+ Le chant du vario +

Forum de parapente

24 Juin 2018 - 12:39:39 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
flysierranevada
Soaring
windriders
best-flying
CSC
prevol
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Accélérateur / polaire des vitesse sur une B -  (Lu 2106 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Marco00
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Buzz Z4
pratique principale: vol / site
vols: trop peu !!! mais j'y travaille ! vols
Messages: 22


« Répondre #25 le: 12 Février 2018 - 20:54:58 »

Merci pour les supports, docs et vidéo, ça donne matière à travailler !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
xolivie
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Dudek Nemo xx
pratique principale: apprends à voler
vols: trop peu de vols
Messages: 77



« Répondre #26 le: 12 Février 2018 - 23:36:45 »

Pour ce qui est du vol avec le calage Mc Cready le principe est d'optimiser les transitions; il y a plus de 30 ans quand les calculateurs n'avaient pas encore fait leur apparition les varios des planeurs étaient équipés d'une couronne mobile basée sur la polaire de l'appareil et indiquant des vitesses de vol, dont l'origine était placée en face du "zéro" du vario nous indiquant alors la vitesse "idéale" à adopter par lecture directe du chiffre sur la bague pointé par l'aiguille du vario. Quand nous avions une estimation moyenne des thermiques rencontrés on décalait alors l'origine de la couronne en face du chiffre du vario (ex: si les thermiques rencontrés donnaient en moyenne du +2 ou +3 m/s on faisait alors tourner la bague pour caler l'origine en face du +2 sur le cadran du vario et on obtenait alors une vitesse de vol "optimisée" supérieure à celle obtenue avec un calage à "0").
Mc Cready (ou un autre) avait démontré que pour 2 planeurs quittant un thermique à la même altitude celui qui volait plus vite et donc rejoignait le thermique suivant plus rapidement sortirait du nouveau thermique plus vite que celui qui avait volé plus lentement même si ce dernier était rentré plus haut dans le nouveau thermique A CONDITION QUE LE NOUVEAU THERMIQUE SOIT AUSSI GENEREUX QUE ESCOMPTE bien évidemment, d'où le principe simple mais très efficace (en l'absence de calculateur) de l'anneau de vitesse pivotant autour du vario. Mais les planeurs ont une plage de vitesse très étendue, pour mémoire le vénétable Ka8 sur lequel je volais à l'époque avait une vitesse de taux de chute mini aux alentours de 70km/h et une VNE (vitesse maxi à ne pas dépasser) à 140km/h... Nos parapentes ont une plage de vitesse beaucoup plus réduite entre bras haut et 2ème barreau (environ 10/12 km/h pour ma voile qui est une A) donc je ne pense pas qu'il faille trop se casser la tête avec ces notions de polaires, pour ma part j'en retire que si les thermiques sont bons on peut se permettre de transiter à donf pour rejoindre la pompe suivante et si on n'a eu que des bullettes anémiques on a plutôt intérêt à gérer le capital de gaz sous la quille....
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Chaque décollage est facultatif, mais l'atterrissage qui lui fait suite est toujours obligatoire...
oligeo
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gradient Avax XC5 26
pratique principale: cross
vols: 1500+ vols
Messages: 11


« Répondre #27 le: 13 Février 2018 - 11:04:23 »

Salut,

Truc tout con aussi, soigner sa sortie de thermique et optimiser sa montée en thermique.

 - Entre sortir tip-top du thermique et sortir mal, on peut parfois griller 50m (et plus) chèrement acquis. Ceux qui peuvent faire la différence entre je raccroche ou je pose. Exemple: en plaine, cross vent de cul, sortie de thermique côté sous le vent, dans la zone dégeulante. Au comment se demander pourquoi ce pingouin d'autre pilote vient de nous mettre 50m avec sa voile B alors qu'on a une D "top moumoute voile du moment".
 - lambiner à gratter les 3 derniers mètres du thermique dans un laborieux et poussif 0.1 m/s pendant que les potes nous prennent 500m (tu fais ça 2 fois, tu les revois plus). Règle empirique: je quitte le thermique quand le taux de montée (vario) égale à nouveau celui que j'ai trouvé en entame de thermique (généralement, on passera sur l'exception des cas où on se fait chopper (plus qu'on ne choppe) par un boulet de canon de +5 m/s)
 - la bonne ligne tu suivras mon fils......bon, là, c'est comme les coins à champignons, chacun a ses trucs (et on les donne pas toujours). ==> matte les potes autour, si un flotte mieux et est accessible, va vers lui. Si t'est seul, que pour aucunes "raisons apparente" tu choppe du -2 m/s pendant un moment, change de cap....

My 2 cents
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.021 secondes avec 23 requêtes.
anything