+ Le chant du vario +

Forum de parapente

28 Mai 2020 - 00:07:35 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Contrôle de suspentage et calage : objectifs, normes, pratiques  (Lu 4198 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
wowo
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 455



« Répondre #25 le: 15 Mars 2018 - 18:44:17 »

Maintenant ce qui me semble plus interressant c'est de lire des témoignages tels ceux de Valerian et Dimitri qui avec des voiles dont visiblement le suspentage n'avait plus grand chose à avoir avec celui avec la voile en question avait été conçue et qui pourtant ne trouvent/aient rien à redire aux comportements et performances de leurs concernées.  hein ?


En contre partie de ces 2 témoignages je peux en apporter une flopée allant à l'inverse de ta conclusion : j'ai vu un collègue se coller une énorme parachutale jusqu'au sol, j'ai vu (plusieurs fois) des configurations 'feuille morte qui fait portnawak', j'ai eu une M6 avec des comportements qui devenaient dangereux. Tous ces cas avaient comme point commun le calage qui avait bougé (pour des valeurs proches de ce qui est mentionné plus haut).
Juste pour dire qu'il faut éviter de prendre ces 2 témoignages pour tirer une conclusion peut être un peu hâtive.  

Pour le reste je suis d'accord avec toi.
[...]

(@) Plumocum, salut,
Tu es bien sûr dans le vrai. Dans mon post précèdent j'avais cité l'aventure d'un pote qui a terminé aux arbres suite à une parachutale dont sa Mentor 3 n'a jamais voulu ressortir (et la compétence du pilote n'est pas en cause, promis juré) et cela moins d'un an après une révision ou elle s'était vu déclarée toute bonne pour le service.
Non là je m'étonnais plutôt des retours des pilotes même si évidemment Dimitri ne disait pas qu'il n'avait pas constaté de changement de comportement mais que j'ai tout de même interprèté comme il avait su/pu volé avec une aile perf quand même passablement à recaler avant de justement recaler. Et que derrière une voile "recalée" ne garantit pas d'avoir une voile qui est vraiment la copie du modèle homologué.

 
[...]
Au final, en sortie de calage, on se retrouve à voler avec un cône plus court de quelques cm, mais une assiette, une voute et un vrillage corrigés. Ce raccourcissement de 2 ou 3 cm sur 8m (soit moins de 0.5% de la hauteur du cône) ne semble pas changer le comportement de la voile, sinon on le saurait vu le nombre de personnes qui volent sous des voiles qui ont vécu et qui ont été recalées.
[...]

En fait et sans pretendre comme volant que cela serait du vol les contrôles à 110 € car je considère que c'est bien le prix du temps de main d'oeuvre consacré au travail fait. Je me pose la question de l'utilité réelle de ces "révision" faites pour un prix "acceptable" mais dans les résultats et conclusions construits depuis des interprétations de mesures et contrôles empirique et visiblement en rien normalisés. En quoi ces "revisions" garantissent réellement un fonctionnement correct de l'aéronef.

Là je pense qu'un essai en vol type certika apporte plus de confirmation sur le comportement réelle en vol et sortie de vol de nos jouets.

Surtout si on considère encore et aussi les éventuels soucis de mauvais remontage de suspente dont on connait des exemples (pour un copain de club aussi avec arrivée dans les arbres)

Le hic est que les présentations des différents ateliers de revision sont loin d'être tous clairs et transparents sur les prestations réellement fournies et ce que l'on peut en attendre en termes de convictions sur l'état réel de fonctionnement et pas que d'esthétique ou de valeurs de porosité ou de résistance de nos avions.

Du coup je suis conforté dans mes efforts à tenter de comprendre et savoir ausculter mes ailes.

Bonne soirée,
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
juju26
Invité
« Répondre #26 le: 15 Mars 2018 - 20:39:02 »


Combien coute un vrai contrôle ou les suspentes sont mesurées, avec vérification du calage d'origine de l'aile?

Pas d'affolement,  il y a encore des personnes consciencieuses qui font un contrôle entre 110 € et 130 €...  un contrôle complet de toutes les suspentes..!
Et ces personnes-là ne se sacrifie pas pour un idéal personnel...

En revanche,  il me semble qu'il y a d'autres personnes sous prétexte que ce n'est pas vivable,  prennent beaucoup de raccourcis...! Sous le nom de "calage" on peut faire sous-entendre beaucoup de choses..!
À ceux-là,  je leur propose dorénavant d'appeler leur calage "calage furtif" ça fait bien..  ça se rapproche de l'aviation..!

Je ne suis pas utopique, il y aura toujours des personnes plus occupées de leur enrichissement pécunier, que de leur idéal personnel..!
Mais je reste toujours avec mon esprit bonne enfant et naïf.. Car je suis rassuré,  il y a encore des personnes avec de l'empathie... Qui aime le travail bien fait...!

À bientôt...





« Dernière édition: 15 Mars 2018 - 20:58:33 par thierry de die » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Volant
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance XI
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 27


« Répondre #27 le: 15 Mars 2018 - 21:15:40 »


Je n'affirme pas que c'est du vol, on peut se poser ces questions en vous lisant.

Ainsi que: Qui contrôle le travail de ces ateliers?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #28 le: 17 Septembre 2019 - 14:33:00 »

Pour revenir au message de départ mesures absolues des lignes de suspentes ou écarts relatif.

Je me suis mis dans le paquet de suspentes et j'ai commencé à faire mes petits tableaux excel? J'étais tout fier du résultat. J'avais une voile à vendre donc pour m'amuser je mesure moi même et je l’emmène à l'atelier ensuite. Résultats  je suis dans les clous.
Une discussion très intéressante a eu lieu.
J'ai mesurés plusieurs voiles des fois avec des résultats aberrants. 1ére info du contrôleur "des fois les tableaux fournis par le fabricant contiennent des erreurs."
Je lui avait aussi posé la même question qu'Hub à l'époque et la réponse: "quasiment personne ne compare les côtes à celles d'origines mais on vérifie les écart relatifs entre suspentes."
 C'est là que j'aurai dû être insistant.

A l'époque j'ai vue que ma mentor1 avait rétrécie de 7cm de façon homogène mais passée encore le contrôle haut la main.
Après quelques recherches il apparaît qu'en compétions à plus de 20mm   d'écart les voiles ne sont plus considérées comme les mêmes. Donc comment est on certain qu'une voile dont le cône rétrécie de 10cm (j'ai aussi une voile comme ça) va se comporter de la même façon?

Tout le monde s'accorde à dire qu'il faut mesurer le calage (incidence) mais qu'en est -il de la voûte?
 
Lors de mes recherches pour mes mesures personnels je n'ai pas trouvé de rapport de révision qui parlé de voûte enfin si il y en avait, mais dans ceux que j'ai lu la voûte est synonyme de symétrie et non au sens voûte avec une comparaison A1-A2  A1-A3 ...  A1-stab. Donc j'imagine qu'une aile peut varier de façon symétrique ou être amenée à la symétrie mais cela garantie-t-il le respect de la voûte d'origine?
Une question en appel une autre sur ce point : est ce que la correction du calage (à piquer ou à cabrer) suffit-elle à garantir la voûte? 
Je ne le pense pas mais pourtant je ne trouve aucun rapport avec un tableau qui exprime le contrôle de cette façon.

« Dernière édition: 17 Septembre 2019 - 14:38:14 par jerementor » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
calvat1
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: delta 2
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: 1500 vols
Messages: 155


« Répondre #29 le: 17 Septembre 2019 - 19:57:12 »

    Comprends pas , c'est le calage qui donne la voûte.  S'il faut faire des contrôles de voûte,  on n'a pas fini....
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #30 le: 17 Septembre 2019 - 20:39:02 »

Je ne suis pas certain de comprendre "c'est la calage qui donne la voute"

 Pour moi et je pense que c'est admis  le calage dit si l'aile est à cabré ou à piqué par rapport à l'origine et donne aussi la forme de la "voûte" dans le sens de la corde.
Mais c'est  aussi établie que la voûte se trouve dans l'autre sens celui de l'envergure quand on apprend à décrire un parapente.

La voûte est un facteur qui agit sur l'attitude de la voile. D'ailleurs je pense que la distance d'ouverture de la ventrale lors de la certification est liée à cela. Autrement dit pour une voile identique en tous points  la seule façon de variée la voûte c'est l'écartement de la ventrale.
Donc avoir une voile plus voûtée reviendrais à voler avec une ventrale très très serrés dont le comportement n'a pas été testé dans ces condition.
 
Donc tu confirmes on ne test pas la voûte?

Car quand j'ai contrôlé ma rush3 tout était parfait jusqu'au moment où j'ai décidé de mesurer le delta entre les lignes centrales et celles du stab je me suis aperçue que ma voile était plus courbée et donc ça surface projetée avait diminuée et avec elle sa portance.  Je me demande l'impacte que cela a sur la roulis et le virage.
« Dernière édition: 17 Septembre 2019 - 20:44:43 par jerementor » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wleger
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Rise2, Mentor3, BiGolden 2
pratique principale: vol / site
vols: 1000 vols
Messages: 1



WWW
« Répondre #31 le: 17 Septembre 2019 - 20:46:19 »

Bonsoir
le contrôle du calage n'a rien à voir avec la voute. Mais si on contrôle le calage c'est surtout pour une raison de sécurité et peut être aussi un peu pour la perf. Je ne suis pas sûr que le contrôle de la voute apporte un plus du point de vue sécurité. le comportement de la voile sera peut être un peu différent mais elle ne sera pas forcement plus sujette aux incidents de vol.
Vu que le suspentage à tendance à raccourcir et que la charge diminue ce rétrécissement, j'aurais tendance à dire qu'avec le temps la voute doit se creuser et donc que l'aile devrait être un peu plus sensible en roulis.
Sur une aile j'avais le suspentage qui avait globalement rétréci de 7-9 cm alors que la suspente de stab avec perdu 15 cm...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #32 le: 17 Septembre 2019 - 20:55:18 »

En lisant tous ces échanges j’ai pensé qu’il serait judicieux de tenter une petite synthèse en rajoutant quelques trucs.

Ca serait bien que les choses soient claires dans la tête de tout le monde, et je ne suis pas sur que çà soit le cas, surtout pour ceux qui nous lisent sans forcément écrire.

Merci de corriger ou améliorer si besoins.

1ere priorité : Conservation de l'assiette:
1.1 L'assiette du milieu : On doit retrouver l'assiette d'origine (en gros on doit la retrouver sur un plan coplanaires à la nervure centrale).
1.2 L’assiette sur chaque nervure : On doit retrouver l'assiette d'origine en gros sur chaque plan coplanaires à chaque nervure. Ainsi la voile conservera à situation extérieure égales son incidence et son vrillage.
Pour cela on doit contrôler l’absence ou le faible différentiel par rapport aux écarts d'origine entre chaque "empilement de suspente" sur un plan coplanaire à une nervure. Exemple (complètement irréel vu les valeurs):
Voile neuve C (de la voile à l'élévateur)= 5m-- B(de la voile à l'élévateur)= 4.5m--A (de la voile à l'élévateur)=4m.
Voile contrôlée : C (de la voile à l'élévateur)= 4m-- B(de la voile à l'élévateur)= 3.5m--A (de la voile à l'élévateur)=3m.
On voit (ce n’est pas vraiment vrai je sais) qu’on a conservation de l'assiette.

2eme priorité: Conservation de la voute:
2.1 Pour cela on doit contrôler les deltas par rapport aux cotes de la voile neuve.
En gros pour l’assiette globalement dés qu’on dépasse le cm ce n’est pas bon, alors que pour la voute çà doit commencer à être inquiétant à 10 cm ou même plus, bref ce n’est pas le même ordre de grandeur !

Ensuite les constructeurs savent tout çà bien entendu, et donc certains ne sont  pas du tous homogènes sur  leur voiles neuves et ceci pour diverses raisons (récup de suspentes trop courtes ou gain financier sur le volume avec les (petits bouts) gagnés sur chaque suspente. Par contre, elles arrivent sur le marché bien calées (dans le cas contraire elles voleraient mal)). 
Sachant cela ce ne serait pas tellement difficile d’établir et de demander aux contrôleurs de voiles de compléter un document unique qui reflète ce que l’on veut savoir et que je viens de décrire. Ce « pré imprimé » serait le même pour tous les contrôleurs. Je rêve certainement.

Quoiqu’il en soit, en tant que contrôleur de ses voiles ou client de contrôleur, avoir ces données à l’esprit et les rechercher ne peut que nous être bénéfique.     





Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #33 le: 17 Septembre 2019 - 22:38:47 »

Bonsoir
le contrôle du calage n'a rien à voir avec la voute. Mais si on contrôle le calage c'est surtout pour une raison de sécurité
 Je ne suis pas sûr que le contrôle de la voute apporte un plus du point de vue sécurité.
le comportement de la voile sera peut être un peu différent mais elle ne sera pas forcement plus sujette aux incidents de vol.

Sur une aile j'avais le suspentage qui avait globalement rétréci de 7-9 cm alors que la suspente de stab avec perdu 15 cm...

"Le contrôle du calage n'a rien à voir avec la voûte" et pourtant sur de nombreux rapport c'est écrit "voûte" (mais les tableaux fournis avec ne montrent pas cette vérification mais juste la symétrie comme je le disais plus haut) donc pourquoi abus de langage? réel contrôle de voûte chez certains?

Et pour le moment la question reste entière quant à la sécurité. Car plus sensible en roulis impliquera des angles différents en cas d'incidents?

J'ai eu un symptôme de ce type et j'ai étiré mon stab pour revenir dans la proportion.
« Dernière édition: 17 Septembre 2019 - 22:45:04 par jerementor » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #34 le: 17 Septembre 2019 - 23:03:24 »


1.2 L’assiette sur chaque nervure : On doit retrouver l'assiette d'origine en gros sur chaque plan coplanaires à chaque nervure. Ainsi la voile conservera à situation extérieure égales son incidence et son vrillage.

En gros pour l’assiette globalement dés qu’on dépasse le cm ce n’est pas bon, alors que pour la voute çà doit commencer à être inquiétant à 10 cm ou même plus, bref ce n’est pas le même ordre de grandeur !



Peut être pour que ça soit plus simple à plus comprendre car que de mon côté je n'avais jamais entendu ce mot "coplanaire" on peut dire sur une même rangée de suspente.

Mais pour l’assiette j'aurai dit à partir de 2cm de différentiel car les côtes usines sont à -/+ 1 cm. Ce qui dans le cas +1 d'un côté et -1 de l'autre créé d'origine 2cm d'écart. Me trompé-je ?

Ok je veux bien 10cm pour la voûte mais c'est une valeur acceptée? fondée sur quoi?    Avant la refonte du site BGD il y avait une valeur de 20cm annoncée sur le rétrécissement mais la nouvelle mouture n'en parle plus. 
En acro les calage perso ce jouent sur des plus petites dimensions que cela sur des modifs de voûte pour changer le comportement.
« Dernière édition: 17 Septembre 2019 - 23:11:12 par jerementor » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #35 le: 18 Septembre 2019 - 13:15:22 »

Oui ; "Coplanaire" ça peu être incompréhensible pour certain et "même rangée de suspente" çà peut ne pas vouloir dire la même chose pour certains aussi(avant arrière ou droite gauche). Donc si un d'entre vous a la bonne phrase...

Ce que tu as écrit est vrai pour avant arrière mais faux pour droite gauche, car si on admet +/- 1cm sur l’assiette (dans le plan de la nervure) on doit pouvoir admettre bien plus en droite gauche à assiette égale.

Ensuite merci pour toutes les précisions que tu viens d'apporter. j'ai écris 10 cm avec une arrière pensée en fait ; c'est que si on commence à avoir des écarts, quel qu’ils soient, de 10 cm c'est que les suspentes ont vraiment travaillé et , en tous cas pour ma part, je trouve bien plus prudent de faire un "échange standard " de tout le suspentage. Je reconnais que c'est très subjectif et pas du tout étayé par une preuve de la limite à laquelle il faudrait se tenir.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #36 le: 18 Septembre 2019 - 14:54:51 »

Oui ; "Coplanaire" ça peu être incompréhensible pour certain et "même rangée de suspente" çà peut ne pas vouloir dire la même chose pour certains aussi(avant arrière ou droite gauche). Donc si un d'entre vous a la bonne phrase...
En fait de mémoire lors de mes passages de brevet ligne et rangée étaient clairement définies dans la littérature:
La ligne se sont les A par ex et la rangée A1 jusqu'C1/D1 par exemple.
Mais apparemment ça l'était au moins dans le manuel que j'ai lu et par forcément ailleurs.

Ce que tu as écrit est vrai pour avant arrière mais faux pour droite gauche, car si on admet +/- 1cm sur l’assiette (dans le plan de la nervure) on doit pouvoir admettre bien plus en droite gauche à assiette égale.
Si quelqu'un peut apporter un éclairage ici ou toi même comme cela te parait logique .Car pour moi on ne peut pas affirmer sur une supposition à moins que je ne comprenne pas le "on doit pouvoir". Je chipote mais c'est pour le bien de la science Clin d'oeil

Ensuite merci pour toutes les précisions que tu viens d'apporter. j'ai écris 10 cm avec une arrière pensée en fait ; c'est que si on commence à avoir des écarts, quel qu’ils soient, de 10 cm c'est que les suspentes ont vraiment travaillé et , en tous cas pour ma part, je trouve bien plus prudent de faire un "échange standard " de tout le suspentage. Je reconnais que c'est très subjectif et pas du tout étayé par une preuve de la limite à laquelle il faudrait se tenir.
Pourquoi pas et  d'ailleurs il y a normalement des valeurs limites pour lesquelles les remplacements des suspentes sont indiqués.

Ce qui me ramène à ma question de départ pour le savoir il faut le contrôler mais qui le contrôle?
Et dans ce cas les corrections peuvent devenir plus complexes s'il s'agit de plus qu'un simple étirement du stab.
 En en parlant d'ailleurs je me demande si quand dans le rapport c'est écrit "voûte ok" s'il ne s'agit pas seulement d'avoir mesuré le delta entre le centre et le stab. Je sais qu'il y a certaines marques qui font des suspentages mixtes avec dyneema partout et vectran sur les D et stab pour éviter justement ce changement de calage et voute . Et là plutôt que de tirer sur le stab quand il a trop rétrécie on fait une loop parce qu'il a moins rétrécie en tout cas c'est ce qui s'est passé sur ma voile à l'atelier.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #37 le: 18 Septembre 2019 - 15:05:49 »


Ensuite les constructeurs savent tout çà bien entendu, et donc certains ne sont  pas du tous homogènes sur  leur voiles neuves et ceci pour diverses raisons (récup de suspentes trop courtes ou gain financier sur le volume avec les (petits bouts) gagnés sur chaque suspente. Par contre, elles arrivent sur le marché bien calées (dans le cas contraire elles voleraient mal)). 
Sachant cela ce ne serait pas tellement difficile d’établir et de demander aux contrôleurs de voiles de compléter un document unique qui reflète ce que l’on veut savoir et que je viens de décrire. Ce « pré imprimé » serait le même pour tous les contrôleurs. Je rêve certainement.

Je reviens sur ce point car je ne suis pas certain de l'avoir compris.
Est -ce que cette affirmation peut expliquer le fait que lors de mes mesures j'étais complétement hors du tableau constructeur et que le contrôleur de l'atelier quand je lui en ai parlé m'a expliqué que le tableau pouvait être faux.
Mais qu'en faite ce n'est pas tant le tableau générique par taille qui était faux mais ma voile dimensionnée autrement?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #38 le: 18 Septembre 2019 - 17:16:25 »

Y'a du taf pour mon petit cerveau pour arriver à répondre clairement à tous ça...

En fait (du moins je crois ) il faut avoir à minima une hiérarchisation de l'importance des pb lors des variations de lg; c'est ce que j'ai essayé d'écrire dans mon mon initial.

je vais essayer de m'exprimer autrement et d'aborder par un autre coté:

A Quelle est le cas le plus dangereux avec des variations faible de lg de suspente et à l'autre bout quel variation de lg a le moins d'incidence.

1er : La variation d'assiette dans le plan vertical passant par la corde et ceci au centre de la voile (et forcément par le nombril du pilote, sauf s'il est twisté).
2 eme :La variation d'assiette dans les plans des nervure.
Donc si toutes les lg de la voile à l’élévateur rétrécissent de 1 métre pas de pb  (sauf pour la voûte....) par contre si l'empilement des C le plan vertical de la corde rétréssi de 2cm et les A de rien; le profil commence à voler différemment. Et c'est bien pour celà qu'il ya des discutions interminables!!!

je fini le raisonnement
3 eme : Une variation brutale de la continuité de la voute(un angle et un contre angle si on regarde la voile en train de voler et de face.
4 eme : L’asymétrie de la voûte.
5 eme : la variation de la voûte par rapport à la voûte de référence d'une voile neuve.

Il faut comprendre que si certaines longueurs se raccourcissent en même temps des mêmes valeurs çà ne deviendra "grave" que beaucoup plus tard.

Pour l'ordre des 3 4 et 5 je parierai qd même pas ma paye dessus.
En relisant ce que je vient d'écrire et mon premier post çà devrai te paraître clair, sinon pas de pb , on continue l'échange.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #39 le: 18 Septembre 2019 - 18:21:18 »

 ok merci!
Donc c'est un modèle perso.
Cela parait logique de pouvoir hiérarchiser. Même si on en connait pas les tolérances dans ce sens.
Les voient du caleur semblent rester impénétrables au commun des pilotes.

Du coup après la sécurité y a la performance. Avec une variation de voute on a une variation de surface projetée donc de portance.
Mais là je ne suis encore jamais penché sur les calculs.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #40 le: 18 Septembre 2019 - 18:22:28 »


Ensuite les constructeurs savent tout çà bien entendu, et donc certains ne sont  pas du tous homogènes sur  leur voiles neuves et ceci pour diverses raisons (récup de suspentes trop courtes ou gain financier sur le volume avec les (petits bouts) gagnés sur chaque suspente. Par contre, elles arrivent sur le marché bien calées (dans le cas contraire elles voleraient mal)). 
Sachant cela ce ne serait pas tellement difficile d’établir et de demander aux contrôleurs de voiles de compléter un document unique qui reflète ce que l’on veut savoir et que je viens de décrire. Ce « pré imprimé » serait le même pour tous les contrôleurs. Je rêve certainement.

Je reviens sur ce point car je ne suis pas certain de l'avoir compris.
Est -ce que cette affirmation peut expliquer le fait que lors de mes mesures j'étais complétement hors du tableau constructeur et que le contrôleur de l'atelier quand je lui en ai parlé m'a expliqué que le tableau pouvait être faux.
Mais qu'en faite ce n'est pas tant le tableau générique par taille qui était faux mais ma voile dimensionnée autrement?
sur ce point je veux bien continuer l'échange Sourire
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #41 le: 19 Septembre 2019 - 10:57:47 »

Quoi dire d'autre, sinon que le calage prime sur le reste.

Tu peux faire voler une voile à peu prés bien avec des gros écarts par rapports cotes d'origine si tu t'y prends bien et rendre une voile "décrocheuse" ou "fermeuse"pour un rien en ne raccourcissant, que de moins d'un cm, quelques suspentes stratégiques.

Le contrôleur a cherché a t'expliquer cela, mais il faut le comprendre (le comportement liés à la géométrie)  et par delà, je dirai, le sentir.
En partant de rien çà ne peux pas se faire en 5mn.

Contrairement à ce que tu pense c'est assez facile à appréhender si tu as des notions de mécanique/physique/math vraiment  basique.

Pour un littéraire "pur" il reste le sensitif à défaut de pouvoir combler des carences vraiment graves sur la perception du monde physique.
Après il faut aussi le vouloir, lire les bases que les bouquins et la FFVL font le gros effort de génèrer.
Mais franchement c'est accessible à n'importe qui et a tout pilote un tantinet intéressé.

Tu peux faire un exercice facile et très instructif , si le sujet t’intéresses: tu achétes une voile à caissons d'un m2 ou guère plus c'est vendu comme jeux de plage en général et tu fais des noeuds (boucles pour pouvoir défaire) sur les a le B les C, (il faux avoir une voile qui ait aux moins trois rangées et donc pas trop petite car sinon trop simple).Tu regarde le comportement et tu vas vite t’apercevoir de ce qui est critique même si le vol n'est pas tout à fait le méme (vol captif).
Tu comprendra vite ce qui est critique et ce qui l'est moins.
je l'ai fais moi-même et çà m'a beaucoup apporté. Les parapentistes aiment bien jouer en général.
Après en lisant ces lignes tout devrait te sembler clair.

Ha oui , j'oubliai... la nature humaine: Evidemment certains profitent de l'ignorance ou de l'incompréhension des autres quand c'est intéressant pour eux. Dans le parapente comme ailleurs. Mais y'en a pas tant que çà et qd même moins dans la parapente je crois.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #42 le: 19 Septembre 2019 - 13:07:56 »

Merci pour les explications.
 J'ai un projet de faire une voile si le temps et la motiv se présente mais ta suggestion sera plus rapide pour expérimenter..

Ca me rappel une histoire où ozone avait vendu une voile différente à des compétiteurs que celle qui avait passée la certification et les embûches faites à la Gambit.

Oui il faut espérer que le parapente soit un marché moins disons "marché" que les autres marchés mais la réalité économique existe. Naïvement je n'aurai pas pensé à des économies de bouts de ficelles sur nos aéronefs.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #43 le: 19 Septembre 2019 - 16:32:03 »

Oui, les ficelles comme tu dis, elles sont vraiment chères malheureusement pour nous. Et difficiles à produire pour un marché qui n'est pas si grand que çà. 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #44 le: 19 Septembre 2019 - 17:31:42 »

Au final pas besoin de se prendre la tête la voûte saute aux yeux (la fièvre m'a égaré)  quand on regarde les mesures de suspentes si les écarts sont de plus en plus grands vers le stab c'est qu'elle a augmenté et inversement. Donc oui la voûte est bien corrigée lors des rectifications apportées lors de l'opération "calage".
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #45 le: 19 Septembre 2019 - 19:43:17 »

Dans ta phrase, à partir de donc çà peut diverger; on peut corriger un calage défectueux et s’occuper aussi de la voute mais pas forcément. Le calage concerne le avant/arrière.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #46 le: 19 Septembre 2019 - 19:56:52 »

oui en effet c'est pour ça que j'ai écrit dans" l'opération "calage" "  ou "contrôle du calage " aurais je du dire pour faire référence à la prestation et non au calage au sens technique .
Mais cela dit quand le contrôle se fait sans comparaison aux côtes d'origines elle plus complexe à vérifier.
« Dernière édition: 19 Septembre 2019 - 20:08:47 par jerementor » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
jerementor
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: mentor, comet, rush 3, FG2
pratique principale: acro
vols: jamais assez vols
Messages: 0


« Répondre #47 le: 20 Septembre 2019 - 12:57:54 »



Sur une aile j'avais le suspentage qui avait globalement rétréci de 7-9 cm alors que la suspente de stab avec perdu 15 cm...

Qu'est devenu cette aile après ce constat?   Correction par boucles, en étirant des suspentes voir refection  pp du stab? étirement du stab?    et puis elle est restée en service?

Sur ma mentor1 j'ai récupéré 10cm en tirant dessus j'en revenais pas. Après correction j'ai a gonflé avec c'était clairement mieux au gonflage j'ai fait un peu de soaring en vol je ne sentais pas vraiment la différence. Après je l'ai remisée je la mesurerais à l'occasion pour voir si ça a de nouveau rétrécie.
Le deenyma bouge ne dimension et demande à être surveillé mais de ce que je vois les ateliers ne test pas forcément la rupture des pp si elles sont en deenyma car "elles n'arrivent jamais à la valeur de réforme" là ou l'aramide est plus stable en dimension mais devient cassant.

Sur ma nivuik tout aramide gainé y a un tableau intéressant pour chaque diam de suspente y a une charge liée à un % d’élongation. Est ce pour appliquer des corrections par élongations?
« Dernière édition: 20 Septembre 2019 - 13:03:16 par jerementor » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
william_baptiste
Invité
« Répondre #48 le: 26 Février 2020 - 12:38:46 »

Combien coûte un vrai contrôle ou les suspentes sont mesurées, avec vérification du calage d'origine de l'aile?

Retour d'un contrôle simple Certika (110€) et j'ai demandé l'ensemble des mesures de la voile ; le prix ne me semble pas exagéré au regard du temps passée pour mesurer l'intégralité du suspentage.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
La cigale
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Nervure Diamir (n°136)-Nova Mentor 2-Advance Sigma 8/Bi Beta 4-Mac Para Pasha 4-Windtech Tempest-Ozone Rush 2
pratique principale: vol / site
vols: Quelques bonbons qd j'étais gamin vols
Messages: 78



« Répondre #49 le: 27 Février 2020 - 12:12:16 »

En bref:
Si tu contrôles le calage c'est relativement rapide.
Si tu contrôle la longueur de toutes les suspentes c'est beaucoup beaucoup plus long et nettement plus c.....

A titre individuel si tu as du temps de la compétence et peu d'argent çà peut valoir le coup de faire du "chirurgical" en ne changeant que les suspentes trop courtes et en en faisant toi-même des nouvelles.

si c'est dans le domaine pro je ne pense pas que çà vaille le coup financièrement parlant à partir du moment ou il n'y a pas que les basses qui ont bougé, je pense que çà revient moins cher de faire un échange standard sans chercher à comprendre.

Ensuite, il ne faut pas oublier que pour les suspentes qui sont en aramide il y a le pb de la perte de résistance dont la seule possibilité est d'en casser une pour connaitre sa valeur de résistance à date. Une voile qui vole bien n'est pas forcément une voile qui résiste encore à plusieurs G (ells doivent résister à 8G à l'origine).
 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.056 secondes avec 23 requêtes.