qui vole et donc augmentation de la vitesse de décrochage. Une action trop forte sur la commande provoquerait le décro de la partie qui vole encore et là c'est la cata. Le contrôle au frein doit donc se faire avec délicatesse et précision et uniquement pour enrayer un départ en rotation si le contre n'y suffit pas.
C'est pourquoi je pense qu'en SIV on enseigne ça.
Lors de mon stage SIV les instructions étaient claires: asymétrique provoquée tu dois pouvoir sortir par un contre sellette (dynamique) sans toucher à la commande .. quelque soit la sellette.

C'est toute la différence entre les incidents provoqués en SIV et la vraie vie : dans la vraie vie il y a souvent un relief à proximité et là, le contrôle du cap est l'élément prioritaire. Toutefois, je ne vole pas avec des A depuis très longtemps et peut-être que sur les A modernes, le simple transfert de poids suffit à conserver le cap.

Cette précision de la gestuelle est longue à acquérir car elle n'est efficace que si elle est appliquée au bon moment, faute de quoi l'effet devient pire que de ne rien faire. Elle s'applique pourtant aussi bien en sortie de domaine de vol que pendant le domaine de vol et c'est aussi elle qui, lorsqu'elle est acquise, permet à certains pilotes aguerris d'affirmer qu'ils ne ferment quasiment jamais. Pas de miracles, en plus des stages, il faut juste voler, voler, voler et faire beaucoup de pente école.
« Dernière édition: 27 Juin 2020 - 20:39:37 par plumocum » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
Willitou
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 400 vols
Messages: 32


« Répondre #14 le: 28 Juin 2020 - 02:08:27 »

Hello,

J'ai passé ma journée à Planfait où je prends toujours autant de  plaisir à regarder les pilotes décoller et essayer de prendre l'ascenseur.

A 14h30 ;  20km/h de Nord-Ouest et à ce moment là ; une activité thermique qui se ressaisit avec le soleil qui se profile !

Beaucoup de voiles en l'air mais pas les CCC habituelles probablement occupées à faire du biplace qui tourne à plein régime.

Je sors du décollage et prends assez rapidement 200 m ; les meilleurs thermiques sont à 2m/s mais le vent qui souffle en rafales me ballade allègrement.
Je décide de filer en direction du château de Menthon où je vois deux biplaces qui enroulent à toute vitesse.

J'ai chute oublié un détail ; j'avance à 15km/h et je vais arriver sous le vent d'un gros thermique.
Je suis assez vigilant et bien au contact car ça bougeotte un petit peu.

Et au moment où je quitte la falaise de Planfait pour arriver sur cette zone ; direction Bluffy / Alex ; le portier vient me rappeler que c'est un club privé où je ne suis pas invité.
j'ai la sensation étrange que la voile a buté sur un obstacle ; je suis arrêté net ; les suspentes se détendent illico ; j'avais le nez en l'air et je peux voir la voile s'écrouler dans toute sa leur longueur puis se replier et revenir sur moi : une très très belle frontale !

Dans mon esprit c'est très clair; une belle frontale de l'espace ; j'ai 300 m de gaz ; pas de déséquilibre ; bien centré dans la sellette ; les pieds calés dessous et jambes écartées l'accélérateur est encore dans le plastique) et je lui dis mentalement "vole" en levant bras hauts ; je sais qu'elle va ré-ouvrir en claquant vraiment fort (elle n'est pas discrète) et qu'une petite tempo suffira à réintégrer le domaine de vol !
On se détend ; pas de surpilotage ; pas de décrochage dynamique bien que je me dis que j'ai loupé un truc dans placement (je débute en thermique).

Tout ceci pour dire qu'avoir provoqué de grosses frontales en SIV (je ne parle pas d'asymétriques) et la lecture du chant du vario m'a sûrement permis de n'être  trop surpris et de comprendre l'incident.

Je l'avoue je vole depuis très peu sur ce site donc clairement j'ai du louper un truc.

Donc le SIV peut-être utile et une belle sangle à portée de main peut permettre de se vacher dans un arbre faute de mieux (j'ai une sangle de deux mètres).





Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
blabair
crossman (woman)
******
En ligne En ligne

Aile: gin Léopard XS rouge blanche
pratique principale: cross
vols: + de au - bcp de vols
Messages: 165



WWW
« Répondre #15 le: 28 Juin 2020 - 07:50:42 »

Si tu veux mieux comprendre ce que peut faire ton aile et les réactions à avoir un SIV est certainement une piste envisageable. Maintenant tu sais qu'en volant avec une gentille A à 10h15 du matin et en étant un pilote précautionneux tu peux malgré tout cela finir par être suspendu à 8m du sol dans une position scabreuse.

Il y a peu j'ai eu mon premier vrac jusqu'au sol et je suis resté dans une attitude trop passive en me contentant de ce qui me semblait suffisant. Après coup j'ai bien idée de ce que j'aurais dû faire et à quel moment. Je retiens la leçon.
Bo jour, as tu raconté ton vrac jusqu au sol quelque part? Je vois que ça fait deux fois que tu en fais allusion...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
Médaille en chocolat du 20millionième
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: La même que Plumocum
pratique principale: cross
vols: un paquet de vols
Messages: 720


Up, up, and away !


WWW
« Répondre #16 le: 28 Juin 2020 - 10:24:33 »

. (Mal lu un post)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Man's
Gand
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Freestaÿle 2 & Mini Mario
pratique principale: vol rando
vols: Jamais assez de vols
Messages: 122


Si vous n'avez besoin de rien ...


« Répondre #17 le: 28 Juin 2020 - 23:55:24 »

C'est peut-être là mon erreur principale hein ? Je suis allé me mettre trop tôt derrière le thermique de la falaise à exploiter la face moins raide. Mais bon ça marche... Je monte encore à +2m/s sur cette face et je vole légèrement vers la gauche pour suivre le relief.
Je ne connais pas le site, mais d'après ce que tu décris, je dirais que ta plus grosse erreur est de penser que c'est ça ta plus grosse erreur ^^

La fermeture :
A ce moment je suis certain d'être bras haut. Avec peut-être un très léger point de contact. Je me fais alors secouer, les élévateurs "oscillent" puis je me sens tomber.

Malheureusement là je n'ai pas compris Pleure  Je n'ai pas trouvé la sensation si violente. Je ne me suis pas senti tomber si fort que ça (pas de gros stress). Je n'ai pas senti de grosse bascule arrière pouvant faire penser à une frontale.

Mais je vois l'ombre de mon parapente et je vois qu'il n'est plus du tout sous pression. Au niveau des sensations je me sens en parachutale. Mais comme je ne l'ai jamais expérimenté en SIV je ne peux pas le confirmer. En tout cas ça m'a paru long. Mais ça ne l'a peut être pas été tant que ça  hein ?

Ensuite ma demi-aile droite me fait faire un 120° gauche vers le relief. Je suis en recherche de vitesse vers le relief. La voile s'est réouverte mais je vois de suite qu'une fois la ressource passée je n'aurais pas le temps de sortir. Finalement quand la resource finie je suis dèjà sous les cimes des arbres devant moi.

Pour moi, le soucis, c'est que tu subis complètement le comportement de ta voile pendant l'incident : quand tu as le temps de voir l'ombre de ta voile pour savoir dans quel état elle est, c'est d'une part que tu n'as pas été assez attentif au comportement de celle ci, et surtout que ton regard n'est pas du tout au bon endroit !
La priorité c'est de garder son cap, toujours, tout le temps !

edit : ne le prends pas comme une attaque, et c'est cool que ça se finisse plutôt bien pour toi !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

... n'hésitez pas à faire appel à moi !
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
compétiteur(trice) de haut vol
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 489




WWW
« Répondre #18 le: 29 Juin 2020 - 10:55:24 »

La priorité c'est de garder son cap, toujours, tout le temps !
pas vraiment d'accord

la priorité c'est d'analyser, puis de décider enfin agir

analyser :
* où se trouve le relief (coté mais aussi en bas) en fait les obstacles en général (est-ce qu'il y a d'autres parapentes dans les environs ?)
* dans quel état est le parapente ?
  - est-ce qu'il peut rouvrir compte tenu du temps dont je dispose (cf présence des obstacles) ?
  - est-ce qu'il reste manœuvrant ? Quels sont ses angles (lacet, roulis tangage), vitesses (au pluriel : vitesse sur trajectoire mais aussi vitesse sur chacun des 3 axes précédant)

Pour rappel de vieux crouton : il m'est arrivé de croiser une bulle assez agressive vers le Granier. J'étais assez dégagé du relief (mais un copain derrière moi). Fermeture significative, mais surtout le parapente était dans une chandelle (suite à la bulle) donc bientôt plus de vitesse. Dans ce cas-là j'ai préféré laisser partir sur un demi-tour pour reprendre de la vitesse, en plus cela améliore l'efficacité des commandes (mais face à face avec le copain, c'était la 2e chose à traiter après)

Dernière décision : Agir c'est non seulement appliquer la décision, mais aussi reconstruire les (nouvelles) hypothèses, les plans B...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.048 secondes avec 25 requêtes.
anything