+ Le chant du vario +

Forum de parapente

21 Septembre 2020 - 21:18:12 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2] 3  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L’accélérateur est il indispensable?  (Lu 1556 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: encore un peu plus de vols
Messages: 283



« Répondre #25 le: 15 Septembre 2020 - 21:40:05 »

Je ne veux pas faire du HS, mais je suis époustouflé que tu ais pu faire 22 vols sur un stage initiation.On parle bien d'un stage d'une semaine?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JeromeB
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: bèze
pratique principale: rampant passion
vols: <*_*> vols
Messages: 33



« Répondre #26 le: 15 Septembre 2020 - 21:53:40 »


JeromeB a déjà presque tout dit, et encore il pouvait ajouter qu'aux grandes oreilles il n'est pas seulement bénéfique d'accélérer mais c'est même plus sûr pour éloigner un risque de parachutale voire de décrochage aérodynamique (que présentent certaines ailes plus que d'autres dans cette configuration où seul vole le centre de la voile). De même lorsqu'on se fait surprendre par une bruine ou une pluie qui altère les qualités de vol et fait risquer la parachutale, la modification du profil par l'accélérateur est recommandable (et les oreilles aussi selon moi).


oui pardon, j'ai oublié de rajouter cet élément important de sécurité lors d'une descente aux oreilles, je n'y ai pas pensé sur le moment.

Clarification: Les oreilles s'effectuent de préférence avec adjonction de l'accélérateur, pour permettre une descente plus efficace, mais également, éviter à la voile une fâcheuse tendance au parachutage.

Maintenant on pourrait rajouter que lors d'une formation au parapente, l'acquisition de la technique de descente aux oreilles complète, donc avec accélérateur, devrait être un passage obligatoire pour tout stagiaire.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
HeleneF
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Pas équipée
pratique principale: apprends à voler
vols: Pente-école vols
Messages: 18


« Répondre #27 le: 16 Septembre 2020 - 06:17:09 »

Je ne veux pas faire du HS, mais je suis époustouflé que tu ais pu faire 22 vols sur un stage initiation.On parle bien d'un stage d'une semaine?
Oui 22 vols en une semaine (10 min de vol max). Une semaine de beau temps Début août et des conditions de vol faciles. Deux deco différents mais avec le meme atterro. 200 et 500 m de dénivelé. Facile d’enchainer les vols pour les plus motivés grace aux remontées mécaniques. On a fait des exercices: tangage, roulis, oreilles, tourner a la sellette ... mais on n’a pas discuté de l’accelerateur.

 salut !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: encore un peu plus de vols
Messages: 283



« Répondre #28 le: 16 Septembre 2020 - 07:30:26 »

 pouce Et ben c'est un stage bien rentabilisé!
Pour l'accélérateur on trouve la plupart des infos théoriques dans la littérature parapentesque et il y a beaucoup d'autres sujets importants à voir en stage init, donc il me semble que c'est un point rarement abordé.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
En ligne En ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 813



« Répondre #29 le: 16 Septembre 2020 - 09:34:13 »

Je ne veux pas faire du HS, mais je suis époustouflé que tu ais pu faire 22 vols sur un stage initiation.On parle bien d'un stage d'une semaine?
Oui 22 vols en une semaine (10 min de vol max). Une semaine de beau temps Début août et des conditions de vol faciles. Deux deco différents mais avec le meme atterro. 200 et 500 m de dénivelé. Facile d’enchainer les vols pour les plus motivés grace aux remontées mécaniques. On a fait des exercices: tangage, roulis, oreilles, tourner a la sellette ... mais on n’a pas discuté de l’accelerateur.

Eh bé ! Cela me laisse aussi dubitatif car en admettant que le 1er grand vol s'est fait dès le 3èm jour et que ce stage init. en compter 5, cela nous donne un peu plus de 7 vols/jours en moyenne sur les 3 derniers jours de formation.

Au-delà du fait que cela me semble risqué du fait la fatigue induite. Cela amène aussi probablement une saturation à nos capacités d'intégrer des éléments pédagogiques nouveaux. Là, on voit bien que cela ne laisse pas vraiment le temps d'aborder des sujets qui devraient pourtant être vus à l'issue de cette formation qui pour nombre est la seule.

Bref, cela ne me convainct pas que ce stage initiation fût une vraie réussite.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
laurentgedm
les_modos
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Zeno, Agility, Diamir ForTwo
pratique principale: rampant passion
vols: plein de vols
Messages: 180



« Répondre #30 le: 16 Septembre 2020 - 09:42:40 »

gna gna gna
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
En ligne En ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 813



« Répondre #31 le: 16 Septembre 2020 - 09:51:37 »

gna gna gna

Oui tu as raison !  

Et pourtant Hélène est dans le questionnement, et pourtant il est établi que le fait d'enchaîner trop de vol sur une journée de stage est clairement un facteur de risque, et pourtant...

forum de parapente
« Dernière édition: 16 Septembre 2020 - 09:57:15 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Samsam
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Epsilon
pratique principale: apprends à voler
vols: 1 vols
Messages: 2


« Répondre #32 le: 16 Septembre 2020 - 10:55:03 »

Gna gna gna et gna. En admettant que le 1er grand vol s'est fait le 3 ème jour et que ce stage init en compte 3, cela nous donne exactement 22 vols le dernier jour de formation. Je suis dubitatif aussi  mort de rire . Il existe des écoles qui emmènent leurs élèves en stage "1 er grands vols" après que ceux-ci aient déjà fait leurs pentes écoles. Sur une semaine de stage cela fait 3 vols par jour et un vol bonus.   trinquer  Wowo
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
HeleneF
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Pas équipée
pratique principale: apprends à voler
vols: Pente-école vols
Messages: 18


« Répondre #33 le: 16 Septembre 2020 - 11:55:18 »

Le rythme était tout à fait gerable. Débutions nos journées vers 9h et terminions vers 16h avec une bonne pose déjeuner à midi.
Nous avons volé le 1er jour, dimanche et avons fait notre dernier vol vendredi vers 15h. Pas volé lundi à cause des conditions météo.

Il fallait avoir fait au moins 5 jours de pente école pour faire le stage et être validé par l’encadrant.
C’était un super stage, guidage radio en continu, avec un moniteur au deco et un autre à l’atterrissage. Rien à redire ou critiquer de mon pont de vue.

Mais cela se passe sûrement  différemment dans d’autres clubs...
Sourire

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 598




WWW
« Répondre #34 le: 16 Septembre 2020 - 11:56:52 »

On peut peut-être stopper les digressions avant que ce topic part en sucette

doublé par Hélène qui a su gérer son fil  pouce
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
Flying Caribou
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Beat, Alpha 6
pratique principale: apprends à voler
vols: 120 vols
Messages: 49



« Répondre #35 le: 16 Septembre 2020 - 13:28:33 »

J'avoue, tout s'explique, s'il faut avoir fait 5 jours de pente école avant d'enchaîner sur 5 jours de vol, avec remontée mécanique, c'est tout à fait gérable !! et je dirai le Must, car les rotations en navette, ca donne la gerbe à force Razz
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willitou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 140


« Répondre #36 le: 16 Septembre 2020 - 15:12:35 »

Avec un peu de motivation au Puy de Dôme ; il possible de faire 5 ploufs par jour  banane qui s'?crase  banane qui s'?crase
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piment
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Spantik M et M3
pratique principale: vol rando
Messages: 585


« Répondre #37 le: 16 Septembre 2020 - 17:56:25 »

Pour revenir au sujet initial, l'accélo vu ce que ça pèse je ne vois pas l'intérêt de ne pas le monter...
A la rigueur en vol rando quand je serai trèèès vieux et que je ne pourrai plus porter les 11 kg de mon sac virer le secours et le casque mais pas l'accélo...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Buck Danny
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: F18
pratique principale: autre (?)
vols: 30000 vols
Messages: 98


« Répondre #38 le: 16 Septembre 2020 - 18:48:30 »

Nous sommes d'accord sur le sujet.
Pour un débutant l'envie de voler à tout prix, l'effet de groupe, l'expérience en devenir l'exposent parfois à se jeter dans le bouillon un peu trop vite.
Donc l'accélérateur a toute son utilité  vrac

Alors, je vais un peu casser l'ambiance, mais j'ai vu une jeune pilote se tuer par usage de l'accélérateur, justement dans ces conditions.
Comme le disait kriko précédemment l'accélérateur est un élément de perf, pas de sécurité. Libre à vous de penser le contraire.
Le forum ne manque pas de fils de discussion sur l'usage de l'accélérateur, et un numéro récent de ppmag consacre plusieurs pages à l'utilisation de l'accélérateur.
Cette utilisation ne s'improvise pas et s'apprend.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
papoteuse(eur)
*
En ligne En ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 594



« Répondre #39 le: 16 Septembre 2020 - 19:09:35 »

Alors, je vais un peu casser l'ambiance, mais j'ai vu une jeune pilote se tuer par usage de l'accélérateur, justement dans ces conditions.
Comme le disait kriko précédemment l'accélérateur est un élément de perf, pas de sécurité. Libre à vous de penser le contraire.
Le forum ne manque pas de fils de discussion sur l'usage de l'accélérateur, et un numéro récent de ppmag consacre plusieurs pages à l'utilisation de l'accélérateur.
Cette utilisation ne s'improvise pas et s'apprend.

J'ai déjà donné mon avis là-dessus. Et je suis de ton avis.
Si on inverse le raisonnement :
Un accélérateur s'accompagne d'une connaissance, d'un réglage, d'essais, ... Si on a pas ces connaissances, on ne vole pas ? Ou on vole à des moments où on ne doit pas s'en servir ? Quitte à demander une analyse dans le doute.

Au risque de relancer le débat sur la vitesse, 8 à 10 km/h (j'espère que les pilotes qui volent en C ou D et qui ont un barreau qui pousse 1( à 20 savent se servir de leur accélérateur) ça ne sauve pas quelqu'un. Si une aile école est dans les limite de vol, c'est qu'au sol, il faut carrément gérer !
Et pour le "oui mais si on est en l'air qu'on a rien vu venir et qu'on se fait reculer"... Ben je connais personne qui se soit retrouvé crucifié sur un obstacle parce qu'il lui manquait les 10 km/h de l'accélérateur. EN revanche je connais quelques pilotes qui au mieux se sont fait de belles frayeurs et au pire se sont fait mal parce que leur aile était accélérée.

L'accélérateur je suis pour, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Ne fusse que pour accompagner les oreilles. Mais  ça n'est pas LA solution pour sortir d'un venturi, ou de tout autre situation venteuse. C'est une solution. Et une solution qu'on utilise quand on voit qu'en accélérant on va passer large. Si on commence à avoir un doute, ou  dans une masse d'air très turbulente ou près du relief, on cherche une autre solution... Moi je ne suis pas Maurer et je l'assume !

A+
L
« Dernière édition: 16 Septembre 2020 - 19:16:12 par choucas » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le CDV cautionne (avec droit et j'accepte) des comportements que je ne peux accepter.
Avec si peu de respect, je ne vois pas l'intérêt de rester pour alimenter le réservoir de haine de certain_ !
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1150 vols
Messages: 1 435



« Répondre #40 le: 16 Septembre 2020 - 19:10:34 »

Mon avis personnel sur le sujet de ce fil.
Je pense qu'il est préférable d'avoir effectivement un accélérateur monté sur sa sellette, mais je vais avoir un discours beaucoup moins catégorique que d'autres sur ce fil.

En fait il a été évoqué l'usage de l'accélérateur pour deux situations bien différentes : le gain en performance et la sécurité.

1/ : Gain en performance.

Il est tout à fait clair qu'un accélérateur est tout simplement indispensable pour des pilotes d’expérience réalisant des vols de distance (dont les compétiteurs évidemment).
Il permet en particulier d'optimiser les transitions face au vent.
Mais ce problème ne concerne en aucune façon Hélène qui, avec ses 22 vols, n'envisagera pas, d'ici pas mal de temps, d'effectuer des vols de distance !  pouce  Rigole

2/ : Sécurité.
Deux points ont été abordés :

1/1 : Vol face à un vent soutenu pour ne pas se faire reculer.
Comme cela a été dit, un débutant ne devrait jamais se retrouver dans cette situation car cela correspond clairement à un manque d'analyse et d'anticipation sur l'aérologie.
Peut-être est-il possible en bord de mer (je ne pratique pas ce type de vol) que le vent passe très vite de 10 à 30 km/h sans qu'on puisse réagir suffisamment vite en vol, mais cela m’étonnerait ?
Pour un pilote qui vole "dans le bocal" en mode "loisir" ou qui effectue des vols rando ou montagne en conditions aérologiques annoncées calmes, il me semble qu'une telle situation ne devrait pas arriver.
Personnellement je vole depuis 33 ans, j'ai réalisé plus de 1 150 vols (et pas que des ploufs, loin de là !) et je n'ai JAMAIS eu à utiliser mon accélérateur à cause d’une impossibilité d'avancer face au vent, pour rejoindre un atterro visé par exemple.
Et pourtant ma voile actuelle a la réputation d'avoir une vitesse maximale assez faible (c'est le défaut principal qui était signalé dans les essais de cette voile).
C'est donc peut-être utile, mais Hélène doit savoir qu'il s'agit de conditions exceptionnelles qui ne devraient en principe pas arriver dans la vie d'un(e) pilote.
D'ailleurs pendant de nombreuses années nous n’avions pas (avec mes amis pilotes) d’accélérateur car cela n'existait alors pas et nous avons pourtant réalisé des centaines de vols sans aucun souci.

2/2 : Utilisation avec les oreilles.
Il est clair que si on veut stabiliser la voile (en conditions turbulentes) et/ou augmenter son taux de descente en utilisant les oreilles, il est nécessaire de disposer d'un accélérateur.
Mais il est rare aussi que l'on ait besoin d'utiliser les oreilles.
J'ai déjà expliqué sur le forum que je les ai personnellement utilisées une seule fois dans ma vie de pilote, après un décollage du Dôme des Glaciers suite à une mauvaise analyse aérologique de notre part.
Le vol avait été vraiment très turbulent et nous n'aurions jamais dû décoller.

Morale : depuis bien longtemps mes sellettes successives ont bien été équipées d'un accélérateur, mais je n'ai en fait utilisé cet équipement qu'une seule fois en vol dans ma vie (mais j'étais content de l'avoir ce jour-là).
Tout cela pour dire ceci en synthèse :
- il vaut mieux avoir un accélérateur monté et réglé sur sa sellette plutôt que de ne pas en avoir (surtout que cela ne coûte pas cher et ne pèse pratiquement rien) ;
- mais il faut qu'Hélène sache qu'en volant en mode "loisir" en conditions aérologiques peu soutenues, elle n'aura sans doute que très peu d'occasions d'avoir à l’utiliser, et peut-être ne l’utilisera-t-elle pas du tout pendant plusieurs années ?

C'est un accessoire qui peut rendre ponctuellement des services, mais qui est d'un usage rare (voire très rare) pour un pilote qui ne réalise pas de vols de distance et qui ne vole pas en conditions fortes, ce qui correspond à une très nombreuse catégorie de pilotes !

C'est juste mon avis personnel et je comprends très bien que d'autres membres qui se sont exprimés sur ce fil aient un avis différent sur ce sujet.

Marc
« Dernière édition: 16 Septembre 2020 - 19:17:26 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #41 le: 16 Septembre 2020 - 21:08:22 »

je sais pas vous mais je trouve que l'accelerateur fait un cale-pieds pratique mort de rire rien que pour cela j'aime bien l'avoir :-p

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
Charognard
compétiteur(trice) de haut vol
*******
En ligne En ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 475



« Répondre #42 le: 17 Septembre 2020 - 01:21:42 »

Pourquoi sur les ailes En A, le gain de vitesse ne se fait pas avec des trims plutôt qu’un accélérateur ?
Ça réglerait le problème des écoles qui ne montre pas l’usage de l’accélérateur pour la raison que c’est trop long de tout réajuster entre les élèves et vu le faible gain de vitesse possible avec une aile En A, une fermeture trimé ou détrimé ne doit pas être très très différente.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
brandi
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 259



« Répondre #43 le: 17 Septembre 2020 - 08:42:07 »

Ça réglerait le problème des écoles qui ne montre pas l’usage de l’accélérateur pour la raison que c’est trop long de tout réajuster entre les élèves
Au début du stage une sellette est attribuée par élève pour la semaine, cette sellette est réglé sur portique sangle + accélérateur, l'argument du temps trop long  ne me parle pas.

Perf ou sécurité si l'usage n'est pas appris en école elle se fait seul ou avec le conseil de pilote lambda voir d'un forum, ce n'est pas ma vision du rôle du formateur.

En club pour les jeunes pilotes on doit souvent palier à ce manque, on est jamais sûr qu'ils ne vont pas se mettre dans notre dos en l'air dans des conditions qui seront trop fortes sous l'influence des autres pilotes en l'air.

Ceci dis je rejoins le constat que si on a eu besoin de l'accélérateur (hors utilisation perf) c'est qu'on a raté quelque chose.
« Dernière édition: 17 Septembre 2020 - 08:50:47 par brandi » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
dgtall
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 20


« Répondre #44 le: 17 Septembre 2020 - 11:28:49 »

Pourquoi sur les ailes En A, le gain de vitesse ne se fait pas avec des trims plutôt qu’un accélérateur ?
Ça réglerait le problème des écoles qui ne montre pas l’usage de l’accélérateur pour la raison que c’est trop long de tout réajuster entre les élèves et vu le faible gain de vitesse possible avec une aile En A, une fermeture trimé ou détrimé ne doit pas être très très différente.

l'accélérateur a l'avantage d'etre symétrique et de laisser l'aile dans sa configuration "classique" lorsque qu'il n'est pas actionné.
Si des trims sont asymétrique ou dans une position non adapté au décollage, le pilote de l'aile en A risque d'"avoir des surprise (on considère que le pilote n'a pas le niveau pour s'interroger sur le reglage des trims)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Charognard
compétiteur(trice) de haut vol
*******
En ligne En ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 475



« Répondre #45 le: 17 Septembre 2020 - 12:53:33 »

Pourquoi sur les ailes En A, le gain de vitesse ne se fait pas avec des trims plutôt qu’un accélérateur ?
Ça réglerait le problème des écoles qui ne montre pas l’usage de l’accélérateur pour la raison que c’est trop long de tout réajuster entre les élèves et vu le faible gain de vitesse possible avec une aile En A, une fermeture trimé ou détrimé ne doit pas être très très différente.

l'accélérateur a l'avantage d'etre symétrique et de laisser l'aile dans sa configuration "classique" lorsque qu'il n'est pas actionné.
Si des trims sont asymétrique ou dans une position non adapté au décollage, le pilote de l'aile en A risque d'"avoir des surprise (on considère que le pilote n'a pas le niveau pour s'interroger sur le reglage des trims)

Dans une formation de paramoteur, les ailes sont équipées de trims et les instructeurs semblent être capable de ne pas prendre les élèves pour des idiots.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
HeleneF
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Pas équipée
pratique principale: apprends à voler
vols: Pente-école vols
Messages: 18


« Répondre #46 le: 17 Septembre 2020 - 13:19:46 »

Merci à tous, en particulier à Marc et Laurent pour la clarté de vos messages. C’est fort instructif, et répond complètement à mes questions du moment. MERCi
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
professionnels
papoteuse(eur)
*
En ligne En ligne

pratique principale: vol / site
Messages: 594



« Répondre #47 le: 17 Septembre 2020 - 13:38:32 »

Salut

Pour répondre à Charognard sur les trims :

Alors on a donc la question :
Citation
"Pourquoi sur les ailes En A, le gain de vitesse ne se fait pas avec des trims plutôt qu’un accélérateur ?"

On a comme réponse :
 - Risque plus important en cas de fermeture. L'aile reste en configuration piqueuse... C'est vrai que sur une EN A ça devrait rester solide. Surtout si les trims sont raisonnables.
 - Risque de mauvais réglage, soit configuration trop détrimée, soit asymétrique... Mais ça c'est un problème de checklist

Mais la vrai raison à mon avis, c'est le coût des homologations. Une aile école ne doit pas coûter cher. Donc Si il y a des trims, c'est plus de tests, plus de vol, plus d'argent.

Pour Brandi et le réglage accélérateur :
nous les élèves changent tous les jours. Mais ils font en général les premiers vols avec leur propre matériel en école. Donc on en profite à ce moment-là.
Le vrai problème selon moi c'est la difficulté à ranger ce barreau sur la sellette. Ca ne me paraît pas difficile, mais il faudrait quand-même que les fabricants de sellette écoles envisagent un système sellette + accélérateur intégré POUR l'enseignement.

Il reste pour le réglage l'accélérateurs qui se règle au niveau du barreau. Mais en l'air si un pilote s'en sort, je n'engagerais pas la manœuvre avec un élève.

Ceci dit tu as raison, ça peut très bien se voir en club ou avec des amis.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le CDV cautionne (avec droit et j'accepte) des comportements que je ne peux accepter.
Avec si peu de respect, je ne vois pas l'intérêt de rester pour alimenter le réservoir de haine de certain_ !
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #48 le: 17 Septembre 2020 - 22:01:34 »

Le vrai problème selon moi c'est la difficulté à ranger ce barreau sur la sellette. Ca ne me paraît pas difficile, mais il faudrait quand-même que les fabricants de sellette écoles envisagent un système sellette + accélérateur intégré POUR l'enseignement.

pourquoi que pour l'enseignement? je ne vole pas sans accélérateur mais il est très contraignant de l'avoir qui traine tout le temps dans les pattes, surtout en rando et que tu décolles d'un endroit un peu tendu.

je ne comprends pas que la seule chose qu'on ai pu trouver jusqu'a maintenant c'est une simple languette aimantee sous le harnais.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 341



« Répondre #49 le: 17 Septembre 2020 - 22:39:14 »

Tout le monde s'en tire avec ses petits bricolages perso.  Qui peuvent un jour s'avérer avoir été une fausse bonne idée, avec un inconvénient majeur insoupçonné.

Sur ma précédente sellette, j'avais cousu une petite languette velcro à l'avant du plateau, qui me permettait de sécuriser le barreau pour la phase de décollage et se larguait d'une main.
Sur mon montage actuel, j'ai mis 2 petites "bouboules à ressort" sur les drisses d'accéléro.  Au décollage, l'accéléro est ainsi remonté à une hauteur que j'ai repérée pour être moyenne (pas ballottant dans les jambes ou traînant par terre, mais restant quand même accessible au talon pour être mis en oeuvre).  En poussant sur le barreau, sur la première poussée, on lutte un tout petit peu plus pour faire coulisser les bouboules vers le haut, et pour la suite du vol l'accéléro est complètement libre sur toute sa course.

Mais c'est vrai que c'est un peu ahurissant que ces trucs-là soient, de base, aussi archaïques et mal conçus et qu'on se retrouve à bricoler...
 


* bouboule.png (199.83 Ko, 440x427 - vu 1 fois.)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
Pages: 1 [2] 3  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.058 secondes avec 22 requêtes.
anything