+ Le chant du vario +

Le troquet => la vie de la cité => Discussion démarrée par: wowo le 01 Janvier 2021 - 22:12:23



Titre: Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 01 Janvier 2021 - 22:12:23
À votre avis, que faire maintenant que ces 2500 teufeurs ont reussis leur coups et risquent de nous faire un super-cluster dans l'Ouest pour le disséminer ensuite dans toute la France ?


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Michou le 01 Janvier 2021 - 22:15:54
Si je donne mon avis,  est-ce qu'il sera pris en compte ?  :clown:
À part ça ici non plus ça ne vole pas.
 :canape:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Buck Danny le 01 Janvier 2021 - 22:53:00
Il manque les options:

prendre vite fait un blabla car pour Lieuron, griller les stops et bruler tous les feux-rouges pour arriver avant la fin, participer sans ménagement à la teuf, puis venir répandre ses miasmes sur le forum ! Dieu reconnaitre les siens.

Interdire définitivement toute rave party (ma préférence)

reprogrammer les participant.e.s en les forçant à lire toutes les interventions de MichM et Wowo depuis la création du forum, ET castrer les males afin qu'ils ne puissent se reproduire

non mais c'est quoi ce sondage ?  :sos:



Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 01 Janvier 2021 - 23:13:40
C'est un sondage, si tu n'as pas d'opinion ou pas la capacité de l'exprimer voire de l'argumenter, ce n'est pas grave.

Tu peux aussi créer le sondage à propos ou à propos d'autres sujets qui te semblera intéressant Ou encore tu peux choisir d'attendre que d'autres répondent avant de répondre.

C'est ce que j'ai choisi de faire pour essayer de ne pas pourir le sondage en suscitant des réactions inutiles de forumeurs qui n'ont rien à dire à propos mais qui ont besoin de le dire...

Le problème de cette rave-party est une réalité maintenant en Normandie, va-t-elle le devenir pour la France. Si c'est le cas ce sera la faute à qui ?


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Hub le 01 Janvier 2021 - 23:17:34
Absurde.

Y'a un paquet de ces options qui sont tout simplement impossibles au plan juridique et constitutionnel (et, d'une manière générale, c'est heureux).
Donc ça sert à quoi d'exprimer éventuellement que c'est ce que l'état devrait faire?


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 01 Janvier 2021 - 23:53:12

construire un mur autour et tous les 3 jours leur balancer quelques cacahuètes.



Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 02 Janvier 2021 - 10:03:28

construire un mur autour et tous les 3 jours leur balancer quelques cacahuètes.




AU BÛCHER ! Montségur bis.

Ou simplement leur supprimer l'extasie et le shit, ils tomberont tout seuls.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 02 Janvier 2021 - 11:25:08
wowo, il te faut réaliser que même si tu étais flic, commissaire, préfet ou magistrat, le rôle qui te serait imparti ne consisterait pas à suivre un avis personnel et émotif que tu aurais sur la situation.

Tu es donc plutôt en position de cabinet de conseil du chef de l'état, enchanté.

Surtout, intellectuellement, et même émotionnellement (puisque tu mises sur l'émotion pour trancher des... têtes), il serait plus intéressant que tu convoques en toi (puisque tu es un cabinet à toi tout seul) les avis des gens que tu aurais aussi bien pu être au hasard d'un parcours à peine différent :

- "ta" femme t'a quitté il y a deux ans et ne l'a donc plus été. Dans une errance insoupçonnée à la buvette d'une fête d'un village de 43 habitants dans les Cévennes par canicule (sur ta route entre ta Catalogne et un rencard de parapentistes moniteurs associatifs dans le Cantal) tu tombes sous le charme d'une trentenaire de quarante ans, émancipée, ouverte, mais à l'écoute enthousiaste et paradoxale d'un ours aigri qui a besoin de s'épancher, jusqu'au crépuscule, qui t'invite à danser au plus près d'elle pour évacuer tes aigreurs et jouir de ton émancipation... Trois jour après, en ayant découvert des sensibilités insoupçonnées de ton corps et de tes neurones, tu la suis à une rave party. Tu apprécies (déjà sans mdma cette première fois, mais encore mieux avec la pillule qu'elle partage avec toi la deuxième fois).

- Autre parcours : (encore avec "Ta femme t'a quitté il y a deux ans" pour commencer, mais si tu préfères avoir l'initiative des tournants ça pourrait aussi bien être "Tu t'es révélé ton homosexualité il y a un an et as ainsi libéré "ta" femme de cette vie de simulacre". En suivant ton premier crush homo qui est prof de philo à la Sorbonne, tu as entendu en avril 2020 les déclarations d'André Comte-Sponville et quelques autres grands philosophes agés qui déclaraient déjà grosso-modo "En tant que vieux, je préfère risquer de finir par ce virus (chez moi discrètement et non à l'hosto aux frais des cotisants) plutôt que de favoriser la culture de la peur et d'imposer à ceux qui commencent à vivre et à essayer de se rencontrer de s'abstenir de cette essence de la vie, ni même de le faire derrière des masques."

https://www.lecho.be/dossiers/coronavirus/andre-comte-sponville-j-aime-mieux-attraper-le-covid-19-dans-un-pays-libre-qu-y-echapper-dans-un-etat-totalitaire/10221597.html

Une semaine après tu as quitté ton crush l'apprenti philosophe au cul un peu serré pour suivre un jeune échevelé plus varié dans sa sexualité... tu te retrouves en rave party dès avant la fin des restrictions sanitaires réglementaires...

- Autre parcours (vachement moins erratique pour ta vie sentimentale et sexuelle) : Sur une recommandation de ta femme tu as lu un livre de Baptiste Morizot  qui lui avait été offert par une amie, un peu au hasard des rayons de librairie à la mode ( https://www.babelio.com/livres/Morizot-Manieres-detre-vivant-Enquetes-sur-la-vie-a-trav/1204384 ). Cette révélation t'a orienté jusqu'à lire et écouter Philippe Descola ( https://www.youtube.com/watch?v=yY_mVVtkQi4 ). De fil en aiguille la notion de "vie humaine sacrée" t'a quittée pour une vision plus large et soutenable de la vie sociale sur terre, ne déconnectant plus "l'humain" du reste des vivants et du biotope... L'épisode pandémique actuel qui affole des humains au nom des humains agés ne te parait plus un souci critique nécessitant des mesures antidémocratiques ni même un tant soit peu liberticides. Une rave party qui ne se passe pas dans ton jardin potager ni dans un lieu de vie animale ne te fait pas le moindre souci.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: PiRK le 02 Janvier 2021 - 11:29:59
Je ne sais pas quoi répondre. D'un côté je suis de l'avis que l'état ne devrait pas avoir son mot à dire sur les agissements libres d'adultes consentants. D'un autre côté, les rave-party ne respectent généralement pas la propriété privée.

Donc soit les raveurs ont l'accord du propriétaire du terrain, et dans ce cas je ne vois pas le problème (personne ne t'oblige à fréquenter des raveurs en période de pandémie si tu as peur de tomber malade), soit ils n'ont pas l'accord du propriétaire et dans ce cas les agriculteurs du coins devraient s'unir pour aller détruire tout le matériel sonore et toutes les voitures des participants avec leurs tracteurs, puis finir les drogués avec plumes et goudron pour les dissuader de revenir.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 02 Janvier 2021 - 11:44:49
Ta propriété privée sacrée, PiRK, c'est cette belle ordurerie qui permet par exemple à Vinci de bafouer la liberté de circulation qui t'est pourtant sacrée elle aussi.

Si tu arrêtais d'avoir des besoins mystiques de principes sacrés et que tu arrêtais de croire que le mot "liberté" représente une déesse faite pour compenser toutes tes frustrations partielles, ta pensée pourrait évoluer (et tu pourrais faire progresser un peu notre liberté au sens pragmatique en te dévouant pour aller buter les grands propriétaires privés que sont Lagardère, Boloré, Dassault, Gohn, Rotshild, Bouygues, Mitterand fils, Bezos, Gates, Rio Tinto, ... ils ne sont pas si nombreux que ça vu ce qu'ils se sont accaparé par le vol à grande échelle devant lequel tu te prosternes encore pour l'instant).


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 02 Janvier 2021 - 12:07:51
ta pensée pourrait évoluer

Balaie devant ta porte avant de vouloir apprendre aux autres comment ils doivent bien penser.



Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 02 Janvier 2021 - 12:30:19
Oui, tu as raison MichM.

D'ailleurs, si tu acceptes, je voudrais adhérer à ton idéologie arbitraire, infaillible, limpide et indéterminée, pour enfin faire évoluer ma pensée dans un cadre un peu moins aéré, vive l'hypoxie !

Déjà je vais essayer de me restreindre à la "loi naturelle" de Limonade57 : "le monde tourne grâce au fric, au pouvoir et au cul". (Ça ignore un peu les origines mêmes de la vie sur Terre, la formation du cosmos, la vie actuelle des plantes et de la grande majorité des animaux..., on s'en fout du moment que ça écarte le risque de s'amuser dans sa vie à soi).


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: samepate le 02 Janvier 2021 - 13:11:22
Holy shit... Ça commence fort 2021 sur le CDV ! :affraid:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Michou le 02 Janvier 2021 - 13:30:36
Ah ah j'adore !!!   :mdr: Encore un fil qui va élever le débat ! :bu:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 02 Janvier 2021 - 13:36:49
Et encore, hier ça a volé, je n'ai pas pu dégainer h24.

Faudrait que je me prenne une connexion 5 ou 6 G (mais déjà je me méfie des 360 à 3 g).

Non, vraiment, 2 grammes c'est ce qui va le mieux pour s'amuser ici.  :forum:


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 02 Janvier 2021 - 15:06:09
Il manque les options:

prendre vite fait un blabla car pour Lieuron, griller les stops et bruler tous les feux-rouges pour arriver avant la fin, participer sans ménagement à la teuf, puis venir répandre ses miasmes sur le forum ! Dieu reconnaitre les siens.

Interdire définitivement toute rave party (ma préférence)

reprogrammer les participant.e.s en les forçant à lire toutes les interventions de MichM et Wowo depuis la création du forum, ET castrer les males afin qu'ils ne puissent se reproduire

non mais c'est quoi ce sondage ?  :sos:



 :pouce:  J’étais sur qu’il y aurais un fils sur ce sujet.
J’ai plus de 20 teufs derrière moi et je suis fier de la relève.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Nicolas - AirDesign le 02 Janvier 2021 - 16:22:47
@airsinge, surtout, n'arrête pas!  :mdr:  :mdr:  :mdr:

edit: ceci est écrit sans prendre aucun parti dans la discussion bien sûr !


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Lassalle le 02 Janvier 2021 - 16:41:04
J’ai plus de 20 teufs derrière moi et je suis fier de la relève.

Je pense juste ceci à ce sujet :
- ces jeunes ont peu de chances de tomber gravement malades au vu de leur âge ;
- mais ils seront peut-être contaminateurs et pourront éventuellement provoquer le développement de formes graves, voire très graves, de la maladie dans leur entourage (parents, grands-parents...).

A mes yeux leur attitude est clairement totalement irresponsable et montre bien qu'ils n'ont aucune empathie envers qui que ce soit.
C'est du simple individualisme forcené poussé à l'extrême.
Ils n'ont aucune conscience de leur responsabilité sociale en ces temps de crise, alors que des millions de personnes font particulièrement attention à leur façon de vivre en se privant de multiples relations sociales et en ayant le souci du bien commun...  :grrr:

Marc


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 02 Janvier 2021 - 17:01:45

Le souci du bien commun est une notion étrangère à de nombreuses personnes, ici et ailleurs.



Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: FL 35 le 02 Janvier 2021 - 17:03:27
bonjour.
Citation
C'est du simple individualisme forcené poussé à l'extrême.

non Marc ils ne sont pas individualistes...
certains n'auront aucun soucis moral pour accepter l'argent du chômage partiel.  :bang:


 :coucou:
bruno

 


Titre: Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 02 Janvier 2021 - 19:03:30
J’ai plus de 20 teufs derrière moi et je suis fier de la relève.

Je pense juste ceci à ce sujet :
- ces jeunes ont peu de chances de tomber gravement malades au vu de leur âge ;
- mais ils seront peut-être contaminateurs et pourront éventuellement provoquer le développement de formes graves, voire très graves, de la maladie dans leur entourage (parents, grands-parents...).

A mes yeux leur attitude est clairement totalement irresponsable et montre bien qu'ils n'ont aucune empathie envers qui que ce soit.
C'est du simple individualisme forcené poussé à l'extrême.
Ils n'ont aucune conscience de leur responsabilité sociale en ces temps de crise, alors que des millions de personnes font particulièrement attention à leur façon de vivre en se privant de multiples relations sociales et en ayant le souci du bien commun...  :grrr:

Marc

Et le puy du fou, les transport en commun,...? Pas de probleme.
Votre lobotomie me fait plus peur que toutes les attaques terroristes réunis.
Et pardon pour les petits vieux qui perdront 6 mois jusqu’a la prochaine canicule.


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 02 Janvier 2021 - 19:07:30
bonjour.
Citation
C'est du simple individualisme forcené poussé à l'extrême.

non Marc ils ne sont pas individualistes...
certains n'auront aucun soucis moral pour accepter l'argent du chômage partiel.  :bang:


 :coucou:
bruno

 

Tu regardes BFMerde aussi comme michmcich, non?


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 02 Janvier 2021 - 19:15:59

Indiscipline, incivisme, égocentrisme et autres valeurs airsingesques...

Tu regardes BFMerde aussi comme michmcich, non?

raté, je ne regarde pas les chaines infos.




Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 02 Janvier 2021 - 19:32:12
Ce qui me parait remarquable et chaque fois renouvelé, c'est cette propension de certains de faire preuve d'un besoin irrépressible de faire la morale en le reprochant justement à d'autres.

Ici la question est très simple : "Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne".

Il ne vous est pas demandé de statuer sur ce que l'État peut faire ou ce que vous pensez qu'il peut faire. Mais juste ce que vous personnellement estimer ce qu'il devrait faire vu la situation totalement exeptionelle que nous vivons.

Visiblement c'est trop compliqué comme question pour certains et plutôt que de répondre au sondage ou le panel des reponses est pourtant large, ces derniers préfèrent digresser et dériver hors de propos juste pour tenter de flooder. Alors qu'ils pourraient à défaut de trouver dans les réponses proposées du sondage celle qui leurs conviendrait, proposer leur hypothèse toute personnelle de règlement de cette situation à fort potentiel de risque de propagation du virus dans la population toute entière.

Les jugements avaient été beaucoup plus affirmé au début de la crise sanitaire en mars ou avril avec le rassemblement évangélique de Mulhouse.

Après on constate quand même que pour le moment il y a plus de votants que de contributeurs.


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 02 Janvier 2021 - 19:51:04
Ce qui me parait remarquable et chaque fois renouvelé, c'est cette propension de certains de faire preuve d'un besoin irrépressible de faire la morale en le reprochant justement à d'autres.

Ici la question est très simple : "Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne".

Il ne vous est pas demandé de statuer sur ce que l'État peut faire ou ce que vous pensez qu'il peut faire. Mais juste ce que vous personnellement estimer ce qu'il devrait faire vu la situation totalement exeptionelle que nous vivons.

Visiblement c'est trop compliqué comme question pour certains et plutôt que de répondre au sondage ou le panel des reponses est pourtant large, ces derniers préfèrent digresser et dériver hors de propos juste pour tenter de flooder. Alors qu'ils pourraient à défaut de trouver dans les réponses proposées du sondage celle qui leurs conviendrait, proposer leur hypothèse toute personnelle de règlement de cette situation à fort potentiel de risque de propagation du virus dans la population toute entière.

Les jugements avaient été beaucoup plus affirmé au début de la crise sanitaire en mars ou avril avec le rassemblement évangélique de Mulhouse.

Après on constate quand même que pour le moment il y a plus de votants que de contributeurs.

La réponse est simple: l'état doit interdire  ce type de manif (et d'ailleurs l'interdit).
Avec quels moyens ? Trouve la réponse et je te propulse à la Place Beau Veau. Le salaire y est intéressant, les secrétaires charmantes et bien disposées. Enfin je suppose.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 02 Janvier 2021 - 19:56:08
Quand je parle de moyens, ce sont des moyens qui ne feront pas se lever un tolé général mélancho-écolo-lepéniste et autres les raies puent blicains.
Sinon, il y la bombe à neutron sur le site de la teuf.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: piment le 02 Janvier 2021 - 20:03:02
Trop moderne et trop cher la bombe à neutrons. Faut faire ça à l'ancienne et de façon éducative.
Ils étaient 2500 alors en en crucifiant un tous les 100m en bord de route on peut couvrir 250km de routes, c'est décoratif, apprécié par les corbeaux donc bon pour la biodiversité et excellent pour les finances puisque ça permet de récupérer plein de pognon en RSA, chomdu, bourse et allocations diverses ce qui compense largement le prix du bois et des clous !
 ROTFL


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 02 Janvier 2021 - 20:33:56
Allez wowo, fais pas la gueule... Je comprends que tu sois plus flatté par des anonymes qui cliquent dans une case sans rien dire que par ceux qui consacrent une demi-heure à deviser de ton sujet en te faisant vivre trois fictions.

(Mais si "ta" femme se barre essaie quand-même de lui demander son bouquin de Baptiste Morizot, ça te laissera de quoi ouvrir l'horizon.)


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Buck Danny le 02 Janvier 2021 - 21:06:23

Ici la question est très simple : "Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne".


wowo toi qui ne cesse de rappeler que le meilleur moyen de ne pas avoir à gérer un incident de vol c'est de l'éviter, n'est-il pas possible dans ce cas-ci d'appliquer ce même principe ?

Je vais donc lourdement appuyer ma première réponse:

<mode sagamartha on>
Ce sondage est très mal foutu
<mode sagamartha off>

et je persiste, il manque plusieurs options à celles proposées  - essentiellement répressives (la seule option sans sanction étant présentée sous un angle "laxiste": laisser faire et regarder ailleurs), il aurait fallu proposer par exemple:

"interdire les rave party."
"Intervenir en amont avec les organisateurs"
"discuter au parlement des mesures sanitaires"
etc.

Dans le cas présent, je suis consterné qu'un tel non-évènement fasse la une du JT de France 2 (il est vrai que la moyenne d'age du téléspectateur de ce JT était 62 ans il y a 4 ans, ce qui peut expliquer non seulement l'extrême intérêt des sujets traités, mais aussi les réactions de certains intervenants sur ce fil)

Enfin bon, si ça fait plaisir au bon peuple sous couvre-feu de penser que "L'enquête se poursuit afin que cet événement illicite soit durement sanctionné." (dixit Gérald Darmanin)
Allons au bout du bout; vivement qu'on abatte cette bande de jeunes délinquants d'une balle en pleine tête et qu'on envoie la facture aux parents. Les autorités chinoises l'ont fait. La discipline et l'ordre règnent.



Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: gof38 le 02 Janvier 2021 - 21:20:33
Dans le cas présent, je suis consterné qu'un tel non-évènement fasse la une du JT de France 2 (il est vrai que la moyenne d'age du téléspectateur de ce JT était 62 ans il y a 4 ans, ce qui peut expliquer non seulement l'extrême intérêt des sujets traités, mais aussi les réactions de certains intervenants sur ce fil)

Ben oui. 2500 personnes ce n'est que 3 ou 4 rames de métro aux heures de pointe, quelques minutes dans une des grandes gare parisienne (+ de 100000 personnes en moyenne par jour).

Sans compter que les personnes qui fréquentent les raves ont en général moins de 30 ans (donc asymptomatiques ou juste nez qui coule sauf de très rares exceptions) et ont sociologiquement une vie intergénérationnelle pas très riche (il est donc assez peu probable qu'ils aillent voir papy et mamie dans la semaine surtout que s'ils ont fait cet effort, c'était plutôt la semaine dernière).


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 02 Janvier 2021 - 21:32:47
(@) Buck Danny,

<mode sagamartha on>
Dommage de savoir mieux ecrire que lire !
<mode sagamartha off>

À votre avis, que faire maintenant que ces 2500 teufeurs ont reussis leur coups et risquent de nous faire un super-cluster dans l'Ouest pour le disséminer ensuite dans toute la France ?

Alors bien sûr on pourrait imaginer un autre sondage qui porterait sur "que devrait faire l'État pour éviter à l'avenir qu'un tel événement se reproduise ?"

Mais là pour le coup, cela n'était pas la question et donc je vais me permettre de te rappeler que rapport à deux de tes suggestions :
- Les raves-partys sont actuellement interdites.
- Que de ce fait il n'y a pas lieu de dialoguer avec des organisateurs qui actuellement ne sont pas censé exister.

Mais que oui tu as sans doute raison que cette rave était une éventualité que le gouvernement aurait pu/du imaginer et prévoir préventivement quels moyens de coercition devraient exister pour être en mesure de les éviter préalablement et sinon à minima être en mesure d'agir dès constatation des faits pour y mettre fin et assurer la sécurité collective en isolant tous ceux qui seront/sont devenus un ultra-maxi-cluster tel celui du rassemblement évangélique d'Alsace en début de crise sanitaire.

On verra bien si nos élites vont apprendre de leurs erreurs...


Mais comme précisé en entrée, ce que l'État aurait du faire avant n'est pas la question du sondage. Alors avant de répondre à cette nouvelle question qui est pertinente en soi, essayez déjà de répondre à la seule question posée. Rien ne vous empêche de créer votre sondage à propos.

Quitte comme aussi déjà dit à rajouter des réponses auxquelles je n'ai pas pensé en créant ce sondage.

 :forum:





Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Tinny le 02 Janvier 2021 - 21:55:23
boaf ..Une petite pensée pour ces jeunes s'étant déplacés pour une FREE partie ,et qui au final y auront laissé l'équivalent d'une soirée au carré VIP du Macumba ..  ROTFL


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Buck Danny le 02 Janvier 2021 - 22:54:02
@wowo

Comment comprendre ta question:
 "que faire maintenant que ces 2500 teufeurs ont réussi leur coups et risquent de nous faire un super-cluster dans l'Ouest pour le disséminer ensuite dans toute la France ?"


Si la question est de savoir quelle action entreprendre pour minimiser le risque de contamination, alors la ou les réponses sont des mesures d'ordre sanitaire: test, isolation, confinement accru des bretons, fermeture totale de la péninsule ,,, (comme wuhan au début, quoi) point final.

Si la question a un autre but sous-jacent, genre:
 
"dans le but que ça ne se reproduise pas ... que faire maintenant ...."
ou
"dans le but de rassurer son électorat ... que faire maintenant ..."

(Rappelons que la question du sondage étant "Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.")

Donc, si la question ne se rapporte pas au seul risque sanitaire, alors tes options peuvent éventuellement avoir un sens.

Les options, l'une d'ordre "laxiste" et les autres de nature répressive laissent peu de place à une solution qui permette à la fois de minimiser le risque, et qui soit "exemplaire" pour que cela ne se reproduise pas (si l'objectif est celui-là, et pas de tenter de diviser une fois de plus le forum entre les libertaires inconscients et les garants de la morale et de l'ordre ).   

Si à ton avis, ou si pour ceux qui ont choisi les sanctions, alors à quel hauteur estimez vous que les sanctions doivent être posé (amende - Combien ? Prison - Combien de temps ? Retour de la peine de Mort car état d'urgence sanitaire ?) Et croyez vous vraiment que ce sera efficace ... pour que ça ne se reproduise pas ?

En fin de compte, si tu devais rajouter une option ce serait peut-être la dernière, en enlevant les sanctions et en n'isolant que les positifs (En l'état, mobiliser des journées de justice et police pour rechercher, juger, amender 2500 "délinquants" me parait une perte d'argent complètement ubuesque).

Enfin, je redonne mon avis: je suis opposé aux rave party en général, et bien entendu aux rave party sauvages (maintenant que ceux qui participent aux rave parties autorisées en temps de paix, puisque c'est leur droit, grand bien leur fasse). Celle dont nous parlons avait été identifiées par la gendarmerie. Que les gendarmes (et/ou les autorités) n'aient pas voulu, ou pas pu, ou pas su intervenir (soit par la force, soit par la négociation) montre (à mon avis) où se situe le problème.

 


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 02 Janvier 2021 - 23:00:29
Donc, je reprends la question posée dans ce fil: Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne ?

Pourquoi pas en prenant en charge les consommations, à raison de 3 € la bière.
Pourquoi pas en prenant en charge les frais d'électricité.
Pourquoi pas en imposant les organisateurs sur les bénéfices ou le chiffre d'affaire.
Il pourrait aussi assurer le service d'ordre à l'entrée (à l'intérieur ça pue la chnouf, et ça imprègne les tenues des gendarmes)
En assurant le rapatriement des teufeurs.
Il pourrait aussi ne pas la gérer. Pourquoi ce serait à l'état de devoir gérer une manip pareille ?

Non, moi je crois que l'état n'a pas à se mêler d'une manif festive.
J'ai beau chercher , mais je ne trouve pas de réponse magique à la question Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.

J'ai bien répondu ?


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 02 Janvier 2021 - 23:13:48
(@) Buck Danny, c'est un procès d'intention que tu me fais en me sous-entendant l'idée de "diviser" le fofo. Un sondage est là pour offrir divers choix et on répond en fonction de ceux qui nous semble juste voire le plus juste parmi les choix proposés voire même en proposant en commentaire sa formulation perso de réponse.

Io se trouve que la réponses 4 que je propose se rapproche de ta formulation de réponse. La 6 aussi d'ailleurs (l'exemple de Wuhan que tu cites)

Par ailleurs, notes que les forces de l'ordre ont tenté la négociation puis sans doute la coercition pour empêcher l'événement de démarrer et se sont fait agresser physiquement avec blessures et détérioration de leurs véhicules à la clefs.



Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Lassalle le 03 Janvier 2021 - 00:34:04
J’ai plus de 20 teufs derrière moi et je suis fier de la relève.
A mes yeux leur attitude est clairement totalement irresponsable et montre bien qu'ils n'ont aucune empathie envers qui que ce soit.
C'est du simple individualisme forcené poussé à l'extrême.
Ils n'ont aucune conscience de leur responsabilité sociale en ces temps de crise, alors que des millions de personnes font particulièrement attention à leur façon de vivre en se privant de multiples relations sociales et en ayant le souci du bien commun...  :grrr:
Marc
Et le Puy du Fou, les transports en commun... ? Pas de problème.
Votre lobotomie me fait plus peur que toutes les attaques terroristes réunies.
Et pardon pour les petits vieux qui perdront 6 mois jusqu’à la prochaine canicule.

Je découvre ta réponse à mon message.
Je ne souhaite pas continuer à polémiquer sur ce fil, mais je pense simplement que les deux exemples que tu cites ne sont pas pertinents.

D'après ce que j'ai vu à la télévision, les spectateurs qui ont assisté au spectacle donné au Puy du Fou étaient tous assis dans des tribunes, avaient leur masque sur leur visage et étaient éloignés d'au moins un siège entre eux.
Et surtout ils ne dansaient pas sans masque, collés les uns contre les autres, en s'échangeant leur sueur et leurs postillons.
Mais peut-être aurait-il été plus prudent de ne pas autoriser ce spectacle ?

Quant aux transports en commun, personne ne les prend simplement par plaisir, mais par obligation.
Les gens ont tous leurs masques et ne dansent pas les uns avec les autres, n'est-ce-pas ?

Comparer ces situations avec celle de la rave party (2500 personnes entassées, alcoolisées et sans masque) ne me semble pas démontrer grand chose.

Enfin je ne commenterai pas ta phrase :
"Votre lobotomie me fait plus peur que toutes les attaques terroristes réunies."
J'espère simplement qu'elle ne reflète pas vraiment ta pensée...  :grat:

J'arrête de discuter sur ce fil puisque j'ai donné mon opinion au sujet de la question posée par wowo au début de celui-ci.

Marc


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Limonade67 le 03 Janvier 2021 - 10:34:12
Il faudrait peut-être raison garder !
N'est-il pas possible de donner son avis sans agresser son interlocuteur ?
N'est-il pas possible de respecter la différence de l'autre sans l'insulter ?
N'est-il pas possible de simplement donner son avis ?
Est-il encore possible de parler d'un sujet sans arriver à souhaiter la mort d'autres personnes ?

Certains devraient trouver de l'aide médical, cela leur permettrait une existence plus relâchée.
Il ne s'agit pas d'une provocation, mais d'un constat.




Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 03 Janvier 2021 - 10:37:01

Et pardon pour les petits vieux qui perdront 6 mois jusqu’à la prochaine canicule.

Lamentable commentaire, mais bon vu l'auteur...



Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 03 Janvier 2021 - 10:46:11

Par ailleurs, notes que les forces de l'ordre ont tenté la négociation puis sans doute la coercition pour empêcher l'événement de démarrer et se sont fait agresser physiquement avec blessures et détérioration de leurs véhicules à la clefs.



C'est là qu'est l'os.
Dans ce pays, force est de constater que les gendarmes/policiers n'ont plus de pouvoir. Je devrais dire "l'état ne leur donne pas le pouvoir".
sauf, SAuf, SAUF, SAUF !: je ne mets pas ma ceinture, je dépasse de 5 km/h la V max, je n'ai pas mon covid-ausweiss,  je prends un manche.
C'est la balance de la justice ça ???
 :evil: Non camarade. Non !  :evil:

Alors j'en suis rendu à dire: il se passe ce que le pays mérite. On tape sur les plus faibles.
Trop peur des vagues les politiques. Incompétents, pleutres, dégonflés. Que va dire l'opposition ? Ma côte de popularité ? Les zélections pointent leur nez. Etc.

Donc, gérer cette teuf =>  :evil:




Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: plumocum le 03 Janvier 2021 - 11:04:35
Organiser une rave interdite en periode de couvre-feu et y faire venir 2500 gus sans envisager d'avoir des problèmes  :mdr: faut déjà avoir pris une bonne charge pour penser que ça va bien se passer.
Résultat ils font bondir tous les vieux réacs de France  :mdr:
Si on devait avoir un vrai bilan du nombre de gus qui ont fait des teufs ou des partouzes de 20 à 50 personnes le 31 et qui sont tous restés dormir (au mieux) bourrés fumés les uns sur les autres sur place dans des espaces clos de peur de croiser des flics en rentrant chez eux  :mdr: Nuls  doutes que ces petits idiots font figure d'échantillon. Mais ils ont un intérêt : ils font bonne diversion pour focaliser sur eux la bonne morale et la raison d'état distribuée par ses extrêmes gardiens de la bienveillance à la vision étroite.
Pendant ce temps à Gap les cathos avaient obtenu l'autorisation d'organiser une petite teuf dans la patinoire le 24 avec une limite de fixée à 700 personnes sans faire sourciller tous les pourfendeurs de France et de Navarre.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 03 Janvier 2021 - 11:47:48
Si on sait qu'en Bretagne, pays de croyants, tout rassemblement de 2500 personnes rassemble probablement plus de 700 catholiques, on en déduit que wowo aurait bien fait de proposer à son sondage une entrée "Éradiquer la religion pour limiter les rassemblements de masses aveuglées".  :coucou:


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: gof38 le 03 Janvier 2021 - 12:15:54
Pendant ce temps à Gap les cathos avaient obtenu l'autorisation d'organiser une petite teuf dans la patinoire le 24 avec une limite de fixée à 700 personnes sans faire sourciller tous les pourfendeurs de France et de Navarre.
Résultat: les Hautes Alpes ont gagnées un couvre feu à 18h. Mais ce n'est pas grave c'est juste bon pour la fin des Vêpres.


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: plumocum le 03 Janvier 2021 - 12:21:03
Pendant ce temps à Gap les cathos avaient obtenu l'autorisation d'organiser une petite teuf dans la patinoire le 24 avec une limite de fixée à 700 personnes sans faire sourciller tous les pourfendeurs de France et de Navarre.
Résultat: les Hautes Alpes ont gagnées un couvre feu à 18h. Mais ce n'est pas grave c'est juste bon pour la fin des Vêpres.
Il faut rendre à Jules ce qui appartient à César. Le département des Hautes Alpes était déjà un des départements les plus sinistrés de France lorsque cette autorisation a été accordée.


Titre: Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Lassalle le 03 Janvier 2021 - 12:26:56
Pendant ce temps à Gap les cathos avaient obtenu l'autorisation d'organiser une petite teuf dans la patinoire le 24 avec une limite de fixée à 700 personnes sans faire sourciller tous les pourfendeurs de France et de Navarre.
Résultat : les Hautes-Alpes ont gagné un couvre feu à 18 h. Mais ce n'est pas grave, c'est juste bon pour la fin des Vêpres.
Il faut rendre à Jules ce qui appartient à César. Le département des Hautes-Alpes était déjà un des départements les plus sinistrés de France lorsque cette autorisation a été accordée.

C'est exact pour les Hautes-Alpes, pas spécialement à cause de Gap, mais à cause de Briançon où il y a un regain important de l'épidémie (proximité avec l'Italie ?).
A propos de Gap, il faut rappeler qu'il ne s'agissait pas d'une "teuf", mais d'une célébration religieuse et que cette autorisation avait été fortement critiquée, y compris dans certains milieux catholiques.
Et les Vêpres ne sont plus célébrées que dans les couvents ou les monastères !  :lol:
C'était juste pour préciser les choses.

Marc


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 03 Janvier 2021 - 12:45:34
Donc, je reprends la question posée dans ce fil: Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne ?

Pourquoi pas en prenant en charge les consommations, à raison de 3 € la bière.
Pourquoi pas en prenant en charge les frais d'électricité.
Pourquoi pas en imposant les organisateurs sur les bénéfices ou le chiffre d'affaire.
Il pourrait aussi assurer le service d'ordre à l'entrée (à l'intérieur ça pue la chnouf, et ça imprègne les tenues des gendarmes)
En assurant le rapatriement des teufeurs.
Il pourrait aussi ne pas la gérer. Pourquoi ce serait à l'état de devoir gérer une manip pareille ?

Non, moi je crois que l'état n'a pas à se mêler d'une manif festive.
J'ai beau chercher , mais je ne trouve pas de réponse magique à la question Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.

J'ai bien répondu ?
Tu affirmes de choses alors que tu n’y connais strictement rien comme beaucoup d’ailleurs heureusement pour toi et malheureusement pour nous, non tu n’as pas bien répondu.
La free party et non rave party comme les journalistes l’affirme est un rassemblement en autogestion, les organisateur payent de leurs poches pour divertir les participants sans responsables ni personnes au dessus de personnes: cela fonctionne tres bien; est ce pour ca que c’est interdit?
A l’entrée il y a une donation, tu donnes ce que tu peux meme 2 euros, parfois cela ne rembourse même pas l’essence des groupes électrogènes.
Parfois il y a un bar mais rarement et la bière est a 1 euros.
Il y certes plus de drogues quand boite de nuit ou concert mais il y a une bonne majorité des gens qui n’en prennent pas.
Je peux t’assurer que les orgas perdent de l’argent à faire ce genre de soirée et je n’ai jamais vu de probleme même sans sécurité.


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 03 Janvier 2021 - 12:49:43

Par ailleurs, notes que les forces de l'ordre ont tenté la négociation puis sans doute la coercition pour empêcher l'événement de démarrer et se sont fait agresser physiquement avec blessures et détérioration de leurs véhicules à la clefs.



C'est là qu'est l'os.
Dans ce pays, force est de constater que les gendarmes/policiers n'ont plus de pouvoir. Je devrais dire "l'état ne leur donne pas le pouvoir".
sauf, SAuf, SAUF, SAUF !: je ne mets pas ma ceinture, je dépasse de 5 km/h la V max, je n'ai pas mon covid-ausweiss,  je prends un manche.
C'est la balance de la justice ça ???
 :evil: Non camarade. Non !  :evil:

Alors j'en suis rendu à dire: il se passe ce que le pays mérite. On tape sur les plus faibles.
Trop peur des vagues les politiques. Incompétents, pleutres, dégonflés. Que va dire l'opposition ? Ma côte de popularité ? Les zélections pointent leur nez. Etc.

Donc, gérer cette teuf =>  :evil:



Rebelle toi au lieu de pleurer si tu n’es pas content. Ne soit pas frustré du voisin.


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 03 Janvier 2021 - 12:52:31
Quand je parle de moyens, ce sont des moyens qui ne feront pas se lever un tolé général mélancho-écolo-lepéniste et autres les raies puent blicains.
Sinon, il y la bombe à neutron sur le site de la teuf.

Hi hitler.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 03 Janvier 2021 - 12:54:59
Montparnasse hier. J'espère que les organisateurs de la SNCF seront arrêtés !!


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 03 Janvier 2021 - 13:08:24

Tu affirmes de choses alors que tu n’y connais strictement rien comme beaucoup d’ailleurs heureusement pour toi et malheureusement pour nous, non tu n’as pas bien répondu.
La free party et non rave party comme les journalistes l’affirme est un rassemblement en autogestion, les organisateur payent de leurs poches pour divertir les participants sans responsables ni personnes au dessus de personnes: cela fonctionne tres bien; est ce pour ca que c’est interdit?
A l’entrée il y a une donation, tu donnes ce que tu peux meme 2 euros, parfois cela ne rembourse même pas l’essence des groupes électrogènes.
Parfois il y a un bar mais rarement et la bière est a 1 euros.
Il y certes plus de drogues quand boite de nuit ou concert mais il y a une bonne majorité des gens qui n’en prennent pas.
Je peux t’assurer que les orgas perdent de l’argent à faire ce genre de soirée et je n’ai jamais vu de probleme même sans sécurité.


Bon alors je présente hypocritement  mes excuses à l'ensemble des mecs comme toi.
Et si je comprends tes propos, HEUREUSEMENT que cette teuf a eu lieu.


Rebelle toi au lieu de pleurer si tu n’es pas content. Ne soit pas frustré du voisin.

Je suis au contraire très content, et pas du tout frustré de toi comme voisin. J'ai bien rigolé quand j'ai appris la nouvelle.
Mais tu seras sûrement le 1er à venir pleurnicher comme un nourrisson totalement immature lorsqu'on va te dire de rester cloîtré.
Alors tes réponses, je les adoucis au papier 600 pour en faire un suppositoire.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: mike57 le 03 Janvier 2021 - 13:08:49
 :coucou:

A part ça,les racailles de la Saint-Sylvestre, elles ,dorment en paix, leur habituelle besogne accomplie.

Cela fait des années qu’à chaque réveillon,en banlieue,on brûle des voitures, détruit, casse tout, gâche la fête,

 cela s’est évidemment reproduit partout cette année, mais non, le grand scandale, le gros bidule monté en

 épingle de toutes pièces afin de faire diversion,c’est que des jeunes aient décidé de faire la fête un 31 décembre.


Combien de voitures cramées cette année?


Bon weekend quand même  :trinq:



Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 03 Janvier 2021 - 13:43:23
Quand je parle de moyens, ce sont des moyens qui ne feront pas se lever un tolé général mélancho-écolo-lepéniste et autres les raies puent blicains.
Sinon, il y la bombe à neutron sur le site de la teuf.

Hi hitler.

Pour ta culture générale c'est Heil (salut, avé) et pas hi.

Sinon à part insulter les gens tu fais quoi dans la vie ?


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 03 Janvier 2021 - 13:46:17
Merci


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 03 Janvier 2021 - 14:06:27
A part ça,les racailles de la Saint-Sylvestre, elles ,dorment en paix, leur habituelle besogne accomplie.
Cela fait des années qu’à chaque réveillon,en banlieue,on brûle des voitures, détruit, casse tout, gâche la fête, cela s’est évidemment reproduit partout cette année, mais non, le grand scandale, le gros bidule monté en épingle de toutes pièces afin de faire diversion,c’est que des jeunes aient décidé de faire la fête un 31 décembre.
Combien de voitures cramées cette année?
[...]

C'est très juste comme commentaire même si hors-sujet du fil de discussion et sondage.

Une info sur une radio locale a citée entre 40 et 60 voitures brulées sur Strasbourg soit 3  voire 4 x moins qu'en moyenne les nouvels ans passés. Bien sûr et totalement d'accord avec toi encore 40 à 60 x de trop.

Justement mon avis tout perso est que cette mode de bruler les voitures d’honnêtes gens et souvent aussi citoyens de conditions modestes relève du même problème d’incivilités et d'indiscipline que l'organisation et participation à des rave-partys non-autorisées voire clairement interdites comme c'est le cas de celle dont il est question ici. Ou encore d'agresser des représentant de la Loi et de l'Ordre républicain et démocratique que sont nos gendarmes et policiers.


Titre: Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 03 Janvier 2021 - 14:10:38
cette mode de bruler les voitures d’honnêtes gens et souvent aussi citoyens de conditions modestes relève du même problème d’incivilités et d'indiscipline

mais pas du tout, c'est avoir un haut sens de l'écologie que de mettre h.s. des engins polluants par une forme de création artistique que airsinge ne va pas tarder à nous expliquer   ROTFL



Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 03 Janvier 2021 - 14:41:25
J'arrive MichM, j'arrive...

Entre gens qui s'expriment de manière aussi limpide que toi et des crameurs de bagnoles au hasard j'aurais cru qu'il y avait concordance !

Tu nous as pourtant abondamment promu les vertus d'un type qui envoie cramer des bagnoles électriques dans la haute atmosphère, j'ai naïvement pensé que tu te prosternerais aussi devant ceux qui le font directement au sol...

Les subtiles arcanes de la silencieuse pensée MichMienne me restent encore douloureusement inaccessibles.  :rando:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: piment le 03 Janvier 2021 - 14:56:19
La différence c'est que le gars n'envoie pas dans l'espace la caisse d'un voisin sans lui avoir demandé son avis ...
Mais bon si tu ne vois pas la différence c'est pas grave, tu n'habites pas dans mon village donc mes caisses ne risquent rien !


Titre: Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 03 Janvier 2021 - 17:44:14

Justement mon avis tout perso est que cette mode de bruler les voitures d’honnêtes gens et souvent aussi citoyens de conditions modestes relève du même problème d’incivilités et d'indiscipline que l'organisation et participation à des rave-partys non-autorisées voire clairement interdites comme c'est le cas de celle dont il est question ici. Ou encore d'agresser des représentant de la Loi et de l'Ordre républicain et démocratique que sont nos gendarmes et policiers.
Tout a fait on peut comparer une fête conviviale et joviale avec du vandalisme.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 03 Janvier 2021 - 18:10:16
piment m'explique tout :
Citation
La différence c'est que le gars n'envoie pas dans l'espace la caisse d'un voisin sans lui avoir demandé son avis ...

Figure-toi qu'il est arrivé qu'un abruti voit effectivement cramer sa propre bagnole après avoir mis le feu à une autre qui n'était pas assez loin.  :bravo:

Sans compter les racailles d'arnaqueurs d'assurances, parfois bien proches des assureurs eux-mêmes, qui enflamment directement la leur et font augmenter les polices d'assurances du reste des cotisants.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: piment le 03 Janvier 2021 - 18:14:09
Mouais donc c'est pas grave de brûler des bagnoles... Tu peux me dire où se trouve la tienne, avec des potes on a envie de se marrer un peu ! Et puis on te caillassera pour rigoler un peu plus ?


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Michou le 03 Janvier 2021 - 20:31:11
 :popcorn:


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 03 Janvier 2021 - 20:45:29
Mouais donc c'est pas grave de brûler des bagnoles... Tu peux me dire où se trouve la tienne, avec des potes on a envie de se marrer un peu ! Et puis on te caillassera pour rigoler un peu plus ?

Le Mirail à Arens ??  :shock:

 :mrgreen:


Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 03 Janvier 2021 - 22:24:57
 :mdr:  Ainsi rectifié c'est plus juste :


Justement mon avis tout perso est que cette mode de bruler les voitures d’honnêtes gens et souvent aussi citoyens de conditions modestes relève du même problème d’incivilités et d'indiscipline que l'organisation et participation à des rave-partys non-autorisées voire clairement interdites comme c'est le cas de celle dont il est question ici. Ou encore d'agresser des représentant de la Loi et de l'Ordre républicain et démocratique que sont nos gendarmes et policiers.
Tout a fait on peut comparer une fête conviviale et joviale avec du vandalisme.


Merci en tous les cas d'accréditer mes dires, c'est rare, ça fait d'autant plus plaisir.  :mdr:


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: wowo le 03 Janvier 2021 - 22:28:10
piment m'explique tout :
Citation
La différence c'est que le gars n'envoie pas dans l'espace la caisse d'un voisin sans lui avoir demandé son avis ...

Figure-toi qu'il est arrivé qu'un abruti voit effectivement cramer sa propre bagnole après avoir mis le feu à une autre qui n'était pas assez loin.  :bravo:

Sans compter les racailles d'arnaqueurs d'assurances, parfois bien proches des assureurs eux-mêmes, qui enflamment directement la leur et font augmenter les polices d'assurances du reste des cotisants.

Ok, j'en suis mais je n'utiliserai pas de feux d'artifices et je rentre pour le couvre-feu.  :mdr:

 :forum:


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: airsinge le 03 Janvier 2021 - 22:52:26
Mouais donc c'est pas grave de brûler des bagnoles... Tu peux me dire où se trouve la tienne, avec des potes on a envie de se marrer un peu ! Et puis on te caillassera pour rigoler un peu plus ?

J'ai pas cru bon me sentir concerné quand tu parles tout seul...

C'était à moi que tu essayais de faire porter des propos qui ne sont pourtant sortis que de toi !?

T'es peut-être pas loin d'être le plus gravement atteint de la bande à aigris en fait !


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: piment le 03 Janvier 2021 - 23:06:36
Ben je préfère ma bande que la tienne...
comme ça tout le monde est content !


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Buck Danny le 03 Janvier 2021 - 23:20:23
:popcorn:

C'est pas joli-joli de mater une partouze onaniste entre vieux schnocks  :canape: 


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 04 Janvier 2021 - 07:39:10
:popcorn:

C'est pas joli-joli de mater une partouze onaniste entre vieux schnocks  :canape: 
Tu as raison bof bof je suis partie sur la saison complete des teletobiz, je préfère.


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: jonsnake le 05 Janvier 2021 - 00:18:44
j'ai lu un peu tout et surtout en diagonale...Parceque sur ce forum c'est dur d'entendre et de se faire entendre.En fait c'est impossible...
Globalement les posts tournent en boucle parceque les uns et les autres sont persuadés de leurs avis et pas de celui des autres. C'est normal. C'est Français...
Moi je suis désormais juste Flic (attention de la municipale donc ça compte pas à priori...).Et ma chère et tendre épouse est juste infirmière en réa au CHU de Grenoble.
Il y aurait tellement à dire. Sur tous les acteurs de ce fameux "virus". Nous comme les autres...
Je vais vous dire que j'ai mal à ma France. Parceque nous sommes des impénitents connards...Des donneurs de leçon en masse. Où chacun possède SA vérité et ne veux pas en démordre. Ce forum en est d'ailleurs l'exemple depuis que je le parcours (encore que il me plait de lire certains qui gardent une certaine forme de détachement et d'objectivité.Ils se reconnaitront je n'en doute point...).
On pourrait tout dire sur ce virus, sur sa gestion par l'Etat etc... Mais il ne restera qu'un seul coupable à la fin: c'est moi, c'est vous c'est tout le monde...
Je fais me faire l'avocat du diable: depuis de le début de la pandémie (en gros 1 an) y'a 65000 décès. C'est beaucoup et au final c'est peu...Je vis peut-être dans un monde de bisounours mais à situation exceptionnelle mesures exceptionnelles...Cette pandémie aurait pu être (à mon humble avis) étouffée dans l'oeuf depuis le début. Il fallait juste se faire détester (temporairement) de ses électeurs au départ avec des mesures fortes ; très fortes mais courtes de facto...
Le rythme actuel des vaccinations révèle de manière très probante le mal français: un système administratif désuet et inadapté; un mille-feuille énarchique qui du coup infantilise et déresponsabilise les uns et les autres...Un système de santé défaillant alors que nos praticiens font références dans le monde entier...
Et derrière un système étatique qui montre clairement ses limites.Et pourtant Dieu sait que je vénère nos valeurs républicaines...
5 jours pour obtenir le consentement d'une personne en EPHAD...Je vais être dur mais qui est prioritaire? Moi à 25 ans qui n'en a rien de branler des autres ou lui à 95 ans qui va mourir mais qui veut vivre en fait...Vaste débat...Qui laisser mourir du coup? ceux qui doivent ou ceux qui devraient?...
60% de réfractaires au vaccin...Les mêmes surement qui voulaient des masques quand on en avait pas et qui ont refusés de les mettre quand on en a eu...
Et pourquoi on ne vaccinerait pas les 40% de volontaires? j'en fait parti...
Bref c'est compliqué.A la française en fait...


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Michou le 05 Janvier 2021 - 08:11:56
Du coup tu n'as pas répondu à la question

 :sors:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: MichM le 05 Janvier 2021 - 08:19:05

Bien !

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rave-party-en-ille-et-vilaine-un-homme-de-21-ans-mis-en-examen-la-mise-en-detention-demandee-7107633



Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Géraud le 05 Janvier 2021 - 12:26:19
Citation
Les recherches se poursuivent pour trouver les autres organisateurs de la soirée. Le directeur de la gendarmerie national a été saisi de l’enquête. Pour Philippe Astruc, « il est important pour nos concitoyens qu’ils sachent qu’il n’y a aucune impunité »

C'est bon, les bons concitoyens sont au courant maintenant, leur frustration est comblée par la punition des délinquants. On peut passer à autre chose, l'info tourne en rond là...


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: You 7 le 05 Janvier 2021 - 13:00:33
Citation
Les recherches se poursuivent pour trouver les autres organisateurs de la soirée. Le directeur de la gendarmerie national a été saisi de l’enquête. Pour Philippe Astruc, « il est important pour nos concitoyens qu’ils sachent qu’il n’y a aucune impunité »


 :mrgreen:  :mrgreen:
On va le garder, il nous fait rire.


Titre: Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Nystao le 05 Janvier 2021 - 14:48:39
Citation
Les recherches se poursuivent pour trouver les autres organisateurs de la soirée. Le directeur de la gendarmerie national a été saisi de l’enquête. Pour Philippe Astruc, « il est important pour nos concitoyens qu’ils sachent qu’il n’y a aucune impunité »

C'est bon, les bons concitoyens sont au courant maintenant, leur frustration est comblée par la punition des délinquants. On peut passer à autre chose, l'info tourne en rond là...

Non, c'est pas bon ... des tetes tranchées en place public, le suplice de la roue ....  il n'y a que ca de vrai pour calmer ces petits merdeux ... :fume:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Icare74 le 05 Janvier 2021 - 15:03:38
Rien n'arrête un peuple qui danse.


Titre: Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Géraud le 05 Janvier 2021 - 15:16:02
Citation
Les recherches se poursuivent pour trouver les autres organisateurs de la soirée. Le directeur de la gendarmerie national a été saisi de l’enquête. Pour Philippe Astruc, « il est important pour nos concitoyens qu’ils sachent qu’il n’y a aucune impunité »

C'est bon, les bons concitoyens sont au courant maintenant, leur frustration est comblée par la punition des délinquants. On peut passer à autre chose, l'info tourne en rond là...

Non, c'est pas bon ... des tetes tranchées en place public, le suplice de la roue ....  il n'y a que ca de vrai pour calmer ces petits merdeux ... :fume:

Mais sans oublier de les verbaliser et de récolter les amandes, pour le ROI des machines  :pouce: StartUp Nation avant tout  :P


Titre: Re : Re : Re : Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Lassalle le 05 Janvier 2021 - 15:54:50
Mais sans oublier de les verbaliser et de récolter les amandes, pour le ROI des machines...

Récolter des amandes, pour quoi faire ?
Les manger peut-être ?  :lol:

Marc


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Géraud le 05 Janvier 2021 - 16:08:57
Ahah oui, c'est délicieux les amandes, surtout accompagnées de prunes :P

(Je préfère les amandes aux amendes... alors j'essaye de confondre les deux, pour voir si un jour peut-être je reçois un paquet d'amandes pour excès de vitesse  :mdr: )

 :sors:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: piment le 05 Janvier 2021 - 16:41:56
Ben c'est l'époque des frangipanes alors les amandes c'est important !


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Nystao le 06 Janvier 2021 - 09:07:30
Y'a plus qu'a se faire une Party à sniffer de la poudre d'amandes :speedy:


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Buck Danny le 06 Janvier 2021 - 12:35:08
Certes, mais c'est la faute à qui ?

http://www.youtube.com/watch?t=144&v=X6rm1t0EpsQ&feature=youtu.be


Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Buck Danny le 10 Février 2021 - 13:58:21
https://www.numerama.com/sciences/687401-covid-19-pourquoi-la-rave-party-de-lieuron-na-t-elle-pas-cree-de-cluster.html

En décembre dernier, les politiques et une partie du corps médical ont jeté l’opprobre sur les teufeurs d’une rave party organisée pour la St Sylvestre en Ille-et-Vilaine. Pour autant, il ne semble pas que cette fête interdite ait occasionné de cluster ni d’augmentation du nombre de cas en région. Que sait-on aujourd’hui de cette rave, et est-il possible d’extrapoler un retour des festivités malgré le contexte sanitaire ?



Titre: Re : Comment l'État devrait-il gérer la rave-party sauvage en Bretagne.
Posté par: Hub le 10 Février 2021 - 15:25:59
La rave ne semble pas avoir créé de cluster local, mais ça n'étonnera personne, les riverains de ce genre de fêtes se mélangent assez peu avec les participants.

Citation
Tout d’abord, comme s’en étonne Éric Billy, chercheur en immuno-oncologie et membre du collectif Du Côté de la Science : «  Les raves party sont des événements qui brassent large, bien au-delà d’une seule région. On a considéré ici que les cas locaux… On peut imaginer que si les participants sont venus d’un peu partout en France, ils aient pu par la suite faire augmenter les taux un peu partout. Et comme on ne dispose pas de chiffres issus d’un tracing systématique des participants, il est difficile de tirer véritablement des conclusions. »