+ Le chant du vario +

Forum de parapente

18 Août 2019 - 14:01:25 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2 3  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Contrôle et révision parapente  (Lu 4448 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: quelques vols
Messages: 124



« le: 01 Octobre 2018 - 09:15:50 »

Bonjour à tous,

Je n'ai pas trouvé dans quelle section mettre ce post. Si un admin est plus inspiré pour le déplacer y a pas de soucis.

Ma question: qu'est-ce qui vous fait dire: "allez cette année je fais faire un contrôle complet de mon aile!" ou plutôt: "bof, cette année un contrôle simple suffira, ou alors un petit calage ou bien...."?
En cas d'incident de vol ou de sensation anormale en vol un contrôle complet me parait évident, mais dans le cas où tout va bien, y a t'il quand même un intérêt pour ne pas passer à côté de quelque chose?
Bonne journée à tous!
 forum de parapente

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Michel
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 538



WWW
« Répondre #1 le: 01 Octobre 2018 - 09:42:21 »

Le calage, le calage, le calage bordel ! C'est le minimum et l'essentiel.

Dès que vous avez une voile un tant soit peu optimisée pour la performance, faites contrôler le calage chaque année.
Évidemment si vous avez une machine hyper-rustique, suspentée avec des cordages à amarrer les bateaux et qui accepte des tolérances d'engins de travaux publics russes (copyright Sagarmatha), ça peut marcher sans rien faire. Mais en dehors de ça...

Exemple récent sur le stand à la Coupe Icare, passage d'un pilote (très sympa au demeurant) qui se plaint : "Ouin, ma Rook2 elle est lente et elle ne rentre pas dans les thermiques !"
- Typique d'un mauvais calage, tu as fait contrôler ?
- Ah bon ? Non. C'est nécessaire ?
- Elle a combien d'heures ta voile ?
- Chai pas... Elle a trois ans...
- Et en trois ans, t'as jamais fait faire un contrôle ou un simple calage ?
- Ben non...
- Eh bien alors ton aile elle est cabreuse d'au moins 3cm en différentiel et tes freins ils ont perdu environ 12 cm. Tu fais régler tout ça et c'est reparti.

Il y a trois ans, un pilote avec qui je discute me dit :
- Ma Mentor 3 est foutue, elle n'avance plus, elle ne gonfle plus.
- Fais-la réviser avant de dire qu'elle est foutue.
- Mais elle sort de révision ! Elle a été recalée et pourtant elle ne vole plus...
- C'est quoi les symptômes, elle est molle ou bien ?
- Non, elle ne monte plus au gonflage, j'ai pas de vitesse en l'air, je me fais éjecter des thermiques...
- Et le calage est bon ?
- Oui.
- Et les freins ?
- Quoi les freins ?
- A la révision, ils t'ont mesuré les freins ?
- Ben... non.
- Et toi, tu as regardé en vol.
- Ben... non.
- Tu fais un truc simple avant de jeter ton aile : tu rallonges les freins de 15 cm et tu essaie à nouveau.
Ce qu'il fit et il s'avéra que la Mentor3 volait comme au premier jour ou presque.

Bref, tout ça aussi devrait faire partie du savoir de base.
Le calage, le calage.
« Dernière édition: 01 Octobre 2018 - 09:55:38 par ALPYR » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: quelques vols
Messages: 124



« Répondre #2 le: 01 Octobre 2018 - 10:07:55 »

Du coup tu préconise d'une manière générale de faire un calage seulement ou un contrôle simple (calage intégré il me semble?)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Michel
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 538



WWW
« Répondre #3 le: 01 Octobre 2018 - 10:40:26 »

Si on connaît le matériel et qu'on le suit et qu'on veut économiser, on peut tout éliminer sauf le calage.

Sinon, c'est contrôle complet et puis c'est marre.

Je crois que c'est surtout en France qu'il y a ces histoires de contrôle simple, contrôle complet, promotions diverses sur les contrôles, etc.
Pourtant, un contrôle c'est un contrôle et qu'il ne soit pas complet, c'est un peu n'importe quoi.

J'ai fait pendant 3 ans du contrôle de parapentes (entre autres). C'est une activité qui peut être très chiante à certains moments, surtout sur certains calages où les interventions peuvent être complexes parfois si on veut le faire aux petits oignons.
Eh bien là, je te garantis que le facteur psychologique entre en cause dans le boulot. Ça fait la différence entre le fait de dire "Oui, bon, ça va bien aller là..." et le fait de te dire "Bon, allez, respire un coup, c'est un client qui a payé plein pot un contrôle complet et tu peux pas lui laisser repartir sa voile comme ça...".

Donc je préconise de faire soit juste un calage, soit un contrôle complet (un contrôle quoi, digne de ce nom).
Et je préconise de ne pas envoyer sa voile dans les diverses foires aux contrôles, genre prix de groupe pour les clubs ou promotion hiver. Et si en plus on peut avoir un contact direct avec l'artisan pour "personnaliser" sa voile auprès de lui, c'est le top.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
Stef7550
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
vols: +- 2 vols
Messages: 116


« Répondre #4 le: 01 Octobre 2018 - 11:06:19 »

Si on connaît le matériel et qu'on le suit et qu'on veut économiser, on peut tout éliminer sauf le calage.

Sinon, c'est contrôle complet et puis c'est marre.

Je crois que c'est surtout en France qu'il y a ces histoires de contrôle simple, contrôle complet, promotions diverses sur les contrôles, etc.
Pourtant, un contrôle c'est un contrôle et qu'il ne soit pas complet, c'est un peu n'importe quoi.

J'ai fait pendant 3 ans du contrôle de parapentes (entre autres). C'est une activité qui peut être très chiante à certains moments, surtout sur certains calages où les interventions peuvent être complexes parfois si on veut le faire aux petits oignons.
Eh bien là, je te garantis que le facteur psychologique entre en cause dans le boulot. Ça fait la différence entre le fait de dire "Oui, bon, ça va bien aller là..." et le fait de te dire "Bon, allez, respire un coup, c'est un client qui a payé plein pot un contrôle complet et tu peux pas lui laisser repartir sa voile comme ça...".

Donc je préconise de faire soit juste un calage, soit un contrôle complet (un contrôle quoi, digne de ce nom).
Et je préconise de ne pas envoyer sa voile dans les diverses foires aux contrôles, genre prix de groupe pour les clubs ou promotion hiver. Et si en plus on peut avoir un contact direct avec l'artisan pour "personnaliser" sa voile auprès de lui, c'est le top.

La fin de ton message ne va pas plaire a tous, mais je partage aussi ce point de vue.
Et j'ajouterai que le mieux est aussi de faire appel a un gars qui ne fait que ça et ne fait pas des pizza entre deux controles.

je me suis fait avoir une fois, j'ai compris.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 371



« Répondre #5 le: 01 Octobre 2018 - 11:19:18 »

Et moi je suis toujours fasciné qu'on marche ainsi "à la confiance", sans aucun brevet, label, charte de qualité, normes, organisme de surveillance permettant de garantir un minimum que l'atelier qui fait nos contrôles soit sérieux.
... mais bon, nous aurions du mal à accepter de payer nos contrôles deux fois plus cher, donc, voilà "quand on veut payer des experts au prix d'une femme de ménage, on a des expertises de femmes de ménage".

Sans vouloir aucunement offenser les gens sérieux et passionnés qui font ces contrôles, il y en a forcément.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 538



WWW
« Répondre #6 le: 01 Octobre 2018 - 11:28:36 »

"quand on veut payer des experts au prix d'une femme de ménage, on a des expertises de femmes de ménage".
Tout en prenant en compte qu'il y a aussi diverses qualités en travail de ménage et en reconnaissant que tout ce qui est travail manuel devrait dans l'absolu être bien mieux payé que ce qu'il est actuellement. Difficulté et noblesse de ces emplois qui littéralement sortent les autres de la merde.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: quelques vols
Messages: 124



« Répondre #7 le: 01 Octobre 2018 - 11:43:29 »

J'ai fait pendant 3 ans du contrôle de parapentes (entre autres). C'est une activité qui peut être très chiante à certains moments, surtout sur certains calages où les interventions peuvent être complexes parfois si on veut le faire aux petits oignons.
Eh bien là, je te garantis que le facteur psychologique entre en cause dans le boulot. Ça fait la différence entre le fait de dire "Oui, bon, ça va bien aller là..." et le fait de te dire "Bon, allez, respire un coup, c'est un client qui a payé plein pot un contrôle complet et tu peux pas lui laisser repartir sa voile comme ça...".

C'est un peu flippant ce que tu dis. Si je comprends bien, selon l'humeur du jour ton contrôle va être bien fait ou alors si le gars est mal luné on te prends pour une endive et c'est fait à l'arrache?

Citation
Donc je préconise de faire soit juste un calage, soit un contrôle complet (un contrôle quoi, digne de ce nom).
Peux tu expliquer pourquoi selon toi un contrôle simple ne sert à rien?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Michel
thierry_c
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 255



WWW
« Répondre #8 le: 01 Octobre 2018 - 11:46:45 »

Et moi je suis toujours fasciné qu'on marche ainsi "à la confiance", sans aucun brevet, label, charte de qualité, normes, organisme de surveillance permettant de garantir un minimum que l'atelier qui fait nos contrôles soit sérieux.
vient faire un tour dans le solaire et tu vera que tout ces label et qualification a la con en definitive, ils servent a rien ...

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
wefunk
Invité
« Répondre #9 le: 01 Octobre 2018 - 11:52:57 »

J'avais deja raconte l'histoire ...

Il y a qq annees, j'avais envoye une aile en revision. J'avais fait un noeud qui s'enleve sous tension pour ne pas que le frein droit se promene parce que les fixations par pression etaient mortes.
Je recois le parapente apres la revision, je gonfle, ca repond bien, je decolle ... et je me rends compte qu'ils avaient mis un joli neoud plat autour de la poulie de frein des deux cotes. Je ne pouvais piloter que sur la longueur de la sangle qui reliait la poulie aux D.
Au gonflage, j'avait assez de mou mais en l'air ca faisait bizarre (surtout quand j'ai commence a envoyer des wings et ou je commencais a avoir besoin de grand debattement). Evidemment avec la tension des freins, impossible de defaire les noeuds. J'ai pilote et pose comme ca, pas tres fier.

A ma decharge, j'avais envoye la voile avec un noeud (mais un noeuds qui se defait sous tension) et j'aurais du le voir au gonflage ou au deballage. Mais j'ai quand meme ete un peu decu du controle. Depuis cette experience, je fait super attention au deballage des que ma voile a ete touchee par une autre personne que moi (et meme quand c'est moi d'ailleurs).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Icare74
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sol, Sky bi appolo, gin fluid 9,5
pratique principale: apprends à voler
vols: 10 ans vols
Messages: 167



« Répondre #10 le: 01 Octobre 2018 - 11:56:12 »

Et moi je suis toujours fasciné qu'on marche ainsi "à la confiance", sans aucun brevet, label, charte de qualité, normes, organisme de surveillance permettant de garantir un minimum que l'atelier qui fait nos contrôles soit sérieux.
... mais bon, nous aurions du mal à accepter de payer nos contrôles deux fois plus cher, donc, voilà "quand on veut payer des experts au prix d'une femme de ménage, on a des expertises de femmes de ménage".

Sans vouloir aucunement offenser les gens sérieux et passionnés qui font ces contrôles, il y en a forcément.
Pas besoin de sortir de saint sire pour contrôler une voile
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

On nique pas le système en voulant le détruire, on nique le système en construisant sans lui.
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 538



WWW
« Répondre #11 le: 01 Octobre 2018 - 11:59:19 »

Un contrôle de voile, c'est pas un processus dans un univers de machines, c'est un artisan qui procède à une révision.
Je ne sais pas comment on peut imaginer que l'humain et ses processus psychologiques n'interviennent pas dans la qualité du travail. Vous êtes tous des robots ou quoi ?
Par exemple :
Et j'ajouterai que le mieux est aussi de faire appel a un gars qui ne fait que ça et ne fait pas des pizza entre deux controles.

je me suis fait avoir une fois, j'ai compris.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 371



« Répondre #12 le: 01 Octobre 2018 - 12:02:22 »

Et moi je suis toujours fasciné qu'on marche ainsi "à la confiance", sans aucun brevet, label, charte de qualité, normes, organisme de surveillance permettant de garantir un minimum que l'atelier qui fait nos contrôles soit sérieux.
vient faire un tour dans le solaire et tu vera que tout ces label et qualification a la con en definitive, ils servent a rien ...
C'est possible, mais c'est pas une fatalité.  En tous cas, aucun label/process/certification, c'est clairement le potentiel pour la fête du slip et la foire à portnawak.
Le Contrôle Technique Automobile, c'est pas fait par n'importe quel gugusse au coin de la rue.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 371



« Répondre #13 le: 01 Octobre 2018 - 12:04:50 »

Je ne sais pas comment on peut imaginer que l'humain et ses processus psychologiques n'interviennent pas dans la qualité du travail. Vous êtes tous des robots ou quoi ?
C'est pour ça que, dans les domaines où c'est réellement important, le processus implique un second niveau de contrôle (soit automatisé, soit un deuxième humain).
Mais bon, c'est que des ficelles et des chiffons, c'est pas comme si on mettait notre vie en jeu dessous, hein.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 538



WWW
« Répondre #14 le: 01 Octobre 2018 - 12:09:52 »

pour ne pas que le frein droit se promene parce que les fixations par pression etaient mortes.
Par exemple, ça m'arrivait souvent de changer des pressions lors de contrôle. Ou de mettre des pressions, après avis du client, parce que ses aimants s'étaient barrés.
La première fois, faut tout laisser, voir ce qui existe, aller acheter le kit pour fixer les pressions, acheter un petit stock de pressions de la bonne qualité... Si tu fais du contrôle en promo ou du contrôle "simple", t'as sûrement pas trop envie de t'inscrire dans la démarche...

Je ne sais pas comment on peut imaginer que l'humain et ses processus psychologiques n'interviennent pas dans la qualité du travail. Vous êtes tous des robots ou quoi ?
C'est pour ça que, dans les domaines où c'est réellement important, le processus implique un second niveau de contrôle (soit automatisé, soit un deuxième humain).
Mais bon, c'est que des ficelles et des chiffons, c'est pas comme si on mettait notre vie en jeu dessous, hein.
Ce serait une excellente chose si on pouvait avoir un deuxième niveau de contrôle fait par une deuxième personne, lors de chaque révision. La deuxième personne, faudra la payer aussi, hein, on est bien d'accord ? Aïe !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
wefunk
Invité
« Répondre #15 le: 01 Octobre 2018 - 12:12:53 »

pour ne pas que le frein droit se promene parce que les fixations par pression etaient mortes.
Par exemple, ça m'arrivait souvent de changer des pressions lors de contrôle. Ou de mettre des pressions, après avis du client, parce que ses aimants s'étaient barrés.
La première fois, faut tout laisser, voir ce qui existe, aller acheter le kit pour fixer les pressions, acheter un petit stock de pressions de la bonne qualité... Si tu fais du contrôle en promo ou du contrôle "simple", t'as sûrement pas trop envie de t'inscrire dans la démarche...

Je saurais pas dire quel type de controle c'etait. Pas une promo mais apres ...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 371



« Répondre #16 le: 01 Octobre 2018 - 12:21:55 »

Ce serait une excellente chose si on pouvait avoir un deuxième niveau de contrôle fait par une deuxième personne, lors de chaque révision. La deuxième personne, faudra la payer aussi, hein, on est bien d'accord ? Aïe !
C'est bien ce que je disais au début.
Un niveau intermédiaire, ce serait d'avoir déjà du matériel connu, étalonné (vérifié de temps en temps) et automatisé au maximum.  Au prix d'un certain investissement initial et d'un peu d'entretien, ça accélèrerait le processus en diminuant les risques d'erreurs ou d'à-peu-près.  On gagnerait en temps de main d'oeuvre et en fiabilité du contrôle.

A l'heure actuelle, je (incompétent notoire) peux bricoler un truc dans mon garage avec du contre-plaqué, des pitons et un télémètre laser achetés chez Leroy-Merlin, recopier à la main les longueurs de suspentes théoriques du constructeur, et prétendre faire du boulot sérieux (en me plaignant que c'est un sacré boulot, fort mal payé).  Je ne dis pas qu'il y a beaucoup de contrôleurs qui agissent comme ça, mais comment le savoir?

Ensuite, effectivement, pour parer aux autres types de risques (noeuds sur les freins, suspentes remontées dans le désordre), il faudrait un deuxième humain qui fasse un deuxième et dernier contrôle visuel.  Là, évidemment, c'est un coût supplémentaire.

Et toujours, en bout de chaîne, le pilote-client fait une petite session de gonflage avant de voler (et pas uniquement: je gonfle, ça a l'air OK, super je continue et je me jette dans le trou).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
Stef7550
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

pratique principale: vol / site
vols: +- 2 vols
Messages: 116


« Répondre #17 le: 01 Octobre 2018 - 12:36:51 »

Le meilleur des controles serait que les pilotes qui ont developpé les voiles et ceux qui les connaissent tres bien fassent un vol avec notre voile.  Cool
en a peine 5 minutes je pense qu'ils seraient a meme de dire si quelque chose ne va pas.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
MichM
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: en attente
pratique principale: autre (?)
vols: ... vols
Messages: 692



« Répondre #18 le: 01 Octobre 2018 - 12:38:14 »

Et moi je suis toujours fasciné qu'on marche ainsi "à la confiance", sans aucun brevet, label, charte de qualité, normes, organisme de surveillance permettant de garantir un minimum que l'atelier qui fait nos contrôles soit sérieux.
vient faire un tour dans le solaire et tu vera que tout ces label et qualification a la con en definitive, ils servent a rien ...
C'est possible, mais c'est pas une fatalité.  En tous cas, aucun label/process/certification, c'est clairement le potentiel pour la fête du slip et la foire à portnawak.
Le Contrôle Technique Automobile, c'est pas fait par n'importe quel gugusse au coin de la rue.

Le DHV fait de la certification d'ateliers de contrôle et il y en a au moins un connu en France qui a fait cette démarche.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 538



WWW
« Répondre #19 le: 01 Octobre 2018 - 13:17:30 »

Ensuite, effectivement, pour parer aux autres types de risques (noeuds sur les freins, suspentes remontées dans le désordre), il faudrait un deuxième humain qui fasse un deuxième et dernier contrôle visuel.  Là, évidemment, c'est un coût supplémentaire.
Et les ateliers qui font un vol de contrôle après avoir fait la révision, c'est top aussi. Mais ça se paye.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
wefunk
Invité
« Répondre #20 le: 01 Octobre 2018 - 14:40:37 »

Ensuite, effectivement, pour parer aux autres types de risques (noeuds sur les freins, suspentes remontées dans le désordre), il faudrait un deuxième humain qui fasse un deuxième et dernier contrôle visuel.  Là, évidemment, c'est un coût supplémentaire.
Et les ateliers qui font un vol de contrôle après avoir fait la révision, c'est top aussi. Mais ça se paye.

Effectivement. Depuis ma mesaventure racontee au dessus, je passe par Certika.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Guy67
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Avec des plumes
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 99


« Répondre #21 le: 01 Octobre 2018 - 15:28:46 »

Faut surtout arrêter de penser que faire du parapente ne coûte rien.
Si c'est si simple, faites le vous même ... mais pour vous seul. Si on ne fait pas un minimum confiance en les autres, comment faire confiance à soi même ?
Je pense que les organismes (avec pignon sur rue) qui font les contrôles le font sérieusement. Celui qui est généralement mécontent, c'est généralement le client car il ne comprend pas pourquoi il a payé si cher pour quelque chose de si simple (faut peut-être faire les contrôles en asie ?).
Question contrôle il me semble en effet primordial de vérifier le calage de la "bête" ainsi que la longueur des freins. Pour le reste, il serait interessant de vérifier la structure de l'aéronef, mais là cela reste utopique pour le moment.
Ce que je trouve aussi un peu anachronique, c'est que les contrôles sont avant tout réalisés lorsque les propriétaires veulent vendre leur matériel (en plus il demandent un surcoût au potentiel client pour le faire faire !). Faut-il réaliser/imposer systématiquement des controls ? En anachronisme supplémentaire, lisant très souvent l'inquiétude des pilotes concernant les protections des sellettes, comment se fait-il qu'ils ne vérifient pas le vieillissement de leurs protections et que leurs acheteurs (occasion) ne demandent pas un contrôle ? est-ce moins important ou trop contraignant ?
... Il y a plein d'oportunités pour de nouvelles startup ...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 589



« Répondre #22 le: 01 Octobre 2018 - 17:09:36 »

Faut surtout arrêter de penser que faire du parapente ne coûte rien.
Si c'est si simple, faites le vous même ... mais pour vous seul. Si on ne fait pas un minimum confiance en les autres, comment faire confiance à soi même ?
[...]

Oui, souhaiter voler en parapente a un coût et celui d'une révision bi-annuelle ou même annuelle est plutôt anodin rapport à tous les autres frais inhérents.

Maintenant pour ta 2ème phrase, perso j'aurais plutôt écrit : Comment faire confiance aux autres si on ne fait pas un minimum confiance à soi-meme ?

Faîtes contrôler vos ailes, sellettes et secours car vos vies en dépendent. Faîtes le, surtout si un doute vous assaille (cf, voir les symptômes évoqués par Alpyr par ex. mais il en existe d'autres)

Mais surtout intéresser vous à votre matériel. N'ayez pas peur de lui et apprenez pour cela à le connaître. Commencer avec votre parachute de secours, en participant aux sessions organisées d'ouvertures/repliages dans votre club ou des clubs voisins. Donnez vous la peine en hiver de déballer et regarder sous toutes les coutures votre matériel, sellette comme voile, en réfléchissant éventuellement à ce que vous pourriez améliorer ou faire améliorer.

Votre expérience ne pourra que s'en voir enrichie et accessoirement vous percevrez peut-être des signes d'usure ou autres qui vous ferons choisir l'envoi dans un atelier de contrôle/réparation.

Renseignez vous aussi sur le serieux et qualité du travail fourni par l'atelier visé car quoi que l'on veuille en penser, ils ne sont pas tous aussi "bons" les uns que les autres. Est-ce que nous pilotes on serait tous aussi bons les uns que les autres ?

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Hub
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Hook2 + Escape airbag
pratique principale: apprends à voler
vols: env. 350 vols
Messages: 371



« Répondre #23 le: 01 Octobre 2018 - 17:53:42 »

Renseignez vous aussi sur le serieux et qualité du travail fourni par l'atelier visé car quoi que l'on veuille en penser, ils ne sont pas tous aussi "bons" les uns que les autres.
Mouais, et ça, on fait comment? 
Comment on décide de faire confiance au feedback d'un pilote lambda qui te dit "écoute, moi je fais réviser chez machin, j'ai jamais eu de problème, et en plus il est sympa" ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Il faut être fou pour sauter d'une montagne en parfait état de marche.
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: quelques vols
Messages: 124



« Répondre #24 le: 01 Octobre 2018 - 18:11:33 »

Bon, à la base je posais juste la question de ce que vous pensiez des différents types de contrôles proposés par les centres de contrôle, mais en dehors de la réponse sur le calage, il n'y a pas eu beaucoup de posts dans le sujet.  Pleure

Malgré ma très faible expérience, je vais essayer de développer rapidement mon point de vue pour essayer de recoller à la thématique.
 Pour ma prochaine révision, dans la mesure où je ne suspecte rien d'anormal sur mon aile dans sa capacité de vol, je vais opter pour un contrôle simple qui comprends le calage et le test de la porosité qui sont 2 choses que je ne peux pas faire moi même. Le contrôle visuel des coutures et des suspentes proposés dans les versions complètes ou intermédiaires des contrôles, je pense pouvoir les faire moi même de manière succinte à chaque pliage, et de manière approfondie une fois de temps en temps (par exemple avant de l'envoyer en contrôle  très heureux ).
Citation du site internet de wingshop: "Ce contrôle de base est suffisant pour avoir une évaluation de l’état général de l’aile. Il intègre toutes les mesures qui ne peuvent pas être réalisées sans un équipement spécifique. Cependant, le contrôle complet du suspentage et du tissu de la voile reste sous la responsabilité du pilote." +1 au karma

Que ce soit en bricolage, mécanique ou en l’occurrence parapente, tout ce que je peux faire moi même je préfère le faire. Question d'économie (oui le parapente coûte cher, mais tout le monde n'a pas un budget illimité et si on veux que cette activité reste accessible au plus grand nombre, il n'y a pas de petites économies), mais également parce que je fais plus confiance à moi même qu'à un inconnu qu'il soit garagiste ou contrôleur de parapente (ça c'est une question de philosophie personnelle) et je ne parle pas des compétences dans le domaine (je reste bien humble sur les miennes) mais sur l'honnêteté et la conscience professionnelle. C'est aussi pour moi une bonne manière de mieux s'investir dans sa pratique.
 
 pouce Voilà pour ma participation à ce fil. On verra ce que j'en dirai dans  quelques années et quelques allers-retours dans les centres de contrôles.

Bonne soirée parapente

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Michel
Pages: [1] 2 3  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.039 secondes avec 22 requêtes.