+ Le chant du vario +

Progresser en parapente => Législation => Discussion démarrée par: Lassalle le 26 Novembre 2009 - 14:34:05



Titre: Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 26 Novembre 2009 - 14:34:05
Pour ma part je ne suis pas sur que quitter les négociation et saisir le tribunal administratif ne soit pas plus efficace pour usage abusif du principe de précaution (voir législation euriopéenne plus haut), mais c'est un avis perso et je comprend qu'on puisse trouver ça excessif, une victoire de ce type serais pourtant définitif et s'appliquerais par juriceprudence à tout les parc nationaux.... le jeu en vaut la chandelle...

l'adage populaire dit "il vaut mieux un bon arrangement qu'un mauvais proces".... et bien pas toujours .... si le bénéfice du bruit autour du procès est supérieur au risque lié à la perte du procès, il est parfois (souvent même...) intéressant de faire un procès même perdu d'avance. si en plus on est sur de gagner, ben, faut pas hésiter...surtout s'il y a une jurisprudence à  la clé... (même si celle ci ne présume en rien de la suite)


Soyons un peu sérieux !

Concernant la pratique du vol libre dans les Parcs nationaux, la jurisprudence nous est complètement défavorable : suite aux décrets de création des Parcs, la pratique du vol libre est bel et bien interdite dans les textes !
On peut même se demander si la convention signée en 1999 par le Parc des Ecrins avec la FFVL est bien tout à fait légale dans la mesure où elle est contradictoire avec le décret de création de ce Parc.

Certes les nouveaux décrets des Parcs, suite à la nouvelle loi de 2006, précise qu'une règlementation devra être définie, au cas par cas, pour chacun des Parcs en ce qui concerne la pratique du vol libre à l'intérieur du coeur de ceux-ci et c'est pour cela que la FFVL se mobilise à ce sujet.

A un moment où une porte s'entrouvre, il me semble indispensable d'être constructifs et d'obtenir des assouplissements vis-à-vis des interdictions actuelles (tous les pilotes randonneurs ou alpinistes souhaitent pouvoir voler dans les Parcs de la Vanoise, du Mercantour, des Pyrénnées ou des Cévennes).
Choisir la stratégie de recourir à la justice en la matière est la façon la plus certaine d'aller directement dans le mur : la jurisprudence a toujours interdit le vol dans les Parcs (sauf les Ecrins) et on voudrait imposer notre liberté de vol en force devant les tribunaux face aux Parcs nationaux : il y en a qui rêvent complètement !!!!

Exemple : attaquons le Parc de la Vanoise sur le fait qu'ils nous interdisent de voler à l'intérieur du Parc et on est absolument certain de ne jamais y voler un jour...

Il faudrait de temps à autre être un peu responsables de ce que vous écrivez !
Il faudrait surtout que ceux qui écrivent de tels messages irresponsables lisent un peu les textes et décrets en vigueur pour se faire une opinion.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 14:51:39
Il faudrait de temps à autre être un peu responsables de ce que vous écrivez !
Il faudrait surtout que ceux qui écrivent de tels messages irresponsables lisent un peu les textes et décrets en vigueur pour se faire une opinion.

je n'ai pas dis qu'il le fallait le faire en l'espèce, mais que cela selon le contexte peut être intéressant. et de fait souligner qu'étudier la question peut être légitime. parc national ou pas si à la base le texte d'interdiction est illégal vis à vis du droit européen, pourquoi ne pas attaquer le texte de base.

je ne connais pas les détails et ne dis pas qu'il faut le faire ou pas. en revanche le service juridique de la FFVL devrait l'étudier. ca ne mange pas de pain.

je maintiens que mes propos sont responsables et qu'il ne faut pas avoir peur de la justice qui est une façon comme une autre de négocier et parvenir à ses fins. combien de partis pourtant en procès (parfois multiples et réciproques) finissent par au final trouver un accord.

mon propos précis est le suivant :
si (et seulement si) il y a une faille juridique permettant d'attaquer la charte des parcs naturels régionaux avec une bonne chance de gagner et d'obtenir en retour de l'abandon des poursuites l'autorisation de survol de tous les parcs nationaux, c'est intéressant de le faire. vu l'enjeu, ca vaut le coup de mettre le juriste de la FFVL la dessus pour étudier le coup, tout en continuant à négocier sur le terrain au cas par cas.




Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 14:56:31
Citation
Concernant la pratique du vol libre dans les Parcs nationaux, la jurisprudence nous est complètement défavorable : suite aux décrets de création des Parcs, la pratique du vol libre est bel et bien interdite dans les textes !

OK mais est-ce que ces décrets sont légaux? En l'absence de mesure de classements pris par la DGAC et qui puissent êtres motivées, je crois qu'un reccours devant un tribunal administratif pourrait difficilement nous donner tord.
Je viens de faire ainsi annuler devant ce tribunal des permis de lotir et de construire à coté de chez moi à un endrois ou ça me posait des problèmes. Je me suis basé sur des textes européen et je vais sans doute réussir à faire annuler tout le PLU de la commune par la même voie. Malgré la signature du préfet et la validation de la DDE.
Ce n'est parce qu'un préfet, ou à plus forte raison l'administration d'un Parc prend un décret que ce décret est valide ou licite.
Grâce à la prééminence des textes européens et au "libéralisme" de ceux ci, il est aujourd'hui trés facile de faire annuler les restrictions françaises.
Je ne dis pas qu'il faut le faire dans le Parc des Ecrins, mais si, dans un autre Parc National il y a une interdiction complète il n'y aurait rien à perdre à tenter cette voie !
Si ça rate ça change rien sur le parc en question et n'as pas de conséquences ailleurs.... si ça réussit, fini les emmerdes car tout les Parc seraient contraints de se plier à cette décision...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Mathieu le 26 Novembre 2009 - 14:59:54
Ben en matière de failles juridiques potentielles, il me semble que la remarque de Marc, non pas générale mais concernant précisément le sujet des parcs naturels, est assez claire. On a à la base une situation juridique très défavorable au vol libre, alors pourquoi parler d'action en justice quand la négociation montre des résultats, précisément avec le parc qui s'est toujours montré le plus ouvert (à ma connaissance) à l'égard du vol libre?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 15:01:55
Parce que, si dans le cas d'un Parc ou la négociation n'as rien donné, on attaque et on gagne, cela mettra fin à toutes les négociation car on pourra voler partout dans ce Parc... et dans tout les autres.... Rien à perdre, tout à gagner.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: makumba961 le 26 Novembre 2009 - 15:04:35

mon propos précis est le suivant :
si (et seulement si) il y a une faille juridique permettant d'attaquer la charte des parcs naturels régionaux avec une bonne chance de gagner et d'obtenir en retour de l'abandon des poursuites l'autorisation de survol de tous les parcs nationaux, c'est intéressant de le faire. vu l'enjeu, ca vaut le coup de mettre le juriste de la FFVL la dessus pour étudier le coup, tout en continuant à négocier sur le terrain au cas par cas.



Parce que, si dans le cas d'un Parc ou la négociation n'as rien donné, on attaque et on gagne, cela mettra fin à toutes les négociation car on pourra voler partout dans ce Parc... et dans tout les autres.... Rien à perdre, tout à gagner.

se pose alors la question de la moralité.
attaquer pour attaquer parcequ'on a décelé une faille... très peu pour moi.
la biodiversité n'est pas à ce prix.

et puis comme dit plus haut, ce serait un coup de poignard dans le dos des parcs nationaux et je doute qu'ils en resteraient là... ce serait une guerre ouverte.



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 15:04:49
Je viens de faire ainsi annuler devant ce tribunal des permis de lotir et de construire à coté de chez moi à un endrois ou ça me posait des problèmes. Je me suis basé sur des textes européen et je vais sans doute réussir à faire annuler tout le PLU de la commune par la même voie. Malgré la signature du préfet et la validation de la DDE.
Ce n'est parce qu'un préfet, ou à plus forte raison l'administration d'un Parc prend un décret que ce décret est valide ou licite.

SALOPARD ! C'est donc toi le crétin qui m'a bloqué mon permis de construire pour mon lotissement ????   ROTFL
(moi je suis dans le cas contraire, arriver à faire passer un projet de lotissement là où il y a interdiction de lotir et ladite interdiction est illégale - l'amiable étant quasi-épuisé (j'attends une dernière réponse d'une voie amiable), je vais devoir passer au judiciaire l'été prochain)





Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 15:08:55
Citation
SALOPARD ! C'est donc toi le crétin qui m'a bloqué mon permis de construire pour mon lotissement ????    

 :mdr:  :mdr:  :mdr:  :mdr:  :mdr:  :mdr:

 :bisous:


Citation
et puis comme dit plus haut, ce serait un coup de poignard dans le dos des parcs nationaux et je doute qu'ils en resteraient là... ce serait une guerre ouverte.

Non ce sont des entitées séparées, en attaquer une ne sera pas une attaque contre les autres.... par contre, si on gagne à un endrois, la décision fera juriceprudence et les autres devront se plier. Il n'y aura pas de guerre car elle sera immédiatement réglée par notre victoire dés que l'on sortira cette décision devant les autres Parc.
Ils seront pas content c'est clair.... mais ils ne pourront que s'incliner.

Citation
la biodiversité n'est pas à ce prix

Je suis d'accord mais actuellement rien ne montre que nous menaçons la biodiversité.... c'est le coeur du débat. Et si ça change (étude scientifique) par contre là nous serons de toutes façon totalement soumis aux oukazes de la LPO et il n'y aura plus, non plus, de négociations car nous serons les "pollueurs"...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 15:18:10
se pose alors la question de la moralité.
attaquer pour attaquer parcequ'on a décelé une faille... très peu pour moi.
la biodiversité n'est pas à ce prix.

et puis comme dit plus haut, ce serait un coup de poignard dans le dos des parcs nationaux et je doute qu'ils en resteraient là... ce serait une guerre ouverte.

ils ont déjà (opinion purement privée) suffisamment et tellement mieux à faire avec les maires qui font des PLU peu respectueux de la biodiversité, ils ne vont pas s'embêter avec quelques parapentistes. je ne sais pas si tu as déjà assisté à un conseil d'administration d'un PNR.... les considérations sur la bio-diversité sont très loin d'être la vraie préoccupation. la diversité des sources de revenus oui, mais la bio-diversité...  je sais que je suis border line et que je parle peut être seulement d'un contre exemple flagrant... et que la majorité des PNR sont réellement garants de la bio-diversité.
c'est au nom de la préservation de la bio-diversité qu'on finit par construire en zone inondable....

bon, on sort du débat initial. faudrait faire un post à part....


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 26 Novembre 2009 - 15:36:05
Bon y'en a qui mélange Parc Naturel Régional (PNR) et Parc National (PN), ce qui n'a rien à voir: http://www.parcsnationaux.fr/ , http://www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr/fr/accueil/
Donc avant de parler de juridique, il devrait d'abord se renseigner.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: makumba961 le 26 Novembre 2009 - 15:37:28

Ils seront pas content c'est clair.... mais ils ne pourront que s'incliner...
... jusqu'à ce qu'ils contre-attaquent!
et je ne suis pas sûr de la puissance du lobby parapente. sans compter sur le fait que si l'affaire prend un peu d'ampleur, le soutien de la population va pencher immanquablement vers les volatiles.->  et karma-  pour les parapentistes, ce dont nous n'avons absolument pas besoin.
Citation
Citation
la biodiversité n'est pas à ce prix

Je suis d'accord mais actuellement rien ne montre que nous menaçons la biodiversité.... c'est le coeur du débat. Et si ça change (étude scientifique) par contre là nous serons de toutes façon totalement soumis aux oukazes de la LPO et il n'y aura plus, non plus, de négociations car nous serons les "pollueurs"...

et bien, plutot que de tomber dans l'extrême: (vol non réglementé et on peut aller foutre nos stab dans les nids des poussins, ou a contrario vol strictement interdit sous peine d'amende), attendons l'issue des dialogues entre les différentes instances qui tombera de toute façon sur un concensus. (voir l'optimisme de Marc)

pour finir avec mon dernier post sur le sujet:
Oui à la réquisition de l'intervention des autorités supérieures, mais lorsque les causes sont "justes", "nobles", et non lorsqu'elles sont générées par le nombrilisme de quelques centaines de parapentistes, qui, non content d'être une très faible minorité au sein de la population francaise constituent par ailleurs une minorité au sein de leur propre activité.

je ne prendrai même pas le temps de lancer un sondage sur "voler à tout prix?", je suis absolument certain que la plupart d'entre nous ont le recul nécessaire sur le sujet.  :trinq:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 26 Novembre 2009 - 15:37:56
Un parc national a comme priorité la biodiversité, ce qui n'est pas le cas d'un PNR où la biodiversité n'est qu'un objectif parmi bien d'autres.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Mathieu le 26 Novembre 2009 - 15:40:17
Parce que, si dans le cas d'un Parc ou la négociation n'as rien donné, on attaque et on gagne, cela mettra fin à toutes les négociation car on pourra voler partout dans ce Parc... et dans tout les autres.... Rien à perdre, tout à gagner.

Ben il me semble quand même qu'on aurait pas mal à perdre, vu que le parc des Ecrins nous a toujours bien acceptés et que la discussion semble porter ses fruits pour consolider cette situation. Je crois aussi que le Mercantour évolue dans le bon sens. Quant à gagner, si les fins juristes que vous êtes voulaient bien nous indiquer la faille qui nous permettra de faire ramper les parcs nationaux aux pieds de notre puissante fédération, ça pourrait être intéressant!  :mrgreen:



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et LPO (Ligue Protectrice des Oiseaux)
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 15:42:03
Citation
je ne prendrai même pas le temps de lancer un sondage sur "voler à tout prix?

Tu me caricature complètement donc je me répète !!! SI notre activité est génante OUI pour la limiter mais RIEN ne le montre aujourd'hui. TANT que notre activité est sans conséquences et tout le montre pour l'instant, NON pour ramasser le savon dans les douches de la prison et à faire des conséssions SANS RAISONS face à des gens qui nous ATTAQUENT en nous ACCUSANT SANS PREUVES de nuire, et en profitent pour limiter notre activité.

Et pour le reste petits ou pas si la loi est pour nous on gagneras.

EDIT... HEUUUUuuuuuuuuu je répond dans ce message à un autres message qui a disparu? c'est vous les modos???  :grat:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: tux11kin202 le 26 Novembre 2009 - 15:45:32
Desole le vautour j'essayais de faire le menage en splittant le fil qui n'a plus trop de rapport avec la LPO...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 15:48:27
Citation
Quant à gagner, si les fins juristes que vous êtes voulaient bien nous indiquer la faille qui nous permettra de faire ramper les parcs nationaux aux pieds de notre puissante fédération, ça pourrait être intéressant!

J'ai donné déjà une première réponse dans ce fil (ou l'autre avant sission par les modos) sur l'utilisation abusive et non légale du principe de précaution en l'absence de toute donnée scientifique. Or comme c'est ce principe de précaution qui est évoqué il y a donc une grosse faille car du coup la restriction devient illégale par rapport aux règles européennes de circulation aérienne.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Le Bombier le 26 Novembre 2009 - 16:15:46
J'ai retiré les posts "maladroits"  ....   ;)


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Mathieu le 26 Novembre 2009 - 16:15:59
J'ai donné déjà une première réponse dans ce fil (ou l'autre avant sission par les modos) sur l'utilisation abusive et non légale du principe de précaution en l'absence de toute donnée scientifique. Or comme c'est ce principe de précaution qui est évoqué il y a donc une grosse faille car du coup la restriction devient illégale par rapport aux règles européennes de circulation aérienne.

Ta première réponse, à mon avis elle ne suffit pas. Parce que si tu commences à parler droit, t'es obligé de te renseigner, d'être un minimum précis et factuel. En l'occurrence, les parcs n'ont pas besoin d'invoquer le principe de précaution. Ils sont chargés par l'Etat de la "protection du patrimoine naturel, culturel et paysager".

Et l'article chaipakoi (j'y comprends rien à cette codification) du code de l'environnement  (http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000006833522&idSectionTA=LEGISCTA000006176504&cidTexte=LEGITEXT000006074220&dateTexte=20091126)dit précisément ceci:

Citation
La réglementation du parc national et la charte prévues par l'article L. 331-2 peuvent, dans le coeur du parc :

1° Fixer les conditions dans lesquelles les activités existantes peuvent être maintenues ;

2° Soumettre à un régime particulier et, le cas échéant, interdire la chasse et la pêche, les activités commerciales, l'extraction des matériaux non concessibles, l'utilisation des eaux, la circulation du public quel que soit le moyen emprunté, le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol, toute action susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore et, plus généralement, d'altérer le caractère du parc national.

Elles réglementent en outre l'exercice des activités agricoles, pastorales ou forestières.

Les activités industrielles et minières sont interdites dans le coeur d'un parc national.

Tu vois qu'ils n'ont pas à se justifier. Ils sont responsables des activités humaines qui se déroulent dans le parc. L'Etat leur délègue sa responsabilité pour ça. Maintenant, tu peux encore attaquer l'Etat si tu penses qu'il n'a pas la légitimité pour décider de ce qu'on peut faire dans ces zones. Je suis pas sûr (et je le regrette amèrement  :mrgreen: ) que ce soit facile de faire valoir un droit inaliénable à la pratique du vol libre.  ;)

Après, si ces dispositions sont contraires aux règles européennes de circulation aérienne dont tu parles, ça change tout. Mais il faudrait que tu cites ces règles plus précisément, ça serait intéressant. Perso j'y connais rien, mais je doute un peu...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 16:20:28
Citation
toute action susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore et, plus généralement, d'altérer le caractère du parc national.

rien que ça est une énorme faille. Notre activité n'est pas concernée jusqu'à preuve du contraire.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 16:22:08
ne nous échaudons pas, restons calme, nous avons réussi à mener une discussion intéressante jusqu'à présent (malgré MES approximations et amalgames entre PNR et PN - j'ai jetté un oeil aux liens proposés et récupéré ca qui est intéressant http://www.parcs-naturels-regionaux.fr/upload/doc_telechargement/grandes/ARGUMENTAIRE%20%202008%20BAT.pdf (http://www.parcs-naturels-regionaux.fr/upload/doc_telechargement/grandes/ARGUMENTAIRE%20%202008%20BAT.pdf)   pas flagrant la différence entre les 2..... une strate administrative supplémentaire... qui crée des postes pour caser les copains quand on ne peut plus cumuler les mandats, mais je m'égare encore en faisant des généralités à partir de simple contre exemple.)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: MichelM le 26 Novembre 2009 - 16:23:57
 :fume:

STOP !

Ce (ces ?) fil de discussion devient complètement hallucinatoire.

Y'a quelque chose ici qui est complètement perdu de vue, c'est qu'à la base il est question de respect d'autrui, autrui incluant les autres espèces. Disons même de respect tout court.
Exemple : si je randonne sur les hauteurs encore enneigées au printemps, j'aperçois une harde de chamois, femelles en gestation à cette période, ben je regarde pour pas les déranger. Bon sens. Point. (*)

A ça il y en a qui répondent : :prof:  étude scientifique et judiciarisme avant tout et par-dessus tout.

Vautour, tu dis qu'il y en a qui te caricaturent, mais cette approche est caricaturale au possible, désolé.

Si je vais chier sur le palier du voisin, il faut une étude scientifique ou une loi pour déterminer que je le dérange ??? Non mais sans déconner.

Bon, basta pour de bon ce coup-ci, mais là c'était plus fort que moi.



(*) A l'inverse, des campagnes de tir s'il y a surpopulation à un endroit ne me dérangent pas. Et j'ai un pote chasseur qui cuisine bien.  :mrgreen:



A+
 
  



Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 16:26:59
Citation
La réglementation du parc national et la charte prévues par l'article L. 331-2 peuvent, dans le coeur du parc :

1° Fixer les conditions dans lesquelles les activités existantes peuvent être maintenues ;

2° Soumettre à un régime particulier et, le cas échéant, interdire la chasse et la pêche, les activités commerciales, l'extraction des matériaux non concessibles, l'utilisation des eaux, la circulation du public quel que soit le moyen emprunté, le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol, toute action susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore et, plus généralement, d'altérer le caractère du parc national.

Elles réglementent en outre l'exercice des activités agricoles, pastorales ou forestières.

Les activités industrielles et minières sont interdites dans le coeur d'un parc national.


s'il y a un jour une activité d'extraction de matériaux concessible je ne suis pas sur qu'ils ne cèdent pas à l'appel des sirènes et que l'interdiction d'activité minière soit levée et là adieu les nids des zozios  :mrgreen: 


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Mathieu le 26 Novembre 2009 - 16:28:55
rien que ça est une énorme faille. Notre activité n'est pas concernée jusqu'à preuve du contraire.

 :affraid:

Pour info, juste avant la phrase que t'as citée, il y avait écrit ça:
Citation
le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol

Et toi, tu réagis sur la phrase suivante en disant qu'on n'est pas concerné? Et en mettant la mauvaise foi de côté, tu peux me dire si on est concernés par cette interdiction de survol à 1000 m/sol?  :roll:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: piment le 26 Novembre 2009 - 16:34:05
Citation
Quant à gagner, si les fins juristes que vous êtes voulaient bien nous indiquer la faille qui nous permettra de faire ramper les parcs nationaux aux pieds de notre puissante fédération, ça pourrait être intéressant!

Je ne sais pas si ça peut constituer une faille mais la législation aérienne des PN date d'une époque où le vol libre n'existait pas. Peut on règlementer à l'avance quelque chose qui n'existe pas encore? Je ne suis pas juriste mais ça doit pouvoir se plaider, non?
Place-t-on un parapente sur le même plan qu'un B52 en terme de nuisance? C'est pourtant ce que font les PN...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 26 Novembre 2009 - 16:36:48
pas flagrant la différence entre les 2..... une strate administrative supplémentaire... qui crée des postes pour caser les copains quand on ne peut plus cumuler les mandats, mais je m'égare encore en faisant des généralités à partir de simple contre exemple.)
Pour travailler sur le sujet, la différence est énorme, tant au niveau des objectifs, qu'administrative, que budgétaire, qu'au niveau juridique...
Un seul exemple, un PNR est créé par une initiative locale, tandis qu'un PN est créé par décision de l'Etat et tout le fonctionnement des deux entités s'en ressent.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 16:37:58
la, mathieu, je suis désolé, mais il a raison le vautour, c'est l'ensemble de la phrase qui est attaquable. pas chacune de ses moitiés...


Citation
le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol, toute action susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore et, plus généralement, d'altérer le caractère du parc national.

que le survol à une hauteur de moins de 1000 mètres du sol soit susceptible de nuire... pour un 747 ok, pour un canadair en service, il doit bien y avoir une dérogation quelque part.... mais pour un parapentiste ???
est ce qu'un parapentiste a moins de 1000m sol nuit au développement de la faune ?
s'il est dans un 4x4 peut être, mais il ne peut pas rouler là (limitation de la circulation)... mais en vol ?

le droit ne joue que sur la forme, pas sur le fond...
s'il y a matière à attaquer la forme, qu'importe le fond. pas moral mais légal....
il y a des juristes pour cà...



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 16:40:27
Citation
A ça il y en a qui répondent :   étude scientifique et judiciarisme avant tout et par-dessus tout.

Vautour, tu dis qu'il y en a qui te caricaturent, mais cette approche est caricaturale au possible, désolé.

Si je vais chier sur le palier du voisin, il faut une étude scientifique ou une loi pour déterminer que je le dérange ??? Non mais sans déconner.

Je comprend ce que tu dis michel, et compte tenu de ta conviction que l'on gène tu as raison de dire ça... mon désacord porte sur le fait qu'à mon avis, et cet avis se base sur nombreux témoignages, nous ne dérangeons pas le voisin justement.... le coeur du débat est là tout le reste est une conséquence directe de ça....
Si ton voisin vient de voir et exige que tu cesse de te promener torse nu dans ton appart parce que ça le gène tu lui diras merde et tu auras raison....
Je demande juste que nous ne soyons pas "brimés" alors que rien ne montre que nous génons.
Je suis pour le respect d'autrui et surtout des espèces rares, mais là c'est nous que l'on ne respecte pas...

Je le dis une fois de plus, si on me montre des incides réels probants du fait que l'on gène je suivrais les avis de la LPO.

Citation
Et toi, tu réagis sur la phrase suivante en disant qu'on n'est pas concerné? Et en mettant la mauvaise foi de côté, tu peux me dire si on est concernés par cette interdiction de survol à 1000 m/sol?

Je pense que les 2 sont liés... est-ce le cas ou non? de la réponse va dépendre de savoir si on est concernés... Si on dis que oui (je ne pense pas) reste à voir, et là la recherche va être plus longue, les textes européens qui rendraient cette réglementation illégale.... A priori mais je n'ai pas ça sous la main, toute restriction de vol dois être motivée par une nuisance (non prouvée en l'espèce), un danger, ou des nécessité de service public (aéroports) ou de défense nationale... là l'interdiction ne rentre dans aucun de ces cadres... de plus le vol libre est différent par nature du vol motorisé et rien que ça permet une large exploitation judiciaire.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 26 Novembre 2009 - 16:43:00
la, mathieu, je suis désolé, mais il a raison le vautour, c'est l'ensemble de la phrase qui est attaquable. pas chacune de ses moitiés...


Citation
le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol, toute action susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore et, plus généralement, d'altérer le caractère du parc national.

que le survol à une hauteur de moins de 1000 mètres du sol soit susceptible de nuire... pour un 747 ok, pour un canadair en service, il doit bien y avoir une dérogation quelque part.... mais pour un parapentiste ???
est ce qu'un parapentiste a moins de 1000m sol nuit au développement de la faune ?
s'il est dans un 4x4 peut être, mais il ne peut pas rouler là (limitation de la circulation)... mais en vol ?

le droit ne joue que sur la forme, pas sur le fond...
s'il y a matière à attaquer la forme, qu'importe le fond. pas moral mais légal....
il y a des juristes pour cà...
La virgule est utilisée pour mettre côte à côte les différentes interdictions. Non pas que chacune d'elle doit être nuisible sur la faune et la flore.


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 16:47:48
pas flagrant la différence entre les 2..... une strate administrative supplémentaire... qui crée des postes pour caser les copains quand on ne peut plus cumuler les mandats, mais je m'égare encore en faisant des généralités à partir de simple contre exemple.)
Pour travailler sur le sujet, la différence est énorme, tant au niveau des objectifs, qu'administrative, que budgétaire, qu'au niveau juridique...
Un seul exemple, un PNR est créé par une initiative locale, tandis qu'un PN est créé par décision de l'Etat et tout le fonctionnement des deux entités s'en ressent.
merci de la précision. je savias pour les PNR pour en avoir vu un se créer, mais pas pour les PN.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: stepson le 26 Novembre 2009 - 16:57:42
La virgule est utilisée pour mettre côte à côte les différentes interdictions. Non pas que chacune d'elle doit être nuisible sur la faune et la flore.

c'est là je pense (et si je comprends bien levautour aussi) qu'il y a du grain à moudre pour un vrai juriste mandaté par la FFVL.
c'est pas si clair que ca...
le fait qu'on en arrive à un débat où on en vient verbalement aux mains le prouve....
si c'était clair et incontestable on n'en parlerait même pas.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: piment le 26 Novembre 2009 - 17:00:21
Avant de tirer des plans sur la comète autant prendre les textes actuels: décret d'avril 2009, l'article 15 dit:


Art. 15. − I. – Sauf autorisation du directeur de l’établissement public du parc, sont interdits :
1o La circulation et le stationnement des véhicules motorisés ;
2o Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol des aéronefs motorisés ;
3o Le campement sous une tente, dans un véhicule ou dans tout autre abri.
II. – Sont réglementés par le directeur de l’établissement public et, le cas échéant, soumis à autorisation :
1o L’accès, la circulation et le stationnement des personnes, des animaux domestiques autres que les chiens
et des véhicules non motorisés ;
2o Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol des aéronefs non motorisés ;
3o Le bivouac ;
4o L’organisation et le déroulement de manifestations publiques, notamment de compétitions sportives.

Il y a donc une distinction entre vol motorisé et vol libre, mais rien n'est clair, tout reste soumis au bon vouloir du directeur lequel est pris entre 2 feux, les écolos d'un côté, nous et les planeurs de l'autre. à voir qui fera le plus de lobbying et aura le plus de poids ou de pouvoir de nuisance!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 17:05:41
Citation
Art. 15. − I. – Sauf autorisation du directeur de l’établissement public du parc, sont interdits :
1o La circulation et le stationnement des véhicules motorisés ;
2o Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol des aéronefs motorisés ;
3o Le campement sous une tente, dans un véhicule ou dans tout autre abri.
II. – Sont réglementés par le directeur de l’établissement public et, le cas échéant, soumis à autorisation :
1o L’accès, la circulation et le stationnement des personnes, des animaux domestiques autres que les chiens
et des véhicules non motorisés ;
2o Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol des aéronefs non motorisés ;
3o Le bivouac ;
4o L’organisation et le déroulement de manifestations publiques, notamment de compétitions sportives.

Il y a donc une distinction entre vol motorisé et vol libre, mais rien n'est clair, tout reste soumis au bon vouloir du directeur lequel est pris entre 2 feux, les écolos d'un côté, nous et les planeurs de l'autre. à voir qui fera le plus de lobbying et aura le plus de poids ou de pouvoir de nuisance!

Le directeur étant "souverain", c'est à dire pouvant prendre les mesures selon son bon plaisir, il est évident que l'on peut l'attaquer au tribunal administratif et même au civil est au pénal pour justification de ses décisions concernant une limitation abusives des droits par rapports aux legislations françaises et européennes... ho la belle faille......   :lol:



Pour recadrer les choses je dirais que le débat juridique ne peut et ne dois avoir lieu que si la LPO (et les parcs) continue a vouloir brider notre activité sans nous montrer en quoi elle est génante.

L'idéal serait d'avoir de vrais études, ou au minimum des observations comparatives (entre nid "exposés", ou non aux parapentes) qui montreraient :

1- si on gène la reproduction d'espèces rares
2- à quelle distance on ne gène plus
3- ou se situent les zones à éviter si on gène (et ces zones doivent pouvoir être révisées chaque années selon présence ou pas de couples reproducteurs)

et là, évidement, on suivra ce qui sera normal pour ne pas géner....


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Mathieu le 26 Novembre 2009 - 17:08:22
Euh, Piment, le texte que j'ai indiqué date du 11 novembre 2009. Difficile d'être plus à jour, non?  ;)

Bon à part ça pas la peine de nous la jouer tous juristes, mais je crois qu'on sera tous d'accord pour dire que les points que vous soulevez sont assez loin de la "faille juridique" annoncée, non? Peut-être que tel ou tel point sera plaidable, mais si on remet les choses dans le contexte, à savoir celui des progrès de la négociation à l'amiable avec les PN, ça me paraîtrait carrément contre-productif de nous lancer sur la voie juridique. Sans parler de l'aspect moral et du côté procédurier qu'évoquait Michel...

Sur ce, mes très chers Maîtres, je vous la souhaite bien bonne! :trinq:
Votre dévoué confrère  :clown:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 17:10:07
 :mdr:  :mdr:  :trinq:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: piment le 26 Novembre 2009 - 17:26:59
Citation
Peut-être que tel ou tel point sera plaidable, mais si on remet les choses dans le contexte, à savoir celui des progrès de la négociation à l'amiable avec les PN, ça me paraîtrait carrément contre-productif de nous lancer sur la voie juridique.

Ben avant de parler de progrès faudrait-il qu'il y en ait... Ca doit faire 4 ans que les CDVL 65 et 64 discutent avec le PN sans aucune avancée et avec en face des interlocuteurs d'une mauvaise foi digne d'éloges. Juste un exemple, un des arguments évoqué pour maintenir l'interdiction est le risque de nuire à la reproduction du gypaète, pourquoi pas? Sauf que de source sure mais non officielle (la LPO et le PN) il se trouve que toutes les aires connues du gypaète sont en dehors de la zone centrale du parc donc dans des territoires où le vol libre est bien évidemment autorisé... Il semble que le directeur de l'époque ne savait pas qu'on avait l'info (en principe gardée confidentielle pour éviter tout dérangement par des photographes trop curieux) mais ça n'a rien changé, ils ont trouvé autre chose...
Pour ton texte Mathieu, il dit à peu près la même chose mais celui que je cite est paru au JO, l'autre me semble être une interprétation.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Mathieu le 26 Novembre 2009 - 17:35:43
Ben tu prêches un convaincu, je suis bien d'accord qu'il y a des énormes abus de la part des parcs. Perso je trouve la politique dans la Vanoise totalement débile. Et je me souvenais du cas du Gypaète, que t'avais déjà cité par le passé, comme d'un bon exemple du n'importe quoi dont certains sont capables.

Moi je vois juste que dans certains parcs (Ecrins, Mercantour), les choses semblent bouger. Du coup le moment me paraîtrait mal choisi pour une action "dure". Attendons de voir ce que vont donner les discussions de Marc & co, et après on pourra gentiment sauter sur le paletot des PN pour leur montrer de quel bois qu'on se chauffe!  ;)

Sinon, pour le texte je crois pas que ce soit une interprétation. Par contre, on parle sans doute bien de 2 choses différentes (décrets, lois, codes... quel bordel!).


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 17:42:42
Citation
Ben tu prêches un convaincu, je suis bien d'accord qu'il y a des énormes abus de la part des parcs. Perso je trouve la politique dans la Vanoise totalement débile. Et je me souvenais du cas du Gypaète, que t'avais déjà cité par le passé, comme d'un bon exemple du n'importe quoi dont certains sont capables.

Moi je vois juste que dans certains parcs (Ecrins, Mercantour), les choses semblent bouger. Du coup le moment me paraîtrait mal choisi pour une action "dure". Attendons de voir ce que vont donner les discussions de Marc & co, et après on pourra gentiment sauter sur le paletot des PN pour leur montrer de quel bois qu'on se chauffe!

bah... l'un n'exclue pas l'autre du moment que ce sont des entités séparées rien n'empêche d'attaquer le plus fermé et hostile des directeurs, tout en offrant une caisse de champagne à noël à un autre......


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Lassalle le 26 Novembre 2009 - 17:49:35
Que de messages sur le sujet !!!!

1/ Il y a eu dans certains messages une confusion entre les Parcs Nationaux (PN) et les Parcs Naturels Régionaux (PNR) qui n'ont absolument rien à voir !
Il est en effet tout à fait possible de voler dans les Parcs Régionaux (Queyras, Vercors, Chartreuse, Bauges...) : il y a d'ailleurs des sites de vol officiels et même des écoles.
Il y a certes dans certains Parcs Régionaux quelques zones naturelles "protégées" où le vol est interdit (ex au Mont Aiguille) et on peut vraiment se demander pourquoi...
Des gens travaillent d'ailleurs pour faire lever ces interdictions.

2/ Il est tout à fait clair que les décrets initiaux des Parcs nationaux ont été publiés avant que le parapente n'existe et l'interdiction de survol à moins de 1000 m / sol concernait en fait les seuls vols motorisés, mais lorsque les parapentes sont apparus, les décrets n'ont pas été modifiés et se sont appliqués à l'ensemble des aéronefs, qu'ils soient motorisés ou non.

3/ A la suite de la nouvelle loi de 2006 pour les Parcs Nationaux, c'est le décret inter-parcs d'avril 2009 indiqué par Piment qui est le texte officiel qui donne la possibilité de négocier avec l'ensemble des Parcs nationaux le contenu de la nouvelle charte de fonctionnement qu'ils doivent élaborer à partir des principes indiqués dans ce décret :

"Art. 15. − I. – Sauf autorisation du directeur de l’établissement public du parc, sont interdits :
1o La circulation et le stationnement des véhicules motorisés ;
2o Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol des aéronefs motorisés ;
3o Le campement sous une tente, dans un véhicule ou dans tout autre abri.

II. – Sont réglementés par le directeur de l’établissement public et, le cas échéant, soumis à autorisation :
1o L’accès, la circulation et le stationnement des personnes, des animaux domestiques autres que les chiens
et des véhicules non motorisés ;
2o Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1 000 mètres du sol des aéronefs non motorisés ;
3o Le bivouac ;
4o L’organisation et le déroulement de manifestations publiques, notamment de compétitions sportives."

Et c'est à partir de ce texte officiel que la FFVL a mis en place des équipes de réferents pour chacun des Parcs, à charge à eux de négocier avec chaque Parc la future réglementation en matière d'aéronefs non motorisés.
Au niveau de la FFVL, j'ai proposé d'assurer la coordination nationale du travail mené auprès des différents Parcs (et je suis l'un des référents FFVL pour les Ecrins et le Mercantour).

Les choses avancent doucement, mais elles avancent !
On parle à présent dans les textes de règlementation et d'autorisation : il y a donc du grain à moudre et on reste optimiste.
On valorise bien sûr autant que possible ce qui se passe dans les Ecrins à la satisfaction de tous : grâce à la convention de 1999, on peut voler partout et tout le temps dans ce Parc à quelques exceptions marginales près.
J'y ai vécu avec mes amis paralpinistes la plupart des plus beaux vols en haute montagne réalisés dans ma vie de pilote (j'ai effectué des dizaines de vols, sans aucun problème, à l'intérieur de ce Parc.

A+ Marc Lassalle



Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 26 Novembre 2009 - 17:52:58
Le directeur étant "souverain", c'est à dire pouvant prendre les mesures selon son bon plaisir, il est évident que l'on peut l'attaquer au tribunal administratif et même au civil est au pénal pour justification de ses décisions concernant une limitation abusives des droits par rapports aux legislations françaises et européennes... ho la belle faille......   :lol:
C'est pas un peu fort?
sinon, j'ai contacté la LPO qui m'a confirmé l'existance d'observations de nidification echouée par la présence de parapentes. Un stagiaire a travaillé dessus dans les Grandes Causses sur le Percnoptère; et ces observations sont sans appel: abandon du nid pendant plusieurs heures faisant echouer l'éclosion, un couple est allé jusqu'à tuer son petit de stress.
Un observateur suisse (mais de la LPO), a fait ces mêmes conclusions sur le Circaète en Isère.

Il m'envoie tou ça et je le mettrai sur le forum pour convaincre les sceptiques  ;)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 18:01:25
Juste à nouveau un hommage au travail difficile de Marc qui essaye de faire au mieux et c'est pas facile.... Mais je pense malgré ça qu'en cas d'impasse la voie judiciaire devrait être explorée, au moins sur un parc ou les choses seraient vraiment bloquées, afin de voir ce que ça donne... il n'y aurait, localement, rien à perdre... par contre, en cas de victoire..................

Il est clair que les directeurs des Parcs sont "souverains" et donc personnellement responsables. A ce titre ils sont personnellement attaquables sur leurs décisions, non seulement es-qualités devant les tribunaux administratifs, mais aussi à tire personnel au civil et au pénal.... c'est ce qui se passe avec les maires depuis leur changement de statut.
Bref je suis sur qu'il y aurait matière à faire subir une énorme pression judiciaire sur un directeur pour le faire céder et même, à le faire condamner.... EVIDEMENT ce n'est pas souhaitable si on peut rétablir nos droits autrement, mais c'est une voie que la fédé devrait défricher au minimum de façon exploratoire avec un avocat pour voir ce que ça pourrait donner.

Citation
Un stagiaire a travaillé dessus dans les Grandes Causses sur le Percnoptère; et ces observations sont sans appel: abandon du nid pendant plusieurs heures faisant echouer l'éclosion, un couple est allé jusqu'à tuer son petit de stress.
un stagiaire? un seul nid? heuuuuuuu.... avant même de voir je suis septique...  :grat:


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 26 Novembre 2009 - 18:04:36
Citation
Un stagiaire a travaillé dessus dans les Grandes Causses sur le Percnoptère; et ces observations sont sans appel: abandon du nid pendant plusieurs heures faisant echouer l'éclosion, un couple est allé jusqu'à tuer son petit de stress.
un stagiaire? un seul nid? heuuuuuuu.... avant même de voir je suis septique...  :grat:
J'étais sûr que tu allais me répondre ça, tsss...  :roll:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 18:09:51
Ben franchement essaye d'annoncer un truc qui ait au moins l'air un peu serieux aussi.... tsss  :mdr:

et heu le stagiaire il était en 4eme ou c'était un grand de 2nde?  :mrgreen:  (je me moque un peu mais c'est gentiment  :trinq: )

 ;)



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: Man's le 26 Novembre 2009 - 18:13:09
un stagiaire? un seul nid? heuuuuuuu.... avant même de voir je suis septique...  :grat:

Aaaah, encore un topic où le Vautour et sa bonne foi légendaire sont seuls contre tous ! ;)
Sur l'autre topic (LPO), tu demandais à avoir ne serait-ce qu'un seul exemple prouvant qu'on pouvait déranger les rapaces ; On te le donne, et bien sûr, ca ne te suffit pas... :roll:

Ca va, sinon, dans la fosse ? :sors:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 18:15:07
 :P


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: marc le 26 Novembre 2009 - 18:47:45
Citation
Un stagiaire a travaillé dessus dans les Grandes Causses sur le Percnoptère; et ces observations sont sans appel: abandon du nid pendant plusieurs heures faisant echouer l'éclosion, un couple est allé jusqu'à tuer son petit de stress.
un stagiaire? un seul nid? heuuuuuuu.... avant même de voir je suis septique...  :grat:

Tu serais étonné du boulot que peut faire un stagiaire  :coucou: De nos jours, ça veut souvent dire (attention, pas toujours, je ne fais pas d'un cas une généralité comme certains oiseaux ici :coucou:) : "quelqu'un de tout à fait qualifié à un prix défiant tout concurence (quand il est payé)".


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 18:50:54
Certes.


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: piwaille le 26 Novembre 2009 - 19:02:28
Citation
Un stagiaire a travaillé dessus dans les Grandes Causses sur le Percnoptère; et ces observations sont sans appel: abandon du nid pendant plusieurs heures faisant echouer l'éclosion, un couple est allé jusqu'à tuer son petit de stress.
un stagiaire? un seul nid? heuuuuuuu.... avant même de voir je suis septique...  :grat:

Tu serais étonné du boulot que peut faire un stagiaire  :coucou:
je pense que la question ne remet pas en cause le boulot du stagiaire dont on sait qu'il peut être techniquement plus pointu que son chef et qu'il peut souvent être plus motivé et donc fournir plus de boulot ...
pour moi le point mis en avant c'est le manque de méthode scientifique qui est souvent LE reproche fait aux organismes LPO.
on ne tire pas de conclusion d'ordre statistique d'une observation d'un nombre de cas dérisoire etc ...

le problème c'est qu'on en surfe pas avec les mêmes régles du jeu : une fédé devra apporter une étude statistique en bonne et due forme pour prouver que des milliers de parapentistes longent la falaise ouest de la chartreuse sans dommage, idem du coté ouest des aravis. Tandis que par la mission des PN (protection) il suffira à une LPO de sortir un cas où ça s'est mal passé pour avoir gain de cause.
il y avait peut être une autre corrélation dans le cas étudié ... mais le manque de rigueur scientifique ne laisse la place qu'aux supputations. la sur écoute permet que ces conclusions présentées en grandes pompte reçoivent toute l'écoute qu'il ne faudrait pas  :fume:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: levautour le 26 Novembre 2009 - 19:08:09
 :+1:  :bravo:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: yeager le 26 Novembre 2009 - 19:50:10
Bonjour, je viens de rentrer et découvre que la vidéo sur le vol avec les aigles et l'article entre la ffvl et la lpo que j'ai posté a déclenché une sacré polémique, merci à tous et toutes pour tous ces éclaircissements, au moins on en retiens une chose dans l'aspect général est que l'homme volant :lol:  prend conscience de la nature qui nous entoure et qui nous donne tous ces moments inoubliables.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: graculus le 27 Novembre 2009 - 09:17:53
Quelques petites précisions :

Il y a certes dans certains Parcs Régionaux quelques zones naturelles "protégées" où le vol est interdit (ex au Mont Aiguille) et on peut vraiment se demander pourquoi...

Ce secteur se situe dans la Réserve naturelle des Hauts Plateaux du Vercors, qui bénéficie d'une réglementation spécifique, dans laquelle tout survol à moins de 300m est interdit.
Un certain nombre de parcs naturels régionaux hébergent des réserves naturelles (Hauts de Chartreuse, Ristolas-Mt Viso, Chastreix-Sancy, Chaudefour...)

l'interdiction de survol à moins de 1000 m / sol concernait en fait les seuls vols motorisés

et sauf erreur, les planeurs également...

Le directeur étant "souverain", c'est à dire pouvant prendre les mesures selon son bon plaisir

Ses décisions s'appuient néanmoins sur les recommandations d'un conseil scientifique et d'un conseil d'administration...


Titre: Re : Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: maxcnosos le 27 Novembre 2009 - 19:23:16
on ne tire pas de conclusion d'ordre statistique d'une observation d'un nombre de cas dérisoire etc ...

le problème c'est qu'on en surfe pas avec les mêmes régles du jeu : une fédé devra apporter une étude statistique en bonne et due forme pour prouver que des milliers de parapentistes longent la falaise ouest de la chartreuse sans dommage, idem du coté ouest des aravis. Tandis que par la mission des PN (protection) il suffira à une LPO de sortir un cas où ça s'est mal passé pour avoir gain de cause.
il y avait peut être une autre corrélation dans le cas étudié ... mais le manque de rigueur scientifique ne laisse la place qu'aux supputations. la sur écoute permet que ces conclusions présentées en grandes pompte reçoivent toute l'écoute qu'il ne faudrait pas  :fume:
Je rappelle juste une chose, le Vautour Percnoptère est une espèce inscrite à liste rouge française et mondiale en danger d'extinction (voir le fil sur la LPO pour les liens), et la population française est estimée à seulement 60 couples, ce qui est très faible.
Donc le nombre de cas "dérisoire" dans le cas du Percno impacte en fait directement  la population et peut contribuer à sa disparition.
ça aurait été une buse, je m'en serais tamponné le coquillard, mais là on est sur une espèce en voie d'extinction, le rapport n'est plus le même.
Pour l'étude statistique prouvant le non-dérangement des parapentistes, il en est aujourd'hui de même pour un grand nombre d'activités et d'aménagements où il faut fournir une étude d'impact prouvant la non-destruction d'espèces protégées pour pouvoir se faire; ou dans le cas contraire proposer des mesures compensatoires suffisantes palliant la destruction. Et la tendance est à l'imposer à presque tout, comme maintenant pour le défrichage dans un bois si celui-ci fait plus de quatre hectares.


Titre: Re : Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Naturels
Posté par: MichelM le 27 Novembre 2009 - 22:57:36
pour moi le point mis en avant c'est le manque de méthode scientifique qui est souvent LE reproche fait aux organismes LPO.

etc....

Ha !
Dénigrez, dénigrez, il en restera toujours quelque chose, hein.

La manière même dont est formulée l'assertion ci-dessus ("organismes LPO" ne veut rien dire) laisse supposer que la secte scientiste  :mrgreen: se pose juge envers autrui sans vraiment savoir de quoi il est question.

Pour la méthodologie utilisée les accusés (la honteuse LPO) publient des documents sur leur site en toute transparence.
Libre à nos grands spécialistes ici de prendre contact avec eux pour améliorer leur manière de faire.

Sinon une chose qui ne peut être niée c'est le rôle du travail fait sur le terrain, surtout l'observation, pendant des heures et des jours, par toutes les conditions, par des gens de divers horizons (chasse, LPO, ...) qui sont au coeur même du sujet, pendant que d'autres pondent des théories fumantes sur le web...




Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 28 Novembre 2009 - 11:13:24
Faudra alors qu'on m'explique pourquoi le percnoptère si rare on le voit souvent sur nos sites. Dès qu'il y a une vache ou une brebis crevée dans le coin tu peux être sur qu'ils rappliquent en même temps que les vautours fauves, c'est d'ailleurs rigolo parce qu'ils sont moins costauds que les buitres et ils se font virer quand ils s'approchent des charognes. cet été y a un couple et un jeune qui ont passé une bonne semaine 100m en contrebas du déco sur la gauche, se posant, décollant sans se soucier des voiles qui tournaient dans le coin. Si on est si dérangeant que ça comment se fait-il qu'ils soient ici et pas ailleurs dans des coins où il n'y a pas de vol libre?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: dawa grup le 28 Novembre 2009 - 12:26:15
parce que "ventre creux n'a pas d'oreille !"    :D


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: levautour le 28 Novembre 2009 - 12:55:58
Citation
la secte scientiste

la science une secte? voyons qui a dis ça? :grat:  Galilée? non..... Torkémada? non j'y suis... rael !!


c'est n'importe quoi....  :roll:


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 13:18:04
Faudra alors qu'on m'explique pourquoi le percnoptère si rare on le voit souvent sur nos sites. Dès qu'il y a une vache ou une brebis crevée dans le coin tu peux être sur qu'ils rappliquent en même temps que les vautours fauves, c'est d'ailleurs rigolo parce qu'ils sont moins costauds que les buitres et ils se font virer quand ils s'approchent des charognes. cet été y a un couple et un jeune qui ont passé une bonne semaine 100m en contrebas du déco sur la gauche, se posant, décollant sans se soucier des voiles qui tournaient dans le coin. Si on est si dérangeant que ça comment se fait-il qu'ils soient ici et pas ailleurs dans des coins où il n'y a pas de vol libre?
Répété je ne sais pas combien de fois: ne prend pas ton cas particulier pour une généralité. Et si tu avais lu un peu la répartition du Percno, il est surtout dans les Pyrénées et en Provence, donc c'est normal que tu en voies, c'est pas pour autant qu'il est commun. Faut prendre un peu de recul que diable!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: levautour le 28 Novembre 2009 - 13:23:15
C'est pas une généralité... juste un indice.... un indice de "non-dérangement" qui concorde avec des centaines d'autres indices du même genre... et en face? des "croyances" qui s'appuient sur... sur quoi au fait???


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 13:34:16
C'est pas une généralité... juste un indice.... un indice de "non-dérangement" qui concorde avec des centaines d'autres indices du même genre... et en face? des "croyances" qui s'appuient sur... sur quoi au fait???
D'autres indices fait pas des observations.
Pourquoi vos observations seraient plus pertinentes que celles de la LPO, ah je sais parce que vous savez tout et tout ce que vous voyez est parole d'évangile.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: levautour le 28 Novembre 2009 - 13:41:38
J'ai pas dis ça.... une fois de plus on me fais dire ce que j'ai pas dis....  :roll:

Nos observations ne sont pas plus pertinentes que celles de la LPO... d'ailleurs elles sont où les observations de la LPO? et y'en a combien...?

Les notres, par centaines, montrent des rapaces à quelques mètres ou dizaines de mètres de parapentes sans que ça leur pose problème.... je ne dis rien de plus.... et rien de moins.... ça ne prouve rien de façon incontestables mais ce sont des indices multiples, nombreux et concordant... face à.... quoi au fait?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 13:50:17
Je suis saoulé de ces discutions stériles. Je crois de toute façon qu'il n'y a pas moyens de te (vous) faire entendre qu'il y a des problèmes sur certaines espèces, sur certains lieux, j'ai donné des exemples. D'autres suivront, je les transmettrai dés que je les ai.
Mais dire que voler avec des vautours sans que ça les dérangent est une chose, de là à généraliser à toutes les espèces, c'est tout sauf scientifique. Donc les pseudo-scientifiques qui font de leurs cas personnels des généralités universelles  :fume: .
Je m'arrête donc là dans la discution et je te laisse le dernier mot, pour te faire plaisir ;)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: levautour le 28 Novembre 2009 - 13:57:25
Citation
de là à généraliser à toutes les espèces, c'est tout sauf scientifique

C'est bien pourquoi je ne l'ai pas fait..... je n'ai rien dis de tel.... pourquoi systématiquement, caricature t'on ce que je dis? parce que sinon c'est plus difficile de répondre?

Citation
Donc les pseudo-scientifiques qui font de leurs cas personnels des généralités universelles 

qui a fait ça ici? pas moi.... ce serait pas mal de me lire et me me répondre plutot que de répondre à des arguments que je n'ai pas utilisés.... et dans le genre pseudo scientifique il me semble que la LPO qui affirme qu'on dérange, sans preuves, sans études, sans observations (sauf celle d'un stagiaire) c'est pas mal non plus !!! Le fantasme et l'idéologie... c'est ça la "bonne" science, face à celle qui se base sur le réel et qui demande des études pour y voir plus clair???


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 14:00:27
Citation
de là à généraliser à toutes les espèces, c'est tout sauf scientifique

C'est bien pourquoi je ne l'ai pas fait..... je n'ai rien dis de tel.... pourquoi systématiquement, caricature t'on ce que je dis? parce que sinon c'est plus difficile de répondre?
Parce que tu n'arrêtes pas de le faire peut-être :mrgreen:
Je relis souvant l'ensemble du fil avant de répondre et je vois beaucoup de réponses caricaturales de ta part, donc voila le résultat, on te caricature...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 28 Novembre 2009 - 14:04:28
Citation
Répété je ne sais pas combien de fois: ne prend pas ton cas particulier pour une généralité. Et si tu avais lu un peu la répartition du Percno, il est surtout dans les Pyrénées et en Provence, donc c'est normal que tu en voies, c'est pas pour autant qu'il est commun.

Vous êtes très forts (les écolos) pour faire dire aux autres ce qu'ils n'ont pas dit. Je n'ai jamais dit que le percnoptère n'était pas rare, j'ai dit qu'il y en avait chez nous au contact du vol libre.  Il ne manque pas d'espaces à proximité (le PN par ex) où il n'y a pas de vol libre et pas de percnoptère, donc si on le dérangeait il irait voir ailleurs, comme ce n'est pas le cas j'en déduis qu'on ne le dérange pas...
D'autre part c'est curieux votre façon de raisonner, dans mon cerveau d'idiot du village de fond de vallée même pas ornitho c'est dire, j'aurais tendance à penser qu'il y a problème là où il n'y a pas de percnoptère, pas là où il en reste.
Mais bon vous êtes sans doute comme le gars qui cherche ses clés sous un lampadaire, c'est pas là qu'il les a perdu mais au moins y a de la lumière...



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: levautour le 28 Novembre 2009 - 14:05:51
Citation
Parce que tu n'arrêtes pas de le faire peut-être 

alors maxcnosos montre moi ou j'ai dis que les observations des parapentistes prouvaient qu'on ne dérangeait pas la reproductions des espèces menacées et je te le concède de bonne grâce.....

pour ma part je répond toujours au arguments des autres, pas à ceux que je voudrais qu'ils utilisent pour que ce soit plus facile de répondre....   :P


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 28 Novembre 2009 - 14:06:12
face à.... quoi au fait?
ben moi j'ai lu face à une affirmation telle que "1 couple de je sais plus quel rapace dans 1 coin reculé de la chartreuse qui aurait du mal à faire des petits et donc "on" demande aux (nombreux) randonneurs de ne pas sortir leur (rares) ailes pour décoller du dit cirque où ils nichent"

alors ouaip, 1 couple ça fait 2 zoiseaux, ça commence à faire un échantillon statistique ... :bang:
oui aussi, pour observer 1 couple il faut y passer des 100e de jours et de nuits ...
c'est malheureusement le genre de caricature qu'on observe et qu'on dénonce !

pour ma par il m'est arrivé de déranger des oiseaux en période de nidification. ils me l'ont clairement fait comprendre, je me suis écarté ... peut être que d'autres espèces sont plus "timides" ... mais de là à proposer des solutions illégales (c'est pas le président d'un parc qui a autorité sur la circulation aérienne) caricaturales et démesurées, je dis non !

si jamais 1 gus de la LPO (et autres machins du meme accabit) a un acident de voiture, est-ce qu'on va aller crier sur tous les toits forum de voiture et autres centres de sécurité routières qu'ils faut leur annuler le permis à TOUS  et la preuve scientifique est évidente : c'est pask'ils doivent bien rouler avec le nez en l'air.

Alors j'ai "critiqué" le "truc" de la chartreuse ... mais c'est finalement, une mauvaise observation (à mon sens) qui a conduit à une bonne décision : une limitation assez ponctuelle ...
je connais un autre site où la combe à gauche en sortie de déco est "interdite" pour une raison similaire ...
interdire le survol de tout un parc et à 1000m est tout simplement insensé (à mon avis à moi que je donne même si on ne me l' pas demandé :D )


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 14:27:52
Il ne manque pas d'espaces à proximité (le PN par ex) où il n'y a pas de vol libre et pas de percnoptère, donc si on le dérangeait il irait voir ailleurs, comme ce n'est pas le cas j'en déduis qu'on ne le dérange pas...
D'autre part c'est curieux votre façon de raisonner, dans mon cerveau d'idiot du village de fond de vallée même pas ornitho c'est dire, j'aurais tendance à penser qu'il y a problème là où il n'y a pas de percnoptère, pas là où il en reste.
Début de réponse: " le il irait voir ailleurs", il faut connaître la biologie d'une espèce pour savoir pourquoi il est là et pas ailleurs. Comme beaucoup de rapaces, ceux-ci s'inter-excluent, et s'il est présent à cet endroit c'est parce qu'il n'a pas d'autres choix. D'autres couples d'autres espèces occupent le terrain et comme tu l'as dit, il se fait virer par les Vautours fauves. De plus, c'est une espèce migratrice donc qui ne peut occuper que l'espace laissé libre au printemps par les autres.
Pour que le Percno occupe des territoires où il a disparu, il faut bien que sa population augmente et se disperse; donc il faut favoriser là où il en reste et donnait des conditions favorables à son installation ailleurs.
La présence du Percno dans ton coin est sans doute liée à un charnier qui a été créé à la base pour le Vautour fauve, tu peux peut-être me le confirmer.
face à.... quoi au fait?
ben moi j'ai lu face à une affirmation telle que "1 couple de je sais plus quel rapace dans 1 coin reculé de la chartreuse qui aurait du mal à faire des petits et donc "on" demande aux (nombreux) randonneurs de ne pas sortir leur (rares) ailes pour décoller du dit cirque où ils nichent"

alors ouaip, 1 couple ça fait 2 zoiseaux, ça commence à faire un échantillon statistique ... :bang:
oui aussi, pour observer 1 couple il faut y passer des 100e de jours et de nuits ...
c'est malheureusement le genre de caricature qu'on observe et qu'on dénonce !

pour ma par il m'est arrivé de déranger des oiseaux en période de nidification. ils me l'ont clairement fait comprendre, je me suis écarté ... peut être que d'autres espèces sont plus "timides" ... mais de là à proposer des solutions illégales (c'est pas le président d'un parc qui a autorité sur la circulation aérienne) caricaturales et démesurées, je dis non !

si jamais 1 gus de la LPO (et autres machins du meme accabit) a un acident de voiture, est-ce qu'on va aller crier sur tous les toits forum de voiture et autres centres de sécurité routières qu'ils faut leur annuler le permis à TOUS  et la preuve scientifique est évidente : c'est pask'ils doivent bien rouler avec le nez en l'air.

Alors j'ai "critiqué" le "truc" de la chartreuse ... mais c'est finalement, une mauvaise observation (à mon sens) qui a conduit à une bonne décision : une limitation assez ponctuelle ...
je connais un autre site où la combe à gauche en sortie de déco est "interdite" pour une raison similaire ...
interdire le survol de tout un parc et à 1000m est tout simplement insensé (à mon avis à moi que je donne même si on ne me l' pas demandé :D )
Je suis d'accord avec toi, tu dis que le dérangement peut exister et qu'il faut prendre des mesures ponctuelles pour le limiter. Je n'en disais pas plus...
Pour les PN, je suis aussi d'accord, je ne pense pas que l'activité parapente puisse être un grand trouble pour la faune, si celui-ci est fait dans des proportions raisonnables avec des règles à respecter.
Mais je crois que M. Lassalle a bien expliqué pourquoi on est là (loi des PN datant de Mathusalem et modification récente de cette loi), et que les négociations sont en cours, donc je vois pas pourquoi on doit se plaindre.
Pour la caricature, je laisse les lecteurs des fils concernés jugés par eux-mêmes, car nous ne sommes pas objectifs.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 28 Novembre 2009 - 17:31:21
Bonjour,

Je rappelle (une nouvelle fois) que dans le cadre de la nouvelle loi sur les Parcs nationaux, nous réclamons de lever l'interdiction de vol actuelle et de nous autoriser de voler dans le coeur des Parcs en affirmant haut et fort que notre pratique n'est pas contradictoire avec les missions de protection de la biodiversié des Parcs.

Mais nous sommes prêts à accepter d'éventuelles limitations ponctuelles (dans l'espace et dans le temps au cours de l'année) si on nous explique que certaines zones particulières limitées sont vraiment "sensibles" à certains moments.

Certains trouveront que cette positon générale est défaitiste et qu'il faudrait exiger de pouvoir voler partout et tout le temps sans limitations, mais cette position me semble tout simplement intenable.

Comme je l'ai dit, si nous obtenons pour l'ensemble des Parcs nationaux la même souplesse que celle que nous avons actuellement dans celui des Ecrins, ce serait, me semble-t-il, exceptionnel pour tous les pilotes.

Nous n'en sommes bien sûr pas là, mais les réunions de travail commencent sur ce sujet et je crois :

- qu'il faut être présent et y participer,
- qu'il faut exprimer nos souhaits et expliquer en quoi consiste notre sport (trop souvent méconnu),
- qu'il ne faut pas accepter n'importe quel type d'interdictions parfaitement injustifiées (du type de la distance de 700 m par rapport aux falaises "sensibles" par exemple).

D'autres proposent de ne négocier avec personne et d'aller devant les tribunaux pour obtenir gain de cause.
Ce n'est clairement pas la position de la FFVL.

A+ et bons vols.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 28 Novembre 2009 - 18:20:19
Figurez vous que le coup des 700m on était prêts à l'accepter dans les Pyrénées pour le gypaète. L'argument du PN pour maintenir l'interdiction de vol était la situation critique du gypaète, ok c'était plausible mais le gypaète est rare, il n'y a pas une aire tous les 200m donc on leur a mis le deal entre les mains: En échange de l'autorisation de voler dans les zones du parc sans aire de gypaète on proposait de respecter leur fameuse ( fumeuse?) distance de 700m autour de TOUTES les aires de gypaète de la chaine, parc ou pas, bel effort, non? parce que hors de la zone centrale le PN n'a aucune légitimité à nous casser les pieds.
Que croyez vous que le PN en la personne de son directeur a répondu à ça?
Accrochez vous ça devient drôle:

Dans un premier temps qu'il ne pouvait pas nous dire où étaient les aires pour des raisons de confidentialité, risque de dérangement et que donc de ce fait il ne pouvait nous dire non plus où on pouvait voler et donc l'interdiction de vol partout dans le parc était maintenue.
Zont du faire leurs études d'écologie chez les jésuites ça vous paraît pas?

Comme on n'est pas complètement abrutis, que les oiseaux on est bien placé pour les voir voler, qu'on a des jumelles nous aussi et des copains bien informés, on a fini par savoir l'emplacement des aires et oh surprise elles ne sont pas dans le PN, donc on pourrait voler partout dans le coeur du parc sans déranger le gypaète. En apprenant qu'on savait ça le dirlo a failli avaler sa cravate soit disant, mais rassurez vous, bien qu'ayant reconnu la localisation des aires la situation ne s'est pas débloquée pour autant et du coup on s'est avisé qu'on dérangeait sans aucun doute d'autres bestioles. si ça se trouve en passant à moins de 1000m/sol l'onde de pression perturbe les taupes et risque de faire effondrer le cirque de Gavarnie...
Leur position est purement dogmatique et ils sont d'une mauvaise foi absolue.
alors quand "on" me dit qu'il faut discuter, négocier avec ces gens là, ça me fait comme une crispation!
;-)


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Mathieu le 28 Novembre 2009 - 18:31:42
 :coucou:

J'ai suivi la discussion sur les percnoptères, je trouve tout ça intéressant, mais j'ai pas bien compris pourquoi piment était accusé de généraliser quand il citait un exemple de bonne cohabitation, alors que visiblement l'hypothèse de la gêne repose elle aussi sur une seule observation. Est-ce que c'est la méthode d'observation qui est en cause? Est-ce que le fait que les percno choisissent de nicher près des parapentes, même s'ils ont certaines raisons de le faire, ne montre pas qu'ils s'y trouvent pas si mal?

Maxconos, tu dis que les rapaces s'auto-excluent. OK, mais l'exemple de piment montre dans ce cas que ces percnos ont préféré la proximité des parapentistes à celle d'autres espèces, non? C'est pas à prendre en compte, ça?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: makumba961 le 28 Novembre 2009 - 18:35:12
à mon avis, tout dépend s'ils ont "préféré" ou pris cette option "par défaut".
les grands rapaces semblent tuer les petits, les parapentistes ne les tuent pas, donc ils "choisissent" cet endroit "par défaut", mais rien ne dit qu'ils ne souffrent pas de cette proximité.


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 18:56:53
:coucou:

J'ai suivi la discussion sur les percnoptères, je trouve tout ça intéressant, mais j'ai pas bien compris pourquoi piment était accusé de généraliser quand il citait un exemple de bonne cohabitation, alors que visiblement l'hypothèse de la gêne repose elle aussi sur une seule observation. Est-ce que c'est la méthode d'observation qui est en cause? Est-ce que le fait que les percno choisissent de nicher près des parapentes, même s'ils ont certaines raisons de le faire, ne montre pas qu'ils s'y trouvent pas si mal?

Maxconos, tu dis que les rapaces s'auto-excluent. OK, mais l'exemple de piment montre dans ce cas que ces percnos ont préféré la proximité des parapentistes à celle d'autres espèces, non? C'est pas à prendre en compte, ça?
En fait, le problème des Percnos ne se base pas seulement sur une obs, c'était un exemple que m'avait donné un contact de la LPO au téléphone; en attendant de rassembler un maximum de données de leur biblio, qu'ils me la transmettent et que je vous les donnent.
Les arguments de Piment et du Vautour pour considérer que le parapente n'est pas une gêne s'appuient sur des observations personnelles, certes intéressantes, mais ne pouvant déboucher sur une conclusion quant au rapport rapaces-parapente. Le fait que par exemple les rapaces suivent ou enroulent avec des parapentes n'est pas le fait qu'ils recherchent notre compagnie mais que c'est leurs comportements naturelles (ils en enroulent bien d'autres sans parapente), le croire c'est faire de la transposition: affecter un sentiment humain à un animal sauvage. Peut-être y a-t-il aussi de la curiosité à savoir si ce truc énorme est un concurrent ou non. De lá, il faut aussi considérer que les rapaces n'ont pas le même comportement en vol et sur leurs sites de nidification, ils sont beaucoup plus sensibles à cette période. Le meilleur exemple est le Milan noir qui en migration se regroupe en plusieurs dizaines voire centaines d'individus (Piment en a fait les frais je crois, c'est trés impressionant à voir) et en reproduction ils peuvent pas sacquer la présence d'un congénère autour de leurs nids. Cela ne pose pas de problèmes aussi sur les sites de nourrissage, comme les decharges.
Un autre exemple est un couple de buses qui a été descendu car il s'attaquait à des joggeurs qui passaient trop près de leurs nids et en ont lacérés plus d'un, c'était en Loire-Atlantique.
Les Percnos n'ont pas "préféré" la présence des parapentistes, ils n'ont pas eu le choix par concurrence avec les autres espèces, plus par défaut que par choix. De plus, un couple est extrémement fidèle à la localisation de son nid d'une année sur l'autre. Donc ils étaient sans doute là avant et ce sont les parapentistes qui ont "préféré" voler prés de leurs nids.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 28 Novembre 2009 - 19:09:39
houla Makumba, tu ne vas pas te faire des copains à la LPO en disant ça, depuis 3 ans ils démontrent par A + B à tous les bergers de la chaine que les vautours ne tuent jamais rien, jamais, ils ne mangent que de la viande froide (et sans mayo en plus). bon y a bien des pecs de fond de vallée qui en ont trouvé en train de bouffer leur vache venant de vêler (vivante la vache et je te laisse deviner par où ils attaquent), des veaux vivants sauvés par l'éleveur d'une nuée de vautours avec les yeux crevés mais bon c'est des pecs de fond de vallée, pas des ornithos diplômés avec la carte de la LPO. De toute façon les vautours ne peuvent pas changer de régime alimentaire comme ça, faudrait des millions d'années d'évolution pour ça. d'ailleurs mon chat a mis 3 millions d'années à intégrer la notion de frigo avec de la bouffe dedans.
Donc les vautours fauves ne tuent pas les petits percnoptères, d'ailleurs ils sont tous objecteurs de conscience les vautours. Par contre que les corbeaux ne soient pas contre un petit casse dalle dans un nid ça c'est sur, mais que nous on fasse peur à des bestioles aussi maligne que les corbeaux au point de les éloigner des bébés percno ça fait un peu walt disney comme histoire...

P.S.1 heu Max chuis pas complètement niaiseux, j'ai comme un peu capté que les vautours ne nous aiment pas plus que ça, juste les pompes sont au même endroit pour tout le monde.
P.S.2 En fait dans mon cas je vole tellement bien que les papas vautours amènent leur fiston voler avec moi pour les faire progresser en thermique.
Sisi sans déconner!


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 20:12:06
houla Makumba, tu ne vas pas te faire des copains à la LPO en disant ça, depuis 3 ans ils démontrent par A + B à tous les bergers de la chaine que les vautours ne tuent jamais rien, jamais, ils ne mangent que de la viande froide (et sans mayo en plus). bon y a bien des pecs de fond de vallée qui en ont trouvé en train de bouffer leur vache venant de vêler (vivante la vache et je te laisse deviner par où ils attaquent), des veaux vivants sauvés par l'éleveur d'une nuée de vautours avec les yeux crevés mais bon c'est des pecs de fond de vallée, pas des ornithos diplômés avec la carte de la LPO. De toute façon les vautours ne peuvent pas changer de régime alimentaire comme ça, faudrait des millions d'années d'évolution pour ça. d'ailleurs mon chat a mis 3 millions d'années à intégrer la notion de frigo avec de la bouffe dedans.
Donc les vautours fauves ne tuent pas les petits percnoptères, d'ailleurs ils sont tous objecteurs de conscience les vautours. Par contre que les corbeaux ne soient pas contre un petit casse dalle dans un nid ça c'est sur, mais que nous on fasse peur à des bestioles aussi maligne que les corbeaux au point de les éloigner des bébés percno ça fait un peu walt disney comme histoire...

P.S.1 heu Max chuis pas complètement niaiseux, j'ai comme un peu capté que les vautours ne nous aiment pas plus que ça, juste les pompes sont au même endroit pour tout le monde.
P.S.2 En fait dans mon cas je vole tellement bien que les papas vautours amènent leur fiston voler avec moi pour les faire progresser en thermique.
Sisi sans déconner!
Encore un message caricatural, et on me dit que c'est moi qui les écrits  :roll: .
Pour le coup du vautour qui bouffe une vache en train de vêler, je te crois.
En fait ce comportement a déjà observé, mais ceci que récemment. Dû à quoi? à que les vautours ont la dalle. Dans les Pyrénées françaises et espagnols ont été mis en place des charniers pour favoriser l'expansion du Vautour fauve, et a favorisé aussi les autres charognards. Mais depuis peu, on a supprimé nombre de ces charniers, surtout du côté espagnol. La population avait fortement augmenté grâce à cet apport régulier de bouffe et avait fait explosé les taux de repro des colonies de vautours. Dans ces conditions, une population devenant trés présente sans bouffe se retrouve contraint d'attaquer de la viande fraîche pour survivre. Les populations se sont d'ailleurs éclatés à la recherche de bouffe, c'est pour ça que l'on voie des Vautours maintenant en Auvergne et même en Bretagne.
C'est une adaptation localisée je pense, qui devra disparaître, car non-viable pour le Vautour.
Après la position de la LPO, sans la défendre, est peut-être de ne pas montrer que cela est possible au risque que tout le monde crie haro sur le Vautour et qu'il redevienne chassable, avec quelques tirs "administratifs". Quand on voit déjà le nombre qui se fait descendre par des braconniers, ils n'ont pas besoin de ça.
ça fait comme le coup du loup, où on en a tiré un pour faire plaiz, sauf qu'on a du débourser une coquette somme à l'UE pour avoir tué une espèce en danger.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 28 Novembre 2009 - 20:22:03
Citation
Après la position de la LPO, sans la défendre, est peut-être de ne pas montrer que cela est possible au risque que tout le monde crie haro sur le Vautour et qu'il redevienne chassable, avec quelques tirs "administratifs".

Donc on peut absolument faire confiance à la LPO quand elle nous dit qu'on dérange les rapaces?
....


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 28 Novembre 2009 - 20:27:53
Rhôôô, mais tu sais que tu es chiant  :P
C'est mon interprétation, pas la position de la LPO, je ne la connais pas.
C'est ptet un extrémiste local qui veut faire des procés pour voler où il veut sauvegarder à tout prix le Vautour, j'en sais rien, il me faudrait en savoir plus.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 28 Novembre 2009 - 21:29:56
Par contre que les corbeaux ne soient pas contre un petit casse dalle dans un nid ça c'est sur, mais que nous on fasse peur à des bestioles aussi maligne que les corbeaux au point de les éloigner des bébés percno ça fait un peu walt disney comme histoire...
:dent: moi j'aime bien les histoires de la souris ... et si la LPO croit qu'on fait  :affraid: aux corbeaux, ils zont plus qu'à nous rémunérer pour les vols fait autour des nids de percos, tous ça pour sauver des poussins contres les horribles et terrifiques corbacs

 :mdr:
Ps: moi l'évolution des chats (même en 3 millions d'années) ça me fais pas sourire ... mes chats sont devenus alergiques au cri de la boite de conserve, à tel point qu'ils me grimpent sur les guiboles (pour faire cesser le bruit) même quand j'ouvre une boite de haricots verts :evil:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Janvier 2010 - 18:26:46
Au fait Marc, 2009 est terminée, rien de nouveau du côté du PN des Pyrénées. Tu sais si la situation a évoluée pour le Mercantour, ça semblait bien plus avancé chez vous l'été dernier.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 06 Janvier 2010 - 22:23:58
bonjour, j'ai lu tout ce fil, avec interet car vous paraissez bien suivre le dossier. Mon avis, faut faire confiance et négocier au cas par cas. Suis pas un fana des tribunaux parceque le vol libre doit rester pour moi un "plaisir"-loisir; Je suis peut etre naif, tant pis pour moi. Mais c'est vrai que j'ai un peu de mal à comprendre que l'on soit plus nefastes qu'une battue de chasseurs qu'attendent le cochon au bord de la route tout pres du 4X4. (Je généralise, y a surement des chasseurs bien ?...!...?). Bon pour en revenir au sujet du vol dans des parcs nationaux ca m'interesse car je monte svt sur le parc national des cevennes (famille) et si ca pouvait évoluer ca ouvrirait peut etre quelques perspectives. Or le nouveau decret du Parc national des cevennes est paru en ce début d'année Journal officiel janvier 2010 car son perimetre a été aggrandi. L'article 15 en page 13 dit que" le survol du parc à moins de 1000m pour des engins motorisé est interdit. Pour les engins non motorisés le survol à moins de 1000 m est reglemente par le directeur de l'etablissement public et le cas echéant soumis à autorisation."
Est ce une évolution ? La situation peut elle evoluer? Le nouveau conseil d'administration va se mettre en place au cours du 1er semestre. Affaire à suivre?Voila ma petite contribution sans pretention au suivi de ce dossier.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 07 Janvier 2010 - 16:02:19
L'article 15 en page 13 dit que" le survol du parc à moins de 1000m pour des engins motorisé est interdit. Pour les engins non motorisés le survol à moins de 1000 m est reglemente par le directeur de l'etablissement public et le cas echéant soumis à autorisation."
Est ce une évolution ? La situation peut elle evoluer? Le nouveau conseil d'administration va se mettre en place au cours du 1er semestre. Affaire à suivre? Voila ma petite contribution sans pretention au suivi de ce dossier.

C'est bien sûr une évolution essentielle : le nouveau décret des Parcs nationaux distingue (enfin !) les aéronefs motorisés et les non motorisés :

- pour les premiers l'ancienne réglementation qui s'appliquait à TOUS les aéronefs (motorisés ou non) est maintenue : pas de décollage ni d'atterissage dans le coeur des Parcs, aucun survol en-dessous de 1000 m / sol,
- pour les seconds : réglementation et/ou autorisation : c'est sur ce point que les discussions portent entre les délégués FFVL et les Parcs, mais les choses avancent lentement.

. Pyrénées : une 1° réunion a eu lieu début décembre et sera suivie d'autres,
. Cévennes : des discussions sont en cours et le climat est plutôt positif,
. Mercantour : nous attendons une convocation pour une réunion consacrée au vol libre qui doit avoir lieu en janvier,
. Ecrins : un groupe de travail fonctionne (dont je fais partie) pour négocier et finaliser le contenu de la nouvelle convention qui succèdera à celle de 1999 (mais le principe de pouvoir continuer à voler dans ce Parc, sous certaines réserves, semble acquis),
. Futur Parc des Calanques: j'ai participé à une 1° réunion en novembre, une autre aura lieu mardi prochain (à laquelle je vais participer),
. Vanoise : les discussions sont difficiles avec ce Parc et semblent ne pas avancer vraiment (du moins à ma connaissance).

Les dossiers avancent donc moins vite qu'on ne l'espérait, mais aucune porte n'est aujourd'hui fermée et les délégués FFVL travaillent pour obtenir des réglementations plus souples que les interdictions antérieures.

Nous mettons systématiquement en avant l'exemple du Parc des Ecrins dans lequel il est possible de voler, en toute légalité, depuis plus de 10 ans sans que cela n'entraîne le moindre problème.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 07 Janvier 2010 - 22:09:21
. Pyrénées : une 1° réunion a eu lieu début décembre et sera suivie d'autres,
. Cévennes : des discussions sont en cours et le climat est plutôt positif,
. Mercantour : nous attendons une convocation pour une réunion consacrée au vol libre qui doit avoir lieu en janvier,
. Ecrins : un groupe de travail fonctionne (dont je fais partie) pour négocier et finaliser le contenu de la nouvelle convention qui succèdera à celle de 1999 (mais le principe de pouvoir continuer à voler dans ce Parc, sous certaines réserves, semble acquis),
. Futur Parc des Calanques: j'ai participé à une 1° réunion en novembre, une autre aura lieu mardi prochain (à laquelle je vais participer),
. Vanoise : les discussions sont difficiles avec ce Parc et semblent ne pas avancer vraiment (du moins à ma connaissance).
karma+ pour ces (bonnes) nouvelles.
comme je (te) disais par mail, c'est vraiment bon de lire que la fédé oeuvre pour notre bien à tous ... ça donne envie de se joindre au mouvement et d'y rajouter nos (enfin mes) forces...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 08 Janvier 2010 - 20:08:59
Oui de bonnes nouvelles, en tout cas encourageantes. Merci à ceux qui font ce travail de négociation. je pense que le parapente a tout à gagner par la négociation. Et meme si certains sont las, (et je peux les comprendre) faisons confiance à ceux qui nous representent. Je pense aussi que les PN comprennent que tout interdire presente plus de risques (sanctuarisation, dépeuplement.....)que de faire quelques "ouvertures ou assouplissements". Peut etre que des sites de vol dans des PN pourraient faire l'objet d'un certain nbre de "règles" parce qu'ils sont dans des sites réputés plus sensibles. Reglementer une distance de vol/ rochers ou falaises parait plus délicat que par exemple inciter certains acces à des décos à pied. La rando parapente doit pas etre bp plus "erodante" que des descentes à VTT (activité que j'aime bp aussi). Bon mais tout ca ne sont que de modestes idées de quelqu'un qui s'interesse un peu à cela sans oser proposer s'y impliquer, yo. Trop imcompetent en la matiere. Alors bon courage à vous et merci pour nous tous. Amicalement. Philou Blanc 


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 28 Janvier 2010 - 21:28:32
bonjour yatildunouvo sur la reglementation sur le vol libre ds parcs nationaux ? Le parc des cevennes a vu son perimetre elargi, ce quiest l'occasion de revoir sonreglement. Je vais voir sur le site dudit parc et vous dirai si y a du nouveau.  :forum:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 28 Janvier 2010 - 21:40:56
 :grat:
bon je viens de regarder le nouveau decret du parc national des cevennes, ca reprend exactement ce que je vous avais ecrit il y a 3 semaines a savoir pour que les volants non motorises c'est "soumis à reglementation" du directeur; Connait on sa position ? ou peut on considerer qu'en absence de prise de position c'est "autorisé" ? Faut rien faire qui puisse menacer aux discussions en cours d'aboutir ? Ou alors yapadelézar ? Merci à ceux qui sont impliqués dans ces négo de tenir le  :forum:  au parfum. Amicalement.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 28 Janvier 2010 - 22:03:41
Bonsoir,

Les nouveaux décrets des Parcs sont tous identiques et prévoient effectivement la mise en place d'une "règlementation" en matière d'aéronefs non motorisés (deltas, parapentes, planeurs), à la place du régime d'interdiction précédent.

Mais les discussions vont moins vite que prévu (les Parcs doivent élaborer leur nouvelle charte de fonctionnement et le vol libre n'est qu'une infime partie des sujets qu'ils ont à traiter) et les nouvelles règlementations ne sont pas encore définies.

Il est tout à fait clair qu'en attendant celles-ci il faut respecter scrupuleusement les interdictions actuelles.
En pratiquant des "vols sauvages" dans les Parcs, on tendrait la perche à ceux qui sont réticents à assouplir la situation existante.

Il faut donc être à la fois patient et optimiste : les équipes de "référents FFVL" qui existent pour chacun des Parcs nationaux sont mobilisées et cherchent à entamer de réelles négociations avec les Parcs.

Pour le Mercantour, une réunion spécifique "vol libre" devait avoir lieu en janvier, mais elle a été retardée (peut-être en février ?).
Pour les Ecrins un groupe de travail de 8 personnes (4 pour le Parc et 4 pour la FFVL) a été constitué pour travailler sur le contenu de la future convention qui devrait remplacer celle de 1999, mais ce groupe de travail ne s'est pas encore réuni...

On ne s'endort pas et on reste vigilant.
On demande surtout aux Parcs de travailler avec nous pour élaborer des réglementations souples permettant une pratique du vol libre à la fois responsable et respectueuse des missions dévolues à un Parc national.
Les Ecrins montrent depuis plus de 10 ans que ceci est tout à fait possible.

Alors pas de vols sauvages s'il vous plaît !!!

Quand il y aura du nouveau et du concret, je le ferai savoir.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Masterpitrou le 28 Janvier 2010 - 22:38:32
Questions peut-être tordues : Est-ce que le sujet du speed riding est évoqué dans ces discussions ? Est-il considéré comme du vol ou une pratique terrestre au même titre que le ski de randonnée ? Vous voyez où je veux en venir. Sachant que la flore est à 1m5 sous son manteau de neige protecteur, que la faune terrestre est réfugiée à basse altitude et terrée dans les forêts et que la faune aérienne est en grande partie sous d'autres latitudes. Quelques 30 années de ski de randonnée dans les Pyrénées m'ont convaincu que les interdictions de vol dans les parcs nationnaux étaient d'une totale incongruité au moins en hiver.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 29 Janvier 2010 - 14:11:50
Le speed-riding ne pose en général pas de problèmes particuliers dans le coeur des Parcs puisqu'il se pratique généralement à partir de remontées mécaniques et qu'il n'y en a bien sûr aucune à l'intérieur du coeur des Parcs !

Il peut y avoir quelques soucis à la limite : c'est le cas par exemple pour la réserve du Combeynot située dans le coeur du Parc des Ecrins et à proximité du Col du Lautaret, haut lieu de pratique du speed-riding.
C'est d'ailleurs pour cette raison que l'un des 4 représentants de la FFVL dans les discussions avec le Parc des Ecrins est justement un speed-rider.

Par contre le speed-flying est bien sûr concerné par les nouvelles réglementations à venir pour les Parcs, mais dans ce cas la problématique est vraiment similaire à celle du parapente.

A+ Marc Lassalle



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 29 Janvier 2010 - 21:16:28
 :prof:
OK bien recu. Merci du travail engagé. Vu l'enjeu, ca vaut vraiment le coup d'attendre que les choses s'officialisent. Pas prendre le risque de tout faire capoter par des vols "sauvages". Bons vols


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Masterpitrou le 30 Janvier 2010 - 21:10:21
Pour ma part je parlais du speed riding pratiqué en dehors des zones de montagnes "commercialisées". Je me dis en effet que si les enclaves et autres adaptations faites sur les zones théoriquement protégées étaient possibles exemple les axes routiers, les stations de ski, et tout autre moyen dédié à l'utilisation intensive des milieux naturelles à des fins touristiques et sportives, peut-être que l'on pourrait obtenir une autorisation de l'usage du speed riding dans les parcs nationaux. Une façon de pratiquer le speed riding (rando ride) qui me tente beaucoup plus que de rester en station.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 31 Janvier 2010 - 22:38:31
Bonsoir,

En fait le groupe de travail ne s'est pas encore réuni (avec le Parc des Ecrins).
Seule une réunion générale a eu lieu en novembre au cours de laquelle a été décidée la mise en place de ce groupe de travail.
Il doit se réunir prochainement et je pense que l'activité de "rando-ride" dont tu parles (très peu développée actuellement) sera certainement évoquée.
En termes d'impact cette activité me semble plus proche du ski que du parapente (les phases de vol sont toujours très près du sol).
Comme le ski de randonnée est autorisé partout dans les Parcs, il ne devrait pas y avoir de difficultés pour obtenir une grande souplesse quant à la "rando-ride", du moins il me semble...

A+ Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Champlo le 07 Avril 2010 - 15:10:45
Où en est-on au nniveau du parapente dans le Mercantour??? Qu'est-il sorti des réunions de janvier???


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 07 Avril 2010 - 16:04:31
Bonjour à tous,

Désolé, je n'ai pas pris le temps de vous informer, mais le dossier du Parc national du Mercantour n'avance pas beaucoup.
Il y a bien eu une réunion de travail le 25 février avec les responsables du Parc au cours de laquelle ceux-ci nous ont fait part de leurs inquiétudes quant à l'ouverture du parapente dans le coeur du Parc dans la mesure où :

- l'accès aux cols ou sommets est relativement facile : tous les sommets sont en gros à moins d'1 heure et demi ou 2 heures de marche d'un parking, ce qui rend l'accès beaucoup plus facile que dans les Ecrins par exemple où les marches d'approche sont longues ; de plus il n'y a pas de glaciers ni de voie d'accès difficile dans le Mercantour (ce serait de la rando parapente et non du paralpinisme) : ils craignent une éventuelle surfréquentation...

- 2 routes (Col de la Cayolle et Col de la Bonette) traversent le coeur du Parc et il est exclu que l'on puisse à l'avenir venir en car ou voiture au col de la Bonette et décoller à plusieurs dizaines de pilotes à côté des véhicules,

- différentes espèces animales sont surveillées et suivies de près dans le Coeur du Parc, dont le Gypaète Barbu qui a été réintroduit récemment.

Il n'y a donc pas d'enthousiasme de leur part à ouvrir l'activité, mais le décret prévoit que le Directeur doit définir une règlementation en matière de sports aériens non motorisés.
En fait la Direction du Parc va demander au Conseil d'Administration du Parc (qui doit se réunir en avril) sur quelles bases elle va pouvoir discuter avec nous de cette future règlementation.
Le Directeur va-t-il avoir les mains libres pour définir celle-ci ou va-t-il être très contraint par le Conseil d'Administration ?
Quand celui-ci aura pris une positon de principe, la Direction du Parc doit nous recontacter pour des réunions de travail ciblées pour discuter, cartes à l'appui, les secteurs qui pourraient être éventuellement ouverts à la pratique.

Je rappelle aussi que depuis l'an dernier, le survol du coeur du Parc (sans atterro, ni décollage à l'intérieur de celui-ci) est autorisé partout et à toute altitude (l'ancienne règle des 1000 m / sol ne s'applique plus).
Cette ouverture (provisoire pour le moment), qui ne concerne que les vols de distance, donc peu de vols et peu de pilotes, ne devrait pas être remise en cause et devrait être officialisée de façon permanente.

S'il y a du nouveau, j'essaierai de penser à en informer le forum !

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: dawa grup le 07 Avril 2010 - 20:45:47
merci Marc,

ça n'a pas bougé, mais merci de ne pas nous oublier !  karma+


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Champlo le 08 Avril 2010 - 10:32:51
Merci bien...

Il faudrait qu'ils viennent voir un peu ce qui se passe dans le coin autour de Gre car franchement, la fréquentation des sites même ultra accessibles n'est pas démente. Si a ceci tu rajoute les buts qui font de nous de simples marcheurs...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 08 Avril 2010 - 23:18:33
C'est bien ce que je craignais... Dans les Pyrénées ça fait maintenant des années que le PN promène les CDVL de réunion en réunion avec un petit coup de reset chaque fois que le directeur change... Manœuvres purement dilatoires sous une apparence de bonne volonté. Et pendant ce temps là histoire de montrer notre sérieux on ne vole pas dans le parc.
Les baisés comptez vous quoi...
Faudra peut être en venir à ne plus discuter avec ces gens là et adopter la technique du pas vu pas pris, après tout avec les voiles modernes et de bonnes conditions on peut changer facilement de vallée en vol, plus vite qu'un Kangoo en tout cas.
;-)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 08 Avril 2010 - 23:23:50
Bonsoir,

On n'arrête pas de leur dire :

1/ Qu'il n'y aura jamais la foule pour décoller de sommets en montagne,
2/ Que les vols sont balistiques et durent peu de temps,
3/ Que nous sommes surtout et avant tout des marcheurs comme tous les autres...

Le Directeur-adjoint du Parc est ouvert à l'idée de laisser un certain nombre de secteurs du Parc accessibles aux pilotes randonneurs, mais il veut d'abord obtenir l'aval de principe des membres du Conseil d'Administration et là ce n'est pas gagné d'avance, d'autant plus qu'ils ne doivent même pas savoir ce qu'est un parapente et que les préjugés sur l'activité vont bon train...

On suit le dossier et s'il y a de véritables blocages, on remontera au créneau.
Tant que la nouvelle charte du Parc n'est pas finalisée, il faut garder espoir...

A+ Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: dawa grup le 11 Avril 2010 - 01:38:29
d'autant plus qu'ils ne doivent même pas savoir ce qu'est un parapente


bon......bein..........à force.........on va finir par être bien obligé de leur montrer !!  :mrgreen:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Planbfr le 11 Avril 2010 - 10:54:52
J'imagine que cette solution a déjà été proposée aux directeurs de PN réticents mais on pourrait proposer de n'ouvrir les nouveaux sites qu'aux titulaires du BPC dans un premier temps, puis d'étendre à ceux du BP dans un deuxième temps et ainsi de suite...


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 11 Avril 2010 - 13:42:48
d'autant plus qu'ils ne doivent même pas savoir ce qu'est un parapente


bon......bein..........à force.........on va finir par être bien obligé de leur montrer !!  :mrgreen:
en première lecture, je l'ai pris comme une blague :clown:

:idea: pas forcément aussi saugrenue : et organiser une journée "découverte" pour les intéressés ?
soit avec du biplace-rando dans leur site, soit sur un site officiel et dûment choisi :dent:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Fabrizio le 11 Avril 2010 - 13:45:36
J'imagine que cette solution a déjà été proposée aux directeurs de PN réticents mais on pourrait proposer de n'ouvrir les nouveaux sites qu'aux titulaires du BPC dans un premier temps, puis d'étendre à ceux du BP dans un deuxième temps et ainsi de suite...
:mdr:

 :grat: Tu peux developer? Tu n'es quand meme pas en train de nous dire que parce-que tu auras un BP/BPC ou autre bout de papier tu seras plus respectueux des reglements PN etc.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: dawa grup le 11 Avril 2010 - 20:30:08
c'est peut être que comme ça, ça limite le nombre de personne ?!? sinon, je vois pas pourquoi il dit ça !!
vas y Planbfr, fais nous pas attendre....lâche la soluce !!  :koi:

mais bon, quoi qu'il en soit, ça ne m'intéresse pas trop cette histoire de PQ tamponné !!! pas du tout même !
j'ai pas de papier sur lequel il y a marqué pilote machin.....et il n'est pas prévu que je m'en fasse délivrer un pour l'instant.
ou alors, ce sera un faux !!   ROTFL  

de toutes façons, BP ou pas, j'irais quand même !!! mais j'attends encore un peu pour ne pas saboter le boulot de Marc et ses potes !


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 12 Avril 2010 - 09:22:51
c'est peut être que comme ça, ça limite le nombre de personne ?!? sinon, je vois pas pourquoi il dit ça !!
limiter le nombre de pilote potentiellement autorisés (et donc ouvrir les vannes petit à petit) tout en rassurant les autorités sur le fait qu'on ouvre par les pilotes (en théorie) les mieux formés ... et donc quelque part dans l'inconscient les plus responsable (encore une fois pour aider leur mental à libérer les portes)

.. menfin tel que moi je l'ai lu


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: dawa grup le 12 Avril 2010 - 12:38:22
je l'ai compris comme ça aussi.

et c'est vrai que ça pourrait être pas mal, si ça pouvait aider (de toutes façons, j'ai une bonne imprimante  :mrgreen: )


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Planbfr le 12 Avril 2010 - 16:35:07
(@) Piwaille et Dawa Grup: Bien vu karma+  vous avez bien compris mon propos


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 13 Avril 2010 - 10:21:21
lu dans le dernier parapentemag: le survol de la réserve des aiguilles rouges est de 300m et plus de 1000m comme auparavant. Le survol reste de 1000 m pour les aéronefs motorisés. Si les réserves naturelles modifient leurs réglementation pour le vol libre, c'est une bonne chose.  :+1:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Crossmaniac le 22 Avril 2010 - 11:30:03
Salut, à la demande de certains d'entre vous, voici encore quelques précisions sur l'actualité des règles de survol des parcs nationaux.
Je confirme les propos de Marc, à savoir que depuis l'an dernier on a le droit de survoler les coeurs de parc en vol libre, sans limitation de hauteur !

rappel : Article 15 des décrets :
I. ― Sauf autorisation du directeur de l'établissement public du parc, le survol du cœur du parc à une hauteur inférieure à mille mètres du sol des aéronefs motorisés est interdit.
II. ― Sont réglementés par le directeur de l'établissement public et, le cas échéant, soumis à autorisation : [ … ]
3° Le survol du cœur du parc à une hauteur inférieure à mille mètres du sol des aéronefs non motorisés.

A ma connaissance, aucun directeur de parc n'a pour l'instant pris les règlementations prévues par le texte. Cela veut dire qu'on peut d'ores et déjà survoler le coeur de parc, mais pas s'y poser ou en décoller. Des discussions sont en cours avec des représentants de la FFVL, en vue d'obtenir des permissions complémentaires (en particulier pour le paralpinisme ou le vol bivouac).

Voici les décrets parus entre 2007 et 2009 sur la réglementation applicable aux 9 parcs nationaux :
1)   Cévennes http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021560127&fastPos=1&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
2)   Guadeloupe http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020691914&fastPos=2&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
3)   Mercantour http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020567285&fastPos=3&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
4)   Port-Cros http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020542790&fastPos=4&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
5)   Ecrins http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020542722&fastPos=5&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
6)   Vanoise http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020542607&fastPos=6&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
7)   Pyrénées occidentales http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020522179&fastPos=7&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
8)   Réunion http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000644200&fastPos=11&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte
9)   Guyane http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000241891&fastPos=12&fastReqId=158353467&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

Merci de vos renseignements sur les règlementations particulières à venir... pour ne pas voler idiot
et d'ici là, bons vols au-dessus des plus beaux de nos espaces naturels !


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 22 Avril 2010 - 11:36:39
Je crois pourtant que c'est toujours interdit. Par exemple :
http://www.parcnational-vanoise.fr/fr/documentation-en-ligne/doc_download/192-liste-des-sanctions-penales-intervenant-en-cas-dinfraction-a-la-reglementation-du-coeur-du-parc.html

Le survol non motorise est passible d'un proces verbal de classe5.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 22 Avril 2010 - 12:01:15
Pour le mercantour, le survol a l'air autorise :
http://www.sospelvollibre.com/index.php/post/2009/11/08/Vol-libre-et-parc-du-mercantour-:-statut-a-date


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Crossmaniac le 22 Avril 2010 - 14:06:10
 Merci AKIRA pour ta recherche rapide.
 Le doc mis en ligne sur le site du parc de la Vanoise est inexact. Le survol < 1000 m d'un aéronef NON motorisé est bien PERMIS par le décret du 21 avril 2009 [c'est pour fêter l'anniversaire que j'ai posté hier mon 1er message !]

Voir justement la page 25 du doc "Evolutions de la réglementation..." sur leur site à l'adresse :
http://www.parcnational-vanoise.fr/fr/documentation-en-ligne/cat_view/16-documents-publics/94-aires-protegees--textes-officiels/96-parc-national-de-la-vanoise-textes-reglementaires.html
où il est écrit (je me répète) que le directeur du parc peut réglementer ce type de survols, mais tant qu'il ne l'a pas fait... (et c'est toujours le cas)... il n'y a pas d'infraction constituée !

  Le parc du Mercantour a lui aussi fait paraître des infos mensongères à l'été 2009. Et pourtant... quelle avancée juridique après exactement 30 ans d'interdiction bête et mécahnte ! Méfions-nous de la communication approximative de ces "responsables" indignes ! Pour ma part, je suis heureux d'avoir pu, dès le mois de mai 2009, inaugurer notre nouvelle liberté par un vol de distance qui m'a fait survoler -en toute légalité- 6 parcs français (3 nationaux et 3 régionaux) : 170 km sur les Alpes entre Bleine et Aussois, un plaisir même pas volé !

  J'ai la chance d'être maître en droit pénal et spécialiste du droit aérien, voilà pourquoi je me propose de conseiller gratuitement tout pilote de vol libre poursuivi pour ce type d'infraction. Qu'on se le dise  :ppte:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 22 Avril 2010 - 14:28:29
Je suis curieux ...  :canape: ... Maitre en droit penal ca veut dire quoi ? Avocat ?


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: azimuth024 le 22 Avril 2010 - 15:49:21
J'ai la chance d'être maître en droit pénal et spécialiste du droit aérien, voilà pourquoi je me propose de conseiller gratuitement tout pilote de vol libre poursuivi pour ce type d'infraction. Qu'on se le dise  :ppte:

Ca c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd !
Merci pour ta sympathique proposition, Crossmaniac.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 22 Avril 2010 - 17:09:56
Méfions-nous de la communication approximative de ces "responsables" indignes !

Tiens, le retour du Vautour  :roll:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 23 Avril 2010 - 15:37:32
Bonjour,

Je rentre de 2 semaines d'absence et je vois que certains racontent n'importe quoi sur ce sujet sensible !

Sur le plan strictement règlementaire la situation est effectivement un peu floue puisque :

- la nouvelle loi de 2006 sur les Parcs nationaux remplace l'ancienne,
- le nouveau décret des Parcs nationaux prévoit la mise en place de "règlementations" (et non plus "d'interdictions" comme avant en matière de vols non motorisés dans ou au-dessus du coeur des Parcs),
- mais les nouvelles chartes de fonctionnement des Parcs sont en cours d'élaboration et ne sont pas finalisées.

Donc les anciennes interdictions sont contraires aux nouveaux décrets, mais les nouvelles règlementations n'existent pas encore.
On peut peut-être jouer sur cette instabilité temporaire en matière juridique, mais cela est tout simplement suicidaire vis-à-vis de l'avenir de l'activité vol libre dans les Parcs !

La Fédération travaille de façon continue et responsable avec l'ensemble des Parcs nationaux pour obtenir des règlementations souples en matière de vol libre pour l'ensemble des Parcs et des discussions sont actuellement en cours.

Comme je l'ai écrit à plusieurs reprises :

- la pratique existante dans le Parc des Ecrins (convention signée en 1999 avec la FFVL) devrait être poursuivie et on peut, pour le moment, y voler à peu près partout et tout le temps, comme nous le faisons régulièrement avec mes amis paralpinistes (cf. mes articles à ce sujet dans la revue "Parapente Mag"),
- le survol du Parc du Mercantour est autorisé officiellement par le Parc partout et à toute altitude, à condition de ne pas décoller, ni atterrir dans le coeur du Parc.

Dans tous les autres cas la FFVL s'est engagée à continuer à respecter la règlementation antérieure (ni déco, ni atterro à l'intérieur du coeur des Parcs, pas de survol à moins de 1000 m / sol) dans l'attente de la finalisation des nouvelles chartes de fonctionnement des Parcs.

Tout vol "sauvage" ne respectant pas ces engagements mettrait gravement en péril les discussions (parfois difficiles) actuellement en cours et serait une attitude tout simplement irresponsable.

La période actuelle est très sensible : les discussions ne sont pas simples (nos interlocuteurs sont pour la plupart loin d'être favorables au vol libre, qu'ils ne connaissent d'ailleurs pas en général) et si certains veulent les torpiller, ils n'ont qu'à voler dans les Parcs.
C'est en effet la meilleure façon pour que l'on n'obtienne rien, si ce n'est la reconduction de l'interdiction qui existait jusqu'en 2006.
Est-ce vraiment cela que nous voulons ?

Par pitié : pas de "vol sauvage" dans les Parcs si on veut obtenir de pouvoir y voler (sous certaines conditions) de façon officielle pour les années à venir.

Nous serions vraiment intéressés si "Crossmaniac" pouvait :

- signer ses messages de son vrai nom : je trouve assez pénibles les intervenants qui se cachent sous un pseudo sur les forums,
- expliquer comment il pense ne pas mettre en péril une future réglementation "officielle" de vol dans les Parcs nationaux en volant dès à présent à l'intérieur de ceux-ci,

Je suis l'un des premiers à souhaiter une amélioration de la situation existante.
J'ai réalisé (avec mes amis) des dizaines de vols magnifiques dans le Parc des Ecrins et ils sont parmi les plus beaux que j'ai pu réaliser dans ma vie.
Je souhaite bien sûr pouvoir vivre des vols équivalents dans la Vanoise, le Mercantour, les Pyrénées ou les Cévennes, mais il faut laisser la FFVL travailler pour obtenir ces autorisations : on y passe beaucoup de temps et d'énergie et on ne voudrait pas voir notre travail saboté par quelques irresponsables.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 23 Avril 2010 - 16:58:13
Merci Marc  :+1:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Crossmaniac le 29 Avril 2010 - 16:36:41
   Bonjour, voici la réponse à la précision juridique demandée par Marc :
la nouvelle législation sur les parcs nationaux en France prévoit DEUX types de règlementation :
- celle qui émane du conseil d'administration du parc en application de la charte ;
- celle qui émane du pouvoir de police propre du directeur du parc.
   Les nouveaux décrets (art 15) ont classé les règles particulières au survol des aéronefs sans moteur dasn cette 2ème catégorie. C'est donc le DIRECTEUR -tout seul et indépendamment de la future CHARTE- qui a la responsabilité juridique.
   En droit, il est donc clair que nous n'avons rien à attendre des chartes des parcs nationaux (en cours d'élaboration) pour voir appliquer ou encadrer nos droits.
   Voilà pourquoi je dis que, pour le survol des coeurs de parc, nous n'avons rien à attendre de documents qui ne pourront pas, juridiquement, servir de base à ces futures règlementations ! Pire, les chartes, quand elles seront approuvées, pourront par contre limiter nos droits sur l'aire d'adhésion des parcs [ex-zone périphérique].
   En ce qui concerne les discussions entre la FFVL et le parc du Mercantour, il est malheureusement exact que cela n'a donné aucune avancée : la direction refuse d'ouvrir le coeur du parc au décollage ou à l'atterrissage, même de manière très limitée. Par ailleurs, je suis assez bien informé pour vous dire que les derniers projets du directeur sur la charte visent précisément à interdire le vol libre, au-delà du coeur de parc, sur l'aire d'adhésion (attention à La Colmiane et Sospel !).
Pour ce faire, ils n'hésiteront pas à nous retourner la menace du déferlement massif de parapentes sur le Parc, le jour où les foules de pilotes se "lâcheront". Rappelez-vous... les armes de destruction massive ! Montrons-leur la vérité : que le survol de nos plus hautes montagnes ne sera jamais un sport de masse.
   
   Une dernière chose : nous ne tenons pas nos libertés publiques du bon vouloir de tel ou tel fonctionnaire (heureusement), mais de la Constitution. Voilà pourquoi (cher Akira) je parlais du désir de sécurité -toujours illusoire- de ceux qui préfèrent renoncer temporairement à leurs droits fondamentaux. Vous aurez compris que je ne suis pas de ceux-là, et vous pouvez compter sur moi pour faire qu'in fine, la Justice censure les diktats et autres oukases des plus tyranniques de nos autorités.

   UN AN DE VOL LIBRE SUR LES PARCS NATIONAUX.     BON ANNIVERSAIRE !


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 30 Avril 2010 - 10:41:34
je préfère ça:
Montrons-leur la vérité : que le survol de nos plus hautes montagnes ne sera jamais un sport de masse.
   
que ça:
Vous aurez compris que je ne suis pas de ceux-là, et vous pouvez compter sur moi pour faire qu'in fine, la Justice censure les diktats et autres oukases des plus tyranniques de nos autorités.
Modération et discussion font plus avancer que passage en force et autodécisions


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 04 Mai 2010 - 16:10:21
 :coucou:

lisant récemment un dossier (du CODVER qui lutte lui aussi contre des préjugés), j'ai trouvé 2 exemples qui peuvent être intéressant lors des discussions avec les parcs. Je les cite si ça peut aider :

Citation
la réserve naturelle du massif du Grand Ventron, à cheval sur les départements des Vosges et du Haut-
Rhin. Depuis 18 ans, 2 799 000 euros ont été investis pour protéger le Grand Tétra. Alors qu’en 1964, on comptait encore 1000
individus, il n’en restait plus que 100 en 2004 et 10 en 2008 ! Or, on parle bien ici d’une réserve naturelle, c'est-à-dire d’une zone
très protégée où même la pénétration pédestre est sévèrement contrôlée.
Source : Bulletin de l’Association pour l’Equilibre et le Développement du Massif Vosgien (AEDMV)
preuve que ce qui provoque la disparition des grand tétra n'est pas une quelconque fréquentation ... et donc toute corrélation entre un oiseau protégé dont la population diminuerait et une pratique libériste n'est que préjugé non fondé.


Citation
le camp militaire de Canjuers, dans le Var, où des espèces protégées d’oiseaux prolifèrent à l’abri des tirs d’obus !
Le Journal de l’Environnement l’a d’ailleurs confirmé récemment : « Les terrains militaires ayant échappé à l’urbanisation, l’industrialisation
et certains modes d’agriculture intensive, ils présentent souvent un intérêt faunistique et floristique. Ainsi, 20% de
ces espaces sont classés dans le réseau Natura 2000.
Citation de: Var Martin, 28/5/2006
« Les obus peuvent bien pleuvoir, la vie continue. (...) toutes les études le prouvent : les oiseaux et, au-delà, l’ensemble de la faune sauvage,
s’accommodent parfaitement de l’environnement tourmenté d’un champ de tir comme celui du camp de Canjuers »
si les tirs d'obus divers ne font pas fuir les animaux sauvages, ce n'est pas la pratique du parapente par quelques uns qui engendre un risque.

Le dossier complet du CODEVER se trouve là : http://www.codever.fr/doc/direct.php?cu=24&did=109


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: eddie11 le 04 Mai 2010 - 16:45:17
ca me fera toujour  marer les interdictions de survol  de là ou il y a des piafs ect... ces con d'oiseaux(gentillement dit) dés qu'ils nous voillent , souvent se précipitent pour partager notre thermique.

y a tellement a dire!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 04 Mai 2010 - 17:12:15
Citation
Modération et discussion font plus avancer que passage en force et autodécisions

Mouais, dans les Pyrénées ça fait 5 ans que les CDVL font dans la modération et la discussion... pour un résultat inexistant.
Alors pourquoi pas exploiter l'absence de règlementation actuelle? Parce qu'effectivement l'Article 15 parle de règlementation "par le directeur de l'établissement public" donc rien à voir avec l'écriture d'une charte. Quitte à prendre une douille et à la contester devant les tribunaux?

D'autre part je partage les craintes de crossmaniac concernant la charte et la zone d'adhésion, tout ce que veut la direction des PN c'est jouer aux petits chefs sur le plus d'hectares possibles, quand l'élaboration de la charte va commencer il va falloir faire du lobbying auprès de toutes les communes et leurs représentants au CA du parc.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Masterpitrou le 04 Mai 2010 - 18:50:25
La France foisonne d’institutions et autres associations plus inutiles ou stériles les unes que les autres (exemple l’Institution Patrimoniale du Haut Béarn dans les Pyrénées). Elles ne produisent généralement rien de concret, n’ont le plus souvent (il ne faut pas généraliser quand même)  que pour but d’entretenir ou d’inventer des débats qui n’ont théoriquement pas lieu d’être et surtout faire perdre un temps fou et de l’argent à un tas de personnes dont bien sûr le contribuable, pour Pinuts en résultat. C’est une façon pour le Français de pérenniser le rêve révolutionnaire et pour le politique, de gagner du temps, de noyer le poisson et de faire croire au citoyen qu’il a de l’emprise dans le débat et de la compétence à utiliser. C’est pour cela que certains ont d’ailleurs inventé les concepts de démocratie participative et de citoyen expert. Cela restera un concept, je peux en prendre les paris car, par cette logique, on se perd en conjecture et en efficacité et on est dans une impasse démocratique et donc politique.
On peuple l’espace public de discussions, de lois de décrets, de réglementations pour se rassurer, pour protéger je ne sais qui de je ne sais quoi selon tel rapport d’expertise, tel avis, tel principe de…  et quand on se rend compte que ça nous prive de liberté on en appelle à des dérogations, des adaptations. Il est beaucoup plus facile de faire des lois absurdes ou inapplicables que de les défaire. Il est très difficile aussi de mettre les gens devant leurs contradictions, comme par exemple ceux qui aménagent le Pont d’Espagne, empierrent les chemins d’accès au Lac de Gaube et même plus haut et qui en appellent pourtant les tremolos dans la voix à la protection de la nature et à la préservation de l’espace naturel. Les Pyrénéens me comprendront je pense

C’est je crois ce que vit actuellement Marc Lassalle dont j’admire la ténacité, face à des moulins à vent. Un grand bravo je n’en n’aurais jamais le courage et la force.

Tout le monde sait ici (les ornithologues compris) que les Piafs sont nos amis et mis à part sur des zones de nidification et au moment de la reproduction rien de logique ne devrait pouvoir entraver le passage d’un aéronef dans les ciels de nos montagnes.

Tiens une anecdote, lundi 3 mai je suis en visite dans la plus puissante centrale nucléaire au monde (Civaux 86), mon interlocuteur me fait voir une minuscule cabane en bois sur une des tours de refroidissement, elle est accrochée à l’impressionnante échelle à crinoline qui parcoure cet ouvrage jusqu’à son sommet. Il m’explique que cette cabane est la zone de nidification d’un couple de Milans Noirs !!!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: eddie11 le 04 Mai 2010 - 20:13:52
bah quand les mirages passent sur les zones protégé, meme é 1000m ca fait toujours plus de bruit qu'un petit parapentiste...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 04 Mai 2010 - 22:38:02
:coucou:

lisant récemment un dossier (du CODVER qui lutte lui aussi contre des préjugés), j'ai trouvé 2 exemples qui peuvent être intéressant lors des discussions avec les parcs. Je les cite si ça peut aider :

Citation
la réserve naturelle du massif du Grand Ventron, à cheval sur les départements des Vosges et du Haut-
Rhin. Depuis 18 ans, 2 799 000 euros ont été investis pour protéger le Grand Tétra. Alors qu’en 1964, on comptait encore 1000
individus, il n’en restait plus que 100 en 2004 et 10 en 2008 ! Or, on parle bien ici d’une réserve naturelle, c'est-à-dire d’une zone
très protégée où même la pénétration pédestre est sévèrement contrôlée.
Source : Bulletin de l’Association pour l’Equilibre et le Développement du Massif Vosgien (AEDMV)
preuve que ce qui provoque la disparition des grand tétra n'est pas une quelconque fréquentation ... et donc toute corrélation entre un oiseau protégé dont la population diminuerait et une pratique libériste n'est que préjugé non fondé.


Citation
le camp militaire de Canjuers, dans le Var, où des espèces protégées d’oiseaux prolifèrent à l’abri des tirs d’obus !
Le Journal de l’Environnement l’a d’ailleurs confirmé récemment : « Les terrains militaires ayant échappé à l’urbanisation, l’industrialisation
et certains modes d’agriculture intensive, ils présentent souvent un intérêt faunistique et floristique. Ainsi, 20% de
ces espaces sont classés dans le réseau Natura 2000.
Citation de: Var Martin, 28/5/2006
« Les obus peuvent bien pleuvoir, la vie continue. (...) toutes les études le prouvent : les oiseaux et, au-delà, l’ensemble de la faune sauvage,
s’accommodent parfaitement de l’environnement tourmenté d’un champ de tir comme celui du camp de Canjuers »
si les tirs d'obus divers ne font pas fuir les animaux sauvages, ce n'est pas la pratique du parapente par quelques uns qui engendre un risque.

Le dossier complet du CODEVER se trouve là : http://www.codever.fr/doc/direct.php?cu=24&did=109

Salut Piwaille,
bon j'interviens rarement sur le forum mais quand il s'agit d'ornithologie, je pense que je peux apporter un peu d'éclairage, surtout quand les cas ne sont pas ou peu expliqués. Tu compares deux cas très différents où il faut connaître le contexte et la biologie des deux cas.
Dans le premier cas, celui du Grand Têtras, la population du plus lourd oiseau de France est effectivement au bord de l'extinction dans les Vosges. Du à plusieurs raisons:
- la gestion forestière. Les coupes à blancs, les modifications des peuplements d'arbres, le dérangement du à cette activité perturbent fortement cette espèce très sensible et très discrète malgré sa taille.
- également l'isolement et le fractionnement de cette population, déconnectée des autres groupes qui, pour le plus proche, se trouve dans le Jura. Les aménagements de tous types crééent des barrières biologiques que l'espèce, strictement forestière, a beaucoup de mal à pénétrer, isolant la population en petits groupes, trop petits pour être viable.
- le tir de cette espèce (gibier en france mais protégée dans les départements où il est mal en point) est également une raison mais qui a tendance à être plutôt anecdotique.
- une autre reste et restera le dérangement humain des boisements par les "activités de pleine nature" ou "loisirs verts" qui consiste à rouler en 4x4 ou motocross sur les espaces naturels et des chemins forestiers qui se multiplient, dont l'association CODEVER se fait l'avocat.
Les statistiques véridiques du CODEVER n'apporte aucune preuve et aucune explication. Juste, elles montrent que malgré l'utilisation de fonds pour sauver une espèce (où 2 800 000€ en 18 ans c'est peu comparé à d'autres programmes), celle-ci s'éteint petit à petit. La réserve naturelle citée ne cherche qu'à sauvegarder ce qui est sauvegardable dans son périmètre (1647 ha) qui ne représente qu'une goutte d'eau dans le massif Vosgien.
Et ce que le Codever oublie de dire, c'est que le Grand Têtras a vu sa population légèrement augmenter dans le secteur de la Réserve naturelle ces dernières années, ce qui est positif, fruit peut-être des années de protection et d'action pour sa sauvegarde. De plus, la réserve est ouverte (sur les itinéraires balisés) aux randonnées pédestres et aux VTT.

Pour le cas de Canjuers, c'est complètement différent. Ce camp militaire (l'un des plus grands de France ou ptet le plus grand) possède effectivement une zone de tir où une population d'Outarde canepetière se reproduit sans problème ou presque (quelques unes doivent sauter de temps en temps), mais justement car il n'y a pas de présence humaine sur le site. Tu le dis d'ailleurs très bien: "pas d'urbanisation, d'industrialisation ou d'agriculture intensive", donc pas de dérangement par la présence physique de l'homme. En plus, le camp n'est pas utilisé partout comme champ de tir, le reste est utilisé pour des manoeuvres (de plus en plus rare) et donc retourné complètement à l'état naturel.

Tout ça pour dire qu'il ne faut pas faire de conclusions hâtives sur des exemples tirés de leurs contexte et servant une cause un peu douteuse (je m'éclate avec mon gros 4x4 sur des milieux naturels qui pourtant appartiennent à tous).

Pour répondre à Eddie, le fait sur le "partage" des thermiques avec les rapaces je me suis déjà exprimé sur le sujet sur un autre fil de discussion, celui du rapport des parapentistes et de la LPO.

Par contre je reste totalement favorable à une pratique raisonnée du survol des parcs nationaux et d'autres espaces protégés tant que l'on prend en compte la biologie et la protection des espèces rupestres (de falaises). Il y a, je suis sûr, un terrain d'entente, et je suis également parapentiste donc ne voyez pas en moi un écologiste extrémiste et obtus.
Je ne peux que rejoindre l'avis de Marc Lassalle qui nous rappelle que: "Par pitié : pas de "vol sauvage" dans les Parcs si on veut obtenir de pouvoir y voler (sous certaines conditions) de façon officielle pour les années à venir."



Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 05 Mai 2010 - 09:56:00
Tiens une anecdote, lundi 3 mai je suis en visite dans la plus puissante centrale nucléaire au monde (Civaux 86), mon interlocuteur me fait voir une minuscule cabane en bois sur une des tours de refroidissement, elle est accrochée à l’impressionnante échelle à crinoline qui parcoure cet ouvrage jusqu’à son sommet. Il m’explique que cette cabane est la zone de nidification d’un couple de Milans Noirs !!!
:mdr:  chuis sur que ça va faire plaisir aux gestionnaires de parc de leur proposer d'installer des centrales nucléaires pour que les oiseaux puissent se reproduire ROTFL

 :coucou: maxcnosos
Tu compares deux cas très différents où il faut connaître le contexte et la biologie des deux cas.
je veux bien admettre que je compare des choses très différentes... d'autant plus que je n'y connais strictement rien en ornithologie. Quand je vole avec un grand zoiseau, je suis content de cette proximité, je suis souvent content de l'espèce de connivence qu'il peut y avoir (me souviens avoir volé avec un rapace qui "jouait" avec moi), je suis conscient que je peux déranger (me suis fait raccompagner un jour par des chocards alors que je passais trop près de leur zone de nidification... raccompagné jusqu'au thermique que je cherchais :dent: )

Mais je crois aussi que certains gestionnaires ont des idées trop arrétées ... et je comprends certaines réactions style "s'ils ne veulent rien entendre, qu'ils jouent aux c*ns depuis des années et abusent de leur abus de pouvoir... ben le meilleur moyen c'est ptet finalement de les violer à sec avec du gravier"

Tout ça pour dire qu'il ne faut pas faire de conclusions hâtives sur des exemples tirés de leurs contexte et servant une cause un peu douteuse (je m'éclate avec mon gros 4x4 sur des milieux naturels qui pourtant appartiennent à tous).
je suppose que pour toi cette phrase n'est (malheureusement) pas l'expression d'un préjugé hâtif (?) :?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Mai 2010 - 11:23:36
J'ai posé la question par mail hier sur le site du PN des Pyrénées, genre: un an après le décret qui prévoit une règlementation par le directeur où puis-je consulter cette règlementation? Et si elle n'existe pas je peux en déduire que le survol du parc est autorisé à toute altitude?
On va bien voir ce que ça donne.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 05 Mai 2010 - 11:28:46
J'ai posé la question par mail hier sur le site du PN des Pyrénées, genre: un an après le décret qui prévoit une règlementation par le directeur où puis-je consulter cette règlementation? Et si elle n'existe pas je peux en déduire que le survol du parc est autorisé à toute altitude?
On va bien voir ce que ça donne.

 :mrgreen: en plus dans l'administration, l'absence de réponse vaut pour accord !  :grat: non ? smiley = petit-diablotin-qui-sourit


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 05 Mai 2010 - 12:02:33
Mais je crois aussi que certains gestionnaires ont des idées trop arrétées ... et je comprends certaines réactions style "s'ils ne veulent rien entendre, qu'ils jouent aux c*ns depuis des années et abusent de leur abus de pouvoir... ben le meilleur moyen c'est ptet finalement de les violer à sec avec du gravier"
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas faire de conclusions hâtives sur des exemples tirés de leurs contexte et servant une cause un peu douteuse (je m'éclate avec mon gros 4x4 sur des milieux naturels qui pourtant appartiennent à tous).
je suppose que pour toi cette phrase n'est (malheureusement) pas l'expression d'un préjugé hâtif (?) :?
:mdr:
J'adore l'idée du gravier.

Pour le cas du plaisir égoïste du 4x4 dans les milieux naturels j'en parle en connaissance de cause. En fait ils se battent contre la loi de 1991 rappelé par Nelly Ollin (ancienne ministre de l'environnement) en 2006 sur la circulation des véhicules motorisés dans les espaces naturels qui n'avait jamais été respectée jusque là.
Dans certains coins ça a bien détruit les milieux, en particulier sur les massifs dunaires qui sont extrêmement sensible à l'érosion, ou les zones humides, les mares à amphibiens...


Titre: Re : Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 05 Mai 2010 - 12:27:13
Pour le cas du plaisir égoïste du 4x4 dans les milieux naturels ...
je ne vais pas en disserter ici (H.S) mais ça (me) rappelle les jugement émis contre l'ensemble des parapentistes qui vont utiliser les autorisations de survol our aller vider une boutanche de rouge (et la laisser trainer) en plein milieu d'un PN ... bien sur après avoir rasé l'intégralité des zones de nidification et après avoir coursé les bouquetins dans les alpages ...

si tu veux on ouvre un autre fil et on développe ;)


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Mai 2010 - 17:34:59
En ce qui concerne les discussions entre la FFVL et le parc du Mercantour, il est malheureusement exact que cela n'a donné aucune avancée : la direction refuse d'ouvrir le coeur du parc au décollage ou à l'atterrissage, même de manière très limitée.

Bonjour Crossmaniac,

Il est quand même rigolo que tu affirmes des positions erronées de la part de la Direction du Parc du Mercantour alors que tu ne participes pas aux discussions que nous avons avec elle.
En effet, contrairement à ce que tu affirmes, la Direction ne refuse pas a priori d'ouvrir le coeur du Parc aux décollages ou atterrissages d'engins de vol libre :

1/ La réglementation concernant les vols non motorisés sera certes édictée par la Direction du Parc, mais celle-ci doit demander à son Conseil d'Administration (qui est de fait son patron) quelle marge de manoeuvre elle a pour négocier avec les représentants du vol libre,

2/ Nous allons justement avoir prochainement des réunions de travail avec la Direction du Parc pour voir, cartes en main, quelles seraient les zones qui pourraient être ouvertes, à l'intérieur du coeur du Parc, aux décollages et atterrissages de parapentes,

3/ Il est exclu que l'on puisse décoller et atterrir n'importe où dans le Parc.
En effet 2 routes traversent le coeur du Parc et la Direction de celui-ci ne veut pas que des cars déversent des dizaines de pilotes pour décoller à côté de la route au Col de la Bonnette ou au col de la Cayolle qui sont à l'intérieur du Parc,

4/ Mais il devrait a priori y avoir des sommets ou des zones où il sera possible de randonner et de décoller avec sa voile,

5/ La réglementation "vol libre" ne sera pas inscrite dans les futures chartes des Parcs.
Celles-ci, une fois ratifiées, ne pourront être modifiées avant 15 ans.
Nous demandons en fait la mise en place de "Conventions vol libre" (similaires à celle des Ecrins) qui pourront éventuellement être modifiées au fil du temps en fonction de la situation sur le terrain.
Il sera simplement indiqué dans la charte qu'une convention spécifique existe au sujet de la réglementation "vol libre".

Crossmanaic, si tu pouvais éviter d'affirmer des contre-vérités manifestes, ce serait constructif pour l'information de tous.
Pour le Mercantour, la partie est loin d'être gagnée, mais la porte n'est toujours pas fermée, alors laisse un peu de marge de manoeuvre à ceux qui travaillent à l'ouverture de ce Parc au vol libre, ainsi que cela se passe aussi pour les autres Parcs nationaux.

Merci d'avance.

A+ Marc Lassalle




Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Mai 2010 - 17:46:54
J'ai posé la question par mail hier sur le site du PN des Pyrénées, genre: un an après le décret qui prévoit une règlementation par le directeur où puis-je consulter cette règlementation? Et si elle n'existe pas je peux en déduire que le survol du parc est autorisé à toute altitude?
On va bien voir ce que ça donne.

Si tu as une réponse, préviens-nous bien sûr !
Je sais que les copains de la FFVL, qui sont référents pour le Parc des Pyrénées, participent à des réunions de travail avec le Parc, mais je ne sais pas où ils en sont...

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Mai 2010 - 18:05:48
Ben ils en sont à faire des réunions de temps en temps, depuis environ 5 ans...
Je crois qu'en définitive le raisonnement des gars d'en face est le suivant:
Ils interdisent le vol dans le parc mais sont incapables de faire appliquer cette interdiction pour tout un tas de raisons:
rien ne t'interdit de courir plus vite qu'eux (gaffe y a des solides parmi les gardes)
rien ne t'interdit de décoller versant espagnol ... et de basculer en vol dans le parc
rien ne t'interdit de décoller à proximité du parc ... et de faire la même chose.
vu les perfs des voiles actuelles même en balistique c'est pas facile de te chopper, si en plus ça thermique et que tu sais y faire ça devient quasi impossible.

devant cette réalité le parc discute avec la FFVL depuis...longtemps avec comme condition de départ qu'on s'autodiscipline et ne vole pas dedans, et le pire c'est que ça marche, moi le premier y a bien longtemps que je n'y ai pas mis un caisson.
donc j'en viens à me demander s'il ne vaudrait pas mieux une bonne interdiction bien définitive... et après chacun fait comme il sent, le jour où y a des conditions et qu'on peut pas te chopper...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: surfair le 05 Mai 2010 - 18:25:28
5 ans... !
Le problème (on connait ça à tous les échelons) avec les politiques et les administratifs qui en dépendent, c'est que si ils n'ont pas envie de te permettre quelque chose, ils te baladent de réunion en commission et de comité de réflexion en équipe de préparation...
Et entre les responsables qui changent, les élections qui passent, les promotions des directeurs ou l'échelon européen qui demande une refonte des statuts..., ils n'ont aucun scrupule à épuiser les bénévoles et à se foutre du monde !
L'info capitale pour le vol libre, ce serait de savoir si on a à faire à des acteurs de bonne volonté ou aux comédiens d'un théâtre de dupes.


Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 05 Mai 2010 - 18:53:28
Pour le cas du plaisir égoïste du 4x4 dans les milieux naturels ...
je ne vais pas en disserter ici (H.S) mais ça (me) rappelle les jugement émis contre l'ensemble des parapentistes qui vont utiliser les autorisations de survol our aller vider une boutanche de rouge (et la laisser trainer) en plein milieu d'un PN ... bien sur après avoir rasé l'intégralité des zones de nidification et après avoir coursé les bouquetins dans les alpages ...

si tu veux on ouvre un autre fil et on développe ;)

Je ne pense pas que ça vaille le coup d'ouvrir un autre fil pour ça, juste que je te parle de cas avérés de destruction de milieux sensibles par des 4x4, quads ou autre, pas d'allégation sur la possibilité que des parapentistes laissent traîner une boutanche ou forniquent avec des bouquetins  :mrgreen:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Mai 2010 - 19:07:33
Citation
L'info capitale pour le vol libre, ce serait de savoir si on a à faire à des acteurs de bonne volonté ou aux comédiens d'un théâtre de dupes.

Malheureusement sur la base de tout ce que j'ai pu entendre il n'y a guère de doute à ce sujet...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Masterpitrou le 05 Mai 2010 - 21:14:27
Les Pyrénées à belle époque. Snif

[Fichier joint supprimé par l'administrateur]


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: eddie11 le 05 Mai 2010 - 21:19:49
vu que je suis un gro autiste de base et que comme avec les zones aériennes maintenant je me souviens plus qu'il y a des parc nationnaux bien j'y volerai sans le savoir ;)  mes vols sont pas déclaré.

au final je vais pas faire chier les oiseaux, et si je pose ca sera que en cas de force majeure...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Mai 2010 - 21:23:32
Ca me rappelle les vols avec Air Aventure Pyrénées en 88, on décollait du Mourgat pour poser dans le même pré! Et coucou qui montait en courant de la station à la crête un poil plus vite que la navette qui faisait le tour par le col des Tantes...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: zewank le 07 Mai 2010 - 01:17:35
1- le col des tatas ...euh non des tentes ...bon je pousserai surement jusqu'a la breche
2- le speed c'est pas du parapente
3- une photo du cirque

miam miam


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 07 Mai 2010 - 09:26:26
Tiens juste pour donner une idée de qui on a en face comme interlocuteurs.
Premier exemple, dans mon village une déchetterie est en cours de réalisation, le PN s'est rendu compter que le pré dans lequel elle devait être installée correspondait aux critères de zone humide (en fait un pré en bordure de route ni plus ni moins humide que les centaines d'hectares de pré de la vallée), ben les travaux sont bloqués, je précise qu'on est en zone périphérique du parc.
Deuxième exemple à 3 km de là un paysan cure les drains de son pré dans lequel il fait du foin depuis toujours, il a le malheur de creuser les drains un peu plus profonds que d'habitude, il se retrouve avec le parc sur le dos là aussi sous le prétexte que le pré est soit disant une zone humide. Toujours en zone périphérique. J'insiste sur le fait que le gars est propriétaire du pré depuis toujours, n'est pas en train d'installer une usine Seveso ni une décharge nucléaire, il a juste creusé un peu plus histoire de ne pas avoir à y revenir tous les ans... Va falloir faire très attention quand on cure les drains de l'atterro à Aucun!
tout ça pour dire que à mon avis ceux qui croient que ces mecs là vont lâcher du lest sur leurs droits de règlementer la zone centrale du parc peuvent toujours rêver. Ce qu'ils ambitionnent au contraire c'est fliquer à mort la zone périphérique, il suffit de regarder le glissement sémantique, la zone périphérique est désormais appelée zone d'adhésion ou parc tout court pour bien marquer leurs ambitions de contrôle... D'ailleurs les écolos ont commencé à faire l'amalgame et on lit à droite à gauche que la circulation automobile est interdite dans le parc alors qu'il s'agit de pistes donnant accès à des estives en zone périphérique utilisées par les ayant droits!
En définitive heureusement qu'il y a l'ours pour foutre le bordel et braquer les habitants contre le parc.  ;-)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Crossmaniac le 07 Mai 2010 - 15:53:53
Bonjour les pilotes,
Je vois avec plaisir qu'il y a des amateurs du vol en montagne, et qu'ils sont attentifs au sujet des parcs naturels.
Les réflexions de Piment, sur le plan sociologique, devraient nous inspirer pour choisir la meilleure stratégie.
Après plus de 10 ans de relations avec plusieurs parcs, je peux observer que les directeurs de parcs NATIONAUX ont effectivement un souci de leur "image" qui les conduit à rechercher l'opposition de certaines communautés d'usagers (mais si possible pas trop organisées ni trop puissantes)... Nous en faisons les frais, car nous ne sommes ni aussi organisés que les paysans, ni aussi forts (électoralement) que les chasseurs ou les pêcheurs, juste assez râleurs pour faire mousser la réputation d'inflexibilité des directeurs ! Le statut de ces messieurs explique peut-être leur tendance à "cibler" leur provoc : le dialogue est plus sincère avec les directeurs de parcs REGIONAUX, certainement moins préoccupés par leur avancement que par la recherche de consensus efficaces.
Autant savoir avec qui on discute ! Si mon constat est exact, il faut éviter de donner dans une stratégie de dupes. Après un an d'observation silencieuse, j'ai compris où était l'arnaque au sujet de l'élaboration des règlementations de survol :
si aucun directeur de PN n'a pour l'instant pris la règlementation qu'il a pleinement pouvoir de fixer, c'est bien parce qu'ils attendent d'en avoir fini avec la "concertation" [hum] sur la charte du parc. Et ensuite ? C'est là que les masques vont tomber, une fois que les maires auront "adhéré" à la charte (et donc au Parc) : les règlements unilatéraux vont sortir, sous la forme d'interdictions dans le coeur de parc et de restrictions insoupçonnées tout autour !
Voilà pourquoi il ne faut rien attendre, ni juridiquement ni tactiquement, de ces palabres sur les chartes... Vous l'avez compris, nous sommes comme l'éléphant qui porte un scorpion sur le dos : ce dernier n'attend que le bout du gué pour revenir à sa nature !
J'étais et je reste partisan d'une stratégie simple : user de nos nouveaux droits sans attendre, pour montrer aux gens de bonne volonté que le parapente au-dessus de parcs :
- c'est une pratique sportive compatible avec la protection des espaces ;
- ce n'est pas un déferlement de masse puisque l'exigence de ce type de vol autorégule la fréquentation.
Il ne nous reste que 2 ans pour le montrer, avant que le durcissement que j'annonçais ne se mette en place !

à présent, que chacun se fasse son opinion. Ce que je ne comprends pas, c'est que la fédération à qui nous avons confié nos intérêts nous dissimule l'enjeu du sujet, et n'admette pas de voir discuter sa stratégie. Nous fonçons dans le mur mais... chut, défense de parler au conducteur !

Allez, bons vols à tous, encore quelques semaines pour faire passer toutes ces perturbations et la saison du cross en montagne va redémarrer.
D'ici là, je serais heureux de poursuivre ma contribution pour trouver les meilleures solutions afin de pérenniser nos droits. A mon avis, la technique des conventions n'est plus tellement adaptée au nouveau contexte règlementaire, mais c'est un point de détail.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 09 Mai 2010 - 21:52:58
on est en pleine paranoïa!  :shock:
Et juste pour dire que les directeurs de Parcs Régionaux, enfin de Parcs Naturels Régionaux pour être précis, n'ont aucun droit sur le vol libre; uniquement dans le cas où ils ont en gestion des Réserves Naturels, des Arrêtés de Protection de Biotope ou des zones Natura 2000 ce qui est assez rare et finalement très restreint.
Ne mélangeons pas tout.
Je ne pense absolument pas que de voler à l'heure actuelle dans les Parcs Nationaux puissent prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, juste à braquer un peu plus les sceptiques d'en face et à foutre en l'air des discussions engagées par Marc Lassalle et les autres. Donc SVP, ne faites pas cette bourde.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 09 Mai 2010 - 23:46:22
Mouais sauf qu'au train où vont les choses, je te rappelle, 5 ans de réunions...pour rien de tangible, je serai à l'hospice quand une règlementation sera en place.
Question paranoïa je ne crois pas, je te cite 2 exemples récents dans la vallée, je pourrais en trouver d'autres en vallée d'Ossau ou d'Aspe!
Et le côté "on discute mais pendant ce temps là vous ne volez pas dans le parc (que ce soit autorisé ou pas)" c'est un excellent moyen pour que nous nous fliquions nous mêmes.
D'ailleurs depuis une semaine que j'ai envoyé mon mail au PN aucune réponse alors que ce serait vite fait de dire oui ou non et qu'ils prennent le temps de répondre à des gloglos qui demandent si pour faire le Vignemale en mars il faut des baskets ou si des tongs suffisent! Mais ils doivent être conscients du vide juridique actuel, je ne vois pas d'autre raison pour ne pas clarifier les choses.
A mon humble avis la fédé se fait mener en bateau et c'est pas fini!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 17 Mai 2010 - 16:22:53
Suite des évènements, je viens de recevoir ce mail en réponse au mien:

"Monsieur,

 

L'article 15 du décret 2009-406 précise que le survol du parc par un aéronef non motorisé doit être règlementé par le directeur du parc. La réglementation transitoire approuvée lors du Conseil d’administration du 1er décembre n’a pas souhaité ouvrir le survol, pour ce type d’engins, et a renvoyé les discussions à la charte du Parc qui devra être approuvé par le conseil d’Etat au plus tard le 31 décembre 2012.

 Cordialement.

 

Gilles PERRON

Directeur

Parc National des Pyrénées

05 62 54 16 40"

traduction: on l'a dans le cul jusqu'en décembre 2012 et plus si affinités...



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: eddie11 le 17 Mai 2010 - 16:33:46
ouai mais en 2012 c'est pas la fin du monde?? :mrgreen:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 17 Mai 2010 - 16:48:03
non c'est pas la fin du monde mais comme disent les matheux ça lève l'indétermination. Par conséquent je crois qu'il ne suffira plus de m'interdire, il va falloir m'empêcher et c'est pas la même musique!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: eddie11 le 17 Mai 2010 - 16:51:45
 ;) je les vois bien les mecs te courrir deriere en voiture xd


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: rade le 17 Mai 2010 - 16:58:02
Faites quand mème gaffe, ici il y a qq'un qui c'est fait prendre en survolant le parc ( les gardes l'attendaient à l'attéro ) et il passe au tribunal.................


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 17 Mai 2010 - 17:00:29
Oh suffit de choisir ses vols, si possible rester haut ou au moins au dessus des crêtes et choisir de basculer à droite ou à gauche. Ne pas poser dans le parc ni à côté des routes mais un peu en altitude, galoper un peu et changer de vallée, y a plein de possibilités vers chez moi.
Té ça va être l'époque des œufs de gypaètes, vais me faire une omelette!


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 18 Mai 2010 - 23:02:48
Faites quand mème gaffe, ici il y a qq'un qui c'est fait prendre en survolant le parc ( les gardes l'attendaient à l'attéro ) et il passe au tribunal.................

Au tribunal !! Ben ca montre une sacre volonte de conciliation de la part des Parcs.
C'est quand meme du delire d'envoyer qq un au tribunal pour un motif aussi ridicule.



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 19 Mai 2010 - 00:16:37
ben ça veut juste dire qu'il y a  eu procès verbal, c'est largement mieux qu'une contravention. Un PV c'est contradictoire pas une contredanse! Et j'ai toujours plus confiance dans un tribunal que dans un flic, pas toi?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 19 Mai 2010 - 00:21:24
Sauf qu'au tribunal, tu as toutes les chances de te choper un casier ... et ca peut etre tres penible pour postuler a certains emplois.
La procedure judiciaire est plus que biaisee par les premieres heures ... en l'occurence la GAV sans avocat avec les flics (tres bon requisitoire de Maitre Levy dans Eloge de la barbarie judiciaire ... mais c'est tres Off Topic).


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 19 Mai 2010 - 09:19:37
Un casier pour ça je pense que tu exagères, ça doit être dans le même ordre d'idée qu'autrefois un excès de vitesse ou un feu rouge.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Mathieu le 19 Mai 2010 - 10:01:17
Pour un délit mineur comme ça, si tu veux postuler pour un job où on te demande un casier vierge, tu peux aussi faire la demande pour que ta condamnation ne soit pas inscrite au 2e casier (le plus facilement accessible).


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 19 Mai 2010 - 10:04:47
C'est le B3 le plus accessible mais ce que tu dis reste vrai. On peut demander la non inscription au B2.

[Edit] : Si tu parles des petits delits, effectivement ca ne sera de toute facon pas au B3.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 19 Mai 2010 - 16:49:17
Bonjour,

Poursuite au tribunal pour avoir survolé le Parc ???
Je n'y crois qu'à moitié, il faudrait être sûr de ce qu'on avance...
On a le droit depuis toujours de survoler les Parcs nationaux à une altitude supérieure à 1000 m / sol, et il faudrait savoir comment a été évaluée et par qui la hauteur / sol de ce pilote ?

Peut-être a-t-il atterri dans le Parc, ce qui était, pour le moment, interdit, mais ceux qui se se sont fait prendre, en Vanoise par exemple, ont été verbalisés (amende) et il n'y a pas eu, à ma connaissance, de poursuite judiciaire.

Il y a une confusion (volontaire j'imagine !) dans certains Parcs entre "charte de fonctionnement" et "réglementation vol libre" qui sont 2 choses distinctes !
Les Directions des Parcs doivent promulguer (après concertation) une réglementation en matière de vols non motorisés, indépendamment de la charte de fonctionnement du Parc.
Il est juste possible que la charte signale qu'une réglementation a été édictée (en dehors de la charte).
On essaye d'obtenir des réglementations nouvelles en dehors des chartes et dans des délais différents.

Le 29 mai aura lieu à Chambéry une réunion de la commission nationale des sites de la FFVL à laquelle sont invités tous les responsables régionaux des sites.
J'y exposerai la situation actuelle en matière de Parcs nationaux et j'indiquerai qu'il faut absolument négocier indépendamment de la charte.
Si les chartes sont finalisées et signées fin 2012, rien n'interdit de disposer d'une réglementation vol libre bien avant !
C'est ce que l'on espère obtenir en particulier pour les Ecrins et pour le Mercantour.

En évoquant la charte, le Parc des Pyrénées noie le poisson, mais je rappelerai aux référents FFVL pour ce Parc qu'ils doivent négocier la réglementation vol libre en dehors de la charte !

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 19 Mai 2010 - 18:12:44
Marc, tu peux toujours négocier mais le mail du président que j'ai reçu est tout simplement une fin de non recevoir et pour négocier il faut être 2!
Les référents pyrénéens c'est des copains et ils font de leur mieux mais en face c'est jésuites et compagnie.
D'autre part comme j'ai autant confiance dans la parole du directeur que dans celle d'un arracheur de dents tu sais si les compte rendus des CA des parc nationaux sont publiés quelque part? Parce que soit disant le statuquo en matière de vol libre a été décidé en CA le 1er décembre 2009...mais je n'arrive pas à trouver ces compte rendus sur internet.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: AntoninMS le 23 Avril 2011 - 12:38:20
des nouvelles de ces affaires?
je suis moi même habitant de la zone cœur du parc national des Cévennes, et cherche a pouvoir survoler ces zones pour mon travail de photographe.
je viens d'envoyer une demande de dérogation, mais qu'en est il pour les particulier?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 23 Avril 2011 - 13:04:02
Salut Marc,  :coucou:

Depuis combien de temps la commission Parc-Nationaux a la FFVL a t'elle ete cree ?
Je dis pas du tout que vous faites pas du bon boulot (je sais que c'est un sujet qui te tient tres a coeur) ... c'est un sujet complexe. C'etait juste pour avoir une idee de duree de negociation.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 26 Avril 2011 - 17:24:31
Côté Pyrénées il doit y avoir au moins 5 ans que les CDVL 64 et 65 essayent de discuter avec le parc avec strictement aucun résultat à ce jour...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Doutra le 26 Avril 2011 - 22:50:06
Si cela peu vous aider... On est en train de conclure avec Parks Canada...
_____________________________________________________________

De : Margit Nance 
Envoyé : April-03-11 6:43 PM
Objet : April 2011 Update Parks Canada



Hi all,



Could you kindly post this following message to all forums/pilot lists and anywhere that would get the message to a maximum number of our members? Thanks very much.



Hi to all pilots,



As most of you know, HPAC has been working for nearly three years with Parks Canada to reverse a decades-long prohibition against hang gliding and paragliding in National Parks. I am repeating a little of the background here for new pilots who have recently joined our community.



National Assessment: In Fall 2008 Parks Canada conducted a two-day National Assessment of our sport and whether its practise in Parks would be in harmony with the uses for National Parks. We had commissioned an independent Environmental Impact Assessment to demonstrate both the environmental as well as socio-economic impacts of our sport in preparation for this Assessment.

The result in the Fall of 2010 was that the prohibition was reversed in principle, but still required written policy and regulatory changes to become "legal". While several other sports were being considered over the last couple of years, ours was the only one that required the more complex regulatory changes, that would lay the groundwork for approaching individual park superintendents

for permission to fly in any given park.

Just recently, Parks Canada's package on our sport, completely approved and requiring only the Minister's signature, was delivered to the Minister's Office.



The Current Election: Then the election was called before the signature could be obtained. The package is now back with Parks Canada and will be resubmitted for signature, as soon as the election is over, a new minister has been named and the office is open for business (this could be the fall, if the House does not get called back before then, or later this spring, if they do). Parks Canada informs us that because there are no budgetary requests attached and because it is a totally non-partisan issue, the signature will be forthcoming easily, regardless of who the minister or party will be. Parks Canada has invested a large amount of funding to expand the numbers of activities that can take place in Parks, and we are part of that initiative.



Local Assessment: After the signature has been obtained, it becomes "the law" of the land which means that individual Park Superintendents can now allow flying in their park, if they choose. But they are not obligated to allow it, as they have final jurisdiction as to what takes place in their park. A number of Parks have been identified for being approached by Parks Canada-designated pilots from our community, when we get the go-ahead by Parks Canada after we have "the signature".

For the Atlantic, it is Michael Fuller; Mountain Parks (BC and Alberta) Will Gadd; Quebec Dom Juretic and BC Gulf Islands Margit Nance. Please contact any of these people if you have questions about your region.



Further Updates will be forthcoming as we get them. But most important, flying in National Parks continues to be illegal. Prematurely doing so will jeopardize that Park from the get-go and so we appreciate your patience a little longer. Thanks to all.



Margit Nance

Site Preservation Chair, HPAC


Ste 308-1978 Vine Street

Vancouver, B.C. V6K 4S1

CANADA





Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: AntoninMS le 27 Avril 2011 - 00:03:50
cool, pour vous!
moi je m'interesse que depuis peu au probeme, mais essayerais de croiser le directeur du PNCevennes pour en discuter si possible (ou du moins avec un des administrateur!) :bang:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 30 Avril 2011 - 16:07:46
Bonjour,

Lorsque j'ai été élu au Comité Directeur de la FFVL en mars 2009 (il y a donc 2 ans), les équipes de "référents FFVL" pour les différents Parcs avaient déjà été mises en place, mais il y avait (je crois) assez peu d'animation autour de ces équipes car les nouveaux décrets des Parcs n'avaient pas encore été publiés.
Celui du Mercantour par exemple date de mai 2009.
Il fallait attendre le contenu de ces décrets pour savoir sur quelles bases pourraient se mener des discussions avec les Parcs.

Or ces nouveaux décrets distingent (enfin !) :

- les vols motorisés : interdiction de décoller et d'atterrir dans le coeur des Parcs, survol autorisé au-dessus de 1000 m / sol seulement (comme avant la nouvelle loi de 2006) ;
- les vols non motorisés : réglementation (et non plus interdiction) à mettre en place par les Directions des Parcs.

C'est sur la base de ces décrets que l'on a pu réellement engager des discussions avec les Parcs, mais ceux-ci ont été surtout occupés à rédiger leur nouvelle "charte de fonctionnement" (pour le "coeur du parc" ET pour la "zone d'adhésion"), document complexe qui couvre de multiples aspects (agriculture de montagne, élevage, urbanisme, cours d'eau, protection des espèces animales et de la flore, chasse, pêche, tourisme, artisanat, sports de nature...).
Ce document doit être négocié par le Parc avec les communes concernées qui pourront ou non choisir d'adhérer à la "zone d'adhésion".
Il faut comprendre que le vol libre n'est qu'une goutte d'eau dans les préoccupations des Parcs nationaux.

Les discussions ne se sont donc réellement engagées (à une vitesse différente selon les Parcs) qu'à l'automne 2009, il y environ 1 an et demi).

On espérait bien sûr aboutir plus rapidement, mais les choses avancent quand même et certaines réunions récentes montrent qu'il y a un espoir de voir le vol libre réglementé certes, mais sans doute autorisé (dans certaines conditions) dans le coeur des Parcs.
Le travail est un peu ingrat et quelque peu "ignoré", mais il avance !

Marc Lassalle





Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 30 Avril 2011 - 16:25:57
Le travail est un peu ingrat et quelque peu "ignoré", mais il avance !
Je pense que nous tenir informé, comme tu le fais, nous permet à la fois de mesurer l'ampleur de la tâche, le fait que ça avance (me si quand on aime, c'est toujours trop lentement) ... et je pense aussi que ça permettra de se faire des idées plus juste de ce que nous sommes, comment nous sommes accueilli dans les parcs et auprès des divers organismes

Encore une fois :bravo: Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 30 Avril 2011 - 17:31:21
Bonjour,

Dès qu'il y aura des décisions précises concernant certains Parcs, je le ferai savoir.

Il faut comprendre qu'il est difficile (et même impossible) de donner de façon publique sur un forum comme celui-ci des informations qui ne sont pour le moment que des éléments de travail et qui ne sont pas "officielles".

Le seul élément vraiment nouveau et "officiel" (en dehors des Ecrins) concerne le Mercantour.
J'ai déjà informé l'an dernier le forum que depuis 2010 le survol du coeur de ce Parc est autorisé toute l'année, partout et à toute altitude (et non plus seulement à plus de 1000 m / sol comme avant), mais toujours sans autorisation (pour le moment) de décoller ou atterrir dans le coeur du Parc (sauf pour des raisons de sécurité, arrivée d'un front d'orage par exemple).
Mais cette disposition ne concerne donc que les vols de distance survolant le Parc et ne touche qu'une poignée de pilotes ayant le niveau technique, l'expérience et le mental pour le faire.
On peut donc déclarer des vols CFD survolant le coeur du Parc du Mercantour en toute légalité !
Pour d'éventuelles autorisations de décollages et d'atterrissages dans le coeur du Parc (vols rando ou montagne), des discussions et des travaux sont en cours pour ce Parc (...et aussi pour d'autres).

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Mai 2011 - 14:56:27
Bonjour,

Des colistiers interviennent sur d'autres fils (anciens) au sujet des Parcs nationaux.
Je propose que l'on utilise pour ce sujet ce fil de discussion (en n'utilisant plus les autres).

On peut juste garder le fil spécial "Ecrins" pour les questions spécifiques à ce Parc.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Mai 2011 - 15:13:25
Il y a eu une question sur un autre fil au sujet du Parc des Cévennes.

Il y a 2 référents FFVL pour ce Parc, dont l'un est particulièrement motivé par le sujet !
Après des demandes de réunions exprimées depuis longtemps, une réunion de travail avec le Parc a justement eu lieu très récemment et elle va être suivie prochainement d'autres réunions pour discuter justement d'une réglementation "vol libre" dans ce Parc.
Le dossier de ce Parc est resté longtemps "en veilleuse", mais il redémarre justement maintenant avec un espoir réel d'aller vers une réglementation permettant des vols rando (à certaines conditions) dans ce Parc.

J'ai toute confiance dans le référent FFVL qui suit le dossier (et qui appartient au Bureau Directeur de la FFVL) : il connaît très bien le Parc (il habite là-bas), ainsi que les différents interlocuteurs et les éléments réglementaires liés aux Parcs nationaux.

Il m'informe régulièrement des contacts qu'il a avec le Parc.
Quand les discussions auront réellement avancé et qu'il sera possible d'en faire état officiellement, je vous l'indiquerai.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: AntoninMS le 01 Mai 2011 - 15:15:28
tu ourrais me donner le nom de cette personne par mp?
on est pas beaucoup a vivre dans la zone coeur :) mais je ne vois pas qui c'est!
pour peu qu'i soit sur l'autre versan  :sors:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 01 Mai 2011 - 15:27:11
La liste des referents est elle consultable sur le WEB ?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Mai 2011 - 19:38:00
Salut Akira,

La liste des référents FFVL des Parcs nationaux ne se trouve pas sur internet.
Ce sont tous des correspondants locaux, soit des responsables bénévoles de CDVL ou de clubs, soit des membres de la Direction Technique Nationale de la FFVL.

Je vais me renseigner pour savoir si on peut rendre publique cette liste, mais le risque existe qu'ils soient ensuite sollicités de façon abusive par des pilotes voulant obtenir des renseigenments sur l'avancement des négociations avec tel ou tel Parc.

Quant à Antonin je vais t'envoyer en privé les coordonnées du référent le plus actif concernant le Parc des Cévennes.
Tu pourras le contacter de ma part.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Mai 2011 - 19:42:33
Antonin, ton adresse de messagerie n'est pas accessible sur ton profil.
Je ne sais pas comment te joindre.
Peux-tu m'envoyer un message à mon adresse : ma.lassalle(at)gmail.com ?

Marc Lassalle


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 01 Mai 2011 - 20:09:34
Merci Marc  :trinq:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: AntoninMS le 01 Mai 2011 - 20:14:42
oui, merci bien!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: cawotte le 02 Mai 2011 - 08:38:17
tiens je viens d'arriver dans les cevennes et forcement cela m'interesse aussi  :pouce:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: AntoninMS le 02 Mai 2011 - 08:44:24
salut tu es par ou?
je suis sur st martin de lansuscle!


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: YOn'AILE le 08 Mai 2011 - 21:08:24
Il y a eu une question sur un autre fil au sujet du Parc des Cévennes.

Il y a 2 référents FFVL pour ce Parc, dont l'un est particulièrement motivé par le sujet !

A+ Marc Lassalle
:coucou:
C'est moi qui avait posté dans un autre sujet cette question. J'ai appris à voler dans les Cevennes et j'ai obtenu en 1996, une autorisation pour un site-rando de 750m de dénivelé, accessible après une petite navette en 45' de marche. En contrepartie, les quelques 5 ou 6 parapentistes qui volions le WE sur ce site, devaient couper les petits sapins pour protéger un milieu de plus en plus rare, des landes à callunes (bruyère), qui nous servent de tapis pour décoller.

Les deux côtés avaient un intérêt : les parapentistes, voler le WE et le Parc National qui avait une main d'oeuvre à bas coût pour entretenir la lande !

Je pense que c'est en faisant des accords comme celui-ci que le vol libre pourra s'implanter dans les réserves naturelles et surtout y être perrenisé. Je pense également à des calendriers par site pour respecter les nidifications, certains sites soumis à autorisation ponctuelle...

Marc ! Je veux bien que tu me transmettes les coordonnées de la personne qui soccupe de négocier. Je le connais peut être... Merci.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Mathieu le 04 Septembre 2011 - 14:08:12
 :coucou:

Nouvel arrêté concernant le survol du parc de la Vanoise:

http://www.parcnational-vanoise.fr/fr/documentation-en-ligne/doc_download/550-15-arrete-concernant-le-survol-des-aeronefs-non-motorises-coeur-du-parc.html

Ca va dans le bon sens!



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: SP2 le 04 Septembre 2011 - 19:34:55
:coucou:

Nouvel arrêté concernant le survol du parc de la Vanoise:

http://www.parcnational-vanoise.fr/fr/documentation-en-ligne/doc_download/550-15-arrete-concernant-le-survol-des-aeronefs-non-motorises-coeur-du-parc.html

Ca va dans le bon sens!


karma+
A ! si le parc national des cevennes pouvait nous pondre un arrêté du même genre.......... :boude:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: AntoninMS le 04 Septembre 2011 - 21:09:37
m demande de derogation de survol pour video et photo (pro) du parc national des cevennes m a etait refusee...pfff


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Crossmaniac le 20 Octobre 2011 - 16:25:47

Bonjour les pilotes,
Je reviens à cette discussion qui m'est chère. Citation de MATHIEU :
Nouvel arrêté concernant le survol du parc de la Vanoise:

http://www.parcnational-vanoise.fr/fr/documentation-en-ligne/doc_download/550-15-arrete-concernant-le-survol-des-aeronefs-non-motorises-coeur-du-parc.html


Ce type d'arrêté du directeur me semble en effet logique. J'avais déjà expliqué qu'il ne fallait rien attendre de la Charte du parc ou de Conventions. Là au moins, nous avons une vraie règlementation, claire, précise et applicable à tous.

Quelques remarques tout de même :
- le directeur se borne à viser "le caractère du parc", le concept existe mais il est dévoyé. On se serait attendu à des considérations sur les espèces à protéger et les périodes sensibles. Que nenni ! Rappelons que ce genre de disposition "liberticide" (eh oui) doit être motivée.
- sur le fond, les espaces/périodes laissés libres (planeurs et vol libre) sont très marginaux rapportés à la superficie du coeur de parc de la Vanoise. Je précise que les décrets ont fait du libre survol pour les engins NON motorisés un Principe ! Le directeur peut-il à ce point inverser les choses pour ne nous laisser que des confetti ? pas sûr !
- pour la pratique du paralpinisme, le mécanisme prévu me semble sain (pas de système vicieux où on demanderait 3 mois avant l'heure et la minute de décollage  :shock: ) Cela dit, pour un parc très étendu comme le Mercantour que je connais mieux, je préfèrerais une règle + générale, genre "décollage des sommets > 2 500 m".

Bref, pour le pilote-juriste que je suis, cette décision pour la Vanoise est un modèle... à améliorer.
Marc, à toi de jouer !
Amitiés


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 20 Octobre 2011 - 20:20:23
Les dirlos des parcs font ce qu'ile veulent! de toutes façons ils sont seuls juges et pourront raconter n'importe quoi pour motiver leur décision.
Chez nous on attend...que le chef dise que rien ne va changer.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 04 Décembre 2011 - 15:58:33
Un truc signé pour les Ecrins:
http://www.ecrins-parcnational.fr/le-parc-national/actes-administratifs/doc_download/618-11-11-420-arrete-vol-libre.html (http://www.ecrins-parcnational.fr/le-parc-national/actes-administratifs/doc_download/618-11-11-420-arrete-vol-libre.html)

Chez nous il est urgent d'attendre... en gros ils jouent la montre en attendant que les communes signent la charte et après ils vont nous niquer...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Tibo le 04 Décembre 2011 - 16:18:44
C'est trop fort!

Piment t'es trop bon!

Il y a quelques minutes je fais du tri sur mon ordi et supprime notamment la charte 2010 en me demandant où ça en est cette histoire et voilà que j'ai la réponse...

Merci d'avoir fait passer l'info

 karma+  pour toi mon bonhomme.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Champlo le 05 Décembre 2011 - 09:40:02
Heu, c'est moi ou l'on s'est encore fait enfumer??? C'est plus restrictif, quid des Rouies??? Et des vols en cross où cela traverse le massif???

Comme diraient mes amis Québécois, cela va se terminer en "fuck all", j'y vais, je vole...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 05 Décembre 2011 - 10:01:07
Et des vols en cross où cela traverse le massif???
non ... il me semble que les vols cross ont toujours été interdit (sauf si tu peux emporter de l'oxygène pour passer 1000m au dessus du relief)

enfin ça c'est le règlement du parc ... pas de l'espace aérien hein ;)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Décembre 2011 - 12:12:06
Bonjour,

Je n'étais pas allé sur le forum depuis un moment.

Quelques précisions concernant les Ecrins :

Dans le cadre des discussions que nous avons menées avec ce Parc, le Directeur avait proposé la règle simple suivante : autorisation du vol libre (survol, décollages, atterrissages) sans aucune restricton partout dans le coeur du Parc du 1° juillet au 31 octobre et interdiction en dehors de ces 4 mois.
Nous avons bien sûr accepté cette possibilité, mais nous avons demandé qu'un certain nombre de sommets soient autorisés au vol montagne en mai et juin car les courses de neige sont parfois en mauvaises conditions (présence de glace) dès le mois de juillet et des sommets comme les Ecrins ou le Pelvoux sont souvent gravis en mai ou juin.
Nous n'avons pas obtenu satisfaction pour l'ensemble des sommets demandés (ex : survol du vallon du Sélé interdit en mai et juin à cause de la période de reproduction d'aigles et de chamois dans ce secteur...).

L'arrêté qui vient d'être signé précise les sommets autorisés en mai et juin (avec des restrictions sur les plans de vol) :
- Ecrins : Ok, mais atterro seulement au Pré de Mme Carle ou à la Bérarde ; survol autorisé des glaciers Blanc et Noir, ainsi que du Valon de Bonnepierre (pas d'atterro en mai et juin à Ailefroide ou Vallouise),
- Pelvoux : atterro autorisé au Pré de Mme carle, survol autorisé des glaciers Noir et des Violettes, interdiction de survol du vallon du Sélé (pas de décollage en sud),
- Pic du Glacier d'Arsine :  pas de problème pour le survol du Glacier Blanc (idem Ecrins),
- Pic du Rif : survol autorisé côté Guisane, survol autorisé sur le bassin de l'Eychauda avec atterro à Chambran ou à Pelvoux (pas d'atterro autorisé en mai-juin à Ailefroide),
- Pic Coolidge : décollage autorisé versant Vallouise avec survol du glacier Noir et atterro au Pré de Mme Carle (mais pas plus loin),
- Tête des Corridors ou refuge de l'Aigle : survol autorisé des glaciers du Tabuchet et de la Meije avec atterro à la Grave ou à Villar d'Arène,
- Vieux Chaillol : ok pour le vol versant sud par dessus le Col de la Pisse avec atterro à Chaillol ou dans la plaine de Chabotte, pas de survol du vallon du Tourond (vers le Champoléon),
- Cime du Vallon : vol direct autorisé sur la Chapelle en Valgaudemar.

Cet arrêté vient juste d'être signé.
La FFVL va en assurer la diffusion.
Va aussi être signée avec ce Parc une convention Parc/FFVL sur les modalités de coordination/information entre les 2 structures.

En ce qui concerne les vols cross, il n'y a pas eu de discussion spécifique à ce sujet.
Il faut dire que les vols de distance qui survolent l'intérieur du coeur du Parc sont très peu nombreux.
Je vais essayer d'en savoir plus à ce sujet.

Je rappelle aussi que toutes ces réglementations ne concernent que le coeur du Parc.
En ce qui concerne la zone d'adhésion (ancienne "zone périphérqiue"), le vol libre est autorisé partout et tout le temps (les seules restrictions sont celles de l'espace aérein).

A+ et bons vols.

Amicalement.

Marc Lassalle




Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Tibo le 05 Décembre 2011 - 12:25:53
Je trouve ça correct. Même si je ne comprend pas pourquoi en Mai et Juin, on peut décoller de certains sommets avec un posé obligatoire au Pré de Madame Carle et pas plus loin?

Evidemment ceux qui veulent monter en hivernal, vont avoir des problèmes mais bon il y en a combien?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Champlo le 05 Décembre 2011 - 13:38:04
Oups, Karma -1 pour ma pomme, je me suis emballé et j'ai mal lu les dates de l'arrêté c'est plutôt bon en fait. Faut dire que l'arrêté est un peu rédigé à contre-sens.

Donc mai-juin, seulement les 8 sommets de l'annexe avec les restrictions.
juillet-aout-septembre-octobre: Tt le parc sauf le Lauvitel.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: brikabrak le 05 Décembre 2011 - 16:09:59
Bravo Marc pour les discussions avec le Parc des Ecrins. karma+

Je suis plus inquiet concernant le Parc National des Calanques à Marseille en phase de création ...

(https://lh5.googleusercontent.com/-CWvO6JETask/TpBRnV7XxrI/AAAAAAAAB8A/39BGx6yADMU/s800/survol%252520non%252520motoris%2525C3%2525A9.jpg)

A terme, les décollages sur sites non conventionnés seront interdits.

philippe


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Décembre 2011 - 17:03:32
Il y a plusieurs sujets en attente.

Je vais répondre par 3 messages successifs (plutôt qu'un seul volumineux).

Parc des Calanques :

Les discussions continuent avec le GIP (organisme qui gère les Calanques) :
- nous avons accepté que les seuls sites susceptibles d'être autorisés après la création du Parc national (en 2012) soient les sites existants ; donc pas de création de nouveaux sites après la création du Parc ;
- nécessité de conventionner les sites de vol, soit avant la création du Parc (ce sera fait pour le Mont Puget ou pour l'Escalette par exemple), soit dans un délai qui sera fixé par le directeur du Parc (ce délai n'est actuellement pas connu, le chiffre de 3 ans a été évoqué) ;
- certains sites semblent poser des soucis au GIP (décos et/ou atterros) à cause de la proximité supposée avec des fleurs rares, présentes uniquement dans les Calanques, et protégées dans le cadre de Natura 2000 ; en fait on décolle et on se pose sur des chemins bien dégagés, alors où est le problème ? (quand on voit les milliers de randonneurs déambuler un peu partout dans le massif...) ;
- on a proposé et obtenu le principe de visites techniques sur le terrain (avec des naturalistes du GIP et des pilotes du club PLANET'AIR de Marseille qui gère ces sites de vol) ; de telles visites, destinées à rassurer le GIP, devraient avoir lieu au cours du 1° trimestre 2012 ;
- ainsi le dossier avance vraiment lentement, mais il avance quand même, avec une forte implication des pilotes locaux.

Rien n'est définitivement acquis, mais pour le moment la pratique n'est pas remise en cause.
On a bon espoir d'obtenir le conventionnement de la totalité des sites existants.

Il faut savoir aussi que la création de ce Parc rencontre de grosses difficultés (il existe de puissants lobbies qui s'opposent à cette création) et le vol libre n'est qu'un minuscule sujet de préoccupation pour le GIP !

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Décembre 2011 - 18:38:17
Parc national des Écrins

- un arrêté du directeur indique par principe les interdictions et les éventuelles dérogations à celles-ci,
- c'est pour cela qu'il est indiqué "vol libre interdit du 1° novembre au 30 juin" et non pas "vol libre autorisé du 1° juillet au 31 octobre", mais cela revient au même !
- concernant la zone située entre le Pré de Mme Carle et Ailefroide (et donc Vallouise), voici ce qu'a écrit le Parc :
" Pour éviter de survoler certains versants à moyenne altitude sur lesquels les enjeux environnementaux sont importants en mai et juin (nombreux chamois, tétras, circaètes, aigles, en période de reproduction), les survols ne doivent pas aboutir à Ailefroide ou Vallouise, mais seulement sur le pré de madame Carle… ",
- les dérogations en mai et juin concernent uniquement les 8 sommets évoqués, mais ils représentent l’immense majorité des vols montagne réalisés dans le massif (je pense que les vols depuis les Écrins ou le Pelvoux doivent représenter à eux seuls plus des ¾ des vols effectués chaque année dans le cœur du Parc),
- le fait de ne pas pouvoir voler dans le cœur du Parc de novembre à avril ne me semble pas très contraignant : l’accès aux sommets est vraiment long et difficile et je ne pense pas que les amateurs d’hivernales transportent un parapente avec eux !
- j’ai eu la confirmation par le Parc en ce qui concerne les vols de distance : l’arrêté porte bien (comme je le pensais) sur la totalité des vols (vols de montagne ou vols de distance), donc :
   . possibilité de vol partout de juillet à octobre,
   . interdiction de vol à moins de 1000 m / sol en mai et juin, SAUF pour les vols montagne à partir des 8 sommets indiqués (avec les plans de vol associés autorisés),
   . interdiction de vol à moins de 1000 m / sol de novembre à avril,
   . autorisation de tous types de vols toute l’année dans la zone d’adhésion située autour de la zone « cœur » du Parc.

En fait cet arrêté nous semble vraiment positif : si l’on pouvait obtenir des arrêtés similaires pour les autres Parcs, ce serait vraiment super, mais on en est malheureusement très loin.
Ce n’est pas faute de passer beaucoup de temps en réunions et échanges de messages et de courriers…

A+ et bons vols.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Décembre 2011 - 19:54:53
Oui, il est franchement pas mal cet arrêté et je te confirme que le même dans les Pyrénées nous satisferait pleinement. Mais là on est en pleine science fiction à mon avis...


Titre: DÉPLACÉ: trav de la Meije
Posté par: piwaille le 06 Décembre 2011 - 08:52:09
la "trav de la Meije" a été déplacée vers vol rando (http://www.parapentiste.info/forum/index.php?board=43).
merci de m'aider à garde le forum un poil "bien rangé" ;)


http://www.parapentiste.info/forum/index.php?topic=21764.0


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Tibo le 06 Décembre 2011 - 08:56:22
Désolé.... :canape:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: moogli le 06 Décembre 2011 - 12:55:00
-Je me suis fais "gauler" prêt à décoller au col d'anterne (plein milieu de la réserve des aiguilles rouges,je savais et assume !) un garde éssoufflé et sorti de nul part me conseilla bien gentiment de tout remballer,j'appris par la suite que j'étais tombé sur le gentil de la troupe.
Etais-je amendable ou pas ?


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lololo le 06 Décembre 2011 - 14:04:52
-Je me suis fais "gauler" prêt à décoller au col d'anterne (plein milieu de la réserve des aiguilles rouges,je savais et assume !) un garde éssoufflé et sorti de nul part me conseilla bien gentiment de tout remballer,j'appris par la suite que j'étais tombé sur le gentil de la troupe.
Etais-je amendable ou pas ?
Si tu n'as pas décollé, non (tu peux toujours argumenter comme quoi tu examinais ton intrado, c'est prendre le gars pour un con, mais il pourra rien dire).
Si tu étais tombé sur le méchant il t'aurait laissé décollé et aurais appelé les potes en bas pour te cueillir.


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 07 Décembre 2011 - 09:21:58
-Je me suis fais "gauler" prêt à décoller au col d'anterne (plein milieu de la réserve des aiguilles rouges,je savais et assume !) un garde éssoufflé et sorti de nul part me conseilla bien gentiment de tout remballer,j'appris par la suite que j'étais tombé sur le gentil de la troupe.
Etais-je amendable ou pas ?
Si tu n'as pas décollé, non (tu peux toujours argumenter comme quoi tu examinais ton intrado, c'est prendre le gars pour un con, mais il pourra rien dire).
Si tu étais tombé sur le méchant il t'aurait laissé décollé et aurais appelé les potes en bas pour te cueillir.
ou bien que tu cherches ton GPS (qui est tombé dans l'aile la dernière fois que tu a plié) pour vérifier que tu es bien à l'extérieur du parc :bu:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: SP2 le 07 Décembre 2011 - 13:45:47


ou bien que tu cherches ton GPS (qui est tombé dans l'aile la dernière fois que tu a plié) pour vérifier que tu es bien à l'extérieur du parc :bu:
Excellent :pouce:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 07 Décembre 2011 - 19:08:48
Tu peux aussi dire que tu as étalé une bâche sur l'herbe pour protéger les bestioles des UV et assurer leur confort que tout le monde sait que c'est bon pour la biodiversité d'être à l'ombre...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: sté le 13 Janvier 2012 - 15:51:05
bonjour ,
il y a un avant projet de charte qui viens de sortir pour le parc des Cévennes

http://www.cevennes-parcnational.fr/Acces-directs/Toute-l-actualite/Un-avant-projet-pour-la-charte

pour le parapente ,entre autre ca se trouve être l'axe 7 mais la je n'arrive plus a remettre la main dessus ...mais les autorisation de survol en dessous de 1000m devrai etre moins compliqué a avoir.

m'enfin c'est pour 2013 quand même



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 13 Janvier 2012 - 22:37:45
Bonjour à tous, et conformément au post de sté
Pour le parc national des cevennes

http://www.cevennes-parc national.fr/Acces-directs/Toute-l-actualite/Un-avant-projet-pour-la-charte
Ce qui pourrait nous interesser se trouve dans l'
avant projet charte t3.pdf page 66 Modalité 34:
Ca dit: " le survol est interdit à une hauteur inférieure à 1000m. Le directeur peut reglementer à titre dérogatoire les secteurs et les périodes sur lesquels le survol, le décollage et l'atterrissage des aéronefs non motorisés ou tout appareil assimilé ( :grat: ) sont autorisés".
Y a aussi à lire dans le "synopsis: "Axe 2: Proteger la nature, le patrimoine et les paysages: préserver la quiétude et l'esprit des lieux". Il faut lire les alinéas 2-4-1 à 2-4-7.
Tout ça pour dire que pour un "mal informé" comme moi, il ne me semble pas qu'il y ait une évolution positive en vue d'autoriser le vol libre. Sauf si le directeur de l'etablissement "déroge".  :? Faudrait peut etre lui payer une :trinq:
Brefle,qu'en penser ?
 :forum:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 14 Janvier 2012 - 10:16:23
Ca veut dire que c'est entièrement soumis au bon vouloir du directeur, y a des endroits (Ecrins Mercantour) où ça s'est très bien goupillé et d'autres où pour le moment rien ne bouge (Pyrénées).
En ce moment chez nous y a des discussions au sein des communes de la zone périphérique pour savoir si elles adhèrent à la charte, dans les réunions publiques les responsables du PN se sont plus ou moins fait attaquer selon les vallées, les Ossalois et Aspois sont remontés comme des pendules, quelques communes et non des moindres par exemple Laruns (25000 ha) ont déjà dit ne pas adhérer, ça va leur faire un parc tout mité...
D'une manière générale les interventions des parapentistes en réunion publiques ont été très mal vécues par le PN et très bien reçues par les paysans chasseurs et bergers qui se sont rendus compte que le PN se foutait de notre gueule comme il se foutait de la leur, ça crée des liens! Sous la pression des communes, des habitants et du CG le PN a accepté d'ouvrir de nouvelles discussions avec la FFVL par l'intermédiaire d'A Dedieu et des CDVL.
Perso je n'y crois pas vraiment, je pense que ce sont juste des manœuvres destinées à gagner du temps jusqu'à ce que la charte soit signée et puis après circulez y a rien à voir...

Je n'avais pas lu ça:
Citation
- certains sites semblent poser des soucis au GIP (décos et/ou atterros) à cause de la proximité supposée avec des fleurs rares, présentes uniquement dans les Calanques, et protégées dans le cadre de Natura 2000 ; en fait on décolle et on se pose sur des chemins bien dégagés, alors où est le problème ? (quand on voit les milliers de randonneurs déambuler un peu partout dans le massif...)

Les différents PN ont dû se passer un argumentaire! Figures toi que le même argument nous a été avancé dans les Pyrénées: un parapentiste en décollant risquait de marcher sur l'herbe, les millions de randonneurs qui parcourent le parc tous les ans ne marchent pas sur l'herbe, c'est bien connu....
Autre argument impayable: le parapente pourrait peut-être constituer une gêne pour les bouquetins que le PN va peut-être un jour, mais c'est pas sûr, introduire dans le parc... avouez que c'est beau comme le surréalisme...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 14 Janvier 2012 - 11:12:22
Bonjour,

Je n'ai pas le temps de faire un point maintenant, mais il faut préciser certaines choses au sujet des Parcs nationaux.
J'enverrai un message à ce sujet demain.

Juste une information : dans quelques jours (vers la fin janvier je pense) sera créé sur le site Internet de la FFVL un espace dédié à ce dossier (géré par moi).
On y trouvera toutes les infos actualisées sur la totalité des Parcs avec les documents annexes disponibles (arrêtés, conventions, lettres officielles...).
Cet espace sera ensuite tenu à jour en fonction de l'évolution du dossier.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: SP2 le 14 Janvier 2012 - 22:33:24
Bonjour,

Je n'ai pas le temps de faire un point maintenant, mais il faut préciser certaines choses au sujet des Parcs nationaux.
J'enverrai un message à ce sujet demain.

Juste une information : dans quelques jours (vers la fin janvier je pense) sera créé sur le site Internet de la FFVL un espace dédié à ce dossier (géré par moi).
On y trouvera toutes les infos actualisées sur la totalité des Parcs avec les documents annexes disponibles (arrêtés, conventions, lettres officielles...).
Cet espace sera ensuite tenu à jour en fonction de l'évolution du dossier.

Marc Lassalle

Voila une idée qu'elle est bonne :pouce:


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 15 Janvier 2012 - 11:01:51
Bonjour,

Je n'ai pas le temps de faire un point maintenant, mais il faut préciser certaines choses au sujet des Parcs nationaux.
J'enverrai un message à ce sujet demain.

Juste une information : dans quelques jours (vers la fin janvier je pense) sera créé sur le site Internet de la FFVL un espace dédié à ce dossier (géré par moi).
On y trouvera toutes les infos actualisées sur la totalité des Parcs avec les documents annexes disponibles (arrêtés, conventions, lettres officielles...).
Cet espace sera ensuite tenu à jour en fonction de l'évolution du dossier.

Marc Lassalle

Voila une idée qu'elle est bonne :pouce:

:+1:  :bravo: & karma+


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 15 Janvier 2012 - 11:34:06
C'est en effet une très bonne idée!
Un petit lien en passant qui fait le point des décisions des communes et autres organismes concernés par la charte du PN Pyrénées, vous verrez que le vol libre a fait entendre sa voix même si c'est sans résultat à l'heure actuelle et que de nombreuses communes en Aspe et Ossau ne sont pas dupées par le discours lénifiant des autorités du parc!
http://www.parc-pyrenees.com/territoire-de-vie/charte-de-territoire/consultation-institutionnelle.html (http://www.parc-pyrenees.com/territoire-de-vie/charte-de-territoire/consultation-institutionnelle.html)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 22 Janvier 2012 - 10:43:55
Pas de rapport direct avec le vol libre mais je ne résiste pas au plaisir de la raconter, la dernière histoire qui fait le tour de la vallée....
Un voisin fait partie de la commission d'expertise des dégâts causés par les ours. Il est appelé pour se prononcer à propos de chèvres retrouvées mortes dans les estives du Cabaliros. Il se rend sur place en compagnie de gendarmes qui font le constat et de gardes du parc qui font partie des experts. Une fois sur place des cadavres entamés et juste à côté une carcasse de brebis plus ancienne et dont il ne reste que des os épars.
Un des gardes du parc voulant faire l'érudit et montrer son savoir prend un os et annonce " ça c'est une clavicule de brebis"...
Le voisin mort de rire lui dit non, les brebis n'ont pas de clavicule...
Et c'est ces mecs là qu'on va avoir sur le dos en tant qu'experts autoproclamés de tout. Je rappelle quand même que le mec fait partie d'une commission censée dire à la vue de carcasses de bétail si c'est une attaque de grand prédateur ou non, ça fait rêver non?


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Patrick Samoens le 22 Janvier 2012 - 14:23:22
c'est ces mecs là qu'on va avoir sur le dos en tant qu'experts autoproclamés de tout. Je rappelle quand même que le mec fait partie d'une commission censée dire à la vue de carcasses de bétail si c'est une attaque de grand prédateur ou non, ça fait rêver non?

D'un autre coté, c'est tout bénéfice pour les agriculteurs. Les incompétents déclareront plus facilement des dégâts de l'ours (ou du loup par chez nous) et les victimes seront mieux indemnisées. En cas d'attaques de chiens errants (bien plus fréquents que les loups  ;) ) il faut trouver le propriétaire du chien pour espérer une hypothétique réparation.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 22 Janvier 2012 - 17:22:20
Ben non justement... ils ont des consignes pour minimiser au maximum les dégâts causés par l'ours. j'ai entendu parler de blessures sur des brebis, le diamètre de la base des crocs à l'origine des blessures était de 16mm, l'écartement des 2 impacts de crocs correspondait à une mâchoire d'ours adulte, conclusion du parc: chien errant!
Devait être balaise le chien, au moins celui des Baskerville...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: MichelM le 23 Janvier 2012 - 08:03:05
Devait être balaise le chien, au moins celui des Baskerville...

Un Kangal ?
Y'a bien des ours slovènes dans les Pyrénées, pourquoi pas des chiens turcs ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kangal_%28chien%29 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kangal_%28chien%29)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 24 Janvier 2012 - 20:58:44
Y a des éleveurs ariégeois qui ont fait le buzz l'an dernier en racontant qu'ils allaient s'en procurer 3 ou 4 des clebs comme ça histoire qu'ils bouffent les ours qui traînent dans leur coin...
Je te raconte pas les hurlements des écolos...
;-)


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: Lassalle le 01 Septembre 2012 - 11:22:23
Tant qu'à faire de remuer la merde allons regarder certaines traces de la dernière Xalp histoire de voir si les aiguilles rouges ou le parc du Mercantour n'auraient pas été un poil emplafonnées sur les bords en passant par le milieu.
Mais bon là c’était pas des pilotes lambda, y a du pognon et de la com en jeu, c'est des copains donc tout va très bien madame la Marquise...

Juste un détail : depuis 2009 (je l'ai déjà écrit sur le forum) le survol du coeur du Parc national du Mercantour est autorisé partout, toute l'année et à toute altitude (et les vols CFD qui survolent le coeur du parc sont donc valides), donc pas de problème pour la X'Alps ou pour les vols magnifiques de David Dagault ou Luc Armant par exemple.
Par contre il est toujours interdit de décoller ou de se poser dans le coeur du parc.
Ce parc veut mettre en place une réglementation de survol du coeur beaucoup plus contraignante, mais pour le moment c'est la liberté totale de survol du coeur qui est la règle.
On doit rencontrer à nouveau les responsables de ce parc courant septembre.

Marc Lassalle


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: piment le 01 Septembre 2012 - 15:56:37
De survol oui Marc mais que je sache décoller de la Bonnette n'est pas autorisé?


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: piment le 01 Septembre 2012 - 16:47:59
Heu, Marc, je viens d'aller voir le site internet du parc du Mercantour, ça a l'air moins ouvert que ce que tu dis!
Nouvelle règlementation dans le dos de la fédé?
Ou le dirlo distingue vol à voile et vol libre?
http://www.calameo.com/read/001006185a9a29deceaba (http://www.calameo.com/read/001006185a9a29deceaba)


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: Lassalle le 01 Septembre 2012 - 17:50:45
Heu, Marc, je viens d'aller voir le site internet du parc du Mercantour, ça a l'air moins ouvert que ce que tu dis!
Nouvelle règlementation dans le dos de la fédé?
Ou le dirlo distingue vol à voile et vol libre?
http://www.calameo.com/read/001006185a9a29deceaba (http://www.calameo.com/read/001006185a9a29deceaba)

1/ Le déco de la Bonnette est strictement interdit !

2/Merci de me faire connaître cet arrêté dont la FFVL n'a pas eu connaissance !
J'imagine qu'il résulte d'une discussion qui a dû avoir lieu avec la FFVV (Vol à voile).
Pour le vol libre ils voulaient boucler une nouvelle réglementation (plus restrictive que l'actuelle) en urgence avant fin juillet, mais nous avons obtenu qu'une réunion se tienne en septembre et non en juillet (plusieurs représentants de la FFVL n'étaient pas disponibles en juillet).
Il y a bien marqué "vol à voile" dans les légendes des cartes ; je pense que le vol libre n'est donc pas concerné.
Par contre l'interdiction de décollage et d'atterrissage dans le coeur est confirmée, alors que l'on a vraiment défendu, sans succès, l'idée d'autoriser quelques vols rando ou montagne dans certaines parties du coeur à certains moments de l'année.
On en saura plus d'ici fin septembre, mais les discussions sont difficiles avec ce Parc.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: Aloysius le 12 Septembre 2012 - 21:49:14
Si je comprend bien, pour le Mercantour, il s'agit de protéger la faune du parc. Par hasard, est-ce qu'il existe des cas où des troupeaux de mouflons se sont suicidés après avoir vu un parapente ? Ou bien  des marmottes mortes de peur à la vue d'une voile ? A moins que ce ne soit les oiseaux qui n'aiment pas la concurrence ?
Je sais que des réglementations similaires existent ailleurs (dans le Puy de Dôme par exemple), je me demande ce qui les justifie ?


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: La Brune le 12 Septembre 2012 - 22:34:25
Si je comprend bien, pour le Mercantour, il s'agit de protéger la faune du parc. Par hasard, est-ce qu'il existe des cas où des troupeaux de mouflons se sont suicidés après avoir vu un parapente ? Ou bien  des marmottes mortes de peur à la vue d'une voile ? A moins que ce ne soit les oiseaux qui n'aiment pas la concurrence ?
Je sais que des réglementations similaires existent ailleurs (dans le Puy de Dôme par exemple), je me demande ce qui les justifie ?

Nan nan. Mais il a existé des cas de troupes de chamois qui se sont tuées en partant droit dans l'pentu pour fuir un intrus. Et on fait partie des intrus....

Sans parler de certaines espèces d'oiseaux en voie d'extinction qui sont extrêmement sensibles à toute pénétration dans leur espace de nidification (l'espace qui leur est nécessaire pour pouvoir couver et élever leurs petits en paix. Tu sais, ce fameux espace à l'intérieur duquel les buses te font des trous dans la voile au printemps.....).

Alors franchement, pouvoir voir des chamois ou des bouquetins en liberté, avoir le privilège de prendre une leçon d'enroulage de thermique par un gypaète, ça ne vaut pas le prix de se constiper de vol sur quelques kilomètres carrés????

Je me souviens encore d'il y a 25 ans, quand il n'y avait plus que 5 ou 6 aigles royaux dans les Alpes, plus aucun gypaète, et que voir un chamois un grand corbeau ou un bouquetin était exceptionnel. Et je suis bien content d'avoir pu montrer ces animaux en toute liberté à mes neveux et nièces. Et j'espère bien pouvoir un jour les montrer à mes gamins sans avoir à les emmener au zoo. J'ai déjà eu l'immense bonheur de croiser un lynx dans le Doubs, et je rêve de croiser un jour un loup (ça commence à devenir envisageable) et un ours (là on peut encore rêver) en liberté en France. Mais pour ça, va bien falloir qu'on accepte leur présence, et donc leur accorder une place libre dans nos campagnes et ne pas trop râler si ils nous bouffent quelques hectares et/ou un ou deux moutons sans surveillance.


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: Patrick Samoens le 12 Septembre 2012 - 22:50:17
Si je comprend bien, pour le Mercantour, il s'agit de protéger la faune du parc. Par hasard, est-ce qu'il existe des cas où des troupeaux de mouflons se sont suicidés après avoir vu un parapente ? Ou bien  des marmottes mortes de peur à la vue d'une voile ? A moins que ce ne soit les oiseaux qui n'aiment pas la concurrence ?
Je sais que des réglementations similaires existent ailleurs (dans le Puy de Dôme par exemple), je me demande ce qui les justifie ?

Il ne faut se faire plus bête que les mouflons !  ;)

On ne parle pas de mortalité directe mais de dérangements récurrents pouvant entrainer la disparition des espèces sur une zone donnée. L'exemple des faucons pèlerins est typique d'une espèce très sensible. En cas de dérangement au moment de la couvaison ou du nourrissage, les adultes abandonnent le nid et c'est la perte d'une couvée.

Pour les marmottes qui ont une peur innée des aigles, le passage de trop nombreux parapentes les amènent à rester dans leurs terriers. Moins bien alimentées elles risquent de ne pas survivre à l'hivernage suivant. D'un autre coté, certaines marmottes (plus malines ?) se sont acclimatées à notre présence et on observe des terriers à proximité immédiate de site de décollage (site de Val d'Isère par exemple).

Bien sur individuellement on se dit qu'un passage 'discret' de notre part ne va pas gêner. Le problème est que nous ne sommes pas seuls et qu'il nous faut donc adopter des attitudes collectives respectueuses de certains endroits sensibles.

Edit : La Brune a bien expliqué, je suis vraiment trop lent pour taper sur cet Ipad ! ;)


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: Lassalle le 12 Septembre 2012 - 23:14:12
Bonsoir,

Je ne vais pas rentrer dans le détail des discussions en cours avec ce parc.

Mais nous n'avons bien sûr jamais demandé de pouvoir décoller et atterrir partout dans le coeur des parcs nationaux toute l'année !
On comprend très bien que la période de couvaison des rapaces est une période sensible et qu'il peut donc être utile d'interdire le vol à certains moments de l'année et dans certains secteurs (tous ne sont pas des secteurs sensibles).

Entre tout autoriser (ce n'est pas la position de la FFVL) et tout interdire il existe un espace de discussion justement prévu par les nouveaux décrets des parcs nationaux (2009) qui ont été publiés à la suite de la nouvelle loi de 2006.
Dans ces décrets il est fait la distinction entre aéronefs motorisés et non motorisés (ce n'était pas le cas avant) :
- motorisés : interdiction de tout survol du coeur du parc à moins de 1000 m/sol,
- non motorisés (parapentes, deltas, planeurs) : réglementation (et non interdiction) à mettre en place par la direction des parcs.
C'est sur la base de ce texte que nous négocions avec les parcs.

Je rappelle qu'il existe aussi une faune sauvage dans les zones d'adhésion des parcs où le vol est absolument libre toute l'année.
Les responsables des parcs ne constatent pas pour autant des dérangements particuliers de la faune dans ces zones...

Mais il existe, pour certains parcs, des lobbys associatifs très organisés et absolument hostiles, a priori, à toute activité de vol libre.

Quand on sait que pour le Mercantour, il y a chaque année plusieurs dizaines de milliers de randonneurs (à pied, à skis ou en raqueettes), des centaines de grimpeurs et de VTT, etc. qui ont toute latitude de pratiquer leur sport de nature sans aucune restriction...

Dans les discussions on constate parfois une très grande méconnaissance de l'activité vol libre de la part de certains interlocuteurs et une très grande hostilité de principe  de leur part envers notre pratique.

A+ Marc Lassalle



Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: piment le 12 Septembre 2012 - 23:40:58
Ouais, faut pas oublier que chez nous 90% des aires de gypaète sont hors parc (en zone périphérique ou carrément en montagne "libre")
Ca fait d'ailleurs assez chier les chefs du parc de devoir le reconnaître...
sont pas fous les gypaètes, ils collent leurs nids à moyenne altitude en face ESE, sont pas assez cons pour aller s'installer en cœur de parc à 3000 dans les faces nord...
Pour les isards de toute façon chez nous y a surpopulation et ils crèvent d'épidémies, alors même s'il y en a qui sautent des barres de temps en temps c'est pas si grave.
Les bouquetins c'est le clou du spectacle, l'un des arguments du directeur du parc c'est que le parapente pourrait peut-être déranger les bouquetins si toutefois un jour ils en introduisaient dans le parc... question foutage de gueule c'est du 5*...
En ce qui concerne la vision de la brune sur l'ours et le loup, on va dire qu'elle n'est pas vraiment partagée par les autochtones, tout au moins ceux qui vivent de la montagne, tu causes aux éleveurs de la vallée du loup ou des ours, ils vont te dire le reste!
Après que ça fasse plaisir aux toulousains de savoir qu'il y a des ours et des loups chez nous, pourquoi pas mais dans ce cas y a qu'à en lâcher chez eux...


Titre: Re : Re : article sur zrt du massif du mont blanc par stéphane boulenger
Posté par: PiRK le 13 Septembre 2012 - 04:28:49
Les éleveurs ne sont pas connus pour leur neutralité de point de vue sur les grands prédateurs puisque ces derniers contribuent à la régulation et à l'équilibre de la biodiversité alors que les éleveurs modernes font leur pain sur le déséquilibre des écosystèmes. Il y a eu des paquets d'études scientifiques qui ont démontrées le rôle important des ours, loups et co. Cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Superpr%C3%A9dateur#R.C3.B4le_.C3.A9cologique_et_interactions_durables pour un petit résumé. Alors quand on oppose le bon sens paysan des ploucs de fond de vallées à la naïveté de l'écolo des villes ça me fait doucement marrer.

ps : j'ai le droit d'être méprisant envers les ploucs  ;) , je viens d'un petit village au fond de la campagne et mon père est éleveur (mais c'est un des très rares paysans avec assez de jugeotte pour se rendre compte que le combat des écolos profitera aussi aux agriculteurs à long terme).
ps2 : faut pas prendre le ton de mon message au premier degré, je veux juste faire écho aux arguments traditionnels des anti-écolos ( :coucou: Piment) pour qu'ils se rendent un peu compte a quel niveau ils font tomber le debat alors que c'est un sujet qui meriterait un vrai debat sur les aspects scientifiques et moraux.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 13 Septembre 2012 - 08:23:01
C'est pas une question de bon sens, c'est juste que l'ours et le loup ça fait chier les éleveurs et ça coute du pognon à l'état.
90% du territoire français vit très bien sans ours et sans loup, je ne vois pas pourquoi nous il faudrait qu'on les supporte.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lololo le 13 Septembre 2012 - 08:30:38
Ben si on devait éliminer tout ce qui coûte du pognon à l'état, ça ferait un beau génocide...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: flaille le 13 Septembre 2012 - 08:31:29
Ben si on devait éliminer tout ce qui coûte du pognon à l'état, ça ferait un beau génocide...

:mdr:  :mdr:  :mdr:


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: PiRK le 13 Septembre 2012 - 11:21:42
C'est pas une question de bon sens, c'est juste que l'ours et le loup ça fait chier les éleveurs et ça coute du pognon à l'état.
90% du territoire français vit très bien sans ours et sans loup, je ne vois pas pourquoi nous il faudrait qu'on les supporte.
Ca fait quelques siecles qu'on vit sans ours et loups (ni bisons, ni aurochs, ni lynx...), alors forcement on s'est habitué, mais qui sait combien d'autres animaux/vegetaux ont disparus en France suite aux modifications de la chaine alimentaire liées a leur disparation. Ca semble tres theorique, mais il y a des biologistes qui essayent de quantifier les consequences economiques de l'appauvrissement de l'ecosysteme, et ca pourrait se compter en milliards.

http://vimeo.com/32783801
http://www.unep.org/pdf/OP_sept/2010/FR/OP-2010-09-FR-FULLVERSION.pdf
http://www.cbd.int/doc/case-studies/inc/cs-inc-rappport.biodiversite-fr.pdf

Sinon pour l'argument "la reintroduction des predateurs fait chier les eleveurs" je peux opposer l'argument "la disparition des predateurs fait chier les ecolos", et on peut debattre de pourquoi les (rares) eleveurs montagnards auraient le droit de sauver leur mode de vie (je sais pas si on peut appeler l'elevage en montagne un job tellement ca n'a plus de valeur economique) alors que les ecolos devraient accepter la disparition de leur coin de nature sauvage meme s'il n'avait pas d'autre utilite que de permettre d'aller pique-niquer le dimanche.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 17 Octobre 2012 - 22:25:04
Citation
alors que les ecolos devraient accepter la disparition de leur coin de nature sauvage meme s'il n'avait pas d'autre utilite que de permettre d'aller pique-niquer le dimanche.

Ah mais personne n'a l'intention d'empêcher les écolos de faire ce qu'ils veulent dans LEUR coin de nature sauvage, ce qu'on leur conteste c'est de vouloir nous imposer ce que nous on doit faire dans le notre...

Sinon ce soir c'est le pied, des racines et des ailes sur les Pyrénées, on vient de voir de très belles images prises d'hélico en plein cirques de Gavarnie et de Troumouse, même que le garde du parc fait griller le mouton pour la télé à la cabane de Troumouse, bon il confond un peu côtelettes et tranche de gigot mais faut dire que les moutons du coin n'ont pas de clavicule, c'est pas facile de s'y retrouver...
faut croire que l'hélico de la télé cause moins de dérangement à la faune que mon parapente...
foutage de gueule!!!!

Ah bé ils sont aussi allé à la Bernatoire en hélico et c'est aussi en cœur de parc!


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: pecaos le 18 Octobre 2012 - 12:21:23

faut croire que l'hélico de la télé cause moins de dérangement à la faune que mon parapente...
foutage de gueule!!!!

Ah bé ils sont aussi allé à la Bernatoire en hélico et c'est aussi en cœur de parc!

Magnifique le reportage ,le survol des cirques , elles sont belles nos Pyrénées  , on peut voir ce qu'on a pas le droit de survoler en libre  :diable: 


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 18 Octobre 2012 - 12:23:32
Contrairement à ce que l'on pense souvent, les discussions avec le Parc national des Pyrénées avancent, trop lentement certes, mais elle avancent !

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 18 Octobre 2012 - 22:23:25
Ce qui est sûr c'est que Jean Louis et Alain sont en train de gagner leur paradis!
Après je n'ai pas plus d'info depuis 1 mois. Et avec le Mercantour vous en êtes où? il me semble que tu avais parlé d'une réunion mi septembre.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 11 Novembre 2012 - 16:24:42
Bonjour,

Je devais faire un point sur les Parcs Nationaux, mais je n'ai pas eu le temps.
Je suis un peu à la bourre ces temps-ci.

Le Mercantour avait parlé d'une réunion en septembre, mais nous n'avons pas eu de nouvelles de leur part et cette réunion n'a pas eu lieu.

Si j'ai le temps je ferai une petite synthèse sur la situation des différents Parcs dans la semaine.
Le dossier avance vraiment très, très doucement...

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: BenHoit le 11 Novembre 2012 - 16:55:13
 :coucou:
petite question sur les PNR : il y a une volonté de la part des communes du massif de Belledonne (vallée du Grésivaudan - Grenoble) de créer un parc naturel régional et il y a des réunions avancées autour de ça ... penses-tu qu'il soit nécessaire (utile ?) de tenter de s'y glisser afin de défendre la cause parapentiste avant qu'on nous impose des restrictions que nous n'aurons pas vu venir ...

y a-t-il un risque de voir notre terrain de jeu rétréci avec un PNR ?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 11 Novembre 2012 - 17:07:54
En principe les PNR ne posent pas de problème pour l'activité vol libre.
Ils ont en effet vocation à favoriser le tourisme et l'économie locale et le vol libre en fait partie.
Il existe de nombreux sites de vol et même d'écoles de vol libre présents dans des Parcs régionaux.
Le problème peut venir de la présence dans ces Parcs régionaux de "Zones naturelles protégées" avec des réglementations parfois très restrictives pour le vol libre (cf. Vercors ou Bauges par exemple).

Je pense personnellement qu'il est toujours utile d'être présent dans des commissions ou des réunions publiques pour défendre les intérêts du vol libre.
Si des pilotes connaissant bien les secteurs concernés pouvaient s'impliquer dans le processus, cela me semblerait pertinent et utile.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Electron très Libre le 12 Novembre 2012 - 15:51:42
.
Baramo,

Contrairement à ce qui est dit là de façon monolithique, très schématique et même spécieux :  c'est plus compliqué que de simplement dire : "la jurisprudence nous est défavorable".

Car si c'est vrai pour certains, c'est beaucoup moins vrai pour d'autres.
Bref, c'est un domaine où les contentieux se résolvent un peu "à la tête du client".

Grosso merdo et sans trop m'étendre :  si vous êtes extérieur au massif (le cas du "Parigot" étant une sorte de paroxysme, par exemple),  vous avez de sérieuses chances qu'en effet ça tourne mal pour votre pomme.

Par contre si vous êtes de la vallée, vous connaissez un peu tout le monde et tout le monde vous connait un peu.
Et là, c'est évidemment beaucoup beaucoup beaucoup plus cool.
Il y a alors bcp moins de "chances" que vous vous fassiez vraiment emm.... .

C'est d'ailleurs déjà vrai quand vous mordez dans un Parc comme la Vanoise, par exemple.
Durant X années, j'ai vu les locaux le faire au départ d'Aussois, par exemple :  ils ne se faisaient jamais alpaguer par les gardiens du Parc, bizarrement.  Par contre moi, ça m'est arrivé 5 ou 6 fois de mordre sur Modane, sur la Dent Parachée ou sur le monolythe... et trois fois qu'on m'a vu je me suis fait choper, dont deux "comités d'accueil" à l'atterro (...).
J'ai aussi d'autres exemple de pilotes extérieurs dans ce même cas (...)

Tout ça pour dire que par endroit ça fonctionne à deux vitesses, donc.
Pilotes locaux et gardiens de Parc se connaissent (...), certains gardiens sont d'ailleurs eux-mêmes parapenteux (...) et les dits gardiens connaissent même souvent les voiles des volatiles de la vallée (...).  C'est aussi simple que ça.

Les pigeons entubés sont donc toujours les mêmes, en réalité :  ceux qui viennent d'ailleurs, bref qui ne sont pas "sur leur herbe". On en arrive même au point, par endroit, où les pilotes locaux eux-même se transforme en pseudo-shérifs aériens à la m.m.l.noeud  et en Longtarins de pacotille, en vous dispensant de jolis discours sur l'air du classique : "Faites comme dis,  faites pas comme je fais !!!".

No other comment (...)
-----------------------------------
Chanson de Brassens :  "Les Imbéciles Heureux qui sont nés quelque part..."


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Hub le 12 Novembre 2012 - 16:10:37
Prem's !   J'ai gagné quoi?


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: nyhär le 12 Novembre 2012 - 16:56:53
Prem's !   J'ai gagné quoi?
je t'ai grillé !!!  :trinq:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Hub le 12 Novembre 2012 - 17:29:00
Damnède !  Pourtant, je suis assidu et consciencieux, sur ce faux-rhum !
 :trinq:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 12 Novembre 2012 - 22:56:45
Bonsoir,

Petite réponse à "Electron très Libre" (que l'on a tous bien sûr reconnu...) : le travail que mène la FFVL depuis des années pour les Parcs nationaux consiste justement à obtenir des autorisations valables pour tous (et non pour quelques uns comme tu le prétends).

C'est d'ailleurs parfois déjà le cas :

- dans le massif des Ecrins depuis 1999 et mieux encore depuis l'an dernier (nouvel arrêté et nouvelle convention) ;
- justement dans le Parc de la Vanoise où certains secteurs versant Maurienne ont été ouverts au vol libre à certains moments de l'année (voir le lien sur l'arrêté et les cartes que j'ai déjà indiqué à plusieurs reprises) ; d'autres discussions doivent s'engager pour le versant Tarentaise ;
- dans le nouveau Parc national des Calanques où les sites actuels de vol sont à présent conventionnés ou devraient l'être prochainement ;
- des accords ont été passés pour les Parcs de la Guadeloupe et de la Réunion,
- les discussions se poursuivent (pas toujours facilement) pour les Cévennes, les Pyrénées et le Mercantour.

Tout cela consomme beaucoup de temps, d'énergie et de temps (réunions, courriers, rédaction de dossiers et d'argumentaires...), mais on pense que cela vaut le coup de ne pas lâcher le morceau !

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 21 Novembre 2012 - 17:45:04
Une nouvelle source d'emmerdements: lisez donc page 31!

http://www.midi-pyrenees.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/PlanRestaurationBouquetinPyrenees_2012-2020_cle037e99.pdf (http://www.midi-pyrenees.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/PlanRestaurationBouquetinPyrenees_2012-2020_cle037e99.pdf)

Les zones en question ne sont pas toutes en zone cœur, la zone Ardiden et la zone Gabizos sont en zone d'adhésion donc à ce jour absolument pas règlementées par le PN...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Crossmaniac le 28 Novembre 2012 - 18:33:00
Voilà plus de 4 ans que je m'intéresse de près au sujet (juridique) du survol des parcs nationaux.
Je pense que l'enjeu est important, à la fois pour nos libertés fondamentales et pour l'image de notre sport, qui naturellement doit trouver sa place dans nos plus beaux paysages, même protégés.

Je regrette que la fédération française de vol libre ne partage pas cet intérêt :
- en 2008, se battre pour obtenir le droit de survoler les coeurs de parcs n'était "pas prioritaire";
- nous l'avons quand même obtenu avec les décrets de 2009 mais communiquer sur cette nouvelle liberté n'était "pas prioritaire";
- depuis lors, les discussions avec certains parcs sont tombées dans l'impasse (avec des régressions insupportables comme dans le Mercantour, seul parc à interdire le vol libre "en dur" dans sa charte) mais engager un recours juridique ne semble encore "pas prioritaire" ;
- dans le même temps, sur un site emblématique comme Roquebrune/Monaco [QUI VIENT DE ROUVRIR] la même fédé semble plus soucieuse d'imposer SON brevet de pilote que de s'impliquer pour améliorer concrètement la gestion du site : toujours "pas prioritaire" je suppose ?

A mon avis, les parapentistes seront un groupe social fort quand ils auront un mot d'ordre clair : PLUS UN SITE A PERDRE ! Dans un état de droit, il y a toujours un combat à mener, en acteurs responsables, c'est-à-dire soucieux de l'avenir. Mais quand les organisations représentatives baissent les bras, que doit faire "la base" ? Revendiquer !


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 29 Novembre 2012 - 10:37:14
Bonjour,

Je ne peux pas accepter de lire que la FFVL "baisse les bras" en matière de parcs nationaux !

Le dossier est difficle à mener, mais :

- en Vanoise un arrêté de 2011 permet (enfin !) une activité vol libre en coeur de parc (bien sûr c'est limité et on espère pouvoir l'étendre dans l'avenir) ; des discussions sont prévues pour obtenir des ouvertures complémentaires,

- dans les Pyrénées et dans les Cévennes les référents FFVL pour ces parcs ont fait des propositions concrètes concernant le survol, ainsi que les décos et atterros dans la partie coeur et les directions de ces parcs étudient actuellement ces propsoitions ; des réunions sont prévues prochainement et il devrait y avoir des ouvertures,

- des accords ont été trouvés pour la Réunion, la Guadeloupe et les Calanques,

- Mercantour : il ne faut pas tout mélanger : la réglementation "provisoire" (datant de 2009) permettant le survol du coeur du parc toute l'année, partout et à toute altitude (mais oui il n'y a aucune restriction concernant le survol !) est toujours valable puisqu'aucune autre n'a (pour le moment) été mise en place par ce parc.
Le parc souhaite effectivement restreindre cette liberté totale de survol, mais rien n'a été finalisé pour le moment.
D'autre part il est vrai que le CA du parc a rajouté "en dur" dans la charte du parc l'interdiction de tout décollage et/ou atterro dans le coeur.
La FFVL a été mise devant le fait accompli (la version définitive du projet de charte ne comportait pas cette phrase).
Cette interdiction est contraire au décret de 2009 et la FFVL a engagé des recours à ce sujet...

On fait vraiment ce que l'on peut sur ce dossier difficile car on rencontre d'énormes résistances de la part de certains décideurs de parcs.
Quand on lit des messages pareils, il y a des moments où on a envie de tout laisser tomber.
Personnellement je vole surtout avec mes amis dans les Ecrins, parc qui autorise (suite aux discussions avec la FFVL) le vol libre dans le coeur de façon extrêmement souple et ouverte, alors pourquoi faudrait-il que je passe des paquets d'heures, de jours et de réunions à coordonner le travail sur l'ensemble des parcs ?
Si je m'y prends mal, il n'y a aucun problème pour que quelqu'un me remplace sur ce dossier, Crosssmaniac par exemple.

Le Comité Directeur de la FFVL va être renouvelé en mars 2013 : tu devrais te présenter et obtenir dans la foulée, sans difficulté certainement, la possibilité de pratiquer, sans restriction aucune, le vol libre dans le coeur de tous les parcs nationaux !

Je suis parfois un peu écoeuré par ce que je lis...

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 29 Novembre 2012 - 10:46:41
Quant à la communication sur ce sujet, la fédération ne s'en préoccuperait pas ?

Il y a eu :

- des articles à plusieurs reprises dans "Vol Passion" (dont un dossier complet de 4 pages que j'ai rédigé),
- des infos dans la Newsletter de la fédération ; elle est envoyée à tous les clubs, CDVL et Ligues,
- des infos sur le site Internet de la FFVL,
- mes interventions sur des forums comme celui-ci,
- mes interventions dans des AG de club, de CDVL et de Ligue.
- l'information relayée au niveau local par les référents FFVL pour les parcs.

On doit sans doute pouvoir faire beaucoup mieux bien sûr, mais on aura du mal à passer au journal télévisé de 20h sur TF1 ou France 2 !

Par contre je reconnais que je suis en retard pour la création sur le site Internet de la FFVL d'un espace spécial dédié aux parcs nationaux.
J'ai fait cette proposition, mais je n'ai pas encore eu le temps de la mettre en oeuvre.
Je suis désolé et je m'en excuse..

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 29 Novembre 2012 - 11:31:17
 :coucou:

Marc je te suis très reconnaissant pour ce que tu fais. Non seulement ta participation aux négociations et à l'avancement global (même si c'est long et que sur le terrain on ne voit pas forcément les choses avancer)... mais aussi et surtout pour la communication dont tu nous fais part :bravo:

je comprend un peu le message de crossmaniac car l'information est très dure à trouver ! Personnellement, le site fédéral je n'arrive pas à y lier le moindre compte rendu d'activité sur quelques commission que ce soit. Je n'arrive à voir que 5 ligues et 5 CDVL qui font des AG. Tiens ... un truc qui fait rire : la commission communication ne communique plus depuis 2009 ! (date du dernier bilan).

En revanche, là où je ne suis pas d'accord avec Crossmaniac c'est quand il vient poster dans le fil où justement nous sommes informés :koi:
Marc ... continue le travail que tu abats pour nous grâce à ta passion  :pouce:
      et surtout continues s'il te plait à nous informer de temps en temps, même du non avancement des réunions :bravo:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 29 Novembre 2012 - 11:44:49
Juste pour préciser concernant le Mercantour : la FFVL ne reste bien sûr pas les bras croisés au sujet de l'interdiction qui a été rajoutée par le CA du parc dans la charte, mais il n'est pas toujours opportun de tout détailler sur un forum public...

Quand il y aura du nouveau je le ferai savoir.

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 29 Novembre 2012 - 12:17:36
mais il n'est pas toujours opportun de tout détailler sur un forum public...

Quand il y aura du nouveau je le ferai savoir.

Tout à fait d'accord avec toi. Nous n'avons pas besoin de  savoir que la fédé en entrepris telle ou telle démarche particulière. En particulier certains bras de fer doivent rester discrets.
En revanche savoir que la fédé a entrepris une nouvelle démarche le XXX au sujet de YYY (parc du mercantour) est une sacré information positive pour les parapentistes.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 20 Décembre 2012 - 17:13:53
Bonjour,

Des articles récents dans "Le Monde" ou "Libération" sur les parcs nationaux mettent en cause le vol libre (cf. articles joints à ce message).
La FFVL a envoyé des courriers officiels à ces deux journaux pour critiquer les contre-vérités écrites dans ces articles et rappeler la situation légale suite à la loi de 2006 et les décrets de 2009.

Quand on voit la complexité des problèmes que doivent traiter actuellement les parcs nationaux (ex : la quasi unanimité des communes de la Vanoise s'opposent à la charte du parc et refusent donc d'adhérer à celle-ci !), il est quand même surprenant qu'une activité aussi minoritaire que le vol libre apparaisse dans des "articles grand public" qui traitent de la situation actuelle (difficile) de certains parcs !

Il semble bien qu'il y ait actuellement un "lobby anti vol libre" qui propage des rumeurs fausses et injustifiées auprès de la presse et des journalistes.
Comme si la pratique du vol libre dans le coeur des parcs, négociée avec les directions et s'appuyant sur les décrets officiels, était de nature à mettre en péril les missions de protection des parcs nationaux !
Surtout quand on connaît le nombre de parapentistes montagnards, comparé à celui des autres sports de nature, tous autorisés sans aucune restriction dans les parcs (randonneurs à pied, en raquettes ou à skis, grimpeurs, alpinistes, etc.).

Notre pratique semble vraiment déranger certains ; on aimerait bien savoir qui...

Remarque : J'envoie les articles en 2 messages successifs (problème de volume).


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 20 Décembre 2012 - 17:14:39
Voilà le 2° article.

Marc Lassalle


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piwaille le 20 Décembre 2012 - 17:24:40
 :coucou: Marc

Quelle action pouvons nous mener ?
le chant du vario c'est pas loin de 30.000 visiteurs ... ça représente un poids "raisonnable" pour mener une action (même si on peu aisément penser qu'une bonne part de ces visiteurs sont "passifs" = n'entreront pas dans l'action)

En attendant une proposition d'action, je vais déjà copier le message suivant sur mon mur facebook :

Citation
Halte à la désinformation. un "lobby anti vol libre" qui propage des rumeurs fausses et injustifiées auprès de la presse et des journalistes. La pratique du parapente n'est aucunement antinomique avec la mission de protection des parcs.
plus d'information sur http://www.parapentiste.info/forum/legislation/rapport-entre-parapentistes-et-les-parcs-nationaux-t12814.0.html;msg357850#msg357850


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 20 Décembre 2012 - 18:04:40
Quand tu cherches les adversaires du vol libre tu peux regarder côté LPO... Ceux du 65 en particulier...t'es sûr de ne pas te tromper!
Et puis c'est facile de taper sur le vol libre histoire de montrer qu'on est un parc national bien pensant, beaucoup plus facile que de se heurter aux stations de ski, aux chasseurs ou au CAF!

Je viens de les lire les 2 articles... effectivement on leur a bien foutu la pression dans les réunions publiques et pour ma part (et je ne suis pas le seul) je ne manque pas chaque fois que je croise un voisin élu municipal ou régional de lui raconter l'historique des relations vol libre/PN en insistant particulièrement sur leur tendance noyeurs de poissons et faux-culs... ça fait souvent résonance avec leur propre expérience...
Au point que l'an dernier la direction du parc avait demandé au CDVL65 d'arrêter d'envoyer des parapentistes aux réunions publiques, sauf qu'avant d'être parapentistes on est d'abord autochtones et donc de plein droit dans les dites réunions.
Perso j'espère qu'un maximum de communes ne signeront pas la charte malgré le miroir aux alouettes des subventions que le parc agite avec frénésie!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 20 Décembre 2012 - 18:13:32
Bonsoir,

La LPO, cela dépend où l'on se trouve !
Cela se passe plutôt bien à certains endroits et mal à d'autres.

Il y a aussi certains "collectifs d'associations de défense de l'environnement" qui nous mettent de sérieux bâtons dans les roues.
L'un d'eux a d'ailleurs obtenu, sans le moindre argumentaire, le rajout "en dur" dans la charte du Parc du Mercantour, de la mesure d'interdiction de tout décollage et/ou atterrissage dans le coeur du parc, ce qui est contraire au texte du décret.

Il est toujours étonnant de voir les fantasmes que notre pratique (non polluante et silencieuse) génère chez des gens (parfois très bien organisés) qui ne connaissent en fait pas du tout notre pratique.
Certains confondent d'ailleurs parfois ULM, parapentes, paramoteurs et j'en passe !

Marc Lassalle



Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 20 Décembre 2012 - 18:15:50
:coucou: Marc

Quelle action pouvons nous mener ?
le chant du vario c'est pas loin de 30.000 visiteurs ... ça représente un poids "raisonnable" pour mener une action (même si on peut aisément penser qu'une bonne part de ces visiteurs sont "passifs" = n'entreront pas dans l'action)

En attendant une proposition d'action, je vais déjà copier le message suivant sur mon mur facebook :

Merci Piwaille pour la proposition.
Je vais y réfléchir et voir s'il serait possible d'engager quelque chose...

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: stephb24 le 20 Décembre 2012 - 18:50:14
a la lecture des 2 articles il me semble que certaine(s) personnes détestent tout simplement notre activité et voudraient nous contraindre tout simplement a poser nos ailes.
je pense qu'un problème aussi au niveau des parcs vient du fait qu'il ont été conçus comme un sanctuaire un peu a la manière de la cave oubliée d'un musé ou rien ne peut doit bouger ou évoluer comme si un rayon futuriste devait les avoir figés tel que certains estiment qu ils devraient être, et pour eux c'est un moyen de se donner bonne conscience en prenant l'avion pour aller voir l'espace utopique qu'ils ont contribué a mettre sous cloche stérile, au mépris de l’histoire et des coutumes des populations locales.
car au fond pour certains écolo-banlieusard-extrémistes il est rassurant de ne pas avoir a changer de continent ou pays pour s’immerger dans "une culture tiers-mondiste"


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: clement_lyon le 20 Décembre 2012 - 18:51:20

Notre pratique semble vraiment déranger certains ; on aimerait bien savoir qui...


Bonjour Marc,

D'après les 2 articles, la personne que l'on dérange est à priori M. Marc Ferrand/Farrand, responsable "espace protégé" du SNE et qui voudrait qu'on survole les parcs à plus de 1000 metres en parapente.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Patrick Samoens le 20 Décembre 2012 - 18:53:09

Et puis c'est facile de taper sur le vol libre histoire de montrer qu'on est un parc national bien pensant, beaucoup plus facile que de se heurter aux stations de ski, aux chasseurs ou au CAF!


Je pense que c'est une des raisons de nos problèmes avec les autorités. Il est facile de jouer les costaux face aux parapentistes qui sont des gens bien gentils.

Nous avons par exemple des soucis d'autorisation avec un alpagiste sous prétexte que nous abimons l'herbe en décollant. C'est amusant quand on le voit faire "le canard" quand les remontées mécaniques pulvérise les alpages pour leurs travaux.


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: deuchiste le 20 Décembre 2012 - 18:58:15
M. Marc Ferrand/Farrand, responsable "espace protégé" du SNE et qui voudrait qu'on survole les parcs à plus de 1000 metres en parapente.

Il a peut-être des potes pilotes d'ULM ou d'avion ?   :mrgreen:  :bang:
(Salut Clément ! :coucou: )


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 20 Décembre 2012 - 19:06:41
La dernière trouvaille de la LPO chez nous c'est de revendiquer des cylindres de hauteur infinie autour des aires de gypaètes...
Vont faire comment les avions de ligne et les satellites?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 04 Janvier 2013 - 12:32:01
Salut Marc,

Je viens de tomber la dessus :
http://www.kairn.com/news_nature~80542.premieres-chartes-parcs-nationaux-approuvees-ministre.html?#n80542

Quelle influence pour nous ?
Pour les ecrins, je vois a peu pres (tu nous avais bien renseigne).
Par contre les pys les dernieres nouvelles n etaient pas vraiment fameuses, si ?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 04 Janvier 2013 - 14:16:29
Salut,

Un grand merci pour cette information que je ne connaissais pas !

- Ecrins : pas de problème : l'arrêté et la convention "vol libre" ont été finalisés et signés en dehors de la charte.

- Pyrénées : les discussions se poursuivent pour finaliser avec le parc la réglementation "vol libre" en dehors de la charte ; il ne devrait donc pas y avoir de problème.

- Mercantour : le parc avait rajouté dans le projet définitif de charte (sans notre accord et sans nous en avertir) une phrase interdisant tout décollage et atterrissage dans le coeur du parc (interdicition de tout vol rando ou montagne).
La FFVL a engagé des recours au niveau national pour faire supprimer cette phrase qui ne doit pas y être.
Je ne connais pas le contenu de la charte qui a été approuvée et signée par le ministère .
Si cette phrase y figure toujours, tout activité de vol rando sera purement et simlement interdite pendant 15 ans sans recours possible !
Je vais me renseigner et je vous tiens au courant.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 04 Janvier 2013 - 14:17:42
Merci Marc !!
Top infos, top rapidite !!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: SP2 le 04 Janvier 2013 - 16:37:15
Salut,

Un grand merci pour cette information que je ne connaissais pas !

- Ecrins : pas de problème : l'arrêté et la convention "vol libre" ont été finalisés et signés en dehors de la charte.

- Pyrénées : les discussions se poursuivent pour finaliser avec le parc la réglementation "vol libre" en dehors de la charte ; il ne devrait donc pas y avoir de problème.

- Mercantour : le parc avait rajouté dans le projet définitif de charte (sans notre accord et sans nous en avertir) une phrase interdisant tout décollage et atterrissage dans le coeur du parc (interdicition de tout vol rando ou montagne).
La FFVL a engagé des recours au niveau national pour faire supprimer cette phrase qui ne doit pas y être.
Je ne connais pas le contenu de la charte qui a été approuvée et signée par le ministère .
Si cette phrase y figure toujours, tout activité de vol rando sera purement et simlement interdite pendant 15 ans sans recours possible !
Je vais me renseigner et je vous tiens au courant.

Marc Lassalle
:coucou:
Et pas de nouvelles pour les Cévennes ?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Janvier 2013 - 17:19:54
Voici un petit point de synthèse rapide sur les parcs nationaux.

Il y a plusieurs situations en matière de vol libre dans le coeur de ces parcs :

1/ Parcs ayant mis en place des réglementations (arrêtés et/ou conventions et/ou décisions) finalisées : Ecrins, Réunion, Guadeloupe, Calanques.

Les conditions de pratique (décos et atterros, survol à moins de 1000 m / sol) sont clairement définies et stabilisées.
Exemple : le Comité de suivi FFVL / Parc mis en place pour le Parc des Ecrins va se réunir en février ou mars pour évaluer la pratique dans le coeur et faire un bilan du fonctionnement de l'arrêté.
Je dois d'ailleurs rédiger un petit questionnaire à envoyer aux clubs, CDVL et Ligue concernés par ce parc pour avoir des remontées quant à la pratique du vol libre dans le coeur du parc en 2012.
Si vous avez volé (vols de distance ou vols montagne) dans le coeur de ce parc en 2012, je suis preneur d'infos (nombre de pilotes, type de vol, dates...).

2/ Parcs ayant mis en place des réglementations provisoires ou incomplètes :

- Vanoise : il existe un arrêté (juillet 2011) qui couvre des autorisations versant Maurienne (plusieurs secteurs ouverts au vol à certaines périodes de l'année) et qui ouvre le vol montagne à 3 sommets (Grande Casse, Mont Pourri, Grand Bec).
Des discussions vont se poursuivre pour ouvrir des autorisations de vol versant Tarentaise.

- Mercantour :
. autorisation "provisoire" depuis 2009 du survol du coeur du parc toute l'année, à toute altitude et partout (sans possibilié de décoller ou de se poser dans le coeur) ; cette autorisation (très souple et qui n'a posé jusqu'à présent aucun problème) risque peut-être d'être diminuée en 2013 (?).
. par contre interdiction de tout décollage ou atterrissage inscrite "en dur" dans le projet définitif de charte (je dois me renseigner : la phrase en question existe-t-elle toujours dans la version ratifiée par le ministère ?).

3/ Parcs sans réglementation spécifique "vol libre" pour lesquels les discussions se poursuivent.

C'est le cas des Pyrénées et des Cévennes : les référents locaux FFVL pour ces parcs ont adressé aux directions des parcs des propositions concernant à la fois le survol du coeur (vols de distance) et les vols montagne (décos et/ou atterros dans le coeur).
Ces parcs étudient ces propositions et doivent donner prochainement des réponses à celles-ci.
Les discussions vont donc continuer...

J'espère avoir apporté un peu de clarté dans ce dossier qui consomme beaucoup de temps et d'énergie.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: SP2 le 05 Janvier 2013 - 18:00:47
Merci Marc  :pouce:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: brikabrak le 05 Janvier 2013 - 21:52:01
bonjour Marc,

Concernant le Mercantour, En cherchant sur le site du parc  http://www.mercantour.eu/index.php/presentation/charte (http://www.mercantour.eu/index.php/presentation/charte)
, j'ai trouvé la charte déposé à cette adresse :
http://fr.calameo.com/books/001006185e8458f5c3e4b (http://fr.calameo.com/books/001006185e8458f5c3e4b)


On y trouve en page 71, les éléments suivants qui montrent que malgré certaines contraintes le vol libre n'est pas interdit  :vol:  :

"
II. – La réglementation du directeur pour le survol non motorisé à
une hauteur inférieure à 1000 m du sol fixe :
1° Les périodes de pratique ;



2° Les zones de pratique, notamment les couloirs aériens ;
3° Les altitudes minimales de survol.
Cette réglementation tient compte des zones de présence et des
cycles de vie des grands rapaces et de la grande faune terrestre afin
d’assurer la tranquillité qui leur est indispensable, ainsi que des
autres usages du site.
Le décollage et l'atterrissage, pour les activités dites « de vol
libre », sont soumis à une autorisation individuelle qui précise
notamment les modalités, périodes et lieux.


II. – Sont réglementés par le directeur de l’établissement public et,
le cas échéant, soumis à autorisation :
2° Le survol du coeur du parc à une hauteur inférieure à 1000
mètres du sol des aéronefs non motorisés
(2° du II de l'article 15)
IV. – Les autorisations délivrées au titre du 1° du I pour le
stationnement, des 2°, 3° et 4° du I et des 2°, 3° et 4° du II peuvent
être subordonnées au paiement d’une redevance dont le montant
est fixé par le conseil d’administration.
(IV de l’article 15)"


Peut être pourras-tu nous décoder les subtilités du texte...

Par ailleurs, le mot parapente n'apparait qu'a un seul endroit concernant la protection des rapaces :

"Les pratiques sportives aériennes, comme le parapente ou le vol à voile, ou encore les pratiques
d’escalade, ne doivent pas porter atteinte à un équilibre établi à l’échelle du parc, à ce jour favorable à
la réimplantation du gypaète barbu et à la bonne santé de l’aigle royal. Le dérangement par des survols
motorisés est également à limiter et à encadrer"



voili voilou

bons vols randos à tous pour 2013


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 06 Janvier 2013 - 11:18:14
Un immense merci pour avoir trouvé ce texte de la charte du Mercantour !
J'étais en train de le chercher.

Je vais regarder cela de près et je ferai des commentaires.

Notre recours fédéral au niveau national n'a donc pas servi à rien :
La phrase "Les décollages et atterrissages des aéronefs non motorisés sont interdits dans le coeur du parc " est donc remplacée par :
"Le décollage et l'atterrissage, pour les activités dites « de vol libre », sont soumis à une autorisation individuelle qui précise notamment les modalités, périodes et lieux.".
Ce n'est bien sûr pas terrible, mais la porte n'est donc pas complètement fermée (comme on le craignait) et on va essayer de l'entre-ouvrir davantage.
Mais vu que c'est le recours de la FFVL qui a fait "sauter" l'interdiction mise dans la charte par le Conseil d'Administration du parc, j'imagine que les prochaines discussions avec eux risquent d'être un peu "tendues et crispées".

On peut voir la bouteille à moitié pleine ou à moitié vide, mais c'est quand même une "petite" victoire d'avoir réussi à faire modifier le texte validé officiellement par le parc.

Que d'énergie et de temps pour en arriver là !

Merci encore pour l'information.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: maxcnosos le 24 Mars 2013 - 13:48:00
merci Marc, tiens nous au courant dès qu'il y a une évolution pour le PNP


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 24 Mars 2013 - 19:58:37
Bonsoir,

Comme je l'ai signalé rapidement à l'AG de la FFVL hier, la situation actuelle des parcs nationaux est la suivante (synthèse très rapide) :

- Parcs ayant finalisé et décidé une réglementation vol libre favorable à l'activité (vols de distance et vols montagne) :
Ecrins, Calanques, Réunion et Guadeloupe.

- Parc ayant pris un arrêté, mais encore de façon incomplète (sur une partie du coeur du parc seulement) et pour lequel il est demandé la tenue de nouvelles réunions de travail complémentaires : Vanoise.

- Parc pour lequel une réglementation provisoire existe pour le vol de distance, mais rien pour les vols montagne : Mercantour.
Une réunion de travail doit avoir lieu prochainement avec eux.

- Parcs pour lesquels des propositions concrètes ont été fournies au parc par les correspondants de la FFVL et pour lesquels on attend une réponse des responsables de ces parcs : Pyrénées et Cévennes.

Dès qu'on en saura plus sur tel ou tel parc je le ferai savoir.

Il est clair que certains parcs traînent des pieds et ralentissent le processus, mais on a le droit avec nous.
La loi de 2006 et les décrets de 2009 prévoient que les directions des parcs doivent mettre en place des réglementations en ce qui concerne les vols non motorisés (planeurs, parapentes ou deltas) dans le coeur des parcs, alors la FFVL ne lâchera pas le morceau tant que de telles réglementations n'auront pas vu le jour...

A+ Marc Lassalle




Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 24 Mars 2013 - 22:25:11
Aux dernières nouvelles il devrait y avoir quelque chose de concret le 26 mars lors du CA du PNP, croisons les doigts....


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: akira le 25 Mars 2013 - 16:11:54
Oh ... !!!  :koi:
Pour une fois que Piment n est pas totalement defaitiste, c est que ca doit sacrement bouger !!  :P  ;)


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: tommy n le 25 Mars 2013 - 17:06:41
Aux dernières nouvelles il devrait y avoir quelque chose de concret le 26 mars lors du CA du PNP, croisons les doigts....


miam miam.... je me vois deja decoller de la Breche..... :dent:  :dent:  :dent:  :dent:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 25 Mars 2013 - 17:24:46
Fume...
gavarnie verboten, strictly verboten!
Vont peut-être lâcher 2 ou 3 trucs dans des coins paumés mais si tu veux passer dans la brèche en vol faut assumer d'être hors jeu!
j'ai quelques idées à propos des trucs paumés (si ceux que j'ai proposé sont retenus)  mais on va attendre les infos officielles...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: tommy n le 25 Mars 2013 - 17:49:41
et le parc du neouvielle?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 25 Mars 2013 - 18:44:57
M'étonnerait qu'ils lâchent quelque chose dans un coin "prestigieux"


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 04 Mai 2013 - 22:54:07
Y a ça qui est sorti:
http://www.parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/cat_view/70-recueil-des-actes-administratifs/115-survol.html (http://www.parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/cat_view/70-recueil-des-actes-administratifs/115-survol.html)

Comme dirait Chirac ça m'en touche une sans faire bouger l'autre...
Menfin 2 des décos sont dans ma vallée, faut juste prévenir 72h avant et aller y décoller...quand ça vole pas ou quand y a hart de neige...



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 05 Mai 2013 - 08:21:04
Je n'arrive pas à trouver les cartes dont ils parlent (annexes). En fait ça peut être intéressant à condition de décoller hors zone centrale, par exemple versant Aragonais et voler dans le parc. Là j'ai des idées...
Par contre très peu pour moi de demander des autorisations pour décoller tel ou tel sommet. En fait ils ne nous connaissent pas et cette demande d’autorisation leur permet se se créer facilement un fichier des pilotes pratiquant le vol montagne, pas envie d'être fiché par le Parc...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 07 Mai 2013 - 14:15:07
Ca y est, ils ont ajouté les cartes.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 07 Mai 2013 - 22:07:56
Vu les cartes qu'ils ont publié ce que je vois d’intéressant c'est décoller hors parc et soit se faire un glide en traversant le parc pour poser hors zone centrale (cas d'un déco versant Aragon très haut genre pène d'Aragon Balaïtous ou Cambalès) ou un déco style Gabizos, Arcoeche ou Sarroa thermiquer et se promener en zone centrale en ne perdant pas de vue qu'il faut sortir du parc pour poser (lac du Tech ou d'Estaing)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 08 Mai 2013 - 10:00:24
Bonjour,

J'étais hier à Nice en réunion avec le Parc du Mercantour (je reviendrai sur cette réunion dans un autre message).
J'ai été informé hier soir de la publication de l'arrêté des Pyrénées pour le coeur du parc.

Quelques remarques :

1/ Cela fait un peu "usine à gaz" avec :

- pour le survol : 7 zones possibles à une distance supérieure à 200 m de tout relief (et non plus 1000 m comme avant) ;
- vols rando ou montagne : 4 sommets autorisés, dont 3 du 1° octobre au 30 avril (possibilité d'y accéder et d'en décoller en skis de rando ou en raquettes).

2/ Certains trouveront bien sûr que ce n'est pas suffisant par rapport à nos attentes.
Mais il faut se rendre compte que :
   . la culture "vol libre" est étrangère aux responsables de la plupart des parcs ;
   . la plupart ne connaissent rien à l'activité et ont des peurs parfaitement infondées et irrationnelles vis-à-vis de l'activité (crainte de voir le coeur du parc envahi par des hordes de parapentistes par exemple !);
   . les discsussions avec les "référents FFVL" durent depuis des années et sont très laborieues (avec ce parc comme avec d'autres) ;
   . la porte est à présent entrouverte ; il faudra évaluer périodiquement la pratique avec le parc et négocier ensuite des autorisations supplémentaires ;
   . merci aux "référents FFVL" pour ce parc d'avoir mené les négociations et les discussions avec les responsables du parc.

3/ Certains pilotes avaient exprimé sur ce forum le sentiment que la fédération perdait son temps en réunions inutiles avec la direction du parc et que l'on n'obtiendrait de toute façon rien.
Cet arrêté montre le contraire : le travail est long, ingrat et difficile, mais il débouche quand même sur des avancées, trop limitées bien sûr, mais réelles quand même.
Dans la mesure où le décret de 2009 prévoit que les directions des parcs sont tenues de réglementer (et non plus d'interdire) le vol libre dans le coeur des parcs, ils sont bien forcés de prendre des arrêtés permettant une certaine ouverture à l'activité pour respecter la volonté du législateur.
Mais le chemin sera encore long avant que l'on puisse obtenir une réelle reconnaissance et acceptation de nos pratiques, pourtant silencieues et non polluantes et qui respectent le milieu naturel dans lequel nous évoluons.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 02 Juillet 2013 - 08:52:36
Le point de vue de Manu Bonte pour ceux qui n'ont pas lu Respyr

Arrêté vol libre au Parc National des Pyrénées (PNP), tout ça pour ça !

Le 29 avril 2013, la direction du PNP a pris un arrêté qui modifie les modalités de survol de la zone cœur pour les aéronefs non motorisés.

Pourquoi modifier la réglementation vol libre en zone cœur ?
-Le décret du 15 avril 2009 d'application de la loi du 14 avril 2006 stipule que la direction des Parcs Nationaux doit prendre en compte la spécificité du vol non motorisé.
-Il s'avère que dans le cas du PNP, l'avifaune à protéger niche essentiellement hors parc.
-L'expérience du Parc National des Écrins prouve que la fréquentation reste très limitée, et qu'un accord de ce type permet une véritable synergie entre les acteurs chargés de la protection de la nature et les pratiquants des sports aériens pour une meilleure protection hors zone cœur.

Expérimentation aux Écrins
Au Parc National des Écrins, une convention a été signée en mai 1999, qui a ouvert la zone cœur à la pratique du parapente. L'accord a été reconduit une nouvelle fois en 2013: la quasi intégralité du cœur du parc est ouverte au décollage, à l'atterrissage et au survol de juillet à octobre. De plus, en mai et juin le décollage est autorisé depuis huit sommets majeurs. Il n'y a pas d'autorisation à demander.

Les pratiques du parapente concernées
-Vol de distance :  En ce qui concerne le survol des zones cœur, sauvages et reculées, ce n'est envisageable que pour quelques pilotes extrêmement expérimentés (exemple aux Écrins une dizaine de vols en 2012).
-Vol montagne: Là encore, peu de candidats : il faut ascensionner avec le matériel sur le dos, et la prévision des conditions favorables au vol est délicate : le vent doit être faible et souvent d'un secteur précis (aux Écrins une quarantaine de vols en 2012).

Le cas du PNP
Depuis 2004, soit presque une décennie, les représentants du vol libre ont entamé les négociations avec le PNP, qui a montré une belle capacité d'immobilisme. Il aura fallu toute la constance et la pugnacité du Comité Départemental de Vol Libre, ainsi que des interventions politiques répétées (entre autres des élus et de la jeunesse et sports) pour aboutir à cet arrêté. Pourtant, depuis 2007 des directives ont été données par le ministère de l'écologie. On comprend d'autant moins ces blocages que le PNP étant long et étroit, pour beaucoup de ses sommets, un parapente peut être dehors de l'espace réglementé (1000m / sol) en moins de deux minutes de vol. (exemple : Taillon, Marboré...)

L'arrêté en détail
Pour le vol libre, il porte sur les deux pratiques :
Vol de distance
Cinq couloirs traversants sont définis, où la limite d'interdiction de survol est baissée à 200m.
Pour quatre d'entre eux, cela pourrait être satisfaisant si l'arrêté ne réaffirmait l'interdiction absolue de se poser dans le parc. Les jours qui permettront de s'y engager resteront donc rarissimes (ascendances exceptionnelles à plus de 3000m d'altitude).
En plus, pour le couloir 1 (axe Tourmalet - Piau) qui est un des deux couloirs relativement accessibles, il n'est autorisé que du 1 octobre  au 30 avril, période qui n'est pas favorable aux vols de distance.

Quand bien même l’atterrissage dans le parc serait autorisé, le cross en zone cœur du parc reste de toutes façons très engagé, et serait pratiqué uniquement sporadiquement par quelques rares pilotes. C'est donc  surtout sur le vol montagne qu'on attendait un geste du PNP... et là on est servi !

Vol montagne
Sur toute l'étendue du parc, seuls quatre sommets ont été « autorisés » à des conditions qui rendent l'opération improbable.
Tout d'abord il faut demander une autorisation au moins 72 heures avant le vol. Or identifier plus de trois jours à l'avance un créneau météo favorable, vu les contraintes inhérentes à l'activité, relève de la magie.

Pour la suite, on se demande si  les rédacteurs de cet arrêté ont voulu faire preuve d'humour ou s'ils se moquent ouvertement de nous :

Vignemale : ouvert d'octobre à avril avec atterrissage obligatoire au barrage d'Ossoue, or la route d'Ossoue est généralement fermée de mi octobre à début mai (danger d'avalanches).

Pic d'Artouste : ouvert d'octobre à avril, or la route du Tech est généralement fermée de novembre à fin avril. (idem)

Pic du Midi d'Ossau : ouvert un mois par an (!) vers le Nord, l'atterrissage ne peut se faire que dans un secteur notoirement turbulent, et deux mois et demi par an vers le Sud... mais comme il faut poser « en aire d'adhésion » inexistante ici, l’atterrissage devrait se faire en Espagne

Penne de l'Estradère : ouvert d'octobre à avril, un bonheur pour les adeptes des approches interminables dans la neige.

Rien à Gavarnie qui est fondateur de l'activité dans les Pyrénées : on se rappelle du premier vol du Marboré en septembre 1986 par Patrice de Bellefon... et de tous ceux qui ont suivi.

Conclusion :

Certes cet arrêté montre une volonté d'évolution de la direction. Cependant, sa complexité et ses restrictions le rendent sans intérêt. On a l'étrange sentiment d'une mise bout à bout de pièces sans cohérence ni coordination. Quelqu'un au Parc a-t-il essayé de comprendre ce qu'est le vol libre ? Une vraie réflexion a-t-elle été menée sur les bénéfices d'un accord décent ?
Le contraste avec ce qui se passe aux Écrins depuis 13 ans est criant : là-bas, respect mutuel entre le Parc et les associations sportives, synergie pour une meilleure protection qui s'étend en dehors de la zone cœur, mission de sensibilisation et de formation du parc qui est menée à plein.
Ici, au Parc National des Pyrénées, une attitude qui ressemble à une crispation dogmatique : ravitaillement des refuges, EDF, PGHM, CRS etc...annuellement il y a plusieurs centaines de vols en hélicoptère dans le cœur du parc.

Quel avenir pour le vol libre ?
En Bigorre 51 communes sur 56 viennent d'adhérer à la charte du Parc National, ce qui de facto donne pour les 15 prochaines années sans aucune porte de sortie plus de pouvoir au Parc sur nos territoires et notre terrain de vol. Accès pistes*, zones d'exclusion de vol**, on a tout lieu d'être pessimiste sur les contraintes qui s'exerceront sur le vol libre en zone d'adhésion.
Reste le Béarn où environ 60% des communes ont refusé l'adhésion...

Manu Bonte.

http://www.parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/doc_download/1467-arrete-survol-non-motorise-coeur-du-parc-national-annee-2013.html

*un des objectifs de la charte est de limiter l’accès motorisé à la montagne et donc de fermer des pistes à la circulation. La situation se compliquera pour les pratiquants du ski de rando, mais je pense également aux sites de vol comme le Petit Cabaliros ou le Tourmalet..., ou aux vols montagne dont une partie de l’accès peut se faire par la piste (Soum de Léviste, Grand Cabaliros, Pène det Pourri, ...)
** Gypaètes et Percnoptères nichent essentiellement en zone d'adhésion (exemple pour le secteur Argeles : Pic du Midi d'Arrens, Gabizos, Cabaliros, Pibeste...)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 04 Juillet 2013 - 14:04:11
Un article aujourd'hui dans la Depêche du midi:
version courte: http://www.ladepeche.fr/article/2013/07/04/1665209-rien-est-fige-sens-autre.html (http://www.ladepeche.fr/article/2013/07/04/1665209-rien-est-fige-sens-autre.html)

L'article du journal est plus "punchy"


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 04 Juillet 2013 - 14:19:13
Bonjour,

Un grand merci pour cet article dont je n'avais pas connaissance.

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: yeager le 09 Juillet 2013 - 14:27:09

http://www.ladepeche.fr/article/2013/07/04/1665017-pour-les-parapentistes-le-ciel-est-loin-d-etre-degage.html


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 28 Juillet 2013 - 09:41:02
Bonjour à tous,

Voici une information importante concernant le Parc national du Mercantour.

Ce parc a finalisé en 2012 sa charte comme le demande la nouvelle loi de 2006.
Suite à l’enquête publique et à des pressions de lobbies anti vol libre, les commissaires-enquêteurs ont recommandé de « mettre en dur » dans la charte l’interdiction de tout décollage ou atterrissage dans le cœur du parc (interdiction de tout vol montagne) et le Conseil d’Administration du parc a suivi cette recommandation et a rajouté cette phrase dans la version définitive de la charte.

Rappelons que la charte d’un parc national définitivement validée par le Conseil d’Etat n’est plus modifiable pendant 15 ans !
Or cette disposition est contraire aux décrets de 2009 : ceux-ci prévoient que le directeur réglemente (et non plus interdit) la pratique des aéronefs non motorisés (deltas, parapentes, planeurs) dans le cœur des parcs nationaux.

Nous sommes dans un état de droit : la FFVL a donc engagé un recours au niveau national et le Conseil d’Etat a arbitré en notre faveur en annulant cette phrase dans la charte du parc.

Une réunion de travail avec ce parc a eu lieu en mai 2013 pour étudier une « réglementation vol libre » pour le cœur du parc (vols montagne et vols de distance).
Nos demandes (tout à fait raisonnables) n’ont pas été prises en compte et le parc a publié le 17 juillet 2013 un arrêté tout à fait minimaliste.
Voir le lien : http://www.mercantour.eu/images/documents/Actes-administratifs/Arrete/2013-11_vol_libre_mercantour.pdf (http://www.mercantour.eu/images/documents/Actes-administratifs/Arrete/2013-11_vol_libre_mercantour.pdf)

Résumé du contenu :

1/ Vols montagne : deux sommets (seulement !) et une zone d’atterrissage situés dans le cœur sont ouverts à la pratique du 1° août (c’est la semaine prochaine) au 15 septembre (seulement !) avec demande individuelle préalable d’autorisation (celle-ci, une fois obtenue, sera valable pour toute la période).

2/ Survol du cœur : on revient (pour le moment) à l’interdiction antérieure de survol à moins de 1000 m/sol en l’attente de nouvelles discussions avec la FFVL à ce sujet, qui auront lieu à la rentrée.

Vous trouverez en pièce jointe à ce message un document explicatif sur cet arrêté.

Celui-ci est très en retrait par rapport à nos demandes, mais il faut largement le faire connaître.
On espère dans l’avenir pouvoir le faire évoluer pour obtenir plus d’ouverture et de souplesse, mais les discussions sont quelque peu difficiles !

Amicalement et bons vols  :trinq:

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Gilles Silberzahn le 28 Juillet 2013 - 14:02:33
Franchement bravo, Marc.

Même si les résultats obtenus ne sont pas toujours à la hauteur de nos/tes espérances, je ne peux qu'admirer ta patience et ta persévérance devant cette tâche compliquée.

Connaissant mon sens de la diplomatie, ça fait longtemps que j'aurais posé du C4 dans les bureaux de certains responsables qui se la jouent ayatollahs de pacotille, juste parce qu'on leur a confié un bout de montagne qu'ils considèrent à tort comme leur pré carré...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Tarh le 28 Juillet 2013 - 14:39:11
Suite à l’enquête publique et à des pressions de lobbies anti vol libre, les commissaires-enquêteurs ont recommandé de « mettre en dur » dans la charte l’interdiction de tout décollage ou atterrissage dans le cœur du parc.

C'est quand même dingue que des gens dépensent du temps, de l'argent et de l’énergie dans le seul but de nous empêcher de voler.

Je suis curieux de connaitre les vraies raisons qui les poussent à agir de la sorte. Mais ca me semble très mal-sain comme loisir.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Hub le 28 Juillet 2013 - 14:43:24
Je suis quasi-sûr que de leur point de vue, ils ne sont pas "anti-vol-libre", mais "pro-"quelque chose...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 15 Avril 2014 - 21:32:47
Deterrage de post: Lu sur un blog de club, un questionnement sur l'evolution sur le vol libre pour le P.N des Cévennes ? Marc Lasalle, es tu au courant ?  Y a t il du nouveau ? Survol autorisé ? Quid pour deco ou atterro?
D'avance merci, et  :forum:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 16 Avril 2014 - 18:53:38
Up ? Marc Lasalle, du new pour le parc national des Cévennes ?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 16 Avril 2014 - 19:19:46
Salut,

Le Parc des Cévennes est le seul Parc national à ne pas avoir encore promulgué un arrêté "vol libre" comme cela est demandé par le nouveau décret des Parcs de 2009 !

Mais des contacts ont été repris avec ce Parc récemment par les "référents FFVL" et une réunion de travail, assez difficile d'ailleurs, a eu lieu en février dernier.
En fait ce sont les gardes du Parc qui semblent avoir pas mal d'influence vis-à-vis de la Direction du Parc et qui sont très hostiles au vol libre.

Des propositions ont été faites (depuis longtemps) par ces correspondants officiels de la fédération ; le Parc les étudie actuellement et doit recontacter nos référents pour voir ce qu'il va être possible d'ouvrir comme possibilités, tant en matière de vol rando dans le cœur qu'en matière de survol du cœur à moins de 1000 m/sol.

Ceci étant, le Parc est tenu par la nouvelle loi de publier un arrêté vol libre, même très restrictif, mais l'ancienne interdiction générale de tout survol à moins de 1000 m/sol du cœur (situation actuelle de ce Parc) n'est pas conforme à la nouvelle loi.

Si aucune avancée n'est obtenue dans les prochaines semaines, peut-être faudra-t-il que la FFVL monte au créneau d'une façon ou d'une autre pour que ce Parc applique, comme il est tenu de le faire, le décret de 2009 !

S'il y a du nouveau, j'en ferai état sur le Chant du vario.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 16 Avril 2014 - 21:30:17
Donc rien de nouveau, grrrrr :boude:
J'essaie de vous integrer un article relatif au vol libre sur ce parc.


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: quidman le 17 Avril 2014 - 19:54:45
Le Parc des Cévennes est le seul Parc national à ne pas avoir encore promulgué un arrêté "vol libre" comme cela est demandé par le nouveau décret des Parcs de 2009 !

Ceci étant, le Parc est tenu par la nouvelle loi de publier un arrêté vol libre, même très restrictif, mais l'ancienne interdiction générale de tout survol à moins de 1000 m/sol du cœur (situation actuelle de ce Parc) n'est pas conforme à la nouvelle loi.

Bonjour,
Le parc doit effectivement faire paraître un arrêté réglementant le vol libre. Il est peut-être même attaquable là-dessus vu qu'il ne l'a toujours pas fait (et 5 ans après, y'a pas d'excuses !).
Par contre, sauf erreur de ma part et après lecture du II 3° art 15 section 3 chapitre 1er du titre II du Décret n° 2009-1677 du 29 décembre 2009, l'arrêté n'est absolument pas obligé d'ouvrir des zones.
Une bonne stratégie est de négocier des échanges en parlant des vrais enjeux du Parc : une aire d'aigle est présente à tel endroit en dehors du Cœur -> on s'engage à respecter une zone de non dérangement pendant les périodes critiques, en échange vous ouvrez telle zone dans le cœur à telle période, importante pour nous afin de transiter/prendre du gaz... (signature de convention et tutti...)

Je pense, à condition que chacun joue le jeu, que les gardes et la direction du parc seront plus sensibles à ce type de démarche.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 17 Avril 2014 - 21:10:46
Mais c'est exactement la stratégie développée par les "référents FFVL" qui discutent avec le Parc.

La fédération, au nom des pilotes, ne demande bien sûr pas que l'on puisse voler tout le temps et n'importe où dans le cœur du Parc !
On leur demande leurs contraintes et on les croise avec les propositions des pilotes.
Le but est bien d'obtenir un consensus minimal pour un peu de souplesse dans certaines zones à certains moments de l'année.
Ensuite, en fonction de la réalité de la pratique sur le terrain, il sera possible de faire évoluer éventuellement cette réglementation.
Mais il est nécessaire qu'un premier arrêté "vol libre", même s'il est assez restrictif. soit signé assez rapidement pour la saison de vol 2014.
Il semble quand même qu'il va finir par y en avoir un, mais il sera sans doute très limité dans son contenu.

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 17 Avril 2014 - 22:17:55
Oh punaise que c'est balourd. Quand on voit comme pour la chasse, que tout est calé, avec plein de cartes du Parc des Cévennes.... J'ai rien contre les chasseurs, encore moins que rien pour, mais, couillons, sont armés les bougres, mais je me demande toujours comment on peut considerer que le vol libre a un impact "plus" négatif que la chasse sur l'environnement, voire mieux sur la faune. J'en deduis que pour voler dans ce parc, le brevet de pilote ne sera d'aucune utilité, vaut mieux le permis de chasse, un fusil pas armé, une casquette orange fluo à la place du casque. Apres, bin tu fais pas exprès de decoller, ET TU CHASSES........LE THERMIQUE.  :sors:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: SP2 le 18 Avril 2014 - 02:29:01
Bien dit philou :+1: (p...in de camisard :evil: )


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 18 Avril 2014 - 08:54:48
Bonjour,

Il est tout à fait clair que le lobby des chasseurs n'a pas le même poids vis-à-vis des institutions officielles que le lobby des parapentistes (doux euphémisme !).
De plus nos interlocuteurs n'ont en général aucune idée précise de nos activités et ont des a priori sur notre pratique fondés sur des préjugés tout à fait subjectifs et irrationnels.

Lors d'une 1° réunion de travail avec l'un des Parcs nationaux, notre interlocuteur ne voulait pas entendre parler d'ouvrir la pratique du vol libre dans le cœur du Parc car nos engins de vol étaient beaucoup trop bruyants !
La discussion portait sur l'ouverture éventuelle de quelques vols rando pour les parapentistes.
Il a fallu reprendre tout à zéro et expliquer d'abord ce qu'était un parapente...
On sort parfois assez découragé de telles réunions.

Pourquoi cela se passe-t-il bien avec le chargé de mission qui négocie avec nous au Parc des Ecrins ?
Parce qu'il est favorable au vol libre, il sait très bien qu'il n'y pas d'impact négatif vis-à-vis de l'environnement, sauf dans certaines zones au printemps pour la reproduction de certains animaux (bouquetins, chamois, rapaces), il a déjà volé en biplace, il trouve magnifiques les vols que nous faisons dans le massif et il aurait bien voulu se former lui-même au parapente, mais il n'en a pas le temps.

Comme quoi tout dépend des interlocuteurs que nous avons en face de nous et malheureusement pour le Parc des Cévennes, ceux-ci sont particulièrement hostiles au vol libre alors qu'ils n'y connaissent rien.

Le travail de "'référent FFVL" officiel auprès des directions des Parcs nationaux est parfois assez ingrat et décourageant, mais on essaye quand même de faire avancer les dossiers dans l'intérêt de l'ensemble des pilotes...

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Derob le 18 Avril 2014 - 10:19:47
Salut,

On parle bien du cœur du parc des Cévennes, c'est à dire les zones orange foncées sur l'image ci-dessous, où cela comprend-il également l'aire d'adhésion ?
N.B. J'avais repéré l'année dernière un déco officiel à côté de St Jean du Gard, et je ne le vois plus sur la carte FFVL des sites. Bon, j'étais allé le voir, et le déco n'était pas entretenu et pas praticable. Dommage, c'est un endroit magnifique, même si les aterros n'ont pas l'air simple (peu de zones herbeuses, dans le coin que j'ai vu).

Derob

Source de l'image : https://www.cevennes-parcnational.fr/Acces-directs/Toute-l-actualite/Le-nouveau-Parc-national-des-Cevennes


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Derob le 18 Avril 2014 - 10:31:14
Tiens marrant, je tape au hasard dans la région avec gogol street view pour avoir une idée de la région, et je vois ça dans le ciel : http://goo.gl/maps/TsGvH
Ne me dites pas que...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 18 Avril 2014 - 11:29:45
On parle bien du cœur du parc des Cévennes, c'est à dire les zones orange foncées sur l'image ci-dessous, ou cela comprend-il également l'aire d'adhésion ?
Derob
Source de l'image : https://www.cevennes-parcnational.fr/Acces-directs/Toute-l-actualite/Le-nouveau-Parc-national-des-Cevennes

La réglementation vol libre dans les Parcs nationaux ne concerne QUE la "zone cœur" (anciennement appelée "zone centrale").
L'ancienne "zone périphérique" appelée à présent "zone optimale d'adhésion" n'est pas concernée car le vol libre y est autorisé sous les seules restrictions liées aux règles de l'espace aérien.

Il existe de nombreux clubs, écoles et sites officiels de vol situés dans des "zones optimales d'adhésion" de certains Parcs nationaux (Ecrins ou Mercantour par exemple).

Les arrêtés "vol libre" se substituant à l'ancienne interdiction de tout survol du cœur du Parc à moins de 1000 m/sol ne concernent que les zones "cœur".
Avec les Parcs nationaux, nous ne discutons que des "zones cœur" !

Dans le cadre de la convention FFVL/Parc  des Ecrins, celui-ci souhaite être informé en cas d'installation d'un nouveau club, d'une nouvelle école ou d'un nouveau site de vol agréé FFVL qui serait créé en "zone optimale d'adhésion" (juste à titre d'information réciproque, mais sans contrainte particulière de la part du Parc.

A+ Marc Lassalle

Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: philou blanc le 18 Avril 2014 - 21:50:10
Tiens marrant, je tape au hasard dans la région avec gogol street view pour avoir une idée de la région, et je vois ça dans le ciel : http://goo.gl/maps/TsGvH
Ne me dites pas que...
Quoi, je vois rien moi..... ???? :grat:


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: plumocum le 21 Avril 2014 - 13:32:07
Salut,

Le Parc des Cévennes est le seul Parc national à ne pas avoir encore promulgué un arrêté "vol libre" comme cela est demandé par le nouveau décret des Parcs de 2009

Marc Lassalle

Salut,
Dois-je comprendre que le parc du vercors a promulgué cet arrêté,  car nous on est pas au courant,  et vu les altercations régulières avec les gardes de la réserve (dépendante du parc)...je suis très curieux de savoir ou trouver toutes les infos concernant la réglementation exacte relative au parc et reserve du vercors car, j'ai beau chercher,  je ne trouve pas grand chose de concret.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 21 Avril 2014 - 13:51:02
Le Parc régional du Vercors est un Parc naturel Régional et non pas un Parc national !

Je ne m'occupe que de la coordination du dossier "Parcs nationaux et vol libre" pour le compte de la FFVL.

En matière de Parcs régionaux, l'activité vol libre est en général autorisée (il existe des clubs, des écoles et des sites de vol officiels dans les Parcs régionaux : Queyras, Bauges, Vercors, Chartreuse...), à l'exception de réglementations spécifiques locales liées à la présence de réserves naturelles à l'intérieur de ces Parcs régionaux (Vercors, Bauges...).

Les discussions avec les directions de ces Parcs se font au niveau local avec les clubs, écoles et CDVL et Ligues.
Personnellement je ne suis pas ce dossier qui est entre les mains des correspondants locaux du vol libre.

Sur le site Internet du Parc du Vercors, j'imagine que l'on doit trouver la réglementation vol libre liée à la réserve (et qui interdit par exemple le décollage du sommet du Mont Aiguille).

A+ Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: plumocum le 21 Avril 2014 - 15:12:05
Merci Marc. Trouvé ça http://parc-du-vercors.fr/fr_FR/vivre-et-sejourner-2122/activites-nature-1115/vol-libre-1150.html  et c'est tout. Donc la seule restriction est le survol de la réserve à 300m sol mini. A noter que le secteur col du rousset n'est pas dans la réserve et ne fait l'objet d'aucune réglementation spécifique (contrairement a ce que certains panneaux semblent indiquer). Ils se sont autorisés à mettre ces panneaux suite à une réunion que nous avions eu il y a 10 ans afin de garantir au mieux le programme d'introduction des vautours (qui, à cette époque semblait etre un echec qu'ils voulaient faire supporter aux rares parapentistes de passage)  mais il s' agissait alors d'un accord tacite et non officiel.  Cet accord comprenait notamment l'ouverture d'une aire d'envol officiel depuis la montagne du Glandasse, qui n'a pas été respecté de leur part.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 21 Avril 2014 - 18:19:50
C'est bien ce que je pensais (mais je n'en étais pas certain) : interdiction de survol de la réserve à moins de 300 m/sol, d'où l'interdiction du décollage du Mont Aiguille.

L'histoire des vautours est vraiment un faux prétexte : partout où il y a des vautours la cohabitation avec les parapentes ne pose absolument pas le moindre problème !
On sait que parapentes et vautours cohabitent ensemble à proximité en toute tranquillité.
Il y a eu des films superbes là-dessus avec des parapentes thermiquant dans les même pompes et à quelques mètres seulement de dizaines de vautours.
C'est une espèce très "sociable" et ils acceptent tout à fait la présence de parapentes à proximité.

A ma connaissance il n'y a jamais eu de conflit d'espace avec eux : ils n'ont pas peur de nos engins, ne sont pas agressifs et n'ont jamais (du moins c'est ce que je crois savoir) attaqué un parapente en l'air.

Marc Lassalle


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Derob le 22 Avril 2014 - 16:39:48
Tiens marrant, je tape au hasard dans la région avec gogol street view pour avoir une idée de la région, et je vois ça dans le ciel : http://goo.gl/maps/TsGvH
Ne me dites pas que...
Quoi, je vois rien moi..... ???? :grat:

Ah oui tiens, ça ne donne pas la même choses selon l'ordi que j'utilise. J'ai la nouvelle version de gogole map sur un des deux. Bon, dans le ciel, ce n'est pas très clair, mais on voit deux "taches" (à 10H, par rapport au soleil). Comme je suis à fond, j'ai de suite pensé à 2 parapentistes, mais ça m'a l'air plutôt triangulaire... et surtout, ça va beaucoup trop vite (on les retrouve sur la photo suivante en défilant sur la route). Des avions de chasse peut-être ? Au fait, ils ont le droit de survoler les parcs nationaux et les zones protégées pour nidification ou autre ?


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 22 Avril 2014 - 17:19:29
Je crois que les avions militaires ont le droit de survoler à peu près tout ce qu'ils veulent à toute altitude  :affraid:  :affraid:
Je ne connais pas les réglementations dont ils dépendent, mais je ne pense vraiment pas que celle interdisant le survol des aéronefs motorisés à moins de 1000 m/sol du cœur des Parcs nationaux s'applique à eux !!!

Des participants au forum savent-ils ce que les avions militaires ont le droit ou non de faire en terme de survol dans le ciel de notre beau pays ?
Quelles sont les contraintes auxquelles ils doivent se soumettre ? (zones autorisées ? altitudes autorisées ?).

On a vu de temps à autre des avions militaires passer en rase-mottes en-dessous ou à proximité très proche des parapentes ici à Sainte-Victoire (site classé), alors...
Ils doivent savoir que nous volons régulièrement sur le massif et j'espère qu'ils nous voient de loin !

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: quidman le 22 Avril 2014 - 17:50:07
Je crois que les avions militaires ont le droit de survoler à peu près tout ce qu'ils veulent à toute altitude  :affraid:  :affraid:
Je ne connais pas les réglementations dont ils dépendent, mais je ne pense vraiment pas que celle interdisant le survol des aéronefs motorisés à moins de 1000 m/sol du cœur des Parcs nationaux s'applique à eux !!!

Des participants au forum savent-ils ce que les avions militaires ont le droit ou non de faire en terme de survol dans le ciel de notre beau pays ?
Quelles sont les contraintes auxquelles ils doivent se soumettre ? (zones autorisées ? altitudes autorisées ?).

Marc
Bonjour,

En ce qui concerne les parcs nationaux, la théorie (comprendre la loi !) indique qu'ils ne peuvent pas être survolés à moins de 1000m/sol par des aéronefs motorisés, y compris s'ils sont militaires. Cependant, ces derniers ont une dérogation permanente dans le cadre de missions opérationnelles : il me semble que cela exclue donc les missions d'entrainement. Pour ces dernières, l'armée à l'obligation de faire une demande d'autorisation au directeur du parc national au moins 5 jours avant la date effective de survol.

En pratique maintenant : il arrive qu'un avion militaire survole un Parc national. En général, il s'agit plutôt d'avions type transal que d'avions de chasse. Dans ce cas, d'après le paragraphe précédent, il pourrait être verbalisé. En pratique toujours, l'infraction est relevée, une lettre est écrite à l'armée via la voie hiérarchique (ce qui peut remonter très haut !) et le Parc national reçoit une réponse de type "nous menons une enquête pour déterminer les responsabilités...etc. et rappelons les règles à l'ensemble de nos pilotes...etc." . Ca ne va pas plus loin.

Maintenant, il faut reconnaître que ces survols sont rares.

Se mettre des PV entre services de l'état, ca fait mauvais genre...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Derob le 23 Avril 2014 - 00:38:01
Merci pour l'info. Puissants, les parcs nationaux !

Derob

P.S. Les PV entre service de l'Etat, ça se fait très bien. J'ai déjà pris une prune pour excès de vitesse avec une voiture de service : la prune est au nom de notre vénérable PDG  :lol: (mais c'est moi qui ait payé au final)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 24 Août 2014 - 22:26:05
Bonsoir à tous,

Je réactive ce fil sur les Parcs nationaux car il y a un peu de nouveau concernant le Parc national du Mercantour (mais cela ne change pas grand-chose !).
Ce Parc vient de publier un nouvel arrêté vol libre qui annule et remplace le précédent (que j'avais indiqué ; cf. quelques messages au-dessus de celui-ci).

On trouve ce nouvel arrêté en téléchargement ici :

http://www.mercantour.eu/images/documents/Actes-administratifs/Arrete/2014/2014-02%20Vol%20ibre.pdf (http://www.mercantour.eu/images/documents/Actes-administratifs/Arrete/2014/2014-02%20Vol%20ibre.pdf)

Je joins également en pièce jointe à ce message un texte contenant des remarques personnelles au sujet de ce nouvel arrêté, texte que j'ai envoyé aux responsables de ce Parc.
Les "référents FFVL" qui travaillent avec ce Parc ont les plus grandes difficultés à faire avancer de façon significative ce dossier et ils participent régulièrement à des réunions de travail qui ne débouchent sur pratiquement rien.
Il y a de telles inquiétudes (et méconnaissances) de la part de ce Parc quant à l'activité vol libre !

A+ Marc Lassalle


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 05 Mai 2016 - 19:37:00
Bonjour,

Je vous informe que le Parc national des Pyrénées vient de publier un nouvel arrêté concernant la pratique des aéronefs non motorisés dans le cœur du Parc national.

Il couvre à la fois l'activité "vol à voile" (planeurs) et l'activité "parapente".
Il remplace le précédent arrêté.
On le trouve ici (sur le site Internet du Parc) :
http://parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/cat_view/70-recueil-des-actes-administratifs/251-arretes-du-directeur.html (http://parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/cat_view/70-recueil-des-actes-administratifs/251-arretes-du-directeur.html)
C'est le premier arrêté de la liste et il est téléchargeable.
Il couvre la période : 1er mai 2016 - 30 avril 2017.

Je n'ai pas eu le temps de regarder son contenu dans le détail.
Il distingue :
- le survol (sans décollage, ni atterrissage) pour les vols de distance ;
- les vols rando/montagne.


Il semble assez complexe avec pas mal de zones citées et pour des périodes d'autorisation variables selon ces zones.

Attention : il est demandé que les vols montagne (avec décollage dans le cœur du Parc) réalisés par des pilotes, en conformité avec cette réglementation, soient déclarés au Parc a posteriori, dans les 24 h suivant le vol.

Remarques :

1/ Le delta n'est pas cité !

2/ J'ai bien aimé la phrase suivante (pour les vols montagne) :
"Afin d'éviter tout dérangement sur la faune, il est demandé aux pratiquants de prendre une trajectoire directe vers l'atterrissage en recherchant un éloignement maximum du sol (deux mètres minimum)".
Ils voulaient certainement écrire "deux cents mètres minimum" car un éloignement de deux mètres du sol pour un parapente en vol, cela semble quelque peu surprenant !  :grat:

Je ne connais pas le cœur du Parc, mais des pilotes du coin peuvent faire des commentaires (n'est-ce-pas Piment par exemple ?).

 :trinq:

A+ et bons vols.

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 08 Mai 2016 - 09:29:36
Ouais bof, l'enfumage continue...
Petite nouveauté il faudra prendre contact avec le parc avant le vol pour qu'ils te disent les zones sensibles à contourner, ça aurait été trop simple de les indiquer sur les cartes... mais comme ça ils peuvent te fliquer.
Si on était taquins on pourrait se mettre d'accord pour leur téléphoner toutes les 5 minutes?
Les sommets intéressants sont autorisés en période hivernale pendant laquelle ils sont bien plus difficiles d'accès (routes et pistes fermées, neige...), perso si je fais le Bala au mois de janvier c'est à ski et je vais plutôt faire une belle descente qu'un plouf.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 08 Mai 2016 - 21:14:07
Surtout pas les commentaires à Piment :grrr2: sans le savoir il a faillit faire capoter certaines négociations en cours par ses interventions auprès du Parc! Pitié Piment si  tu veux avoir des infos tel moi  :coucou:
Des avancées sympas, autorisation de déco de nouveaux sommets, Taillon, Piméné, Tapou, bon encore des dates à travailler mais ça avance surtout avec le boulot du CDVL et des clubs locaux


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 08 Mai 2016 - 21:27:26
Ouais bof, l'enfumage continue...
Petite nouveauté il faudra prendre contact avec le parc avant le vol pour qu'ils te disent les zones sensibles à contourner, ça aurait été trop simple de les indiquer sur les cartes... mais comme ça ils peuvent te fliquer.
Si on était taquins on pourrait se mettre d'accord pour leur téléphoner toutes les 5 minutes?
Les sommets intéressants sont autorisés en période hivernale pendant laquelle ils sont bien plus difficiles d'accès (routes et pistes fermées, neige...), perso si je fais le Bala au mois de janvier c'est à ski et je vais plutôt faire une belle descente qu'un plouf.
Piment tu sais bien qu'il n'y a pratiquement aucune zone sensible dans la zone coeur, elles sont en périphérie, Donc les nouveaux sommets ne posent pas de problème. Pour les dates c'est pas le top mais regarde l'année passée tous les vols des sommets autorisés se sont fait en novembre. Le fait d'avoir déclaré, montré notre sérieux dans le respect des règles et bim et 3 sommets de plus ouvert  :ppte:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Masterpitrou le 08 Mai 2016 - 21:38:28
Seul le déco Est du Pimené est dans le PNPO. De même toute la Crête entre le petit Pimené et le grand Piméné est en dehors du PNPO.
Le Taillon c'est une très bonne nouvelle.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 08 Mai 2016 - 21:53:36
Ah bé si tu trouves que ça avance... on va dire que t'es pas pressé!
Sinon mes interventions auprès du parc c'est juste leur demander par mail le 2 mai quand l'arrêté règlementant le vol libre à partir du premier mai sera publié. Réponse le 3...
Vignemale, Tapou autorisés quand la piste d'Ossoue est fermée par le préfet c'est une putain d'avancée, pareil pour le Bala et le Gavizo autorisés quand la route du Tech est fermée.
Au passage l'Estradère est passé à la trappe...
Et pour le Lenquo comme ils ont vu que vous aviez posé à Gèdre ben maintenant c'est juste autorisé pour poser à Piau...
Pour le Taillon tu décolles où? parce que le PN français c'est la face nord, le déco en nord je te le laisse, et que la face décollable c'est le versant sud dans le parc...espagnol, ils ont autorité pour nous autoriser à y décoller?
C'est très gentil à eux de nous autoriser le Piméné qui est seulement à moitié dans le parc donc parfaitement décollable de toute façon versant Gavarnie et Gèdre sans qu'on n'ait besoin de leur avis...
Si ça continue ils vont nous autoriser Couraduque et Hautacam?

Citation
Piment tu sais bien qu'il n'y a pratiquement aucune zone sensible dans la zone coeur, elles sont en périphérie, Donc les nouveaux sommets ne posent pas de problème.

c'est pas pour les décollages dans le parc qu'il faut les appeler avant c'est pour le survol, en gros ils veulent savoir à l'avance qu'un gars va essayer de traverser pour mieux pouvoir le gauler s'ils estiment qu'il passe un peu trop près du relief.
Alors des avancées sympa je ne sais pas où tu les trouves!
c'est pas une critique du boulot du CDVL, juste une mise en lumière de la mentalité du parc.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 09 Mai 2016 - 12:36:00
Piment et master je viens vous voir décoller hors parc au Piméné sur la crête, je vais prendre une leçon de décollage :-)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 09 Mai 2016 - 12:41:24
"Sinon mes interventions auprès du parc c'est juste leur demander par mail le 2 mai quand l'arrêté règlementant le vol libre à partir du premier mai sera publié. Réponse le 3"

T'es bien pressé d'aller voler dans le Parc avec toute cette neige ? franchement piment tu sais que c'est en cours et mettre la pression c'est pas cool!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 09 Mai 2016 - 12:49:26
"Et pour le Lenquo comme ils ont vu que vous aviez posé à Gèdre ben maintenant c'est juste autorisé pour poser à Piau.."
Il y a des bonnes raisons Zone de nidification et lacher de bouquetins, et vu la bambé coté Gèdre ce sera plus sympa coté Piau et en face est


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 09 Mai 2016 - 12:55:29
l'Estradère :mdr:
On s'en fou ! en plus toi et manu vous avez failli vous mettre au tas ! proposer un sommet qui risque d'être dangereux me semble pas malin!
Aller Piment on en discute de vive vois devant un coup de rouge mais nos échanges peuvent éclairer sur nos relations et avancées avec le parc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Masterpitrou le 09 Mai 2016 - 12:57:25
Citation
Piment et master je viens vous voir décoller hors parc au Piméné sur la crête, je vais prendre une leçon de décollage

Déja fait, no soucy...


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 09 Mai 2016 - 15:49:09
Citation
Piment et master je viens vous voir décoller hors parc au Piméné sur la crête, je vais prendre une leçon de décollage

Ben ouais, de l'épaule ouest du petit ça part sans pb, la première fois pour moi avec la Phonix, y a longtemps!

Citation
l'Estradère On s'en fou ! en plus toi et manu vous avez failli vous mettre au tas ! proposer un sommet qui risque d'être dangereux me semble pas malin!

Très joli sommet au milieu du cirque du Pourtet, je ne vois pas ce qu'il y a de plus dangereux que de décoller du Vignemale... et au moins on y est très tranquille.

Citation
T'es bien pressé d'aller voler dans le Parc avec toute cette neige ? franchement piment tu sais que c'est en cours et mettre la pression c'est pas cool!

Le parc c'est une administration, ils sont payés avec nos impôts(pour nous emmerder...), ils se doivent de faire le travail en temps et heure.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Seb26 le 24 Mars 2017 - 18:06:27

La Vanoise n'est pas prête à s’ouvrir aux parapentistes, ils vont sans doute vouloir encore plus réglementer:
Interdiction de survol aux gypaètes barbus pour sauver les gypaètes barbus  :grat:

https://fr.news.yahoo.com/savoie-laffrontement-entre-deux-gypa%C3%A8tes-162358133.html

 :rando:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: blabair le 24 Mars 2017 - 19:07:20
Fermez les frontières bordel!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 24 Mars 2017 - 19:49:38
Déjà il y a longtemps qu'ils auraient dû interdire de survol les corbeaux qui font le ménage dans les nids des rapaces....


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 19 Mai 2017 - 15:03:08
Bonjour,

Je vous informe que le Parc national des Pyrénées vient de publier un nouvel arrêté concernant la pratique des aéronefs non motorisés dans le cœur du Parc national.

Il couvre à la fois l'activité "vol à voile" (planeurs) et l'activité "parapente".
Il remplace le précédent arrêté.
On le trouve ici (sur le site Internet du Parc) :
http://parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/cat_view/70-recueil-des-actes-administratifs/251-arretes-du-directeur.html (http://parc-pyrenees.com/diffusion-des-donnees/cat_view/70-recueil-des-actes-administratifs/251-arretes-du-directeur.html)
C'est le premier arrêté de la liste et il est téléchargeable.
Il couvre la période : 1er mai 2016 - 30 avril 2017.

Je n'ai pas eu le temps de regarder son contenu dans le détail.
Il distingue :
- le survol (sans décollage, ni atterrissage) pour les vols de distance ;
- les vols rando/montagne.


Il semble assez complexe avec pas mal de zones citées et pour des périodes d'autorisation variables selon ces zones.

Attention : il est demandé que les vols montagne (avec décollage dans le cœur du Parc) réalisés par des pilotes, en conformité avec cette réglementation, soient déclarés au Parc a posteriori, dans les 24 h suivant le vol.
...

Marc


Bonjour à tous,

Parc national des Pyrénées

Le nouvel arrêté annuel relatif au survol à une altitude inférieure à 1000 m/sol du cœur du Parc national des Pyrénées par des aéronefs non motorisés (planeurs et parapentes) a été publié le 1er mai 2017.
Il est valable jusqu’au 30 avril 2018.

Par rapport au précédent arrêté il y a des avancées sur les dates d’ouverture et un recul sur l’obligation de déclaration avant et après le vol (auparavant il n’y avait que l’obligation de déclarer le vol après celui-ci).

Ce nouvel arrêté est accessible ici : http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/raa (http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/raa)
Cliquer sur « Arrêtés du Directeur ».


Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: TAUPE le 20 Mai 2017 - 11:13:21
Déclaration à faire  24H avant le vol !!!!


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 20 Mai 2017 - 14:57:25
Ouaip histoire qu'on puisse te fliquer plus facilement...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 20 Mai 2017 - 16:09:01
Bonjour,

Les discussions avec les Parcs nationaux ne sont pas un long fleuve tranquille !
Il faut être motivé et patient pour passer autant de temps et d'énergie à essayer d'obtenir quelque chose pour le vol libre (en dehors du Parc national des Ecrins qui fait figure d'exception  :pouce:  ).

Je remercie les équipes des correspondants officiels de la FFVL auprès des Parcs nationaux pour leur investissement dans ce dossier ingrat et peu valorisant.

Je rappelle ceci :

- je me suis présenté à l'élection du Comité directeur de la FFVL en mars 2009 en précisant que j'étais prêt à assurer la coordination au niveau national du dossier "Parcs nationaux et vol libre" ;
- j'étais volontaire aussi pour devenir l'un des référents FFVL pour le Parc des Ecrins que je connais bien pour le parcourir depuis très longtemps, soit en rando à skis, en raquettes ou à pied, soit en alpinisme, soit avec mon parapente (cf. mon avatar par exemple) ;
- j'ai accepté aussi d'initier les discussions avec le Parc du Mercantour en 2009, suite à la parution des décrets de 2009 qui ont suivi la nouvelle loi d'avril 2006 ;
- j'ai aussi participé, pour défendre le vol libre, à de multiples réunions au moment de la création du Parc national des Calanques qui se trouve près de chez moi.

Comme ce dossier était loin d'être achevé (il ne l'est bien sûr toujours pas actuellement) en mars 2013, je me suis représenté au Comité directeur fédéral en annonçant que je ne ferai que deux mandats de quatre ans et pas davantage (de façon générale je suis contre le cumul du même mandat électif dans le temps et à 70 balais il me semble pour le moins normal que des plus jeunes que moi s'occupent de la défense du vol libre !).
Je ne me suis donc pas représenté à l'AG fédérale de mars 2017.

Je continue actuellement à assurer la coordination du dossier "Parcs nationaux et vol libre" pour la fédération, mais j'ai indiqué que je souhaite être remplacé sur ce dossier.
J'accepte de continuer mon travail fédéral pour le Parc national des Ecrins.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que les candidats pour reprendre ce dossier ne se bousculent pas.  :pouce:

Si un membre du forum veut bien reprendre la responsabilité de ce dossier, je le lui transmettrai avec plaisir et je prendrai le temps de lui communiquer l'ensemble des informations que je possède.
Merci aux volontaires de se manifester ; ils seront les bienvenus !

 :trinq:

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Denis_13 le 18 Juillet 2017 - 18:26:26
Bonjour,
Merci Marc  :trinq:


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Lassalle le 25 Décembre 2019 - 21:56:06
Citation
01.05.19 au 30.04.20 (indiqué par Coyotte65) mentionne que du Taillon on doit descendre vers le col des tentes et atterrissage en "aire d'adhésion" (???)
ça ?
L'aire d'adhésion c'est un terme très bizarre (et assez politique) qui décrit surtout ce qui n'est pas dans le pnpoet La Prade n'est pas dans le Pnpo . Donc en plus d'être un des atterrissages autorisés la trajectoire Taillon La Prade est 100% propre. Ça reste un vol très court (pas tant que ça avec une Nano qui a 3+ de finesse) et en parapente ou mini aile de speed fly ça va le plus souvent à Ramounoulou. Malgré cela l'atterrissage de La Prade est juste fantastique, époustouflant de beauté et largement conseillé.

L'aire d'adhésion d'un Parc national fait bel et bien partie de ce Parc !

Rappel :

- tous les Parcs nationaux français sont composés de deux zones distinctes :
   . la zone "cœur" qui a des missions de protection renforcée (anciennement appelée "zone centrale") ;
   . la zone "d’adhésion" (anciennement appelée "zone périphérique") qui est ouverte à davantage de souplesse sur bien des aspects (activités sportives, agriculture de montagne, aménagements particuliers...) ; les communes qui ont une partie de leur territoire incluse en "zone d'adhésion" peuvent ou non signer la charte de fonctionnement de ces zones.

En ce qui concerne la réglementation vol libre dans les Parcs nationaux, de façon générale, les décrets des Parcs prévoient tous ceci :

- le vol libre est entièrement libre dans les zones d’adhésion ; il existe même des écoles, des clubs et des sites officiels dans certaines de ces zones ; les seules contraintes sont liées au respect des règles aériennes générales ;
- le survol des zones cœur est toujours autorisé à plus de 1000 m/sol.
- par contre les nouveaux décrets des Parcs prévoient que la pratique du vol libre dans les zones cœur des Parcs (décollages, atterrissages et survol à moins de 1000 m/sol) est réglementée par un arrêté du directeur du Parc, arrêté dont le contenu au fil des années peut évoluer en fonction de la pratique constatée sur le terrain et des discussions menées avec les représentants locaux du vol libre au nom de la FFVL, seule habilitée à discuter avec les directions des Parcs nationaux en matière de vol libre.

Toutes les discussions menées depuis 2009 (date des nouveaux décrets des Parcs nationaux) portent sur le contenu de cette réglementation vol libre dans les zones cœur, avec, comme on le sait, des résultats extrêmement différents selon les Parcs et les positions de leurs responsables vis-à-vis du vol libre.

Il me semble qu'il était important de rappeler, une nouvelle fois, ces points importants pour qu'il n'y ait pas de confusion.

Marc


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: piment le 25 Décembre 2019 - 22:14:23
Le coup d'appeler la zone périphérique zone d'adhésion c'est genre pour faire croire que les autochtones sont volontaires et très contents de la présence du gentil parc national...
En fait si les communes ont signé la charte c'est parce qu'elles espéraient du pognon en retour... tu parles d'une adhésion !
Pour le moment et à ma connaissance le PN ne se mêle pas trop de ce qui ne le regarde pas dans la zone périphérique, croisons les doigts pour que ça reste comme ça. Tant qu'ils n'auront pas beaucoup de pognon à distribuer sous forme de subventions on sera tranquille, s'ils venaient à filer du blé nul doute qu'ils revendiqueraient un droit de regard sur tout et n'importe quoi...


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Masterpitrou le 25 Décembre 2019 - 22:24:50
Certes et grand merci pour cette rigueur habituelle et utile dont tu fais le plus souvent preuve. Merci des définitions formelles de ces termes dont l'administration use et abuse. Il faut quand même  rappeller qu'il fut un temps où d'irréductibles Ossalois avaient envoyé paître cette sémantiques (à la noix, mon avis perso) et surtout les contraintes que cela imposait. Quand on est dans une zone d'adhesion c'est que l'on adhère et bien non ce n'était pas le cas de tout le monde. Ayant quitté la region je ne sais pas ce qu'il est advenu de cette fronde.
PS: qd on voit les aménagements divers, les incitations au tourisme de masse, les innombrables helitreuillages, les dérogations de tous ordres dans la zone coeur il manquerait plus qu'à restreindre les libertés de vol en zone d'adhesion....non mais quoi. Enfin tu connais beaucoup mieux que moi les incohérences du système.


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Lassalle le 25 Décembre 2019 - 22:37:03
Certes et grand merci pour cette rigueur habituelle et utile dont tu fais le plus souvent preuve. Merci des définitions formelles de ces termes dont l'administration use et abuse. Il faut quand même rappeler qu'il fut un temps où d'irréductibles Ossalois avaient envoyé paître cette sémantiques (à la noix, mon avis perso) et surtout les contraintes que cela imposait. Quand on est dans une zone d’adhésion c'est que l'on adhère et bien non ce n'était pas le cas de tout le monde. Ayant quitté la région je ne sais pas ce qu'il est advenu de cette fronde.
PS: qd on voit les aménagements divers, les incitations au tourisme de masse, les innombrables hélitreuillages, les dérogations de tous ordres dans la zone cœur il ne manquerait plus qu'à restreindre les libertés de vol en zone d’adhésion... non mais quoi. Enfin tu connais beaucoup mieux que moi les incohérences du système.

Quand on est dans une zone d’adhésion c'est que l'on adhère ?
Non, c'est que l'on peut adhérer ou non.

La nouvelle loi sur les Parcs nationaux français date de 2006 et les décrets correspondants ont été publiés en 2009.
Avant c'est l'Etat qui contrôlait seul la totalité du fonctionnement des Parcs.
La nouvelle loi a voulu associer plus étroitement les communes :
- en intégrant un certain nombre de représentants de ces communes dans les Conseils d'Administration des Parcs ;
- en changeant le nom de "zone périphérique" en "zone d'adhésion" de façon à permettre à des communes volontaires de pouvoir adhérer (ou non) à la partie de la charte du Parc qui concerne la zone d'adhésion.
Certaines communes trouvent les contraintes liées à cette zone (en terme de développement touristique en particulier) trop fortes et refusent d'adhérer.

J'espère que ce que j'écris est assez clair.
Remarque : il me semble que j'ai déjà expliqué tout cela je ne sais pas combien de fois sur le forum (cf. le fil dédié aux Parcs nationaux en particulier que j'avais ouvert pour cela). :grat:
Je trouve un peu dommage d'avoir à écrire ces explications encore et encore régulièrement.

Marc


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: quidman le 26 Décembre 2019 - 15:05:41
L'adhésion des communes à la charte de fonctionnement de la zone d'adhésion est facultative et relève de leur volonté.
Par exemple, pour la Vanoise, une majorité des communes concernées par la zone d'adhésion ont refusé de signer la charte concernant cette zone, jugeant les mesures de protection trop strictes (il faut dire que certaines voulaient construire des liaisons inter stations de ski passant dans cette zone, ce qui est interdit par la charte).

Ouah, l'énormité !
Bon outre les distinctions plus ou moins aléatoires faites entre aire optimale d'adhésion, aire d'adhésion et zone coeur d'un parc national, on va au moins apporter une précision... :
La charte d'un parc national, signée ou non de manière volontaire par les communes, n'a strictement aucun pouvoir réglementaire.
Donc dire que "c'est interdit par la charte", c'est juste ne pas maîtriser le sujet. D'autant plus sur la Vanoise, car ce ne sont pas des mesures de protection trop strictes qui ont conduit à la non adhésion des communes... C'est plutôt une réminiscence et des fautes plus ou moins avérées d'erreurs de part et d'autres qui ont fait ressurgir des peurs (qui sont peut-être fondées cependant !), en tous cas du côté Maurienne.


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Lassalle le 26 Décembre 2019 - 16:24:58

Ouah, l'énormité !
Bon outre les distinctions plus ou moins aléatoires faites entre aire optimale d'adhésion, aire d'adhésion et zone cœur d'un parc national, on va au moins apporter une précision... :
La charte d'un parc national, signée ou non de manière volontaire par les communes, n'a strictement aucun pouvoir réglementaire.
Donc dire que "c'est interdit par la charte", c'est juste ne pas maîtriser le sujet. D'autant plus sur la Vanoise, car ce ne sont pas des mesures de protection trop strictes qui ont conduit à la non adhésion des communes... C'est plutôt une réminiscence et des fautes plus ou moins avérées d'erreurs de part et d'autres qui ont fait resurgir des peurs (qui sont peut-être fondées cependant !), en tous cas du côté Maurienne.


Il n'existe pas de distinction entre une "aire optimale d'adhésion" et une "aire d'adhésion" !
Il existe, pour chaque Parc national, une "zone d'adhésion" et une "zone cœur".

Chaque Parc a élaboré et voté une "charte de fonctionnement", qui ne peut être modifiée pendant 15 ans et qui comprend deux parties :

- l'une concerne la "zone cœur" avec des mesures de protection renforcées ;
- l'autre concerne la "zone d'adhésion" ; les communes qui ont une partie de leur territoire en zone d’adhésion peuvent ou non signer la partie de la charte qui concerne cette zone d’adhésion.
Selon les Parcs, certaines communes adhèrent ou non.
En Vanoise, pour différentes raisons, une majorité des communes concernées ont refusé d'adhérer (à la fois versant Maurienne et versant Tarentaise).

Nous sommes hors-sujet de ce fil qui concerne le Parc national des Pyrénées !
Il existe un fil spécial sur les Parcs nationaux si on veut continuer à discuter du problème général des chartes des Parcs nationaux.

Je ne vois pas où il y aurait une "énormité" dans ce que j'ai écrit.
Je n’interviendrai plus à ce sujet sur ce fil qu'on est en train de "polluer".

Marc


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Masterpitrou le 26 Décembre 2019 - 18:50:46
Citation
Moi mon trip, ça serait de décoller d'un de ces sommets (autorisé... bien sûr) et de longer la grande cascade en mode speedflying.
...oui mais ça ce n'est pas possible, la charte; patiemment construite par des gens quasi aussi compétents que Marc pour comprendre les arcanes de nos institutions et surtout d'une patience et d'une diplomatie hors normes; n'autorise que des vols balistiques depuis les sommets jusqu'aux atterrissages. Il y a eu quelques frictions lors du premier vol inaugurant l'ère officielle des vols autorisés du Vignemale . C'était le 15 novembre 2015, j'avais frôlé de trop près le glacier en Whizz tellement heureux d'être en symbiose avec ce lieu et ce sommet mythique. Les gars du coins (ceux qui avaient oeuvré pour cette autorisation) avaient décollé 2h après moi , il ont eux thermiqué (superbe film d'ailleurs) . Ni l'un ni l'autre vol ne respectent la charte. A bon entendeur.


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Lassalle le 26 Décembre 2019 - 19:13:38
Citation
Moi mon trip, ça serait de décoller d'un de ces sommets (autorisé... bien sûr) et de longer la grande cascade en mode speedflying.
...oui mais ça ce n'est pas possible, la charte ; patiemment construite par des gens quasi aussi compétents que Marc pour comprendre les arcanes de nos institutions et surtout d'une patience et d'une diplomatie hors normes; n'autorise que des vols balistiques depuis les sommets jusqu'aux atterrissages. Il y a eu quelques frictions lors du premier vol inaugurant l'ère officielle des vols autorisés du Vignemale . C'était le 15 novembre 2015, j'avais frôlé de trop près le glacier en Whizz tellement heureux d'être en symbiose avec ce lieu et ce sommet mythique. Les gars du coins (ceux qui avaient œuvré pour cette autorisation) avaient décollé 2h après moi , il ont eux thermiqué (superbe film d'ailleurs) . Ni l'un ni l'autre vol ne respectent la charte. A bon entendeur.

Encore une confusion dans ce message !

La réglementation vol libre de la zone cœur d'un Parc national ne se trouve pas dans la charte de celui-ci, charte qui, une fois votée, ne peut être modifiée pendant 15 ans (cf. mes messages au-dessus) !
Elle se trouve dans l'arrêté vol libre signé par la direction du Parc.
Est-ce vraiment si difficile de faire la distinction entre la charte et l'arrêté vol libre signé par la direction du Parc ?
Il faut vraiment croire que mes multiples messages à ce sujet n'étaient donc pas clairs !  :grat:

Pour le Parc des Pyrénées, la direction de ce Parc signe un nouvel arrêté de ce type chaque année avec parfois de légères retouches.
L'arrêté actuel concernant le vol libre pour ce Parc se trouve ici (on peut le télécharger) :
http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/download/file/fid/8601

Pour information voici un lien qui explique en quoi consiste la charte de fonctionnement des Parcs nationaux :
http://www.parcsnationaux.fr/fr/des-decouvertes/les-parcs-nationaux-de-france/la-charte-dun-parc-national

Et il est écrit (c'est un document officiel) :
"L'organisation d'une charte
Les objectifs
De valeur réglementaire, ils se traduisent dans la charte par des mesures et des modalités d'application de la réglementation dans le cœur (MARCoeur), le cas échéant déclinées dans des actes dérivés de l'établissement public (délibération du Conseil d'administration, arrêté ou décision du directeur accordant une autorisation).
..."

Marc



Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: Masterpitrou le 26 Décembre 2019 - 20:20:49
Citation
Encore une confusion dans ce message !
... en effet, une toute petite confusion dont je n'ai cure, l'important étant de se mettre à jour tous les ans de l'évolution de l'arrêté (charte ou ce que l'on veut...) afin de respecter au mieux ce qui a été patiemment discuté pour avoir quelques miettes. Chapeau aux négociateurs que je remercie régulièrement et de vive voix.


PS 1 : j'ai su trouver le document en temps et en heure début novembre 2015 et je lavais même mis en lien dans la fin de mon film vimeo. C'est un arrêté j'en conviens.
PS 2 : Le synonyme  d'une charte c'est un règlement. Le synonyme d'un arrêté c'est règlement ou ordonnance. En étant un peuples cuistre je connais un académicien, je randonnais gamin avec lui en Dordogne , mais bon je n'ai pas son 06 et il est vrai que je connais moins bien que toi la langue française.  Alors je m'arrête là.


Titre: etait : le Mont Perdu pour mon Noel virtuel
Posté par: quidman le 30 Décembre 2019 - 20:48:13
Il n'existe pas de distinction entre une "aire optimale d'adhésion" et une "aire d'adhésion" !
Il existe, pour chaque Parc national, une "zone d'adhésion" et une "zone cœur".
Ben.. si.
Le coeur, c'est la zone protégée, sous réglementation.
L'aire d'adhésion, c'est l'aire des communes ayant signé la charte.
L'aire optimale d'adhésion, c'est l'aire comprise par les communes qui n'ont pas signée la charte (et qui ne font pas partie de la zone coeur).
Les agents des PN n'ont rien à y faire... sauf pour exercer leur mission régalienne (police), et d'autres missions confiées sur demande express du Préfet (lettre de mission).
Pour prendre un exemple, en Vanoise, c'est l'ensemble du territoire (hors zone coeur) des communes de Maurienne, puisqu'aucune n'a signé la charte.

Chaque Parc a élaboré et voté une "charte de fonctionnement", qui ne peut être modifiée pendant 15 ans et qui comprend deux parties :

- l'une concerne la "zone cœur" avec des mesures de protection renforcées ;
- l'autre concerne la "zone d'adhésion" ; les communes qui ont une partie de leur territoire en zone d’adhésion peuvent ou non signer la partie de la charte qui concerne cette zone d’adhésion.
Selon les Parcs, certaines communes adhèrent ou non.
En Vanoise, pour différentes raisons, une majorité des communes concernées ont refusé d'adhérer (à la fois versant Maurienne et versant Tarentaise).

Nous sommes hors-sujet de ce fil qui concerne le Parc national des Pyrénées !
Il existe un fil spécial sur les Parcs nationaux si on veut continuer à discuter du problème général des chartes des Parcs nationaux.

Je ne vois pas où il y aurait une "énormité" dans ce que j'ai écrit.
Je n’interviendrai plus à ce sujet sur ce fil qu'on est en train de "polluer".

Marc
Tout à fait d'accord avec toi sur le fait que le sujet n'est pas à sa place... Est-ce qu'un gentil modérateur aurait l'amabilité de nous remettre à notre place, dans le fil des PN ? (mais je ne peux pas m'auto-signaler !!)
Je suis largement prêt à discuter du "problème général des chartes des Parcs nationaux" !

Quand tu connais un peu les Pyrénées les endroits les plus sauvages et préservés sont ... hors parc ! Le premier travail du parc a été de créer des sentiers ou d'améliorer les sentiers existants. Et maintenant ils se plaignent de la surfréquentation...
Oui, c'est pareil dans les autres Parcs... et c'est l'éternel paradoxe des Parcs nationaux à la française : on veut protéger, mais ce faisant, on y attire du monde (et on crée des sentiers pour canaliser) !
Mais bon, le monde attiré apporte aussi quelque chose à l'économie des vallées au passage... Et ca c'est un peu facile de l'oublier !


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 07 Janvier 2020 - 21:06:13
C'est un peu facile l'argument économique, le cirque de Gavarnie, le Marcadau n'ont pas attendu le PN pour être célèbres... Et on pourrait retourner l'argument par l'absurde, une station de ski de piste en plein massif du Balaïtous avec un haut des pistes à 3000 plein nord tu crois que ça ne boosterait pas l'économie de la vallée plus qu'un PN ?


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: quidman le 08 Janvier 2020 - 18:24:11
C'est un peu facile l'argument économique, le cirque de Gavarnie, le Marcadau n'ont pas attendu le PN pour être célèbres... Et on pourrait retourner l'argument par l'absurde, une station de ski de piste en plein massif du Balaïtous avec un haut des pistes à 3000 plein nord tu crois que ça ne boosterait pas l'économie de la vallée plus qu'un PN ?
Cet argument économique, je ne sais pas s'il est facile, il est en tous cas dur à quantifier, je suis bien d'accord (quelle est la part des visiteurs d'une vallée qui vient grâce à la notoriété d'un site/d'un parc national/...).
Par contre, je pense que ton "argument absurde" est justement absurde. De la neige, il y en a de moins en moins (moins de quantité, et sur des périodes plus courtes), chaque année des  stations ferment (petites et de basse altitude, pour le moment).
D'autre part, quand je lis des articles comme ceux-ci (là (https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/02/23/sports-d-hiver-sports-de-riches-moins-d-un-francais-sur-dix-part-en-vacances-au-ski_5261604_4355770.html) , là (https://www.challenges.fr/entreprise/ski-pourquoi-le-business-de-l-or-blanc-touche-a-sa-fin-partout-dans-le-monde_564918) et encore là (https://www.nouvelobs.com/rue89/notre-epoque/20171218.OBS9429/trop-bourgeois-peu-ecolo-ils-ont-choisi-de-boycotter-le-ski.html), y'en a plein !), ben je me dis que le glas des stations se rapproche de plus en plus... et qu'il va falloir que nous, habitants des vallées, soyons inventifs pour trouver des solutions d'avenir durables.
Croire qu'une station de ski est la solution m'apparaît juste illusoire. En Vanoise, y'a plein de gens qui ne viennent pas l'été parce que les stations ont quand même bien salopé les paysages... (en Maurienne, un peu moins, elles sont plus petites..). La présence du PNV a permis de limiter les dégâts.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 30 Septembre 2020 - 23:54:36
Bonsoir,

Il y a eu sur un autre fil une discussion au sujet des limites de la zone cœur et de l'aire d’adhésion du Parc national des Ecrins au niveau de la commune d’Entraigues dans le Valbonnais à l’ouest du massif.

Voir une partie de cette discussion ci-dessous :

Alors je vais essayer d'être tout aussi clair que toi :)
Le Colombier n'est pas dans les Écrins, c'est la montagne en face du Vet, Entraigues étant la séparation entre le Colombier et le Vet.
J'ai bien dit que : en juin beaucoup décollent du Colombier (qui ne fait pas partie du Parc des Écrins), et vont survoler les face SO du Vett, mais je n'ai pas dit qu'ils survolaient le Vett.
La face SO étant au-dessus d'Entraigues, en réalité ils survolent la "frontières IGN" du parc des Écrins, ce qui me semble être tout de même différent.
Bon, peut-être que de temps en temps quand ça enroule 50% se fait à l'intérieur du parc et 50% à l'extérieur, m'enfin bon, on ne peut pas non plus parler d'un déco en plein cœur des Ecrins avec un vol dans les Ecrins, on parle d'un survol d'Entraigues ..
Puisque tu souhaites être précis.
J'ai entre les mains la carte du massif des Ecrins et je constate ceci :
- Entraigues se trouve entièrement dans le Parc des Ecrins, dans son aire d'adhésion (et celle-ci fait bien partie du Parc et elle est gérée par celui-ci !) et à proximité immédiate de la zone cœur ;
- le sommet "la Tête du Vet" se trouve légèrement à l'intérieur de la zone cœur à proximité d'Entraigues (on ne peut donc décoller de son sommet que de juillet à octobre) ;
- le "Colombier" se trouve bel et bien dans le Parc contrairement à ce que tu dis ; en effet il se trouve sur l'arête montagneuse qui délimite la frontière extérieure du Parc ; son sommet fait donc partie du Parc (dans la zone d'adhésion de celui-ci) et le vol sur Entraigues en versant nord se fait entièrement à l'intérieur du Parc ; ce vol est autorisé toute l'année.
En fait tu as confondu les limites du Parc et celles de sa zone cœur.
Tu peux vérifier par exemple avec la carte IGN au 1/50000 du massif des Ecrins.
C'était juste pour préciser les choses.
Marc

Ha ! et bien là nous ne serons pas d'accord haha
J'ai ma carte sous les yeux, papiers ET iPhigénie jusqu'au 1/12,5K, bref j'ai toutes les échelles.
Ni Entraigues ni le Colombier ne sont dans le Parc des Écrins, si je peux me permettre, c'est toi qui te trompes, le tracé vert est en fait la foret domanial du Gargas et le Massif du Gargas. L'avantage de iPhigénie c'est que tu peux changer d'échelle, et dès que je passe au 1/50K on voit très clairement que Entraigues et le Colombiers ne sont pas dans le Parc des Écrins, si tu le souhaites je te fais une capture d'écran.
Histoire de continuer sur ma lancée, petite citation du site http://www.ecrins-parcnational.fr/commune/entraigues. Première ligne : "C'est (Entraigues) le point de départ de nombreuses promenades en montagne vers le Parc national des Ecrins ou vers le massif du Gargas et le sanctuaire de Notre-Dame de la Salette." Sous-entendu, là encore, Entraigues ne fait pas partie du Parc des Écrins.
Dernière source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Entraigues_(Isère). "Le village est limitrophe du parc national des Écrins."
Alors je le redis, d'un point de vue IGN/Géographique/Cartographie (et non pas communale et politique), Entraigues et le Colombiers ne font pas partie du Parc national des Écrins.
Pour le reste de tes points que tu as cités, en effet, la tête du Vet est dans la zone cœur, par conséquent la législation s'applique évidemment, je te rejoins volontiers.
Cela étant dit, soit nous ne serons pas d'accord et dans ce cas, dommage, soit nous le sommes et donc tant mieux, mais comme tu l'as dit, je pense que ce n'est pas la peine de débattre davantage sur ce post.

Je maintiens absolument ce que j’ai écrit ci-dessus.
Il suffit de regarder la page 2 (celle de la carte) du document officiel que l’on trouve sur le site Internet de ce Parc.
On peut l’ouvrir et le télécharger ici :
http://www.ecrins-parcnational.fr/sites/ecrins-parcnational.com/files/fiche_doc/9708/18-depliant-general-bd.pdf

La légende de la carte figure en bas à gauche :
- la limite de la zone cœur est représentée par une ligne épaisse violette ;
- la limite de l'aire d’adhésion est représentée par une ligne épaisse grise.
Les deux constituent l’ensemble du Parc et seule la superficie globale de ce Parc est colorée (ce qui n'est pas coloré est à l'extérieur du Parc).

Sur la carte il suffit de centrer sur Entraigues, puis de zoomer un maximum.
On constate ceci :
- Entraigues se trouve bien dans l'aire d’adhésion (donc à l’intérieur du Parc !) à proximité immédiate à la fois de la zone cœur et de la limite extérieure du Parc ;
- dans la discussion on discutait de deux sommets :
   . la Tête du Vet qui se trouve au nord d’Entraigues et qui se trouve dans la zone cœur, à proximité de la limite de celle-ci ;
   . le Colombier qui se trouve au sud d’Entraigues et dont le sommet se trouve sur la crête frontière du Parc ; ce sommet se trouve donc bien dans le Parc (dans l'aire d’adhésion).
Tout ceci est d’ailleurs confirmé sur les cartes IGN que je possède.

Dans le fil dans lequel cette discussion a eu lieu, je confirme qu’il y a eu de la part de certains une confusion entre la limite de la zone cœur et la limite de celle du Parc.
Un Parc national ne se limite pas à sa zone cœur !

Tout ceci n’est pas très grave, mais je tenais à préciser les choses.

 :trinq:

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 11:24:44
Citation
Un Parc national ne se limite pas à sa zone cœur !

C'est ce que le parc voudrait bien faire croire... En dehors de la zone centrale leur pouvoir de nuisance est quasiment nul donc de fait leur "zone d'adhésion" c'est du pipeau ou plutôt ils y ont l'influence qu'on veut bien leur accorder...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 11:56:51
Citation
Un Parc national ne se limite pas à sa zone cœur !
C'est ce que le parc voudrait bien faire croire... En dehors de la zone centrale leur pouvoir de nuisance est quasiment nul donc de fait leur "zone d'adhésion" c'est du pipeau ou plutôt ils y ont l'influence qu'on veut bien leur accorder...

Salut,

Je comprends l'esprit de ta position.
Mais il ne s'agit pas de ce que les Parcs veulent nous faire croire !
Sur le plan administratif un Parc national est bel et bien constitué d'une "zone cœur" et d'une "aire d'adhésion".
Cela correspond au contenu de la loi de création des Parcs nationaux en France, modifiée en 2006, avec toujours l'existence administrative de ces deux zones.
Voir ici :
http://www.parcsnationaux.fr/fr/des-decouvertes/les-parcs-nationaux-de-france/lorganisation-du-territoire-dun-parc-national-francais
On peut télécharger un document intéressant et détaillé au sujet de l'organisation des Parcs nationaux français en bas de la page indiquée dans ce lien.

D'ailleurs les chartes de fonctionnement des Parcs nationaux décrivent les règles qui s'appliquent :
- d'une part à la "zone cœur" ;
- et d'autre part à "l'aire d'adhésion" et les communes qui ont une partie de leur superficie incluse dans cette "aire d'adhésion" peuvent ou non adhérer à la partie de la charte les concernant (d'où le nom "d'aire d'adhésion").

Avant la loi de 2006, cette "aire d'adhésion" existait sous le nom de "zone périphérique" et elle était alors gérée entièrement par les Parcs et les communes n'avaient aucun pouvoir dessus.
Et la "zone cœur" s'appelait alors la "zone centrale".

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piAIRo le 01 Octobre 2020 - 12:07:00

Les interdictions de survols émises par les parcs nationaux ne concernent que les  "zone cœur" et pas les "aire d'adhésion" du parc.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 12:11:34
Citation
Avant la loi de 2006, cette "aire d'adhésion" existait sous le nom de "zone périphérique" et elle était alors gérée entièrement par les Parcs et les communes n'avaient aucun pouvoir dessus.

Heu Marc quand je vais raconter çà à JP le maire de ma commune je pense qu'il va bien rigoler.... Tu crois que quand je coupe des arbres en zone périphérique je demande l'avis du parc ?
Le PN n'a jamais eu aucun pouvoir en zone périphérique, tout au plus peut il essayer de mettre son grain de sel dans des affaires où tout le monde se fout de son avis...


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Rere38 le 01 Octobre 2020 - 12:11:49
Bonsoir,

Il y a eu sur un autre fil une discussion au sujet des limites de la zone cœur et de l'aire d’adhésion du Parc national des Ecrins au niveau de la commune d’Entraigues dans le Valbonnais à l’ouest du massif.

Voir une partie de cette discussion ci-dessous :

Alors je vais essayer d'être tout aussi clair que toi :)
Le Colombier n'est pas dans les Écrins, c'est la montagne en face du Vet, Entraigues étant la séparation entre le Colombier et le Vet.
J'ai bien dit que : en juin beaucoup décollent du Colombier (qui ne fait pas partie du Parc des Écrins), et vont survoler les face SO du Vett, mais je n'ai pas dit qu'ils survolaient le Vett.
La face SO étant au-dessus d'Entraigues, en réalité ils survolent la "frontières IGN" du parc des Écrins, ce qui me semble être tout de même différent.
Bon, peut-être que de temps en temps quand ça enroule 50% se fait à l'intérieur du parc et 50% à l'extérieur, m'enfin bon, on ne peut pas non plus parler d'un déco en plein cœur des Ecrins avec un vol dans les Ecrins, on parle d'un survol d'Entraigues ..
Puisque tu souhaites être précis.
J'ai entre les mains la carte du massif des Ecrins et je constate ceci :
- Entraigues se trouve entièrement dans le Parc des Ecrins, dans son aire d'adhésion (et celle-ci fait bien partie du Parc et elle est gérée par celui-ci !) et à proximité immédiate de la zone cœur ;
- le sommet "la Tête du Vet" se trouve légèrement à l'intérieur de la zone cœur à proximité d'Entraigues (on ne peut donc décoller de son sommet que de juillet à octobre) ;
- le "Colombier" se trouve bel et bien dans le Parc contrairement à ce que tu dis ; en effet il se trouve sur l'arête montagneuse qui délimite la frontière extérieure du Parc ; son sommet fait donc partie du Parc (dans la zone d'adhésion de celui-ci) et le vol sur Entraigues en versant nord se fait entièrement à l'intérieur du Parc ; ce vol est autorisé toute l'année.
En fait tu as confondu les limites du Parc et celles de sa zone cœur.
Tu peux vérifier par exemple avec la carte IGN au 1/50000 du massif des Ecrins.
C'était juste pour préciser les choses.
Marc

Ha ! et bien là nous ne serons pas d'accord haha
J'ai ma carte sous les yeux, papiers ET iPhigénie jusqu'au 1/12,5K, bref j'ai toutes les échelles.
Ni Entraigues ni le Colombier ne sont dans le Parc des Écrins, si je peux me permettre, c'est toi qui te trompes, le tracé vert est en fait la foret domanial du Gargas et le Massif du Gargas. L'avantage de iPhigénie c'est que tu peux changer d'échelle, et dès que je passe au 1/50K on voit très clairement que Entraigues et le Colombiers ne sont pas dans le Parc des Écrins, si tu le souhaites je te fais une capture d'écran.
Histoire de continuer sur ma lancée, petite citation du site http://www.ecrins-parcnational.fr/commune/entraigues. Première ligne : "C'est (Entraigues) le point de départ de nombreuses promenades en montagne vers le Parc national des Ecrins ou vers le massif du Gargas et le sanctuaire de Notre-Dame de la Salette." Sous-entendu, là encore, Entraigues ne fait pas partie du Parc des Écrins.
Dernière source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Entraigues_(Isère). "Le village est limitrophe du parc national des Écrins."
Alors je le redis, d'un point de vue IGN/Géographique/Cartographie (et non pas communale et politique), Entraigues et le Colombiers ne font pas partie du Parc national des Écrins.
Pour le reste de tes points que tu as cités, en effet, la tête du Vet est dans la zone cœur, par conséquent la législation s'applique évidemment, je te rejoins volontiers.
Cela étant dit, soit nous ne serons pas d'accord et dans ce cas, dommage, soit nous le sommes et donc tant mieux, mais comme tu l'as dit, je pense que ce n'est pas la peine de débattre davantage sur ce post.

Je maintiens absolument ce que j’ai écrit ci-dessus.
Il suffit de regarder la page 2 (celle de la carte) du document officiel que l’on trouve sur le site Internet de ce Parc.
On peut l’ouvrir et le télécharger ici :
http://www.ecrins-parcnational.fr/sites/ecrins-parcnational.com/files/fiche_doc/9708/18-depliant-general-bd.pdf

La légende de la carte figure en bas à gauche :
- la limite de la zone cœur est représentée par une ligne épaisse violette ;
- la limite de l'aire d’adhésion est représentée par une ligne épaisse grise.
Les deux constituent l’ensemble du Parc et seule la superficie globale de ce Parc est colorée (ce qui n'est pas coloré est à l'extérieur du Parc).

Sur la carte il suffit de centrer sur Entraigues, puis de zoomer un maximum.
On constate ceci :
- Entraigues se trouve bien dans l'aire d’adhésion (donc à l’intérieur du Parc !) à proximité immédiate à la fois de la zone cœur et de la limite extérieure du Parc ;
- dans la discussion on discutait de deux sommets :
   . la Tête du Vet qui se trouve au nord d’Entraigues et qui se trouve dans la zone cœur, à proximité de la limite de celle-ci ;
   . le Colombier qui se trouve au sud d’Entraigues et dont le sommet se trouve sur la crête frontière du Parc ; ce sommet se trouve donc bien dans le Parc (dans l'aire d’adhésion).
Tout ceci est d’ailleurs confirmé sur les cartes IGN que je possède.

Dans le fil dans lequel cette discussion a eu lieu, je confirme qu’il y a eu de la part de certains une confusion entre la limite de la zone cœur et la limite de celle du Parc.
Un Parc national ne se limite pas à sa zone cœur !

Tout ceci n’est pas très grave, mais je tenais à préciser les choses.

 :trinq:

Marc


Et bien là encore nous ne serons pas d'accord :)

Je suis désolé, mais contrairement à toi, je ne prends pas en compte les cartes "politique", cette carte n'a aucune valeur selon moi pour la simple et bonne raison que si le Trièves décide "d'adhérer" au programme du parc, et bien ils feront partie de la zone d'adhésion, hors cela n'a aucun sens, le parc national des écrins ne s'étendra jamais jusqu'au Trièves, point final !

Tu as choisis de prendre en compte une carte politique mise en place place par la com-com ou par le parc, c'est ton choix. Je suis désolé mais cette carte n'a aucune valeur pour la simple et bonne raison que le parc pourrait faire "Adhérer" la moitié de la France qui partage leurs idéaux, cela signifierait tout bêtement que les adhérents partagent les convictions du Parc, c'est tout !! En aucun cas cela agrandirait le Parc jusqu'au commune et département "adhérent" !!!

Moi je choisis de m'appuyer sur une carte géographique, Cartographique, IGN, bref une carte officielle de la France pour te démontrer que tu as tord (et que tu es incapable de le reconnaitre). Cette carte délimite les frontières entre les Parc, les Massifs, des espaces militaires, et j'en passe ! C'est cette carte qui fait foie !

Je regrette mais NON Savines le Lac et Embrun ne font pas partie du Parc national des Écrins !!! Se sont des villes et des communes qui adhère aux valeurs du parc (LOL?) et qui souhaitent surtout profiter de la renommée du Parc à des fins touristiques !

je n'ajouterais plus rien à tout ce que je viens de démontrer, si tu ne veux pas entendre raison, je te laisse faire de la politique, moi je m'en vais en montagne avec ma carte IGN !


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 12:24:47
Les interdictions de survol émises par les Parcs nationaux ne concernent que les "zones cœur" et pas les "aires d'adhésion" du Parc.

Absolument !
C'est ce que j'ai expliqué à de multiples reprises sur ce forum, en particulier sur ce fil.

1/ Dans les aires d'adhésion le vol libre peut être pratiqué sans aucune restriction toute l'année.
Les seules règles qui s'appliquent sont celles relatives à l'espace aérien (rien à voir donc avec les Parcs).
Il existe d'ailleurs des sites officiels de vol, des écoles et des clubs dans les aires d'adhésion de la plupart des Parcs nationaux.
C'est pour cela que le Colombier à côté d'Entraigues dont il est question au-dessus est autorisé au vol toute l'année.

2/ Dans les zones cœur :
- les vols sont autorisés toute l'année à plus de 1000 m/sol, maïs au vu de l'altitude des sommets et des cols situés dans ces zones cœur, cette possibilité est faible (ex. : on a le droit de survoler toute l'année la zone cœur du Parc des Ecrins en passant au-dessus de la Barre des Ecrins à plus de 5100 m, encore faut-il réussir à monter là-haut !  :lol: ) ;
- les vols en-dessous de 1000 m/sol, les décollages et les atterrissages dans ces zones cœur des Parcs sont soumis à une réglementation spécifique vol libre décidée par les directions des Parcs par le biais d'arrêtés spécifiques.
C'est pour cela que le vol depuis la Tête du Vet à côté d'Entraigues dont il est question au-dessus n'est autorisé au vol que de juillet à octobre (il est interdit en dehors de cette période de 4 mois).

Ce sont ces réglementations que la FFVL négocie avec les directions des Parcs et elles sont très variables d'un Parc à l'autre.
La plupart d'entre elles sont vraiment très restrictives.

Tout ceci a déjà été longuement expliqué sur ce forum.

 :trinq:

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 12:28:12
Citation
Avant la loi de 2006, cette "aire d'adhésion" existait sous le nom de "zone périphérique" et elle était alors gérée entièrement par les Parcs et les communes n'avaient aucun pouvoir dessus.
Heu Marc quand je vais raconter çà à JP le maire de ma commune je pense qu'il va bien rigoler.... Tu crois que quand je coupe des arbres en zone périphérique je demande l'avis du parc ?
Le PN n'a jamais eu aucun pouvoir en zone périphérique, tout au plus peut il essayer de mettre son grain de sel dans des affaires où tout le monde se fout de son avis...

Mais je n'ai pas parlé des pouvoirs ou non des Parcs dans les aires d'adhésion !
Je signale juste que ces zones existent sur le plan administratif et font bel et bien partie des Parcs.
Et je pense que le Parc peut donner des subventions pour des projets déposés par des communes qui acceptent d'adhérer à la partie de la charte qui les concerne, avec les règles qui vont avec (c'est ce que j'ai compris).

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: thieum le 01 Octobre 2020 - 12:56:10
@rere38: ign c'est top, mais il faut lire la légende avant tout  (et savoir écouter les personnes qui t'expliquent les subtilités de certaine frontières qui ne sont pas détailler dans la légende)  :P


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 13:18:01
Et bien là encore nous ne serons pas d'accord :)
Je suis désolé, mais contrairement à toi, je ne prends pas en compte les cartes "politique", cette carte n'a aucune valeur selon moi pour la simple et bonne raison que si le Trièves décide "d'adhérer" au programme du parc, et bien ils feront partie de la zone d'adhésion, hors cela n'a aucun sens, le parc national des écrins ne s'étendra jamais jusqu'au Trièves, point final !
Tu as choisis de prendre en compte une carte politique mise en place place par la com-com ou par le parc, c'est ton choix. Je suis désolé mais cette carte n'a aucune valeur pour la simple et bonne raison que le parc pourrait faire "Adhérer" la moitié de la France qui partage leurs idéaux, cela signifierait tout bêtement que les adhérents partagent les convictions du Parc, c'est tout !! En aucun cas cela agrandirait le Parc jusqu'au commune et département "adhérent" !!!
Moi je choisis de m'appuyer sur une carte géographique, Cartographique, IGN, bref une carte officielle de la France pour te démontrer que tu as tort (et que tu es incapable de le reconnaitre). Cette carte délimite les frontières entre les Parc, les Massifs, des espaces militaires, et j'en passe ! C'est cette carte qui fait foi !
Je regrette mais NON Savines le Lac et Embrun ne font pas partie du Parc national des Écrins !!! Se sont des villes et des communes qui adhère aux valeurs du parc (LOL?) et qui souhaitent surtout profiter de la renommée du Parc à des fins touristiques !
je n'ajouterais plus rien à tout ce que je viens de démontrer, si tu ne veux pas entendre raison, je te laisse faire de la politique, moi je m'en vais en montagne avec ma carte IGN !


Décidément nous ne nous comprenons effectivement pas !

Ce que tu écris au sujet de l'adhésion éventuelle des communes à la charte d'un Parc national est faux.
En effet ne peuvent adhérer à la charte d'un Parc national que les communes qui ont un morceau de leur territoire inclus dans la zone d'adhésion de ce Parc !
Sur la carte officielle du Parc que j'ai indiquée, il est clairement indiqué la zone d'étude de la charte avec les communes concernées et les règles contenues dans la charte au sujet de ces zones ne s'appliquent, si la commune adhère, qu'à la partie de la commune incluse dans l'aire d'adhésion.
Si une commune n'a pas un morceau de territoire inclus dans la zone d'adhésion d'un Parc, elle ne peut évidemment pas "adhérer" à celui-ci !

La carte que j'ai indiquée n'est pas une carte "politique" ou de "communication" éditée par le Parc des Ecrins.
C'est bel et bien la carte administrative officielle de ce Parc ; ils ne seraient pas autorisés à mettre en ligne des informations fausses à ce sujet.

Tu parles des cartes IGN : sur celles que je possède (au 1/50000 et au 1/25000) les limites des zones cœur et des aires d'adhésion des Parcs nationaux sont clairement indiquées et Entraigues est bien située à l'intérieur de la zone d'adhésion du Parc des Ecrins !

Tu me parlais d'Iphigénie.
Je crois savoir que ce logiciel s'appuie sur le fond cartographique de Géoportail.
J'ai consulté Géoportail et les limites administratives des Parcs nationaux (zones cœur et aires d'adhésion) n'y figurent pas.

Tout ceci n'a que peu d'importance, mais si tu penses que ce que publient le Parc lui-même et l'IGN (avec ses cartes papier) est faux, cela m'étonne quand même beaucoup !
Moi je fais confiance à la fois dans ce que publient les Parcs sur leurs sites Internet et dans ce que l'IGN indique sur ses cartes papier...

On va effectivement en rester là.

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Rere38 le 01 Octobre 2020 - 13:26:05
@rere38: ign c'est top, mais il faut lire la légende avant tout  (et savoir écouter les personnes qui t'expliquent les subtilités de certaine frontières qui ne sont pas détailler dans la légende)  :P


Je sais lire une carte je te remercie, c'est quelque chose qui me passionne et que j'ai étudié plusieurs fois à l'ENSA, c'était d'ailleurs un examen, et oui je sais différencier les limites d'un Parc national (stabilo vert), je sais aussi que ce stabilo vert est utilisé pour les Parcs nationaux, les limites de massif, les limites de foret domaniale et les zones périphériques. ce qui n'est pas le cas de tout le monde de toute évidence et ce n'est pas un mal, mais la fierté et l'égo ont leurs limites.

Quelque chose qui n'apparait pas sur une carte IGN À JOUR n'existe pas pour moi.


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 13:35:07
@rere38: ign c'est top, mais il faut lire la légende avant tout  (et savoir écouter les personnes qui t'expliquent les subtilités de certaine frontières qui ne sont pas détailler dans la légende)  :P
Je sais lire une carte je te remercie, c'est quelque chose qui me passionne et que j'ai étudié plusieurs fois à l'ENSA, c'était d'ailleurs un examen, et oui je sais différencier les limites d'un Parc national (stabilo vert), je sais aussi que ce stabilo vert est utilisé pour les Parcs nationaux, les limites de massif, les limites de foret domaniale et les zones périphériques.
Quelque chose qui n'apparait pas sur une carte IGN À JOUR n'existe pas pour moi.

On ne doit pas avoir les mêmes versions des cartes IGN.
Sur celles que je possède au 1/25000 il est bien indiqué dans la légende :
- gros trait épais vert = limite de la zone cœur d'un Parc ;
- gros trait épais vert pontillé = limite de l'aire d'adhésion (ou zone périphérique pour les anciennes) et donc du Parc !

J'ai certainement dû inventer cette histoire des "aires d'adhésion" n'est-ce-pas ?
Elle doivent être "virtuelles" et le fruit de mon imagination sans doute.  :grat:
La prochaine fois que tu passeras dans une "Maison du Parc", tu leur demanderas si l'aire d'adhésion du Parc existe et quelles sont ses limites géographiques...  :lol:

J'arrête là.

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: BenHoit le 01 Octobre 2020 - 13:44:54
Tu me parlais d'Iphigénie.
Je crois savoir que ce logiciel s'appuie sur le fond cartographique de Géoportail.
J'ai consulté Géoportail et les limites administratives des Parcs nationaux (zones cœur et aires d'adhésion) n'y figurent pas.

Pourtant Marc, sur Geoportail et selon la légende, on voit bien le stabilo vert dont parle Rere
et en légende, on parle bien de limite de Parc et d'aire d'adhésion


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 13:45:56
Citation
Mais je n'ai pas parlé des pouvoirs ou non des Parcs dans les aires d'adhésion !

heu Marc tu as quand même écrit:
Citation
Avant la loi de 2006, cette "aire d'adhésion" existait sous le nom de "zone périphérique" et elle était alors gérée entièrement par les Parcs et les communes n'avaient aucun pouvoir dessus.

Alors que les communes n'aient aucun pouvoir sur leur territoire en zone périphérique me paraît trèèès surprenant, va falloir que je le dise à mes potes qui sont au conseil municipal, ils se font chier pour rien puisque selon toi ils n'ont aucun pouvoir...

Sinon Marc personne n'a dit que la "zone d'adhésion" n'existait pas dans les textes, on te dit juste que le parc n'y a pas plus de pouvoir qu'au Gourouchistan oriental, c'est juste une connerie administrative destinée à faire croire que le parc est immense et qu'ils gèrent des territoires habités par de braves indigènes heureux de recevoir le savoir écolo dispensé par les gentils colonisateurs équipés d'une belle veste badgée PN et arrivant leur porter la bonne parole au volant d'un Duster rutilant...
 :mrgreen:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Buck Danny le 01 Octobre 2020 - 14:05:03



http://www.parcsnationaux.fr/fr/des-decouvertes/les-parcs-nationaux-de-france/lorganisation-du-territoire-dun-parc-national-francais


Le territoire d'un parc national est composé de deux zones
Le cœur du Parc
Afin de préserver le caractère du parc, ce territoire est soumis à une réglementation particulière qui encadre plus ou moins fortement certaines activités afin de s’assurer de leur compatibilité avec la préservation du patrimoine naturel, culturel et paysager.

<<
L'aire d’adhésion
Cette zone qui entoure le cœur du parc résulte de la libre adhésion à la charte du parc national des communes situées à l’intérieur d’un périmètre optimal fixé par le décret de création du Parc. Ce périmètre est constitué par les territoires en continuité géographique ou en solidarité écologique (interdépendance des êtres vivants, entre eux et avec les milieux dans lesquels ils vivent, qu'ils soient naturels ou aménagés de deux espaces attenants) avec le cœur . 

La charte est un projet concerté de territoire. Elle concerne à la fois le cœur et l'aire d'adhésion. Construite collectivement avec les communes et les acteurs du territoire, elle indique les orientations de protection, de mise en valeur et de développement durable retenues pour le territoire pour une durée de validité de 15 ans. Les territoires des communes qui adhèrent à la charte du parc national constituent son aire d'adhésion.

Les communes, pour leurs territoires hors cœur, qui décident de ne pas adhérer à la charte restent en "aire potentielle d'adhésion". Elles ont néanmoins la possibilité d'adhérer à la charte trois ans après son approbation.

>>

http://www.parcsnationaux.fr/fr/download/file/fid/509

A noter que sur geoportail le déco parapente du Colombier est bien indiqué


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 14:29:08
Citation
Mais je n'ai pas parlé des pouvoirs ou non des Parcs dans les aires d'adhésion !
heu Marc tu as quand même écrit:
Citation
Avant la loi de 2006, cette "aire d'adhésion" existait sous le nom de "zone périphérique" et elle était alors gérée entièrement par les Parcs et les communes n'avaient aucun pouvoir dessus.
Alors que les communes n'aient aucun pouvoir sur leur territoire en zone périphérique me paraît trèèès surprenant, va falloir que je le dise à mes potes qui sont au conseil municipal, ils se font chier pour rien puisque selon toi ils n'ont aucun pouvoir...

Tu ne m'as pas bien lu !
J'ai écrit qu'avant la loi de 2006 l'aire d'adhésion s'appelait "zone périphérique" et qu'à ce moment-là (avant 2006 !) les communes n'avaient aucun pouvoir sur cette zone, à la différence d'aujourd'hui.
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit, s'il te plaît !

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 14:38:48
http://www.parcsnationaux.fr/fr/des-decouvertes/les-parcs-nationaux-de-france/lorganisation-du-territoire-dun-parc-national-francais
Le territoire d'un parc national est composé de deux zones
Le cœur du Parc
...
L'aire d’adhésion
...
La charte est un projet concerté de territoire. Elle concerne à la fois le cœur et l'aire d'adhésion.
...
Les communes, pour leurs territoires hors cœur, qui décident de ne pas adhérer à la charte restent en "aire potentielle d'adhésion".

A noter que sur Geoportail le déco parapente du Colombier est bien indiqué

Merci de citer une partie du contenu du lien que j'avais indiqué !
J'avais eu la flemme de le faire.

Effectivement le décollage du Colombier (autorisé toute l'année car situé en aire d'adhésion et non pas en zone cœur du Parc) est classique et figure sur certaines cartes !

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 15:06:28
Citation
J'ai écrit qu'avant la loi de 2006 l'aire d'adhésion s'appelait "zone périphérique" et qu'à ce moment-là (avant 2006 !) les communes n'avaient aucun pouvoir sur cette zone, à la différence d'aujourd'hui.
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit, s'il te plaît !

Mais Marc j'y habite en zone périphérique et depuis avant 2006 et le conseil municipal a toujours géré les affaires de la commune dans cette zone sans que le parc n'ait rien à y voir. Mais voisins coupent du bois, sèment du maïs, aménagent leur camping ou refont leurs prairies sans demander l'avis du parc et heureusement...
Je dirai même que depuis que la charte a été signée (ce qui est à mon avis une erreur...) le parc a essayé de gratouiller des petits pouvoirs, genre si vous voulez on gère les autorisations d'accès aux pistes de la commune à votre place, c'est pour vous rendre service bien sûr....
Ils ont essayé mais fort heureusement ça n'a pas marché !


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: You 7 le 01 Octobre 2020 - 15:13:06
Moi je suis interdit de parcs nationaux.

Une injustice.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 15:36:02
Ne confond pas interdire et empêcher...
 :trinq:


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 16:23:20
Citation
J'ai écrit qu'avant la loi de 2006 l'aire d'adhésion s'appelait "zone périphérique" et qu'à ce moment-là (avant 2006 !) les communes n'avaient aucun pouvoir sur cette zone, à la différence d'aujourd'hui.
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit, s'il te plaît !
Mais Marc j'y habite en zone périphérique et depuis avant 2006 et le conseil municipal a toujours géré les affaires de la commune dans cette zone sans que le Parc n'ait rien à y voir.

Je croyais (c'est ce qui est écrit dans les textes de loi, mais je ne vis pas à proximité d'un Parc national !) que les Parcs avaient davantage de pouvoir sur les "zones périphériques" avant 2006 qu'ils n'en ont aujourd'hui dans les "aires d'adhésion" depuis qu'il y a cette nouvelle loi sur les Parcs nationaux.
Celle-ci accorde d'ailleurs plus de place aux collectivités locales qu'avant (elles ont par exemple à présent des représentants dans les Conseils d'Administration des Parcs, ce qui n'était pas le cas avant).

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: quidman le 01 Octobre 2020 - 16:48:52
Alors que les communes n'aient aucun pouvoir sur leur territoire en zone périphérique me paraît trèèès surprenant, va falloir que je le dise à mes potes qui sont au conseil municipal, ils se font chier pour rien puisque selon toi ils n'ont aucun pouvoir...

Sinon Marc personne n'a dit que la "zone d'adhésion" n'existait pas dans les textes, on te dit juste que le parc n'y a pas plus de pouvoir qu'au Gourouchistan oriental, c'est juste une connerie administrative destinée à faire croire que le parc est immense et qu'ils gèrent des territoires habités par de braves indigènes heureux de recevoir le savoir écolo dispensé par les gentils colonisateurs équipés d'une belle veste badgée PN et arrivant leur porter la bonne parole au volant d'un Duster rutilant...
 :mrgreen:
Effectivement, les parcs n'ont strictement aucun pouvoir réglementaire sur l'aire d'adhésion (pour les communes ayant signé la charte)  ou l'aire optimale d'adhésion (pour les communes n'ayant pas signé la charte, mais pouvant le faire tous les 3 ans). Bon, hormis le pouvoir des agents commissionnés et assermentés pour toute atteinte à l'environnement (Cœur ou pas, ils restent inspecteurs de l'environnement au même titre que leurs collègues de l'OFB, et peuvent tout à fait faire de la police de la chasse par exemple, ou loi 4*4, ou publicité, ou pollution des eaux, ou...la liste est longue !).
Pour les communes ayant signé la charte (et faisant donc partie de l'aire d'adhésion du parc), le seul pouvoir du parc est celui de l'argumentaire et de la persuasion !
Par contre, dire qu'ils "gèrent des territoires habités par de braves indigènes" fait sourire, parce que ceux qui ont le pouvoir dans les CA des Parcs, depuis la loi de 2006, ben c'est les élus locaux (en rajoutant les personnes issues du territoire et les socio-pro, ils ont la majorité). Du coup, ben... on a  lesdits "braves indigènes" qui gèrent leur propre territoire. Mais il semblerait qu'ils ne l'aient pas compris partout !  :-P
D'autre part, dans la charte, les indigènes ne peuvent que gagner parce qu'elle n'a aucune valeur réglementaire, elle permet juste de passer des conventions de partenariat, par exemple pour valoriser des sites touristiques  (et accessoirement obtenir plus facilement des subventions pour ce faire).
Enfin, le mieux pour éviter les gentils colonisateurs, c'est encore de prendre leur place. Ils sont où les jeunes indigènes ??! (peut-être qu'ils pensent différemment de leurs aînés aussi ?).
Mais bon, tant que les indigènes sont braves... :clown:


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 16:57:00
Pourtant Marc, sur Geoportail et selon la légende, on voit bien le stabilo vert dont parle Rere
et en légende, on parle bien de limite de Parc et d'aire d'adhésion.

Salut,  :coucou:

Je viens encore d'ouvrir à l'instant Géoportail sur mon ordinateur et les limites des différentes zones des Parcs nationaux (zones cœur et aires d'adhésion) n'apparaissent pas !
J'ai cherché un moment, mais je ne vois pas comment je peux les visualiser dans Géoportail !  :grat:
Si tu as un conseil à me donner...
J'aimerais quand même voir à l'écran où passe la limite de la zone d'adhésion du Parc à proximité d'Entraigues !  :lol:
Pour le moment je me fie aux cartes papier IGN et aux sites Internet officiels des différents Parcs car je crois ces sources fiables et la zone d'adhésion du Parc des Ecrins est clairement indiquée et correspond donc à ce que je crois jusqu'à qu'on arrive à me prouver le contraire !

 :trinq:

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 17:21:13
Quidman, j'ai bien dit : destiné à faire croire....
Le CA du parc a très peu de pouvoir, par exemple la règlementation pour le parapente dépend uniquement du directeur du parc,de même pour celle de la pêche.


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Buck Danny le 01 Octobre 2020 - 17:23:46
Il faut choisir comme fond de carte: carte topographique ign
Les légendes sont sur la droite (options, outils, fonds de carte utilisés)

Avec ça je vois les limites de parc naturel, par contre je ne vois pas (ou ne sais pas voir) la limite des zones d'adhésion ... mais comme dit Piment, on s'en tape un peu non ?
Peut-être faut-il un autre fon de carte ?

Allez Marc, détend toi, laisse un peu tomber le forum  ;)


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 01 Octobre 2020 - 18:01:09
C'est marrant, sur le géoportail du coin j'ai la limite de la zone centrale en trait vert continu, elle passe légèrement à l'est d'Entraigues, la limite de la zone périf est en trait vert pointillé et passe au sommet du Colombier ce qui n'a d'ailleurs aucune importance !


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: You 7 le 01 Octobre 2020 - 18:06:01
Ne confond pas interdire et empêcher...
 :trinq:

Nonon !! Interdit !


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 01 Octobre 2020 - 18:10:07
C'est marrant, sur le Géoportail du coin j'ai la limite de la zone centrale en trait vert continu, elle passe légèrement à l'est d'Entraigues, la limite de la zone périf est en trait vert pointillé et passe au sommet du Colombier ce qui n'a d'ailleurs aucune importance !

C'est très exactement ce que j'ai affirmé dans plusieurs messages et :

- Entraigues est bien dans l'aire d'adhésion entre la zone cœur et la limite extérieure du Parc ;
- le sommet du Colombier se trouve bien sur la crête frontière du Parc et donc bien dans celui-ci !

Cela n'a pas en effet aucune importance (comme je l'ai dit), mais tu confirmes exactement ce que j'ai expliqué à plusieurs reprises et je me suis fait reprendre plusieurs fois par Rere38 (voir ses messages) car je me trompais complètement d'après lui !

Merci piment.  :pouce:  :lol:

 :trinq:

Marc


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: thieum le 01 Octobre 2020 - 21:24:22
C'est marrant, sur le Géoportail du coin j'ai la limite de la zone centrale en trait vert continu, elle passe légèrement à l'est d'Entraigues, la limite de la zone périf est en trait vert pointillé et passe au sommet du Colombier ce qui n'a d'ailleurs aucune importance !

C'est très exactement ce que j'ai affirmé dans plusieurs messages et :

- Entraigues est bien dans l'aire d'adhésion entre la zone cœur et la limite extérieure du Parc ;
- le sommet du Colombier se trouve bien sur la crête frontière du Parc et donc bien dans celui-ci !

Cela n'a pas en effet aucune importance (comme je l'ai dit), mais tu confirmes exactement ce que j'ai expliqué à plusieurs reprises et je me suis fait reprendre plusieurs fois par Rere38 (voir ses messages) car je me trompais complètement d'après lui !

Merci piment.  :pouce:  :lol:

 :trinq:

Marc

:pouce:


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Charognard le 02 Octobre 2020 - 01:19:39
Moi mes rapports ne sont pas bons avec quelques parcs Nationaux du Québec.

J’ai fait plusieurs lectures des politiques et règlements des parcs nationaux du Québec jusqu’à temps de les savoirs par cœur et je vais voler en trouvant des failles de procédures pour entroudeculter le directeur d’un parc qui interdit le vol libre.

Le dernier employé du parc qui a essayé de m’enpêcher de décoller est reparti la queue entre les jambes téter les tétons de sa maman.  :marteau:

Un beau plaf à 7200’ ce jour la.  :vol:


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 02 Octobre 2020 - 13:32:28
C'est marrant, sur le Géoportail du coin j'ai la limite de la zone centrale en trait vert continu, elle passe légèrement à l'est d'Entraigues, la limite de la zone périf est en trait vert pointillé et passe au sommet du Colombier ce qui n'a d'ailleurs aucune importance !

Je viens de relancer Géoportail pour vérifier et tu as effectivement raison !
En zoomant suffisamment, les limites des zones apparaissent bien :
- en couleur verte continue (tracé épais) est affichée la limite de la zone cœur du Parc ;
- en couleur verte discontinue (tracé épais) est affichée la limite de l'aire d'adhésion du Parc (et donc la limite extérieure de celui-ci).

Et on constate en effet que la commune d'Entraigues (comme celle de Valbonnais par exemple qui n'en est pas loin) est bel et bien située à l'intérieur de l'aire d'adhésion (entre les deux tracés verts) et qu'elle se trouve donc bien à l'intérieur du Parc, conformément à ce que j'affirme depuis le début de cette discussion !  :pouce:

CQFD.

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 02 Octobre 2020 - 13:43:04
Moi mes rapports ne sont pas bons avec quelques Parcs Nationaux du Québec.
J’ai fait plusieurs lectures des politiques et règlements des Parcs nationaux du Québec jusqu’à temps de les savoir par cœur et je vais voler en trouvant des failles de procédures pour entroudeculter le directeur d’un Parc qui interdit le vol libre.

Salut,  :coucou:

J'ai cru comprendre que les parapentistes n'étaient pas vraiment très nombreux au Québec et donc le risque de voir arriver des groupes importants de pilotes à l'intérieur des Parcs nationaux du Québec doivent être relativement faibles.
Je ne connais évidemment pas les règlements liés à la pratique du vol libre dans ces Parcs.
Tu as fait le choix personnel de contourner les éventuelles interdictions en volant quand même.

En ce qui concerne les Parcs nationaux français, je rappelle que la FFVL demande instamment aux pilotes de respecter les "réglementations vol libre" en vigueur, même si elles sont très contraignantes pour les pilotes.
Des discussions officielles entre les représentants de la FFVL et les directions des Parcs nationaux se poursuivent, parfois dans des climats vraiment difficiles et tendus, et toute infraction aux règles actuelles ne ferait qu'aggraver la situation et rendre les discussions et négociations encore plus difficiles.
Merci aux pilotes d'être respectueux des règles existantes !

 :trinq:

Marc


Titre: Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: quidman le 02 Octobre 2020 - 16:14:54
Quidman, j'ai bien dit : destiné à faire croire....
Le CA du parc a très peu de pouvoir, par exemple la règlementation pour le parapente dépend uniquement du directeur du parc,de même pour celle de la pêche.
Nous sommes bien d'accord : le CA d'un Parc n'a aucun pouvoir en zone cœur (donc sur la réglementation de celui-ci), pouvoir qui revient au directeur qui peut réglementer toutes les activités.
Par contre les élus ont tout pouvoir sur tous les partenariats ou non partenariats qui se déroulent en aire d'adhésion, ils les votent au CA... ;)


Titre: Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 02 Octobre 2020 - 17:04:31
Quidman, j'ai bien dit : destiné à faire croire....
Le CA du parc a très peu de pouvoir, par exemple la règlementation pour le parapente dépend uniquement du directeur du parc,de même pour celle de la pêche.
Nous sommes bien d'accord : le CA d'un Parc n'a aucun pouvoir en zone cœur (donc sur la réglementation de celui-ci), pouvoir qui revient au directeur qui peut réglementer toutes les activités.
Par contre les élus ont tout pouvoir sur tous les partenariats ou non partenariats qui se déroulent en aire d'adhésion, ils les votent au CA... ;)

Je ne suis pas certain que les choses soient aussi simples !
C'est en effet bien le CA d'un Parc national qui a le pouvoir, par exemple, de voter ou non la charte de fonctionnement du Parc, ce qui est quand même un pouvoir important.
Par contre au sujet des réglementations concernant certaines activités de nature, ce n'est effectivement pas le CA qui a le pouvoir, mais le directeur (en particulier en matière de vol libre).
Dans un des Parcs nationaux, le CA a voté (ce qui était illégal), sous la pression des commissaires-enquêteurs de l'enquête d'utilité publique au sujet de la charte du Parc (ils avaient "oublié" de contacter la FFVL au sujet de cette enquête et il a fallu que j'intervienne), d'interdire dans la charte (donc pour 15 ans !) tout décollage et atterrissage dans la zone cœur du Parc !
Nous avons fait savoir que cette décision était illégale ; je me souviens d'une réunion un peu "houleuse" avec les responsables de ce Parc à ce sujet !

Avec le directeur-adjoint national de la FFVL (merci à elle et à lui !), nous avons rédigé en 24 h un document de recours (que j'ai largement rédigé) pour rappeler la loi de 2006 et les décrets de 2009.
Ce document (rédigé en urgence absolue, avant que le projet de charte de ce Parc ne soit validé) a été envoyé au ministère des Sports qui a fait un référé en urgence auprès du Conseil d'Etat pour annuler cette décision du CA de ce Parc.
Nous sommes quand même dans un Etat de droit en France et, contrairement à mes inquiétudes, le Conseil d'Etat a bel et bien arbitré en notre faveur en faisant supprimer cette phrase contenue dans le projet de charte de ce Parc.
J'ai pensé alors que le temps et l'énergie consacrés à ce problème n'avaient pas été dépensés en vain.
Evidemment cela n'a pas facilité nos relations avec ce Parc !
Mais le directeur de ce Parc vient de changer et nous allons essayer de renouer de nouvelles relations (plus constructives ?) avec sa nouvelle directrice.
Le problème pour la FFVL est que trois "référents FFVL" locaux successifs ont fini par démissionner successivement de leur mission de relation avec ce Parc et nous ne trouvons pas actuellement d'autres pilotes connaissant bien le massif pour participer à de nouvelles discussions avec ce Parc.
Je fais ce que je peux, mais le travail de coordination du dossier "Parcs nationaux et vol libre" n'est pas de tout repos et j'y dépense (depuis 2009) beaucoup de temps et d'énergie (avec beaucoup de déplacements et de réunions inutiles).
Il est vrai que je suis à la retraite, mais j'aurais vraiment d'autres choses à faire de mon temps libre, voler par exemple !  :lol:

Marc

P.S. : Quand je vois parfois sur ce forum des messages tellement critiques vis-à-vis de la fédération, j'ai parfois envie de rendre mon tablier.
Et quand je vois aussi certains messages envoyés sur ce forum à mon égard par certains, j'ai parfois la tentation de quitter purement et simplement ce forum car je peux vivre sans, même si j'interviens beaucoup (trop sans doute ?) dessus.



Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: You 7 le 02 Octobre 2020 - 17:50:27
Calmos Marc !!

Même si je ne suis pas FFVL (para en fait), je reconnais le boulot effectué par cette dernière. De plus, en matière de gestion covid/parapente, nous nous sommes référés, et nous nous référons encore, aux décisions de cette dernière. C'est la direction de la FFP qui l'a décidé.

Vous avez bien débroussaillé l'activité et nous en sommes reconnaissants.

 :trinq:


Titre: Re : Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: cyanopica le 02 Octobre 2020 - 22:10:29

Je viens encore d'ouvrir à l'instant Géoportail sur mon ordinateur et les limites des différentes zones des Parcs nationaux (zones cœur et aires d'adhésion) n'apparaissent pas !
J'ai cherché un moment, mais je ne vois pas comment je peux les visualiser dans Géoportail !  :grat:
Si tu as un conseil à me donner...
J'aimerais quand même voir à l'écran où passe la limite de la zone d'adhésion du Parc à proximité d'Entraigues !  :lol:


Bonsoir,

Pour avoir les limites actualisées des parcs nationaux (zones cœur et aires d'adhésion) sur le géoportail, il faut charger la couche correspondante grâce à l'onglet en haut à gauche (3 traits horizontaux superposés) : données thématiques --> développement durable, énergie --> espaces protégés --> parcs nationaux
C'est cette couche qui est régulièrement actualisée et valide, contrairement au fond topo avec les limites en lignes continues et ou pointillées qui n'est pas mis à jour très souvent. Cela permet de voir que l'aire d'adhésion ne correspond par à l'ancienne zone périph sur Entraigues et ou encore que la commune de Champoléon, non signataire de la charte, est bien sortie du PNE pour sa partie hors coeur.

Bonne soirée,
Agnès


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: piment le 02 Octobre 2020 - 22:29:34
Merci Agnès, je ne connaissais pas cet onglet, ça permet de voir les communes qui ont envoyé le parc se faire voir, chez nous c'est les Béarnais qui font de la résistance !


Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Lassalle le 02 Octobre 2020 - 23:28:07
Pour avoir les limites actualisées des parcs nationaux (zones cœur et aires d'adhésion) sur le géoportail, il faut charger la couche correspondante grâce à l'onglet en haut à gauche (3 traits horizontaux superposés) : données thématiques --> développement durable, énergie --> espaces protégés --> parcs nationaux.
C'est cette couche qui est régulièrement actualisée et valide, contrairement au fond topo avec les limites en lignes continues et/ou pointillées qui n'est pas mis à jour très souvent.
Agnès

Bonsoir,

Un très grand merci pour ce renseignement !
J'avais cherché dans les thèmes proposés dans cet onglet, mais je n'avais pas trouvé l'icône "Parcs nationaux" (il fallait descendre plus bas dans la page !).
L'affichage de la zone cœur et de l'aire d'adhésion est effectivement plus clair et mieux mis en évidence ainsi.

En ce qui concerne Entraigues et son environnement proche, cette fonction confirme exactement ce que j'ai toujours affirmé :
- Entraigues se trouve dans l'aire d'adhésion et se situe donc bel et bien à l'intérieur du Parc des Ecrins ; par contre Valbonnais n'y est pas car l'aire d'adhésion (actualisée donc) n'est effectivement pas identique à l'ancienne zone périphérique ;
- le sommet du Colombier se trouve, comme je l'avais écrit, sur la limite extérieure du Parc (qui est aussi la limite de l'aire d'adhésion) ; il se trouve donc dans l'aire d'adhésion et donc bien dans le Parc.

Tout ceci est parfaitement clair.
Merci beaucoup.  :pouce:  :lol:

Marc


Titre: Re : Rapport entre parapentistes et les Parcs Nationaux
Posté par: Buck Danny le 05 Octobre 2020 - 12:28:53
Pour faire suite à cette discussion, une question un peu hors sujet mais ...
quelqu'un sait-il pourquoi sur les cartes IGN on peut voir les décos, mais pas les atterros ?
et qui communique la position des décos à l'IGN ?