+ Le chant du vario +

Forum de parapente

22 Octobre 2021 - 14:07:42 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Aile light compatible avec la pratique d'un débutant  (Lu 5141 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
julienF
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance Pi2
pratique principale: vol rando
vols: 350 vols
Messages: 6



« Répondre #25 le: 10 Juillet 2020 - 14:40:55 »

Pour ce qui est du package radical 3 + Pi 2 23m², je pourrais n'en dire que du bien puisque c'est ce que j'utilise.

Toute de même quelques défauts à cet ensemble. D'abord une qualité de portage en montée qui n'est toujours pas au top chez Supair. En vol c'est une bonne sellette, il lui manque toutefois la possibilité de mettre un cale pied, ce que j'aimais bien sur ma première sellette (altirando).
J'ai eu aussi l'Altirando 2, puis l'Escape. Elles étaient plus lourdes mais me permettait d'emporter la Gradient Montana 26 et le secours. Chose impossible avec la radical 3.
Puis j'ai acheté la Pi2, et là je suis à l'aise sur le volume, surtout que je vole en rando sans secours.

La Pi 2 23m² est une bonne voile, mais selon la charge (PTV) ne permet pas de tenir aussi facilement qu'une voile classique dans des petites conditions. Or, c'est souvent ce qu'on cherche quand on débute, la facilité à tenir en l'air en thermique calme du soir.
J'ai commencé sous Gradient Bright 3, puis Montana, 26m² dans les deux cas. J'étais bien. En passant sous la Pi 2, je vois bien que j'ai plus de mal à tenir en l'air ! Ou alors il faut prendre la Pi 2 27m², mais là ça n'a plus vraiment de sens.

J'aurais tendance à conseiller de ne pas investir trop cher dans son premier matos. Pourquoi pas en effet mettre du pognon dans le secours light qu'on gardera 10 ans. Un peu de pognon dans une sellette évolutive.
Pour la voile, prendre quelque chose qui convient déjà à son propre ressenti / pilotage. J'ai souvenir en école d'avoir volé avec plusieurs chiffons de débutant. Certaines me donnait le sourire (Niviuk Koyot 2, Axis Pluto 2)  car commande vive, agréable, d'autres me faisait chier à mourir, des vrais camions (Sol paragliders, Advance Alpha 4...)...

Si tu peux trouver une aile de début pas trop lourde ! Ma bright 3 faisait à peine 5kg, ce qui m'a permis, avec l'altirando (j'avais acheté directement une sellette reversible) de faire une quantité importante de vol rando. Certes j'avais 11kg sur le dos, mais aussi 10 ans de moins...
Aujourd'hui, c'est sur avec la Pi 2 et la radical 3, surtout sans secours, je suis à moins de 7kg avec 1l d'eau et des fringues.

Il faut pas perdre de vue aussi que le poids n'est pas le seul argument valable en vol rando. Et surtout, il faut aussi se dire que si l'on veut vraiment être léger, il faudra se passer de secours, d'airbag et voler en string + voile.

Concernant le démélage, je n'ai jamais aimé les élévateurs dyneema. C'est une connerie, car les élévateurs des voiles montagnes avec petits maillons sont fins et à peine plus lourd, mais bien plus pratique à l'usage. 150g d'écart pour que dalle.

Par contre tant qu'à chasser des grammes, amusez vous à comparer vos sangles de secours traditionnel versus light, accélérateur classique versus light... Ca fait drôle !

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
Invité
« Répondre #26 le: 10 Juillet 2020 - 14:40:58 »

Et c'est reparti...  tomate

Non t'inquiètes...
J'apporte les infos qui me paraissent pertinentes. Après je sais bien qu'il n'a jamais tort, ou alors que c'est parce qu'on a mal compris ou beaucoup plus souvent mal lu... Puisque je ne sais pas lire

Ca me gonfle aussi.
Mais c'est pas pour lui que j'interviens. Dieu n'a pas besoin de conseils.
Maintenant si mes contributions dérangent, je m'abstiens, ça ne va pas changer ma vie

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
julienF
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance Pi2
pratique principale: vol rando
vols: 350 vols
Messages: 6



« Répondre #27 le: 10 Juillet 2020 - 14:47:34 »

Pour compléter ma réponse,

Attention, les sellettes radical 3, easyness 2 (advance), kortel sak/kruyer restent bien adaptées aux ailes light de type Pi2 autour de 3kg.

Pour info une Pi2 23m² bien plié rentre dans 30-35l. Attention, le volume d'une Radical 3, donné pour 65l, faut décompter déjà tout le volume occupé par la sellette elle même une fois retournée, sans compter si tu as un secours, la place de ce dernier (5-10l). Au final, il reste un volume de 45-50l pour la voile, maxi.

Dès qu'on veut rentrer une aile conventionnelle même pas trop lourde, le volume plié dépasse vite les 50l et ca rentre au chausse pied. Tu dois alors mettre tout le reste dehors (casque, veste, gants, radio, flotte...).

Ma copine galère à rentrer plus que sa voile (ibex 3 XS de 3kg) dans l'easyness 2, car le volume de la sellette + secours sous cutal prend déjà la moitié du volume...

Pour une aile conventionnelle donc, il faut partir plutôt sur de l'altirando.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 0


Mary Poppins Club


« Répondre #28 le: 10 Juillet 2020 - 15:10:16 »


Non t'inquiètes...
J'apporte les infos qui me paraissent pertinentes. Après je sais bien qu'il n'a jamais tort, ou alors que c'est parce qu'on a mal compris ou beaucoup plus souvent mal lu... Puisque je ne sais pas lire

Ca me gonfle aussi.
Mais c'est pas pour lui que j'interviens. Dieu n'a pas besoin de conseils.
Maintenant si mes contributions dérangent, je m'abstiens, ça ne va pas changer ma vie

A+
L

on va dire ca Clin d'oeil parce que moi j'essaye pas trop d'apporter des infos pertinentes, peut etre?  
je parles de problematiques que j'ai en volrando et qui a lire les autres conseils sont en phase.

demande toi si ce que tu dis sur moi ne s'applique pas d'abord a toi Clin d'oeil
tu as l'experience ok, mais pas l'omniscience non plus Clin d'oeil  c'est moi qui compare le poids d'une sellette sans airbag avec une sellette airbag compris alors qu'on demande l'airbag?
note: contrairement a toi, ce n'est pas parce que je dis les choses que je pense que mon avis sur toi change Clin d'oeil il n'etait pas negatif il le restera.

Pour revenir au sujet:

une possibilité ne serait elle pas aussi d'avoir une bonne selette reversible pour tous les jours et un string pour les rares volrandos un peu exigeants sur le poids ? la sellette string va tres bien aussi pour gonfler.  
c'est plus facile a trouver et tout aussi modulable.

« Dernière édition: 10 Juillet 2020 - 15:21:23 par Butch de la Yaute » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: 1 vol par mois pendant 20 ans ne fait pas un pilote mais un vieux.
Binbin38
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance PI² 23m² / Dudek Run&Fly 16m²
pratique principale: vol rando
vols: Quelques-uns vols
Messages: 63



« Répondre #29 le: 10 Juillet 2020 - 15:20:40 »


Non t'inquiètes...
J'apporte les infos qui me paraissent pertinentes. Après je sais bien qu'il n'a jamais tort, ou alors que c'est parce qu'on a mal compris ou beaucoup plus souvent mal lu... Puisque je ne sais pas lire

Ca me gonfle aussi.
Mais c'est pas pour lui que j'interviens. Dieu n'a pas besoin de conseils.
Maintenant si mes contributions dérangent, je m'abstiens, ça ne va pas changer ma vie

A+
L

on va dire ca Clin d'oeil parce que moi j'essaye pas trop d'apporter des infos pertinentes, peut etre?  
je parles de problematiques que j'ai en volrando et qui a lire les autres conseils sont en phase.

demande toi si ce que tu dis sur moi ne s'applique pas d'abord a toi Clin d'oeil
tu as l'experience ok, mais pas l'omniscience non plus Clin d'oeil  c'est moi qui compare le poids d'une sellette sans airbag avec une sellette airbag compris alors qu'on demande l'airbag?
note: contrairement a toi, ce n'est pas parce que je dis les choses que je pense que mon avis sur toi change Clin d'oeil il n'etait pas negatif il le restera.

Pour revenir au sujet:

une possibilité ne serait elle pas aussi d'avoir une bonne selette reversible pour tous les jours et un string pour les rares volrandos un peu exigeants sur le poids ? la sellette string va tres bien aussi pour gonfler.  
c'est plus facile a trouver et tout aussi modulable.


D'où mon intérêt pour la radical 3 dont l'airbag peut être retiré et dont le poids et l'encombrement final est intéressant. Si un jour j'ai dans l'idée de partir plus light sans airbag et sans secours je pourrais le faire. C'est cette modularité qui me plaît beaucoup sur cette sellette. Évidemment ce ne doit pas être la meilleur sous tout les points mais j'aime le concept. Merci pour vos avis en tout cas !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 0


Mary Poppins Club


« Répondre #30 le: 10 Juillet 2020 - 15:21:57 »

d'ou aussi l'idee du string a coté.

pour t'aider dans tes choix de sellettes ou de voiles tu peux t'aider de ce document que je garde a peu pres a jour pour la flying light.
il y a un onglet sellette
c'est tres incomplet mais ca donne une idee.
tu peux le dupliquer et l'arranger a ta sauce, ca facilitera peut etre ta recherche.

note: s'il y a des erreurs n'hesite pas a me les remonter.
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1PqRQAm2LmVmgiWGq7vKRuFVZsP9YPJzgJtHBw60wHH8/edit?usp=sharing
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: 1 vol par mois pendant 20 ans ne fait pas un pilote mais un vieux.
Flyin Matmute
Invité
« Répondre #31 le: 10 Juillet 2020 - 15:38:27 »

hello !

pour compléter ce qui a été dit : moi aussi j'étais plutôt tournée vers une pratique vol-rando quand j'ai débuté j'avais alors fait le choix d'une voile normale (mais étant petit poids, pas si lourde ni trop encombrante), une sellette réversible et un secours light en ventral.

ça fait très bien le job mais d'après tes propos j'ai quand même l'impression que tu vas avoir (rapidement) une pratique qui exige quand même un sac le plus compact et léger possible et autant faire le bon investissement dès le départ.

Mon copain fait beaucoup de montagne, a débuté en faisant pas mal de gonflage puis un stage init. J'ai l'impression que vous avez à peu près le même profil de pratique et d'envie de pratique. à l'époque, on a opté pour une Ultralite 4. J'avoue j'ai pas cherché midi à 14h, je voulais une aile light et facile (pas envie de me faire de cheveux blancs pour lui). L'U4 est à la fois très légère, très compacte et très sûre.

Je ne sais pas qui sont les potes de Butch mais franchement, les élévateurs sont certes déconcertants de prime abord mais mon mec n'est pas plus lent qu'un autre à se préparer. Il a un toucher de voile que beaucoup (moi la première) lui envieraient donc bon, faut savoir relativiser les avis des uns et des autres ^^

en tout cas, ça fait bientôt trois ans qu'il a la voile, il en est ravi, on va la réviser cet hiver histoire de, même si franchement elle a l'air nickel.
mon seul reproche c'est que je la trouve un peu camion, et les voiles que tu citent sont peut-être plus sympa de ce point de vue là.

En tout cas, aile light et pratique débutant ne me paraissent pas incompatibles, il suffit d'être soigneux et attentif mais si tu fais de la montagne je pense que tu connais le concept de respect du matos et des éléments.

je te souhaite plein de beaux vols et de chouettes aventures en montagne et dans les airs,

Mathilde
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
Invité
« Répondre #32 le: 10 Juillet 2020 - 16:14:35 »

mon seul reproche c'est que je la trouve un peu camion, et les voiles que tu citent sont peut-être plus sympa de ce point de vue là.

Salut

Alors moi ce que je lui reproche (à l'UL4) c'est son maque de perf par rapport à la concurrence.
Et la perf en montagne augmente la sensation de sécurité.

Après l'ensemble des ailes de ce type sont quand-même des machines simples et (si la charge alaire n'est pas monstrueuse) plutôt très accessible.

Citation
on va la réviser cet hiver histoire de, même si franchement elle a l'air nickel.
J'ai l'impression qu'on (la communauté en général) a très peur du vieillissement des ailes light. Ou plutôt des tissus light.
Mais en réalité, il y a finalement encore beaucoup d'ailes anciennes et light qui volent. Et je n'ai pas entendu de centres de tests qui disaient que le light vieillissait beaucoup plus vite que le reste.

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1153 vols
Messages: 1 286



« Répondre #33 le: 10 Juillet 2020 - 16:26:30 »


L'Ultralite, c'est cher pour ce que c'est et les élévateurs sont une XXXXX au déco (j'ai volé 8 h sur 12 vols dont 8 h&f en UL4, j'ai même thermiqué jusqu'à 4000 m avec), quand on vole avec des propriétaires d'UL, ils sont toujours les derniers a décoller car ils doivent démêler leurs élévateurs et lignes.


Pourquoi donc affirmer cela ?
Juste quelques précisions à ce sujet :
- comme cela a été indiqué sur le fil dédié à cette voile, l'UL4 peut être commandée soit avec des élévateurs en dynemaa tressé, soit avec des élévateurs plats de type sangle ;
- il faut relativiser la difficulté à effectuer une prévol correcte avec des élévateurs en dynemaa ; il faut être effectivement un peu soigneux et si cela prend 5' de plus qu'avec une autre voile, où est vraiment le problème ? ;
- l'Ultralite n'est pas la seule voile légère à être proposée avec élévateurs tressés en dynemaa ;
- les pilotes que je connais qui utilisent ce matériel ne se sont jamais plaints des difficultés qu'il y aurait (d'après toi) pour gérer la prévol (et je n'ai d'ailleurs pas de souci particulier avec mon Ultralite1 qui a ce type d'élévateurs).

Bibin38 je conçois tout à fait la difficulté qu'il y a, au vu du marché actuel, pour choisir son premier matériel de vol :
- achat neuf ou d'occasion ?
- voile légère ou ultralégère ?
- sellette réversible ou non ? à planchette ou à cuissardes ? string ou non ? etc.

Je rappelle que dans la rubrique du forum sur le matériel "léger et montagne" :
http://www.parapentiste.info/forum/materiel-montagneultraleger-b88.0/
tu trouveras de multiples fils concernant soit les voiles, soit les sellettes.

En plus du fil dédié à l'Ultralite4 que j'ai déjà cité plus haut, tu trouveras par exemple pas mal d'informations sur les fils suivants :
http://www.parapentiste.info/forum/ailes-de-debut/airdesign-eazy-2-t50244.0.html (Eazy2)
http://www.parapentiste.info/forum/materiel-montagneultraleger/susi-3-chez-airdesign-2018-t50538.0.html (Susi3)
http://www.parapentiste.info/forum/materiel-montagneultraleger/comparatif-nova-double-skin-et-ozone-ultralite-4-t56670.0.html (Doubleskin et Ultralite4)
http://www.parapentiste.info/forum/materiel-montagneultraleger/whizz-2-en-approche-chez-nervures-t54696.0.html;msg696252#msg696252 (Whizz2)
http://www.parapentiste.info/forum/materiel-montagneultraleger/difference-pi2-et-susi-3-t55360.0.html (Pi2 et Susi3)
http://www.parapentiste.info/forum/materiel-montagneultraleger/quelle-aile-montagne-comme-voile-unique-t55270.0.html;msg704864#msg704864

Bonnes recherches et bons vols !

 trinquer

Marc


Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flyin Matmute
Invité
« Répondre #34 le: 10 Juillet 2020 - 16:41:07 »

Alors moi ce que je lui reproche (à l'UL4) c'est son maque de perf par rapport à la concurrence.
Et la perf en montagne augmente la sensation de sécurité.

tu as tout à fait raison, ça n'a pas encore fait défaut dans la pratique de mon compagnon mais c'est tout à fait juste.

Quant au vieillissement, je reviendrai vers vous avec les résultats de la révision Clin d'oeil

Mathilde
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Géraud
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Whizz²
pratique principale: vol rando
vols: 200 vols
Messages: 365


-Corrélation n'est pas causalité-


WWW
« Répondre #35 le: 10 Juillet 2020 - 16:43:46 »

 1 Marc concernant les élévateurs dynemaa, pour avoir testé la Whizz2 avec cette option je trouve la prévol assez évidente, et pourtant je suis un champion toutes catégories des tours de freins ! (enfin j’étais, maintenant c'est fini !) Au contraire même, ça donne une impression épurée et vu que tout est léger ça tombe sous la main sans problème. Après faut essayer, ça peut ne pas convenir à tout le monde ! Perso j'adore
Et sur certaines voiles il me semble que les constructeurs rajoutent un trait de couleur pour éviter ce genre de problème. Sur la Whizz2 si je dis pas de conneries les élévateurs tressés ont une forme plate ce qui permet de visualiser plus facilement si tour de frein il y a Sourire
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pour passer le temps quand ça vole pas, des vidéos de parapente dans les Pyrénées : https://www.youtube.com/channel/UCf6CbyFnr0nfK-N7PgdbOfw?view_as=subscriber
Michou
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: AD susi 3
pratique principale: apprends à voler
vols: 199 vols
Messages: 223



« Répondre #36 le: 10 Juillet 2020 - 18:54:17 »

Bon ben puisque tout le monde donne son avis...

Concernant l'achat neuf et light pour débuter, je préfère (personnellement, moi même, ce n'est qu'une opinion qui n'engage que moi,  tomate ) le choix d'un achat d'une aile d'occasion pour commencer.

Les raisons:
- Prendre un peu d'experience et de recul pour mieux cibler sa pratique et ses critères de voile pour faire LE bon choix dans un second temps.
- C'est (souvent) quand on débute qu'on est le plus maladroit avec sa voile au déco ou en gonflage (ou même au pliage). Du coup le risque (éventuel), c'est d'user un peu prématurément ta voile toute flambante et/ou de ne pas oser gonfler fréquemment  de crainte de l'abimer et ainsi te passer de bonnes bases d'apprentissage. Celà me parait d'autant plus vrai avec une light.

Une fois que tu te seras rodé avec ta voile classique d'occaz', tu achèteras ton petit bijou et tu auras toutes les compétences pour en prendre tout le soin qu'elle mérite.  pouce

Avantage bonus: quand tu te seras bien fait les jambes à faire de la rando avec ta grosse voile lourde, tu apprécieras d'autant plus le passage sur une light!

C'est tout pour moi, vous pouvez reprendre ;  vol rando ou cross
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
choucas
Invité
« Répondre #37 le: 10 Juillet 2020 - 20:07:07 »

Bon ben puisque tout le monde donne son avis...

Concernant l'achat neuf et light pour débuter, je préfère (personnellement, moi même, ce n'est qu'une opinion qui n'engage que moi,  tomate ) le choix d'un achat d'une aile d'occasion pour commencer.

Salut

C'est aussi ce que j'ai tendance à conseiller... Sauf pour le matos "access" light qu'on trouve très difficilement en occasion.
Mais hors light :
 - C'est bien moins cher
 - Ca va tout aussi bien
 - Ca se revend tout aussi bien
 - Ca permet de garder un budget pour la suite

A+
L
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Binbin38
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance PI² 23m² / Dudek Run&Fly 16m²
pratique principale: vol rando
vols: Quelques-uns vols
Messages: 63



« Répondre #38 le: 10 Juillet 2020 - 20:19:08 »

hello !

pour compléter ce qui a été dit : moi aussi j'étais plutôt tournée vers une pratique vol-rando quand j'ai débuté j'avais alors fait le choix d'une voile normale (mais étant petit poids, pas si lourde ni trop encombrante), une sellette réversible et un secours light en ventral.

ça fait très bien le job mais d'après tes propos j'ai quand même l'impression que tu vas avoir (rapidement) une pratique qui exige quand même un sac le plus compact et léger possible et autant faire le bon investissement dès le départ.

Mon copain fait beaucoup de montagne, a débuté en faisant pas mal de gonflage puis un stage init. J'ai l'impression que vous avez à peu près le même profil de pratique et d'envie de pratique. à l'époque, on a opté pour une Ultralite 4. J'avoue j'ai pas cherché midi à 14h, je voulais une aile light et facile (pas envie de me faire de cheveux blancs pour lui). L'U4 est à la fois très légère, très compacte et très sûre.

Je ne sais pas qui sont les potes de Butch mais franchement, les élévateurs sont certes déconcertants de prime abord mais mon mec n'est pas plus lent qu'un autre à se préparer. Il a un toucher de voile que beaucoup (moi la première) lui envieraient donc bon, faut savoir relativiser les avis des uns et des autres ^^

en tout cas, ça fait bientôt trois ans qu'il a la voile, il en est ravi, on va la réviser cet hiver histoire de, même si franchement elle a l'air nickel.
mon seul reproche c'est que je la trouve un peu camion, et les voiles que tu citent sont peut-être plus sympa de ce point de vue là.

En tout cas, aile light et pratique débutant ne me paraissent pas incompatibles, il suffit d'être soigneux et attentif mais si tu fais de la montagne je pense que tu connais le concept de respect du matos et des éléments.

je te souhaite plein de beaux vols et de chouettes aventures en montagne et dans les airs,

Mathilde

Merci pour ce retour d'expérience ! Je sais effectivement ce que c'est d'être soigneux avec le matériel, dont je ne pense pas être la personne incompatible avec le light. Tout comme ton compagnon je pratique la montagne et compte bien intensifier cette pratique et celle du parapente aussi dans l'espoir un jour de pouvoir mixer les deux.

Maintenant, mon choix est fait. Je vais partir sur du matos léger (quitte peut être à le regretter plus tard) mais à un moment il faut faire un choix et aujourd'hui je pense que c'est ce qui sera le plus en adéquation avec ma vision du parapente. j'habite juste en dessous du déco de Saint hilaire depuis que je suis gamin, et le vol sur site ne m'a jamais fait rêver plus que ça... Par contre un jour je suis tomber sur une vidéo de hike et fly et là, ce fut la révélation : c'est ça que je veux faire ! Depuis, quand je vois un parapente décoller en montagne, dans des lieu sauvages, je plane. Tout ça pour dire que je compte bien marcher et décoller dans des lieux un peu moins surpeuplé que les décos officiels et avec cette vision du truc je pense que le léger est fait pour moi.

Par contre je n'ai jamais mis l'ozone ultralite dans ma shortlist pour deux raisons, premièrement car je ne connais pas la qualité des tissus Dominico et leur vieillissement (mais ça tu pourra nous le dire du coup) et deuxièmement car j'ai effectivement lu à droite à gauche que les performances était limites. Ne l'ayant jamais essayer, je me base uniquement sur des "on dit" ou de la doc technique, cela ne doit pas en faire une mauvaise voile pour autant.

La PI 2 me botte vraiment, plus qu'à trouver une bonne occasion.

À plus   parapente
« Dernière édition: 10 Juillet 2020 - 20:24:38 par Binbin38 » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
julienF
passager biplace
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance Pi2
pratique principale: vol rando
vols: 350 vols
Messages: 6



« Répondre #39 le: 10 Juillet 2020 - 21:14:38 »

Citation
Par contre un jour je suis tomber sur une vidéo de hike et fly et là, ce fut la révélation : c'est ça que je veux faire ! Depuis, quand je vois un parapente décoller en montagne, dans des lieu sauvages, je plane. Tout ça pour dire que je compte bien marcher et décoller dans des lieux un peu moins surpeuplé que les décos officiels et avec cette vision du truc je pense que le léger est fait pour moi

Attention à l'image d'apparente facilité que procure ces images souvent très marketées. Le "hike and fly" comme tu dis c'est du vol rando pas autre chose et cela demande déjà une pratique régulière, une analyse météo, avec souvent des vols sur des sommets où il n'y a pas de fusibles en l'air.
Il faut pas s'imaginer qu'on va pouvoir se promener n'importe où avec son parapente sur le dos et décoller peinard... Dans le vol rando, c'est d'abord le vol qui conditionne la rando. Ça limite déjà pas mal car tous les sommets ne sont pas decollable et la météo pas propice a chacun. Si tu as l'occasion je te conseille d'acheter un topo de vol rando pour déjà te rendre compte de ce qui est faisable.
Sachant que voler sur site (a pied ou en bagnole ou transport en commun) me semble indispensable pendant un moment pour faire ses gammes.

A+
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Binbin38
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance PI² 23m² / Dudek Run&Fly 16m²
pratique principale: vol rando
vols: Quelques-uns vols
Messages: 63



« Répondre #40 le: 10 Juillet 2020 - 21:35:43 »

Citation
Par contre un jour je suis tomber sur une vidéo de hike et fly et là, ce fut la révélation : c'est ça que je veux faire ! Depuis, quand je vois un parapente décoller en montagne, dans des lieu sauvages, je plane. Tout ça pour dire que je compte bien marcher et décoller dans des lieux un peu moins surpeuplé que les décos officiels et avec cette vision du truc je pense que le léger est fait pour moi

Attention à l'image d'apparente facilité que procure ces images souvent très marketées. Le "hike and fly" comme tu dis c'est du vol rando pas autre chose et cela demande déjà une pratique régulière, une analyse météo, avec souvent des vols sur des sommets où il n'y a pas de fusibles en l'air.
Il faut pas s'imaginer qu'on va pouvoir se promener n'importe où avec son parapente sur le dos et décoller peinard... Dans le vol rando, c'est d'abord le vol qui conditionne la rando. Ça limite déjà pas mal car tous les sommets ne sont pas decollable et la météo pas propice a chacun. Si tu as l'occasion je te conseille d'acheter un topo de vol rando pour déjà te rendre compte de ce qui est faisable.
Sachant que voler sur site (a pied ou en bagnole ou transport en commun) me semble indispensable pendant un moment pour faire ses gammes.

A+

Je ne parle pas de vidéo de marque avec un quelconque message d'ordre marketing, mais des vidéos purement amateurs, de gens comme toi et moi qui décollent d'endroit que je trouve magique sans pour autant parler d'alpi ou rando hyper engagé avec des décollages parfois extrêmes.
Je suis carrément conscient que je ne pourrais ni décoller d'où je veux, qu'il faudra carrément être calé niveau analyse, et qu'il faudra ben évidement passer par la phase vols sur site (je n'ai pas dit que je n'y passerai pas, j'ai simplement dit que pour l'instant, dans ma vision du parapente, ce n'est pas le domaine qui me fait rêver par dessus tout). Je n'espère pas décoller de la croix de Belledonne à 12h en plein mois de juin avec 25 de vent à la sortie de mon stage perf, mais plutôt me diriger vers la pratique qui me fait rêvé, tranquillement, sans me brûler les ailes.

Pour les topo de vols rando, je sais qu'il y en a un très bon, je vais essayer de me le procurer. Ceci dis, j'ai déjà une bonne base de donnée dans mon PC que j'ai glané sur le net.

Merci pour ton avis et tes messages.

À plus.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1153 vols
Messages: 1 286



« Répondre #41 le: 10 Juillet 2020 - 23:43:20 »

Citation
Par contre un jour je suis tom sur une vidéo de hike et fly et là, ce fut la révélation : c'est ça que je veux faire ! Depuis, quand je vois un parapente décoller en montagne, dans des lieux sauvages, je plane. Tout ça pour dire que je compte bien marcher et décoller dans des lieux un peu moins surpeuplés que les décos officiels et avec cette vision du truc je pense que le léger est fait pour moi

Attention à l'image d'apparente facilité que procurent ces images souvent très marketées. Le "hike and fly" comme tu dis c'est du vol rando pas autre chose et cela demande déjà une pratique régulière, une analyse météo, avec souvent des vols sur des sommets où il n'y a pas de fusibles en l'air.
Il ne faut pas s'imaginer qu'on va pouvoir se promener n'importe où avec son parapente sur le dos et décoller peinard... Dans le vol rando, c'est d'abord le vol qui conditionne la rando. Ça limite déjà pas mal car tous les sommets ne sont pas décollables et la météo pas propice à chacun. Si tu as l'occasion je te conseille d'acheter un topo de vol rando pour déjà te rendre compte de ce qui est faisable.
Sachant que voler sur site (a pied ou en bagnole ou transport en commun) me semble indispensable pendant un moment pour faire ses gammes.


julienF, je ne me retrouve pas vraiment dans ce que tu as écrit.

Je pense vraiment que le vol rando en moyenne montagne est accessible en sécurité (en conditions aérologiques calmes bien sûr, donc plutôt assez tôt le matin) assez rapidement dans la vie et l'expérience d'un pilote.
Dans les massifs de moyenne montagne (Bauges, Queyras, Ubaye, Dévoluy...) la grande majorité des sommets et des cols proposent en général une zone de décollage confortable et sûre et les zones d’atterrissage possibles et dégagées (champs, prés...) ne manquent pas.
Et un topo des randonnées à pied d'un massif complète utilement (ou même remplace) un topo des sites de vol (ceux-ci sont en effet loin de couvrir l'ensemble des massifs propices au vol rando).
Avec mes amis montagnards, une fois notre matériel de vol acheté, nous avons très rapidement commencé à pratiquer le vol rando car c'était pour cela que nous avions voulu apprendre le parapente !  pouce
Et je persiste à penser que des vols en milieu de journée sur des sites très fréquentés sont plus stressants et plus délicats que des vols balistiques en moyenne montagne par temps calme et dans la solitude !

Je comprends tout à fait les désirs de Binbin38 puisque j'avais (il y a 33 ans maintenant, ce qui ne me rajeunit pas...) les mêmes motivations que les siennes !  pouce  Rigole

 trinquer

Marc
« Dernière édition: 10 Juillet 2020 - 23:49:30 par Lassalle » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 0


Mary Poppins Club


« Répondre #42 le: 11 Juillet 2020 - 00:11:25 »

Pour une fois je suis d'accord avec Marc, le ploufrando des débuts n'est pas trop difficile : pas de monde, on prend son temps pour analyser et se préparer, les decos souvent plus faciles car avec beaucoup de gaz juste après, les atteros sont facilement accessibles grâce au gaz, on décolle en milieu de matinée quand le catabatique cesse, donc l'air est doux.

En plus, ça donne confiance en soi et ça améliore les compétences si on varie les lieux.

Le ploufrando est très formateur et agréable.
Pour la progression, on décolle déjà dans les couches qui vont bien cas qui tiennent, pas besoin de sortir de la couche des galériens.
Le temps de monter au déco on voit les conditions évoluer et c'est formateur.

Par contre évidemment les premières fois il faut privilégier les ploufrandos accompagnés histoire d'etre sur de déterminer au mieux les risques.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: 1 vol par mois pendant 20 ans ne fait pas un pilote mais un vieux.
Tipapy
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tenor
pratique principale: apprends à voler
vols: Ne compte plus depuis 1996 vols
Messages: 93


« Répondre #43 le: 14 Juillet 2020 - 10:05:14 »

Ma contribution à deux balles.
J'ai fait le choix d'un secours et d'une sellette légers mais pas extrêmes.
Par contre où j'ai gagné le plus, c'est sur ma charge pondérale Mr. Green , ne riez pas, j'ai beaucoup de copains qui s'équipent en light intégral mais pètent les scores sur la balance.
Pour les jeunes, il est possible que le problème ne se posent pas, mais un vieux comme moi, c'est courant, et perdre 5 kg, fait économiser sur du matériel léger et c'est bon pour la santé, donc tout bénef.

Bons vols allégés
 trinquer avec de l'eau claire Mr. Green
 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Ça peut toujours être pire, donc tout va bien.
Citation de Daniel François
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.058 secondes avec 22 requêtes.