+ Le chant du vario +

Forum de parapente

24 Septembre 2018 - 04:41:29 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
best-flying
CSC
windriders
flysierranevada
Soaring
prevol
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Ozone xt16, décrochage, et "petits pilotes"  (Lu 4245 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Patrick Samoens
professionnels
crossman (woman)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 295



WWW
« Répondre #25 le: 09 Octobre 2016 - 20:04:51 »


Mon avis est d'apprendre à faire du speedfying en ayant l'humilité minimum de ne pas croire qu'un parachutiste est un parapentiste accompli.

99,9 % des pilotes de mini voiles n'ont JAMAIS décroché leur voiles et ne s'en porte pas plus mal !

Merci pour le conseil.

Mais, juste pour ma culture, c'est quoi la procédure à faire pour savoir si on est centré dans son harnais alors ?

Il est clair qu'on ne parle même pas la même langue. Je vole et je suis moniteur depuis plus de 30 ans et je n'ai jamais entendu parler du centrage de harnais, pour moi c'est du chinois.

Tu descends les mains jusqu'à sentir l'effort qui correspond à la vitesse mini et tu sais qu'il ne faut jamais dépasser cette limite.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
PomCanard
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: DIAMIR XS, SPIRULINE EZ M, FAIAL BIVOUAC
pratique principale: apprends à voler
vols: 800+ vols
Messages: 117



« Répondre #26 le: 09 Octobre 2016 - 20:28:20 »

Je pense que je crois comprendre ce que veut dire sim 38 par "centrer dans le harnais"
En fait, suivant la taille de chacun, et la sellette, on peut se trouver plus ou moins haut par rapport aux maillons / élévateurs, et donc les freins.
De même qu'en voiture, on se met un coussin pour se remonter, ou on relève ou abaisse le siège quand il y a une poignée pour ça, ou on peut ajuster la hauteur du volant. Avec une sellette ... comment savoir ?

La réponse, c'est ... ça dépend ... On s'arrange pour essayer plusieurs sellettes. Chaque type de sellette se propose en plusieurs tailles; très souvent S,M,L
Mais ll faut essayer, et les essais se font sous portique afin d'affiner les réglages, et de se sentir "bien".

Concernant la meilleure finesse, sur la spiruline EZ, c'est bras haut, et pas freiné... On peut freiner parfois brièvement afin de provoquer une ressource pour effectivement passer un obstacle (genre sapin ou petits murets sur les crêtes du Jura par exemple  Clin d'oeil ) mais comme indiqué précédemment ça replonge tout de suite après ...

  


 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Christian-Luc
Patrick Samoens
professionnels
crossman (woman)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 295



WWW
« Répondre #27 le: 09 Octobre 2016 - 20:46:18 »

Il n'y a que les débutants complets qui pilotent en positionnant leurs mains en fonction d'un repère. Un pilote expérimenté pilote en fonction de la force ressentie dans les commandes. Le réglage de la longueur des freins et de la sellette n'y change rien.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
PomCanard
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: DIAMIR XS, SPIRULINE EZ M, FAIAL BIVOUAC
pratique principale: apprends à voler
vols: 800+ vols
Messages: 117



« Répondre #28 le: 09 Octobre 2016 - 21:23:58 »

Il n'y a que les débutants complets qui pilotent en positionnant leurs mains en fonction d'un repère. Un pilote expérimenté pilote en fonction de la force ressentie dans les commandes. Le réglage de la longueur des freins et de la sellette n'y change rien. 

Ben je suis d'accord avec le fait qu'on pilote en fonction la force ressentie dans les commandes (et par ailleurs de tout le ressenti de nos différents capteurs) , mais en revanche une sellette adaptée à sa morphologie (et réglée en fonction de ses préférences) c'est important cf. http://toolittle.jimdo.com/2016/01/05/gabarit-hors-norme/
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Christian-Luc
marcus
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Antea2 / Usport2 / Atypyk
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: moult vols
Messages: 34



« Répondre #29 le: 09 Octobre 2016 - 21:30:41 »

Je ne connais pas ces mini-voiles, mais je suis persuadé que leur finesse max ne s'obtient pas en freinant beaucoup la voile, encore moins en freinant jusqu'au point de décrochage.
En gardant simplement les bras hauts (sans freiner du tout) tu passais peut-être tranquillement au-dessus des arbres.  pouce
Non, Marc, tu ne connais visiblement pas les voiles de speed.
Ces voiles ont généralement une polaire plongeante, c'est à dire que bras haut, la finesse se dégrade nettement et la voile "plonge" vers le bas. C'est ce qui permet de recoller au relief, avec de la vitesse en plus.
La finesse max s'obtient avec pas mal de frein - mains aux maillons - voire même un poil plus bas - avec pas mal d'effort à la commande sur les quelques modèles que j'ai essayé.
Pour quelqu'un d'habitué à un parapente classique, c'est un peu perturbant au début.
« Dernière édition: 09 Octobre 2016 - 21:39:48 par marcus » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
slm38
Rampant
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: XT 16 & Skate 12
pratique principale: autre (?)
vols: +900 sauts parachute, en conversion speedfly. vols
Messages: 0


« Répondre #30 le: 09 Octobre 2016 - 22:04:49 »

Il n'y a que les débutants complets qui pilotent en positionnant leurs mains en fonction d'un repère. Un pilote expérimenté pilote en fonction de la force ressentie dans les commandes. Le réglage de la longueur des freins et de la sellette n'y change rien.


je donne mon raisonnement, et ma question, et ensuite, je ferais le test que tu proposeras, pour voir.

En parachutisme, si tu ne peux pas décrocher ta voile, c'est que tu n'accedes pas à 100% de l'espace que les commandes de la voile offre. C'est qu'on a les bras trop cour, il faut changer le "riser", les élévateurs pour compenser le handicap de taille. Je donne un exemple:

http://www.chutingstar.com/upt-main-mini-risers

les longueurs vont de 19 à 25 inch, A chaque taille de parachutiste, une taille de riser qui lui donne acces au décrochage, donc à 100% de l'espace de commandes de sa voile.

Alors ma question est simple:

Si, ce n'est pas l'acces au décrocrage qui permet de confirmer que le pilote à tout son équipement à la bonne taille en min-voile, alors ma question est:

Quel est l'exercice à faire pour vérifier si oui, ou non, l'équipement est adapté à la taille ?

Si les gens volent dans un matos sans avoir vérifier qu'il est adapté à leur taille, ni savoir comment on fait pour vérifier, potentiellement, ils n'accedent pas à tout l'espace offert par leur voile.
Que ceux qui auront la bonne taille choisit par le constructeur.

Désolé si je suis pas clair, mais je suis sur que la question doit aussi se poser en mini-voile, l'adaption du matos à la taille, et comment vérifier ça.

donc logique simple:
acces au décrochage, matos à la bonne taille
pas d'acces au décrochage, matos pas à la bonne taille.

Si vous avez plus simple comme logique en mini-voile, je suis tout ouï.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
marcus
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Antea2 / Usport2 / Atypyk
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: moult vols
Messages: 34



« Répondre #31 le: 09 Octobre 2016 - 22:15:58 »

En parachutisme, si tu ne peux pas décrocher ta voile, c'est que tu n'accedes pas à 100% de l'espace que les commandes de la voile offre.
Le parapente ce n'est pas le parachute.
Changement de paradigme obligatoire.
Il faut que tu oublies un peu la culture parachute pour réapprendre humblement la culture parapente.
Et si ta pratique est spécifiquement speed-riding ou speed-flying, je te conseillerai de te rapprocher de moniteurs spécialisés dans ces pratiques, assez différentes encore du parapente traditionnel.
Sauf cas très particulier, il n'y a pas de problème de taille de bras en parapente. Le débattement de pilotage normal est très en deçà du débattement "morphologique".
Il n'y a guère qu'en biplace qu'on peut avoir les bras un peu courts et qu'on peut (parfois) faire des tours de freins pour arrondir et décrocher au contact sol.
Mis à part en pratique acrobatique, le décrochage ne fait pas du tout partie du domaine de pilotage normal.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
mike57
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: OZONE GEO III
pratique principale: vol / site
vols: Jamais assez de vols
Messages: 71



WWW
« Répondre #32 le: 09 Octobre 2016 - 23:16:26 »

 salut !

Je me rappelle qu'il y a bientôt 30 ans,lors de chaque saut au para club ,on devait trouver le point
de décrochage de l'aile,juste après l'ouverture.C'était la procédure habituelle, perso j'avais un Cloud à drisse
et je le faisais à chaque fois.
Je ne sais si ça a changé,mais c'est peut être de ça que parle sim38.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

" L'optimiste et le pessimiste contribuent tous deux à notre société. L’optimiste invente l'avion tandis que le pessimiste invente le parachute." Gil STERN
Benoit 2R
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: emilie, boom9
pratique principale: acro
vols: quelques vols
Messages: 46


bip bip biiip


« Répondre #33 le: 09 Octobre 2016 - 23:39:55 »

slm38, tu penserais quoi d'un parapentiste qui s'achète un parachute et qui monte dans un avion pour faire son premier saut, pensant que vu qu'il maîtrise le parapente alors tout ira bien ? Là c'est un peu la même chose, ça mérite une petite formation si tu veux éviter les pièges classiques dont tu n'as pas encore connaissance.

Anecdote : lors de ma formation paramoteur, il y avait avec moi un parachutiste expérimenté. Première phase au sol (gonflage, jeux avec la voile), tout se passe bien, il passe alors à son premier vol, en radio. Décollage nickel et après une petite montée en ligne droite le monit lui dit de faire un virage. Là on le voit envoyer un gros wing de bourrin, la voile plonge et il passe à 2 doigts de s'écraser dans l'abattée, moteur plein gaz. Il avait juste fait un virage avec ses repères de parachutiste. C'est le problème quand on passe d'une activité aéronautique à une autre, il faut accepter de repartir à 0 et d'écouter les conseils des spécialistes, sans quoi la punition peut vite arriver.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Patrick Samoens
professionnels
crossman (woman)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Tout ce qui me passe entre les mains !
pratique principale: apprends à voler
vols: 25 000 + vols
Messages: 295



WWW
« Répondre #34 le: 10 Octobre 2016 - 01:40:54 »


Si vous avez plus simple comme logique en mini-voile, je suis tout ouï.


Oubli tout tes acquis et tes certitudes de parachutiste, accepte de repartir du début sinon tu ne dureras malheureusement pas longtemps dans l'activité.

Aucun besoin dans l'activité d'avoir accès à la plage de décrochage. Tu as d'ailleurs eu bien de la chance d'avoir eu les bras trop courts. Le shoot d'abbaté en cas de décrochage en mini voile est tellement fort qu'il est tout à fait envisageable de tomber dans sa voile. Rien a voir avec la molle abbaté d'un parachute de saut.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Patrick    BE parapente et delta
www.parapente-samoens.com
Lassalle
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1132 vols
Messages: 922



« Répondre #35 le: 10 Octobre 2016 - 10:50:01 »

Je ne connais pas ces mini-voiles, mais je suis persuadé que leur finesse max ne s'obtient pas en freinant beaucoup la voile, encore moins en freinant jusqu'au point de décrochage.
En gardant simplement les bras hauts (sans freiner du tout) tu passais peut-être tranquillement au-dessus des arbres.  pouce
Non, Marc, tu ne connais visiblement pas les voiles de speed.
Ces voiles ont généralement une polaire plongeante, c'est à dire que bras haut, la finesse se dégrade nettement et la voile "plonge" vers le bas. C'est ce qui permet de recoller au relief, avec de la vitesse en plus.
La finesse max s'obtient avec pas mal de frein - mains aux maillons - voire même un poil plus bas - avec pas mal d'effort à la commande sur les quelques modèles que j'ai essayé.
Pour quelqu'un d'habitué à un parapente classique, c'est un peu perturbant au début.


Salut,

Il est vrai que je ne connais ni les mini-voiles de speed flying, ni celles de speed-riding (je l'avais signalé dans mon message).
C'était juste un sentiment personnel et j'étais donc dans l'erreur !
Merci d'avoir rectifié.

A+ Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
marcus
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Antea2 / Usport2 / Atypyk
pratique principale: je suis un bot qui ne sera pas validé
vols: moult vols
Messages: 34



« Répondre #36 le: 10 Octobre 2016 - 11:06:18 »

Il est vrai que je ne connais ni les mini-voiles de speed flying, ni celles de speed-riding (je l'avais signalé dans mon message).
C'était juste un sentiment personnel et j'étais donc dans l'erreur !
Merci d'avoir rectifié.
Même les meilleurs d'entre nous ont leurs failles !
Ce qu'il faut ajouter, c'est que dans l'écosystème de plus en plus diversifié des mini-ailes, ailes de speed-riding, speed-flying et autres trucs hybrides il y a beaucoup de choses très différentes.
Les ailes typées très "speed" ont une polaire très plongeante bras haut, alors que certaines mini-voiles sont au contraire très proches d'un parapente classiques. Certaines mini ailes sont hyper sensibles en roulis - au point qu'en pétant de travers on risque le tonneau barriqué. Certaines sont beaucoup plus tolérantes.
Les mini-ailes sont généralement équipées de trims, et le comportement peut être sensiblement différent selon que les trims sont tirés ou relâchés.
Donc il faut connaître le "programme" de sa voile, et évidemment avoir la formation et/ou le niveau approprié.
« Dernière édition: 10 Octobre 2016 - 11:12:52 par marcus » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.026 secondes avec 23 requêtes.