+ Le chant du vario +

Vols (parapente) => Récits => Discussion démarrée par: mouette rieuse le 03 Juillet 2018 - 17:43:41



Titre: la j'ai eu peur
Posté par: mouette rieuse le 03 Juillet 2018 - 17:43:41
2 eme vols a gourdon samedi,petit vent et des entrées maritimes qui s'installent,c'est un peu brumeux sans plus,j'y vais et 3 mn plus tard je suis dans un nuage,je vois plus rien,j'ai des copains pas loin et je craint la collision ! je vais vers l'attero que je ne vois pas , avec les oreilles , ce passe un moment beaucoup trop long et j'en sort , j’espère plus jamais ça , j'avais le cœur a 160  :grrr:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Charognard le 03 Juillet 2018 - 18:40:29
2 eme vols a gourdon samedi,petit vent et des entrées maritimes qui s'installent,c'est un peu brumeux sans plus,j'y vais et 3 mn plus tard je suis dans un nuage,je vois plus rien,j'ai des copains pas loin et je craint la collision ! je vais vers l'attero que je ne vois pas , avec les oreilles , ce passe un moment beaucoup trop long et j'en sort , j’espère plus jamais ça , j'avais le cœur a 160  :grrr:

La mouette n’avait plus le cœur à rire.  :sors:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Marco00 le 14 Juillet 2018 - 14:47:17
Le piège de Gourdon, j'y ai eu droit aussi. Tu as beau voir l'entrée maritime, elle te semble loiiiiiiin. 10 minutes plus tard, elle est sous tes pieds (quand tu n'es pas carrément dedans).
Et encore plus fou, les pilotes qui décollent carrément dans la purée. Ca a bien effrayé le jeune pilote que je suis !
Personnellement je n'ai pas de compas mais ça m'a motivé pour m'équiper.

(https://nsa39.casimages.com/img/2018/07/14/180714025752524532.jpg) (https://www.casimages.com/i/180714025752524532.jpg.html)


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Willow le 14 Juillet 2018 - 19:47:49
en tout cas, la photo est magnifique  :pouce:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: mouette rieuse le 14 Juillet 2018 - 22:14:52
oui belle photo et tu as raison,je voyais comme de la ouate au deco et je ne pensais pas que ca allait etre si dense


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: PiGi le 15 Juillet 2018 - 16:13:48
Et encore plus fou, les pilotes qui décollent carrément dans la purée. Ca a bien effrayé le jeune pilote que je suis !
Personnellement je n'ai pas de compas mais ça m'a motivé pour m'équiper.
Les parapentistes que nous sommes sont pourtant soumis aux règles VFR, qui impliquent de voir et d'être vu (y compris du sol), ce qui bien sûr interdit le vol dans le nuage... Du coup décoller dans le nuage, ben comment dire?... pas vraiment dans les clous quoi... :?

Mais c'est vrai que la photo est très belle :)


Titre: Re : Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Lassalle le 16 Juillet 2018 - 10:47:35
Et encore plus fou, les pilotes qui décollent carrément dans la purée. Ca a bien effrayé le jeune pilote que je suis !
Personnellement je n'ai pas de compas mais ça m'a motivé pour m'équiper.
Les parapentistes que nous sommes sont pourtant soumis aux règles VFR, qui impliquent de voir et d'être vu (y compris du sol), ce qui bien sûr interdit le vol dans le nuage... Du coup décoller dans le nuage, ben comment dire?... pas vraiment dans les clous quoi... :?

Décoller dans le brouillard, ou pire dans un nuage, est non seulement illégal, mais aussi complètement irresponsable.
Cette attitude a déjà conduit à des accidents dramatiques.
Exemple dont on a déjà parlé sur ce forum : un biplaceur professionnel (et guide de haute montagne) a décollé il y a quelques années du décollage des Grands Montets sans visibilité ; il s'est blessé en ayant percuté le relief juste après le décollage et a très gravement blessé sa passagère.  :grat:

Traverser une couche nuageuse ou monter dans un nuage loin de tout relief n'est déjà pas anodin, mais décoller (donc près du relief) avec une visibilité peu dégagée est tout simplement irresponsable.

Marc


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 11 Novembre 2018 - 22:04:38
Ah les nuages... c'est beau mais une fois dedans.. on balise quand même; ceux de Ténérife sont moins denses :sors:
 


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Flying'enclume le 23 Février 2019 - 18:21:10
@Marco00 je t'ai envoyé un mp à propos de ta photo


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Sagarmatha le 24 Février 2019 - 00:47:15
(http://soyeuse.free.fr/2010/06/13/0303.jpg) 13 juin 2010. Sommet du Lachat de Thônes. 300 vols au compteur

On peut être dans le nuage (ici c'est un nuage orographique), cela n'empêche pas de se préparer pour pouvoir bondir dès qu'il y aura un trou et qu'on verra la vallée. Corinne (sur la photo) était tout à fait de mon avis.
Un bref trou dans le nuage me montra qu'il n'était pas très épais et hop ! en l'air. Sur un terrain aussi tourmenté, dos voile évidemment.
Je restai en tout 10 très longues secondes dans ce nuage avant de sortir au soleil, bras hauts évidemment. La très faible brise montante ne pouvait pas me renvoyer au relief, bref ce fut sans danger.
---
Une autre fois j'ai décollé à la Tournette au-dessus d'une mer de nuages, en plein soleil, accompagnée par un spectre du Brocken. Nous étions une dizaine au Varo à attendre et dès que nous avions vu le lac c'était tout bon, avec la parallaxe nous savions qu'il faisait déjà soleil sur Talloires. En quelques secondes, Maud, moi et Lara avions décollé... les garçons (pas des brèles) étaient restés plantés, il fallut leur téléphoner une fois posées pour leur dire que c'était excellent.
Quelque chose me dit qu'ils devaient être penauds que les nanas les aient mis minables.
---
Au sommet du Mont Blanc, le 25 septembre 2009, il fallait foutre le camp en vitesse parce que l'orage grondait sur Aoste. Corinne avait décollé la première (moi je pouvais éventuellement descendre en solo) et j'étais toute seule là-haut, vent de cul faible et enveloppée par un nuage en formation. J'avais décollé sur l'Italie, dans le nuage mais tout à fait à sa base, donc dans un brouillard peu dense, j'avais suivi l'arête des Bosses un peu au-dessus du relief et émergé au soleil au-dessus du refuge Vallot.
Attendre au sommet un trou hautement improbable, pour rester "dans les clous", aurait été une aberration suicidaire, la foudre pouvant frapper n'importe quand même si le cunimb était encore loin. Le vol ne fut pas de tout repos mais il fut quand même fabuleux.
---
J'ai souvent décollé au col des Frêtes et traversé des nuages. C'est sans danger à partir du moment où on voit en bas et qu'on peut en évaluer l'épaisseur. D'accord, c'est interdit, mais le site est si dégagé qu'il n'y a aucun risque.
C'est kif kif le vol de nuit, un truc sympa et insolite. On étage les décollages pour éviter tout risque de collision, avec la frontale orientée vers le haut pour éclairer la voile et être vu.
C'est où le problème ?
Ben... heu... je ne ferais pas ça à Gourdon. Il n'y a pas assez de gaz et question vaches c'est un peu limité, les alentours étant de nature à se casser vilain, déjà que j'en ai vu se faire mal en se posant durement sur un terrain officiel, "facile" mais demandant un peu de précision.
Pour poser dans la garrigue, DER !
 :trinq:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: JJ le 24 Février 2019 - 19:20:00
A Viviane: J'ai souvent lu tes interventions et n'ai jamais jugé utile de participer à ces échanges souvent stériles entre les contradicteurs du forum dont tu es une leader. Tu as souvent une attitude protectrice et c'est tout à ton honneur. Mais là, je ne comprends pas: tu vas trop loin et me pousse à m'en mêler. Tu aimes raconter tes "exploits" et ça, c'est ton affaire avec ton égo. Mais quand ils évoquent des vols dans des conditions que tout libériste devrait, au plan légal et sécuritaire, éviter, quel est ton but? Je ne dis pas que je ne l'ai jamais fait, mais je pense que certains lecteurs n'ont pas notre expérience (privilège de l'âge et de la pratique des passions à risque) et pourraient être tentés, à force de lire de telles choses, de franchir la ligne rouge le jour où la situation se présentera. Donc, en ce qui me concerne, je garde mes "franchissements de limites" pour moi et j'encourage les pilotes responsables à bien réfléchir là-dessus. C'était mon coup de gueule, désolé, mais j'en ai marre de voir des pilotes disparaitre à longueur d'années et si on peut éviter les pièges à cons, c'est notre devoir de le faire et de le faire savoir. Sans rancune mais avec amertume. Bons vols.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: JC - MARSEILLE PARAPENTE le 24 Février 2019 - 21:52:25
2 eme vols a gourdon samedi,petit vent et des entrées maritimes qui s'installent,c'est un peu brumeux sans plus,j'y vais et 3 mn plus tard je suis dans un nuage,je vois plus rien,j'ai des copains pas loin et je craint la collision ! je vais vers l'attero que je ne vois pas , avec les oreilles , ce passe un moment beaucoup trop long et j'en sort , j’espère plus jamais ça , j'avais le cœur a 160  :grrr:

Coucou mouette Rieuse,

Puisse tu durer dans la pratique, mais c'est mal barré. Tu n'as pas idée de l’impact psychologique de ce que tu viens de vivre.

Bon courage.

Ps : C'est aussi strictement illégal, mais à mon sens c'est moins  lourd.





Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Sagarmatha le 25 Février 2019 - 04:28:31
Il n'y a dans ma prose ni exploits ni bretelles élastiques, simplement des retours d'expérience.
Je ne vole JAMAIS dans les nuages, mais il y a des fois où on ne peut pas faire autrement, par exemple lors de mon décollage du Mont Blanc. Si nous étions arrivées une demi-heure plus tôt, nous aurions pu décoller en plein soleil, mais ce jour-là il était déjà 14h et il fallait vraiment SE BARRER.

(http://soyeuse.free.fr/2009/909/25/8293.jpg) Sommet du Mont Blanc - 25 septembre 2009, 14h.

Les conditions évoluaient rapidement et j'ai trop d'expérience de la haute montagne pour perdre du temps quand il faut se décider TRÈS VITE.
Le danger, ce jour-là, n'était pas de voler à la base du nuage, dans un brouillard gérable, mais de se faire tirer en arrière dans le courant généré par le cunimb sur Aoste... ce qui arriva au-dessus du Grand Plateau et m'obligea à faire 2 x 4 tours en 360 pour perdre de l'altitude et passer sous le courant.
---
A la Tournette, nous étions très haut au-dessus de la "mer de nuages" qui bouchait la vallée et j'ai bien dit que nous avions attendu de voir le lac. Il n'y avait pas eu de vol DANS le nuage.
---
Au Lachat de Thônes, j'avais bondi dans un "trou" mais Corinne n'avait pas eu le temps d'en faire autant et elle était restée une bonne heure là-haut à se geler. Je n'étais pas dingue du tout, j'avais parfaitement vu que le nuage orographique accroché à la pente n'était pas épais et que j'en sortirais très vite. On voit bien sur la photo qu'il n'était pas dense.
---
Il m'est arrivé pas mal de fois d'attendre un sacré bout de temps au col des Frêtes, dans le nuage, en attendant qu'il se déchire. Tant qu'on ne voit pas à travers, personne ne décolle.
---
Il y a une sacrée nuance entre foncer stupidement dans le brouillard en criant "banzaï" et saisir un créneau de visibilité qui va permettre de décoller, du moins si on se décide vite.
---
Je m'étais décidée très vite au Mont Blanc, il fallait fuir de toute urgence et descendre à pied ne m'aurait pas évité le risque mortel de prendre la foudre. Dix ans après, je garde un souvenir très fort de ces instants angoissants mais j'en avais vécu quelques autres, en haute montagne, cela aide à gérer le stress.
J'en ai gardé une difficulté psychologique à aller taquiner la base des nuages, même les plus innocents, dès qu'ils sont un peu gros et foncés (donc épais). Cela m'a fait pourrir pas mal de vols et c'est à se coller des baffes mais quand je ne suis pas sûre de moi je n'y vais pas.
Je pense que ceux qui se sont déjà fait tirer par un cunimb lointain ou un congestus comprennent.
---
Je ne raconte pas le vent de vallée à Chamonix, avec des développements convectifs sur les Aiguilles qui commençaient à prendre de l'ampleur, n'oublions pas que le "plouf" du Mont Blanc dure quand même 45 minutes avec une Ultralite 19.
En cavalant dans la descente, j'aurais été en vue du refuge du Goûter, en 45 minutes... erreur : jusqu'à Vallot c'est tout bon mais après on se perd très vite sur le Dôme quand on est dans un nuage et que le vent efface les traces, même aux instruments on a toutes les chances de se perdre parce qu'il n'y a aucun point coté caractéristique.
J'étais posée à 15h et l'orage n'arriva qu'à 18h, nous étions déjà rentrées à Annecy.
---
Je ne suis pas du tout irresponsable en faisant état d'expériences de ce genre, pas du tout téméraire non plus (je l'ai été et mes os s'en souviennent), mon message est simple : il faut bien évaluer la situation pour pouvoir la gérer sans danger. L'expérience acquise sera précieuse et aidera à prendre les bonnes décisions dans d'autres circonstances "difficiles".
Mon expérience d'alpiniste a été très utile tout au long de ma vie et la capacité acquise de réfléchir à toute vitesse m'a tirée de quelques situations dont beaucoup ne se seraient pas tirés indemnes.
 :trinq:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Nolan le 25 Février 2019 - 08:00:01
Machine!


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: samepate le 25 Février 2019 - 09:51:30
Machine!

C'est pas une erreur sur la photo, c'était pas une soirée mousse sado-maso plutôt?

(désolé le texte de celle qui sait tout et a tout fait, j'arrive à le zapper maintenant avec l'entraînement mais les photos ya rien à faire ça m'accroche l'oeil)


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: samepate le 25 Février 2019 - 09:59:46

Coucou mouette Rieuse,

Puisse tu durer dans la pratique, mais c'est mal barré. Tu n'as pas idée de l’impact psychologique de ce que tu viens de vivre.

Bon courage.


Chacun réagit très différemment et je trouve pas très malin de faire peur sur un éventuel impact psychologique, ce genre de prédiction peut même avoir un effet "nocebo", comme quand dans l'horoscope du matin tu lis sans faire expres que tu vas passer une très mauvaise journée...


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: longfred le 17 Mars 2019 - 14:24:36
c'est marrant, récemment, je décolle à gourdon avec les entrées maritimes sous les pieds mais assez de visibilité pour poser au pieds.
d'un coup je vois une espèce de couloir  au dessus de la combe qui descend à droite de gourdon.
Je me suis glissé dedans en prenant un cap au cas ou puis on a très bien tenu sous la couche  :coucou:
Les nuages faut apprendre à jouer, en sécurité, avec


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: wowo le 17 Mars 2019 - 14:41:38
c'est marrant, récemment, je décolle à gourdon avec les entrées maritimes sous les pieds mais assez de visibilité pour poser au pieds.
d'un coup je vois une espèce de couloir  au dessus de la combe qui descend à droite de gourdon.
Je me suis glissé dedans en prenant un cap au cas ou puis on a très bien tenu sous la couche  :coucou:
Les nuages faut apprendre à jouer, en sécurité, avec

Jusqu'au jour ou ce sera le nuage qui jouera avec toi...  :affraid:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Sagarmatha le 17 Mars 2019 - 21:10:06
Ouaip, c'est un privilège de l'âge d'avoir vécu énormément de choses et beaucoup appris, les jeunes c... qui savent tout et prétendent réinventer la roue me feront toujours marrer, peu me chalant qu'iceux me tiennent pour une vieille peau radoteuse.
Il est toujours plaisant de se voir dépriser par les sots. (pcc Voltaire)
Jouer avec les nuages me semble aussi absurde que se balader seul sur un glacier enneigé sous prétexte qu'il y a une trace... cela passera la plupart du temps mais si Guido Lammer et Guy Labour firent la descente au sous-sol et s'en sortirent vivants, ce ne fut pas le cas d'un porteur du refuge d'Argentière.
J'en ai vu des trous noirs sur la trace en descendant des glaciers, je suis sans doute une vieille poltronne mais je suis déjà descendue là-dedans pour aller chercher un gugusse, contrairement à ceux qui prennent le risque sans savoir comment c'est dessous.
---
Jouer avec les nuages, qui bouchent la vue, n'est pertinent que quand le nuage est un cum débonnaire et isolé, on reste quand même au bord pour pouvoir s'échapper en cas de besoin... en théorie, mais nous avons tous connu des gens qui se sont fait aspirer sous un nuage qui avait l'air sympa, puis dedans. Les bretelles bien élastiques "avant" deviennent curieusement très raides "après".
---
Ouaip, la vieille dame est trop âgée et en a trop vu, donc elle radote.
 :trinq: 
"Les vieux croient tout, les adultes doutent de tout, les jeunes savent tout" (Oscar Wilde).


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Charognard le 17 Mars 2019 - 23:03:59
Les nuages, à chaque fois j’ai aimé.

De plus ça sert de lave-auto automatique version parapente.

https://m.youtube.com/watch?v=ZWGYOfBVVE4


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 18 Mars 2019 - 07:17:09
Très belles images ! Il reste quand même pas mal dans le gris  :affraid: c'est toi Charognard ?


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: pierrot.capt le 18 Mars 2019 - 08:26:33
.... vol IFR...?.... bel exemple pour les "jeunes" pilotes .... il me semble qu'une ministre des sports à demandée aux fédérations sportives de France de noter l'accidentalité annuelle ... si ils regardent ça ne pas s'étonner de mesures "renforcées" ....   :prof:   :oops:
Belle vidéo mais à regarder en privat.
Cordialement . Pierrot    :vol:  


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 18 Mars 2019 - 08:32:49
Je comprends ta réaction Pierrot. Après on peut arguer du fait que 80% des accidents ont lieu aux phases de décollage et atterrissage ;)
Ce qui m'étonne sur la vidéo c'est qu'il n'y a pas utilisation des oreilles mais des arrières :sors:


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: ALPYR le 18 Mars 2019 - 08:52:10
.... vol IFR...?.... bel exemple pour les "jeunes" pilotes .... il me semble qu'une ministre des sports à demandée aux fédérations sportives de France de noter l'accidentalité annuelle ... si ils regardent ça ne pas s'étonner de mesures "renforcées" ....   :prof:   :oops:
Belle vidéo mais à regarder en privat. 
Oui mais là c'est au Canada, non ? En France, les parapentistes sont bien trop conscients et responsables pour faire ça.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: wowo le 18 Mars 2019 - 11:02:08
Bah... c'est comme dans de nombreux autres cas de figure ou l'on s'est mis plus ou moins intentionnellement dans des situations à risques et qu'au final on s'en sort tout de meme encore en bonne santé. On peut en rire voire même s'en glorifier d'être un "survivant".

Pour autant si on s'y est mit ce n'est d'abord jamais de la malchance qui est en cause même si sans doute de la chance à participé au fait de s'en sortir sans bobo. Mais surtout, si on s'y est retrouvé de façon non-intentionnelle il faut croire qu'il existe un vrai problème de compétences et par contre ; si on s'y est fourvoyé intentionnellement, en toute connaissance de cause, on est très probablement en présence d'un besoin de reconnaissance personnelle (se prouver que l'on est cap.) et si en plus, on le publie au travers d'une vidéo sur le web. Alors ce besoin de reconnaissance ne se contente plus de son appréciation personelle mais nécessite une audience plus large pour produire son effet (montrer/prouver aux autres ce dont on est cap.)

Se prouver et prouver aux autres ce dont on est capable en tant que comportements à risques ne me semble en aucun cas être quelques chose de valorisant, cela me semble plutôt relever d'un comportement immature.

 :trinq:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 18 Mars 2019 - 11:18:59
Voler dans les nuages, au milieu des nuages, on l'a tous fait, on continuera à le faire tous ;) d'abord parce que c'est beau et...angoissant (quand c'est trop longtemps).Charognard pousse un cri en sortant des nuages, donc ça signifie quelque chose. Ca veut dire que... ;) après est-ce qu'il y a des limites ? celles de la sécurité (y avait-il d'autres pilotes dans le coin ?)
Il n'y a aucune gloire à en tirer, juste de 'lavoir fait et d'avoir de sacrés souvenirs ! N'importe qui est capable de se laisser aspirer. Après c'est une dose de nerfs, de sang-froid, de lucidité, de chance un peu. Notre société française est assez étouffante et sclérosante, pour s'autoriser quelques écarts avec une happy end ;)
Les plus grosses tragédies sont celles qu'on n'a pas voulu vivre, celles que l'on a subies.


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: ALPYR le 18 Mars 2019 - 11:39:01
après est-ce qu'il y a des limites ? celles de la sécurité (y avait-il d'autres pilotes dans le coin ?)
...
 Notre société française est assez étouffante et sclérosante, pour s'autoriser quelques écarts avec une happy end ;)
Les plus grosses tragédies sont celles qu'on n'a pas voulu vivre, celles que l'on a subies.
D'autres parapentistes dans les nuages ? C'est pas très chagrinant si tout le monde descend au bout de son secours après collision, tout le monde l'aura bien cherché, non ?
Mais dans le nuage, il peut aussi y avoir un avion (de toute taille) en IFR. Et là si tu mets au tapis tout un équipage, c'est pas une tragédie ?
C'est chouette la morale de vainqueur... tant qu'on gagne !


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Lassalle le 18 Mars 2019 - 11:53:02
Voler dans les nuages, au milieu des nuages, on l'a tous fait, on continuera à le faire tous ;) d'abord parce que c'est beau et...angoissant (quand c'est trop longtemps).
...
Il n'y a aucune gloire à en tirer, juste de l'avoir fait et d'avoir de sacrés souvenirs !
 

Absolument n'importe quoi !  :grrr:

Tu te permets d'affirmer que nous avons tous volé dans les nuages et que nous continuerons à le faire !
J'espère que tu écris cela avec humour et au second degré car sinon cette position est tout simplement irresponsable et évidemment complètement fausse...
Seule une toute petite minorité de pilotes a déjà volé dans les nuages et je ne pense pas que ces pilotes en aient un bon souvenir, à part une poignée d'irresponsables peut-être ?

Marc


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: pierrot.capt le 18 Mars 2019 - 12:38:54
...non ALPYR c'est bien en France que la ministre des sports a demandé aux fédérations sportives de comptabiliser les accidents par activité , cela date de deux trois jours.... entendu sur France-inter...
Cordialement . Pierrot capt .  :vol:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: ALPYR le 18 Mars 2019 - 12:41:18
Oui bien sûr.  :mdr:  Mais c'est pas en France que se passe la vidéo en question ; ici les parapentistes ne volent pas dans les nuages.


Titre: Re : Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: thierry_c le 18 Mars 2019 - 12:42:55
Voler dans les nuages, au milieu des nuages, on l'a tous fait, on continuera à le faire tous ;) d'abord parce que c'est beau et...angoissant (quand c'est trop longtemps).
...
Il n'y a aucune gloire à en tirer, juste de l'avoir fait et d'avoir de sacrés souvenirs !
 

Absolument n'importe quoi !  :grrr:

Tu te permets d'affirmer que nous avons tous volé dans les nuages et que nous continuerons à le faire !
J'espère que tu écris cela avec humour et au second degré car sinon cette position est tout simplement irresponsable et évidemment complètement fausse...
Seule une toute petite minorité de pilotes a déjà volé dans les nuages et je ne pense pas que ces pilotes en aient un bon souvenir, à part une poignée d'irresponsables peut-être ?

Marc
et certain qui sont passé dans un nuage sont pas prés de recommencer vu le stress que ça a engendré !!!


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Nicolas - AirDesign France le 18 Mars 2019 - 13:17:58
En France, il faut rester DEVANT le nuage!

(https://4.bp.blogspot.com/-egs3VFQC8Dk/V3bbNGV_AtI/AAAAAAAAOE4/gMZeTQDWa4YTmRQMBN5Q4hxxd4cjZav3ACLcB/s1600/DSCN6453-2.jpg)


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Charognard le 18 Mars 2019 - 15:14:21
Très belles images ! Il reste quand même pas mal dans le gris  :affraid: c'est toi Charognard ?

Oui Matthieu.
J’ai fait une coupure dans la vidéo parce que c’était trop long.
J’ai pris entre 3000 à 4000’ pieds dans le nuage.

Quand tu me vois prendre les arrières, c’est plus en fait pour ne pas tirer sur les freins.
L’aile s’est mis à me montrer qu’elle était à un poil de cul de parachuter. C’est pour ça que tu me vois accélérer et j’ai resté accéléré un moment après pour la faire sécher...jusqu’au prochain nuage.

L’autre pilote avec qui j’étais n’a pas réussi à décoller. Vent nul sur le rocher et environ 5 km/h dans le ciel au milieu de la pleine.


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Lassalle le 18 Mars 2019 - 18:48:12

Les nuages, à chaque fois j’ai aimé.


Tu donnes l'impression d'être fier d'aller volontairement voler dans des nuages et tu sembles aimer cela (y compris en y restant longtemps dedans ) !  :grrr:

Au-delà des problèmes évidents de sécurité, je n'arrive absolument pas à comprendre comment on peut ressentir le moindre plaisir à voler sans visibilité ?  :affraid:

On ne gère vraiment pas nos émotions de la même façon...

Marc


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: edae le 18 Mars 2019 - 19:02:43
Sans évoquer le problème d'absence de visibilité le simple fait qu'un nuage c'est 100% d'humidité devrait suffire pour ne pas y aller. Une fois j'ai fait du gonflage sur un déco noyé dans la brume, après peu de temps la flotte perlait puis coulait le long des suspentes, puis sur mes gants, trempés tout comme l'aile… j'ai compris


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 18 Mars 2019 - 20:00:06
Voler dans les nuages, au milieu des nuages, on l'a tous fait, on continuera à le faire tous ;) d'abord parce que c'est beau et...angoissant (quand c'est trop longtemps).
...
Il n'y a aucune gloire à en tirer, juste de l'avoir fait et d'avoir de sacrés souvenirs !
 

Absolument n'importe quoi !  :grrr:

Tu te permets d'affirmer que nous avons tous volé dans les nuages et que nous continuerons à le faire !
J'espère que tu écris cela avec humour et au second degré car sinon cette position est tout simplement irresponsable et évidemment complètement fausse...
Seule une toute petite minorité de pilotes a déjà volé dans les nuages et je ne pense pas que ces pilotes en aient un bon souvenir, à part une poignée d'irresponsables peut-être ?

Marc
Marc il y avait un smiley ;) donc humour !
Mais on n'est pas une minorité à avoir volé dans les nuages...consciemment par contre, peut-être !


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Charognard le 18 Mars 2019 - 23:04:29
Marc Lassalle, tu ne peux pas mourir sans l’avoir essayé au moins une fois. Tu vas t’en vouloir pour le restant de tes jours.
Voilà la prescription que je te fais.
Tu vas faire une simulation de vol dans un nuage.

Pour ce faire, tu vas monter sur ton site de la Saint-Victoire tôt le matin ou tard le soir pour avoir le Soleil bien dans les yeux à l’horizontale (Je ne connais pas l’orientation).
Trouve toi une journée avec un vent très fiable et laminaire.

Tu vas voler pendant 1 heure en faisant scrupuleusement le même parcours en S dans le même temps et en te concentrant sur la position que le soleil prend pendant ton parcours, tes appuis sellette et la quantité de frein que tu mets. (Pas de lunette, pas de gants, pas de cagoule).

Quand tu te sentiras en parfaite symbiose avec les éléments, ferme les yeux et continue de reproduire le parcours.
Fais toi violence et garde les yeux fermés même si ta petite voix irrationnelle te dit de les ouvrir au bout de 5 secondes.

Ça fait 1 heure que tu reproduis le même parcours. Au travers de tes paupières fermées, tu vois la lumière du soleil changer de direction pendant tes virages. Tu constates aussi l’ombrage de tes élévateurs qui passent sur tes yeux puis plus tard dans le virage, l’ombrage de tes bras. Tu sens également l’accélération décélération quand ton virage prend dans le vent. Tu savoures le temps qui passe en lui donnant une valeur.

Si tu es pur, si ton existence se consacre à 100 % sur le moment présent, tu ouvrira les yeux et sera exactement la où tu le pensais même après 20 ou 30 secondes.

Si tu y arrives, alors tu sais que ton cerveau est bien branché pour être capable de voler dans un nuage sans être pris de panique.
Tu sais que tu vas arriver à maîtriser les fausses sensations désorientable dans le nuage qui te font faire n’importe quoi.

C’était un plaisir en paramoteur de fermer les yeux pendant plusieurs minutes et fendre le ciel à Mach 0,03.

Les aveugles arrivent à vivre et à voir le monde.
D’ailleurs, il y en a un ici presqu’aveugle qui commence à voler en étant guidé par radio par 2 instructeurs.  :vol:

Il te reste tout un monde de sensation à découvrir dans le vol libre alors fonce ! De toute façon, ce n’est pas comme si il te restait 50 ans à vivre.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: anonymepp le 18 Mars 2019 - 23:38:15
 :bravo:  :bravo:  :pouce:  :mdr:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: wowo le 19 Mars 2019 - 00:07:16
 :mdr:

Finalement il ne doit pas y avoir si loin de Montréal à Katmandhou pour planerainsi ou l'ami Charognard s'est visionné toute la série des Karaté-Kid pour se voir en sensei-ninja du parapente.

 :mdr:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Charognard le 19 Mars 2019 - 00:09:13
Très drôle Wowo.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Nolan le 19 Mars 2019 - 02:09:58
Je pas sûr que Karate Kid soit 100% Népalais...
Shanghai par le Pacifique faut peut être un poil plus de finesse par contre ?!


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 19 Mars 2019 - 06:42:34
Magnifique plaidoyer pour le vol dans les nuages Charognard.  :pouce:  :soleil: Mais expliqué comme ça, il n'y a même plus de frisson  :mrgreen: c'est juste poétique  :ppte: je serais plus pragmatique : une boussole sur le cockpit ça peut être utile aussi et faut que ce soit des petits nuages pas épais pour commencer  :dent: et loin du relief de la Sainte Victoire. Au pire Marc se retrouve au dessus de la mer  :init:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: plumocum le 19 Mars 2019 - 08:09:10
Le jour où, bien blotti dans ton coton à jouir de ton plaisir d'avoir l'impression de faire un truc extraordinaire, tu entendras le flap flap flap des pales d'un hélico avec pour seul référent sensoriel l'effet dopler allant vers les aiguës, tu ajouteras certainement un paragraphe à ton ode. Si ça arrive à Marc devant la Ste Victoire il ouvrira les yeux. Si ça t'arrive à toi coincé dans ton nuage tu vas vraiment te 'chier dessus'. Scusez l'expression.  Chacun sa poésie.
Moi je croyais vraiment que ça n'arrivait qu'aux autres  :canape:


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: guy le 19 Mars 2019 - 12:06:46
mouai le m@tthieu fait sont petit "pinder" mais je crois me souvenir d'une issue peu glorieuse sous secours après un petit passage dans les nuages un un slip passablement taché. :coucou:

 


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: Charognard le 19 Mars 2019 - 12:20:21
Marc nous fera bien son retour d’expérience. Attendons un peu.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: M@tthieu le 19 Mars 2019 - 12:23:28
(@) Guy, entre des cumulus et un congestus, Guy oui il y a une sacrée différence. Je ne sais pas ce qu'est Pinder mais comme tu suis, à Ténérife, aller dans les nuages je l'ai encore fait 3 fois cette année. Sans appréhension. Par contre les congestus d'été dans les Alpes, fini. C'est en effet la viscosité mentale d'être resté 8 minutes dans le nuage qui n'a pas été glorieuse. Mais tu aurais sans doute fait mieux. J'avoue que j'ai lâché à un moment


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Lassalle le 19 Mars 2019 - 18:13:29
Marc nous fera bien son retour d’expérience. Attendons un peu.

Certains attendent que je parle de mon expérience personnelle à ce sujet !

Il m'est arrivé une fois (et une seule !) dans ma vie de pilote de traverser (volontairement) en vol une couche de nuage, très dense et peu épaisse (je le savais)... et j'ai détesté cela, alors que je savais qu'il n'y avait aucun danger (beaucoup de vide autour de moi, couche dense, mais peu épaisse, traversée de cette couche en peu de temps, moins d'une minute).
J'en avais parlé sur le forum ici :

http://www.parapentiste.info/forum/recits/juste-par-ce-que-ca-menerve-t46461.0.html;msg585014#msg585014

J'en ai un très mauvais souvenir et je ne recommencerai certainement pas ; la prochaine fois je descendrai à pied !  :pouce:

Marc


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Lassalle le 19 Mars 2019 - 18:19:47
Les aveugles arrivent à vivre et à voir le monde.
D’ailleurs, il y en a un ici presqu’aveugle qui commence à voler en étant guidé par radio par 2 instructeurs.  :vol:

J'ai déjà expliqué sur ce forum que j'avais été très impressionné par le récit suivant.
Un parapentiste complètement aveugle (devenu aveugle alors qu'il était déjà pilote) est monté avec deux guides de haute montagne, moniteurs de parapente, au sommet du Mont-Blanc et a décollé de là-haut (en solo !).
Il avait deux radios sur lui ; les deux moniteurs ont décollé en même temps que lui et il a été se poser au bout de la vallée à l'atterro du Fayet, guidé en radio par les deux moniteurs.
Il faut avoir un mental d'acier et une énorme motivation pour réussir un truc pareil ; bravo à lui !  :bravo:

Marc


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Lassalle le 19 Mars 2019 - 18:26:16
Marc Lassalle, tu ne peux pas mourir sans l’avoir essayé au moins une fois. Tu vas t’en vouloir pour le restant de tes jours.
Voilà la prescription que je te fais.
Tu vas faire une simulation de vol dans un nuage.
Pour ce faire, tu vas monter sur ton site de la Saint-Victoire tôt le matin ou tard le soir pour avoir le Soleil bien dans les yeux à l’horizontale (Je ne connais pas l’orientation).
Trouve toi une journée avec un vent très fiable et laminaire.
Tu vas voler pendant 1 heure en faisant scrupuleusement le même parcours en S dans le même temps et en te concentrant sur la position que le soleil prend pendant ton parcours, tes appuis sellette et la quantité de frein que tu mets. (Pas de lunette, pas de gants, pas de cagoule).
Quand tu te sentiras en parfaite symbiose avec les éléments, ferme les yeux et continue de reproduire le parcours.
Fais toi violence et garde les yeux fermés même si ta petite voix irrationnelle te dit de les ouvrir au bout de 5 secondes.
Ça fait 1 heure que tu reproduis le même parcours. Au travers de tes paupières fermées, tu vois la lumière du soleil changer de direction pendant tes virages. Tu constates aussi l’ombrage de tes élévateurs qui passent sur tes yeux puis plus tard dans le virage, l’ombrage de tes bras. Tu sens également l’accélération décélération quand ton virage prend dans le vent. Tu savoures le temps qui passe en lui donnant une valeur.
Si tu es pur, si ton existence se consacre à 100 % sur le moment présent, tu ouvrira les yeux et sera exactement la où tu le pensais même après 20 ou 30 secondes.
...
Il te reste tout un monde de sensation à découvrir dans le vol libre alors fonce ! De toute façon, ce n’est pas comme s'il te restait 50 ans à vivre.


Salut  :coucou:

L'idée de voler ici à Sainte-Victoire en fermant les yeux est complètement farfelue et irréaliste.
Jamais je n'essaierai de faire cela.
J'imagine qu'il s'agit d'humour de ta part...  :lol:

Et il est tout à fait clair qu'il me reste moins de 50 ans à vivre ; là-dessus on est bien d'accord !  :pouce:

Marc


Titre: Re : Re : la j'ai eu peur
Posté par: Dajam le 19 Mars 2019 - 18:31:21
Voler dans les nuages, au milieu des nuages, on l'a tous fait, on continuera à le faire tous ;)

ah ? mince faut vite que je pallie ce manque dans mon expérience.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: piment le 19 Mars 2019 - 19:05:43
voler dans un nuage? Joker...
Par contre fermer les yeux en vol c'est effectivement une sensation extraordinaire, le nec plus ultra c'est d'enrouler un thermique les yeux fermés, évidemment il faut être dégagé de tout relief et seul en l'air, je me souviens encore d'un thermique comme ça lors de la compet du Poupet y a bien longtemps, j'étais vers la forêt de la Joux, tout seul et bien au dessus de tout obstacle, c'était génial.


Titre: Re : la j'ai eu peur
Posté par: AlexandraLMF le 09 Avril 2019 - 00:00:33
Oups, vraiment flippant les nuages en effet.
Moi aussi j'adore le site de Gourdon, la grande bleue à l'horizon c'est formidable !