+ Le chant du vario +

Forum de parapente

19 Octobre 2019 - 02:33:38 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Marais barométrique, vous faites quoi ?  (Lu 3062 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Christian-Luc
Invité
« le: 23 Mai 2018 - 10:42:35 »

Un petit cas pratique...

Deux photos prises hier matin du même endroit, 10:30 et 11:30  (j'ai indiqué le déco à droite sur la première)
La météo nous annonce un marais barométrique, des risques d'orage sur les reliefs de l'est.
Il fait encore beau ce matin là. Il n'y a pas de vent, pas de rafales. c'est calme sur le déco. Les buses et les milans volent haut ...

Vous êtes sur le déco à 10:30 ==> vous décollez ?

Vous êtes sur le déco à 11:30 ==> vous décollez ?

Ou alors vous y allez en vous disant que vous pouvez éventuellement rester en marge, et au cas où ... vous échapper sur la plaine (grosso modo d'où est pris la photo)
Commentez vos décisions  prof





Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ZeMike
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd base
pratique principale: rampant passion
vols: Plouffeur de compétition elite. +100 vols
Messages: 67



« Répondre #1 le: 23 Mai 2018 - 11:55:10 »

 éclaircie  coucou
c'est un sujet qui m'interresse.
j'ai appris hier l'importance du marais barometrique au printemps  en regardant le bulletin technique de la chaine meteo hier.

bulletin meteo technique :
http://videos.lachainemeteo.com/videos-meteo/video-videos-meteo-france/bulletin-technique-france-1.php

je soumets mon analyse à 20 centimes sur le site de gourdon par contre :
depuis 1 semaine çà vole le matin , c'est orageux l'apres midi .

j'ai effectué les ploufs ( chacun son niveau ) à 9h30 , 10h30,  11h30.

à 10h30-balise 7min-14max
à 11h30- balise 8min-19 max

Sur le dernier vol j'ai refusé de voler à 11h30. Le ciel s'est dégagé d'un coup et on sentait bien que le changement de masse d'air portait. ça donnait envie.
Car beaucoup d'ailes se sont mis en l'air et çà  montait de partout,
certains se sont mis aux oreilles d'autres sous le nuages à  monter sans enrouler , d'autres à s'echapper plus au sud.
La biroute plutot enervée. Des cums comme sur ta photo avec des entrees maritimes confrontées a un flux de nord donnant une belle instabilité.

Nous sommes quelques débutants à ne pas avoir tenter de voler mais çà volait. Le ciel avait tendance à se fermer au nord , les ailes tanguaient. Je pense que les conditions étaient pour pilotes avertis.
On doit s'attendre à cette situation pendant 15 jours donc  voler le matin et ne pas rater sa fourchette relatif à son niveau

j'ai mis un fichier joint c'etait la fin de matinée du samedi 19 mai









* gourdon1mai.jpg (108.75 Ko, 1600x1200 - vu 117 fois.)
« Dernière édition: 23 Mai 2018 - 12:03:16 par ZeMike » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JustinBieber
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Lynx / StayUp
pratique principale: apprends à voler
vols: 624 vols
Messages: 488



« Répondre #2 le: 23 Mai 2018 - 12:15:12 »


Vous êtes sur le déco à 10:30 ==> vous décollez ?

Vous êtes sur le déco à 11:30 ==> vous décollez ?



10h30 oui sans problème de quoi gratter un moment et cheminer un peu en surveillant l'evolution, mais en marais barométrique et avec autant d'humidité ça annonce un vol sympa pour des oiseaux mais pour nous c'est pas forcément des varios a +8, plutot des bulles par ci par là, souvent difficile a crocher et sortir proprement. La base est ici très basse, ça promet pas grand chose sachant que ça pousse vite et que la fin de journée est proche.

11h30: oui, si le vent au deco semble correct, pour rejoindre la vallée. Avec autant d'ombre, les thermiques vont bientot être coupés, la base est toujours ras les paquerettes... Au premier coup de tonnerre, ou en voyant des cums decharger de l'eau aux environs, on range la voile.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Limonade67
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Delta2
pratique principale: cross
vols: 867 vols
Messages: 156



« Répondre #3 le: 23 Mai 2018 - 12:32:16 »


Vous êtes sur le déco à 10:30 ==> vous décollez ?

Vous êtes sur le déco à 11:30 ==> vous décollez ?

11h30: oui, si le vent au deco semble correct, pour rejoindre la vallée. Avec autant d'ombre, les thermiques vont bientot être coupés, la base est toujours ras les paquerettes... Au premier coup de tonnerre, ou en voyant des cums decharger de l'eau aux environs, on range la voile.

Tu ranges la voile que quand il y a les premiers coups de tonner ?
Tu fais quoi de la langue froide ? effray
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ottaflodna
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Gin Explorer
pratique principale: apprends à voler
Messages: 174



« Répondre #4 le: 23 Mai 2018 - 13:03:18 »

À 10h30 je décolle en gardant bien les yeux ouverts (parce que c'est tôt pour avoir déjà des cums pareils.
À 11h30 je ne décolle clairement pas, déjà parce que du déco je pense qu'on ne voit plus un poil de bleu et qu'il est impossible de savoir ce qu'on a au dessus. Et même si on le savait, ça peut donner rafales et masse d'air bien pourrie sans prévenir (enfin sans prévenir plus, vu que le message est déjà clair selon moi).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Si vis pacem, para pentum.
JustinBieber
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Lynx / StayUp
pratique principale: apprends à voler
vols: 624 vols
Messages: 488



« Répondre #5 le: 23 Mai 2018 - 13:16:27 »


Vous êtes sur le déco à 10:30 ==> vous décollez ?

Vous êtes sur le déco à 11:30 ==> vous décollez ?

11h30: oui, si le vent au deco semble correct, pour rejoindre la vallée. Avec autant d'ombre, les thermiques vont bientot être coupés, la base est toujours ras les paquerettes... Au premier coup de tonnerre, ou en voyant des cums decharger de l'eau aux environs, on range la voile. si on avait encore des doutes

Tu ranges la voile que quand il y a les premiers coups de tonner ?
Tu fais quoi de la langue froide ? effray
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
JustinBieber
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Lynx / StayUp
pratique principale: apprends à voler
vols: 624 vols
Messages: 488



« Répondre #6 le: 23 Mai 2018 - 13:17:28 »

on parle de marais barométrique pas du passage d'une supercellule de front froid non plus.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
piwaille
l'(quasi)modo
Administrateur
papoteuse(eur)
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: pure bleu/rouge
pratique principale: cross
vols: bientôt 900 vols
Messages: 537




WWW
« Répondre #7 le: 23 Mai 2018 - 13:39:25 »

Vous êtes sur le déco à 10:30 ==> vous décollez ?

Vous êtes sur le déco à 11:30 ==> vous décollez ?
tu poses la question à moi, avec mon niveau de pratique ou bien pour toi et ton niveau ?
Il m'est arrivé de ne pas voler pour beaucoup moins que ça (mais il m'est aussi arrivé de voler avec beaucoup plus).
En revanche, si tu poses la question, j'ai envie de dire que dans le doute, pas de doute -> garde ta sécurité et reste en vie pour un prochain vol plaisir.

En pratique, à l'époque ou j'avais faim, je pense que je savais gérer le cas 11h30. Mais c’est une situation que j'ai jamais aimé.
En revanche que je décollais avec l'image 10h30 et que mon parcours me faisais arriver à la situation 11h30, j'avais suffisamment de capacité d'analyse pour sentir s'il y avait l'arrivée de la cellule orageuse ou pas (l'air devient plus nerveux). Ps : à la relecture, même cette affirmation est présomptueuse puisqu'il m'est arrivé de me faire piéger par un congestus au dessus de Laragne, à l'époque de la bonanza avec laquelle je savais descendre à -14m/s.
Aujourd'hui que je n'ai plus rien à prouver (ni aux autres, ni à moi même) à 11h30, je ne fais même pas le trajet pour me rapprocher du site, je ne décolle pas, je ne déplie pas (vue l'heure je cherche plutôt un bon restau  cuistot ).

à 10h30, la bonne réponse sera ça dépend de plein de critères (liste non limitative)
* mon analyse météo à moi
* mon état de fatigue
* mon état d'envie
* le potentiel du site (vu d'ici, ça m'étonnerait que tôt le matin ça fasse beaucoup plus qu'un plouf, auquel cas, pas la peine -pour moi et mes envies- )
* comment j'ai volé les derniers jours
* si je suis avec des copains avec qui j'ai envie de voler ou tout seul

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Pas de support par MP. Utilisez http://www.parapentiste.info/forum/le-chant-du-vario-b53.0/
Citation de: Bernard Werber
"L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir"
YenYen
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: LM6, Spiru EZ 18
pratique principale: vol rando
vols: Arrêté de compter vols
Messages: 56



« Répondre #8 le: 23 Mai 2018 - 14:06:46 »

''Marais barométrique : (en anglais : fat flow)
Il s'agit d'une zone à faible gradient de pression. On parlera de 1013 hPa ou un peu moins
Les isobares sont espacées et désorganisées. Il s'agit d'une zone où les vents sont calmes ou faibles ou très variables
On retrouve relativement souvent ce ctype de condition atmosphérique lors des chaudes journées estivales avec un temps chaud et lourd
Le faible gradient de pression et l'influence ni dépressionnaire ni anticyclonique en font une zone proprice aux développements convectifs importants
Ainsi c'est dans un marais barométrique que les orages les plus violents peuvent se former
On retrouvera en quasi permance des marais barométriques dans les régions situées le long de l'équateur''

Il faut toujours avoir une marge!  la prise de t?te
Dans le cas d'un marais barométrique, méfiance à l'évolution soudaine, surtout que vu de dessous il est toujours difficile d'évaluer la hauteur du cum - congestus
Donc suivant ton niveau même à 10h30 j'hésiterais, parce qu'un décollage à 10h30 ne veut pas dire un posé à 10h30! Suffit de monter un peu avec les autres pilotes et l'évolution peut vite virer à des vents et des ascendances de plus en plus puissants.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Christian-Luc
Invité
« Répondre #9 le: 23 Mai 2018 - 14:18:58 »

Vous êtes sur le déco à 10:30 ==> vous décollez ?

Vous êtes sur le déco à 11:30 ==> vous décollez ?
tu poses la question à moi, avec mon niveau de pratique ou bien pour toi et ton niveau ?


je pose juste la question pour voir comment vous établissez votre jugement pour vous-même, pas pour moi ou pour les autres.
(comme le dit ta signature, l'important étant ... de donner à réfléchir)

Comme le signale justement JustinBieber on parle ici de marais barométrique, et pas de front froid.
Toutefois le risque d'orage est bien présent, avec un développement rapide de la masse nuageuse.
Et nous apprenons que "par temps d'orage, on ne vole pas".

(Perso, j'étais au déco vers 10:45 et j'ai estimé que ....  Clin d'oeil  nous étions deux: l'un a décollé l'autre pas).

edit pour yenyen: à noter pour la hauteur du congestus, j'ai pris la photo en "portrait", alors que la premiêre est en "paysage"



Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
julienF
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Advance Pi2
pratique principale: vol rando
vols: 350 vols
Messages: 19



« Répondre #10 le: 23 Mai 2018 - 14:44:04 »

Tiens c'est marrant, j'étais en VTT dans les baronnies ce w-e. Notamment au dessus de Nyons.
Le temps était particulièrement difficile à prévoir, si ce n'est que de toutes évidences, c'était instable et orageux. Mais très difficile de dire si ça allait péter ou non.

Samedi on grimpe coté Nord au sommet de la Montagne d'Angèle. Il est environ 13h00-13h30, le temps est déjà menaçant, car les cum' ont bien grossis, au loin il y a du très gris et les nuages ont tendance à se souder. 45 minutes après au sommet, c'est bien bien gris. Les collègues rigolent en me demandant ce que j'en pense moi le vélivole et je leur dit que clairement dans ces conditions je ne sortirait pas mon parapente. A cet instant la brise est faible encore.
Le temps de descendre, en 30 minutes à peine sur l'autre versant, un orage de dingue s'abat sur nous au village de Villeperdrix. Juste le temps de s'abriter comme on peut dans le village. Ca durera 2h environ, puis une fois vidé, les nuages disparaissent et le temps redevient ensoleillé.

Le lendemain, même constat, échaudé on prévoit de finir notre seconde rando VTT avant l'orage. Les cum' menacent comme la veille. C'est assez comparable et au loin, il y a encore des zones très sombres ou l'on distingue des rideaux de pluie. Au final, il n'y aura rien au dessus de notre tête, tout se dégonfle gentiment.

En revanche, en rentrant par la route, et en arrivant sur Séderon vers 16h30, je me prends une grosse averse orageuse...

Bref, dans ces conditions il y a de quoi voler tôt c'est sur mais en gardant à l'esprit qu'en 1h de temps ca peut tourner vinaigre, comme ca peut se remettre carrément au beau.

D'ailleurs, je n'ai personnellement jamais bien réussi à comprendre pourquoi selon les cas, un gros nuage gris peut éteindre toute ascendance en masquant le soleil ou d'autre fois tirer un maximum...

Lundi ca volait à Aspres / Laragne vers 13h.
++
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flying Koala
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Anakis 3
pratique principale: apprends à voler
vols: Trop trop peu de vols
Messages: 328



« Répondre #11 le: 23 Mai 2018 - 16:32:46 »

A 10h30 depuis le déco, je décolle parce que je suis une quiche, que je ne me rends compte du développement vertical déjà trop important et en me disant connement que la plaine est libre si ça tire trop Yeux qui roulent

A 11h30 depuis le déco, au secours, l'aile reste dans le sac!   effray

En montant au déco depuis la plaine, si ça bourgeonne déjà fort et vite au sommet du nuage comme ça semble être le cas sur ta photo, je fais demi-tour à 10h30 comme tu sembles l'avoir fait. Le risque de détérioration rapide me paraît trop important conforté par les prévis météo.

A 10h30, la décision qui paraît raisonnable est de renoncer, même si on connaît particulièrement bien la genèse des orages isolés sur ce massif... Ta photo de 11h30 aurait pu être prise à 10h40... L'évolution rapide d'un Congestus qui tire fort = mauvaise Limonade en l'air! Et si au départ, ça monte gentiment, qui a la force de caractère de sortir de la douce pompe pour ne pas se retrouver trop haut si ça se gâte soudain? Pas moi... la prise de t?te

Si tu poses la question, c'est peut-être parce que tu as un doute teinté de regret. Ca a été quoi l'évolution sur les heures suivantes?

FK.
« Dernière édition: 23 Mai 2018 - 16:52:02 par Flying Koala » Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Les Eucalyptus sont mes amis
Willow
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Flow Cosmos / Nervures Lol
pratique principale: vol / site
vols: a peu pres... vols
Messages: 982


« Répondre #12 le: 23 Mai 2018 - 21:52:03 »

tiens, content de voir qu'on est quelques uns a avoir eu les memes questionnementS le week-end dernier, pour ma part sur Cuges (13).

Samedi, journee entrainement cross avec des cadors (on devait monter dans la Drome, mais vu les conditons on a decide de poser des balises sur des points du bocal, avec parcours "impose", histoire de se fixer quelques objectifs realistes), j'atttendais ca depuis un petit bout de temps, finalement meteo ressemblant a tes photos, de l'orage vers la Sainte Victoire mais encore praticable chez nous.
Les premiers decollent vers 11h00, je decide finalement de me mettre en l'air vers 11h30, estimant avoir le niveau de ces conditions meteo, malheureusement je rate le cycle et me retrouve pose au bout de 10 minutes avec les 2 copains qui m'ont emboite le pas, mais content car derriere, ca tonne et je n'aime pas entendre que ca ronfle plus loin quand je suis en l'air. Les copains voleront finalement plus d'une heure, en faisant les balises qu'ils s'etaient fixes, et dans les limites de leurs competences (un certains Julien D. volera meme 3 heures sous une Zeno, mais chuuut, j'ai rien dit  Clin d'oeil )

Le dimanche, idem, je volerais 20 minutes avant que tout le monde n'aille poser, et avec a peut pres la meme meteo, les conditions m'ont paru (et je ne suis pas le seul) nettement moins saines, des thermiques peteux, des vents changeant de direction, assez destabilisant meme si ca n'etait pas a proprement parler dangereux pour n pilote sachant tenir sa voile en conditions thermiques.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

ex Airtoysdealer
Christian-Luc
Invité
« Répondre #13 le: 23 Mai 2018 - 22:06:35 »

Si tu poses la question, c'est peut-être parce que tu as un doute teinté de regret.

Non pas de doute quand à ma décision. Comme déjà dit plus haut, je suis curieux de découvrir les arguments avancés face à ce type de météo...
Car des ailes en l'air dans des situations comme ça, on peut en voir pas mal. Je ne jette pas la pierre, j'ai moi même volé dans des conditions similaires, et posé juste avant que les premiers coup de tonnerre grondent. Comme le dit piwaille, ce n'est pas le genre de vol où l'on est à l'aise. Alors Pourquoi donc ? L'espoir qu'en fait ça ne pétera pas ? L'assurance qu'on sera suffisamment malin pour s'échapper si ça commence à sentir le roussi ? Mais comme le note si justement julienF:


Le temps était particulièrement difficile à prévoir, si ce n'est que de toutes évidences, c'était instable et orageux. Mais très difficile de dire si ça allait péter ou non.
...
Bref, dans ces conditions il y a de quoi voler tôt c'est sur mais en gardant à l'esprit qu'en 1h de temps ca peut tourner vinaigre, comme ca peut se remettre carrément au beau.
...
D'ailleurs, je n'ai personnellement jamais bien réussi à comprendre pourquoi selon les cas, un gros nuage gris peut éteindre toute ascendance en masquant le soleil ou d'autre fois tirer un maximum...

Nous ne sommes ni devins, ni infaillible pour être capable de rester toujours juste à la marge de l'hyper-pompe, et/ou de savoir poser avant que les rafales ou la pluie ne commencent.
Rester en marge de l'ascendance me parait assez "facile" ici car avec la plaine lémanique l'espace est vraiment ouvert. Par contre, dans ces conditions là, une heure est vite passée, on n'estime pas forcément bien le développement nuageux, et poser quand les rafales arrivent, là, ça craint vraiment.

Dans les mêmes conditions, si vous deviez faire un biplace, auriez vous emmené votre passager ?
Une école aurait-elle fait voler ses élèves ?

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Flying Koala
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Anakis 3
pratique principale: apprends à voler
vols: Trop trop peu de vols
Messages: 328



« Répondre #14 le: 23 Mai 2018 - 23:46:56 »

J'ai un raisonnement basique : si on se met en l'air avec ces conditions, ce n'est généralement pas pour faire un plouf mais profiter des ascendances généreuses sous le gros cum...

On veut profiter de cette instabilité qui, à tout instant, peut dégénérer en Congestus voire pire...

La loi de Murphy veut que c'est justement quand on taquinera le plaf que les choses vont empirer et même si on a pris la précaution de rester à la lisière du monstre, on a pas mal de chances de se faire aspirer ou au moins d'être suffisamment ralenti et secoué pour que la détérioration devienne générale dans notre cône d'autonomie. Le jeu pour moi n'en vaut pas la chandelle.

Après si on est raisonnable et qu'on dégage de suite vers la plaine pour effectuer un plouf de 10mn pourquoi pas. Mais qui parmi nous se mettrait en l'air dans ces conditions pour ne pas essayer de tenir un peu?

La voile dans le sac, le sac dans le coffre!  prof

FK.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Les Eucalyptus sont mes amis
thierry_c
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 327



WWW
« Répondre #15 le: 23 Mai 2018 - 23:54:34 »

j'ai toujours trouvé ces condition pile ou face et j'ai toujours eu du mal a comprendre pourquoi certain vol dans ces conditions.
on vol doucement et le renforcement orageux peut aller très très vite, donc pour moi je reste au sol !!!
mais c'est impressionnant de voir que beaucoup on en définitive pas mal de chance...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
brandi
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Plusieurs
pratique principale: vol / site
vols: nombreux vols
Messages: 339



« Répondre #16 le: 24 Mai 2018 - 09:11:01 »

C'est l'histoire du crapaud qui se retrouve de l'autre coté de l'autoroute et qui dit à son copain, finalement ce n'est pas si dangereux  Tire la langue

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le meilleur ? celui qui est en haut de grappe mais qui a pris des marges plus grandes que les autres.
Julio2
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ion 3
pratique principale: apprends à voler
vols: J'sais plus trop... vols
Messages: 52


« Répondre #17 le: 24 Mai 2018 - 22:35:00 »

Salut, ce sont vraiment le genre de conditions - vu le develloppement a 10h30, sacrement tot en matinée qd meme ! - qui me font renoncer au vol. Chacun son niveau.
Ce qui est certain, c'est que moi, je ne profiterai pas du vol, car trop de stress lié au risque d'aspiration et d'evolution trop violente. Pas de plaisir, pas de vol.
Et puis t'as l'air malin, quand t'es posé chez toi, plus tard, a te dire : mais qu'est ce qu'il s'est passé pour que j'en sois arrivé a me mettre en l'air la-dessous ?
Que des gars s'en approchent en passant sur la route du long cross c'est une chose, partir la dessous, je comprend pas ?
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
thierry_c
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 327



WWW
« Répondre #18 le: 24 Mai 2018 - 22:48:30 »

Chacun son niveau.
je pense pas que ce soit une question de niveau mais plutôt d'engagement !!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
Julio2
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ion 3
pratique principale: apprends à voler
vols: J'sais plus trop... vols
Messages: 52


« Répondre #19 le: 24 Mai 2018 - 23:51:08 »

Chacun son niveau.
je pense pas que ce soit une question de niveau mais plutôt d'engagement !!!

Oui et non.
Y a d'une part le niveau technique, qui peut qd meme donner une sacree marge s'il s'agit de descendre en 36 ´vite fait' a un moment donné.
Mais il ya surtout le niveau d'experience de ce type de conditions, de vols reguliers autour de gros jouflus, qui vont te permettre de prendre la decision de fuir a fond d'accelerro, assez tot. Et surtout de vivre ce moment plus ou moins sereinement. C'est aussi un niveau de mental, de confiance, et... Effectivement, d'engagement...
Je sais, au vu des conditions que je frequente regulierement, que je n'apprecierai pas ce moment, loin de la. On peut evoluer par contre, on progesse, on regresse, la vie quoi...
Je sais aussi que ce type de conditions ne posent pas de pb particuliers a certains...

J'avoue, puisse qu'on en parle, et pour elargir un peu le debat, que j'ai un peu de mal a comprendre la notion d'engagement. Disons que cette notion me parait assez ´infantille ´. J'ai du mal a comprendre comment on peut se mettre en situation de danger ´evidente ´, en en étant pleinement conscient ?
Se faire pieger, c'est une chose. Se mettre volontairement en situation dont on sait pertinement que l'issue - en terme de sécu - est incertaine, en est une autre. Cette sensation de ´grisement', de ´faire le chaud' (et le show), est a mon avis a identifier et a prendre avec le maximum de précautions dans cette activité. C'est pour cela que la progression ´etape par etape ' me semble primordiale en vol libre.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
thierry_c
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd dual lite, nervure diamir, ozone geo!
pratique principale: vol rando
vols: un certain nombre vols
Messages: 327



WWW
« Répondre #20 le: 25 Mai 2018 - 00:04:32 »

oui mais a niveau "équivalent" je maintiens que c'est l'engagement qui fera la différence !!!

on a beau dire que la maitrise des différentes technique pour échapper sont maitrisé ou pas, ça peut dégénérer très vite et autant ça me gène pas en planeur ou si on pousse on peut passer les 200Km/h donc pas de soucis pour fuire, en parapente c'est pas la même, et je reste persuadé que pour beaucoup ça c'est joué a très peu de chose entre le j'ai eu chaud et la catastrophe !

a l'extrem, on peu ce rappelé une certaine manche de coupe du monde en Australie, certain sont passé, d'autre non !!!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

j'aime pas les signatures, on ne sait jamais quoi y écrire Sourire
wowo
tchatcheuse(eur)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 845



« Répondre #21 le: 25 Mai 2018 - 00:19:54 »

Ce qui me parait intéressant et plaisant à lire c'est quand même cette réflexion d'un pilote qui me semble encore jeune en age et pratique :

[...]
[...] j'ai un peu de mal a comprendre la notion d'engagement. Disons que cette notion me parait assez ´infantille ´. J'ai du mal a comprendre comment on peut se mettre en situation de danger ´evidente ´, en en étant pleinement conscient ?
Se faire pieger, c'est une chose. Se mettre volontairement en situation dont on sait pertinement que l'issue - en terme de sécu - est incertaine, en est une autre. Cette sensation de ´grisement', de ´faire le chaud' (et le show), est a mon avis a identifier et a prendre avec le maximum de précautions dans cette activité. C'est pour cela que la progression ´etape par etape ' me semble primordiale en vol libre.

 pouce
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Julio2
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ion 3
pratique principale: apprends à voler
vols: J'sais plus trop... vols
Messages: 52


« Répondre #22 le: 25 Mai 2018 - 01:40:38 »


Je m'auto-cite, pour continuer le raisonnement :

Cette sensation de ´grisement', de ´faire le chaud' (et le show), est a mon avis a identifier et a prendre avec le maximum de précautions dans cette activité.

La notion qu'il me semble importante a explorer, c'est le ´cheminement intellectuel' qui amène a prendre des decisions ´irrationelles' dans cette activité.

Et pour cela partir de faits simples :

Exemple 1 : comment se fait-il qu'il soit plus difficile de renoncer a decoller qd l'aile est etalée sur le deco, que quand elle est encore dans le sac ?
C'est irrationnel quelque part. Humain..., d'accord..., mais stupide ! Que pèsent 10 min de pliage de matos par rapport au risque encouru ?

Exemple 2 : comment en arrive-t-on a privilegier une repose au deco dans de mauvaises conditions, pour eviter une navette ou 1h de marche ? Tenter la repose est une chose, la forcer en est une autre.

Deux pistes me viennent en tete:

La complexité des decisions d'abord. Ca fait beaucoup de parametres a gerer, en constantes evolution.
Du feeling proprio, de l'analyse des conditions du moment, de la projection sur l'evolution des conditions, de la gestion de ses ´ambitions', le groupe, etc., etc.
Potentiellement, de quoi s'y perdre... Et de se tromper. Faut etre bien dans ses pompes, et dans sa tete, y a pas de doutes la-dessus.
Je sais pas vous ? mais les sessions que je kiffe le plus, c'est quand j'ai peu de doutes sur les conditions.

Les sensations et l'adrenaline ensuite, extra-ordinaires ! et c'est parcque c'est vraiment trop bon qu'on y revient ! Et ca peut griser. Comme dans tout sentiment, il peut y avoir du bon, et du mauvais.

Savoir identifier, rapidement, que l'on entre en mode 'tout passe ´, ´ca se tente ´, ou ´Ca devrait passer', est tres important.

Vu la complexité des process intellectuels en jeu, et le delais qu'on a pour agir, je pense qu'il est plus efficace d'apprendre a reconnaitre vite les indices qui nous indiquent qu'on perd notre ´bon sens'.

Pour se recentrer.

Pas facile !




Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
PiRK
les_modos
compétiteur(trice) de haut vol
*******
Hors ligne Hors ligne

Aile: None
pratique principale: autre (?)
vols: 400 vols
Messages: 379



WWW
« Répondre #23 le: 25 Mai 2018 - 13:57:25 »


La notion qu'il me semble importante a explorer, c'est le ´cheminement intellectuel' qui amène a prendre des decisions ´irrationelles' dans cette activité.



1

D'autant plus que je ne saurais pas répondre de manière binaire à la question de départ. J'ai envie de
dire que je ne décollerais pas, mais d'expérience j'ai déjà fait ce genre d'erreur sans trop comprendre comment je suis arrivé à prendre la décision que j'ai prise (les vols qui se finissent par « mais qu'est-ce que j'ai été con !»)

D'autres questions intéressantes : est-ce que si je sors du travail à la bourre, si je viens de me m'engueuler avec ma femme ou un collège et que je rumine encore sur le sujet, si je viens de prendre un sirop contre la toux sèche (somnolence)... je prendrais plus ou moins de risque que si j'ai l'esprit clair ?

Deux  références intéressantes sur l'influence du mental dans le risque et les décisions irrationnelles :
Une série de vidéos "Crétin de cerveau"
http://blog.mentalpilote.com/2012/09/07/facteur-humain-et-vol-libre/
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
ZeMike
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: bgd base
pratique principale: rampant passion
vols: Plouffeur de compétition elite. +100 vols
Messages: 67



« Répondre #24 le: 28 Mai 2018 - 10:38:29 »

Allez encore 4 jours de marais barometrique à tendance depressionnaire avec des masses d air froides en embuscades. ( trop stylée comme analyse , je vais encore faire sensation à l apéro.  Mr. Green )

http://m.lachainemeteo.com/videos-meteo/video-videos_meteo_france/bulletin-technique-france-1.php
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.041 secondes avec 23 requêtes.
anything