+ Le chant du vario +

Forum de parapente

19 Septembre 2019 - 05:22:38 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Choix mini-voile EN-A  (Lu 2367 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 682



« Répondre #25 le: 22 Août 2019 - 22:03:47 »

Je n'ai emis aucun jugement de valeur sur ta personne juste sur les voiles comme tu l'as fait toi-même :

[...]. J'ai commencé avec une Alpha 4 hike de 28m2 et c'est également la seule et unique frayeur de ma vie de pilote (reculade accéléré à fond dans un fond de vallée... Mais accéléré a fond j'allais à moins de 30km/h...)[...]
[...]
 Ah si juste, je parle bien d'une Alpha 4 et ça ne recommande clairement pas. Ça avance pas, c'est une camion accroché à un bulldozer (pour creuser ça doit être top) et ça mord que dalle les thermiques. Ça va pour des ploufs de 8h du mat mais des que tu voudras taquiner des avenants, bleurp.[...]
[...)
Pour résumer, pour moi la gt est une voile super pour débuter (avec les quelques différences à ne pas négliger par rapport à une aile "classique") et parfaitement adaptée à une utilisation rando/montagne. Un peu plus lourde que les ultralite ou whizz ou masala ou susi3, mais indestructible et avec une sécurité passive hallucinante[...]
[...]

Et non je ne suis pas hors sujet puisque je donne mon avis sur la question initiale en disant qu'une Alpha 5 voire 4 est un très bon choix comme 1ere aile car avant de penser faire du vol "montagne" il faut deja apprendre à voler. Ne serait-ce que pour ne pas se retrouver prisonnier en fond de vallée à reculer accéléré à fond en pensant que c'est la faute à la voile. (là je fais un constat et non un jugement car celui tu devrais le faire toi-même0

Et je ne suis pas hors sujet non plus en émettant des réserves sur la pertinence de commencer son apprentissage en vol montagne et même en vol tout court avec une GT-2 car aucune voile n'estindestructible et/ou possède une sécurité passive hallucinante. Une GT-2 est déjà d'entrée une EN-B et de surcroît se vole "généralement" avec une charge alaire plus importante qu'une Alpha qui elle est bien une EN-A.

Tu as le droit de penser que c'est l'arme fatale pour commencer une carrière de pilote et moi je suis autorisé de penser et de le dire, qu'elle me semble trop chaude pour un pilote en tout début de carrière.

 trinquer
« Dernière édition: 22 Août 2019 - 22:14:31 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
flying tom
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: LittleCloud
pratique principale: vol rando
Messages: 25



« Répondre #26 le: 23 Août 2019 - 19:12:48 »




Et je ne suis pas hors sujet non plus en émettant des réserves sur la pertinence de commencer son apprentissage en vol montagne et même en vol tout court avec une GT-2 car aucune voile n'estindestructible et/ou possède une sécurité passive hallucinante. Une GT-2 est déjà d'entrée une EN-B et de surcroît se vole "généralement" avec une charge alaire plus importante qu'une Alpha qui elle est bien une EN-A.

Tu as le droit de penser que c'est l'arme fatale pour commencer une carrière de pilote et moi je suis autorisé de penser et de le dire, qu'elle me semble trop chaude pour un pilote en tout début de carrière.

 trinquer

le fait est qu'elles sont utilisées en école depuis pas mal de temps (depuis la GT1), avec un large publique sans aucun soucis!
Vues les tailles proposées, leur charge alaire est normale.
Va voir le rapport de test et tu me diras s'il n'y a rien qui te choque niveau cohérence...

bons vols!

Tom
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Créateur de jouets pour voler!
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 682



« Répondre #27 le: 24 Août 2019 - 00:23:42 »

Déjà dit plus avant, mon frangin est passé d'une Alpha 4 en 28 à une GT-2 en 24 (il vole depuis 1992) et cela lui a effectivement permit de trouver de nouveaux plaisirs à voler mais aussi à réapprendre la montée en thermiques faible.

Cela m'a aussi donné l'occasion de voler avec les deux ailes et si la GT-2 en 24 est assurément une aile très saine. Elle presente néanmoins à mon humble avis personnel plus d'exigences qu'une Alpha 4 en 28 à tout pilote et forcément ce delta en exigences sera encore plus perceptible pour un vrai novice.

L'Alpha 4 est une vraie voile pour débutant, la GT est pour moi plutôt une voile à considérer comme une deuxième voile dans la progression. Maintenant libre à chacun d'en penser ce qu'il veut.

D'ailleurs toi même par le passé tu as écrit par exemple :

[...]
La GT ne s adresse pas a l ecolage. Donc pas de justification de la faire certifier.
[...]


Ou encore :

[...]
Niveau accessibilité: idem, La GT sera un peu moins accessible car elle offre un domaine de vol plus vaste, donc demandant un peu plus d'experience (cross)... Au niveau réaction aux incidents de vols, les 2 sont au top de la sécu.
[...]

[...]
Pour comprendre l'accessibilité: Imagine deux voitures, dont une qui peu rouler plus vite (la GT)... à conduite normale, pas de soucis, pas de différence, mais si tu utilises la vitesse supérieure qu'elle te propose, alors elle devient plus exigeante, tu vois la nuance?
[...]

Alors je le répète, je considère la GT-2 comme une super aile très polyvalente mais plutôt pour un pilote déjà dérouillé et qui a déjà acquis un peu d'aisance en vol thermique.
D'ailleurs j'ai depuis cette année, grâce à la générosité d'un ami, le plaisr de voler de temps à autres quand les conditions s'y prêtent avec une Little-Cloud EZ XXL et c'est un vrai bonhneur.

 trinquer



Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Sagarmatha
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Diamir (n°8 et n°211), U-Turn Everest 21, Niviuk Artik2, Air Design UFO 18 et Ozone Ultralite 19
pratique principale: vol / site
vols: 2170 vols
Messages: 269



« Répondre #28 le: 24 Août 2019 - 08:13:54 »

Ouaip, j'aime bien la UFO (et j'en ai acheté une 18 d'occasion à un alpiniste qui voulait passer à une plus petite) mais je reconnais qu'il faut s'y adapter et que ce n'est pas évident pour tout le monde.
C'est pour ça que j'avais fait un stage init avec.

Rien n'est intuitif dans ce magnifique jouet : facilité extrême au gonflage et au sol (j'ai fait travailler une gamine de 14ans qui a énormément progressé), décollage bluffant mais qui exige de cavaler du fait de la petite surface, en tout cas elle est beaucoup plus facile que l'Ultralite 19. En vol, on oublie le tangage (auto-amorti au point que la voile ne shoote pas en sortir de décrochage) et on se concentre sur le roulis, à la sellette. Le débattement aux commandes est très court et il faut voler bras hauts, si on met de la commande comme avec une voile standard, le vrac va vite montrer les dents. On n'est pas sous une UFO (ou une Skin) comme sous une Alpha ou une Masala et il faut bien avoir ça à l'esprit quand on vole avec. C'est kif kif les voitures, certaines sont accessibles à n'importe qui mais d'autres nécessitent un temps d'adaptation, par exemple celles qui ont la conduite à droite ou celles qui sont adaptées aux personnes handicapées.

La UFO 18 a le même inconvénient que l'Ultralite 19 : par vent de face, c'est la misère et sans accélérateur on est vite sur le reculoir, confort discutable.

Les suspentes non gainées coincent certains, les élévateurs en tresse en coincent d'autres, c'est du domaine du fantasme et de l'irrationnel. Je vole depuis 10ans avec des voiles ainsi équipées et JE N'AI JAMAIS CASSE UNE SUSPENTE, pas même en décollant sur des sols épouvantablement agressifs.
Il faut savoir ce qu'on veut : les suspentes à amarrer les cargos ne conviennent pas aux voiles destinées à être portées pour aller décoller en montagne, sur un col ou sur un sommet. Les élévateurs classiques et les tissus standard pèsent trop lourd, les voiles standard sont trop volumineuses et infiniment trop lourdes, les sellettes c'est encore pire.

En paralpinisme, et à un moindre degré en vol-rando, il faut être efficace et rapide, donc léger.

J'en parlais hier avec Vincent Sprungli, qui vient de faire avec un copain une belle combinaison : pilier S des Ecrins / décollage / posé sur le glacier Noir / Ailefroide par la voie Devies-Gervasutti / décollage / posé près du pré de Mme Carle. Attaque au lever du jour, posés à 20h.
Avec une voile standard sur le dos, aucune de ces ascensions ni aucun de ces décollages n'auraient été possibles. Grimper sur du rocher difficile avec un ensemble voile + sellette de moins de 2kg est possible, ce serait atroce (et dangereux) avec un matériel standard. Décoller des Ecrins et de l'Ailefroide avec du matériel standard n'est même pas pensable.
Il faut savoir ce qu'on veut et utiliser les outils nécessaires, qui existent à notre époque. Nous en rêvions dans les années 70.

Qu'on ne vienne pas me dire que les voiles monosurfaces seraient réservées à des jeunes casse-cous : j'ai passé 70ans et je n'ai aucun complexe à porter une UFO ni à voler en sellette-string sans secours, sans casque, sans gants (en été) et c'est si facile avec une UFO !
Il faudra que j'essaye la Ski d'un copain qui aura envie d'essayer la UFO.

Je viens de voler avec une Swift 4, puis avec la U Cruise "Evo" de Paul Amiell. Voiles standard en tissu léger, très agréables à décoller, à voler et à poser, mais je n'aurais pas eu l'idée de monter à pied avec à Planfait, bien qu'il n'y ait que 430m de D+.
Les voiles légères sont très agréables en vol du fait le leur inertie diminuée qui les rend plus agiles, mais cela n'a rien à voir avec les voiles-montagne.

On a évidemment le droit de croire autre chose et de penser autrement, le raisonner de façon rationnelle serait une autre affaire.

Pour voler tous les jours et faire des vols-rando sympas sans se déglinguer le dos et les épaules, je conseille TRÈS VIVEMENT la Masala. C'est le vrai "couteau suisse" : classe A, donc accessible aux débutants, facile à voler, efficace dans le petit, agile en thermique, légère sur le dos, hyper-facile à décoller et à poser mais hélas quasiment impossible à trouver en occasion (ceux qui en revendent une la vendent dans la journée).
Il y a une version lourde avec élévateurs-sangles (une aberration) et une version légère avec élévateurs-tresse (logique), le préciser à la commande.
 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Uke'n Fly
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Eona XS
pratique principale: vol rando
Messages: 93



WWW
« Répondre #29 le: 24 Août 2019 - 23:12:12 »

pour moi, les voiles lights c'est un peu le macbook du parapente: tout les possesseurs pretendent etre un artiste designer mais en realité ils travaillent tous au macdo Clin d'oeil

oui la voile light est necessaire en alpi,
en vol rando c'est juste un luxe pour la plupart d'entre nous Clin d'oeil (ma prochaine voile sera light car la version normale n'est malheureusement pas homologuee pour mon ptv Pas content a 1 kg pres, je prefere le non light) 

quel est le pourcentage de parapentistes font de l'alpi avec leur light?
quel est le pourcentage de parapentistes qui font regulierement des vols rando de plus d'une heure avec leur light ^_^

je pense qu'on oublie de plus en plus que c'est le pilote qui fait la voile pas le contraire Clin d'oeil
et puis si les gens lisaient les reponses precedentes, ils sauraient que jportemer cherche plus a bien debuter qu'a faire de l'alpi en monosurface Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Identitfrice
Invité
« Répondre #30 le: 25 Août 2019 - 14:12:01 »



Cela m'a aussi donné l'occasion de voler avec les deux ailes et si la GT-2 en 24 est assurément une aile très saine. Elle presente néanmoins à mon humble avis personnel plus d'exigences qu'une Alpha 4 en 28 à tout pilote et forcément ce delta en exigences sera encore plus perceptible pour un vrai novice.



On en revient systématiquement à cette discussion : les gens qui considerent qu'une voile doit aider à voler (monter quand on fait pas les bons gestes en thermiques faibles par exemple, juste en faisant de l'essuie glace au lieu d'enrouler) tout en etant homologuée EN A (est-ce que ca veut encore vraiment dire quelque chose aujourd'hui en A par rapport à une en B avec un seul B quelque part (je retrouve plus le rapport d'homolgation de la GT mais je crois que c'est ca) ? moi je suis intimement persuadé que non et que j'aurais été plus en sécurité en GT pour débuter, bref). Et les gens qui considerent que une aile doit apporter securité passive ET sécurité active et que si on arrive pas à rester en l'air au debut c'est pas grave et que en progressant on restera mieux en l'air. La transmission de la masse d'air également : rien ou tres, trop peu transmettre comme une alpha 4 quitte à voir des gens se lancer dans des conditions où clairement c'est la voile qui sauve leur mauvaise gestuelle et mauvaise (absence d') analyse ? Ou que les gens (tout en restant en securité grace à la sécurité passive) se rendent comptent que ca bouge pour se dire tient j'ai ptet un peu baclé mon analysé prevol, la prochaine fois je ferai mieux. Des gens qui veulent noyauter, noyauter, et PAF vrille à plat ? Ou des gens qui peuvent noyauter et qui pour percer la voile diovent s'y mettre avec toute leur volonté ?

Ce débat n'aura jamais de fin, mais dire qu'une alpha a plus de securité qu'une GT, je ne pourrai pas, jamais, surtout en ayant volé avec les deux. La seule chose que je peux dire c'est que en  effet, sur sites, en conditions de restit (typiquement), un debutant sous une GT à charge alaire adaptée sera plus souvent rapidement posé que le meme debutant sous une alpha. PAR CONTRE, un débutant qui très clairement exprime son desir de faire du vol rando, vol montagne, je ne peux pas lui conseiller une alpha. La GT comme le dit tre sbien tom, volera aussi tranquille et avec autant de securité que la alpha (si le pilote tire pas n'importe comment sur les freins, mais ca honnement, je n'ai jamais vu, en tout cas sans incident et en phase de vol et pas de SIV), mais "en a sous le capot" si le besoin arrive (et encore une fois.... Le bon pilote qui fait bien son analyse n'en aura jamais besoin, mais un pilote debutant FERA des erreurs d'analyses sauf si il s'appelle... bref.).

Le meme pilote qui demande une voile pour debuter pour voler en restit, ou en plouf du matin sur site, je n'ai aucune raison de ne pas lui conseiller une alpha. Un pilote qui va aller decoller en montagne, peut etre seul, je ne peux pas lui conseiller cette meme voile. Et pour le coup la GT le sauvera peut etre (au deco si il controle mal son tanguage, en vol si ca devient trop fort et qu'il arrive plus à descendre simplement aux oreilles accelerées avec son bateau de 28m2, en vallée si il s'est merdé et que la brise est plus forte qu'il pensait) et je suis convaincu qu'elle ne le mettra pas plus en danger sur les autres points chauds.

Donc au final, c'est plus une question de pratique et du fait que de plus en plus de gens (moi y compris) ont débuté d'une facon atypique, en venant du monde de la montagne et en debutant le parapente en montagne. Et je ne changerait jamais d'avis : bien sur j'aurais pu,du mieux analyser les choses quand j'ai eu ma frayeur en alpha (ma seul et unique en plus de 1000h  après ca je le rappelle), mais le fait est que à l'epoque pour debuter en montagne, je n'avais globalement personne à qui me referrer, et que de toutes facons je ne connais pas de debutants qui n'ont pas fait d'erreurs plus ou moins grosses. Je suis aussi presque certain que la GT ne m'aurait pas fait faire de betises (j'entends par là e donner une fausse impression de sécurité totale), et aurait évité cette frayeur là, tout simplement meme au debut du vol en penetrant mieux les thermiques retords qui ne voulaient pas de mon alpha. Dans ma progression ensuite (avec la GT donc) j'ai régulieremet renoncé à décoller quand des collègues décollaient en alpha, en spantik, en antea... et se faisaient peur, ou mal. J'aurais surement pu voler dans ces conditions, et m'en sortir mieux qu'eux, mais comme dit plus haut c'est pas parceque on en a un peu plus sous le capot qu'on doit l'utiliser, surtout en progression. Et je n'ai le souvenir que d'une fois où j'ai du pousser le deuxieme barreau pour me sortir d'un guet apens où je m'étais fourré tout seul comme un grand, et où j'etais bien content d'avoir la GT et pas mon ancienne bache.

 Je n'ai cela dit aucun probleme à conseiller d'autres voiles à des amis débutants qui ne veulent pas aller voler en montagne, en vol rando, ou seulement de maniere marginale et pas pour 99% des vols. Et meme si je n'ai pas aimé ton intervention où tu juges gratuitement sur deux mots que j'ai ecris qui n'ont pas grand chose à voir (si tu veux que je ne dise plus "hors sujet"), et que je te trouve souvent très condescendant dans les autres interventions, je suis 100% d'accord avec le fait que la voile ne fait pas le pilote et que surtout une meilleure voile ne fera pas un meilleur pilote (elle pourra ouvrir d'autres horizons ou plutot agrandir ceux déjà ouverts, bien sur, mais il faut que le pilote soit à la hauteur). Je suis peut-etre simplement moins optimiste que toi sur les pilotes (surtout ceux qui viennent de la montagne) : ils feront des erreurs, ceux qui veulent aller en montagne iront faire leurs erreurs en montagne, et oublier cela ne me parait pas tres clairvoyant. En avoir un peu plus sous le capot, pour la montagne, me parait une bonne solution. Et pour avoir volé un bon paquet d'heures avec la GT et vu voler des copains un autre bon paquet d'heures avec des GT ou d'autres ailes... j'ai bien moins peur pour eux avec la GT que les ailes en A (vrille à plat te revoilà... sans parler des fois où ca monte plus que prevu et où la panique fini par arriver et on les voit faire n'importe quoi). Par contre, ma reculade à moi qui aurait bien pu etre évitée avec la GT, je n'en accepte pas moins ma responsabilité (et celle des gens qui à l'époque me conseillaient, mal, mais bon, c'est encore une autre histoire). Et la conclusion serait : selon la pratique, le meilleur choix change. Pour un debutant d'une intelligence et d'un recul infini, tous les choix sont bons. Pour les autres... il y a mastercard ?

Bref, bons vols, en sécurité, et avec le sourire ! Moi, j'y vais.

« Dernière édition: 25 Août 2019 - 14:32:17 par Identitfrice » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 015



« Répondre #31 le: 25 Août 2019 - 18:05:01 »

Je suis toujours surpris de lire ces messages affirmant que les vols en montagne nécessiteraient des voiles rapides, que les conditions y seraient plus fortes qu'ailleurs, que ces vols seraient exigeants...

Je suis venu au parapente pour réaliser des vols en montagne ; j'étais montagnard (de niveau moyen) avant d'être parapentiste.

Si on choisit correctement les jours où on va voler en montagne, les conditions de vol ne sont pas plus difficiles que pour des vols sur site et elles sont très souvent plus douces et tranquilles.
Je ne parle pas des vols de distance en montagne, mais simplement des vols qui permettent d'associer la montée à pied et la descente en volant.

J'ai eu la chance de réaliser des centaines de vols rando en moyenne montagne et des dizaines de vols de type paralpinisme en haute montagne.
J'ai commencé ce type de vols dès la fin de ma formation initiale et ces vols ont commencé avec des voiles de l'époque qui n'étaient pas rapides, avec lesquelles il était impossible de faire les oreilles et les accélérateurs n'existaient pas encore, mais elles avaient des taux de chute lamentables et elles étaient pratiquement infermables au vu de l'épaisseur de leurs caissons et de leur allongement ridicule.
Autant que je me souvienne je crois que je n'ai tout simplement jamais eu à utiliser mon accélérateur lors de mes vols en montagne, c'est dire...

Depuis une dizaine d'années je vole en montagne avec une Ultralite 1 d'Ozone qui a justement la réputation de souffrir d'une vitesse maximale faible.
J'ai effectué des dizaines de vols en moyenne ou en haute montagne avec cette voile et je n'ai jamais utilisé l'accélérateur.

Alors j'ai parfois un peu de mal à comprendre les messages récurrents sur ce forum sur le fait que les vols en montagne nécessitent absolument une voile disposant d'une vitesse maximale élevée et qu'il faut avoir un très bon niveau de plote pour envisager ce type de vols.
Ce n'est pas du tout mon opinion (à condition de choisir les jours où on va effectuer ces vols...) !  pouce
Je me souviens surtout de vols tranquilles et "contemplatifs" avec un décollage tôt le matin, y compris en haute montagne !  Rigole  voler  soleil

 trinquer

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flying Koala
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Anakis 3
pratique principale: apprends à voler
vols: Trop trop peu de vols
Messages: 303



« Répondre #32 le: 25 Août 2019 - 20:07:32 »

Salut Marc,

Je pense que la plupart de ceux qui parlent de vitesse pour des vols en montagne se projettent dans des situations de cross où la brise de vallée peut les contrer ou qu’une laisse de chien tirée au plus court pour raccrocher suffisamment haut les rapproche un peu trop près d’un venturi...

Des situations que tu dois rencontrer plus rarement avec ton programme plus orienté vol balistique en air calme lorsque tu pratiques en rando-vol.

Peut-être t’est-il arrivé plus fréquemment de regretter la faible vitesse/pénétration de ton Ultralite lors de tes vols sur site à la Sainte Victoire lorsque ton site fétiche est un peu plus alimenté que d’ordinaire. Au regard de ce que tu nous racontes d’habitude, j’imagine plutôt que tu préfères aller poser bien avant que ces conditions forcissantes ne tutoient de façon pénalisante les limites de ta monture.

Dans un autre contexte, il semble que beaucoup de pilotes de bord mer se dotent souvent d’ailes performantes et chargées car il volent souvent dans des brises de mer assez fortes mais souvent dans des conditions laminaires. Voler vite leur rajoute sans doute quelques km/h de marge et quelques journées supplémentaires où les conditions restent encore volables et sûres pour leur engin plus performant.

FK.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Les Eucalyptus sont mes amis
Identitfrice
Invité
« Répondre #33 le: 25 Août 2019 - 21:52:14 »

les vols en montagne nécessiteraient des voiles rapides


... non. J'ai eu l'impression de bien insister sur le fait que non, ca ne NECESSITE pas. Par contre, avoir ca sous le coude est une SECURITE. Je pratique maintenant ce qu'on peut appeler le "cross montagne" autrement dit je vais decoller en montagne apres une rando/alpi plus ou moins grosse et engagée, et je vole. Je fais regulierement des ploufs du soir aussi, et j'en retire le meme plaisir. Mais je vais aussi decoller au dessus des inversions en pleine journée. Sérieusement, je comprends pas vos réticences à vous. Bien sur les ploufs du matin ou du soir, contemplatifs, depuis le rocher blanc ou autre pic bayle, c'est génial, et j'enfais toujours et en ferai toujours. N'empeche que le milieu montagne est bien moins balisé que les sites (meme si je ne vole pas sur certains sites fréquentés que je considere mal placé dans l'aerologie, et qui ne tirent leur célébrité que de leur positionnement vis à vis des masses de citadins plus que pour leur aerologie sympathique). Et avoir de la vitesse sous le coude est une SECURITE qui n'empeche pas, jamais, de bien faire son analyse. Encore une fois, en plus de 1000h avec 99% de mon temps en montagne, j'ai eu une seule frayeur (avec moins de 50h au compteur, sous l'alpha) et je n'ai qu'une seule fois eu BESOIN de cette marge de vitesse.

Je n'ai rien contre toi ou ta pratique marc, mais les choses évoluent aussi et le vol montagne ne se limite pas à du plouf ou à des performances en alpi avec du matos ultra light (que j'ai aussi, et que j'aime aussi). Et je ne comprendrai jamais, jamais, qu'on continue à dire que une marge de vitesse (qui, encore encore encore, n'est pas là pour etre utilisée tout le temps ou pour voler dans le rouge, mais comme une SECURITE supplémentaire pour ce milieu moins balisé que les sites) en gardant une securité passive tout à fait en accord avec les autres voiles, est une mauvaise chose. Bien sur quelqu'un qui debute en montagne et en parapente doit tout faire pour blinder l'analyse aero, les gestulles, etc, et les ailes types ultralite aident en partie. Mais je faisais juste part de MON experience qui est que et moi, et à peu pres tout le monde (et olalala si on commence à raconter ce qu'on criose sur les decos, les debutants qui suivent tete baissée dans la baston...) fais des erreurs, y compris d'analyses. Le moins possible, le mieux, bien sur. Mais ne pas se donner une MARGE (et non pas une NECESSITE) de vitesse pour une pratique qui s'oriente vers la montagne, me parait juste se tirer une balle dans le pied. Les ploufs calmes seront les memes. Si jamais l'analyse a foiré, on se remet en question, mais on est pas mort.

Bon vols... et  non, je ne trinque pas wowo, j'appelle ca du foutage de g**** ton trinquage à chaque pique personnelle.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1146 vols
Messages: 1 015



« Répondre #34 le: 25 Août 2019 - 22:13:36 »

Je n'ai rien contre toi ou ta pratique Marc, mais les choses évoluent aussi et le vol montagne ne se limite pas à du plouf ou à des performances en alpi avec du matos ultra light (que j'ai aussi, et que j'aime aussi). Et je ne comprendrai jamais, jamais, qu'on continue à dire qu'une marge de vitesse (qui, encore encore encore, n'est pas là pour etre utilisée tout le temps ou pour voler dans le rouge, mais comme une SECURITE supplémentaire pour ce milieu moins balisé que les sites) en gardant une securité passive tout à fait en accord avec les autres voiles, est une mauvaise chose.

Mais où as-tu donc lu dans mon message que je pensais qu'une marge de vitesse serait une mauvaise chose ?  hein ?
Je n'ai évidemment jamais affirmé cela, ce serait stupide...

Et j'ai clairement dit aussi que mes remarques ne concernaient pas les vols de distance en montagne pour lesquels des voiles lentes comme l'Ultralite1 ne sont bien sûr pas adaptées.

Il y a en effet plusieurs façons de pratiquer les vols en montagne.
Mais je vole en fait vraiment peu (une vingtaine de vols par an seulement ces dernières années), j'ai plus de 70 ans et mon niveau en parapente est tout à fait moyen, même si je vole depuis longtemps.
Je n'ai ni la motivation, ni le mental, ni la disponibilité, ni le niveau pour me lancer dans des vols de distance (j'avais un peu essayé en 1993, mais j'avais vu qu'il fallait un investissement que je n'étais pas prêt à mettre pour me lancer dans cette façon de pratiquer, qui doit certainement apporter de grandes satisfactions et émotions).

Je parlais donc exclusivement de vols tranquilles et calmes en montagne et pas de vols de distance qui se réalisent bien sûr dans des conditions plus fortes.

Salut Marc,
Peut-être t’est-il arrivé plus fréquemment de regretter la faible vitesse/pénétration de ton Ultralite lors de tes vols sur site à la Sainte Victoire lorsque ton site fétiche est un peu plus alimenté que d’ordinaire. Au regard de ce que tu nous racontes d’habitude, j’imagine plutôt que tu préfères aller poser bien avant que ces conditions forcissantes ne tutoient de façon pénalisante les limites de ta monture.
FK.

Et Flying Koala a raison : ici à Sainte-Victoire, si le vent est un peu trop soutenu pour moi au décollage, il m'arrive de renoncer à voler, et si le vent se renforce en cours de vol, je vais alors me poser (même si les copains restent en l'air pendant ce temps-là) !  Rigole
Je suis du genre "vols tranquilles" (même s'ils durent parfois longtemps ici en soaring en conditions laminaires et calmes, ce qui est fréquent), y compris en montagne.  

A chacun ses choix de pratique et le matériel qui va avec... !

 trinquer

Marc
« Dernière édition: 25 Août 2019 - 22:20:03 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 682



« Répondre #35 le: 25 Août 2019 - 22:55:14 »

[...]
Bon vols... et  non, je ne trinque pas wowo, j'appelle ca du foutage de g**** ton trinquage à chaque pique personnelle.

Non non il n'y a là aucune moquerie ou autre dédain, juste l'affirmation exprimée avec un smiley que si même on est absolument pas d'accord, il n'existe aucune agressivité ou rancune.

On devrait tous être capable d'échanger nos idées et réflexions même contradictoires et pourtant derrière être partant pour boire un verre ensemble au bar de l'atterro. On parle de notre activité loisir et on s'y montre aussi intransigeant que des intégristes religieux ou politiques, capable d'autant de rejet voire d'ostracisme. Cela me semble assez dingue.

Pour en revenir à ton idée de ce qui fait qu'une aile est adaptée à un parfait débutant pour ses 1ers vols en autonomie en montagne de surcroît, à savoir les tests d'homologation ; cela me laisse pantois.

Les tests d'homologation sont fait par des pilotes-test professionnels en conditions calmes suivant une procédure normalisée autant pour provoquer la sortie du domaine de vol que pour ce qui est de laisser l'aile revenir dans son domaine de vol.
Penses-tu vraiment qu'un pilote tout juste sorti du nid douillet de l'écolage être fiablement apte à ne pas sur-réagir sur un sortie subie et inopinée du domaine de vol en atmosphère turbulente qui ne respecte sans doute aucune "normalisation" ?
Par contre une voile qui a des réactions plus amorties autant aux mouvements de la masse d'air qu'aux action de pilotage encore incertaines d'un nouveau pilote me semble donner de la souplesse et du temps au pilote pour tenter de comprendre ce qui lui arrive et tenter de laisser sa chance de faire son travail au mieux en attendant d'être peut-être capable un jour d'agir pertinemment.

Pour que ce jour arrive, il est préférable de ne pas trop se faire peur voire mal avant.

De même, penses-tu vraiment que la "marge" en termes de sécurité se fonde sur quelques km/h de plus offert par la voile et non pas sur une analyse plus pertinente de l'aérologie avant de décoller et sur la renonciation le cas échéant ?

Mais tu as le droit de penser autrement et cela ne me freinerait pas pour autant de boire un verre avec toi si l'occasion se présentait.

Alors,  trinquer
« Dernière édition: 25 Août 2019 - 23:01:06 par wowo » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
airsinge
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: apprends à voler
vols: depuis longtemps déjà des vols
Messages: 238



« Répondre #36 le: 25 Août 2019 - 23:36:12 »

Ai-je des hallucinations ou bien a-t-on efectivement commencé à parler d'une nouvelle mouture Whizz 2 chez Nervures (ce qui expliquerait d'ailleurs qu'on voit enfin apparaître quelques propositions alléchantes de Whizz d'occasion, ce qui était rarissime jusqu'à présent) ?

Dans les deux cas ça pourrait bien répondre aux attentes de notre ami, que son budget soit large ou non :

- Nervures ne sort pas une nouvelle mouture de voile sans que ça apporte quelque-chose de bien sensible, l'investissement dans le nouveau modèle neuf peut valoir le coup (en ayant la patience d'en voir le résultat d'homologation, et de l'essayer).

- Option basse du budget : la Whizz première mouture en taille 22 (homologuée enA et dont les qualités ont déjà été vantées ici) va pouvoir être obtenue d'occase à bien moindres frais et sans attendre.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Floflo33
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sector / P-Light 17 / MiniGoose
pratique principale: cross
vols: Dès que je peux je vols
Messages: 55



« Répondre #37 le: 27 Août 2019 - 18:28:35 »

Bah moi j'en ai une à vendre en excellent état...
J'dis ça j'dis rien...

 Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.033 secondes avec 23 requêtes.