+ Le chant du vario +

Forum de parapente

25 Janvier 2021 - 01:53:42 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1]   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Paramoteur et ULM : Treuil moto.  (Lu 1005 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
calvat1
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 2000 vols
Messages: 12


« le: 15 Novembre 2020 - 16:02:08 »

    Devant ces treuils solo, je reste perplexe.  Je trouve étonnant d'être un des rares à decoller avec un cocon motorisé,  par rapport  à ces treuils j'y vois plus d'avantages que d'inconvénients.   Les seuls fabricants qui ont mis sur le marché des cocons motorisés sont ceux qui ont tenté l'electrique. 7000 euros sans la batterie soit 4000 avec en plus pour une autonomie de 40 mn.  24 kg minimum.    Devant  tant d'ingéniosité pour concevoir ces treuils solo, pourquoi ils ne s'orientent pas vers le cocon motorisé.   Quand je suis en vol , je suis exactement comme en libre avec 14/15 kg de plus.
     Par cocon motorisé je m'explique,  vieux cocon light, petit châssis maison, moteur top 80 avec petit dellorto ( conso, 1,5 l h), se fabriquer un deport pour l'helice repliable reculée  de 50 cm .  Le bruit est très faible vu que pour le palier je suis au 1/3 de la puissance max et comme je chasse le thermique c'est en dessous de ça .  Comme il n'y a pas de cage ça rentre dans n'importe quelle voiture.   Je ne lui trouve qu'un défaut,   le décollage. Sans cage, bien attendre que la voile soit à la verticale pour mettre les gaz, sinon, melimelo entre les suspentes,  frein et l'helice.   J'ai changé 1 frein et une C sur ma sigma 8 avec laquelle  je vole avec.  J'attends de me trouver une grande voile montagne d'occase qui tient à 10 km h au-dessus de la tête et le problème sera réglé je pense. 
     Par rapport au treuil, pas besoin de champ immense, possibilité de remettre le moteur en route si on a raté le thermique, et retour voiture assuré sauf panne.  Pour la gestuelle du décollage,  c'est pas fait pour les débutants c'est vrais mais quelle liberté.  Je préfère le parapente sans moteur quand même,  y a pas photo.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Charognard
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 21



« Répondre #1 le: 15 Novembre 2020 - 22:58:14 »

Calvat1, sans cage et filet, tu n’as jamais eu peur que la ligne de ta poignée à gaz touche l’hélice et te rentres la main dans le hachoir ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
calvat1
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 2000 vols
Messages: 12


« Répondre #2 le: 16 Novembre 2020 - 08:58:31 »

      Mon cable d'accélérateur n'est pas assez long pour passer dedans.  Mes bras non plus, mon tube carbone fait 50 cm.   De toute manière,  ce n'est pas pour un débutant,  mais une fois décollé c'est vraiment  bien, je suis allongé comme en libre.  J'ai aussi un vrais miniplane d'occasion, je ne m'en sers pas, à chaque fois je prends mon 'castaplane' même si les décollages sont plus délicats.  Je pense que quand j'aurai fait l'acquisition d'une voile légère le problème du décollage sera réglé. J'ai fait des comparaisons sans decoller entre ma sigma 8, 6kg, et une hook 2 light.  Rien à voir, tout se fait au moins à une vitesse reduite de 1 tiers au moins, la phase la plus délicate étant le moment ou on décide de mettre les gaz, ne pas accélérer tant que la voile n'est pas à la verticale.
     Si la voile est molle,  suspentes détendues, la probabilité de toucher les freins avec l'helice est assez forte.  Mais pas de panique,  on entend tac, tac, halte aux gaz. Les hélices ne sont pas des rasoirs et ne coupent pas les suspentes aussi facilement et en plus ce ne sont que les freins et C qui peuvent être touchés et pas les A. Si les écoles  de parapente  devaient changer le suspentage chaque fois qu'il y a un emmelage, ruine assurée.  Controle visuel et c'est reparti , c'est pour ca que je rigole sur les décos herbeux,  attention,  attention, tu vas abîmer mes suspentes si tu marches dessus. .....j'ai bien dis herbeux pas caillouteux ou la prudence.
   
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
airsinge
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: apprends à voler
vols: depuis longtemps déjà des vols
Messages: 134



« Répondre #3 le: 16 Novembre 2020 - 12:30:01 »

Toi (le Charognard) qui reviens déjà de déceptions avec le paramoteur, en solitaire dans tes grands espaces je te vois plutôt finir par piloter ça https://www.icaro2000.com/Products/Swift/Swift.htm .

Si tu ne regardes pas le prix avant de passer commande, il est à toi. (Et prends-m'en un en rabe, pour mes petites envies de surfer l'onde de foehn entre chez moi et la pointe finistère de la péninsule ibérique).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1151 vols
Messages: 160



« Répondre #4 le: 16 Novembre 2020 - 14:15:49 »

...je te vois plutôt finir par piloter ça https://www.icaro2000.com/Products/Swift/Swift.htm .

Cet engin est vraiment magnifique ! très heureux

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
airsinge
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: apprends à voler
vols: depuis longtemps déjà des vols
Messages: 134



« Répondre #5 le: 16 Novembre 2020 - 15:01:47 »

Et en plus il est calibré pour apurer les finances d'un retraité de l'éducation nationale ! Juste ce qu'il faut pour liquider les vieux restes de thésaurisation ! Et si tu ne sais pas à qui le léguer de manière posthume, je suis là pour débarrasser (sauf à casser ma pipe le premier, ce qui n'est jamais à exclure, mais la motivation de finir par honorer ta générosité pourrait m'aider à durer...).  salut !
« Dernière édition: 16 Novembre 2020 - 15:13:51 par airsinge » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
calvat1
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 2000 vols
Messages: 12


« Répondre #6 le: 17 Novembre 2020 - 09:13:48 »

    Pour le prix,  il y en a des pas cher.    Je sais de quoi je parle, j'en ai eu un pendant 6 ans et suis revenu au parapente.  C'était le model américain motorisé,  j'avais du le payer dans les 7000 et je l'ai revendu 6000.  6000 euros pour un swift motorisé c'est donne.  En plus je l'avais transformé  en 3 axes et fabriqué les aerofreins,  au mm près,  comme ceux d'aeriane.
  A ça plane, du vercors j'arrivais directement à chamechaude.  Mais, mais, mais....c'est la remorque, le montage, le démontage,  pas de copains pour la biere, les pilotes de planeurs du Versoud qui viennent  te voir comme une bête curieuse. Et la peur de se vacher avec la voiture et la remorque au Versoud.  La visibilité  avec tous ces tubes devant les yeux c'est pas terrible par rapport au parapente et quand tu es aux milieu des parapentes tu vois rien au dessus et monte plus vite qu'eux.
   Le sérieux au décollage,  allo la tour ici aile volante, demande autorisation pour decoller, etc....une fois serrage moteur 30 secondes après le déco,  demande autorisation pour poser à contre sens puis visite d'un contrôleur,  vous me ferai un compte rendu pour m'expliquer l'incident. L'aviation sérieuse c'est pas marrant.
    Si je l'avais gardé j'aurais changé le moteur solo de merde pour un top 80 qui demarre au quart de tour. Comme d'habitude, pas prix de cours pour le piloter (hors mis ceux d'ulm nécessaires pour obtenir le 3 axes, 7 h en tout).  Le moniteur m'avait demandé de l'amener pour faire du roulage, et comme j'avais mis un peu trop de gaz, décollage , ho put..., pas de radio, demerde toi....et je l'ai pas cassé au posé , mais plus tard j'ai plié 2 fois la roue avant.   C'est d'une sensibilité diabolique en tangage,  en vol faut laissé faire mais à l'atterro il faut être extrêmement délicat avec le manche......
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
airsinge
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: apprends à voler
vols: depuis longtemps déjà des vols
Messages: 134



« Répondre #7 le: 17 Novembre 2020 - 11:37:56 »

Rhô ben merde ! C'est limite flippant d'apprendre au détour d'un hors-sujet de va-nu-pied que son rêve inaccessible ne l'est en fait pas !

Et effectivement, rien qu'à mater les videos je serre un peu les fesses à l'attéro à cause du tangage sensible (et un peu aussi à l'idée de ce que pourrait engendrer la découverte en dernière seconde d'une barre à mine plantée négligeament au bord de la ligne d'attéro choisie pour vacher).

T'as vraiment tout essayé et bricolé dans l'aérien à taille pédestre !

Bon, et au niveau motorisation, l'électrique ça met quand-même beaucoup plus à l'abri du serrage ou simplement du redémarrage aléatoire, non ? En plus, un rendement énergétique de plus de 90% ça fait plaisir et ça (ne) s'entend (pas), même si le stockage pèse un peu pour une autonomie limitée. D'ailleurs, 30mn, ça te semble suffisant par rapport à ce que tu faisais avec ton thermique ?

« Dernière édition: 17 Novembre 2020 - 11:45:24 par airsinge » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
calvat1
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: M 7
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 2000 vols
Messages: 12


« Répondre #8 le: 17 Novembre 2020 - 17:13:58 »

  30 mn ça suffit bien pour accrocher le 1er thermique,  c'est une machine formidable pour thermiquer,  taux de chute o,6, o,7m/s avec le moteur en plus.  Le solo qui était monté dessus est un vieux  moteur de chantier qui a été monté sur les ulm tres léger et sur pas mal de paramoteur.  Lourd et pas puissant,  12 cv, avec une putain de compression à passer.  Il fallait mettre 2 batteries à l'avant du swift pour avoir assez de puissance et ça participait à équilibrage de la machine, chose très importante sur une aile volante.
   Je me rappelle,  je devais être  à 1200m vers les 3 pucelles,  y avait rien à enrouler,  je me dis moteur, reu, reu, reu, rien.  Vite casse toi vers le Versoud,  direct bas audessus de Grenoble, pas sur de rentrer jusqu'au terrain.   Je refais une tentative au-dessus de Grenoble et miracle il redémarre.  Direction le st eynard et j'ai sauve ma journée.
   Moralité,  ne pas compter sur le moteur thermique pour se sortir d'un mauvais choix.  Je pense que l'electrique est plus fiable pour quelqu'un de joueur.  Avec cette machine je n'ai jamais osé partir loin contrairement au parapente ou le retour est facile . Le risque de casser l'engin aussi en cas de mauvaise vache m'a pas mal freiné.   Peut être que si j'avais volé avec un copain ayant aussi un swift cela aurait été different.  Une chose aussi que seul le parapente apporte, c'est la proximité du vol près du relief à vitesse lente exactement comme les oiseaux, les pieds dans les sapins, entendre un animal déguerpir,  le vent sur les joues.  Dans un swift on est comme dans un planeur,  pas de symbiose avec la nature.  La remorque, montage, demontage, j'ai essayé,  pas de regrets.  Peut être si j'avais eu une petite base ulm avec hangar j'aurai continué.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
plouffeur(se)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 36




WWW
« Répondre #9 le: 17 Novembre 2020 - 18:13:22 »

Dans un swift on est comme dans un planeur,  pas de symbiose avec la nature. 
oui mais j'imagine aussi qu'en contrepartie il fait beaucoup moins froid ?
à mon âge (légèrement) grandissant, le confort commence à avoir son importance ... et j'avoue que faire de jolis vols en printemps, c'est vite un peu gâché par la température
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
SebDuSud
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: OXA 3, Susi 3, Way Sexy 22, Magnum
pratique principale: apprends à voler
vols: pas assez! vols
Messages: 0


« Répondre #10 le: 18 Novembre 2020 - 08:17:21 »

    Pour le prix,  il y en a des pas cher.    Je sais de quoi je parle, j'en ai eu un pendant 6 ans et suis revenu au parapente.  C'était le model américain motorisé,  j'avais du le payer dans les 7000 et je l'ai revendu 6000.  6000 euros pour un swift motorisé c'est donne.  En plus je l'avais transformé  en 3 axes et fabriqué les aerofreins,  au mm près,  comme ceux d'aeriane.
  A ça plane, du vercors j'arrivais directement à chamechaude.  Mais, mais, mais....c'est la remorque, le montage, le démontage,  pas de copains pour la biere, les pilotes de planeurs du Versoud qui viennent  te voir comme une bête curieuse. Et la peur de se vacher avec la voiture et la remorque au Versoud.  La visibilité  avec tous ces tubes devant les yeux c'est pas terrible par rapport au parapente et quand tu es aux milieu des parapentes tu vois rien au dessus et monte plus vite qu'eux.
   Le sérieux au décollage,  allo la tour ici aile volante, demande autorisation pour decoller, etc....une fois serrage moteur 30 secondes après le déco,  demande autorisation pour poser à contre sens puis visite d'un contrôleur,  vous me ferai un compte rendu pour m'expliquer l'incident. L'aviation sérieuse c'est pas marrant.
    Si je l'avais gardé j'aurais changé le moteur solo de merde pour un top 80 qui demarre au quart de tour. Comme d'habitude, pas prix de cours pour le piloter (hors mis ceux d'ulm nécessaires pour obtenir le 3 axes, 7 h en tout).  Le moniteur m'avait demandé de l'amener pour faire du roulage, et comme j'avais mis un peu trop de gaz, décollage , ho put..., pas de radio, demerde toi....et je l'ai pas cassé au posé , mais plus tard j'ai plié 2 fois la roue avant.   C'est d'une sensibilité diabolique en tangage,  en vol faut laissé faire mais à l'atterro il faut être extrêmement délicat avec le manche......
A 6000 j'en aurai acheté un pour sur ! Je regarde a tout hasard ces dernières années, mais un electrique + une bonne remorque + un peu de merdier, c'est plus proche de 60 000 que de 6000...  quoi

J'ai fait un stage avec Jacques Bott il y a 2 ans puis fait 3 ou 4 grands vols avec son Swift libre (non motorisé) en depart remorqué. Ce dont je me souviens le plus c'est: les transitions de dingue et aussi la petite boule au ventre dans les points bas (bizarrement, tu te sors les doigts du cul pour ressortir des points bas ! )

Je recommande de faire un stage c'est super sérieux, marrant et instructif. Après, on aime ou on aime pas le compromis logistique / perf: c'est très différent du parapente et tout même assez différent du planeur.

http://www.ultralight-glider.fr/fr/
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: [1]   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.143 secondes avec 23 requêtes.
anything