+ Le chant du vario +

Achat / vente / location / bons plans => Le coin des pro => Discussion démarrée par: paratroc le 08 Juin 2019 - 11:40:05



Titre: Essai en vol - Phi Tenor light
Posté par: paratroc le 08 Juin 2019 - 11:40:05
Avis Paratroc - Rapport d'Essai PARATROC en vol de la Phi Tenor light
(config: Tenor light 21 + advance lightness 3 , secours skyman ultracross 100, ptv = 92kg)

plus d'info et d'images - https://www.paratroc.com/fr/parapentes/13689-phi-en-b-tenor-light.html  (http://plus d'info et d'images - https://www.paratroc.com/fr/parapentes/13689-phi-en-b-tenor-light.html)
 
Phi est une nouvelle marque sur le marché mais elle n'est pas pour autant sortie de nulle part, son concepteur Papesh est certainement un des meilleur concepteur au monde. Il a mis au point le logiciel utilisé par Advance et Nova (dont il a été le concepteur pendant de nombreuses années).

La Tenor light est une B access light - allongement = 5,14
poids taille 25m² – appellée 21 car 21m² projeté (75-105kg) = 3,4 kg !!!
Pour info, la Tenor light est une version allégée de la Tenor (4,7kg).

La Symphonia, l'aile EN A de la marque est en fait également une Tenor mais moins chargée , du coup, même accélérée, la Symphonia passe tout en EN A.
C'est donc du 3 essais en 1 – et Bim !!

Commençons par les choses qui fachent...le sac de portage :
Peut on appeler cela un sac de portage ? À mi-chemin entre le sac pouf et le sac de portage, ce sac sert à entasser la voile mais n'offre aucun confort (pas de ventrale, pas de tenue dans le dos...) bref, juste pour sortie l'aile de la voiture et la poser au déco.


La voile :
50 caissons mais 100 joncs !!! car il y a un deuxieme joncs en milieu de caisson (sans cloison de caisson) , 5 caissons fermés en stab  - c'est une nouveauté dans le B access.
ouverture bord d'attaque type shark nose, bouches fines droite, très rigides renforcées par des joncs simples en cloison et en milieu de caisson. Tu sais que tu as une belle bouche ? :D

En bord de fuite, galon en polyester assez fin, habituelle ouverture velcro pour vider les brindilles en stabilo. Bandes de rigidification (renfort internes) sur toute l'envergure et entre les caissons suspentés. Look différent des autres marques, reconnaissable à ses bandes diagonales. La Tenor light n'est disponible que en blanc avec le choix bandes rouges ou bleu.
Le tissu utilisé est le meilleur du marché = Porcher 32 gr en bord d'attaque, 27 gr pour le reste de l'extrados et en intrados. C'est le même tissu qu'utilise Advance sur la Pi2 et la Xi.

suspentage et élévateurs :
suspentage en 3 lignes basses (7 suspentes basses stab compris) les C se divisent en haut (fausse 3 ligne C-D) , suspentage intermédiaire très long partout sauf bizarrement en stab, ce qui donne une suspente orpheline sur les côtés. Toutes les suspentes sont gainées sauf l'étage supérieur, ce qui pour 3,2 kg est un exploit en soi. les élévateurs sont fins et très simple, A(1)+A'(1)+B(2+stab)+C(2),

Ramification de freins avec renvois à anneaux qui assure un freinage plus ample en créant une pince.

la Tenor light est disponible en élévateurs standards : petits maillons d'élévateurs avec pièce moulée en plastique pour bloquer les suspentes. renvois d'accélérateur sur les B/C. Poignée souple avec émerillon et magnet, anneau céramique.
Ou élévateurs light = même largeur, en sangle, mais sans A' pour le kit oreille et avec connects en dyneema à la place des maillons – poignée light sans magnet.


Démêlage :
hyper facile, aucune accroche , démêlage en un coup de poignet. En même temps, avec 7 basses, il faut le faire express.

Décollage :
le suspentage est hyper long, on est a 7 mètres de l'aile ! Malgré cela, avec un peu de vent, l'aile se trouve au dessus de la tête sans même devoir prendre les élévateurs !
Sans vent, elle monte de manière homogène et régulière, sans point dur, sans agressivité. Par vent fort, l'aile peut flapper des bouts d'ailes mais n'a pas tendance à arracher ni à dépasser.
Malgré sa légèreté, on sent bien la voile, la prise en charge est immédiate et rassurante.

En vol :
Garde de 20 cm, c'est beaucoup … trop ! Ajouter à cela un débattement énorme...même avec un grand tour de frein, je n'arrive pas à avoir une action en traction.... cette aile est donc une B access très pardonnante, mais pour le pilote qui veut plus de réactivité, il faudra raccourcir les freins.

C'est sûr, je viens d'essayer sa grande sœur la Maestro, juste avant, cela fait bizarre de se retrouver avec une aile débutant, car oui, la Tenor convient à un pilote débutant, je n'ai pas essayé la Symphonia, car c'est la même voile avec un ptv plus bas, mais honnêtement, je conseille le pilote débutant de choisir le ptv de la Tenor plutôt que celui de la Symphonia.
Son comportement en vol me fait penser à la Hook 5 (qui est aussi en EN A non accélérée) mais la Tenor a une commande moins directe, plus rassurante pour le jeune pilote.
L'amortissement en tangage est incroyable.

Après quelques minutes de thermiques, je commence à comprendre comment la maintenir en virage et cadencer à la sellette (l'aile a une tendance à revenir à plat et c'est tant mieux, pour un débutant)
Elle est très amortie mais son côté light lui permet de rester à l'écoute du thermique.

Manœuvres :
tangage : il faut enfoncer la commande (qui durcit fortement à grande amplitude) pour créer un mouvement ample, qui se stabilise tout de suite, c'est du béton.
oreilles: il n'y a que 2 suspentes de A, 1A+1A' , les oreilles sont donc assez grandes , elles sont assez physiques et rouvrent sans devoir pomper , non sans racler les autres suspentes – à cause de la voûte (au moins , elle est tendue en stab!)

Roulis : la voile est lente à se mettre en virage, accélére lentement après un tour, puis plus vite, quand on relache, elle sort spontanément sans devoir contrer, avec une franche tendance à partir du côté opposé , cela est du à son amortissement en tangage qui empêche l'aile de shooter.

En sortie de 360, il faudra simplement remettre du frein côté virage pour contrer le roulis inverse.

virage thermique à cadencer à la sellette pour compenser la stabilité de l'aile, cela dit, le virage reste très plat. Il faut voler sans tenir le côté externe du virage .

Note générale =

4/5  - Tenor light mais 5/5 pour la Symphonia
je m'explique : comme première voile , l'aile est exceptionnelle, comme 2eme voile, elle risque d'être un peu trop amortie. Comme aile montagne très sâge, elle fera le bonheur de tous !

La Tenor (light) s'adresse aux débutants doués et jeunes pilotes loisirs qui ont quelques dizaines d'heures de vol en thermique et qui veulent une aile légère et sûre.
La conception est de toute beauté et du plus haut niveau. Le poids de 3,2 kg, avec des suspentes gainées avec du Skytex 32 en bord d'attaque, est vraiment top.

Avis personnel : cette Tenor light est une excellente voile de voyage pour tous car elle est très compacte, avec suspentage resistant aux caillasses et offrant une très bonne sécurité passive. Et pour tous ceux aussi qui voulaient une Pi 2 avec les suspentes gainées.

Je la conseille avec une Advance Easiness 3, pour un sac à 7-8kg (secours compris). N'hésitez pas à prendre à exploser la fourchette voir à prendre une taille en dessous.


Titre: Re : Essai en vol - Phi Tenor light
Posté par: f@b le 08 Juin 2019 - 14:10:59
.


Titre: Re : Essai en vol - Phi Tenor light
Posté par: paratroc le 08 Juin 2019 - 15:31:13
https://www.paratroc.com/fr/parapentes/13689-phi-en-b-tenor-light.html



Titre: Re : Essai en vol - Phi Tenor light
Posté par: jean69100 le 14 Octobre 2019 - 12:21:21
2 petites vidéo de la belle journée de jeudi à la flying light ou j'ai pu tester une tenor light

 vol : 1er vol depuis l'épaule du joly ( plouf avec décor 5 étoiles) et 2nd vol depuis la tête de la charme (avec quelques thermiques ;).

https://youtu.be/w9ABEX5_k9Q

https://youtu.be/kSFxHNAXUvw

 Sur le papier l'idéal pour ma pratique : allongement faible 5,1 plutot leger ( 3,4 kg pour 25 m2), suspentes basses gainés, de bonnes perfs.

A l'essai par rapport à l'Écho de BGD :
=> plus compacte dans le sac
=>plus léger ça se sent au deco : sans vent, ça monte plus vite
=>en vol : on sent l'aile plus sensible à la masse d'air (sensation d'avoir les écarteurs  plus écartés....), plus vive.
=>en 360, plus progressifs que la BGD qui passé  un certain point accélére franchement.
=>les oreilles sont forcément grandes (2 A de chaque coté) et un peu physique mais du coups efficace.
=>L'accélérateur a plus de course, je préfère.

Bref un beau joujou pour quand je serai grand ;) .... ( et quand j'aurai le budget ).....


Titre: Re : Essai en vol - Phi Tenor light
Posté par: ALPYR le 14 Octobre 2019 - 12:40:47
Ouah super ! Merci pour les vidéos.
Je les encapsule directement dans la discussion :

http://www.youtube.com/watch?v=kSFxHNAXUvw&feature=youtu.be

http://www.youtube.com/watch?v=w9ABEX5_k9Q&feature=youtu.be