+ Le chant du vario +

Forum de parapente

21 Mai 2019 - 13:31:12 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Anneaux dyneema en guise d'élévateur  (Lu 2238 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
chatmalo
les_modos
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Iota 2
pratique principale: apprends à voler
vols: 500h pour 470 vols
Messages: 237



« Répondre #25 le: 10 Janvier 2019 - 17:12:34 »

Innover dans ce domaine, pour grappiller éventuellement quelques grammes, me semble une mauvaise idée.
ni même pour gratter 40€...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Avoir un esprit critique ne veut pas dire qu'il faut tout critiquer...
Nolan
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Orbea 2
pratique principale: vol rando
vols: 100h de vols
Messages: 52


« Répondre #26 le: 10 Janvier 2019 - 17:25:43 »

Bon je ne retrouve que cette vidéo assez parlante tout de même en terme de rupture des anneaux dyneema sur choc.

Également, les noeuds de jonction sur sangles nylon oui, sur dyneema JAMAIS.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Nolan
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Orbea 2
pratique principale: vol rando
vols: 100h de vols
Messages: 52


« Répondre #27 le: 10 Janvier 2019 - 17:38:06 »

Poser un piton allait à peu près bien à Chamonix, c'était beaucoup plus compliqué dans les Dolomites.
Une autre époque.

J'ai souvenir de récit de Livanos qui part dès le debut des années 50 planter nombre de pitons, y compris pour passer en artif dans les parois des Dolomites.
Historiquement même, les chamoniards ont été parmi les derniers accepter le piton alors que les italiens gravissaient déjà des itinéraires rocheux bien plus difficile grâce à lui.

C'est dommage de raconter des bobards car ensuite on a plus envie de de croire ce que tu racontes...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
sylvain_p
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Ion 5 Light
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 46



WWW
« Répondre #28 le: 10 Janvier 2019 - 18:07:46 »

Merci d'éviter les digressions sur l'histoire de l'alpinisme prof  merci  ange

Je trouve pas de vidéo sur les nœuds plats/alouette mais plutôt sur les nœuds de jonction  https://www.youtube.com/watch?v=N-jE-Da4P1U
L'ENSA recommande un nœud de pêcheur triple pour les cordelettes en dyneema... ça va être difficile à faire sur mes suspentes  Clin d'oeil

En fait en plus de gratter 40€ je vois pas l'intérêt de laisser vieillir du dyneema qui pourrait servir, acheter des trucs inutiles... bof. En regardant mes sangles en dyneema et leur résistance je vois pas bien la différence avec celles vendues par supair ou kortel; à part les risques de glissement qui peuvent êtres solutionnés par un élastique comme Gand l'a remonté. Mais moi si ça me va pas ou si on me dit que c'est idiot j'achèterai du tout fait du commerce!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Sagarmatha
crossman (woman)
******
Hors ligne Hors ligne

Aile: Nervures Diamir (n°8 et n°211), U-Turn Everest 21, Niviuk Artik2, Air Design UFO 18 et Ozone Ultralite 19
pratique principale: vol / site
vols: 2095 vols
Messages: 161



« Répondre #29 le: 10 Janvier 2019 - 20:45:01 »

J'ai souvenir de récit de Livanos qui part dès le debut des années 50 planter nombre de pitons, y compris pour passer en artif dans les parois des Dolomites.
Historiquement même, les chamoniards ont été parmi les derniers accepter le piton alors que les italiens gravissaient déjà des itinéraires rocheux bien plus difficile grâce à lui.
C'est dommage de raconter des bobards car ensuite on a plus envie de de croire ce que tu racontes...
Mummery (1855-1895) avait déjà mis un piton lors de son ascension du col des Deux-Aigles, dans les années 1890, ajoutant que cela portait les prises à des dimensions qui lui avaient échappé jusque-là. Cela se passait à une époque où Tita Piaz et Hans Dülfer étaient encore des gamins en culottes courtes.

Qui c'est qui dit des conneries ?

Retour au sujet.

Ce qui me pose problème avec la tresse Dyneema, c'est quand les faisceaux sont croisés lors des exercices au sol : les tresses frottent l'une sur l'autre et je pense qu'une voile ainsi équipée, par exemple ma vieille Ultralite 19, ne doit plus voler à partir du moment où elle a servi plusieurs fois à des exercices de gonflage.
Un autre inconvénient est que si les élévateurs-sangles sont solides dans le temps, les élévateurs-Dyneema sont peut-être davantage sujets à des déformations en longueur, ce qui pourrait expliquer les faibles ressources et la paresse de mon Ultralite 19.

Les recommandations de l'ENSA me font toujours sourire tant ces gens sont normatifs. Le noeud de pêcheur double (encore appelé "noeud Chouinard") est déjà super-autobloquant et assez facile à défaire en cas de besoin, sa résistance est probablement un peu meilleure que celle du noeud de pêcheur simple, en tout cas c'est le noeud que nous utilisions dans les années 70 pour les cordelettes des gros coinceurs.

Pour nos suspentes, il me semble évident que tout noeud écrasant les brins qu'il lie est de nature à les fragiliser. Les constructeurs de parapentes le savent bien et ils font des essais de résistance avant de suspenter leurs voiles.
Je suis toujours choquée quand je vois un gros noeud à l'extrémité des suspentes d'un secours. J'ai beau savoir qu'un secours de parapente n'encaisse pas la même charge qu'un parachute de chuteur, cela me dérange quand même parce que même si c'est solide, ce n'est pas très mécanique.
 trinquer
Dans le massif de l'Elbsandsteingebirge, entre Dresde et la frontière tchèque, le rocher est du grès (en allemand, Sandstein désigne le grès) et il est interdit de mettre des pitons pour ne pas abîmer le rocher. Les difficultés sont très élevées et les grimpeurs saxons et tchèques s'assuraient en coinçant des noeuds de corde dans les fissures, et il ne fallait pas mollir sur la qualité des noeuds parce que les chutes pouvaient être dramatiques en cas d'erreur.
Faire des noeuds de qualité est une technique indispensable pour les alpinistes et les marins, parce que la vie en dépend.
Un jour, il faudra que je vous parle d'un noeud sordide, le "trompe-la-mort", encore appelé "noeud de l'évadé". Il me permit de descendre en rappel "à la genevoise" une pente de neige pourrie sur la corde en simple, et de la récupérer une fois déchargée. L'Allemand qui avait fait la traversée des Droites avec moi était vert de peur, il avait préféré descendre "normalement" au risque de plonger dans la rimaye.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Gand
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Freestaÿle 2 & Mini Mario
pratique principale: vol rando
vols: Jamais assez de vols
Messages: 143


Si vous n'avez besoin de rien ...


« Répondre #30 le: 10 Janvier 2019 - 21:05:10 »

bon autrement si il faut vraiment faire un noeud on utilise bien le "noeud de sangle" sur une sangle non? ça fait le passage sangle plat et propre, dans ce cas aussi c'est peu recommandable?
Je dirais que si tu en es à devoir faire des noeuds sur une sangle, le critère de "j'ai déjà du matos (presque) équivalent" n'est pas du tout rempli ...
Si tu parles d'un autre cas d'utilisation, oui, le noeud de sangle pour relier deux sangles identiques, c'est un bon noeud (il a 80% de résistance résiduelle mais il doit être fortement pré-serré et il faut laisser au moins 15cm de de sangle sortir)

Je trouve pas de vidéo sur les nœuds plats/alouette mais plutôt sur les nœuds de jonction  https://www.youtube.com/watch?v=N-jE-Da4P1U
L'ENSA recommande un nœud de pêcheur triple pour les cordelettes en dyneema... ça va être difficile à faire sur mes suspentes  Clin d'oeil

L'ENSA recommande un nœud de pêcheur triple pour les cordelettes en dyneema DU MÊME TYPE QUE CELLE TESTÉE !
Le Dyneema c'est une matière (et encore, il en existe de nombreuses sortes qui n'ont pas tout à fait les mêmes caractéristiques), la manière dont il est utilisé a beaucoup d'importance !
On n'utilise pas une sangle de la même manière qu'une tresse ou qu'une cordelette !

En fait en plus de gratter 40€ je vois pas l'intérêt de laisser vieillir du dyneema qui pourrait servir, acheter des trucs inutiles... bof. En regardant mes sangles en dyneema et leur résistance je vois pas bien la différence avec celles vendues par supair ou kortel; à part les risques de glissement qui peuvent êtres solutionnés par un élastique comme Gand l'a remonté. Mais moi si ça me va pas ou si on me dit que c'est idiot j'achèterai du tout fait du commerce!
Personnellement, ça ne me choque pas.

Ce qui me pose problème avec la tresse Dyneema, c'est quand les faisceaux sont croisés lors des exercices au sol : les tresses frottent l'une sur l'autre et je pense qu'une voile ainsi équipée, par exemple ma vieille Ultralite 19, ne doit plus voler à partir du moment où elle a servi plusieurs fois à des exercices de gonflage.
Toutafé, après quelques gonflages, elle est rincée !
Le mieux ça serait de ma la faire parvenir pour que je m'occupe de sa destruction, pour qu'elle ne puisse mettre personne en danger !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

... n'hésitez pas à faire appel à moi !
Nolan
zéroteur (se)
****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Orbea 2
pratique principale: vol rando
vols: 100h de vols
Messages: 52


« Répondre #31 le: 11 Janvier 2019 - 02:05:49 »

J'ai souvenir de récit de Livanos qui part dès le debut des années 50 planter nombre de pitons, y compris pour passer en artif dans les parois des Dolomites.
Historiquement même, les chamoniards ont été parmi les derniers accepter le piton alors que les italiens gravissaient déjà des itinéraires rocheux bien plus difficile grâce à lui.
C'est dommage de raconter des bobards car ensuite on a plus envie de de croire ce que tu racontes...
Mummery (1855-1895) avait déjà mis un piton lors de son ascension du col des Deux-Aigles, dans les années 1890, ajoutant que cela portait les prises à des dimensions qui lui avaient échappé jusque-là. Cela se passait à une époque où Tita Piaz et Hans Dülfer étaient encore des gamins en culottes courtes.

Qui c'est qui dit des conneries ?

Je ne vois aucun rapport avec nos propos... tu disais qu'à part Cham les alpinistes ne pitonnaient pas à ton époque (1960/70?), je te disais que les grimpeurs pitonnaient déjà largement en 1950 dans les dolo.
Enfin bon...
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
sylvain_p
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Ion 5 Light
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 46



WWW
« Répondre #32 le: 11 Janvier 2019 - 10:42:06 »

Ce qui me pose problème avec la tresse Dyneema, c'est quand les faisceaux sont croisés lors des exercices au sol : les tresses frottent l'une sur l'autre et je pense qu'une voile ainsi équipée, par exemple ma vieille Ultralite 19, ne doit plus voler à partir du moment où elle a servi plusieurs fois à des exercices de gonflage.
Toutafé, après quelques gonflages, elle est rincée !
Le mieux ça serait de ma la faire parvenir pour que je m'occupe de sa destruction, pour qu'elle ne puisse mettre personne en danger !
mort de rire si t'as d'autres trucs à te débarrasser Sagarmatha je prends

bon je tâcherai de faire des photos de mon montage et vous donner un retour (j'espère sans aller jusqu'à tirer le secours en vol)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
sylvain_p
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Ion 5 Light
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 46



WWW
« Répondre #33 le: 12 Janvier 2019 - 09:31:53 »

Et voilà le travail. J'ai pas voulu faire de nœud côté parachute donc j'y ai mis un maillon. J'ai galéré pour faire trois tours d'élastique de l'autre côté avec de la chambre à air route (25mm je crois) mais au moins ça ne coulisse pas
Reste plus qu'à voir la commodité. Merci pour l'aide
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
sylvain_p
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Ion 5 Light
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 46



WWW
« Répondre #34 le: 12 Janvier 2019 - 09:32:49 »

Avec la photo


* Screenshot_20190112-091559_2-810x1090.jpg (292.18 Ko, 810x1090 - vu 79 fois.)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Benoit 2R
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: emilie, boom9
pratique principale: acro
vols: quelques vols
Messages: 21


bip bip biiip


« Répondre #35 le: 12 Janvier 2019 - 09:58:31 »

Pour le coup, je pense que c'est plus solide que des élévateurs secours du commerce !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Gand
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: Freestaÿle 2 & Mini Mario
pratique principale: vol rando
vols: Jamais assez de vols
Messages: 143


Si vous n'avez besoin de rien ...


« Répondre #36 le: 12 Janvier 2019 - 14:04:33 »

J'aurais mis un maillon oval classique plutôt qu'un carré !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

... n'hésitez pas à faire appel à moi !
sylvain_p
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Ion 5 Light
pratique principale: apprends à voler
vols: Quelques vols
Messages: 46



WWW
« Répondre #37 le: 12 Janvier 2019 - 17:58:19 »

Oué je suis d'accord il est énorme mais j'avais rien d'autre sous la main!
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.028 secondes avec 22 requêtes.