+ Le chant du vario +

Forum de parapente

21 Octobre 2019 - 05:13:37 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Aujourd'hui, je n'ai pas survolé le Mont-Blanc, ...  (Lu 12787 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 688



WWW
« Répondre #150 le: 16 Juillet 2019 - 14:46:02 »

Je viens de quand même le signaler sur leur Facebook.
https://www.facebook.com/triple.p.physiologie.psychologie.parapente/
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: quelques vols
Messages: 153



« Répondre #151 le: 16 Juillet 2019 - 14:57:18 »

Ce que je peux te dire à ce sujet, c'est que quand on administre de l'oxygène à haute concentration à quelqu'un en détresse respiratoire, la saturation en oxygène mesurée avec un appareil adéquat varie souvent en quelques minute; Donc j'en déduirai que l'inertie dont tu parles n'excède pas 5 à 10 minutes, mais je ne sais pas si c'est comparable avec l'hypoxie d'altitude.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Nicolas - AirDesign France
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: AirDesign
pratique principale: autre (?)
vols: depuis 89, que des beaux vols
Messages: 466



WWW
« Répondre #152 le: 16 Juillet 2019 - 15:04:51 »

Ce que je peux te dire à ce sujet, c'est que quand on administre de l'oxygène à haute concentration à quelqu'un en détresse respiratoire, la saturation en oxygène mesurée avec un appareil adéquat varie souvent en quelques minute; Donc j'en déduirai que l'inertie dont tu parles n'excède pas 5 à 10 minutes, mais je ne sais pas si c'est comparable avec l'hypoxie d'altitude.

Merci Michel! Oui en lisant l'article de Cross-Country en diagonale, ils parlent des même 5 à 10 minutes constatés (essais en aviation militaire jusqu'à 6000m), et que donc il vaut beaucoup mieux monter lentement que penser qu'en montant vite (et en redescendant vite) on passe au travers!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nico
plumocum
les_modos
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Comme Man's.
pratique principale: cross
vols: nombreux vols
Messages: 1 024



« Répondre #153 le: 16 Juillet 2019 - 15:30:23 »

Par exemple j'ai des doutes sur le fait que de monter en 30' au-dessus de la Dent de Crolles ait déjà des effets "mesurables".
Je ne m'étais jamais posé le problème de cette façon. Je pense que plutôt que de faire attention à la vitesse à laquelle on atteint le plaf, il est plus important d'être attentif au temps qu'on y reste. Sûr qu'un plaf à 3500 suivit d'une longue transition qui ramène à 1500 posera moins de problèmes que le même plaf suivit d'un cheminement de longue durée en altitude et en milieu engagé genre haute montagne où le manque d'objectivité peut entraîner des conséquences compliquées. Et toujours garder en tête que le principal problème de l'hypoxie est quand même que le pilote ne s'en aperçoit pas  effray
Le sujet mérite quand même un fil à lui.
Merci MontBlanc pour le lien. Vu le prix et la saison à gros plafonds ça serait dommage de s'en priver. Attention toutefois à ne pas ranger ce genre de matériel à l'arrière de la sellette. De plus ça manque un peu d'infos sur le mode d'utilisation genre y s'passe quoi si j'me snife la cartouche entière d'un coup ?  ivrogne
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nager dans le sens du courant fait rire les crocodiles (Afrique)
Comme de toute façon je finirai ma vie dans un trou, autant qu'il y ait du poil autour. (Frédéric Dard)
xolivie
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Dudek Nemo xx
pratique principale: apprends à voler
vols: trop peu de vols
Messages: 100



« Répondre #154 le: 16 Juillet 2019 - 21:21:03 »

Super article et pour amener un peu d'eau au moulin, quand je faisais du vol à voile il y a 35 ans le vol d'onde (durant lesquels j'ai fait à plusieurs reprises des plafs à 5000m) n'était autorisé au sein de l'association qu'avec les quelsques planeurs "équipés oxygène" et nous avions pour consigne de ne pas dépasser les 4000m avec les autres planeurs.
J'ajoute que quand nous étions à ces altitudes nous ne portions pas le masque à oxygène en permanence mais nous contentions de prendre quelques bouffées de temps à autre, et comme de toute façon les planeurs équipés au sein de l'association étant souvent des biplaces nous étions généralement 2 pilotes à bord ce qui réduisait quand même les risques mais nous prenions cet éventuel problème très au sérieux. J'ai perdu tout contact avec le monde vélivole depuis 30 ans mais je suppose que le risque hypoxie est toujours pris au sérieux dans le cadre des vols d'onde.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Chaque décollage est facultatif, mais l'atterrissage qui lui fait suite est toujours obligatoire...
airsinge
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: volante
pratique principale: apprends à voler
vols: depuis longtemps déjà des vols
Messages: 295



« Répondre #155 le: 17 Juillet 2019 - 23:38:14 »

C'est peut-être encore plus traitre en parapente et en deltaplane car en général la montée vers les couches d'air à risque d'hypoxie se fait en ascendance thermique, donc dans de l'air qui monte de beaucoup plus bas, plus oxygéné et moins froid que l'air dans lequel on va se retrouver une fois quitté le thermique. Les sensations à la fin de la montée ne sont probablement pas encore représentatives du manque d'oxygène et du froid qu'il va falloir envisager ensuite...

En fait je pense même que dans le thermique on respire un air à peu près aussi oxygéné à 6000 m qu'à l'altitude d'où le thermique vient, à part la densité de l'air qui diminue avec l'altitude du simple fait de la diminution de la pression. Le problème est donc à prévoir après alors que la montée ne peut pas trop faire souci. Dilemme et tentation...
« Dernière édition: 17 Juillet 2019 - 23:47:49 par airsinge » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
max06
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Swing Astral 7 / Ozone Mantra 1 / Swing Astral 3 / Firebird Matrix
pratique principale: vol / site
Messages: 142



« Répondre #156 le: 18 Juillet 2019 - 00:07:58 »

C'est peut-être encore plus traitre en parapente et en deltaplane car en général la montée vers les couches d'air à risque d'hypoxie se fait en ascendance thermique, donc dans de l'air qui monte de beaucoup plus bas, plus oxygéné et moins froid que l'air dans lequel on va se retrouver une fois quitté le thermique. Les sensations à la fin de la montée ne sont probablement pas encore représentatives du manque d'oxygène et du froid qu'il va falloir envisager ensuite...
Plus oxygéné ?? Certainement pas, la proportion N2/02/Ar/CO2 est pratiquement invariable quelque soit l'altitude qui nous concerne (0-6 000m), la pression à l'intérieur du thermique est même légèrement moins importante que dans l'air environnant, sinon il n'y aurait pas d'élévation de la bulle.....
Il n'y a pas de manque d'oxygène dans le mélange respiré, juste une baisse de la pression qui fait qu'à chaque respiration la quantité d'O2 qui passe dans le sang est moindre qu'au niveau habituel.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Patrick Samoens
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 548



WWW
« Répondre #157 le: 18 Juillet 2019 - 00:10:50 »

Théorie fumeuse de mon point de vue. Le manque d’oxygène ne vient pas d’un changement de la composition de l’air en fonction de l’altitude mais est directement lié à la baisse de pression. Que l’air du thermique vienne du sol ne change rien, à pression égale il contient autant d’oxygène que l’air aux alentours. 

Ps : doublé ! Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
xolivie
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Dudek Nemo xx
pratique principale: apprends à voler
vols: trop peu de vols
Messages: 100



« Répondre #158 le: 18 Juillet 2019 - 00:26:20 »

Tu en parles aux plongeurs qui connaissent bien le problème des variations de pression et du retentissement sur la pression des gaz qu'ils respirent (il me semble que c'est la loi de Dalton selon laquelle la pression absolue d'un mélange gazeux est égale à la somme des pressions partielles des gaz qui le composent) et des problèmes de narcose (entre autre) que celà peut générer.
Là le problème est inversé car la pression à 5000 m étant environ la moitié de celle à l'altitude du niveau de la mer (soit environ 1 bar pour simplifier) le mélange gazeux que nous respirons étant grosso merdo constitué de 20% d'oxygène et de 80% d'azote la pression d'oxygène que nous respirons au sol est d'environ 0,2 bars (1 bar * 0.2) et donc à 5000 m la pression d'oxygène respiré est d'environ 0,1 bar, soit la moitié, je ne suis pas certain que notre cerveau soit vraiment à l'aise avec la moitié de la dose habituelle d'oxygène  ivrogne
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Chaque décollage est facultatif, mais l'atterrissage qui lui fait suite est toujours obligatoire...
brandi
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 339



« Répondre #159 le: 18 Juillet 2019 - 07:22:22 »

étant asthmatique et habitant à l'altitude zéro, je me suis acheté un oxymètre pour moins de 30 euros, les valeurs dans les vallées à 1000m font peur.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
MontBlanc
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Diamir, Skin2p
pratique principale: vol rando
vols: quelques vols
Messages: 293



WWW
« Répondre #160 le: 18 Juillet 2019 - 07:36:13 »

étant asthmatique et habitant à l'altitude zéro, je me suis acheté un oxymètre pour moins de 30 euros, les valeurs dans les vallées à 1000m font peur.
Tu t'es acheté un Oxymètre de pouls pour mesurer l'oxygène dans ton sang ou un Oxymètre pour la concentration gazeuse ?
Parce que dans ton sang, ça dépend aussi de ta condition ...

Je vie à 1200m toute l'année et ça se passe bien  Mr. Green
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Brindazur⁷, Tornado⁷, Harley NewWave²²⁰, Trekking Corniche, LdeK Cruisair, EDEL Energy, EDEL Sector [...] Gradient Delite, Niviuk Artik², Nervures Lol, Nervures Diamir, Niviuk Skin²P
Michou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: niviuk Koyot 2
pratique principale: apprends à voler
vols: quelques vols
Messages: 153



« Répondre #161 le: 18 Juillet 2019 - 08:17:31 »

La saturation en oxygène peut te faire peur à 1000 mètres si tu vient de 0 et que tu la prends à peine arrivée en altitude (et encore je suis sceptique), mais j'en prends régulièrement à 2000m sur des locaux ou même des touristes et elle est d'ordinaire dans les valeurs normales.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
brandi
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 339



« Répondre #162 le: 18 Juillet 2019 - 10:18:45 »

Parce que dans ton sang, ça dépend aussi de ta condition ...
Peux tu préciser ?

La saturation en oxygène peut te faire peur à 1000 mètres si tu vient de 0 et que tu la prends à peine arrivée en altitude (et encore je suis sceptique), mais j'en prends régulièrement à 2000m sur des locaux ou même des touristes et elle est d'ordinaire dans les valeurs normales.
94% de spo2 au troisième jour avec le logement à 1000m, 99 % en temps normal.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
MontBlanc
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Diamir, Skin2p
pratique principale: vol rando
vols: quelques vols
Messages: 293



WWW
« Répondre #163 le: 18 Juillet 2019 - 14:15:55 »

Parce que dans ton sang, ça dépend aussi de ta condition ...
Peux tu préciser ?
Et oui, sinon les médecins ne prendraient pas ta saturation si elle dépendait uniquement que de la teneur en oxy de ton environnement, donc ça dépend bien (aussi) de ton état (physique)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Brindazur⁷, Tornado⁷, Harley NewWave²²⁰, Trekking Corniche, LdeK Cruisair, EDEL Energy, EDEL Sector [...] Gradient Delite, Niviuk Artik², Nervures Lol, Nervures Diamir, Niviuk Skin²P
VV1979
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: planeur
pratique principale: autre (?)
vols: 300 vols
Messages: 1


« Répondre #164 le: 18 Juillet 2019 - 20:21:45 »

Bonjour,
je suis vélivole et j'ai volé de nombreuses années dans les Alpes du Sud.
Je veux partager mon expérience sur le vol en altitude. J'ai pris l'habitude de brancher l’oxygéne a partir de 2500m.
Venant du sud et décollant à plus de 1000m, il me fallait un temps d'adaptation. Cela se traduisait par des maux de tète.
Mes vols en planeur duraient de 4 à 6 heures à des altitudes moyennes souvent au dessus de 3000m.
Malheureusement, lors de mon dernier vol, je n'avais plus d'oxy et j'ai perdu ma bouteille d'eau. En descendant du planeur, j'ai fais un AVC... Confus

D'après les spécialises, hypoxie+déshydratation+stress lié au vol sont des facteurs cumulatifs qui ont été déclencheurs.
Peut être que sans un de ces éléments, je serais passé à coté de l'AVC, mais je ne peux que vous conseillé les points suivants:
si vous allez voler en montagne (et que vous n'êtes pas montagnard), prenez un temps d'adaptation. Pensez à l’oxygène pour les longs vols. pensez à l'hydratation.
A+ 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ALPYR
professionnels
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Queen2 S.
pratique principale: vol / site
vols: +/-3000 vols
Messages: 688



WWW
« Répondre #165 le: 21 Juillet 2019 - 14:50:47 »

Anticipez :
https://www.facebook.com/antoinegirardfly/posts/1168420506691174

Coup de gueule du Mont Blanc, suite

La canicule est fini mais elle va peut-être revenir ! Alors il est temps de se préparer pour la prochaine Clin d'oeil
Quelques conseils si vous allez poser en montagne au-dessus de 3500m :

Rien ne vaut une formation avec des vrais pro du parapente et de l’alpinisme.
Exemple de centre de formation parapente et alpinisme : https://www.alpwind.fr/

Si vous estimez avoir le niveau requis, voici ce qu’il faut savoir à minima :

- Avoir du matériel de vol adapté, une voile technique avec du lest par exemple sera plus difficile à refaire décoller.
- Penser à garder des grandes marges de sécurité et être conscient qu'au-dessus de 3500m l'hypoxie est maître et par conséquent que les décisions prisent dans la précipitation sont souvent mauvaises.
- Etre sûr que la configuration du terrain permettra de re-décoller facilement.
- Il vaut mieux poser sur les fesses dans la neige profonde que sur les pieds! Sinon il y a risque d'enfoncer les pieds et de se retourner les genoux car le corps continu d'avancer avec l'élan alors que les pieds sont ancrés dans la neige.
- Etre sûr que la direction et de la force du vent permettent un posé et décollage sécurit.
- Etre sûr que la qualité de la neige permet de s'arrêter (plus la neige est dure, plus le danger est élevé), par conséquent ne viser que des zones plates ou avec un replat juste dessous.
- Avoir la compétence alpine/matériel permettant de re-descendre à pied si ça ne peut pas re-décoller. (corde, piolet, crampons, etc.)
- Etre sûr de pouvoir dégager en cas de renoncement au dernier instant.
- Penser que l'air porte mal à haute altitude (10km/h plus rapide) Ce qui implique un atterrissage sportif et un décollage plus difficile car il faut plus de vitesse.
- Penser qu'il est difficile de courir dans la neige
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Importateur Triple Seven, X-DreamFly, PHI
https://777gliders.com/
http://phi-air.com/fr/
http://www.x-dreamfly.ch/
Produits garantis sans AFT* (*avis de forum téléguidés)
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 851



« Répondre #166 le: 21 Juillet 2019 - 19:14:47 »

 pouce  Merci Vincent pour le partage et  bravo  BRAVO !  bravo à Antoine Girard pour ce message plein de bon sens et pertinence digne du grand athlète et pilote qu'il est.

Anticipez :
https://www.facebook.com/antoinegirardfly/posts/1168420506691174

Coup de gueule du Mont Blanc, suite

La canicule est fini mais elle va peut-être revenir ! Alors il est temps de se préparer pour la prochaine Clin d'oeil
Quelques conseils si vous allez poser en montagne au-dessus de 3500m :

Rien ne vaut une formation avec des vrais pro du parapente et de l’alpinisme.
Exemple de centre de formation parapente et alpinisme : https://www.alpwind.fr/

Si vous estimez avoir le niveau requis, voici ce qu’il faut savoir à minima :

- Avoir du matériel de vol adapté, une voile technique avec du lest par exemple sera plus difficile à refaire décoller.
- Penser à garder des grandes marges de sécurité et être conscient qu'au-dessus de 3500m l'hypoxie est maître et par conséquent que les décisions prisent dans la précipitation sont souvent mauvaises.
- Etre sûr que la configuration du terrain permettra de re-décoller facilement.
- Il vaut mieux poser sur les fesses dans la neige profonde que sur les pieds! Sinon il y a risque d'enfoncer les pieds et de se retourner les genoux car le corps continu d'avancer avec l'élan alors que les pieds sont ancrés dans la neige.
- Etre sûr que la direction et de la force du vent permettent un posé et décollage sécurit.
- Etre sûr que la qualité de la neige permet de s'arrêter (plus la neige est dure, plus le danger est élevé), par conséquent ne viser que des zones plates ou avec un replat juste dessous.
- Avoir la compétence alpine/matériel permettant de re-descendre à pied si ça ne peut pas re-décoller. (corde, piolet, crampons, etc.)
- Etre sûr de pouvoir dégager en cas de renoncement au dernier instant.
- Penser que l'air porte mal à haute altitude (10km/h plus rapide) Ce qui implique un atterrissage sportif et un décollage plus difficile car il faut plus de vitesse.
- Penser qu'il est difficile de courir dans la neige

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Willow
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Flow Cosmos / Nervures Lol
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 994


« Répondre #167 le: 21 Juillet 2019 - 22:04:37 »

sois pas modeste Wowo, on sait que c'est toi qui lui a soufflé  Clin d'oeil
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

ex Airtoysdealer
thierry_c
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 327



WWW
« Répondre #168 le: 21 Juillet 2019 - 23:41:47 »

pour revenir sur le faite de monter vite change quelques chose, pour moi clairement oui !
dans mon boulo on monte de temps en temps en refuge en helico, au dessus de 3000m, y a pas photo, entre monter a pied et monter en helico, je sens une grosse différence.
en helico il me faut vraiment du temps pour reprendre un souffle "corect" (plus d'une heure voir plus selon la forme) alors qu'a pied pas de soucis.
a titre d'info par chez nous, 1mn d'helico globalement ça équivaut a une heure de marche !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
GG
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: -
pratique principale: apprends à voler
vols: - vols
Messages: 2


« Répondre #169 le: 25 Juillet 2019 - 10:26:36 »

A toutes fins utiles, un article sur le vol à altitude élevée et l'hypoxie... dont les effets se font déjà sentir bien plus bas que ce qu'on peut imaginer !
https://triple-p-recherche-parapente.com/2019/07/10/en-altitude-piloter-nest-plus-pareil/?fbclid=IwAR3Bb7B-TU0BDseASZmAXyjnAuGQTIVJXoJeCwxnYsCtHiIlDoNcyzPKcCo

pouce
Super article.
Étant concerné depuis longtemps à cause d'une opération où on m'a enlevé un ptit morceau de poumon, je m'étais pas mal renseigné sur ce problème et entre autres  j'avais cherché un truc genre petite bouteille d'O2 adaptée à la pratique du parapente et je n'avais pas trouvé à l'époque. Je vois que l'article confirme que ça n'existe pas mais que c'est en cours d'étude.
De plus, j'ai qd même l'impression (peut-être que je me trompe) qu'il y a un gros déni des dangers liés à l'hypoxie, ou au moins des effets 'pervers' qu'elle engendre. Pire, pour certains une méconnaissance totale du sujet. Notamment sur le fait que ça peut se ressentir assez bas.
C'est un peu la même forme de déni que celui qu'il y a au sujet de la perte de connaissance en 3.6 engagés. Le commun des pratiquants s'estime super-Lucky-Luc alors qu'en fait tout le monde sans exception est concerné. Comme ces phénomènes sont liés à tout un tas d'autres paramètres liés à la physiologie du moment les gens oublient trop facilement que, pour des circonstances identiques, ce qui c'est bien passé un jour peut dégénérer complètement le lendemain.

Bonjour à tous,
Pour compléter un peu, ma petite expérience de MAM :
dans mes 1ière course d'alpi (fin des années 90s), avec le CAF de Chambéry, en montant à le Dent Parachée après une nuit en refuge, un jeune de notre groupe (une petite vingtaine d'année et en parfaite forme physique), nous a fait un véritable malaise à 2500m d'altitude seulement !
Le gars, d'un coup, c'est couché par terre, et ne pouvait plus bouger avec les yeux révulsés et tout et tout ...  effray
Il a été hélitreuillé par le PGHM, et une fois redescendu dans la vallée, tout allait bien !...

Cela peut effectivement toucher n'importe qui et a des altitudes parfois peu importante.
Cela dépend énormément de la forme physique du moment et de la rapidité de la montée.
Je sais que j'y suis sensible, et dans toutes les courses d'alpi que j'ai pu faire, j'ai tjrs ressenti les effets de l'altitude sans pour autant être malade (maux de tête, léger vertige, fourmillements, perte d'appétit, etc ...) et j'en ai ressenti également les effets lors du vol au Mt Blanc (essoufflement, tête qui tourne ...)
J'y fait donc particulièrement attention...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 851



« Répondre #170 le: 19 Août 2019 - 22:21:02 »

Super article d'Antoine Girard dans le dernier PPMag !  +1 au karma
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Charognard
papoteuse(eur)
*
En ligne En ligne

Aile: Nervure Kailash s Mantra M6 Range X-Alps Run&Fly Ozone F*Lite
pratique principale: cross
vols: Je ne sais plus. vols
Messages: 609



« Répondre #171 le: 21 Août 2019 - 03:35:15 »

Super article d'Antoine Girard dans le dernier PPMag !  +1 au karma

Ne raconte pas le punch. Je vais l’avoir dans 1 mois !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Envoyé de mon divan en utilisant mon I-doigté.
blabair
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: gin GTO2 blanche verte rouge
pratique principale: cross
vols: + de au - bcp de vols
Messages: 279



WWW
« Répondre #172 le: 21 Août 2019 - 05:58:08 »

A bin non, raconte. Tu en as trop dit.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 851



« Répondre #173 le: 22 Septembre 2019 - 13:18:02 »

Pour rajouter au fil ; une interview de Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais dans le journal "Aujourd'hui en France - dimanche du 15 septembre 2019", à propos du Mont-Blanc et ce qu'il désigne par "LE GRAND N'IMPORTE QUOI ! et en raison de quoi il en appelle au Président de la République pour que l'État instaure une règle très simple (d'après lui) :

"Au-delà d'une certaine altitude, seule l'activité d'alpinisme serait autorisé sur les pentes du Mont-Blanc. Car si l'on ne fixe pas des limites, ce site naturel va devenir la foire du Trône. Il faut donc que ce soit maîtrisé...

Parmi divers exemples, on peut y lire aussi : "En juin, une centaine de parapentistes, dont certains en tongs, y ont atterri en même temps. Du coup, certains se disent : << Qu'est-ce que je pourrais bien faire pour ensuite poster une photo originale sur Instagram ? >>."

Bref, on ne peut pas s'imaginer que nos "exploits" (pour nous) puissent ne pas être perçus très différemment pour ne pas dire négativement par d'autres et parmi eux, des personnes qui même sont relations et connaissances directes avec notre pratique et passion (pour nous) n'en reste pas moins des influenceurs voire décideurs qui peuvent favoriser mais aussi malheureusement défavoriser la pérennité de notre activité sportive et de loisirs.

Ici c'est le Mt-Blanc qui cristallise cet état de fait, mais en réalité beaucoup d'autres de nos comportements peuvent avoir les mêmes portées médiatiques et... conséquences. En particulier les chiffres de l'accidentalité du Vol-Libre qui cette année va à nouveau atteindre des sommets plus sombres que celui du Mt-Blanc.

Si on ne veut pas agir en "égoïstes" gardons le à l'esprit à chaque fois ou l'on envisage d'aller voler.

 trinquer
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Vier
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD Epic - la printanière
pratique principale: vol / site
Messages: 150



« Répondre #174 le: 22 Septembre 2019 - 13:50:31 »

Il est bien mignon le Peillex et il s'agite pour essayer d'exister. Il est tout content si tu paies l'hotel, un guide le refuge et le TMB, donc en gros si tu paies bien de la taxe pour son bled, mais si tu décolles de la vallée d'a côté et que tu ne jettes pas quelques biftons chez lui en passant il est chagrin. Alors j'ai envie de dire... Enfin vous aurez compris.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.043 secondes avec 22 requêtes.
anything