+ Le chant du vario +

Forum de parapente

21 Septembre 2020 - 20:53:44 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre mot de passe ?
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Site   forum   Aide Groupes Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous        GPS2GE Balises  
CSC
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Premiere voile.... mais laquelle?  (Lu 1441 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #25 le: 06 Septembre 2020 - 22:52:09 »



De manière générale, fais attention à la surface de ta future aile. Pour nos petits poids, je dirais qu'au delà de 21m², c'est souvent trop grand. J'ai eu une Alpha 4 pour débuter, et même avec la plus petite taille (23 !!), je faisais de la montgolfière et ce n'était pas très agréable de se faire balloter au gré des vents.
Quelques marques font de bonnes petites ailes : BGD, Dudek, Air Design...
Et si tu le peux, n'hésites pas à essayer avant de faire ton choix !

oui, trois fois oui ! j'ai exactement la meme experience.
a 70 de ptv il ne faut pas depasser 21m² (je suis sous une 22 par choix technique et en mode light je le sens passer) 
alors a 60... et comme dit nico :
pas mal de pilotes légers qui abandonnent le parapente sans comprendre que leur aile n’était pas adaptée à leur poids. C’est bien plus une histoire de charge alaire que d’homologation.

et c'est totalement vrai: on ne devrait communiquer que charge allaire plutot que surface.
maintenant j'ai meme un tableau de toutes mes charges allaires et de celles des amis, ca me permet de mieux comprendre pourquoi certains disaient que ca secouaient alors que d'autres trouvaient ca tranquille au meme moment au meme endroit.


Maintenant d'une manière plus générale
En première voile, je conseille toujours une occasion, sauf sur une volonté du pilote à aller vers un matériel light qu'on trouve difficilement en seconde main.
Je conseille plutôt une aile EN A classique (pas light). C'est idéal pour protéger un jeune pilote des erreurs qu'il fera forcément, ça se revend facilement et sans trop de pertes.

c'est aussi le meilleur conseil qu'on puisse donner.


Pas facile à trouver, mais la Susi 3 d'Air Design en 18
Mes filles de 25 et 30 kg volent avec une 16 et c'est idéal, hors mis les élévateurs dyneema. Mais je vais trouver une solution


je pense vraiment que les susi3 sont une excellente solution pour les petits poids debutants, meme pour les debutants avances. c'est tellement formateur et agreable d'avoir une voile a la bonne charge allaire!

 et je confirme les elevateurs dynema c'est pas le meilleur choix pour les debutants voire pour tout le monde, a chaque fois que je rattache la mienne (j'evite d'avoir a attacher mes voiles au deco, en hike&fly j'estime que c'est un risque inutile alors je laisse mes voiles accrochées) je dois verifier 3 fois que j'ai pas fait d'erreur alors que sur ma voile de cross le premier coup c'est le bon.
je ne changerai pas mais je bougonne a chaque fois.

on peut livrer les SuSi avec élévateurs sangles!

malheureusement d'occase il est difficile de les trouver avec sangle.
ils couteraient combien ces elevateurs sangle pour ceux qui voudraient changer sur une susi qu'ils ont acheté d'occasion ? suivant le prix ca peut etre interressant de faire le changement pour ceux qui veulent se faciliter la vie.

Note: l’Eazy « Superlight » est en fait une construction semi légère, avec un tissu d’extrados costaud pour des heures et des jours et des années de gonflages sans soucis (la Niviuk Koyot 4 utilise le même tissu et personne ne te dira que ce n’est pas bon pour une aile de début!)

je n'avais jamais remarqué que les tissus etaient les memes.
la remarque est interessante !


a tous ces bons conseils, je preciserais:
la premiere voile il faut pas trop y mettre de l'argent (mais pas acheter une mauvaise (vieille et/ou usee et/ou pas adaptée) voile non plus, il faut acheter une voile correcte mais pas cher) ainsi on en aura plus pour acheter des accessoires de qualité (ca participe au confort) et la suivante qui pourra etre plus specialisee car tu auras deja des bases solides.
 
exemple: a quoi ca sert d'avoir une voile light si on a une sellette lourde et un secours de 2kg... si on peut gagner 0,5kg a 1kg a chaque accessoire on economise vite du poids a la montee.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
frtr
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Rush 4 MS, Sigma 9 23, Run&Fly 18, Sora 2 42 et biplaces divers...
pratique principale: autre (?)
vols: pleins de vols
Messages: 32



WWW
« Répondre #26 le: 07 Septembre 2020 - 16:01:56 »

pas mal de pilotes légers qui abandonnent le parapente sans comprendre que leur aile n’était pas adaptée à leur poids. C’est bien plus une histoire de charge alaire que d’homologation.

et c'est totalement vrai: on ne devrait communiquer que charge allaire plutot que surface.
maintenant j'ai meme un tableau de toutes mes charges allaires et de celles des amis, ca me permet de mieux comprendre pourquoi certains disaient que ca secouaient alors que d'autres trouvaient ca tranquille au meme moment au meme endroit.

Bonjour, ne soyons pas aussi caricatural/passionné pour rester réaliste et raisonnable : non la charge alaire ne fait évidemment pas tout, et il y a de nombreux paramètres qui influent fortement, les profils ne sont (vraiment) pas tous les mêmes, il n'y a que des choix/compromis/interaction entre profils (au sens complexe du terme mécanique), formes, voûte, allongement, épaisseurs, calage, structure (et ce n'est pas rien de le dire !) etc. etc. Tout ceci en fonction des caractéristiques recherchées de l'aile (au sens mécanique du terme). Un parapente est une aile très particulière et la méca flux associée très complexe et très dynamique.
AD fait des (très bonnes) ailes avec leurs choix, ce ne sont pas les seul(e)s  Sourire .
Je suis d'accord avec le fait que l'homologation passe après pas mal d'autres aspects et critères, la charge alaire en est juste un, ou plutôt ce sont les conséquences de ce paramètre et de tous les autres connexes. La (seule) charge alaire est aussi réductrice que la (seule) surface (réelle ? projetée ? Comment se comporte cette surface sur la portance, et sur les écoulements en régime dynamique ?) ; seule une réflexion en profondeur pour trouver des méta-critères pertinents serait plus informative, et je trouve qu'à ce sujet le monde du parapente peine beaucoup : c'est la piste des homologations/normes/classes/catégories (par exemple une manœuvre et le comportement de l'aile en rapport) qui restent, de mon point de vu, très figées et bien peu évolutive... C'est un autre débat, nécessaire et trop peu actif alors qu'il est très important.
Enfin, on peut ajouter qu'il y a autant de ressentis que de pilotes, le sens des appréciations "au même moment et au même endroit' voire "aux mêmes tout ce que l'on veut" devient très relatif...  Clin d'oeil
Bien à tous, frtr.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Je suis un privilégié : je vole et je le partage...
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1150 vols
Messages: 1 435



« Répondre #27 le: 07 Septembre 2020 - 16:32:57 »

pas mal de pilotes légers qui abandonnent le parapente sans comprendre que leur aile n’était pas adaptée à leur poids. C’est bien plus une histoire de charge alaire que d’homologation.

et c'est totalement vrai: on ne devrait communiquer que charge allaire plutot que surface.
maintenant j'ai meme un tableau de toutes mes charges allaires et de celles des amis, ca me permet de mieux comprendre pourquoi certains disaient que ca secouaient alors que d'autres trouvaient ca tranquille au meme moment au meme endroit.

Attention : tu as mélangé dans le message de Nicolas que tu cites une phrase qui est de lui et une autre (très différente) qui est de Butch.
En lisant ta citation on a l'impression (fausse) que tout le texte cité est de Nicolas, ce qui n'est pas le cas !  hein ?

Tu voulais en fait citer ces phrases ainsi :

pas mal de pilotes légers qui abandonnent le parapente sans comprendre que leur aile n’était pas adaptée à leur poids. C’est bien plus une histoire de charge alaire que d’homologation.
et c'est totalement vrai: on ne devrait communiquer que charge allaire plutot que surface.
maintenant j'ai meme un tableau de toutes mes charges allaires et de celles des amis, ca me permet de mieux comprendre pourquoi certains disaient que ca secouaient alors que d'autres trouvaient ca tranquille au meme moment au meme endroit.

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willitou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 140


« Répondre #28 le: 07 Septembre 2020 - 16:42:43 »

Bonjour à tous !

Quelles sont les préconisations en terme de charge alaire ? Puisqu'on en parle  prof
Une forte charge alaire est-elle un handicap pour grimper en thermique?
Je suis actuellement à 3,8 sous ma vivo airdesign et je me dis que je reprendrais bien 1 ou 2 m2  ivrogne

W.

Merci pour vos infos techniques et/ou ressentis ou expériences personnelles.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Xanarz
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: BGD Punk ML
pratique principale: apprends à voler
Messages: 122


"Il est trop tard pour être pessimiste."


« Répondre #29 le: 07 Septembre 2020 - 17:12:57 »

pour info chez airg ( qui parle donc de LEURS voiles)

moins de 4.3 freestyle
4.3 <> 5.4 acro
5.4 et plus competition.

on parle d'une marque specifique acro/freestyle neanmoins donc valeur a prendre, comme les autres, avec du recul car il y a beaucoup d'autres choses a prendre en compte.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #30 le: 07 Septembre 2020 - 21:05:11 »

Oui c'est plus compliqué que juste la charge allaire, mais ça explique beaucoup de choses.
Comme je disais la Susi3 16 vole aussi bien qu'une eona 20 (pourtant bien moins chargée) car la Susi3 est bien plus performante qu'une eona.
Par contre au niveau secouage, la Susi3 est plus douce mais bien plus rapide, mais je considère que c'est un avantage.

Le pire est que je calcule la charge allaire avec la surface projetée ( et comme tout le monde le sait le calcul de la surface projetée dépend de chaque marque, donc on n'est pas plus gagné 😂)
La charge allaire est a considérer par rapport aux voiles que l'on a testé pour mieux comprendre le comportement grosso modo qu'on a eu et qu'on va avoir.

Par exemple a Roquebrune il est interdit de voler sur le site avec une voile a charge allaire non projetée supérieure a 5 kg/m2 car ça correspond a une mini voile.

D'après les charges allaires projetées autour de moi, entre 4 et 4,5 c'est bien, moins= ça secoue, plus = ça plombe.

Après je ne suis pas expert du sujet, je vois juste l'effet dans les turbulences et contre le vent. J'ai même acheté une balance uniquement pour étudier l'influence de mon ptv sur le confort de vol
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
wowo
tchatcheuse(eur)
**
En ligne En ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 813



« Répondre #31 le: 07 Septembre 2020 - 21:32:35 »

Divers constructeurs proposent pour leurs ailes ou à minima pour certaines de leurs ailes des tableaux ou indications sous d'autres formes, la relation existant entre charge alaire et pratiques/exigences. Voir par exemple chez Little-Cloud ou Advance.

Et sinon rapport à tes deux question :

 
[...]
Quelles sont les préconisations en terme de charge alaire ? [...]
Une forte charge alaire est-elle un handicap pour grimper en thermique?
[...]

On ne peut pas généraliser et simplifier pour celà à l'extrême, une "préconisation" unique en termes de charge alaire car ce n'est qu'un critère parmi d'autres qui va conditionner le comportement intrinsèque d'un parapente.

D'un point de vue purement théorique (et en simplifiant énormément), plus la charge alaire augmente, plus le taux de chute (la vitesse verticale) augmente et ça proportionnellement à la racine carrée de l'augmentation de la charge alaire. Dans la réalité ce n'est déjà pas aussi simple ni meme aussi vrai. Car interviennent beaucoup d'autres éléments qui vont faire que l'on sera ou non efficace en thermique, telles que les capacité ; à centrer le noyau, à ralentir l'aile sans la décrocher, à la garder à plat autant que se peut, à ne pas trop subir les mouvements de la masse d'air, etc.

Dis toi simplement que tout avantage implique son corrolaire en termes d'inconvénient et vice-versa.

Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1150 vols
Messages: 1 435



« Répondre #32 le: 07 Septembre 2020 - 21:50:20 »

Mon avis personnel.

Une charge alaire élevée (pilote en haut de la fourchette PTV préconisée par le constructeur) conduit à une voile plus vive et réactive avec une meilleure vitesse max et un taux de chute mini un peu moins bon.
En conditions turbulentes les fermetures pourront être moins fréquentes, mais plus brutales.

A l'inverse, une charge alaire plus faible (pilote en bas de la fourchette PTV) conduit à une voile plus douce et amortie avec une moins bonne vitesse max et un meilleur taux de chute mini.
En conditions turbulentes les fermetures pourront être plus fréquentes, mais moins brutales et donc plus faciles à récupérer.

Ceci étant, pour un modèle donné de voile, en restant dans la fourchette PTV, je ne suis pas certain qu'il y ait vraiment de grosses différences de comportement en fonction de la charge alaire ; je me trompe peut-être sur ce point (?).

Comme je vole surtout en conditions calmes, que la vitesse max n'est pas un critère important pour moi (je ne fais jamais de longues transitions face au vent) et que je n'aime pas les turbulences (si je me fais trop secouer, je vais en effet me poser), j'ai personnellement toujours privilégié le milieu de fourchette PTV plutôt que le haut.
Je n'ai en effet pas envie de me retrouver avec une voile un peu trop petite au-dessus de moi, mais à chacun ses goûts et ses choix selon sa pratique et ses types de vols !

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Nicolas - AirDesign
professionnels
compétiteur(trice) de haut vol
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: AirDesign
pratique principale: autre (?)
vols: depuis 89, que des beaux vols
Messages: 378



WWW
« Répondre #33 le: 07 Septembre 2020 - 22:04:04 »

@frtr, pour illustrer ma caricature, je tente une réponse! 😉
Bien sûr, la charge alaire n’est pas le seul paramètre influençant le comportement d’une aile. Pas plus que l’allongement comme je l’ai écrit ailleurs. Et surtout en comparant d’un modèle ou d’une marque à une autre.
Mais fais un petit exercice (que tu as peut-être déjà fait) de l’évolution de la charge alaire entre les différentes tailles d’une même aile. Tu verras comment la charge alaire diminue plus ou moins fortement en réduisant les tailles. Alors pourquoi?
Et surtout pourquoi les petits poids devraient-ils voler avec des charges alaires tellement plus faibles que toi et moi?
Fais le calcul, dans différentes marques, de la surface avec laquelle tu devrais voler pour te retrouver à la même charge alaire qu’un pilote volant sous 22m2 à 50kg!
Je vole à 85kg. Et pourtant pas sous un petit biplace en solo!
Caricatural? 😉
(Évidemment, d’autres paramètres font qu’on ne peut techniquement pas conserver les charges alaires entre 50 et 150kg, que ça serait même une erreur, mais les variations peuvent être réduites. Demande aux pilotes de moins de 50kg passés de 22 à 18m2).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Nico
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #34 le: 07 Septembre 2020 - 22:25:55 »


Ceci étant, pour un modèle donné de voile, en restant dans la fourchette PTV, je ne suis pas certain qu'il y ait vraiment de grosses différences de comportement en fonction de la charge alaire ; je me trompe peut-être sur ce point (?).

fais le test toi meme: dans des conditions un peu instable , vole avec la meme voile une fois hyper leger puis hyper chargé. tu verras que ca fait une enorme difference.

apres si tu ne fais que ploufer tu ne verras pas du tout la difference. comme je sais que tu fais un peu de soaring tu peux essayer un jour ou le vent stabilisé pour faire le test et tu verras que tu te fais bien moins balloter ou plus balloter suivant ton ptv.
en terme de confort la difference est enorme.
de plus il faut raisonner en % du poids pas en kg
30kg de fourchette pour 90-120 correspond a 33% du PTV min, +1kg c'est environ +1%
30kg de fourchette pour 65-85 correspond a 46% du PTV min, +1kg c'est environ +2%
l'impact du moindre kg est forcement plus important avec un ptit PTV qu'avec un gros.


Bien sûr, la charge alaire 
[...]
22 à 18m2)
   

 +1 au karma 
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
Lassalle
qui pourra la(le) baillonner ???
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ultralite-1 (Ozone)
pratique principale: vol rando
vols: 1150 vols
Messages: 1 435



« Répondre #35 le: 07 Septembre 2020 - 23:07:09 »

Fais le test toi même : dans des conditions un peu instables, vole avec la même voile une fois hyper léger puis hyper chargé.
Tu verras que ça fait une énorme différence.

Apres si tu ne fais que ploufer tu ne verras pas du tout la différence.
Comme je sais que tu fais un peu de soaring, tu peux essayer un jour où le vent stabilisé pour faire le test et tu verras que tu te fais bien moins ballotter ou plus ballotter suivant ton ptv.
En terme de confort la différence est énorme.
De plus il faut raisonner en % du poids pas en kg.
30 kg de fourchette pour 90-120 correspond a 33% du PTV min, +1 kg c'est environ +1%
30 kg de fourchette pour 65-85 correspond a 46% du PTV min, +1 kg c'est environ +2%
L'impact du moindre kg est forcement plus important avec un petit PTV qu'avec un gros.

Je fais des vols ploufs en moyenne et en haute montagne.
Et je fais systématiquement du soaring lorsque je vole ici à Sainte-Victoire.
Mon dernier vol de moins d'1 heure ici doit remonter à 3 ou 4 ans, voire plus.

Je ne suis en fait pas certain de pouvoir effectuer le test que tu indiques.
En effet je suis en gros au milieu de la fourchette PTV de ma voile.
Je peux difficilement m'alléger car je ne monte au décollage qu'avec le minimum et je peux difficilement m'alourdir car il y a une bonne heure de marche pour monter au déco et avec ma mauvaise condition physique actuelle, je n'ai pas l'intention de me lester de plusieurs kg d'eau juste pour le test en haut de PTV !  pouce  Rigole

Remarque : 65-85 kg ne correspond pas à une fourchette de 30 kg !  hein ?

Et tu as raison : l'impact d'1 kg est plus important pour un petit poids qu'un lourd bien sûr !

Marc
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #36 le: 07 Septembre 2020 - 23:59:44 »

mea culpa: 55-85 (ex prion 3/4, HOOK 5/5 P, MASALA 3)
(j'avais une prion alors j'ai commencé/basé mes calculs sur ses caracteristiques)

pour voler leger : string (harnais) et short tshirt l'ete
pour voler lourd: pantalon et grosse veste et selette normale l'hiver
rien que ca fait la difference pour un petit poids, apres je ne connais pas ton ptv.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
Drums
zéroteur (se)
****
En ligne En ligne

Aile: Epic XS - Aska 17 - Susi 16 - Awak 16
pratique principale: vol / site
vols: jamais assez vols
Messages: 42



« Répondre #37 le: 08 Septembre 2020 - 09:11:07 »

@frtr, pour illustrer ma caricature, je tente une réponse! 😉
Bien sûr, la charge alaire n’est pas le seul paramètre influençant le comportement d’une aile. Pas plus que l’allongement comme je l’ai écrit ailleurs. Et surtout en comparant d’un modèle ou d’une marque à une autre.
Mais fais un petit exercice (que tu as peut-être déjà fait) de l’évolution de la charge alaire entre les différentes tailles d’une même aile. Tu verras comment la charge alaire diminue plus ou moins fortement en réduisant les tailles. Alors pourquoi?
Et surtout pourquoi les petits poids devraient-ils voler avec des charges alaires tellement plus faibles que toi et moi?
Fais le calcul, dans différentes marques, de la surface avec laquelle tu devrais voler pour te retrouver à la même charge alaire qu’un pilote volant sous 22m2 à 50kg!
Je vole à 85kg. Et pourtant pas sous un petit biplace en solo!
Caricatural? 😉
(Évidemment, d’autres paramètres font qu’on ne peut techniquement pas conserver les charges alaires entre 50 et 150kg, que ça serait même une erreur, mais les variations peuvent être réduites. Demande aux pilotes de moins de 50kg passés de 22 à 18m2).

Partons du principe que je suis à 55 kilos de PTV, voici les charges alaires de mes ailes successives :
- Alpha 4 23 : 2.3
- Epic 21 : 2.6
- Susi 3 16 : 3.4

Pour rappel, d'après PPMenegoz
Citation
Les parapentes volent avec des charges alaires comprises entre 3 et 5 kilos/m².

Ok, la charge alaire n'est pas le seul paramètre à prendre en compte pour évaluer le comportement d'une aile. Mais quand je vois des modèles "XS" en 22m², 23 m² je me dis qu'il y a quand même un problème quelque part...

Je ne veux pas généraliser mon expérience, simplement apporter mon témoignage, mais en 5 ans je m'aperçois que toutes les ailes sous lesquelles je me sens "bien" font moins de 20m² (et même moins de 18m²) à l'exception de l'Epic (qui est suffisamment joueuse en roulis pour compenser).
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Willitou
enrouleur(se) de thermique
*****
Hors ligne Hors ligne

Aile: air design vivo
pratique principale: vol / site
vols: 1 vols
Messages: 140


« Répondre #38 le: 08 Septembre 2020 - 11:27:37 »

Merci pour vos réponses même si cela dévie du message initial.
Cette réflexion m'est venue en observant le nuage des pilotes qui zérotaient tant bien que mal à Planfait en attendant que la masse d'air veuille bien se montrer plus clémente.

J'aurais aimé avoir les traces et caractéristiques des voiles et pilotes pour déterminer les facteurs qui font que certains décollent et d'autres s'enfoncent.
Parmi ces facteurs ; existe-t-il un seuil en terme de charge alaire ou un couple (charge alaire, allongement) minimum pouvant garantir de sérieuses chances de ne pas finir au bistrot.

Bien à vous !
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
wowo
tchatcheuse(eur)
**
En ligne En ligne

Aile: Sigma/Magnum
pratique principale: cross
vols: Plus que certains, moins que d'autres mais quand même déjà pas mal de vols
Messages: 813



« Répondre #39 le: 08 Septembre 2020 - 11:36:30 »

Merci pour vos réponses même si cela dévie du message initial.
[...]
Parmi ces facteurs ; existe-t-il un seuil en terme de charge alaire ou un couple (charge alaire, allongement) minimum pouvant garantir de sérieuses chances de ne pas finir au bistrot.
[...]

Eh bé... désolé mais il me semble bien qu'il n'existe aucun couple [charge alaire, allongement] qui te donnera cet espoir. Au mieux le seul couple gagnant sera le bon pilote sous la bonne aile.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Le plus beau vol ? Sûr, celui à venir !
frtr
plouffeur(se)
***
Hors ligne Hors ligne

Aile: Ozone Rush 4 MS, Sigma 9 23, Run&Fly 18, Sora 2 42 et biplaces divers...
pratique principale: autre (?)
vols: pleins de vols
Messages: 32



WWW
« Répondre #40 le: 08 Septembre 2020 - 13:42:58 »

Mais fais un petit exercice (que tu as peut-être déjà fait) de l’évolution de la charge alaire entre les différentes tailles d’une même aile. Tu verras comment la charge alaire diminue plus ou moins fortement en réduisant les tailles. Alors pourquoi?
Et surtout pourquoi les petits poids devraient-ils voler avec des charges alaires tellement plus faibles que toi et moi?
Hello !
Désolé pour les nombreux guillemets et les simplifications, mais difficile de faire exact en faisant court (attention  prof ) : parce que le comportement d'une aile n'est pas "linéaire", ou "homothétique", ou "proportionnel" à sa dimension. C'est vrai aussi dans la plage de PTV, et parfois très sensiblement. Faire varier une charge alaire ne fait pas varier dans les mêmes "proportions"  les caractéristiques d'une aile, il y a dans la méca du "vol" beaucoup de lois -équations- complexes à des "degrés supérieurs à 2"...
Si je veux garder une portance de valeur identique entre les taille/charge, alors je ne peux faire varier la taille comme la charge (mais est-ce "bien" ?).
L'explication en pourcentage de Butch de la Yaute illustre bien l'idée.
Et en plus, histoire de rendre les choses encore plus complexe, à portance identique, comportement différent si la taille est différente, hé oui ... ! hein ?

Bref, le parapente est une démarche autant formelle (méca de vol) qu'empirique (je pense que c'est factuellement plus empirique), avec beaucoup de paramètres et de choix possibles, il faut donc du temps pour constater/valider/utiliser les effets des choix techniques et des caractéristiques...
Plus le temps passe, plus les acquis progressent, mais parfois aussi plus les acquis se "figent" dans des choix spécifiques techniques propres à une marque/un designer/un logiciel et sa config (profils, formes, structure, matériaux, etc. par exemple un choix de charge alaire qui conditionne plein d'autres choses -comme les voûtes- ).
Le dev est très coûteux en temps et ressources, même pour le meilleur, alors souvent on exploite à fond et très bien ce que l'on sait faire et ce que l'on possède déjà. Et c'est normal et sain, efficace.

AD à clairement des acquis et un savoir-faire dans leur choix de profil (au sens de tout ce qui caractérise leur parapente) pour privilégier des charges alaires "élevées" avec des comportements qui ont certaines caractéristiques, qui satisfont certains usages et pilotes et moins d'autres. Peut-être cela est "mieux" pour de "bons" parapentes, particulièrement pour les charges faibles... En tout cas les avis qui se rapportent aux modèles Susi par exemple le font penser  voler
Je finirais par une règle qui existe en méca de vol, la charge alaire élevée est corrélée à des aspects de meilleur "rendement" d'un profil (dans le cas général), avec des caractéristiques et effets sur l'écoulement qui peuvent être des "contre-parties" suivant les usages (et de la nature du support) de ce profil. Exemple en parapente, la nature du support "souple" vs rigide, entraîne des contraintes de voûte structurelle, d'épaisseur etc. et son usage entraîne des contraintes fonctionnelles de vitesse de pénétration/comportement dans l'air (comme poser sans roulette !).
(/fin  prof )
Bon, faut que j'essaye une susi...  Clin d'oeil Vive la démarche empirique !
Bien à tous, frtr.
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

Je suis un privilégié : je vole et je le partage...
Butch de la Yaute
papoteuse(eur)
*
Hors ligne Hors ligne

Aile: Phi Maestro X-Alps XSS 22m² & AirDesign Susi3 16m²
pratique principale: vol rando
vols: seulement un ou deux vols
Messages: 687


Mary Poppins Club


« Répondre #41 le: 08 Septembre 2020 - 23:14:23 »

en effet c'est complexe et toute simplification est difficile.

aujourd'hui j'ai volé en mode super light (-5kg), j'avais jamais entendu ma voile se froisser comme ca :-/ et en wing over j'etais tellement leger que j'avais l'impression que mes lignes n'etaient pas tendues, ca m'a fait si bizarre que j'ai vite arreté.  
Parmi ces facteurs ; existe-t-il un seuil en terme de charge alaire ou un couple (charge alaire, allongement) minimum pouvant garantir de sérieuses chances de ne pas finir au bistrot.

Eh bé... désolé mais il me semble bien qu'il n'existe aucun couple [charge alaire, allongement] qui te donnera cet espoir. Au mieux le seul couple gagnant sera le bon pilote sous la bonne aile.

il n'y a en effet pas de recette miracle, il faut jouer avec son PTV et les types de voiles en fonction des conditions attendues. il m'arrive parfois de porter 4L d'eau au sommet et d'en vider 3 a l'arrivee car les conditions sont plus douces que prevue et on peut donc privilegier la montee plutot que la vitesse et la tenue en turbulences.
et d'autres fois, pour des conditions vraiment fortes annoncees, j'emmene mes 2 voiles (5kg le cumul des 2 donc ca va encore) et je choisi au dernier moment suivant la force du vent sur place et l'evolution prevue. j'atteri meme parfois pour changer de voile (a 99% de la plus petite a la plus grande, car je joue souvent la securite)

wowo a raison : le seul couple gagnant sera le bon pilote sous la bonne aile
je rajouterai : en fonction des conditions du moment.
et malheureusement il n'y a pas d'ailes multifonction, des ailes s'en rapprochent mais il y a toujours un sacrifice a faire: acro ou cross ou vent fort ou accessibilité ou...


Mais quand je vois des modèles "XS" en 22m², 23 m² je me dis qu'il y a quand même un problème quelque part...

le probleme est que souvent ce sont des marques qui font des modeles pour allemands elevés a la biere et a la choucroute. d'ou le XS a 85/90 kg ^_^
il faut plutot taper dans le XXS voir le XXXS ou le XXXXS... (si si ca existe: viola  XXXXS 14m2 a plat)

quand on regarde la nationalité des marques on comprend vite. les marques francaises font du petit ptv et hors france AD tire son epingle du jeu.

l'homologation des tailles pour petits PTV n'est parfois meme pas faite car trop couteuse par rapport a un marché trop restreint. exemple concret : je voulais la maestro en version normale et j'ai du prendre la version light car seule homologuee en petite taille.
en plus les pilotes de test en petit ptv sont difficiles a trouver donc pour une marque c'est galere et couteux de vouloir developper precisement une voile en petit ptv.

parfois je reve presque de faire 10/15 kg de moins, ca me ferait un job parapente a temps partiel sans avoir a promener des passagers ^_^
(mais bon je ne vais pas me rendre malade pour cela, je prefere faire autre chose et rester en bonne sante)
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée

L'unique élément de sécurité efficace en parapente se trouve entre nos 2 oreilles et ce ne sont pas des poils blancs ^_^

Attention à l'argument d'autorité des ploufeurs professionnels: le parapente est une discipline jeune qui donc évolue sans cesse.
HeleneF
débutant(e)
**
Hors ligne Hors ligne

Aile: Pas équipée
pratique principale: apprends à voler
vols: Pente-école vols
Messages: 18


« Répondre #42 le: 13 Septembre 2020 - 22:01:34 »

Un grand merci à tous pour vos commentaires... C’est super de bénéficier de l’avis de parapentistes confirmés.
Beaucoup de réflexion et d’essais de mon côté désormais. parapente

À bientôt !

Hélène
Signaler au modérateur   parapente Enregistrée
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Envoyer ce fil  |  Imprimer  
 
Aller à:  

parapente gratuit
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.091 secondes avec 21 requêtes.
anything